▲ up▼ down
all is forgiven, all is replaced / petrichor (bora&gaeul)



 
à vos risques et périls ! une roulette de la mort un peu particulière !
APRÈS UNE PAUSE BIEN MÉRITÉE, DÉCOUVRE LE NOUVEL EVENT CATASTROPHE DE HM !
TOUJOURS SUR HM ! es défis et la semaine à thème ont été renouvelé ! all is forgiven, all is replaced / petrichor (bora&gaeul) 359353108
nouveautés sur Hundred Miles !
Découvre les codes promotionnels et viens réclamer tes lots ! un résumé du sondage est également disponible.
continuité de l'animation SUPER(H)M et le sujet d'anniversaire toujours ouvert, n'hésite pas !
Présentation des petits derniers sur hm ! viens en apprendre plus sur les dernières bouilles validées et n'oubliez pas de passer sur les med
NEW
la roulette rp fait son apparition ! les inscriptions sont actuellement ouvertes pour tous ceux cherchant un rp !
HUNDRED MILES
hundred miles c'est un forum réel asiatique city/universitaire basé à Séouldeux réponses par mois minimum — Avatars occidentaux bienvenus ! — Taille des avatars 200*320pxUne semaine pour finir sa présentation — Pas de prise de tête, rien que du love. That's all folks ٩(^ᴗ^)۶
vote pour hm !
✿︎
13.10.19 ➝ halloween is coming, et pour l'occasion, HM revêt son costume d'ombre. bienvenue à la MAJ n.39 et à ses nouvautés dantesque !
14.09.19 ➝ elle est là, la maj peachy n.38 qui sent bon le road trip automnal ici !
16.08.19 ➝ 37ème MAJ qui marque également les 3 ans du forum ! Viens mater les news ici !
08.08.19 ➝HM fête ses 3 ans ! merci à tous pour cette belle aventure qui se poursuit !
16.07.19 ➝ C'est la 36ème MAJ, façon summer night festival pour HM! les feux d'artifice c'est par ici !
16.06.19 ➝ 35ème MAJ, HM is a jungle pour ce mois de juin ! les news c'est ici !
12.05.19 ➝ Oh my my my ! 34ème maj fleurie pour HM qui affiche quelques nouveautés printanières !
13.04.19 ➝ 33ème MAJ toute fruitée pour le retour des beaux jours ! viens découvrir les news juteuses !
09.03.19 ➝ on accueille la 32ème maj et son design azuré ! viens découvrir les nouveautés !
09.02.19 ➝ installation de la MAJ n.31, avec un codage tout neuf et plein de nouveautés !
09.01.19 ➝ 30ème MAJ de HM ! viens découvrir les nouveautés ICI
01.01.19 ➝ BONNE ANNÉE LES CHATS !! plein de bonheur à tous. ❤︎
08.08.16 ➝ ouverture de hm
han ja
park bo ra
han soo yun
yang noam
the avengers

 :: seoul :: Gangnam
Partagez

 all is forgiven, all is replaced / petrichor (bora&gaeul)


Invité
Anonymous


Invité
all is forgiven, all is replaced / petrichor (bora&gaeul) Empty
(#) Sujet: all is forgiven, all is replaced / petrichor (bora&gaeul)   all is forgiven, all is replaced / petrichor (bora&gaeul) EmptyLun 27 Mai - 14:46








Malchance ?

Gaeul se respecte assez pour savoir qu’elle n’est pas le poster child exemplaire de la bonté d’âme, et que si sa journée va de mal en pire c’est parce qu’elle a dû le mériter – alors plutôt, Karma.

Rien de bien terrible pour l’instant, mais elle a perdu sa photocard préférée de Boa ce matin, a complètement oublié d’arroser ses plantes avant de sortir, et Iseul a réussi à renverser tout un Large Ice Americano sur sa chemise porte-bonheur à midi… rien de terrible, pour l’instant. Elle a vécu assez de jours comme ça pour savoir que c’est loin d’être fini. Le pire, c’est qu’elle ne peut même pas ditcher ses responsabilités pour se planquer dans l’appart de sa copine jusqu’à ce que ça s’arrête.

S’il n’y a que vingt-quatre heures dans une journée, la soirée stuck-up-rich à laquelle sa mère l’a ‘invité’ ce soir en rajoute six. Ou dix. Elle sait juste qu’elle va en baver.

Karma.

C’est la seule explication possible qu’elle trouve au fait que somehow, après tant d’années, c’est ce soir qu’elle doit croiser Park Bo Ra. Oh fuck me. Gaeul grince ses dents en un faux sourire pour taire les injures avant qu’elle n’inflige un A.V.C. au vieil aristocrate qui lui parle de l’industrie du Quinoa. Mais il suffit de croiser son regard pour savoir qu’elle aurait préféré crever plutôt que d’être ici. Ça fait déjà une heure qu’elle fait des acrobaties pour éviter de croiser Bora, se détachant d’une table vers une autre par prétexte celui de socialiser – ce qui satisfait assez sa mère pour qu’elle l’oublie un peu. Bora semble graviter autour d’elle, par contre, parce qu’à chaque fois que Gaeul regarde derrière elle, elle est là, souriante, à deux pas.

C’est pas tant des sentiments persistants qui l’incitent à fuir la belle Park – ce n’est juste pas le bon jour, pas la bonne semaine, pas le bon mois, et surtout pas la bonne année pour des retrouvailles.

Elle a à peine le temps d’arriver jusqu’au bar que son téléphone vibre dans sa pouch – elle grimace, à moitié certaine qu’une mauvaise nouvelle va suivre, mais son expression se morphe rapidement en un sourire rassuré lorsqu’elle lit le nom sur son écran. Son premier vrai sourire de la soirée, et le bartender le lui remarque d’un sourcil arqué pour taquiner qu’elle ignore facilement.

« Hey babe. Gaeul le souffle avec tant d’affection qu’Iseul aurait vomie. Yea. Je crois que j’en aurais pour toute la soirée. Tu veux que je t’envoie un takeout ? » Alessa a ce ton soft et enrouée qui veut dire qu’elle est au lit depuis un moment, sûrement devant un Netflix qui l’a assez distraite pour oublier de manger. Gaeul aurait tout donné pour être avec elle, là tout de suite, mais le shot de scotch sec qu’elle vient de prendre dilue le sentiment assez pour que son sourire reste intact. « Okay then, Dofus. Have fun cooking. I miss you too. See you later. »

Sauf que : Karma.

Elle se retourne, et bien sûr là se dresse la personne qu’elle évite depuis son arrivée, l’air aussi surprise que Gaeul. « Oh shit. » Un monsieur (qu’elle ne reconnaît même pas, pour être honnête) lui lance un regard sale en passant. Alessa glousse au téléphone, amusée que son streak continu de malchance. « Uh, je te dis après. Salut. Je t’aime. »

Oh shit.

(c) SIAL ; icons google


Park Bo Ra


Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t178-park-bo-ra-boraday
‹ 365 SO FRESH ☽ MELTED PRESIDENT ›
AGE : 21
AVATAR : Bae Su Ji (Suzy - Miss A) aka petit boudin perfection T'es moche :)
POINTS : 636


NOUS A REJOINT LE : 05/08/2016


MESSAGES : 8754


all is forgiven, all is replaced / petrichor (bora&gaeul) Empty
(#) Sujet: Re: all is forgiven, all is replaced / petrichor (bora&gaeul)   all is forgiven, all is replaced / petrichor (bora&gaeul) EmptyJeu 20 Juin - 16:27








Bora se sent nue. C’est peut-être que sa tenue, une robe un peu courte, inconfortable pour la gamine trop attachée à ses vieux jeans. Ou juste cette sensation amer qu’elle a rien à foutre ici. Elle comprend pas la subite obsession de sa belle-mère de l’inclure dans ce genre de soirée. Bien sûre, elle s’affiche pas en sa compagnie, elle se contente de la faire rentrer, sans la regarder. Ensuite bora se retrouver seule, larguer dans un océan oisif avec pour seule consigne que de sourire. Sourire, boire, triture sa robe pour gagner quelques centimètres sur sa peau blême. C’est une mascarade, un monde factice, et pourtant bora s’en contente, un verre plein à la main, l’esprit vide et dépouillé d’émotion.

Ce soir, en déambulant dans sa prison de soie rose pâle, un verre entre les doigts, la lèvre piégée entre ses dents, elle scrute les visages, épie les conversations. Elle se demande pourquoi, croise un regard, abaisse le sien. Y a ce sentiment d’illégitimité qui la dévore, culpabilité corrosive qui la pousse à s’éloigner vers les bordures de la pièce en quête de solitude. C’est en serpentant entre les corps qu’elle l’a remarqué. Des traits fins et familier, solidement accrochés à quelques souvenirs d’enfance qui se répètent à l’infini. L’échange est furtif, trop pour imposer quelconque certitude. Le temps de se retourner, l’apparition a disparu. Hébétée, Bora reprend sa route, puis se ravise, s’enfonce encore dans la masse mouvante en quête de sa réminiscence. Elle passe une partie de la soirée à la contempler, à une distance qu’elle pense raisonnable, incertaine. Le doute la suffoque.

Gaeul et sa gueule d’ange, des années qu’elles se sont plus vues. Gamine, y avait cette fascination inexplicable qui la poussait déjà à lui emboiter le pas dans ce genre de rassemblement soporifique. Physiquement, elle a changé, c’est une femme à présent. Mais tout en elle respire encore cette présence auguste et admirable pour l’enfant qui demeure en Bora. Elle continue de graviter autour de la jeune femme, sans trouver le courage ni les mots pour l’approcher.  

Elle a finit par glisser vers le bar pour quémander un nouveau verre, et s’y attarde un instant pour diluer les soupçons sur sa drôle de filature. Le nez dans le liquide ambré qui dans son verre, ses doigts se déplacent autour du matériau translucide avec ce geste las et habitué. L’alcool entre ses lèvres apaise un instant son palpitant secoué de doute et d’embarras. Bora s’apprête à retourner se mêler à la mer humaine, lorsqu’une rumeur familière la pousse à s’immobiliser. Gaeul est là, lui tourne le dos au trois quart. A travers son téléphone, une voix de femme distille quelques paroles incompréhensibles à cette distance.  Bora se tend, reporte son attention sur son verre, le visage brûlant. Jusqu’à ce que la jeune femme ne se retourne et ne l’avise, la mine déconfite. Elle clos l’appel d’un « je t’aime » dont l’écho suave ramène immanquablement la Park des années auparavant. Engoncée dans une salopette en denim, main dans la main avec sa comparse tant estimée. « Hey. Tu t’souviens de moi, finalement ? » qu’elle balbutie, prise au dépourvu.


(c) SIAL ; icons google





 

god helps anyone who
disrespected the queen


han ja ruining my life through years:
 
Invité
Anonymous


Invité
all is forgiven, all is replaced / petrichor (bora&gaeul) Empty
(#) Sujet: Re: all is forgiven, all is replaced / petrichor (bora&gaeul)   all is forgiven, all is replaced / petrichor (bora&gaeul) EmptyDim 14 Juil - 10:39








Elle n’a jamais été sociable, Gaeul, ne l’est toujours pas, d’ailleurs. Depuis jeune, manières repoussantes et grands regards acérés. Laissez-moi tranquille. Tant on la traitait comme une petite princesse, tant les murs autour de son cœur s’élevaient à titre de tour – autour d’elle, la vie est instable et sans légitime consistance ; elle a vite appris que les déceptions étaient faciles, mais leur vécu difficile.

Elle n’a jamais été sociable, ne l’est toujours pas – mais avant qu’il n’y ait Alessa et Iseul, il y a eu Bora.

Park Bo Ra. Le nom ne pèse plus le poids du monde sur sa langue, il n’évoque plus les sentiments qu’autrefois lui étaient particuliers. Il n’a plus la même signification, mais reste quand même significatif. Non plus un mirage du passé, mais un point d’ancrage qui a, d’une manière, façonné sa personne.

La regarder dans les yeux – non, la regarder, elle, la belle femme qu’elle est devenue, la toiser alors que jusque là elle s’en retenait et se dire qu’elle l’a enfin dépassé de taille – c’est une vague d’affection qui échoue contre son sternum à plein fouet. Combien même elle l’évitait, une chose qu’elle ne peut apparemment pas esquiver, c’est son adoration pour elle.

Oh shit, et pire encore. Gaeul n’est pas prête à décevoir Bora. Pas Bora, pas celle qui la regarde comme si elle a accroché la lune au ciel.

La voix à la fois familière et non de la plus jeune femme la ramène au moment présent, l’enchaîne à un puissant sentiment de regret. En composant une meilleure expression, Gaeul permet un petit sourire désolé. « Pardon, je voulais pas dire ça comme ça, avoue-t-elle quant à son injure de plus tôt, j’étais juste surprise. » Plutôt que surprise, Gaeul reconnaît le sentiment mieux comme de la panique – elle n’est pas devenue la belle personne que Bora imaginait, et elle n’est pas en état de le lui avouer, et encore même de se l’avouer à elle-même. Un long souffle, et elle laisse son téléphone tomber dans son sac, un peu confortée par la voix d’Alessa qui résonne encore dans sa tête. you’re gonna be fine. Elle occupe la chaise à côté de son vis-à-vis, et prend une bonne gorgée de sa boisson.

« Bien sûr que je me souviens de toi – j’ai une bonne mémoire, tu te souviens ? » Un ton taquin ressort, impression de déjà-vu – Gaeul allongée sur les cuisses de la plus jeune, rires qui naissent et meurent dans sa gorge alors que Bora s’amuse à évaluer sa mémoire surhumaine. « Ça fait longtemps. Tu ne viens plus aux soirées qu’organisent mes parents. » Elle ne l’accuse de rien, pourtant il y a soupçon de reproche. Gaeul faille à comprendre ce qu’elle ressent, veut honnêtement rentrer aux bras de sa copine pour le confort qu’autrefois le simple sourire de bora suffisait. « Comment ça va, depuis le temps ? »

C’est toujours si fatiguant de vivre aux expectations d’autrui. Gaeul a l’impression d’y être une montagne plus bas.

(c) SIAL ; icons google


Park Bo Ra


Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t178-park-bo-ra-boraday
‹ 365 SO FRESH ☽ MELTED PRESIDENT ›
AGE : 21
AVATAR : Bae Su Ji (Suzy - Miss A) aka petit boudin perfection T'es moche :)
POINTS : 636


NOUS A REJOINT LE : 05/08/2016


MESSAGES : 8754


all is forgiven, all is replaced / petrichor (bora&gaeul) Empty
(#) Sujet: Re: all is forgiven, all is replaced / petrichor (bora&gaeul)   all is forgiven, all is replaced / petrichor (bora&gaeul) EmptyVen 13 Sep - 19:35








Le son lointain des enceintes s’éteint au profit d’un sifflement sourd et imaginaire qui irrigue soudain ses oreilles. Mortifiée, les mains crispées sur son verre à s’en blanchir les phalanges, Bora dévisage Gaeul. Son visage s’est  peint du même hébétement qu’elle arborait déjà gamine, chaque fois que la voluptueuse élégance de la jeune femme venait à l’effleurer. Sa lèvre inférieure tremble légèrement, et ce sont ses incisives qui viennent la cueillir pour l’assagir, morsure nerveuse et automatique. Elle a pas changé, du moins d’un point de vue physique. Une antique adoration réveille son palpitant tandis qu’elle absorbe cette vision aussi redoutée qu’espérée. Gaeul a toujours été cette figure onirique et peut-être idéalisée dont Bora s’imprégnait avidement plus jeune. Elle a laissé sa trace dans son esprit cabossé, et malgré les années, rien n’a changé.

Elles se rencontrent à nouveaux dans ce contexte si inconfortable. Fuyant les velléités et les échanges faussement informels, tout à fait hypocrites des gens autour d’eux. Bora flotte toujours dans l’inconfort de sa robe, concentrer sur une unique obsession, dissimuler sa panique aux yeux du monde. Comme si chaque mouvement, chaque pas, pouvait trahir un secret inavouable. La brune sonde son interlocutrice, en quête d’une émotion à laquelle s’accrocher, mais elle ne perçoit qu’une mince consternation qu’elle ne parvient pas à interpréter. « Je te dérange  peut-être ? » Hasarde l’étudiante en posant un regard embarrassé au téléphone qu’elle tient toujours contre sa paume, et que Gaeul finit par abandonner dans son sac. « ça avait l’air d’être quelqu’un d’important. » elle  regrette  cette intrusion mal calculée dans l’intimité de la jeune femme. Est-ce de l’amertume qu’elle croit discerner dans sa propre voix ? Pour la noyer, elle absorbe une gorgée d’alcool et plonge ses iris dans l’ambre de la boisson.

« Je me souviens oui. » Elle marmonne sans lever les yeux, fouillant dans la sienne, de mémoire, en quête de son dernier souvenir de Gaeul. Mais rien ne revient, et les réminiscences restent coincés eux creux de son esprit tempétueux. La question de sa camarade la prend au dépourvu. Difficile d’avouer qu’elle n’y était plus conviée, encore plus d’expliquer ses années d’absence et de mise à l’écart, avant son brusque regain d’intérêt aux yeux de sa belle-mère. Elle la soupçonne de manigancer quelque chose, mais boire du champagne  à l’œil suffit à la convaincre de renoncer à toute fierté. « Longue histoire, j’ai dû… m’absenter un peu. » Elle n’a jamais quitter Séoul, mais son mensonge lui semble le plus proche de la vérité. « Je vais bien, et je dis pas ça à cause du rhum. » Elle rit, et son sourire rehausse légèrement ses pommettes, mimique propre à son père qu’elle s’empresse de dissimuler de la paume de sa main. Ses yeux frétilles d’un bout à l’autre de la pièce, comme prise en flagrant délit d’un crime génétique. Personne ne semble intéressé par les deux jeunes femmes, la foule s’exclame et s’agite dans un concert d’émotions surjouées. Bora grimace et se tourne à nouveau vers Gaeul, tendant une main dans l’espoir d’établir un contact. « Tu m’as manqué, tu sais, je voulais t’appeler... » silence, le bruit couvre un discret raclement de gorge. « c’était compliqué. »  



(c) SIAL ; icons google





 

god helps anyone who
disrespected the queen


han ja ruining my life through years:
 
Contenu sponsorisé


all is forgiven, all is replaced / petrichor (bora&gaeul) Empty
(#) Sujet: Re: all is forgiven, all is replaced / petrichor (bora&gaeul)   all is forgiven, all is replaced / petrichor (bora&gaeul) Empty
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» daffodil lament ft bora

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: seoul :: Gangnam
Sauter vers: