▲ up▼ down
12345
I need you - Page 2



 

news maj 52 (*•̀ᴗ•́*)و ̑̑ c'est tout frais ça sort du four, sent cette odeur de pain d'épice
>> lire l'annonce <<


GAME Pour la période de Noël; viens profitez de la magie des fêtes :
>> l'arène de l'hiver <<

classements les résultats de la compétition
>> le tableau d'honneur <<


INFOS des petites précisions ont été apportées
>> aux quêtes <<
& >> l'activité rp <<

EVENT le RE LE PLUS... est lancé, viens vite t'amuser ೕ(•̀ᴗ•́)
>> informations <<


Le Corbeau plus présent que jamais, prends garde à tes secrets
>> son insta<<
& >> son twitter<<
Contexte
Seoul Coeur battant du pays du matin calme, cité aux envies furieuses et aux ennuis décadents. Dans cette ruche d’acier, on se débat, on s’applique éperdument à vivre malgré la nuée d’âmes qui nous entourent. Dans cet univers frénétique, les influences sont multiples, et c'est un tumulte sans fin qui agite les esprits et les corps. Trônant au sommet de cette cité luminescente, les plus grands conglomérats coréens se livrent une lutte mortifère, tandis qu'à leurs pieds, les mortels oscillent entre paix et discordes. Depuis près de soixante-dix ans, les sociétés divisent autant qu'elles rassemblent, semant troubles et espoirs dans leur sillage. On les plébiscite, on les méprise, on les rejette, on les envie, mais en aucun cas elles indiffèrent. Comment ignorer ce microcosme vertigineux, où chacun est acteur d'une guerre qui ne les concernent sans doute pas. Les uns poursuivent leurs aspirations, les autres se résignent à vivre en pions. Les plus impétueux prétendent pouvoir éviter cette inévitable dépendance, mais pour la majorité, impossible de vivre sans se référer à ces grandes unités. Irrémédiablement attirés vers leurs semblables, la population se voit divisée, fractionnée en sociétés mouvantes, envahissantes, unificatrices. Les plus riches s'en pâment tout en craignant le précipice qui les guette peut-être, les plus pauvres s'en irritent mais s'affament à espérer l'envol promis. Tous ne cherchent au fond, que la prospérité et l'exaltation d'une vie un peu moins monotone
Nouveautés  décembre 2020

classement le tableau d'honneur est tombé; viens découvrir si tu fais partie du top 20 dans les classements de fin d'année !

give you love pour clôturer 2020, on a décidé de livrer de l'amour par colis express ! partage ton ode à la joie et offre des jolis cadeaux !

jeux et animations on voulait pas que tu t'ennuies pendant les vacances alors on t'a préparé un petit cocktails de jeux pour t'amuser : le grinch; le père noël a dit, la petite histoire de noël et le sapin n'attendent plus que toi !

news maj 52 (*•̀ᴗ•́*)و ̑̑ c'est tout frais ça sort du four, sent cette odeur de pain d'épice
>> lire l'annonce <<


GAME Pour la période de Noël; viens profitez de la magie des fêtes :
>> l'arène de l'hiver <<

classements les résultats de la compétition
>> le tableau d'honneur <<


INFOS des petites précisions ont été apportées
>> aux quêtes <<
& >> l'activité rp <<

EVENT le RE LE PLUS... est lancé, viens vite t'amuser ೕ(•̀ᴗ•́)
>> informations <<


Le Corbeau plus présent que jamais, prends garde à tes secrets
>> son insta<<
& >> son twitter<<
Le Deal du moment : -40%
Remise de 40% sur le sac à dos en cuir Lacoste ...
Voir le deal
156 €

Partagez

 I need you


 :: seoul :: Insadong :: CommissariatAller à la page : Précédent  1, 2
Han Yu Mi
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t8811-han-yu-mi-slytherinasty#274090
byeoljali ≈ when the night comes i break into stars
UNE P'TITE PHOTO ? :  ⊱ I need you - Page 2 339e17a301de8e863cc2f0eefbd8116b
AVATAR :  ⊱ Lee Ga Hyeon
POINTS :  ⊱ 173
MESSAGES :  ⊱ 984
NOUS A REJOINT LE :  ⊱ 03/04/2020
I need you - Page 2 Empty
(#) Sujet: Re: I need you   I need you - Page 2 EmptyDim 3 Mai - 23:12
∷I need you
ft  han hangyeol  & han yu mi   



I've made my mistakes
Got nowhere to run


C’était sans doute injuste de sa part de lui dire qu’il était en vie. Elle ne pouvait que ressentir et voir la douleur qu’il ressentait. Et au fond, elle lui disait ses mots pour tenter de se rassurer qu’il ne ferait rien pour mettre fin à sa vie. Aussi triste que cela pouvait être, Yumi souhaitait le voir se battre. C’était égoïste, elle n’avait jamais été là pour le soutenir. Mais c’est un regret qui la ronge malgré cette rancune qu’elle ne souhaite pas oublier. Tout n'est pas si simple et sur certain point, Yumi reste aveugle. Hangyeol est la cause de ses fausses amitiés, il n’y a pas pour elle d’autre explication depuis le départ. C’est sans doute plus simple de tout remettre sur lui, plutôt que de comprendre que certaines personnes sont mauvaises par définition et ne vivent que pour intérêt. Yumi est bien trop naïve pour ça et sans doute que son innocence finira par la détruire un jour. Sa mère avait dit qu’elle ferait de grandes choses, c’est peut-être ça, sa propre destruction.

Le bracelet lui est bien trop précieux pour qu’elle ose un jour l’abandonner grossièrement. Sa haine pourrait augmenter, ils pourraient définitivement mettre fin à leur relation que Yumi se verrait incapable de le jeter. Pourtant, le reste, après cette première trahison, tout avait fini au fond d’une poubelle. Après tout, ses parents n’avaient rien pu sauver des albums et goodies que Yumi avait brisé après être rentrée du café il y a deux ans. Parfois, cela l’effrayait de voir comment tout lui avait échappé, elle n’avait eu dans son esprit que le désir de détruire et surtout oublier ce grand frère qui avait pourtant toujours été là pour elle. D’ailleurs, elle se demande parfois comment leurs parents ont réussi à cacher cela à Hangyeol. Cependant, même ce jour-là, elle n’a pas su le retirer de son poignet. Alors ça en presque important qu’il vienne attacher ses deux fleurs autours. La signification du bracelet vient grandir pour Yumi et la valeur bien plus précieuse encore. Ses yeux ne viennent se réouvrir que lorsque la tête de son frère se pose contre la sienne. C’est idiot, mais ce soir, elle veut juste oublier leur différend et se sentir protéger. Alors lorsqu’il passe son bras autour d’elle, ses yeux se ferment le temps d’une seconde. Mais pour Yumi cela dure bien plus longtemps et elle le remercie intérieurement malgré qu’elle ait conscience que leur relation à besoin de temps. Elle ne sait même pas si elle peut elle-même lui pardonner et lui re donner sa confiance. Cependant, elle ne veut pas y penser, et comme par protection, elle vient tirer sur la manche du pull afin de recouvrir sa cicatrice pour de bons ce soir. Elle est restée bien trop longtemps visible. « Oui, mais tu étais plus jeune et ce rythme devait être dure ? » Elle vient marquer un silence en pinçant ses lèvres. « La fatigue, comment tu la gérais avec toutes les choses que tu devais faire ? » À peine quelques semaines qu’elle se trouve à Seoul et Yumi est épuisé. Ses journées commencent tôt et ses nuits ne sont que des siestes. Son organisation ne manque pas, tout est bien millimétré entre ses deux cursus, son travail et le club de danse ou elle reste bien souvent tard le soir. Cependant, tout cela l’épuise, mais c’est elle qui l’a choisi. « J’ai parfois envie d’arrêter, j’ai beaucoup trop à gérer. » Elle décide de garder finalement ses yeux clos tout en profitant de la présente rassurante d’un grand frère qu’elle a tant blessé.
Yumi est égoïste.

Ce soir, elle parle, facilement finalement. À croire que ses barrières tombent les unes après les autres. Ou alors, elle se sent redevable à Hangyeol pour être venu la chercher. Où peut-être se dit-elle qu’il mérite des réponses pour une fois. Yumi ne sait pas trop ce qui la pousse à parler, c’est sans doute un mélange du tout, sans oublier qu’elle se sent mise depuis qu’il a découvert cette cicatrice. Beaucoup trop de choses vienne la pousser à ouvrir la porte à laquelle son grand frère semble gratter. Sa question vient reposer une pression sur ses épaules, elle sait toutefois où ce sujet peut les mener et cela l’effraie. Pourtant, il faudra bien un jour qu’elle lui dise, qu’ils s’expliquent.

Elle soupire doucement en restant contre lui, sa tête bouge doucement, Yumi la hoche négativement. « Non, c’était ton rêve, j’étais fière d’avoir un grand frère comme toi. Tu m’as manqué à l’époque et peux être certain jour un peu plus. J’avais beau être petite, je savais que tu voulais juste vivre ton rêve. » Non, enfant, elle ne lui en avait pas voulu, à vrai dire même maintenant elle ne lui en voulait pas d’être partie. Après tout Yumi avait été sa première fan et chaque fois qu’il leur rendait visite elle était impatiente de l’écouter lui raconter ses aventures. Puis, les années avaient filé, BOOST avait vu le jour, Yumi était heureuse pour son frère. Puis un beau jour, sans lui donner de raison elle lui avait tournée le dos, le détestant.
« Je t’en ai jamais voulu d’être parti. »

Puis doucement elle vient se racler la gorge, à croire que tout son égo avait disparu pour la soirée, la laissant faible et à la merci des questions et de certaines confidences. « Dis, si jamais j’acceptais d’être ton assistante, ça consisterais à quoi ? » Elle ne veut pas avouer qu’elle a besoin d’aide, mais elle ne peut s’empêcher de se renseigner.
 

Han Han Gyeol
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t6136-11-hanhanboost
heulim ≈ we have art in order not to die from the truth
UNE P'TITE PHOTO ? :  ⊱ I need you - Page 2 123ab46576bcd424be52dc7116bc9d705fd0086c
AVATAR :  ⊱ Park Jinyoung (JJProject / GOT7)
POINTS :  ⊱ 395
MESSAGES :  ⊱ 1167
NOUS A REJOINT LE :  ⊱ 25/02/2019
AGE :  ⊱ 26
I need you - Page 2 Empty
(#) Sujet: Re: I need you   I need you - Page 2 EmptyLun 4 Mai - 22:13
∷ I need you
ft "Han Yumi" & "Han Hangyeol"


"It's all because
I wanna show you
that I'm capable."


Des pressions, Hangyeol en portait trop sur ses épaules. Lui qui devait être le leader de son groupe, cela voulait dire prendre les bonnes décisions, directions, et avoir pratiquement toute la responsabilité de leurs succès. C'était sur lui que l'on sévissait quand il y avait des ratés, mais c'était le groupe entier qu'on félicitait quand il gagnait. Pression d'être parfait. Hangyeol sait parfaitement qu'il renvoie l'image de gendre idéal. C'est bien pour cela qu'il a gagné autant de contrats, qu'on l'invite à parler sur les émissions. Et des fois, il doit avouer que ça le pèse, de ne pas forcément pouvoir se comporter comme il le voudrait. Pression de toujours s'améliorer, de ne pas perdre ses capacités. Pression d'être toujours aussi beau. Mais maintenant il y en a d'autres, des pressions. La pression de contenir les fans de BOOST qui s'impatientent, la pression de préparer un éventuel comeback sans qu'il n'en ait les capacités ou l'enthousiasme de son groupe. La pression de cacher aux fans qu'il a été gravement et définitivement blessé. Hangyeol a toujours vécu sous pression, parce que cela n'a pas commencé quand il a débuté.

    En effet, il était beaucoup plus jeune, et le rythme était très dur quand il est arrivé à Séoul. Il n'avait que quatorze ans encore. Et rapidement, il a fêté son anniversaire, a commencé le lycée, et a commencé les entraînements. Tout avait peut être déjà été millimétré pour lui, mais c'était si dur à suivre. Il fallait qu'il se lève tôt, qu'il aille en cours, et qu'il se rende dans le bâtiment de la compagnie dès qu'ils étaient fini. Il avait plusieurs heures de cours de danse, puis des cours de chant. En plus de ça, il devait parfois prendre des cours supplémentaires d'anglais. Si rares étaient les jours où il allait se coucher avant minuit qu'il arrivait à les compter. C'était dur, de n'avoir qu'une poignée d'heures de sommeil et de constamment donner le meilleur de soi-même. "J'ai eu envie d'arrêter, plein de fois." Hangyeol avoue. Parce que tant de fois son corps n'arrivait plus. Tant de fois il a été frustré de voir ses amis débuter avant lui. "Moi même je ne sais pas comment j'ai réussi à rester." Hangyeol se pince les lèvres quand il y pense. Il se sent un peu honteux d'admettre ça, justement parce qu'il n'en a jamais vraiment parlé à ses parents. C'est là qu'il a commencé, à se donner la pression d'être un type parfait. "Je pense qu'au lycée, je m'endormais dès que je pouvais. Souvent... Je ne mangeais pas le midi, parce que je préférais aller faire la sieste quelque part." Hangyeol a un sourire un peu mélancolique. "Je dormais au lycée, je dormais dans le métro... Dès que j'avais quelques minutes j'en profitais pour me reposer." Il ne sait pas vraiment pourquoi il en parle maintenant, cela ne va pas aider sa sœur à se motiver, ni lui donner des conseils pour un rythme de vie appréciable. Et pourtant, il a quand même envie de partager ce moment de sa vie. Profiter un peu de ce calme pour s'ouvrir et lui parler. Comme une avancée, un début de reconstruction de leur relation. "C'était très dur, et plus les années passaient, plus ça me démotivait." Hangyeol a tout de même passé six ans à attendre. C'était très long, surtout quand il estimait qu'il n'était pas le pire de ce qui commençaient déjà à travailler. "Mais bizarrement, à chaque fois que j'étais prêt à abandonner, je me rappelais qu'il n'y avait rien d'autre que je voulais faire à la place. Je pensais à père, qui aurait été encore plus déçu de me voir rentrer qu'il avait été déçu de me voir partir. Je pensais à maman, qui se serait trop inquiétée. Je pensais à toi, parce que je voulais que tu saches que tous tes rêves sont possibles. Et puis je pensais à moi." En dernier, mais quand même. "C'était peut être dur, mais c'était tout ce que je voulais." Trop de facteurs qui ont prouvé qu'il était déterminé. Beaucoup trop d'acharnement parce que chanter, c'était tout ce que Hangyeol avait.

    Une simple caresse sur le bras de Yumi, et Hangyeol conclue. "Je ne te conseille pas de te mettre dans le même état que moi à l'époque. Mais c'est juste pour te dire que... Si tu te bats pour quelque chose que tu veux vraiment, alors tu y arriveras. Tu sauras tout adapter." Que ce soit pour vivre seule, s'éloigner de certains souvenirs, pour vivre de sa passion, pour savoir conjuguer tout ce qu'elle aimerait étudier. Si elle en est passionnée, Hangyeol sait qu'il n'aura pas de soucis à se faire.

    Et il est rassuré, que Yumi ne lui en ait pas voulu d'être parti. Il se l'est longtemps demandé. Elle avait pris l'habitude de le suivre partout, elle avait partagé ses passions. Leur relation avait été si forte. Alors d'un côté, il n'est pas surpris que Yumi ait accepté qu'il parte chercher ses rêves. Mais il en reste quand même touché. Il aurait pu la perturber, la dégoûter... C'est ce qui a fini par arriver. Hangyeol sait qu'il a fini par froisser sa sœur, même s'il ne sait pas comment. Et il reste heureux de savoir qu'elle a vécu certains moments qui lui sont chers. Même s'il reste vexé qu'elle n'ait pas été là pour les derniers. Est ce que c'est égoïste?

    Egoïste que de vouloir que Yumi s'excuse de ne pas avoir été là. Egoïste que d'espérer qu'elle dise regretter d'avoir manqué ses trophées. Egoïste que de désirer encore et encore qu'elle prenne soin de lui maintenant qu'il est handicapé. Hangyeol est égoïste parce qu'il voudrait qu'elle pense à lui. Il voudrait que tout le monde se rende compte de tout ce qu'il a toujours fait pour les autres. Il a du mal avec ses pensées, et c'est peut être pour le mieux que Yumi lui offre du calme aujourd'hui. Hangyeol a besoin d'un peu de douceur. Et il sait que l'occasion de lui reprocher sa descente criminelle n'est que repoussée. Pour rien au monde il ne gâcherait cet instant, où il est simplement reposé contre sa sœur, et où elle s'appuie sur lui pour la première fois depuis deux ans.

     Et pourtant, Hangyeol vient retirer son bras quand sa soeur lui demande de décrire ce qu'elle devrait faire en tant qu'hypothétique assistante. (L'idole garde quand même sa tête contre elle). "Je n'y ai pas exactement réfléchi. Mais je pense que tu pourrais m'aider à répondre à des mails. Tu pourrais gérer mon agenda. Peut être assister à des réunions à ma place..." Hangyeol réfléchit en même temps qu'il parle. "J'ai toujours beaucoup de rendez-vous de kiné, et j'essaie de me remettre à la danse... Si j'avais un peu plus de temps libre au lieu de devoir gérer certaines choses... Peut être que je pourrais forcer mon genou à m'obéir." Hangyeol finit par tourner sa tête vers Yumi. "Tu sais, j'ai dit ça comme ça. Ce n'est pas pour te rajouter quelque chose si ton planning est déjà chargé. Tu as un double cursus, c'est ça?" Hangyeol lève sa main et vient la passer amicalement dans les cheveux de Yumi. "J'ai toujours su que t'étais beaucoup plus intelligente que moi. Tu sais bien que je n'aurais jamais pu faire ça, moi." Hangyeol tente un faible sourire, comme un essai pour voir s'il pourrait reprendre son rôle de grand frère énervant mais attachant.

"" :copyright: celestial wonder for hundred miles only.



♘♔

x:
 



Hwang Gi Ho I need you - Page 2 2948317594 Kang Tae Dong I need you - Page 2 2948317594 I need you - Page 2 2948317594
Han Yu Mi
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t8811-han-yu-mi-slytherinasty#274090
byeoljali ≈ when the night comes i break into stars
UNE P'TITE PHOTO ? :  ⊱ I need you - Page 2 339e17a301de8e863cc2f0eefbd8116b
AVATAR :  ⊱ Lee Ga Hyeon
POINTS :  ⊱ 173
MESSAGES :  ⊱ 984
NOUS A REJOINT LE :  ⊱ 03/04/2020
I need you - Page 2 Empty
(#) Sujet: Re: I need you   I need you - Page 2 EmptyMer 6 Mai - 1:17
∷I need you
ft  han hangyeol  & han yu mi   



I've made my mistakes
Got nowhere to run


Ce soir, c’est la danse aux confessions, un peu de calme, une voix rassurante et des odeurs propices aux souvenirs. Les mots filent, remplissent le vide et viennent couvrir Yumi d’une douceur égarée. C’est pur, une innocence qui se redécouvre par la simple proximité fraternelle. Elle s’apaise le temps d’un instant, profitant du cocon qui se forme autour d’elle pour le bonheur de son sa tête. Les pensées se calment et sa seule occupation est de répondre à son aîné comme elle le faisait autrefois, mais désormais avec plus de maturité, car maintenant, elle peut comprendre. Alors elle découvre cette partie obscure qu’elle n’a jamais vraiment soupçonné. Pour Yumi, oui, Hangyeol avait dû travailler dure, mais elle n’a pas pensé qu’il avait été si épuisé au point d’en perdre sa motivation. Elle écoute, silencieusement, profitant de la confidence, raffolant de ce demi-secret qui lui prouve que rien n’est perdu. C’est pourtant idiot, il ne lui raconte que sa vie à Séoul, avant qu’il ne débute et pourtant, pour Yumi ça semble énorme. Après tout, elle a demandé, comme pour trouver un conseil dans l’expérience de son frère, car c’est ce qu’il reste, un guide malgré le poison que sa langue a portés à son encontre. Un sourire fini par glisser sur son visage, elle arrive la motivation qu’elle cherchait au fond d’elle. C’est anodin et il ne s’en rend peut-être pas compte, mais c’est tout ce que Yumi avait besoin d’entendre. Leurs parcours sont différents et pourtant savoir que ce fut dur, la motive à faire de son mieux de son côté malgré la difficulté. « Donc la solution, c’est de dormir partout dès que j’ai une minute ? » Dit-elle d’un ton léger, la voix presque joyeuse et loin des secousses angoissantes qui l’avait animé un peu plus tôt. Elle sait que ce n’est pas ce qu’il lui conseille, mais Yumi profite de la légèreté du moment. Ils ont bien trop subit émotionnellement ce soir, chacun à leur niveau. « Je ferais de mon mieux, pour réussir aussi bien que toi. » Car derrière la haine, derrière la colère, elle n’avait cessé de l’admirer, ce grand frère qui brille aux yeux du monde. Puis innocemment, elle avait confiance et savait qu’il finirait par accepter sa nouvelle vie. Pendant un instant, son regard glisse vers ce genou blessé à vie. Elle ne dit rien, elle reste appuyer contre l’épaule d’Hangyeol, mais elle l’observe. Yumi en est persuadée, il continuera de briller même si la remonter sera difficile.

Égoïste et sans cœur, Yumi revient vers son frère après deux ans de silence et des mots imprononçables. Elle cherche des conseils alors que la honte devrait la ronger davantage. C’est étrange combien son esprit est compliqué sur ce qu’elle éprouve. Elle le hait tout autant qu’elle le déteste. Elle le repousse et finalement, elle ne peut s’empêcher de vouloir le relever. Yumi est bien trop fatiguée pour comprendre ce qui lui arrive depuis son arrivée à Séoul, depuis ce soir. Est-ce leur lien fraternel qui l’empêche de purement le haïr ? Elle n’en sait rien. Elle referme ses yeux, venant hocher son menton à sa conclusion. « J’espère, mais parfois.. Je ne vois juste pas comment tout adapter. » Elle ne peut s’empêcher de soupirer. « Mais je ferais de mon mieux. » Répète-t-elle. Yumi est moins confiante, elle a toujours eut du mal à savoir ce qu’elle désirait faire, ce qui la passionnait. C’est une des raisons pour laquelle elle a voulu arrêter la danse. À ce moment, elle ne savait plus si elle aimait parce qu’elle agissait comme son frère, ou parce qu’elle aimait réellement. Alors elle a finit par ne plus oser essayer de peur que tout soit mis en rapport à son frère, venant ainsi haire les choses qu’elle aime et aimer les choses qu’elle haït. C’était fatiguant et encore maintenant son esprit la force à agir de la sorte, parce que Yumi se l’est promis, elle ne veut plus vivre en tant que Han Yumi, la sœur de 11, mais pour être reconnu pour elle-même. Cependant, la première personne à qui elle doit faire changer cette idée, c’est à elle-même.

Pardon. Ce mot veut parfois sortir de ses lèvres. Cependant, elle ne le dira pas, pas ce soir alors qu’il fait bon de se retrouver. Ce pardon, il le mérite pour beaucoup de choses, mais elle n’est pas sur de le penser encore sincèrement. Les non-dits, on noircit son âme, recouvert le courage de parler, et puis elle ne veut pas gâcher ce calme. Yumi sait, elle sait qu’un pardon ne suffira pas, qu’il faudra des explications, des raisons et ce soir elle n’est pas prête à supporter tout ça. Elle ne sait même pas si elle serait capable de venir se livrer simplement. Alors elle garde ses lèvres liées, préférant oublier. Après tout, c’est ce qu’elle fait de mieux désormais, oublier.

Un froid se fait ressentir sur son bras lorsqu’Hangyeol retire son bras. Pendant un instant, elle pense même le voir s’éloigner de nouveau, mais il reste pour son propre plaisir. Elle fronce un peu ses sourcils, se redressant vers lui. Le travail ne lui semble pas si dur, il est même assez abordable pour elle alors ses lèvres se pincent un moment, elle devient pensive, peut-être que ça serait une bonne idée finalement. Elle hésite et cela se voit sur son visage alors que ses grands yeux restent figés sur son frère, elle ne cesse d’être attentive à ses mots. « Non, la vérité est que si tu avais plus de temps libre tu pourrais mieux te reposer entre tes séances de kiné et danse. Ca ne sert à rien d’en faire trop à te blesser. » Puis ses sourcils se froncent en sentant la main de son frère dans ses cheveux, alors qu’elle tente de l’éviter. Ce n’est pas pour le repousser, mais par pur réflexe, comme lorsqu’elle était petite. Toutefois, elle hoche son menton à l’évocation de son double cursus avant de laisser apparaitre un sourire en coin, moqueur. « Il fallait bien que l'un de nous deux est un cerveau. Je m’excuse juste pour toi de n’avoir ni cerveau ni beauté. » Elle est là, la Yumi du passé, caché sous des pics améliorés par les années, mais toujours présente et prête à répondre.

Puis, elle se met plus à l’aise. Elle s’installe en tailleurs, sur le bord du lit, se tournant totalement face à son frère. Peut-être que ce soir, elle va finalement lui en apprendre plus sur qui elle est devenue, sur ce qu’elle étudie. Bien sûr, il l'apprit plutôt par leurs parents, mais Yumi souhaite le dire d’elle-même, c’est sa façon de faire un pas en avant. « Mais oui, je fais un double cursus en langue étrangère appliqué et en photographie. Les langues, c’est surtout pour papa, mais j’aime bien. » Elle hausse les épaules. « La photographie, c’est inspirant par contre, j’aime beaucoup même si ma vision est assez flou d’après mes profs. » Elle se tait un moment avant de poursuivre. « Je pense que tu aurais pu aimer l’université, pas pour les cours, mais pour l’opportunité de club qu’ils proposent. Tu savais qu’il y avait même un club de paranormal ? J’ai hésité à m’y inscrire pour essayer de nouvelles expériences, mais j’aurais sans doute pris la fuite après une séance. » Elle vient faire une petite moue, confiant un peu de sa vie à son frère, ouvrant finalement la porte.

 

Han Han Gyeol
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t6136-11-hanhanboost
heulim ≈ we have art in order not to die from the truth
UNE P'TITE PHOTO ? :  ⊱ I need you - Page 2 123ab46576bcd424be52dc7116bc9d705fd0086c
AVATAR :  ⊱ Park Jinyoung (JJProject / GOT7)
POINTS :  ⊱ 395
MESSAGES :  ⊱ 1167
NOUS A REJOINT LE :  ⊱ 25/02/2019
AGE :  ⊱ 26
I need you - Page 2 Empty
(#) Sujet: Re: I need you   I need you - Page 2 EmptyMer 6 Mai - 23:31
∷ I need you
ft "Han Yumi" & "Han Hangyeol"


"It's all because
I wanna show you
that I'm capable."

Lien du sang indéniable; plus fort que tout. Hangyeol n'a pas envie de parler à Yumi de ce qu'il a vécu. Au fond de lui, il a toujours ces reproches dont il veut l'accabler. Il y avait tant de choses qu'il aurait voulu lui partager, des moments où il aurait voulu se sentir épaulé. Mais elle n'avait rien fait. Elle l'avait ingnoré, rayé de sa vie du jour au lendemain sans même qu'il ne le comprenne. Et pourtant, le voilà qu'il se confie sur une période où ils étaient encore unis. C'est étrange, au final, de parler à Yumi après deux années de silence. Mais en même temps, ça lui permet d'être un peu plus honnête, d'essayer de lui faire comprendre son point de vue avec des détails qu'il lui avait épargné. Elle était jeune, quand il est parti. Encore plus que lui. Et à cette époque, elle n'aurait peut être pas compris. La motivation, la fatigue... Le poids qu'il s'est mis sur ses épaules. Peut être qu'elle ne le comprend pas encore. Certainement pas, où elle aurait déjà fait l'effort de venir le rassurer. Mais au moins, Hangyeol partage un peu de ce côté que personne ne peut imaginer. Sa vie semblait peut être si simple, devant la caméra, mais c'est dur de soupçonner les cernes qui peuvent se cacher sous des couches de fond de teint. Hangyeol n'a pas forcément vu son rythme s'améliorer dès qu'il a débuté. Et pourtant... Il dirait encore que tout vaut le coup. Le plaisir qu'il a à être sur scène. Le bonheur de voir les gens s'arrêter pour l'écouter chanter... Il y a donné sa vie, littéralement. Et Yumi a beau plaisanter, Hangyeol sait qu'elle a compris ce qu'il a voulu lui dire. Cela vaut le coup de se battre, et de souffrir pour la passion qui nous anime. Il rigole un peu. "Si tu veux je peux regarder pour investir dans la construction d'une salle de sieste à l'université." Il plaisante, bien sûr, quoique, il se renseignerait surement si Yumi le désirait. "Tu sais. Tu n'as pas besoin de te comparer à moi. Clairement, si je n'avais fait que du bien, je ne souff subirais pas les conséquences en ce moment." Hangyeol ne se rend peut être pas compte de la signification que ces mots peuvent avoir sur Yumi. Mais il ne souhaite réellement pas qu'elle se compare à lui. Il a éloigné beaucoup de choses de sa vie, à avoir poursuit sa passion, et il en regrette beaucoup, Yumi est bien placée pour s'en douter.

   Un dernier sourire un peu mélancolique. "Laisse toi le temps de t'adapter à ton nouveau rythme. C'est encore frais. Tu finiras par voir comment t'adapter." Et Hangyeol se passe de faire plus ample commentaire. Il aurait surement mentionné qu'il semblerait que Yumi soit devenue débrouillarde. Mais cela viendrait encore remuer le couteau dans la plaie de cette arrestation qu'ils ont, d'un muet accord, décidé de ne plus évoquer pour cette soirée. Alors Hangyeol ne se contente que de jouer au grand frère un peu agaçant en venant ébouriffer les cheveux de sa soeur et en souriant faiblement quand elle le repousse comme il fut un temps. C'est étrange, de penser au passé, de penser à leur situation actuelle, et de pensée à une possibilité d'avenir. L'idole n'aurait jamais envisagé d'engager sa sœur avant, mais il doit avoué s'être convaincu par ses propres arguments. Et il aurait bien besoin de plus de temps d'entraînement. Histoire de se forcer à re-maîtriser ses chorégraphies et de perdre quelques kilos. "Je suis déjà blessé, Yumi." Il tient tout de même à préciser. "Tu ne ferais que de me permettre de m'en adapter." Comme un peu plus tôt dans la journée, où il a constaté que la reprise de la danse serait peut être encore plus compliquée que ce qu'il avait espéré. Mais il ne se laisse pas abattre, Hangyeol. En fait, si, mais il refuse de le montrer à nouveau. La dépression reviendra le chasser quand Yumi ne sera plus à ses côtés. "Et si tu pouvais admettre que je suis beau, Yumi, ça m'aiderait. Déjà parce que tu es la version moins belle de moi, donc ça te laisserait un peu de marge quand même... Et ensuite, simplement parce que c'est tout ce qu'il me reste." Hangyeol rigole, parce qu'il reste tout de même un chanteur avant tout, et que sa voix n'a subi aucun dommage, mais il a tendance à l'oublier.

    C'est un bonheur de voir sa soeur se mettre à l'aise. Hangyeol avait peur qu'elle veuille repartir directement chez elle après avoir réglé ses affaires. Mais elle semble vouloir encore un peu partagé de cette compagnie qui semble leur avoir manqué à tous les deux, alors il s'en réjouit. Et il l'écoute avec plaisir. "Ah... Je pense que j'aurais probablement fini comme ça, oui." Hangyeol secoue la tête. "Un étudiant qui ne fréquente que les clubs et aucun cours..." Il est pensif un instant, avant de venir survoler le genou de Yumi avec sa main, mais comme un réflexe trop ancré en lui, il ne pose pas sa main à cet endroit. En fait, il repose sa main sur son propre genou. "Je suis content de ce que tu as choisi de faire. Je suis content que tu suives la photographie si ça t'inspire tant. Je suis sûr que tu dois être douée. Et pour les langues... C'est gentil de donner à père ce qu'il veut... Le pauvre." Qu'aurait-il fait si ses deux enfants n'avaient pas d'études 'dignes de cela'. "Et je trouve que c'est un très bon choix. Les langues étrangères ça peut tout le temps servir, et pour n'importe quoi." Un vrai plus pour n'importe quelle carrière. Que Yumi se lance dans la photographie, dans la traduction ou dans n'importe quoi, ce seront des capacités qu'elle ne regrettera jamais. "C'est vraiment toi qui a le cerveau..." Hangyeol lui répète avant de venir rigoler légèrement. "Quoique... Si t'as failli entrer dans le club de paranormal... Tu viens à peine de quitter la maison et son fantôme que tu voudrais en trouver d'autres?" Souvenirs à ces maintes et maintes chasses aux bruits étranges qui venaient du grenier de Busan.

    L'ambiance est encore bonne enfant quand Hangyeol se lève de son lit. Il essaie de ne pas prendre sa canne. "J'ai un peu faim, je vais aller chercher de quoi manger. Tu veux quelque chose?" Hangyeol prévoit de trouver quelque chose dans le frigo ou alors de préparer quelque chose rapidement. Evidemment, il en donnera à sa sœur si elle le souhaite. Mais de sa question il lui demande aussi si elle veut fumer. Il ne l'a pas vue sortir de son champ de vision depuis qu'il est allé la chercher. Et même si Hangyeol n'approuve pas réellement cette habitude, il comprend qu'elle en ait besoin. Il doit quand même s'avouer fier qu'elle ait tenu aussi longtemps.

"" :copyright: celestial wonder for hundred miles only.



♘♔

x:
 



Hwang Gi Ho I need you - Page 2 2948317594 Kang Tae Dong I need you - Page 2 2948317594 I need you - Page 2 2948317594
Han Yu Mi
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t8811-han-yu-mi-slytherinasty#274090
byeoljali ≈ when the night comes i break into stars
UNE P'TITE PHOTO ? :  ⊱ I need you - Page 2 339e17a301de8e863cc2f0eefbd8116b
AVATAR :  ⊱ Lee Ga Hyeon
POINTS :  ⊱ 173
MESSAGES :  ⊱ 984
NOUS A REJOINT LE :  ⊱ 03/04/2020
I need you - Page 2 Empty
(#) Sujet: Re: I need you   I need you - Page 2 EmptyJeu 7 Mai - 14:52
∷I need you
ft  han hangyeol  & han yu mi   



I've made my mistakes
Got nowhere to run


L’ecchymose invisible laisse écouler la douleur, toujours aussi intense, aussi brulante que suffocante. La blessure n’est jamais loin, imperceptible physiquement et pourtant elle est là. L’habitude, la rend supportable et ça ne devrait pas être le cas. Yumi ne devrait pas avoir accepté de vivre avec cette souffrance persistante. C’est une amertume qui l'a ronge depuis deux ans. « Tu n’as pas besoin de te comparer à moi. » Elle le sait, elle n’en a jamais eu l’envie, mais d’autres l’on fait à sa place, d’autres on décidé de ne la considérer que comme « la soeur de l’idole montante ». Elle sourit, persistant à accepter ce qui vient l'a détruire, mais ses yeux ne trompent pas. Ils viennent briller étrangement, la douleur parle. Les mots la marquent, Hangyeol ne s’en rend surement pas compte, ou alors il ne peut juste pas en deviner le fond. Elle le hait, pourtant, il n’y est pour rien. Elle vient donc simplement hocher son menton, refusant de laisser sa haine et rancœur revenir, pas ce soir. C’est presque comme un jeu cette soirée au final, une part de sincérité pour beaucoup trop de silence. Un pas en avant. La haine s’efface bien vite de nouveau, retournant au second plan. « Ta tête est bien plus blessé que ta jambe. C’est ta tête qu'il faut commencer par soigner. » Finit-elle par dire avec légèreté tout en recoiffant ses cheveux ébouriffés par son frère. Elle ne veut pas le braquer juste lui donner sa vision. Il est blessé, oui, mais sa réelle blessure elle est plus profonde qu’une douleur physique. Yumi en est persuadée.

Elle finit par rire. C’est agréable, léger et à la fois doux. Depuis combien de temps n’a-t-elle pas rit face à son aîné ? Yumi ne sait plus, et même si ce n’est qu’un rire innocent, ça lui fait du bien. « Bon.. D’accord.. » Elle laisse le rire envahir sa voix, venant ainsi sonner plus aigu tout en poursuivant : «  Tu es beau. » Cependant, elle fronce ses sourcils en venant secouer son visage de droite à gauche. Elle n’est pas d’accord, il ne lui reste pas que ça. « Il te reste ta voix et ton talent pour la musique. Tu as toujours mieux chanté que danser. » Elle plaisante, à ses yeux Hangyeol était doué pour les deux, mais elle voulait le rassurer, lui rappeler qu’il n’était pas qu’un visage. Yumi savait qu’il était beaucoup plus.

Le confort revient, bien plus vite qu’elle ne l’aurait penser. Elle sait que rien n’est pardonné et pourtant ce soir le temps semble arrêter et leur offre une bulle de quiétude. Yumi s’en exhale, rieuse et souriante « Tu aurais peut-être fini par tellement redoubler que j’aurais fini dans la même classe que toi. » C’est un pic, un de plus, mais pourtant sans la moindre méchanceté dedans. Et ça se devine au ton de sa voix, aux petites rides sous ses yeux qui viennent montrer la malice qu’elle ne réussit pas à cacher. « Ca me permet de montrer ma Vision du Monde, mais je dois encore beaucoup travailler si je veux réussir. » Elle hausse ses épaules, Yumi ne voulait pas se lancer des fleurs sur ses photos, elles étaient belles, mais pour elle rien d’exceptionnelle. Elle espérait se convaincre du contraire avant la fin de sa troisième année et peut être décidé d’abandonner définitivement la danse pour son objectif. Le futur était angoissant, et l’indécision la narguait de plus en venant poser un poids bien trop lourd sur ses épaules. « C’est surtout la carte de la facilité, mais oui ça peut toujours servir, c’est sûr. » Elle vient hocher son menton, ses pensées semblant un peu en accord avec celles de son frère.

Elle vient balancer ses cheveux en arrière à ses mots en gloussant. « Depuis le temps, tu devrais le savoir que j’en ai plus que toi ici. » Elle tapote sa tête d’un air malicieux avant que sa main ne forme un poing pour frapper l’épaule d’Hangyeol. Coup futile, sans douleur et sans force, Yumi n’as jamais eu de force et encore moins lorsqu’elle rit comme maintenant. « J’ai été curieuse ! Je ne l'ai pas rejoint voyons, j’ai assez d’un fantôme dans ma vie. » Son visage change en une petite moue boudeuse et pendant quelques minutes toutes ses peines semblent s’envoler. Yumi profite ce soir.

Son rire se calme et à sa question, c’est comme un rappel à l’ordre qui vient sonner dans sa tête : fumer. C’est amusant à quel point le meurtrier revient d’une façon ou d’une autre à son esprit et Yumi hoche la tête « Oui. » Elle a ce mauvais tic désormais, ça lui gâchera surement la santé plus tard et modifiera un peu sa voix, mais c’est trop tard pour y penser. Alors elle se lève à son tour. «  Je peux fumer où ? » C’est étrange de poser la question à voix haute, surtout à Hangyeol. C’est une habitude qu’elle ne semble pas prête à prendre. Puis ça vient montrer à quel point elle a changer, une fois de plus, elle a grandi, faisant ses propres et mauvais choix, loin de lui. Elle vient attraper son sac qu’elle avait laisser pendre à la chaise du bureau pour en sortir une cigarette et un briquet. Elle se doute qu'il lui indiquera surement le balcon, mais Yumi demande, après tout peut être préfère-t-il ne pas la voir fumer. Puis elle se tourne vers le plus vieux en pinçant ses lèvres « Mais, je veux bien à manger aussi.. J’ai un peu faim. Je peux cuisiner si tu veux. » Mauvaise idée, sauve si Hangyeol souhaite appeler les pompiers, mais la politesse avant tout. Et puis, ne le mérite-t-il pas après être venue la sortir de garde-vue ?


 

Han Han Gyeol
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t6136-11-hanhanboost
heulim ≈ we have art in order not to die from the truth
UNE P'TITE PHOTO ? :  ⊱ I need you - Page 2 123ab46576bcd424be52dc7116bc9d705fd0086c
AVATAR :  ⊱ Park Jinyoung (JJProject / GOT7)
POINTS :  ⊱ 395
MESSAGES :  ⊱ 1167
NOUS A REJOINT LE :  ⊱ 25/02/2019
AGE :  ⊱ 26
I need you - Page 2 Empty
(#) Sujet: Re: I need you   I need you - Page 2 EmptyJeu 7 Mai - 23:32
∷ I need you
ft "Han Yumi" & "Han Hangyeol"


"It's all because
I wanna show you
that I'm capable."

Bataille aux armes égales. Yumi, comme Hangyeol, semble savoir utiliser les phrases pour bien briser son adversaire, sans se rendre compte de leur effet. Le grand frère n'a aucune idée qu'a la pertinence de ses mots quand il demande à Yumi de ne pas se comparer à lui. Il n'a aucune idée que là lie tout le problème et la raison de leur éloignement. Elle n'a pas à se comparer à lui. Mais il ne sait pas qu'on ne lui a jamais donné le choix. Comparaison inévitable par tout le monde, il n'a jamais mesuré l'impact que cette proximité aurait pu avoir pour elle. Comme Yumi qui ne mesure pas la justesse des mots qu'elle emploie. Elle qui lui rappelle qu'il ne pourra jamais accepter la perte de son genou tant qu'il n'a pas accepté toutes les autres choses qu'il a perdues. Et il y a de la douleur dans les yeux de Yumi. Comme il y en a dans ceux de Hangyeol.

    C'est bien là que réside le problème. Hangyeol a de la douleur à tous les étages. Il a tant perdu que c'est plus facile pour lui de ne se plaindre que de son genou. Toujours plus facile de critiquer cette douleur physique qu'il ressent, plutôt que de mettre des mots sur son mal psychologique qui le chasse. Ses ruptures, ses mensonges, ses échecs... Son envie d'abandonner. Ces ténèbres qui le rongent de plus en plus. C'est facile de faire semblant que tout n'est qu'une question de jambe, et de cette canne. Et pourtant, lui même sait qu'il souffre de beaucoup plus. C'est bien pour ça qu'il a des médicaments, qu'on le suit de près. Mais c'est toujours beaucoup mieux de ne pas en parler. De toutes façons, Yumi en sait déjà beaucoup plus qu'elle ne mériterait. Et ce n'est absolument pas un sujet qu'il souhaite aborder. Il y a bien une raison pour laquelle il n'a même pas mis sa mère au courant. Il devrait, comme reconnaître que même s'il ne peut plus danser, il lui reste la voix. Même Venus le lui a dit. Hangyeol pourrait très bien créer des performances solo où il pourrait que chanter ou alors adapter les chorégraphies de BOOST pour qu'il ait le moins de mouvements à faire. Mais il n'a pas l'impression que ça serait juste. Et puis, il n'a pas envie de s'admettre handicapé. Il n'a pas envie d'accepter que tout a déjà changé.

    Alors c'est mieux de ne plus évoquer cela. Hangyeol prend une note mentale de ne plus jamais parler de son genou devant Yumi, ni de mentionner le fait qu'il ne sait plus danser. Mais pourtant il ne lui montre rien sauf un sourire amusé aux âneries qu'elle semble se plaire à débiter. D'un commun accord, ils ne vont rien se reprocher ce soir. "Petite teigne, t'as oublié que tu devais respecter tes aînés?" Que Hangyeol lui reproche en plaisantant levant sa main, pour faire semblant qu'il va la frapper ou lui ébouriffer les cheveux à nouveau. Mais il ne fait rien. "J'aurais jamais redoublé quatre ans; j'ai quand même un petit cerveau!" Cela l'amuse, lui aussi, de s'imaginer à l'université. Il y avait serieusement pensé, plusieurs fois. Déjà quand il était enfant, et ensuite quand ses années de trainee devenaient dures. Il avait failli tout laisser pour aller faire ce qui aurait plu à son père.

    Et c'est encore un sourire qui fleurit sur le visage de l'idole à la mention du fantôme de leur maison. Surement des bruits qui n'avaient rien de paranormal. Mais quand ils étaient enfants, Yumi, Venus et Hangyeol s'étaient convaincu qu'il y avait bien une présence dans le grenier de leur petite maison. Et cela n'est jamais parti de son esprit. "J'espère qu'il ne t'a pas suivi ici." Hangyeol ajoute sur le sujet, à moitié pour rigoler, à moitié un peu inquiet de se dire que les esprits les entourent encore peut être.

    Dans tous les cas, il se lève, et indique rapidement le balcon à sa petite sœur. Il est tout petit, juste deux mètres carrés qui donnent dans le salon, mais c'est mieux que rien. Les garçons vont souvent sur le toit quand ils ont besoin d'air. "T'inquiète, prends ton temps, je vais faire quelque chose de rapide." Hangyeol n'a jamais goûté à la cuisine de sa sœur. Dans sa tête, il n'a même pas imaginé qu'elle avait appris. Mais Mihan avait forcément essayé de lui apprendre quelques plats. Hangyeol avait tenté quand il s'entraîné de refaire quelques plats maison, mais il n'a jamais été à la hauteur des talents de cuisine de sa maternelle. Pendant que sa sœur fume, il se poste devant leurs plaques à induction et il commence à faire bouillir de l'eau. Quelques ajouts d'épices et de légumes et rapidement se crée un ragoût dans lequel il viendra faire cuir des ramens. Sans sa canne, il ne cesse de chercher des éléments comme des oeufs ou du fromage à rajouter à ses préparations, et en mettant la table en même temps. Hangyeol en prépare une dose pour cinq personnes, mais pourtant il ne prépare que deux bols. Cela indique aussi la drôle d'ambiance qui règne chez les BOOST en ce moment. Comme si le lien fraternel perdurait, en prévoyant de la nourriture pour tout le monde sans se la jouer perso. Mais qu'en même temps, la complicité n'existait plus. Quand Hangyeol ne prévoit même pas d'inviter ses collègues à manger, ou même leur demander de saluer sa sœur. C'est d'ailleurs forcément étrange que chacun se retranche dans sa chambre. Mais cela n'est peut être pas remarquable. Hangyeol verse un peu de cette soupe de pâte dans chacun des deux bols quand il voit sa sœur revenir vers lui. "Tu n'avais pas besoin d'un chargeur pour ton téléphone, d'ailleurs?" Demande-t-il. Il a un peu peur d'en faire trop, mais tant que sa soeur reste chez lui, autant qu'elle recharge ses batteries.

"" :copyright: celestial wonder for hundred miles only.



♘♔

x:
 



Hwang Gi Ho I need you - Page 2 2948317594 Kang Tae Dong I need you - Page 2 2948317594 I need you - Page 2 2948317594
Han Yu Mi
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t8811-han-yu-mi-slytherinasty#274090
byeoljali ≈ when the night comes i break into stars
UNE P'TITE PHOTO ? :  ⊱ I need you - Page 2 339e17a301de8e863cc2f0eefbd8116b
AVATAR :  ⊱ Lee Ga Hyeon
POINTS :  ⊱ 173
MESSAGES :  ⊱ 984
NOUS A REJOINT LE :  ⊱ 03/04/2020
I need you - Page 2 Empty
(#) Sujet: Re: I need you   I need you - Page 2 EmptyVen 8 Mai - 22:40
∷I need you
ft  han hangyeol  & han yu mi   



I've made my mistakes
Got nowhere to run


Haussement d’épaule qui vient appuyer son regard espiègle, elle tire la langue rajoutant un peu d’innocence. Et sur la main qui se lève face à elle, elle vient donner un coup-de-poing dans la paume, rien de bien violent. Yumi est le contraire de la violence physique, ce sont ses mots sa véritable arme, Hangyeol le sait. Provocation et amusement, elle rit encore. C’est toujours léger, rien d’un fou rire qui témoignerait qu’elle se retourne le ventre à rire à gorge déployée, mais elle rit et ça lui fait du bien. Pendant un instant, c’est comme si la complicité était de retour, chassant tous les problèmes qui ont alimenter le fossé entre eux. Elle est belle l’illusion de leur complicité retrouvée. Yumi et Hangyeol sont deux bons acteurs et aussi simple qu’un mouvement de main, ils viennent faire tout disparaitre le temps d’une soirée. Peut-être que l’un d’entre eux finira par craquer et ramener la réalité sur le front.

« Si, je l’ai ramené exprès pour te le laisser chez toi. J’ai tout orchestré, désormais ton appartement est hanté. » Dit-elle d’une voix sombre alors que ses yeux fixent son frère sérieusement. Elle joue la comédie, s’amusant de leur aventure passé à arpenter les recoins de leur maison avec Venus. Yumi, s’en souvient bien la journée elle jouait au dur, mais la nuit.. Elle appuyait sur l’interrupteur de sa chambre avant de courir pour sauter dans son lit et s’enfouir sous sa couverture. Après tout, elle n’était qu’une enfant et son imagination à cette époque débordante. Alors oui, la nuit elle avait peur de cette histoire de fantôme. Cependant, c’est une autre époque, désormais tout cela la fait bien rire. « Ouuuuuuh » Ses doigts bougent devant les yeux de son frère alors qu’elle tente sa meilleure pire imitation de fantôme.

Puis la douceur du moment vient s’évanouir dans la nuit à mesure que le vent saisit son corps. Les rires laissent place au bruit de la circulation et aux pensées profondes. ’Clic, clic clic’ Et la flamme jaillit devant ses yeux, l’envoutant comme une addiction des plus curieuse, mais c’est la sienne. Yumi la consume tout comme la cigarette consume sa santé. Elles ont chacune leurs rôles, c’est un accord parfait de destruction. Et ce soir, la lune devient le témoin silencieux de cet énième accord. Le crépitement vient saisir sa conscience, avant que la fumée ne vienne tirer ses démons. C’est toujours la même chose qui tourne dans sa tête, comme une mauvaise musique qui refuse de sortir. Heureusement pour elle ça ne sonne pas comme l’un des morceaux de BOOST. Elle recrache la fumée, avant de venir se laisser tomber accroupit sur le balcon. Il est étroit, mais Yumi ne va pas se plaindre, c’est bien assez pour fumer. Elle ferme ses yeux quelques secondes avant d’observer la lune. Elle brille, haut dans le ciel, à moitié caché par un nuage de pollution. Ah Séoul, qu’il fait bon de respirer cette air polluer. Cependant, jamais elle ne voudrait retourner à Busan pour abandonner cette pollution meurtrière. Elle préfère encore mourir.

De retour dans l’appartement, elle s’avance dans la cuisine ou une délicieuse odeur s’élève. Son ventre commence à se tordre et la faim la rattrape. Son dernier repas remonte à loin alors c’est futile de dire qu’elle a faim, Yumi est affamée. En s’avançant, elle vient hocher son menton à la question de son aîné. « Oui, je veux bien. Ça m’éviterais de rentrer sans batterie tout à l’heure. » Yumi n’a pas peur de se promener la nuit, mais sans moyen de communication, il existe toujours cette crainte. D’ailleurs, elle n’y pensait pas encore à la façon dont elle allait repartir. Peut-être devrait-elle demander à un ami de venir à sa rencontre ? Où bien appeler un taxi ? L’idée de demander à son frère de rester dormir vient même glisser dans son esprit, mais elle n’oserait pas demander. À la place, elle va juste chercher son téléphone qui se trouve dans la chambre d’Hangyeol, elle en profite pour reprendre sa bouteille de thé pour la finir.

« D’ailleurs. » Son visage s’empourpre doucement, laissant place à la gêne venir mordre ses joues. Elle est honteuse subitement. « Je pourrais avoir ton numéro de téléphone ? » Elle s’assoit face à un bol, en évitant de croiser le regard de son frère. Si Hangyeol avait été prévenue de l’arrestation de sa sœur, c’était uniquement grâce à leurs parents qui avaient donné le numéro de leur fils. Yumi, elle, ne l’avait plus depuis un petit moment maintenant. « Je l’avais supprimé.. » Avoue-t-elle, elle ne sait pas s’il avait fait de même et au fond elle en a presqu’envie pour éviter de ressentir cette culpabilité posée davantage sur ses épaules. Elle finit par se racler la gorge en regardant le bol fumant et délicieux. « Ca à l’air délicieux, je devrais moi t’engager finalement.. Je te payerais… » Elle vient lever son regard sur les cheveux de son frère et dans un sourire en coin elle ajouta.  « Je te couperais tes cheveux en échange. »
 

Han Han Gyeol
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t6136-11-hanhanboost
heulim ≈ we have art in order not to die from the truth
UNE P'TITE PHOTO ? :  ⊱ I need you - Page 2 123ab46576bcd424be52dc7116bc9d705fd0086c
AVATAR :  ⊱ Park Jinyoung (JJProject / GOT7)
POINTS :  ⊱ 395
MESSAGES :  ⊱ 1167
NOUS A REJOINT LE :  ⊱ 25/02/2019
AGE :  ⊱ 26
I need you - Page 2 Empty
(#) Sujet: Re: I need you   I need you - Page 2 EmptySam 9 Mai - 17:49
∷ I need you
ft "Han Yumi" & "Han Hangyeol"


"It's all because
I wanna show you
that I'm capable."

Un éclat de rire, un vrai, naturel et sans retenue. C'est si rare d'entendre ces notes. L'air rythmé n'a pas été entendu chez le chanteur depuis longtemps. Et pourtant, c'est bien Hangyeol qui rigole. Il ne peut pas se retenir de s'esclaffer avec les âneries de sa chère petite sœur. Qu'elle frappe dans sa main relevée, qu'elle imite un fantôme ou qu'elle lui rappelle des souvenirs plus doux. Yumi a toujours été un des points faibles du brun. Depuis ce premier jour où il a évité la mort, et qu'il s'est réveillé avec le bambin à ses côtés, il n'a jamais rien su lui refuser. Yumi lui demanderait la lune que Hangyeol trouverait un moyen de lui donner. Et peut être que ce rire, c'est ce qu'il peut lui donner de plus précieux en ce moment. Hangyeol qui hait sa vie, qui a envie de disparaître, qui veut abandonner tous les efforts qu'il s'efforce encore à donner. Cela fait déjà des mois que la lumière de ses yeux a disparu. Alors ce rire est un espoir, maigre et fragile, que peut être tout n'est pas perdu.

   Mais le problème, c'est d'ignorer quoi faire pour le retrouver. Hangyeol a tout essayé. Il a des médicaments, il est suivi psychologiquement. Il semble que médicalement, rien ne puisse l'aider à se retrouver lui même, ou à accepter l'homme qu'il a dû devenir. Trop de plaies sentimentales sont encore ouvertes et béantes. Et ça fait mal, parce qu'il doit affronter ça seul, et qu'il ne sait pas s'il en a la force. Hangyeol est arrivé à tenir jusque là, mais combien de temps pourra-t-il encore? Et là, alors qu'il fait la cuisine et que sa sœur est sur le balcon à quelques mètres de lui, il se met presque à l'envier. Elle n'est pas parfaite, loin de là, mais elle au moins, elle n'aura pas à souffrir de tout ce qu'il subit. Elle a choisi de vivre une vie où elle n'a aucune pression de rester ce qu'elle est. Elle ne dépend que d'elle même, et Hangyeol jalouse tout cela. Parce que lui, il dépend de tellement de gens. Et c'est bien parce qu'ils l'ont tous laissé tomber qu'il en est venu à s'écraser. Mais peu importe, il doit réussir à se sortir de cette mentalité. Et prendre soin de Yumi semble le détendre un peu. Peut être parce que justement il veut tout faire pour qu'elle n'ait pas à souffrir comme lui.

    Alors qu'il prépare les bols et ajoute les dernières touches, Hangyeol indique à Yumi où elle peut trouver un chargeur dans sa chambre, ou alors dans l'amas de fils à côté de la télé. Les deux bols sont fumants quand elle revient, et il y a un reste pour les autres  membres de BOOST dans la casserole. Boitant pour déposer les bols et deux paires de baguettes sur la table, Hangyeol manque de renverser l'un des contenants quand sa soeur lui annonce qu'elle a supprimé son numéro de téléphone. Il semble qu'à chaque fois Hangyeol se sent un peu mieux en tant que son grand frère, elle a besoin de lui briser ses espoirs... Supprimer un numéro de téléphone, c'est si radical. Et Hangyeol se demande ce qu'il a donc pu faire au diable pour subir un tel sort. "Je... Je t'enverrai un sms." Qu'il répond alors que lui même prend place en face de Yumi. Il n'a pas envie de s'attarder pour le sujet, et pourtant son moral en a pris un coup. Hangyeol lui n'a jamais supprimé le numéro de Yumi, même s'il ne l'a plus utilisé. Peut être parce qu'il avait l'espoir qu'elle finirait par le contacter. Ou alors parce qu'il ne pouvait pas supporter l'idée de ne pas pouvoir l'appeler s'il arrivait à ravaler son égo. Mais ce soir, c'est la lente réalisation qu'il n'est réellement personne pour elle. Et pourtant, c'est lui qui l'a aidé, c'est chez lui qu'elle ait, et elle pourrait lui demander de rester qu'il accepterait sans broncher. "Ça m'a l'air d'être doublement bénéfique pour toi, cet arrangement." Qu'il répond avec un sourire mais qui semble beaucoup plus faux qu'aupravant. "Je ne vois vraiment pas ce que toi et maman avez contre mes cheveux. Au moins comme ça on voit qu'ils sont un peu bouclés et père ne peut pas nier que je suis son fils." C'est une plaisanterie, à moitié. Parce que Hangyeol se demande souvent si son père n'aurait pas préféré qu'il ne soit pas de lui. Mais tant pis, c'est encore quelque chose que le chanteur gère en privé. "Bon appétit." Et le brun clôt le sujet, parce qu'il n'a pas forcément envie d'entendre ce que Yumi a à dire dessus. Armé de deux baguettes, il amène rapidement les ramens pimentés dans sa bouche, et mange en silence.

"" :copyright: celestial wonder for hundred miles only.



♘♔

x:
 



Hwang Gi Ho I need you - Page 2 2948317594 Kang Tae Dong I need you - Page 2 2948317594 I need you - Page 2 2948317594
Han Yu Mi
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t8811-han-yu-mi-slytherinasty#274090
byeoljali ≈ when the night comes i break into stars
UNE P'TITE PHOTO ? :  ⊱ I need you - Page 2 339e17a301de8e863cc2f0eefbd8116b
AVATAR :  ⊱ Lee Ga Hyeon
POINTS :  ⊱ 173
MESSAGES :  ⊱ 984
NOUS A REJOINT LE :  ⊱ 03/04/2020
I need you - Page 2 Empty
(#) Sujet: Re: I need you   I need you - Page 2 EmptySam 9 Mai - 20:11
∷I need you
ft  han hangyeol  & han yu mi   



I've made my mistakes
Got nowhere to run


Je te trouve juste plus beau quand on voit tes yeux. Les mots ne sortent pas, elle a bien compris qu’il n’attend aucune réponse. Puis Yumi ne sait pas ce que sa mère a contre les cheveux de son frère, mais une chose est sûr ça ne lui va pas ainsi. Enfin, il n’est pas hideux, Yumi viendrait se tirer une balle dans le pied de dire ça en sachant combien elle lui ressemble. Alors, non, il n’est pas hideux, mais ce n’est pas non plus sa meilleure coupe de cheveux. « Bon appétit et merci pour ce repas. » Vient-elle simplement dire, accepter de clore le débat. Au fond, elle accepte par simple culpabilité d’avoir supprimé son numéro. Yumi ne l’a pas vraiment supprimé elle-même, mais ça Hangyeol n’a pas besoin de le savoir. Il n’a pas besoin de savoir qu’elle a voulu lui envoyer plusieurs fois des messages, après des récompenses de prix, l’annonce d’une salle sold out. Elle avait hésité à lui envoyer un simple Bravo, mais rien, au final elle lui a laissé croire qu’elle s’en fichait. C’était bien plus simple ainsi. Et puis lui-même ne prenait pas de nouvelle, ne tentait pas de savoir ce qui n’allait plus. Alors, elle avait fini par croire que sa haine contre son frère était normale. Le soir de l’accident, quand elle apprit la nouvelle Yumi avait faillit craquer pour de bons. Mais le démon l’avait rappelé sur le droit chemin, son droit chemin aussi sombre que la nuit et souillé par une noirceur étouffante. Yumi avait abdiqué, bêtement, sans chercher à se battre alors qu’une part d’elle se tourmentait de l’accident. Ce soir-là, le numéro fut supprimé et ce n’est qu’au petit matin, dans des draps qui ne lui appartenait pas qu’elle le découvrit. À ce moment, elle avait commencé à le craindre malgré ses mots doux alors l’idée de prendre le numéro d’Hangyeol dans le répertoire de leur parent n’avait à aucun moment sonnée comme une option.

Les ramens viennent bruler sa langue, sa gorge et aussi ses lèvres. Cependant, c’est une brulure agréable et rassasiante alors qu’elle vient terminer son bol sans doute un peu trop vite. Elle lâche finalement un petit soupir de bien-être en souriant. « C’est vraiment délicieux, même ça, je le fais cramer d’habitude. » C’est une information inutile, mais Yumi souhaite faire disparaitre le silence qui est de nouveau entre eux. Et à croire que le ciel l’écoute que la pluie recommence à s’abattre sur Seoul avant que le tonnerre ne vienne gronder au loin. Yumi blanchit subitement en tournant son regard vers le bruit. Tout pousse à vouloir faire perdurer cette nuit et elle ne sait pas si elle en est reconnaissante ou si elle vient à cet instant maudire son karma. En même temps, son karma, si on décide de croire que ses choses existes doit être bien sombre. Elle attrapa sa bouteille de thé pour en boire une gorgée et ne pas paraitre perturbé par la météo de dehors, mais Yumi à toujours eut en horreur la foudre et le tonnerre. Elle se racle la gorge avant d’avoir un petit rire nerveux en refermant sa bouteille. La question lui brule les lèvres, mais elle à peur de la réponse, elle en aurait presque bien plus peur que l’orage.

Alors Yumi patiente, silencieusement, de longue minute. Le tonnerre ne semble pas revenir et peut être qu’il ne reviendra pas. C’est un espoir vain, et lorsque le bruit se fait entendre de nouveau la jeune fille sursaute et ferme ses yeux un instant. « Je peux.. Rester ici ce soir ? » Elle demande finalement, osant poser la question qui lui brule les lèvres. Elle sait qu’elle demande beaucoup, mais à cet instant Yumi ne se voit pas repartir dans la nuit. Peut-être pourrait-elle demander à un ami de venir, mais ça forcerait quelqu’un à se déplacer pour elle et ça elle ne veut pas. Alors son regard se relève vers son grand frère, presque implorant alors qu’elle tire sur les manches de son pull. « Si ce n'est pas possible, t’en fais pas, je trouverais quelqu’un pour venir me chercher. J’ai sans doute un ami qui voudra bien. Ou je rentrerais à pied, ce n'est pas si loin en marchant vite » Mensonge. « Enfin, te sens pas obligé, je suis idiote, je n'aurais pas dû demander ça, oublie. » Elle lâche un rire nerveux en essayant de contrôler sa peur de l’orage en venant jouer avec sa bouteille de thé de nouveau.
 

Han Han Gyeol
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t6136-11-hanhanboost
heulim ≈ we have art in order not to die from the truth
UNE P'TITE PHOTO ? :  ⊱ I need you - Page 2 123ab46576bcd424be52dc7116bc9d705fd0086c
AVATAR :  ⊱ Park Jinyoung (JJProject / GOT7)
POINTS :  ⊱ 395
MESSAGES :  ⊱ 1167
NOUS A REJOINT LE :  ⊱ 25/02/2019
AGE :  ⊱ 26
I need you - Page 2 Empty
(#) Sujet: Re: I need you   I need you - Page 2 EmptyDim 10 Mai - 0:13
∷ I need you
ft "Han Yumi" & "Han Hangyeol"


"It's all because
I wanna show you
that I'm capable."

A croire que le silence est devenu une habitude. Deux ans de silence pour séparer le frère et la soeur. Et maintenant, à chaque fois que les choses semblaient s'apaiser, elles finissaient toujours dans un dîner où aucune discussion ne primait. Hangyeol ne sait pas trop quoi dire. Il doit avouer qu'il ne cesse de se tourmenter à propos de cette histoire de numéro. Il sait qu'il a dû faire quelque chose de mal. C'est évident. Il a failli à son seul devoir de grand frère si Yumi l'a complètement rayé de sa vie ainsi. Mais il n'arrive pas à savoir quoi. Il y a forcément quelque chose. Ils étaient si proches. Hangyeol n'aurait pas mérité autant de silence s'il n'avait pas brisé sa petite soeur. Mais si elle ne lui en a pas voulu d'être parti à Séoul, alors il n'arrive pas à savoir ce qui aurait pu la blesser. Et ça le tue, encore, de se savoir fautif de quelque chose qu'il ignore. Alors il n'arrive pas à parler. Il y a le silence qui vient les envelopper, le bruit des baguettes, la fumée qui s'échappe des deux bols. Hangyeol mange encore une fois la tête baissée, les cheveux devant les yeux. Il n'ose pas faire face à cette sœur à qui il tient plus que de raison. Elle l'achève, quand il n'en a pas besoin, mais il ne peut pas la repousser. Au fond de lui se tient encore cet espoir, qu'elle lui explique, qu'elle s'excuse, et qu'elle soit là pour lui. Mais cela semble trop demander. Leur lien semble s'être définitivement étiolé.

     Les épices et le piment brûlent le palet et la gorge du chanteur, et ça lui fait du bien. N'importe quelle douleur physique semble un peu le requinquer. C'est une façon de transférer ses batailles mentales sur l'extérieur, et ça le soulage, temporairement. "Merci." Hangyeol répond sur le compliment. Il remonte légèrement sa tête, mais ses cheveux cachent encore ses yeux. "Et maman t'a laissé quitté la maison avant de savoir préparer les ramens à la Han?" Le grand frère rigole un peu. Il se rappelle que sa mère n'a cessé de le forcer à apprendre comment cuisiner avant qu'il ne parte vers la capitale. Et elle lui a mis en tête que ce mélange spécifique de sauce et d'épices était spécial à la famille mais plus il a grandi et plus Hangyeol en a douté. Il a l'impression que ce goût n'est pas des plus rares. Mais il garde ce souvenir en tête, et pour lui, ce parfum restera celui de sa mère. Le brun continue de manger quand il entend le tonnerre recommencer à gronder. Il n'avait pas forcément regardé la météo, donc il est plutôt étonné de la virulence de l'orage.

    C'est seulement quelques secondes, où Hangyeol ne pense pas à plus que ça. C'est un gros orage, qu'il se dit simplement. Mais quand Yumi ouvre la bouche, il la regarde. Finalement, sa tête se relève assez pour que ses boucles brunes s'écartent et laissent voir ses yeux. Il observe sa sœur, un peu incrédule face à la demande qu'elle vient de lui faire. Comment peut elle lui dire qu'il n'est personne, lui annoncer sans gêne qu'elle a supprimé son numéro, et ensuite s'attendre à ce qu'il la laisse dormir chez lui. Endroit où il ne vit même pas seul. L'idée pointe, que Hangyeol puisse la laisser rentrer. Mais juste quand un éclaire flashe dans la pièce, des centaines de souvenirs lui remontent en tête. Yumi a toujours été terrifiée par l'orage. Hangyeol n'a jamais compté les nuits où il allait dans sa chambre pour être sûr de la voir s'endormir. Celle où elle venait se blottir contre lui pour se calmer. Et la benjamine a changé. Elle a grandi ces dernières années, elle est devenue une femme que Hangyeol peine à cerner, mais elle reste cette petite fille apeurée. Et rien qu'elle ne mentionne l'idée de rentrer à pieds l'agace fortement. "Tu ne vas pas rentrer à pieds, Yumi." Qu'il dit, d'un ton un peu énervé. Mais il clarifie vite les choses avant qu'elle pense qu'il retouchera à sa voiture. "Tu peux rester ici." En plus, les routes n'étaient surement pas sûres, et même si le métro ne craignait pas grand chose, Hangyeol n'avait aucune envie de risquer quoi que ce soit. Jamais il ne laisserait Yumi partir en voiture sous une pluie battante, ni à pieds. Alors il la laisserait rester là. "Tu peux aller dans ma chambre, je vais prévenir les autres..."

    Abandonnée à la table, Hangyeol n'a pas envie de laisser Yumi seule alors qu'il sait que l'orage lui fait peur, mais en même temps il a du mal à vouloir lui donner un peu d'affection. La pilule est difficile à passer. Et avant de se consacrer à sa petite soeur -à qui il reste dévoué en permanence- il décide d'aller prévenir ses colocataires. BOOST avait instauré une règle de ne laisser personne dormir là la nuit. C'était par simple respect les uns des autres, et aussi pour tracer une ligne entre vie personnelle et vie professionnelle. C'était l'appartement du groupe, et y laisser dormir quiconque perturberait l'intimité des idoles reposées. Yumi serait une exception. Elle est de la famille, alors Hangyeol doute que ses membres aient quelque chose à dire. De toutes façons, la gêne est encore assez pesante entre eux que le leader doute qu'ils diraient quoi que ce soit. Alors, porte par porte, boitant sur le chemin, il toque gentiment et entrouvre l'accès pour pouvoir dire à chacun des membres qu'il a préparé à manger, et qu'il va dormir sur le canapé car Yumi utilisera son lit. Quand tout le monde est prévenu, Hangyeol retourne au salon pour débarrasser, ou finir de débarrasser. Qu'elle soit allée dans sa chambre ou qu'elle soit restée à table, il se consacrera à Yumi en dernier, parce qu'il sait que cela sera prendra peut être beaucoup de temps de la calmer, si elle a toujours autant peur de l'orage.

"" :copyright: celestial wonder for hundred miles only.



♘♔

x:
 



Hwang Gi Ho I need you - Page 2 2948317594 Kang Tae Dong I need you - Page 2 2948317594 I need you - Page 2 2948317594
Han Yu Mi
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t8811-han-yu-mi-slytherinasty#274090
byeoljali ≈ when the night comes i break into stars
UNE P'TITE PHOTO ? :  ⊱ I need you - Page 2 339e17a301de8e863cc2f0eefbd8116b
AVATAR :  ⊱ Lee Ga Hyeon
POINTS :  ⊱ 173
MESSAGES :  ⊱ 984
NOUS A REJOINT LE :  ⊱ 03/04/2020
I need you - Page 2 Empty
(#) Sujet: Re: I need you   I need you - Page 2 EmptyDim 10 Mai - 15:15
∷I need you
ft  han hangyeol  & han yu mi   



I've made my mistakes
Got nowhere to run


« Elle a tenté de m’apprendre.. Mais j’ai failli mettre le feu à la maison. » Elle grimace doucement avant d’ajouter. « Elle m’a dit que je serais jamais bonne à marier du coup. » Elle roule des yeux avant que la discussion vienne se terminer sur l’orage. Le ciel, ne pouvait-il pas contrôler l’intempérie ?

Soulagement. Les peurs d’enfants sont parfois bien trop ancrées dans un ADN pour s’atténuer. Et là ou Yumi n’avait plus peur du croque-mitaine sous son lit, l’angoisse des nuits d’orages restaient marqués au fer rouge dans sa peau. Ses doigts tapotent le plastique de la bouteille, sa jambe tremblote, mais elle essaye de garder un minimum de contenance. Hangyeol aurait toutes les raisons de refuser sa présence plus longtemps. Alors elle ne veut pas qu’il accepte par pitié. Yumi ne lui en porte pas alors elle espère qu’il n’en aura jamais à son égard. Elle est prête à ce qu’il ressente de la colère, de la haine même de la tristesse, mais pas de pitié. Puis, il ne vit pas seul et elle vient se planter dans le décor de l’appartement comme un élément perturbateur. Cependant, elle serait prête à signer un contrat, l’engageant à ne pas faire, ne serait-ce qu’un bruit. Elle ne veut pas déranger l’atmosphère étrange mais calme du logement.

Elle s’imaginait déjà rentrer sous l’orage lorsqu’il vient s’y opposer. Espoir. Pendant un moment, Yumi y songe, elle songe au fait qu’il fera venir une voiture pour la raccompagner. Elle songe à l’optique qu’il la laisse rester dans le hall de l’immeuble à la rigueur. Yumi songe à beaucoup de choses, mais pas à ce qu’il accepte sa demande. Elle est soulagée et le sentiment se laisse voir sur son visage, car l’idée de ne pas affronter l’orage, seul de nuit, dans la rue la rassure énormément. « Merci. » C’est un murmure, mais il est pourtant rempli de sa reconnaissance. Et à cet instant, il le mérite ce merci pour ne pas lui reprocher son audace. Elle quitte la table un peu après, venant débarrasser la table pour ne pas tout lui laisser. C’est tremblante que ses gestes se font, saisissent les bols pour les poser dans l’évier, mais elle se doit bien de contrôler. Puis, c’est comme à chaque fois, ça monte en crescendo dans son corps. Le premier palier n’est même pas entamé, car l’orage est assez loin pour l’instant. Elle tente de rester occuper.

C’est dans la chambre de son aîné qu’elle termine de se rendre, voir même réfugier. Encore une fois la décoration trop soignée la rend mal à l’aise, mais il y a cette odeur familière et rassurante qui vient contraster. Elle se fige quand l’éclair vient éclairer brusquement la pièce ou les lumières étaient encore éteintes. Il se rapproche et sa respiration, elle s’augmente, suivant les battements d’un cœur qui s’affole sous la peur. C’est si commun, tant de monde à peur de l’orage. C’est assez amusant d’ailleurs quand pour d’autres, l’orage est synonyme de berceuse. Yumi traiterait de folle chaque personne appréciant l’orage, mais c’est juste parce qu’elle ça l’effraie et elle ne peut vivre avec sereinement.

Elle finit par s’asseoir sur le sol, directement le dos contre le lit et le visage tournée face au mur. Elle refuse de se tourner face à la fenêtre. Le bruit est bien suffisant pour venir causer sa tourmente. Le karma l'a puni peut-être. Il vient se venger des mots, des actes, de son incompréhension. C’est idiot, mais c’est ce qui lui traverse l’esprit alors qu’elle tente de se calmer. Yumi ne veut pas être le pantin de ses peurs d’enfance encore une fois, mais elle n’y peut rien. Le tonnerre gronde, ses genoux se relèvent pour venir se coller contre sa poitrine. L’éclair surgit, ses yeux se ferment refusant de voir. Nouveau rugissement d’un ciel en colère et ses mains viennent se poser contre ses oreilles. Tentative vaine de fuir le bruit ambiant et la vision des murs qui s’éclairent alors que même de ses yeux clos elle réussit à sentir la source de lumière envahir la pièce.

Et ce n’est que le début.

 

Han Han Gyeol
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t6136-11-hanhanboost
heulim ≈ we have art in order not to die from the truth
UNE P'TITE PHOTO ? :  ⊱ I need you - Page 2 123ab46576bcd424be52dc7116bc9d705fd0086c
AVATAR :  ⊱ Park Jinyoung (JJProject / GOT7)
POINTS :  ⊱ 395
MESSAGES :  ⊱ 1167
NOUS A REJOINT LE :  ⊱ 25/02/2019
AGE :  ⊱ 26
I need you - Page 2 Empty
(#) Sujet: Re: I need you   I need you - Page 2 EmptyDim 10 Mai - 18:44
∷ I need you
ft "Han Yumi" & "Han Hangyeol"


"It's all because
I wanna show you
that I'm capable."

Beaucoup de sentiments se mélangent dans la tête de Hangyeol à tous moments. La plupart sont des sentiments négatifs. Chaque jour, il se bat pour que sa tristesse, ses regrets, et sa volonté d'être autre part ne viennent pas renverser le peu d'espoir et de détermination qui lui reste. Mais il ressent tant d'autres choses encore. Il y a cette haine, cette boule de colère qui grandit au fond de lui. Il y a le manque terrible d'affection que plus personne n'est là pour lui offrir. Et il y a ces reproches, combattant en duel avec son amour, pour n'importe qui qui a été proche de lui. En ce qui concerne Yumi, cela vaut aussi. Hangyeol lui en veut, beaucoup, de l'avoir abandonné. Il est anéanti, par le peu d'importance qu'elle a fini par lui accorder. Mais il l'aime, beaucoup plus que tout. Et il a toujours l'espoir qu'un jour, elle puisse s'excuser, ou lui expliquer. Haine, injustice, fraternité. Il y a de tout ça pour Yumi, mais pas de pitié. Oh, s'il accepte de la laisser dormir chez lui, ce n'est pas parce qu'elle est pitoyable à se mettre dans tous ses états. C'est justement parce qu'il sait, à quel point l'orage peut la peiner. Et si Hangyeol l'accueille, c'est par amour. Peut-être par ego, parce qu'il se savait être le seul à savoir la calmer quand il pleuvait. Ce serait quelque chose qui lui rendrait un peu de fierté si elle arrivait à passer une nuit calme. Quelque chose qui effacerait cette pensée de savoir qu'il n'est plus rien pour elle.

    Un par un, les membres de BOOST sont prévenus. Il y a de la nourriture pour eux, et ils devront faire attention le lendemain car une invitée est dans l'appartement. Mais la discussion ne s'éternise pas. Le chanteur déclare simplement que c'est sa sœur, et refuse de s'étendre sur le sujet quand ses frères de groupe semblent étonné. Et puis, toujours en boitant car il a délaissé sa canne, Hangyeol vient finir de débarrasser. Il a vu que sa sœur avait aidé, alors il se contente simplement de passer un coup de torchon là où ils ont mangé. Quand il se met à marcher vers sa chambre, les membres se dirigent vers la cuisine. Très solennel, Hangyeol leur esquisse un simple sourire avant de retourner dans sa salle privée.

    Bruit de tonnerre et Hangyeol découvre sa soeur recroquevillée contre son lit. Vision de peine, son visage montre clairement qu'il en est perturbé. Sa sœur a beau avoir pris son indépendance, elle n'a que vingt ans. Elle est seule et elle reste une enfant. Cela fait mal à Hangyeol de voir qu'elle gère toujours aussi mal les orages. Et sans dire un seul mot, il marche vers sa fenêtre. Il y a un interrupteur derrière le rideau et il l'actionne pour baisser le volet. Cela ne changera peut être rien au bruit, mais cela empêchera que la chambre clignote au grès des éclairs. Le chanteur ne dit toujours rien, patient, calme. Peut être simplement mentalement blasé d'avoir vu son numéro supprimé, il se rapproche quand même de son lit pour en attraper la couverture et la passer sur les épaules de Yumi. "Fais comme chez toi. Tu peux t'allonger sur le lit tu sais, c'est là que tu vas dormir." Il finit quand même par lui dire, avant de vouloir se diriger vers son armoire. Il doit préparer quelques affaires s'il doit s'installer sur le canapé du salon. Tristement, si rien n'avait changé entre eux, il aurait pris Yumi dans ses bras, il l'aurait bercée pour qu'elle se calme. Mais il doit avouer qu'il n'ose plus la toucher. Il a surtout peur qu'elle refuse de le laisser la réconforter.

"" :copyright: celestial wonder for hundred miles only.



♘♔

x:
 



Hwang Gi Ho I need you - Page 2 2948317594 Kang Tae Dong I need you - Page 2 2948317594 I need you - Page 2 2948317594
Han Yu Mi
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t8811-han-yu-mi-slytherinasty#274090
byeoljali ≈ when the night comes i break into stars
UNE P'TITE PHOTO ? :  ⊱ I need you - Page 2 339e17a301de8e863cc2f0eefbd8116b
AVATAR :  ⊱ Lee Ga Hyeon
POINTS :  ⊱ 173
MESSAGES :  ⊱ 984
NOUS A REJOINT LE :  ⊱ 03/04/2020
I need you - Page 2 Empty
(#) Sujet: Re: I need you   I need you - Page 2 EmptyDim 10 Mai - 22:43
∷I need you
ft  han hangyeol  & han yu mi   



I've made my mistakes
Got nowhere to run


C’est le stade 2. La peur lui mord la peau et s’amuse à la faire trembler, recroquevillée sur elle-même. Yumi fait peine à voir, c’est indéniable et la pièce est bien trop désagréable pour qu’elle réussisse à se calmer seul. Tout est trop bien ordonné, trop bien soignée, trop trop. Ca en est étouffant. Alors le tout, n’aide en rien à ce que son état se calme face à la nuit orageuse qui s’apprête à passer par dessus Seoul. Yumi est coincée. Et elle craint qu’il ne vienne pas. Il en aurait toutes les raisons du monde.

Il est là, finalement il entre, il est dans la même pièce et pourtant Yumi sent comme un fossé entre eux. Elle s’en veut d’avoir obligé de la sorte son frère à la laisser rester. Il a toujours été bien trop gentil avec elle et cela ne semble pas être différent aujourd’hui. Car malgré tout, il lui laisse sa chambre, il ferme le rideau et vient même jusqu’à poser la couverture sur ses épaules. Ca en est réconfortant et pourtant elle ne peut calmer sa peur de grandir en elle alors que le tonnerre ne cesse de gronder, venant faire vibrer son corps sur la mesure. Et c’est ainsi qu’elle s’aperçoit qu’il a beau être la, au final, il ne l’est pas vraiment. Elle à envie de se relever, se mettre à l’aise comme si elle était chez elle, mais si elle sait réfugié ainsi, c’est parce que la peur, elle ne sait pas la contrôler seule. Vingt ans. Yumi à vingt ans et elle agit toujours comme cette gamine terrorisée qu’elle était avant.

Le silence vient se faire, pendant un moment la jeune femme espère même qu’il perdure. Pour une fois, elle veut chérir ce silence, même si Hangyeol est présent dans la pièce, et même si l’ambiance est des plus pesantes. Cependant, ce ne fut qu’un espoir. Elle pousse un petit bruit étouffé par sa main lorsque le tonnerre retentit de nouveau. Stade 3. Elle crie à l’aide. « Hangyeol.. » Yumi était figé assise contre le lit et désormais elle se retrouve contre le dos de son aîné. Elle n’a aucun droit de lui demander de l’aide et pourtant elle passe ses bras autour de lui alors que son front s’appuie contre son dos. Elle toujours bien plus petite que lui. « S’il te plait reste.. » C’est une demande à l’aide silencieuse alors que le tonnerre devient de plus en plus bruyant et espacé de peu de minutes. Elle se fiche qu’il reste dormir ici, elle se fiche de tout ce qu’elle lui reproche, dans son esprit tout ça n’a aucune importante. Yumi a juste peur. Ses yeux restent clos et à mesure que le ciel grogne elle le serre contre elle. S’il la repousse elle comprendra, elle sera blessée, mais elle comprendra, car elle sait qu’elle ne mérite pas qu’il vienne tout oublier pour prendre son rôle de grand frère. Pourtant, à cet instant, c’est tout ce qu’elle à besoin et sa voix vient s’élever, tremblante après avoir reniflé grossièrement.

« S’il te plait.. je.. tu veux bien chanter..? »


Elle n’a jamais oublié la façon dont il parvenait à calmer ses peurs. Ça demandait de la patience, beaucoup, mais a chaque fois Yumi réussissait à faire abstraction de l’orage pour se concentrer sur la voix de son frère. Voix douce et apaisante qu’elle avait même envié pendant une période de son adolescence. Alors ce soir, elle osait lui demander, car au fond, il était toujours le seul capable à la calmer en temps d’orage. Hangyeol n’en savait rien, mais après son départ Yumi se réfugiait dans sa chambre lors des nuits orageuses pour se sentir en sécurité avant de laisser la voix de son frère venir sortir de ses écouteurs. « Restes.. »

 

Han Han Gyeol
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t6136-11-hanhanboost
heulim ≈ we have art in order not to die from the truth
UNE P'TITE PHOTO ? :  ⊱ I need you - Page 2 123ab46576bcd424be52dc7116bc9d705fd0086c
AVATAR :  ⊱ Park Jinyoung (JJProject / GOT7)
POINTS :  ⊱ 395
MESSAGES :  ⊱ 1167
NOUS A REJOINT LE :  ⊱ 25/02/2019
AGE :  ⊱ 26
I need you - Page 2 Empty
(#) Sujet: Re: I need you   I need you - Page 2 EmptyDim 10 Mai - 23:44
∷ I need you
ft "Han Yumi" & "Han Hangyeol"


"It's all because
I wanna show you
that I'm capable."

Un mystère qu'est la raison pour laquelle Hangyeol est encore aux petits soins pour sa sœur. Il y a des devoirs qui viennent avec son statut de grand frère, comme celui de ne jamais la laisser errer sans toit ni sécurité. Devoir qu'il a peut être raté en son absence. Mais il y en a d'autres qui ne sont qu'une possibilité. Rien n'oblige le chanteur à venir prendre soin de sa sœur, à bloquer les lumières et à l'équiper de sa couverture. Cependant, il le fait. C'est étrange, et lui même ne sait pas pourquoi il s'y applique autant. Yumi est loin de le mériter, pourtant. Il a le cœur brisé, lui aussi, apeuré que leur lien soit à jamais brisé. Il a sans cesse ces mots qui hantent son esprit. Qu'il n'est personne pour sa sœur; qu'elle a tant voulu qu'il sorte de sa vie qu'elle a supprimé son numéro. Mais il est là. Au dessus d'elle, à être sûr qu'elle ne va pas sombrer. Parce que Hangyeol lui est déjà tombé sous l'emprise de ses mauvaises pensées, et il n'a pas envie de voir sa sœur s'y consacrer de la même façon. Il sait reconnaître la peur dans les yeux car il la connaît personnellement trop. Et de la même façon qu'elle a été là pour lui, il sera là pour elle. Pas parce qu'il a pitié d'elle. Mais parce qu'il y a cette flamme, ce maigre espoir qu'un jour, ils bâtiront une nouvelle relation au dessus des fondations qu'ils savent, sont toujours solides.

    Et la gêne reste triomphante. C'est l'émotion qui ressort au dessus de ce malaise ambiant. Car Hangyeol a beau veiller silencieusement sur Yumi, il sait que cela ne suffira pas. Il aurait besoin de rester à la câliner. Mais il n'ose plus la toucher. Alors il se retourne, fait mine de chercher quoi emmener sur le canapé alors qu'il sait très bien où tout est rangé. C'est Yumi, qui brise chaque pot qu'il essaye de recoller. C'est Yumi, qui le repousse alors qu'il ne fait que l'aider. Et là encore, c'est Yumi qui vient l'attraper alors que c'est à cause d'elle -entre autres- qu'il a le cœur brisé. Hangyeol manque de tomber, parce qu'il ne s'attendait pas à ce que sa sœur l'attrape de cette façon, et que la surprise plus le déséquilibre font vaciller la résistance de son genou, mais il arrive à se rattraper, et faire comme si de rien était.

    Encore une fois, c'est étrange d'avoir sa soeur si accrochée à lui, et le ton qu'elle emploie pour le supplier le heurte encore plus que ne l'ont fait ses mots acérés. Et Hangyeol fronce les sourcils sans qu'elle ne puisse le voir, parce que son coeur est tiraillé. Un côté de lui n'a pas envie de lui accorder tout ce qu'elle demande alors qu'elle a fait exprès de l'ignorer pendant deux années. Mais c'est ce côté là qui a toujours perdu. Hangyeol vit sur l'espoir, et si c'est ce qui l'a perdu, il n'en reste toujours pas assez fort pour refuser d'accorder des chances. "Allonge-toi, d'abord." Le garçon demande avec une voix ferme, parce qu'il se retient de ne pas y montrer sa peine. Il se libère de l'étreinte de sa soeur, mais pas avant de lui avoir caresser l'avant bras pour qu'elle sache qu'il reviendra. Rapidement, Hangyeol se lève et finit quand même dans son armoire. Il y trouve un tee-shirt et un short qu'il donne à sa soeur. "Change toi, tu seras plus à l'aise." Plus à l'aise, et peut être plus détendue. C'est à la fois pour essayer de la déstresser et aussi pour la forcer à quitter cette position recroquevillée. Hangyeol hésite, mais il lui embrasse le front avant de sortir de sa chambre pour lui donner de l'intimité.

    Quelques minutes à attendre dehors et à discuter avec les membres qui sont encore en train de manger, et Hangyeol toque trois petits coups sur sa porte avant de rentrer à nouveau dans sa chambre. Le tonnerre ne cesse de gronder donc le brun ne cesse de s'inquiéter. Au moins, il voit que sa soeur est à présent allongée. Alors Hangyeol éteint les lumières et boite jusque son lit. Lentement, il emmitoufle Yumi dans la couette. Elle adorait ça quand elle était petite, qu'il enroule la couverture autour d'elle et qu'elle ressemble plus ou moins à un burrito. Et très précautionneusement, il s'allonge à côté d'elle. Un bras, qui vient se poser sur son épaule. "Ça va aller Yumi-nie. Tu es en sécurité ici." Hangyeol lui souffle avec ce doux accent de Busan qu'il a perdu l'habitude d'utiliser. Les notes tombent, et il sent pourtant que sa sœur est toujours tendue. Alors, il commence doucement. Le tempo est lent et la voix à peine inaudible, mais Hangyeol commence à chantonner une berceuse. Sa voix est un peu rauque de commencer sans échauffement, mais rapidement son timbre se fait entendre. Sa main accompagne ses mots, parce que Hangyeol ne pense pas à BOOST ni à ses problèmes personnels. Il ne pense qu'à Yumi, qu'il essaye de caresser doucement pour la bercer, et à qui il a choisi de chanter une chanson traditionnelle, plutôt que quelque chose qu'il a composé.

"" :copyright: celestial wonder for hundred miles only.



♘♔

x:
 



Hwang Gi Ho I need you - Page 2 2948317594 Kang Tae Dong I need you - Page 2 2948317594 I need you - Page 2 2948317594
Han Yu Mi
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t8811-han-yu-mi-slytherinasty#274090
byeoljali ≈ when the night comes i break into stars
UNE P'TITE PHOTO ? :  ⊱ I need you - Page 2 339e17a301de8e863cc2f0eefbd8116b
AVATAR :  ⊱ Lee Ga Hyeon
POINTS :  ⊱ 173
MESSAGES :  ⊱ 984
NOUS A REJOINT LE :  ⊱ 03/04/2020
I need you - Page 2 Empty
(#) Sujet: Re: I need you   I need you - Page 2 EmptyVen 15 Mai - 23:04
∷I need you
ft  han hangyeol  & han yu mi   



I've made my mistakes
Got nowhere to run


L’égo n’existe plus en cette nuit et c’est la peur qui la guide. L’enfant ressurgit sous cette couche de maquillage, sous ce masque au faciès fleuri par le temps, qui se veut surtout d’avoir grandi, être devenu adulte. Yumi ne l’est que d’apparence et à cet instant, alors que sa tête reste appuyer contre le dos de son frère, le masque s’effondre, il se craque en mile morceau. Personne n’est là pour la juger au fond, il n’y a qu’elle et lui, du moins s’il accepte de rester. Elle à peur, pas juste de cet orage, mais aussi de lui. Après tout sa demande est bien étrange, voir surtout pleine de culot, alors que quelques semaines plus tôt elle lui avait dit qu’il n’était personne. Est-ce vrai au fond ? Deux ans sont passés, deux ans où elle a imposé une distance entre eux alors que leur relation avait toujours été l’opposée de ça. Enfants fusionnels, adultes distants, haine particulière qui nait à cause de faux-amis, numéro supprimé, bien que non volontairement. Puis une relation qui vole en éclats, tel un miroir qui se brise, mais toujours dans un silence de plomb. C’est toutes les étapes grossièrement résumé qui viennent donner ce qu’ils sont désormais. Et pourtant, il n’est pas personne, il ne lui est pas totalement inconnu. Peut-être qu’au fond tout serait bien plus simple pour Yumi, de simplement le haïr, encore et toujours. D’accepter qu’il ne soit plus rien pour elle qu’un nom qui fut autrefois important. Pourtant, quelque chose à changé et elle n’y arrive plus aussi bien à prétendre. Parce qu’il n’est pas personne. Et qu’ici, Yumi n’a plus cette ombre qui lui chuchotait quoi faire, quand et comment. Elle se recule d’un pas lorsqu’il se détache, elle ne dit rien, fixant le sol et sursautant parfois lorsque le tonnerre raisonne. Elle prend sur elle pour ne pas se réfugier de nouveau contre lui. Peut-être qu’une part d’elle est même déçue, mais elle sait qu’elle le mérite. Prenant les vêtements qu’il lui tend, la jeune fille vient simplement hocher son menton. Il ne reviendra pas. C’est ce qui lui traverse l’esprit pendant un instant. Ca semblerait logique. Pourtant en le sentant embrasser son front, elle ne peut s’empêcher d’espérer se tromper.

Une fois seule dans la chambre la brune vient se changer, posant ses vêtements pliés sur la chaise du bureau. Ses gestes sont rapides, voir précipitée tant elle désire simplement se réfugier sous la couette. La chambre sera sa tanière pour la nuit, sa cachette loin de la peur qui vient l’envahir de seconde en seconde. Alors finalement elle vient s’allonger sur le lit qui fut autrefois parfaitement fait avant qu’elle ne débarque. Elle forme une boule en entourant ses bras autour de ses genoux, se recroquevillant sur ce matelas confortable dans une chambre inconnu. Elle a beau être celle de son frère, Yumi ne s’y sent pas totalement à l’aise ou en sécurité. Ce n’est qu’un sentiment désagréable dû à l’ambiance qui vient relever de l’état mental de son frère. D’ailleurs pendant un instant, elle tente de se concentrer sur ce point, pour tenter d’oublier l’orage qui retentit. Cependant, c'est peine perdu et bien vite elle pose ses mains sur ses oreilles.

La porte s’ouvre, l’espoir renait. Yumi se laisse faire, elle n’est même pas en mesure de l’aider à l’enrouler dans la couverture. Elle ferme ses yeux de toutes ses forces, comme si par miracle l’orage allait finalement partir. Toutefois, si tout était si simple, elle n’aurait pas de mal à convaincre chaque jour d’orage cette peur.

Il chante pour elle, il chante pour sa peur. Yumi fixé son attention sur la voix de son frère, essayant de se détendre alors que sa main vient doucement tenir le bracelet à son poignet. Les minutes passent, la peur est toujours présente, mais ses tremblements s’apaisent, puis la fatigue de la journée est bien présente alors son corps s’alourdit, sa respiration se calme portée par la chanson que son frère à accepté de lui chanter. Elle somnole et alors qu’il n’a pas fini de chanter elle murmure, inconsciente alors que son corps tombe peu à peu dans les bras de Morphée.

« Ne le laisse plus me faire peur. »
 

Han Han Gyeol
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t6136-11-hanhanboost
heulim ≈ we have art in order not to die from the truth
UNE P'TITE PHOTO ? :  ⊱ I need you - Page 2 123ab46576bcd424be52dc7116bc9d705fd0086c
AVATAR :  ⊱ Park Jinyoung (JJProject / GOT7)
POINTS :  ⊱ 395
MESSAGES :  ⊱ 1167
NOUS A REJOINT LE :  ⊱ 25/02/2019
AGE :  ⊱ 26
I need you - Page 2 Empty
(#) Sujet: Re: I need you   I need you - Page 2 EmptySam 16 Mai - 10:05
∷ I need you
ft "Han Yumi" & "Han Hangyeol"


"It's all because
I wanna show you
that I'm capable."

Tout est délicat dans cet appartement qui est celui de Hangyeol, sans vraiment l'être. Comme Yumi qui est sa sœur, sans vraiment l'être. Il y a cette gêne ambiante tout à fait palpable. D'un côté Hangyeol aimerait faire en sorte que sa soeur soit la plus à l'aise dans cet endroit où il vit, mais il sait qu'il partage ce logement avec d'autres, alors il ne peut pas tout se permettre. Et de l'autre côté, il aimerait pouvoir consoler sa sœur comme avant, tout en sachant que plus rien entre eux ne sera comme avant. C'est une bataille entre les souvenirs et le présent. Ce qui fait que le chanteur a du mal à décider de sa façon d'agir. Alors à un moment il sonne un peu ferme, ne donnant rien de plus que des ordres. Mais de l'autre, il se montre très doux avec son baiser et la voix qu'il utilise pour chanter.

    Triste, un peu aussi, le fait que Yumi soit toujours autant effrayée par les orages. C'est bien plus qu'une peur d'enfant, et Hangyeol ne peut s'empêcher de se demander si elle n'y a pas transféré d'autres peurs. Lui aussi, a transféré beaucoup d'émotions négatives sur cet accident et ce genou. Et tous les jours, il se force à détester une chose en particulier pour ne pas se rendre compte que c'est lui-même qu'il déteste... Mais ses pensées commencent encore une fois à mal tourner et il préfère se forcer à penser à Yumi. Ses mots s'enchaînent encore, bien que sa voix se diminue. Il commence à se faire tard et il n'a pas envie de déranger ses colocataires. Et il chante, pendant de longues minutes. Il sent sa sœur se détendre, mais aucun soulagement ne naît en lui. Elle laisse sortir une phrase et lui se sent reprendre ses mauvais esprits. Tout se mélange encore une fois dans sa tête. Alors qu'il est allongé contre sa soeur, un bras sur son épaule, Hangyeol se pose encore une fois mille questions.

    Certitude sur la phrase qu'il a entendu de Yumi. Aucun doute sur les mots qu'elle a prononcés. Mais que voulaient-ils dire. Qui est ce fameux "le" dont il doit protéger sa sœur? La première réponse semble évidemment être l'orage. Et ça serait logique que Yumi lui demande de l'en protéger. Comme si elle lui demandait d'être présent pour elle désormais. Mais cela pourrait être autre chose. Comme lui, par exemple. Peut être que c'est de lui-même dont Yumi a peur désormais. A cause de ce que Hangyeol lui aurait fait dans le passé, ou à cause de ce qu'il lui a révélé. Et avec ça, Hangyeol pense à cette cicatrice sur le poignet de sa sœur. Quelqu'un a dessiné cela sur le poignet de Yumi. Et vu les émotions qui se dégagent de sa soeur, ce n'était pas un accident. Est ce que la personne est encore là? Est ce que c'est cela qui terrifie terriblement Yumi à Busan? Une colère monte en Hangyeol, même si cette cicatrice et cette phrase peuvent être anodines.  

     Dans tous les cas, Yumi dort enfin. Et Hangyeol est toujours éveillé. Son lit est assez grand pour eux deux, pourtant, il sait qu'il n'arrivera pas à dormir là. Déjà parce que sa soeur a toute la couette, mais simplement parce que la situation le dérange. Le chanteur se sent à des milliers de kilomètres de sa soeur. Il fait tout pour revenir vers elle, et pourtant, il n'est toujours personne. Elle lui demande de l'aide, et il lui apporte sans se questionner. Mais Hangyeol sait très bien qu'il y a un abcès qui les sépare. Un abcès qu'il ne fait rien pour combler. Parce que le brun a toujours une méfiance envers sa soeur qu'il n'arrive pas à surmonter. C'est une technique pour la protéger. L'idole n'est plus ce qu'il était et d'une certaine manière, il n'a pas envie que sa soeur le voit. Il lui a déjà trop montré. Et dans ce lit où le sommeil ne viendra pas, c'est surtout une majeure raison qui le pousse à se lever: ses cauchemars. Hangyeol en fait encore, des fois il revoit les images de son accident en boucle et il sait que dans ces moments là, son corps se tend et il commence à avoir des sueurs froides. Il n'a ni envie de réveiller Yumi, ni envie qu'elle n'assiste à cela. "Bonne nuit, Yumi." Un chuchotement, accompagné d'un dernier baiser sur la joue et le chanteur s'évapore.

    Au passage, il a éteint la lumière, attrapé de quoi se changer et il est parti vers le salon. Plus personne n'y était alors il s'est installé sur le canapé, un simple plaid sur les épaules qui a vite fait de glisser. Toujours pas fatigué après toutes les émotions qui se mélangent dans son esprit trop fragile, Hangyeol a regardé la télé jusqu'à ce qu'il tombe d'épuisement. Alors, il est bien pathétique. Quand le matin se présente, le salon est périodiquement éclairé par les images qui continuent de tourner à la télé. Hangyeol a le corps tourné vers le dossier du canapé, le visage complètement caché dans le coin de l'assise. Il a les cheveux sans dessus-dessous, le genou blessé dévoilé par son short et le dos en sueur à moitié exposé par son tee-shirt qui s'est relevé. Il a encore dû passer une mauvaise nuit, ou alors il est juste extrêmement fatigué.

"" :copyright: celestial wonder for hundred miles only.



♘♔

x:
 



Hwang Gi Ho I need you - Page 2 2948317594 Kang Tae Dong I need you - Page 2 2948317594 I need you - Page 2 2948317594
Han Yu Mi
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t8811-han-yu-mi-slytherinasty#274090
byeoljali ≈ when the night comes i break into stars
UNE P'TITE PHOTO ? :  ⊱ I need you - Page 2 339e17a301de8e863cc2f0eefbd8116b
AVATAR :  ⊱ Lee Ga Hyeon
POINTS :  ⊱ 173
MESSAGES :  ⊱ 984
NOUS A REJOINT LE :  ⊱ 03/04/2020
I need you - Page 2 Empty
(#) Sujet: Re: I need you   I need you - Page 2 EmptySam 23 Mai - 0:21
∷I need you
ft  han hangyeol  & han yu mi   



I've made my mistakes
Got nowhere to run


Les mots sont là, à double sens. Brillant d’une vérité qu’elle n’oserait avouer en temps normal et pourtant, porter par la fatigue et cette bulle de réconfort, ils glissent de ses lèvres. Ce n’était qu’un murmure, des mots qu’on pense songer et qui viennent malgré tout caresser l’ouïe, tel un secret involontaire. Demain, peut-être pensera-t-elle avoir rêvé ou peut-être qu’elle n’en aura aucun souvenir. Il est triste de constater la vérité sur Yumi, effrayé et pourtant incapable de se confier, pas même à lui. À croire, qu’elle s’attachait à ses propres mots pour garder le silence. À l’idée qu’il n’est personne et puis, diriez vous une vérité si sombre à un inconnu ? Bien que cela soit le plus gros de ses mensonges, c’était tristement une des raisons et pourtant, égoïstement ses mots étaient sincère, car au fond elle a besoin de lui.

Cette nuit-là, Yumi réussis à dormir, envelopper dans l’épaisse couette de son frère, loin de ses cauchemars habituels. Et ce n’est qu’au petit matin, assez tôt, que ses yeux papillonnèrent avant de s’acclimater à l’obscurité de la pièce. Elle jeta un regard autour d’elle tout en se redressant alors que son cœur venait se serrer dans sa poitrine sans qu’elle n’en connaisse la raison et elle ne voulait pas l’apprendre. Passant une main dans ses cheveux elle tenta de se rappeler de la veille, l’orage, la berceuse et la présence rassurante d’Hangyeol lui revient en mémoire. Yumi comprit qu’une fois de plus, comme lorsqu’ils étaient enfants, le jeune homme avait réussi à l’endormir. Certaines choses ne changent définitivement pas. Une fois les rideaux tirés et le lit refait, Yumi enfila ses vêtements de la veille tout en repliant correctement les vêtements que son frère lui avait prêté pour les poser sur le lit. Étrangement, elle veilla a ce que tout reste parfaitement en ordre, conscient que cela n’était pas anodin pour lui et afin de ne pas trop le perturber. Pourtant, une part d’elle rêvait de tout mettre en désordre, mais elle se doutait qu’Hangyeol n’était pas prêt à gérer cela. Alors, à la place, après avoir remis en place la chaise du bureau et récupéré ses affaires, elle quitta la chambre silencieusement.

À mesure qu’elle s’approchait du salon, des bruits de conversation parvenais à ses oreilles. Le stress commençait à monter, croiser son frère ne la gênait pas, mais elle craignait de se retrouver face aux membres de BOOST. Cependant en arrivant au salon elle comprit qu’il ne s’agissait que de la télévision. Elle se sentit bien bête. Puis son regard glisse sur son frère, endormis. Elle ne peut que constater son état, silencieusement alors qu’elle vient involontairement fixer ce genou aux cicatrices visible. Lui aussi portera ses cicatrices à vie et Yumi en est désolée, car, malgré tout ce qu’elle peut dire, elle ne lui a jamais souhaité du mal. Elle s’approche pour remettre le plaide sur son corps et venir éteindre la télévision avant de se tourner vers la porte de l’entrée. Il est l’heure de rentrer.

Pourtant, elle ne prend pas la direction de la sortie et c’est dans la cuisine qu’elle finit. Oui, Yumi est mauvaise cuisinière, mais ça ne l’empêche pas de savoir faire quelques trucs. Elle ouvre le frigo et en voyant une mangue la jeune femme l’attrape. Au moins elle risque de ne rien brûler. Attrapant un couteau, une planche, elle vient couper le fruit. C’est sa façon de dire merci, de partir, mais pas totalement en voleuse. Alors une fois les morceaux coupés elle vient les disposer dans l’assiette pour en faire un bonhomme. Elle passe un film plastique autour et vient poser un post-it dessus avant de la mettre au frigo, satisfait d’elle-même.

" Pour Hanhan. Le premier qui y touche, je viens le tuer dans son sommeil. Je connais votre adresse et votre code alors membre de BOOST obéissez.  
Ps: je rachèterais la mangue à son propriétaire. "

Yumi retourne dans le salon, venant coller un post-it sur le front de son frère délicatement. " Merci, j’ai la preuve que t'es moche. A bientôt. " Elle passe un moment sa main dans ses cheveux avant d’embrasser sa joue pour finalement quitter l’appartement de BOOST, le pull de son frère sur son dos. Pour une fois, elle n’avait pas l’impression de le quitter définitivement, c’était plus un au revoir. Elle savait qu’elle allait le revoir.
 

Contenu sponsorisé
I need you - Page 2 Empty
(#) Sujet: Re: I need you   I need you - Page 2 Empty
Aller à la page : Précédent  1, 2
Page 2 sur 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: seoul :: Insadong :: Commissariat
Sauter vers: