▲ up▼ down
Grab my hand ▬ ft. Bora



 
Viens donc te perdre sur notre roulette et finir la tête Roulette dans les Nuages !
Laisse le hasard dicter ton destin, tu finiras peut-être dans un ciel aussi bleu que l'océan.
(PAUSE) PAS D’ÉVENT POUR LE MOIS D’AOÛT !! profitez de vos dernières vacances : chill & rps, émerveillez-nous avec vos rps et vos évolutions !
TOUJOURS SUR HM ! es défis et la semaine à thème ont été renouvelé ! Grab my hand ▬ ft. Bora 359353108
DEUX GRANDES ANNONCES !!
Découvre les PROFESSEURS RÉFÉRENTS et viens fêter avec nous LES TROIS ANS D'HM !
HUNDRED MILES
hundred miles c'est un forum réel asiatique city/universitaire basé à Séouldeux réponses par mois minimum — Avatars occidentaux bienvenus ! — Taille des avatars 200*320pxUne semaine pour finir sa présentation — Pas de prise de tête, rien que du love. That's all folks ٩(^ᴗ^)۶
vote pour hm !
✿︎
16.08.19 ➝ 37ème MAJ qui marque également les 3 ans du forum ! Viens mater les news ici !
08.08.19 ➝HM fête ses 3 ans ! merci à tous pour cette belle aventure qui se poursuit !
16.07.19 ➝ C'est la 36ème MAJ, façon summer night festival pour HM! les feux d'artifice c'est par ici !
16.06.19 ➝ 35ème MAJ, HM is a jungle pour ce mois de juin ! les news c'est ici !
12.05.19 ➝ Oh my my my ! 34ème maj fleurie pour HM qui affiche quelques nouveautés printanières !
13.04.19 ➝ 33ème MAJ toute fruitée pour le retour des beaux jours ! viens découvrir les news juteuses !
09.03.19 ➝ on accueille la 32ème maj et son design azuré ! viens découvrir les nouveautés !
09.02.19 ➝ installation de la MAJ n.31, avec un codage tout neuf et plein de nouveautés !
09.01.19 ➝ 30ème MAJ de HM ! viens découvrir les nouveautés ICI
01.01.19 ➝ BONNE ANNÉE LES CHATS !! plein de bonheur à tous. ❤︎
08.08.16 ➝ ouverture de hm
han ja
park bo ra
han soo yun
yang noam
the avengers

 :: old memories :: Oubliettes, Never Forget :: RPs abandonnés
Partagez

 Grab my hand ▬ ft. Bora


Invité
Anonymous


Invité
Grab my hand ▬ ft. Bora Empty
(#) Sujet: Grab my hand ▬ ft. Bora   Grab my hand ▬ ft. Bora EmptyMar 16 Mai - 17:54
Grab my hand
ft. Park Bora



Le jus d’orange glissait le long de ma gorge, une boisson dont je ne savais me passer. Chaque matin, une routine à laquelle j’étais habitué et qui trouvait sa place dans une vie morne et planifiée. Je savais exactement ce que j’avais à faire, et peu importe combien je voulais m’absoudre de cet ennui, il revenait inlassablement vers moi. Alors j’avais la solution, je courrais, tous les matins sans exception, pour oublier, ne serait-ce qu’un peu cette solitude qui me pesait mais que j’aimais finalement.  Je chaussais mes baskets d’un geste rapide et efficace. Il était à peine 5h du matin, les rues étaient désertes et c’était, selon moi, le meilleur moment de la journée. Le soleil pointait timidement à l’horizon, l’air était frais et le silence accompagnait mes pas à mesure que je foulais le bitume de la capitale. J’aimais cette version de Séoul, celle qui dormait encore. Et même si j’avais grandi à Tokyo, l’agitation sud-coréenne ne ressemblait en rien à celle que j’avais connue. L’accent nippon me manquait, et courir à l’aube me permettait d’oublier tout ce qui était resté derrière moi, ce qui n’était finalement que le début chaotique d’une vie aussi fragile qu’instable, une santé friable que je mettais en jeu chaque fois que je décidais de repousser mes limites. J’arpentais les rues, écouteurs enfoncés dans les oreilles et regard évasif, mes yeux glissaient sur ce qui serait bientôt le théâtre des allées et venues des travailleurs, un ballet en noir et blanc sur fond de gratte-ciels. Je m’arrêtais quelques minutes, juste le temps d’attraper la bouteille d’eau que j’avais glissé dans mon sac à dos. J’expirais avec difficulté, sentant la fatigue me gagner alors que je tirais sur les quelques forces qui me restaient pour faire marche arrière, retourner sur mes pas et regagner cette demeure qui m’imposait un rythme lent. À l’heure où les rues devaient encore être vierges de toute vie, une présence attira pourtant mon attention. Une jeune femme. Elle semblait perdue, les cheveux en bataille, le regard fuyant, j’estimais qu’elle revenait d’une soirée plutôt arrosée. Mais quelque chose n’allait pas. Son attitude était loin de ressembler à celle d’une jeune femme encore ivre d’une nuit de fête, ses iris assombris par la fatigue semblaient en alerte sans même réussir à se poser sur un point fixe. Elle se contentait de scanner la rue comme une folle, à la recherche de quoi ? Je l’observais quelques minutes alors qu’elle regardait sans voir, qu’elle semblait avancer sans avoir de destination. Je n’étais pas de ces personne aptes à se mêler des affaires des autres, je ne m’impliquais que rarement et bien souvent en dernier recourt, mais je ne sais ce qu’il m’a pris, je suis allé vers elle. Je n’ai pas forcé la rencontre, je me contentais de l’observer de loin jusqu’à ce que je ne la vois choir, laissant ses forces l’abandonner au point de ne plus pouvoir supporter son propre poids. J’avançais prudemment pour finalement m’arrêter à son côté. « Est-ce que tout va bien ? » Les mots résonnaient de manière ridicule sur mes lèvres, je n’avais jamais cherché à apporter mon aide, bien au contraire, je préférais fuir et ignorer. Néanmoins, je ne pouvais plus passer à côté d’elle, pas alors que son état reflétait clairement une nuit de cauchemar. Je n’avais aucune idée de ce qui avait pu lui arriver, mais je ne pouvais fermer les yeux sur sa détresse. Tendant une main amicale, j’espérais simplement qu’elle ne se laisse pas envahir par la peur, celle qui luisait dans ses iris. « Est-ce que je peux vous aider ? Vous êtes perdue ? » J'aurais presque pu rire de cette sollicitude qui m'étais d'ordinaire étrangère, mais je venais de lui proposer mon aide, je ne pouvais revenir en arrière.


Park Bo Ra


Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t178-park-bo-ra-boraday
‹ 365 SO FRESH ☽ MELTED PRESIDENT ›
AGE : 21
AVATAR : Bae Su Ji (Suzy - Miss A) aka petit boudin perfection T'es moche :)
POINTS : 79


NOUS A REJOINT LE : 05/08/2016


MESSAGES : 8407


Grab my hand ▬ ft. Bora Empty
(#) Sujet: Re: Grab my hand ▬ ft. Bora   Grab my hand ▬ ft. Bora EmptyJeu 18 Mai - 1:16
Grab my hand
FEAT KUDO SHINOBU
Elle sait pas où elle est. Elle sait pas d’où elle vient. Elle sait encore moins où elle va. C’est juste une ombre qui chemine à la lumière grise de l’aube. Une silhouette auréolée de cheveux sombres et défaits, les traits plus émaciés qu’à l’ordinaire. Bora se traine sous la lumière du levant, les yeux par terre. Elle n’y voit pas vraiment clair de toute façon, sa vue est brouillée, et la rue est vide. A part quelques joggeurs qui font autant d’effort pour l’ignorer qu’elle pour se soustraire à leurs regards. Quand elle y repense, la jeune fille a toujours détesté les gens qui courrent de bon matin. Ils sont cette arrogance de croire que le monde leur appartient. Du moins, c’est ce qu’elle se disait lorsqu’elle trainait au parc pendant l’hiver. Ça semble loin tout ça. Le parc, ça fait longtemps qu’elle n’y est pas allée. C’est là qu’elle a rencontré Inseong, elle s’en rappelle bien. C’est lui qu’elle voudrait voir maintenant, c’est le seul à qui elle peut penser. Elle ne peut simplement pas l’appeler. Encore moins aller le trouver. Il devrait pas la voir comme ça, c’est ce qu’elle se dit. Et surtout elle peut pas lui expliquer. Qu’est-ce qu’il dirait s’il savait ce qu’elle a fait. Elle a honte Bora, tellement honte. Elle a l’air d’une fille ivre, ivre morte en fait. Le genre de débauchée que personne n’a envie d’aider. Et elle veut pas qu’on l’aide. La vérité c’est qu’elle n’a rien bu, pas une goutte. L’obstinée avait l’impression douloureuse de se réveiller d’un long cauchemar. Un cauchemar qui avait marqué son corps de rougeurs et d’ecchymoses, salé ses joues de larmes. La Melted cherche ses forces à chaque pas pour avancer, sans savoir où aller. Elle ne veut pas rentrer au dortoir, faudrait pas qu’on la voit comme ça. Elle a une figure atroce, des yeux cernés de violent les lèvres bouffées et éclatées. Est-ce qu’on l’a frappé ? Ou alors les a-t-elle mordues si fort au point de se blesser ? Bora ne se souvient de rien, du moins pas lorsqu’elle fait l’effort d’y repenser. Les images battent dans son esprit à intervalles désordonnés, dans un enchevêtrement teinté de terreur. Elle lève les yeux, elle ne sait pas où elle est, et son cœur sombre dans l’affolement.

Ses genoux touchent l’asphalte sans douceur, et pourtant elle ne ressent pas les écorchures. Elle se laisse juste choir là, comme s’il n’y avait pas d’autre solution. Comme si avancer ne servait à rien. Elle ne sait pas ce qu’elle cherche à fuir au juste. Y a personne pour la suivre, juste la rue silencieuse et les foulées régulières d’un joggeur un peu plus loin. Il n’est pas derrière elle. En fait, Bora a même l’impression qu’il l’a laissé partir. Pourquoi ? Est-ce que ça fait partie de son jeu mesquin ? Elle a peur tout à coup. La brune est perdue, paniquée. Elle sursaute quand on s’approche d’elle. Elle lève pas la tête, mais elle a conscience qu’il y a quelqu’un au-dessus d’elle. Son cœur se serre un peu. Bora voudrait appeler à l’aide, comme persuadée qu’il est revenu, qu’il l’a laissé espérer pour mieux la déchirer à nouveau. Il n’y a personne à interpeller pourtant, et de toute façon, ça fait longtemps que sa voix est brisée. On lui demande si elle va bien, Bora secoue juste la tête, se ramasse un peu plus sur elle-même. « Laisse-moi j’t’en supplie. » Elle gémit presque, obstinée à ne pas lever la tête. « Laisse-moi tranquille, j’me tairais mais laisse-moi. » C’est pas son genre de supplier, même si elle a l’air faible comme ça. Bora elle est têtue, c’est une cabocharde, elle ne se laisse pas effrayer. Et lui, il a réussi. Il a réussi à la faire pleurer. La jeune fille attend un mot de plus, un geste peut-être. Des doigts pour saisir son poignet, pour la relever brusquement. Mais rien ne vient, si ce n’est une main longue qui apparait devant elle. L’étudiante lève les yeux vers l’homme qui se tient devant elle. Ce n’est pas celui qu’elle attendait, mais elle n’en a pas moins peur. Elle ne le connait pas. « Laissez-moi. » Répète-t-elle encore en poussant sur ses bras pour se lever, sans y parvenir. Elle titube et retombe aussitôt, à genoux et vulnérable, comme cette nuit, et le jour d’avant. C’est sans doute le plus terrifiant dans l’histoire. Se sentir misérable à ce point.









 

god helps anyone who
disrespected the queen


han ja ruining my life through years:
 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» I knew the pathway like the back of my hand . Le 24/12 à 14h
» Il n'y a pas que les orks !!!!
» Hugh The Hand
» Golden — red right hand
» Sometimes you must grab life by the balls (Heather)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: old memories :: Oubliettes, Never Forget :: RPs abandonnés
Sauter vers: