▲ up▼ down
paradise. ༄ jasa, sur un toit.



 
à vos risques et périls ! une roulette de la mort un peu particulière !
APRÈS UNE PAUSE BIEN MÉRITÉE, DÉCOUVRE LE NOUVEL EVENT CATASTROPHE DE HM !
TOUJOURS SUR HM ! es défis et la semaine à thème ont été renouvelé ! paradise. ༄ jasa, sur un toit. 359353108
nouveautés sur Hundred Miles !
Découvre les codes promotionnels et viens réclamer tes lots ! un résumé du sondage est également disponible.
continuité de l'animation SUPER(H)M et le sujet d'anniversaire toujours ouvert, n'hésite pas !
Présentation des petits derniers sur hm ! viens en apprendre plus sur les dernières bouilles validées et n'oubliez pas de passer sur les med
NEW
la roulette rp fait son apparition ! les inscriptions sont actuellement ouvertes pour tous ceux cherchant un rp !
HUNDRED MILES
hundred miles c'est un forum réel asiatique city/universitaire basé à Séouldeux réponses par mois minimum — Avatars occidentaux bienvenus ! — Taille des avatars 200*320pxUne semaine pour finir sa présentation — Pas de prise de tête, rien que du love. That's all folks ٩(^ᴗ^)۶
vote pour hm !
✿︎
13.10.19 ➝ halloween is coming, et pour l'occasion, HM revêt son costume d'ombre. bienvenue à la MAJ n.39 et à ses nouvautés dantesque !
14.09.19 ➝ elle est là, la maj peachy n.38 qui sent bon le road trip automnal ici !
16.08.19 ➝ 37ème MAJ qui marque également les 3 ans du forum ! Viens mater les news ici !
08.08.19 ➝HM fête ses 3 ans ! merci à tous pour cette belle aventure qui se poursuit !
16.07.19 ➝ C'est la 36ème MAJ, façon summer night festival pour HM! les feux d'artifice c'est par ici !
16.06.19 ➝ 35ème MAJ, HM is a jungle pour ce mois de juin ! les news c'est ici !
12.05.19 ➝ Oh my my my ! 34ème maj fleurie pour HM qui affiche quelques nouveautés printanières !
13.04.19 ➝ 33ème MAJ toute fruitée pour le retour des beaux jours ! viens découvrir les news juteuses !
09.03.19 ➝ on accueille la 32ème maj et son design azuré ! viens découvrir les nouveautés !
09.02.19 ➝ installation de la MAJ n.31, avec un codage tout neuf et plein de nouveautés !
09.01.19 ➝ 30ème MAJ de HM ! viens découvrir les nouveautés ICI
01.01.19 ➝ BONNE ANNÉE LES CHATS !! plein de bonheur à tous. ❤︎
08.08.16 ➝ ouverture de hm
han ja
park bo ra
han soo yun
yang noam
the avengers

 :: seoul :: Gangnam
Partagez

 paradise. ༄ jasa, sur un toit.


Han I. Ja


Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t103-han-ja-hajansky
‹ MOTHERFUCKING STARBOY ⋆ STARCHILD PRESIDENT › - MISTER NOËL 2016
AGE : 24
AVATAR : bbh ♡
POINTS : 1316


NOUS A REJOINT LE : 21/07/2016


MESSAGES : 24146


paradise. ༄ jasa, sur un toit. Empty
(#) Sujet: paradise. ༄ jasa, sur un toit.   paradise. ༄ jasa, sur un toit. EmptyVen 21 Juin - 6:37
as long as we're together ♢ La nuit est empreinte d'étoiles et de choses muettes. Dans l'air, ça sent le pétrichor, les fleurs, les pleurs du déclin de l'astre, les rires du satellite d'argent, les baisers échangés dans la moiteur de la nuit, et les effluves de cocktail qui embaument le vent. Ce soir, la jungle de béton est animée d'une effervescence idyllique, celle que l'on ne nomme pas, celle qui baigne dans un mystère que personne ne souhaiterait élucider. C'est l'ardeur des âmes qui se secouent, la jeunesse festive qui s'épargne le blues routinier, pour faire de cet événement un instant intemporel, suspendu dans le temps. Les sourires qui écorchent leurs visages sont beaux à voir, d'ici.

D'ici.
Issun, c'est le maître de la nuit. Il a tout perdu, vous savez ; il en est venu à se perdre lui-même, à égrener les fragments de sa mémoire du jour au lendemain, parce qu'une entité malveillante lui a ordonné de tout recommencer à zéro. Parfois, il y a des flash sanguinolents qui se cadenassent dans sa rétine, comme un sombre présage en fait issu du passé. Et puis plus rien. Envolés, disparus. Sensations oubliées. Le plus dur, c'est peut-être de ne pas en parler. Il continue de sourire et de prétendre que vivre ainsi le rend heureux ; il ment bien, il a toujours bien menti, c'est un talent qu'il a conservé par-delà le temps, un masque de clown triste qui lui colle à la peau comme des larmes sous la pluie, comme de la sueur séchée et du sang avenu de coups meurtriers.

Et la ruche électrique, elle, continue de tambouriner.
Il va encore se perdre dans ses pensées...

Tendrement, ses lippes se rehaussent sur une arabesque presque grivoise. Il y a une marée de badauds et de nocturnes, en contrebas, qui s'époumonent tous sur les rythmes hypnotiques de la pop psychédélique. Et Ja jurerait trouver un semblant de rédemption dans cette vision que seul lui se sait saisir, vision presque volée au monde. Oui, c'est un voleur, ce soir. Car la fête de la musique bat son plein, et que lui se pâme d'admiration pour l'humanité, trop curieux de tout (il remercie son vilain défaut).

« Ça m'étonne que tu n'y sois pas allée, quand même. Tu préférais rester sur un toit, avec un type aussi ennuyant que moi ? » Le rire qui quitte ses lèvres se fait léger, presque insignifiant – parce que c'est doux, de profiter du monde et de cette osbcure clarté que la lune leur renvoie. Quitter l'hôpital avait été une libération, pour lui. Un poids en moins sur les épaules, une raison plus naturelle et spontanée d'acheter des tulipes à son amie. Même si cela signifiait le commencement d'une nouvelle vie, savoir qu'il avait Bora et Risa à ses côtés l'avait tout de suite réconforté un tantinet. Il n'est pas seul, Dieu merci. Et aussi cocasse que cela puisse paraître, maintenant qu'il a tout oublié de son ancien lui, une seule alternative s'offre à lui : travailler. S'évader. Disparaître, pour mieux réapparaître. Mais il y pensera une autre fois. « À moins que tu ne me trouves pas si ennuyant que ça ? Risa-chan... » Cette fois, l'esquisse malicieuse qui étire ses traits trahit ses tendences badines, et il ose se pencher un instant vers sa voisine, plongeant derechef dans ses yeux de jais. Ses cheveux à lui sont blancs, crayeux, aussi purs que la toison d'un ange – et ceux de Risa sont noirs, noirs comme le ciel crevé d'astres qui gouverne leurs frêles existences.
stellaris



issun's theme song
« we've rocked the milky way so far, we danced around with borealice, we're space truckin' round the the stars » — issun-boshi

@Han Soo Yun a écrit:
J'savais qu'on allait la sortir et j'aurais du parier sur toi, le roi des vannes pourries. paradise. ༄ jasa, sur un toit. 769454579


Abe Risa


Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t5876-abe-risa-pleursduciel
STARCHILD VICE PRESIDENT
✩ ワイルドハート
AGE : 21
POINTS : 526


NOUS A REJOINT LE : 17/01/2018


MESSAGES : 7158


paradise. ༄ jasa, sur un toit. Empty
(#) Sujet: Re: paradise. ༄ jasa, sur un toit.   paradise. ༄ jasa, sur un toit. EmptyVen 21 Juin - 21:11
paradise
risa & han ja
should we lost ourselves between these stars, find new loves and friendships until happiness become clearer...

La nuit est un mystère que Risa s'amuse à élucider grâce aux indices lumineux qui parsèment le ciel. Ce soir, sa joie ne subsiste pas uniquement pour cette folie certaine qu'elle éprouve lorsque l'obscurité touche l'horizon et que le soleil se cache ; ce soir c'est surtout parce que son fidèle acolyte nocturne lui tient compagnie. Han Ja. Gamin à la personnalité éclatante et dont la présence réconforte le coeur endoloris de la japonaise. Elle est heureuse de revoir son visage après tant de semaines passées à se parler au travers d'un écran - et bon sang, qu'est-ce que Risa préfère l'avoir en face d'elle. Son rire, ses yeux qui se plissent, sa voix, ses mimiques : tout lui avait manqué.

Balançant ses jambes dans le vide [ils avaient tous les deux décidé d'admirer les rues bouillantes de population du haut d'un toit, préférant l'exclusion nocturne les laissant aller à leur passion qu'est les échanges de murmures francs sous les étoiles] elle admire les différentes lumières qui se reflètent dans les nuages avançant timidement au gré du vent. Des bouts de pensées se disputent sur le bout de ses lèvres et Risa ne sait pas par où commencer pour faire taire ce silence plaisant.

C'est Ja qui lui facilite la tâche. Elle l'en remercie. Haussant les épaules, voulant une nonchalance qui lui est, soyons honnête, inconnue, elle répond avec entrain : « Bah tu sais, t'es la personne la plus intéressante que je connaisse. » Compliment demi-mesuré, balancé sans prévention. Elle donne un coup de front à son ami, dont le visage s'est rapproché, s'amusant du ronchonnement de ce dernier à l'impact. « J'aime bien passer du temps avec toi. Plus que t'envoyer des messages. Ta tronche me manque beaucoup trop, ajoute-t-elle dans un rire, sa main agrippant l'une des bouteilles de soju traînant autour d'eux. » Le plus terrifiant, d'après elle, est que tout ce qu'elle peut balancer est vrai. Son attachement pour le jeune homme est tel qu'elle ne peut briser le lien qui s'est forgé entre eux. Pour une jeune femme cherchant l'indépendance la plus totale, elle semblait tomber dans la dépendance trop rapidement.

« Par contre, plus de Risa-chan, sinon je t'appelles oppa et on verra qui ça fait le plus grincer. » Risa lui plaît. C'est plus simple, moins contraignant. Elle aime cette simplicité, le titre n'ajoutant rien qu'un superflue qui, à son goût, est totalement inutile. Le silence revient, mais une musique interloque Risa qui se lève brusquement. « J'adore cette musique ! » Des pas de danse sauvages et non rythmés font bouger son corps et elle entraîne Ja avec elle, le tirant par la main. « J'adore ta couleur de cheveux, tu crois que ça m'irait ? On pourrait être assorti comme ça, la team Dupont et Dupont en express de Séoul, s'écrit-elle en mouvant ses sourcils, les yeux étirés en crescent de lune accompagnant son sourire éclatant. » Sa danse est toujours aussi maladroite, et elle voit Ja rire d'elle. Elle sourit à son tour.

La fête est à l'honneur ce soir et Risa pourrait passer mille et une nuit de cette façon, avec pour unique compagnie la lune et son ami, âme-soeur de toujours, depuis que leurs chemins se sont croisés, rencontre inscrite dans les astres.






han ja a écrit:
paradise. ༄ jasa, sur un toit. 3096957176  paradise. ༄ jasa, sur un toit. 3096957176  paradise. ༄ jasa, sur un toit. 3096957176  WO FAFENG YIYANG DE AI NI WO WEI NI ZHAOMI
Han I. Ja


Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t103-han-ja-hajansky
‹ MOTHERFUCKING STARBOY ⋆ STARCHILD PRESIDENT › - MISTER NOËL 2016
AGE : 24
AVATAR : bbh ♡
POINTS : 1316


NOUS A REJOINT LE : 21/07/2016


MESSAGES : 24146


paradise. ༄ jasa, sur un toit. Empty
(#) Sujet: Re: paradise. ༄ jasa, sur un toit.   paradise. ༄ jasa, sur un toit. EmptyLun 24 Juin - 0:14
as long as we're together ♢ À l'agonie du jour, c'est toute la ville qui renaît. Alors, pour se sentir en vie, on sourit à l'insomnie quotidienne des nuits mauves, luminescentes d'un essaim de néons multicolores. Les fêtards chantonnent leurs illusions sur les pavés embrasés, et n'en ont que faire du sommeil paisible de leurs aïeux. Enfin, c'est ce que Ja croit. Est-ce qu'ils s'octroient une liberté tant rêvée, lorsqu'ils mettent leurs âmes sens dessus dessous sur fond de mélodie endiablée ? C'est la première question qu'il s'est posé, depuis qu'il surplombe le quartier du haut de son perchoir éthéré.

Devant la Séoul animée, ses petits yeux se font grands, dardés d'une candeur si douce, si chaste et si noble qu'elle décrirait l'Univers tout entier, au fond de ses deux orbes délavés de tout souvenir. Observer, comprendre, expliquer. Un schéma mental qui lui paraît si vital, du moment qu'il ne fait qu'apprivoiser ce qui l'attend, et pas ce qui le talonne dangereusement. C'est sa façon à lui de se sentir exister, oui.

Aux portes de la mort, il a fait demi-tour, et a cueilli une belle-de-nuit en chemin. La belle-de-nuit, elle est là, trépidante d'un flot d'énergie lunaire, apprêtée d'un sourin enfantin aux brodures mesquines, mais qui paraît revenir de si loin qu'on ne pourrait lui en vouloir de l'arborer. C'est Risa, vous savez, celle qui sent le miel, l'été, la chaleur humaine, le boucan des sens et des atomes qui se chamaillent. On l'imagine comme un murmure à l'aube, mais elle explose dans la nuit comme un feu d'artifice pétaradant. De mille couleurs elle se pare, Risa – et c'est finalement l'arôme de café qui imprègne son épiderme de diamant taillé par les jours, un effluve qui hante et qui réconforte à la fois. Le café.
C'est l'une des choses qu'Issun aime le plus au monde, le café.

Un instant, l'amnésique l'observe balancer ses jambes de coton dans le vide, nouvelle vision dérobée sans qu'elle ne s'en aperçoive. Sa bouche se tord en un sourire-candeur, comblant le portrait de ses yeux plissés d'un air agaçant. Son amie est quelqu'un d'attachant, et profiter de sa présence lui avait vraiment manqué. C'est pour cela que la célébration de leurs retrouvailles (sous les étoiles !) emplit ses entrailles d'une joie reconnaissante ; mais l'ange cabossé se contente de maugréer lorsqu'elle l'envoie bouler, frottant son front de manière ostentatoire. « Aïeuh ! C'est pas ce que j'appelle me trouver intéressant, ça. » Il se recule, ses yeux mus par un amusement irrité : « Tu dois juste être timide, je comprends. C'est vrai, ça, que les Japonais n'aiment pas la proximité ? » C'est une vraie question. Depuis sa sortie de l'hôpital, faire des recherches sur tout et n'importe quoi avait été son quotidien ; une sorte de fascination frappante pour le monde qui l'entoure, se muant au gré des jours et des lunes en une curiosité abjecte, presque maladive. Mais ça l'empêche de se noyer dans ses pensées-sinistrose, qui résonnent en écho dans la planque hideuse de son crâne. Alors, ça le sauve... ça le sauve au moins un peu.

« Moi aussi, j'aime bien être avec toi. Je dois dire que tes grains de beauté ne sont pas déplaisants. Voyons voir... Un, deux, trois, quatre... cinq ? Ah, un sxième ici ! Tu les collectionnes, dis-moi. Je crois bien qu'ils m'ont plus manqué que toi, héhéhé. » Au fond, il n'a pas perdu cette facette de lui-même, pas vrai ? Il est resté quelqu'un... quelqu'un de blagueur. Seulement ça. Inutile de creuser plus loin. Secouant la tête pour se départir de ses songes, son regard inquisiteur se braque bien vite sur la bouteille de soju qu'elle attrape – et Ja redevient tout à coup plus sérieux, l'air concerné. « Fais attention. Je n'aime pas quand tu bois trop. » Pourquoi se sent-il toujours obligé d'être protecteur avec les autres ? C'est comme une seconde nature, un besoin taraudant de les préserver du mal et du danger. Risa n'y fait pas exception.  

Il a pour consigne de ne plus l'appeler Risa-chan, et ça le fait doucement hausser des épaules. « Tu as raison. Je voulais être poli, mais on n'est même pas au Japon... » Mais alors, s'ils ne sont pas au Japon... Réfléchissant à toute allure, le sujet est pris à coeur pour le jeune homme — ça y est, il sait quoi dire ! « Tu devrais m'appeler oppa, toi ! Je suis plus grand que toi. » Un instant, il se sent fier de son comeback mordant (mais oui, absolument, Issun) et attend bien évidemment de se faire obéir. C'est sans compter sur une poigne précipitée qui l'attire plus loin, et le scientifique se sent partir à la renverse, interloqué par ce changement soudain de position. Oh, non. Elle va se rendre compte qu'il ne sait pas danser, et c'en sera fini de son charisme naturel. C'est la fin des haricots. « A-attends ! Je.. Aahhh ! Je sais pas danseeeeeer !! » Comme Edith Piaf, il se fait entraîner par la foule — enfin, par la Risa — et se balance d'un talon à un autre dans la folie étourdie du tandem, s'appliquant tant bien que mal à se caler au nouveau rythme qui lui est imposé. Il manque de trébucher à plusieurs reprises, se reprend, s'accroche à son amie, et ne peut s'empêcher de rire insouciemment, lorsqu'elle déblatère des bêtises plus grosses que la lune. « Moi, je les aime bien, tes cheveux noirs ! Ils sont uniques. Et si tu les gardais comme tels ? On sera la team quoi qu'il arrive. » Ses lèvres s'étirent gentiment, ébauche sincère, et il croit pouvoir s'envoler.

Bientôt, la musique s'arrête, et les airs de One More Time des Daft Punk se met à retentir entre les buildings étincelants. « La ville appartient au funk, désormais. » L'homme à la toison blanche se redresse, dominant de son regard singulier les centaines de Séoulites qui se déhanchent avec ferveur et lascivité, sans la moindre parcelle de lendemain. Pensivement, sa main vient se poser sur le cache-oeil médical qui recouvre partiellement sa vision gauche. Et il se souvient. « Risa. Tu ne m'as jamais vraiment expliqué qui tu étais, avant d'arriver à l'hôpital... Pas que je te demande de le faire. Mais... c'était mieux avant, ou aujourd'hui ? »

Ironique de demander cela, venant de lui. Mais il ne peut pas s'en empêcher. C'est tout.
stellaris



issun's theme song
« we've rocked the milky way so far, we danced around with borealice, we're space truckin' round the the stars » — issun-boshi

@Han Soo Yun a écrit:
J'savais qu'on allait la sortir et j'aurais du parier sur toi, le roi des vannes pourries. paradise. ༄ jasa, sur un toit. 769454579


Abe Risa


Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t5876-abe-risa-pleursduciel
STARCHILD VICE PRESIDENT
✩ ワイルドハート
AGE : 21
POINTS : 526


NOUS A REJOINT LE : 17/01/2018


MESSAGES : 7158


paradise. ༄ jasa, sur un toit. Empty
(#) Sujet: Re: paradise. ༄ jasa, sur un toit.   paradise. ༄ jasa, sur un toit. EmptyLun 29 Juil - 19:39
paradise
risa & han ja
should we lost ourselves between these stars, find new loves and friendships until happiness become clearer...

Un rire éclot dans le creux de sa gorge, déployant ses pétales tendrement autour d'eux, le son caressant leurs épidermes du bout de ses racines. Risa ne peut empêcher le regard attendrit qui se manifeste sur son visage, ses joues rosées par les couleurs éclatant dans le ciel. « Mais qui t'as dit ça ! Bien sûr que j'aime la proximité, tiens, pour te le prouver- voilà qu'elle fait mine de réfléchir, une moue pensive sur ses lèvres et les yeux scrutant le ciel : je vais te tenir la main toute la soirée, donne-moi ta main Ja. » Sa main se referme sur la sienne, et elle rit encore. Elle rit toujours avec Ja, c'est presque instinctif de ressentir une joie aussi brûlante lorsqu'il se tient à ses côtés. Balançant leurs mains entrelacées, elle bouscule doucement son ami avec son épaule. « Ça se trouve, je suis une fausse japonaise. J'aime beaucoup trop de choses que les japonais détestent. Je suis peut-être ta soeur cachée ? » Un faux cri de surprise étouffe la musique pendant quelques secondes. « Et peut-être que c'est pour ça qu'on s'est retrouvé à l'hôpital en même temps, tous les deux ! Tout devient logique, Ja, je suis en vérité ta soeur. » Sa voix porte au loin, et quiconque écouterait leur conversation serait drôlement perturbé par le ton enjoué et faussement paniqué de Risa. « Ne suis-je pas une soeur incroyable ? » Clin d'oeil balancé qui se veut malicieux, la brune tire Ja vers elle. Légèrement décontenancée par la proximité soudaine de son ami, qui s'amuse à scruter méticuleusement les grains de beautés qui parcourent sa peau, Risa lui tire la langue, faisant mine de vouloir sur lécher la joue puis fronce le nez dans une grimace enfantine. « Si c'est comme ça, je t'imprimes une photo de mes grains de beautés et tu pourras traîner avec eux, qu'elle balance dans un semblant de tristesse. »

Alors que le Soju brûle amèrement sa gorge, elle offre un sourire qui se veut rassurant à son ami. Elle se sent un peu coupable de lui cacher ces nombreuses nuits où l'alcool fut son unique compagnie. Une fâcheuse habitude que la japonaise n'arrive pas à abandonner, voulant couler sous les verres et l'alcool pour enfin quitter l'oeil de son typhon infernal. « Ne t'inquiètes pas, Ja. Juste une bouteille, après on s'enivre uniquement de notre amour et des étoiles. » Son ton se veut plaisant et amusé mais elle ne peut empêcher l'amertume de brûler ses lèvres. S'il était aussi facile d'être heureux, autant de saletés n'existeraient pas pour la briser.

« Tu voulais être poli ? Mais oui... bien sûr ! » Elle hausse un sourcils, ne le croyant pas une seule seconde. « Tu veux juste que je t'appelle Oppa ! T'es vraiment pas croyable ! Est-ce que ça te ferais autant plaisir que je t'appelle comme ça ? » Elle a envie de sortir des phrases raillantes et pleines de sous-entendus mais Risa se contente de faire un aegyo de façon extrêmement exagérée tout en appelant son ami oppa. Voilà qu'elle l'entraîne avec elle sur le toit improvisé en piste de danse. « Oppa, tu ne veux pas danser avec moi ? » Clignant rapidement des yeux et abordant un sourire malicieux, elle le fait tournoyer sur lui-même, son rire venant de plus belle accompagnée les notes de musique du festival. Et les voilà, s'élançant dans une bataille effrénée et non rythmée, chacun essayant d'imposer sa cadence. Risa essayant de danser le tango mais entraînant Ja dans un mouvement de danse rock. « Imagine des professeurs de danse nous voir détruire absolument tout leur art. Je pense qu'ils s'évanouiraient ! » Alors que la musique des Daft Punk change considérablement le rythme, ils marquent une courte pause entre leurs mouvements, ne sachant pas comment danser sur ce nouveau son. Elle observe Ja se laisser porter par le rythme et explose en mille couleur encore, rire raisonnant avec les étoiles.

Puis, la question qui fâche. La question qu'elle aurait aimé qu'on ignore encore - car c'est si facile d'être avec lui lorsqu'il ne sait pas la part d'ombre qui se cache derrière. Parce que c'est pour ça que Risa se sent aussi bien à ses côtés. Et il n'a pas besoin de savoir. Non.

Alors que son sourire s'est totalement éteint, son insolence prend place : « Et toi ? Tu te souviens de qui tu étais ? » Dans un mouvement elle se détache de Ja et impose de la distance entre eux. Peut-être qu'il a raison finalement, peut-être que les japonais n'aiment pas la proximité. « Et si tu veux absolument savoir, rien n'a changé. » Parce qu'elle est bonne actrice, qu'elle sait faire croire que ça s'arrange mais qu'au final, ce sont toujours les mêmes horreurs qui la terrifie le soir. « J'ai pas envie d'en parler. » Elle se retourne vers les bouteilles de soju et en prend une deuxième. Et pour la première fois depuis février, c'est avec Ja que ses démons reviennent.






han ja a écrit:
paradise. ༄ jasa, sur un toit. 3096957176  paradise. ༄ jasa, sur un toit. 3096957176  paradise. ༄ jasa, sur un toit. 3096957176  WO FAFENG YIYANG DE AI NI WO WEI NI ZHAOMI
Contenu sponsorisé


paradise. ༄ jasa, sur un toit. Empty
(#) Sujet: Re: paradise. ༄ jasa, sur un toit.   paradise. ༄ jasa, sur un toit. Empty
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [UPTOBOX] Requiem for a Dream [DVDRiP]
» Anja Lilli von Duisbourg {OK}
» HELP PAPY X BICHON/CAIRN 13 ANS 4 PATTES SOUS UN TOIT
» RUSTY BICHON MALTAIS 13 JANS ASSO 4 PATTES SOUS UN TOIT
» BOB URGENT BB X TECKEL/JACK 6 MOIS 4 PATTES SOUS 1 TOIT

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: seoul :: Gangnam
Sauter vers: