▲ up▼ down
1234
Make Me Dance (Yumi - Mihan - Hangyeol) - Page 2



 

news MAJ goût pinky milky-way pour te mettre des étoiles dans les mirettes
:. LIRE L'ANNONCE


ROCK PAPER SCISSORS Tu kiffes le hasard ? Viens gagner (ou perdre) des points au jeu du shifumi !
:. PIERRE PAPIER CISEAUX

classements les résultats de la compétition endiablée, santé
:. LES TROIS GRANDS CLASSEMENTS


INFOS des petites précisions ont été apportées
>> aux quêtes
& >> l'activité rp

Le Corbeau plus présent que jamais, prends garde à tes secrets
:. SON INSTA
& SON ANTRE SUPRÊME

SOIRÉES JEUX nous; on est chauds bouillants pour vous organiser des soirées de dinguos ♥️
:. ORGANISATION SOIRÉES & JEUX
Contexte
Seoul Coeur battant du pays du matin calme, cité aux envies furieuses et aux ennuis décadents. Dans cette ruche d’acier, on se débat, on s’applique éperdument à vivre malgré la nuée d’âmes qui nous entourent. Dans cet univers frénétique, les influences sont multiples, et c'est un tumulte sans fin qui agite les esprits et les corps. Trônant au sommet de cette cité luminescente, les plus grands conglomérats coréens se livrent une lutte mortifère, tandis qu'à leurs pieds, les mortels oscillent entre paix et discordes. Depuis près de soixante-dix ans, les sociétés divisent autant qu'elles rassemblent, semant troubles et espoirs dans leur sillage. On les plébiscite, on les méprise, on les rejette, on les envie, mais en aucun cas elles indiffèrent. Comment ignorer ce microcosme vertigineux, où chacun est acteur d'une guerre qui ne les concernent sans doute pas. Les uns poursuivent leurs aspirations, les autres se résignent à vivre en pions. Les plus impétueux prétendent pouvoir éviter cette inévitable dépendance, mais pour la majorité, impossible de vivre sans se référer à ces grandes unités. Irrémédiablement attirés vers leurs semblables, la population se voit divisée, fractionnée en sociétés mouvantes, envahissantes, unificatrices. Les plus riches s'en pâment tout en craignant le précipice qui les guette peut-être, les plus pauvres s'en irritent mais s'affament à espérer l'envol promis. Tous ne cherchent au fond, que la prospérité et l'exaltation d'une vie un peu moins monotone
Nouveautés  février-mars 2021

classement comme tous les mois : les trois grands classements sont affichés. Notez cependant qu’à partir de cette MAJ, ceux-ci seront mis à jour de façon hebdomadaire !

Kai Bai Bo venez découvrir le jeu du mois : le pierre, papier, ciseaux !

roulette notre roulette rétro va-t-elle parvenir à conquérir ton coeur ?

news MAJ goût pinky milky-way pour te mettre des étoiles dans les mirettes
:. LIRE L'ANNONCE


ROCK PAPER SCISSORS Tu kiffes le hasard ? Viens gagner (ou perdre) des points au jeu du shifumi !
:. PIERRE PAPIER CISEAUX

classements les résultats de la compétition endiablée, santé
:. LES TROIS GRANDS CLASSEMENTS


INFOS des petites précisions ont été apportées
>> aux quêtes
& >> l'activité rp

Le Corbeau plus présent que jamais, prends garde à tes secrets
:. SON INSTA
& SON ANTRE SUPRÊME

SOIRÉES JEUX nous; on est chauds bouillants pour vous organiser des soirées de dinguos ♥️
:. ORGANISATION SOIRÉES & JEUX

Partagez

 Make Me Dance (Yumi - Mihan - Hangyeol)


 :: seoul :: HongdaeAller à la page : Précédent  1, 2
Han Han Gyeol
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t6136-11-hanhanboost
heulim ≈ we have art in order not to die from the truth
UNE P'TITE PHOTO ? :  ⊱ Make Me Dance (Yumi - Mihan - Hangyeol) - Page 2 123ab46576bcd424be52dc7116bc9d705fd0086c
AVATAR :  ⊱ Park Jinyoung (JJProject / GOT7)
POINTS :  ⊱ 25
MESSAGES :  ⊱ 1194
NOUS A REJOINT LE :  ⊱ 25/02/2019
AGE :  ⊱ 26
Make Me Dance (Yumi - Mihan - Hangyeol) - Page 2 Empty
(#) Sujet: Re: Make Me Dance (Yumi - Mihan - Hangyeol)   Make Me Dance (Yumi - Mihan - Hangyeol) - Page 2 EmptyDim 5 Juil - 21:33
∷ Make Me Dance
ft Yumi & Hanhan


"I've forgotten what it's like to be happy
Despair is my mirror
Until darkness goes away"

Personne n'aurait pu prédire que le rêve de Hangyeol aurait déchiré la famille à ce point. Un simple garçon qui rêve de se produire sur scène, comme des milliers d'autres. Et tout le monde était d'accord pour dire que Hangyeol avait le potentiel de réussir, lui. Le talent était là, la fierté aussi. Mais cela a dérapé. Le jour où Yugyeol a dit qu'il ne voulait pas que son fils devienne un troubadour sans avenir. Avec du recul, c'est surement parce que le père ne s'attendait pas à ce que son fils quitte la maison si tôt. Lui qui avait tant en commun avec Hangyeol, la détermination, le goût pour le travail. Ils étaient si proches, à aller pécher tous les weekends, à regarder le football à la télévision... Peut être que c'était justement par amour, qu'il avait fini par s'y opposer. Par pur instinct de protection. Parce que Hangyeol était si jeune, qu'il allait si loin d'eux... Et que combien de trainees débutaient, parmi les milliers de sélectionnés? Et cette protection, elle a fini en aversion, parce que le garçon n'avait aucune avancée. Six ans, d'entraînement. Cela a duré six ans, où les parents ont vu I.M. débuter des groupes ou des artistes sans lui. Six ans où Hangyeol maigrissait un peu trop, et où les cernes se creusaient. Six ans où il avait beau insister bien aller, l'espoir s'estompait. Mais il a tenu, Hangyeol. Et le rêve est devenu réalité. Sauf que ce rêve, il venait aussi avec l'annulation de sa vie privée, l'exposition de ses proches. Et malgré la fierté renouvelée, le fossé a eu du mal à se combler. Pire même, cela a éloigné Yumi. Mihan n'a pu qu'être au milieu de tout ça. Et même elle, a du mal à épauler son fils après les conséquences de son accident. Et pourtant, si tout le monde a un point en commun, c'est qu'ils savent tous que c'est dommage. Le succès de BOOST aurait du rendre tout le monde heureux, et fier, au lieu de fracturer cette famille pourtant unie.

    Unie, justement, car rien n'est perdu. L'amour est toujours là, entre eux, et il suffit de le démasquer. Si Hangyeol ne peut pas réparer son genou, alors il pourra au moins réparer le mal qui s'en est dévoilé. Il rigole donc quand Yumi formule ses menaces qu'il sait veines. Et le cœur y est, réellement. Le chanteur a beau se battre contre une dépression qui le démolit à certains moments, cela lui fait véritablement du bien de se trouver avec sa famille. Revoir sa mère, reparler à sa soeur. Il apprécie ces moments, car il a toujours préféré ne pas être seul. Et le brun croque (oui, croque) dans sa glace en regardant les jérémiades de sa sœur. Oh, qu'il est content que personne ne soit assez près pour les observer. Il se sent mieux sans son masque. Et en public, il ne l'enlève que très rarement. Parfois même, quand il était en rendez vous avec Venus ou une autre de ses copines, dans un parc sombre comme celui-ci, il ne se dévoilait pas. Il a toujours préféré réduire tous les risques de s'exposer. Ce n'est pas si facile de vivre avec lui. "Dis donc, Yumi. C'est quoi ces manières? T'as raison, t'es peut être pas ma sœur à parler en crachant." Hangyeol se moque d'elle, mais il en pense tout le contraire. Yumi est sa soeur, il ne voudrait pas du contraire. "Ça expliquerait pourquoi c'est toi la moche, et pas moi!"

    Pas un pour rattraper l'autre, et Mihan qui mange son gâteau tranquillement, roule des yeux. Elle paraît agacée aux gamineries de ses enfants, mais au fond d'elle, elle ne peut qu'être heureuse qu'ils soient assez confortables l'un avec l'autre pour recommencer à se titiller. Elle n'a pu que le sentir dans les appels durant quelques minutes, qu'il y avait trop de gêne entre eux, auparavant. Hangyeol attrape une poignée de sucreries qui se trouvent dans le paquet, et les mange immédiatement. "C'est bien que tu te souviennes que j'aime toujours ces bonbons. Je t'ai bien appris en tant qu'assistante, quand même. Bientôt je vais t'apprendre quelle lessive je préfère, pour mes tee-shirt." Hangyeol rigole encore alors qu'il mange à nouveau sa glace. Mihan le regarde avec des éclairs dans les yeux alors il finit par se justifier. "Je fais mes propres corvées. Yumi est juste là pour m'aider à gérer mon emploi du temps. De toutes façons, elle ne travaille que quelques heures par semaine, pour moi. Je n'ai pas le temps de l'exploiter." Pas l'envie, surtout. Hangyeol aime sa compagnie, mais il aime encore mieux que ses secrets restent secrets. Avoir engagé sa sœur est un chemin un peu trop miné, qu'il n'a réalisé que trop tard.

    Dans tous les cas, le dessert se termine tranquillement et la nuit est à présent bien entamée. "Maman, tu repars demain, c'est ça?" Le fils demande, un peu de tristesse dans la voix, il aurait aimé un peu plus de temps. Mais il comprends que Mihan était là pour l'anniversaire de Yumi. Il n'aurait pas voulu trop profiter d'elle non plus. Hangyeol, aussi, aurait aimé que son père soit là. Mais il ne veut pas le dire. "Vous rentrez à l'université? Je ne sais pas ce que vous avez prévu." Hangyeol ne veut ni s'imposer demain, ni les accompagner si elles veulent rentrer seules. Au fond de lui, c'est la peur d'être à nouveau laissé seul qui se réveille, et son air s'assombrit à la pensée qu'il va encore une fois laisser partir sa mère sans lui avouer. Laisser Mihan en lui mentant encore une fois sur son état mental va encore lui peser sur la conscience. Mais devant Yumi, il n'est pas sûr de pouvoir parler.

"" :copyright: celestial wonder for hundred miles only.



♘♔

x:
 



Hwang Gi Ho Make Me Dance (Yumi - Mihan - Hangyeol) - Page 2 2948317594 Kang Tae Dong Make Me Dance (Yumi - Mihan - Hangyeol) - Page 2 2948317594 Make Me Dance (Yumi - Mihan - Hangyeol) - Page 2 2948317594
Han Yu Mi
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t8811-han-yu-mi-slytherinasty#274090
En ligne
byeoljali ≈ when the night comes i break into stars
UNE P'TITE PHOTO ? :  ⊱ Make Me Dance (Yumi - Mihan - Hangyeol) - Page 2 339e17a301de8e863cc2f0eefbd8116b
AVATAR :  ⊱ Lee Ga Hyeon
POINTS :  ⊱ 53
MESSAGES :  ⊱ 1100
NOUS A REJOINT LE :  ⊱ 03/04/2020
AGE :  ⊱ 22
Make Me Dance (Yumi - Mihan - Hangyeol) - Page 2 Empty
(#) Sujet: Re: Make Me Dance (Yumi - Mihan - Hangyeol)   Make Me Dance (Yumi - Mihan - Hangyeol) - Page 2 EmptyLun 6 Juil - 0:50
∷ Make Me Dance
ft Han Yu Mi & Hanhan



     « Moi la moche ? Je vais t’offrir un miroir pour que tu constates l’horreur qui est actuellement face à moi. » Elle marmonne entre ses dents en venant lancer un regard sombre à son frère. Au fond ça l’amuse simplement et elle sait au combien elle lui ressemble, et non elle n’était pas la seule à avoir hérité de la beauté de leur parent. Elle vient reprendre une bouchée de son gâteau veillant à avaler avant de parler de nouveau. « Vraiment, je ne comprends pas tes fans à s’imaginer que tu es l’homme parfait. » Elle grimace, fait mine de vomir pour accompagner le dégout visible sur son visage. Un jeu d’acteur digne d’un oscar d’un jeu le plus sur-jouer de la corée du sud. Quoique certains drama le mériterait aussi. Cependant, ce soir, il n’est pas question d’un drama, juste de Yumi interprétant parfaitement son rôle de petite sœur. Elle lance un rapide regard vers sa mère, cette fois ce n’est plus pour voir si elle se laisse berner par eux, mais plus pour apprécier pleinement le moment. C’est joyeux. Un joli moment en famille, malgré l’absence du père, mais c’est reposant et Yumi se surprend à en espérer d’autre ainsi. C’est pendant qu’elle a la tête tournée, son attention loin d’Hangyeol pendant une fraction de seconde que ce dernier vient prendre une poignée de bonbons et Yumi dans toute sa splendeur ne peut rester muette face à un tel acte. « J’avais dit que c’était que pour moi ! Tu veux vraiment te battre ? » Elle attire le paquet de bonbons prêt d’elle pour le laisser loin de ce grand frère.

Mihan repose l’emballage de son gâteau dans le sac en profitant elle aussi de la soirée. Ca lui plait d’être témoin de cette étincelle d’espoir. Car pour elle, tout est clair, ses enfants sont bien loin d’être aussi soudé qu’avant, mais elle sait que rien n’est impossible. « Ne t’en fais pas maman. » Yumi vient alors remarquer le regard de sa maternelle suite au changement de ton d’Hangyeol. Il se rattrape alors elle se doute de la cause. C’est d’ailleurs amusant à voir et la cadette de la famille vient rassurer la mère, sans doute pas de la meilleure façon cependant : « S’il tentait de me faire faire ses lessives, je mettrais du poil à gratter dedans. Ou alors je mélangerais les couleurs. Puis, tu sais maman, Hangyeol peut bien essayer de tenter de me faire faire ses corvées, mais il n’y arriverait pas, jamais je lave ses vêtements. » Elle grimace avant de venir reprendre un bonbon,  soudain pensif. Elle le mâchouille un instant avant d’ajouter. « En vrai être assistante est bien plus intéressant que mon travail au café du campus, en plus je ne me prends pas de smoothie sur la tête. » Elle soupire alors que Mihan sourit en venant poser un instant une main réconfortante sur la tête de sa fille. Elle avait entendu cette petite anecdote de la vie de sa fille et bien que l’histoire était au fond amusante, elle n’en restait pas moins désolé. « Ce n’était pas de ta faute. »

Un peu après, la brune c’était allongé sur l’herbe, ses grands yeux venant se perdre dans la lumière réconfortante de la lune qui scintillait dans la pénombre. « Oui, en fin de matinée. » La voix de Mihan s’élève dans la quiétude de la soirée, réponse donnée aux paroles du grand frère. Et Yumi, silencieuse continu de fixer le ciel, bien que dans sa tête, les idées fusent. « Je pense que nous allons rentrer oui, il se fait tard et ta sœur à des cours à suivre demain. » Mihan sourit à Hangyeol avant de lancer un regard vers Yumi qui semble jusqu'à là, ne pas porter un grand intérêt à la conversation. Faux. La brune reste allongée, ferme ses yeux un instant avant de soupirer. «  Malheureusement, j’ai cours de littérature anglaise demain matin des 8 heures.. Achevez moi. » Elle se plaint en se tournant sur le ventre pour faire face à son frère et sa mère, alors que ses avants-bras la maintiennent un peu élevé. « D’ailleurs, demain, il me semble que tu n’as rien de prévu le matin. Tu pourrais accompagner maman à la gare, non ? » Elle tourne son regard vers sa mère, d’un air désolé. « Je suis encore désolée de pas pouvoir t’accompagner.. » « Tu as cours Yumi, c’est normal. » La brune hoche son menton avant de regarder l’heure sur son portable, il est tard et elle sait qu’il serait bien plus responsable de rentrer maintenant.

Désormais redresser sur ses genoux, la jeune fille vient reprendre un bonbon dans sa bouche. « Allons-y ? Il commence à faire un peu froid. » En effet, le vent s'est légèrement levé depuis un moment. « Tu veux rentrer tout de suite ou venir boire un truc chaud dans mon dortoir ? » Propose-t-elle alors à son frère. C’est sa façon de dire, vouloir profiter un peu plus longtemps de son grand frère sans le dire clairement. « En plus, mon dortoir est vide alors tu ne seras pas embêté, enfin si tu veux bien sûr.. » Et alors que Yumi propose, Mihan elle ne peut s’empêcher de sourire silencieusement en venant rassembler les emballages.

"" :copyright: celestial wonder for hundred miles only.

Han Han Gyeol
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t6136-11-hanhanboost
heulim ≈ we have art in order not to die from the truth
UNE P'TITE PHOTO ? :  ⊱ Make Me Dance (Yumi - Mihan - Hangyeol) - Page 2 123ab46576bcd424be52dc7116bc9d705fd0086c
AVATAR :  ⊱ Park Jinyoung (JJProject / GOT7)
POINTS :  ⊱ 25
MESSAGES :  ⊱ 1194
NOUS A REJOINT LE :  ⊱ 25/02/2019
AGE :  ⊱ 26
Make Me Dance (Yumi - Mihan - Hangyeol) - Page 2 Empty
(#) Sujet: Re: Make Me Dance (Yumi - Mihan - Hangyeol)   Make Me Dance (Yumi - Mihan - Hangyeol) - Page 2 EmptyMar 7 Juil - 0:06
∷ Make Me Dance
ft Yumi & Hanhan


"I've forgotten what it's like to be happy
Despair is my mirror
Until darkness goes away"

Et c'est confortable, cette nuit avec les deux femmes de sa vie. Hangyeol pourrait presque se croire à Busan. Si on imagine le bruit des vagues, au loin, que l'odeur de la pollution sent un peu plus le poisson... Alors c'est un beau rappel à ces après-midis dans le jardin où ils étaient tous ensemble à pique-niquer et à trouver n'importe quoi pour calmer ces deux enfants qui pouvaient jouer ou se disputer pendant des heures durant. C'est l'amour, qui flotte dans l'air. Cette complicité et proximité familiale est une brume très légère. Mais elle est bien là, cela se sent encore que tout n'est pas perdu. "Si tu dis encore que je suis moche je te mets le bâtonnet dans le nez!" Hangyeol menace Yumi en brandissant le petit bout de boit qui maintenait sa glace. Bien sûr, il ne le ferait jamais. Il a beau être devenu violent, il ne lèvera jamais la main sur sa petite sœur. "Je suis l'homme parfait, Yumi. Maman elle aurait jamais voulu de toi, si elle ne m'avait pas parfaitement réussi." Ce sont des gamineries. On ne pourrait pas penser que le garçon a vingt-cinq ans quand il agit de façon aussi immature. Mais lui aussi, il a bien le droit d'être un enfant. Même si cette plaisanterie va un peu trop loin pour Mihan. "Hangyeol. Je ne t'autorise pas à dire ce genre de choses."La mère donne une petite frappe amicale sur le bras de Hangyeol et il doit se décider à abandonner cette partie, pour l'instant.

    Il y a d'autres choses sur lesquelles il vaut mieux se battre de toutes façons. Comme l'idée que Yumi puisse mettre du poil à gratter dans les lessives de Hangyeol. Bon, de toutes façons, il ne la laisserait jamais toucher à ses vêtements (à part ce pull qu'il lui a laissé, et n'importe lequel autre qu'elle lui voudrait). Mais c'est avec ces paroles que Hangyeol peut évaluer les tendances mesquines de sa soeur, et mettre au point ses propres vengances, si jamais il fallait y venir. Mais alors qu'il voudrait répliquer, Yumi ajoute quelque chose qui l'intéresse, autant qui le met mal à l'aise. Yumi semble apprécier son travail d'assistante. Et il n'en est pas étonné. Ce n'est pas le pire des jobs. C'est juste qu'il ne s'y attendait pas. Et qu'il doit déjà fournir tant d'efforts pour ne pas la croiser, qu'il a peur que ça devienne de plus en plus difficile. Le brun n'a aucune envie de croiser sa sœur dans les couloirs comme si de rien était, surtout quand elle ne sait rien de sa condition, et qu'elle sous-estime peut être ce qu'il y fait. Mais pour ne rien laisser paraître de ses inquiétudes, le grand frère répond par une pique, évidemment. "Si tu trouves ton travail trop plaisant, je vais demander à d'autres de te demander de faire des choses à leur place..." Et même si Hangyeol se montre menaçant, presque condescendant, le ton change vite quand Yumi parle d'un smoothie qu'elle se serait prise sur la tête. "Attends, quelqu'un t'a balancé un smoothie dessus?" Il s'énerve presque. Et encore une fois, c'est Mihan qui le calme en expliquant très rapidement l'accident de Yumi. Et le grand frère aurait pu s'en moquer, s'il n'avait pas en tête l'image de quelqu'un qui balancerait par colère, sur sa sœur une boisson. Eventualité à méditer...

    Le chanteur doit penser à lui avant tout. Il a d'autres chats à fouetter que de jouer les justiciers face aux agresseurs invisibles de Yumi. Il devrait peut être même se protéger de lui même. Hangyeol ne se rend pas compte que sa soeur l'a compris. Du moins pas tout de suite. A premier abord, il prend sa remarque pour une pique. Et il est prêt à se justifier. Ne pas avoir de réunion ou de choses prévues dans son planning ne veut pas dire qu'il n'a "rien" à faire. Hangyeol a toujours des sons sur lesquels travailler. Des recherches à faire si jamais on lui valide le droit de préparer un comeback pour BOOST. "C'est vrai que je n'ai rien de prévu demain." Finit-il par dire quand il se rend compte que cela ne servirait à rien de se disputer. Yumi offre à Hangyeol la possibilité de parler à leur mère en privé, et c'est tout ce qu'il voulait. "Je te raccompagne avec plaisir, maman!" Le garçon répond, tout content, et il retrouve un peu de contenance. Alors il vole un bonbon à Yumi, et se relève lui aussi. Tenant sur sa canne, il regarde sa mère et sa soeur se rassembler, et il hésite à faire un pas. Il n'habite pas dans la direction où elles vont, mais il n'a bizarrement pas envie de les laisser. Alors soit il s'en va, soit il les raccompagne jusqu'à la route. Ce que le chanteur n'espérait pas, c'était que Yumi lui dise de rester. Alors le double Han reste quelques secondes à l'observer, ne remarque même pas que leur mère sourit en coin de son côté.

    Est ce que cette personne est la même Yumi que celle qui lui a dit qu'il n'était personne? La question est si incongrue que Hangyeol hésite. Mais le bon sens revient rapidement le frapper. Evidemment qu'il a envie de les accompagner. Cette occasion ne se représentera peut être jamais. "Ça me fait plaisir que tu m'invites, encore..." Il n'a pas oublié que quelques soirées auparavant, il était déjà dans la chambre de Yumi pour fêter son anniversaire. Mais l'ambiance était plus tendue, et au final, il n'était pas resté si longtemps que ça. Mihan semble heureuse de cette tournure d’événement, et elle s'empresse donc de faire un petit compte-rendu d'évolution à Yugyeol par sms discrets, qui doit être bien curieux. En attendant, Hangyeol marche à côté de Yumi. Un côté de lui hésite à lui attraper le bras. Mais cela ferait peut être trop d'un coup. Il vaut mieux qu'ils prennent les choses une à la fois. Ce soir, il se contentera de retourner chez elle en étant bienvenu. Un trajet rapide, puis des coussins et des boissons chaudes, et la nuit s'annonce bien reposante dans la petite chambre étudiante.

"" :copyright: celestial wonder for hundred miles only.



♘♔

x:
 



Hwang Gi Ho Make Me Dance (Yumi - Mihan - Hangyeol) - Page 2 2948317594 Kang Tae Dong Make Me Dance (Yumi - Mihan - Hangyeol) - Page 2 2948317594 Make Me Dance (Yumi - Mihan - Hangyeol) - Page 2 2948317594
Han Yu Mi
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t8811-han-yu-mi-slytherinasty#274090
En ligne
byeoljali ≈ when the night comes i break into stars
UNE P'TITE PHOTO ? :  ⊱ Make Me Dance (Yumi - Mihan - Hangyeol) - Page 2 339e17a301de8e863cc2f0eefbd8116b
AVATAR :  ⊱ Lee Ga Hyeon
POINTS :  ⊱ 53
MESSAGES :  ⊱ 1100
NOUS A REJOINT LE :  ⊱ 03/04/2020
AGE :  ⊱ 22
Make Me Dance (Yumi - Mihan - Hangyeol) - Page 2 Empty
(#) Sujet: Re: Make Me Dance (Yumi - Mihan - Hangyeol)   Make Me Dance (Yumi - Mihan - Hangyeol) - Page 2 EmptyMar 7 Juil - 23:33
∷ Make Me Dance
ft Han Yu Mi & Hanhan



    Doux mots que se balancent deux enfants de la même fratrie. Ils peuvent sembler de trop parfois, pour les parents, mais pourtant, ce n’est qu’une plaisanterie qui vient renouer les liens. Et le lien qui existait entre Yumi et Hangyeol ne tenait pratiquement plus, entre les secrets et les horreurs dites. Les mots ne s’effaceront sans doute jamais, mais ses plaisanteries inoffensives n’en reste pas moins importante. Le fil vient reprendre de la force peu à peu. Espoir d’un futur peut-être heureux. Mihan, trouve cependant que les mots vont trop loin, alors Yumi décide de ne pas renchérir. Ca la démange toutefois et elle doit se contenter de tirer la langue à son frère. D’un côté, elle prend cela comme une victoire, Hangyeol n’est pas autorisé à lui dire cela alors c’est sa propre victoire et elle ne peut s’empêcher de savourer cette pensée. Alors tirer la langue lui semble être le meilleur comportement à adopter. C’est puéril mais digne de leur relation d’avant et ça lui manque. La vérité vient de plus en plus la frapper, Hangyeol lui a manqué.

Pendant un instant, elle oublie tout. Le sentiment revient la frapper et c’est une sensation désagréable qu’elle souhaite faire disparaitre. Cependant, il ne la quittera jamais, Yumi en est responsable, c’est elle qui l’a fait naitre en elle en venant abandonner son frère. Au fond, n’est-ce pas ce qu’elle a fait par haine ? Par son aveuglement de la situation ? Et elle ne saisit pas encore tout, elle ne veut pas s’avouer qu’il n’y est pour rien face à tout ses faux-amis qu’elle a du faire face. Yumi refuse de le comprendre et de l’accepter. Ca serait bien trop compliqué de l’accepter et de s’apercevoir que tout est de sa faute et que oui, elle a abandonner son frère. C’est cependant un problème pour un autre soir, alors elle se force à envoyer voler au loin toutes ses pensées. Elle est parfois douée pour ça et la lune, brillante dans cet océan d’étoile en est le premier témoin, chaque soir alors qu’elle se perd dans ses danses nocturne. Douce Yumi, si saccagée par la vie.

« N’abusons pas, j’en ferais pas non plus mon métier. Mais c’est plus sympa que je pensais. » Elle marmonne en roulant des yeux avant de poser ses grands yeux sur son frère. Elle semble un instant surprise par son ton en colère et elle n’a pas le temps de se justifier que Mihan explique. Sensible, l’idée même qu’il s’énerve la touche. Elle n’est plus habitué Yumi et elle n’a pas souvent vu cet aspect de son frère. Alors c’est étrange et elle baisse la tête pour cacher le sourire qui glisse sur son visage, gêné de ressentir de la joie pour si peu. C’est le rôle d’un grand frère, parait-il, mais la petite sœur en question est bien trop perdue et parfois elle craint même qu’il n’y a plus aucun espoir. Pourtant, la soirée lui prouve bien le contraire.

Mihan vient adresser un sourire à son fils en hochant son menton. « Merci Hangyeol. » Ca sera l’occasion parfaite pour Mihan aussi de parler avec son fils loin des oreilles de la jeune femme. Elle se doute bien que son fils n’est pas prêt à tout dire devant la cadette, et ce, pour plusieurs raisons. Puis, elle ne va pas nier vouloir passer aussi un peu de temps avec son fils. Lorsque Yumi invite finalement Hangyeol, Mihan en est d’abord surprise, c’est inattendu. Et Yumi elle de son côté appréhende la réponse de son frère.

Les secondes lui semblent longues alors qu’elle le regarde. Hésite-t-il ? Cherche-t-il une façon gentille de refuser ? Yumi s’imagine déjà tout un tas de scénario dans sa tête. Ses pensées se font stopper cependant par la réponse de son aîné et elle ne peut cacher le sourire qui vient mordre ses lèvres. Heureuse, Yumi l’est et leur soirée hors du temps va pouvoir se perpétuer un peu plus longtemps.

Sur le chemin vers le campus, la demoiselle vient laisser son regard se perdre vers le ciel un instant alors qu’elle marche aux côtés de son frère. Mihan un peu derrière capture l’instant discrètement pour envoyer une preuve de l’évolution à Yugyeol. Après tout, les deux parents ont toujours voulu que leurs enfants retournent l’un vers l’autre. Mihan, envoie la photo avant de continuer d’observer le tableau vivant sous ses yeux. Yumi est bien petite aux côtés de son frère. Son pas, qui d’habitude est lent, suit la cadence de l’aîné par automatisme et Mihan ne peut qu’apprécier cela. Un joli pas en avant ce fait. Yumi pendant ce temps à des pensées pleins la tête. Hangyeol, ses parents, son avenir, ses cachoteries, ses vérités. Tout vient tournoyer, mais de manière paisible alors qu’ils approchent peu à peu du campus et de la résidence étudiante ou elle vie. Le trajet est calme, il n’y a plus grand monde dehors à cette heure-ci, les étudiants fêtes dans un coin du campus, à l’opposé d’où elle vit désormais.

En arrivant devant son bâtiment, Yumi hésite. Elle ne va pas mentir, le besoin de nicotine est de nouveau présent et elle pince ses lèvres en sortant le petit badge pour ouvrir la porte de sa chambre étudiante. « Mh.. Je vous laisse rentrer d’abord.. » Mihan soupir face à sa fille. Elle n’apprécie vraiment pas que cette dernière gâche sa santé, mais elle ne dit rien pour une fois. La soirée est agréable alors pour cette fois, elle fait un effort et fini par sourire à sa fille. « Je vais préparer les boissons chaudes pendant ce temps. » Yumi remercie sa mère d’un hochement de menton avant de venir lui tendre le badge. Puis Mihan commence à monter les quelques marches pour rentrer dans le bâtiment. Aussitôt, la jeune fille vient sortir son paquet de cigarettes pour l’allumer d’un geste vif, ses doigts tremblotent légèrement face au manque qui se fait ressentir. C’est une vilaine addiction qu’on à ancré en elle. Vilaine et pourtant si apaisante pour elle. Yumi s’assoit sur les marches, ferme les yeux avant de venir relâcher la fumer.
"" :copyright: celestial wonder for hundred miles only.

Han Han Gyeol
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t6136-11-hanhanboost
heulim ≈ we have art in order not to die from the truth
UNE P'TITE PHOTO ? :  ⊱ Make Me Dance (Yumi - Mihan - Hangyeol) - Page 2 123ab46576bcd424be52dc7116bc9d705fd0086c
AVATAR :  ⊱ Park Jinyoung (JJProject / GOT7)
POINTS :  ⊱ 25
MESSAGES :  ⊱ 1194
NOUS A REJOINT LE :  ⊱ 25/02/2019
AGE :  ⊱ 26
Make Me Dance (Yumi - Mihan - Hangyeol) - Page 2 Empty
(#) Sujet: Re: Make Me Dance (Yumi - Mihan - Hangyeol)   Make Me Dance (Yumi - Mihan - Hangyeol) - Page 2 EmptyMer 8 Juil - 23:00
∷ Make Me Dance
ft Yumi & Hanhan


"I've forgotten what it's like to be happy
Despair is my mirror
Until darkness goes away"

Après sa noyade, le jour où Hangyeol a finalement arrêté d'être jaloux de ne plus être enfant unique, et a accepté Yumi dans sa vie, les deux frères et sœurs sont devenus très proches. Ce jour là est né un lien entre eux qui a créé une complicité inébranlable (le fait qu'ils marchent à nouveau côte à côte en est la preuve). Yumi et Hangyeol faisaient tout ensemble. Que ce soit des gâteaux pour le goûter, ou des danses sur le canapé. C'était ensemble qu'ils avaient forgé leurs passions et leurs caractères. Mais, s'entendre aussi bien, ne voulait pas dire qu'ils ne s'attaquaient jamais. Leur enfance était ponctuée de ces mots d'amour qu'ils ne cessaient de s'échanger. Toujours sans fonds. Car si les insultes fusaient, elles n'étaient jamais vraiment fondée. Pas vraiment de limite entre eux, à l'époque, et maintenant seules les choses encore tapies dans leurs silences ne sont pas utilisées pour se moquer. Il n'empêche que Mihan n'a jamais apprécié qu'ils plaisantent sur le fait d'avoir été voulu, ou non. La maman a voulu chacun de ses deux enfants, sans rapport avec la perfection ou non, du premier. Et elle y tient beaucoup, à ne pas faire de différence entre les deux. Ils n'y ont pas vraiment pensé, mais c'était difficile pour elle de ne pas rendre jaloux l'un ou l'autre. Elle avait eu si peur, Mihan, de rendre trop souvent visite à Hangyeol et de ne plus être présente pour Yumi. Ou de trop donner à Yumi et de paraître indifférente aux succès et difficultés de Hangyeol. Au final, elle estime avoir beaucoup mieux réussi que son mari. Mais aujourd'hui, elle se bat déjà pour que ses enfants se réunissent, elle s'occupera de ses hommes à un autre moment.

    Réunis, Hangyeol et Yumi. Ils se chamaillent, se défendent indirectement. Et pourtant, le silence est encore là. Trop de choses sont tues. Leurs situations respectives ne sont toujours pas expliquées, ce qui les empêche de se rapprocher complètement. Et l'absence de l'un et de l'autre ont créé en eux une gêne qui, par dessus, ne les incite pas à s'avouer le bien qu'ils se font. Yumi se rend peut être compte que Hangyeol lui a manqué, mais il en est de même pour Hangyeol. Lui qui a tant fait le fier. A chaque fois brisé par les gens qui quittaient sa vie à cause de sa carrière. Oh, il a toujours eu l'air supérieur. Lui qui se disait que s'il avait la musique, il n'avait besoin de personne d'autre. Et depuis cet accident, il a été prouvé du contraire. Mais c'est si difficile d'admettre s'être trompé. C'est peut être la plus grande des découvertes que le chanteur a fait. Il a besoin des autres. Il a besoin d'être entouré. Et il a besoin de sa petite sœur. S'il avait pu l'appeler, au moins une fois par semaine, comme il faisait quand il était trainee, peut être qu'il n'aurait pas eu tant de colère au fond de lui. Mais Yumi ne lui parlait plus, et lui, il avait trop de fierté pour continuer de la chasser.

    Et si le temps peut tout réparer, alors ils sont sur la bonne voix. Pas à pas, côte à côte. Aucun mot ne sort, et Hangyeol retient encore les gestes affectueux que son manque de contact humain lui réclame. Mais ils marchent au même rythme. Et si la gêne peut se faire sentir entre eux périodiquement, il n'y a aucune haine qui émane des deux jeunes adultes. C'est un progrès savoureux. Et Yugyeol s'en réjouira derrière le rideau. Il se réjouira aussi de voir Hangyeol marcher presque tout seul, lui qui n'avait connu que les photos en fauteuil roulant et en béquilles.

    Cela ne plait à personne que Yumi veuille fumer alors qu'ils arrivent à son dortoir. Mais Hangyeol comprend. Une addiction est difficile à batailler, et le grand frère se contente déjà du fait que Yumi sache que c'est quelque chose auquel elle doit travailler. Alors, il apprécie les efforts de sa mère pour l'accepter également. Et à deux, ils remontent jusque la chambre de Yumi. C'est un peu gênant, d'être là sans la petite soeur. Pour s'occuper, Mihan se met à préparer les dites boissons, elle sait très bien ce que vont boire ses enfants. Hangyeol, lui, il s'installe tranquillement sur un fauteuil, et se masse discrètement le genou. Il a du poids sur le coeur. Il avait prévu d'avouer sa condition à sa mère lorsqu'il allait la raccompagner à la gare. Mais maintenant qu'ils sont seuls, il ne se demande pas si c'est mieux de le faire maintenant. Ne serait-ce pas plus poli, plutôt que de lui donner cette information au moment où il la quitte? Hangyeol hésite, et le silence est pesant. "Maman..." "Oui, mon chéri?" Elle demande, le pressentiment qu'elle doit lui laisser le temps de parler. "Tu sais..." Mais elle ne sait pas. "Je n'allais pas très bien après l'accident. Pour des raisons que tu sais." Elle avait accouru à la capitale pour s'occuper de son fils à l'hôpital. Mihan a partagé la haine de Hangyeol à voir que très peu de personnes lui avaient rendu visite. Et surtout, elle l'a vu devoir s'accoutumer à un fauteuil roulant. "Mais... depuis que les docteurs m'ont dit que mon genou se remettrait jamais..." Hangyeol n'arrive pas à finir la suite. Il n'arrive pas à expliquer que ça va encore pire, et qu'il est même sous traitement à cause de ça. Il n'arrive pas à avouer que cette nouvelle est tombée au mauvais moment, quand Venus venait de le quitter. En fait, il n'arrive toujours pas à placer des mots, parce qu'il a honte de ne pas savoir vaincre une dépression. "J'ai deviné, tu sais." Mihan lui dit, avec un faible sourire, en se retournant pour le regarder. "Tu as attendu longtemps pour me le dire... Est ce que tu es suivi?" Question essentielle. Question qui effacerait toutes les craintes de Yumi si elle était là pour l'écouter. "Oui. L'agence me fait voir un psy, et j'ai des anti-depresseurs... Je suis désolé. Je ne voulais pas t'inquiéter plus que tu ne l'es déjà et... J'ai honte. Je suis si désolé de te décevoir." Au fond de lui, il sait qu'il déçoit sa mère, à ne pas savoir se remettre en bonne condition. Mihan termine les boissons et vient poser une main sur l'épaule de Hangyeol. La discussion se serait poursuivie avec de jolis mots. Mais c'est le moment où Yumi fait son retour dans la pièce. Peut être était-elle là avant. Alors Hangyeol sort immédiatement son téléphone pour faire semblant de rien, et Mihan se détache, non pas sans soupirer et lever les yeux au plafond. Cette conversation se finira demain, sur les quais de la gare.

    Les larmes aux yeux, Hangyeol se trouve quand même soulagé d'avoir parlé. Au moins c'est un secret qu'il n'aurait plus à garder auprès de la femme qui lui a donné la vie. "Tu nous mets un film, Yumi?" Le chanteur demande innocemment, comme si c'était pour boucler cette soirée sur une note de légèreté.

"" :copyright: celestial wonder for hundred miles only.


♘♔

x:
 



Hwang Gi Ho Make Me Dance (Yumi - Mihan - Hangyeol) - Page 2 2948317594 Kang Tae Dong Make Me Dance (Yumi - Mihan - Hangyeol) - Page 2 2948317594 Make Me Dance (Yumi - Mihan - Hangyeol) - Page 2 2948317594
Han Yu Mi
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t8811-han-yu-mi-slytherinasty#274090
En ligne
byeoljali ≈ when the night comes i break into stars
UNE P'TITE PHOTO ? :  ⊱ Make Me Dance (Yumi - Mihan - Hangyeol) - Page 2 339e17a301de8e863cc2f0eefbd8116b
AVATAR :  ⊱ Lee Ga Hyeon
POINTS :  ⊱ 53
MESSAGES :  ⊱ 1100
NOUS A REJOINT LE :  ⊱ 03/04/2020
AGE :  ⊱ 22
Make Me Dance (Yumi - Mihan - Hangyeol) - Page 2 Empty
(#) Sujet: Re: Make Me Dance (Yumi - Mihan - Hangyeol)   Make Me Dance (Yumi - Mihan - Hangyeol) - Page 2 EmptyJeu 9 Juil - 23:07
∷ Make Me Dance
ft Han Yu Mi & Hanhan



    Solitude recherchée sous une nuit d’étoile blanche. C’est l’explosion partielle de sa bulle temporelle, un petit retour à la réalité loin de la douceur de cette soirée. Elle ferme les yeux et se laisse partir vers ses songes alors que l’incendiaire à ses doigts se consume à chaque nouvelle inhalation. Agréable brulure qui autrefois lui arrachait la toux. C’est de la fumer après tout qui se répand dans ses poumons, une fumée mortelle qui lui coutera peut être la vie. Oui, Yumi diminue, mais à chaque coup de stress les cigarettes s’enfilent comme une nouvelle série qu’on peine à arrêter. Une bien nocive habitude, et là ou une part d’elle souhaite arrêter, une autre la cajole et s’y raccroche affectueusement. Sous la lune, ses yeux viennent s’ouvrir de nouveau, contemplation ultime du témoin de ses plus sombres secrets. L’astre brille, il la nargue de son air moqueur alors que sa rondeur, ce soir, est parfaite. Symbole idiot qui sonne dans sa tête comme l’idiotie d’une gamine encore rêveuse. Ce soir, la lune est pleine, complète et Yumi soupir. Son regard se tourne un instant vers la porte qui mène à son appartement étudiant, sera-t-elle complète si elle les rejoint ? Ou alors, rien ne changera, car le chemin est encore bien trop long pour que ce sentiment d’être elle-même avec eux reviennent. Yumi soupira, elle est fatiguée de toutes ses pensées. Elle relève ses yeux vers la lune. Cette dernière semble lui crier que c’est ce qu’elle désirait à cet instant, de la solitude. Désagréable vérité qui montre que chaque pas qu’elle fait n’en reste pas moins compliqué. Elle se torture elle-même et c’est idiot.

Ferme les yeux, Yumi.
Laisse-moi te ronger encore.


Un dernier soupir et son corps, immobile se lèvent pour jeter le mégot entièrement consumé dans une poubelle. Son air pollue, mais elle vieille au petit geste pour rattraper cela. Son bras se lève lentement vers le haut alors qu’elle s’étire d’un geste gracieux, poussée par ses mouvements de danse si soigneusement mémorisé. Un petit pas, et elle tournoient malgré elle tout en fredonnant. Elle ne se soucie pas que sa fenêtre de chambre donne sur elle. Elle oublie juste sur le moment, puis pourquoi regarderaient-ils par la fenêtre. Elle revient jusqu’à la porte du dortoir d’un pas dansant, travaillant ses pointes malgré ses chaussures non adaptées. Depuis l’arrivée de Mihan, elle avait fui le club de danse ou ses sorties nocturnes pour danser. Ca lui manquait donc forcement un peu. Un jour, elle avouerait ce dont tout le monde se doutait, mais pas ce soir. Elle n’était pas prête.

Une fois dans le bâtiment, la chaleur vient envahir son corps. Elle apprécie de suite cette douce quiétude qui vient réchauffer ses membres un peu froid. Elle longe le couloir jusqu’à son appartement pour rejoindre son frère et sa mère. Lorsqu’elle entre dans son petit logement, petit, mais confortable Yumi, viens sourire doucement. Si elle était arrivée un peu plus tôt, elle aurait entendu les mots de son frère. Cela l’aurait sans doute un peu rassurer, mais malheureusement ses oreilles étaient arriver trop tard. Yumi, continuera un moment a rester persuader et surtout à être effrayer que son frère souhaite abandonner la vie. Yumi, continuera un moment a rester persuader et surtout à être effrayée que son frère souhaite abandonner la vie. Yumi reste silencieusement cependant et vient hocher son menton. « Maman, Harry Potter un ça te va ? » La jeune fille ne prend pas la peine de demander à son frère, elle connait leur passion commune pour la saga. Mihan hoche son menton. « Oui, c’est parfait. »

Une fois le film lancé la jeune fille vient s’asseoir sur le sol, laissant son lit pour sa mère et son fauteuil pour son frère. Elle est la plus jeune et la plus physiquement en forme. Alors, après avoir passé un bas de jogging pour être confortable elle s’y laisse tomber avec sa boisson chaude, préparé avec amour par Mihan. L’odeur de son chocolat chaud vient chatouiller ses narines et elle sourit grandement avant d’en boire une gorgée. « C’est vraiment le meilleure chocolat chaud, Hangyeol prends en note pour m’en faire. T’es le plus vieux. » Fit elle en tournant son regard sur le plus vieux tout en lui souriant largement. Puis elle finit par s’installer confortablement en venant tirer sur son plaid rapporter au préalable. D’ailleurs, elle avait veillé pour en donner un à sa mère et aussi un à son frère.

C’est une jolie façon de finir cette soirée qu’elle a imposée à son frère. Doux moment en famille dont elle va profiter et chérir tendrement ce soir. Elle profite de sa boisson tout en appréciant cette saga qui a toujours la possibilité de l’émerveiller. Alors elle s’abandonne au plaisir du film malgré la fatigue qui menace un peu et la rattrape. Alors elle lute, et son dos vient lui faire mal, il est raide à être si droit. La moitié du film arrive que Yumi semble piquée du nez. C’est Mihan qui l’observe silencieusement alors qu’elle voit la tête de sa fille venir par moments se rapprocher de l’épaule de son fils qui semble avoir délaissé le fauteuil aussi. La mère sourit amusée de voir les dernières barrières du corps de sa fille lutter.

Dors Yumi, ce soir, tu es à l’abri.

Il est toujours plus facile de s’abandonner au bras de Morphée dans une atmosphère légère, et Yumi, brisée par la vie, ne déroge pas à cette règle. Ses yeux se ferment, puis s’ouvrent, encore une fois le schéma se répète, même plusieurs fois jusqu’à ce qu’ils deviennent bien trop compliqués à les garder ouvert. Alors elle abandonne, bercé par le film qui se déroule encore. Elle ne verra pas ce soir la fin. Yumi part au royaume des songes, sa tête finissant par tomber sur l’épaule de son aîné. Inconsciente et à la fois consciente, un sentiment de sécurité l’enveloppe. Mihan, elle sourit, attendrit par le tableau sous ses yeux.

Ferme les yeux, Yumi.
Ce soir, tu ne risques rien.

"" :copyright: celestial wonder for hundred miles only.

Han Han Gyeol
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t6136-11-hanhanboost
heulim ≈ we have art in order not to die from the truth
UNE P'TITE PHOTO ? :  ⊱ Make Me Dance (Yumi - Mihan - Hangyeol) - Page 2 123ab46576bcd424be52dc7116bc9d705fd0086c
AVATAR :  ⊱ Park Jinyoung (JJProject / GOT7)
POINTS :  ⊱ 25
MESSAGES :  ⊱ 1194
NOUS A REJOINT LE :  ⊱ 25/02/2019
AGE :  ⊱ 26
Make Me Dance (Yumi - Mihan - Hangyeol) - Page 2 Empty
(#) Sujet: Re: Make Me Dance (Yumi - Mihan - Hangyeol)   Make Me Dance (Yumi - Mihan - Hangyeol) - Page 2 EmptySam 11 Juil - 22:57
∷ Make Me Dance
ft Yumi & Hanhan


"I've forgotten what it's like to be happy
Despair is my mirror
Until darkness goes away"

Faute avouée, à moitié pardonnée. C'est un dicton qui pourrait à peu près s'apprêter à la situation. Hangyeol a sous-entendu la condition dans laquelle il évolue, et ça rassure à moitié. Il n'a toujours pas osé les vrais mots sur ce qui est ressenti. La dépression, c'est encore trop compliqué à admettre à voix haute. C'est une marque indélébile de faiblesse sur la conscience de celui qui s'est entraîné à toujours être parfait. C'est une honte, pour le chanteur qui se doit d'être icône et modèle pour tous ceux qui le suivent. Et lui même se torture à savoir que ce rôle ne lui sciera plus jamais. Hangyeol est blessé, fissuré, et son image se brise dans une vulnérabilité qui n'est pas si horrible, si seulement il savait l'admettre. Mais c'est trop dur encore. Parce qu'il ne sait pas comment s'en sortir, il ne sait pas comment vaincre cette envie de ne plus donner d'efforts. Il se bat encore, mais pour combien de temps? Ce serait si décevant de faire du mal à sa mère. Et c'est de cette déception dont il se sent le plus honteux. Lui que Mihan a tant défendu, tant supporté, ce serait si ingrat de la laisser seule. Et de toutes façons il ne le veut pas. Mais si le sort réussissait à lui prendre son esprit, en plus de son genou? Cette éventualité fait peur à Yumi, mais c'est Hangyeol qu'elle terrifie. Mais il est suivi. On le surveille, il essaie de se soigner. Et pour cette famille venue le requinquer, il doublera d'efforts, comme toujours. Un jour, il acceptera que sa faiblesse n'est qu'une différence. Un style singulier, plutôt qu'une erreur.

    Enfin, la chambre étudiante est au complet. Même si cela serait triste que Yumi vive constamment avec son frère et sa mère. Mais peut être que pour un soir, elle pourra se débarrasser de ce sentiment de solitude. Par pure prudence, Hangyeol fait semblant de regarder quelque chose sur son téléphone (peut être deux, trois commentaires qui lui donneront un peu plus le courage d'avancer dans ses résolutions) et il attrape la tasse de chocolat chaud que Mihan a fini de préparer. Oh, elle connaît si bien ses enfants. Un chocolat chaud parfaitement sucré pour Yumi, qui reste encore une enfant dans l'âme. Et un chocolat presque aigre pour Hangyeol, qui ne grignote que des glaces et des sucreries mais qui déteste les boissons trop sucrée. Pour elle-même, Mihan se contente d'un bol de lait chaud, doucement aromatisé au miel. Son grand "remède" qu'elle offrait à ses cœurs enfantins. Chacun savoure sa boisson, et le grand frère laisse échapper un soupir. "Yumi. Ça fait déjà plusieurs années que j'essaie de griller le maquereau comme maman, sans jamais réussir. Je crois qu'elle a de la magie dans les doigts et que nous on doit tenir de papa..." Cette phrase se suspend dans l'air. Parce que pour une fois, Hangyeol utilise un terme familier, au lieu de 'père'. Mais aussi parce que cette phrase laisse traîner des souvenirs à présents agréables. Les fameux soirs où Mihan ne pouvait pas cuisiner et que Yugyeol tentait de s'y affairer. Jamais autre part Hangyeol aura goûté des bouillons aux goûts les plus... singuliers. La mère rigole à ces souvenirs dont elle a simplement entendu les compte-rendu, et elle vient s'asseoir derrière ses enfants, sur le bord du lit. Yumi offre des plaids, et chacun de son côté est confortablement installé.

    C'est une douce note, pour finir un moment perdu dans le temps. L'illusion d'une famille qui n'aurait pas été chahutée par divers événements regrettables. Mais c'est plaisant, relaxé, et ça donne tant d'espoir. Peut être qu'une trêve pourrait se trouver. Peut être qu'il faudrait plus souvent se visiter. Ce serait presque ironique quand le film commence. Que l'on observe Harry Potter n'être qu'heureux loin de sa famille. Cela pourrait être un drôle de parallèle entre Hangyeol et sa vie dans la capitale. Heureusement que c'est une fiction. Parce que le double Han s'est bien rendu compte que sa famille est bien trop précieuse pour vouloir s'en éloigner à jamais.

    Au bout de plusieurs scène, le fauteuil devient désagréable. Hangyeol s'en sépare pour plutôt venir s'asseoir sur le sol, à côté de Yumi. Il est bien calé. Flanc contre le mur et dos contre le bord du lit où Mihan est assise. Le silence règne dans la pièce, il n'y a que la télévision qui ose parler. Et le brun est à fond dedans. Totalement obnubilé par la magie de l'écran, il ne se rend pas compte du trajet ensommeillé de sa petite soeur. C'est d'un coup qu'il la sent tomber sur son épaule. Et il est surpris, parce que c'est bien la première fois qu'ils sont aussi proches. Certes, Hangyeol lui avait esquissé un câlin quand ils se sont revus, dans l'hôtel, et il l'avait bordée quand elle avait dormi chez lui. Mais c'est la première proximité inconsciente. Et le jeune homme essaie de se tourner derrière, pour observer Mihan. Elle a un drôle de sourire, et elle lève le pouce vers le haut. Hangyeol l'observe un peu gêné, et soupire vite quand Mihan dit vouloir prendre une photo. Elle se lève avec précipitation pour aller chercher son téléphone, et c'est à ce moment que Hangyeol profite de cette courte paix pour dégager le visage de Yumi des cheveux qui la couvrait. Geste doux. Il termine cela avec un baiser sur son front. Mihan n'est pas obligée de voir cela, ce n'est un moment qu'entre Hangyeol et Yumi. La mère revient, prend une photo pour son mari ou Hangyeol aborde une expression dédaigneuse, et vient l'heure de s'organiser.

    Avec le plus de douceur possible, Hangyeol prend la tête de Yumi et la dépose sur le sol de la façon la plus délicate. Il compte l'installer sur le sol, avec un oreiller et un plaid. Il n'oserait pas la réveiller pour qu'elle aille autre part. Le fils ensuite insiste pour que Mihan dorme sur le lit, et lui se contentera de dormir sur le sol aussi, à côté de Yumi. C'est encore une bataille de politesse, mais la mère a su -trop- bien l'élever. Elle perd, et la nuit se termine alors que Hangyeol et Yumi sommeillent sur le tapis côte à côte, comme quand ils étaient petits. "Bonne nuit." Il avait dit à sa mère. "Bonne nuit, Yuminie..." Il avait chuchoté à sa soeur.


"" :copyright: celestial wonder for hundred miles only.


♘♔

x:
 



Hwang Gi Ho Make Me Dance (Yumi - Mihan - Hangyeol) - Page 2 2948317594 Kang Tae Dong Make Me Dance (Yumi - Mihan - Hangyeol) - Page 2 2948317594 Make Me Dance (Yumi - Mihan - Hangyeol) - Page 2 2948317594
Contenu sponsorisé
Make Me Dance (Yumi - Mihan - Hangyeol) - Page 2 Empty
(#) Sujet: Re: Make Me Dance (Yumi - Mihan - Hangyeol)   Make Me Dance (Yumi - Mihan - Hangyeol) - Page 2 Empty
Aller à la page : Précédent  1, 2
Page 2 sur 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: seoul :: Hongdae
Sauter vers: