UNSIGNED HYPE ((linhee))

 

YOOOO, envie de gagner quelques Candy Canes ? Pas de problème, viens jouer à la Roulette de Noël juste ici !
LAST CHRISTMAS, I GAVE YOU MY HEART ~ Le MARCHÉ DE NOËL fait son grand comeback !
V17 de Hundred Miles, omg, t'y crois ? Moi pas...
Et comme la sainte saison des Lindors et des mandarines est enfin arrivée, j'te propose de CHECKER L'ANNONCE
pour voir ce qu'on te réserve ce mois-ci !
Viens gratter quelques cases de notre CALENDRIER DE L'AVENT ! Tous les jeux de la saison sont à découvrir ICI !
ALL I WANT FOR CHRISTMAS IS YOUUUUUU ! Un petit Secret Santa ça te dit ? Pour participer c'est ICI !


Partagez | 
avatar')">
AVATAR : kim jiyong (okasian) POINTS : 56

NOUS A REJOINT LE : 18/04/2017

MESSAGES : 330

☮ I'M ON MY OWN
Voir le profil de l'utilisateur

Message  Sujet: UNSIGNED HYPE ((linhee))     Dim 15 Oct - 20:50

clope au bec alors que ça fait pas trois nanosecondes qu’il est réveillé – c’est la base de tout samedi matin qui se respecte chez les wang. ou simplement chez gunhee, parce que sunhee elle est dieu seul sait où, et qu’elle, elle fume pas autant que le rappeur qui a probablement déjà cumulé plus de cancers du poumons qu’un régiment entier de pompiers ces dernières années. il se redresse sur le pieu, s’adosse au mur au papier peint à moitié arraché derrière lui – bienvenue dans son taudis – et il choppe son briquet qui a le bonheur de traîner de son côté du matelas. parce que de l’autre côté, y’a la jolie donzelle qui dort encore – est-ce que c’est possible de dormir encore plus que lui ? il met ça sur le compte d’une nuit agitée, et il hausse vaguement les épaules en grognant. il a cette fâcheuse habitude à grogner toute la matinée, jusqu’à ce qu’il boive son café et qu’il tire sur sa clope.

la première étape, c’est la clope – pour le café, il s’agit de se lever. il secoue la tête, passe une main dans sa tignasse pour tirer ses cheveux vers l’arrière – il estimera après ça qu’il est coiffé pour la journée – avant de s’extirper du lit, pas plus vêtu que la veille au soir. il choppe un caleçon dans l’armoire – un minimum de décence, tu le remercierais pour ça si tu dormais pas –, l’enfile et il lui faut pas plus de quelques pas pour débarquer dans la cuisine sans refermer la porte de la chambre derrière lui. le contenu de la cafetière de la veille versé dans une casserole, le même vieux briquet pour allumer le même vieux réchaud – faut pas déconner, il va pas faire du café frais –, un bras tendu pour ouvrir une fenêtre, avant de tirer une chaise sur laquelle il se laisse tomber, quand il entend finalement du bruit en provenance de la chambre. « café ? », qu’il grogne à ton attention, la voix encore pâteuse -
nouvelle taffe tirée, le voilà qui entreprend d'en cracher la fumée sous forme de ronds.

unsigned hype
we hyped (hitler) and unsigned at the same time

◊◊◊


j'ai pas besoin de ton aide babe, j'finis seul au sommet, j'te trompe et je suis honnête babe, t'as fini par me connaître

♡ ♡ ♡
Revenir en haut Aller en bas
')">
Invité
Invité

Message  Sujet: Re: UNSIGNED HYPE ((linhee))     Sam 21 Oct - 23:08

Ses oreilles bourdonnent, un arrière-goût désagréable envahit sa bouche et, définitivement, la douceur de son propre lit manque à l’appel – c’est le mélange entre la chaleur de quelques rayons de soleil et tes mouvements sans grâce qui la réveillent, sans pour autant qu’elle ne moufte. Elle est pas du genre à louper son jogging du matin liwei, mais faut croire que tu la pousses au vice ; et elle attend que la brume dans son esprit se dissipe, que l’odeur de tabac froid lui fasse froncer le nez et que la chaleur des couvertures la dérange suffisamment pour s’en extirper, s’étirant en une poignée de gestes et de plaintes à demi-étouffées, le corps plus tendu qu’après un entraînement intensif.

Peu désireuse de remettre ses propres vêtements, froissés et qu’elle imagine collants d’un léger surplus glamour de transpiration, elle s’autorise une expédition maladroite dans tes placards et t’emprunte l’un de tes t-shirts sans vergogne. C’est pas la première fois, probablement pas la dernière – elle galère un peu, dans la fringue trop large, mais peu importe. « café ? » peu encline à parler (et faut croire que c’est aussi ton cas) avant, justement, sa première tasse, elle se contente d’un « ouais » qui venait plus de ses poumons essoufflés que de sa gorge. Elle prend la peine d’arranger les mèches rebelles de sa tignasse malmenée par son sommeil agité avant d’enfin se présenter dans la cuisine, les yeux toujours plissés dans la fatigue.

Pas d’interaction sociale sur les premières secondes ; elle attrape la tasse qu’on lui tend diligemment, après avoir grimpé sur le plan de travail, laisse la chaleur ranimer ses doigts engourdis avant d’en prendre une gorgée. Ça a beau avoir un goût de pisse réchauffée, y a l’effet du café et c’est chaud donc, pour cette fois, ça lui suffira. « c’est dégueulasse. » narquoise, elle s’assoit en tailleurs et pose à moitié la tasse sur ses jambes pliées, littéralement épuisée. « prochaine fois, tu m’laisseras faire le café, mh ? » se massant la nuque d’une main, elle jette un coup d’œil à l’heure et pousse un grognement défait – ouais, elle a définitivement trop dormi.

Pourtant ça la dérange pas plus que ça, surtout quand elle se dit qu’elle a sûrement compensé son écart grâce à la veille. Elle finit son café et s’étire une nouvelle fois, les courbatures s’infiltrant petit à petit dans ses muscles et articulations. Le pire, c’est les marques dénuées de délicatesse, fleuries sur sa gorge et le haut de son torse – finalement, elle sait pas trop si vous vous êtes pas juste battus. « sérieusement, j’ai la gorge en feu grâce à toi. J’vais devoir porter une écharpe pour les cinq prochaines années. » et lorsque ses yeux se posent sur ton propre cou, dans un état peut-être pire (sans parler du dos, qu’elle imagine rougi – si ce n’est ensanglanté), elle laisser échapper un soupir exaspéré. « et moi j’ai le droit, parce que tu vas plus en cours. Et parce que les mecs adorent étaler ça devant leurs potes. » à demi-sérieuse, elle replie les genoux sur sa poitrine et termine son café en grimaçant.

« d’ailleurs, t’as trouvé un boulot, ou toujours pas ? » d’habitude, elle boit un café, prend une douche et se barre, avec un vague « au revoir » et sans promesse de se revoir – même si vous savez tous les deux que ça allait arriver, probablement. La curiosité l’emporte sur la nécessité de rentrer chez elle, aujourd’hui. L’envie de titiller, aussi – puis, quelque part, c’était sympa, d’être avec toi. Mais ça, t’as définitivement pas besoin de le savoir.

unsigned hype
we hyped (hitler) and unsigned at the same time
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
UNSIGNED HYPE ((linhee))
 Sujets similaires
-
» Présentation de hype
» Macadam l'écureuil roux trop hype
» Hype pour les 1500eme
» Virée Shopping [Terminé]
» Noctis HYPE


Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers: