1234
bottom of a pool, hanbin

i
HUNDRED MILES 2022 © L'ensemble du forum et de son contenu est la propriété de kernel, fayrell, nuits polaires et celestial wonders et/ou des membres initiateurs. Bannière par NUITS POLAIRES et codage réalisé par CELESTIAL WONDERS. Toute copie totale ou partielle est interdite sans accord préalable. merci de respecter notre travail ❤︎



 
⊱ hundred miles c'est un forum réel asiatique city/universitaire basé à Séoulune réponse par mois minimum — Avatars occidentaux bienvenus ! — Taille des avatars 200*320pxUne semaine pour finir sa présentation — Pas de prise de tête, rien que du love. That's all folks ٩(^ᴗ^)۶
-23%
Le deal à ne pas rater :
TV 75″ Xiaomi Mi TV Q1 – QLED, 4K UHD à 929€ (Via ODR)
929 € 1199 €
Voir le deal

 :: seoul :: Gangnam :: Résidences
Partagez

 bottom of a pool, hanbin


kim katie
Voir le profil de l'utilisateur
byeoljali ≈ when the night comes i break into stars
UNE P'TITE PHOTO ? : bottom of a pool, hanbin B5fa5d037db56a3a094518c95ddcc5e4
AVATAR : seo soojin
POINTS : 0
MESSAGES : 193
NOUS A REJOINT LE : 22/01/2021
bottom of a pool, hanbin Empty
(#) Sujet: bottom of a pool, hanbin   bottom of a pool, hanbin EmptySam 30 Avr - 0:52

CONTENT WARNING :: ce rp est à sujet d'aborder le topic suivant :: violences physique

bottom of a pool


outfit : https://lh3.googleusercontent.com/7E_eKMFQqW4RoKJKkYit97nRnGp46zUIwkdsLkmkPFVqG7k5spTHYi9AKhR-XMChF_IYnJxj9-j4NkPzEHRZP5jaXjm8jMqu2A=w1600-nu-rj-l80-e365

depuis leurs retour de voyage, c’était devenu plus simple de faire une semaine chez l’un et une semaine chez l’autre car, sans même s’en rendre compte au départ, l’insomnie et la peur de voir rowon débarquer ne la quittait qu’en la présence de han. de nombreuses fois elle s’était réveillée en sursaut, cris de cauchemars si réels qu’elle se disait que si elle était seule il serait capable de telles choses. ne lui avait-il pas dit par messages à quel point il était en colère ? les messages sur son répondeur quant à eux montant en crescendo ne lui donnaient aucunement envie de le revoir. alors aujourd’hui elle attendait patiemment qu’il revienne avec velvet avant qu’ils ne puissent sortir se promener, velvet dans le sac qu’elle avait acheté spécialement pour. il ne devrait pas tarder. il ne devrait plus tarder non ?

c’était ce qu’elle s’était dit en entendant la sonnerie de la porte. elle n’avait même pas regardé, s’était pressé à marcher d’un pas pressé et à la deuxième sonnerie avait simplement lancé ;


katie — “j’arriiiive, j’arrive”  elle ouvre aveuglément la porte et rajoute en levant la tête vers la personne qu’elle pensait être han “t’es franchement gonflé de sonner comme ça, je t’attendais depuis…-”


ce n’est pas lui. ce n’est pas lui c’est rowon. c’est rowon qui la regarde sans nul doute d’une colère qu’elle n’arrive pas à mesurer. évidemment que ce n’est pas han, han connait le code, il ne se serait jamais embêté à sonner à moins d’avoir les bras chargés. c’était presque évident…mais elle était tellement impatiente de lui montrer le sac, et d’enfin pouvoir faire sortir velvet…

rowon — “tu m’attendais katie ?”

ce n’est pas lui, elle se répète, tout comme elle se répète que c’est juste un affreux cauchemar comme elle en avait malencontreusement rencontré dans ce qu’elle pensait être des rêves… mais pourquoi elle a l’impression que cette impression sèche est trop réelle. les lèvres entrouvertes, elle le regarde faire un pas vers elle et elle recule presque automatiquement.

rowon — “tu m’attendais. c’est marrant ça” il dit en claquant la porte de son pied derrière lui “t’as une drôle de façon de m’attendre” il dit en regardant autour de lui avant de poser les yeux sur deux valises “est-ce que tu as la moindre idée de la façon dont j’ai été humilié alors que t’es partie avec un autre homme ?” il dit alors que son pied frappe violemment les valises “t’es vraiment trop conne…” il siffle “peut être que t’as aucun honneur mais le mien ? est-ce que t’as au moins la moindre idée de ce que les gens vont pouvoir penser ?”

il ne parle pas comme d’habitude, ce n’est plus ce doux langage soutenu qu’elle a pu connaître. il l’insulte et il ne l’avait jamais fait auparavant. la jeune femme n’arrive pas à prononcer le moindre mot. même pour un cauchemar c’est bien trop réel. et c’est là à ce moment précis, quand il la frappe pour la première fois qu’elle réalise que ce n’est pas un simple cauchemar. elle tombe et tente de se relever mais il la tire par les cheveux jusqu’au salon, ignorant les cris de la concernée.

rowon — “quand j’ai vu que tu étais rentrée depuis des jours, presque une semaine et que tu n’es jamais venue demander pardon” il donne un coup de pied direct dans sa cuisse gauche alors qu’un semblant de rire amer s’échappe de ses lèvres “je me suis dit que je devais te donner une leçon” il dit en frappant cette fois ci au niveau de son estomac “pourquoi ? pourquoi elle ne vient pas me supplier de lui pardonner ? pourquoi ?” il dit en frappant à nouveau, n’ayant pas prit soin de retirer ses chaussures “cette pute… je vais devoir la tuer de mes propres mains ?”

katie — “r-rowon je t’e.. je t’en supplie ne…-”

rowon — “boucles là” il souffle en enlevant sa veste pour la lancer sur le canapé nonchalamment. il passe au dessus d’elle de tout son poids et passe sa main sur la joue de la jeune femme  “tu m’as brisé le coeur, c’est juste si je te brises en retour…-” cette caresse se transforme en un poing qui s’écrase sur une partie de son visage. “tu penses que cet abruti voudra encore de toi après que mes mains soient passées sur toi ? tu crois que quelqu’un d’autre voudra encore de toi après que tu sois défigurée ?”

il frappe encore et encore. et les petites mains de katie tentent de l’arrêter. elle crie mais les murs retiennent le bruit dans l’espace. qu’elle triste invention elle se dit maintenant. en tentant de se protéger le visage, elle sent ses poings frapper au niveau de ses bras, son ventre à nouveau. et elle se dit que c’est ça, ça se termine comme ça. même si elle se débat c’est la même chose elle a l’impression. même si elle tente de lui échapper, elle sent son pied s’écraser au niveau d’un de ses mollets avant qu’il ne la force à se retourner. puis le bruit d’un briquet, et l’odeur d’une cigarette, alors qu’elle ignorait jusque-là qu'il fumait. c’est ça c’est comme ça que ça se termine, le coeur battant si fort qu’elle se demande si le bruit du code se tapant sur la porte est une illusion ou pas. elle voit juste les intentions de rowon avec cette cigarette.


Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: seoul :: Gangnam :: Résidences
Sauter vers: