▲ up▼ down
12345
Let it last (Yumi & Hangyeol)



 

news maj 51 (*•̀ᴗ•́*)و ̑̑ c'est tout frais ça sort du four
>> lire l'annonce <<


GAME deux jeux t'attendent ce mois-ci :
>> le tarot <<
& >> le voleur <<

classements les résultats de la compétition
>> le tableau d'honneur <<


INFOS des petites précisions ont été apportées
>> aux quêtes <<
& >> l'activité rp <<

EVENT le Créathon est lancé, viens vite t'inscrire ೕ(•̀ᴗ•́)
>> s'inscrire au concours <<


Le Corbeau plus présent que jamais, prends garde à tes secrets
>> son insta<<
& >> son twitter<<

Le Corbeau plus présent que jamais, prends garde à tes secrets
>> son insta<<
& >> son twitter<<
Contexte
Seoul Coeur battant du pays du matin calme, cité aux envies furieuses et aux ennuis décadents. Dans cette ruche d’acier, on se débat, on s’applique éperdument à vivre malgré la nuée d’âmes qui nous entourent. Dans cet univers frénétique, les influences sont multiples, et c'est un tumulte sans fin qui agite les esprits et les corps. Trônant au sommet de cette cité luminescente, les plus grands conglomérats coréens se livrent une lutte mortifère, tandis qu'à leurs pieds, les mortels oscillent entre paix et discordes. Depuis près de soixante-dix ans, les sociétés divisent autant qu'elles rassemblent, semant troubles et espoirs dans leur sillage. On les plébiscite, on les méprise, on les rejette, on les envie, mais en aucun cas elles indiffèrent. Comment ignorer ce microcosme vertigineux, où chacun est acteur d'une guerre qui ne les concernent sans doute pas. Les uns poursuivent leurs aspirations, les autres se résignent à vivre en pions. Les plus impétueux prétendent pouvoir éviter cette inévitable dépendance, mais pour la majorité, impossible de vivre sans se référer à ces grandes unités. Irrémédiablement attirés vers leurs semblables, la population se voit divisée, fractionnée en sociétés mouvantes, envahissantes, unificatrices. Les plus riches s'en pâment tout en craignant le précipice qui les guette peut-être, les plus pauvres s'en irritent mais s'affament à espérer l'envol promis. Tous ne cherchent au fond, que la prospérité et l'exaltation d'une vie un peu moins monotone
Nouveautés  octobre 2020

Quêtes 9 nouvelles quêtes viennent pimenter votre jeu. Pour t'aider dans tes missions, on te propose également un petit guide des quêtes, pour mieux comprendre comment ça marche.

Nouvel event Le creathon débute en ce mois de novembre, viens constituer ton équipage et essaye de rafler le prix #money #fame event ⊱ creathon

Animations trois animations ce mois-ci, notre indétrônable roulette ; le très mystérieur tarot et le jeu du vol de faciès. De quoi occuper le confinement !

activité rp cette première maj depuis la refonte est l'occasion d'éprouver nos nouveautés. une modification ne passe pas le crash test : l'activité unique pour tous vos persos. On revient donc au système un personnage = un sujet d'activité. Le principe reste le même, mais vous devrez poster un sujet par multicompte dès à présent.

classementle très attendu classement fait son apparition, dans tout ses états, personnages, groupes, personne n'y échappe. Viens le découvrir ici : Classements

un corbeau crownecté le corbeau est un être social, c'est donc tout naturellement qu'il s'est doté d'un compte instagram et twitter

news maj 51 (*•̀ᴗ•́*)و ̑̑ c'est tout frais ça sort du four
>> lire l'annonce <<


GAME deux jeux t'attendent ce mois-ci :
>> le tarot <<
& >> le voleur <<

classements les résultats de la compétition
>> le tableau d'honneur <<


INFOS des petites précisions ont été apportées
>> aux quêtes <<
& >> l'activité rp <<

EVENT le Créathon est lancé, viens vite t'inscrire ೕ(•̀ᴗ•́)
>> s'inscrire au concours <<


Le Corbeau plus présent que jamais, prends garde à tes secrets
>> son insta<<
& >> son twitter<<

Le Corbeau plus présent que jamais, prends garde à tes secrets
>> son insta<<
& >> son twitter<<
-27%
Le deal à ne pas rater :
Casque de Gaming compatible PS5 – Corsair VOID ELITE Wireless
79.99 € 109.99 €
Voir le deal

Partagez

 Let it last (Yumi & Hangyeol)


 :: seoul :: GangnamAller à la page : 1, 2  Suivant
Han Han Gyeol
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t6136-11-hanhanboost
heulim ≈ we have art in order not to die from the truth
UNE P'TITE PHOTO ? :  ⊱ Let it last (Yumi & Hangyeol) 123ab46576bcd424be52dc7116bc9d705fd0086c
AVATAR :  ⊱ Park Jinyoung (JJProject / GOT7)
POINTS :  ⊱ 211
MESSAGES :  ⊱ 1138
NOUS A REJOINT LE :  ⊱ 25/02/2019
AGE :  ⊱ 26
Let it last (Yumi & Hangyeol) Empty
(#) Sujet: Let it last (Yumi & Hangyeol)   Let it last (Yumi & Hangyeol) EmptyMer 8 Avr - 13:35
∷ Let it last


"You turn over the hourglass
The sand is falling down
Oh it's too fast."


L'heure tourne et Hangyeol a peur que son taxi n'arrive pas à temps. Il sait qu'il aurait été plus rapide s'il avait lui même conduit une voiture; son taxi ne pense pas aux raccourcis. Mais en a-t-il même encore le droit? Son genou est utilisable, mais si faible qu'il a besoin d'une canne pour marcher seul. Pourrait-il encore conduire? Aux yeux de la loi, peut-être, avec une autorisation de ses médecins. Mais surtout en serait-il capable? Lui qui, après une année, ne sait toujours pas arrêter de se crisper en voiture. Stressé rien qu'à l'idée de fermer une portière contre lui. Muscles tendus quand le moteur démarre et que le bitume s'enchaîne. C'est peut être mieux qu'il reste passager, même si ce n'est pas ça qui lui a empêché d'être marqué à vie un an auparavant. C'est idiot de ressasser ces souvenirs. Idiot de sans cesse penser à cet accident qui le traumatise. Cette nuit qui le hante encore si clairement. Car ce n'est pas comme ça qu'il arrivera enfin à oublier; à avancer. Et pourtant, c'est tout ce qui le tracasse. Ça, le futur de son groupe, de sa carrière, et l'arrivée de sa sœur. Dont le train arrive dans dix minutes et pour quoi il a promis à leur mère d'aller la chercher.

    Mais c'est peut être pour cela. Sans doute plus facile de penser à ces souvenirs traumatisant qu'à la venue de sa sœur. Depuis combien de temps ne se sont-ils plus parlé? Hangyeol a pleine conscience qu'il s'est éloigné sa famille depuis qu'il a troqué sa plage de Busan contre le plancher aménagé des salles de concerts. Pourtant ses rapports familiaux ne se sont détériorés qu'à partir de cet accident. Son père qui ne lui parle quasiment plus, sa mère qui n'arrêtera jamais d'être là pour son fils, mais qui désapprouve tellement ses choix récents. Et malgré ça, Hangyeol a l'impression que son accident n'a rien à voir avec le manque de contact entre lui et sa sœur, de l'oubli de leur complicité. Le manque de réelle conversation entre eux a commencé bien avant que cette dernière année ne se soit écoulée. Il semble qu'il y ait des problèmes plus profonds, un problème enraciné, qu'il a abandonné de vouloir sauver. Pourtant Hangyeol aime sa sœur. Yumi a toujours été son premier soutien. La première personne qui a cru en lui, qui lui demandait de chanter pour lui, qui dansait à ses côtés... Et puis, ils ont grandi ensemble. Sur les plages de Busan ils faisaient les quatre-cent coups. Ils étaient si proches. Et malgré leurs différents actuels, Hangyeol ne la laisserait jamais débarquer dans la capitale sans aucun repères. Même ayant lui-même des choses à lui reprocher. Alors certes, elle a déjà foulé le sol de Séoul plusieurs fois. Pour lui, ou peut être pour d'autres raisons. Mais y passer quelques jours n'a rien à voir avec une installation définitive. Et Hangyeol se demande bien quelles sont les exactes raisons pour lesquelles sa sœur a abandonné leur ville d'enfance, elle qui avait l'air de tant s'y plaire. Quand sa mère lui a annoncé, Hangyeol n'a pas osé demander. Comme s'il n'y avait plus aucun lien entre lui, et celle qui a intensément partagé dix ans de sa vie.

    "Déposez-moi là. Je vais finir à pieds." L'idole demande au chauffeur à travers son masque et en tendant sa carte de crédit. Il a les cheveux qui ont poussés, qui lui cachent les yeux quand ils tombent au milieu de son front. Et pour avoir moins de chance d'être reconnu encore, il a un masque noir qui lui cache le visage du menton jusqu'au nez. C'est tant mieux, vu le regard de pitié que lui accorde le chauffeur. Hangyeol n'a pas envie d'épiloguer ou de se justifier, il sait très bien que personne ne le croit plus capable de faire quoi que ce soit depuis que cette canne trône à son poignet, que ce soit un supérieur ou un inconnu. Pourtant il reprend sa carte, et sort sans plus rien dire. Il est presque en retard, le train devrait arriver d'une seconde à l'autre et il doute que Yumi lui pardonnerait. Quoiqu'il ne sait même pas si elle est au courant qu'il est là pour la chercher. Maudits embouteillages. C'est en faisant claquer sa canne à ses côtés le plus rapidement possible que l'idole traverse les rues et arrive dans la gare. Un bref coups d’œil aux écrans et il trouve la voie escomptée. Voie où le train est déjà arrivé. Cela commence mal. Avec un peu de chance, Yumi n'est pas encore en train de l'attendre. Alors il se dépêche d'arriver près de la voie, et cherche sa sœur des yeux. Il porte un habituel combo de veste en cuir, chemise à carreaux, tee-shirt, et jeans qui n'est pas moulant. Mais malgré ce look inchangé, est ce que sa soeur saurait le reconnaître? Quand ses cheveux sont si longs et que ses yeux sont si tristes.


"" :copyright: celestial wonder for hundred miles only.


♘♔
Let it last (Yumi & Hangyeol) 3d0dd9dbcd9d46d77294f8ef21a0508a72ffacac

Zhao Nils a écrit:
rarement vu quelque chose d'aussi cursed de mon existence

Zhao Nils en quittant le forum et en parlant de mes avatars a écrit:
.......je sens c'est mon instinct qui m'a dit de partir pour plus voir ces horreurs..... 😔


don't mind me just fmi:
 


Hwang Gi Ho Let it last (Yumi & Hangyeol) 2948317594 Kang Tae Dong Let it last (Yumi & Hangyeol) 2948317594 Let it last (Yumi & Hangyeol) 2948317594
Han Yu Mi
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t8811-han-yu-mi-slytherinasty#274090
byeoljali ≈ when the night comes i break into stars
UNE P'TITE PHOTO ? :  ⊱ Let it last (Yumi & Hangyeol) 339e17a301de8e863cc2f0eefbd8116b
AVATAR :  ⊱ Lee Ga Hyeon
POINTS :  ⊱ 1084
MESSAGES :  ⊱ 935
NOUS A REJOINT LE :  ⊱ 03/04/2020
Let it last (Yumi & Hangyeol) Empty
(#) Sujet: Re: Let it last (Yumi & Hangyeol)   Let it last (Yumi & Hangyeol) EmptyMer 8 Avr - 16:29
∷let it last
ft @« han yu mi » & @« han hangyeol"



When I was lost, I was searching for someone to be the light to follow through the dark
No one was there

Toujours ce regard, brillant dans les pénombres. Des mains qui s’approches pour saisir sa gorge, un rire puis.. « Notre train arrivera en gare de Seoul dans une dizaine de minutes. » Un sursaut. Son cœur venait de faire un bon sous sa cage thoracique, réveillé par la voix du conducteur de train. Elle soupira, s’enfonçant dans son siège tout en réajustant ses écouteurs. Yumi devait oublier. Oublier ses démons et retrouver un équilibre de vie. Du moins, c’est ce que ses parents espéraient. Elle avait d’ailleurs bien conscience de ce qu’elle avait fait subir à ses derniers ces dernières années, entre les vols, la cigarette et son refus de parler à son frère. Ils avaient perdu confiance, mais continuaient d’espérer. Cependant, les mauvaises habitudes l’avaient bien trop souillée pour espérer, un jour, meilleur. Et pourtant, tout sonnait comme un nouveau départ. Une nouvelle ville, un nouveau logement et une nouvelle université. Elle aurait dû être heureuse, laissant derrière elle une part de ses démons.

« Searching for a way to escape the madness. A dire need for change as we fight for better days. The hurt and the pain cut deep like a razor blade. Holding in a cry for love, abandoned and afraid » Yumi soupira, venant augmenter le son qui venait tapper contre ses tapants. Elle désirait vider son esprit. Cependant, il est toujours plus simple de désirer une chose que d’y parvenir.

Puis le train arriva en gare. Seoul, était désormais sa nouvelle ville. Elle récupéra ses valises, deux énormes valises à roulettes qu’elle eut du mal à sortir du train. Un jeune homme lui prêta d’ailleurs son aide et Yumi le remercia vivement, s’inclinant face à lui d’une manière polie. Ils parlèrent un bref instant jusqu’à ce qu’il la quitte pour retrouver ses proches qui l’attendaient. Que ça devait être agréable d’être accueilli par des amies ou de la famille. Elle, elle n’avait qu’Hangyeol, qui s'il n’était pas en retard devait l’attendre quelque part au début du quai, camouflé. Ni heureuse, ni attristée, Yumi était plutôt stressée. Elle avait longuement insisté auprès de sa mère pour que son aîné n’apprenne pas sa venue. Cependant, elle n’avait pas étonné en prenant son train d’apprendre qu’il viendrait la récupérer à la gare. La soirée allait être longue.

Inspirant longuement, la jeune femme vérifia qu’il ne lui manquait rien avant d’enfiler sa veste. Elle sortit ensuite son téléphone venant couper sa musique. La brune, bien que désireuse d’éviter son grand frère n’allait pas être mal polie non plus. Surtout en sachant que ce dernier, bien que surement poussé par leur mère, était venu. Elle n’avait pas si mauvais fond. Elle se mit en route, tira ses valises derrière elle, tout en cherchant des yeux son grand frère. Arrivée au bout, elle ne vit personne qui l’attendait. En retard. Où peut être, avait-il menti et il ne viendrait pas. Après tout monsieur l’idole doit être des plus occupé. Elle en devient désagréable et décide d’aller se poser un peu plus loin pour contacter sa mère tout en bousillant sa santé une nouvelle fois.

« Il va arriver, Yumi, Hangyeol ne t’aurait pas oublié lui. » Pic. Elle le méritait. Après tout, Hangyeol avait subi du jour au lendemain la colère incompréhensible de sa sœur. Elle n’avait jamais donné d’explication, elle avait laissé sa colère grimper en elle, bouillir pour éprouver un sentiment proche de la haine. Au fond, tout avait été soigneusement attisé par son ex-petit copain. La conversation fut courte et rapidement elle du constater que sa mère avait raison. Il était là, dos à elle, camouflé et changé. La brune l’observait du fumoir ou elle se situait, venant écraser son mégot dans le pot de sable avant de s’avancer.

Pendant que ses pas la conduisaient vers son aîné, elle ne put que faire face à ses pensées, à ses souvenirs. Une part d’elle avait un manque pendant que l’autre lui rappelait constamment combien on lui avait menti par sa faute. Le temps n’était pas au souvenir, elle désirait simplement, rapidement aller s’installer. Alors si elle devait passer par une confrontation des son premier jour à Seoul, elle le ferait. Yumi, se racla la gorge une fois dans le dos du plus vieux en venant taper son épaule. « Je ne pensais pas que tu allais venir. » C’était sans doute la phrase la plus longue qu’elle lui avait dit en deux ans. Une odeur de cigarette était mélangée à son doux parfum fruité. 

Han Han Gyeol
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t6136-11-hanhanboost
heulim ≈ we have art in order not to die from the truth
UNE P'TITE PHOTO ? :  ⊱ Let it last (Yumi & Hangyeol) 123ab46576bcd424be52dc7116bc9d705fd0086c
AVATAR :  ⊱ Park Jinyoung (JJProject / GOT7)
POINTS :  ⊱ 211
MESSAGES :  ⊱ 1138
NOUS A REJOINT LE :  ⊱ 25/02/2019
AGE :  ⊱ 26
Let it last (Yumi & Hangyeol) Empty
(#) Sujet: Re: Let it last (Yumi & Hangyeol)   Let it last (Yumi & Hangyeol) EmptyMer 8 Avr - 21:01
∷ Let it last


"You turn over the hourglass
The sand is falling down
Oh it's too fast."


Idole, oui, mais pas occupé. Hangyeol a un emploi du temps beaucoup plus lesté depuis une année. Ses répétions se sont faites remplacer par des rendez-vous de kiné. Ses promotions ont été stoppées et ses tournées avec ses trois collègues ont été annulées. Et même s'il travaille encore, c'est parce qu'il insiste pour rester dans les murs de son étroit studio d'enregistrement. Il aurait pu en profiter pour se consacrer à autre chose; peut être faire des études comme son père aurait tant voulu. Mais il a préféré insister pour prendre une plus grande place de compositeur au sein de sa compagnie. Des réunions, pour voir du monde. Composer pour les autres, pour voir ses chansons chantées quand même. Des enregistrements, pour augmenter encore ses revenus de droit d'auteur. Hangyeol a toujours vécu pour la musique. C'est bien pour ça qu'il a tant de mal à réadapter sa vie à la possible éventualité de ne plus pouvoir la pratiquer comme avant.

    Mais il a du temps. Personne ne lui en voudrait de s'absenter pendant une journée. Pourtant, il en vient à se demander s'il a bien fait. Dans cette gare où le bruit est incessant, il repense à tout ce silence qui a pavé la distance entre Yumi et lui. Hangyeol n'a jamais vraiment compris. Du jour au lendemain, elle a arrêté de répondre à ses messages. Quand il lui proposait de dormir à Séoul pour venir à ses showcases ou ses concerts, elle a toujours trouvé de quoi refuser. Pour les rares fois où il descendait à Busan, elle avait toujours des prétextes pour l'ignorer. Hangyeol avait essayé de réparer ce qu'il avait dû casser. Mais il n'a jamais compris où il avait fauté. Et au bout d'un moment, lui aussi a décroché. Yumi n'a pas été là. Quand BOOST a gagné des prix, quand il était si content de parcourir le monde avec ses chants. Ou alors après l'accident. Yumi n'était plus là depuis longtemps. L'incompréhension triste avait vite été remplacée par de l'indifférence malheureuse. Il avait perdu beaucoup de gens, Hangyeol. En quittant sa ville d'origine, il a cessé de parler à la plupart de ses amis. Seuls les proches arrivaient à garder un contact. Mais après six ans d'entraînement, c'est dur de garder des amitiés. Venus avait tenu. Jusqu'à cette dispute, le soir où il lui avait appris qu'il allait enfin débuter. Et après cela... C'était le festival des fausses complicités qui essayaient de se former. Hangyeol avait eu sa sœur au début, mais elle aussi avait fini par le lâcher. Hangyeol qui avait pourtant tout fait pour garder les pieds sur terre, il s'était retrouvé sans personne pour l'y accompagner. Alors il avait appris. A se rapprocher de gens qui vivaient la même chose que lui, à considérer ses collègues comme sa famille.

    Sauf que le brun n'a plus de famille. Le lien avec les autres membres de BOOST s'est dégradé quand ils ne sont pas venu lui rendre visite à l'hôpital. Et ses autres amis se sont distancés quand il a dû s'isoler pour préserver son secret. Hangyeol n'a plus que sa mère. Et c'est bien pour elle qu'il est là. Parce qu'elle a insisté pour qu'il s'occupe de Yumi. Il le sait, Hangyeol, que quelque chose ne va pas chez sa sœur. Il l'a senti quand elle a disparu de sa vie, il le ressent quand elle daigne lui accorder deux mots, il le devine dans le ton que sa mère emprunte... Et pourtant. Pourtant il n'arrive pas à s'occuper d'elle. Il l'aime, si fort. Il n'a jamais cessé de l'aimer. Mais elle l'a abandonné, et comme pour les autres, peut être même plus, il a fini par s'en protéger.

    Et il est là, stressé à l'idée de la voir. Hangyeol se demande si elle le reconnaîtra alors que c'est lui qui n'est pas sûr de savoir la reconnaître. Il scanne le visage des gens et pourtant il ne la trouve pas. Serait-elle partie sans lui, alors? Il est prêt à repartir quand son épaule le fait réagir et qu'il se retourne.
silence.
Yeux bruns qui se perdent sur la silhouette en face de lui désormais. Elle n'a pas changé. Yumi reste la même. Elle a la même couleur de cheveux, les mêmes yeux, le même air malicieux qu'il arborait jadis. Elle a aussi toujours les oreilles presque aussi grandes que les siennes et pour lesquelles ils n'arrêtaient pas de se taquiner. Personne ne peut s'y méprendre, en face de lui est bien sa soeur. Hangyeol et Yumi, Yumi et Hangyeol; réunis et seul. C'est la première fois qu'ils ne sont qu'à deux, depuis ce qui semble une éternité. Hangyeol a le coeur qui pleure. Ses oreilles accueillent une phrase détenant plus de mots que tout ce qu'elle a pu lui dire au cours de la dernière année écoulée. Jour de joie, et pourtant. L'idole ne vacille pas. Hangyeol a le coeur qui pleure l'amour de sa soeur mais qui est trop blessé pour se laisser s'en réjouir. "Enfants, ou maintenant, tu peux toujours compter sur moi." Hangyeol aurait aimé sourire. Il aurait aimé que sa phrase ne soit qu'une simple évocation de leurs maintes et maintes promesses de fidélité fraternelle et enfantine au lieu de sonner comme un reproche et une accusation. Mais ses yeux sont trop tristes pour s'éclairer, même auprès de la deuxième femme de sa vie (après leur mère).

    Le temps s'est arrêté. Hangyeol s'en rend compte car il a l'impression qu'ils sont là, planté devant l'un et l'autre depuis une heure déjà. Et la moitié son cœur le pousse à la laisser plantée là, tandis que l'autre insiste pour qu'il la prenne dans ses bras. Mais Hangyeol ne peut que l'observer, que de déduire des habitudes parmi les odeurs qu'il a pu sentir. Sans qu'il ne sache réellement pourquoi, il sent des larmes venir, son genou faiblir. Alors il bouge. Hangyeol lève sa main qui ne tient pas de canne en direction de Yumi, son bras l'entoure mais ne la touche pas. On dirait une étreinte, surtout que son visage se rapproche. Leurs corps sont proches, à deux centimètres d'un câlin nécessaire. Mais ce n'est qu'un tour de passe-passe. Hangyeol attrape juste l'une des valises que sa sœur traîne derrière elle. "Allons te trouver un taxi." Dit-il. "Ne perdons pas plus de temps" Veut-il dire. Et voilà que sa canne claque à nouveau en direction de la rue.

"" :copyright: celestial wonder for hundred miles only.


♘♔
Let it last (Yumi & Hangyeol) 3d0dd9dbcd9d46d77294f8ef21a0508a72ffacac

Zhao Nils a écrit:
rarement vu quelque chose d'aussi cursed de mon existence

Zhao Nils en quittant le forum et en parlant de mes avatars a écrit:
.......je sens c'est mon instinct qui m'a dit de partir pour plus voir ces horreurs..... 😔


don't mind me just fmi:
 


Hwang Gi Ho Let it last (Yumi & Hangyeol) 2948317594 Kang Tae Dong Let it last (Yumi & Hangyeol) 2948317594 Let it last (Yumi & Hangyeol) 2948317594
Han Yu Mi
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t8811-han-yu-mi-slytherinasty#274090
byeoljali ≈ when the night comes i break into stars
UNE P'TITE PHOTO ? :  ⊱ Let it last (Yumi & Hangyeol) 339e17a301de8e863cc2f0eefbd8116b
AVATAR :  ⊱ Lee Ga Hyeon
POINTS :  ⊱ 1084
MESSAGES :  ⊱ 935
NOUS A REJOINT LE :  ⊱ 03/04/2020
Let it last (Yumi & Hangyeol) Empty
(#) Sujet: Re: Let it last (Yumi & Hangyeol)   Let it last (Yumi & Hangyeol) EmptyJeu 9 Avr - 9:58
∷let it last
ft @« han yu mi » & @« han hangyeol"



When I was lost, I was searching for someone to be the light to follow through the dark
No one was there

Il était là, devant elle et tout ce qu’elle avait trouvé à lui dire sonnait comme un demi-reproche, une accusation. Lui aussi d’ailleurs, c’est ainsi qu’elle assimila le coup. « Compter sur moi ». À la différence qu’elle le méritait sans doute plus. La culpabilité était bien là, terrer sous une couche d’émotion nocive, mais bien présente. « Regarde Yumi, lui-même vie mieux sans toi. Il aurait tenté d’en savoir plus. » Le souvenir d’une conversation tournoyait dans sa tête, prenant de l’ampleur pour faire fuir la culpabilité. Le démon avait si bien jouer avec elle, que Yumi avait finit par boire toutes ses paroles. Et bien qu’elle s’en était délivrée, sa tête elle était bousiller. Son regard se baissa un instant alors qu’elle venait tirer sur l’une de ses manches avant de réussir à ignorer. Après tout, c’était sa plus grande réussite l’ignorance.

Elle soupire pour elle-même. Inchangée et pourtant si différente. Yumi en profite pour détailler son frère à son tour. Ses cheveux, qui viennent masquer une partie de ses yeux, ne lui échappent pas. Et à son plus grand étonnement, elle ne retrouve plus l’étincelle. Cette lueur qui autrefois brillait dans le regard de Hangyeol. Cependant, ses lèvres restent closes. Et les secondes passent, les minutes, les heures ? La demoiselle semble perdue et sa nervosité ne fait qu’accroitre dans son corps. Pourquoi attendent-ils bêtement au milieu de cette gare ? Yumi a presque envie de fuir. Elle ne sait faire que ça après tout, fuir.

Lorsqu’Hangyeol se rapproche d’elle, son corps se tend et elle reste immobile. Cependant, rien ne la touche a part peut être l’odeur de son frère. Odeur ancienne et mêlée à tant de souvenirs. Combien de fois enfant elle lui avait piqué ses t-shirts pour dormir après un cauchemar ? Hangyeol avait toujours été l’image de sa sécurité mental, son pilier. Du moins jusqu’à ce jour ou ayant compris la méchanceté des gens Yumi remit la faute sur le second homme de sa vie. Après tout rien ne serait arrivé s’il n’avait été qu’un garçon ordinaire. La rancune était toujours bien présente, bien que certains sentiments tentaient de reprendre le dessus.

Le temps qu’elle se ressaisisse, il avance déjà avec l’une de ses valises. Une part d’elle ne désire qu’une chose, se rouler en boule et pleurer. Au fond, elle avait cru qu’il allait la prendre dans ses bras et la réalité est bien différente. Alors ça fait mal, et une boule se forme dans sa gorge, désagréable et appuyant sa douleur. Elle soupire derechef avant de le suivre, tirant son autre valise. Le silence entre eux venaient contraster avec les retrouvailles des gens autour d’eux. Certains riaient, d’autre pleuraient, mais dans toutes ses réactions différentes, ils s’enlaçaient, laissant leur joie s’exprimer. Elle ne put que comparer la froideur qui l’avait accueilli à celle des autres. Yumi se perdit un moment dans ses songes en se demandant comment son frère aurait réagi si elle avait menti en se montrant souriante et en lui sautant dans les bras. Elle aurait pu jouer la comédie pour faire plaisir à sa mère. Ce qu’elle ne savait pas, c’était que cette comédie, elle l’aurait joué aussi pour elle-même. Mais il est bien plus simple de détester que d’accepter un manque douloureux qu’on tente d’étouffer.

Son regard se pose enfin sur sa canne. Trop égoïste pour penser à l’état de son frère, elle n’avait pas encore aperçu cette dernière. À vrai dire, elle n’en savait pas énormément de son état de santé, elle avait montré un désintérêt à ce sujet. Elle pince ses lèvres un instant « Tu n'es pas encore guérit ? » Demanda-t-elle en regrettant de ne pas pouvoir voir les émotions sur le visage de son frère. Bien qu’elle n’aurait sans doute rien pu voir avec son masque et ses cheveux bien trop longs. Elle poursuivit dans son lancé. « Je pensais que ça, c’était arrangé depuis la dernière fois. Tu semblais bien aller physiquement aux fêtes.. » Yumi parlait, la neige allait finir par tomber en ce début de printemps si elle continuait. Cependant, au lieu d’attendre bêtement dans le silence, elle en profitait. Peut-être que c’était ça aussi son nouveau départ, faire des efforts.

Elle s’arrêta au bord de la rue à côté de son frère. La demoiselle essaya d’observer ses réactions, ses sentiments. Elle ne jouait pas. Elle ne cherchait pas les informations pour le détruire, juste, elle se sentait légitime d’avoir une réponse. Puis soudain elle pince ses lèvres. « Quelle idiote.. J’allais oublier. » Elle se tourna brusquement pour ouvrir le sac qui était accroché à sa valise. Yumi, malgré les années restait une inconditionnelle tête en l’air. « Maman voulait que je te ramène ça.. » Dit elle en venant sortir un récipient contenant un repas fais maison. Elle se retourne vers son frère pour lui tendre le plat. Dans son geste, l’étincelle argentée de son poignet se fit voir. Yumi ne fit pas vraiment attention, elle n’avait juste jamais quitté ce bracelet que Hangyeol lui avait offert. Après tout, peut-être qu’elle ne lui vouait pas une haine si profonde.
 

Han Han Gyeol
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t6136-11-hanhanboost
heulim ≈ we have art in order not to die from the truth
UNE P'TITE PHOTO ? :  ⊱ Let it last (Yumi & Hangyeol) 123ab46576bcd424be52dc7116bc9d705fd0086c
AVATAR :  ⊱ Park Jinyoung (JJProject / GOT7)
POINTS :  ⊱ 211
MESSAGES :  ⊱ 1138
NOUS A REJOINT LE :  ⊱ 25/02/2019
AGE :  ⊱ 26
Let it last (Yumi & Hangyeol) Empty
(#) Sujet: Re: Let it last (Yumi & Hangyeol)   Let it last (Yumi & Hangyeol) EmptyJeu 9 Avr - 19:32
∷ Let it last


"You turn over the hourglass
The sand is falling down
Oh it's too fast."


Etreinte. Les gens autour d'eux ne cessent de s'embrasser. Seules quelques personnes se hâtent vers le métro ou les sorties. La plupart des familles sont attroupées, se regardent avec émotion et déblatèrent des mots pleins d'enthousiasme. Mais pas eux. Yumi et Hangyeol se contente d'un échange de regard, et assez rapidement ils sont en route vers l'une des sorties, deux bons mètres les séparant. Ils n'ont rien d'une famille. Peut être parce qu'ils ne le sont plus vraiment. Les deux valises roulent presque silencieusement et le bruit des pas vient régulièrement accompagner celui de cette canne qui se claque contre le sol. Hangyeol déteste se montrer de cette manière. Il aurait préféré être moins faible pour accueillir sa sœur. Il ne sait pas si c'est par pu ego, ou alors simplement parce qu'il a toujours voulu être un pilier pour elle; mais quelque chose au fond de lui déteste lui montrer ce bâton familial duquel il dépend. (Il a récupéré une ancienne canne de leur grand-père.) Mais comment faire autrement? Son genou est encore bien fragile. Si Hangyeol sait faire quelques pas en encaissant la douleur, le poids de la valise de Yumi est bien trop lourd pour qu'il sache le supporter en la tirant. Alors tant pis, le voilà marchant à trois pieds. Et c'est normal, bien que soudain, qu'il l'entende s'inquiéter. Sauf que Hangyeol n'a aucune envie de lui répondre. Il s'arrête une seconde. Il étouffe un étrange bruit dans son masque; un bizarre mélange entre un soupir, un sanglot et un rire. Et sans même regarder en arrière, il se remet à avancer.

    Injuste. Malgré tout, Yumi est sa petite sœur. Hangyeol a beau vivre sans famille la plupart du temps, il ne pourrait jamais renier les liens de son sang. Il n'en a pas envie de toutes façons. Il a perdu tellement de gens dans sa vie qu'il ne veut pas éloigner ceux qui y sont encore. Mais Yumi est-elle encore là? Hangyeol aime sa sœur avec tout l'amour qu'il sait donner, mais quoi faire quand elle l'a refusé depuis tant d'années? Il s'est longtemps demandé pourquoi elle l'avait ignoré d'un coup, et même avec quelques idées, il n'a jamais compris ce qui avait fait qu'elle s'était éloignée au point de ne pas lui demander ce qu'il ressentait. Elle avait forcément entendu parler de son accident. Si ce n'est hors des médias, obligatoirement de leurs parents. Pourtant, elle ne lui en avait jamais parlé. Elle, comme la plupart des autres, elle l'avait laissé tomber. Hangyeol aimerait pouvoir prendre sa sœur dans ses bras, répondre à ses questions, lui en poser d'autres, expliquer tout ce qu'il s'est passé dans sa vie, mais il n'y arrive pas. Il a trop de haine encore. Et il avait pensé, espéré, qu'en renouant lentement avec ses collègues, il arriverait aussi à pardonner aux autres. Mais il s'est trompé. Parce que de revoir sa sœur après tant de temps, de l'entendre poser des questions si innocentes sur sa santé alors qu'elle ne s'en est jamais préoccupé le rend tristement malade. Il ne connait pas les raisons qu'elle a pour l'ignorer, mais peuvent-elles vraiment justifier ne pas se soucier de son frère qui a failli perdre la vie?

   Dehors, l'air est froid. Pour un printemps, l'hiver maîtrise encore le temps. Ou alors c'est le blizzard entre lui et Yumi qui régit la température. Dans tous les cas, Hangyeol regarde les voitures qui arrivent dans l'espoir de pouvoir obtenir un taxi. Il ne se retourne vers sa sœur que quand elle mentionne leur mère. Les deux yeux tristement marrons du chanteur se posent sur Yumi, puis sur la boîte qu'elle lui tend. Hangyeol est énervé contre elle. Il s'était promis de rester calme, parce qu'il a promis à leur parents de bien l'accueillir, mais il a envie de déverser toute la solitude qu'il a emmagasiné. Pourtant, quelque chose attire son attention. L'éclat d'une lumière, et les deux yeux marrons se posent sur ce poignet. Aucun suspens, Hangyeol le reconnaît, ce bracelet. Il ne sait plus exactement si c'est juste avant, ou juste après avoir débuté qu'il l'a acheté. Mais c'était le premier beau cadeau qu'il a su acheté. Dès qu'il avait reçu un salaire décent, il est allé acheter ce bijou pour sa sœur. C'est une vraie pierre, elle est tristement seule sur cette chaîne en or. Mais c'était une dépense dûment et fièrement exécutée. Hangyeol doit peiner à cacher sa surprise. Il est réellement choqué que sa sœur porte encore ce bijou. Il était convaincu qu'elle l'aurait jeté, donné, oublié. Et sa colère s'envole. Ou du moins elle retourne se renfermer dans un coin de son cœur. "Laisse-le dans ton sac, Yumi, j'ai les mains occupées... Mais c'est gentil."

    Hangyeol se prend de remords maintenant. Il faut qu'il se rappelle de tous les efforts qu'il avait réussi à faire quand Venus était là pour l'épauler. Il doit se rappeler qu'il doit cesser de s'apitoyer sur son sort et que les choses ne s'arrangeront que quand il leur ouvrira la porte. Ce n'est pas un signe de faiblesse que de baisser ses gardes... Alors Hangyeol hausse les sourcils et essaie d'adoucir sa voix au maximum. Mieux vaut tard que jamais. "Aux fêtes... Maman ne voulait pas que je me lève. Elle faisait tout pour que je n'aie pas à bouger du canapé." Hangyeol se stoppe quelques instants pour faire arrêter un taxi qui passait. "Je ne guérirais plus, Yumi. Cette canne, c'est le maximum. Et je dois apprendre à m'en réjouir." C'est triste, si lourd; ces mots qui se placent sur cette phrase. Et Hangyeol lève les yeux sur sa sœur. Tout est dit. Qu'il est devenu handicapé, qu'il n'arrive pas à l'accepter. Mais aussi qu'il aurait pu rester en béquilles ou en fauteuil toute sa vie. Pire, il aurait pu mourir. Alors cette canne, en effet, il va falloir s'en réjouir. Le brun casse vite cet échange de regard et demande au chauffeur de taxi de bien vouloir mettre les valises dans le coffre. Hangyeol s'assoit sur l'un des sièges de derrière. Il laisse à Yumi le choix d'aller devant, ou à côté de lui, dans tous les cas, il ne sait pas où est ce qu'ils doivent aller. Il n'a pas demandé...

"" :copyright: celestial wonder for hundred miles only.


♘♔
Let it last (Yumi & Hangyeol) 3d0dd9dbcd9d46d77294f8ef21a0508a72ffacac

Zhao Nils a écrit:
rarement vu quelque chose d'aussi cursed de mon existence

Zhao Nils en quittant le forum et en parlant de mes avatars a écrit:
.......je sens c'est mon instinct qui m'a dit de partir pour plus voir ces horreurs..... 😔


don't mind me just fmi:
 


Hwang Gi Ho Let it last (Yumi & Hangyeol) 2948317594 Kang Tae Dong Let it last (Yumi & Hangyeol) 2948317594 Let it last (Yumi & Hangyeol) 2948317594
Han Yu Mi
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t8811-han-yu-mi-slytherinasty#274090
byeoljali ≈ when the night comes i break into stars
UNE P'TITE PHOTO ? :  ⊱ Let it last (Yumi & Hangyeol) 339e17a301de8e863cc2f0eefbd8116b
AVATAR :  ⊱ Lee Ga Hyeon
POINTS :  ⊱ 1084
MESSAGES :  ⊱ 935
NOUS A REJOINT LE :  ⊱ 03/04/2020
Let it last (Yumi & Hangyeol) Empty
(#) Sujet: Re: Let it last (Yumi & Hangyeol)   Let it last (Yumi & Hangyeol) EmptyJeu 9 Avr - 22:33
∷let it last
ft @« han yu mi » & @« han hangyeol"



When I was lost, I was searching for someone to be the light to follow through the dark
No one was there

Le silence est toujours désagréable, mais elle ne peut que s’en prendre à elle-même. Alors elle n’avait pas insisté, poursuivant sa route, jusqu’au souvenir des paroles de sa mère. L’air semble soudain moins lourd et elle ne serait dire ce qui vient de se passer. Quelques secondes avant le silence et désormais une réponse, presque gentille. Le ton est doux, agréable à l’oreille. Cependant, elle se sent soudain bête en réalisant que son frère à les deux mains prisent. Elle marmonne un désolé, presque gênée en venant baisser ses yeux, honteuse. La boite vient reprendre place dans son sac alors qu’elle hoche son menton.

Puis, ne s’attendant pas à plus de dialogue, la brune vient regarder autour d’elle, tirant machinalement sur les manches de sa veste, comme pour cacher quelque chose. Mais cela, c’est une histoire pour un autre temps. Il y a certains secrets qui sont sans doute mieux ainsi, à rester camouflé dans l’ombre. Son regard fini par se relever quand Hangyeol parle, elle ne cache pas sa surprise, elle n’a jamais su mentir sur certaines choses. D’ailleurs, son frère est sans doute le seul à qui elle n’a jamais menti. Yumi a dissimulé beaucoup, mais à aucun moment elle n’a mentit au jeune homme aussi loin qu’elle s’en souvienne. Elle l’a ignorée, abandonnée, détester, lui à dissimuler ses raisons, esquivant les mots, les sourire, mais jamais elle ne lui à mentit. Pourtant, tout serait bien plus simple et certains ont tenté de la tirer aussi loin. L’échec est marqué, mais un échec ne veut pas dire que la guerre est pour autant terminé.

L’information est lâchée, comme une bombe et son cerveau assimile, tout comme son cœur. C’est d’un côté douloureux à entendre, et ce, pour diverse raison. La culpabilité, la tristesse, mais cependant aucune pitié. Yumi culpabilise de ne pas avoir été là, mais dans sa tête la voix continue de lui répéter sans cesse qu’il ne mérite pas sa culpabilité, qu’Hangyeol n’aurait pas su apprécier son soutien, et qu’il méritait, dû à ce qu’elle avait subi. Ironie, il n’était fautif de rien et qui méritait même de subir un aussi triste drame ? Et derrière cette voix, Yumi ressentait une profonde tristesse. Les mots tombaient comme une sentence, un gout amer qui venait serrer sa gorge. Elle connaissait le bonheur de son aîné à performer et elle n’imaginait pas la douleur que cela devait lui causer. Pendant un bref instant, son regard tomba sur son genou et l’image d’eux, dansant dans leur salon glissa devant ses yeux, doux souvenir ou l’insouciance était encore de mise. Ils avaient tant changé et le temps les avait marqués. Et tristement, le constat de ne plus jamais pouvoir être comme avant devait être lourd à porté.

Et face à tout ses sentiments, la jeune femme ne sait pas quoi répondre. Elle vient regarder son frère à nouveau et une part d’elle se dit qu’il est courageux de se tenir encore debout. En croisant son regard, elle vient simplement hocher son menton. Après tout que peut-elle bien lui répondre à ça. Les questions tournent dans sa tête, mais elle songe à l’anonymat de son frère et aux oreilles curieuses alors elle tient sa langue.

Sa main vient finalement lâcher sa valise, que le chauffeur de taxi prend. Elle garde son sac contre elle avant de silencieusement hésiter. Où s’asseoir ? Le conducteur la voit hésiter avant qu’elle décide de venir s’asseoir à l’arrière à côté de son aîné. Elle pose son sac entre eux avant de venir fouiller dedans, son appareil photo s’y trouve entouré d’un tas d’affaires inutiles ou mauvaises pour sa santé. Cependant, elle s’en fiche bien à l’instant et un sourit finit par se poser sur ses lèvres quand elle tombe sur son téléphone. « Le voilà » Marmonne-t-elle heureuse avant de se redresser. Le chauffeur se trouve déjà derrière son volant, patientant pour connaitre l’adresse de la destination. Elle se penche vers l’avant « Alors il faudrait me déposer à cette adresse, l’hôtel.. » Elle n’eut pas le temps de finir sa phrase qu’il la coupa. « Oh, je vois, très bien mademoiselle. » Le moteur démarre.

Yumi se réinstalle au fond du siège afin de s’attacher et regarder un moment certains messages. Elle soupire avant de verrouiller son téléphone portable pour le laisser sur ses cuisses.

Un autre mensonge envers ses parents. La collection s’allonge venant ébranler une fois de plus la muraille vers sa perte. Cependant, tout est plus simple ainsi. Pour une fois, ce mensonge n’est pas tant désiré. Yumi devait emménager sur le campus de l’université de Séoul, mais cela ne pouvait avoir lieu avant demain. Alors c’est un mensonge inoffensif, juste pour ne pas les inquiéter. Et puis n’est elle pas libre de faire ce qu’elle désire ? Après tout, c’est avec son argent, certes salement gagné par les reventes de petit vols qu’elle va se le payer, mais ça reste son argent. Elle ne sait même pas si leur mère à averti Hangyeol des vols et du fait qu’ils lui ont coupés les vivres. D’un autre côté, elle ne supportait juste plus de vivre à Busan, une nuit de plus aurait été bien trop compliqué, la peur devenait omniprésente et étouffante. Fuir. Inconsciemment, sa main se porta à son poignet ou un fin bandage était camouflé sous sa veste. La douleur se fit sentir, une douleur douce qui lui rappelait sans cesse les souvenirs d’une nuit. Elle ferma ses yeux un moment avant de retirer sa main un peu trop brusquement.

Elle se racla la gorge doucement en venant regarder par la fenêtre un instant pour observer les rues de Seoul. S’acclimatant ainsi de sa nouvelle ville. « Pour ce que ça vaut, la canne te donne un charme fou. » Ses mots étaient innocents et elle ne désirait pas le blesser pour une fois, juste inconsciemment l’encourager à accepter. Elle ne le regarda pas, gardant son regard rivé sur la vitre.
 

Han Han Gyeol
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t6136-11-hanhanboost
heulim ≈ we have art in order not to die from the truth
UNE P'TITE PHOTO ? :  ⊱ Let it last (Yumi & Hangyeol) 123ab46576bcd424be52dc7116bc9d705fd0086c
AVATAR :  ⊱ Park Jinyoung (JJProject / GOT7)
POINTS :  ⊱ 211
MESSAGES :  ⊱ 1138
NOUS A REJOINT LE :  ⊱ 25/02/2019
AGE :  ⊱ 26
Let it last (Yumi & Hangyeol) Empty
(#) Sujet: Re: Let it last (Yumi & Hangyeol)   Let it last (Yumi & Hangyeol) EmptyJeu 9 Avr - 23:53
∷ Let it last


"You turn over the hourglass
The sand is falling down
Oh it's too fast."


Défaite. C'est ce qui se ressent dans les mots du brun. Un par un alignés, des mots si simples qui font pourtant état d'une situation si complexe. Le simple fait de savoir qu'il sera marqué, atrophié à vie par un accident dont personne n'a réellement idée implique beaucoup de conséquences. Conséquences qui viennent batailler le moral du chanteur sans qu'il n'ait d'alliés. La lumière dans son regard a vite disparu. Cette étincelle de détermination qui l'a poussé à ne pas perdre espoir pendant six ans d'entraînement, cette flamme au fond de lui qui l'a fait connaître comme l'une des idoles qui travaillait le plus ardemment. Même pendant qu'il était en fauteuil roulant ou en béquilles, le chanteur brûlait du même feu qui l'avait animé depuis des années. Mais c'était cette nouvelle, celle qu'il avait reçu des médecins il y a quelques semaines déjà, qui avait éteint les braises de sa passion. On ne lui avait pas préparé à ça. Dès le début, dès qu'il était sorti de son coma, on lui avait dit qu'il s'en sortirait. Qu'il avait un corps bien entraîné, que s'il respectait les consignes de sa kiné, alors il pourrait faire comme si de rien était. C'était bien ça, le deal. Faire semblant que tout allait bien le temps que tout redevienne bien, et puis il pourrait reprendre sa vie tranquillement. Mais c'était fini, maintenant. Définitivement atrophié, sa carrière entaillée. Que pouvait-il faire? Accepter de devoir arrêter de danser était impossible. Hangyeol ferait tout, il se forcerait à endurer la douleur, il adapterait ses chorégraphies pour utiliser sa canne, mais jamais il ne se résoudrait à rester assis sur scène. Mais comment convaincre ceux qui sont déjà inquiets? Comment prouver qu'il peut encore mener son bateau alors qu'il n'arrive même pas à sortir des tourments de son propre esprit? Prouver qu'il peut remettre son groupe sur le chemin du succès semble impossible quand il n'arrive même pas à se redresser lui-même.

    Tourbillon de sentiments négatifs qui l'absorbent encore vers le sol à chaque fois qu'il semble s'adoucir. Il n'en peut plus, Hangyeol. Il mesure enfin ce que le mot dépression veut dire, et il arrive encore moins à l'accepter que celui d'handicapé. C'était comme s'il avait encore plus peur de ne jamais réussir à reprendre le contrôle sur lui même, qu'il n'a peur de ne plus pouvoir danser. Portière fermée contre lui, il pose immédiatement ses mains sur ses genoux. Crispé, ses doigts sont cramponnés à son jeans, et son regard est perdu contre les buildings au loin. Le brun est déjà si stressé qu'il entend à peine la direction que Yumi demande au chauffeur. Il entend brièvement parler d'hôtel, mais le moteur démarre et il préfère fermer les yeux, tout en faisant semblant qu'ils sont simplement perdus sur le paysage.

    Les buildings ne se révèlent que quand Hangyeol ouvre les yeux suite aux mots de sa sœur. C'est un compliment? Il est surpris, mais comme sa sœur en symétrie, ses yeux ne délogent pas de la fenêtre contre laquelle est appuyée sa tête. Aucune chance qu'il n'aperçoive le bandage de son poignet, comme elle n'a aucune chance de voir le sourire qui se dessine en dessous du masque qu'il porte encore. Un sourire très faible, léger, qu'elle ne verra même pas. "J'ai toujours eu un charme fou." Dit-il sans épiloguer. C'est à la fois une preuve que son humour ne l'a pas quitté, mais aussi un rappel qu'il se souvient de ces temps où sa sœur n'était pas gênée pour le complimenter. Il trouve cela dommage que le compliment qu'elle lui donne depuis plusieurs années ait une mention de sa canne, mais il a appris à apprécier les petites choses. "Merci." Répond-il alors un peu plus bas. C'est un murmure qui se perd, mais une émotion sincère. Il n'en faut pas plus pour que le taxi retombe dans le silence. Le pauvre chauffeur n'ose même pas déranger. Et bien assez tôt, le voilà qu'il s'arrête devant un hôtel et qu'il aide à sortir les valises de la voiture. Sans même y penser, Hangyeol avance sa carte de crédit. Il a tellement l'habitude de voyager en taxi. Ce qui est ironique. Car il a subi son accident alors qu'un chauffeur de sa compagnie lui faisait le trajet. Il n'y a aucune différence avec un taxi. Mais Hangyeol est trop traumatisé pour oser approcher sa voiture, et il est toujours aussi parano de se faire reconnaître pour prendre le métro.

    "Rassure-moi." Commence-t-il alors que le taxi s'éloigne, en levant les yeux vers le bâtiment hôtelier. "Tu as un contrat de location, quand même, ou tu es venue ici sans aucun plans?" Cela révèle qu'il n'a pas réellement demandé pourquoi sa sœur est venue s'installer ici. Peut être par orgueil, ou vengeance de savoir qu'elle n'a demandé comment lui allait. Il suppose qu'elle a trouvé un job, ou alors qu'elle poursuit ses études. Yumi n'a jamais été une de ses filles vides d'ambition, et ça, il en est fier. "Je ne savais pas que tu n'allais pas t'installer tout de suite... Je ne vais pas te servir à grand chose..." Constate-t-il presque tout bas, pensant pour lui mais à voix haute. En attendant de devoir tirer la valise de sa sœur, il fourre sa main dans sa poche et tripote la petite boîte qu'il y a caché. Il n'a peut être pas su accueillir sa sœur avec l'étreinte qu'ils espéraient tous les deux, mais il avait quand même prévu quelque chose pour célébrer ce changement dans sa vie.

"" :copyright: celestial wonder for hundred miles only.


♘♔
Let it last (Yumi & Hangyeol) 3d0dd9dbcd9d46d77294f8ef21a0508a72ffacac

Zhao Nils a écrit:
rarement vu quelque chose d'aussi cursed de mon existence

Zhao Nils en quittant le forum et en parlant de mes avatars a écrit:
.......je sens c'est mon instinct qui m'a dit de partir pour plus voir ces horreurs..... 😔


don't mind me just fmi:
 


Hwang Gi Ho Let it last (Yumi & Hangyeol) 2948317594 Kang Tae Dong Let it last (Yumi & Hangyeol) 2948317594 Let it last (Yumi & Hangyeol) 2948317594
Han Yu Mi
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t8811-han-yu-mi-slytherinasty#274090
byeoljali ≈ when the night comes i break into stars
UNE P'TITE PHOTO ? :  ⊱ Let it last (Yumi & Hangyeol) 339e17a301de8e863cc2f0eefbd8116b
AVATAR :  ⊱ Lee Ga Hyeon
POINTS :  ⊱ 1084
MESSAGES :  ⊱ 935
NOUS A REJOINT LE :  ⊱ 03/04/2020
Let it last (Yumi & Hangyeol) Empty
(#) Sujet: Re: Let it last (Yumi & Hangyeol)   Let it last (Yumi & Hangyeol) EmptyVen 10 Avr - 21:00
∷let it last
ft @« han yu mi » & @« han hangyeol"



When I was lost, I was searching for someone to be the light to follow through the dark
No one was there


Au fond, elle s’y complaît dans ce silence. Peut-être est-ce devenu une habitude. Elle se contente de sourire à ses mots, un simple échange anodin, mais qui au fonds laisse un espoir. L’espoir est bien mince et presque terrée sous tout un tas de sentiments, mais la Yumi du passé, celle qui admirait ou criait auprès de son frère son soutien, elle, elle l’espérait.

Une fois arrivée, la demoiselle fronça ses sourcils en le voyant payer le taxi. Yumi paru un instant agacé par son geste, sa langue tapant contre son palais. Une fois sur le trottoir, ses valises à côtés d’elle, la brune râla. « Tu n’avais pas à payer. Je te rembourserais Hangyeol. » Elle ne comptait pas avoir de dettes envert qui que ce soit. Après tout, désormais, elle allait devoir prouver qu’elle pouvait vivre seule, malgré que les prochains mois allaient être difficiles à vivre.

Elle finit par observer le bâtiment qui rendait bien mieux en photo, mais Yumi n’est pas là pour se plaindre, elle a appris à ne jamais se plaindre. Finalement, elle se tourne vers Hangyeol à sa question. La jeune femme ne peut s’empêcher de venir lever ses yeux au ciel, surement d’une manière exagérée comme petite, elle passait son temps à le faire. Les habitudes ne se perdent pas toutes après tout et ce petit tic de sa part, Yumi l’avait bien gardé, elle l’utilisait juste moins souvent par peur. Ah la peur.. c’est définitivement ce qui l’avait poussé à quitter Busan. Cependant, elle décide d’oublier ses pensées obscures pour venir s’amuser du jeune idole. « J’ai des plans.. Regarde, je dors à l’hôtel ce soir déjà. Puis, je verrais. » Ses épaules se haussent innocemment. Elle guette sa réaction, curieuse de voir s'il va s’énerver contre elle où avoir une quelconque réaction qui pourrait l’amuser. Finalement, Yumi sait toujours s’y prendre pour venir tourmenter son grand frère.

Finalement, la jeune femme vient le rassurer. « Je ne suis pas stupide au point de venir ici sans aucun plan. J’ai.. » Elle hésite un moment à parler, ouvrirait telle une possible porte à son frère ? Plaisanter, est une chose, se rapprocher en est une autre et Yumi n’est pas certaine d’en avoir entièrement envie. Elle pince ses lèvres entre elles, ce convaincant qu’elle lui doit bien cette simple information, puis leur mère finira sans doute par lui dire. Puis ce n’est que politesse de répondre à une question de son aîné. « J’ai mon logement sur le campus de l’université de Seoul demain, ils ne pouvaient juste pas me recevoir aujourd’hui. » Elle marqua un silence avant d’ajouter rapidement. « Ne dis rien aux parents d’accord ? » Ils n’en savent rien et elle ne désire pas qu’ils en apprennent davantage.

La brune haussa ses épaules. Elle n’allait pas le nier que son frère n’allait pas servir à grand chose, après tout au départ elle n’avait pas voulu qu’il vienne la chercher, mais sa mère avait insisté et sans doute des deux côtés. Mihan avait le don pour ne pas laisser le choix, et surement voulait elle les pousser de nouveau l’un vers l’autre. Cette pensée Yumi l’avait longuement laissé germer dans son esprit durant son trajet en train. Après tout, ça n’aurait pas été étonnant et bien qu’à ses yeux, sa mère semblait prendre la partie d’Hangyeol, elle savait que c’était une option possible. « Personne ne le savait, puis quand maman m’a dit que tu venais, je ne pensais pas que tu aurais voulu m’aider ensuite. » Cet aveu à moitié dit, la demoiselle s’avança vers l’entrée de l’hôtel afin d’aller récupérer sa chambre pour la nuit. La chambre était assez élevée en terme de prix, mais elle se félicitait d’avoir réussi à gagner autant d’argent. C’était peut-être ça après tout son talent unique. Pas la danse, comme autrefois, elle aimait le dire, mais le vol. Elle sourit au réceptionniste une fois sa clé en main pour finir par chercher son frère des yeux avec sa seconde valise.

Clé en main, la brune s’arrêta face à lui avant de pincer ses lèvres. Le manque de nicotine commençait à la démanger et elle avait conscience qu’elle ne pouvait pas fumer n’importe où à Séoul et surement pas avec son frère. « On y va ? »
 

Han Han Gyeol
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t6136-11-hanhanboost
heulim ≈ we have art in order not to die from the truth
UNE P'TITE PHOTO ? :  ⊱ Let it last (Yumi & Hangyeol) 123ab46576bcd424be52dc7116bc9d705fd0086c
AVATAR :  ⊱ Park Jinyoung (JJProject / GOT7)
POINTS :  ⊱ 211
MESSAGES :  ⊱ 1138
NOUS A REJOINT LE :  ⊱ 25/02/2019
AGE :  ⊱ 26
Let it last (Yumi & Hangyeol) Empty
(#) Sujet: Re: Let it last (Yumi & Hangyeol)   Let it last (Yumi & Hangyeol) EmptySam 11 Avr - 10:08
∷ Let it last


"You turn over the hourglass
The sand is falling down
Oh it's too fast."


Le silence, une habitude si nouvelle. A la fois rassurant et aggravant, le silence a une nouvelle place dans la vie de l'idole. Jamais n'a-t-il été réellement entouré de silence, lui qui a fait carrière de la musique. Mais il faut avouer que depuis son accident ses oreilles ont eu l'occasion de se reposer. Plus de fans qui crient son nom, plus de collègues qui viennent l'insulter quand ils jouent aux jeux vidéos, beaucoup moins d'appels de ses parents pour lui demander de raconter ses dernières aventures... Hangyeol a appris à tolérer le silence, même s'il a toujours préféré le bruit. Et ce silence entre lui et sa sœur est bien différent. Il est si lourd. Et il n'est brisé que pour des remarques superficielles, ou des reproches. Hangyeol hausse les sourcils à sa sœur quand elle lui reproche d'avoir payé le taxi, mais il ne dit rien. Depuis quand sont-ils devenus en si grand conflit l'un contre l'autre qu'un simple réflexe sans arrière pensée devient une attaque? Hangyeol le voit enfin dans ce silence, la distance qui le sépare désormais de sa petite sœur qu'il aurait tant voulu épauler.

    Alors que son regard se perdait à nouveau sur cet hôtel de milieu de gamme, sa sœur le surprend quand elle répond à sa question. Il tourne la tête vers elle un peu trop brusquement, mais ne sait pas quoi répondre. Il sait qu'il n'a pas le droit de la juger, mais il est si inquiet, il doit l'avouer. Pourquoi quitter sa ville de stabilité si elle n'a aucun plan, ça ne lui ressemble pas du tout. Et il avait raison. Car quand elle lui confirme qu'elle va bien poursuivre ses études dans la capitale, Hangyeol se réjouit de porter un masque pour cacher ses émotions. Son inquiétude se remplace par de l'agacement et il tourne sa tête vers le bâtiment à nouveau. Il hausse simplement les épaules pour confirmer à sa sœur qu'il ne dira rien à leur parents. De savoir Yumi passer une nuit dans un hôtel avant de s'installer ne l'inquiète pas, maintenant qu'il sait qu'elle sera convenablement logée le lendemain. En fait, il ne se pose même pas plus de question que cela. Cela ne lui paraît pas anormal d'arriver un jour à l'avance, il se dit qu'elle voulait peut être en profiter pour s'habituer aux alentours, ou simplement que les billets de train devaient être plus avantageux. Alors il la suit à l'intérieur tout en restant dans le silence.

    La main à nouveau dans la poche pendant qu'il attendait, Hangyeol lâche enfin la petite boîte qui s'y trouve et hoche la tête. "Oui, allons-y..." Il a un drôle de pincement au cœur. Il ne voulait pas vraiment en parler, mais les mots sortent tout seuls. "Tu sais, j'ai vécu la même chose que toi à quatorze ans." A l'époque, l'entreprise de Yugyeol avait des problèmes et Mihan avait dû trouver un petit job pour continuer à vivre normalement, sans oublier que Yumi dépendait encore beaucoup d'eux, alors ils n'avaient pas accompagné leur fils dans la capitale. "Je ne voulais pas te laisser seule." Mihan avait peut être insisté pour qu'il prenne soin de sa sœur, mais il le faisait avec grand plaisir. Peu importe ce qui les avait séparés, Yumi et Hangyeol restaient unis par leur sang. Et unis par cet amour fraternel, que Hangyeol espérait être encore là. Hangyeol prend encore quelques instants de réflexion et finit par se corriger. "Je ne voulais plus te laisser seule." Et c'était peut être la première fois qu'il admettait n'avoir pas forcément bien réussi à associer le développement de sa carrière, et le soin qu'il aimait apporter à sa famille. Peut être aussi la première fois qu'il admet indirectement que sa sœur, ou même sa famille lui a manqué. Mais ça y est. Il ne sera plus seul dans cette capitale. Yumi est là, et si ce n'est pas pour lui, il espére quand même qu'ils pourront se reposer l'un sur l'autre. Sans épiloguer, il attrape la valise de Yumi et marche jusqu'à l'ascenseur; impossible pour lui de se forcer à prendre l'escalier dans ces conditions. Il attend que sa sœur le suive et il appuie sur le bouton pour monter. Il a beaucoup de pensées qui se bousculent, mais il préfère ne pas perturber ce silence.

"" :copyright: celestial wonder for hundred miles only.


♘♔
Let it last (Yumi & Hangyeol) 3d0dd9dbcd9d46d77294f8ef21a0508a72ffacac

Zhao Nils a écrit:
rarement vu quelque chose d'aussi cursed de mon existence

Zhao Nils en quittant le forum et en parlant de mes avatars a écrit:
.......je sens c'est mon instinct qui m'a dit de partir pour plus voir ces horreurs..... 😔


don't mind me just fmi:
 


Hwang Gi Ho Let it last (Yumi & Hangyeol) 2948317594 Kang Tae Dong Let it last (Yumi & Hangyeol) 2948317594 Let it last (Yumi & Hangyeol) 2948317594
Han Yu Mi
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t8811-han-yu-mi-slytherinasty#274090
byeoljali ≈ when the night comes i break into stars
UNE P'TITE PHOTO ? :  ⊱ Let it last (Yumi & Hangyeol) 339e17a301de8e863cc2f0eefbd8116b
AVATAR :  ⊱ Lee Ga Hyeon
POINTS :  ⊱ 1084
MESSAGES :  ⊱ 935
NOUS A REJOINT LE :  ⊱ 03/04/2020
Let it last (Yumi & Hangyeol) Empty
(#) Sujet: Re: Let it last (Yumi & Hangyeol)   Let it last (Yumi & Hangyeol) EmptySam 11 Avr - 13:09
∷let it last
ft @« han yu mi » & @« han hangyeol"



When I was lost, I was searching for someone to be the light to follow through the dark
No one was there


Un petit gloussement s’échappe de sa bouche. Il est naïf de l’a croire si facilement et Yumi s’en délecte presque. Ce simple mouvement brusque ne lui échappe pas et bien qu’il n’y a rien à dire cela l’amuse grandement, surtout intérieurement. Mais la vérité est vite rétablie et le masque empêche tout plaisir d’observation. Cependant, elle ne va pas s’en plaindre, s’il ne le portait pas, de nombreuses fans seraient sans doute autour d’eux à les épier, et cela, Yumi n’en avait nullement envie et elle se doutait que Hangyeol n’en avait pas plus envie. Où alors il respectait juste la jeune femme.

Désormais qu’elle tenait ses clés de son logement du jour, Yumi avait une seule hâte, pouvoir s’effondrer sur son lit et fermer les yeux. La fatigue des émotions commençait à la travailler de minutes en minutes. Un frère de retour. Une nouvelle vie. C’étaient beaucoup de choses en s’y peut de temps. À peine une heure s’était écouler, ou peut-être deux, depuis que ses pieds avaient touchés le sol de la capital de la Corée du Sud. Alors même si physiquement tout allait bien, mentalement rien n’allait et plus Yumi fermait son esprit pour ne pas trop penser, plus elle avait conscience que tout allait finir par exploser un peu plus tard. En revenant vers Hangyeol, elle n’avait même pas attendu sa réponse, que son dos venait faire face à son frère tout en poussant sa valise.

Un pas en avant pour trois pas en arrière. La fatalité de leur relation était sombre. Un lien fraternel est sensé être beau, fort et non si instable. C’est ce qu’elle pensait enfant. Petite, Yumi ne cessait de dire que rien ne pourrait la séparer de son frère, pas même la distance. Et au début, cela, c’était avéré véridique, mais au fil du temps, la couleur était passée et il n’en restait plus rien que des souvenirs et de maigre espoir.

Puis ses sourcils viennent se froncer alors qu’elle reste de dos, le privant de ses réactions. Cependant la tension dans son corps n’en reste pas moins visible alors qu’elle vient s’arrêter. Hangyeol parle, Yumi écoute, pensive alors qu’elle sent une désagréable sensation lui bruler le thorax. C’est comme si on venait de lui voler l’air autour d’elle, comme si elle était enfermée subitement dans une poche sans air. Pourquoi maintenant ? Ses sentiments venaient frapper contre la couche de protection qu’elle s’était formé avec le temps et à cet instant elle se mit à maudire Hangyeol. Elle resta silencieuse, jusqu’à le voir passer devant elle, se dirigeant jusqu’à l’ascenseur. Yumi finit par le suivre, silencieusement, son regard fixé sur ses pieds pour ne pas affronter son regard. Elle se sentait bien trop a découvert, son visage parlait pour elle-même et rien ne le recouvrait tandis que son frère lui, portait ce masque.

Lorsque l’ascenseur s’ouvrit, elle le laissa rentrer en premier avant de le suivre et d’appuyer sur l’étage de sa chambre. Yumi s’appuya contre le mur et alors qu’elle allait répondre, un homme entra à son tour dans l’ascenseur alors elle se ravisa. Personne n’avait à connaitre leur discussion et elle ne se sentait pas à l’aise d’en parler à proximité d’un inconnu, bien qu’il en avait surement rien à faire. Cependant, c’était son choix de garder un peu plus le silence et elle lança un regard vers son aîné avec un vague sourire. L’ascenseur finit par s’ouvrir à l’étage indiqué et sans attendre la jeune femme sortie de l’ascenseur. Son regard regardait de droite à gauche jusqu’à tomber sur le numéro de sa chambre qu’elle ouvrit à l’aide des clés. La chambre était assez grande et dans une décoration simple et moderne, ce qui lui suffisait simplement pour ce soir. Elle poussa sa valise, avant de venir comme une enfant se laisser tomber en arrière sur le lit. « Comme c’est confortable. » Elle gloussa avant de se redresser assit et venir retirer sa veste, tirant juste après sur sa manche pour garder le bandage caché. Il ne servait à rien, la blessure avait été cicatrisée, mais elle n’avait pu la camoufler avec du maquillage comme à son habitude.

Son regard revint sur son frère, se souvenant soudainement de ses mots. Le courage qu’elle avait ressentit un peu plus tôt était partie et ses pensées avaient eu le temps de tournoyer dans sa tête venant modifier ce qu’elle aurait dit plutôt. « Tu penses ? Tu n’es pas partie par sentiment de peur Hangyeol. » C’était changé en un : « Ce que tu as vécu n’est pas comparable avec ce que je vis. » Elle se racla la gorge avant d’ajouter. « Donc, désormais, tu seras là ? » Un ton un peu de reproche alors que Yumi était la première fautive de leur éloignement, c’est elle qui avait coupé contacte.
 

Han Han Gyeol
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t6136-11-hanhanboost
heulim ≈ we have art in order not to die from the truth
UNE P'TITE PHOTO ? :  ⊱ Let it last (Yumi & Hangyeol) 123ab46576bcd424be52dc7116bc9d705fd0086c
AVATAR :  ⊱ Park Jinyoung (JJProject / GOT7)
POINTS :  ⊱ 211
MESSAGES :  ⊱ 1138
NOUS A REJOINT LE :  ⊱ 25/02/2019
AGE :  ⊱ 26
Let it last (Yumi & Hangyeol) Empty
(#) Sujet: Re: Let it last (Yumi & Hangyeol)   Let it last (Yumi & Hangyeol) EmptySam 11 Avr - 15:37
∷ Let it last


"You turn over the hourglass
The sand is falling down
Oh it's too fast."


Hors de son contrôle, ces mots qui sont sortis tout seul. Hangyeol a parlé. Hangyeol a laissé entrevoir quelques uns des sentiments qui se bataillent au fond de lui. Et il est content, qu'un homme vienne se mettre entre lui et Yumi dans cet ascenseur, car il n'a pas forcément envie de s'y attarder. Ses sentiments sont complexes depuis cette année, peut être depuis toujours. Il fait bien exprès de garder son regard sur le plafond de la cage d'ascenseur, comme si le simple couvercle boisé avait quelque chose d'intéressant. Il n'est toujours pas habitué de voir Yumi si près de lui. Ils ont été tenus éloignés pendant si longtemps... Pourtant elle lui a manqué. Il le sait. Il a toujours aimé être avec sa petite sœur. Malgré leur différence d'âge, ils avaient partagé tellement de choses. Et Hangyeol savait qu'en choisissant la musique, il renonçait à beaucoup de gens, mais il n'avait jamais cru que Yumi en ferait partie. Ça lui fait mal, encore, de la voir si près de lui et de la sentir si loin. Ça le brûle de savoir qu'elle fait partie des gens qui l'ont abandonné, car il est encore habité de cet espoir qu'ils puissent oublier leurs différents, et s'entendre comme avant. Hangyeol sait qu'il a des torts, il s'est bien torturé toutes ces années pour les trouver. Le principal serait qu'il a été absent, c'est évident. Vivant avec trois étrangers, loin de sa famille, ne revenant que quelques courts instants. Mais il sait aussi qu'il a manqué de communication. Quand sa sœur l'a ignoré, il aurait dû insister, lui demander ce qu'il avait fait, ce qu'il pourrait arranger... Il n'aurait pas dû la laisser sur le côté, et arrêter de s'inquiéter pour elle, même avec ce que ses parents semblaient suggérer. Hangyeol s'en veut de cela, de ne pas avoir été déterminé à la protéger envers et contre sa possible volonté. Mais il sait aussi qu'il n'y a pas que des torts. Ce n'est pas lui qui a fermé leurs communications, ce n'est pas lui qui a fait comme si sa sœur n'existait pas. Sa gorge se serre dans cet ascenseur car cette perturbation d'émotions vient lui rappeler tout ce qu'il a enduré; seul. Parce que ce n'est pas lui qui aurait continué sa vie en sachant que sa sœur avait eu un grave accident. Et c'est un fait qui le blesse encore. Hangyeol à beau faire tous les efforts du monde pour pardonner ses amis, pour arrêter de se mettre en victime, il n'arrive pas à accepter que sa sœur l'ait détesté à tel point qu'elle n'ait éprouvé aucun intérêt, qu'il vive ou non.

    Marche silencieuse jusqu'à la chambre. Hangyeol a envie de partir. Il a simplement envie de déposer la valise et de s'enfuir. Pourtant ses pas le guident encore à la chambre où il suit sa sœur. Il place la valise à l'entrée et marche jusqu'à un siège près de la fenêtre. Il s'y assoit immédiatement, laisse sa canne sur le sol et se masse inconsciemment le genou. Il laisse Yumi tomber dans son lit et au bout de quelques secondes, finit enfin par enlever son masque. Hangyeol n'est libre qu'emprisonné. Ici, dans quelques mètres carrés verrouillés, il peut enfin montrer qui il est. Et ce que son visage affiche, n'est que l'image d'un jeune homme déprimé, de la tristesse dans les yeux et du manque d'intérêt sur les lèvres. Il ne se rend pas compte que Yumi le regarde quand elle l'assène de mots qui lui font mal. Il tourne ses yeux vers la fenêtre. Elle a raison. "C'est vrai." Ce qu'ils ont vécu n'est pas comparable. Et Hangyeol ignore tout de ce que sa sœur a dû endurer ces derniers temps. Mais il refuse que ses mots sincères, que cette phrase corrigée qui montrait son amour inchangé pour elle, soit utilisé comme un reproche.

    Que connaissent-ils de leurs vies respectives, après tout? Hangyeol n'est peut être pas allé à Séoul par peur, mais il y est arrivé avec de la peur. Personne ne semble comprendre le poids qu'est de porter toute une vie, seul, dans une capitale que l'on ne connaît pas. Il n'avait que quatorze ans quand il est arrivé là. Personne ne semble se rendre compte de la difficulté que cela a été de quitter sa ville et sa famille. C'est si facile de lui reprocher d'avoir tout donné pour ses rêves, mais tout le monde ignore tout ce qu'il a dû perdre pour en arriver là. Yumi, elle avait encore sa ville, sa maison, ses parents. Lui il était seul au milieu de centaines d'autres adolescents tout aussi talentueux que lui. Il a passé six ans, c'est bien trop longtemps par rapport à d'autres, six ans à espérer qu'il sortirait du lot, à manquer de sommeil, à travailler d'arrache pied pour pouvoir débuter. Et après ça? C'était tout aussi difficile, de maintenir une réputation, de faire les bons choix pour son groupe, d'avoir la pression de gagner des prix et de rassurer ses collègues quand leurs produits ne marchaient pas. Tout ça pour quoi? Pour qu'en un claquement de doigt, ces efforts se minimisent. Tout ça pour qu'on efface tout ce qu'il a déjà fait, parce qu'il ne sera pas forcément capable de continuer. Et ça, Yumi ne le sait pas non plus. Alors Hangyeol tourne la tête vers elle, de la colère et de la tristesse mélangée dans ses yeux bruns. "Et toi, tu seras là?" Il n'a pas envie de lui répéter encore une fois qu'elle aurait toujours pu compter sur lui. Il est vexé, énervé qu'on lui reproche toujours toutes les mauvaises choses alors qu'il n'est pas le seul en tord. C'est facile, parce qu'il est l'aîné, parce qu'il est le seul fils, mais aussi parce que c'est le leader, celui qui s'est entraîné le plus longtemps, le chouchou du patron. C'est toujours à lui de tout assumer, de tout réparer, et il en a marre. Comme si lui pouvait tout mal faire, mais qu'à lui on ne lui faisait jamais de mal. Il a mal, Hangyeol, aussi bien physiquement que moralement.

"" :copyright: celestial wonder for hundred miles only.


♘♔
Let it last (Yumi & Hangyeol) 3d0dd9dbcd9d46d77294f8ef21a0508a72ffacac

Zhao Nils a écrit:
rarement vu quelque chose d'aussi cursed de mon existence

Zhao Nils en quittant le forum et en parlant de mes avatars a écrit:
.......je sens c'est mon instinct qui m'a dit de partir pour plus voir ces horreurs..... 😔


don't mind me just fmi:
 


Hwang Gi Ho Let it last (Yumi & Hangyeol) 2948317594 Kang Tae Dong Let it last (Yumi & Hangyeol) 2948317594 Let it last (Yumi & Hangyeol) 2948317594
Han Yu Mi
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t8811-han-yu-mi-slytherinasty#274090
byeoljali ≈ when the night comes i break into stars
UNE P'TITE PHOTO ? :  ⊱ Let it last (Yumi & Hangyeol) 339e17a301de8e863cc2f0eefbd8116b
AVATAR :  ⊱ Lee Ga Hyeon
POINTS :  ⊱ 1084
MESSAGES :  ⊱ 935
NOUS A REJOINT LE :  ⊱ 03/04/2020
Let it last (Yumi & Hangyeol) Empty
(#) Sujet: Re: Let it last (Yumi & Hangyeol)   Let it last (Yumi & Hangyeol) EmptySam 11 Avr - 18:28
∷let it last
ft @« han yu mi » & @« han hangyeol"



When I was lost, I was searching for someone to be the light to follow through the dark
No one was there


Le faussé avait été formé entre eux et désormais il ne restait plus qu’une ficelle, prête à lâcher d’une minute à l’autre. Tic tac, tic tac, le temps s’écoulait. Rien n’était trop tard, mais l’espoir continu de s’éteindre si bien que la finalité de leur relation ne dépendait que d’eux et de leur choix. Cependant, il ne faut pas un sauveur, mais un accord parfait entre eux, l’un ne va pas s’en l’autre. Une promesse que dans un futur, ils n’en seront que plus fort ensemble. Yumi, est indécise de son côté. Du moins, c’est ce qu’elle pense, au fond son cerveau à juste été bien trop facilement retournée. Douce enfant naïve qui fut, un jour, englobée par la noirceur. L’âme souillée et les pensées tachées. On lui à apprit à haïr, sans raison et il est plus simple de continuer ainsi. S’arrêter ne reviendrait donc pas à tout remettre en cause ? Mais depuis son arrivé tout semble tangible, tout semble la pousser vers un désir enfoui. Yumi lutte, effrayer d’y faire face, d’accepter toutes ces erreurs, car il y en a eut et l’erreur commise envers son frère ne serait pas la seule à accepter. Puis elle se demande si ce n’est pas le pardon qu’elle attend. Le pardon ? Quel pardon ? Y a t-il vraiment un pardon à obtenir quand les coupables ne sont que ses fréquentations et elle-même. Les gens se sont joués d’elle pour approcher Hangyeol, ils l’ont meurtri et lui ont fait causer ce chemin désormais pleins de tension. D’autres ont profité de cette faiblesse pour la renforcer et pousser l’innocence à se salir les mains. Nicotine. Vol. Mensonge. Une nouvelle Yumi, qu’elle m’aime détestait, craignait. Et cette peur, ne faisait que grandir à mesure que ses pensées tournoyaient dans sa tête. C’était une mauvaise chose, mais elle ne pouvait pas les faire taire indéfiniment, surtout quand son frère poussait sa tête et son cœur à se rencontrer.

Elle soupira. Face à elle, l’inconnu observait la vue par la fenêtre, du moins c’est le spectacle que lui offrait son frère. Qui était-il désormais ? Comment avait grandi pendant deux ans ? Qui était-il devenu à la suite de cet accident. La culpabilité la rongeait, mais elle ne l’avouerait pas à voix haute. Elle aurait du cette nuit, après l’accident d’Hangyeol envoyé un message, il ne l’aurait vu que plus tard, mais il l’aurait vu et il aurait su qu’elle avait été inquiète. Peut-être qu’elle se sentirait moins coupable à cet instant aussi. Cependant, cette nuit-là, elle n’avait pas été seule, le démon avait profité de sa faiblesse, la poussant, l’empêchant d’envoyer ce message. Habile de ses mots, il l’avait rassuré, lui avait enlevé la culpabilité et l’inquiétude qu’elle nourrissait à cet instant. Mais le temps des regrets était maintenant bien trop tard.

Le flot de pensée la laisse cloué sur son lit, à venir inconsciemment appuyer contre la douloureuse cicatrice sous sa peau. Elle la sent constamment la douleur qui ne disparaîtra qu’avec du temps, peut-être. Puis ce n’est rien comparé à ce que son frère à traverser. Un nouveau soupir.

Son regard se relève brusquement à l’entente de la question. Elle voit finalement son visage en détail et toute l’émotion lui tord l’estomac. C’est comme une gifle, invisible et pourtant douloureuse qui vient bruler sa joue tant elle est puissante. Yumi l’a détesté. Yumi le déteste, du moins elle croit le détester et pourtant elle en vient à hésiter. Pourquoi ? Incapable de parler, les mots se mélange dans son cerveau et dans son cœur. « Oui » hurle son cœur, « non » lâche son cerveau sans réaction. Elle ne sait pas. Sera-t-elle là ? Que répondre à ça quand durant deux années vous avez décider de couper tout contact pour oublier une personne. Elle n’a pas été vraiment là pendant deux ans alors pourquoi le serait-elle maintenant. Cependant, Hangyeol mérite une réponse, mais plus elle le regarde plus ça devient compliquer de répondre. Yumi a toujours été sensible aux émotions d’autrui alors forcement, celle de son frère n’échappait pas. Elle pince son propre poignet sous la tension de la scène avant de racler sa gorge. « Je te dois un service pour aujourd’hui.. » C’est tout ce qui sort, c’est maladroit et elle le sait que ce n’est pas la réponse qu’il attendait, mais la panique à parler et sur son visage, cela est visible.

La demoiselle vient se relever brusquement de son lit, pour aller reprendre le plat que sa mère à préparer pour Hangyeol. Elle le pose sur le bureau afin de pouvoir tirer sur sa manche de nouveau pour camoufler. Puis elle prend son paquet de cigarettes pour le glisser dans la poche de son pantalon. « Je dois prendre l’air. » Autre façon pour dire fumer. Yumi veut pourtant respirer et fuir. Elle s’approche de la porte de sa chambre pour sortir et juste avant de la passer elle vient répondre à la question. Offrant finalement une vraie réponse, une vérité et un espoir. « Je serais là. » Elle panique, elle ne sait pas s’il va partir, rester ou la suivre, mais à cet instant Yumi à simplement besoin de se bousiller la santé pour calmer sa nervosité. L’enfant insouciante à bien grandit, mais son anxiété elle, n’a fait que grimper.
 

Han Han Gyeol
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t6136-11-hanhanboost
heulim ≈ we have art in order not to die from the truth
UNE P'TITE PHOTO ? :  ⊱ Let it last (Yumi & Hangyeol) 123ab46576bcd424be52dc7116bc9d705fd0086c
AVATAR :  ⊱ Park Jinyoung (JJProject / GOT7)
POINTS :  ⊱ 211
MESSAGES :  ⊱ 1138
NOUS A REJOINT LE :  ⊱ 25/02/2019
AGE :  ⊱ 26
Let it last (Yumi & Hangyeol) Empty
(#) Sujet: Re: Let it last (Yumi & Hangyeol)   Let it last (Yumi & Hangyeol) EmptySam 11 Avr - 22:42
∷ Let it last


"You turn over the hourglass
The sand is falling down
Oh it's too fast."


Un regard. Il suffit d'un seul regard pour que Hangyeol offre sa vérité sur un plateau. Ses yeux, même encore camouflés par ces cheveux qui commencent à onduler ne peuvent pas cacher le conflit interne qui sévit en lui. Une simple question qui en dit trop, et Hangyeol regrette. Tout aussi pour lui que pour Yumi. Il se sait brisé, il se sait ne plus se maîtriser. Venus a eu beau tenté de le réparer peu à peu, son accident a ouvert trop de fenêtres en lui pour qu'il continue à être cet homme reposer dont le seul but est la paix. Hangyeol avait toujours pris sur lui, et cette blessure lui a fait comprendre qu'il ne pouvait plus le supporter. Le sentiment d'être le défouloir de ses collègues et de sa compagnie; la culpabilité d'avoir déçu sa famille; son image d'un homme inatteignable pour tous les gens qu'il connaît, et cet séparation avec sa sœur. Hangyeol avait toujours fait comme si rien ne l'atteignait, comme s'il avait toujours tout accepté. Mais il n'y arrive plus. Il ne peut plus supporter les choses qui lui font du mal quand il sait qu'il ne pourra plus compenser avec ce qui lui fait du bien. Et il s'en veut. Il s'en veut de suggérer sa colère à sa sœur de cette façon alors qu'il lui avait toujours laissé la paix. Comme s'il avait mérité qu'elle le laisse tomber. Mais ce n'est plus le cas. Après toute la solitude qu'il a enduré, il est forcé d'accepter que sa sœur l'a terriblement blessé et donc, qu'elle lui a terriblement manqué. Au fond de lui, il sait qu'elle avait surement de bonnes raisons, il la connaît trop pour imaginer que c'était un choix délibéré, alors il regrette de lui imposer sa colère quand il se doute que sa vie a dû être compliquée. Mais Hangyeol ne va pas bien, et s'il peut essayer d'être là pour Yumi, il ne peut pas faire comme si de rien était.

    La réponse qu'elle lui donne n'est absolument pas ce qu'il a envie d'entendre. La rage est toujours présente dans son regard et il lève les yeux au ciel. Elle lui doit un service? Pour quoi? Pour le taxi? C'est ridicule, et ce n'est pas du tout ce que Hangyeol attend d'elle. Il est agacé. Peut être encore plus, et ça le fatigue de fournir des efforts. Encore et toujours. Sa dépression vient jouer avec ses émotions et il bouille de toutes les autres colères qu'il doit maîtriser. Tous les efforts qu'il fournit avec tout le monde et qui n'ont pas porté leurs fruits. Aveuglé désormais, Hangyeol est prêt à s'en aller. Il ne voulait qu'une simple réponse, qu'elle soit oui ou non. Peut-être espérait-il un pardon, lui aussi. Il ne voulait pas de cette espèce de dette pour laquelle il n'en a que faire.

    En même temps que Yumi se lève, il attrape sa canne. Il n'a pas envie de jouer à son petit jeu. Si elle veut le traiter comme quelqu'un qui doit donner pour recevoir, il préfère s'en aller. Peu importe ce que sa mère demandera, Hangyeol n'en serait pas à son premier mensonge. Alors il s'apprête à se lever. Sauf qu'il entend ces mots. Une faible réponse mais qui vient bien de la voix de sa sœur. Elle sera là? Hangyeol n'est pas sûr d'avoir correctement entendu. Et voilà qu'il est confus. Il ne sait plus quoi faire car les sentiments que lui procurent cette réponse n'ont rien à voir avec la rage qui hurlait en lui il n'y avait que quelques secondes... Hangyeol lève les yeux sur sa sœur, elle a l'air si paniquée; comme si elle ne savait plus quoi faire. Mais lui non plus ne sait plus quoi faire. Et il a bien vu, il a bien vu ce paquet de cigarette, senti son haleine tout à l'heure, remarqué son tic nerveux à tirer sa manche. Yumi ne va pas bien. Lui non plus. Et si elle sera là, alors peut être qu'ils réussiront à se dire pourquoi. Hangyeol se lève et pose une main sur l'épaule de Yumi avant qu'elle ne s'en aille. "Merci." Lui murmure-t-il. Même si c'est un mensonge, c'est au moins un espoir, et il en est content. Il hésite, ne veut pas la retenir plus longtemps si elle doit partir fumer. Mais il décide de se rapprocher. Sa main glisse dans le dos de sa benjamine et rapidement l'entoure d'une étreinte assez forte. Qu'un seul bras, parce qu'il préfère s'appuyer sur sa canne que de tomber sur elle, mais c'est bien un câlin. "Je suis heureux de te voir, Yumi." Admet-il enfin. Peut être que c'est trop d'un coup, mais il avait l'impression que s'il ne le faisait pas, il ne le ferait plus jamais. Qu'elle ait répondu, ou non, il la libère. Hangyeol se recule pour la laisser partir. "Vas-y. Prends tes affaires et retrouve moi à la réception. Je veux t'offrir un bon dîner. C'est la tradition, parce que tu vas emménager." Il a peur que cette offre ne vexe Yumi, elle qui n'a pas apprécié qu'il paie le taxi, mais il a vraiment envie qu'ils passent à autre chose, comme s'ils s'étaient trop dit en trop peu de temps. En attendant, Hangyeol prendra la boîte que sa mère lui a adressé, et attendra Yumi sur un des canapés de l'entrée, si jamais elle veut accepter.

"" :copyright: celestial wonder for hundred miles only.


♘♔
Let it last (Yumi & Hangyeol) 3d0dd9dbcd9d46d77294f8ef21a0508a72ffacac

Zhao Nils a écrit:
rarement vu quelque chose d'aussi cursed de mon existence

Zhao Nils en quittant le forum et en parlant de mes avatars a écrit:
.......je sens c'est mon instinct qui m'a dit de partir pour plus voir ces horreurs..... 😔


don't mind me just fmi:
 


Hwang Gi Ho Let it last (Yumi & Hangyeol) 2948317594 Kang Tae Dong Let it last (Yumi & Hangyeol) 2948317594 Let it last (Yumi & Hangyeol) 2948317594
Han Yu Mi
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t8811-han-yu-mi-slytherinasty#274090
byeoljali ≈ when the night comes i break into stars
UNE P'TITE PHOTO ? :  ⊱ Let it last (Yumi & Hangyeol) 339e17a301de8e863cc2f0eefbd8116b
AVATAR :  ⊱ Lee Ga Hyeon
POINTS :  ⊱ 1084
MESSAGES :  ⊱ 935
NOUS A REJOINT LE :  ⊱ 03/04/2020
Let it last (Yumi & Hangyeol) Empty
(#) Sujet: Re: Let it last (Yumi & Hangyeol)   Let it last (Yumi & Hangyeol) EmptyDim 12 Avr - 11:08
∷let it last
ft @« han yu mi » & @« han hangyeol"



When I was lost, I was searching for someone to be the light to follow through the dark
No one was there


Le chemin sera long, sans doute peu joyeux, mais la promesse qui scintille sur la ligne d’arriver n’en vaut-elle pas le coup ? Elle se fige à la sensation de sa main contre son épaule avant de lentement se retourner et elle à l’impression de le voir briller au fond des pupilles de son frère cet espoir. Ce n’est peut-être qu’une illusion, mais c’est assez pour faire surgir la Yumi d’avant, celle qui naïvement à cru qu’on l’aimait pour elle. Et la pression, s’accumule, elle lui tombe dessus sans crier garde, incapable de réagir au départ elle sent l’odeur rassurante de son grand frère la percuter et son étreinte si longtemps manquée. Les émotions remontent brusquement, comme une gifle, ça l’a secoue de tout son être, ça en est presque désagréable tant c’est puissant et brutale. Il lui faut quelques secondes pour que timidement, elle vienne entourer Hangyeol de ses bras et enfouir son visage contre lui. Et soudain, tout bascule, elle redécouvre ce sentiment qui lui avait paru n’être qu’une illusion pendant des mois. Elle se sent protéger, et même si le chemin est long, elle se sent fière d’avoir finalement dit la vérité sur ça. Hangyeol lui à manqué, malgré tout ce qu’elle à pu faire croire en rejetant son frère, il lui a manqué. Cependant, la brune ne sait pas.. Elle ne sait pas si dans un futur proche, elle parviendra à lui raconter ses raisons, si tout sera finalement comme avant. Il faudra peut-être même des années et tout ça Yumi ne sait pas comment le gérer. Tout vient presque à l’effrayer, mais elle décide de pousser cela dans un coin de sa tête pour y songer plus tard. Le temps est finalement au retrouvaille, particulière, mais après tout, ils ne sont pas monsieur et madame tout le monde. Alors elle décide d’en profiter un peu, égoïstement.

Beaucoup trop d’émotion en si peu de temps et la jeune femme en est ébranler. Un sourire timide apparait sur ses lèvres tandis que ses yeux expriment ses émotions. Elle ne pleure pas, mais ce n’est pas loin et si elle ne répond pas, c’est bien pour ne pas craquer devant lui. Les années sont passées et la distance reste bien présente. Il y a comme une pudeur incongrue qui s’est installée, elle qui autrefois n’aurait pas hésiter à montrer ses larmes de joie ou de tristesse à son frère désormais elle les caches, elle se retient. La boule dans sa gorge ce fait de plus en plus douloureuse, mais elle l’a contient. C’est triste au fond. Yumi se recule d’un pas et à la proposition de son frère elle hoche son menton. Pendant un moment, elle a envie de demander qu’elle tradition, mais se ravise. Ce n’est pas le moment, elle vient donc mordre sa langue pour se taire, acceptant silencieusement. Puis, elle craint que parler laissera entrevoir un peu trop ses émotions. C’est idiot au fond, car ses yeux, eux, ne trompent pas.

Elle part ensuite, sa veste sur le dos, afin d’aller souffler un peu et fumer. Heureusement pour elle un lieu extérieur à été parfaitement prévu pour ça dans l’hôtel. Elle n’a pas à ressortir et chercher une petite rue. Le calme qui vient la bercer en est presque agréable après tout ce qui vient de se passer. Elle s’appuie contre un mur en venant allumer son mégot pendant que ses pensées défilent. Et elle profite du silence brisé par le simple crépitement de la tueuse à ses mains. C’est doux et ses yeux se ferment un instant, pour quelle se détende. Une soirée à Seoul et la voilà déjà passé par tout un tas d’émotion. Elle ne s’y attendait pas, à vrai dire, elle ne s’attendait à rien venant de Hangyeol.


Elle acceptait le diner, décidant de faire un pas vers son frère. Peut-être que c’était donc ça qu’elle avait besoin pour oublier ces dernières années. En arrivant dans le hall de l’entrée, elle le voit patienter et un sentiment de soulagement vient l’envahir. Une part d’elle-même avait cru à l’idée qu’il avait menti, qu’il l’avait fait espérer puis était parti. Cruelle réalité qui venait montrer à quel point Yumi n’avait plus de confiance, pas même en son frère. Alors, oui elle est soulagé et en arrivant à son niveau elle sourit. « Je te préviens, je suis affamée. » Commence-t-elle pour montrer sa présence avant de proposer sa main pour aider son aîné à se relever. « Tu m’emmène manger quoi du coup ? » Puis elle se tait en venant réfléchir un instant, elle observe son frère pendant de longues minutes avant de dire. Puis elle se tait en venant réfléchir un instant, elle observe son frère pendant de longues minutes avant de dire. « On devrait appeler les parents après, histoire de leur montrer qu’on ne s'est pas entretué encore. »
 

Han Han Gyeol
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t6136-11-hanhanboost
heulim ≈ we have art in order not to die from the truth
UNE P'TITE PHOTO ? :  ⊱ Let it last (Yumi & Hangyeol) 123ab46576bcd424be52dc7116bc9d705fd0086c
AVATAR :  ⊱ Park Jinyoung (JJProject / GOT7)
POINTS :  ⊱ 211
MESSAGES :  ⊱ 1138
NOUS A REJOINT LE :  ⊱ 25/02/2019
AGE :  ⊱ 26
Let it last (Yumi & Hangyeol) Empty
(#) Sujet: Re: Let it last (Yumi & Hangyeol)   Let it last (Yumi & Hangyeol) EmptyDim 12 Avr - 18:55
∷ Let it last


"You turn over the hourglass
The sand is falling down
Oh it's too fast."


Ce n'est qu'un câlin. Qu'une simple étreinte entre Hangyeol et Yumi. Cela ne veut rien dire. Un rapprochement entre un frère et sa sœur. Ce n'est pas une promesse, ce n'est pas un pardon. Et pourtant, l'importance s'y ressent. Hangyeol ne sait pas s'il réussira à se confier. Il ne sait même pas s'il oserait admettre ce mot dépression qu'il a tant évité. Il ne sait pas s'il pourrait parler de Venus, de l'après, de ce traumatisme qui le détruit chaque journée. Trop de choses se sont passées depuis que Yumi l'a ignoré. Des bonnes, comme des mauvaises. Et l'un comme l'autre, il ne sait pas s'il serait capable de les revivre. Les mauvais souvenirs sont douloureux et les bons brûlent tout autant. Peut être qu'il ira mieux quand sa situation fera de même. Peut être qu'un jour, il explosera et lâchera toute sa colère sur sa sœur, peut être qu'il oubliera. Il ne sait pas. Il ne peut rien garantir. Aussi intelligent et prévoyant qu'il est, l'avenir de leur fraternité est impossible à prédire. Mais dans cette simple étreinte, ce qu'il peut garantir, c'est qu'il essaiera, qu'il sera là. Lui, probablement comme Yumi, ont perdu trop de choses pour en abandonner sans tenter de les garder. Et ces efforts, ces espoirs mutuels, Hangyeol sait que ce sont les bons. Quand les bras de sa sœur se referment autour de lui et qu'il peut sentir son visage contre lui, il sait qu'ils sont sur le bon chemin. Le chanteur ne laissera plus ses émotions le tenir à l'écart de sa famille. Yumi est bien plus importante que n'importe qui, et comme il la tient là dans ses bras, il veillera à ce que personne ne lui fasse autant de mal qu'il n'ait pu lui faire.

    Doucement, il la libère. Il sait qu'elle doit vouloir fumer, et il ne compte pas l'en empêcher. Il n'a beau ne pas avoir cette habitude, ni la vouloir, il sait que c'est quelque chose de dur à gérer, et contrairement à ce que l'on aurait pu croire, il n'est pas ce grand frère relou à instaurer ses idéaux. Non, il préfère adresser une invitation à sa petite sœur, qu'il est content de voir accepter. Dès qu'elle s'en est allée, il reste un peu dans la chambre, le temps qu'il puisse lui aussi collecter ses émotions. Il a vu dans les yeux de sa sœur toutes ces choses complexes qui se reflètent dans son cœur à lui, et il a du mal à les gérer lui aussi. Idole qui a eu l'habitude de toujours cacher ce qu'il ressentait, en face de Yumi, il n'a jamais su. Elle a forcément dû voir ses yeux qui pétillaient, ses sourcils qui traduisaient l'espoir, son attitude troublée... Mais il est content qu'elle n'ait rien dit. Et il est également content qu'ils puissent repartir d'un meilleur pied. Commencer une soirée presque normalement. Avec tant de chemin à parcourir, mais quelques mètres déjà entamés.

    Miroir de la chambre devant lequel Hangyeol prend le temps de se recoiffer, et de remettre son masque. Il descend à la réception avec le plat de sa mère sous le bras. Et quand il y est, il attend tranquillement dans un canapé. Encore une fois, il tripote la boîte qu'il a dans sa poche de veste. Il avait acheté un cadeau pour sa sœur. C'était plutôt ça la tradition, offrir quelque chose pour marquer le coup, pas un simple repas. Comme un cadeau de crémaillère, un cadeau de changement de vie. Mais il n'est plus sûr de vouloir le donner tel quel. Sa réflexion est coupée courte, de toutes façons, parce que Yumi revient. Elle a l'air de meilleure humeur, et Hangyeol s'en réjouit. Il lui sourit en retour, même si cela ne peut se voir que dans ses yeux, quand elle arrive à son niveau. "Parfait. Je sais qu'il y a un restaurant de shabu-shabu pas si loin d'ici, j'en ai vraiment envie." Hangyeol ne précise pas qu'il a quelques kilos à perdre. Tout le poids qu'il a gagné sans bouger pendant une année. Il est censé être au régime, même s'il est loin d'être gras. Et il a bien réfléchi à quelque chose de gourmet sans que ce soit quelque chose de trop gras. Et puis c'est la cuisine à la mode dans la capitale, bien loin des poissons rôtis de Busan qu'il adore pourtant. "On appelera les parents au restaurant!" Déclare-t-il avant de se mettre en route. Hangyeol ne connait pas forcément bien le quartier mais il sait qu'il y a un centre commercial non loin de cet hôtel et il y est déjà passé. Quand ils seront arrivés dans le restaurant il demandera une table éloignée, histoire de pouvoir manger sans être dérangé.

"" :copyright: celestial wonder for hundred miles only.


♘♔
Let it last (Yumi & Hangyeol) 3d0dd9dbcd9d46d77294f8ef21a0508a72ffacac

Zhao Nils a écrit:
rarement vu quelque chose d'aussi cursed de mon existence

Zhao Nils en quittant le forum et en parlant de mes avatars a écrit:
.......je sens c'est mon instinct qui m'a dit de partir pour plus voir ces horreurs..... 😔


don't mind me just fmi:
 


Hwang Gi Ho Let it last (Yumi & Hangyeol) 2948317594 Kang Tae Dong Let it last (Yumi & Hangyeol) 2948317594 Let it last (Yumi & Hangyeol) 2948317594
Han Yu Mi
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t8811-han-yu-mi-slytherinasty#274090
byeoljali ≈ when the night comes i break into stars
UNE P'TITE PHOTO ? :  ⊱ Let it last (Yumi & Hangyeol) 339e17a301de8e863cc2f0eefbd8116b
AVATAR :  ⊱ Lee Ga Hyeon
POINTS :  ⊱ 1084
MESSAGES :  ⊱ 935
NOUS A REJOINT LE :  ⊱ 03/04/2020
Let it last (Yumi & Hangyeol) Empty
(#) Sujet: Re: Let it last (Yumi & Hangyeol)   Let it last (Yumi & Hangyeol) EmptyVen 17 Avr - 10:38
∷let it last
ft @« han yu mi » & @« han hangyeol"



When I was lost, I was searching for someone to be the light to follow through the dark
No one was there


Les problèmes existent toujours, ils ne disparaissent pas d’un claquement de doigt. Yumi le sait. Cependant, ce soir, elle souhaite les oublier. Demain, ils reviendront, demain, ils pourront de nouveau s’éloigner, ou peut-être que ce pas en avant va les aider à se rapprocher. Elle n’en sais rien, et elle ne veut pas connaitre de quoi demain sera fait. Car après tout, il lui a fallu du temps et peut-être même du courage pour ne pas simplement cracher au visage de Hangyeol toute la haine qui se trouvait en elle. Alors comment prédire le futur, car au fond, certains sentiments contraires sont toujours présent. Une haine qui pourtant semble moins forte qu’il y a deux ans. Peut être est ce du au temps, ou aux récents évènements qui on fait naitre un sentiment de haine envers une autre personne, envers l'homme qui a causé sa fuite de Busan. Yumi n’en sais rien, il y a beaucoup de chose qu’elle ne sait pas et l’heure n’est pas aux questions. Finalement, Yumi va savourer ses retrouvailles et prétendre le temps d’une soirée que tout est comme avant et pour prétendre elle est devenue particulièrement douée. Alors souriante, elle marche aux côtés de son frère pour qu’il la guide. Une part d’elle eut presque envie de saisir son bras, comme enfant elle venait faire, mais elle se retient. Prétendre était une chose, mais certains actes, geste restait compliqués.

Qui aurait pu penser qu’ils se retrouveraient à diner ensemble au restaurant lorsque Yumi avait tapoté sur l’épaule de son frère à la gare. Surement pas les passant autour d’eux et encore moins elle. La jeune femme ne pouvait s’empêcher de songer à la tête que leur parent allait faire une fois qu’ils les appelleront. C’était après tout inattendu de les voir ensemble, s’échanger des mots après tout ce temps.

Arrivée au restaurant et installée à une table dans le fond du lieu, Yumi retira sa veste pour la poser sur le dos de sa chaise. Elle sortit ensuite son téléphone pour le poser sur la table avant de venir appuyer son menton dans la paume de sa main. Pendant un instant, elle laissa son regard dévisager son grand frère. De longues minutes passèrent d’ailleurs sans qu’elle ne dise rien, elle restait juste là, immobile à le fixer. D’un coup elle grimaça tout en soupirant de manière exagérée. « Tu n'es pas moche, mais on voit presque plus tes yeux. Tes fans vont être déçues » Elle marque un silence en venant presque se rapprocher un peu du visage de Hangyeol en se penchant par-dessus la table. « Sauf si tu veux t’offrir une nouvelle image.. Du style idole rebelle, ça pourrait être amusant à voir les scandales qui éclateraient. » La jeune femme gloussa en venant se laisser retomber correctement sur sa chaise. À vrai dire, elle n’imaginait pas son frère se retrouver dans un tel scandale, du moins pas de lui-même. Et puis les gens qui l’entouraient souhaitait garder cette image lisse de tout scandale, elle en avait fait les frais avec leur parent.

Le serveur arriva peu de temps après vers eux, deux cartes en main pour les laisser regarder les menus. La demoiselle le remercia d’un sourire avant de fixer la carte pour regarder quoi prendre, notamment au niveau des boissons. Elle resta un moment pensive à lire la carte, du moins jusqu’à ce qu’elle ne tienne plus et baisse subitement la carte pour fixer de nouveau son frère. « Et.. par rapport à ton genou.. J’ai plus ou moins entendu les parents discuter par rapport à un sujet te concernant.. » Elle se racla la gorge mal à l’aise de ramener le sujet sur le tapis, mais la jeune femme voulait connaitre la vérité et sa curiosité lui brulait la langue. « Il parait que tu ne voudrais rien dire à tes fans, c’est vrai ? » Demanda-t-elle avec précaution sans laisser montrer si elle avait un avis sur la question. À vrai dire, elle avait déjà son avis sur le sujet, mais elle voulait d’abord entendre les mots de son frère.
 

Han Han Gyeol
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t6136-11-hanhanboost
heulim ≈ we have art in order not to die from the truth
UNE P'TITE PHOTO ? :  ⊱ Let it last (Yumi & Hangyeol) 123ab46576bcd424be52dc7116bc9d705fd0086c
AVATAR :  ⊱ Park Jinyoung (JJProject / GOT7)
POINTS :  ⊱ 211
MESSAGES :  ⊱ 1138
NOUS A REJOINT LE :  ⊱ 25/02/2019
AGE :  ⊱ 26
Let it last (Yumi & Hangyeol) Empty
(#) Sujet: Re: Let it last (Yumi & Hangyeol)   Let it last (Yumi & Hangyeol) EmptyVen 17 Avr - 16:31
∷ Let it last


"You turn over the hourglass
The sand is falling down
Oh it's too fast."


Cette descente dans la rue paraît bien surréaliste. Yumi et Hangyeol, côte à côte, un air presque pacifique les entourant. Il y a de la jovialité dans l'air et ça c'est si différent des dernières années. Hangyeol ne doute pas, lui aussi, que sa mère aura du mal à croire qu'ils se soient aussi bien entendu. Peut-être lui demandera-t-elle de lui raconter la vérité. Mais Hangyeol ne se sent pas mentir. Certes, il est loin d'avoir pardonné à sa sœur, ou de vouloir faire comme si de rien était. Il sait qu'il va devoir lui offrir ses reproches, et qu'elle en fera de même. Ils ont trop de choses enfermées pour les laisser cacher. Mais il est persuadé, ce soir, que sa sœur, tout comme lui, veut simplement laisser leurs différents de côté, pour faire de cette arrivée un moment agréable et partir d'un meilleur pied.

    Camouflé depuis sa sortie de la chambre d'hôtel, Hangyeol n'enlève son masque que quand ils sont assis à l'arrière du restaurant, qu'il est dos à tout le reste de la salle et qu'il a camouflé sa canne à côté de lui. Elle est bien cachée à côté de son plat préféré, et de sa veste qu'il vient d'y déposer. Installé à table, Hangyeol en profite pour regarder son téléphone. Il a la fâcheuse tendance de regarder ses mails dès qu'il en a l'occasion. De se garder à jour sur ses tâches, sur les ventes, sur ce qui se raconte. Alors il doit avouer qu'il ne sent pas sa sœur l'observer. Il ne lève la tête que quand elle lui parle. D'abord, il lui esquisse un faible sourire, qui retrouve presque toute la malice qui avait l'habitude de l'habiter. "Tu dis seulement que je ne suis pas moche parce que tu sais que tu me ressembles." Mais il perd bien vite son sourire, parce qu'il pense un peu plus aux mots de sa sœur. Et à tout ce qui se découle de ces cheveux. Alors c'est vrai? Ce serait aussi grave que ça s'il se laissait pousser les cheveux? Lui qui se sent si bien avec cette coupe, car elle est le reflet de ce qu'il ressent à l'intérieur de lui. Il les laisse pousser, parce qu'il se laisse aller. Il n'a pas la force d'aller chez le coiffeur, car il n'a plus la force de maintenir celui qu'il était. Et bizarrement, il en aurait presque honte. Parce qu'il se demande maintenant si tout ce qu'il a bâti ne sert plus à rien, depuis cet accident. Et en vient à se convaincre que sa sœur a raison, et que peu importait s'il se sortait de sa dépression, il ne pourrait plus jamais être le 11 d'avant, et que cela ferait partir les gens. Le regard fuyant, Hangyeol détourne les yeux et le serveur arrive au bon moment pour l'empêcher de trop déprimer, ou de commenter quoi que ce soit.

    La carte entre les mains, Hangyeol est très tenté de commander de l'alcool. Déjà parce que cela se marie bien avec la viande, mais aussi parce qu'il se sent perdre toute l'assurance qu'il avait réussi à gagner. Et cela prend vraiment toute la maigre volonté qui lui reste pour se rappeler qu'il doit faire attention, et plutôt opter pour quelque chose de plus sain. Ses yeux se perdent alors au niveau des eaux, puis restent cachés derrière sa carte quand Yumi vient lui parler à nouveau. Il y a quelque chose qui le dérange dans ce qu'elle lui raconte. Il a l'impression qu'elle fait tout pour le blesser. Ses cheveux, et maintenant son genou. Elle ne fait que parler des sujets dont il aurait voulu qu'elle s'inquiète, mais pour s'inquiéter de ses fans plutôt que de lui. Il y aurait forcément quelque chose à creuser, mais Hangyeol pense plutôt qu'elle remue le couteau dans la plaie. "C'est compliqué." Raconte-t-il alors qu'il se cache toujours le visage dans la carte. Il a toujours eu du mal à se cacher de Yumi, et il a trop peur qu'elle puisse lire tout son mal-être si elle le regarde. "On avait convenu, avec mes responsables, que je ne devais en parler à personne." Comment mettre les mots sur ce qu'il a vécu? Comment rappeler qu'il a failli mourir sans prononcer ces phrases qui lui redonnent des visions traumatisantes? "Ce n'est pas arrivé de la bonne façon, ni au bon moment." Il parle de son accident mais ses mots restent trop flous. "Les fans, et même d'autres, ont été beaucoup inquiétés. On a réfléchi à ce que l'on devrait faire, pour ne pas perdre de succès, sans offenser ni inquiéter les gens, parce que ça peut très rapidement se retourner contre nous. Et comme les médecins étaient optimistes... On a juste décidé qu'on prendrait une longue pause, et qu'on reprendrait comme si de rien était quand je guérirais." Hangyeol baisse enfin sa carte et affronte les yeux de Yumi. Il y a du conflit dans ses orbes marrons. Car si lui aussi était du même avis au début, il a vite déchanté, et il a rapidement étouffé du poids de ce secret. "Et maintenant... Je suis un peu piégé." Dit-il tout bas, parce que le serveur arrive, et que de toutes façons, il n'a pas envie d'en parler. Là n'est pas le moment de dire à Yumi qu'il regrette de cacher une si grosse information aux gens qui lui permettent de vivre. Elle n'a pas pris soin de lui pendant ces moments, et il n'a pas envie de lui donner le privilège de pouvoir le conseiller. Surtout quand elle semble évoquer ces aspects comme un reproche. Hangyeol doit gérer lui même les conséquences de ses actions. Et il essaie de lutter constamment contre son envie de tout révéler d'un coup. Car si ce secret est une épine qui peut le blesser, Hangyeol sait que cela peut aussi influencer ses collègues et sa compagnie toute entière. "Je vais prendre une simple bouteille d'eau pétillante, s'il vous plaît." Dit-il finalement au serveur, aucune trace d'émotion sur son visage. "Et toi, Yumi?"

"" :copyright: celestial wonder for hundred miles only.



♘♔
Let it last (Yumi & Hangyeol) 3d0dd9dbcd9d46d77294f8ef21a0508a72ffacac

Zhao Nils a écrit:
rarement vu quelque chose d'aussi cursed de mon existence

Zhao Nils en quittant le forum et en parlant de mes avatars a écrit:
.......je sens c'est mon instinct qui m'a dit de partir pour plus voir ces horreurs..... 😔


don't mind me just fmi:
 


Hwang Gi Ho Let it last (Yumi & Hangyeol) 2948317594 Kang Tae Dong Let it last (Yumi & Hangyeol) 2948317594 Let it last (Yumi & Hangyeol) 2948317594
Han Yu Mi
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t8811-han-yu-mi-slytherinasty#274090
byeoljali ≈ when the night comes i break into stars
UNE P'TITE PHOTO ? :  ⊱ Let it last (Yumi & Hangyeol) 339e17a301de8e863cc2f0eefbd8116b
AVATAR :  ⊱ Lee Ga Hyeon
POINTS :  ⊱ 1084
MESSAGES :  ⊱ 935
NOUS A REJOINT LE :  ⊱ 03/04/2020
Let it last (Yumi & Hangyeol) Empty
(#) Sujet: Re: Let it last (Yumi & Hangyeol)   Let it last (Yumi & Hangyeol) EmptyVen 17 Avr - 23:00
∷let it last
ft @« han yu mi » & @« han hangyeol"



When I was lost, I was searching for someone to be the light to follow through the dark
No one was there


« Non, c’est faux, car je sais que de nous deux, j’ai le plus beau visage. » Elle vient faire un aegyo avant de glousser et reprendre. « Tu vois, je pourrais même devenir une idole. » Elle ne le voulait cependant pas, à vrai dire Yumi ne savait plus vraiment ce qu’elle souhaitait faire de sa vie. Autrefois, elle aurait dit la danse, mais c’est un passe-temps bien derrière elle. Deux ans qu’elle à arrêté et deux ans, c’est long, ça à des conséquences, et bien qu’elle a décidé de s’inscrire au club de danse, la jeune femme à peur de ne plus avoir le niveau. Les langues semble donc être une bonne décision d’avenir, du moins cela rassure son père. Ce dernier à même espoir qu’elle en profite pour s’ouvrir au commerce, mais cela ne l’intéresse pas vraiment. Yumi, aime sa licence de langue, elle s’y épanouit, mais son deuxième cursus est bien plus passionnant et la photographie à toujours été une passion. Cependant, ça ne fait pas tout et contrairement à Hangyeol elle ne sait pas ce qu’elle veut faire de sa vie. Il a la musique et elle, juste des rêves, des rêves qu’elle à décider d’oublier de peur de devenir trop comme lui. C’est d’ailleurs pourquoi ses mots l’on piquer le temps d’une seconde, l’idée de ressemblance la hante et Yumi veut vraiment y mettre un terme. C’est pour ça qu’elle à commencé à fumer, c’est aussi pour ça qu’elle a désobéit à la loi. Tout moyen est bon pour qu’on ne vienne pas lui dire qu’elle ressemble à son frère. Cependant, il est compliqué de nier la ressemblance physique et c’est un poids avec lequel elle sait qu’elle devra vivre toute sa vie. Si seulement.. Si seulement un jour les murmures changeaient. Elle ose encore espérer qu’un jour qu’elle vienne lui dire que Hangyeol lui ressemble et non l’inverse. Au fond, c’est bien idiot sa façon de penser, mais la douleur est toujours présente, celle d’avoir été utilisé d’avoir été trompée uniquement pour s’approcher de son grand frère. Yumi ne digérait pas toutes ses fausses amitiés parce qu’elle était la sœur de l'idole. Et là ou elle aurait mieux fait de tout lui révéler, elle n’avait rien dit et avait rejeter la faute sur lui. « Je me dis juste qu’une petite remise au frais te ferais du bien. »

Elle haussa ses épaules, malgré la présence du serveur. À vrai dire, elle s’en fichait bien, elle n’avait aucune réputation à tenir contrairement à son frère. Du moins, c’est ainsi qu’elle voyait les choses désormais. Égoïsme non dissimulé. Son regard jongle entre l’eau et un soda, elle sait que l’alcool n’est pas vraiment de son âge. Puis elle n’a pas envie de trop se livrer à cause de sa faible tolérance. Elle sent que ses mots ont eu déjà le don de l’agacer, ou du moins, c’est une impression qu’elle ressent en venant l’écouter lui répondre. Yumi se retient de soupirer en le voyant tourner autour de la question venir justifier sans vraiment donner d’explication. C’est surement ce qu’elle mérite, elle n’a pas été là. La jeune coréenne en prend de plus en plus conscience que son comportement à finalement blesser Hangyeol. Une partie d’elle trouve cela presque jouissif, car il n’a peut-être pas cherché à comprendre la raison, mais cela l'a touché. « Tu.. » Elle vient se taire en voyant le serveur arriver. Elle n’a pas envie de démonter toute son image, et là ou elle se fiche de tout ce qui touche à la réputation, elle ne veut pas aller contre sa volonté de garder l’information de son genou secret. Elle vient finalement relever son regard sur le serveur en souriant vaguement par politesse. «  Je prendrais un coca. » Tant pis pour l’eau, un peu de soda ne lui fera pas de mal. Après tout, elle n’a aucune envie de se priver, pas ce soir alors que son frère l’invite. Demain tout sera différent.

Demain tout sera différent car elle devrait se débrouiller seul. Pas de parent pour lui envoyer de l’argent, pas de grand frère à qui demander de l’aide. Elle a trop de fierté pour ça. Et pourtant, demain elle se retrouvera livré à elle-même et connaitra la véritable difficulté d’une vie d’étudiante fauchée. Par moments, elle regrette cette chambre d’hôtel si cher alors que d’autre était de vingt mille won moins cher. Cependant, elle n’aurait pas eu le même confort. Alors ce soir elle profitait de son rôle de petite sœur, elle profitait de son argent sale pour dormir et demain elle aviserait.

La ou d’autre aurait laissé tomber le sujet précédent, Yumi revint un moment dessus. Plus personnes aux alentours alors elle pouvait enfin parler librement. « Tu sais, je ne pense pas qu’il y a de bonne décision dans ta décision, mais contrairement à ce que dit papa, j’aurais fait comme toi. » Elle haussa ses épaules, sans même regarder son frère. La demoiselle venait de saisir son téléphone pour composer le numéro de son père afin d’effectuer un appel visio. « Appelons-les pour leur prouver qu’il n’y a pas eu de mort. » Fini elle par dire venant ainsi clore le débat sur le genou d’Hangyeol. Elle n’avait pas non plus pour but de lui faire passer une mauvaise soirée. La ligne sonnait alors qu’elle venait caler le téléphone sur la table à l’aide d’un verre de façon à ce qu’elle comme Hangyeol soit dans le champ de la caméra du téléphone. L’image du chef de famille finit par apparaitre sur l’écran et il parut assez surpris de voir ses deux enfants ensemble. « Mihan, les enfants au téléphone ! » L’homme sembla bouger vers la cuisine et la mère apparut à son tour. Yumi souriait doucement en faisant un signe de main à travers le téléphone. «  Je suis bien arriver et Hangyeol m’a proposer de manger après m’avoir aidé à m’installer au dortoir. » La demoiselle lança un regard en biais à son frère pour qu’il ne vienne pas cafter la vérité.


 

Han Han Gyeol
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t6136-11-hanhanboost
heulim ≈ we have art in order not to die from the truth
UNE P'TITE PHOTO ? :  ⊱ Let it last (Yumi & Hangyeol) 123ab46576bcd424be52dc7116bc9d705fd0086c
AVATAR :  ⊱ Park Jinyoung (JJProject / GOT7)
POINTS :  ⊱ 211
MESSAGES :  ⊱ 1138
NOUS A REJOINT LE :  ⊱ 25/02/2019
AGE :  ⊱ 26
Let it last (Yumi & Hangyeol) Empty
(#) Sujet: Re: Let it last (Yumi & Hangyeol)   Let it last (Yumi & Hangyeol) EmptyDim 19 Avr - 1:28
∷ Let it last


"You turn over the hourglass
The sand is falling down
Oh it's too fast."


Évidence que l’absence de sa sœur a été un coup dur pour Hangyeol. Il a été très blessé de la voir l’ignorer alors qu’ils avaient tant partagé pendant des années. Après six ans de distance où ils avaient quand même réussi à rester unis… Il avait fallu qu’elle le laisse tomber pile quand sa vie prenait le tournant qu’il avait toujours espéré. Ce n’avait pas été facile à accepter, de ne plus pouvoir partager ses bonheurs avec sa sœur. Parce que non seulement elle n’était plus là pour leurs grands évènements, pour les récompenses que BOOST gagnait, mais elle n’était plus là pour l’écouter douter, pour donner son avis sur ses photos ou ses chansons… Elle n’était plus dans sa vie, et c’était idiot de penser qu’il avait vécu ça comme si de rien était. Mais, était-ce vraiment si idiot d’en douter?  De la même façon que Yumi avait rayé son grand frère de sa vie, il avait rétorqué de la même façon. Après quelques SMS laissés pour lus, quelques visites à Busan où sa mère disait que Yumi était occupée… Il avait fini par abandonner. Comme si sa propre sœur s’était rajoutée sur la liste des gens qui voulaient profiter de lui, ou qui avaient changés depuis sa célébrité. D’une simple impatience, Hangyeol avait oublié sa sœur lui aussi. Il ne prenait plus de nouvelles, ne tentait pas de savoir ce qui se passait pour elle. Et ça l’avait marqué. Tant de chansons parlent de Yumi, sans qu’elle ne le sache, évidemment. Si facile de camoufler certaines chansons tristes en chansons ‘de rupture’ quand on évoque une petite amie au lieu d’évoquer sa sœur. Mais est ce que Hangyeol saurait l’admettre? Est ce qu’un jour il aura la force d’avouer à Yumi que c’est la douleur son absence qu’il chante des fois? Il en doute. Il y a tant de choses qu’ils auraient dû se dire, mais qu’ils n’ont jamais su. Et cela semble si tard, pour arriver à renouer ces confidences, cette complicité qui les avait tant unis. L’un comme l’autre, ils ne savent pas à quel point ils se sont brisés. Loin est l’époque où Yumi courrait derrière lui, loin est l’époque où Hangyeol se sentait fier d’être grand frère…

    Maintenant il est si lamentable. Pas seulement parce qu’il se sent étranger auprès de sa sœur, mais parce qu’il se sent étranger auprès de tout le monde. De ses collègues pour les tirer désormais vers le bas, et de ses fans, pour continuer à jouer un cinéma qui leur fera beaucoup de mal. Hangyeol feigne un sourire, adresse un signe de tête au serveur qui le regarde avec attention, puis reporte son regard sur Yumi. Car c’est pour cela que Hangyeol est surpris de la réponse de sa sœur. Il ne s’attendait pas à ce qu’elle dise qu’elle aurait fait comme lui. Pris la même décision. D’un côté il en est rassuré, parce que cela l’interroge sur la légitimité de ses sentiments honteux, mais de l’autre, comme il souffre et regrette ce choix à présent, il ne peut que tristement constater que Yumi et lui se sont bien éloignés mentalement. Avant si proches, il semble qu’une frontière se soit tracée. Mais Hangyeol n’a pas le temps de commenter ou de s’y attarder, parce que justement, Yumi compose le numéro de l’autre personne qui ne partage pas du tout les même pensées que lui. "Bonjour, père." Dit-il un peu timidement au téléphone de sa sœur alors qu’il se rapproche légèrement d’elle pour qu’ils soient tous les deux dans le champ. Hangyeol a une relation très tendue, donc très poliment cordiale avec son père. Il est beaucoup plus à l’aise avec sa mère. "Salut, maman!" Lui dit-il donc. Et il n’a pas besoin de voir sa sœur le regarder pour comprendre qu’elle veut qu’il taise leur halte hôtelière. Hangyeol sent déjà très bien le regard qu’elle pose sur lui. Il décide donc de mentir pour elle. Il a été entraîné pour mentir naturellement devant les caméras. "Oui, je ne pouvais pas la laisser seule pour sa première nuit à Séoul. On a fait ce qu’on pouvait pour sa chambre, mais je pense qu’on s’est bien débrouillés." Hangyeol termine sa phrase en regardant Yumi. Il y a quelque chose qui commence à agiter ses méninges. Bien que l’idée qu’elle arrive à Séoul un jour avant l’ouverture de son dortoir ne l’ait pas perturbé plus que ça, il commence à trouver cela un peu louche. Qu’elle n’ait pas trouvé de billets de trains assez abordables pour arriver demain semble plausible, mais dans ce cas là, il ne comprend pas pourquoi elle l’aurait caché à ses parents. Il sait, même, il sent que quelque chose ne va pas tout à fait bien. Mais il n’a pas envie d’en parler aujourd’hui. Il sait qu’il n’en a pas le droit, et que de toutes façons, Yumi ne lui répondrait pas. En tous cas, il semble que ses instincts fraternels ne soient pas complètement rouillés. Dans tous les cas, comme pour reprocher à la jeune brune de lui faire mentir à leur parents, il décide de lui lancer une petite pique. "Je lui ai dit que tout ce qui lui manquait pour bien commencer une nouvelle vie, c’était une voiture." Hangyeol tourne à nouveau sa tête vers l’écran, et donne un sourire beaucoup plus grand, comme un sourire idiot et victorieux en même temps. "Je lui aurais bien donné la mienne, mais elle n’a pas le permis." Hangyeol regarde sa mère. C’est un peu fait exprès de parler de voiture sur un ton aussi léger. Yumi ne soupçonne peut être pas ses talents pour les mensonges et la comédie. Mais c’est bien pour faire croire à ses parents qu’il va bien, qu’il sous-entend son accident si aisément. Et comme si ce qu’il vient d’annoncer (sérieusement considéré) n’était rien de très notable, il change de sujet. "Au fait, maman! Merci pour le maquereau sauté!  Je n’en ai toujours pas trouvé des meilleurs que les tiens ici." Hangyeol raconte en parlant du plat que Yumi lui a passé. Etrangement, il n’a ni envie que l’on s’attarde sur lui, sa voiture ou son accident, ni même sur Yumi, et sa pseudo installation. Alors il lève les yeux sur sa sœur, pour savoir si elle a envie de raccrocher. Car le comble, et Hangyeol le lit dans les yeux de leurs parents, serait qu’ils leur demandent s’ils se sont réconciliés.

"" :copyright: celestial wonder for hundred miles only.



♘♔
Let it last (Yumi & Hangyeol) 3d0dd9dbcd9d46d77294f8ef21a0508a72ffacac

Zhao Nils a écrit:
rarement vu quelque chose d'aussi cursed de mon existence

Zhao Nils en quittant le forum et en parlant de mes avatars a écrit:
.......je sens c'est mon instinct qui m'a dit de partir pour plus voir ces horreurs..... 😔


don't mind me just fmi:
 


Hwang Gi Ho Let it last (Yumi & Hangyeol) 2948317594 Kang Tae Dong Let it last (Yumi & Hangyeol) 2948317594 Let it last (Yumi & Hangyeol) 2948317594
Han Yu Mi
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t8811-han-yu-mi-slytherinasty#274090
byeoljali ≈ when the night comes i break into stars
UNE P'TITE PHOTO ? :  ⊱ Let it last (Yumi & Hangyeol) 339e17a301de8e863cc2f0eefbd8116b
AVATAR :  ⊱ Lee Ga Hyeon
POINTS :  ⊱ 1084
MESSAGES :  ⊱ 935
NOUS A REJOINT LE :  ⊱ 03/04/2020
Let it last (Yumi & Hangyeol) Empty
(#) Sujet: Re: Let it last (Yumi & Hangyeol)   Let it last (Yumi & Hangyeol) EmptyLun 20 Avr - 0:03
∷let it last
ft @« han yu mi » & @« han hangyeol"



When I was lost, I was searching for someone to be the light to follow through the dark
No one was there


Mentir n’a rien de compliqué. Certains le fond pour éviter de blesser, masquant une vérité bien trop douloureuse à entendre pendant que d’autres, le fond par plaisir. Yumi est un mixte des deux. Elle a pris le goût au mensonge, parlant cette langue malicieuse qui l’éloigne de plus en plus de la raison. Après tout, il est bien plus simple de mentir que d’avouer ses démons, d’accepter une vérité ou même pour obtenir un désir soudain. Toutefois, mentir en duo est bien différent et plus risqué. Alors son regard ne peut s’empêcher de bruler son frère quand une sensation désagréable vient tordre son ventre. S'il parle, Yumi est fichue et c’est le retour à la case départ. Elle n’ose même pas imaginer la déception que ses parents pourraient éprouver s'ils connaissaient la vérité sur sa première nuit. S’ils l’apprennent, ils seront devinés d’où vient cet argent. La brune vient fermer une micro seconde ses paupières et retenir un soupir en entendant les mots de son frère. Elle a presque envie de venir lui murmurer un merci, mais elle sait que tout cela sonnerait bien trop suspect alors à la place elle se contente d’aborder son sourire de petite fille modèle face à l’objectif avant de venir croiser le regard de son aîné. Et peut être qu’il peut y voir une lueur de reconnaissance briller au fond de sa pupille accompagné d’un point bien plus sombre, témoignant de son soulagement. Le mensonge est simple et pourtant, certaines personnes semble immuniser contre. Avec toute la volonté du monde, Yumi ne semble pas capable de cacher tout ce qui se passe en elle à son frère. Bien sûr, il n’est au courant de rien, il ne peut que voir passer des émotions dans son regard et juger ses gestes et réactions. Et pourtant, elle continue de se persuader qu’il n’y voit rien. Tout est plus simple ainsi, avec la pensée qu’il n’existe plus de lien entre eux. Elle se ment à elle-même, sans doute par peur de l’avoir a jamais perdu. C’est un mixte d’émotion dans sa tête au sujet de son frère. Elle tient à lui, elle l’aime et pourtant tout ce qu’elle à laissé montrer, c’est son indifférence, sa haine contre lui. Yumi est compliquée et elle ne s’en rend pas compte, bien trop aveuglée par la négativité qu’on à fait naitre en elle ses dernières années. Et pourtant, si Hangyeol est assez attentif, il peut lire dans le regard de sa sœur comme une lueur de crainte. Le lien n’est peut-être pas totalement perdu.

Yumi vient sourire à l’écran alors qu’intérieurement, son sang ne fait qu’un tour. Une voiture ? La jeune femme se redresse un peu et se retient presque de lancer un coup de pied à son frère sous la table. À vrai dire, elle se retient simplement de peur de mal viser et provoquer une douleur dans sa jambe désormais blessée à vie. À la place, elle vient donc mordre l’intérieure de sa joue tout en acquiesçant les mots du plus vieux. Elle laisse d’ailleurs ce dernier mener la conversation tout en fixant l’écran. Elle voit sa mère sourire à l’évocation du plat et Yumi en est presque ravie, son image va peut-être re briller aux yeux de cette dernière. Cependant, elle ne s’y attarde pas plus et reprend la parole pour couper court à la conversation téléphonique. Tout comme Hangyeol, elle le sens dans leurs regards cette question qui les démange, et même si la réponse serait non, elle ne se voit pas la prononcer. « Bon, on va vous laisser, je vois que le serveur arrive. Je vous appellerais demain après avoir été cherché mon emploi du temps aménagé. » « Ils ont trouvé une solution, tu pourras tout suivre ? Et pour ton boulot, car tu sais qu’on ne t’aidera pas. » Yumi acquiesce à la question de sa mère tout en venant soupirer. « Yep, tout est bon. Je gère. » Son ton est peut-être un peu plus froid et moins enthousiasme qu’il y a quelques secondes, mais elle ne retire pas pour autant le sourire plaqué contre ses lèvres pour masquer la peur. « Passez une bonne soirée, au revoir. » Vient-elle simplement ajouter en faisant un signe de main. Elle laissa Hangyeol les saluer une dernière fois avant de couper la conversation téléphonique et reprendre son téléphone pour regarder un moment les messages qu’elle avait reçu pendant l’appel, tous venant d’un même numéro non enregistré. Cela ne prit que deux secondes avant qu’elle le verrouille et le pose sur la table.

Le serveur arriva au même moment avec leur boisson et la nourriture. Il prit le temps de tout disposer et ce n’est qu’une fois repartit que la demoiselle attrapa son coca pour venir boire quelques gorgées. « Donc tu serais prêt à me donner ta voiture où c’est seulement pour étoffer le mensonge ? » Elle posa son verre de nouveau sur la table avant de prendre ses baguettes en main alors qu’un air malicieux glissait sur son visage. « Car tu sais, je n'ai pas vraiment besoin du permis pour conduire. »


 

Contenu sponsorisé
Let it last (Yumi & Hangyeol) Empty
(#) Sujet: Re: Let it last (Yumi & Hangyeol)   Let it last (Yumi & Hangyeol) Empty
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Page 1 sur 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: seoul :: Gangnam
Sauter vers: