▲ up▼ down
12345
COLOURWAY ♡



 

refonte maj 50 (*•̀ᴗ•́*)و ̑̑ bouleversements et nouvelles options
>> lire l'annonce <<

Contexte
Seoul Coeur battant du pays du matin calme, cité aux envies furieuses et aux ennuis décadents. Dans cette ruche d’acier, on se débat, on s’applique éperdument à vivre malgré la nuée d’âmes qui nous entourent. Dans cet univers frénétique, les influences sont multiples, et c'est un tumulte sans fin qui agite les esprits et les corps. Trônant au sommet de cette cité luminescente, les plus grands conglomérats coréens se livrent une lutte mortifère, tandis qu'à leurs pieds, les mortels oscillent entre paix et discordes. Depuis près de soixante-dix ans, les sociétés divisent autant qu'elles rassemblent, semant troubles et espoirs dans leur sillage. On les plébiscite, on les méprise, on les rejette, on les envie, mais en aucun cas elles indiffèrent. Comment ignorer ce microcosme vertigineux, où chacun est acteur d'une guerre qui ne les concernent sans doute pas. Les uns poursuivent leurs aspirations, les autres se résignent à vivre en pions. Les plus impétueux prétendent pouvoir éviter cette inévitable dépendance, mais pour la majorité, impossible de vivre sans se référer à ces grandes unités. Irrémédiablement attirés vers leurs semblables, la population se voit divisée, fractionnée en sociétés mouvantes, envahissantes, unificatrices. Les plus riches s'en pâment tout en craignant le précipice qui les guette peut-être, les plus pauvres s'en irritent mais s'affament à espérer l'envol promis. Tous ne cherchent au fond, que la prospérité et l'exaltation d'une vie un peu moins monotone
Nouveautés  octobre 2020

Nouveau contexte réécriture totale du contexte, visant à l'améliorer et le rendre plus interactif et inclusif tout en conservant les bases qui font l'identité de HM. lire le contexte.

Nouvelles modératrices Deux nouvelles membres intègrent le staff en tant que modératrices. Bienvenue à Lee Mimi (Lizzie) et Jung Nayoung (Caroline)

Design nouveau design et nouveau codage pour ce mois d'octobre. Si vous rencontrez des bugs n'hésitez pas à en faire part à Park Bo Ra.

gestion du personnage nouvelle organisation dans la gestion des personnages, pensez à reposter vos fiches si besoin !

popularité et points mise en place de la jauge de popularité dans le journal de bord des personnages. pour en savoir plus, c'est ici : réputation

nouvelles sociétés les sociétés sont mortes, vive les sociétés ! 5 nouveaux groupes voient le jour. Pour savoir lequel est fait pour toi, c'est par là : recevoir son groupe et sa couleur

refonte maj 50 (*•̀ᴗ•́*)و ̑̑ bouleversements et nouvelles options
>> lire l'annonce <<


Partagez
Jung Nayoung
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t7778-nayoung-skysplits#235488
STAFF ✺ l'as de trèfle qui pique ton coeur
UNE P'TITE PHOTO ? :  ⊱ COLOURWAY ♡ LfjpKn1r_o
AVATAR :  ⊱ kang seulgi \ red velvet.
POINTS :  ⊱ 478
MESSAGES :  ⊱ 1860
NOUS A REJOINT LE :  ⊱ 21/10/2019
COLOURWAY ♡ Empty
(#) Sujet: COLOURWAY ♡   COLOURWAY ♡ EmptyDim 19 Avr - 12:16


|
cover me with kisses dear, lighten up the atmosphere
ft @lee hyun jae


sérénité passablement éphémère sur son visage de porcelaine, la belle intéressée esquissait des poses tantôt gracieuses, tantôt plus rustres, jusqu’à trouver la parfaite, l’unique, qui permettrait à l’artiste de la magnifier comme il l’avait déjà si bien fait auparavant, au travers d’une myriade de constellations, lumineuses qui avaient lentement vu naître le doux bambin que l’on appellerait nayoung. alors, la merveilleuse se lovait dans son propre silence, mutisme bienveillant dont elle était souvent étrangère, éternelle gamine en quête de tumulte et de brouhaha continuel. ce qui semblait un fossé (imaginaire) ployait entre eux, devant elle, et pourtant quelques mètres seulement la séparait du sujet constant de ses pensées. trop longue distance obligatoire qu’elle s’efforçait à ne pas briser. elle l’aimait hyunjae. peut-être un peu trop. probablement la principale raison qui la poussait à attendre sagement, respectant le travail en cours du garçon. alors l’ingénue observait les alentours en détail, attention particulièrement portée sur les affiches abstraites qui surplombaient royalement la totalité des murs les entourant. comment est-ce qu’on y parvenait, pour arriver à sublimer, des choses qui n’existaient vraisemblablement pas ? question qui la fascinait, autant que les gens, les artistes, ceux qui réussissaient à faire quelque chose de leurs mains talentueuses. yeux contemplatifs, pupilles rayonnantes qui arpentaient les dizaines d’œuvres que lui offrait la salle ((réservée aux étudiants en arts)) dans laquelle ils s’étaient enfermés, témoin des poussées imaginatives des quelques peintres en devenir, promesses acidulées de futures carrières colorées, tant ce qu’ils parvenaient à exprimer, au travers de leurs coups de pinceaux, était grandiose. et lentement, l’attention mystérieuse se reposait sur le voleur de sentiments, éternelle entichée de l’art oui, mais plus encore de l’incompris à la palette versatile. « ne pas bouger pendant des heures, je suis vraiment la go archi sympa, non ? » geintes d’une gamine peu habituée à ce qu’on ébauche ses traits aquilins, ses manières brutes, et un long sourire s’échappait d’entre ses lèvres pour illuminer davantage son teint de pêche. joliment apprêtée, subtilement maquillée, tout pour lui. « dis-moi… est-ce que je suis la première fille que tu dessines ? » curiosité maladive de la muse, et le sérieux de sa tâche difficile s’envolait aussitôt.
(c) SIAL ; icon (c) solsken



many miles from where i'm sleeping you share laughter in the evening as do i, in the great divine

·  .  ✷  ⋆
Lee Hyun Jae
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t6970-lee-hyun-jae-djae-djae#209438
En ligne
heulim ≈ we have art in order not to die from the truth
UNE P'TITE PHOTO ? :  ⊱ COLOURWAY ♡ Fbb85abfe2c446b3ed01b5321f9b6666
AVATAR :  ⊱ jb (got7)
POINTS :  ⊱ 639
MESSAGES :  ⊱ 1411
NOUS A REJOINT LE :  ⊱ 01/05/2019
COLOURWAY ♡ Empty
(#) Sujet: Re: COLOURWAY ♡   COLOURWAY ♡ EmptySam 9 Mai - 22:41


|
cover me with kisses dear, lighten up the atmosphere
ft @jung nayoung


Elle est faussement calme Nayoung. Seul le bruit du crayon craque sur la toile au fil des petits silences qui s'installent, ceux qui ne pèsent évidemment pas autant que lorsqu'on y ajoute leurs regards lascifs ; prunelles braquées sur l'autre sans jamais vouloir détourner les yeux. Aujourd'hui, leurs yeux se regardent avec toute la douceur dont ils sont étrangement capables. Après avoir passé une vie à agir d'un sens, ce serait mentir de dire qu'il n'est pas soulagé de finalement laisser les habitudes derrière pour en construire d'autres avec elle.  «  ne pas bouger pendant des heures, je suis vraiment la go archi sympa, non ? »  Il hoche la tête avec un petit sourire en coin. Il sait qu'il est chanceux qu'elle s'intéresse à ce qu'il fait.  «  dis-moi… est-ce que je suis la première fille que tu dessines ? »  Il se stop net Hyunjae, lorsque ses prunelles croisent les siennes à nouveau. Elle est brillante Nayoung, elle est curieuse et elle pose des tas de questions, mais la majorité du temps, il se demande si elle ne connaît pas déjà les réponses, s'assurant seulement que son interlocuteur les maîtrise lui aussi. Sinon, elle s'ennuie. « La première personne oui, j'ai jamais essayé de faire ça avec qui que ce soit » Et il bouge, et il reprend du nerf. Le parallèle est particulier quand la majorité du temps, c'est elle qui parle, c'est elle qui agit. Il suit et il ne râle pas autant qu'il le voudrait, qu'il le pourrait, mais aujourd'hui les rôles se sont inversés et le voilà qui scrute déjà le matériel à portée comme s'il allait vraiment réussir à la dessiner. « La première fille pour qui je dessine quelque chose,  première copine... t'es la première en plein de choses tu sais » il lui assure à la seconde où il a un instant d'égarement, quand il ne sait même plus qui est-ce qu'il avait déjà rencontré avant elle, quand les noms semblent être si loin et appartenir à un autre monde complètement. Le monde de l'autre côté de la porte, le monde de Séoul et de partout ailleurs. Il croit que lorsqu'elle le regarde avec ces yeux-là, que lorsqu'elle l'embrasse avec cette douceur-là, c'est vrai, c'est vraiment pour lui et que pour lui.  « Tu devrais te maquiller plus souvent » Il réfléchit un instant et ajoute précipitamment  « Enfin tu fais comme tu veux moi j'aime dans tous les cas »
(c) SIAL ; icon (c) solsken

Jung Nayoung
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t7778-nayoung-skysplits#235488
STAFF ✺ l'as de trèfle qui pique ton coeur
UNE P'TITE PHOTO ? :  ⊱ COLOURWAY ♡ LfjpKn1r_o
AVATAR :  ⊱ kang seulgi \ red velvet.
POINTS :  ⊱ 478
MESSAGES :  ⊱ 1860
NOUS A REJOINT LE :  ⊱ 21/10/2019
COLOURWAY ♡ Empty
(#) Sujet: Re: COLOURWAY ♡   COLOURWAY ♡ EmptyDim 21 Juin - 12:08


|
cover me with kisses dear, lighten up the atmosphere
ft @lee hyun jae


et elle ne pouvait renoncer à s'imaginer une pensée bienheureuse : elle devait vraiment être exceptionnelle, pour toutes les choses qu'il arpentait, qu'il testait, qu'il découvrait pour lui faire plaisir à elle, la gamine déjà éblouissante, qu'il rendait encore plus ensoleillée qu'à l'accoutumée. et nayoung, elle le croyait, lui et ses paroles, plaisante vérité obtenue sans une once de difficulté, honnêteté du garçon qu'elle appréciait vivement, mots venant lui réchauffer le cœur. alors elle scrutait l'horizon ployant devant sa propre personne, prunelles inquisitrices se déposant sur la silhouette qu'elle ne connaissait que trop bien, ses bras dans lesquels elle adorait se réfugier, ses mains qu'elle aimait vivement lier aux siennes, son pinceau et les gestes qui l'accompagnaient. mouvements inspirés d'un artiste à l’œuvre. étrangement, ça lui plaisait de plus en plus, d'être sa muse, sa sirène, son modèle (mais plus encore son amante), la bella de son chagall, elle qui n'avait pas conscience qu'elle pouvait être gracieuse, derrière ses airs de garçon manqué et ses plaies sur les bras ((honte aux bagarres improvisées, aux coups qu'elle prenait lorsqu'à son tour, la fille de busan se plaisait à faire ce qu'elle aimait le plus : lutter, prouver sa force au reste du monde.)), beauté conquérante d'une demoiselle emplie d'énergie, éclatante. « première copine ? pitié, t'es un peu trop séduisant pour ça. » notes acidulées de la brunette, pensées exprimées avec toute la vivacité dont elle pouvait faire preuve, et si elle concevait que le garçon, lui disait probablement ces mots pour ne pas la heurter mais plutôt pour la rassurer, nayoung peinait à envisager qu'il n'avait jamais eu de petite-amie avant sa - flamboyante - arrivée. son rire rayonnant se mua en un sourire contemplatif, sincérité bienveillante qui se reflétait tendrement sur son visage rougi par les compliments qu'il lui exprimait, éloge adressée, presque candidement. et un sentiment unique ployait en elle, la satisfaction naissante d'une dame heureuse, ses efforts miraculeusement produits étaient finalement récompensés. alors la gaieté embaumait la pièce, plus rien ne semblait vraiment compter pour elle, - pas même les innombrables tableaux pour lesquels elle s'était lentement extasiée -, si ce n'était le dû qu'elle s'apprêtait à lui offrir, allégresse momentanée que nayoung ne pouvait exprimer autrement qu'en un mouvement furtif à sa rencontre, baiser empli de soulagement, récompense de ses paroles consolantes. il savait lui parler, il savait l'égayer, il savait la réconforter, et davantage important encore, il savait obtenir sa tendresse. « si je me maquille plus souvent, est-ce que j'aurais le droit à plus de dessins ? » amoureuse de lui, indéniablement, entichée de ses œuvres, très probablement. « je vais les accrocher dans ma chambre au dortoir, ils seront tous jaloux et envieux. » tendre cadeau offert sur ses lippes, elle s'assît sur ses genoux, l'empêchant vicieusement de façonner ses esquisses, les phalanges de la demoiselle jouant avec les mèches rebelles du garçon. « tu vas les laisser pousser ? »
(c) SIAL ; icon (c) solsken



many miles from where i'm sleeping you share laughter in the evening as do i, in the great divine

·  .  ✷  ⋆
Lee Hyun Jae
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t6970-lee-hyun-jae-djae-djae#209438
En ligne
heulim ≈ we have art in order not to die from the truth
UNE P'TITE PHOTO ? :  ⊱ COLOURWAY ♡ Fbb85abfe2c446b3ed01b5321f9b6666
AVATAR :  ⊱ jb (got7)
POINTS :  ⊱ 639
MESSAGES :  ⊱ 1411
NOUS A REJOINT LE :  ⊱ 01/05/2019
COLOURWAY ♡ Empty
(#) Sujet: Re: COLOURWAY ♡   COLOURWAY ♡ EmptyMer 24 Juin - 3:08


|
cover me with kisses dear, lighten up the atmosphere
ft @jung nayoung


« première copine ? pitié, t'es un peu trop séduisant pour ça. » Il a bien envie de protester Hyunjae sauf qu’il ne se sent pas de se justifier là dessus, le souvenir de sa solitude lui dit que c’est peut-être pas une mauvaise idée dans son cas. Parce qu’il pouvait d'un coup se sentir extrêmement triste quand il pense. Il peut encore se laisser aspirer par les démons qui le mâchent pendant des heures avant de le recracher, hagard et le cœur en lambeau. Sans Nayoung il aurait probablement été triste, déprimé et persuadé que personne ne pouvait l’aimer. Aujourd’hui il était un autre. Enfin non, c’est le même mais avec un autre état d’esprit. Et le Hyunjae de maintenant, il n’a pas peur d’avouer qu’il aime, pas peur de laisser une Nayoung entrer dans sa vie. Il y a presque de la fierté dans le regard qu’il lui adresse. Du respect aussi. Pour les choix qu’elle l'aidait à prendre. Comme si elle le poussait consciemment à prendre une revanche sur la vie plutôt que d’en subir les caprices.  « T'es vraiment ma première copine, mais évidemment pas la première qui me trouve séduisant » Et dans le fond c’est peut-être pour ça qu’il s’égare quelques instants quand il la laisse se rapprocher, dans l’espoir de voir dans les yeux de sa propriétaire ce reflet que la vie lui a enlevé par ailleurs. « T'en voudrais plus ? » Ses yeux brillent un peu trop à l'idée de savoir qu'elle souhaiterait plus de dessins, plus de son art. Pourquoi ? Il n’en a pas la moindre foutue idée. Alors il hausse les épaules, un peu bourru pour couper court à toute forme de sensibilité qui pourrait chercher à s’exprimer. « Bien sûr »  Il finit par lancer, presque timide la réponse qui s’élève entre eux. Comme si ces questions posées, il ne savait pas trop où se situer. Pas facile de savoir pour quel ton opter quand on est rien de plus que deux âmes sœurs qui ont ouverts leurs tripes et partagé leurs sentiments. Lui, c’est un autre frein qui le fait hésiter. La peur d’en faire trop, la tristesse de pas savoir comment la rendre heureuse. « Ça me touche que tu aimes... ce que je fais »

Il secoue la tête et un sourire facétieux vient fendre son visage lorsqu'elle s'assoit sur lui pour l'embrasser. « Non justement, faut que j'aille me les couper  » Il avoue avec un clin d’œil. Les yeux brillants de malice il accroche ceux de sa belle, hésite une seconde, et esquisse une moue désinvolte. « C'est comme si tu rendais tout plus facile » Il confesse comme s’il rêvait pas d’un ailleurs bordé de découvertes ou de rencontres, de défis et de buts. C’est qu’il commençait à s’enraciner à Séoul, loin des aventures qui devaient faire battre son cœur et cascader l’adrénaline dans ses veines. Il se sentait grisâtre, comme un zombie enchaîné à une demi-vie. « J'ai envie de faire plein de choses maintenant, j'suis même passé en master ! » Il s'exclame, le sourire aux lèvres et le regard rieur. Heureux de son attention et de leur petite joute verbale qui donne un air de naturel à cette scène. Un air de famille.

Elle lui offre ses émotions, les moches comme les belles, et une expérience des plus humaines qu’il n’oubliera jamais, peu importe l'issue que prendrait leur relation. Dans le fond, c’est bien plus que ce que la majorité des gens sont capable d’offrir. Et pourtant, il sent que c’est pas assez, comme si elle n’avait pas conscience, au fond, de la valeur de ce qu’elle lui a offert. De sa valeur à elle. Alors il laisse tomber son pinceau et la serre contre lui en fermant les yeux. « Moi aussi j'ai perdu quelqu'un de ma famille. J'ai perdu ma mère et je l'ai su juste avant que je te rencontre. Et tomber sur toi, à cette période, tu sauras jamais à quel point tu seras toujours spéciale pour moi, donc je suppose que je dois te dire merci, d'être là »
(c) SIAL ; icon (c) solsken

Jung Nayoung
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t7778-nayoung-skysplits#235488
STAFF ✺ l'as de trèfle qui pique ton coeur
UNE P'TITE PHOTO ? :  ⊱ COLOURWAY ♡ LfjpKn1r_o
AVATAR :  ⊱ kang seulgi \ red velvet.
POINTS :  ⊱ 478
MESSAGES :  ⊱ 1860
NOUS A REJOINT LE :  ⊱ 21/10/2019
COLOURWAY ♡ Empty
(#) Sujet: Re: COLOURWAY ♡   COLOURWAY ♡ EmptyJeu 20 Aoû - 23:41


|
cover me with kisses dear, lighten up the atmosphere
ft @lee hyun jae


« première copine, c’est parfait. tu m’oublieras jamais comme ça. » qu’elle répondait suite à la douce honnêteté du garçon. elle le croyait, elle le croirait toujours. et son cœur s’embaumait davantage d’orgueil, devant les aveux de son être aimé. oh, une première relation ne flétrissait jamais dans les esprits, particulièrement quand on était aussi attaché à la personne. du moins, c’est ce dont elle semblait persuadée. et nayoung avait presque eu envie de répondre évidemment à la suite des propos du garçon. « t’es un peu arrogant. » sa paume venait alors embrasser de plein fouet son visage, pour mieux le pousser en arrière, geste presque affectueux face à la vaine audace de l’élu. la tornade était peu impressionnée.

« j’en voudrais beaucoup plus. » son air enjoué fleurissait subtilement son visage rosé, nayoung avait l’air d’une enfant. elle lui en demandait tant, constamment plus, gamine perpétuellement écervelée qui ne se rendait pas toujours compte de tout ce qu’elle ordonnait. et lui, ne quémandait jamais rien en retour, comme si sa seule présence lui convenait. « je savais que tu serais d’accord toute façon. tu peux rien me refuser maintenant. » ils en étaient déjà là. mais son caprice ne révélait pas une nature exigeante, elle souhaitait seulement une chose, exposer les capacités artistiques de hyunjae au reste du monde, le voir au sommet de sa gloire, se languir dans la fierté qu’elle éprouvait (déjà) pour lui. « si je pouvais le faire, je voudrais que tout le monde puisse voir tes œuvres. t’es super talenteux hyunjae, tu mérites d’être davantage reconnu pour ce que tu fais. puis répondre aux gens ‘ouais c’est mon mec qui l’a dessiné’ c’est devenu mon gros fantasme tu vois. » ses propres mains venaient habilement se balader sur les joues de l’être de ses pensées ingénues, ses iris voguant sur les derniers canevas dessinés. émotions offertes au bel homme, sincérité transmise de la plus douce des façons, par la vérité.

« tu sais quoi ? coupe rien. c’est original. ça te donne un côté early johnny depp. » lançait nayoung, une pointe de franchise s’envolant dans les airs. et qu’elle adorait immiscer ses doigts entre ses longues boucles sombres, enivrante sensation dont l’amoureuse avait pris l’habitude, quand elle le croisait au détour d’un couloir de l’université, ou lorsqu’il se présentait à elle malicieusement, risette-soleil agrippée à ses lippes favorites… et sa confession la surprenait, perplexité palpable mais indéniablement satisfaisante. « tu crois qu’on se rend meilleurs l’un l’autre ? » ensemble, ils parvenaient à faire ressortir le plus beau, le plus doux, le plus passionné et même le plus naïf de leur personnalité. candeur surprise, tendresse qui procurait un bien immense, dans un dédale de péripéties agitées, chapitres affolants de leurs vies si mélancoliques. alors nayoung s’enthousiasma d’allégresse quand il lui avoua qu’elle était l’une des sources de son réconfort, à lui, artiste abîmé par les méandres de la vie, à qui la belle tentait d’offrir une palette plus égayante pour le voir sourire, l’entrevoir heureux. « je suis fière de toi. mais j’espère que t’as pas eu l’audace de penser qu’on allait pas fêter ça. donc je te le demande, où est l’alcool hyunjae ? » qu’elle était satisfaite pour lui la vaillante, elle en oubliait presque son affront et sa propre bêtise. si lui avait réussi, elle avait lamentablement échoué son année scolaire. mais la demoiselle se contenterait de la joie qu’il partageait avec elle, si délicieuse que rien ne pourrait l’ébranler.

le palpitant battant la chamade, l’étreinte plus soutenue qu’à l’accoutumée la berça dans un univers davantage fragile, pourtant captivant. le mutisme dont il avait jusque-là fait preuve sur son histoire personnelle semblait à présent envolé, et il lui offrait avec tendresse une authenticité emplie de mélancolie, spleen éphémère d’un moment intime. alors la muse posait son menton sur sa tête, caressant délicatement ses cheveux soyeux, comme pour lui dire qu’elle avait compris. qu’elle avait compris tout ce qu’il voulait lui transmettre. elle se rendait encore plus compte désormais, qu’elle lui faisait du bien. « wow. comment t’as trop changé le mood. » que nayoung répondait inopinément, pointe d’humour nullement moqueuse, dans l’ambiance affectée de la pièce. et les mots de son amant résonnaient inlassablement dans son esprit : spéciale. elle sera toujours spéciale pour lui.
(c) SIAL ; icon (c) solsken



many miles from where i'm sleeping you share laughter in the evening as do i, in the great divine

·  .  ✷  ⋆
Lee Hyun Jae
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t6970-lee-hyun-jae-djae-djae#209438
En ligne
heulim ≈ we have art in order not to die from the truth
UNE P'TITE PHOTO ? :  ⊱ COLOURWAY ♡ Fbb85abfe2c446b3ed01b5321f9b6666
AVATAR :  ⊱ jb (got7)
POINTS :  ⊱ 639
MESSAGES :  ⊱ 1411
NOUS A REJOINT LE :  ⊱ 01/05/2019
COLOURWAY ♡ Empty
(#) Sujet: Re: COLOURWAY ♡   COLOURWAY ♡ EmptyJeu 24 Sep - 3:28


|
cover me with kisses dear, lighten up the atmosphere
ft @jung nayoung


« Toi aussi t'es un peu trop confiante» Mais il ne leurre personne Hyunjae et  encore moins sa copine. Il la voit reine, comme une pierre précieuse hissée à la couronne, celle qui est et celle qu'il aime. Sur le trône de ses genoux, il croque à pleines dents les joyaux qui lui sont destinés et qu'il a provoqué. Les plis incertains de ses vêtements, cape de lys de fortune qu'elle froisse. Il la voit reine de cet empire de cheveux noirs, de ce regard à la fois candide et sombre et de son âme entière. « Un jour tu pourras le dire, j'y compte bien » Il vient à sa rencontre, contre elle, il s'efface et se liquéfie. Implanté, les racines si profondes à s'en arracher l'âme et une nouvelle fois il a cette sensation étrange avec elle. Celle dont les minutes sont à consommer sans vouloir en amener de suivantes. « Toi en tout cas, tu me rends meilleur » Peut-être qu'elle n'était pas qu'une reine. Elle ne voudrait pas du titre. Elle en refuse l'ennui, Nayoung, elle mérite plus que le confort de celle qui reste pour sûr, l'épouse, celle que toujours on oublie. Elle ne peut pas être reine. Elle ne peut être concurrencée. Elle ne peut être remplacée. Elle est celle que l'on épie. Celle que l'on veut, que l'on envie. Muse découverte à l'alcôve d'une église. Elle ne sera reine. Elle sera celle pour qui il tuera. Elle sera l’inatteignable, l'à peine palpable, même pour lui. Surtout pour lui.

« Tu veux fêter ça ?» Il s'éloigne les yeux rieurs, raison acharnée qui tentait à sourire en repensant à la dernière fois qu'il avait voulu fêter quelque chose, là où réside le plus étrange de ses souvenirs au détour d'un bisou volé avec son meilleur ami. « Tu peux aussi organiser quelque chose »  Il acquiesce, silencieusement. Il persiste à s'ouvrir, s'affaire à lui faire comprendre à quel point elle est importante. Sa nouvelle lueur de clarté, comme un souffle empli de vitalité. Elle est l'exode vers lequel il voudrait se diriger, s'y perdre et dans son entièreté. Nayoung son poison extatique. Hyunjae s'en abreuve, de cette voix, de ce regard, de ce souffle qui se brise à nouveau lors de son étreinte. Avides de cette perle qui vient se mouvoir contre lui. Son cœur bat la chamade à mesure que ses mots franchissent la barrière de ses lèvres. Un battement et puis un autre et cette frontière entre le rêve et le réel. Un battement, un soupir ; puis un sourire. Sincère. Franc. « Désolé d'avoir cassé ton mood, le mien par contre est intact »  Il se redresse et l'observe.  « D'ailleurs je pense qu'on peut arrêter le dessin, tu m'as un peu trop déconcentré »  Aveugle sera celui qui ne laissera pas son regard détailler la brune, de ses mèches en cascade à ses épaules détendues, de la ligne qui naît à l’aube de sa mâchoire pour s’allonger jusqu’à ses hanches, ses jambes. Et l’instant d’après, il sourit, et la minute suivante, il replonge ses prunelles sur l'esquisse qu'il avait commencé, que son regard couve d’une mesure inventée, presque mélodique.

« J'ai envie de recommencer » qu'il s'entend préciser, la voix plus basse. Il a envie de faire différent. Il a envie de faire mieux aussi mais il hésite encore parce qu'il sait pas faire simple.Parce que ça représentait bien plus qu'un dessin à ses yeux. Parce que c'était Nayoung et que c'était son idylle. Parce qu'il avait peur de se retrouver face à un résultat bafoué. Parce qu'il a peur de la perdre, peur de se perdre, parce qu'il aura toujours peur qu'elle parte presque autant qu'il a peur d'entendre les raisons pour lesquelles elle reste. Elle s'impose dans l'encadrement, devant les lumières de l'atelier. Elle s'impose aux prunelles gourmandes et intriguées, elle s'offre à l'esprit prisonnier. À chaque seconde un peu, la muse se dévoile sous les  rayons du soleil. Il frémit, trésaille silencieusement. Hyunjae ne peut résister, elle est ce qu'il se surprend de plus en plus à désirer. Elle lui vient, effrontée qui ne craint ni les regards, ni la découverte des secrets. Il ne peut qu'abdiquer. Sa nuque saisie, Hyunjae brave l'invisible déchirure qui séparait leurs deux mondes. Plus rien n'a de sens si ce n'est cet instant figé, les heures se sont multipliées et elle a gagné Nayoung, elle est parvenue à hisser ses couleurs sur l'être imprenable. Elle est cette faiblesse contre laquelle il n'osera se lever. Alors il se redresse, alors il la tire jusqu'à ce qu'il goûte à ses lèvres, il s'y jette Hyunjae, sans même réfléchir, sans prendre un instant pour s'assurer de ses volontés.
(c) SIAL ; icon (c) solsken

Jung Nayoung
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t7778-nayoung-skysplits#235488
STAFF ✺ l'as de trèfle qui pique ton coeur
UNE P'TITE PHOTO ? :  ⊱ COLOURWAY ♡ LfjpKn1r_o
AVATAR :  ⊱ kang seulgi \ red velvet.
POINTS :  ⊱ 478
MESSAGES :  ⊱ 1860
NOUS A REJOINT LE :  ⊱ 21/10/2019
COLOURWAY ♡ Empty
(#) Sujet: Re: COLOURWAY ♡   COLOURWAY ♡ EmptyVen 9 Oct - 20:23


|
cover me with kisses dear, lighten up the atmosphere
ft @lee hyun jae


ça transpirait l'élitisme et la décadence, et dans les pics cinglants qui rebondissaient dans un camp, ou dans l'autre, une pointe idyllique demeurait, sans jamais flétrir. c'était ainsi, un mélange doux et acidulé de taquineries passagères sur le moment, et qui duraient pourtant dans le temps. « ça tu le sais depuis le début. la confiance je l'ai inventée. » de tout, de la myriade étoilée de conversations qu'ils avaient échangés, le tendre diable et l'agressif ange. triomphe de la déesse, reine tornade, houle sublime qu'elle laissait éclipser dans ses mots colorés. « hâte que les célébrités s'arrachent tes tableaux à un million pièce. » sa gloire s'accentuait au fur et à mesure des aveux de l'amant, elle était déjà si fière de lui, prince artiste à l'âme mélancolique. et elle se complaisait à imaginer une vie future pour hyunjae, existence dans laquelle il n'aurait à se soucier de rien, si ce n'était de son bonheur personnel, qu'il méritait inlassablement. alors elle fermait lentement les yeux, phalanges cherchant minutieusement celles de son compagnon, et humectait avec délice les effluves enchanteresses de son parfum favori ; celui de son petit-ami. « tu sais que tu deviens archi romantique là ? » la gamine-lune s'extasiait silencieusement des échos qui venaient lui chatouiller les oreilles, aveux du cœur, complaisance qui venait s'immiscer dans ses gestes, dans sa voix, brillance accentuée d'une blancheur presque déconcertante. l'amour s’entrelaçait entre deux rires arc-en-ciel, appréhensions de mal faire évaporées dans l'ambiance scintillante du moment présent. et la proposition arrivait, magique. « je dis jamais non à une soirée. encore moins à de l'alcool. » la coréenne noyait perpétuellement les souvenirs douloureux de sa vie tourmentée dans les abysses sournoises de l'ivresse, et hyunjae parvenait terriblement bien à lui faire oublier ses complexes. « je vais organiser quelque chose alors, pour toi. marquons le coup ! » elle conclut avec un sourire pailleté à l'adresse du voleur de ses pensées. nayoung ne la percevait que trop bien, l'étincelle qui soutenait la vision du ténébreux, ses douces tentatives d'ouverture, accents réconfortants de sentiments célestes, dictée du cœur silencieuse dont elle s’enivrait avec délectation. « blâme mes parents pour avoir engendré une fille à la plastique parfaite, franchement, zéro défauts quoi. » et à son habitude de gamine écervelée, attachante tornade en délire, nayoung se muait dans une parade délirante, mimant avec ses jambes, ses mains, ses airs de princesse perfection, des poses à faire pâlir de jalousie les mannequins internationaux. bien grotesques esquisses d'une demoiselle qui ne cherchait nullement la beauté suprême, ni même l'attraction des regards inquisiteurs. et la joyeuse y réussissait pourtant, sans le quémander.

puis ça arrivait. les flots submergeant toute son âme. hyunjae, il l’ébranlait autant qu'il la récompensait. baiser-cadeau dont elle appréciait l'audace, symphonie sucrée dont elle pouvait se vanter d'être la seule à y goûter, mélopée enivrante, réchauffant son cœur de palpitations électriques. épopée passionnelle qu'elle accentuait, tableau agrémenté de tons guimauves. et nayoung ployait, muse aux milles couleurs triomphante sur son royaume, celui qu'ils fondaient à deux. ensemble.
mais folie éphémère, elle brisait abruptement l'étreinte amoureuse.

mine presque adorable, délicieusement amusée, et voilà que nayoung voguait au milieu de la pièce richement décorée, enchantée ; complot mutin. « je voudrais qu'on fasse un truc. je voudrais qu'on aille à busan, hyunjae. »
(c) SIAL ; icon (c) solsken



many miles from where i'm sleeping you share laughter in the evening as do i, in the great divine

·  .  ✷  ⋆
Lee Hyun Jae
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t6970-lee-hyun-jae-djae-djae#209438
En ligne
heulim ≈ we have art in order not to die from the truth
UNE P'TITE PHOTO ? :  ⊱ COLOURWAY ♡ Fbb85abfe2c446b3ed01b5321f9b6666
AVATAR :  ⊱ jb (got7)
POINTS :  ⊱ 639
MESSAGES :  ⊱ 1411
NOUS A REJOINT LE :  ⊱ 01/05/2019
COLOURWAY ♡ Empty
(#) Sujet: Re: COLOURWAY ♡   COLOURWAY ♡ EmptyVen 16 Oct - 15:28


|
cover me with kisses dear, lighten up the atmosphere
ft @jung nayoung


C'est le désir d'une présence qui ronge l'âme et elle est à portée. Là où bien des souvenirs se sont ancrés, là où la moitié de son âme est restée ; prisonnière, envoûtée, éprise de cette douce folie qu'elle insuffle, inestimable à ses yeux. «  hâte que les célébrités s'arrachent tes tableaux à un million pièce.  » Dans l'obscurité qui commence doucement à recouvrir la pièce, sous les quelques étincelles célestes, pour ne rien changer, Hyunjae y pense, s'y perd. Elle est cette partie qui manquait à l'univers qu'il s'était créé, ce bref havre de paix. Là où l'acceptation n'était pas un danger, là où il pouvait vivre sans avoir à se cacher. Alors elle le rendait meilleur oui, et très certainement romantique, mais Nayoung s'est faite alliée à sa folie, accrochée à son entièreté – qu'importe ce qui pourrait colorer ses mains, les souiller. Elle l'a accepté alors qu'il l'a condamnée à l'errance à ses côtés, au sentier qu'il lui imposera. « Et oublie pas que tu marquerais encore plus le coup avec une récompense » Sa voix ravine aux oreilles attentives et se fait sucrée à la gorge de sa copine. Les yeux rieurs ; Hyunjae l'observe dans sa parade exagérée et la rejoint. Sur sa silhouette il y perd la pulpe de ses doigts, dessine les contours de ce qu'elle lui laisse apercevoir, alors forcément il quémande ses lèvres lorsque l'immensité noiraude de ses prunelles se perd sur le tableau que craignent tous les artistes, sur cette splendeur qu'elle lui délaisse et qui l'a rendu amoureux sans passer par toutes ces cases qui atterrissent à l'abandon de la folie. Il n'a qu'elle maintenant et c'est aux étoiles et à la nuit. De ses pensées éveillées jusqu'à son léger sommeil il n'a qu'elle. A ses songes lunaires, à ses rêves face au soleil il n'avait qu'elle.

Ses prunelles dévient, flottent jusqu'à son foyer aux lueurs solaires, loin des ombres qu'il a imposé en cet antre pour essayer en vain de la dessiner. Un instant, rien qu'un moment. Elle s'est éloignée, elle s'est défaite de son étreinte mais elle s'impose dans l'encadrement, devant les lumières de la salle. Elle s'impose aux prunelles gourmandes et intriguées pour lui parler de « Busan ?» Il répète, un peu idiot, pourtant elle le dit avec tant de confiance et de conviction qu'il avait la sensation d'en avoir envie lui aussi. De visiter la ville qui l'avait vue grandir et alors son cœur se serre parce que c'était comme si elle se sentait prête à s'ouvrir encore un peu plus à lui. Histoire qu'il ne sait comment quérir parce qu'il n'ose pas Hyunjae mais il a presque le pourpre qui monte aux joues, ce jeune adulte euphorique qui essaie encore de contenir tout cet entrain qui l'envoûte. « Et tu veux faire quoi à Busan ?» Rictus qui borde ses lèvres, là, sur les traits qu'il a redressé. L'attention qui s'y perd, qui s'y ancre comme dans l'espoir de pouvoir tout lui arracher, ces quelques secrets qui manquent encore à sa vérité. Curieux qui tient à tout entendre, tout savoir – s'enquérir de ce qu'elle a toujours laissé au hasard. Aux instants volés quand s'imposaient ces quelques nuits noires. Il a l'esprit qui préfère s'orienter sur ces mystères plutôt que sur les épreuves qu'elle a traversé. Comme dans l'espoir de pouvoir nommer cette étincelle qu'il lui avait trouvé d'éternelle. Celle-ci même qui s'en remet à scintiller, celle-ci même qui s'en remet à flamboyer sous les quelques lueurs claires qu'il aime tant admirer. « Attends »

Et il s'anime, il s'éloigne de peu. Il prend les rênes de ce petit monde qu'ils se sont appropriés. Peinture jaune dans laquelle il vient y perdre un pinceau avant de lui revenir pour lui prendre sa main et y délaisser un trait jaune qui fait le tour de son petit doigt ; « Le petit doigt, c'est le doigt des promesses, celui avec lequel on les scelle, alors tu dois faire une promesse à ton copain archi romantique » Il agrippe son petit doigt avec le sien et relève les yeux sur elle « Je sais pas si ça t'inspirera beaucoup d'anecdotes ou pas quand on sera là bas mais ce sera peut-être l'occasion pour moi d'en apprendre un peu plus sur tes origines, tes parents, ton frère... j'te demande pas de me lire ton journal intime, mais ça m'intéresserait d'en savoir plus » 
(c) SIAL ; icon (c) solsken

Contenu sponsorisé
COLOURWAY ♡ Empty
(#) Sujet: Re: COLOURWAY ♡   COLOURWAY ♡ Empty
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: seoul national university :: Locaux de la SNU :: Faculté de lettres
Sauter vers: