▲ up▼ down
averse lubrique ft. heiko



 
Eolssu johda ~ ! L'ère de Joseon a repris ses droits et les tambours résonnent sur le forum !
Viens les faire vibrer en jouant à la roulette traditionnelle juste ici !
Poussière de mars, Poussière d'or ; le printemps arrive ☆
VIENS DÉCOUVRIR LES PETITES NOUVEAUTÉS !
(EVENT) Envie d'un date plein de surprises ? Viens te joindre à l'aventure !
S'INSCRIRE AU PROGRAMME DOKI DOKI
TOUJOURS SUR HM ! Découvre les défis et notre semaine à thème du mois !
laisse le fil rouge te guider jusqu'à ta destinée !
et te mener à de surprenantes aventures ~
HUNDRED MILES
hundred miles c'est un forum réel asiatique city/universitaire basé à Séouldeux réponses par mois minimum — Avatars occidentaux bienvenus ! — Taille des avatars 200*320pxUne semaine pour finir sa présentation — Pas de prise de tête, rien que du love. That's all folks ٩(^ᴗ^)۶
vote pour hm !
★︎
09.03.19 ➝ on accueille la 32ème maj et son design azuré ! viens découvrir les nouveautés !
09.02.19 ➝ installation de la MAJ n.31, avec un codage tout neuf et plein de nouveautés !
09.01.19 ➝ 30ème MAJ de HM ! viens découvrir les nouveautés ICI
01.01.19 ➝ BONNE ANNÉE LES CHATS !! plein de bonheur à tous. ❤︎
08.08.16 ➝ ouverture de hm
han ja
park bo ra
han soo yun
yang noam
team rocket

 :: old memories :: Oubliettes, Never Forget :: RPs abandonnés
Partagez | 

 averse lubrique ft. heiko


Invité
Anonymous


Invité
(#) Sujet: averse lubrique ft. heiko   Sam 16 Déc - 14:40
averse lubrique
ft. GLAS HEIKO

Les chaussures qui claquent, le regard qui court le long des rues, le sourire qui traîne, la fin de journée qui pointe le de bout de son nez, le sentiment d’aller pouvoir se reposer, malgré l’insomnie et les lourdes pensées qui viennent l’accompagner, Bee a fini ses cours, il est satisfait. Itaewon, plein de vie, le jour comme le soir, rues baignées de monde. Ça lui plaît, au japonais qui se doute de rien, les doigts cramponnés à son café, le gobelet encore tiède qui lui chatouille son épiderme sensible. Et les gouttes qui commencent à lui mouiller le nez. Rare vulgarité qu'il lâche, quand il comprend.
Fait chier.
Les nuages gris qui voilent jusqu'alors le ciel s'assombrissent, la sonnette d'alarme est lancée : ça va lui tomber sur la gueule. Son café est bousillé, papier qui l'enveloppe devient mâché, ses pas résonnent désormais dans des flaques, le sourire réprimé en une désagréable expression. Les rues sont vidées, les gens courent, vont se réfugier, une averse pareille, on n'en voit jamais ; une averse à vous mouiller jusqu'aux os. Le néon, cinq pas plus loin, attire son regard, néon qui laisse apercevoir seulement quatre lettres : shop. Une boutique, ça fera l'affaire, Bee veut éviter de se faire rincer davantage, trop loin de chez lui, loin d'avoir un parapluie ou un k-way sur lui. Alors, il s'engouffre dans la boutique, après avoir espacé ses enjambées au maximum pour l'atteindre. Mac, c'est pas le plus grand, il doit avoisiner le mètre quatre-vingt, et encore, il l'atteint même pas. Mais la natation, ça lui a définitivement laissé une énergie et une force dans tout le corps, de ses pieds à son dos jusqu'à sa nuque. Il a beau aimer la natation, l'eau et l'océan, la pluie, il a juste envie de la fuir. Bee croit entendre une petite sonnette tinter quand il rentre, il n'est pas sûr ; la boutique est assez sombre, du genre tamisée. Ses pieds frottent le paillasson de l'entrée. — Bonjour... Sa gorge lui semble sèche alors que tout son corps est couvert d'une fine couche humide : il la racle, doucement. Il s'annonce parce qu'il est poli, mais aussi parce qu'il n'est pas venu que s'abriter ; autant un peu s'occuper en attendant que ça passe. Bee se dirige dans un compartiment, un coup d'oeil sur les articles suffit amplement pour que son cerveau fasse un backflip : il a atterri dans un sex shop.
Ah.
♡ ♡ ♡
MACFLY
Invité
Anonymous


Invité
(#) Sujet: Re: averse lubrique ft. heiko   Sam 16 Déc - 15:12
averse lubrique
ft. ISAO MACCABEE

((maintheme))

pensée hagarde, derrière le comptoir, et le soupir au bord des lèvres qui illumine le lourd silence qui vient tapisser la boutique de son regard dépassé. à ces quelques gouttes qui viennent s'effondrer, lourdement s'écraser sur les fenêtres qui recrachent une lumière diaphane - grisâtre. la lèvre inférieure qui se fait mordiller, le bururu, autel de ces plaisirs coupables si bien rangé, si impatient de renouer les corps attérés de ne plus savoir comment se regarder - se toucher. heiko simple messager aux bras étalées sur le bois, le visage entre les doigts qui pianotent sur son visage - la mâchoire qui se décoche, qui baille jusqu'à en faire un craquement. et les yeux, les yeux qui parfois se perdent avec espoir sur le portable ne dévoilant aucune grande nouvelle - aucune tristesse même à déplorer.

tout est en suspension -
tout est figé -
tout se tait - et l'oreille tendue, heiko se plaît à s'y lover, s'y perdre un peu, juste assez pour que les paupières se ferment, enclin à ces sommeils bienheureux mais rares qui ramènent à la réalité trop durement. le sursaut qui se retient du bout des épaules à l'entente de la porte qui claque juste derrière, les pompes souillées, mouillées qui foulent le parquet et les cils qui se mettent à papillonner - biche qui aurait peine à se tirer de la partie de chasse. salutations timides, teint qui change de nature, le rire qui s'arrête en plein milieu de sa gorge - heiko qui s'étire mollement avant de s'extirper de sa zone fermée - juste bon à faire payer.
- bonjour. sourcils qui se froncent, les bras qui se croisent sur le torse, laissant à peine voir les mains de ce pull trop grand, trop tout - rouge aussi. le bas du dos s'adosse au meuble, la tête se penche sur le côté. vous avez vu un fantôme ? iris bien dilatées, témoignant de la surprise qui s'étale peu à peu sur le visage poupon de l'autre - grand garçon découvrant les méfaits d'une société qui n'a plus honte des huis-clos sous couvertures.
- c'est à cause de l'averse, hein ?
pas se leurrer, pas se mentir, et pourtant le sourire qui lui s'étire, s'imprime sur sa mine - un peu d'action, brisant l'arrêt sur image d'un monde en noyade.
♡ ♡ ♡
MACFLY
Invité
Anonymous


Invité
(#) Sujet: Re: averse lubrique ft. heiko   Jeu 21 Déc - 22:58
averse lubrique
ft. GLAS HEIKO


Il a le nez qui chatouille, suscité par la gêne qui lentement le gagne mais vite déserte, comme une petite décharge qui court le long de ses mollets et lui pince le coeur (toutes les émotions de Mac passent par là, d'ailleurs, palpitant un peu fatigué par cette sensibilité : Mac, t'as vingt-cinq piges, arrête de faire l'embarassé. Mais bon, c'est plus fort lui, comme immuable, approche d'une sexualité laborieuse et taboue, silencieuse et cachée derrière les volets : pas la place pour l'extravagance de gadgets ou de cosplay. Et puis, il y a eu Hongdae, après, et le sentiment faussé de s'émanciper de ses vieux traumatismes. Bee plane un instant quand le vendeur le prend de court ; vendeur pimpant, qui se fond autant qu'il se démarque dans cette boutique, vendeur qui lui sourit. — vous avez vu un fantôme ? Douce moquerie de ce pauvre gars qui vient se réfugier dans un sex-shop et s'en retrouve tout gêné ? Mac veut pas se laisser décontenancer, ça lui plaît pas, refus de se faire prendre de court, fausse désinvolture qui lui coûte une petite moue, vague.
— ce que je vois me paraît réel,
il jette un coup d'oeil à un objet dont l'aspect peine à lui faire comprendre l'utilité, c'est à cause de l'averse, hein ? — oui, l'averse, Il se relève avec tranquillité, cette fois sans la feindre,  doucet sourire blanc à l'appui. Le vendeur lui fait un peu penser aux autres gosses de son école quand il est arrivé tout droit du japon, gamins issus de mélanges un peu compliqués, origines qui adoucissent les traits tirés, qui laissent au langage des accents marqués. — moi qui pensais aller rafler la boulangerie de l'angle, on semble vouloir me pousser à mener une vie plus passionnante. Bee a envie de rajouter une vanne maladroite ; l'inconfort lui monte autant à la tête que du cognac. Heureusement qu'il a la décence de pas vomir toutes les idées qui fusent dans son esprit qui cogite sans arrêt, appart sur du papier. Alors il pèse ses mots, prend son temps, scrute le lieu coquet. — désolé de vous déranger, déclare-t-il simplement, sincèrement, en regardant cet interlocuteur qui lui inspire une certaine douceur, comme toujours, l'essence pure de chacun que bee parvient à capter, et à apprécier, pour se réconforter. J'imagine que vous vendez pas de gâteaux.
♡ ♡ ♡
MACFLY
Contenu sponsorisé


(#) Sujet: Re: averse lubrique ft. heiko   
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Et après l'averse, que se passe-t-il ? [sp Ulrik]
» Nuage d'Averse
» [Terminé] La taverne du Ménestrel [Libre !]
» Sereine Averse [FINI]
» Cernunnos Quatre-Cornes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: old memories :: Oubliettes, Never Forget :: RPs abandonnés
Sauter vers: