▲ up▼ down
flirting with madness ft nam woo



 
HEP POTO, tu veux devenir un king de la roulette ? No prob, viens jouer à la Roulette juste ici !
TOO KOOL FOR SKOOL ♡ 26ème maj qui scintille dans nos coeurs comme la mer d'automne
CLIC ICI pour faire péter les news de la rentrée ♥️
Splash dans ta face, tu connais le jeu ? Cours vite te fendre la poire SUR UNE MÉGA BATAILLE D'EAU ♥️
ALLONS-Y ALONZO POUR MISS ET MISTER PLAYA 2018 ! Par ici la bleusaille !


Partagez | 
avatar
Invité
Invité

Message  Sujet: flirting with madness ft nam woo     Dim 28 Mai 2017 - 12:22

flirting with madness
feat. li nam woo, my fist in your face to say hello
« Vous pouvez arrêter ! N’oubliez pas que la prochaine fois vous commencerez à montrer vos performances solos. » Se laissant tomber aux sols après la remarque de la professeur qui venait parfois les aider pour le club, Ah Ren ferma les yeux, la fatigue l’emportant sur son envie de prendre une douche. Il aurait même pu rester au sol, ses muscles le lançant divinement bien, comme à chaque fois qu’il mettait son corps à l’épreuve et qu’il dansait des heures durant, mais une des filles du club de danse et sans aucun doute de son fan-club, lui déposa une bouteille d’eau fraiche à ses côtés avant de se mettre à parler. Elle profitait sans doute de l’absence d’Ahri pour l’approcher. Sans aucun doute. La jeune femme n’avait pas pu venir au club à cause de son travail de ce qu’il avait compris, laissant une marge aux filles qu’elle descendait joyeusement de l’approcher. Non pas qu’il se plaignait du comportement de sa meilleure amie, clairement ça le faisait rire plus qu’autre chose. Acceptant au final la bouteille d’eau, sans avoir écouté un traitre mot de ce qu’elle avait dit, il termina par s’asseoir. Sa main ébouriffa ses cheveux humides tandis qu’il descendait quasiment d’une traite la bouteille d’eau. Mais qu’est-ce que ça faisait du bien de danser. Il avait besoin de ça l’artiste. Danser, se dépenser, se défouler, oublier un peu aussi. Ce n’était sans doute pas aussi fort que l’alcool, que l’héroïne, le crack et toutes ces substances illicites auxquelles il se dopait la nuit en bonne compagnie, mais c’était le même effet. Ca laissait ses membres engourdis, et une sensation d’être ankylosé fort sympathique.

Et autant il aurait voulu continuer à rester contre le sol frais de la salle, s’aidant d’une des barres contre le miroir, il termina par se relever. Il ne restait plus grand monde dans la pièce. Tant mieux dans un sens, ça lui permettrait d’être tranquille. Et surtout de pouvoir avoir accès aux douches aussi sans devoir se battre pour avoir une place. Et sa douche lui fit le plus grand bien aussi, l’eau coulant sur son corps engourdi. C’était une bonne fin d’après midi qui s’était annoncée, et il espérait que sa soirée soit aussi bonne. Sauf que non, ça aurait été trop beau. Parce que, arrivant dans le vestiaire, tandis qu’il se séchait les cheveux, juste un jean sur ses hanches, venait d’entrer Nam Woo. Li Nam Woo. Le mec d’Ahri. Celui qu’il aimait bien chercher et qu’il trouvait toujours. En vrai Ah Ren ne le détestait pas. Non. Il n’avait rien contre lui. Il était même heureux que ça soit lui plutôt qu’un autre qui soit avec sa meilleure amie. Parce qu’il était fidèle, possessif aussi, mais fidèle. Il n’avait de yeux que pour la belle et c’était rassurant. Mais il était tellement facile à trouver. Et il ne pouvait pas s’en empêcher le mécano. Vraiment il pouvait pas. Il avait le diable au corps et le venin entre ses lèvres.

Il avait pourtant promis à Ahri de faire un effort. Parce que sans doute qu’il avait été un peu trop loin la dernière fois. Sans doute qu’envoyer une vidéo de lui et d’Ahri s’embrassant pour lui demander si la jeune femme l’embrassait pareil avait été le pas de trop. Sans doute. Et il avait promis à Ahri. De se tenir. De moins le chercher. De faire profil bas. Il ne tenait pas à ce que le plus jeune tente de lui refaire le portrait. Tente, oui. Parce qu’en face c’était Ah Ren tout de même. Le mec qui jouait pas réglo, mais Ah Ren tout de même. Le chien fou, celui qui payait pas de mine, mais qui avait gagné pas mal de combats de rue récemment et de nombreuses blessures, des ecchymoses plein le corps. Ca allait mieux maintenant. Il n’avait plus qu’une trace légère sur ses côtes et l’épaule un peu endolorie quand il bougeait trop, dansait trop. Mais il était en état et toujours prêt. Et si vraiment ce soir là, Nam Woo était venu comme il lui avait dit, alors il aurait accueilli le gamin à coups de clef anglaise pour lui dire bonjour. Parce qu’il n’aimait pas les combats réglementaires. Les règles l’ennuyaient. Mais il n’y avait rien eu. Juste une tension entre eux depuis deux semaines, ou était-ce trois. Une tension qu’il y avait encore dans le vestiaire tandis qu’ils s’affrontaient du regard. Et vraiment cet idiot d’Ah Ren il avait pas pu s’en empêcher, un rictus venant éclairer ses lèvres, tordre son beau visage en quelque chose de vicieux, tandis qu’il déposait la serviette qu’il tenait contre le banc, défiant le gamin de lui dire quelque chose. Vas-y.



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité

Message  Sujet: Re: flirting with madness ft nam woo     Mer 12 Juil 2017 - 21:50

flirting with madness
feat. bakh ah ren, my fist in your face to say hello
C'est le bordel dans la vie de Nam. Ou plutôt, ça l'est encore plus que d'accoutumée. Et ce n'est pas vraiment une mauvaise chose à vrai dire, sans doute parce que le gosse se sent plus à l'aise dans le chaos que lorsque tout est trop calme et équilibré. Nam il est habitué depuis toujours à vivre au jour le jour, est indépendant et vit par ses propres moyens depuis presque cinq ans. Le bordel, c'est son quotidien. Mais dernièrement c'est différent, c'est plus extrême. Parce que son meilleur ami n'est pas vraiment en forme, parce que sa petite soeur grandit et qu'il se sent chaque jour un peu plus responsable d'elle et de sa protection, et puis parce que Ahri. Ahri qu'il aime réellement, lui pourtant si habitué à jouer au loup solitaire , lui préférant pourtant le calme et la tranquillité des moments de solitude nécessite de plus en plus la présence de celle qu'il se plait à appeler sa femme à ses côtés. Le point positif c'est qu'il s'ouvre un peu plus, qu'il apprend à aimer et à être aimé en retour, qu'il vit des moments intenses avec elle malgré leurs querelles incessantes. Le côté négatif se trouve dans son comportement sauvage qui prend souvent le dessus. Nam il est jaloux, possessif, Nam il est râleur, protecteur. Avec lui c'est tout ou rien, alors s'il l'aime, c'est à fond. Elle a le pouvoir de le faire passer du gamin insouciant qui se fiche de tout, à cette espèce de chien qui grogne dès qu'on s'approche un peu trop de ce qu'il considère comme sa propriété. Oh il n'entrave pas Ahri pourtant, lui fait bien assez confiance pour la laisser sortir avec qui elle veut, pour passer la soirée avec des amis, sans lui (ce qu'il ne dira pas c'est que la jalousie lui fait serrer les dents). Son problème n'est pas sa femme, c'est ceux qui se pensent tout permis autour d'elle.
Son problème, au final, c'est Ah Ren.

Parce qu'il a dépassé les limites de l'acceptable, que même Nam le connard, Nam qui n'a aucune éthique ou morale n'aurait jamais été capable de faire une telle chose. Et le souci du chinois que bien trop peu de personnes ne soupçonnent, c'est son manque de confiance en lui qu'il masque toujours derrière son sourire faussement arrogant et ses paroles-poison. La vérité c'est que Nam n'a pas reçu une éducation assez complète pour lui permettre d'affronter les problèmes quotidiens sereinement, qu'il a quitté le domicile familial beaucoup trop tôt pour que ses parents puissent remplir pleinement leur rôle. Et puis il n'est pas vraiment doué avec le social non plus, peine toujours à comprendre ses propres sentiments, à les exprimer encore plus. Alors il est maladroit, ignore comment agir avec Ahri, comment la protéger sans avoir l'air d'un possessif maladif. L'autre problème c'est que le danseur n'a pas l'habitude de régler ses différends avec les mots, qu'il agit plus qu'il ne parle, qu'il cogne plus qu'il n'argumente. Et il lui en aura fallu du self control pour ne pas aller retrouver ce type et exploser chacun de ses os. Tellement qu'il n'est pas certain de pouvoir réitérer cet effort plusieurs fois.
Et plot twist, c'est devant lui qu'il se retrouve en entrant dans les vestiaires.

Sa mâchoire se crispe instantanément, ses poings l'imitent à en faire blanchir ses jointures pendant que son regard lui s'assombrit. Et il se répète qu'il n'en vaut pas la peine, qu'il doit juste l'ignorer sinon ça finira mal, sinon il ne le lâchera pas avant d'être k.o. Sac négligemment balancé sur le banc, casier ouvert d'un coup brusque dans la porte métallique pendant que son regard glisse régulièrement vers l'autre danseur pour surveiller. Il ne lui en faudrait que très peu pour céder à son envie de lui faire regretter ces messages, et cet espèce de sourire malsain suffit largement pour exploser toutes ses barrières. Et tant pis si d'autres élèves devaient arriver, tant pis si le prof entrait, tant pis si Ahri lui en voudrait. Il ne réfléchit même pas à tout ça lorsqu'il fait volte face pour le pousser contre les casiers d'une main brutale autour de cette gorge qu'il serre sans hésitation, l'autre main levée dans un poing prêt à s'abattre contre sa mâchoire s'il ose encore le provoquer. « Remballe ton sourire connard ! J't'avais dit que j'te buterai si j'te croisais non ? Tu crois quoi, que j'en suis pas capable ? »



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité

Message  Sujet: Re: flirting with madness ft nam woo     Dim 16 Juil 2017 - 14:16

flirting with madness
feat. li nam woo, my fist in your face to say hello
Ca aurait pu bien finir comme après midi, ça aurait pu oui. Lui et Nam Woo s’évitait tactiquement durant le club de danse, chacun faisait ses affaires de son côté et tout allait pour le mieux. Et d’habitude Ahri était là pour éviter les débordements, sachant canaliser la fureur de son homme et calmer la folie de son meilleur ami. D’habitude, mais pas aujourd’hui. Pourtant il n’y avait rien eu, chacun s’occupant de sa routine, de sa danse, du groupe avec lequel ils travaillaient. Pas de problèmes là dessus, sans doute que le club de danse était un terrain neutre. Mais oui. Oui vraiment ça aurait pu bien finir, Juste se croiser dans le vestiaire, se jeter un regard mauvais et chacun continuer de son côté sans paroles échangées, sans rien. Ca aurait pu. Sauf que lorsqu’il était entré Nam Woo dans le vestiaire, Ah Ren était encore là, finissant tranquillement de sécher ses cheveux en les ébouriffant avec une serviette. Et il n’avait pas pu s’en empêcher cet idiot, vraiment il n’avait pas pu s’en empêcher avec cette tension encore plus forte qu’il y avait entre eux depuis quasiment deux ou trois semaines. Par sa faute certes, mais bon. Il l’avait observé jeter son sac, ouvrir la porte de son casier avec fracas et ça l’avait fait sourire. Vicieusement. Parce qu’il savait qu’il était responsable de l’état du plus jeune et ça lui plaisait. C’était vicieux de sa part, mais Ah Ren avait toujours adoré chercher et trouver Nam Woo, alors se savoir responsable de son état, c’était un plaisir certains.

Ca l’avait fait sourire vicieusement, un rictus défigurant son joli visage de savoir que Nam Woo ne se sentait pas à l’aise avec lui, de le voir lui jeter des regards assez régulièrement sur lui. Alors vraiment Ah Ren n’avait pas pu s’en empêcher, sa serviette finissant sur le bord, son sourire s’était fait encore plus grand, son rictus bien campé sur ses lèvres, et il n’avait fallu que ça pour que Nam Woo n’arrive sur lui et ne le pousse contre les casiers, son dos rencontrant douloureusement ceux-ci. Mais même avec une main serrant sa gorge, même avec un poing menaçant de lui exploser le visage, la mâchoire, il ne pouvait s’empêcher de sourire encore Ren, juste là, attendant ses remarques, attendant ses gestes, ses actions. « Remballe ton sourire connard ! J't'avais dit que j'te buterai si j'te croisais non ? Tu crois quoi, que j'en suis pas capable ? » Et ça le faisait rire. Ah Ren, il avait l’audace d’en rire, de ce rire malsain et moqueur qu’il avait, tandis que ses yeux se posaient sur Nam Woo, un sourcil haussé, toute sa posture lui montrant bien qu’il ne le prenait pas au sérieux, le considérant plus comme un clown que comme une menace.

« Nan t’as pas les couilles gamin. Parce que tu sais très bien que tu devras des comptes à Ahri. Tu vas devoir lui expliquer pourquoi t’as voulu me refaire le portrait juste parce que ma tête te revenait pas. Et ça t’aime pas hein … Devoir des comptes à ta femme, savoir qu’elle sera déçue de tes actions. » Rictus aux lèvres, il posa sa main sur le poignet de la main qui le tenait à la gorge, serrant assez vicieusement celui-ci jusqu’à ce que les jointures de sa propre main deviennent blanches. « Allons Nam Woo, c’est pas comme ça qu’on étrangle quelqu’un. Que de la gueule au final … T’es qu’un cabot qui aboie … Tu veux que je t’apprenne à mordre peut-être ? » Et il savait bien parler Ah Ren, assez pour échauffer un peu plus Nam Woo. Il était déjà heureux de le voir craquer, de le voir commencer les hostilités, mais vraiment, il tenait également à voir s’il avait assez de courage pour lui mettre son poing dans le visage comme il menaçait de le faire. Et rien que pour ça, il serra un peu plus le poignet du plus jeune, n’hésitant aucunement à lui tordre ne serait-ce que pour l’énerver un peu plus. Parce qu’il n’en pouvait plus de cette tension Ah Ren, il voulait des actions, il voulait voir de quoi était capable Nam Woo. Et une petite voix dans sa tête lui justifiait que c’était pour Ahri, pour sa meilleure amie, pour savoir si son mec serait capable de la protéger. Ce n’était sans doute que des excuses mais, c’était suffisant à ses yeux. Puis ce n’était pas comme s’il allait se laisser faire non plus. Il allait se défendre, Nam Woo méritant sans aucun doute son poing dans la figure pour qu’il comprenne qu’il lui faudrait un peu plus de cran que ça. Pour qu’il arrête d’être le cabot qui aboie et qu’il devienne le chien fou qui mord comme lui.




Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité

Message  Sujet: Re: flirting with madness ft nam woo     Mer 16 Aoû 2017 - 21:12

flirting with madness
feat. bakh ah ren, my fist in your face to say hello
Il a essayé Nam, a fait de son mieux pour garder son sang froid tout ce temps, pour ne pas le retrouver plus tôt et lui faire payer ces messages. Pas par considération pour ce type évidemment, mais uniquement parce que sa Ahri le lui avait demandé. Alors il a fait des efforts, a concentré toute son énergie dans son self control pour ne pas lui tomber dessus au croisement d'un couloir, ou pire encore, au studio de danse. Être enfermé dans la même pièce qu'Ahren était pourtant pour lui la pire des choses, et son attention était tellement envahie par la rage qui ne le lâche pas depuis plusieurs semaines que son focus en danse en a souffert. Mais il résistait encore. Vis à vis du club de danse duquel il est vice-président et pour lequel il veut se montrer responsable, mais surtout vis à vis de sa petite amie. Ça ne lui ressemble pas pourtant, d'agir autrement que par sa propre volonté, au gosse avide d'indépendance et refusant de se plier aux envies des autres, si impulsif qu'il en est venu à quitter sa famille qui entravait trop ses propres décisions.


Alors évidemment il a du mal à contenir sa haine qui se lit sans doute trop facilement dans son regard, se détecte dans ses mouvements trop crispés lorsqu'il croise son reflet à lui dans le grand miroir de la salle. Mais même s'il ne peut le cacher, il parvient malgré tout à le contenir, ce qui relève déjà du miracle. Sauf que Nam il n'est pas patient, Nam c'est un sang chaud qui, même avec tous les efforts du monde, finit par craquer tôt ou tard. Et ce regard en coin, accompagné de ce sourire mauvais étaient clairement de trop ce jour là. Et cette provocation aussi subtile soit-elle aura réussi à le faire sortir de ses gonds, à ruiner toutes ses semaines d'efforts, à libérer cette rage qui bouillonnait. Seules les quelques bribes de self-control restantes le retiennent de le frapper immédiatement, mais Ahren s'applique à rendre la tache plus compliquée encore avec son sourire trop arrogant, et ses paroles qui le secouent tout entier. Et non, il n'a pas le droit de parler de sa femme, pas le droit de l'utiliser comme argument, comme arme contre lui. Pas le droit de parler de déception, de se servir d'elle comme bouclier.

Ça le met hors de lui, crispe tous ses muscles et détruit progressivement l'infime couche patience qui le sépare du premier coup. Sa mâchoire se serre, ses phalanges pressent plus ardemment la gorge qu'il tient en étau malgré cette main qui serre son poignet. Et c'est trop, trop d'un coup, trop d'accumulation, trop de haine, trop de tout. « Ta gueule ! » Parce que Nam il est loin d'être aussi intouchable qu'il ne le montre. Parce que Ahren il a su trouver son point faible et ne cesse d'appuyer dessus comme on appuierait sur une plaie suintante. Alors tant pis pour ses efforts, tant pis pour ce que Ahri pourrait dire. Nam n'a jamais été doué pour se contrôler, pour passer à autre chose, pour pardonner. Et Nam il libère son bras en tirant sèchement dessus, et son poing serré va cogner dans l'angle de cette mâchoire qu'il rêve d'exploser.



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité

Message  Sujet: Re: flirting with madness ft nam woo     Mar 29 Aoû 2017 - 14:57

flirting with madness
feat. li nam woo, my fist in your face to say hello
En vrai Nam Woo n’était pas un mauvais gars. Il le savait bien Ah Ren, il était pas un mauvais gars et le mécano ne le détestait pas. Pas vraiment. Il avait juste quelques détails qui allaient contre lui, quelques détails avec lesquels l’artiste jouait. Sa jalousie, sa possessivité, le fait qu’il ait le sang chaud. C’était facile avec le mec d’Ahri, facile de l’énerver, de jouer avec ses nerfs, de le forcer à réagir, à agir. C’était pas ce qu’il y avait de mieux à faire, sa meilleure amie lui avait déjà tapé plusieurs fois sur les doigts à cause de ça. Mais il pouvait pas s’en empêcher. Et il avait une logique tordue Ah Ren, des arguments qui l’étaient tout autant, des arguments qui ne valait pas grand chose, rien du tout même. Et sous couvert d’un ‘je le fais pour Ahri’ il se permettait tout. Sous couvert de ne pas vouloir n’importe qui pour la femme de sa vie, il dépassait les limites qu’il n’avait pas. Que ce soit de la psychologie inversée ou encore juste une vidéo pour l’énerver, il ne lésinait jamais en rien. Comme un félin jouant avec sa proie, il ne pouvait pas s’en empêcher. Il suffisait qu’il voit le danseur et il avait son sourire tordu sur les lèvres et des mauvais plans la tête. Impossible.

Alors ce n’était pas étonnant. Etonnant que Nam Woo s’énerve, parce qu’il savait l’artiste. Il savait que si lui ne détestait pas le plus jeune, l’inverse n’était pas la même. Il le détestait. Vraiment. Et il tentait de lui rappeler à chaque fois. Mais Ah Ren il s’en fichait, des gens qui le haïssaient, il y en avait plein, un de plus, un de moins … Puis vraiment il avait le sang chaud aussi, c’était un nerveux, alors les sourires vicieux, et les regards provocateurs, il pouvait pas s’en empêcher, juste pour voir Nam Woo s’énerver, perdre ses moyens. Comme maintenant. Comme maintenant alors qu’il le tenait contre le casier, sa main autour de son cou tandis qu’il le raillait. Il raillait comme si c’était lui qui maitrisait la situation, parce que c’était un genre de danse qu’il connaissait bien. Qu’il maîtrisait tout autant et dont il appréciait reprendre le contrôle à un moment ou un autre. Et dans un rire, il savait bien qu’il lui envoyait ses vérités au visage notamment via le fait qu’il se cachait derrière Ahri. Qu’on ne se mente pas, c’était la jeune femme qui dirigeait dans le couple et c’était simple pour Ah Ren de rappeler à Nam Woo qui n’était qu’un cabot peureux et rien d’un prédateur qu’il se prétendait. Tellement facile. Trop même que c’en était décevant.

Et même avec cette main qui serrait un peu plus sa gorge, il aurait les traces demain, d’autres à ajouter à sa collection, il ne pouvait que sourire un peu plus vicieusement, sa propre poigne se resserrant sur le poignet du garçon. « Ta gueule ! » Finalement, cette tension qu’il y avait entre eux cédait. Enfin. Et s’il le laissa se dégager de sa poigne, espérant au moins qu’il lui ait tordu le poignet dans l’histoire, Ah Ren eut à peine le temps de décaler son visage, le poing de Nam Woo s’échouant contre sa joue plutôt que contre sa mâchoire. Sauf que si la douleur irradiait les sens de l’artiste, sa jambe qui s’était repliée entre deux venait de taper assez violemment contre les côtes du danseur. Il avait décidé de se battre, sans étonnement aucun Ah Ren lui rendrait chacun de ses coups. Et le temps que Nam Woo se remette de celui aux côtes, c’était sans surprise que le mécano avait craché une gerbe de sang sur le côté, un sourire torve aux lèvres.

« Et c’est tout ? Un coup et plus rien ? Il faut que je te défonce les côtes pour que tu te défendes un peu plus ? » Et sans doute qu’il avait sa gueule de chien fou à ce moment là avec du sang au coin des lèvres et de la folie dans les yeux. Sans doute. Mais ce qu’il y avait de pire chez Ah Ren c’est qu’il savait aussi quoi dire pour taper psychologiquement aussi. « Si Ahri était pas une fille j’en viendrais à me demander si tu te fais pas prendre tous les soirs comme le soumis que t’es Li. Quoi que ... T'es peut-être le genre de mec qui aime se faire prendre par sa gonzesse. Pitoyable. »



Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Message  Sujet: Re: flirting with madness ft nam woo     

Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
flirting with madness ft nam woo
 Sujets similaires
-
» Madness [Libre]
» « Drunkenness is nothing but voluntary madness » || Lerena Evergreen
» Madness ; mon élixir de folie ♥
» † Queen Of Madness : Himiko †
» ''Zimbio TV Couples March Madness'' CLEXA **


Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers: