Une rencontre sous le soleil couchant [Pv Yang Ingrid]

 

YOOOO, on se sent d'humeur diabolique ? Pas de problème, viens jouer à la Roulette d'Halloween juste ici ! N'oublie pas non plus la Banque à Points !
EVENT COMME AVANT. Sois un dingue et participe au BAL COSTUMÉ, dans l'horreur et dans les rires !
V16 de Hundred Miles, déjà ? Allez, viens prendre part à la fête maccabre, et découvre toutes les petites news en direct ! CHECK L'ANNONCE
en avant première sur HM, le LOUP GAROU GRANDEUR NATURE trouve vite les loups !


Partagez | 
avatar')">
AGE : 25 AVATAR : Moonbin POINTS : 369

NOUS A REJOINT LE : 04/07/2017

MESSAGES : 98

✩ BOOM, GAMMA RAY-BURST
Voir le profil de l'utilisateur

Message  Sujet: Une rencontre sous le soleil couchant [Pv Yang Ingrid]     Ven 28 Juil - 9:41

Une rencontre sous le soleil couchant



Mes yeux se perdent dans les nuages qui encombrent la luminosité du soleil se couchant. Je souris légèrement, appréciant la pénombre retombant sur la ville. L’un de mes moments préférés de la journée se déroule devant mon regard attentif et je souris à l’idée de ce qui va bientôt arriver. La petite boule d’énergie qui alimente mes jours et ma vie va bientôt me revenir et j’attends de récupérer sa petite main dans la mienne avec une patience étonnante. Les parents récupérant leurs enfants autour de moi me sont indifférents, seul le soleil lentement attiré par l’horizon m’intéresse, comme si mes pensées étaient concentrées dans cette boule de lumière immense. Les heures ont été longues, le travail pénible, les règles de grammaire m’importent peu comparées à l’inspiration qui coule sans cesse dans mes veines. Je ne veux pas de ces règles que l’on me fait apprendre à l’université, je veux écrire avec liberté, c’est comme cela qu’apparemment ma plume plaît aux autres, qu’elle me plaît et qu’elle plaît à mon enfant. Les bruits de ses pas dans mon dos me sont inconnus, je ne pourrais jamais entendre ses pieds contre les pavés de la cour de son école et je ne pourrais que les deviner. Pourtant, la chaleur de ses bras entourant mon cou alors qu’il saute sur mon dos est bien réelle et je sens sa respiration rapide contre mon oreille tandis qu’il vient déposer sur ma joue un bisou mouillé mais tendre dont je ne me lasse jamais. Rapidement, il descend de mon dos pour que je me tourne vers lui sinon, je ne serais pas capable de comprendre ce qu’il va me dire. Je prends des nouvelles de sa journée en ébouriffant ses cheveux ébènes et comme d’habitude, il m’annonce avec son sourire illuminant ses traits enfantins que tout s’est très bien passé. Je lui propose ensuite de rentrer à notre appartement mais ses doigts fins s’accrochent à ma main comme pour me retenir. Mes yeux se fixent à ses lèvres et je souris légèrement en lisant sa demande pleine d’un espoir que je peux lire ensuite dans son regard.

-Papa, j’aimerais aller manger une pâtisserie avant d’aller à la maison !

Je ne peux pas refuser à cette demande, cela fait longtemps que nous ne sommes pas allés à notre pâtisserie préférée et je sais à quel point il apprécie les petites sucreries que l’on y serre. J’accepte sans trop d’hésitation et les yeux pétillants qui se posent sur moi me permettent comme d’habitude de ne jamais regretter cette décision. Il grimpe alors sur mes épaules et nous nous mettons en route pour les rues de la ville s’assombrissant davantage à chaque minute. La pâtisserie n’était heureusement pas très loin de l’école de Bae, c’est pour cela qu’il me demandait régulièrement si nous pouvions nous y rendre. L’enfant sur mes épaules garde ses petites mains bien accrochées à mes cheveux, jouant parfois avec ceux-ci dans une impatience attendrissante. Bientôt, nous arrivons à l’endroit tant attendu et en quelques gestes plus brusques, Bae me fait comprendre qu’il veut retrouver le sol. Je le redépose alors avec beaucoup de douceur et de précaution sur les graviers de la route pour le regarder courir vers la petite boutique. Lorsque le soir tombe, celle-ci installe quelques-unes de ses gourmandises à l’extérieur pour que les derniers passants puissent se servir plus rapidement. C’est toujours dans ces pâtisseries-là que mon fils fait son choix et je le regarde s’arrêter avec un air sérieux devant l’étendue des propositions, s’apprêtant à faire son choix. Une chevelure et un visage s’approchant attire alors mon regard s’écartant pour une fois de Bae. Ce sont des traits que je connais déjà et je me rappelle rapidement d’une rencontre soudaine et accidentelle. La jeune femme s’en veut peut-être encore bien qu’elle n’y puisse rien, ma surdité n’est pas quelque chose qui saute directement aux yeux du monde qui m’entoure. Je ne lui en veux pas de m’avoir secoué de la sorte pour avoir une réponse mais je pense que ma présence la met toujours quelque peu mal à l’aise. Ce n’est cependant pas une raison pour que je sois gêné de m’approcher d’elle avec un petit sourire après avoir rapidement vérifié que mon fils soit toujours devant les confiseries.

-Bon’oir Ingwrid ! Quel hasard de se c’oiser ici !


Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
avatar')">
AGE : 20 AVATAR : Choi Yoo Jung - Weki Meki POINTS : 160

NOUS A REJOINT LE : 06/05/2017

MESSAGES : 433

♡ PUT YOUR TRUST IN ICE CREAM
Voir le profil de l'utilisateur http://www.hundred-miles.com/t2449-yang-ingrid-grumpygridy

Message  Sujet: Re: Une rencontre sous le soleil couchant [Pv Yang Ingrid]     Ven 11 Aoû - 11:51

SUNSET MEETING
FEAT MAE JEONG-IL
« Ingrid ! » Son prénom résonne dans la cage d’escalier, et meurt dans le silence de la maison. Sa mère s’impatiente à l’étage inférieur, renouvelle l’appelle sans succès. Finalement elle perd patience et gravit les marches d’un pas lourd, annonciateur de son exaspération. Sa fille est à son bureau, un casque vissé sur les oreilles, elle lit une feuille noire de caractères imprimés. Un script semble-t-il. Et comme toujours elle s’isole quand il s’agit d’apprendre ses rôles. Une barrière musicale la sépare du reste du monde. Le volume est si fort qu’il dépasse l’intimité des écouteurs pour mugir dans un grondement inarticulé dans la chambre déserte. L’instant d’après sa « quiétude » à elle est troublée par une main qui effleure son cou, remonte jusqu’à son casque pour l’en délester. « INGRID. » Hurlement volontaire. C’est qu’elle l’appelle depuis dix minutes. « QUOI ? » Regard électrique entre la mère et la fille, elles se toisent un instant, et de concert leurs visage s’adoucissent. C’est rien après tout. « Tu ne veux pas aller me faire quelques courses ? Ça te fera prendre l’air. » Regard appuyé sur le script. Difficile de savoir combien de temps elle a déjà passé à bouffer des lignes de texte. La Yang ronchonne, tape du pied contre le bureau. Elle fait son cinéma en sachant que ça ne prendra de toute façon pas. Puis finit par se lever de mauvaise grâce, et descend à la suite de sa mère. Pourquoi faut que ce soit elle ? Noam est certainement parti à la librairie de Papa. Quant à Leo, allez savoir où il est encore parti vadrouiller. Dépitée et une liste en poche, la voilà sortie en trainant des pieds en direction des commerces.

Le soir est déjà en train de tomber. Ça surprend un peu Ingrid, elle ne pensait pas avoir passé l’après-midi à lire ce fichu rôle. La ville baigne dans une lueur ocre, et l’air semble un peu plus respirable maintenant que le soleil joue à cache-cache avec les immeubles. Il fait chaud ces derniers jours, surtout pour vivre en ville. Pas étonnant alors que les rues soient bondées à cette heure-ci. C’est la meilleure période pour faire ses courses. La brune presse le pas en direction des commerces, et s’enfonce non sans réticence dans la foule pressée qui s'accumule dans les rues étroites. Elle fait un premier arrêt pour acheter quelques fruits, puis progresse avec son tote bag sur les épaules, jusqu’à tomber en arrêt devant une certaine boutique. Ou plutôt devant la vitrine qui offre une délicieuse vision de pâtisseries en tout genre. Elle demeure immobile un instant, pendue au spectacle sucré qui s’offre à elle. Et Ingrid hésite. Sa mère ne lui en voudra probablement pas si elle s’arrête prendre une petite part, après tout elle est de corvée course, elle pourrait bien se faire plaisir un peu ? Elle est en pleine incertitude lorsqu’on l’interpelle d’une voix tordue qui la fait presque sursauter – comme si elle était prise la main dans le sac. Elle pivote en silence, dévisage celui qui vient de l’appeler, et dont inconsciemment elle a déjà reconnu l’identité. Jeong-Il, le garçon qu’elle a brusqué il y a quelques temps parce qu’il s’évertuait à l’ignorer, avant d’apprendre qu’il est en réalité sourd. Une vague de honte la submerge immédiatement, comme à chaque fois qu’elle le rencontre, et ses jouent se peignent d’un pourpre qui fait concurrence au crépuscule. « Jeong-Il ! » Rire gêné, elle fixe ses pieds en quête d’une bouée de contenance dans un océan d’embarras. « En effet c’est une surprise, qu’est-ce qui t’amène dans le coin ? » Quand elle s’adresse à lui, elle ne peut pas s’empêcher de prendre cette fois trainante et suraiguë, exagérant chaque syllabe pour lui permettre de les lire sans peine. Elle est pas méchante Ingrid, elle sait juste pas, elle a pas de tact, elle est maladroite quand elle veut bien faire. Alors elle espère que le Starchild lui en voudra pas de mal s’y prendre.




◊◊◊

how to love
You say « I could fix the broken in your heart, You're worth saving darling » But I don't know why you're shooting in the dark. ▬ I got faith in nothing.
Revenir en haut Aller en bas
avatar')">
AGE : 25 AVATAR : Moonbin POINTS : 369

NOUS A REJOINT LE : 04/07/2017

MESSAGES : 98

✩ BOOM, GAMMA RAY-BURST
Voir le profil de l'utilisateur

Message  Sujet: Re: Une rencontre sous le soleil couchant [Pv Yang Ingrid]     Mer 13 Sep - 0:11

Une rencontre sous le soleil couchant



Je le ressens simplement quand ses yeux se posent sur moi et que ses lèvres forment mon prénom, elle est déjà mal à l’aise et je me demande si je pourrais un jour la débarrasser de ce sentiment qu’elle éprouve envers moi. Son expression montre un rire bien que ses yeux évitent les miens en se dirigeant plutôt vers ses pieds. J’aimerais continuer à chercher ses yeux, préférant un contact visuel qu’un échange uniquement vocal mais je dois me forcer à baisser les yeux sur ses fines lèvres pour ne pas rater ce qu’elle m’adresse. Elle accentue ses mots, je le vois bien, moi qui ai l’habitude de converser avec des personnes au débit vertigineusement rapide et aux syllabes bâclées. C’est un soulagement sans que je ne le montre particulièrement mais malgré l’habitude de déchiffrer les paroles sur les lèvres de ceux qui m’entourent, je conserve une difficulté qui m’interdit parfois de comprendre l’entièreté des mots qui me sont adressés. Avec Ingrid, je n’ai jamais eu ce problème puisqu’elle articule chacune de ses syllabes probablement pour me faciliter la tâche, je ne lui en veux pas et lui en suis même reconnaissant bien qu’elle soit un peu maladroite. Je comprends sans soucis sa question et mon sourire écarte à nouveau mes lèvres et je tourne légèrement la tête vers la vitrine de sucreries pour voir mon fils littéralement baver devant.

-Ye suis avec mon ‘ils, il a fini l’école alo’s je suis venu avec lui a’eter quelques pâtisseries ! Et toi ?

Elle me répond et je lis une nouvelle fois ses mots sur ses lèvres avant de hocher légèrement la tête. Une pensée traverse alors mon esprit et je me demande si elle est bonne, m’imaginant peut-être que ça pourrait la renfermer davantage dans son malaise. J’espère que ça ne sera pas le cas parce que cela m’attriste un peu que mon handicap mette ceux qui m’entourent dans une position inconfortable. Je sais que notre rencontre n’a pas facilité les choses mais je lui ai déjà dit à ce moment-là qu’elle n’avait pas à s’en vouloir. Cela m’était déjà arrivé, les gens sont parfois trop peu attentifs ou distraits mais à sa place, j’aurais peut-être également cru que l’on m’ignorait. Au moins, elle a utilisé la manière que je préfère, c’est-à-dire me bousculer légèrement, c’est celle qui empêche tout malaise et tout malentendu ! Je me retourne finalement pour mettre mon idée à exécution et mon regard se pose sur la silhouette fine de mon fils en plein dilemme face au choix de sucreries et pâtisseries qui s’offrent à lui.

-Bae ! ‘iens un peu, s’il-te-p’aît !

Les yeux sombres de mon fils se retournent vers moi et son petit sourire illumine son visage alors qu’il court vers nous pour se placer à côté de moi. Il pose sa petite main dans la mienne comme il a l’habitude de le faire et observe directement la jeune femme en face de moi.

-Est-ce que c’est maman ?

Un rire touché par une petite tristesse sort malgré moi de ma gorge et j’ébouriffe les cheveux déjà décoiffé du petit garçon en souriant d’un air attendri. Je tourne ensuite un regard un peu gêné vers Ingrid, raté, je n’aurais vraiment pas réussi à la sortir de son malaise suite à ce que Bae vient de dire. Enfin, j’aurais dû me rappeler qu’il demandait cela à chaque femme que je lui présente… Je rougis un peu, mal à l’aise pendant quelques secondes, avant de me reprendre rapidement pour expliquer rapidement la question posée un peu soudainement.

-E’cuse-le, il de’ande ça à toutes les ‘illes que ye lui pwésente ! Je me tourne vers mon fils pour le couver d’un regard doux comme je le fais d’habitude, j’espère qu’un jour, je pourrais lui répondre que oui, la jeune femme qui se trouvera devant nous est sa maman mais je ne sais pas encore quand ce jour arrivera. Non Bae, ce n’est pas maman, c’est Ingwid, une de mes amies ! Ingwid, ye te pwésente mon fils, Bae !

Je retourne mon regard vers la jeune fille à la chevelure presque rousse en attendant patiemment et avec un grand sourire sa réaction.


Codage par Libella sur Graphiorum

◊◊◊

I'm holding on just for you
Revenir en haut Aller en bas
avatar')">
AGE : 20 AVATAR : Choi Yoo Jung - Weki Meki POINTS : 160

NOUS A REJOINT LE : 06/05/2017

MESSAGES : 433

♡ PUT YOUR TRUST IN ICE CREAM
Voir le profil de l'utilisateur http://www.hundred-miles.com/t2449-yang-ingrid-grumpygridy

Message  Sujet: Re: Une rencontre sous le soleil couchant [Pv Yang Ingrid]     Dim 22 Oct - 15:24

SUNSET MEETING
FEAT MAE JEONG-IL
Elle pouvait pas savoir hein ? C’est ce qu’elle s’efforce de croire, mais même comme ça, elle peut pas s’empêcher d’avoir honte. Quiproquo de malheur. C’est toujours à elle que ça arrive, ce genre de situation embarrassante. Elle peste intérieurement. Non pas qu’elle soit mécontente de croiser Jeongil, au contraire ! Mais elle s’en veut à elle-même d’être pareille idiote. Ses mains s’enfoncent dans les poches arrières de son jean, et son corps oscille d’avant en arrière, trahissant son embarras. Malgré tout, elle se force à lever les yeux vers lui, histoire de rompre un peu la tension. C’est un gars sympa non ? Faudrait qu’elle passe outre, qu’elle oublie. Après tout, il ne lui a jamais reproché. La brune inspire profondément et se concentre pour comprendre ce qu’il répond. Il ne s’entend pas, alors forcément, c’est parfois difficile de saisir ses propos quand il mélange les syllabes. Elle suit son regard par la même, se posant sur un petit garçon ébahit devant la vitrine. Silence. Ses yeux sombres passent du jeune homme au garçonnet, incrédule. Elle est pas sûre d’avoir bien compris, tourne et retourne ses paroles dans son esprit, avant de pointer son index vers le bout de chou. « C’est ton fils ?? » Elle parle plus fort qu’elle ne l’aurait voulu, un ou deux visages curieux pivote vers elle. Les joues marbrées de rose, elle toussote en guise d’excuse avant de poser les yeux sur l’enfant. Elle tombe de haut l’étudiante. Elle s’attendait pas à le voir parent d’un si jeune garçon. Eberluée, elle dévisage le petit un instant, retroussant la lèvre involontairement. Les enfants et elle, ça a toujours été une histoire de méfiance. Moins elle en cotoie, mieux elle se porte. Question d’habitude, mais elle n’en a jamais fréquenté beaucoup, si on omet le bébé de sa cousine. Prenant conscience que Jeongil attend une réponse de sa part, elle se détourne pour le regarder lui. « Je suis sortie faire des cours pour ma mère. »

Le jeune homme rappelle son garçon qui se précipite vers eux, un sourire radieux étirant son visage. Il tient de son père à priori. Elle croit en tout cas retrouver chez lui quelques traits de son camarade, fondus dans une bouille enfantine. Ingrid trésaille lorsqu’il braque son regard sur elle, et elle manque de s’étouffer lorsqu’il pose une question de sa voix fluette. « Whaaaaat ? J’ai l’air d’être ta mère ? » La surprise fait ressortir sa langue maternelle, et cette fois son visage se consume littéralement sous le feu d’un embarras intense. « Non non enfin je… ton papa… on se connait à peine ! » Le Starchild ne tarde pas à intervenir pour dissiper le malaise, avec un succès discutable. Raide comme un piquet, la petite brune toise le garçonnet. Imprévisible, ces enfants sont des démons. Il la présente à son fils, et instinctivement, devant son prénom déformé, elle ne peut s’empêcher de le corriger. « Ingrid. » Répète-t-elle à l’intention du petit loup, mémorisant son nom par la même. A nouveau, son manque de délicatesse la frappe, et elle se gifle mentalement. Shit, will you just shut up Yang Hasegawa Ingrid Ami Nayoung ? songe-t-elle, intérieurement à l’agonie. Mal à l’aise au possible, son regard passe du jeune homme à son fils, et elle leur offer un sourire déformé. « Désolée, c’est pas ce que je voulais dire…. Est-ce que je peux… vous offrir un truc à manger ? Si t’as le temps je veux dire. » Pour faire pardonner sa maladresse, c'est ça qu'elle veut dire.





◊◊◊

how to love
You say « I could fix the broken in your heart, You're worth saving darling » But I don't know why you're shooting in the dark. ▬ I got faith in nothing.
Revenir en haut Aller en bas
avatar')">
AGE : 25 AVATAR : Moonbin POINTS : 369

NOUS A REJOINT LE : 04/07/2017

MESSAGES : 98

✩ BOOM, GAMMA RAY-BURST
Voir le profil de l'utilisateur

Message  Sujet: Re: Une rencontre sous le soleil couchant [Pv Yang Ingrid]     Sam 28 Oct - 18:24

Une rencontre sous le soleil couchant



J’appelle mon fils pour le présenter à la jeune femme à la chevelure rousse et comme Bae tourne sa petite bouille vers nous avant de marcher dans notre direction, je me retourne vers Ingrid pour constater qu’elle semble plutôt surprise. Je rougis de gêne comme elle pointe du doigt mon enfant en me demandant si c’est mon fils. Je passe une main dans mes cheveux en me demandant si c’est aussi surprenant que son visage ne le laisse croire. Je ne fais que hocher la tête alors que Bae arrive avec un air gêné comme celui d’Ingrid et je pince légèrement les lèvres en me demandant si l’idée de présenter mon fils était une réelle bonne idée… Je lis sur ses lèvres la réponse à notre début de conversation. Je fais des courses pour mon fils et elle en fait pour sa maman… Un petit sourire se dessine sur mes lèvres et l’instant d’après une minuscule main se dépose dans la mienne et je dépose un regard attentionné et presque protecteur dans ses grands yeux noirs. Un sourire rempli d’innocence illumine le visage de Bae qui, comme son père, rayonne toujours d’une bonne humeur que rien ou presque ne pourrait faire flancher.
Mais la question s’est échappée de ses lèvres, cette question qui arrache à chaque fois un pincement à mon cœur et qui me met dans un embarras auquel rien n’est comparable. La réaction de la jeune femme est immédiate et je vois les traits de mon fils frémir à cette expression probablement un peu trop spontanée qu’à utiliser Ingrid pour directement répondre à la question tout à fait innocente de mon fils. Je vois la couleur du visage de la jeune femme changer radicalement et je me sens mal d’avoir provoqué un tel malaise chez elle. Je reprends alors vite la situation en main en m’excusant d’abord auprès d’Ingrid pour ensuite rassurer mon enfant sur l’identité de la jeune femme. Non, ce n’est évidemment pas sa mère. Sa maman lui ressemble bien plus, elle a des traits que je peux retrouver chez notre enfant, des traits que jamais, je ne pourrais confondre avec ceux d’une autre femme. Je couve la petite tête déçue du regard et me le promets intérieurement : un jour, il rencontrera sa maman, sa vraie maman, ce jour finira par arriver. Je sais que la situation n’aura pas arrangé le sentiment de gêne entre la jeune fille et moi et cela m’attriste un peu, je ne peux pas le nier… Je les présente alors et baisse légèrement le regard alors qu’Ingrid répète son prénom avec une prononciation sûrement différente de la mienne. Je me sens désolé d’écorcher ainsi mes paroles bien que je ne puisse rien y faire… Mon fils se rapproche de moi, il est timide de nature quand il rencontre une femme –en tout cas, il devient timide après avoir vérifié que cette femme n’est pas sa maman. Je souris en tentant de passer au-dessus des accidents venant de se produire mais quand mon regard se pose à nouveau sur la jeune femme devant nous, je vois qu’elle n’est pas passée au-dessus en remarquant son sourire peu naturel. Mon sourire s’agrandit et je secoue légèrement la tête pour signifier que ce n’est rien avant de reprendre la parole en tentant d’articuler du mieux que je le peux.

-Ce n’est pas g’ave, c’est moi qui suis dé’olé !

Je souris pour la rassurer puis me tourne vers mon enfant qui, depuis tout à l’heure, dévisage la jeune femme peu discrètement. Je lui lance un regard attendri et décoiffe sa chevelure noire ébène pour qu’il lève ses grands yeux vers moi.

-Est-ce que tu veux ‘ien qu’on aille manger tous les t’ois ?

L’estomac parle toujours plus que les sentiments et mon enfant me fait un grand sourire en acceptant directement la proposition, sans réfléchir ne serait-ce qu’une seconde. Sa réaction me fait rire et je me tourne vers Ingrid en espérant qu’elle parviendra à passer au-dessus du malaise qu’elle semble encore éprouver envers moi et mon fils.

-Y’accepte avec plaisi’ ! Mais ne te sens pas obliyée de nous l’offwir.

Je lui souris et nous avançons dans la rue commerciale à la recherche d’un endroit sympa et avec une ambiance chaleureuse pour y manger. Mon enfant finit par désigner un petit restaurant où nous sommes déjà allés tous les deux et me demande si nous pouvons y retourner en sautillant. Je me tourne vers la jeune femme, un peu gêné par le comportement de mon fils qui doit sûrement l’embêter. Je ne l’ai jamais éduqué pour être gêné trop longtemps face aux autres et mettre des barrières à son caractère, à qui il est… C’est probablement pour ça qu’il a parfois des attitudes qui surprennent…

-C… ça te convient si on va là ? Et… Et ta mè’e ne va pas t’attend’e ?


Codage par Libella sur Graphiorum

◊◊◊

I'm holding on just for you
Revenir en haut Aller en bas
avatar')">
AGE : 20 AVATAR : Choi Yoo Jung - Weki Meki POINTS : 160

NOUS A REJOINT LE : 06/05/2017

MESSAGES : 433

♡ PUT YOUR TRUST IN ICE CREAM
Voir le profil de l'utilisateur http://www.hundred-miles.com/t2449-yang-ingrid-grumpygridy

Message  Sujet: Re: Une rencontre sous le soleil couchant [Pv Yang Ingrid]     Aujourd'hui à 18:18

SUNSET MEETING
FEAT MAE JEONG-IL
Shit shit shit. Elle déteste cette sensation de n’absolument pas assurer. Elle perd pied dans la conversation, s’embrouille et s’entremêle dans un chaos de pensée et de paroles trop empressées. Le visage de la jeune fille est rouge, un brasier d’embarras. Son regard croise celui de l’enfant, et ses épaules tressaillent devant ses pupilles perçantes. C’est l’inconnu pour elle, les gosses. Elle en fréquente pas, jamais. A ses yeux, elle en est toujours une. A aucun moment elle n’aurait pensé que Jeongil pourrait être père. Qui est la mère du gamin d’ailleurs ? A en juger par sa question, elle ne doit pas jouer un rôle prépondérant dans la vie de son fils. Son nez se plisse légèrement, un peu désolée pour le marmot qui la contemple avec des prunelles immenses. Elle aurait fait quoi elle, sans sa maman ? Même si elle est relou parfois, et dure de temps en temps. Même si Ingrid songe parfois qu’elle se porterait mieux dans Maman Yang, elle en pense pas un mot. C’est trop important une mère, même si elle punit sévèrement et qu’elle hausse la voix parfois. Rendue timide par la gêne, ce qui ne lui ressemble pas tellement, la petite brune se dandine, tortille ses chevilles dans ses baskets immaculées. Elle est honteuse pas vrai ? faut toujours qu’elle gaffe avec Jeongil, à croire qu’il lui fait perdre tous ses moyens à chaque fois que leurs chemins ne se croisent. Un sourire tordu vient écarter ses lèvres. C’est en faisant tant d’effort pour ne pas le traiter différemment qu’elle en arrive à manquer cruellement de tact.

Heureusement, le Starchild ne semble pas le prendre trop mal. Dans son cas, la Yang se serait probablement emportée, elle aurait envoyé baladé son interlocuteur. Lui se contente de sourire, de l’excuser. Comme à chaque fois qu’elle divague. Ses prunelles sombres passent du père au fils, ne sachant lequel des deux regarder lorsqu’elle fait la proposition de les emmener manger. L’ainé interroge le petit garçon qui s’illumine à la proposition. Ingrid se détend un peu. Le gosse n’a pas l’air trop traumatisé par son manque de délicatesse. « C’est bon j’insiste. De toute façon c’est pas moi qui paye, c’est ma mère. » Ironise-t-elle. A condition de ne pas s’arrêter dans un restaurant hors de prix, ça ne posera pas de problème. Elle suit le drôle de duo avec précaution, deux pas en arrière pour ne pas encombrer le passage. Drôle de fin d’après-midi tout de même. Ce type était définitivement plein de surprise. Ce qui n’arrange pas la brunette. Elle n’a que trop souvent tendance à cataloguer les gens selon des standards, et voilà que lorsqu’ils s’en éloignent, elle devient bête et maladroite. Bae finit par s’arrêter devant un restaurant qu’il désigne avec entrain. Ingrid lit distraitement la carte, amusée par l’engouement de l’enfant. Il lui ressemble un peu, attiré par la nourriture. Satisfaite par son choix, elle approuve d’un sursaut du menton et les entraine à l’intérieur. « C’est parfait, si ça plait à ton fils ! » Qu’elle articule en signalant une table libre. « Ma mère peut attendre un peu, elle comprendra. Disons que je dois tacher de rentrer avant qu’il ne fasse totalement nuit ! » Elle les laisse choisir, son choix s’étant arrêté sur une commande légère. Elle comptait diner avec ses parents au retour, il ne s’agissait pas de s’empiffrer avant le repas. « Désolée pour tout à l’heure, et toutes les autres fois. Faut croire que je ne sais vraiment pas cacher ma surprise. » Elle marmonne un peu, les yeux baissés. « J’espère que vous m’en voulez pas tous les deux. »






◊◊◊

how to love
You say « I could fix the broken in your heart, You're worth saving darling » But I don't know why you're shooting in the dark. ▬ I got faith in nothing.
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Une rencontre sous le soleil couchant [Pv Yang Ingrid]
 Sujets similaires
-
» Il n'y a rien de nouveau sous le soleil Lavalas
» Sous le soleil de la plaine...
» Sous le soleil (PV Akuzu Mia)
» Rendez-vous sous le soleil (PV Lrya)
» [TERMINÉ] Sous le sunlight des tropiques ♫ [Alex]


 ::  :: Insadong :: Commerces de rue
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers: