▲ up▼ down
12345
l'ivresse des interdits; mado



 

roulette BOOM ! ~
la roulette dynamite ⌒゚(❀>◞౪◟<)゚⌒

annonce mini-maj 49 3/4 (*•̀ᴗ•́*)و ̑̑
>> lire l'annonce <<


défis du mois les défis et le mois à thème ont été renouvelés ! l'ivresse des interdits; mado 359353108

jeu le blackjack s'invite sur HM tente ta chance

soirée CB RDV samedi 29 août vers 20h30 !!
bienvenue
hundred miles c'est un forum réel asiatique city/universitaire basé à Séoul — avatars réelsdeux réponses par mois minimum — Avatars occidentaux bienvenus ! — Taille des avatars 200*320 ou 400*640Une semaine pour finir sa présentation — Pas de prise de tête, rien que du love. That's all folks ٩(^ᴗ^)۶
12 805 pts
ego
8 843 pts
shadow
13 219 pts
student
7 230 pts
citizen

roulette BOOM ! ~
la roulette dynamite ⌒゚(❀>◞౪◟<)゚⌒

annonce mini-maj 49 3/4 (*•̀ᴗ•́*)و ̑̑
>> lire l'annonce <<


défis du mois les défis et le mois à thème ont été renouvelés ! l'ivresse des interdits; mado 359353108

jeu le blackjack s'invite sur HM tente ta chance

soirée CB RDV samedi 29 août vers 20h30 !!
-52%
Le deal à ne pas rater :
AUKEY Écouteurs Bluetooth 5 sans Fil – 25h d’autonomie
28.78 € 59.98 €
Voir le deal

 :: seoul :: Hongdae
Partagez

 l'ivresse des interdits; mado


Shin Yoko
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t8758-yoko-yoskoll
Shin Yoko
ego ≈ just trust myself
UNE P'TITE PHOTO ? :   ⤳  l'ivresse des interdits; mado 09ec74b9bcdc5bbb58796b91be1ab6e3
AVATAR :   ⤳  nana komastu
POINTS :   ⤳  345
MESSAGES :   ⤳  1528
NOUS A REJOINT LE :   ⤳  24/03/2020
AGE :   ⤳  24
l'ivresse des interdits; mado Empty
(#) Sujet: l'ivresse des interdits; mado   l'ivresse des interdits; mado EmptyJeu 30 Juil - 0:23
l'ivresse des interdits

✩ ○.⋆☽ ⋆.○ ✩


nuit noire ;

pas un bruit ! seules deux comètes qui s’enfuient, ombres au velours perdu dans le flou des petites rues, leurs lumières artificielles incapables de retracer proprement les silhouettes vacillant de pas en pas.

nuit blanche ;

et les rires étiolés se fracassent au creux du silence, la voûte et ses milliers d’étoiles pour témoin d’un spectacle que d’autres jugeraient commun. deux amies à la démarche un peu sotte, des astres dans les yeux à pouvoir en éclipser les cieux.

mais pour yoko, ce soir, tout semble différent. souffle court d’avoir juste un peu marché ((d’un bar à l’autre)) sous une brise encore tiède, myocarde enrayé par les verres sifflés ventre vide, si ce n’est par la demoiselle qui la devance. d’ici mado pourrait ressembler à n’importe qui, le cobalt de ses cheveux tranchant à peine la pénombre qui l’embrasse. pourtant l’actrice voudrait marquer ce jour d’une croix blanche !

« attends, attends ! mad, va pas trop vite ! »

rire à gorge déployée.
attraper sa main,
se hisser à sa hauteur.
regarder ses yeux,
pas trop longtemps. juste assez pour s’accrocher à quelque chose lorsque le monde ne cesse de tanguer.

rire, encore.

« j’espère qu’ils t’ont pas mise trop mal à l’aise ! fais pas gaffe à dowon, en vrai il est vachement plus sympa qu’il en a l’air. »

pour deux pans de son univers conjugués ; le clan et l’amie -- occasion longtemps redoutée. mais tout s’est bien passé ((pas vrai?)) et leur relation aussi étrange et fragile paraisse-t-elle n’en aura pas souffert.





Lee Mado
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t8585-lee-mado-madmax#266214
Lee Mado
student • I STUDY MADNESS
UNE P'TITE PHOTO ? :   ⤳  l'ivresse des interdits; mado KX7Is9A5_o
AVATAR :   ⤳  — lee ji eun (iu)
POINTS :   ⤳  224
MESSAGES :   ⤳  915
NOUS A REJOINT LE :   ⤳  01/03/2020
AGE :   ⤳  22
l'ivresse des interdits; mado Empty
(#) Sujet: Re: l'ivresse des interdits; mado   l'ivresse des interdits; mado EmptyLun 3 Aoû - 22:30
l'ivresse des interdits

Les lumières de nos endroits, ceux qui feignent de briller
Je m'y plonge et j'y somnole, afin de ne plus me réveiller


✩ ○.⋆☽ ⋆.○ ✩


Astre à la dérive, la voûte étoilée tangue. Et elles, invisibles, insaisissables.
Frontières floutée entre l'infini et le vrai, se surprendre au plus-que-présent. Elles retrouvent l'équilibre funambule entre le futur et le passé.
Leurs rires chassent l'ennui.
Mado arrache chaque seconde à l'éternité pour devenir suprêmement instantanée. Devenir une arrêteuse de temps et transformer la réalité au contact du rêve.

Ses pieds touchent à peine le sol, elle glisse, danse sur les pavés emmitouflée dans sa brume d'euphorie passagère, l'ivresse dévisse tranquillement les boulons de sa conscience. Encotonne l'esprit sans abîmer la pensée, libère ses émotions. Mado flotte façon bouteille à la mer, ivre d'espoir factice, d'illusions réparatrices, elle sombre dans la nuit — jusqu'à ce qu'elle la rappelle, jusqu'à ce qu'elle la rattrape, sa sirène de l'ombre : des écailles légèrement irisées, qui lui font penser à l’intérieur d'un flocon de neige, une longue queue de poisson sertie de diamants bleues, qui semble découpée à même la lune. Elle se raccroche à ses doigts poussée par la perspective d'une parenthèse constellée.

Les mots caresses sur l'océan paisible et assoupi se perdent à son oreille, elle se souvient à peine de ce qui a été dit ou fait, elle se demande, rien qu'un instant, le temps d'un éclat feinté si c'est ce qu'il ressent quand il boit ; s'oublier, cette sensation douce d'amorti affectif et surtout, surtout, la délicieuse narcose de la mémoire.
Elle peut presque être qui elle veut cette nuit, prétendre que ce Dowon dont elle parle est un charmant jeune homme qu'elle prendra plaisir à rencontrer de nouveau, s'abuser sur des fréquentations qui ne lui ressemble en rien, pour elle. « Qui ça ? » demande-t-elle à elle-même (ou peut-être bien à Yoko ?) vacillante, son esprit peine à distinguer les images, elles s'emmêlent, l'une d'elle se détache quand elle songe aux amis dans le sillage de la brune, « Je crois que j'ai trop bu ! » elle bafouille avant de lui adresser un sourire éclatant, se souvient de cet autre - blond, un peu maigre, au blouson de cuir et au regard absent - elle a eu l'impression de le faire fuir avant même de le saluer. Il n'est pas resté. Est-ce sa faute ? Mado se persuade qu'il ne peut pas la détester avant de l'avoir rencontrer : n'est-ce pas ? La vérité c'est qu'elle ne sait pas, si elle les apprécie les amis de Yoko, mais elle désire profondément qu'eux l'acceptent. Il ne faudrait pas qu'ils disent à Yoko qu'elle devrait s'en trouver une autre, une mieux que ça.

« Tu t'es amusée ? » soudain l'inquiétude l'assaille alors qu'elle se détourne, un rire éméché transite de son cœur à ses lèvres « Moi oui ! C'est marrant, je me souviens même pas c'était quand, la dernière fois — » elle se coupe d'un hoquet semi-gêné semi-léger d'un esprit délaissé de ses réserves habituelles, tout paraît tellement plus facile « tu crois que c'est l'alcool ? ou alors toi ? »








CAUSE I KNOW THAT THERE'S GOTTA BE SOMEBODY OUT THERE. THERE'S GOTTA BE SOMEBODY SOMEWHERE WHO NEEDS COMPANY. AND IT'S COMFORTING TO KNOW. I CAN'T BE THE ONLY ONE WHOS'S LONELY TONIGHT. NO, I CAN'T BE THE ONLY ONE WITH NOBODY TO CALL. THIS CITY MAKES ME FEEL SO SMALL.
Shin Yoko
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t8758-yoko-yoskoll
Shin Yoko
ego ≈ just trust myself
UNE P'TITE PHOTO ? :   ⤳  l'ivresse des interdits; mado 09ec74b9bcdc5bbb58796b91be1ab6e3
AVATAR :   ⤳  nana komastu
POINTS :   ⤳  345
MESSAGES :   ⤳  1528
NOUS A REJOINT LE :   ⤳  24/03/2020
AGE :   ⤳  24
l'ivresse des interdits; mado Empty
(#) Sujet: Re: l'ivresse des interdits; mado   l'ivresse des interdits; mado EmptyMer 5 Aoû - 12:45
l'ivresse des interdits

✩ ○.⋆☽ ⋆.○ ✩


maladresse de quelques doigts qui se hasardent contre les siens, qui montent sur sa paume à mesure que les mots s’évadent, à combler un vide qui n’existe que dans son imagination : ce fil tendu entre leurs myocardes qu’elle arpente en funambule, la peur aux tripes à l’idée de tomber. étreinte téméraire d’une gamine qui n’a jamais aimé partager sa bulle, mais qui ce soir ne peut se résoudre à la laisser filer. elle se laisse porter par la vague de son esprit et ses embruns, le monde entier rendu flou par les vapeurs saturées d’alcool dans lesquelles ils se sont noyés tous ensemble. il n'y a maintenant plus que mado pour briller si fort, son sourire coruscant, ses iris au charbon féroce… elle ne semble jamais si réelle qu’au parfum de dionysos.

« moi aussi. » admet yoko sur le ton d'une confidence lorsque tout la trahit ((la hauteur de sa voix, son sourire idiot et l’équilibre qu’elle défie)). de toute façon les excès sont devenus mœurs de leur joyeuse tanière ; rien de tel que l’ivresse des interdits pour s’arracher à un quotidien de misère. et elle ne répond pas, laisse mado s’extasier sur ces airs de liberté auxquels elle ne goûte que trop peu, elle à qui l'on déplore si souvent un air de sérieux. oui, elle s’est amusée -- à regret. parce qu’il manquait tora à l’appel, défilé trop vite face à la nouvelle recrue, et yoko s’en est tout de suite voulu ((d’imposer à son frère la présence de sa sœur, cet air de famille indéniable quitte à lui briser le cœur)). et puis les rires, et puis les verres, et la grande gueule de miu pour achever de la distraire !

culpabilité doucement étiolée au profit des charmes de la nuit, d’une insouciance précieuse retrouvée aux saveurs d’amertume, de sucre et de nicotine -- cocktail d’irrévérence.


« tu crois que c'est l'alcool ? ou alors toi ? »


cœur en émoi !


la question ricoche contre un rire-bouclier. yoko n’est pas timide, pourtant dans l'ombre on peut la voir s’empourprer. l’alcool ! dirait-elle. l’alcool responsable de tout ce qui pourrait l’embarrasser ((comme cette façon qu’elle a de fixer les lèvres de son amie, et les réminiscences surgissant de ses envies)). « je… je sais pas ? à toi de me dire ? »

si elle osait ! elle viendrait se hisser un peu plus près, tirer sur sa taille jusqu’à ne plus distinguer que les détails d’un grand tableau : ses orbes et sa bouche, le rose de ses joues, sans plus s’inquiéter qu’elle ne la trouve effrontée. au lieu de ça elle papillonne, trébuche presque en tentant de maintenir son regard.

« j’ai envie de t’embrasser. »

aveu proche de la contrition, soufflé d’un air sincèrement désolé. il y a ces pulsions qui ne cessent de s’imposer lorsqu’elles se retrouvent seules, désinhibées. lorsque yoko n’en peut plus de lutter.





Lee Mado
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t8585-lee-mado-madmax#266214
Lee Mado
student • I STUDY MADNESS
UNE P'TITE PHOTO ? :   ⤳  l'ivresse des interdits; mado KX7Is9A5_o
AVATAR :   ⤳  — lee ji eun (iu)
POINTS :   ⤳  224
MESSAGES :   ⤳  915
NOUS A REJOINT LE :   ⤳  01/03/2020
AGE :   ⤳  22
l'ivresse des interdits; mado Empty
(#) Sujet: Re: l'ivresse des interdits; mado   l'ivresse des interdits; mado EmptyMar 25 Aoû - 23:05
l'ivresse des interdits

✩ ○.⋆☽ ⋆.○ ✩




Son talon se coince entre deux pavés souillés et elle manque de flancher, titube en tirant sur sa jambe comme une béquille fébrile avant de perdre définitivement l'équilibre, elle sent la gravité devenir abstraite et chute en arrière, vulgaire poupée de chiffon. Elle en rit, beaucoup trop fort. Affalée sans ses airs pincés et son élégance empruntée, tout devient plus aisé grâce aux élixirs d'ambiance : simulacre de protoxyde d'azote accompagné d'ombrelles - camoufler les effets poisons, tout paraît risible, et ce qui l'aurait empourpré n'est plus que frivolités. Imposture agréable, Mado n'a pas envie de se réveiller « Je suis tombée. » son esprit confus évoque les évidences se donnant le temps du processus de réflexion, elle voudrait presque se planquer dans le ciel d'encre, il lui fait tourner la tête, petites lucioles argentées perdues dans la nuit noire, comme elle.

Même derrière son rideau de brume, Mado n'est pas dupe.
Yoko est tout à leur image, un corps céleste en perdition qui lui semble si facile d'effleurer du bout des doigts mais qui reste pourtant à des années lumières d'elle. Fusion nucléaire de leurs énergies contraires, elle se déboîte le cou à observer partout ailleurs que dans ses yeux, ce serait trop rapide, trop attendu, trop tout ce qui pose problème dans leur schéma étriqué depuis le tout début.  

« Qu'est-ce que t'attends ? » finit-elle par lui demander peu sûre d'elle, elle sursaute à l'entente de sa propre voix, étonnée des mots audibles qu'elle croyait pensées volatiles dans sa caboche, elle devient lourde, si lourde, elle n'a plus la force de se relever. Y'a ce goût d'électricité au bout de sa langue, elle se sent telle une bombe prête à exploser, une bombe terrorisée mais une bombe quand même.

« quand l'aube se dessinera tu ne voudras plus de moi. »

et les mots qu'elle voudrait finalement prononcer eux restent muets, cloisonnés derrière des désirs meurtriers qui la poussent à l'ignorance, à l'illusion de l'instant — tout plutôt que plonger ses mains dans le cambouis de la réalité, celle où Yoko aura tôt fait de nier, prétendre d'un rictus éphémère que les interrogations ne sont plus que stériles.

Elle lui adresse un sourire fané tandis que ses phalanges s'agrippent aux siennes pour qu'elle la tire vers le haut, et c'est étonnement elle qui l'attire vers le bas ; Mad rit de plus belle avant de tressaillir, découvrant son visage aux traits baignés par le halo lunaire à quelques centimètres du sien, elle tombe tout contre ses lèvres réalisant à peine l'impulsion qui la porte. Baiser rhum soda éveillant ses papilles jusque dans son échine, zestes de courage se cramponnant à l'âme elle s'aventure contre la pulpe de sa bouche pour ce bonbon au goût de l'interdit - le substitut absolu. Quelque chose qui serait de l'ordre de la gourmandise coupable, ça la force à se reculer aussitôt après l'avoir effleuré.

« C'est définitivement toi. » l'aveu est bafouillé mollement, elle cherche à se redresser mais se relève si rapidement qu'il lui faut bien une minute supplémentaire pour ne plus faire la toupie de chair, elle reprend après une une inspiration « est-ce que ça suffit ? — waaah » elle s'interrompt ne donnant pas plus de détails sur ses élucubrations ayant déjà disparu, et aussi aisément que les mots ont traversé sa bouche elle s'égare à nouveau entre deux éclats, pointant la voûte de son index « regarde comme elle brille celle-ci ! mon frère saurait nous dire lui laquelle c'est...  » aussitôt qu'elle l'évoque sa mine se grise, elle se met soudain à chercher son téléphone dans le fond de son sac mais le cellulaire lui échappe des mains.

Il se fracasse sur le macadam, l’onomatopée douloureuse semble surjouée tant elle sonne brisée, ses commissures se tordent en une moue dramatique et le regard craquelle comme un vase rempli d'eau de larmes, elle ne sait même pas pourquoi. Et elle ne veut pas savoir.







CAUSE I KNOW THAT THERE'S GOTTA BE SOMEBODY OUT THERE. THERE'S GOTTA BE SOMEBODY SOMEWHERE WHO NEEDS COMPANY. AND IT'S COMFORTING TO KNOW. I CAN'T BE THE ONLY ONE WHOS'S LONELY TONIGHT. NO, I CAN'T BE THE ONLY ONE WITH NOBODY TO CALL. THIS CITY MAKES ME FEEL SO SMALL.
Shin Yoko
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t8758-yoko-yoskoll
Shin Yoko
ego ≈ just trust myself
UNE P'TITE PHOTO ? :   ⤳  l'ivresse des interdits; mado 09ec74b9bcdc5bbb58796b91be1ab6e3
AVATAR :   ⤳  nana komastu
POINTS :   ⤳  345
MESSAGES :   ⤳  1528
NOUS A REJOINT LE :   ⤳  24/03/2020
AGE :   ⤳  24
l'ivresse des interdits; mado Empty
(#) Sujet: Re: l'ivresse des interdits; mado   l'ivresse des interdits; mado EmptyJeu 3 Sep - 12:01
l'ivresse des interdits

✩ ○.⋆☽ ⋆.○ ✩


l’horizon tangue et la muse dérape -- joli tableau glisse du cadre pour s’échouer sur les pavés. la gravité se découd là où se posent leurs yeux ((flous)), et plus le vide les attire moins il leur semble exister. le myocarde au même suspens que ses mots, elle pourrait jurer qu’une éternité s’écoule avant que mado ne fredonne une réponse, emprunte d’une telle incertitude qu'elle pourrait sonner comme une provocation.

« que tu décolle tes fesses du trottoir. » rictus, et cette œillade dérisoire ! comme si l’actrice pouvait duper son monde, à prétendre de ses rires que le monde est un jeu, et que chaque pion qu'elle avance est un peu plus qu’un pas à l’aveuglette ; plus qu’un coup d'épée dans l’eau. elle accroche ses mains d’une maladresse tendre, ne hisse la gamine que pour mieux la laisser chuter lorsque leurs genoux se heurtent et que le sol se dérobe sous leurs pieds. l’exclamation fuse dans un éclat de surprise et de joie, leurs rires s’harmonisent puis s’essoufflent. la nuit lâche sur leurs silhouettes brouillées un voile intimiste et sous le joug de l’ivresse elles se réinventent tantôt juvéniles, tantôt téméraires. c’est une autre réalité qui pousse mado contre sa bouche, le temps qui se fragmente lorsqu’elles s’effleurent -- si bien qu’elle croirait rêver ! battement de cils et la voilà qui s’envole, laissant à ses lèvres pour seule séquelle de l’interdit bafoué un cocktail amer et sucré. mado se défile déjà, laissant yoko se débattre avec son palpitant enragé, ses joues pourpres d’alcool et de timidité, de honte peut-être… mais son sourire s’étale là où leurs lippes se sont trouvées, sans égards pour les sentiments contraires qui s’enchevêtrent.

non, ça ne suffit pas. bien sûr que ça ne suffit pas. y a le monstre dans ses tripes qui fait miroiter la pulpe de ses lèvres comme le fruit défendu. yoko hoquète un rire, se soulève, tête renversée vers les constellations que ses orbes peinent à accrocher -- mado les éclipse. la louve fait mine de suivre son doigt, marmonne un ébahissement distrait lorsqu’elle croit trouver l’astre désigné, mais s'interrompt à la mention du frère.

non. non. non. pas lui. pas maintenant.
c'est comme un coup de pied qui ravive un relent de sa sobriété.

« yuta ? ahh tu l'appelles ? mais… attends, tu vas le rév-- »

et puis la chute. l’instant semble une mascarade. yoko se penche d’instinct, ramasse le téléphone et presse un bouton au hasard pour que l'écran s’illumine, affichant des crevasses noires sur toute sa longueur. grimace. « ah… tu t'es pas loupée. » elle balaye l’écran d'un revers de manche comme pour faire disparaître les rayures, souffle un rire pour dédramatiser les choses. « les vraies bonnes soirées ça se finit toujours avec un truc de cassé. » pourtant lorsque son regard revient sur la jeune fille et son air de piéta, ses commissures s’évanouissent.

« eh… tu pleures ? mais c'est pas grave mad, c’est des choses qu’arrivent. » maladroite, elle se hisse à sa hauteur et glisse le portable entre ses mains, entourant ses épaules d'un bras  protecteur. « demain je t’emmène voir un pote, il te changera l’écran pour trois fois rien. je suis sûre que je peux te l'avoir gratos, même. » promesse ponctuée d’un sourire -- elle l’attrape par la main et l’entraîne quelques pas plus loin. « tiens, tu veux voir un truc cool ? »

myriade d’étoiles éclate dans le charbon de ses yeux, ses crocs dévoilés par un sourire large comme un croissant de lune.
« viens. après je te ramène chez toi, promis. »





Contenu sponsorisé
l'ivresse des interdits; mado Empty
(#) Sujet: Re: l'ivresse des interdits; mado   l'ivresse des interdits; mado Empty
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [UPTOBOXJeux interdits [DVDRiP]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: seoul :: Hongdae
Sauter vers: