▲ up▼ down
12345
Let it last (Yumi & Hangyeol) - Page 2



 

news maj 52 (*•̀ᴗ•́*)و ̑̑ c'est tout frais ça sort du four, sent cette odeur de pain d'épice
>> lire l'annonce <<


GAME Pour la période de Noël; viens profitez de la magie des fêtes :
>> l'arène de l'hiver <<

classements les résultats de la compétition
>> le tableau d'honneur <<


INFOS des petites précisions ont été apportées
>> aux quêtes <<
& >> l'activité rp <<

EVENT le RE LE PLUS... est lancé, viens vite t'amuser ೕ(•̀ᴗ•́)
>> informations <<


Le Corbeau plus présent que jamais, prends garde à tes secrets
>> son insta<<
& >> son twitter<<
Contexte
Seoul Coeur battant du pays du matin calme, cité aux envies furieuses et aux ennuis décadents. Dans cette ruche d’acier, on se débat, on s’applique éperdument à vivre malgré la nuée d’âmes qui nous entourent. Dans cet univers frénétique, les influences sont multiples, et c'est un tumulte sans fin qui agite les esprits et les corps. Trônant au sommet de cette cité luminescente, les plus grands conglomérats coréens se livrent une lutte mortifère, tandis qu'à leurs pieds, les mortels oscillent entre paix et discordes. Depuis près de soixante-dix ans, les sociétés divisent autant qu'elles rassemblent, semant troubles et espoirs dans leur sillage. On les plébiscite, on les méprise, on les rejette, on les envie, mais en aucun cas elles indiffèrent. Comment ignorer ce microcosme vertigineux, où chacun est acteur d'une guerre qui ne les concernent sans doute pas. Les uns poursuivent leurs aspirations, les autres se résignent à vivre en pions. Les plus impétueux prétendent pouvoir éviter cette inévitable dépendance, mais pour la majorité, impossible de vivre sans se référer à ces grandes unités. Irrémédiablement attirés vers leurs semblables, la population se voit divisée, fractionnée en sociétés mouvantes, envahissantes, unificatrices. Les plus riches s'en pâment tout en craignant le précipice qui les guette peut-être, les plus pauvres s'en irritent mais s'affament à espérer l'envol promis. Tous ne cherchent au fond, que la prospérité et l'exaltation d'une vie un peu moins monotone
Nouveautés  décembre 2020

classement le tableau d'honneur est tombé; viens découvrir si tu fais partie du top 20 dans les classements de fin d'année !

give you love pour clôturer 2020, on a décidé de livrer de l'amour par colis express ! partage ton ode à la joie et offre des jolis cadeaux !

jeux et animations on voulait pas que tu t'ennuies pendant les vacances alors on t'a préparé un petit cocktails de jeux pour t'amuser : le grinch; le père noël a dit, la petite histoire de noël et le sapin n'attendent plus que toi !

news maj 52 (*•̀ᴗ•́*)و ̑̑ c'est tout frais ça sort du four, sent cette odeur de pain d'épice
>> lire l'annonce <<


GAME Pour la période de Noël; viens profitez de la magie des fêtes :
>> l'arène de l'hiver <<

classements les résultats de la compétition
>> le tableau d'honneur <<


INFOS des petites précisions ont été apportées
>> aux quêtes <<
& >> l'activité rp <<

EVENT le RE LE PLUS... est lancé, viens vite t'amuser ೕ(•̀ᴗ•́)
>> informations <<


Le Corbeau plus présent que jamais, prends garde à tes secrets
>> son insta<<
& >> son twitter<<
Le Deal du moment :
Filtre à douche WinArrow WA550 avec cartouche ...
Voir le deal
24.70 €

Partagez

 Let it last (Yumi & Hangyeol)


 :: seoul :: GangnamAller à la page : Précédent  1, 2
Han Han Gyeol
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t6136-11-hanhanboost
heulim ≈ we have art in order not to die from the truth
UNE P'TITE PHOTO ? :  ⊱ Let it last (Yumi & Hangyeol) - Page 2 123ab46576bcd424be52dc7116bc9d705fd0086c
AVATAR :  ⊱ Park Jinyoung (JJProject / GOT7)
POINTS :  ⊱ 390
MESSAGES :  ⊱ 1166
NOUS A REJOINT LE :  ⊱ 25/02/2019
AGE :  ⊱ 26
Let it last (Yumi & Hangyeol) - Page 2 Empty
(#) Sujet: Re: Let it last (Yumi & Hangyeol)   Let it last (Yumi & Hangyeol) - Page 2 EmptyLun 20 Avr 2020 - 21:08
∷ Let it last


"You turn over the hourglass
The sand is falling down
Oh it's too fast."


Les émotions. C'est étrange comme la famille Han n'a jamais été très connue pour être expressive. Le père a toujours renvoyé une image d'homme sérieux. La maman, évidemment, plus douce, mais pas la plus bavarde non plus. Et les deux enfants, un peu à leur image. Hangyeol est connu comme le leader irréprochable de son groupe. Oh il s'amuse, mais jamais trop. Il fait toujours preuve de retenue car il calcule toutes les répercussions au millimètre près. Et ça lui vaut presque mauvaise réputation. Lui qui est jugé comme ennuyeux, comme un peu trop rabat-joie. Yumi, peut être qu'elle est comme lui. Peut être qu'elle se retient elle aussi, de montrer ce qu'elle ressent. Mais Hangyeol ne peut pas le savoir; une connexion s'est liée entre eux dès qu'elle a commencé à lui courir dans les pattes. Enfants, Hangyeol pouvait toujours deviner ce qu'elle voulait, sans même lui demander. Il voyait la jalousie dans ses yeux, quand il passait trop de temps avec Venus, il voyait son envie, quand elle le regardait jouer à des jeux auxquels elle n'avait pas le droit. Et il a toujours vu sa peine, et ses peurs. Peut être qu'elle a changé, depuis. Peut être que la distance et la séparation l'ont rendu une autre femme que celle qu'il a connu. Hangyeol en a si peur. Peut être que c'est ce qui le terrifie le plus. Lui qui a tant besoin de sa petite sœur, il sait, ou pense savoir, qu'elle sait se débrouiller sans lui. Et ça lui fait tant de mal, de ne plus compter pour elle. Parce qu'elle, elle a toujours compté pour lui. Il ne serait pas si énervé contre elle, si touché de son absence si ce n'était pas le cas. Et pourtant, saurait-elle aussi le deviner, qu'il va aussi mal? Peut être.

    Il a suffit d'un regard. Un bref mouvement de ses yeux marrons vers sa sœur. Ce n'était qu'un geste d'acteur, simplement de quoi étoffer la prestance de son mensonge. Et pourtant, il l'a vu, dans les yeux de sa sœur. Une sorte de soulagement, plus profond qu'un simple mensonge à ses parents. Mais Hangyeol fait comme si de rien était. Il continue de parler. Eloigner les craintes de sa soeur font qu'il ramène les siennes. D'où la mention de la voiture. Mais il se ressaisit bien assez vite pour clore les deux sujets, et simplement échanger des banalités avec ses parents. Cela faisait longtemps. Hangyeol a toujours du mal à l'admettre, mais ça le blesse beaucoup de ne plus pouvoir parler avec son père comme avant. Il a l'impression que celui-ci lui reproche sans cesse d'avoir abandonné toute la famille...

    Mais ce n'est pas que pour lui qu'on a des reproches. C'est une phrase si brève. En fait, elle n'a même pas l'occasion d'être terminée avant que Yumi ne vienne la couper. Mais Hangyeol a entendu. Ses parents ne veulent pas donner d'argent à Yumi. C'est étrange. Certes, lui non plus n'avait pas été aidé. Il avait eu un très maigre salaire de trainee et de quoi loger dans le dortoir par sa compagnie, mais tout de même, sa mère n'aurait pas hésité à l'aider si besoin. Et pourtant ce ton est ferme, comme si c'était une punition, et non un encouragement. Hangyeol commence à se poser beaucoup de questions, car c'est très louche. Mais il y a trop de choses de louches. Trop de temps qu'il n'a pas passé avec sa soeur, et il semble bien trop ambitieux de vouloir tout rattraper. "Moi aussi, je vous rappelerai." Il répond donc à la caméra, un sourire à moitié forcé, à moitié content. "Bonne soirée!" Et Hangyeol perd son sourire dès que ses parents raccrochent. Cet appel bien trop court, s'est révélé être bien trop épuisant.

    Heureusement que le serveur arrive avec le meilleur des timing. Cela permet à Hangyeol de ne pas regarder sa sœur. Il préfère suivre des yeux le plat de bouillon qui se fait poser entre lui et Yumi, et surtout celui de viande qui suit peu après. Finalement les boissons sont servies et Hangyeol adresse encore un signe de tête au serveur qui ne semble pas vouloir le lâcher du regard. Quand ils sont enfin seuls, le brun ne souhaite toujours pas regarder sa sœur. Il a trop d'interrogations en tête, et elles commencent à se mêler avec des sentiments qu'il aimerait laisser cachés. Alors à la place, même quand elle lui parle, il dépose plusieurs morceaux de viande dans le bouillon qui chauffe afin de les cuire. Hangyeol ne lève que les yeux, baguettes encore au dessus du plat, quand sa soeur ose mentionner l'envie de conduire sans permis. "Ce n'était pas pour étoffer le mensonge." Il lui répond directement. "Je l'ai sérieusement considéré." Hangyeol repose enfin ses baguettes à côté de lui et attend que la viande cuise avant de manger. "J'adore ma voiture. Mais je ne l'utilise plus... Ça fait un an qu'elle reste dans mon garage. Je... ne sais plus conduire, alors je me suis dit que si je devais la donner à quelqu'un, ça pourrait te revenir. Mais tu n'as pas le permis." Hangyeol plisse les yeux et porte son verre à sa bouche. "Et il est hors de question. Hors de question que je te laisse conduire si tu ne sais pas comment faire." Hangyeol boit quelques gorgées. Il sait qu'il est rabat-joie. Il sait même que sa sœur plaisantait, mais ce n'est pas pour rien qu'il ne conduit plus, et il n'a guère envie de rigoler sur ce sujet. "Outre le fait qu'elle soit à mon nom. Il est hors de question que je t'autorise à mettre en danger ta vie de cette façon." Hangyeol reprend ses baguettes un peu aggressivement et attrape un bout de viande. Il se fiche bien si c'est trop chaud; il l'apporte directement dans sa bouche. Il est encore en train de s'énerver. Il est devenu bien plus colérique depuis quelques temps. Mais il a envie de crier sur sa sœur. Il a envie de lui rappeler qu'il avait failli mourir en voiture, au cas où elle avait oublié, et que c'était vraiment insensible de lui suggérer cette idée.

   Des flammes dans les yeux, elles se calment bien vite. Hangyeol se rappelle qu'il doit prendre sur lui. Il doit arrêter de jouer les victimes. Venus n'a cessé de lui rappeler. S'il voulait que les choses changent, il devait commencer par changer lui même. Mais c'était dur, surtout sans elle. Et voilà qu'il commence à redevenir triste. Hangyeol a du mal à se réguler. L'arrivée de sa soeur, les questions qui s'en découlent, ses propres problèmes à lui qu'il aimerait lui confier mais qu'il se refuse de faire... Ses yeux parlent pour lui mais il continue de faire semblant de rien. Presque dans la hâte, il attrape sa veste pour chercher quelque chose dans sa poche. Evidemment, parce qu'il est trop brusque, il fait tomber la boite qu'il avait pour sa sœur en même temps qu'il attrape sa boîte de médicaments. (c'est une petite boite de bijoutier). Mais comme il sait qu'il va perdre son sang froid au milieu du restaurant, il préfère privilégier ses médicaments, alors il en laisse tomber deux dans sa main et les porte à sa bouche, en même temps qu'il boit de nouveau de l'eau. Il se penchera pour ramasser le reste après.

"" :copyright: celestial wonder for hundred miles only.



♘♔

x:
 



Hwang Gi Ho Let it last (Yumi & Hangyeol) - Page 2 2948317594 Kang Tae Dong Let it last (Yumi & Hangyeol) - Page 2 2948317594 Let it last (Yumi & Hangyeol) - Page 2 2948317594
Han Yu Mi
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t8811-han-yu-mi-slytherinasty#274090
byeoljali ≈ when the night comes i break into stars
UNE P'TITE PHOTO ? :  ⊱ Let it last (Yumi & Hangyeol) - Page 2 339e17a301de8e863cc2f0eefbd8116b
AVATAR :  ⊱ Lee Ga Hyeon
POINTS :  ⊱ 173
MESSAGES :  ⊱ 984
NOUS A REJOINT LE :  ⊱ 03/04/2020
Let it last (Yumi & Hangyeol) - Page 2 Empty
(#) Sujet: Re: Let it last (Yumi & Hangyeol)   Let it last (Yumi & Hangyeol) - Page 2 EmptyMar 21 Avr 2020 - 23:32
∷let it last
ft @« han yu mi » & @« han hangyeol"



When I was lost, I was searching for someone to be the light to follow through the dark
No one was there


Et le silence revient, plombant, suffocant et laissant le loisir aux pensées de s’accumuler dans une danse endiablée. Yumi, reste silencieuse, du moins pendant un moment. Ce n’est pas bon pour la sainteté de son esprit, ni même de sa nuit future, mais elle se doutait déjà bien, depuis que son regard s’est posé sur Hangyeol à la gare que sa nuit finirait par être courte. Elle n’a pas encore commencé, elle n’est même pas encore seule, mais elle le sent au fond d’elle. Beaucoup trop de choses se sont écoulés d’un simple appel téléphonique. Sa seule satisfaction du moment est de ne pas avoir entendu cette fameuse question franchir les lèvres de ses parents : « Vous vous êtes réconciliés ? ». Pourtant l’espoir et l’envie, elle l’avait vu dans leur regard. Cependant, il était trop tôt et peut être, s’en doutaient-ils ? Ou alors peut être ont, ils sussent voir à travers leur sourire. Yumi finira par le savoir bien vite, sans doute demain quand elle les appellera de nouveau. Mais ce qui la tracasse, c’est qu’Hangyeol commence à se douter de quelque chose. Elle sait que son frère n’est pas un idiot et que bien qu’il ne puisse trouver aisément les réponses.. Yumi soupire. Tout est suffocant, elle sent son souffle se faire plus pressant. Alors elle tente de changer ses idées.

D’abord surprise par l’aveu de son frère, Yumi manqua de faire tomber ses baguettes. Puis tout s’enchaina bien trop rapidement et elle regretta presque d’avoir parlé d’une manière si peu sensible. Toutefois, cela ne dure pas longtemps, la culpabilité s’envole et l’énervement grandit en elle. Au départ, tout n’était que plaisanterie, la jeune femme se doutait bien que jamais, ô grand jamais son frère lui aurait laissé sa voiture sans qu’elle n’ait un permis. Cependant, la plaisanterie n’avait pas été saisie. Un pas en avant, trois pas en arrière. Elle se braque, se renferme de nouveau sur elle alors que sa langue menace de lâcher son venin qui elle le sait, finira surement par blesser son frère. Pourtant, les mots de Hangyeol sont légitimes, dus à sa peur et aussi dus à son rôle de grand frère. Car c’est ce qu’il est, mais elle ne semble pas vouloir l’accepter à ce moment. Puis l’entendre s’énerver, élever la voix contre elle n’aide en rien à ce qu’elle se calme. Yumi se sent bouillir, l’équilibre fébrile qui les liait encore tangue avant de s’effondrer et elle peut presque sentir l’entaille qu’elle vient laisser. Un nouveau soupir. « Je plaisantais. » Elle sert les dents, retenant de trop parler pour ne pas exploser, pour ne pas dire des mots qu’elle viendrait à regretter. Sa joue intérieure en vient à saigner tant elle se mord, mais elle finit par craquer. « Je ne risque pas de passer mon permis donc ne t’en fais. Tu peux même vendre ta voiture. » C’était inutile, et pourtant elle n’avait su tenir sa langue, et le silence dans lequel la partie saine de son cerveau souhaitait qu’elle se replonge n’arriva pas. « Oh et juste pour ta gouverne, tu n’as rien à m’autoriser. Si je veux mettre ma vie en danger, je le fais, je ne t’ai pas attendu pour ça. » Elle marqua un silence. « Tu n’es personne pour me dire quoi faire. » Finit-elle par lâcher avant de reposer ses baguettes sur la table. Et aussitôt dit, aussitôt une vague de regret la saisit, mais c’était bien trop tard. Elle venait de le dire, ouvertement. C’est une chose d’ignorer, de le penser, mais une fois que les mots sont posés la réalité est bien différente, l’impact devient plus fort et l’espoir lui, il s’envole. Yumi venait surement de briser le dernier lien qui maintenait leur relation, la lueur d’un espoir de réconciliation venait de s'éteindre. Il avait appuyé sur les mauvais mots et elle n’avait pu faire semblant, surtout quand l’image de Hangyeol venait représenter à cet instant un fantôme de son passé. La rancune, la haine tout venait se mélanger et elle n’arrivait juste plus.

Si seulement Yumi s’avait se taire, si seulement elle n’avait pas déversée la surface de ses reproches sur l’idole. Cependant, les si, ne peuvent être modifier et c’est trop tard. Pourtant, il lui avait semblé qu'Hangyeol c’était calmé, du moins dû au silence qu’il avait laissé poser avant qu’elle ne réagisse en créscendo. Et malgré ses propres mots, son propre énervement elle ne peut s’empêcher de suivre les gestes de son aîné. Ils sont bien trop précipités pour qu’elle puisse les ignorer. La boite tombe sous ses yeux et elle reste silencieuse, puis c’est autre chose qui interpèle son regard et une étrange lueur vient briller au fond.

Yumi ne veut pas faire de scandale dans le restaurant, elle ne veut pas le détruire, pourtant durant se court instant, elle réaliser les mots qu’elle vient de lui dire. « Tu n’es personne ». Même venant d’elle cela est particulièrement mauvais, surtout que c’est faux d’une part, car son frère reste son frère, mais le reste l'emporte. Elle se refuse de l’entendre lui dire qu’il autorise ou non une chose sur sa vie en sachant qu’il n’a pas été là pour elle avant. Évidemment, elle a conscience de sa part de responsabilité, mais, pour elle Hangyeol aurait du essayer de comprendre. Ne devait-il pas la protéger après tout ? Il n’avait rien fait de tout ça. Alors à la place de parler plus elle décide de reprendre son verre de coca pour boire une gorgée.
 

Han Han Gyeol
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t6136-11-hanhanboost
heulim ≈ we have art in order not to die from the truth
UNE P'TITE PHOTO ? :  ⊱ Let it last (Yumi & Hangyeol) - Page 2 123ab46576bcd424be52dc7116bc9d705fd0086c
AVATAR :  ⊱ Park Jinyoung (JJProject / GOT7)
POINTS :  ⊱ 390
MESSAGES :  ⊱ 1166
NOUS A REJOINT LE :  ⊱ 25/02/2019
AGE :  ⊱ 26
Let it last (Yumi & Hangyeol) - Page 2 Empty
(#) Sujet: Re: Let it last (Yumi & Hangyeol)   Let it last (Yumi & Hangyeol) - Page 2 EmptyMer 22 Avr 2020 - 21:51
∷ Let it last


"You turn over the hourglass
The sand is falling down
Oh it's too fast."


Décor somptueux fait de murs gris et de meubles en bois noir. Il y a un habituel brouhaha dans le restaurant, dû aux discussions qui fusent derrière eux. Et pourtant, la conversation de Hangyeol et sa sœur semble sur un autre monde. Ils seraient presque seuls, camouflés au fond du restaurant. L'odeur du bouillon épicé qui chauffe remontent dans les narines. C'est un luxe, d'avoir de la nourriture aussi belle que cela. Hangyeol ne se rappelle pas de la dernière fois qu'il est allé mangé du bœuf. Il a perdu l'habitude d'être entouré, de vouloir inviter quelqu'un à partager un tel moment. Cela venait vraiment du fond de son cœur d'inviter sa sœur dans un tel endroit. L'idole est pleinement consciente qu'il a fauté. Il n'a pas été le meilleur des grands frères pour Yumi. Même si c'est elle qui l'a ignoré, il aurait peut être dû insister, revenir dans leur ville plus souvent. Il aurait dû la surveiller de loin, lui demander si elle allait bien. Hangyeol reconnaît ses torts sans se savoir en tort. Et lui aussi a des choses à reprocher. Yumi l'a blessé, plusieurs fois. Mais il veut sincèrement qu'ils arrivent à se pardonner, ou au moins se réconcilier. Un simple dîner, un premier pas sur cette voie sinueuse qui s'annonce.

    Mais c'est peut être trop ambitieux. Hangyeol se sait faible. Il est colérique, a le sang qui monte trop rapidement mais surtout, il est infiniment triste, foncièrement traumatisé. Alors il s'énerve, même s'il sait que sa sœur plaisante. Il ne peut pas encore tolérer les blagues sur les voitures. C'est bien lui, pourtant, qui est également traumatisé des eaux profondes à cause de la fois où s'est noyé. Mais lui, qui arrive à se moquer de lui même quand il porte des gilets de sauvetage et qu'il apporte des bâtons fluorescents dans les bateaux qu'il emprunte. Mais cet accident, cette voiture qu'il revoit toutes les nuits, c'est encore trop frais. C'est beaucoup plus lourd que ce qu'elle peut imaginer. Elle n'a pas été là pour le voir. Elle n'a jamais été là pour le savoir; à quel point cette nuit a détruit sa vie. Alors il a envie de crier, Hangyeol. Il a envie de se lever, de frapper quelque chose ou quelqu'un encore une fois. Il a envie de hurler que Yumi n'a pas le droit de plaisanter de ça avec lui. Et pourtant, l'image de Venus lui revient encore en tête. Cela fait plusieurs mois déjà, il devrait l'oublier, mais il n'arrive pas. Et il la voit, il l'imagine si bien lui dire qu'il ne devrait pas s'énerver. Surtout sur Yumi. Alors Hangyeol essaye de se temporiser. Mais quand sa colère descend alors sa tristesse grimpe. Et il est rattapé par les images de Venus, et toutes les autres personnes qui lui rappellent à quel point il est seul désormais. Alors les pensées se tordent, s'embrouillent, et les mots fusent.

    A cette table, c'est comme si le temps se fige. Hangyeol ne sait pas si Yumi lui a crié dessus avant ou après qu'il ait pris ses médicaments, il ne sait pas si elle lui crie dessus à cause de ses remarques ou à cause de la boîte qui vient de tomber à ses pieds. Parce que d'abord, il ne comprend pas. Il ne comprend pas pourquoi sa petite sœur fait tout pour ne pas le comprendre lui. Il n'a pas envie de vendre sa voiture, et c'est presque froid de lui dire ça comme ça. Mais c'est bien vite oublié, parce que vient le reproche. Celui qu'il n'a pas été là pour la sortir du danger. Et au lieu de mal prendre cette remarque, il s'en inquiète. Mais ça, c'était encore avant. Avant que le temps se fige et que plus rien ne compte.
Tu n'es personne.
    Trois mots, trois simples mots qui viennent le briser tout entier. C'est comme la voiture qui vient le percuter une deuxième fois. Hangyeol se sent voler en éclat. Hangyeol a les sourcils qui se froncent pour une fraction de seconde, mais son visage revient vite à la normale. Tout, tout ce qu'il est vient de s'annuler. Comme s'il était un ordinateur qu'on vient d'éteindre. Il savait que Yumi n'avait plus d'estime de lui, mais il ne savait pas qu'elle le détestait à ce point. Et ça fait mal. C'est tranchant comme révoltant, et Hangyeol ne sait pas comment réagir. Il a envie d'hurler, encore, il a envie de se lever, de balancer le plat de bouillon et de sortir de ce restaurant. Il a envie de donner une baffe à sa sœur et de lui rappeler qu'elle lui doit le respect. Les larmes lui montent aux yeux et la moutarde au nez. Et si Hangyeol avait réussi à frapper l'un de ses meilleurs amis, qui sait s'il arriverait à se contrôler sur sa propre soeur? Et pourtant, il semble que ses calmants font effet. C'est comme si tous les sentiments sont encore bien au fond de lui, mais que quelque chose les empêche d'éclater. Doux mélange entre des anti depresseurs et la simple volonté de ne pas causer de scandale devant les serveurs. Alors il reste assis sur sa chaise, le regard sur sa boîte de médicaments que son poing est encore en train de serrer.

    Certes.
    Il n'est personne. Tranquillement, il reprend sa veste, et place la boîte dans la poche. Il se penche vers le sol, ramasse l'autre boîte où renferme un cadeau et il la place également dans sa poche. Hangyeol sent une larme qui pointe dans son oeil alors il baisse la tête d'un mouvement qui vient fermer la raie qui tenait encore ses cheveux séparer. Rideau chevelu qui vient bloquer ses yeux brillants de toute vue. Il est calme, beaucoup trop calme. Parce qu'il n'est personne. Hangyeol reprend son téléphone et se met à le regarder plutôt que sa soeur. Il n'est personne. Il prend une gorgée d'eau, un autre bout de viande, et continue à manger dans la plus grande des ignorances. Il aurait dû le savoir, de toutes façons. Quand à quatorze ans il a choisi de vivre pour son rêve, il sait que c'est là qu'il a perdu son humanité. Et à quoi bon? A quoi bon tout donner pour réparer cette carrière qui bat de l'aile, quand il est déjà une déception dans les yeux de son père, un poids pour sa mère, une déception chez ses collègues... et personne pour sa soeur? Le prix de son succès semble être bien trop élevé. Peut être que Hangyeol aurait dû abandonner l'espoir de conjuguer sa vie d'idole et sa vie d'enfant de Busan. Parce que maintenant il a perdu les deux en même temps. Il ne ressent plus rien. Et s'il n'est personne, alors il n'en demandera pas plus. Cela lui a pris toutes les dernières forces qu'il avait de ne pas partir. Mais il a encore trop d'ego pour se montrer si faible devant sa sœur qui n'a pas été là pour le tenir fort. Alors il mange, en silence. Les yeux mouillés toujours cachés par ses cheveux, le cœur brisé en mille morceaux. Hangyeol a promis qu'il paierait le dîner, alors il le paiera, mais il n'a jamais promis de faire la conversation. Il avait promis de protéger sa petite soeur, mais ça, il avait échoué.

"" :copyright: celestial wonder for hundred miles only.



♘♔

x:
 



Hwang Gi Ho Let it last (Yumi & Hangyeol) - Page 2 2948317594 Kang Tae Dong Let it last (Yumi & Hangyeol) - Page 2 2948317594 Let it last (Yumi & Hangyeol) - Page 2 2948317594
Han Yu Mi
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t8811-han-yu-mi-slytherinasty#274090
byeoljali ≈ when the night comes i break into stars
UNE P'TITE PHOTO ? :  ⊱ Let it last (Yumi & Hangyeol) - Page 2 339e17a301de8e863cc2f0eefbd8116b
AVATAR :  ⊱ Lee Ga Hyeon
POINTS :  ⊱ 173
MESSAGES :  ⊱ 984
NOUS A REJOINT LE :  ⊱ 03/04/2020
Let it last (Yumi & Hangyeol) - Page 2 Empty
(#) Sujet: Re: Let it last (Yumi & Hangyeol)   Let it last (Yumi & Hangyeol) - Page 2 EmptyJeu 23 Avr 2020 - 15:33
∷let it last
ft @« han yu mi » & @« han hangyeol"



When I was lost, I was searching for someone to be the light to follow through the dark
No one was there


Peut-être n’a t-il pas entendu ses mots ou peut-être que tout vient de sa tête, peut-être qu’elle n’a pas été jusqu’à dire cette fameuse phrase, peut-être que rien n’est sorti de sa bouche. Peut-être, peut-être, peut-être, il y en a beaucoup de peut-être, et pourtant, il ne sont là que pour venir la rassurer, lui apporter un semblant de réconfort face à l’odieuse vérité que ses lèvres ont portés. Cependant, le mérite tel ce réconfort ? « Tu n’es personne » Les mots tournent dans sa tête, comme une chanson qui ne voudrait pas sortir de là, tournoyante et rappelant inlassablement la scène qui vient de se passer. Yumi en à besoin, elle ne comprend pas ce silence qui vient grimper. Peut-être.. Encore un, mais peut-être attendait-elle une quelconque réaction. Une réaction qui lui aurait cloué sur place, qui serait venue la réveiller et lui montrer combien elle se trompait. Cependant, rien. Les gestes de son frère semblaient parfaitement calmes. Pendant un instant en le voyant attrapé sa veste, elle crue qu’il allait partir et peut être que c’est ce qu’elle attendait ? Elle n’en savait rien, mais tout lui échappe soudainement et elle se sent s’éloigner un peu plus de lui. Yumi à été trop loin. Pourtant, malgré le sentiment désagréable qui l’envahit de seconde en seconde, elle ne parvient pas à entièrement regretter ses mots. Parce qu’elle comprend qu’ils sont finalement vrai ? Aurait-il réalisé autrement si ce n’était pas la vérité ? Le silence d’avant lui avait semblé suffocant, désormais, c’est bien pire. Ses poumons peinent à se remplir d’air alors que le poids de la culpabilité vient appuyer un peu plus. Ça devient un foutoir parfait dans sa tête et dans son cœur. Et peu à peu l’énervement la reprend. Le silence devient pire que tout. Hangyeol, ne pouvait-il pas avoir une réaction différente ? Yumi avait été prête à recevoir la gifle à peine ses mots prononcés, elle avait attendu de sentir le poids de la canne sur elle, où même la lame tranchante des mots d’un grand frère qu’elle venait de, surement, détruire. Cependant, elle n’eut rien de tout ça, elle le voit ranger ses médicaments, ranger une seconde boite puis baisser la tête avant d’attraper son téléphone. Ses yeux, qui, un instant plus tôt venaient crier sa rancœur, étaient désormais incertains, perdue face à la réaction de son aîné. Yumi comprit, elle comprit malgré son désir qu’il n’y aurait plus d’espoir et peut être qu’une part d’elle avait souhaité cela ? Elle soupira silencieusement avant d’abaisser sa tête et enfouissant profondément ses sentiments en elle. Elle retient ses tremblements, venant prendre un bout de viande pour se nourrir. Si c’est son dernier repas autant en profiter, mais elle peine à avaler. Que va-t-il penser d’elle désormais ? Yumi se sent soudain faible et elle la ou elle parvient à maitriser ses émotions sur son visage, sa jambe vient la trahir, ses mains aussi et intérieurement, c’est un carnage. Culpabilité, rancœur, regret, haine, amour. Et comme si cela ne suffisait pas les souvenirs viennent refaire surface derrière ses paupières qui se closent un court instant. Heureusement pour elle, ou malheureusement, Hangyeol reste le regard fuyant sur le plat et mangeant dans un silence de mort.

Des rires en échos, deux enfants qui dansent au milieu d’un salon. Douce innocence, d’une enfance lointaine et pourtant si réconfortante. Ses yeux brillaient à chaque mot, chaque mouvement dont le plus vieux venait dire et faire. Il était son modèle, son confident de vie et Yumi était fière d’avoir un frère si présent pour elle. Elle se revoit tomber, pleurer pour une égratignure avant de rire. Hangyeol avait chassé ses peurs, sécher ses larmes et lui avait apprit à se relever, à devenir forte et ne jamais renoncer à ce qu’elle aimait, la danse. Le souvenir en est amer et pourtant, il ne veut pas s’arrêter dans sa tête, lui rappelant combien il l’a été présent à lui apprendre certaines choses. Puis plus rien, elle parvient à se re concentrer sur le plat, attrapant parfois son verre pour boire et parvenir à faire passer la nourriture dans sa gorge. C’était toujours la même douleur, la même boule désagréable qui semblait grossir au fil des minutes. Et les souvenirs s’enchainaient, lui infligeant un passé qu’elle tentait d’oublier, car il était plus simple de nier combien ils avaient été proches, complices et inséparables pour le haïr. Yumi se revit une nuit d’orage, angoissé à cause d’un mauvais film à se cacher dans un coin de sa chambre sanglotant. Elle n’avait rien fait, il était venu la trouver pour la rassurer. Hangyeol n’avait pas été personne, il avait toujours été là pour elle, même lors de ses courts retours à la maison entre ses entrainements. Pourtant, c’est bien ce qu’elle venait de lui dire, qu’il n’était personne pour elle. Yumi se sentit idiote au fur et à mesure que ses souvenirs venaient l’accabler. Pourquoi maintenant ? Pourquoi après tant de temps ? Sa jambe tremblait de plus en plus, nerveusement la rongeant de l’intérieur, mais elle restait silencieuse car que pouvait-elle dire ? Puis, ce qu’elle craignait le plus, c’était qu’il ne lui réponde rien, malgré qu’elle le mériterait. Son regard glisse un moment et capte le bracelet à son poignet, celui qu’il lui a offert, celui qu’elle n’a jamais été capable de retirer. C’est comme une brulure qui vient lui rappeler un souvenir de plus. La brune décide de fermer ses yeux un moment de plus avant de tenter de le chasser. Ca fait bien trop de souvenir en si peu de temps, mais au fond peut-être que c’est ce qu’elle mérite pour avoir déversé son poison.

La jeune étudiante vient reposer ses baguettes sur la table avant de saisir son poignet de son autre main. Elle en a besoin pour contenir ses tremblements. Elle le mérite et elle le sait. « Je.. » Yumi décide de se taire finalement, à quoi bon s’excuser ? Une part d’elle le pense pour l’avoir dit et elle ne pense pas qu’Hangyeol soit prêt à accepter ses excuses.
 

Han Han Gyeol
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t6136-11-hanhanboost
heulim ≈ we have art in order not to die from the truth
UNE P'TITE PHOTO ? :  ⊱ Let it last (Yumi & Hangyeol) - Page 2 123ab46576bcd424be52dc7116bc9d705fd0086c
AVATAR :  ⊱ Park Jinyoung (JJProject / GOT7)
POINTS :  ⊱ 390
MESSAGES :  ⊱ 1166
NOUS A REJOINT LE :  ⊱ 25/02/2019
AGE :  ⊱ 26
Let it last (Yumi & Hangyeol) - Page 2 Empty
(#) Sujet: Re: Let it last (Yumi & Hangyeol)   Let it last (Yumi & Hangyeol) - Page 2 EmptyJeu 23 Avr 2020 - 20:19
∷ Let it last


"You turn over the hourglass
The sand is falling down
Oh it's too fast."


Même quand le vent n'est pas si fort, Hangyeol croit l'entendre. Il sent les bourrasques, quand il voit les vagues de Busan en face de lui. Cette petite plage à seulement quelques dizaines de mètres de leur maison, il n'en avait jamais eu peur. Il avait même toujours adoré jouer dans les remous. Avec sa petite planche de de surf qui lui servait de bouée et qui lui permettait de glisser avec les vagues. Il avait tout affronté. Peut être un peu trop. Parce qu'il n'avait pas vu qu'il était allé trop loin. Il n'avait que six ans, il n'avait pas bien vu qu'il avait dépassé les bouées. Et quand il a lâché sa planche, il a commencé à se noyer. Il a eu la peur de sa vie, ce soir là. Il avait dit à ses parents qu'il jouerait un peu plus longtemps dans l'eau avec Venus avant de manger. Mais il lui avait jeté de l'eau avec du sable mouillé, et elle était partie bouder. Il avait perdu pied. Il était trop fatigué. Il avait avalé trop d'eau. Et maintenant, il ne se souvient plus si c'était Venus qui avait crié, ou si c'était sa mère, ou même alors Mihan. Il avait juste entendu des voix, et après il avait oublié. Son seul souvenir de cette nuit là, c'était les vagues, l'eau qui remplissait ses poumons, le goût du sable... Et Yumi contre lui. Quand il s'est réveillé, elle était là. Elle n'avait que deux ans, elle avait des oreilles presque aussi décollées que les siennes. Hangyeol se souvient qu'il n'arrivait plus à parler, et qu'il ne faisait que pleurer parce que sa noyade l'avait traumatisé. Mais il se souvient de sa sœur, qui ne comprenait rien, mais qui avait été là pour lui. A l'époque, il avait été jaloux de toute l'attention qu'elle recevait. Mais depuis ce jour là, il avait tout oublié. Il ne lui a jamais raconté. Peut être même que leurs parents n'ont plus jamais reparlé de cet incident. Mais Hangyeol se souvient, de ce qu'il a ressenti quand il a vu que Yumi dormait à côté de lui, presque dans ses bras, et du sourire qu'elle lui a fait quand elle s'est réveillée juste après lui. Ce jour là, Hangyeol s'était promis qu'il lui revaudrait ça. Qu'il ne pouvait pas être plus heureux que d'avoir quelqu'un avec lui. Alors il avait tout partagé, sa chambre, son lit superposé, ses jouets. Et après, ses passions, ses envies. Il lui avait même partagé sa meilleure amie. Et à chaque fois qu'il en avait marre qu'elle le colle n'importe où où il allait, il revoyait son sourire et il lui pardonnait.

    Mais c'est une autre époque. Parce que, comme Hangyeol avait appris à Yumi de ne jamais laisser tomber ses rêves, lui avait choisi le sien. Ça avait été dur de quitter Busan, de quitter ses parents, sa sœur et Venus. Mais il n'avait que la musique en tête. Chanter des chansons, ça a toujours été sa passion. Parce que Yumi arrivait toujours à se calmer quand il lui chantait des berceuses, et elle arrivait toujours à ne plus pleurer quand il dansait pour elle. Alors, il avait voulu partager ça avec le plus de gens possibles. Il voulait faire sourire les gens comme Yumi souriait. Est ce que c'était pour ça, que lui n'y arrivait plus? Depuis quand son choix de vie la lui avait gâché? Hangyeol ne se sait pas pourquoi Yumi a fini par ne plus lui parler. Il ne sait pas à quel moment exact il a arrêté d'être son modèle et est devenu personne pour elle. Et il aurait dû se battre pour elle. Parce qu'il s'était promis qu'elle ne ferait que de sourire en sa présence. Et évidemment, il a échoué.

     D'un côté, il sait que ça vient de lui. Il avait toujours promis qu'il ne laisserait jamais sa célébrité lui monter à la tête. Il avait toujours fait l'effort de s'occuper d'elle, de la gâter dès qu'il pouvait. Mais il avait fini par abandonner. Peut être parce qu'elle l'avait oublié. Surement parce qu'elle l'avait oublié. Et lui, il était bien trop égoïste. Parce qu'il se disait que c'était à elle de revenir, et pas à lui d'insister. Mais de l'autre côté, il trouve que les mots de Yumi sont injustes. Ce qu'il ne comprend pas, c'est pourquoi il doit souffrir de l'état de leur relation, alors qu'elle peut continuer de l'attaquer. Lui, qui avait repris espoir en voyant son bracelet. Il avait beau souffrir pour elle, continuer de penser aux sourires qu'elle lui offrait, il n'était plus rien pour elle. Et comment pouvait-il continuer d'avoir envie de la choyer, quand elle n'avait pas été là la deuxième fois qu'il s'était réveillé? Et il a envie de crier. Parce que ce grand frère qui a menti à leur parents pour elle, qui croit en son avenir, qui a voulu empêcher qu'elle commence seule sa nouvelle vie, il reste personne. Personne pour elle. Il lui a dédié sa vie entière, et il a semblé qu'elle l'a abandonné quand il a un peu plus pensé à lui. Et tous les mots qu'il voudrait lui dire, elle lui a dit qu'il n'en avait pas le droit, ou pas la place. Hangyeol a les yeux rivés sur son téléphone, sur les messages curieux que sa mère lui envoie, sur les mails qu'il reçoit de ses managers, sur les commentaires que ses fans lui laissent alors qu'ils ignorent tout de lui. Il mange en silence, mais rien n'a de goût.

    Tout son cœur saigne et crie à la peine, mais c'est bien l'avantage de ce qu'il vient d'ingérer. L'effet de ses anti-dépresseurs. Ils n'effacent pas la tristesse immense qu'il ressent, mais ils lui empêchent d'en pleurer ou d'en extérioriser. Ils lui gardent les larmes pour un autre jour. Il est blessé, beaucoup plus mentalement que physiquement. Et il sait, malgré tout ce que Yumi pourrait dire, qu'il est bien trop brisé pour lui pardonner. Elle sort un mot, et il lève la tête. Ses yeux doivent probablement brillé, par de cette lumière passionnée, mais de ces larmes peinées qui ne peuvent se cacher sans se déverser. De toutes façons, Yumi le connaît trop. Même s'il n'est plus personne, elle sait très bien l'effet qu'elle a causé. "Tu?" Hangyeol parle calmement. Ses yeux trahissent toute l'attitude qu'il essaye de se donner, et pourtant. "Tu as fini? Tu veux partir? Tu n'es pas obligée de m'attendre, tu sais." Termine-t-il pour elle. "Si tu veux rentrer, tu peux. Je ne vais pas te retenir." Qu'il dit. "Je ne suis personne pour te retenir." Qu'il sous-entend.

"" :copyright: celestial wonder for hundred miles only.



♘♔

x:
 



Hwang Gi Ho Let it last (Yumi & Hangyeol) - Page 2 2948317594 Kang Tae Dong Let it last (Yumi & Hangyeol) - Page 2 2948317594 Let it last (Yumi & Hangyeol) - Page 2 2948317594
Han Yu Mi
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t8811-han-yu-mi-slytherinasty#274090
byeoljali ≈ when the night comes i break into stars
UNE P'TITE PHOTO ? :  ⊱ Let it last (Yumi & Hangyeol) - Page 2 339e17a301de8e863cc2f0eefbd8116b
AVATAR :  ⊱ Lee Ga Hyeon
POINTS :  ⊱ 173
MESSAGES :  ⊱ 984
NOUS A REJOINT LE :  ⊱ 03/04/2020
Let it last (Yumi & Hangyeol) - Page 2 Empty
(#) Sujet: Re: Let it last (Yumi & Hangyeol)   Let it last (Yumi & Hangyeol) - Page 2 EmptyJeu 23 Avr 2020 - 21:35
∷let it last
ft @« han yu mi » & @« han hangyeol"



When I was lost, I was searching for someone to be the light to follow through the dark
No one was there


Un autre coup tombe, venant la frapper de plein fouet. C’est comme une gifle silencieuse, qui ne laisse aucune trace physique, mais une douleur psychologique. Elle se sent faiblir un peu plus, et ses angoisses refont surface, il n’y a donc aucun moment de répit ? Son tic à la jambe ne cesse d’augmenter, tout comme le tremblement de ses mains. Heureusement, personne ne peut le voir, caché sous la table, elle est la seule témoin de son mal-être. De ses mains sous la table, elle tente de se calmer en se pinçant la cuisse. La douleur est légère et le geste sans doute inutile, mais Yumi à cet instant se sent simplement perdu. Elle, qui râlait au départ d’être au fond du restaurant, en vient à remercier silencieusement son aîné, ainsi personne n’est le témoin de leur drame fraternel, pas même le serveur qui semble avoir compris qu’il devrait arrêter de leur tourner autour. Intérieurement, elle a presque envie de sourire face à l’ironie de la situation. Son corps la lâche, signe de son comportement odieux face à son aîné. Le karma vient se venger et lui offre le loisir d’affronter sa culpabilité en voyant le regard presque larmoyant de son frère. Tout est de sa faute et le remord vient la ronger tel un poison qui s’infiltre dans son sang. Le silence avait été douloureux plus tôt, les souvenirs aussi, mais jusqu’ici, elle se rend compte que tout ça n’était rien face à la réalité de la situation. Yumi ne peut qu’observer ce qu’elle à causé, la destruction qu’elle à entamer et son propre regard devient fuyant. Il est bien trop dure de soutenir le regard, elle à honte d’elle-même, honte de ce qu’elle à engendré par ses mots. Le pardon lui est impensable tant elle ne pense pas le mériter. Et au fond, elle à raison, elle ne le mérite pas ce pardon. Hangyeol avait fait des efforts malgré la distance et l’abandon qu’elle avait forcé entre eux deux ans plus tôt. Il était venu la chercher pour sa nouvelle vie, il avait osé mentir à leur parent pour elle sans demander d’explication alors qu’elle aurait dû lui en donner, il en méritait pour le mensonge. Cependant, le jeune homme n’avait rien demandé et à peine avait il parlé, se comportant comme un fantôme du passé, que Yumi l’avait poignardé de pleine face sans réfléchir aux conséquences et maintenant elle ne pouvait qu’assumer et affronter la réalité.

Elle n’ose pas le regarder pendant qu’il parle et elle en vient à se demander sur ce qu’elle doit désormais faire. Elle n’a plus faim, ou du moins elle ne parvient plus à ingurgiter la nourriture, mais veut, elle vraiment partir ? Oui, non, la frontière entre les deux semble si mince. Elle hésite. Une partie d’elle lui hurle de fuir, de rentrer se cacher dans cette chambre d’hôtel pour enfin pouvoir se retrouver et laisser ses démons l’envahir de nouveau. Les mots sont calmes et pourtant aussi tranchant qu’une lame. Elle en reste immobile incapable de prendre une décision. Pendant un moment, son regard vient à se relever vers la porte d’entrée du restaurant quand la clochette retentit. Ne serait-ce pas la solution la plus simple ? Partir, abandonner et retourner à ce silence entre eux ? N’est-ce pas la bonne solution si malgré toutes ses années la rancœur n’a pas disparu ? Après tout que reste-t-il à sauver dans leur relation s’ils ne savent que se blesser mutuellement ? Elle se lève, attrape sa veste et son téléphone avant de s’incliner furtivement en guise de respect. C’est bien ironique de sa part quand peu de minutes avant elle venait le poignarder. Cependant, tout vient lui hurler que c’est la meilleure solution, abandonner et fuir. Yumi s’imagine partir ainsi, pourtant son corps lui reste immobile sur sa chaise. Une étrange lueur finie par venir glisser dans ses iris alors qu’elle relève enfin son regard sur Hangyeol. « Est-ce que c’est ce que tu veux ? » Sa voix est presque un murmure et elle vient se racler la gorge pour continuer. « Tu veux que je parte toi ? » Elle ne demande pas de pardon, Yumi sait qu’elle ne le mérite pas, mais elle n’a pas envie de partir pour autant. Alors, elle tente de voir si pour une fois, malgré ce qu’elle vient de provoquer, il reste un infime espoir de retrouver ce grand frère. Elle veut savoir si contrairement à il y a deux ans, il va la retenir ou venir l’aider à creuser le fossé entre eux. Elle reste ou elle part, et ce définitivement.

Un dernier pas.

 

Han Han Gyeol
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t6136-11-hanhanboost
heulim ≈ we have art in order not to die from the truth
UNE P'TITE PHOTO ? :  ⊱ Let it last (Yumi & Hangyeol) - Page 2 123ab46576bcd424be52dc7116bc9d705fd0086c
AVATAR :  ⊱ Park Jinyoung (JJProject / GOT7)
POINTS :  ⊱ 390
MESSAGES :  ⊱ 1166
NOUS A REJOINT LE :  ⊱ 25/02/2019
AGE :  ⊱ 26
Let it last (Yumi & Hangyeol) - Page 2 Empty
(#) Sujet: Re: Let it last (Yumi & Hangyeol)   Let it last (Yumi & Hangyeol) - Page 2 EmptyJeu 23 Avr 2020 - 22:19
∷ Let it last


"You turn over the hourglass
The sand is falling down
Oh it's too fast."


Tourbillon de tourments au sein de l'idole. Et il en viendrait presque à rire, du tournant qu'à pris sa vie. Lui qui avait presque tout, qui a passé tellement de temps à tout obtenir. Il a suffi d'une nuit, d'un seul jeu stupide pour que tout son travail s'écroule. Et il semble que la descente n'est pas finie. Il a beau faire des efforts, tenter de prendre sur lui, à chaque fois qu'il semble s'éclairer, d'autres ténèbres viennent le chercher. Et pourtant, il aurait tout pour être heureux. Il a encore un toit, encore des collègues qui ne veulent pas l'abandonner. Il a une source de revenue stable, la confiance de ses partenaires. Il a une paire d'amis encore là pour lui. Il a des parents qui le soutiendront malgré tout. Et il a encore les moyens de s'offrir des repas de qualité. Il a échappé à la mort, deux fois. Il a des fans, qui lui souhaitent une bonne santé, qui attendent de le revoir. Mais Hangyeol n'arrive pas à s'en réjouir. Son mal est devenu maladif, et il apprend à se battre contre une maladie qui le connaît par cœur. Il a beau connaître sa chance, il ne se concentre que sur ce qui ne va plus. Et au lieu de nourrir son espoir, il s'enferme dans ce qu'il n'aura plus jamais. Au milieu de tout ça, il se sent seul. Leader de son groupe, il avait toujours porté leur ambition à bout de bras. Et maintenant qu'il était trop faible, il se retrouvait à se battre seul, pour se relever.

    Et c'est pour ça que les mots font si mal. Parce que Hangyeol est si seul que ça le tue d'entendre qu'il n'est personne. C'est un couteau qui se remue dans ses plaies. Parce qu'il sait que Yumi a raison. Il n'est personne. Sa tête a été partout, dans les magazines, les télévisions, les écrans et les produits de beauté. Tout le monde le connaît, pourtant il n'est personne. Il est seul, et ça il l'a découvert il y a un an. C'est encore trop frais. Une vérité trop fracassante à affronter. Que Yumi le lui confirme ne fait que de pincer encore plus. Peut être parce que malgré leur distance, Hangyeol avait espéré toujours être un exemple pour sa sœur. S'il y avait une personne qu'il voulait toujours rendre fière de lui, c'était elle. Celle qui l'avait tant aidé à sourire autrefois. Elle n'y arrive plus, puisqu'il n'est plus personne pour elle.

    Langue qui se délie, Hangyeol libère sa sœur. Il a bien compris que Yumi a grandi. Elle n'est plus cette petite fille qui jadis le suivait partout où il allait. Elle est devenue une femme si étrangère pour lui. Et comme elle l'a dit, elle se met en danger par sa volonté. Elle a des problèmes avec leurs parents qui ne le regarde pas. Elle est venue à Séoul pour elle, et certainement pas pour lui. Alors il n'a rien à lui dire. Et encore moins la volonté de la forcer à rester avec lui. Yumi s'est débrouillée sans lui, parce qu'il l'a laissé tomber. Si ses yeux sont au bord des larmes, c'est parce que Hangyeol se hait. Il a toujours haï la perspective d'être égoïste, et il ne peut que pleurer en constatant qu'il l'est devenu. Il se déteste d'avoir failli à sa sœur. De ne pas avoir été là, de lui avoir donné des raisons de ne pas l'oublier. Et il se déteste encore plus d'encore souhaiter qu'elle soit là pour lui. C'est peut être pour ça qu'il souffre, parce qu'il souhaite toujours qu'elle soit là. Parce qu'il espère encore qu'elle lui demande comment il va.

    Trop d'émotions bourdonnent en lui, et pourtant il a l'impression de les observer de loin. Ses médicaments laissent une distance entre lui et son mal; et ce n'est qu'une pause temporaire. Il finira bien par lâcher ses larmes, et par évacuer sa colère. Mais ça ne sera pas ce soir. Ce soir c'est la vérité qui sort de sa bouche. Parce qu'au final, cela fait deux ans qu'il n'a pas vraiment parlé à sa sœur, et elle a le droit de savoir que ça l'a blessé. "Bien sûr que non." La réponse sort beaucoup plus rapidement qu'il n'y réfléchit. Et la vérité est si brutale que même lui se surprend à l'avoir avoué. "Je n'ai jamais voulu que tu partes." De cette soirée, surtout de sa vie. Et ça fait trop, d'un coup. C'est trop parce que Hangyeol se sent trop fatigué de lutter. Il y a tant de choses qu'il aurait besoin de discuté. Il aurait simplement pouvoir voulu se confier. Mais il n'est plus personne pour sa sœur et il doit l'accepter. Il n'a plus rien qui peut l'intéresser. Et pourtant, ces mots le crient encore. "J'aurais voulu que tu sois là." "J'aurais voulu que tu t'occupes de moi." "J'aimerais pouvoir te dire que ça ne va pas." Mais il n'y arrive pas. Et c'est trop. Parce qu'il n'espérait pas avoir à affronter cette réalité.

    Alors c'est lui qui attrape sa veste. Il s'est levé brusquement, a manqué de perdre l'équilibre parce qu'il a trop appuyé sur son genou. Mais il se rattrape en posant une main sur le mur. Il attrape le plat de sa mère, et sa canne, qu'il garde camouflés par le vêtement. Il sait que le serveur l'a reconnu, et il sait que d'autres personnes risquent de continuer. Mais il ne remet pas son masque immédiatement. Il a envie de fuir cette table. Il faut qu'il mette un terme à ce repas trop pesant. S'éloigner de Yumi pendant un moment, par ce que ses aveux sont trop purs, trop vulnérables pour qu'il attende sa réaction. Alors le chanteur boîte jusqu'au comptoir pour régler l'addition. Il a son téléphone dans une poche et son portefeuille dans l'autre. Il avance sa carte, et quand il la récupère, il sort immédiatement. La jambe boîtant, la douleur le lançant. Une fois dehors, il s'appuie contre la devanture et pause ses affaires sur le sol. Il remet sa veste et prend une grande inspiration. S'il devait être honnête, il aurait bien envie de fumer. Mais il doit se contrôler. Rester fort et ne pas flancher plus qu'il ne l'a déjà fait. Il ne sait pas si Yumi est restée, si elle la suivit de près. Il n'y pense pas vraiment. Hangyeol prend quelques instants pour respirer, même s'il est observé. Et quand il est enfin un peu calmé, il remet son masque et attrape sa canne, cale la boîte de sa mère sous son bras. "Je veux juste que tu souries." Hangyeol se chuchote pour lui-même. Alors qu'il ferme ses yeux. C'est la réponse qu'il aurait dû donner. C'est de cette façon qu'il devrait parler, au lieu que tout ce qu'il arrive à formuler soit des reproches. Il soupire encore une fois, et ouvre les yeux malgré ses cheveux qui les cachent à moitié. Il se sent comme le pire des hommes, mais ce n'est plus nouveau.

"" :copyright: celestial wonder for hundred miles only.



♘♔

x:
 



Hwang Gi Ho Let it last (Yumi & Hangyeol) - Page 2 2948317594 Kang Tae Dong Let it last (Yumi & Hangyeol) - Page 2 2948317594 Let it last (Yumi & Hangyeol) - Page 2 2948317594
Han Yu Mi
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t8811-han-yu-mi-slytherinasty#274090
byeoljali ≈ when the night comes i break into stars
UNE P'TITE PHOTO ? :  ⊱ Let it last (Yumi & Hangyeol) - Page 2 339e17a301de8e863cc2f0eefbd8116b
AVATAR :  ⊱ Lee Ga Hyeon
POINTS :  ⊱ 173
MESSAGES :  ⊱ 984
NOUS A REJOINT LE :  ⊱ 03/04/2020
Let it last (Yumi & Hangyeol) - Page 2 Empty
(#) Sujet: Re: Let it last (Yumi & Hangyeol)   Let it last (Yumi & Hangyeol) - Page 2 EmptyVen 24 Avr 2020 - 11:32
∷let it last
ft @« han yu mi » & @« han hangyeol"



When I was lost, I was searching for someone to be the light to follow through the dark
No one was there


Espoir, émotion futile qui pousse les hommes à constamment avancer. Il est bien maigre et pourtant, ils viennent s’y accrocher comme une bouée de sauvetage lancé en pleine mer. Ne pas couler, ne pas se noyer. L’espoir est si fragile et il menace de s’éteindre, de se briser à chaque instant. Pourtant, ils continuent de s’y accrocher, inlassablement. Yumi s’y accroche désespérément. Elle ne veut pas tout perdre et soudain elle à peur en réalisant qu’elle risque de le perdre définitivement. Mais, peut être que ce ne sera pas ce soir pour la jeune Han. Pendant un instant, l’espoir renait et le coin de ses lèvres se soulève malgré elle. Ce n’est pas un sourire, mais l’ombre d’un. Une douce chaleur l’envahit par-dessus sa culpabilité et sa rancœur. Elle veut croire en ses mots alors, elle se redresse un peu sur sa chaise, prête à lui dire qu’elle reste, qu’elle ne partira donc pas s’il ne veut pas. Bien sûr que rien n’est pardonnée, bien sûr qu’il leur reste un long chemin à parcourir pour revenir à ce qu’ils avaient avant. Cependant, la petite fille à besoin de son grand frère. Malgré ses mots, malgré la haine une partie d’elle à besoin de lui. Elle s’énerve contre son propre comportement, contre sa stupidité. Puis Yumi se félicite presque de ne pas avoir fui pour une fois dans sa vie. Grossière erreur qu’elle a commise. Il dit non, lui offre un espoir, puis se lève et lui arrache ce qu’il restait. Elle se fige, l’incompréhension venant noyer son visage et elle n’est capable de rien. Aucun mot ne sort, elle reste là, assise sur sa chaise à fixé les gestes précipités de son frère qui part. Il l’a laisse seul.

« Et pourtant, tu pars. »

La fuite était sa solution, elle n’a pas su lui saisir son frère à décider de la prendre. Yumi ne cherche pas à comprendre sa réaction et alors que quelques secondes plus tôt elle culpabilisait de lui avoir dit qu’il n’était personne, la jeune femme se convainc que c’est finalement vrai, car il est bien plus simple de penser du mal d’une personne que ressentir la blessure qu’elle vous provoque. Peut-être le mérite-t-elle, peut-être à t-il ses raisons ? Yumi refuse de penser que la faute vient d’elle, refuse d’accepter qu’Hangyeol va mal. Elle décide d’enterrer sa culpabilité avant de se lever à son tour. C’est terminé.  

Hors du restaurant, le vent frais vient lui rappeler que sa veste n’est pas adapté à la saison. Son corps est accueilli par une bourrasque de vent et elle sent le froid lui mordre la peau. Elle ferme ses yeux un instant pour se contenir avant de s’emparer de son paquet de tabac. Les émotions s’accumulent et la brune sent l’appelle de la nicotine se faire de plus en plus pressente. Elle devrait pourtant le savoir que ce n’est qu’un mensonge, que le tabac ne la calmera que de façon surfaite. Pourtant, elle s’en moque bien à cet instant. Et jusque-là, elle ne remarque même pas son frère à quelques mètres d’elle. Son regard fini par se poser sur lui alors qu’elle tente de se cacher du vent pour allumer la meurtrière. Elle hésite. Il a fait son choix en partant le premier. Elle s’en est convaincue. Yumi à fait un pas, mais c’était le dernier. Yumi à fait un pas, mais c’était le dernier. D’un geste brusque, elle finit par allumer son mégot, laissant le bruit raisonné dans ses oreilles. Elle se fiche bien de tout à cet instant, qu’elle ne soit pas au bon endroit pour fumer dans la rue, que son frère est une idole et que certains seront témoin de leur échange ou de leur silence. Yumi s’en moque, il a décidé. C’est bien plus simple de lui remettre la faute dessus. Ses yeux luisent dans la pénombre et malheureusement pour lui, elle est arrivée bien après son murmure. Peut-être que cela aurait calmé la jeune femme, ou au moins réfréner ses futurs mots. Il était bien trop tard. « Merci pour le repas, je suppose que tu voulais simplement être polie en me disant non. Ne t’en fais pas, j’ai compris. » Une larme glissa le long de sa joue et rageusement elle vient l’essuyer, en oubliant presque le mégot qui se consumait entre ses doigts. « Au revoir Hangyeol. »

Au fond, elle se sent vide, trahit. Elle tourne ses talons avant de les laisser frapper contre le pavé du trottoir avant de s’éloigner dans la nuit noire. Yumi ne connait pas encore bien le quartier, mais à cet instant elle s’en fiche. Ses larmes inondent silencieusement son visage jusqu’à ce qu’elle ne devienne qu’une ombre dans la nuit.
 

Han Han Gyeol
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t6136-11-hanhanboost
heulim ≈ we have art in order not to die from the truth
UNE P'TITE PHOTO ? :  ⊱ Let it last (Yumi & Hangyeol) - Page 2 123ab46576bcd424be52dc7116bc9d705fd0086c
AVATAR :  ⊱ Park Jinyoung (JJProject / GOT7)
POINTS :  ⊱ 390
MESSAGES :  ⊱ 1166
NOUS A REJOINT LE :  ⊱ 25/02/2019
AGE :  ⊱ 26
Let it last (Yumi & Hangyeol) - Page 2 Empty
(#) Sujet: Re: Let it last (Yumi & Hangyeol)   Let it last (Yumi & Hangyeol) - Page 2 EmptyVen 24 Avr 2020 - 15:40
∷ Let it last


"You turn over the hourglass
The sand is falling down
Oh it's too fast."


Révélation du cœur. Sincère, troublée, mais totalement vraie. Hangyeol ne veut pas que Yumi parte. Il n'a jamais voulu qu'elle s'en aille. Il l'a toujours aimé à ses côtés, parce qu'elle était devenue stabilité. La première avec qui il dansait. La première à qui il racontait ses succès. Le vrai pilier de sa détermination. Il avait été si fier, le jour de son début, de savoir qu'elle le regardait. Parce qu'il avait réussi. Il lui avait montré l'exemple. Il avait prouvé qu'avec beaucoup de travail on pouvait atteindre ses rêves. Et qu'elle aussi, pourrait faire ce qu'elle voulait de sa vie. Mais le monde avait changé. Maintenant Yumi est aussi âgée que lui après sa première année avec BOOST. Et elle est là, si près, et pourtant si éloignée. Hangyeol a tant souffert de ne plus l'avoir à côté. Déjà par la distance, mais ensuite par son ignorance. Elle a raté la meilleure et la pire des années de sa vie. Celle où il a eu le plus de prix remportés, et celle où il s'est accidenté. Et dans le malheur comme le bonheur, il l'a détesté de ne rien lui avoir demandé. Lui qui aurait tant voulu lui partager.

    Et cette envie demeure. Plus qu'une volonté, c'est une nécessité. Personne ne se rend compte, du point où il a décliné. Personne n'a l'air de réaliser que Hangyeol a chuté plus bas que jamais. Sa mère pourrait deviner, si elle vivait avec lui. Ses collègues, peut-être, pourraient en douter, si Hangyeol ne faisait pas tout pour leur cacher. Seule Yumi peut savoir, lire dans ses yeux, qu'il va si mal, que son envie ne tient plus qu'à rien. Mais elle n'arrive plus à le comprendre. Parce que Hangyeol lui a fait trop de mal qu'elle a coupé le dernier fil qui les liait. Et il le sait, que c'est de sa faute. C'est lui qui est parti. C'est lui qui a déménagé, et c'est lui qui est parti en tournée. C'est lui qui a dirigé ses efforts dans d'autres directions que de savoir pourquoi sa sœur l'avait oublié. Et c'est encore lui, qui lui demande de rester. Il a besoin d'elle, il a besoin que quelqu'un le comprenne. Encore quelques mois auparavant, il y avait Venus. Venus le connaît aussi bien que Yumi parce qu'elle a aussi grandi avec lui. Mais elle est partie. Elle aussi, elle a abandonné, et ça fait mal.

    Besoin de respirer. C'est pour cela que Hangyeol prend la fuite dès qu'il admet ses vérités. C'est trop d'un coup. Revoir Yumi, c'est se reprendre une claque dans la tête. Encore un rappel qu'il a tout perdu, et qu'il ne pourra jamais rien regagner. Toujours une pierre à l'édifice de sa dépression. Il va mal. Hangyeol n'est plus lui même. Et au dessus de tout, c'est la frustration qui l'emporte. Hangyeol n'est plus assez fort pour être celui qu'il devrait être. Il ne peut pas guider son groupe comme il le faut, il ne peut pas être le bon fils de ses parents, et il ne peut pas être une force pour Yumi. Comment peut-il la protéger alors qu'il ne sait pas se sauver soi-même?

   Une larme coule sur la joue de sa sœur, il la voit quand elle se rapproche de lui. Elle se trompe, elle en souffre, et Hangyeol ne sait pas quoi dire pour la rattraper. Que peut-il faire, quand il constate de ses propres yeux qu'il cause à sa sœur tout le mal qu'il ne lui a jamais souhaité? Il n'a même pas le droit de tenter de la rattraper. "Au revoir... Yumi..." Murmure-t-il à travers son masque alors qu'elle est déjà partie. Et ça le tord, ça le brise encore plus de savoir que cet au revoir est le dernier. Mais il n'a pas la force. Il n'a pas la force de lui expliquer ni de lui pardonner. Il n'est personne pour elle et il l'accepte tout aussi bien qu'il veut le contester. Hangyeol est encore plus perdu que ce qu'il était en arrivant à la gare, et il sait, que si sa sœur ne sait pas l'épauler, alors il n'a plus rien pour l'empêcher de tomber.

"" :copyright: celestial wonder for hundred miles only.



♘♔

x:
 



Hwang Gi Ho Let it last (Yumi & Hangyeol) - Page 2 2948317594 Kang Tae Dong Let it last (Yumi & Hangyeol) - Page 2 2948317594 Let it last (Yumi & Hangyeol) - Page 2 2948317594
Contenu sponsorisé
Let it last (Yumi & Hangyeol) - Page 2 Empty
(#) Sujet: Re: Let it last (Yumi & Hangyeol)   Let it last (Yumi & Hangyeol) - Page 2 Empty
Aller à la page : Précédent  1, 2
Page 2 sur 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: seoul :: Gangnam
Sauter vers: