▲ up▼ down
12345
La La What? || ft. Park Bo Ra



 

news maj 52 (*•̀ᴗ•́*)و ̑̑ c'est tout frais ça sort du four, sent cette odeur de pain d'épice
>> lire l'annonce <<


GAME Pour la période de Noël; viens profitez de la magie des fêtes :
>> l'arène de l'hiver <<

classements les résultats de la compétition
>> le tableau d'honneur <<


INFOS des petites précisions ont été apportées
>> aux quêtes <<
& >> l'activité rp <<

EVENT le RE LE PLUS... est lancé, viens vite t'amuser ೕ(•̀ᴗ•́)
>> informations <<


Le Corbeau plus présent que jamais, prends garde à tes secrets
>> son insta<<
& >> son twitter<<
Contexte
Seoul Coeur battant du pays du matin calme, cité aux envies furieuses et aux ennuis décadents. Dans cette ruche d’acier, on se débat, on s’applique éperdument à vivre malgré la nuée d’âmes qui nous entourent. Dans cet univers frénétique, les influences sont multiples, et c'est un tumulte sans fin qui agite les esprits et les corps. Trônant au sommet de cette cité luminescente, les plus grands conglomérats coréens se livrent une lutte mortifère, tandis qu'à leurs pieds, les mortels oscillent entre paix et discordes. Depuis près de soixante-dix ans, les sociétés divisent autant qu'elles rassemblent, semant troubles et espoirs dans leur sillage. On les plébiscite, on les méprise, on les rejette, on les envie, mais en aucun cas elles indiffèrent. Comment ignorer ce microcosme vertigineux, où chacun est acteur d'une guerre qui ne les concernent sans doute pas. Les uns poursuivent leurs aspirations, les autres se résignent à vivre en pions. Les plus impétueux prétendent pouvoir éviter cette inévitable dépendance, mais pour la majorité, impossible de vivre sans se référer à ces grandes unités. Irrémédiablement attirés vers leurs semblables, la population se voit divisée, fractionnée en sociétés mouvantes, envahissantes, unificatrices. Les plus riches s'en pâment tout en craignant le précipice qui les guette peut-être, les plus pauvres s'en irritent mais s'affament à espérer l'envol promis. Tous ne cherchent au fond, que la prospérité et l'exaltation d'une vie un peu moins monotone
Nouveautés  décembre 2020

classement le tableau d'honneur est tombé; viens découvrir si tu fais partie du top 20 dans les classements de fin d'année !

give you love pour clôturer 2020, on a décidé de livrer de l'amour par colis express ! partage ton ode à la joie et offre des jolis cadeaux !

jeux et animations on voulait pas que tu t'ennuies pendant les vacances alors on t'a préparé un petit cocktails de jeux pour t'amuser : le grinch; le père noël a dit, la petite histoire de noël et le sapin n'attendent plus que toi !

news maj 52 (*•̀ᴗ•́*)و ̑̑ c'est tout frais ça sort du four, sent cette odeur de pain d'épice
>> lire l'annonce <<


GAME Pour la période de Noël; viens profitez de la magie des fêtes :
>> l'arène de l'hiver <<

classements les résultats de la compétition
>> le tableau d'honneur <<


INFOS des petites précisions ont été apportées
>> aux quêtes <<
& >> l'activité rp <<

EVENT le RE LE PLUS... est lancé, viens vite t'amuser ೕ(•̀ᴗ•́)
>> informations <<


Le Corbeau plus présent que jamais, prends garde à tes secrets
>> son insta<<
& >> son twitter<<
Le Deal du moment :
– 40% sur les SWEATSHIRTS & SWEATS À ...
Voir le deal

Partagez

 La La What? || ft. Park Bo Ra


 :: seoul :: Insadong
Bonnet Raven
Voir le profil de l'utilisateur
geulimja ≈ better a monster than an arrogant god
UNE P'TITE PHOTO ? :  ⊱ Sophie Turner
AVATAR :  ⊱ Sophie Turner
POINTS :  ⊱ 17
MESSAGES :  ⊱ 403
NOUS A REJOINT LE :  ⊱ 19/04/2020
AGE :  ⊱ 22
La La What? || ft. Park Bo Ra Empty
(#) Sujet: La La What? || ft. Park Bo Ra   La La What? || ft. Park Bo Ra EmptyJeu 7 Mai - 1:10



|| La La... What? ||
ft: @Bonnet Raven & @Park Bo Ra

La La What? || ft. Park Bo Ra Tenor







Clac clac sous ses talons. Clac clac claquent les rues pavées d’Insadong. Clac clac les appareils photos des touristes et badauds qui arpentent cette rue piétonne, main dans la main, mains dans les poches… Clac clac, le cœur de la ville bat, et Raven en parcourt les artères.

Insadong. Sans doute un des quartiers les plus vivant de la ville. Ses rues piétonnes palpitent de vie, de voix, de bruits. Les rues sont bordées par une multitude des restaurants, de salons de thés et autres commerces aux couleurs chatoyantes. Les cheminées de ces lieux diffusent des effluves alléchantes. Raven ne put s’empêcher d’humer ces fragrances exotiques en fermant les yeux. Un frisson de satisfaction descendit le long de son système nerveux central. Lorsqu’elle rouvrit les paupières, elle leva le regard vers le ciel. La silhouette des gratte-ciels, noire et immobile contre le ciel rose, semblait veiller de loin sur la fourmilière qu’est Séoul.

Une bruine légère vaporisait l’air. Raven redressa la capuche de son sweat gris sur sa crinière flamboyante. En plus de la protéger, elle attirerait moins l’attention ainsi. L’irlandaise savait qu’un rapide coup d’œil à son apparence suffisait aux locaux à la mettre dans la case des étrangers, des « oegug-in ». Cela ne facilitait pas son intégration, et surtout sa recherche d’emploi…  A moins que ce ne soit à cause de son niveau très moyen en coréen. Son frère avait raison, apprendre une langue dont on ignore tout, y compris l’alphabet, est un défi difficile à relever. Raven l’entêtée n’allait tout de même pas s’arrêter à la barrière de la langue.

Un gargouillis en provenance de son estomac la tira de ses pensées. Raven avait eu l’occasion de découvrir une partie de la gastronomie coréenne. Comment avait-elle pu survivre si longtemps sans goûter ces saveurs ? Chaque bouchée provoquait une explosion de sensations nouvelles et enivrantes. En bonne gourmande, Raven mettait ses papilles en émoi à la simple pensée d’un bon repas.

Il ne devrait pas lui être difficile de trouver un restaurant dans Insadong. Ce quartier regorge de boui-bouis au fumet attrayant. Raven progressa le long de la route, passant les devantures de nombreux restaurants dont elle peinait à déchiffrer le nom. Elle se fiait à l’odeur, à l’air réjoui des clients, et à la carte. Plus elle avançait plus son appétit grognait du fond de ses entrailles. Finalement, un restaurant au nom traduit en anglais attira son attention. « La La Lunch ». La comédie musicale avec Ryan Gosling et Emma Stone lui revint en tête. Raven imagina des serveuses en robe jaune virevoltant entre les tables tout en chantant – elle trahit cette pensée par un bref sourire en coin. Prise d’une subite affection pour ce lieu inconnu, elle s’approcha pour lire la carte. God Bless les plats étaient traduits en anglais. La mention d’un poulet frit à l’ail et au soja la convainquît d’entrer dans le restaurant. Elle allait faire un festin. Avant d’entrer, Raven repoussa la capuche sur son dos et enleva ses écouteurs.

Le tintement cristallin d’une petite cloche retentit lorsque la porte s’ouvrit. Une employée la salua respectueusement en coréen. Raven répondit, avec son affreux accent, ce qui fit sourire son interlocutrice. Elle fut guidée jusqu’à une petite table, proche de la fenêtre à côté de la porte d’entrée.

*Sound ! Si ça se passe mal je pourrais toujours m’enfuir*

Un serveur arriva peu de temps après et s’adressa à elle sur un ton professionnel et chaleureux. Raven comprit une grande partie de ce qu’il dit. Grâce à sa gourmandise, elle savait commander dans un restaurant. Manger, c’est survivre. Elle lui répondit dans un coréen ânonnant – sa compréhension orale était bien meilleure que son expression orale.

« Six morceaux de D-Dak…an..y-yon..guh et un coca s’il vous plaît »

L’expression faciale du serveur se décomposa l’espace d’un instant. Son professionnalisme reprit vite le dessus et l’aida à conserver un visage neutre. Raven avait eu le temps de voir. Elle tenta un sourire qui se transforma en grimace. Elle plaça nerveusement une mèche de cheveux derrière se oreilles et se reprit du mieux qu’elle put.

« Dak-an…younguh ? Dakyong ? Dakganyon ? Fried Chicken ?»

Elle n’avait encore jamais commandé ce plat. Elle communiqua par gestes avec le serveur pour lui indiquer qu’elle allait lui montrer son choix sur le menu. Il sourit, visiblement aussi mal à l’aise qu’elle. Il n’avait sans doute pas l’habitude de communiquer avec des étrangers qui massacrent sa langue natale.

Raven feuilleta rapidement les trois pages du menu. Pourquoi diable le menu n’était-il pas traduit en anglais sur ce menu-ci ? Elle releva deux iris aigue-marine vers le serveur, fronçant les sourcils en signe d’impuissance. Et son estomac qui gargouillait. Raven pianota rapidement sur son téléphone pour trouver une prononciation sur un traducteur en ligne. Alors que la page se chargeait, l’icône de sa batterie clignota un fois, deux fois, trois fois… puis son écran s’éteint brutalement. Génial. Elle n’avait plus qu’à espérer pouvoir trouver de l’aide dans la salle. Elle tendit le cou et tourna la tête vers les autres tables et les autres serveurs pour tenter d’attirer l’attention de quelqu’un qui comprendrait la situation et serait en mesure de venir à son secours.
Park Bo Ra
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t178-park-bo-ra-boraday
STAFF ✺ ‹ 365 SO FRESH ☽ ›
UNE P'TITE PHOTO ? :  ⊱ La La What? || ft. Park Bo Ra 176f58b4e83fc05ee6b3d1641aa8437c
AVATAR :  ⊱ Bae Su Ji (Suzy - Miss A) aka petit boudin perfection T'es moche :)
POINTS :  ⊱ 7
MESSAGES :  ⊱ 9721
NOUS A REJOINT LE :  ⊱ 05/08/2016
AGE :  ⊱ 23
La La What? || ft. Park Bo Ra Empty
(#) Sujet: Re: La La What? || ft. Park Bo Ra   La La What? || ft. Park Bo Ra EmptySam 30 Mai - 8:59



D’un geste habitué, teinté d’une certaine lassitude, Bora se défait du tablier brodé à son nom qui lui sert d'uniforme, et l’abandonne sur un portant dressé dans l’arrière-boutique. D’une main, elle serre le café encore bouillant qu’elle vient de se faire couler, liqueur sombre noyée dans un nuage de lait crépitant. Son collègue l’a remplacé derrière le comptoir, et après le coup de feu de la fin de journée, la boutique s’est vidée brutalement. La lumière vespérale diffuse une aura rosé à travers la vitrine, et les conversations des derniers clients se mêlent au son de la radio, formant une rumeur inintelligible.

Armée de son breuvage, la gamin s’installe au hasard à une table près de la devanture. La rue grouille encore de monde, marée noire et mouvante qui s’étale à perte de vue. Elle soupire d’aise, apaisée par la ville qui palpite si distinctement qu’elle la ressent presque sous la pulpe de ses doigts. Brouhaha constant et panache de brume perlé par la bruine.   Adoration devant sa cité nimbée de lumière artificielle. C’est un beau début de printemps, doux et tiède, comme elle les aime. L’envie de fumer une cigarette fait tressauter ses doigts sur la table de bois. La pluie fine et vaporeuse l’en dissuade ; sa pause sera courte de toute façon.

Elle visse ses écouteurs et se fond dans la musique et sa contemplation, l’amertume du café à fleur de lippes. Elle n’entend pas la clochette de l’entrée tinter (ou ne veut l’entendre). Elle ne fait aucun cas de la cliente qui s’installe à la table qui lui fait face, si ce n’est remarquer la couleur vermeille de ses cheveux et la teinte laiteuse de sa peau. L’index bleuté de la gamine bat la mesure sur le carton du gobelet, l’esprit divaguant dans quelques méandres de son esprit. Elle pense à Namkyu, qui occupe encore son canapé, et à l’inquiétude qu’elle éprouve à son égard. Incisives plantées dans la chair carmine de sa lèvre inférieure, elle avale une nouvelle gorgée de café brûlant.  

Un instant plus tard, des gestes empressés dans la périphérie de son regard arrachent ses pupilles à la contemplation de la ville mouvante. Elle croise alors celles de l’étrangère à la crinière flamboyante, qui capte son attention avec son air déséspéré. Le même que celui de son collègue qui a aussi pivoté vers elle. Elle retire ses écouteurs et mime un « quoi ? » muet avec ses lippes abimée. Il lui fait signe de venir, et lorsqu’elle le rejoint lui glisse à l’oreille qu’il ne comprend pas un mot de ce que la cliente lui demande. « Prend sa commande, tu parles anglais toi. » Lasse, Bora, adresse un adieu silencieux à sa pause, et se penche pour prendre la place de son compagnon. « Welcome to the  La La Lunch, Can I help you with the order ? » demande-t-elle d’un anglais morcelé et précautionneux.

(c) SIAL ;


Bonnet Raven
Voir le profil de l'utilisateur
geulimja ≈ better a monster than an arrogant god
UNE P'TITE PHOTO ? :  ⊱ Sophie Turner
AVATAR :  ⊱ Sophie Turner
POINTS :  ⊱ 17
MESSAGES :  ⊱ 403
NOUS A REJOINT LE :  ⊱ 19/04/2020
AGE :  ⊱ 22
La La What? || ft. Park Bo Ra Empty
(#) Sujet: Re: La La What? || ft. Park Bo Ra   La La What? || ft. Park Bo Ra EmptyJeu 1 Oct - 14:42



|| La La... What? ||
ft: @Bonnet Raven & @Park Bo Ra

La La What? || ft. Park Bo Ra Tenor





Silence géné, gênant.

Le serveur se retourna et Raven suivit son mouvement des yeux. Son regard se planta au même endroit que celui du jeune homme. Là, attablée près d’elle, une jeune femme aux cheveux de jais sirotait un café. La vapeur s’échappant du breuvage voilait légèrement son visage, l’enveloppant délicatement dans une aura mystérieuse. Elle avait l'air rêveur, perdue dans la petite bulle qu'entretenaient ses écouteurs. Il lui fallu quelques instants pour apercevoir les gestes saccadés du serveur. Sa bulle s'était percée. Raven appuya les supplications du jeune homme en lançant un regard implorant à la jeune femme. Peut-être pourrait-elle la sortir de cette galère.


Un dialogue muet s’ensuivit entre les deux coréens. Le serveur mimait son désespoir, implorant la jeune femme de venir à son secours. La demoiselle finit par quitter son café brûlant en se levant de sa table – sans doute à contre cœur. Elle s’approcha du serveur qui lui glissa quelques mots au creux de l’oreille. A l’expression qui traversa le visage angélique de la jeune femme, Raven comprit qu’elle travaillait ici et que son incompétence en coréen venait de lui griller sa pause. 


« Welcome to the La La Lunch, Can I help you with the order?”


Sa voix était douce, le ton était posé. Son accent coréen transparaissait légèrement, donnant un relief élégant à son intonation. Raven n’avait qu’une envie : fuir cette situation extrêmement gênante… Elle avait travaillé dans le service et savait à quel point on pouvait avoir besoin d’une pause. Seule la faim qui lui tordait l’estomac la clouait à sa chaise. Il ne lui restait plus qu’une seule solution, assumer la situation et s’excuser du mieux qu’elle le pouvait auprès de cette serveuse si dévouée.


« I am so sorry for bothering you; I am obviously ruining your break... I sincerely apologize! I arrived recently in Korea, and my Korean is... um... faulty, to say the least. Look, I’d just like some fried chicken and a beer please. By the way, would you be so kind as to help me pronounce this...”


Raven empoigna à nouveau le menu, indiquant le mot qui lui avait cause tant de problèmes. 


« This: Daka..nyeong ?? I sound ridiculous I am awfully sorry... Your english is so lovely! Thank you so much for helping me out. »


La rousse sentit ses joues s’enflammer. Ses oreilles, brûlantes, étaient sans doute écarlates. Son visage, habituellement d’un blanc laiteux devait ressembler à un soleil couchant. Raven avait honte de n’être même pas capable de commander son propre repas… Pourtant la veille elle n’avait pas eu de problème… Honteuse pour honteuse, elle aurait au moins appris quelque chose. Après tout, c’est en faisant des erreurs qu’on apprend.
Contenu sponsorisé
La La What? || ft. Park Bo Ra Empty
(#) Sujet: Re: La La What? || ft. Park Bo Ra   La La What? || ft. Park Bo Ra Empty
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: seoul :: Insadong
Sauter vers: