▲ up▼ down
1234
Ghost me once, shame on you [Ryu]



 

news MAJ des océans, allons chercher l'Atlantide
:. LIRE L'ANNONCE


ROCK PAPER SCISSORS Tu kiffes le hasard ? Viens gagner (ou perdre) des points au jeu du shifumi !
:. PIERRE PAPIER CISEAUX
// tente ta chance
:. À LA FOIRE AUX CHIFFRES

classements les résultats de la compétition endiablée, santé
:. LES TROIS GRANDS CLASSEMENTS


INFOS des petites précisions ont été apportées
>> aux quêtes
& >> l'activité rp

Le Corbeau plus présent que jamais, prends garde à tes secrets
:. SON INSTA
& SON ANTRE SUPRÊME

SOIRÉES JEUX nous; on est chauds bouillants pour vous organiser des soirées de dinguos ♥️
:. ORGANISATION SOIRÉES & JEUX

RENTREE une année se termine, quand une nouvelle commence ! viens nous dire ce que tu deviens, sur le
dossier de passage

Contexte
Seoul Coeur battant du pays du matin calme, cité aux envies furieuses et aux ennuis décadents. Dans cette ruche d’acier, on se débat, on s’applique éperdument à vivre malgré la nuée d’âmes qui nous entourent. Dans cet univers frénétique, les influences sont multiples, et c'est un tumulte sans fin qui agite les esprits et les corps. Trônant au sommet de cette cité luminescente, les plus grands conglomérats coréens se livrent une lutte mortifère, tandis qu'à leurs pieds, les mortels oscillent entre paix et discordes. Depuis près de soixante-dix ans, les sociétés divisent autant qu'elles rassemblent, semant troubles et espoirs dans leur sillage. On les plébiscite, on les méprise, on les rejette, on les envie, mais en aucun cas elles indiffèrent. Comment ignorer ce microcosme vertigineux, où chacun est acteur d'une guerre qui ne les concernent sans doute pas. Les uns poursuivent leurs aspirations, les autres se résignent à vivre en pions. Les plus impétueux prétendent pouvoir éviter cette inévitable dépendance, mais pour la majorité, impossible de vivre sans se référer à ces grandes unités. Irrémédiablement attirés vers leurs semblables, la population se voit divisée, fractionnée en sociétés mouvantes, envahissantes, unificatrices. Les plus riches s'en pâment tout en craignant le précipice qui les guette peut-être, les plus pauvres s'en irritent mais s'affament à espérer l'envol promis. Tous ne cherchent au fond, que la prospérité et l'exaltation d'une vie un peu moins monotone
Nouveautés  Avril 2021

classement comme tous les mois : les trois grands classements sont affichés ! découvre si ton personnage ou ton groupe est sur la liste.

Rentrée à la SNU avril marque aussi le début d'une nouvelle année, il est temps de songer à l'avenir de ton personnage juste ici !

Bulletin spécial c’est un véritable déluge qui s’abat sur séoul ! découvre sans plus tarder ce que la météo annonce sur la situation des prochains jours. pluies record sur séoul.

Chiffre porte-bonheur un nouveau jeu fait son apparition, confie ton destin au hasard, si tu oses ! foire aux chiffres

roulette viens tester ta chance à la roulette des abysses

news MAJ des océans, allons chercher l'Atlantide
:. LIRE L'ANNONCE


ROCK PAPER SCISSORS Tu kiffes le hasard ? Viens gagner (ou perdre) des points au jeu du shifumi !
:. PIERRE PAPIER CISEAUX
// tente ta chance
:. À LA FOIRE AUX CHIFFRES

classements les résultats de la compétition endiablée, santé
:. LES TROIS GRANDS CLASSEMENTS


INFOS des petites précisions ont été apportées
>> aux quêtes
& >> l'activité rp

Le Corbeau plus présent que jamais, prends garde à tes secrets
:. SON INSTA
& SON ANTRE SUPRÊME

SOIRÉES JEUX nous; on est chauds bouillants pour vous organiser des soirées de dinguos ♥️
:. ORGANISATION SOIRÉES & JEUX

RENTREE une année se termine, quand une nouvelle commence ! viens nous dire ce que tu deviens, sur le
dossier de passage

Le Deal du moment : -25%
Promo sur APPLE Airpods 2 avec boitier de charge
Voir le deal
135 €

Partagez

 Ghost me once, shame on you [Ryu]


 :: seoul national university :: Ville Campus :: Quartier ÉtudiantAller à la page : 1, 2  Suivant
Min Jae
Voir le profil de l'utilisateur
geulimja ≈ better a monster than an arrogant god
UNE P'TITE PHOTO ? :  ⊱ Ghost me once, shame on you [Ryu] Z0wm
AVATAR :  ⊱ Dylan Wang
POINTS :  ⊱ 189
MESSAGES :  ⊱ 235
NOUS A REJOINT LE :  ⊱ 16/10/2020
Ghost me once, shame on you [Ryu] Empty
(#) Sujet: Ghost me once, shame on you [Ryu]   Ghost me once, shame on you [Ryu] EmptyLun 8 Mar - 21:46
Ghost me once, shame on you Ryuku & JaeJe soupirai, posé contre un mur à observer les gens. Enfin. Les couples précisément. Je les enviais et je les détestais aussi en même temps. Ils étaient là à batifoler tranquille, à se tenir la main, à rire, voir même à s'embrasser alors que moi, j'étais là, comme un con, tout seul. Pas de copain. Pas de nouvelles, pas de messages. Parce que oui, j'avais enfin décidé d'investir dans un téléphone, rien d'extravagant hein et un forfait rikiki mais, suffisant pour me permettre d'échanger à ma guise avec Ryu. Enfin, ça c'était l'idée de base...

La vérité c'est que depuis notre premier rendez vous, j'avais nourri l'espoir que peut être, l'inspecteur pouvait partager mes sentiments. Après tout, nous avions passé un moment extraordinaire, il avait officialisé notre relation et on avait passé le nouvel an tout le deux de façon très romantique. Bref, il avait été au petit soin avec moi et j'avais cru plus d'une fois mourir de bonheur tellement j'étais bien et heureux. Cependant, ça avait basculé plus vite que je ne l'aurai cru. Le boulot. Enfin c'est ce que Ryu m'avait dis et en toute honnêteté je n'avais pas douté de sa bonne foi mais...plus ça allait et moins on se voyait, il arrivait même des moments ou il ne me répondait pas pendant plus d'une journée entière à mes messages...

Là on était arrivé à un point ou ça faisait presque trois mois qu'on ne s'était pas vu quoi. Trois mois interminables. Je ne l'avouerai devant personne mais j'avais dû chouiner une ou deux fois -voir bien plus...- de ce silence radio et de cette absence...Ok il avait du boulot mais de là à ne pas m'écrire ? Du coup, forcément, j'avais fini par me dire que le vrai problème ce n'était pas le boulot : c'était moi. J'avais finalement raison, il s'était rendu compte que je n'étais pas très intéressant et il ne savait juste pas comment me le dire, préférant laisser mourir notre "relation" toute seule...c'est pas grave et ce n'est pas parce que j'y repensai que ça me donnait les yeux humides, non non !

"Jae" M'interpella une voix étrangement familière...mais clairement pas celle que je voulais entendre à cet instant.

Je levai les yeux vers le garçon : mon ex. Bon. Super. J'étais certainement en train de vivre une séparation silencieuse et douloureuse à distance et je me retrouvai nez à nez avec le dernier mec qui m'avait largué youpi. Le destin avait parfois un drôle d'humour...et Ryu ne m'en manquait que plus à cet instant ! Mon ex se posa contre le mur à côté de moi. Mais genre juste à côté, son bras contre le mien, avant de se tourner vers moi pour attraper mon menton. On faisait la même taille tout les deux mais il était mon ainé de quatre ans. J'avais totalement craqué sur lui l'an dernier, on avait passé quelques mois ensembles avant qu'il me largue pour de "plus verts pâturages".

"Toujours aussi mignon quand tu boudes" Me taquine-t-il. Je ne peux m'empêcher de rougir légèrement en repoussant sa main.
"Sunbae..." Il était toujours aussi beau ce connard d'infidèle ! Mais toujours bien moins beaucoup que mon inspecteur ! Enfin "mon"...c'était vite dis puisque de son côté si ça se trouve on était plus ensemble. Je n'avais même pas osé aller frapper à sa porte tellement j'avais eu peur de le trouver avec quelqu'un d'autre ou quoi...mon coeur criait déjà suffisamment à l'agoni comme ça. "...je ne boude pas" Me justifiai-je en faisant la moue. Bien sur que je boudais mais son avis je m'en foutais hein. "Qu'est ce que tu veux au juste ?" Parce qu'il voulait forcément un truc hein, il ne m'avait pas calculé depuis notre rupture !
"Toi" Fit-il en se rapprochant de nouveau, me faisant rougir à l'instinct, me sentant pris au piège.
"Pff...ne dis pas n'impor-rte quoi" Je bégayai maintenant : formidable. Je préférai fuir son regard inquisiteur qui me mettait mal à l'aise.
© 2981 12289 0
Renjou Ryuku
Voir le profil de l'utilisateur
hwaryeo ≈ just trust myself
UNE P'TITE PHOTO ? :  ⊱ Ghost me once, shame on you [Ryu] 9ae5191178262a5c1b59fef4790c38c0
AVATAR :  ⊱ Yamapi
POINTS :  ⊱ 220
MESSAGES :  ⊱ 297
NOUS A REJOINT LE :  ⊱ 10/11/2020
AGE :  ⊱ 32
Ghost me once, shame on you [Ryu] Empty
(#) Sujet: Re: Ghost me once, shame on you [Ryu]   Ghost me once, shame on you [Ryu] EmptyLun 8 Mar - 22:11
Ghost me once, shame on you Ryuku & JaeÊtre flic, c’est pas tous les jours facile et je plaisante pas. Enfin vous allez me dire que j’ai pas à me plaindre puisque j’ai choisi ce métier. Ah mais j’ai quand même bien le droit de me plaindre de temps en temps non? Quasiment trois mois que je ne suis pas rentré chez moi! TROIS MOIS! Tout ça parce que j’étais en mission d’infiltration pour démanteler un réseau de drogue. Autant vous dire que c’est pas de tout repos ce genre de mission mais bon vu mon passif avec la drogue, j’admets avoir tendance à me donner à fond dans ce genre de mission. Parce que je suis bien placé pour savoir à quel point cette merde est nocive et si on peut réussir à foutre derrière les barreaux un des gros bras, ce n’est pas plus mal. Le soucis c’est que comme j’étais en mission d’infiltration ben forcément, je n’ai pas vraiment pu donner de nouvelles à Jae. Et le connaissant, je suis pratiquement sûr qu’il se fait des idées depuis plusieurs semaines parce que je n’ai pas pu lui répondre. Il doit sûrement penser que je me suis trompé et que je n’ose pas rompre de vive voix avec lui. Sauf qu’il me connaît mal, jamais je n’irais disparaître sans rien dire au lieu de rompre, de une et de deux, je ne l’ai pas oublié et je ne compte pas non plus rompre avec lui même si j’avoue que j’ai encore du mal avec cette différence d’âge et aussi ses petites activités illégales mais ce n’est pas pour ça que j’irais rompre. Je l’ai déjà admis que j’étais attaché à lui.

C’est pourquoi, après trois long mois d’infiltration, la mission a été une réussite malgré que ça ne s’est pas déroulé sans accrocs. J’ai donc enfin pu retrouver mon chez moi et une fois reposé après une bonne douche, je prends la direction de l’université. Je pourrais lui envoyer un message mais je préfère lui faire la surprise. En espérant qu’il n’aille pas me frapper ou je ne sais quoi parce que je n’ai pas donné de nouvelles. Je lui ai dis que j’allais être pas mal occupé par le boulot en plus, je ne pouvais pas donner plus de détails vu que c’était classé secret. Forcément, il fallait le moins de monde possible au courant. Mais bon, je commence à le connaître du coup je me doute qu’il doit déjà être entrain de penser que c’est fini entre nous. Ca ne va pas être de tout repos avec lui, je le sens! Me voilà donc en route vers la fac. J’arrive sur le campus et je commence à observer les gens dans l’espoir de l’apercevoir. Ce qui ne tarde pas à arriver, sauf qu’il n’est pas seul et l’autre mec semble un peu trop proche lui. Ok, je dois bien l’admettre, cette scène ne me plaît guère. Oui bon d’accord, je suis jaloux, ça vous va? Autant dire que je ne perds pas de temps avant de les rejoindre, écartant sans aucune douceur l’autre gars de MON Jae. Non mais oh!

-C’est mal de draguer quelqu’un qui est déjà pris tu sais?

Comment ça il est pas censé le savoir? Je m’en tape, tu demandes avant de draguer non? Bon ok, je m’emporte un peu, juste un peu! J’attrape la main de Jae pour l’éloigner un peu plus de l’autre mec.

-Jae est déjà pris, alors va draguer ailleurs, compris?

Au moins le message est clair non? Et Jae alors! Il aurait pas le repousser ce mec? Qu’il pense que j’ai “fui” passe encore mais quand même! Je n’y peux rien moi si je bosse hein. Flic c’est pas le genre de métier où tu reste assis le cul sur une chaise, peu importe l’opinion là dessus, il devrait pourtant le savoir!

© 2981 12289 0
Min Jae
Voir le profil de l'utilisateur
geulimja ≈ better a monster than an arrogant god
UNE P'TITE PHOTO ? :  ⊱ Ghost me once, shame on you [Ryu] Z0wm
AVATAR :  ⊱ Dylan Wang
POINTS :  ⊱ 189
MESSAGES :  ⊱ 235
NOUS A REJOINT LE :  ⊱ 16/10/2020
Ghost me once, shame on you [Ryu] Empty
(#) Sujet: Re: Ghost me once, shame on you [Ryu]   Ghost me once, shame on you [Ryu] EmptyLun 8 Mar - 22:46
Ghost me once, shame on you Ryuku & JaeJ'avais beau ne pas en avoir l'air, en amour j'étais un vrai coeur d'artichaut et je me laissai facilement embobiner par les autres. Mon ex par exemple, je l'avais rencontré à une soirée entre membres du même département universitaire et il avait juste eu à me flatter et à utiliser son sourire freedent à la con pour que je tombe raide de lui. Mais au final j'avais appris qu'il m'avait trompé plusieurs fois et il m'avait finalement plaqué pour un autre mec. Autant vous dire que j'avais ramassé mon coeur à la petite cuillère. Je l'avais oublié depuis longtemps maintenant hein, surtout que j'étais totalement et éperdument amoureux de Ryu mais je devais bien avouer que son sourire faisait encore des ravages vis à vis des souvenirs que qu'on avait partagé.

Du coup, je me sentais totalement embarrassé qu'il vienne si ouvertement me draguer : mais c'était sa technique, après tout, il me connaissait suffisamment pour savoir que j'étais peu à l'aise avec ce genre de chose. Mais à vrai dire je n'eus pas vraiment le temps de répondre que mon ex se fit presque éjecter en deux temps trois mouvements. Mes pupilles s'arrondirent de stupeur en reconnaissant instinctivement la voix -passablement agacée- de Ryu. Cette voix que j'avais eu envie d'entendre depuis des semaines et des semaines.

J'ouvre la bouche mais l'inspecteur m'attrape par la main pour m'éloigner de mon ex -qui n'a toujours pas compris ce qui arrivait- lui réaffirmant une nouvelle fois que j'étais déjà pris. Mon coeur était gonflé à bloc de joie et j'avais déjà envie de lui sauter au cou pour l'embrasser mais d'un autre côté je ne pouvais ignorer le sentiment que je ressentais aussi : de la colère. Je reprend ma main, me dégageant de l'étreinte du nippon.

"Tu te souviens que j'existe maintenant ?" Ne pu-je m'empêcher de lâcher, accusateur.

Merde. Il ne fallait pas que je le regarde, j'allais me faire embobiner ! Parce que putain il m'avait manqué et le voir c'était tout ce que j'attendais depuis des mois ! Je fis mine de marcher pour me donner une certaine contenance.

"Tu fais genre tu viens marquer ton territoire alors que c'est juste ta fierté qui en prend un coup" Bah oui parce que j'étais désirable aux yeux des autres et que ça ne devait pas lui plaire, même s'il ne voulait plus de moi. J'avais envie de le toucher, je sentais encore la brûlure de ses doigts autour de mon poignet mais j'en voulais plus...Il m'avait tellement manqué ! "De toute façon je ne veux plus de toi" Faux. Mais je ne voulais pas l'entendre me dire qu'il rompait officiellement avec moi, je ne le supporterai pas. C'était plus facile si c'est moi qui mettait fin à son calvaire...même si ça me donnait les yeux humides encore une fois : sûrement les allergies ! "J'ai un nouveau copain et il m'aime et il me traite bien alors tu n'as pas à te sentir obligé de venir sauver ton honneur" Faux faux et archi faux. Ma voix c'était d'ailleurs un peu cassée et je ne le regardai pas, marchant toujours devant lui, c'était plus facile comme ça. Je lui évitai de prendre cette décision, voilà. C'était ça, la force de mon amour pour lui, lui rendre sa liberté s'il ne voulait plus de moi.
© 2981 12289 0
Renjou Ryuku
Voir le profil de l'utilisateur
hwaryeo ≈ just trust myself
UNE P'TITE PHOTO ? :  ⊱ Ghost me once, shame on you [Ryu] 9ae5191178262a5c1b59fef4790c38c0
AVATAR :  ⊱ Yamapi
POINTS :  ⊱ 220
MESSAGES :  ⊱ 297
NOUS A REJOINT LE :  ⊱ 10/11/2020
AGE :  ⊱ 32
Ghost me once, shame on you [Ryu] Empty
(#) Sujet: Re: Ghost me once, shame on you [Ryu]   Ghost me once, shame on you [Ryu] EmptyLun 8 Mar - 23:19
Ghost me once, shame on you Ryuku & JaeJe vous avais dis que j’allais galéré avec lui non? Ben j’avais frappé dans le mille! Monsieur s’éloigne, visiblement en colère. Je ne peux m’empêcher de soupirer en le voyant agir comme un gamin. Ok, il n’a que vingt ans mais sérieusement, il pourrait arrêter de douter dès que je ne réponds pas. Merde qu’est-ce que j’y peux si je bosse moi? Il faut bien que je gagne ma vie! Et le voilà à me sortir connerie sur connerie. Ma fierté qui en prend un coup? Ah parce qu’il a cru que je serais venu ici exprès si je ne voulais plus de lui? Alors que j’ai passé trois putains de mois loin de chez moi, à devoir faire gaffe à pas me faire griller, à quasiment risquer ma peau! Croyez moi d’habitude la première chose que je fais en rentrant d’une telle mission, c’est me poser sur mon lit et ne plus le quitter pendant plusieurs jours! Mais non, là je suis venu exprès pour le voir et lui me sort toutes ces conneries. Qu’il manque de confiance en soi, je veux bien mais il y a des limites. Il essaie de faire quoi là, en me sortant qu’il a un nouveau mec alors que c’est évident qu’il ment. Ok c’est bon, y en a marre là. Je le rattrape, l’attrape par le bras avant de le plaquer contre le premier truc que je trouve, autrement dit un mur.

-Bordel tu veux bien me laisser parler oui?

Sérieusement, qu’il m’en veuille, ok je peux comprendre mais il pourrait au moins me laisser parler au lieu de se faire des films comme ça.

-Comment tu peux me sortir ça sérieusement! Bien sûr que je me souviens que tu existes, je ne serais pas là si ce n’était pas pour te voir!

Respire Ryu, respire. Faut que je me calme, j’ai eu assez d’émotions lors de cette mission. J’aimerais bien un peu de détente pour changer. Je ne peux m’empêcher de soupirer, jurant en japonais, une habitude que j’ai gardé même après des années loin de mon pays natal.

-Jae, je t’ai dis que je serais très occupé ces derniers mois. Je t’ai prévenu non? Je suis flic, je te rappelle, ce genre de chose ça peut arriver à tout moment. J’étais en mission d’infiltration, je ne pouvais pas te répondre au risque de me faire griller.

Sérieux, moi qui espérait que ça serait facile, cet idiot s’est monté la tête tout seul et me voilà obligé de tout lui expliquer. Je dois bien admettre que je suis un peu déçu, qu’il m’en veuille, je peux comprendre mais qu’il puisse penser que je pourrais agir d’une façon aussi minable… non, vraiment, je suis déçu.

-Je n’ai jamais rompu avec toi et je ne compte pas le faire. Je te l’ai déjà dit non? Je tiens à toi, sinon je n’aurais pas accepté qu’on sorte ensemble. Ai un peu confiance en moi! Que tu n’ai pas confiance en toi, passe encore mais je t’ai déjà dit que je ne dis pas ce genre de chose à la légère!

C’est vrai quoi. Mais qu’en plus il ait pu penser que j’agirais d’une façon aussi minable, ça me blesse un peu, je dois bien l’admettre.

-Si tu veux tout savoir, je viens à peine de rentrer, j’ai juste pris le temps de me poser et me doucher avant de venir te voir. Moi aussi j’aurais aimé que ça dure moins longtemps pour pouvoir te voir mais ce genre de mission on ne sait jamais combien de temps ça va durer ni si tout va se passer comme prévu! Ce n’est pas parce que je ne pouvais pas te répondre que je n’ai pas pensé à toi. Au contraire, je n’ai pas arrêté de penser à toi!

Honnêtement, ça faisait des années que ça ne m’était pas arrivé, de ressentir ça pour quelqu’un et encore, je ne suis pas sûr que c’était aussi “fort”. Mais de voir qu’il ne me fait même pas confiance… Ca ne peut pas continuer comme ça, la confiance est quand même l’une des base d’une relation de couple non?

-Et je ne cherchais pas à sauver mon honneur. Tu veux savoir ce que j’ai ressenti en voyant ce mec aussi proche de toi? De la jalousie! Je ne pouvais pas le supporter. Parce que je ne supporte pas de te voir aussi proche d’un autre mec, d’accord? Je ne le supporte pas parce que je te veux pour moi seul!

J’avais oublié à quel point l’amour pouvait rendre stupide aussi. Même à mon âge, visiblement. Sans réfléchir, je plaque mes lèvres contre les siennes, me fichant bien du lieu. De toute façon ce n’est pas comme si je me cachais de cette relation, ce n’est pas mon style. Mais je veux qu’il comprenne que je suis sérieux et qu’il faut qu’il arrête de se faire des films dès qu’il arrive quelque chose de ce style. Des missions, j’en aurais d’autre alors si à chaque fois c’est la même chose, ça va pas le faire hein...

© 2981 12289 0
Min Jae
Voir le profil de l'utilisateur
geulimja ≈ better a monster than an arrogant god
UNE P'TITE PHOTO ? :  ⊱ Ghost me once, shame on you [Ryu] Z0wm
AVATAR :  ⊱ Dylan Wang
POINTS :  ⊱ 189
MESSAGES :  ⊱ 235
NOUS A REJOINT LE :  ⊱ 16/10/2020
Ghost me once, shame on you [Ryu] Empty
(#) Sujet: Re: Ghost me once, shame on you [Ryu]   Ghost me once, shame on you [Ryu] EmptyMar 9 Mar - 23:14
Ghost me once, shame on you Ryuku & JaeJ'ai envie de pleurer. J'ai envie de le prendre dans mes bras. Avec une égale sensation. Parce que j'avais peur, peur qu'il puisse m'avoir oublié, peur de ne pas être à la hauteur pour lui et de ne pas lui suffire. Et puis j'avais envie de le serrer, de profiter de sa présence, de nicher tête dans son cou pour retrouver son odeur. J'avais l'impression que ça faisait une éternité que je ne l'avais pas vu et en soit, c'était le cas. Je sais très bien qu'en agissant ainsi je faisais exactement ce que je craignais qu'il pense de moi : le gamin. Mais je ne pouvais pas m'en empêcher. Ce n'est pas que je n'avais pas confiance en lui, je n'avais juste absolument pas confiance en moi et forcément...oui je pouvais partir dans tout les sens.

Alors j'essayai de prendre sur moi et je disais des conneries aussi grandes que moi, des larmes presque plein les yeux. Mais pas le temps d'en dire plus que Ryu m'attrapa pour me plaquer contre le mur, me retrouvant avec un japonais relativement en colère face à moi. Il était peut être plus petit que moi mais à cet instant il me paraissait bien grand et moi petit à m'écraser comme une merde. Je ne l'avais jamais vu si énervé...est ce que c'était mal de le trouver terriblement sexy même à cet instant ?

Je le laisse parler, n'arrivant de toute manière pas à en placer une et ne sachant pas quoi dire. Je l'écoute et je ne peux plus me retenir de pleurer. Parce que je sais que tout ce qu'il me dit est vrai. Je sais que je me fais facilement des films, que je suis un trouillard peu sûr de lui en relation amoureuse. Le fait de ne quasiment pas eu des nouvelles de sa part n'a fait qu'augmenter mes incertitudes et mes craintes naturelles.

Sa bouche vient se poser brusquement sur la mienne, m'emportant dans un baiser enivrant dans lequel je me sens revivre. Je m'accroche à lui comme à une bouée de sauvetage. J'avais l'impression de pouvoir respirer à nouveau contre sa bouche, les larmes coulant toujours autant si ce n'est pas encore plus maintenant. Lorsqu'il se détache finalement de moi, j'attrape son manteau, baissant la tête pour la poser contre son épaule, pleurant toujours autant.

"...j'avais tellement peur..." Chouinai-je. "...je n'avais pas de tes nouvelles et j'avais peur...peur que tu ne veuille plus de moi...peur qu'il te soit arrivé quelque chose..."

Parce qu'on sait jamais ! Je ne connaissais personne dans son entourage, s'il avait eu un accident ou quoi je ne l'aurai jamais su !

"...je suis désolé...j'ai dis n'importe quoi...je...je tiens tellement à toi...tu m'as manqué...tellement, tellement" Je resserre mes mains contre son manteau, cachant mes larmes contre son épaule, mais ne pouvant pas dissimuler mon trouble au son de ma voix.
© 2981 12289 0
Renjou Ryuku
Voir le profil de l'utilisateur
hwaryeo ≈ just trust myself
UNE P'TITE PHOTO ? :  ⊱ Ghost me once, shame on you [Ryu] 9ae5191178262a5c1b59fef4790c38c0
AVATAR :  ⊱ Yamapi
POINTS :  ⊱ 220
MESSAGES :  ⊱ 297
NOUS A REJOINT LE :  ⊱ 10/11/2020
AGE :  ⊱ 32
Ghost me once, shame on you [Ryu] Empty
(#) Sujet: Re: Ghost me once, shame on you [Ryu]   Ghost me once, shame on you [Ryu] EmptyMar 9 Mar - 23:55
Ghost me once, shame on you Ryuku & JaeJe finis par rompre le baiser et je vois les larmes couler sur son visage. Vraiment, quand je vous dis qu’il ne faut pas se fier aux apparences. Il est vraiment du genre sensible. Je l’enlace, le serrant dans mes bras, frottant doucement son dos tout en le laissant parler. Je me doutais bien que ce long silence de ma part l’inquiéterait mais je ne pouvais pas faire autrement. C’est vrai, il aurait pu m’arriver quelque chose, après tout flic c’est un métier à risques! Je ne peux pas lui garantir qu’il ne m’arrivera rien mais mieux vaut éviter de le mentionner. Il s’excuse, disant qu’il est désolé et qu’il n’a dit que des conneries. Ca c’est sûr mais bon, ce n’est pas comme si j’y avais cru une seule seconde hein. Je commence à le connaître maintenant. Je sais bien que je lui ai manqué, à moi aussi il m’a manqué, je ne serais pas ici sinon. Je le garde dans mes bras, le laissant pleurer à sa guise avant de finalement me détacher légèrement pour lui relever la tête, l’observant. Il a les yeux rouges et gonflés à force de pleurer et son visage est humide de toutes ses larmes. Ah là là… Je sors un mouchoir de ma poche avant de le lui tendre.

-Allez, cesse de pleurer. Je suis là maintenant. Je suis désolé de ne pas avoir pu te donner de nouvelles, je n’avais pas le choix mais je suis là maintenant, d’accord?

Ce n’est pas ma première mission et ça ne sera très certainement pas la dernière, j’espère juste que pour les prochaines, ça sera moins difficile. Je sais qu’il manque de confiance en soi mais j’aimerais bien qu’il me fasse confiance au moins. Ce que je lui ai dis, ce ne sont pas des choses que je dis à la légère. A vrai dire je n’avais plus dit ce genre de choses depuis bien longtemps.

-Je suis venu te voir pour te proposer de passer du temps ensemble, si tu as finis tes cours bien sûr. Je n’ai pas pu passer la saint Valentin avec toi alors je voulais me rattraper.

Si j’avais été libre, bien évidemment que je lui aurais proposé de passer ce jour là ensemble mais malheureusement, je n’étais pas dispo. Surtout que c’était un dimanche cette année, on aurait pu profiter mais bon, c’est comme ça.

-Toi aussi tu m’as manqué, Jae… Alors, tu es libre? Tu as finis tes cours?

Je ne voudrais pas qu’il sèche pour moi même si ça fait plusieurs mois qu’on ne s’est pas vu, je peux très bien attendre qu’il ait finit ses cours. Mais bon, vu son état actuel, même s’il a encore des cours je doute qu’il puisse vraiment suivre. Je caresse doucement sa jouer du bout du pouce. Quelle tête il a avec toutes ces larmes! Pourtant même comme ça, je ne peux pas m’empêcher de le trouver mignon. Je ne pensais vraiment pas qu’il deviendrait aussi important pour moi. Il faut dire que notre “rencontre” était loin d’être banale...

© 2981 12289 0
Min Jae
Voir le profil de l'utilisateur
geulimja ≈ better a monster than an arrogant god
UNE P'TITE PHOTO ? :  ⊱ Ghost me once, shame on you [Ryu] Z0wm
AVATAR :  ⊱ Dylan Wang
POINTS :  ⊱ 189
MESSAGES :  ⊱ 235
NOUS A REJOINT LE :  ⊱ 16/10/2020
Ghost me once, shame on you [Ryu] Empty
(#) Sujet: Re: Ghost me once, shame on you [Ryu]   Ghost me once, shame on you [Ryu] EmptySam 13 Mar - 21:02
Ghost me once, shame on you Ryuku & JaeEt je pleure encore, encore et encore. Franchement, je crois que je n'ai jamais autant agi comme un bébé que depuis que je connais Ryu. Vraiment. L'amour ça rend con je vous le dis. Même si j'avais honte de pleurer et de me justifier comme ça devant lui je n'arrivai plus à m'arrêter : les vannes étaient ouvertes en grand ! Je frissonnai instantanément au contact des mains de l'inspecteur contre mon dos, encore une fois je ne pouvais que fondre sous sa délicatesse et sa douceur. Oui, je l'avoue, j'avais été en colère contre lui mais j'avais surtout et avant tout eu peur et m'étais inquiété.

Il relève ma tête et j'ai presque honte de le regarder dans les yeux : je dois être affreux à observer. Je lui souris timidement en attrapant son mouchoir essayant de me débarbouiller...avoir un mouchoir sur soi c'était tellement adulte ! Je hoche la tête à ses paroles, comprenant ce qu'il veut me dire...je comprend son travail, juste, j'avoue ne pas avoir pensé que ça puisse nous "séparer" de la sorte. Là dessus, oui, je pense que je suis encore "gamin" de croire qu'on pourra toujours être l'un avec l'autre en permanence.

Ryu insiste sur le fait qu'il veut passer du temps avec moi tout en regrettant de ne pas avoir fêter la Saint Valentin. Ce jour maudit je ne veux même plus y penser ! J'ai passé la journée à pleurnicher dans mon coin dès que j'apercevais un couple s'offrir des chocolats. Une fille de ma promo en a fait pour tout la classe et j'ai passé ma soirée à me goinfrer en pensant à Ryu et à pleurer dans mon lit...mais bon ça, je ne lui avouerai pas ! Une fois n'est pas coutume, je ne peux m'empêcher de rougir lorsqu'il me dit que je lui ai manqué tout en caressant ma joue. S'il savait à quel point je me retiens de ne pas lui sauter dessus pour le câliner !

"Pour toi je suis libre !" Fis-je rapidement et d'un ton sans appel.

Bon. Techniquement j'ai un cours encore mais...il est hors de question que j'attende encore pour le retrouver, surtout pas pour un cours d'histoire de l'art hein ! Mais chut, pas la peine d'inquiète Ryu avec ça. J'attrapai son bras, pas prêt de le lâcher de si tôt avant de me pencher pour déposer un baiser furtif sur ses lèvres, rougissant à vu d'oeil. J'avais envie qu'on se pose tout les deux et j'avais envie de le câliner toute la journée et la nuit.

"...tu veux qu'on se pose chez moi ?" Demandai-je d'une petite voix. Je ne voulais pas qu'il croit que je l'invite chez moi pour "ça"...j'avais juste envie d'être avec lui, juste avec lui. "...et...tu étais jaloux alors...genre...très jaloux ?" Je sais c'est con de lui redemander ça tout en rougissant et ne pouvant m'empêcher de m'en réjouir. Parce que j'aimais le fait qu'il soit jaloux : ça prouvait à quel point je comptai pour lui.
© 2981 12289 0
Renjou Ryuku
Voir le profil de l'utilisateur
hwaryeo ≈ just trust myself
UNE P'TITE PHOTO ? :  ⊱ Ghost me once, shame on you [Ryu] 9ae5191178262a5c1b59fef4790c38c0
AVATAR :  ⊱ Yamapi
POINTS :  ⊱ 220
MESSAGES :  ⊱ 297
NOUS A REJOINT LE :  ⊱ 10/11/2020
AGE :  ⊱ 32
Ghost me once, shame on you [Ryu] Empty
(#) Sujet: Re: Ghost me once, shame on you [Ryu]   Ghost me once, shame on you [Ryu] EmptyDim 14 Mar - 11:31
Ghost me once, shame on you Ryuku & JaeIl me répond qu’il est libre pour moi, ce qui me fait sourire. Je ne peux pas être sûr qu’il ne me ment pas concernant ses cours mais je n’ai aucun moyens de le vérifier et très honnêtement, je n’en ai pas non plus l’envie. De toute façon il s’est déjà accroché à mon bras, visiblement bien déterminé à ne pas me lâcher. Il m’embrasse furtivement et rougit aussitôt, ce qui m’amuse je dois bien l’avouer. Je ne pensais pas que c’était possible de rougir aussi facilement et pourtant… Est-ce qu’il rougissait aussi facilement avec ses exs? Ou est-ce que c’est juste moi? Aucune idée et je ne suis pas sûr de vraiment vouloir le savoir d’ailleurs. Jae me propose qu’on se pose chez lui mais… disons que c’est un peu trop à l’étroit chez lui et vu que ça fait plusieurs mois que je ne suis pas rentrer chez moi, je préfère qu’on se pose dans mon appartement plutôt.

-Allons plutôt chez moi, ça fait des mois que je ne suis pas rentré!

Je vais éviter de préciser que c’est un peu trop étroit chez lui hein. Je sais très bien qu’il n’a pas vraiment le choix. Mais c’est pour ça que je préfère qu’on se pose dans mon appartement. Je ne peux m’empêcher de rire quand il me demande à quel point j’étais jaloux en voyant ce mec un peu trop proche de lui. On voit bien que ça lui fait plaisir de savoir ça et je peux le comprendre même si je n’aime pas spécialement le fait d’être jaloux. Enfin, ça va, je le suis tout de même de façon raisonnable.

-Jaloux au point de vouloir encastrer la tête de ce mec dans le mur le plus proche, je répond avec un sourire

Bon, peut être pas à ce point là, disons assez pour vouloir mettre mon point dans la tronche de ce mec. Ok, ça revient au même mais bref! On prend donc la direction de mon appartement. Il faudra aussi que j’aille rendre visite à mes parents, histoire qu’ils ne s’inquiètent pas. Quant à ma soeur, elle a officiellement fait son entrée à la fac mais je ne sais pas si elle a cours. Peu importe, pour l’instant c’est avec Jae que je veux passer du temps. De toute façon j’ai une semaine de congés, ce que je mérite bien hein, alors j’aurais le temps d’aller les voir.

-Alors, comment s’est passé ta rentrée?

Je suppose qu’il est passé en année supérieure. La rentrée a eu lieu ce mois-ci mais j’étais encore en mission. Comme je l’ai dis, je viens seulement de rentrer chez moi. J’ai du mal à me dire que je le connais déjà depuis plusieurs mois maintenant, ça passe tellement vite. Mais je compte bien me rattraper par rapport à mes mois de silence, je sais que ça n’a pas dû être facile pour lui, qui a déjà peu de confiance en soi, même si j’ai l’impression que c’est surtout quand ça me concerne. Mais peu importe, je serais là pour le rassurer et l’aider à gagner en confiance!

© 2981 12289 0
Min Jae
Voir le profil de l'utilisateur
geulimja ≈ better a monster than an arrogant god
UNE P'TITE PHOTO ? :  ⊱ Ghost me once, shame on you [Ryu] Z0wm
AVATAR :  ⊱ Dylan Wang
POINTS :  ⊱ 189
MESSAGES :  ⊱ 235
NOUS A REJOINT LE :  ⊱ 16/10/2020
Ghost me once, shame on you [Ryu] Empty
(#) Sujet: Re: Ghost me once, shame on you [Ryu]   Ghost me once, shame on you [Ryu] EmptyMar 16 Mar - 23:09
Ghost me once, shame on you Ryuku & JaeTant pis pour le cours sur l'histoire de l'art : de toute façon, qu'on se le dise, concrètement je n'aimais pas du tout du tout ce cours ! Moi j'étais un artiste hein ! Pas un historien...Bref. Et puis j'avais MON inspecteur avec moi depuis des mois alors je ne comptai pas attendre une seule minute de plus pour profiter de lui. J'avais trop rêvé ce moment depuis des semaines. Il m'avait manqué. Terriblement. Et j'avais nourri tellement de doute à cause de son absence. Alors j'avais besoin d'être avec lui. De me rassurer, d'apaiser mes craintes. J'avais d'ailleurs déjà attrapé son bras : hors de question de le lâcher maintenant.

D'ailleurs il avait dû bien le comprendre car il ne tenta même pas de m'interroger plus que ça sur mes cours...je savais qu'il n'était pas dupe et j'espérai qu'il voulait juste la même chose que moi : être tout les deux. Je lui avais proposé de se caler chez moi même si je n'aimai pas vraiment "mon appartement" -en ayant honte tout simplement-, je n'avais pas envie de "profiter" de Ryu sur ce point là. Il connaissait ma vie, je n'avais pas à lui cacher des choses mais...j'avoue que je n'étais pas à l'aise chez moi. C'était tellement moche, tellement petit, tellement...glauque un peu. Cependant, l'inspecteur me proposa plutôt d'aller chez lui, avançant le fait que ça faisait longtemps qu'il ne s'était pas posé chez lui : ça m'allait parfaitement alors je hochai la tête.

Nous prirent donc "la route" vers chez lui, moi ne pouvant m'empêcher de le questionner sur sa jalousie. Si ça me faisait plaisir ? Oui je l'avouai. Parce que ça prouvait d'autant plus son attachement à moi...et il avait tellement été "virulent" dans sa façon de parler à mon ex...je n'avais pas pu m'empêcher de le trouver sexy. Tout comme je ne pouvais pas m'empêcher non plus de sourire, bien trop content de ses mots. Oui je sais, je sais, je suis un gamin ! Je me serre donc un peu plus contre lui, le rouge aux joues mais le sourire toujours bien collé aux lèvres.

"Hm oui relativement bien" Lui fis-je lorsqu'il me parla de ma rentrée. Je n'étais pas un élève exceptionnel, je me défendais mais j'avais le soutien de mes formateurs parce que j'étais "bon" en art et qu'ils croyaient en mon potentiel. "Tu es content d'être de retour ? C'était très dur ta mission ? Tu peux m'en parler ? Ou tu dois me tuer sinon ?"

Bon ok, je me remettais à poser trente million de questions mais j'avais tellement envie de le mitrailler, de rattraper tout ce que j'avais pu rater. Je trouvai d'ailleurs que ses cheveux avaient un peu poussé...j'aimais bien. En fait j'allais tellement le coller ce soir que j'allais sûrement le souler. On fini par arriver chez lui et je suis content d'imaginer pouvoir passer un moment avec lui après tout ce temps. D'ailleurs, même si ce n'est pas mon genre...je ne peux m'empêcher de me pencher vers lui pour l'embrasser. Je me recule, déjà un peu rouge.

"...désolé...j'avais envie..." Me justifiai-je. J'avais perdu l'habitude de ça avec lui et j'avais l'impression -pas qu'une impression d'ailleurs- que je ne l'avais pas "touché" depuis une éternité. Gêné et ayant perdu cette habitude, je préférai enlever mes chaussures et "passer à autre chose" l'air de rien.
© 2981 12289 0
Renjou Ryuku
Voir le profil de l'utilisateur
hwaryeo ≈ just trust myself
UNE P'TITE PHOTO ? :  ⊱ Ghost me once, shame on you [Ryu] 9ae5191178262a5c1b59fef4790c38c0
AVATAR :  ⊱ Yamapi
POINTS :  ⊱ 220
MESSAGES :  ⊱ 297
NOUS A REJOINT LE :  ⊱ 10/11/2020
AGE :  ⊱ 32
Ghost me once, shame on you [Ryu] Empty
(#) Sujet: Re: Ghost me once, shame on you [Ryu]   Ghost me once, shame on you [Ryu] EmptyMer 17 Mar - 20:18
Ghost me once, shame on you Ryuku & JaeRelativement bien… Tant mieux, c’est le principal. Il m’assaille ensuite de questions, par rapport à ma mission aussi. Mais, elle a beau être finie, ça reste quelque chose dont je ne peux parler et encore moins à quelqu’un d’extérieur. De toute façon, je préfère éviter, ça vaut mieux.

-Bien sûr que je suis content d’être retour, je peux enfin me poser et dormir sur mes deux oreilles! Et puis je suis aussi content d’être retour parce que tu m’as manqué.

C’est la vérité même si je dois bien avouer que j’étais un peu trop occupé à faire gaffe à mes fesses pour penser h24 à lui, ce qui ne veut pas pour autant dire que je n’ai pas pensé à lui. Surtout que je le connais et je savais très bien qu’il devait déjà se faire des films en n’ayant pas de mes nouvelles. Ca n’a pas loupé! Mais ça va, il ne m’a pas repoussé bien longtemps. Je me doute bien que ça n’a pas dû être facile pour lui mais ça l’était encore moins pour moi. J’aurais vraiment aimé pouvoir le prévenir mais c’est comme ça, qui a dit qu’être flic c’était de tout repos? Espérons que lors de ma prochaine mission, espérons qu’elle soit dans très longtemps, il ne réagira pas à nouveau de la même façon.

-Je ne peux pas t’en parler non, même si c’est terminé.

Et puis ce n’est pas si intéressant. En plus, je préfère éviter de lui dire que j’ai faillis être démasqué, heureusement j’ai seulement “faillis”mais ça a vite été réglé, comme c’était vers la fin. Maintenant c’est derrière moi mais ce n’est pas parce qu’on a arrêté un gros poisson que ça va changer les choses, ce n’est pas le seul, malheureusement. On finit par atteindre mon appartement et je déverrouille aussitôt la porte, laissant Jae entrer avant de refermer derrière moi. Après plusieurs semaines sans avoir occupé les lieux, je m’attendais à ce qu’il y ait un peu plus de poussières sur les étagères mais non, je soupçonne ma soeur d’être passé. C’est souvent ce qu’elle fait quand je ne donne pas de nouvelles pendants longtemps et du coup elle vient passer du temps ici et s’occuper de garder l’endroit propre. Je n’irais pas me plaindre, j’ai plutôt de la chance même. Jae vient m’embrasser avant de se reculer, à nouveau les joues rouges, ce qui m’amuse. Il s’excuse aussitôt et je ne peux m’empêcher de sourire. Il passe aussitôt à autre chose, commençant à enlever ses chaussures mais je l’attrape par le bras pour l’attirer contre moi.

-Arrête de t’excuser comme si tu avais fait quelque chose de mal!

Je place ensuite l’une de mes mains derrière sa nuque avant de venir l’embrasser à mon tour. J’ai beau ne pas lui avoir dit, du moins pas encore, ce que je ressens pour lui, ça n’empêche pas que mes sentiments pour lui sont bel et bien présents, même malgré notre différence d’âge, et c’est en l’embrassant ainsi que je me rends compte à quel point il m’a manqué, bien plus encore que je ne le pensais en fait. Je finis par rompre le baiser, me reculant tout en le gardant dans mes bras.

-Moi aussi, j’en avais envie, je sors avec un sourire

© 2981 12289 0
Min Jae
Voir le profil de l'utilisateur
geulimja ≈ better a monster than an arrogant god
UNE P'TITE PHOTO ? :  ⊱ Ghost me once, shame on you [Ryu] Z0wm
AVATAR :  ⊱ Dylan Wang
POINTS :  ⊱ 189
MESSAGES :  ⊱ 235
NOUS A REJOINT LE :  ⊱ 16/10/2020
Ghost me once, shame on you [Ryu] Empty
(#) Sujet: Re: Ghost me once, shame on you [Ryu]   Ghost me once, shame on you [Ryu] EmptyVen 19 Mar - 19:24
Ghost me once, shame on you Ryuku & JaeFranchement, je vous assure, j'essaye encore de me "soigner" de mon rougissement permanent en sa présence. A dire vrai j'étais du genre à rougir lorsque j'étais gêné mais avec Ryu c'était un constante de tous les instants. Il m'impressionne quelque part et d'un autre côté je le trouvais "trop beau pour être vrai". Sérieux comment un mec comme lui pouvait s'intéresser à quelqu'un comme moi hein ? Peut être que j'étais incroyablement chanceux. Toujours est-il que je n'avais aucune confiance en moi et que je doutais toujours de tout. Pas que je doutais de l'honnêteté des autres envers moi juste...je me disais des fois que comme je ne pensais pas "valoir l'effort" bah forcément les autres penseraient pareil peut être.

Même si j'avais envie d'être plus mature et plus confiant je ne pouvais m'empêcher de me laisser aller à la "panique" dès que les choses ne tournait comme je pouvais l’imaginer. Mais bon, maintenant, il était là et même si je me sentais con d’agir de façon aussi timide avec lui, je comptai quand même profiter de sa présence. D’où le baiser. Je ne voulais pas passer pour le mec qui ne pensait qu’à “ça” mais forcément...tout “ça” ça m’avait manqué aussi !
Je fis donc mine de passer à autre chose en enlevant mes chaussures mais Ryu me rattrapa bien vite pour m’assurer que je n’avais pas à m’excuser. Il ne perdit d’ailleurs pas non plus son temps avant d’attraper ma nuque pour venir à son tour me voler un baiser.

Des frissons me parcouraient déjà tout le corps...comment un toucher pouvait-il manquer à ce point ? Il se recula, se moquant gentiment de moi tout en me gardant dans ses bras. Mais c’était déjà trop pour moi ou alors pas assez du tout. Je n’avais pas envie de “l’embêter”, après tout il devait être fatigué mais...en soit il ne ferait pas un truc dont il n’avait pas envie. Alors bien sûr, vous vous en doutez, j’étais déjà rouge en me dégageant de ses bras, attrapant ses mains pour le tirer vers moi à travers la pièce, mais surtout, vers sa chambre. Je l'embrasse de nouveau une fois dedans, nous faisant basculer sur le lit…

***

J’étais calé contre Ryu dans le canapé, emmêlant nos doigts, tellement “posé” après notre douche. Après tout, je vous l’avez dit non ? Que je ne comptais pas le lâcher maintenant que je l’avais retrouvé.

Je suis tellement content que tu sois rentré” Lui confiait-je. “Du coup tu as quelques jours de repos après une telle mission, ou des vacances ?” Je ne sais pas c’était quand même sûrement un sacré truc pour qu’il ne puisse pas en parler et vu le temps que ça avait pris...il avait bien mérité un peu de repos non ? “Je pourrai m’occuper de toi si tu es trop fatigué
© 2981 12289 0
Renjou Ryuku
Voir le profil de l'utilisateur
hwaryeo ≈ just trust myself
UNE P'TITE PHOTO ? :  ⊱ Ghost me once, shame on you [Ryu] 9ae5191178262a5c1b59fef4790c38c0
AVATAR :  ⊱ Yamapi
POINTS :  ⊱ 220
MESSAGES :  ⊱ 297
NOUS A REJOINT LE :  ⊱ 10/11/2020
AGE :  ⊱ 32
Ghost me once, shame on you [Ryu] Empty
(#) Sujet: Re: Ghost me once, shame on you [Ryu]   Ghost me once, shame on you [Ryu] EmptySam 20 Mar - 18:58
Ghost me once, shame on you Ryuku & JaeJae se recule, m’attrapant les mains avant de m’entraîner à sa suite jusque dans ma chambre, nul doute sur ses intentions hein. Certes, ma mission m’a pas mal épuisé mais ce n’est pas ça qui va m’arrêter. Lui aussi il m’a manqué et “ça” aussi même si clairement, je ne pense pas non plus qu’à ça hein… Je le laisse donc m’attirer sur le lit, lui rendant ses baisers, profitant de ce moment de retrouvailles.

***


On s’est finalement posé sur le canapé après notre douche, Jae calé contre moi, entremêlant ses doigts aux miens. Je sais que je l’ai déjà dit mais je ne peux m’empêcher de constater à quel point il ne faut pas se fier aux apparences. Sous ses airs rebelles, en vérité il est loin de l’être. Il se débrouille juste pour rester en vie, si on peut dire. L’appart dans lequel il vit l’atteste bien, je sais qu’il y est habitué parce que même quand il avait ses parents, il ne vivait pas dans le luxe mais quand même, j’aimerais bien qu’il ait un toit plus décent. Et aussi éviter qu’il reste sans rien dans le ventre, comme ce jour là où je l’ai rencontré. Mais je me souviens très bien qu’il n’est pas du genre à aimer la charité, même si ce n’est clairement pas pour ça que je le ferais, ce n’est pas par charité mais parce que je tiens à lui, c’est différent. Il me dit qu’il est réellement content que je sois rentré. Moi aussi je le suis, au début ça allait mais à force, je n’avais qu’une hâte, rentrer, reprendre ma vie normale, ma petite routine et puis, le retrouver lui.

-J’ai une semaine de congé, je compte bien en profiter pour me reposer un peu oui. Mais je dois aussi aller voir mes parents.

Ils savent très bien que si je ne donne pas de nouvelles ou ne vais pas les voir pendant plusieurs jours, c’est parce que je suis en mission, mon beau-père est bien placé pour le savoir. Mais du coup, quand je rentre, j’essaie d’aller les voir pour leur montrer que tout va bien, ma mère a beau savoir, elle s’inquiète quand même. Pareil pour ma soeur d’ailleurs. Jae me dit qu’il pourra s’occuper de moi si je suis trop fatigué, ce qui me fait sourire. Je viens l’embrasser tendrement avant de répondre.

-T’occuper de moi? C’est à dire? Me faire la cuisine par exemple? je demande avec un sourire.

Il n’est pas mauvais en cuisine, il me l’a prouvé le premier soir, quand il avait finit par accepter le repas que je lui offrais. Mais j’imagine qu’il ne doit pas cuisiner si souvent, quand il le peut j’imagine.

-Ou bien me faire des massages…?

Je dis ça exprès en le regardant, pour voir s’il va rougir à mes paroles. Je dois bien l’avouer, j’aime le voir rougir aussi facilement à cause de moi.

© 2981 12289 0
Min Jae
Voir le profil de l'utilisateur
geulimja ≈ better a monster than an arrogant god
UNE P'TITE PHOTO ? :  ⊱ Ghost me once, shame on you [Ryu] Z0wm
AVATAR :  ⊱ Dylan Wang
POINTS :  ⊱ 189
MESSAGES :  ⊱ 235
NOUS A REJOINT LE :  ⊱ 16/10/2020
Ghost me once, shame on you [Ryu] Empty
(#) Sujet: Re: Ghost me once, shame on you [Ryu]   Ghost me once, shame on you [Ryu] EmptyLun 22 Mar - 16:41
Ghost me once, shame on you Ryuku & JaeJe n'avais rien d'une parfaite "femme au foyer" hein mais je savais me débrouiller et participer pour aider si les autres en avait besoin. C'est donc pour ça que je proposai à Ryu de "m'occuper de lui", enfin ça et aussi parce que j'avais envie de le voir le plus souvent possible après cette absence interminable. Mais bon...je n'allais pas lui avouer que j'avais envie de jouer les pots de colle -même s'il savait que c'était dans ma nature d'être collant...- j'aurai trop peur qu'il n'accepte pas ! C'était plus fort que moi, je ne pouvais pas nier que j'avais toujours envie de le voir et de le toucher : j'étais déjà tellement amoureux de lui ! Après je ne le criai pas non plus à tout bout de champs...au final on se fréquentait depuis très peu de temps donc ça pourrait paraitre étrange de faire un étalage de sentiments.

Malgré tout c'est ce que je ressentais au fond de moi. Vibrant et intense. Je pense qu'on ne sait jamais vraiment comment et quand on va tomber amoureux...et pour le coup je n'aurai jamais parié sur l'inspecteur de base mais je ne pouvais pas nier l'évidence !
Ryu m'embrasse avec tendresse et je dois avouer que j'adore ce genre de petits moments rien qu'à nous...Mais il ne peut par contre pas s'empêcher de me taquiner, tout en sachant très bien que je vais rougir une nouvelle fois : il fait exprès le fourbe ! Bien entendu je fais exactement ce qu'il attend de moi.

"Je ferai tout ce que tu voudras..." Bafouillai-je bêtement, les oreilles cramoisies.

Ce n'était pas bien difficile pour lui d'arriver à me déstabiliser en un rien de temps et moi je me faisais avoir à chaque fois. Je lui donnai un petit coup de coude en me redressant légèrement.

"Tu te moque de moi" Le grondai-je doucement, bébé boudeur.

Maintenant qu'il m'avait "percé à jour" c'était facile pour lui de faire ce qu'il voulait de moi...tsss...!

"Tu vas peut être passer quelques jours avec eux ?" Repris-je plus sérieusement en parlant de ses parents. Ok ils n'habitaient pas loin mais je pense qu'ils devaient être inquiets aussi, même s'ils devaient être bien plus habitués que moi pour le coup. "Ca leur ferait sûrement plaisir..." Bon même si je devais sacrifier quelques jours sans lui je prendrais sur moi, après tout : la famille c'était important !
© 2981 12289 0
Renjou Ryuku
Voir le profil de l'utilisateur
hwaryeo ≈ just trust myself
UNE P'TITE PHOTO ? :  ⊱ Ghost me once, shame on you [Ryu] 9ae5191178262a5c1b59fef4790c38c0
AVATAR :  ⊱ Yamapi
POINTS :  ⊱ 220
MESSAGES :  ⊱ 297
NOUS A REJOINT LE :  ⊱ 10/11/2020
AGE :  ⊱ 32
Ghost me once, shame on you [Ryu] Empty
(#) Sujet: Re: Ghost me once, shame on you [Ryu]   Ghost me once, shame on you [Ryu] EmptyLun 22 Mar - 17:16
Ghost me once, shame on you Ryuku & JaeComme je m’y attendais, il rougit aussitôt, ce qui me fait sourire, tout comme sa réponse d’ailleurs qu’il bafouille plus qu’autre chose d’ailleurs. Vraiment, son style ne va pas du tout avec sa personnalité. D’un autre côté, si son style avait plus correspondu à sa personnalité, il se serait sans doute fait bouffer facilement vu ses “activités”. Je ris lorsqu’il me dit que je me moque de lui. Mais non voyons, je ne me moque pas, c’est juste que je le trouve tellement mignon à rougir aussi facilement. Je me demande si c’était aussi le cas avec ses exs ou si ce n’est qu’avec moi. Je dois bien avouer qu’une partie égoïste de moi-même voudrait que ça ne soit qu’avec moi mais… peu importe, de toute façon ses exs c’est du passé. Je l’entoure de mes bras avant de le garder contre moi.

-Mais non voyons, je ne me moque pas de toi. Mais t’es tellement mignon à rougir comme ça que je ne peux pas m’en empêcher! je réponds avec un sourire

On parle ensuite de ma famille, il me demande si je vais rester passer quelques jours avec eux, que ça leur ferait sûrement plaisir. On a beau être proche avec ma mère, mon beau-père et ma soeur, j’ai passé l’âge de squatter trop longtemps chez eux. Ils ont leur propre occupation, si j’y vais, j’y passerais peut être une nuit mais je ne compte pas non plus trop m’attarder. De toute façon ma soeur est à la fac maintenant, elle ne loge plus chez mes parents même s’ils ont eu du mal à la laisser partir mais elle ne vit pas seule, elle s’est pris un appart’ près de la fac avec sa meilleure amie. Donc non, je ne compte pas y passer plusieurs jours non plus.

-J’ai passé l’âge de squatter chez eux. J’y passerais sans doute deux jours, tout au plus. Ils ont leur propre occupation et je vais les voir régulièrement de toute façon.

Sauf quand je suis en mission quoi. Mais sinon, j’y vais régulièrement et je m’occupe de la boule de poils aussi, je le balade et joue avec lui.

-Et puis je préfère passer du temps avec toi. Mais interdiction de manquer les cours pour moi, compris?

Parce qu’il en serait capable, je le soupçonne d’ailleurs de m’avoir mentit sur le fait qu’il n’avait plus d’autres cours aujourd’hui mais je n’ai pas cherché plus loin parce que, je dois bien l’avouer, moi aussi je voulais passer du temps avec lui. Mais il ne doit pas continuer à sécher pour moi, je compte bien m’en assurer.

© 2981 12289 0
Min Jae
Voir le profil de l'utilisateur
geulimja ≈ better a monster than an arrogant god
UNE P'TITE PHOTO ? :  ⊱ Ghost me once, shame on you [Ryu] Z0wm
AVATAR :  ⊱ Dylan Wang
POINTS :  ⊱ 189
MESSAGES :  ⊱ 235
NOUS A REJOINT LE :  ⊱ 16/10/2020
Ghost me once, shame on you [Ryu] Empty
(#) Sujet: Re: Ghost me once, shame on you [Ryu]   Ghost me once, shame on you [Ryu] EmptyLun 22 Mar - 20:49
Ghost me once, shame on you Ryuku & JaeCe vil petit nippon se moque de moi mais bon je suis faible devant ses grands yeux bridés et je fais seulement mine d'être vexé...Je souris donc, enfant gâté, lorsqu'il m'attire contre lui de nouveau et je ne me fais pas prier pour m'installer confortablement dans ses bras. J'adore me lover contre lui. Je roule des yeux, un peu gêné lorsqu'il me dit qu'il me trouve mignon à rougir pour un rien.

"Ne dis pas à un mec qu'il est mignon...c'est castrateur" Bougonnai-je en m'empourprant de nouveau...allez va au moins il était habitué !

Je lui demandai alors s'il comptait passer quelques jours avec sa famille, ce que je pourrai aisément comprendre même s'ils n'habitaient pas loin. Je me demandai parfois comment était sa famille...est ce qu'il avait parlé de moi à quelqu'un ? Il avait une soeur un peu plus jeune que moi, alors peut être qu'il avait partagé ça avec elle ? Ce n'est pas comme si c'était très important hein, juste je me demandais, voilà tout.

Sa réponse fut la plus adorable qui soit et je ne pu m'empêcher de me blottir encore un peu plus contre lui...trop content de l'entendre dire ce genres de choses. Mon coeur explosait de joie à l'idée qu'il puisse ressentir la même chose que moi...

"...ça me serait jamais venu à l'idée..." Fis-je d'une petite voix qui se voulait innocente.

Je sais que Ryu ne voulait pas que je "déconne" avec mes études mais une petite entorse de temps en temps n'avait jamais gâché tout une année scolaire hein...Je me redressai légèrement, tournant la tête vers lui pour l'observer quelques instants.

"Un jour moi aussi j'arriverai à te faire rougir" Enfin...ceci étant dis, je pense que je serai mort de honte avant d'avoir ne serait-ce que fait rosir ses joues. Du peu que je me souvenais de la nuit où j'avais été drogué, je lui avais fais des trucs qui aurait pu lui faire monter le rouge aux joues mais...ce n'avait pas été le cas donc...sincèrement, même si je m'en souvenais peu, je ne voyais pas ce que je pouvais faire de plus que ce soir là. Un déguisement peut être ? "...enfin j'essayerai" Fini-je par ajouter, commençant déjà à me dégonfler petit à petit.
© 2981 12289 0
Renjou Ryuku
Voir le profil de l'utilisateur
hwaryeo ≈ just trust myself
UNE P'TITE PHOTO ? :  ⊱ Ghost me once, shame on you [Ryu] 9ae5191178262a5c1b59fef4790c38c0
AVATAR :  ⊱ Yamapi
POINTS :  ⊱ 220
MESSAGES :  ⊱ 297
NOUS A REJOINT LE :  ⊱ 10/11/2020
AGE :  ⊱ 32
Ghost me once, shame on you [Ryu] Empty
(#) Sujet: Re: Ghost me once, shame on you [Ryu]   Ghost me once, shame on you [Ryu] EmptyMar 23 Mar - 16:16
Ghost me once, shame on you Ryuku & JaeSa réponse me fait rire. Castrateur? Rien que ça? Et ben! Mais j’y peux rien moi si c’est la vérité, il a beau avoir une allure de rebelle, dès qu’il se met à rougir, clairement ça contraste avec le style et moi je le trouve très mignon. Amusé, je rapproche mes lèvres de son oreille pour répondre.

-Tu préfères que je te dises que tu es très canon? je demande avec un sourire

J’écarte ensuite mon visage. Je lève les yeux au ciel lorsqu’il me sort que ça ne lui serait jamais venu à l’idée. Bah voyons! Je suis quasiment sûr qu’il vient déjà de le faire, de sécher les cours je veux dire, au moins un en tout cas et il a le culot de me sortir ça. Non mais je vous jure! Et puis, maintenant que ma mission est finie, je vais revenir à ma routine habituelle, je ne vais pas à nouveau disparaître pendant plusieurs semaines donc il peut se rassurer. Il se passe souvent plusieurs mois si ce n’est plus entre deux missions. Encore heureux que je n’en ai pas les unes après les autres, c’est bien plus fatiguant que ma petite routine.

-N’essaie pas de m’avoir, je te connais hein…

Je laisse échapper un rire lorsqu’il me sort que lui aussi réussira à me faire rougir un jour. Il peut toujours espérer mais, honnêtement, je ne suis pas du genre à rougir facilement, encore moins maintenant même si quand j’y pense, je n’ai jamais été ce style de personne. Peu importe le sujet de conversation, qu’il soit “gênant” ou pas, ce n’est pas ça qui va me faire rougir mais je ne peux que m’amuser de voir Jae espérer y arriver un jour. Bien qu’il semble déjà ne pas vraiment y croire lui même.

-Tu vas devoir travailler dur alors, je suis au regret de t’annoncer que je ne suis pas du genre à rougir facilement, je réponds, sourire aux lèvres.

Je viens l’embrasser tendrement avant de m’écarter.

-Tu as faim? On pourrait se commander quelque chose.

Parce que clairement, je ne compte pas faire la cuisine hein. A vrai dire je ne suis même pas sûr d’avoir grand chose dans le frigo. Avant de partir en mission, je m’assure toujours que le frigo soit vide ou presque histoire de pas laisser se perdre des trucs. Et comme je viens de rentrer et que je n’ai pas encore été faire les courses… Tout ce qu’il peut y avoir, c’est des boites… Personnellement je préfère qu’on se commande quelque chose, genre des pizzas ou quelque chose du style.

© 2981 12289 0
Min Jae
Voir le profil de l'utilisateur
geulimja ≈ better a monster than an arrogant god
UNE P'TITE PHOTO ? :  ⊱ Ghost me once, shame on you [Ryu] Z0wm
AVATAR :  ⊱ Dylan Wang
POINTS :  ⊱ 189
MESSAGES :  ⊱ 235
NOUS A REJOINT LE :  ⊱ 16/10/2020
Ghost me once, shame on you [Ryu] Empty
(#) Sujet: Re: Ghost me once, shame on you [Ryu]   Ghost me once, shame on you [Ryu] EmptyMer 24 Mar - 16:12
Ghost me once, shame on you Ryuku & JaeJe n'étais pas mignon voyons, mignon c'est ce qu'on disais pour un chiot ou pour un enfant ou quoi, pas d'un adulte voyons. Comment pourrait-il me prendre au sérieux s'il me trouvait "mignon". D'ailleurs il sembla s'en amuser, se moquant gentiment de moi en venant parler près de mon oreille. Je rougis, bien entendu, ne me tournant pas vers lui, un peu gêné.

"...si...si c'est que tu penses...oui..." Bafouillai-je bêtement.

Après tout sans me vanter, je savais que j'avais un joli minois, on ne me courait pas après ou quoi mais ça m'arrivais parfois de me faire aborder quoi. Rien de bien fou mais ça voulait bien dire que je plaisais un minimum non ? Bref. Je lui fis part en suite de mon envie d'essayer à mon tour de le perturber comme il pouvait le faire avec moi mais en toute honnêteté je n'y croyais pas bien moi même. Pas que Ryu était insensible ou quoi mais je pense qu'il était bien plus stoïque que moi au quotidien tout simplement. Peut être était ce dû à son caractère ou aussi que parfois, dans son métier il devait savoir gérer ses émotions.

D'ailleurs lui non plus ne semblait pas très convaincu de la réussite de mes plans, souriant avant de m'embrasser et de me proposer de commander à manger.

"Oui ça me va" Je ne dirai jamais non pour un bon repas, sachant qu'entre lui et moi en plus, non étions deux ventres sur pattes.

Mais ça me gênait tout le temps quand on commandait ou quoi car je ne participai pas à la même hauteur que lui. Je sais que pour lui ce n'était pas important mais moi, ça me mettait mal à l'aise, j'avais l'impression de profiter de lui dans un sens. Je n'avais rien à lui offrir en "échange" de tout ce qu'il pouvait me donner et ce n'était pas vraiment dans ma nature de me sentir si peu participatif.

"C'est moi qui paie" Fis-je d'une petite voix. Je ne roulais clairement pas sur l'or mais je pouvais bien faire ça une fois de temps en temps. Même si j'avais dis ça doucement, mon ton était sans appel, s'il me contredisait je sais que je me vexerai. Je passai la main dans ses cheveux -que j'aimais définitivement un peu plus long- l'attirant doucement à moi pour l'embrasser. Si j'avais été plus aventureux j'aurai pu lui dire que je me proposai comme dessert parce que...j'avais encore "faim" de lui. Mais vous vous doutez bien que je ne lui sortirai jamais un truc comme ça. "Pizza ça te va ?" Fis-je en allant attraper un menu dans la cuisine.
© 2981 12289 0
Renjou Ryuku
Voir le profil de l'utilisateur
hwaryeo ≈ just trust myself
UNE P'TITE PHOTO ? :  ⊱ Ghost me once, shame on you [Ryu] 9ae5191178262a5c1b59fef4790c38c0
AVATAR :  ⊱ Yamapi
POINTS :  ⊱ 220
MESSAGES :  ⊱ 297
NOUS A REJOINT LE :  ⊱ 10/11/2020
AGE :  ⊱ 32
Ghost me once, shame on you [Ryu] Empty
(#) Sujet: Re: Ghost me once, shame on you [Ryu]   Ghost me once, shame on you [Ryu] EmptySam 27 Mar - 18:10
Ghost me once, shame on you Ryuku & JaeJe n’essaie pas de discuter quand il me sort que c’est lui qui paye. Je sais très bien qu’il peut facilement se vexer à ce niveau là. Je l’ai bien vu lors de notre rencontre. Même si je ne fais pas ça par pitié mais parce que j’en ai envie, parce que je veux qu’il vive dans de meilleures conditions mais je me doute que ça ne doit pas être simple pour lui et je peux comprendre qu’il puisse se vexer. J’aimerais pouvoir l’aider plus, son appartement, si on peut appeler ça comme ça, est vraiment minuscule et pas très clean. C’est aussi pour ça que j’ai préféré qu’on vienne chez moi plutôt. Je sais que jusqu’ici, il s’en est bien sortit mais je ne peux pas m’empêcher de vouloir un meilleur endroit pour lui. Si ça faisait plus longtemps, peut être que j’oserais…. Mais là encore, j’ai peur qu’il le prenne mal alors je ne dis rien, je me contente de l’inviter à rester dormir quand il vient, pas que pour ça bien sûr, aussi parce que j’apprécie sa présence et pouvoir me réveiller à ses côtés. Il passe sa main dans mes cheveux, m’attirant à lui pour m’embrasser et je lui rend son baiser, le serrant un peu plus contre moi. Ca fait du bien d’être de retour et de le retrouver.

-Tout me va quand il s’agit de manger, je réponds avec un sourire

Je le laisse aller chercher le menu dans la cuisine et lorsqu’il revient s’asseoir, je l’attire contre moi, son dos contre mon torse. N’empêche que c’est pas juste qu’il soit plus grand que moi! Même si ce n’est pas une énorme différence mais quand même!

-Qu’est-ce qui te tente?

Je regarde le menu qu’il tient en main. Je ne suis pas très difficile niveau bouffe, tout me va ou presque. En ce qui concerne les pizzas, j’ai mes préférées bien sûr, comme tout le monde. Mais je n’en ai presque aucune que je n’aime pas. Je vais peut être en prendre une au fromage, avec une tonne de fromage!! Ou alors une avec de la viande quand même. J’hésite. Pas facile de choisir!

-Je crois que je vais opter pour celle au fromage finalement.

C’est une de mes préférées, surtout quand y a une tonne de fromage dessus, y a rien de meilleur! Je laisse Jae choisir et j’attrape ensuite le téléphone pour passer commande. J’ai trop la flemme d’aller les chercher alors je demande à être livré. Comme ça je peux rester tranquillement du canapé et profiter de Jae. Quand je dis profiter n’allez pas vous imaginez des choses hein! Je veux juste profiter de ce moment, c’est tout.

© 2981 12289 0
Min Jae
Voir le profil de l'utilisateur
geulimja ≈ better a monster than an arrogant god
UNE P'TITE PHOTO ? :  ⊱ Ghost me once, shame on you [Ryu] Z0wm
AVATAR :  ⊱ Dylan Wang
POINTS :  ⊱ 189
MESSAGES :  ⊱ 235
NOUS A REJOINT LE :  ⊱ 16/10/2020
Ghost me once, shame on you [Ryu] Empty
(#) Sujet: Re: Ghost me once, shame on you [Ryu]   Ghost me once, shame on you [Ryu] EmptyLun 29 Mar - 23:35
Ghost me once, shame on you Ryuku & JaeJe me sens bien avec Ryu, genre vraiment bien. Je l'avais déjà remarqué avant sa longue absence mais là, tout contre lui, je ne peux m'empêcher de le remarquer encore plus. Je l'aime tellement. Ok, il me gêne parfois et sait parfaitement me mettre mal à l'aise mais il n'empêche pas que c'est auprès de lui que je me sens le plus confortable et le plus serein.
Il me tire vers lui et je ne peux que me laisser aller contre lui, tellement bien. Et puis j'aime son odeur aussi. Je vous ai déjà dis qu'il sentait bon ? Bref, je m'égare. Je regarde le menu, réfléchissant à ce que je voulais bien manger en dehors de mon nippon préféré...Quoi ? Oui bon hein je suis jeune et vigoureux je n'y peux rien hein !

...et puis bah clairement son toucher m'avait manqué de fou...Combien de nuits j'avais passé à rêver de ses mains sur mon corps ? De notre première fois ensemble ? Suffisamment pour avoir honte de me tripoter à nouveau de la sorte comme un adolescent découvrant son "matériel". Mais bon, ça, ça resterait entre nous hein...J'aurai trop honte de lui avoué avoir fantasmé encore et encore sur lui.

"Une avec de la viande" Me contentai-je de répondre, sortant de mes pensées salaces ! "Si tu veux on pourra partager"

En terme de bouffe clairement on avait les mêmes goûts : tant que ça se mangeait on n'était pas bien difficile ! Mais bon, si j'avais été un peu plus "entreprenant" j'aurai pu/dû lui répondre "toi" à sa question. Bon ok, je me serai senti comme un allumeur de premier ordre mais...au moins ça aurait le mérite d'être totalement honnête. Non non, il fallait que je me calme sur le délire, je lui avais déjà sauté dessus à peine arrivé à l'appartement...qu'allait-il penser de moi sinon hm ?

Je le regardai se lever pour prendre son téléphone et passer commande. Ce qu'il pouvait être sexy...Non en fait, pour être tout à fait honnête je ne le regardai pas vraiment : je le matai. J'observai son dos, mes yeux glissant jusqu'à ses fesses que je savais divinement bien musclées. Et au fait est ce que je vous avais dis que j'aimai son corps aussi ? Je me raclai la gorge, essayant de paraitre neutre lorsqu'il revint s'asseoir à côté de moi. Livraison prévue dans 45 minutes. Hm.

"...tu veux qu'on se mette un film pour passer le temps en attendant les pizzas ?" Proposai-je histoire que je ne me focalise pas entièrement sur lui quoi. "...ou tu es peut être fatigué, tu veux peut être t'allonger un peu avant de manger ?" Oui il devait être crevé aussi hein ! Et je m'en voulais presque de penser que je "m'allongerai" bien avec lui quoi...Roh !
© 2981 12289 0
Renjou Ryuku
Voir le profil de l'utilisateur
hwaryeo ≈ just trust myself
UNE P'TITE PHOTO ? :  ⊱ Ghost me once, shame on you [Ryu] 9ae5191178262a5c1b59fef4790c38c0
AVATAR :  ⊱ Yamapi
POINTS :  ⊱ 220
MESSAGES :  ⊱ 297
NOUS A REJOINT LE :  ⊱ 10/11/2020
AGE :  ⊱ 32
Ghost me once, shame on you [Ryu] Empty
(#) Sujet: Re: Ghost me once, shame on you [Ryu]   Ghost me once, shame on you [Ryu] EmptyMar 30 Mar - 18:40
Ghost me once, shame on you Ryuku & JaeJe passe donc notre commande et retourne m’asseoir auprès de Jae. Les pizzas n’arrivent que dans 45 minutes, on a encore le temps hein! Jae m’interroge sur ce que j’ai envie de faire histoire de s’occuper jusqu’à l’arrivée des pizzas, me proposant un film ou même de me reposer si besoin. C’est sûr que j’aurais bien besoin de repos mais hors de question de me reposer alors qu’il est là et que ça fait des semaines que je ne l’ai pas vu. Je l’attire contre moi pour l’embrasser avant de lui répondre.

-Je crois que j’ai quelque chose de plus intéressant en tête! dis-je avec un sourire

Je viens à nouveau ravir ses lèvres, le serrant un peu plus contre moi, l’une de mes mains venant se placer contre sa nuque tandis que l’autre vient enlacer sa taille.

-Qu’est-ce que tu en penses, hm?

Oui bon ok je sais j'avais dis pas dans ce "sens" là mais on n'est pas obligé de le faire hein! Juste le "câliner" me vas aussi! C’est assez drôle quand même de voir comment notre relation a évolué quand on pense à notre rencontre. Clairement il est entré dans ma vie de la plus étrange et la plus surprenante des façons. Je ne m’attendais pas à ce que ça évolue ainsi, non pas que je m’en plaigne. C’est sûr que je me sens encore un peu “inquiet” à cause de notre différence d’âge mais au final ce n’est qu’un détail. Ce n’est pas comme s’il était mineur après tout, là je me serais senti d’autant plus mal. Ce qui est idiot au final puisque ça resterait un écart d’âge quasiment similaire à deux ans près! Je me demande à quel moment il a commencé à craquer sur moi, je doute que ce soit le jour où je l’ai attrapé dans le métro. Une chose est sûre, c’est arrivé assez rapidement! Je me souviens encore de la façon dont il a débarqué dans le bar quand je me trouvais avec Ji Hun. Autant dire que je ne m’y attendais pas mais alors pas du tout hein. Et pourtant, me voilà aujourd’hui, à être heureux de l’avoir retrouvé après de longues semaines loin de lui. Ca faisait longtemps que je n’avais plus ressenti ça, je ne suis même pas sûr que ça me soit déjà arrivé en fait.

-Mais si tu préfères regarder un film, on peut aussi faire ça, finis-je par dire en m’écartant légèrement de lui.

Je le cherche un peu, j’avoue mais je le connais et je sais que même s’il en a envie, il aura plus de mal que moi à faire le “premier pas”. Par timidité ce qui me fait toujours sourire. Mais avec le temps, j’espère bien qu’il se montrera plus “entreprenant”, j’ai envie de pouvoir partager ça avec lui!

© 2981 12289 0
Contenu sponsorisé
Ghost me once, shame on you [Ryu] Empty
(#) Sujet: Re: Ghost me once, shame on you [Ryu]   Ghost me once, shame on you [Ryu] Empty
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Page 1 sur 2
 Sujets similaires
-
» [UPTOBOX] Le Pacte [DVDRiP]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: seoul national university :: Ville Campus :: Quartier Étudiant
Sauter vers: