▲ up▼ down
sol d'étoiles (heiwen)



 
HEP POTO, tu veux devenir un king de la roulette ? No prob, viens jouer à la Roulette juste ici !
TOO KOOL FOR SKOOL ♡ 26ème maj qui scintille dans nos coeurs comme la mer d'automne
CLIC ICI pour faire péter les news de la rentrée ♥️
Splash dans ta face, tu connais le jeu ? Cours vite te fendre la poire SUR UNE MÉGA BATAILLE D'EAU ♥️
ALLONS-Y ALONZO POUR MISS ET MISTER PLAYA 2018 ! Par ici la bleusaille !


Partagez | 
avatar
Invité
Invité

Message  Sujet: sol d'étoiles (heiwen)     Sam 11 Nov - 0:42

inspire, expire, l’air froid qui s’engouffre dans ses poumons au rythme des bouffées de fumée qu’il inhale – inspire, expire à s’en crever les poumons, et le pavé qui claque sous ses talons. il aurait pu ne pas s’en inquiéter, quelques messages balancés dans l’vent, l’air de rien, l’alcool qui réveille les fantasmes, chimères lointaines qui se glissent sous les peau, arrachent les cœurs et les sourires-couteaux. morbides, morbides histoires qui naissent la nuit d’halloween – mais qui soutirent les souvenirs. et des souvenirs découlent la crainte, insidieuse et vicieuse, qui sans un mot se loge à l’ombre de ses paupières. battement de cils, frisson qui parcourt son corps – les portes devant lui, et des envies de faire demi-tour à lui en faire exploser la cage thoracique.
et ça le prend à la gorge – la foule, les corps entre lesquels il se glisse et l’oppression qui s’immisce. ça vient bouffer l’air tout autour de lui, quand il se heurte aux carcasses des étudiants – qu’est-ce que t’es venu foutre là, heiko. heiko, heiko – satan s’habille en satin, ta robe blanche qu’il repère enfin, et les fusils braqués en l’air qui attirent son attention. il se sent pas glisser jusqu’à toi, il se sent pas vivre entre les autres – plus mort que tous ceux qui se sont déguisés pour prétendre l’être – mais le voilà qui se hisse à ta hauteur, ses doigts fins, osseux, qui choppent ton poignet, et son souffle qui se perd dans le vacarme général. « heiko. »

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité

Message  Sujet: Re: sol d'étoiles (heiwen)     Sam 11 Nov - 14:49

((tenue ♡♡)) malade, un peu siphonné, l'araignée au plafond aussi grosse qu'une planète en pleine éruption - heiko qui fronce les sourcils au rire, qu'a envie d'insulter, de le traiter de joyeux connard ou d'adorable enfoiré. retenue qui arrive à le surprendre - faute à l'abus qu'il s'est lui-même obligé. les doigts qui pianotent sur le portable, destination vers un autre qui dit qu'il va venir, débouler, chercher - sans trop comprendre où la panique vient se poser. sourire malgré tout, certaine fierté d'arriver à faire sortir owen de sa caverne - sans rester. vaut mieux le départ. les yeux qui se lèvent, les guiboles qui conduisent, un autre verre - plus pimenté cette fois, plus difficile à avaler. heiko qui se fait un peu de mal, qui cherche les extrêmes - heiko qui de toute manière enlèvera son rouge à lèvres du dos de la main.
le soupir, les secondes qui s'étirent, l'attention particulière posée au plafond - plus aux costumes populaires. haut. haut. haut, si haut qu'il pourrait sauter dedans. tentative de se mettre sur la pointe des pieds pour le choper - puis revenir sur terre, brutalement, cils qui papillonnent, les doigts entourés autour de son poignet. verre lui déjà jeté quelques secondes auparavant - sans qu'il ait percuté. heiko aux joues un peu roses. heiko une fois, heiko une seule et unique fois - satisfaction, coeur en friction qui relâche quelques étincelles.
- woah t'as fait vite ? paupières qui se ferment quelques secondes - la vague qui revient tomber sur ses sens. tête qui se secoue un peu, oeillade vers les carcasses décharnées, tentant de faire peur pour une seule soirée - dédain, déception, heiko qui jure ne plus faire présence à une soirée étudiante, trop vieux pour ces conneries. heiko qui sent la pression, qui de ses talons aiguisés cherche la sortie - permettre à owen de respirer, les doigts qui s'emmêlent, se relâchent, se cherchent, s'enlacent. inconscience.

- j'marche droit. éclat de rire qui fait vrombir, les iris qui se remettent à briller sous le vent qui vient un peu frapper - frisson sur la peau nue, dévoilée, un peu déformée au niveau de la taille serrée. heiko qui s'arrête sur les marches, les dévisage - pousse un soupir, remarque qu'il est bien plus grand qu'à l'accoutumée.

- hmm. j'tire un trait sur les soirées c'est définitif. pas pour moi. oweeen j'en ai maaaaarre. épaules qui se haussent, langue qui passe sur les lippes un peu sèches. maaais j'ai une question à quinze wons. la terre est basse ou moi j'suis trop haut ? sourire mutin, rire qu'il arrive plus à gérer, le dos qui vient se coller au mur, les doigts qui passent dans la perruque, jouent un peu avec ce surplus de gris.

- encore un peu et j'ressemblais à une pute au rabais. heiko qui lâche pas - heiko qui défait pas le contact, heiko qui ressent plus le bout de ses doigts, à peine ses jambes de cotons. heiko pantin aux fils relâchés, à la possibilité d'être plus humain - incapable pourtant, sans quelqu'un pour le manipuler. heiko matière-nuages, matière-mirage - et owen en plein naufrage.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité

Message  Sujet: Re: sol d'étoiles (heiwen)     Dim 10 Déc - 18:48

Hyo se divertissait à traumatiser les demoiselles qu'il croisait à cette soirée. Il se faisait passer pour un gros pervers dégueulasse qui tentait sa chance avec toutes les minettes qui éveillaient un minimum son attention. Caché derrière son masque il n'hésitait pas à pousser son personnage à l’extrême. Déjà un bourreau des coeurs nombriliste et macho dans la vraie vie, il n'avait pourtant qu'à exagérer légèrement pour s'attirer les foudres de l'assemblée présente. Cette assemblée si propre sur elle et qui se croyait supérieure sous prétexte qu'elle faisait des études. Ca le faisait ruminer et éveillait un sentiment d'infériorité qui touchait son égo et le rendait encore plus haineux envers ces gentils petits étudiants. Alors il ne se sentait même pas un peu coupable de traumatiser les filles de la soirée. Et ce fut alors qu'il libéra deux jeunes femmes de son étreinte qu'il se décida à ce calmer un peu et de se siffler un verre de punch désormais bien alcoolisé.

Une fois fait, il s'avança dans un autre coin de salle jusqu'a ce que son regard soit attiré par une silhouette familière aux cheveux décolorés. Owen. Un sourire ravi se dessina sur ses lèvres cachés par le masque qu'il avait presque oublié alors qu'il s'approchait de sa cible qui semblait chercher une personne qui n'était pas lui. Comment pouvait-il savoir qu'il était là de toute façon, il se doutait que c'était bien le dernier endroit dans lequel il le chercherait. Il continua donc son avancée avec sa démarche habituellement nonchalante. Il ne remarqua qu'une fois près de son ami que celui-ci était accompagné par..quelqu'un. Quelqu'un qui ne semblait absolument pas tenir droit. Hyo haussa un sourcil et franchit les derniers mètres qui le séparait d'Owen avant de fourrer ses doigts dans sa chevelure presque blanche pour la foutre en bordel, oubliant qu'il ne pourrait pas le reconnaître avec ce truc fluo sur la tronche. "Alors gamin, tu viens t'enjailler un peu?" lança-t-il, le ton affectueusement moqueur avant de tourner le regard vers l'individu qui tenait le mur. Il du plisser les yeux pour s'assurer que l'autre était bien un gars sous sa tignasse grise avant de lui adresser quelques mots. "Hey mec, ça roule?"

Le rappeur devina bien vite que l'autre n'était pas au mieux de sa forme du haut de ces échasses. Il eu presque pitié  de lui. "Tu devrais y aller molo sur la picole.." répliqua le brun tous sauf intelligemment puisque visiblement le mal était déjà fait. Il souleva ensuite son masque, le calant sur ses cheveux tout en tournant son regard ébène sur le plus sobre des deux "C'est toi qui le ramène?" demanda-t-il suspicieusement à Owen. Il s'imaginait mal le gamin porter son pote sur le dos jusqu'à chez lui. Et fallait pas compter sur qui que ce soit d'autre. Dans un élan de bonté, choses rare de sa part quand ça concernait des inconnus, Hyo essaya de se souvenir combien d'espèce il avait sur lui pour appeler un taxi

Spoiler:
 

 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Message  Sujet: Re: sol d'étoiles (heiwen)     

Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
sol d'étoiles (heiwen)
 Sujets similaires
-
» Le papillon des étoiles
» Ce soir, deux nouvelles étoiles brilleront dans le ciel. [Mort de Sanka' & Echos]
» ? Toiles d'araignées et fumée...
» Les Toiles Illuminent Mon Coeur -PV Petit Mirage-
» Au clair des étoiles~


Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers: