▲ up▼ down
12345
[nc-18] japanese vibes || ft woo kwang - Page 4



 

refonte maj 50 (*•̀ᴗ•́*)و ̑̑ bouleversements et nouvelles options
>> lire l'annonce <<

Contexte
Seoul Coeur battant du pays du matin calme, cité aux envies furieuses et aux ennuis décadents. Dans cette ruche d’acier, on se débat, on s’applique éperdument à vivre malgré la nuée d’âmes qui nous entourent. Dans cet univers frénétique, les influences sont multiples, et c'est un tumulte sans fin qui agite les esprits et les corps. Trônant au sommet de cette cité luminescente, les plus grands conglomérats coréens se livrent une lutte mortifère, tandis qu'à leurs pieds, les mortels oscillent entre paix et discordes. Depuis près de soixante-dix ans, les sociétés divisent autant qu'elles rassemblent, semant troubles et espoirs dans leur sillage. On les plébiscite, on les méprise, on les rejette, on les envie, mais en aucun cas elles indiffèrent. Comment ignorer ce microcosme vertigineux, où chacun est acteur d'une guerre qui ne les concernent sans doute pas. Les uns poursuivent leurs aspirations, les autres se résignent à vivre en pions. Les plus impétueux prétendent pouvoir éviter cette inévitable dépendance, mais pour la majorité, impossible de vivre sans se référer à ces grandes unités. Irrémédiablement attirés vers leurs semblables, la population se voit divisée, fractionnée en sociétés mouvantes, envahissantes, unificatrices. Les plus riches s'en pâment tout en craignant le précipice qui les guette peut-être, les plus pauvres s'en irritent mais s'affament à espérer l'envol promis. Tous ne cherchent au fond, que la prospérité et l'exaltation d'une vie un peu moins monotone
Nouveautés  octobre 2020

Nouveau contexte réécriture totale du contexte, visant à l'améliorer et le rendre plus interactif et inclusif tout en conservant les bases qui font l'identité de HM. lire le contexte.

Nouvelles modératrices Deux nouvelles membres intègrent le staff en tant que modératrices. Bienvenue à Lee Mimi (Lizzie) et Jung Nayoung (Caroline)

Design nouveau design et nouveau codage pour ce mois d'octobre. Si vous rencontrez des bugs n'hésitez pas à en faire part à Park Bo Ra.

gestion du personnage nouvelle organisation dans la gestion des personnages, pensez à reposter vos fiches si besoin !

popularité et points mise en place de la jauge de popularité dans le journal de bord des personnages. pour en savoir plus, c'est ici : réputation

nouvelles sociétés les sociétés sont mortes, vive les sociétés ! 5 nouveaux groupes voient le jour. Pour savoir lequel est fait pour toi, c'est par là : recevoir son groupe et sa couleur

refonte maj 50 (*•̀ᴗ•́*)و ̑̑ bouleversements et nouvelles options
>> lire l'annonce <<

anipassion.com

Partagez

 [nc-18] japanese vibes || ft woo kwang


 :: reste du monde :: Globe Terrestre :: Aéroport International d'Incheon :: AsieAller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
Han Jin Sol
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t9390-han-jin-sol-han-nabi#294367
byeoljali ≈ when the night comes i break into stars
UNE P'TITE PHOTO ? :  ⊱ [nc-18] japanese vibes || ft woo kwang - Page 4 Dad721423e123331e8a38ef76525b8fa068a39cd_hq
AVATAR :  ⊱ yooa from oh my girl
POINTS :  ⊱ 851
MESSAGES :  ⊱ 399
NOUS A REJOINT LE :  ⊱ 17/06/2020
AGE :  ⊱ 25
[nc-18] japanese vibes || ft woo kwang - Page 4 Empty
(#) Sujet: Re: [nc-18] japanese vibes || ft woo kwang   [nc-18] japanese vibes || ft woo kwang - Page 4 EmptyLun 5 Oct - 19:55

japanese vibes.

à tôkyô,
musique ♡

Faire n’importe quoi pour lui ? Ô, oui, que tu le ferais, sans réfléchir une seconde et à foncer tête baissé dans les problèmes. Toi, tu n’avais plus rien à perdre. Ta vie était déjà bien foutue, impossible de la réparer les pots cassés. Lui, il était bien plus prometteur. Aussi bien dans la vie professionnelle et personnelle. Et toujours fidèle à lui-même, il était toujours aussi protecteur avec toi, toujours à vouloir à s’assurer que tout ira bien pour toi. Un cercle vicieux dans lequel vous êtes rentrés. Depuis combien de temps ceci durait ? Cela avait commencé le jour où lui et Dae ont décidé que leur duo, se transformerait en trio ? Ou alors lorsqu’il vous a dit qu’il vivrait que de films pour adultes, loin de vous. Ce sentiment sur-protecteur était ancré en toi depuis si longtemps et si profondément que tu avais la sensation qu’il a toujours été là. Tu n’étais pas de celle qui croyait forcement au hasard. Chaque chose arrivait pour une raison. Peut-être que d'assurer la protection de tes petits, qu’il avance dans la vie sans trop d'accrocs étaient les raisons pour lesquelles le destin les avait mis sur ta route. Au fond, c’était ces cinq-là qui donnait un sens à ta vie, comme chaque maman, tu supposais. Sans eux, tu serais qu’une simple coquille vide, sans grand intérêt. Alors même si cela ne risquait pas de plaire à Kangoo, tu continueras de le protéger coûte que coûte.

▬ Tu me connais Woo Kwang, j’en ai toujours fait qu’à ma tête. Alors je risque de ne pas t’écouter

Comme lui le faisait bien trop souvent malgré tes mises en gardes. Mais de ses mots, tout ce que tu retenais, c’était ce côté aventureux. Des mots simples, peut-être même sans intérêts pour certains, pour toi, c’était tout autre. Tu comprenais qu’il serait prêt à faire des folies comme ce voyage au japon, avec toi. Et rien que ce fait enchantait ton coeur. La preuve est qu’il était même prêt à acheter des feux d’artifices qui l’effrayaient, juste pour pouvoir émerveiller tes yeux. Et quand tu le voyais aussi craintif, apeuré, tout ce que tu voulais, c’était le prendre dans tes bras et apaiser ses craintes. Chose que tu ne te retenais pas de faire par la même occasion. Le voir si sensible, si fragile ne poussait que ton coeur à battre toujours un peu plus pour lui. Loin de son côté de clown, c’était sûrement le côté vulnérable qui te touchait directement. Même si cela te plaisait, tu préférais quand même qu’il prenne ses distances si cela lui faisait peur.

▬ Je sais… Tu es bien plus brave que moi, j’en suis jalouse. C’est peut-être pour ça que j’ai arrêté de pleurer moi aussi..

Bien que tu terminais tes mots avec un rire, il était vrai que depuis qu’il était entré dans ta vie, tes larmes se faisaient de plus en plus rare. Et soudainement, une chose te venait à l’esprit. A quand remonte la dernière fois que tu as vu Woo Kwang pleurer ? C’est vrai que devant vous, il n’a jamais pleuré, gardant en permanence ce masque. Ta mémoire était floue à cet instant. Refouler toute cette tristesse en lui, sentiment que tu connaissais trop bien. Et si tu ne faisais toujours pas fausse route, tout comme toi, il refusera de verser ses larmes face à toi. Un bref soupir à ces pensées, tu allumais les derniers feux d’artifices avant de le rejoindre pour admirer le spectacle, là, dans ses bras. Un autre moment que tu graveras dans ta tête et surtout dans ton coeur. Un moment que tu avais envie de prolonger, cependant, il avait raison, il était temps de retrouver votre hôtel.

▬ On devrait rentrer oui. Je commence à avoir un peu mal aux pieds à force de marche et m’agiter.

Entre arpenter les rues de long en large, et votre escapade dans la salle d'arcade surtout qui été un peu plus sportive. Heureusement que tu as décidé de ne pas être trop coquette aujourd’hui en habillant tes pieds de talons. Main dans la main, vous vous baladiez sous la nuit tombante, prêt à regagner votre hôtel. Taquineries, rire toujours au coeur de vos conversations.

▬ Tu.. Tu as passé quand même une bonne journée ? J'espère que tu t’es pas trop ennuyé avec tout mes caprices

Il est vrai que tu avais envie de le traîner partout parce que tu voulais tout voir. Et puis avec tous ces hauts et bas émotionnelles que vous avez subi dans la journée.

▬ Demain, ce sera toi le chef d’orchestre, on fera tout ce que tu voudras

Une belle promesse que tu voulais tenir. Lui devait pas mal de chose à te faire découvrir. Alors tu étais prête à faire toutes les concessions pour le suivre jusqu’à l’autre bout du pays s’il faut. Rebelote, vous retrouvez le métro pour regagner votre hôtel. Tu étais presque soulagée, un peu fatiguée par tout ça. Et le soupir que tu lâchais dans l’ascenseur en était la preuve.

▬ En tout cas merci pour aujourd’hui

Tu ne voulais que lui pense que tu as passé un mauvais moment en sa compagnie. Tu confirmais même tes dires en déposant un baiser le long de sa joue. Maigre sourire sur tes lèvres en effaçant la brève marque de rouge avec ton pouce. Tu en profitais pour profiter de la vue, admirant sa beauté devenue masculine avec les années. Quand est-ce qu’il avait autant changé ? Tu avais l’impression que tes yeux le redécouvraient. Mais bon à ne plus le lâcher du regard comme ça, il allait finir par te prendre pour une folle. Rire nerveux, tu finissais par le libérer son visage de ta main alors que vous arriviez à votre étage.

▬ Dit, ca te dis qu’on profite du room service de l’hôtel pour le dîner ? On a pas toujours l’occasion d’être servi dans un hôtel de luxe.

Il faut dire que pour le nombre de chambres que tu as visité dans ta vie, tu ne peux pas te vanter d’avoir pu jouir de tel service vu à quel point tu n’aimes pas t’éterniser dans de tels endroits.

♡♡♡
OXYMORE



A long night
I hope your night isn’t painful ☽ Some are in love, some are in pain On this long night But for you, more than anyone else I hope it’s a peaceful night
Hong Woo Kwang
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t8460-wookwang-kangoopasroux
En ligne
byeoljali ≈ when the night comes i break into stars
UNE P'TITE PHOTO ? :  ⊱ [nc-18] japanese vibes || ft woo kwang - Page 4 Dc9c69f3db11e898b1bf22e0f47986966cb88823
AVATAR :  ⊱ Hwang Minhyun (NU'EST & Wanna One)
POINTS :  ⊱ 927
MESSAGES :  ⊱ 325
NOUS A REJOINT LE :  ⊱ 23/02/2020
AGE :  ⊱ 23
[nc-18] japanese vibes || ft woo kwang - Page 4 Empty
(#) Sujet: Re: [nc-18] japanese vibes || ft woo kwang   [nc-18] japanese vibes || ft woo kwang - Page 4 EmptyLun 5 Oct - 22:57
∷ Japanese vibes



Les aventures, c'est ce qu'ils sont censés vivre. Eux, les orphelins. Ils sont nés dans une liberté triste. Le genre de liberté qui vous laisse interrogé, qui vous laisse délaissé. Mais c'est cette liberté aussi qui brise les chaînes. A quoi bon perdre crédibilité, perdre son honneur ou des amitiés quand rien ne nous retient. Aucune obligation, aucun passé à sédentariser. L'aventure appelle ceux qui peuvent partir, du jour au lendemain, sans manquer à personne. Alors pourquoi sont-ils encore bloqués, opprimés par des pensées qui devraient maintenant glisser? Wookwang, quand il a quitté l'orphelinat, il a signé pour une vie sans soucis. Source d'argent ridicule mais tellement récompensée. Et il s'imaginait terminer ses études rapidement, trouver un travail où on ne viendrait pas l'embêter, et vivre sa vie au grès de voyages, découvertes et autres expériences à danger. Mais l'histoire l'a rattrapé, la conscience est venu le frapper. Et maintenant lui aussi passe des instants à ruminer. Regretter des choses dont il ne pourra de toutes façons jamais témoigner. Haïr la vie qu'il s'est choisie alors qu'il était censé en profiter. Oui, depuis quand tout est devenu si compliqué? Et depuis quand, le simple fait d'être en voyage avec Jinnie chasse toutes ces questions sur le côté, pour le laisser adorer ces instants partagés? "On réussira jamais à s'écouter, c'est ça, hein." Wookwang avoue en rigolant. Pas dans le sens où ils ne se comprendront jamais. Plutôt celui où ils se sont lancés dans une bataille indéfinie. Qui se laissera protéger, qui vaincra dans cette quête de la sécurité? Probablement aucun des deux. C'est peut être ça qui lui plaît autant. Dans cette vie qu'il a mené en voulant ne pensant qu'à lui, grâce à Jinnie, il n'a jamais pu voir autre chose que ses amis.

    Sa grande soeur dans les bras, le bonheur revenant bien vite à ses pas, Wookwang se sent léger. Depuis le début de ces quelques jours, il se sent relâché. Il parle de ce qu'il aime, ce qu'il fait. Il laisse libre cours à ses sentiments, et il ne veut même pas cacher ces choses qui le rendent inconfortable. Auprès de Jinnie, il se sent confortable, peut être même plus qu'avec Dae. Et lentement, il le sait, il osera lui faire confiance. Lui avouer toutes ses peines, toutes ses peurs. Mais ce n'est toujours pas pour maintenant. Ces larmes qu'il a enfermées ne sont pas prêtes à s'échapper. C'est la seule arme avec laquelle il saurait la briser. "Ce n'est pas être brave, c'est être idiot." Ne pas pleurer. C'est bête. Se retenir, ça n'a jamais vraiment fait de bien. Il dit ça parce que c'est vrai. Il dit peut être ça pour Jinnie aussi. "Et puis, t'as pas vraiment arrêté. Hier encore, tu étais jolie." Un jour, peut être, Jinnie comprendra ce commentaire. Elle comprendra que Wookwang a toujours admiré la façon qu'elle avait de pleurer. Justement, cette façon de livrer son âme sans avoir peur de s'exposer. Elle saura, que c'est ça qui l'a rendu plus humain, que c'était comme ça qu'il l'avait trouvé humaine. Wookwang l'a toujours trouvé jolie, avec les larmes, et sans. Et un jour, oui, peut être qu'elle comprendra enfin que quand Wookwang dit la trouver jolie, c'est qu'il avoue qu'il l'aime.

     Grande joie, les feux d'artifices s'éteignent enfin. Wookwang ne savait pas qu'il réagirait ainsi. Il aime les feux d'artifices, mais les préfère définitivement quand ils sont beaucoup plus loin de lui. C'est bien l'heure de rentrer. La nuit et tombée et la vie de nuit a commencé. Mais le garçon est beaucoup trop épuisé pour la rejoindre. Non, pas aujourd'hui. Il veut simplement se contenter du calme avec Jinnie. Et surtout du repos pour ses pieds également fatigués. Chemin du retour. "Bien sûr que j'ai passé une bonne journée." Wookwang répond à la question un peu étonné. Avait-il l'air de s'ennuyer? "Je ne vois pas de quels caprices tu parles... Grâce à toi on a fait plein de trucs en une journée..." L'étudiant tente de rassurer Jinnie alors qu'il se demande s'il a été trop grognon... Peut être que c'est parce qu'il s'est trop relâché et qu'il n'a pas laissé assez de place à sa personnalité de clown? Il s'assurera de changer ça le lendemain alors, si ça donne à Jinnie l'impression qu'il n'apprécie pas leurs moments. En tous cas, il ne perd pas de temps pour accueillir un sourire malicieux. "Demain? Tu peux choisir ce qu'on fait demain. Je réserve ma journée de chef à après-demain, car j'ai déjà prévu quelque chose." Le garçon dit avec fierté.

    Ascenseur maintenant. Yeux plongés dans ceux de Jinnie. "Mais merci à toi aussi..." Le ton auparavant plein d'énergie s'adoucit en fin de phrase; tout autant que le volume baisse. Il y a eu un changement d'ambiance. Même pas dans le baiser qu'il vient de recevoir sur sa joue, mais plutôt sur ce regard. Les grands yeux de Jinnie qui le fixent, et ses yeux amande qui lui rendent cette observation. Oui, ça se voit. L'atmosphère a changé. Le temps s'est arrêté. Et cette main de Jinnie sur sa joue n'a pas bougé. Et c'est étrange, car tout ce qui s'est passé avant ne semble plus exister. Cette histoire de larmes, ce titre de 'maman' qu'elle a rappelé. Tout ça est oublié. La fille qui est devant lui semble être différente, comme si elle avait perdu ces qualificatifs de pleurnicheuse, d'orpheline, de maman; et même de soeur. Elle n'est qu'une femme, trop jolie. "O-oui... Le room service c'est très bien..." Wookwang répond en retard, bloqué dans cet ascenseur. Il n'en sort qu'après Jinnie, quand les portes commencent à se refermer sur lui. Et il essaie de se sortir ce moment de sa tête, mais il n'y arrive pas. Même dans la chambre, l'ambiance enivrante est toujours là. C'est étrange, comme si ça avait explosé d'un coup. "Je crois que je vais manger des pancakes." Le garçon tente encore de lutter contre les sentiments. Tente de revenir sur un terrain qu'il connaît. Oui, plaisanteries, comme un type qui va manger un petit déjeuner en guise de dîner. Mais il n'a envie de rien d'autre. "Et toi alors?"

    Quelques pas et le garçon se jette sur le lit, du bout de son long bras, il attrape le combiné du téléphone (étrangement encore relié par un fil) et compose le numéro des cuisines. Pendant qu'il attend qu'on lui réponde, il se place sur le côté et ouvre son bras de libre pour que Jinsol puisse s'allonger à côté de lui; simplement le rejoindre. Cette tension ne s'efface pas, même avec son attention reportée autre part. Wookwang a le regard planté dans celui de Jinnie maintenant près de lui. Réponse obtenue et commande passée. "Merci..." Wookwang chuchote en japonais alors que leur dîner est enregistré, sans toujours pouvoir se déconcentrer de Jinnie. Et, sans même raccrocher, il laisse tomber le combiné. Le fil du téléphone se rétracte et le laisse pendre contre la table de chevet, alors que les lèvres du garçon se plantent directement sur celles de la fille. C'est incontrôlable. C'est son corps qui le pousse. Car il n'a jamais été autant émoustillé par un simple regard. Et qu'il en veut plus. Comme ces papillons qui reviennent chatouiller son ventre maintenant qu'ils sont liés. Comme ces frissons qui le parcourent alors qu'il ose remettre une main sur la taille de son amie.


"" celestial wonder for hundred miles only.


[nc-18] japanese vibes || ft woo kwang - Page 4 F78d9c2b51788befcc2c8aab4b0464d976f3c3cc
BOOST fanguide
PM gallerie

Han Jin Sol
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t9390-han-jin-sol-han-nabi#294367
byeoljali ≈ when the night comes i break into stars
UNE P'TITE PHOTO ? :  ⊱ [nc-18] japanese vibes || ft woo kwang - Page 4 Dad721423e123331e8a38ef76525b8fa068a39cd_hq
AVATAR :  ⊱ yooa from oh my girl
POINTS :  ⊱ 851
MESSAGES :  ⊱ 399
NOUS A REJOINT LE :  ⊱ 17/06/2020
AGE :  ⊱ 25
[nc-18] japanese vibes || ft woo kwang - Page 4 Empty
(#) Sujet: Re: [nc-18] japanese vibes || ft woo kwang   [nc-18] japanese vibes || ft woo kwang - Page 4 EmptyMar 13 Oct - 23:50

japanese vibes.

à tôkyô,
musique ♡

Tu secouais la tête vivement à sa question, un sourire idiot au visage. Tu comprenais aisément le sens de sa question. C’était ton devoir de veiller sur tes petits. Tu veux les protéger coûte que coûte. Si tu avais pu, tu les aurais empêchés de virer dans des métiers plus que discutable. Hélas, tu ne pouvais pas gérer leurs vies. Ils sont quand même adultes. Tu te verrais comme une hypocrite à leur dire de ne pas faire ce que je fais. Alors ce que tu peux faire, c’est éviter qu’il ne trébuche trop sur la route. C’est ça après tout une famille.

▬ Et bien tu es le plus brave des idiots c’est tout

Te moquais-tu. Des larmes qu’il refoule depuis des années tristement. Tu te pinçais la langue, te retenant de lui poser une question fatidique Pleures-tu seul dans ton coin toi aussi ? Tu savais à quel point elle pouvait être destructrice. Pour l’ambiance légère qui flottait entre vous, tu ne voulais pas éteindre cette lumière que tu aimais tant sur son visage. Qu’importe l’hypothétique réponse qu’il puisse te donner, ton coeur savait déjà ce que tu lui dirais : « Je serais toujours là pour les sécher et t’empêcher qu’elles coulent » Et un sourire pour te rassurer en te disant que ses quelques mots pourrait le réconforter. Toi, est-ce que ce sera suffisant ?

▬ Tu parles. La jinnie triste et bourrée est loin d’avoir plein de charme

Jolie avec tes larmes ? Tu n’as jamais été jolie avec des larmes. Juste insupportable comme on te le disait souvent quand tu étais petite. Déjà, tu ne comprenais même pas comment tu en étais arrivée à pleurer devant lui, toi à qui l’alcool rendait euphorique en temps normal. Une promesse rompue de plus jamais pleurer devant eux quoi qu’il arrive. Tu espérais que c’étaient les dernières de ce séjour. Tu préférais évoquer des choses qui pouvaient être joyeuses et qui permettraient à tes pulpeuses de s’étirer en un sourire. Alors entendre que la journée a été bonne malgré quelques bouderies, sa petite altercation avec ces gars… Ca te rendait heureuse. Son masque en permanence sur son visage, ton coeur implorait que sa tristesse habituelle était encore loin. Par contre, Kangoo restait fidèle à Kangoo… Malice dans ses yeux de renard quand il t’avouait avoir prévu votre journée du surlendemain, tu arquais de suite un sourcil. Tu t’attendais vraiment à tout. Mais surtout à ce qu’il n’ait pas encore déplacé des sommes faramineuse pour te faire plaisir. Ton poing était déjà prêt à l'accueillir.

Cependant, tu tenais quand même à lui remercier de la journée qu’il t’avait fait passer aujourd’hui. Même si tu le souhaitais, impossible de te retenir un chaste baiser sur la joue, qui se voulait innocent. Pourtant, comme si vos âmes et conscience le savaient, cette innocence n’était plus de mise depuis un bon moment. Pour ta part, tes yeux ne le regardaient plus de la même façon. Cette voix dans ta tête qui te rappelait sans cesse cet interdit que tu ne pouvais pas braver se faisait de plus en plus faible désormais. Un soupir de soulagement traversait tes lippes, pas mécontente d’avoir retrouvé votre nid douillet d’une semaine.

▬ Des pancakes à cette heure ?

Tu ricanais faiblement alors que tu te débarassais enfin de tes chaussures.

▬ Je vais te suivre dans ta folie, je vais prendre des gaufres avec des myrtilles

Bien trop contagieuse à ton goût. Difficile après de nier que cela te plaisait. Son bras tendu à ton adresse, comme ensorcelé, tes pas étaient guidé à ses côtés, t’allongeant presque timidement près de lui. Les iris de l’un planté dans celui l’autre, il était désormais dur de s’en détacher. Tu ne savais pas ce qui se passait dans ta cage thoracique à cet instant. Ce bruit sourd qui tapait contre tes tympans. Une drôle de sensation certes, néanmoins loin d’être désagréable. La tension qui vous séparez de quelques centimètres était déjà palpable. Puis finalement, c’est le jeune homme qui vient y mettre un terme, scellant vos lèvres ensemble. Cette fois, l’innocence n’était plus de mise. Tu y sentais une certaine passion aussi, bien de sa part que de la tienne quand tu te surprenais soudainement t’abandonner à lui. De tes légers doigts, tu caressais délicatement son cou, ta main terminant sa course sur sa nuque que tu serais doucement. Tu l'incitais à se rapprocher toujours un peu plus de toi, toujours prête à sentir sa chaleur, sa douceur. Cette distance qui t'était devenue insupportable tout au long de la journée. Finalement, tu osais laisser ta langue partir à la recherche de la sienne à travers vos lèvres. Ce baiser, si comme si vous l’attendiez depuis des années et des années. Tu voulais en profiter de chaque seconde qu’on te donnait. Ce simple geste état bien suffisant pour lui exprimer ce que tu pouvais ressentir à cet instant.

♡♡♡
OXYMORE



A long night
I hope your night isn’t painful ☽ Some are in love, some are in pain On this long night But for you, more than anyone else I hope it’s a peaceful night
Hong Woo Kwang
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t8460-wookwang-kangoopasroux
En ligne
byeoljali ≈ when the night comes i break into stars
UNE P'TITE PHOTO ? :  ⊱ [nc-18] japanese vibes || ft woo kwang - Page 4 Dc9c69f3db11e898b1bf22e0f47986966cb88823
AVATAR :  ⊱ Hwang Minhyun (NU'EST & Wanna One)
POINTS :  ⊱ 927
MESSAGES :  ⊱ 325
NOUS A REJOINT LE :  ⊱ 23/02/2020
AGE :  ⊱ 23
[nc-18] japanese vibes || ft woo kwang - Page 4 Empty
(#) Sujet: Re: [nc-18] japanese vibes || ft woo kwang   [nc-18] japanese vibes || ft woo kwang - Page 4 EmptyMer 14 Oct - 18:21
∷ Japanese vibes



Deux âmes sœurs, qui n'avaient besoin de rien pour se comprendre, mais qui, pourtant, se retenaient encore d'ouvrir les yeux sur certaines choses. C'est une bataille de l'esprit. Ce conflit constant entre la raison et la sagesse qui ne veulent pas qu'ils s'adonnent à leurs sentiments, et cet amour qu'ils se portent plus qu'ostensiblement. Wookwang et Jinsol s'aiment tellement, qu'ils font exprès de ne pas le remarquer. S'ils ne mettaient pas autant de bâtons dans les roues, il est évident que Jinsol aurait la réponse à sa question. Elle le saurait, que Wookwang rejette sa tristesse jusqu'aux moments où il peut l'évacuer en solitaire. Elle saurait aussi qu'il n'a jamais cessé de la trouver jolie, même quand elle pleurait. Comme lui, s'il s'ôtait les œillères qui obstruent sa vue, il n'aurait aucun mal à confier sa tristesse à Jinsol. Il lui parlerait de tout, en sachant qu'elle ne s'en servirait jamais pour le juger ou le moquer. Mais il faut se retenir. Comme ce qu'ils ont fait depuis le début de la journée. Cet amour, cette compréhension, ils ont fait le choix de l'offrir à d'autres. C'est le prix à payer pour conserver une paix au sein d'un groupe qui leur est plus cher que tout.

    Mais la paix, cela ne vaut pas en privé. L'ambiance a changé dans cet ascenseur. Il n'y a pas vraiment d'explications. C'est dans le regard qu'ils se sont échangés. Comme s'ils rentraient dans leur zone de parenthèse, isolée de tout le reste de la réalité. Et Wookwang a bien essayé. Oui, il a essayé de faire semblant de rien, de continuer dans la pureté nouvellement instaurée. Les taquineries, les idioties. Tout pour se détourner de cette nouvelle gravité quand il commandait deux formules de petit-déjeuner en guise de dîner. Mais cela ne pouvais pas durer, évidemment. C'était peut être son erreur, d'avoir voulu que Jinnie s'allonge à cause de lui. Peu importe les excuses de pieds endoloris. Il n'y avait qu'à la voir, pour ne pas savoir se contenir. Alors il l'avait fait. Wookwang s'était approché. Il avait explosé. Comme tous les sentiments et l'attraction qu'il se forçait de camisoler au fond de lui. Il en avait eu tellement envie, depuis tellement longtemps. Et c'était trop dur de s'en cacher. Mais c'était la faute de Jinnie! Avec ses grands yeux tout mignon qui le regardaient comme s'il était le seul homme de la planète. Eh bien, pour une fois, il avait l'impression de l'être. Elle lui donnait tellement d'importance, rien que par ce regard, que son adoration l'avait porté. Deux bouches qui se touchent, une main qui vient attraper la taille. Et l'évidence était tellement claire qu'il n'est même pas surpris quand elle vient chercher sa langue. Non, il était déjà prêt à ce qu'elle soit accueillie.

    L'évidence, c'est ça. Cette évidence qu'il s'aime. Et cette évidence qu'ils ont besoin d'arrêter de se cacher. Jamais Wookwang ne s'est senti autant à sa place que là. Et il n'y a plus aucune question. Pacte silencieux que cette soirée restera un secret entre eux. Ils ne savent que trop bien les conséquences d'un tel rapprochement, et c'est bien pour ça qu'ils ont besoin de ne pas y penser. Wookwang ne perd pas de temps, il reste à jouer de ce baiser qui le rend fou. Son corps vibre d'une sensation qu'il ne se souvient pas avoir déjà ressentie, à peine même Jinnie attrape-t-elle son cou. Wookwang n'a pas envie que ça s'arrête, il finit par lui attraper la taille de façon plus concrète, et il la tourne, juste pour qu'il puisse être sur le dos, et qu'elle puisse être au dessus de lui. Il retire son visage, arrête ce baiser juste le temps de l'observer. Jinnie, devant lui, comme s'il la vénérait, celle qui lui a tout appris de comment éprouver. Et les mots sortent presque. "Je t-..." Mais non. S'ils viennent de dépasser une limite dont ils ne pourront plus jamais retourner, celle là est la dernière à impérativement garder. "Je te trouve beaucoup trop jolie." Wookwang finit-il par dire, car c'est la seule façon pour lui de dévoiler ses sentiments sans s'exposer. Une main vient caresser l'oreille de son amie, et il tend les lèvres pour l'embrasser à nouveau.


"" celestial wonder for hundred miles only.


[nc-18] japanese vibes || ft woo kwang - Page 4 F78d9c2b51788befcc2c8aab4b0464d976f3c3cc
BOOST fanguide
PM gallerie

Han Jin Sol
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t9390-han-jin-sol-han-nabi#294367
byeoljali ≈ when the night comes i break into stars
UNE P'TITE PHOTO ? :  ⊱ [nc-18] japanese vibes || ft woo kwang - Page 4 Dad721423e123331e8a38ef76525b8fa068a39cd_hq
AVATAR :  ⊱ yooa from oh my girl
POINTS :  ⊱ 851
MESSAGES :  ⊱ 399
NOUS A REJOINT LE :  ⊱ 17/06/2020
AGE :  ⊱ 25
[nc-18] japanese vibes || ft woo kwang - Page 4 Empty
(#) Sujet: Re: [nc-18] japanese vibes || ft woo kwang   [nc-18] japanese vibes || ft woo kwang - Page 4 EmptyMer 14 Oct - 21:03

japanese vibes.

à tôkyô,
musique ♡

Comment en étiez-vous arrivé là ? A partager le même souffle. Toi qui pensais avoir le contrôle de cette situation, toi qui t’étais dit que rien ne se passera ici. Tu en étais même persuadée en quittant Séoul. Toi qui la veille était plus que gêné lorsque la fille de l'accueil à subtilement sous-entendu que vous étiez en couple. Pourtant, tu étais la, dans les bras du seul homme que tu as toujours aimé, l’embrassant comme si ta vie en dépendait. Tu ne pouvais expliquer ce qu’il se passait dans ton coeur à cet instant. Tu étais même incapable de lui dire avec des mots tes sincères sentiments, tu espérais que tes lèvres étaient un message assez clair pour lui. A passer des années à réduire ton organe au silence, tu avais la sensation que le bâillon qui lui a été imposé à aider l’amour que tu avais pour lui de grandir toujours un peu plus, voire même te donner l’impression de retomber amoureuse. Le myocarde désormais libéré de ses chaînes, pour toi désormais plus rien ne comptais sauf lui, ce contact que vous établissiez, ou alors que vous renouez. Chacune de tes terminaisons nerveuses cachée sous ton échine s'électrise à chacun de ses contacts. Tu comprenais à cet instant que vous étiez en train de vivre, tu voudrais que ça ne se termine jamais. Tu voulais figer le temps pour avoir la chance de partager ses lèvres encore et encore, laisser son aura se mêler à la tienne. Il n’y avait plus que vous deux, alors il était inutile de faire encore semblant.

Ambiance toujours enivrante par votre amour mutuelle, voilà que ton corps se mit soudainement à le surplomber, une position à laquelle tu n’étais pas du tout habitué en temps normal quand tu te retrouvais seule avec un homme. Non, tu avais plus l’habitude de goûter à la douceur des draps, alors que ton esprit se perdait dans des actes des plus tristes, satisfaisant les envies dominations des hommes. Mais tu n’étais pas avec l’un d’eux… Tu étais juste là avec Kangoo. Alors tu n’avais pas envie de penser à eux maintenant. Chose qui était assez difficile quand te rappelait ta beauté une nouvelle fois. Tu étais une fois de plus envahi par cette éternelle mélancolie. Il ne savait pas, il laissait son coeur parler, dire ses premières pensées. Avec ça, et l’amour sincère qu’il pouvait te porter, impossible de lui en vouloir. Encore plus quand il tentait de sécher ces larmes invisibles avec ses baisers. Pourtant, tu y mettais rapidement un terme, voulant quand même lui dire quelque chose.

▬ S’il te plaît… Ne dis pas ça d’accord ?

Tu posais ton index sur ses pulpeuses, caressant ses dernières avec ton doigt. Tu ne voulais plus entendre ceci. Tu ne souhaitais pas entendre ces mots qui eu un impact négatif sur toi avec les années. Tu ne te trouvais pas jolie, tu ne t’es jamais trouvée malgré les idées reçues. Tu n’avais pas envie que ce mot sorte de sa bouche. Si à travers ses gestes, ses regards, ses sourires, il arrivait à te faire comprendre qu’il te trouvait belle, alors tu seras heureuse. Tu n’avais pas non plus l’envie de lui expliquer pourquoi tu agissais de la sorte. Peut-être un jour ? Peut-être qu’il verra le revers de la médaille et voir cette Jinnie que tu tentes de cacher à tout le monde. Mais pas ce soir. Non pour rien au monde, tu voulais gâcher ce moment qui était si précieux, qui tu n’espérais même plus depuis des années. Ces mots que tu pensais si fort, mais que tes lippes ne pouvait pas formuler, va savoir pourquoi. Tu tentais simplement de lui faire comprendre à travers un langage corporel. Tes yeux de poupée qui ne pouvait plus se détacher de son regard de renard, le sourire qui tu lui adressais, qui disait qu’il n’avait pas à s’inquiéter et que tout allait bien. Tes doigts qui se perdaient dans sa chevelure brune, pour le rassurer au mieux que tu pouvais. C’était ce que tu pouvais lui donner de mieux. Puis ta récompense fut de le regarder enfin avec les yeux amoureux que tu tentais toujours de cacher. Chacun des traits de son visage, chaque douceur que ses expressions dégageaient. Comme si tu avais besoin de retrouver des raisons pour continuer de l’embrasser avec passion, chose que tu ne te retenais pas de faire. Pour toi, tes lèvres n’avait pas d’autre place qu’auprès de lui. Tes mains caressais délicatement son torse, te permettant de deviner plus ou moins ce que tu avais déjà aperçu ce matin. Tu finissais par embrasser délicatement sa mâchoire, puis son cou. Tu te laissais enivrer doucement par ce parfum et surtout par cette étreinte bien plus intime que ce que vous aviez fait jusqu'à maintenant, te rappelant au fur et à mesure des secondes de vieux souvenirs de la dernière que vous aviez été aussi proche.

♡♡♡
OXYMORE



A long night
I hope your night isn’t painful ☽ Some are in love, some are in pain On this long night But for you, more than anyone else I hope it’s a peaceful night
Hong Woo Kwang
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t8460-wookwang-kangoopasroux
En ligne
byeoljali ≈ when the night comes i break into stars
UNE P'TITE PHOTO ? :  ⊱ [nc-18] japanese vibes || ft woo kwang - Page 4 Dc9c69f3db11e898b1bf22e0f47986966cb88823
AVATAR :  ⊱ Hwang Minhyun (NU'EST & Wanna One)
POINTS :  ⊱ 927
MESSAGES :  ⊱ 325
NOUS A REJOINT LE :  ⊱ 23/02/2020
AGE :  ⊱ 23
[nc-18] japanese vibes || ft woo kwang - Page 4 Empty
(#) Sujet: Re: [nc-18] japanese vibes || ft woo kwang   [nc-18] japanese vibes || ft woo kwang - Page 4 EmptyMer 14 Oct - 23:21
∷ Japanese vibes



La vraie question, c'était pourquoi? Pourquoi cela arrivait maintenant? Wookwang savait, qu'il avait toujours eu quelque chose pour Jinnie. Depuis qu'il l'avait vu la première fois, et depuis qu'ils avaient appris à se connaître. C'était elle, qui lui avait appris à avoir de l'empathie, elle, qui l'avait poussé à se passionner pour quelque chose. Et le garçon a toujours su qu'il pourrait lui demander conseil, toujours su qu'elle serait là pour l'écouter et pour le rendre un peu plus humain. Mais il n'a jamais compris qu'il l'aimait. Pas avant ces années où il était au lycée. Pas avant qu'il ne se tourne vers elle, en premier, pour faire par de ses questions d'intimité. Mais même là, depuis là, il a su que ça ne serait jamais possible. C'était un choix qu'ils avaient fait. Au moment où Jinnie est sortie de l'orphelinat. A partir de ce jour fatidique où ils se sont juré de rester une famille, à six, et pas de partir vivre leurs vies. Des années, où il a tiré un trait sur cette idylle qu'il aurait pu obtenir. Alors pourquoi, sont-ils là, maintenant, à s'échanger leurs bouffées d'air et leurs caresses maladroites? Pourquoi, fallait-il que ce soit cette soirée là, plutôt que pendant les dizaines d'autres qu'ils avaient déjà passées à deux?

    Peut être parce qu'à un moment le cœur ne peut plus se retenir. Peut être parce que le destin a ses droits. Peut être parce que l'évidence doit prendre place pour continuer à exister. Et peut être que cette prière au temple a eu pitié de cette retenue entre eux. Peut être parce que leur amour est trop grand pour être gardé. Mais tout juste dosé pour ne pas être exposé. Wookwang est un peu pris au dépourvu quand ce doit se place sur ses lèvres. Mais toute son attention est sur Jinnie. Regard dans ses yeux qui l'ont toujours tant affaibli. Et il est surpris. N'a-t-il plus le droit de dire qu'elle est jolie? En quoi ce compliment est-il blessant? Il ne comprend pas. Et la seule explication, c'est qu'elle a peut être compris sa difficulté de communication. Peut être qu'elle sait, qu'à chaque 'jolie', il lui exprime son amour. Et que c'est pour ça qu'elle lui demande d'arrêter. Préserver la dernière limite de l'indécence. Pourtant, le garçon n'en est pas vexé. Ce n'est pas un rejet. Il peut le lire dans les yeux de Jinnie. Elle l'aime. Comme il l'aime. Si elle l'a compris, alors il espère qu'elle continuera de le lire, à chaque fois. Son expression un peu perturbée, est vite remplacée par un sourire bienveillant. Un vrai. Pas un sourire de demeuré, un sourire amoureux. Et voilà que Wookwang accueille encore les lèvres de sa soeur contre les siennes. Parce que pendant ce voyage, elle ne l'est pas. Pendant ce voyage, il ose le penser, elle est sa femme.

    Femme qui a été la première à le toucher comme elle le fait. Et toujours la première à lui faire ressentir des feux d'artifices dont il ne se sent pas apeuré. Et il ne se souvient pas vraiment des sensations de leur première (et seule) fois. Il se souvient de la gêne, de la peur, du bonheur. Mais dans ses souvenirs, ce n'était pas aussi fort que ça. Jamais, il n'a ressenti autant d'ondes de choc que quand Jinnie est là, maintenant. Quand leurs langues dansent et que leurs lèvres se caressent. Cela paraît même un peu trop bizarre. Pour le nombre de fois où il a été intime avec des filles, pourquoi un simple baiser de Jinsol le rend aussi électrisé? "Ne m'embrasse pas le cou." Wookwang arrive à chuchoter, alors qu'il intercepte le visage de Jinnie pour lui attraper le menton. "Je vais devenir fou, sinon." Et il y a encore trop de raisons pour qu'il ne le devienne pas. La première étant l'arrivée imminente du room service. Mais en attendant, rien ne l'empêche de profiter de ce menton pour tirer Jinnie encore une fois vers lui. Et repartir sur un de ces baisers passionnés. Ces baisers qui ne sont pas fait pour la taquiner, la remercier, ou goûter ses plats. Des baisers parce qu'il l'aime. Des baisers qui s'accompagnent encore de ses mains sur sa taille, et qui viennent même à glisser pour entourer la demoiselle de ses bras et la serrer contre lui.


"" celestial wonder for hundred miles only.


[nc-18] japanese vibes || ft woo kwang - Page 4 F78d9c2b51788befcc2c8aab4b0464d976f3c3cc
BOOST fanguide
PM gallerie

Han Jin Sol
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t9390-han-jin-sol-han-nabi#294367
byeoljali ≈ when the night comes i break into stars
UNE P'TITE PHOTO ? :  ⊱ [nc-18] japanese vibes || ft woo kwang - Page 4 Dad721423e123331e8a38ef76525b8fa068a39cd_hq
AVATAR :  ⊱ yooa from oh my girl
POINTS :  ⊱ 851
MESSAGES :  ⊱ 399
NOUS A REJOINT LE :  ⊱ 17/06/2020
AGE :  ⊱ 25
[nc-18] japanese vibes || ft woo kwang - Page 4 Empty
(#) Sujet: Re: [nc-18] japanese vibes || ft woo kwang   [nc-18] japanese vibes || ft woo kwang - Page 4 EmptyVen 16 Oct - 8:13

japanese vibes.

à tôkyô,
musique ♡

Cela te semblait si facile à l’époque… Renoncer à ton unique amour pour le bien de votre famille était quelque chose de facile sur le papier. Une souffrance que tu étais prête à endurer. Tu n’as jamais cessé de te dire que c’était la bonne décision non seulement pour garder cette bonne entente qui liait les orphelins que vous étiez et un moyen détourner aussi pour être sûr que Woo Kwang aurait toujours une place dans ta vie. Les semaines, les mois, les années défilant, et tu t’étais tellement convaincue que Kangoo n’était que ton frère que tu étais tout aussi persuadée que les sentiments que tu avais développé pour lui n’existait plus. Même plus, tu étais sûre que cette réciprocité n’avait jamais exister entre vous. Il pouvait avoir n’importe qu’elle femme dans sa vie, et c’est toi qu’il avait choisi. Tu pouvais être égoïste, c’est un fait, mais jamais concernant tes petits. Et pourtant, même si c’était d’un commun accord, tu as compris ce soir que Kangoo souffrait dans son coin durant tout ce temps. Cruel destin qui se jouait encore plus de vous. Mais la, ce pacte de sang que vous avez fait il y a quelques années n’avait plus lieu d’être. A cet instant, tu avais oublié qu’il était ton frère, il était juste l’homme à qui tu avais décidé de donner ton coeur. Et juste à cette pensée, tu te sentais tellement légère. Peut-être parce qu’il n’y avait plus rien qui comptait autour de vous pour une fois et que cette peur constante que quelqu’un comprenne le réel sens de tes sentiments pour lui. Tout ça était enfin envolé. Tu avais enfin pu goûter à cette sensation qu’on appelle la liberté. Et encore une fois, grâce à lui.

Ce moment était tellement précieux et inouï que tu refusais qu’il soit gâché d’une quelconque manière. Alors même si tu savais ô combien il pouvait te trouver jolie, tu ne voulais pas qu’il souille ses lèvres avec ce compliment que tu avais en aversion. Tu les préfères contre les tiennes simplement. Il ne comprendrait pas la raison de ce refus, cependant, il lisait en toi, il savait que ce n’était pas contre lui et que cela ne changera pas l’amour que tu pouvais lui porter. Et tu ne te privais pas pour lui montrer de toutes les façons dont tu pouvais, profitant pour redécouvrir sa peau de tes pulpeuses. Juste quelques secondes avant que Kangoo ne te stoppe dans ton élan. Et son excuse ne manquait pas du tout de te faire rougir comme une gamine.

▬ Hm… Donc je suis autorisée que de profiter de tes lèvres, c’est ça.

Peut-être un peu trop entreprenante pour lui. Il faut dire que les baisers que vous vous êtes échanger n’avait rien à voir avec la première nuit que vous avez passés ensemble. La timidité des premiers baisers que vous avez échangés n’existait plus, ni même la fermeté de chacun de vos touchers à l’un pour l’autre. Seulement, peut-être qu’une certaine maladresse subsistait ; du moins pour ta part. Il faut dire que des gestes de tendresse dans ton métier restait un grand luxe, alors rare était les fois où tu pouvais te vanter d'être très entreprenante. Alors sa confession ne manquait pas de te donner une certaine fierté et te dire que tu n’es pas si nul pour lui montrer ton affection.

▬ Peut-être que j’aurais envie de te rendre fou qui sait.

Le taquinais-tu. Tu l’enviais. Il savait ce qu’il aimait, les zones de dangers qui était source de son désir. Toi, tu as passé tellement de temps à apprendre à ne rien ressentir durant l’acte, te soumettre au bon vouloir de tes daddies que tu ne t’étais jamais penchée sur ces endroits qui pourrait être sensible. Pire encore, tu ne savais pas que tu étais capable de nourrir du désir pour n’importe quel homme, tant ton métier t’a presque apprit à les mépriser.

▬ Mais tes lèvres me suffisent déjà amplement. J’ai beaucoup de mal à m’en défaire

Vérité vrai. Maintenant que tu avais goûté au fruit défendu, sans qu’aucune culpabilité ne vienne tirer tes entrailles, ce sera difficile pour toi de te retenir le temps que vous aviez à passer ensemble. Et l’étreinte qu’il t’avait offerte plus tôt alors que ses lèvres retrouvaient les tiennes n’était que la confirmation que ceci était réciproque. Cette proximité ne faisait que nourrir cette envie incessante d’en vouloir plus. Tu n’avais jamais ressentit ça. Même lorsque vous avez décidé de perdre votre innocence ensemble, ce sentiment n’était pas aussi fort que maintenant. Cependant, tu ne voulais pas trop le brusquer. Alors tu terminais tes paroles par un baiser, cette passion croissante qui émanait à chaque fois que vous vous retrouvez pour vous échanger vos sentiments. Tu finissais par te libérer de ses bras, attrapant ses doigts que tu emprisonnais avec les tiens. Un simple geste plein de douceur qui contrastait parfaitement avec le baiser langoureux que vous partagiez.

♡♡♡
OXYMORE



A long night
I hope your night isn’t painful ☽ Some are in love, some are in pain On this long night But for you, more than anyone else I hope it’s a peaceful night
Hong Woo Kwang
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t8460-wookwang-kangoopasroux
En ligne
byeoljali ≈ when the night comes i break into stars
UNE P'TITE PHOTO ? :  ⊱ [nc-18] japanese vibes || ft woo kwang - Page 4 Dc9c69f3db11e898b1bf22e0f47986966cb88823
AVATAR :  ⊱ Hwang Minhyun (NU'EST & Wanna One)
POINTS :  ⊱ 927
MESSAGES :  ⊱ 325
NOUS A REJOINT LE :  ⊱ 23/02/2020
AGE :  ⊱ 23
[nc-18] japanese vibes || ft woo kwang - Page 4 Empty
(#) Sujet: Re: [nc-18] japanese vibes || ft woo kwang   [nc-18] japanese vibes || ft woo kwang - Page 4 EmptyVen 16 Oct - 15:21
∷ Japanese vibes



Dans ce débordement d'amour, il y a quelque chose du funèbre. Les baisers aussi plein de vie soient-ils, sont déposés sur le rythme d'un requiem. Ce n'est pas si incongru d'avoir dépassé les limites dans cette chambre d'hôtel. Cela fait déjà deux jours que Wookwang bouillonne de cette proximité nouvelle et libre avec Jinnie. Mais la fin en est proche. Depuis le début, ce voyage est daté. Et quand il seront à nouveau dans un avion en direction de la Corée, ce sera la fin de cette parenthèse qu'ils n'avaient jamais espéré. L'étudiant le sait; leur temps est limité. Cette intimité, cette liberté d'être au Japon pour y flâner, ces masques exposés... C'est temporaire. Dans quelques jours déjà, et seulement, ces moments ne seront que de simples souvenirs à chérir en secret.

   Désir d'en profiter mais aussi de ne pas en abuser. Les limites ont beau être effacées, il y a certaines distances à garder sous peine de vivre un enfer quand ils seront rentrés. L'amour doit être gardé silencieux, et exprimé que par des gestes. Le poids d'une confession, sinon, serait trop accablant à garder scellé. Et pour le reste... Wookwang ne sait pas où se positionner. Il est en terrain nouveau et aventureux. Même s'il a déjà exploré son intimité trop de fois pour être compté, il n'a jamais ressenti autant de sensations et de plaisir que par ces simples baisers. Des parties beaucoup plus sensibles que sa poitrine ont été touchées par des dizaines de filles mais il n'a jamais autant été électrisé par une simple caresse de Jinnie sur son torse. Tout est multiplié. Et dans cette optique où il ne veut pas déshonorer -encore une fois- la fille qu'il aime; c'est une précaution que de lui empêcher l'accès à ce cou qui aveuglerait son jugement. "Tu sais très bien que je ne te refuserais jamais rien." Le garçon avoue honnêtement. Il a toujours tout fait pour essayer de donner à Jinnie ce qu'elle osait lui demander. "Et tu me rends déjà bien assez fou..." Le simple fait qu'elle le regarde comme cela, comme un homme et non comme un de ses enfants, c'est déjà bien assez suffisant. Cette étreinte en est la preuve. Cette passion entre leurs lèvres aussi. "Et moi aussi je ne sais pas..." La phrase se termine dans un silence essouflé. Les yeux de Wookwang n'ont pas quitté les lèvres de Jinnie, et il n'a même pas voulu terminer de s'exprimer pour l'embrasser à nouveau. C'est si beau. Ces doigts entremêlés innocemment alors que leurs langues ne sont pas sages. Mais le garçon a envie de plus. L'électricité fait place à une chaleur qu'il, pour le coup, connaît bien. Et il sait, que l'amour qu'il a pour Jinnie va finir par se voir. Il faudrait qu'il arrête. Il n'a aucune envie d'aller jusque là. Il ne voudrait pas la salir plus que déjà. Mais sa tête n'obéit pas, et une de ses mains se libère pour caresser les hanches de son aînée, lentement, d'un toucher à peine assuré. Et la chaleur ne cesse de grandir. Il faut s'arrêter maintenant ou alors il ne saura plus se cacher.

    Alors on toque à la porte au bon moment. Il suffit de deux coups pour que le baiser s'arrête et que Wookwang recule sa tête et regarde Jinnie avec les joues brûlantes. Il a peut être été trop entreprenant, et il ne s'en rend compte que maintenant. "J'y vais." Annonce-t-il, parce que c'est lui qui parle la langue. Donc il se retire doucement, et se dépêche d'aller à la porte. Il ne sait pas de quoi il a l'air. Un de ses boutons de chemise s'est retiré tout seul, et il a probablement les cheveux décoiffés. En plus de ce rouge sur les joues. Et puis, est ce que Jinnie portait du rouge à lèvres? Y a-t-il des traces sur son visage? L'employé ne le fait pas remarquer dans tous les cas, et Wookwang le remercie en lui disant de mettre tout ça sur la note. Les deux plats sont déposés sur la table de la chambre, avec les couverts qui vont avec. Et quand les deux orphelins sont seuls à nouveau, Wookwang témoigne d'un autre sourire: celui qui est tout timide et gêné. "Tu veux qu'on ouvre un truc du minibar avec ça?" Qu'il demande, faisant comme si rien ne venait de se passer.


"" celestial wonder for hundred miles only.


[nc-18] japanese vibes || ft woo kwang - Page 4 F78d9c2b51788befcc2c8aab4b0464d976f3c3cc
BOOST fanguide
PM gallerie

Han Jin Sol
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t9390-han-jin-sol-han-nabi#294367
byeoljali ≈ when the night comes i break into stars
UNE P'TITE PHOTO ? :  ⊱ [nc-18] japanese vibes || ft woo kwang - Page 4 Dad721423e123331e8a38ef76525b8fa068a39cd_hq
AVATAR :  ⊱ yooa from oh my girl
POINTS :  ⊱ 851
MESSAGES :  ⊱ 399
NOUS A REJOINT LE :  ⊱ 17/06/2020
AGE :  ⊱ 25
[nc-18] japanese vibes || ft woo kwang - Page 4 Empty
(#) Sujet: Re: [nc-18] japanese vibes || ft woo kwang   [nc-18] japanese vibes || ft woo kwang - Page 4 EmptyLun 19 Oct - 10:39

japanese vibes.

à tôkyô,
musique ♡

À cet instant, tu ne t’es jamais sentie aussi aimé. Il faut dire aussi que les hommes avec qui tu as l’habitude d’être proche de toi n’était pas là pour te donner de l’amour. Des baisers seulement par “réflexe”. Là, tu pouvais sentir les sentiments qu’il te portait, cette connexion si forte qui vous lie depuis tellement de temps et que vous tentez désespérément de cacher aux autres et encore plus à vous-même pour être sûrs qu’aucun ne puisse céder à la tentation. Et puis, tu te posais une question : pourquoi maintenant ? Vous aviez plusieurs occasions de vous retrouver seuls. Tu pensais à la dernière fois qu’il a dormi chez toi, contre toi. Tu supposais que cette rupture conventionnelle de votre accord était sûrement due à ce sablier qui vous rappelez que des moments comme ceux-là où chaque seconde compte, loin de tout, de cette vie qui ne vous avez pas fait de cadeaux et vos masques enfin brisés sont de ces moments uniques. Il est difficile d’en avoir. Ou alors c’était l’idée que tu ne serais jamais aussi proche de lui dans le futur. Comme la célèbre pièce de Shakespeare, votre potentielle idylle ne finira pas bien. Et tu l’as toujours su, et ce, depuis le jour où tu as appris tu seras plongée définitivement dans la pénombre prochainement. C’était pour ça, tu as toujours espéré qu’il trouve une fille qui ne sera pas un poids pour lui. Tu l'aimais assez pour ne pas l'emprisonner dans une relation qui risquait d'être des plus compliquées.

Néanmoins, tu ne désirais pas entendre les "tic-tacs" qui devenaient de plus en plus bruyant… Ils étaient encore loin pour toi. Tu as toujours vécu au jour le jour… pourquoi cela devait être différent désormais. Profite Jinsol voilà ce que tu te répétais sans cesse. C'est ça, profiter de tout ce qu'il t'offrait et ce qu'il te faisait ressentir. Ses baisers qui t'enivraient chaque seconde, tes terminaisons nerveuses qui étaient électrisées en sentant ses doigts parcourir ton échine. Des sensations que tu découvrais, puisque d’habitude, tout cela avait un goût amer en toi. Cette fois, tu avais envie de plus. Mais tu n’osais pas aller plus loin, ne sachant pas si cela était réciproque. Néanmoins, cela restait une jolie bulle dans laquelle vous évoluez doucement. Bien qu’elle fut rapidement éclatée au bruit procurer par la porte. Tu avais oublié le service d’étage. Si tu avais su que vous en arriverait là, tu te serais abstenue d’un repas. Alors qu’il s’était chargé du maître d'hôtel, tu t’empressais de voir les marques de votre passion laissées sur ton visage. Maquillage esquinté par d'innombrable baiser, ton visage rougit par la chaleur qui émanait de ton être ne désirant que lui. L'apparence de Kangoo n’était pas plus différente de la tienne. Par contre, changement d’ambiance qu’il installait, remettant cette distance entre vous.

▬ ouais comme tu veux.

Tu répondais simplement, presque d’un ton tranchant. Frustrée par cette reprise de son attitude de petit garçon si soudaine, comme si ce qui venait de se passer n’était qu’un moment d'égarement. Tu sentais à nouveau cette distance que vous vous étiez imposée se remettait en place. Et tu n’aimais pas du tout cette nouvelle sensation.

▬ Alors c’est comme ça…

Une complainte à peine audible que tu marmonnais, alors tu serrais doucement les draps entre tes doigts. Tu voulais faire comme d’habitude. Ravaler tout ce surplus d’émotions et faire comme si tout allait bien. Tu aurais pu… Non, pas sans l’aide de ta kétamine qui pouvait aisément te faire oublier des moments qui tuais un peu plus ton âme. Cette fois, tu ne pouvais pas, d’autant plus que tu étais de celle à qui les états d’âmes sont si transparente. Du moins avec Kangoo qui te connaissait un peu trop pour lire en toi comme dans un livre ouvert. Tu n’étais pas capable de faire semblant avec lui. Colère, tristesse, joie… Plus rien n’avait de secret pour lui. Cela avait du bon comme du mauvais. Et dans ce cas, pour toi, c’était mauvais. Impulsive comme à ton habitude, tu le repoussais sur le lit, le surplombant, positionnant tes mains à côté de sa tête de part et d’autres.

▬ Ca va être comme ça pour le reste de la soirée ? D’abord, tu m’embrasses pour après me repousser ?

Certes, ce n’était pas un rejet à proprement parler, toutefois, tu le ressentais un peu comme ça. Tu espérais qu’il ne jouait pas avec toi. Pas lui. Que les autres hommes le fassent, tu t’en foutais, tu te servais bien d’eux pour ne pas te retrouver dans la merde. Mais Woo Kwang… Tu avais comme il te regardait, et lui aussi l’avait vu. Les mots n’ont même pas été nécessaires pour vos comprendre. Ou pas ? L’amour que tu avais pour lui, tu voulais le crier haut et fort. Juste trois mots qui n'attendait qu’une chose, se délier de ta langue une bonne fois pour toute de ta langue… Cependant, cela restait impossible.

♡♡♡
OXYMORE



A long night
I hope your night isn’t painful ☽ Some are in love, some are in pain On this long night But for you, more than anyone else I hope it’s a peaceful night
Hong Woo Kwang
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t8460-wookwang-kangoopasroux
En ligne
byeoljali ≈ when the night comes i break into stars
UNE P'TITE PHOTO ? :  ⊱ [nc-18] japanese vibes || ft woo kwang - Page 4 Dc9c69f3db11e898b1bf22e0f47986966cb88823
AVATAR :  ⊱ Hwang Minhyun (NU'EST & Wanna One)
POINTS :  ⊱ 927
MESSAGES :  ⊱ 325
NOUS A REJOINT LE :  ⊱ 23/02/2020
AGE :  ⊱ 23
[nc-18] japanese vibes || ft woo kwang - Page 4 Empty
(#) Sujet: Re: [nc-18] japanese vibes || ft woo kwang   [nc-18] japanese vibes || ft woo kwang - Page 4 EmptyLun 19 Oct - 19:32
∷ Japanese vibes



Si les limites existent, des fois, c'est pour protéger. Et il faut admettre que celles que Wookwang s'imposent depuis le début, et surtout en cette soirée, sont pour l'épargner lui, mais aussi Jinnie. Cette explosion d'intimité est peut être mutuelle mais elle est tout autant inattendue. L'amour entre Jinsol et Wookwang a toujours été présent, mais l'un comme l'autre n'en ont jamais vraiment su l'étendue. Petit orphelin qui est tombé amoureux de sa future soeur bien avant qu'il ne sache ce que signifiait réellement tomber amoureux. Comment aurait-il pu penser qu'elle aurait développé le même genre de sentiment auprès de lui, quand ce sont des émotions pour lesquelles il se flagelle déjà bien trop souvent? Il est vrai. Lui qui fait tout pour renier et ignorer cet amour qu'il éprouve pour sa soeur, car ce ne sont pas des pensées à avoir. Même si elle n'est pas vraiment de sa famille. Même si le pacte qu'ils ont saigné n'a pas de valeur officielle. Ils sont liés avec les quatre autres abandonnés. Et perturber cela serait inconcevable. Alors comment imaginer une seule seconde que celle pour qui Wookwang se bat avec ses pensées, poursuit la même bataille? Réalisation soudaine, même si logique. Car à ces baisers tout prend son sens. Et tout ce temps passer à se chamailler tout autant que se réconforter prend enfin toute son évidence. Jinnie l'aime, tout autant que lui, est fou d'elle. Et c'est bien pour ça qu'il faut se retenir, encore.

    Terminé, l'homme que Wookwang était. Dès que l'échappatoire se présente, l'étudiant saute sur l'occasion et fait comme si de rien était. Joues rouges et ton timide, presque l'air de regretter ce qu'il vient de se passer. Pourtant, c'est tout le contraire. Et, la main sur le frigo du minibar, prêt à déboucher une bouteille de rosé qu'il y a vu briller la veille, il se recule brusquement au ton un peu saignant de Jinnie. Il n'entend pas ce qu'elle dit après, il est déjà bien trop choqué de la sècheresse qu'elle a eu pour lui répondre. Comme il n'avait jamais pensé qu'elle puisse être tombé amoureuse de lui aussi -n'en sera jamais sûr tant que les mots ne se seront pas échangés- il est surpris qu'elle soit aussi vexée. Et il fait quelques pas en sa direction. Car justement, elle ne comprend pas... S'il fait comme s'il de rien était, c'est parce que cela vaut mieux pour tous les deux. Si jamais ils vont plus loin, et l'excitation de savoir que Jinnie l'aime pourrait bien les y mener, alors revenir à une vie où ils ne sont que frère et soeur serait bien trop compliqué. Est ce que Jinsol pourrait survivre une vie sous telle torture? Dans tous les cas, il n'a pas envie de lui imposer. Comme il n'a pas envie de la salir avec tout ce que son corps tire derrière lui.

    Mais comme il aime la Jinsol qui pleure, il a toujours aimé sa Jinsol forte et décidée. Sans qu'il ne comprenne pourquoi le voilà plaqué sur le lit, les yeux directement dans ceux de Jinnie. Et elle est imposante, alors même qu'elle ne le touche pas. Et ça lui plaît, peut être un peu trop. La timidité dans ses yeux ne se perd pas, mais l'assurance se regagne. Et les petits-déjeuners-dîners sont vite oubliés. "Je ne te repousse pas. J'en ai jamais eu l'envie." Corrige-t-il. La vérité est encore trop dure à sortir, alors Wookwang fait comme d'habitude, il dit des conneries pour essayer de faire passer le moment. "Et puis je t'ai embrassé toute la journée. C'est toi qui m'a embrassé, embrassé, en premier." Dit-il en rigolant. Sauf que la position de Jinnie lui fait vite revenir le rouge sur les joues quand il se reconcentre sur son visage. "Mais... Pour le reste de la soirée... J'aurais bien aimé continuer. J'avais pas envie de quitter tes lèvres. J'avais pas envie d'arrêter de te toucher. Je voulais te caresser juste pour revoir ton sourire. C'est juste que... On peut pas, Jinnie. On s'arrêterait jamais... Et je ne pourrais supporter de te déshonorer ou de te faire regretter." Le garçon; l'homme, avoue, en détournant son visage et placer son regard sur l'un des poignets de sa soeur adorée.


"" celestial wonder for hundred miles only.


[nc-18] japanese vibes || ft woo kwang - Page 4 F78d9c2b51788befcc2c8aab4b0464d976f3c3cc
BOOST fanguide
PM gallerie

Han Jin Sol
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t9390-han-jin-sol-han-nabi#294367
byeoljali ≈ when the night comes i break into stars
UNE P'TITE PHOTO ? :  ⊱ [nc-18] japanese vibes || ft woo kwang - Page 4 Dad721423e123331e8a38ef76525b8fa068a39cd_hq
AVATAR :  ⊱ yooa from oh my girl
POINTS :  ⊱ 851
MESSAGES :  ⊱ 399
NOUS A REJOINT LE :  ⊱ 17/06/2020
AGE :  ⊱ 25
[nc-18] japanese vibes || ft woo kwang - Page 4 Empty
(#) Sujet: Re: [nc-18] japanese vibes || ft woo kwang   [nc-18] japanese vibes || ft woo kwang - Page 4 EmptyLun 19 Oct - 22:47

japanese vibes.

à tôkyô,
musique ♡

Faire face aussi subitement à tes sentiments, tu ne t’y jamais préparé. Toutes ces années, ils étaient là, scellés en toi sans avoir possibilité de les libérer puisque tu pensais t’être débarrassé de la clé. Tu n’as jamais su comment gérer cet amour pour lui. Est-ce que tu y arriveras un jour ? Ce ne serait pas maintenant. Même si tu pensais que vous aviez franchi la première limite, tu sentais toujours ces restrictions bien présentes entre vous. Du moins, ton cadet les remettais un peu plus en place. Et à cette idée, tu sentais ton sang ne faire qu’un tour. Pire, tu perdais ton sang-froid face à cette situation. Alors tu l’emprisonnais avec ton corps qui faisait un grand contraste avec le sien. Tu ne voulais pas qu’il t’échappe ou se défile. Il fallait au moins mettre les choses dans leur contexte. Et tu n’étais pas de celles qui aiment tourner autour du pot. « Je ne te repousse pas. J'en ai jamais eu l'envie. » Un simple souffle montrait ton soulagement, retirant un poids de ton coeur. Tu étais tellement soulagée tout à coup. Il a même su te faire sourire dans un tel moment. Il avait relevé un point essentiel. Tu avais lancé les hostilités la veille en lui déposant un chaste baiser. Tu plaidais vraiment coupable pour ça. Des regrets pour ça, tu n’en avais pas. Si cela était à refaire, tu le referais. Cependant, ses derniers propos fis disparaître ce maigre sourire.

▬ Me déshonorer ?

Un soupir traversait tes lèvres en analysant un peu mieux ses mots aux airs de confessions. Tu riais jaune avant de redresser ton buste, croisant tes bras contre ce dernier.

▬ Tu es vraiment un idiot Hong Woo Kwang

Tu ne disais pas ça dans un sens péjoratif, mais plutôt attendri par sa naïveté qui était attendrissante et touchante. Comment voulait-il que tu te retiennes ensuite de le regarder comme un enfant. Il souhaitait toujours autant de préserver et ça, tu ne peux pas l’oublier. Tu posais ton pouce et ton index sur sa mâchoire de part et d’autre pour qu’il puisse te regarder.

▬ Cet honneur, comme tu le dis, je ne l’ai plus depuis des années. J’ai été plus loin avec des hommes qui ne connaissais même pas mon prénom, qui ne voit en moi qu’un simple objet pour satisfaire leur fantasme. Mon honneur et mon amour propre, je l’ai jeté à la poubelle et ce, depuis que j’ai accepté de vendre mon corps de bien des façons

De tes débuts à jouer les hôtesses jusqu’à maintenant, tu as oublié même le sens de ce mot. Voilà la seule fois où tu as été maître de ton destin, désormais, tu devais faire avec. Ou alors était-ce simplement le fait d’aller plus loin avec “sa soeur” qui faisait naître toutes ces craintes en lui. Surtout dans le sens du remords. Ta bienveillance se ornait sur tes lèvres tandis que tu caressais d’un geste simple et léger sa joue.

▬ Quant aux regrets… J’en ai jamais eu te concernant… Sache-le

Le seul que tu pourrais avoir, c’est peut-être de ne pas pouvoir vivre libre l’amour que vous partagiez parce que votre situation était bien trop compliqué. Mis à part cela, tout ce que tu as fait avec lui, pour lui, tu ne t’étais jamais remise en question. Tu te baissais vers lui, posant ton front contre le sien puis tu fermais les yeux.

▬ Sort toi tout ça de la tête d’accord ? Tu ne peux pas me déshonorer comme tu le dis. Et tu le feras jamais.

Il était bien le seul à penser à ça. Il ne pouvait plus te retirer ce que tu n’avais plus. Tu étais déjà bien sale pour tes choix de vie.

▬ Et je ne te force à rien… Je… J’avais besoin de savoir.

Rien ne vous forçait à aller plus loin dans l’interdit. Rien que de savoir ce qu’il ressentait pour toi valait tout l’or du monde. Non pas que l’envie avait disparu, mais tu ne voulais pas que lui ait des regrets. Tu espérais déjà qu’il ne t’en voudrait pas de l’embrasser maintenant. Un baiser bien plus tendre, démontrant quand même tout ton amour pour lui. Finalement, tu le libérais de ton joug puis allais chercher ton plat encore chaud.

▬ Bon pour me faire pardonner d’être sortie de mes gonds, tu as le droit de manger un peu de mes gaufres.

Tu venais t’asseoir à ses côtés t’empressant d’enfoncer dans sa bouche la première fourchette, le nourrissant presque comme un enfant… Ou alors comme une copine le ferait avec son copain.

♡♡♡
OXYMORE



A long night
I hope your night isn’t painful ☽ Some are in love, some are in pain On this long night But for you, more than anyone else I hope it’s a peaceful night
Hong Woo Kwang
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t8460-wookwang-kangoopasroux
En ligne
byeoljali ≈ when the night comes i break into stars
UNE P'TITE PHOTO ? :  ⊱ [nc-18] japanese vibes || ft woo kwang - Page 4 Dc9c69f3db11e898b1bf22e0f47986966cb88823
AVATAR :  ⊱ Hwang Minhyun (NU'EST & Wanna One)
POINTS :  ⊱ 927
MESSAGES :  ⊱ 325
NOUS A REJOINT LE :  ⊱ 23/02/2020
AGE :  ⊱ 23
[nc-18] japanese vibes || ft woo kwang - Page 4 Empty
(#) Sujet: Re: [nc-18] japanese vibes || ft woo kwang   [nc-18] japanese vibes || ft woo kwang - Page 4 EmptyMar 20 Oct - 15:30
∷ Japanese vibes



Les confessions sont dures à faire, mais il y a quelque chose d'encourageant dans la posture qu'à Jinsol à se trouver au dessus de lui. Pas vraiment comme si elle le forçait, mais Wookwang voit dans les yeux de sa soeur qu'elle a besoin d'entendre la vérité. Et c'est ce qu'il s'est engagé à faire pendant ce voyage. Ce n'était peut être pas l'accord préalablement exprimé lors de la volonté de partir à deux visiter. Mais depuis qu'ils s'étaient rapprochés la veille, c'était une promesse silencieuse belle et bien effectuée. Wookwang doit arrêter de garder ses réflexions, ses engrenages de décision pour lui. Il faut qu'il libère le train de ses pensées. Non seulement pour être honnête, mais aussi pour pouvoir accorder à Jinnie cette totale confiance qu'elle mérite, et dont elle a également besoin. Alors voilà, c'est dit, même si toujours autant camouflé.

    Avouer ne pas vouloir la déshonorer, c'est admettre que Wookwang a autant envie de Jinnie qu'elle semble avoir envie de lui. Mais c'est lui rappeler toutes ces choses qui l'empêchent de l'admettre. Cette relation frère-soeur qui attirerait surement la honte si jamais quelqu'un venait à le découvrir. Mais c'est surtout cette honte par rapport aux valises qu'il traîne derrière lui. Cette image intime perpetuellement exposée. Cette réputation prête à le frapper si les gens étaient assez curieux pour la chasser.
    Emettre empêcher que Jinsol regrette quoi que ce soit. C'est évidemment dévoiler cette peur qu'elle puisse avoir des remords de franchir ce pas, car c'est un pas qu'il se sent capable de franchir. Mais c'est surtout la mettre en garde des conséquences que cela aurait. Car si jamais ils dépassent une autre limite, ils risquent de ne plus savoir se retenir d'y rester une fois qu'ils devront forcément se cacher.

    Ces confessions à double sens ne sont pas forcément comprises pas la jeune fille, et Wookwang la regarde quand elle exprime la honte qu'elle ressent, elle aussi. Il n'a pas le choix de la regarder, de toutes façons, vu la fermeté avec laquelle elle tient sa mâchoire. Et sa tête va dans tous les sens. Car l'envie de l'interrompre pour lui expliquer qu'il parlait de lui, pas d'elle, est tentante. Tout autant que celle de la rassurer en lui affirmant qu'elle n'est pas aussi sale qu'elle ne le pense. Et puis... Il veut lui dire qu'il y a des choses qu'il regrette, lui. Ne pas lui avoir dit qu'il l'aimait, déjà bien à l'époque. Ne pas lui avoir dit qu'il la trouvait jolie quand elle pleurait. Mais ces regrets ont été faits pour la sécurité, alors Wookwang finit par se taire. Il se laisse faire. Jusqu'à ce baiser qu'elle lui dépose. Un baiser bien plus tendre que les mots fermes qu'elle a souhaité lui partager. Et voilà qu'il ne sait même plus quoi penser. Elle le rend fou, c'est vrai. Et maintenant, que doit-il faire? Il se redresse alors qu'elle s'éloigne, et il oscille encore entre s'offusquer, l'embrasser, crier, manger ou simplement bouger.

    Paralysé, le sens ne revient chez Wookwang que lorsque de la nourriture fait irruption dans sa bouche. Et alors qu'il mâche, les sourcils se relèvent d'un air désolé. Le garçon termine d'avaler sa nourriture, et attrape l'assiette que Jinnie a dans ses mains pour la déposer sur le côté et gagner son attention de la même façon. "J'ai plein de trucs dans la tête." Toutes les raisons pour lesquelles il ne veut toucher à plus personne dans sa vie. Que lui n'a plus rien à perdre, et qu'elle a encore toute sa beauté et son intimité. Que ces mecs là ne sont pas des hommes et qu'ils ne la paieront jamais assez. Envie de crier au scandale qu'elle se sente ainsi alors qu'elle est trop pure pour être ternie par les choix qu'elle peut regretter. Que c'est lui le plus puant dans cette histoire. Que c'est lui qui lui ferait le plus de mal. Peut être qu'il a été trop touché par le discours de Jinnie, qui fait saigner son âme par rapport aux plaies de sa soeur. Peut être qu'il ne sait juste pas contrôler ses hormones. Peut être qu'il est juste perdu, parce qu'il est effectivement un idiot, et que personne ne lui a appris comment se débrouiller dans la vie. Et vraiment, il n'a pas fallu beaucoup pour qu'il se retienne de tout crier dans la tête de Jinnie. Mais il le fait. Etrangement. Il se contient. "Mais je vais t'obéir et les ignorer." Parce qu'en réalité... Pourquoi devrait-il se priver? Pourquoi devrait-il exposer tous les arguments pour lesquels il devrait s'empêcher de faire quelque chose dont il a vraiment envie? Pourquoi devrait-il avoir peur de conséquences qu'il devra de toutes façons affronter. Et pourquoi, pourquoi devraient-ils toujours se refuser le bonheur qu'ils peuvent toucher?

    Encore une fois, c'est peut être parce qu'elle l'a traité comme un homme plutôt qu'un enfant qu'il réagit comme cela. Que cette demande de se vider la tête est un conseil d'amante à amant et pas de grande soeur à petit frère. Ou peut être simplement parce qu'il l'aime. Mais Wookwang place une main sur la nuque de Jinnie et lui attrape le bas du dos avec l'autre. Il l'attire contre lui et lui donne un baiser bien doux, bien romantique. "Je suis sûr que tu peux retrouver un peu d'amour propre, si je te montre comment." Regard sombre, plein d'amour, et voix qui tombe; c'est peut être la première fois qu'elle l'entend si confiant. Mais il faut dire que ça l'a touché. Que Jinnie ne soit considérée que comme un objet de fantasme? C'est la chose la plus aberrante qu'il n'ait jamais entendue. Et pourtant il débite des conneries tous les jours. Personne ne mérite de se sentir comme ça. Surtout pas elle. Pas cette fille qui est encore plus belle à l'intérieur qu'à l'extérieur. Pas Jinnie, qui déverse tout son coeur pour les autres, qui n'hésiterait pas à tuer pour aider, qui a toujours des mots pour encourager, des idées pour rassurer. Pas cette femme, qu'il aime plus que tout, car elle a tant de raisons d'être aimée. Alors, sans rien dire de plus, et grâce à ses mains, il allonge Jinnie sur le lit. Situations presque inversées par rapport à quelques minutes précédemment. L'assiette encore sur le côté, Wookwang se penche au dessus de Jinnie. Un baiser sur les lèvres de la jeune fille. Un baiser dans son cou. Et puis la bouche du jeune homme trace un chemin de baisers au dessus de la robe de son amie, à partir du cou jusqu'au nombril, en passant par l'entre-poitrine. Il faut commencer doucement, surtout qu'il ne sait pas comment elle va réagir. Et alors qu'il pose le dos de ses phalanges sur la cuisse droite de la jeune fille, il reprend une dernière fois son air innocent avec un sourire niais au visage. "Je dois peut être attendre le deuxième rendez-vous?" Suggeste-t-il, alors qu'il finit par caresser la cuisse de Jinnie presque jusqu'à l'entrejambe, puis se relever et faire semblant d'aller manger. C'est peut être de la torture. Mais comme ça, si elle ne veut pas se prêter à cet exercice, il pourra faire semblant de rien, et si ça lui fait envie, cela ne fera justement qu'attiser cette envie.


"" celestial wonder for hundred miles only.


[nc-18] japanese vibes || ft woo kwang - Page 4 F78d9c2b51788befcc2c8aab4b0464d976f3c3cc
BOOST fanguide
PM gallerie

Han Jin Sol
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t9390-han-jin-sol-han-nabi#294367
byeoljali ≈ when the night comes i break into stars
UNE P'TITE PHOTO ? :  ⊱ [nc-18] japanese vibes || ft woo kwang - Page 4 Dad721423e123331e8a38ef76525b8fa068a39cd_hq
AVATAR :  ⊱ yooa from oh my girl
POINTS :  ⊱ 851
MESSAGES :  ⊱ 399
NOUS A REJOINT LE :  ⊱ 17/06/2020
AGE :  ⊱ 25
[nc-18] japanese vibes || ft woo kwang - Page 4 Empty
(#) Sujet: Re: [nc-18] japanese vibes || ft woo kwang   [nc-18] japanese vibes || ft woo kwang - Page 4 EmptyMar 20 Oct - 23:12

japanese vibes.

à tôkyô,
musique ♡

Mettre ton âme à nue de cette façon, tu ne l’avais jamais fait. Il faut dire que même si tu ne le cache pas, tu ne cries pas non plus sur tous les toits la source de tes revenus. Toutefois, tu te sentais un peu légère d’avoir déballé tout cela. Des pensées si intimes, que tu étouffais à coups d’alcool et de pilules chimiques parce que tu n’avais personne à qui les confier. Ou tout simplement que tu ne souhaitais pas les confier et afficher la faiblesse que tu pensais avoir vaincue. Et encore une fois, c’est Kangoo qui avait le don de refaire ce qu’il y avait de plus vulnérable chez toi. Peut-être qu’au fond, cela ne te dérangeait plus de voir qu’il te voit ainsi qu’il retrouve Binnie. Mais surtout à travers cette confession, tu voulais lui faire comprendre que tu n’avais plus rien à perdre. Même, tu oserais dire que tu n’avais plus rien à toi. Alors qu’est-ce qu’il pourrait t’enlever de plus. Non, tu étais persuadée qu’au contraire, il ne t’apporterait que de belles choses ; même plus si vous pouviez vous donner une chance.

A ses mots, tu n’attendais pas un commentaire ou des mots compatissant, parce que, selon toi, il n’y avait pas de raisons que tu en reçoives. Tu avais fait tes choix en pleine connaissance de cause. Après tout, comme on te l’a souvent dit « Tu n’es bonne qu’à ça » Donc tu préférais le mettre sous silence, en lui faisant part de ton plat choisi, te remémorant doucement des souvenirs d’enfance et de tes (mes)aventures avec Dae à aller piller les placards de la cuisine de l’orphelinat. Au moins cela avait le don de te mettre un peu de baume sur ton coeur. Y goûtant à peine, tu voyais ton plat t’être retiré par ton cadet. Très vite, un sourire peiné ornait tes lèvres. Lui aussi devait en avoir gros sur le coeur, ou plutôt dans sa tête. Est-ce la conséquence de tes mots qui le mettait dans un tel état. Puis tu te demandais ce que lui pouvait ressentir quand il doit endosser le rôle de l’acteur. Un poids qu’il traînait depuis un bon moment. Et tu n’étais pas non plus capable de trouver des mots qui pourraient le rassurer. Quand il parlait de te déshonorer, faisait-il référence au fait que lui était “sale”. Tu ne pouvais pas penser ça. Il ne l’a jamais été à tes yeux, et il ne le sera jamais. Cependant, à l’un comme l’autre, aucun mot ne sortait pas. Cela n’empêchait pas que le message soit passé et qu’il acceptait de penser à autre chose. Tu posais ta main sur son épaule, un geste simple qui signifiait que tu étais là pour lui. Un moyen taciturne de l'apaiser et de lui faire comprendre qu’il faisait le bon choix. Un nouveau frisson te parcourait à cette étreinte improvisé qui se concluait par un délicat baiser. Cela pourrait apaiser définitivement tout tes mots, juste être entourée par sa chaleur. Et soudainement, ses mots se mirent à t’intriguer. En réalité, c’était surtout son changement soudain. Il semblait faire plus… Homme qu’auparavant. Sa voix si forte ne tremblait pas, son regard qui te regardait comme si tu étais la plus belle chose qui lui soit arrivée. Tu n’as jamais eu vraiment l’occasion de te confronter à cette partie de sa personnalité. Mais elle te plaisait ; même beaucoup trop

▬ Mais qu’est-ce que tu racontes….

Seule chose que tu as trouvé à dire pour ne pas montrer à quel point il pouvait te déstabiliser. Aurait-il un secret pour te permettre de retrouver ton amour-propre ? Est-ce que cela valait vraiment le coup en soi. Tu le reperdras à peine le pied posé à Séoul. Néanmoins, tu restais curieuse par ses propos, sûrement due à l’assurance avec laquelle il en a parlé. Pourtant, la tienne n’était pas encore au rendez-vous quand il t’allongeait sur le lit. Est-ce qu’il… Enfin bon, tu ne voyais que ça comme suite logique. N’est-ce pas ce que tu souhaitais ? Alors pourquoi tu te paralysais au simple fait de sentir sa présence au-dessus de toi. Tu avais l’impression d’être retournée des années en arrière, aussi intimidé que lors de votre première. Pourtant lui, il n’agissait pas comme ce fameux jour. Ses gestes étaient beaucoup plus sûrs et tu sentais qu’il savait où frapper. Le battant s’affolait doucement à chaque sensation que ses lèvres sur ton épiderme ressentaient. Son simple toucher créeait un effet nouveau en toi. Du plaisir, de l’envie… Tout se bousculait en toi face à ces sentiments nouveau. Tu te surprenais même à laisser s’échapper un soupir que tu n’avais jamais fait jusqu’à présent. Le rouge gagnait tes joues, priant qu’il n’ait pas entendu ça, gênée par cela. A la place, il reprenait cet air d’idiot qui lui ressemblait bien. Cette fois, ce fut ton tour d’être presque impassible. Tu avais du mal à remettre de l’ordre avec tout ce que tu avais ressenti. Tu avalais difficilement ta salive avant de passer une main dans tes cheveux. Il n’a pas fallu longtemps pour amorcer quelque pas en sa direction. Dos à toi, tu passais tes bras autour de son buste, posant ta joue contre son dos. Juste quelques secondes à profiter de cette nouvelle proximité avant ton aveu.

▬ J’ai eu le droit à plus d’attention de ta part en deux jours qu’avec toutes personnes que j’en ai eu en plusieurs mois

Voire, toute ta vie, tu oserais dire. Tu avais l’habitude que cela soit plutôt expédié rapidement. Il faisait son affaire et retrouver sa vie des plus aisée tandis que toi, tu te dépêchais de te décaper au mieux ton corps d’une nuit qui n’était pas des plus mémorables. Mais Kangoo avait tant de considération pour toi. Il ne te traitait pas comme l'objet que tu étais. Il te ne te regardais pas comme la simple poupée. Non, agissait avec toi avec tant de tendresse, d'amour et de bienveillance. C’était là où il souhaitait en venir… Tu logeais ta main dans la sienne, pour l’inciter à te faire face. Ton autre main, elle, trouvait sa place sur sa mâchoire dessinée puis tes doigts finissaient par se loger le long de sa nuque pour l’inciter à t’embrasser.

▬ Donc considère notre deuxième rendez-vous terminé

Un petit ricanement fit vibrer tes cordes vocales, comme pour diluer les sentiments qui étaient en train de croître en toi. Finalement, tu prenais les devants, bien qu’un brin timide, tu caressais son torse du bout des ongles avant de te décider te retirer un à un les boutons scellant sa chemise alors que tu guettais chacune de ses réactions du coin de l’oeil. Tu devais avouer que ce qu’il t’avait fait ressentir, tu en voulais plus. Cette sensation qui te faisait vibrer rien qu’en sentant ses mains sur toi. Tu ne l’avais jamais ressenti et la, c’était la seule chose qui comptait. Qu’il continue à te procurer toute cette tension qui pouvait vous permettre de vous lier. Les lèvres pincées et pas plus confiante, tes doigts se permettais de toucher nouvellement sa peau, lui faisant comprendre que tu en voulais plus. Mais tu préférais aussi te concentrer sur un domaine que tu maîtrisais un peu mieux avec lui. Sur la pointe des pieds, tu entraînais ses lèvres dans un baiser tout aussi amoureux que passionné

♡♡♡
OXYMORE



A long night
I hope your night isn’t painful ☽ Some are in love, some are in pain On this long night But for you, more than anyone else I hope it’s a peaceful night
Hong Woo Kwang
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t8460-wookwang-kangoopasroux
En ligne
byeoljali ≈ when the night comes i break into stars
UNE P'TITE PHOTO ? :  ⊱ [nc-18] japanese vibes || ft woo kwang - Page 4 Dc9c69f3db11e898b1bf22e0f47986966cb88823
AVATAR :  ⊱ Hwang Minhyun (NU'EST & Wanna One)
POINTS :  ⊱ 927
MESSAGES :  ⊱ 325
NOUS A REJOINT LE :  ⊱ 23/02/2020
AGE :  ⊱ 23
[nc-18] japanese vibes || ft woo kwang - Page 4 Empty
(#) Sujet: Re: [nc-18] japanese vibes || ft woo kwang   [nc-18] japanese vibes || ft woo kwang - Page 4 EmptyMer 21 Oct - 0:53
∷ Japanese vibes



Malédiction des orphelins, peut être la destinée de quiconque arrive dans ce monde sans y être réellement invité. La saleté, c'est déjà ancré dans leurs vies. Dans leurs prénoms, dans l'air qu'ils respirent. Eux, ce sont les déchets. Et quand on grandi dans un univers qui nous rappelle sans cesse que l'univers ne nous a jamais accueilli, il n'est absolument pas étonnant de voir que les chemins entrepris sont les plus sinueux, tout en étant les moins gratifiants. C'est vrai, aucun d'entre eux n'a une conscience immaculée. Aucun d'entre eux ne peut clamer être totalement droit dans ses bottes. Peut être Kyunghee. Mais c'est l'exception qu'ils se sont acharnés à protéger, tous les cinq. Alors ce contre-exemple ne sert pas à prouver le contraire. Mais malgré cette crasse totalement innée, il y a quand même de la pureté qui ne pourra jamais être ternie. Wookwang le voit en Jinnie. Elle a un coeur trop bon, bien trop triste, pour être sali. Peut être que ce sont à ça que servent ses larmes; à la nettoyer de tout ce qui voudrait l'obstruer.

    Le déshonneur, c'est surtout pour lui. Parce que Wookwang n'a pas un coeur aussi bon que celui de sa soeur et il le sait. Certes, c'est peut être l'un des plus prévenants, et des plus serviables, quand il s'agit de son groupe fraternel. Mais en dehors de ça, il profite d'une liberté déconcertante. Aucune disponibilité pour les amis auxquels il tient pourtant, aucun respect pour l'autorité ou les bonnes manières, aucune considération pour ceux qui entourent et subissent ses idioties. Alors son âme ne peut même pas compenser par sa disgrâce des plus totales. C'est bien lui qui a le pouvoir de salir, de détruire, de faire regretter. Lui, dont la tête sera à jamais connue. Lui, dont l'image et le son sont associés à des actes que personne n'appréciera réellement regarder. C'est bien Wookwang, qui a une réputation à laquelle il ne pourra échapper, et qui ne le lâchera jamais. Ce n'est qu'une échéance qu'il attend patiemment. Ce jour où on saura comment il a gagné sa vie. Et cette pression, cette exposition, il ne veut pas l'imposer à Jinsol. Elle a peut être choisi, comme lui, d'offrir son corps à des gens qui n'en veulent que l'apparence. Mais elle au moins a décidé de le faire dans une sphère privée. Qu'elle soit associé à lui, Wookwang le sait, ne ferait qu'empirer l'état de sa soeur. Jinnie qui semble si dévastée déjà...

    Mais il ne dit rien. Il l'a promis. Pas parce que c'est maman Jinnie qui conseille à son enfant d'arrêter de trop penser. Mais parce que c'est cette fille dont il est amoureux, sa femme qui lui a demandé de faire abstraction de tout ça; juste pour pouvoir s'accorder un instant de bonheur, retardé, mais mérité. C'est elle qui l'a demandé. Et Wookwang essaiera au mieux de retenir sa peur au fond de lui. Parce que Jinnie mérite de se sentir comme une femme à combler, plutôt qu'à utiliser. C'est pour ça qu'il tente d'attiser sa passion, son ressenti, avec des baisers qu'il sait bien placer. Mais il se retire. Car la pensée est sincère un instant. S'il a le droit, juste pour ce voyage, de considérer Jinsol comme son amour, alors il veut la traiter comme telle. Il n'a jamais eu de vrai rendez vous, mais il sait qu'elle mérite qu'on la traite bien avant que l'on saute un pas. N'ont-ils pas déjà tout fait à l'envers?

    Bien vite rattrapé par l'évidence, Wookwang ne se débat même pas quand Jinnie l'entoure de ses bras. Parce qu'elle a raison. Ils ont déjà eu tant de rendez vous. Tant de moments où ils partageaient une complicité sincère et raisonnable. Et puis... Ils ont déjà franchi ce pas une fois. Libre est censé être le cours à partir de là. Mais surtout, parce qu'encore une fois, ils ont le droit d'être heureux. Si c'est ce qu'ils veulent, ils doivent arrêter de s'en empêcher. Et Wookwang a promis de mettre ses pensées obscures de côté. Sourire sincère quand il la regarde sous ce nouvel œil. Lui aussi est un peu timide. Lui aussi n'a jamais vraiment fait plaisir à quelqu'un sous un contexte de vrai sentiments. Alors c'est un peu gênant de laisser Jinnie ouvrir sa chemise, sans que ça le rende mal à l'aise. C'est nouveau, ça lui plaît. Cela n'a rien à voir avec leur première fois. Mais Wookwang l'accepte. Son corps dont il a honte est maintenant à elle, et il essaie de ne pas avoir envie de le cacher. Il a envie de lui donner, comme elle semble l'avoir demandé. Et ce baiser... Déjà qu'il était électrisé par les simples caresses de Jinnie sur son torse, ce baiser vient faire disjoncter toutes les terminaisons nerveuses qui avaient su résister jusque là.

    Cependant, le garçon reste déterminé. Ce n'est pas pour lui qu'il veut se rapprocher. Pas pour lui qu'il veut franchir l'une des dernières limites de la décence. Enfin, il en a envie, mais c'est une envie qui est bercée par le bonheur de Jinnie. Un besoin de lui faire ressentir tout ce qu'il y a de joyeux dans l'amour qu'ils éprouvent entre eux. Et même si Wookwang n'est pas vraiment habitué par son métier à se concentrer sur ses partenaires, c'est bien souvent l'inverse; il reste surement plus expérimenté que son aînée. "Tu peux me soudoyer tant que tu veux avec tes baisers..." Wookwang recule sa bouche (de quelques millimètres seulement) alors qu'il continue de susurrer avec cette voix plus grave qu'il n'emploie que rarement. "Mais je ne vais pas déroger. Je vais te montrer comment tu peux aimer ton corps. Et comment tu devrais être aimée..." Wookwang retire ses bras quelques instants, juste pour pouvoir laisser glisser sa chemise sur le sol et se déshabiller entièrement du haut. Et bien vite, il les repose sur Jinnie. En fait, il ne perd pas trop de temps. Il en profite pour la soulever et l'amener à nouveau sur le lit. Même s'il avait aimé être emprisonné sous l'autorité de sa demoiselle, il veut prendre les devants car elle mérite d'être traitée comme une reine. Alors il est au dessus d'elle, et la regarde encore avec ces yeux amoureux. "J'aimerais bien ré entendre ce que tu as dit tout à l'heure..." Ces gémissements qu'il a cru saisir, oui, il veut bercer ses oreilles de ce doux son encore une fois. Le Wookwang timide n'existe plus, maintenant qu'il sait que Jinnie partage les mêmes sentiments que lui. La pudeur n'est plus de mise, quand ils s'autorisent enfin à se donner l'un à l'autre. Sourire un peu mesquin au visage, Wookwang fait semblant de vouloir goûter aux lèvres de son amoureuse encore une fois, alors qu'il les décale au dernier moment dans son cou. Puis sur la clavicule. Les baisers sont précis mais ils sont doux, lents. Tout ça pour donner le temps à une main droite de se glisser sous cette robe encore portée. Du genou, à la cuisse, en passant au dessus de la hanche pour timidement tracer un cercle autour du sein.

    Honnêtement, Wookwang a peur d'être jugé. Tout autant qu'il a envie de donner le plus de sensations à Jinnie, il a justement peur que ça le mette dans cette catégorie d'acteur porno qu'il déteste. Il a si peur qu'on le trouve doué, et qu'on réduise cela à cette carrière. Le garçon n'a pas envie qu'on pense à lui comme ce type qui baise un peu trop souvent. Non, il veut juste aimer Jinnie et lui montrer à quel point. Il veut qu'elle se sente aussi bien et libérée qu'elle ne l'a jamais été, même si c'est lui qui est pour l'instant maître de son corps. C'est surement pour ça qu'il hésite encore, à la toucher pour de vrai. Eternel combat qui est toujours là, même s'il s'efforce de l'ignorer.

    Presque tétanisé, il lui faudrait un signe. Juste un coup de pouce pour qu'il puisse enfin sérieusement se lancer. Alors il arrête d'embrasser la clavicule de Jinnie, juste pour pouvoir se plonger dans ses yeux. C'est intense, le regard qu'il lui lance. Un regard qui a envie d'elle, envie de la combler, mais qui a peur. Peut être que l'intérieur d'une lèvre se mord. Mais il finit par le voir, cet amour dans les yeux de son amoureuse. Et il sait, qu'il doit y aller. Alors voilà, il colle leurs lèvres ensemble à nouveau, et sa main se décale sur le côté pour caresser ce sein qu'il n'aurait jamais imaginé découvrir une seconde fois, même au dessus d'un soutien gorge. Rien n'est trop brusque, c'est doux, même un peu lent, tellement Wookwang a envie de faire durer le moment. Mais ses poils se hérissent, et il finit encore une fois par retirer sa bouche. "Mademoiselle Han... Je n'aurais pas envie que vous ayez chaud..." Finit-il par avouer, alors que sa main se déloge, retourne en bas pour pouvoir soulever -et enlever- cette robe qui est très jolie mais qui n'a pas sa place. Si tout se passe comme il le veut, le garçon pourra commencer à encore mieux la caresser et tracer les courbes de ce corps qu'il est sûr d'adorer.


"" celestial wonder for hundred miles only.


[nc-18] japanese vibes || ft woo kwang - Page 4 F78d9c2b51788befcc2c8aab4b0464d976f3c3cc
BOOST fanguide
PM gallerie

Han Jin Sol
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t9390-han-jin-sol-han-nabi#294367
byeoljali ≈ when the night comes i break into stars
UNE P'TITE PHOTO ? :  ⊱ [nc-18] japanese vibes || ft woo kwang - Page 4 Dad721423e123331e8a38ef76525b8fa068a39cd_hq
AVATAR :  ⊱ yooa from oh my girl
POINTS :  ⊱ 851
MESSAGES :  ⊱ 399
NOUS A REJOINT LE :  ⊱ 17/06/2020
AGE :  ⊱ 25
[nc-18] japanese vibes || ft woo kwang - Page 4 Empty
(#) Sujet: Re: [nc-18] japanese vibes || ft woo kwang   [nc-18] japanese vibes || ft woo kwang - Page 4 EmptyJeu 22 Oct - 0:52

japanese vibes.

à tôkyô,
musique ♡

Pourquoi vous ne pourriez pas être heureux vous deux aussi. Le temps de quelques jours. Redevenir simplement Jinsol et Woo Kwang. Et dans le cadre de cette soirée, enfin découvrir l’amour que vous vous portez mutuellement et que vous avez tenté d’étouffer du mieux que vous pouviez. Pourtant, l’un comme l’autre, vous savez qu’il était toujours difficile de faire semblant. Dans ton cas, c’était encore plus dur de le faire avec lui. Donc il était temps que les masques tombent enfin. Ce soir, il n’était plus son ce petit frère… Il redevenait l’homme que tu aimais.

Tu aurais voulu que ces mots sortent aussi facilement de ta bouche, cependant, tu n’étais pas de celle qui était très expressive oralement parlant. Dire tout haut ce que tu penses, ainsi dissiper tout malentendu, ce n'était pas pour toi. A croire que ta vie ne prenait que sont sens seulement quand tu avais des problèmes. Cependant, ton langage corporel et tes attentions à son égard en disaient plus sur ce que Kangoo te faisait ressentir que de simple mots prononcés. Désormais tu n’étais plus que guidée par l’envie et le désir qui naissait pour lui. Toujours aussi spontanée, tu osais prendre les devants pour bien lui faire comprendre tes attentions. Plus encore, oubliant même le rapport que lui-même avait pour son corps. Malgré toi, de la gêne apparue en toi. Tu avais cette crainte qu’il te juge d’avoir un peu trop prit les devants agissant avec une telle aisance à le dépossédant de son vêtement comme tu le faisais. Le classique de la “fille facile” qui se fait rapidement jugé lorsqu’elle savait un peu trop ce qu’elle faisait. Il était toujours facile d’avoir un jugement sur les apparences sans qu’on pense aux conséquences que cela pouvait avoir sur les rapports avec nos partenaires et son propre corps. Kangoo l’avait très bien compris sans même que tu ne le dises. Puis ses mots firent écho dans ton esprit. Particulièrement sa dernière. “Comment tu devrais être aimé”. Méritais-tu l’amour de Kangoo ? Cet homme que tu jugeais trop bien pour la poupée brisée et souillée que tu étais. Ce même corps que tu méprisais et que tu torturais de bien des manières… Lui était prêt à l’aimer. Des mots si simples qui craquelaient les derniers métaux de cette armure que tu t’étais efforcée de construire. Te voilà redevenue aussi vulnérable que le papillon que tu tentais de devenir. Toutefois, s’il y avait bien quelqu’un qui ne te jugera jamais c’était Woo Kwang. Au contraire, le voir aussi rapidement se débarrasser de ce tissu qui devenait soudainement bien encombrant. Tes yeux se perdaient une fois de plus sur cette silhouette que tu n’as qu'aperçu jusqu’à présent. Et le découvrir seulement par le toucher était bien plus plaisant. Et tu auras sûrement tout le temps. Pour l’instant, tu n’étais plus qu’à la merci du jeune homme qui semblait bien déterminée à tenir sa promesse. Position des plus “banale” tu oserais dire ; lui te surplombant, toi simplement à sa merci. A la différence que son regard sur toi ne reflétait pas que de la convoitise. Même, tu dirais que tu ne voyais que l’affection et l'amour quand il te portait. Il te regardait comme si tu étais la plus belle femme du monde. Et ça, ca faisait toute la différence.

▬ Je… Je ne vois pas de quoi tu parles...

Entendre ce que tu as dit... Il avait donc entendu ce drôle de gémissement. Rien que d’y penser, tu sentais le rouge te monter aux joues comme une gamine tellement tu étais gênée. Même lors de votre première fois, tu n’étais pas dans un tel état. Il faut dire qu’il s’en est écoulé du temps depuis ce fameux jour. Vous avez changé, grandi, et même gagné en expérience chacun de votre côté. Enfin… Dans ton cas, tu ne savais pas trop. Tu t’es toujours soumise au bon vouloir de tes “clients”. Ton expérience était toute aussi comparable qu’une jeune fille qui découvre le plaisir charnel. De l’amour, il passe rapidement à la malice, bien qu’elle soit différente de celle de d’habitude. Peut-être dû à cette assurance qui émanait de lui, il savait ce qu’il faisait et ce qu’il voulait faire. Et ca te plaisait ; ça te plaisait même beaucoup. La seule récompense que tu as su lui donner était ce nouveau gémissement qu’il te demandait. Tu comprenais un peu mieux pourquoi il ne voulait pas que tu l’embrasses au cou. Cela faisait assez bien son effet sur toi. De chastes baisers sur ta peau et tu te sentais déjà vaciller. Et tu n’avais jamais réagi comme ça auparavant. Et ses mains qui partaient à l'assaut de ton corps, en caressant chacune de tes courbes comme s’il les connaissaient déjà bien, voire qu’il ne les avait pas oublié. Tu te sentais euphorique de découvrir toutes ces émotions avec lui. Et tu voulais qu’il continue encore et encore. Tes yeux lui transmettaient clairement le message : il pouvait toujours continuer, tu en voulais plus tu le voulais lui. Comme s’il avait exactement compris, vos lèvres se retrouvaient pour en guise de réponse. En réalité, c’était qu’entre vous deux que les mots n’était pas nécessaire. C’était sûrement cliché de dire que c’était l’amour que vous éprouvez qui vous permettez d’avoir une relation plus que fusionnelle, cependant, tu commençais à croire que c’était définitivement le cas. Libérer

▬ Je suis forcée d’avouer que c’est difficile de rester de calme avec vous monsieur Hong

Un sourire ornait tes lèvres, te laissant rapidement entraîné dans ses idioties. Mais cela a eu le don de te détendre un peu une fois dépouiller de tes vêtements, protégée seulement par ta dentelle sombre. Tu savourais toujours ce contact avant ses yeux, juste pour profiter du petit homme qu’il était devenu et pour qui ton coeur battait toujours plus fort. Tu emprisonnais ses lèvres avec les siennes, toujours en proie à cette tendresse qu’il te donnait. C’était aussi inédit pour toi. Il prenait le temps de guetter chacune de te tes réactions, de ce que tu dégageais. Il ne te traitait pas comme l’objet, mais juste comme la femme que tu étais. Cela n’avait pas du tout de prix. Il tenait une partie de ses promesses. Il te redonnait de l’estime en plus de te montrer un peu de respect qui a longtemps manqué à ton corps. Tes bras se glissaient autour de sa taille. Un bref souffle entre tes lèvres, appréciant ce nouveau contacte de vos peaux ensemble. Tes mains se frayaient un chemin le long de son dos, pour terminer leur course sur ses omoplates. Son corps avait tant changé, rien a voir avec l’adolescent de tes souvenirs. Plus dessiné, plus marqué et plus imposante...

▬ Ai-je désormais le droit de te rendre fou ?

Tu trouverais ça légitime vu l'effet qu'il te faisait. Tu mordais sa lèvre inférieure avant de lui adresser un doux sourire. À ton tour, tu partais à la découverte de sa peau, sans ménagement en déposant de baisers sur chaque parcelle de sa peau, juste pour pouvoir toi aussi l’entendre.

♡♡♡
OXYMORE



A long night
I hope your night isn’t painful ☽ Some are in love, some are in pain On this long night But for you, more than anyone else I hope it’s a peaceful night
Hong Woo Kwang
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t8460-wookwang-kangoopasroux
En ligne
byeoljali ≈ when the night comes i break into stars
UNE P'TITE PHOTO ? :  ⊱ [nc-18] japanese vibes || ft woo kwang - Page 4 Dc9c69f3db11e898b1bf22e0f47986966cb88823
AVATAR :  ⊱ Hwang Minhyun (NU'EST & Wanna One)
POINTS :  ⊱ 927
MESSAGES :  ⊱ 325
NOUS A REJOINT LE :  ⊱ 23/02/2020
AGE :  ⊱ 23
[nc-18] japanese vibes || ft woo kwang - Page 4 Empty
(#) Sujet: Re: [nc-18] japanese vibes || ft woo kwang   [nc-18] japanese vibes || ft woo kwang - Page 4 EmptyJeu 22 Oct - 12:24
∷ Japanese vibes



Il n'a suffit que de survoler quelques centaines de kilomètres pour atterrir dans un monde qui a trop bien changé. Ici, au Japon, l'air semble bien différent, bien plus rafraîchissant. Et pour les deux jeunes gens qui, en effet, ont passé leur temps à étouffer des sentiments bien trop forts, ils ont besoin de respirer. Relâcher cette pression et ressentir enfin tous les bienfaits d'un air non-pollué. C'est un vent, un simple coup de pouce, qui les a poussé à enfin se laisser aller à leurs instincts et volontés naturelles. C'est si mauvais de se contrôler sans s'arrêter. Et si Jinsol et Wookwang sont déterminés à vouloir se sauver l'un l'autre, il était peut être temps de penser à cette santé et donc à se permettre de vivre leurs libertés. Cet affranchissement est une nouvelle fraîcheur qui fait pousser des ailes. Et lentement, ils s'envoleront loin de toutes ces choses qui les pressent encore contre le sol.

    Le garçon a si facilement laissé tomber sa chemise sur le sol. C'est bien ça le pouvoir de l'amour mutuel et de la compréhension. Cela ne chassera jamais tous les démons. Mais peut être que le temps d'une utopie, ça les tiendra éloignés assez longtemps pour en profiter. Les baisers fusent et Wookwang doit avouer adorer le goût qu'à la peau de Jinnie contre ses lèvres, et la sensation qu'elle a contre la sienne. Cela aussi, c'est bien différent que dans leurs souvenirs un peu flous. Le garçon s'en souvient, cependant. A quel point il avait envie de toucher Binnie, mais sans y arriver. A peine quelques baisers sur sa joue, peut être sur ses lèvres, histoires de faire bonne figure. Juste assez pour que l'acte se passe avec le moins de difficultés. Mais même si la vision est embuée, Wookwang se rappelle de la gêne de cette première fois où il n'y connaissaient rien, et surtout de cette honte qu'ils avaient, alors pourtant qu'ils s'aimaient. Tout ça a changé. L'acte en lui-même n'a peut être plus d'importance. Tout ce qui importe c'est cette étape du toucher. Comme découvrir enfin un paquet que l'on a commandé depuis trop longtemps. Wookwang savoure cette proximité avec Jinnie qu'il a pour une fois le droit d'apprécier et de s'approprier. Son expérience s'est certes étoffée le long des années, mais ces sensations sont bien nouvelles. Cette peau qui se hérisse à la simple caresse d'une courbe volumineuse, à un doigt qui ne fait qu'effleurer la pointe d'un téton... Wookwang s'est perdu au paradis et il a bien l'intention de faire durer cette expédition avant de devoir retourner en enfer. "Oui... J'ai tendance à énerver les gens..." Le garçon répond toujours amusé, faisant référence à son attitude de troublion, même s'il ne comprend que trop bien ce que Jinnie voulait dire.

    A présents à moitiés découverts l'un devant l'autre, Jinnie un peu plus que lui, Wookwang savoure ce moment où ils communiquent par la simple réponse de leurs échines. Le garçon a le coeur qui bat trop vite. Mais il ne peut pas s'en empêcher. Il a des frissons quand il voit Jinnie soupirer à ses caresses, se courber à ses baisers, et il perd encore un peu plus de neurones quand il l'entend gémir à ce qu'il lui fait. C'est presque malsain, la façon qu'il a de chercher ses réactions et de les provoquer. Mais le simple fait de savoir que son amoureuse apprécie ce qu'il fait et semble se sentir bien lui empêche d'arrêter. Cela le comble de voir qu'elle ose en demander plus. Soupirs de sa part, maintenant, quand elle ose le caresser. Quand des doigts qu'il n'aurait jamais imaginé aussi délicats viennent apprécier ce corps qu'il a travaillé. Quand des baisers brûlent agréablement son épidermes et quand sa tête tournoie par une simple morsure. Et pourtant... "Non." Le mot sort directement de façon un peu trop sèche alors que les yeux se plantent à nouveau dans les yeux de Jinnie, au lieu des parties du corps qu'il devine sous la lingerie. Et depuis qu'ils ont commencé, le rouge revient coloré ses joues. L'étudiant s'en veut d'avoir répondu presque méchamment, mais il n'a pas pu s'en empêcher. C'est qu'il s'est efforcé d'oublier ses pensées, mais qu'elles ont toujours été là, sur le côté, à le guetter.

    Pas pour rien qu'il y a encore un vêtement qui cache une autre partie de lui. Wookwang n'arrive pas encore à se débarrasser de ce dégoût qu'il ressent envers lui. Et l'idée que Jinnie se mette à le satisfaire... Il ne sait même pas ce qu'elle entendait par là. Mais il s'imagine déjà les choses qu'il subit devant les caméras. Il ne peut pas. Quand il est filmé, quand on concentre un film sur le plaisir que l'homme doit ressentir... Il ne veut pas voir Jinnie faire cela. Cela le dérange grandement car il n'a pas envie qu'elle se mette dans une position qu'il juge maintenant dégradante, et ce surtout pour lui. Il n'a pas envie qu'elle devienne comme les autres. Pas envie qu'elle le satisfasse et que ça soit la fin de l'histoire. Et tout est différent pourtant. Il y a de l'amour en jeu qui change toute la perspective. Mais c'est encore trop tôt pour lui. Ne voulant cependant pas que Jinnie s'inquiète, ne voulant surtout pas gâcher le moment, Wookwang se rattrape vite. Il attrape l'une des mains de Jinnie qui le caressait et entrelacent leurs doigts. C'est un geste mignon et amoureux, mais c'est aussi pour empêcher qu'elle le touche à nouveau. Wookwang est peut être encore plus blessé qu'il ne le pensait. Mais il étire un sourire et corrige bien vite son ton de voix. "J'ai besoin de garder ma tête pour te faire perdre la tienne." Wookwang la taquine et essaie de rendre son ton un peu joueur. Et pour qu'elle ne cherche pas à analyser ce léger écart, il passe à la vitesse supérieure.

    Gardant les doigts de Jinnie entre les siens, il se sert de sa deuxième main pour attraper le dos de Jinnie. Baisers déposés sur son nombril, puis un peu partout sur son flanc avant qu'il ne vienne délicatement dégrafer le soutien-gorge qu'elle porte encore. Ce n'est que là qu'il lâche sa main, pour pouvoir retirer l'avant dernier vêtement, et la découvrir, encore plus magnifique qu'il la trouvait déjà. Le garçon soupire à cette vue, dépose un autre baisers sur les lèvres de sa femme avant de la rassurer, puis il dirige sa bouche vers les deux sculptures qu'il vient de découvrir. Il sera toujours doux, dans ses caresses et ses baisers, mais il est bien possible qu'une partie de lui devienne dure, si Jinnie continue de gémir et soupirer comme elle le fait. Il compte l'ignorer, cependant, car ce n'est qu'à la demoiselle qu'il va penser. Et qu'il préfèrera toujours s'occuper d'elle plutôt que de penser à lui.


"" celestial wonder for hundred miles only.


[nc-18] japanese vibes || ft woo kwang - Page 4 F78d9c2b51788befcc2c8aab4b0464d976f3c3cc
BOOST fanguide
PM gallerie

Han Jin Sol
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t9390-han-jin-sol-han-nabi#294367
byeoljali ≈ when the night comes i break into stars
UNE P'TITE PHOTO ? :  ⊱ [nc-18] japanese vibes || ft woo kwang - Page 4 Dad721423e123331e8a38ef76525b8fa068a39cd_hq
AVATAR :  ⊱ yooa from oh my girl
POINTS :  ⊱ 851
MESSAGES :  ⊱ 399
NOUS A REJOINT LE :  ⊱ 17/06/2020
AGE :  ⊱ 25
[nc-18] japanese vibes || ft woo kwang - Page 4 Empty
(#) Sujet: Re: [nc-18] japanese vibes || ft woo kwang   [nc-18] japanese vibes || ft woo kwang - Page 4 EmptyJeu 22 Oct - 19:58

japanese vibes.

à tôkyô,
musique ♡



Toi qui as fait du plaisir charnel un fardeau, te voilà t’y abandonner sans ménagement. Tu le laissais maître de ce corps, souillée par des années d’actes de dépravation en tout genre. Au-delà de la gêne, c’était sûrement la honte qui t’envahissait à l’idée qu’il puisse voir ton corps marqué de ces cicatrices qui n’était visible que par toi. Tu avais peur que lui-même finisse par le voir. Toutefois, il te montrait qu’il t’aimait à chacun de ses baisers, de ses caresses sur ton épiderme. Tout à coup, tu finissais par comprendre que personne ne traitera comme il était en train de le faire. Il était le seul à te montrer une nouvelle vision de l’acte en lui-même. Tu n’étais pas son objet… Non, juste sa partenaire, son amante, la femme qu’il aime. Et juste ce sentiment n’avait pas de prix.

Puis tu te mettais à penser à votre première fois ensemble qui était bien différente. La gêne, le manque d’expérience, la maladresse. Et ces innombrables hésitations quant à l’idée de partir à la découverte du corps de l’autre. Aujourd’hui, avec les années gagnées ce n’était plus vraiment le cas ; enfin surtout pour Kangoo. Ses doigts agissaient comme s’il n’avait jamais oublié ta chair. Inutile de faire semblant que cela n’avait pas du tout son effet sur toi ; même beaucoup trop. Te retrouver dans cette position était assez étrange pour toi. À toi qui on demandait ou inciter de toucher untel ou untel endroit, au pire des cas qu’on te l’impose, l’habitude n’était jamais loin. Et puis toi aussi, tu voulais découvrir la douceur, la chaleur qui émanait de sa peau, surtout savoir ce qui lui plaisait. Puisqu’il était difficile de chasser le naturel pour que tu prennes un peu les devants. Chose qui ne semblait pas réellement lui plaire vu la manière dont il t’incitait à te stopper. Tu mentirais en disant que sur le moment, ceci ne t’avait pas jeté un froid. Puis tu as été prise d’une culpabilité. Peut-être que tu as tiré sur une corde sensible. Tu te mis à imaginer mille et un scénario. Des traumas dans son métier ou dans sa vie privée…. Ou alors c’était juste toi simplement. Rien qu’à cette pensée, ton organe battant se comprimait un peu plus. C’était la dernière chose que tu voulais, mettre le doigt sur ces problèmes qui puisse lui faire du mal. Même s’il retrouvait sa douceur habituelle, transmise par ses gestes plein de bienveillance, son adorable sourire et ses perpétuelles taquineries qui te fis sourire, ce sentiment ne te quittait pas pour autant.

Très vite, tu comprenais que ceci n’était qu’un simple écart qu’il souhaitait mettre sous silence. À dire vrai, toi non plus tu ne préférais pas t’attarder dessus, par peur la vraie raison ne te fasse trop de mal. Tu préférais t’accrocher à ses paroles précédentes et profiter ainsi ta découverte du plaisir intime sans que cela ne se résume qu’à un acte remplit en quelques minutes. Tes yeux se fermaient tandis que tu cambrais ton corps au simple contact de ses lippes sur ta peau brûlante. Sentant tout à coup ta lingerie échapper à ton buste. Encore une fois, cette couleur pivoine de l’adolescente en toi refis surface. Ce grand manque de confiance que tu accordais à ton physique se faisait ressentir. Tu ne savais pas si la fille qu’il avait devant lui plaisait un tant soit peu. Il faut dire que tu ne pouvais pas non plus des formes généreuse que pouvait avoir certaines femmes de ton âge. Et puis même, tu te demandais est-ce que tu étais son genre de fille ? Un garçon aussi beau à l’intérieur qu’à l’extérieur comme lui devait avoir son succès avec les filles. Tu le mentionnais parfois, dans le ton de la taquinerie, cependant, tu mentirais si tu disais que ceci n’était que des paroles désintéressées. Tu aurais même du mal à croire qu’il n’ait pas eu de petite amie. Il faut dire que nous avez jamais parlé de ceux qui ont partagé vos vies. Pour toi, la réponse était faite et simple. Laisser une personne entrer dans ta vie et dans ton coeur n’était pas envisageable. Tu étais un poison à toi seule alors pourquoi le faire subir à quelqu’un ?

Même à Kangoo ne le méritait pas… Et il était la seconde raison pour laquelle tu n'as jamais su tomber amoureuse. Il est vrai qu’il avait ce don de refaire sortir tout ce qu’il y avait de bon en toi, et que par sa simple présence à tes côtés, il te rendait plus heureuse. Et même si tu pouvais être une boule d’égoïsme par moment, tu aurais préféré qu’il prenne son temps avec une autre fille plutôt qu’avec toi qui risquerait de le faire souffrir. Contradictoire dirons-nous, mais l’amour que tu lui portais était assez fort pour ne souhaiter que son bonheur. Ce moment que vous partagiez, ce doux bonheur n’était qu’éphémère et vous le saviez tous les deux. Les occasions de dépasser les bornes ne manquaient pas à Séoul, mais il a fallu attendre d’être sous le ciel nippon pour laisser votre amour s’exprimer. Donc cette nuit sera la seule que vous partagerez. Et si cela est le cas, tu en savourais chaque instant. Kangoo continuait son exploration, marquant son passage sur ton buste provoquant ainsi ces légers chocs électriques sur ta peau. Ta voix cristalline se brisait par d'innombrable gémissements en constatant que cette partie de toi était aussi sensible. Tes jambes se croisaient entre elles, déstabiliser par ce qu’il se passait sous ta dentelle juste sous l’effet de ses baisers. Sensation que tu connaissais puisque ton corps avait l’habitude d’agir de lui-même. Mais savoir que c’était l’homme que tu aimais qui te faisait ressentir ça donnait une autre dimension. Vos mains toujours liées ensemble, tu serrais la sienne autant que tu pouvais tandis que ton corps de se cambrait. Tu mordais doucement ta lèvre inférieure, te surprenant à soupirer son nom sous plaisir qu’il te procurait. Il réussissait à te faire perdre la tête comme personne ne le fera jamais. A défaut de pouvoir le toucher sous sa demande, tu guidais ta main en ta possession vers la rondeur nouvellement dénudé, l’incitant à s’y attarder tant tu appréciais ce qu’il te faisait éprouver. Avec tout ce flux de plaisir grandissant en toi, tu sentais aisément ses perles qui ornaient ton buste s’affermir.

♡♡♡
OXYMORE



A long night
I hope your night isn’t painful ☽ Some are in love, some are in pain On this long night But for you, more than anyone else I hope it’s a peaceful night
Hong Woo Kwang
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t8460-wookwang-kangoopasroux
En ligne
byeoljali ≈ when the night comes i break into stars
UNE P'TITE PHOTO ? :  ⊱ [nc-18] japanese vibes || ft woo kwang - Page 4 Dc9c69f3db11e898b1bf22e0f47986966cb88823
AVATAR :  ⊱ Hwang Minhyun (NU'EST & Wanna One)
POINTS :  ⊱ 927
MESSAGES :  ⊱ 325
NOUS A REJOINT LE :  ⊱ 23/02/2020
AGE :  ⊱ 23
[nc-18] japanese vibes || ft woo kwang - Page 4 Empty
(#) Sujet: Re: [nc-18] japanese vibes || ft woo kwang   [nc-18] japanese vibes || ft woo kwang - Page 4 EmptyJeu 22 Oct - 22:44
∷ Japanese vibes



L'idéal serait de dire que sur le moment, pendant ce moment si suspendu dans le temps, le passé et les habitudes vécues ne compte plus. Ce serait si beau, de dire qu'ils n'y pensent pas. Que les métiers et occupations n'obstruent pas la vision de ce pur moment d'amour, d'attention et d'affection. Mais cela serait faux. Wookwang ne cesse de penser aux moments que Jinnie a dû partager dans son lit ou dans d'autres comme celui-ci. Mais pas de la façon qu'elle imagine. Il ne voit pas de cicatrices sur le corps qu'elle daigne lui offrir. Ce corps reste si beau, si immaculé pour lui. Il n'y voit que pureté. Car quand il pense aux hommes qu'elle a pu fréquenter, ceux qu'elle fréquente peut être encore... Ou même d'éventuels petits-amis... Il sait qu'ils ne la traiteraient jamais comme lui le fait. C'est peut être vaniteux, mais il le sait. Personne n'aimera Jinsol comme lui, et c'est ça qui l'attriste. C'était d'avant, et encore plus maintenant qu'elle lui a dit. Il est si énervé, intimement brisé, qu'elle se considère comme sale, alors que c'est tout le contraire. Elle est si pure, si blanche, de n'avoir jamais été aimée comme une vraie femme... Et c'est pour cela que Wookwang tient si fortement à ce qu'elle se sente bien. Il ne désire rien de plus que de la voir profiter de tout ce qu'un corps féminin.

    Et oui, idéalement, leurs métiers ne seraient qu'un vague souvenir à effacer le temps de profiter de cet amour intense qu'ils partagent. Mais ce n'est pas le cas. La vie n'est pas aussi simple. Et bien que le garçon arrive remarquablement à poser ses pensées sur le côté, il ne peut pas aller contre sa nature. Il ne peut pas accepter que Jinnie touche son corps comme d'autres l'ont fait. Ce n'est rien contre elle, loin de là. C'est justement parce que Wookwang l'aime tant, parce qu'à ses yeux, Jinnie est la plus belle femme du monde, la plus honnête, la plus vulnérable; qu'il ne peut pas la laisser. Elle ne pourra peut être jamais comprendre, surtout s'il ne lui explique pas, le blocage qu'il ressent. La plupart de ses films sont concentrés sur le plaisir de l'homme. Alors c'est lui qu'on touche tout le temps, c'est ses réflexes naturels qu'on cherche à implorer et satisfaire. Et il trouve ça si dégradant. Pour lui, comme pour ses partenaires. Que son désir soit si primaire et si exploité, ça le dégoûte presque. Il n'arrive pas à voir son plaisir personnel comme quelque chose à apprécier. Surtout maintenant qu'un simple baiser de cette femme qu'il aime arrive à provoquer les mêmes sensations que quelque chose de plus intime. Cela lui suffit amplement. Il n'a pas envie qu'elle aille plus loin. En fait, il en a surtout peur. Peur d'être exposé, d'être vulnérable. Il préfère profité de la fragilité de Jinsol, et l'exploiter afin de la rendre heureuse.

   

"" celestial wonder for hundred miles only.


[nc-18] japanese vibes || ft woo kwang - Page 4 F78d9c2b51788befcc2c8aab4b0464d976f3c3cc
BOOST fanguide
PM gallerie

Han Jin Sol
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t9390-han-jin-sol-han-nabi#294367
byeoljali ≈ when the night comes i break into stars
UNE P'TITE PHOTO ? :  ⊱ [nc-18] japanese vibes || ft woo kwang - Page 4 Dad721423e123331e8a38ef76525b8fa068a39cd_hq
AVATAR :  ⊱ yooa from oh my girl
POINTS :  ⊱ 851
MESSAGES :  ⊱ 399
NOUS A REJOINT LE :  ⊱ 17/06/2020
AGE :  ⊱ 25
[nc-18] japanese vibes || ft woo kwang - Page 4 Empty
(#) Sujet: Re: [nc-18] japanese vibes || ft woo kwang   [nc-18] japanese vibes || ft woo kwang - Page 4 EmptyVen 23 Oct - 13:40

japanese vibes.

à tôkyô,
musique ♡

Plus les minutes passaient, plus tu te rendais compte que le cap que vous étiez sur le point de franchir était le cap du non-retour. C’était plus qu’une certitude qu’il n’était plus possible de faire machine arrière. Tu ne penses pas que les regrets puissent gagnait ton coeur. Au contraire, tu étais heureuse de ressentir toutes ces nouveautés avec lui. Tu étais juste heureuse de pouvoir connaître ce plaisir dont on t’a tant parlé. Il faut dire qu’après l’unique fois où vous l’avez fait, tu ne peux pas te vanter d’avoir usé de tes charmes pour ton désir personnel. C’était autant une arme que ton gagne-pain. Une triste réalité qui t’a fait entrer en conflit avec ton enveloppe charnelle, ayant du dégoût pour tous ceux qui le touchait et surtout qui y laissaient leur trace. Cependant, kangoo lui ne les voyait pas, toutes ces cicatrices qui ont été laissées au fur et à mesure des années. Au fond, ce n’était pas plus mal… Enfin pour lui. Peut-être, il ne te trouvait pas aussi repoussante autant que tu le pensais, en sachant tous ces hommes qui ont pu effleurer ta peau comme lui-même le faisait. Cependant, ton amoureux n’était en rien comparable à ces profiteurs qui ne te faisait rien ressentir dans de tels moments tant tu étais répugnée par l’acte.



♡♡♡
OXYMORE



A long night
I hope your night isn’t painful ☽ Some are in love, some are in pain On this long night But for you, more than anyone else I hope it’s a peaceful night
Hong Woo Kwang
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t8460-wookwang-kangoopasroux
En ligne
byeoljali ≈ when the night comes i break into stars
UNE P'TITE PHOTO ? :  ⊱ [nc-18] japanese vibes || ft woo kwang - Page 4 Dc9c69f3db11e898b1bf22e0f47986966cb88823
AVATAR :  ⊱ Hwang Minhyun (NU'EST & Wanna One)
POINTS :  ⊱ 927
MESSAGES :  ⊱ 325
NOUS A REJOINT LE :  ⊱ 23/02/2020
AGE :  ⊱ 23
[nc-18] japanese vibes || ft woo kwang - Page 4 Empty
(#) Sujet: Re: [nc-18] japanese vibes || ft woo kwang   [nc-18] japanese vibes || ft woo kwang - Page 4 EmptyVen 23 Oct - 16:04


[nc-18] japanese vibes || ft woo kwang - Page 4 F78d9c2b51788befcc2c8aab4b0464d976f3c3cc
BOOST fanguide
PM gallerie

Contenu sponsorisé
[nc-18] japanese vibes || ft woo kwang - Page 4 Empty
(#) Sujet: Re: [nc-18] japanese vibes || ft woo kwang   [nc-18] japanese vibes || ft woo kwang - Page 4 Empty
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
Page 4 sur 5

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: reste du monde :: Globe Terrestre :: Aéroport International d'Incheon :: Asie
Sauter vers: