▲ up▼ down
12345
Soirée d'un sombre été (KyungAh & Giho)



 

you're my sunshine ~
ma roulette sunshine ⌒゚(❀>◞౪◟<)゚⌒

TOUJOURS SUR HM ! les défis et le mois à thème ont été renouvelés ! Soirée d'un sombre été (KyungAh & Giho) 359353108

JEU -- les incollables des MVs avec devine le MV
and elle est back back back : la roulette RP (/^▽^)/

les MEMBRES EN DANGER, vérifie que t'es pas sur le Death Note de Hm ! (||゚Д゚)
❥ Namaste

hundred miles c'est un forum réel asiatique city/universitaire basé à Séouldeux réponses par mois minimum — Avatars occidentaux bienvenus ! — Taille des avatars 200*320 ou 400*640Une semaine pour finir sa présentation — Pas de prise de tête, rien que du love. That's all folks ٩(^ᴗ^)۶
6 150 pts
ego
8 106 pts
shadow
11 488 pts
student
6 950 pts
citizen

you're my sunshine ~
ma roulette sunshine ⌒゚(❀>◞౪◟<)゚⌒

TOUJOURS SUR HM ! les défis et le mois à thème ont été renouvelés ! Soirée d'un sombre été (KyungAh & Giho) 359353108

JEU -- les incollables des MVs avec devine le MV
and elle est back back back : la roulette RP (/^▽^)/

les MEMBRES EN DANGER, vérifie que t'es pas sur le Death Note de Hm ! (||゚Д゚)
Le Deal du moment : -42%
Montre Ice-Watch pour Femme – ICE glam Black ...
Voir le deal
52 €

 :: old memories :: Oubliettes, Never Forget :: RPs abandonnés
Partagez

 Soirée d'un sombre été (KyungAh & Giho)


Anonymous
Invité
Invité
Soirée d'un sombre été (KyungAh & Giho) Empty
(#) Sujet: Soirée d'un sombre été (KyungAh & Giho)   Soirée d'un sombre été (KyungAh & Giho) EmptyJeu 20 Juin - 14:37
Soirée d'un sombre été (KyungAh & Giho) Tumblr_inline_pte7qxi2ck1smxxxc_1280
""


    Un bar comme un autre, lors d'une nuit comme une autre. La soirée n'est pas totalement tombée, le ciel aborde cette couleur d'un bleu marine pas encore nuit. Minuit est loin d'être tombée, justement, mais l'heure du dîner est bien terminée. Giho n'a pas l'habitude de venir dans ce bar là, mais ce jour là, il avait besoin de changer de routine. Même s'il le fait souvent, boire seul dans sa chambre au fil d'une toile qu'il peint, énième portrait qu'il ne pourra plus ranger, est en train de le lasser. Cela fait bien longtemps qu'il a accepté sa solitude éternelle, et ce n'est pas ça dont il manque, il croit. C'est juste que sa vie devient de plus en plus monotone, et l'impossibilité de la changer s'agrandit. Le pauvre étranger de moitié ne sait plus quoi faire pour se sortir de cette noirceur qui envahit ses tableaux. Alors ce soir là, il avait fait exprès d'aller dans une partie de la ville qu'il ne fréquentait guère.

    Assez d'alcool coulait dans ses veines pour que Giho se sente plus ou moins à l'aise, que le tournis dans sa tête soit agréable, mais il n'y en avait pas assez, toujours jamais assez, pour qu'il perde le contrôle du rôle qu'il ne cessait jouer. Il avait dépassé les limites une fois, et avait failli trahir son secret de famille, cela ne se reproduirait plus. Quelle loque faisait-il. Un grand dadet, appuyé contre le côté d'un mur dans une petite allée, une cigarette à la main. Des gens autour de lui allaient et venaient, commençaient à peine leur soirée. Mais Giho l'avait déjà bien assez entamée. En enfilant son jean le matin même, il s'était rendu compte qu'il avait encore perdu du poids. Il ne savait même plus si c'était par multiplication du tabac et de l'alcool, ou parce qu'il diminuait la nourriture qu'il mangeait. Heureusement que sa mère et lui se croisaient de plus en plus rarement. Elle aurait autrement du mal à continuer de penser que tout allait bien chez lui. Plus rien n'allait chez lui, rien n'avait jamais été.

    Ce type, né d'une relation malsaine qui n'aurait jamais dû être. Poids pour sa mère, honte pour son père. Abomination pour la société. On n'avait jamais cessé de lui rappeler. D'aussi loin qu'il pouvait s'en rappeler, il avait toujours été moqué. Pour son nez, ses oreilles, sa bouche. Tout trop grand, trop bizarre. Ou alors pour sa couleur de cheveux naturellement châtain, pour ses yeux marrons mais qui tendaient sur le vert. Un moche, un monstre, on lui avait toujours tout rappelé. Lui, qui était pourtant grand mais taillé comme un gringalet qu'on ne cessait de pousser contre les murs ou qu'on faisait trébucher. A l'école, au lycée, tout le temps. Même à l'église on le regardait de travers. Et ceux qui ne le blessaient pas physiquement le blessaient émotionnellement en n'intervenant jamais. Pas de véritables amis à prendre sa défense pendant son enfance, personne qui avait essayé de le comprendre. Les choses auraient été différentes si une personne lui avait demandé comment il se sentait. Si la personne qui il fut un temps glissait des papiers dans son casier avait voulu se montrer... Ah, ils continueraient de rigoler, tous ces élèves de ce petit lycée de quartier, s'ils voyaient ce que Giho était devenu.

    Ce type, avec la même tête de monstre étranger, qui avait abandonné ses études et qui faisait des petits boulots pour tenter de maintenir sa mère en vie. Ce raté, qui passait ses soirées à se saouler et qui se tenait dans une ruelle malfamée pour fumer une cigarette dégoûtante mais assez abordable pour qu'il puisse se la payer.
Anonymous
Invité
Invité
Soirée d'un sombre été (KyungAh & Giho) Empty
(#) Sujet: Re: Soirée d'un sombre été (KyungAh & Giho)   Soirée d'un sombre été (KyungAh & Giho) EmptyVen 12 Juil - 23:22
Soirée d'un sombre été (KyungAh & Giho) Tumblr_inline_pte7qxi2ck1smxxxc_1280

La vie réserve parfois des surprises. Elle est si imprévisible. Un coup tout va mal, un coup tout va bien. Depuis peu, l'espoir éclaire son quotidien qui, autrefois, était bien noir. Elle a passé des épreuves. Remonté le courant de ses sentiments turbulents. Réparé les pots cassés comme elle le pouvait. Et la voilà, sa récompense. Un peu de bonheur dans ce bordel immense. Enfin, "amoureuse" ne sonne plus à son oreille comme "douloureuse".

Kyungah n'avait rien de prévu en particulier, en ce début de soirée. Elle s'en allait sans doute rentrer. Se poser devant la télé ou, simplement, se prélasser. Elle s'en allait sans doute rentrer, si une silhouette n'avait pas capté son attention. Seule, dans un coin où il ne vaut parfois mieux pas traîner. Cigarette dans le bec et yeux assez vitreux pour trahir une consommation à la limite de l'abusée. Elle ne saurait décrire le reste du visage. À moins de le dévisager. Décoder. Fixer. Mais, Dieu sait que cela manque de politesse et délicatesse. Elle n'a fait que croiser un regard et y répondre par un faible sourire, intimidé par l'anonymat. Un regard singulier. Peut-être un homme métissé ? Il semble avoir un côté occidentalisé.

Bien que visiblement alcoolisé, il n'a pas l'air menaçant. Par contre, c'est bien son regard perçant qu'elle ressent sur elle. Comme s'il l'analysait avec la minutie d'un chirurgien armé de son scalpel. Et un soudain sentiment de gêne lui prend la gorge. Elle hésite alors, un peu hébétée. S'arrêter ? Ou continuer son trajet comme si de rien n'était ? Comme toute personne censée ferait ? Mais, qui a dit que l'artiste était censée ? Alors, elle se stoppe progressivement. Arrivant à sa hauteur, mais, assez éloignée. Comme si elle s'imposait un périmètre de sécurité. Si Jungha était là, elle la sermonnerait. Lui dirait qu'elle est stupide de s'attarder sur un homme bourré, dans un coin de quartier. Mais qu'importe. Elle est intriguée. Intriguée par ce regard qui lui est porté. Un regard comme s'il l'a connaissait.

Je peux vous aider ?

Hors RP : désolée pour 1. le temps de réponse 2. ce rp si court :cry:
j'espère que ça te conviendra quand même :(
Anonymous
Invité
Invité
Soirée d'un sombre été (KyungAh & Giho) Empty
(#) Sujet: Re: Soirée d'un sombre été (KyungAh & Giho)   Soirée d'un sombre été (KyungAh & Giho) EmptyLun 29 Juil - 21:20
Soirée d'un sombre été (KyungAh & Giho) Tumblr_inline_pte7qxi2ck1smxxxc_1280
""

    Dans cette ruelle où les silhouettes passent et repassent, Giho maîtrise les observations. A passer ses journées à étudier les gens, les traits de leur visage, les expressions qu'ils y dessinent, le jeune homme sait. Il peut discerner les simples jeunes qui passent là juste pour se déplacer, de ceux qui viennent pour traîner. Il peut voir dans un mouvement de tête ceux qui souffrent au fond d'eux, et ceux qui se vantent de ne pas faire partie de ces peinés. Et la maigre supériorité que le demi-brun peut éprouver à ce talent se fait vite tirer dans l'aile par la réalité. Rien ne le sépare de ces gens qu'il observe. Cigarette entre les trois même doigts avec lesquels il dessine, lui aussi fait partie du décor. Lui aussi fait partie de ces loques qui zonent dans cette rue pour tenter de combler leurs malheurs avec des illusions. Bien trop tôt dans la soirée pour tant de noir, mais c'est à toute heure de la journée que Giho fait son portrait au fusain. Il y a bien longtemps qu'il ne contrôle plus ses idées sombres, et ce soir, c'est un des jours où il s'autorise à y sombrer.

    Sans être une lumière dans son tunnel, pourtant, une lueur vient pimenter sa soirée. Comme quelques gouttes de tabasco pour relever un cocktail, une figure se dessine dans la vision du métisse. Lui qui analyse les gens qui passent et défilent sous son regard, il n'y aurait eu aucune chance qu'un visage familier n'attire pas son attention. C'est bien le cas. Une jeune femme qu'il n'a pas vu depuis très longtemps, mais dont il ne peut oublier le visage. Pas celui là. Pas un de ces visages qui l'observaient en silence, sans jamais rien faire, quand il se faisait pousser contre des casiers au lycée; ou alors quand on lui criait beaucoup d'obscénités racistes. C'est par pur désire de vengeance, aussi limitée qu'elle soit, qu'il oublie sa décence et qu'il l'observe si attentivement. Flagrant délit. Tandis que ses mauvais souvenirs se ravivent au fond de lui, et mettent le feu à une rage tapie au fond de ses entrailles. La colère de Giho monte rapidement, trop rapidement. C'est facile avec de l'alcool dans le sang. Et quand la jeune fille s'approche de lui, stupide qu'elle est, cela s'empire. Si cette fille l'a reconnu, comment ose-t-elle aller le voir l'air de rien? Veut-elle continuer à se moquer de lui? Se remettre aux premières loges de sa descente plus bas que les moins que rien? "M'aider?"

    Le mégot de sa cigarette jetée juste aux pieds de la demoiselle, le simple mot craché comme pour l'attaquer. "C'est pas trop tard pour ça? T'essayes de te racheter une conscience peut être?" Il lui reproche, un soufflement du nez. "C'est pas aujourd'hui que je plairais à Jésus en pardonnant à mes prochains. Tu ferais mieux de me laisser, comme avant." Il la met en garde, laissant malgré lui trop d'indices s'échapper de sa bouche alors qu'il aurait préféré ne pas ressasser cette partie de son passé. De leur passé.

(HORSRP Non c'est moi qui suis si désolée! J'ai pris encore plus longtemps que toi ohlalala et t'inquiète pas pour la taille. Je te promets que j'irais plus vite à l'avenir je suis nulle x.x Mais j'espère que ça te convient. Mp moi ou donne moi ton discord quand tu vois ça stp, faut que je te demande un truc! Soirée d'un sombre été (KyungAh & Giho) 359353108 Soirée d'un sombre été (KyungAh & Giho) 359353108)
Contenu sponsorisé
Soirée d'un sombre été (KyungAh & Giho) Empty
(#) Sujet: Re: Soirée d'un sombre été (KyungAh & Giho)   Soirée d'un sombre été (KyungAh & Giho) Empty
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» quelle belle soirée (pv val ) (HENTAÏ !!!)
» « Désolé pour hier soir d'avoir fini à l'envers, la tête dans l'cul, l'cul dans l'brouillard » [Bunsit] /!\ Hentaï

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: old memories :: Oubliettes, Never Forget :: RPs abandonnés
Sauter vers: