▲ up▼ down
12345
Rollin' Through (Eve & Wookwang)



 

news maj 51 (*•̀ᴗ•́*)و ̑̑ c'est tout frais ça sort du four
>> lire l'annonce <<


GAME deux jeux t'attendent ce mois-ci :
>> le tarot <<
& >> le voleur <<

classements les résultats de la compétition
>> le tableau d'honneur <<


INFOS des petites précisions ont été apportées
>> aux quêtes <<
& >> l'activité rp <<

EVENT le Créathon est lancé, viens vite t'inscrire ೕ(•̀ᴗ•́)
>> s'inscrire au concours <<


Le Corbeau plus présent que jamais, prends garde à tes secrets
>> son insta<<
& >> son twitter<<

Le Corbeau plus présent que jamais, prends garde à tes secrets
>> son insta<<
& >> son twitter<<
Contexte
Seoul Coeur battant du pays du matin calme, cité aux envies furieuses et aux ennuis décadents. Dans cette ruche d’acier, on se débat, on s’applique éperdument à vivre malgré la nuée d’âmes qui nous entourent. Dans cet univers frénétique, les influences sont multiples, et c'est un tumulte sans fin qui agite les esprits et les corps. Trônant au sommet de cette cité luminescente, les plus grands conglomérats coréens se livrent une lutte mortifère, tandis qu'à leurs pieds, les mortels oscillent entre paix et discordes. Depuis près de soixante-dix ans, les sociétés divisent autant qu'elles rassemblent, semant troubles et espoirs dans leur sillage. On les plébiscite, on les méprise, on les rejette, on les envie, mais en aucun cas elles indiffèrent. Comment ignorer ce microcosme vertigineux, où chacun est acteur d'une guerre qui ne les concernent sans doute pas. Les uns poursuivent leurs aspirations, les autres se résignent à vivre en pions. Les plus impétueux prétendent pouvoir éviter cette inévitable dépendance, mais pour la majorité, impossible de vivre sans se référer à ces grandes unités. Irrémédiablement attirés vers leurs semblables, la population se voit divisée, fractionnée en sociétés mouvantes, envahissantes, unificatrices. Les plus riches s'en pâment tout en craignant le précipice qui les guette peut-être, les plus pauvres s'en irritent mais s'affament à espérer l'envol promis. Tous ne cherchent au fond, que la prospérité et l'exaltation d'une vie un peu moins monotone
Nouveautés  octobre 2020

Quêtes 9 nouvelles quêtes viennent pimenter votre jeu. Pour t'aider dans tes missions, on te propose également un petit guide des quêtes, pour mieux comprendre comment ça marche.

Nouvel event Le creathon débute en ce mois de novembre, viens constituer ton équipage et essaye de rafler le prix #money #fame event ⊱ creathon

Animations trois animations ce mois-ci, notre indétrônable roulette ; le très mystérieur tarot et le jeu du vol de faciès. De quoi occuper le confinement !

activité rp cette première maj depuis la refonte est l'occasion d'éprouver nos nouveautés. une modification ne passe pas le crash test : l'activité unique pour tous vos persos. On revient donc au système un personnage = un sujet d'activité. Le principe reste le même, mais vous devrez poster un sujet par multicompte dès à présent.

classementle très attendu classement fait son apparition, dans tout ses états, personnages, groupes, personne n'y échappe. Viens le découvrir ici : Classements

un corbeau crownecté le corbeau est un être social, c'est donc tout naturellement qu'il s'est doté d'un compte instagram et twitter

news maj 51 (*•̀ᴗ•́*)و ̑̑ c'est tout frais ça sort du four
>> lire l'annonce <<


GAME deux jeux t'attendent ce mois-ci :
>> le tarot <<
& >> le voleur <<

classements les résultats de la compétition
>> le tableau d'honneur <<


INFOS des petites précisions ont été apportées
>> aux quêtes <<
& >> l'activité rp <<

EVENT le Créathon est lancé, viens vite t'inscrire ೕ(•̀ᴗ•́)
>> s'inscrire au concours <<


Le Corbeau plus présent que jamais, prends garde à tes secrets
>> son insta<<
& >> son twitter<<

Le Corbeau plus présent que jamais, prends garde à tes secrets
>> son insta<<
& >> son twitter<<
-45%
Le deal à ne pas rater :
Puma – Ralph Sampson – Exclusivité – Baskets à détails ...
47 € 85 €
Voir le deal

Partagez

 Rollin' Through (Eve & Wookwang)


 :: seoul national university :: Locaux de la SNU :: Bibliothèque Universitaire
Hong Woo Kwang
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t8460-wookwang-kangoopasroux
byeoljali ≈ when the night comes i break into stars
UNE P'TITE PHOTO ? :  ⊱ Rollin' Through (Eve & Wookwang) Dc9c69f3db11e898b1bf22e0f47986966cb88823
AVATAR :  ⊱ Hwang Minhyun (NU'EST & Wanna One)
POINTS :  ⊱ 430
MESSAGES :  ⊱ 404
NOUS A REJOINT LE :  ⊱ 23/02/2020
AGE :  ⊱ 23
Rollin' Through (Eve & Wookwang) Empty
(#) Sujet: Rollin' Through (Eve & Wookwang)   Rollin' Through (Eve & Wookwang) EmptySam 29 Fév - 23:50
∷ Rollin' Through


"Now I keep running all the red lights,
and I won't stop 'til I see daylight."

OOTD
Journée tout à fait basique pour cette semaine universitaire. Les vents sont frais, et malgré les basses températures, l'air reste sec et il n'y a ni pluie, ni neige à l'horizon. Les partiels ont commencé il y a peu de temps, ce qui explique pourquoi la plupart des élèves semblent tendus, mort-vivant, consacrés à leurs révisions. Le stress se sent dans l'air des bâtiments. La plupart des élèves jouent leur argent, leur vies. Il est bien normal que tout le monde mette les chances de leur côté pour ne pas rater cette échéance si déterminante. Mais Wookwang, lui, semble le seul à bien se porter. Avec une expression de benêt, il se sent penaud. Il maîtrise déjà ses sujets. Il parle avec beaucoup de facilité les langues qu'il étudie. Et puis cela fait déjà la deuxième fois qu'il assiste aux même cours. Il sait que son passage en quatrième année; la fin de sa licence et son entrée en master ne se joue qu'à son assiduité, et non à ses résultats. Alors, au lieu de réviser en cette après-midi où il n'a aucun cours, il préfère se consacrer un peu à son équipe de baseball. Il adore ce sport. Il fait aussi du tir à l'arc, mais c'est bien le baseball qu'il préfère. Il aurait été capitaine de son équipe, si sa présence aux matchs n'était pas aussi vacillante. Personne n'est là pour s'entraîner avec lui, sauf un pauvre de ses amis qui a accepté de passer un peu de temps au stade. Alors Wookwang et ce type s'amusent à se balancer des balles jusqu'à ce que le temps passe, et que le garçon panique. Wookwang est laissé seul sur le gazon, et il doit admettre que cela perd de son charme. Si tout le monde travaille, la moindre des choses est qu'il fasse de même. Et puis, cela ne ferait pas de mal à son dossier si les doyens voyaient qu'il pointait sa présence à la bibliothèque.

Toujours avec style, cet air un peu idiot mais confiant, le brun remonte les couloirs. Il a une silhouette filiforme, un pas élancé. Il aurait pu porter des lunettes de soleil que son aura dégagée serait la même. Non, ce qui fait vraiment tourner les têtes dans sa direction quand il passe, ce n'est pas sa chemise de baseball qu'il a gardé ouverte sur ses épaules, c'est la batte qu'il traîne derrière lui, comme s'il était prêt à aller casser des vitres. L'instrument en main, il a son sac à dos sur une épaule, et c'est avec légère stupeur autour de lui qu'il entre dans la bibliothèque. Il fait biper sa carte d'étudiant et passe devant la bibliothécaire sans se soucier de ce qu'elle peut bien lui dire sur l'accessoire qu'il a ramené avec lui. Son chemin est tout tracé. Wookwang remonte les allées jusqu'à un bureau contre une grande fenêtre. Sa place habituelle, quand il vient. Sauf que quelqu'un s'y trouve. Fort heureusement, c'est quelqu'un qu'il connaît. "Salut, petite, tu sais bien que c'est ma place?" Wookwang annonce à la jeune fille en posant un de ses pieds sur la chaise devant lui, et de reposer le bout de sa batte sur son épaule. Il aurait presque l'air menaçant, si son sourire d'idiot ne venait pas briser cette illusion.

"" :copyright: celestial wonder for hundred miles only.
Hong Sooah
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t7342-ilovu
hwaryeo ≈ just trust myself
UNE P'TITE PHOTO ? :  ⊱ Rollin' Through (Eve & Wookwang) E35c46187430bb9a199def5a80d3b4c5
AVATAR :  ⊱ Wendy ((Red Velvet))
POINTS :  ⊱ 5
MESSAGES :  ⊱ 533
NOUS A REJOINT LE :  ⊱ 26/08/2019
Rollin' Through (Eve & Wookwang) Empty
(#) Sujet: Re: Rollin' Through (Eve & Wookwang)   Rollin' Through (Eve & Wookwang) EmptyDim 1 Mar - 3:46
∷ Rollin' Through


"Now I keep running all the red lights,
and I won't stop 'til I see daylight."

OOTD
L’hiver ne semble pas atteindre la blonde qui, même lorsque le froid frappe son visage, rayonne toujours de sa prestance. Elle est lionne, sauvage et insoumise, elle est digne la femme. Elle ne se laisse jamais dominer. Elle ne se plie jamais. Et même dans les situations les plus difficiles, Sooah ne fuit jamais.

Reste forte,
Sois digne,
Sois reine.


Oh elle se fiche bien des langues et des regards. Cela fait naître en elle cet ego qu’elle affectionne tant, cette supériorité évidente qui domine dans son être et qui fait rugir le volcan en elle. Mais elle n’a pas toujours été ainsi, tout cela n’est qu’un masque pour cacher ses faiblesses, cacher l’enfance douloureuse qui a tant torturé ses songes. Sooah l’enfant abandonnée, Sooah que l’on a aimé que sous les coups, Sooah qui n’a jamais crié, jamais pleuré, car la rage consumait déjà son être. Elle est si forte quand elle marche dans ces couloirs, où seul le bruit de ses talons vient briser le silence, la tête haute, le regard rivé droit devant elle. Elle n’écoute pas les chuchotements, elle s’en moque, elle en fait sa force.

Mais la réalité est toute autre.

Sooah est si faible, tiraillé par ses pensées, par ses démons qui font tout pour l’entraîner au fond du Tartare. Elle résiste encore et toujours, car elle se refuse à la soumission. Elle se fait violente, elle est la tornade qui ravage tout sur son passage. Mais la plus grande de ses faiblesses se trouve dans ses entrailles, là où grandi l’être qui a, lentement, fait son nid. L’instinct maternel rend la blonde féroce, bien plus que d’ordinaire. Elle, qui n’a jamais aimé le contact, se retrouve à le rejeter, à le repousser, à cracher tel un serpent dès qu’on s’approche trop près de son petit. Mère protectrice, lionne prête à tout pour couver son lionceau.

Le silence est reposant à la bibliothèque où elle peut reposer ses méninges entre quelques examens. Les livres parfaitement organisés sur le bureau, contre la fenêtre où le soleil caresse le visage légèrement maquillé, paré ces belles boucles pendantes, dorées, alors que ses fines mains sont serties de fines bagues. Concentrée, elle pourrait maudire tout être venant perturber sa paix légendaire. Les yeux rivés sur le livre, une main libre qui prend le temps de noter les informations qu’elle y trouve.

Une ombre s’approche, une voix retentie dans le lieu si paisible. Un soupire s’échappe de ses divines lèvres, ne relevant pas même le regard pour constater la présence du garçon. Elle reconnaît cette fois, elle n’appartement qu’à lui, celui qui a, un jour, arraché un rire à la jeune femme qui semble si inébranlable. Étrangement, elle l’a toujours apprécié, aussi dérangeant qu’il soit. Replaçant une mèche derrière son oreille, sa main libre vient tirer la chaise à ses côtés.

« Il y a une chaise à 30 cm, assieds-toi. » Dit-elle en relevant doucement la tête pour poser son regard sur l’homme, avant qu’un léger rire s’échappe de ses lippes. « Tu ne fais même pas peur aux mouches Wookwang, alors installe toi et pose cette chose loin de moi. » Souffle-t-elle alors qu’elle repose son stylo.

"" :copyright: celestial wonder for hundred miles only.


- - Les anges qui pleurent
Hong Woo Kwang
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t8460-wookwang-kangoopasroux
byeoljali ≈ when the night comes i break into stars
UNE P'TITE PHOTO ? :  ⊱ Rollin' Through (Eve & Wookwang) Dc9c69f3db11e898b1bf22e0f47986966cb88823
AVATAR :  ⊱ Hwang Minhyun (NU'EST & Wanna One)
POINTS :  ⊱ 430
MESSAGES :  ⊱ 404
NOUS A REJOINT LE :  ⊱ 23/02/2020
AGE :  ⊱ 23
Rollin' Through (Eve & Wookwang) Empty
(#) Sujet: Re: Rollin' Through (Eve & Wookwang)   Rollin' Through (Eve & Wookwang) EmptyDim 1 Mar - 10:41
∷ Rollin' Through


"Now I keep running all the red lights,
and I won't stop 'til I see daylight."

OOTD
Dans ce monde auquel il n'appartient pas, l'université n'est qu'un jeu pour le brun. Il remonte le long des couloirs avec sa batte de baseball dans les mains, son cartable sur une seule épaule, et le regard mutin quand il le balade le longs des murs, des boutiques, des élèves. Wookwang n'a jamais eu la conscience de sa propre vie. Comme un pion sans importance dans un échiquier, il a toujours vécu sous son propre chef, comme si ses choix n'auraient jamais de conséquences. Maître de sa vie, comme s'il était un simple sims qu'il s'amusait à contrôler pour s'amuser. C'est peut être de là que vient son éclat naturel, sa bonne humeur, son espèce de je-m’en-foutisme qui en agace plus d'un. Comment accorder une seule importance à son avenir alors qu'il n'était jamais censé en avoir un? Si jamais sa vie ne lui plaît plus, Wookwang n'aurait aucun problème à tout quitter pour tout recommencer autre part. Alors en attendant, il aime s'amuser. Il aime jouer aux idiots et tout faire pour que les autres le remarquent comme un petit clown.

Dans cette bibliothèque où règne silence et sérieux, c'est bien le seul qui oserait se ramener avec une batte de baseball. Son uniforme passerait presque, car il n'est pas rare de voir des élèves arborer les maillots de leurs équipes, mais Wookwang pousse le bouchon un peu trop loin avec cette arme qu'il ne se gêne pas de manipuler à travers les rayons. Pourtant il ne fait pas peur. La jeune fille qu'il tente vaguement de menacer a bien raison. Son visage ahuri ne pourra jamais retranscrire les menaces qu'il s’efforce d'écrire. Surtout que Sooah le connaît bien. Ils ne sont pas si proches que ça, du moins ils n'en ont pas l'air. Ils ne se croisent que rarement. Pourtant il y a bien une connexion entre eux deux. Wookwang l'a embêté pendant un voyage scolaire, parce qu'il adore ce genre de personnalité un peu trop sérieuse, trop fière, et qu'il aime les titiller. Et il a dû admettre, que de l'avoir fait rire lui avait plu. Comme s'il avait réussi à faire quelque chose de bien. Et Sooah l'a toujours fait sentir à l'aise quand il était avec elle. Alors, aujourd'hui, il est content d'être tombé sur elle. La jeune fille ne pourra peut être pas en dire autant.

La fameuse chaise se recule, et Wookwang s'y assoit. Il fait tomber son sac sur la table, ainsi que sa batte dans un bruit qu'il essaie de camoufler pour les autres étudiants, mais qui reste assez fort pour gêner la jeune fille. "C'est une batte, Majesté. C'est pour jouer au baseball. Ce sport, vous savez? Vous devriez peut être essayer, j'ai l'impression qu'il y a un peu plus de gras au niveau de votre bidon." Wookwang est agaçant, mais il ne veut jamais à mal. Cette remarque est purement pour se moquer de la jeune fille. Il n'a même pas regardé ce ventre qu'il critique. Eve n'a pas du tout changé d'apparence, mais c'est plus marrant de la titiller sur une possible prise de poids, que de simplement la laisser se moquer de lui sans rétorquer. Sans se soucier de la réception de sa réplique, il ouvre son sac à dos et en sort un livre en chinois. Il faut qu'il écrive un résumé détaillé de l'ouvrage et quitte à être venu à la bibliothèque, autant s'y mettre. "T'as un stylo plume?" Il demande, reposant enfin son regard sur son amie avec son sourire d'abruti.

"" :copyright: celestial wonder for hundred miles only.
Hong Sooah
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t7342-ilovu
hwaryeo ≈ just trust myself
UNE P'TITE PHOTO ? :  ⊱ Rollin' Through (Eve & Wookwang) E35c46187430bb9a199def5a80d3b4c5
AVATAR :  ⊱ Wendy ((Red Velvet))
POINTS :  ⊱ 5
MESSAGES :  ⊱ 533
NOUS A REJOINT LE :  ⊱ 26/08/2019
Rollin' Through (Eve & Wookwang) Empty
(#) Sujet: Re: Rollin' Through (Eve & Wookwang)   Rollin' Through (Eve & Wookwang) EmptyDim 1 Mar - 15:40
∷ Rollin' Through


"Now I keep running all the red lights,
and I won't stop 'til I see daylight."

OOTD
Monde où elle n’a jamais eu sa place, Sooah s’impose, Sooah domine et ne laisse aucun choix. Parce qu’on ne lui en a pas laissé non plus quand on lui a tout volé. Quand on a volé la pureté de sa peau sous les coups de la mère et des frères. Quand on a brisé son cœur lors de l’abandon, quand plus personne n’était là, à part l’enfant qui se consumait de rage. Sooah a une haine contre le monde, contre les êtres infâmes qui l’ont tant fait souffrir. Et elle en veut aux hommes comme aux femmes, elle leur en veut de lui avoir tout volé.

Elle a construit un empire à elle seule, où seule elle est l’impératrice, elle siège seule et c’est peut-être mieux ainsi. Peut-être que c’est mieux tant son poison est nocif, tant sa rage est profonde. Ah, mais elle ne sera bientôt plus seule la reine, bientôt ses bras protégeront l’enfant qu’elle porte, son unique trésor, le plus beau des cadeaux qu’elle puisse posséder. Égoïste, elle aimerait le garder pour elle, l’avoir pour elle seule à jamais, mais dans l’ombre se dessine la silhouette d’un homme qu’elle repousse tant sans comprendre qu’elle a besoin de lui.

Et qu’elle devra accepter dans son empire.
À ses côtés.


Elle a peur, mais ses mains ne tremblent pas. Elle a peur, mais elle s’y refuse. Ca serait trop facile de sombrer, trop facile de céder. Et elle ne veut plus de cette faiblesse dont elle a fait sa plus grande force. Elle s’est relevée pour rayonner, elle s’est relevée pour prouver à tous qui elle est.

Qu’elle n’est plus l’enfant que l’on a abandonné.
Que l’on a frappé.


Elle y songe tellement souvent, a cette vie, si tout avait été différent. Peut-être que la vie serait plus belle, que Sooah ne serait pas si froide et fermée. Peut-être qu’elle serait heureuse, mais que l’enfant dans ses entrailles ne serait pas. C’est si douloureux, si lourd à porter dans un cœur qui a déjà bien souffert. Tout tourne, et elle veut fuir, cette fois, elle veut fuir ses pensées tortueuses.

La colère gronde sur terre, elle gronde sur la peau de la blonde et l’agacement naît dans les orbes sombres où le monde ne se reflète plus, où même l’or n’existe plus. Tout l’épuise, quotidiennement, et peut-être que lui aussi l’épuise sans s’en rendre compte. L’ami qui a osé lui voler un rire, un sourire, l’ami qui n’est pas souvent là, mais qu’importe. Car elle ne peut l’apprécier que dans ce genre de moment, lorsqu’il est loin et si proche à la fois. Sooah déteste les hommes, mais peut-être que lui, comme son meilleur ami, a réussi à se faire une place dans le cœur de glace. Les mots ne se veulent pas méchants, et même si c’était le cas, jamais rien ne vient blesser son cœur. « C’est avec ta tête que je vais faire du baseball, tu sais. » Elle le regarde sortir ses affaires, va-t-il réellement réviser ? Ça ne semble pas vraiment être son genre, mais qu’importe, les gens sont parfois surprenants.

Sooah referme son livre pour le remplacer par un autre qu’elle n’a pas encore fiché, alors qu’elle écoute la demande du garçon. Elle fouille dans sa trousse, elle ne sait pas pourquoi il veut un stylo plume, mais qu’importe, elle fini par lui en tendre un alors qu’elle regarde à ses fiches. Mais son regard se perd vers la fenêtre où elle contemple le paysage, soupirant légèrement.

« Je suis enceinte. » Souffle-t-elle sans même regarder la réaction de l’ami.

"" :copyright: celestial wonder for hundred miles only.


- - Les anges qui pleurent
Hong Woo Kwang
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t8460-wookwang-kangoopasroux
byeoljali ≈ when the night comes i break into stars
UNE P'TITE PHOTO ? :  ⊱ Rollin' Through (Eve & Wookwang) Dc9c69f3db11e898b1bf22e0f47986966cb88823
AVATAR :  ⊱ Hwang Minhyun (NU'EST & Wanna One)
POINTS :  ⊱ 430
MESSAGES :  ⊱ 404
NOUS A REJOINT LE :  ⊱ 23/02/2020
AGE :  ⊱ 23
Rollin' Through (Eve & Wookwang) Empty
(#) Sujet: Re: Rollin' Through (Eve & Wookwang)   Rollin' Through (Eve & Wookwang) EmptyLun 2 Mar - 0:00
∷ Rollin' Through


"Now I keep running all the red lights,
and I won't stop 'til I see daylight."

OOTD
"Ecoute tu peux toujours essayer, mais sans avoir fait des études de physique je peux te dire que ma tête c'est beaucoup moins aérodynamique qu'une simple balle. Ou un cahier... même." Quintessence de tout ce qu'il est. Wookwang est ce type qui joue aux jesaistout, tout en jouant aux idiots. Il adore ce personnage. Ce type à la répartie dorée, qui fait toujours croire qu'il n'accorde aucune importance à ses cours et son ambition. Pourtant, la vérité est loin de là. S'il ne tenait pas à avoir son diplôme de traducteur, d'expert linguiste, il ne s'acharnerait pas tant à trouver un métier qui le paie assez pour continuer toutes ces années. Il aurait trouvé un boulot dont il aurait pu parler, et il aurait vécu, comme ça. Sauf que pour les gens comme lui; les orphelins qui n'ont rien, ni argent, ni relations, ça finit par vendre son corps, ou par vendre son âme. Wookwang est un rayon de soleil. Pour la maigre importance qu'à le poids de sa vie, il a quand même tenu à se donner les meilleures chances. Alors il vend son corps, temporairement. Il le fait dans un contexte déjà mieux habilité que les rues ou les boîtes de nuit, et il pourrait même admettre que ça lui plaît, ces lieux de tournage où il parle avec des gens ouverts d'esprit, et où le monde est à ses petits soins. Mais ce monde reste lointain, séparé de ses réels souhaits. Wookwang est à l'université.

Université en période d'examens, qu'il ne compte pas réviser. Le petit préfère plutôt se consacrer sur les travaux qu'il va devoir rendre après. Comme l'analyse de cet ouvrage qu'il a déjà lu. "Les signes chinois sont plus beaux avec un stylo plume qu'un simple stylo bille." Wookwang explique brièvement alors qu'il esquisse un signe de tête pour remercier son amie qui lui tend le stylo plume. Il est passionné par la calligraphie, il ne sait pas si elle le sait. Sooah est une amie si étrange pour lui. Peut être parce qu'ils ont tous les deux des caractères trop indépendants. Ils étoufferaient à rester coller ensemble. Alors ils s'accordent une confiance mutuelle, sans vraiment avoir besoin de se le rappeler. Ils sont si loin, mais toujours si proches en pensées.

La main droite s'agite et dessine des signes chinois. Mais la blonde fait une remarque qui mettrait presque K.O le brun. Sa main glisse en une rature au dernier mot qu'elle prononce. Eve ne peut le savoir, elle ne peut connaître l'obsession étrange que Wookwang a envers les femmes enceinte. Il ne peut s'empêcher de les regarder et de se demander si sa mère leur ressemblait. Il est si curieux. Si curieux de l'histoire de cette femme qui a abandonné sans hésité son bébé à la maternité. Si curieux des raisons qui pousse une mère à garder son enfant jusqu'à le faire naître, mais à le délaisser sans même le nommer. Pourtant, aussi perturbé, Wookwang n'en perd pas sa superbe. "Ça va pas, non? De dire des conneries comme ça aussi naturellement? T'es pas obligée de dire ça parce que j'ai plaisanté en disant que t'avais pris du poids. Je rigole pas sur ça." Wookwang soupire et pose son stylo. "T'aurais juste pu dire que t'avais avalé mon intelligence ou quelque chose comme ça. Je te jure." L'étudiant lance un bref regard un peu agacé à son amie. Il n'aime vraiment pas le sujet de la maternité, et il se remet à écrire la suite de la phrase qu'il avait commencée.

"" :copyright: celestial wonder for hundred miles only.
Hong Sooah
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t7342-ilovu
hwaryeo ≈ just trust myself
UNE P'TITE PHOTO ? :  ⊱ Rollin' Through (Eve & Wookwang) E35c46187430bb9a199def5a80d3b4c5
AVATAR :  ⊱ Wendy ((Red Velvet))
POINTS :  ⊱ 5
MESSAGES :  ⊱ 533
NOUS A REJOINT LE :  ⊱ 26/08/2019
Rollin' Through (Eve & Wookwang) Empty
(#) Sujet: Re: Rollin' Through (Eve & Wookwang)   Rollin' Through (Eve & Wookwang) EmptyMar 3 Mar - 4:57
∷ Rollin' Through


"Now I keep running all the red lights,
and I won't stop 'til I see daylight."

OOTD
Elle est belle, et peut-être l’est-elle un peu trop. La beauté qu’elle n’était pas censée avoir tant on l’a souillé, frappé et humilié. Et pourtant le soleil rayonne sur la peau laiteuse de la gamine. Il sublime ses orbes sombres, les fins traits de ses lèvres légèrement maquillés, il vient illuminer les mèches blondes autour de sa gueule d’ange, comme s’il glorifiait la plus belle des déesses.

Sooah s’est élevée dans ce chaos,
L’étoile est née de la destruction,
Alors qu’on a tant martelé sa peau divine.


La vie n’est pas si facile, pas autant qu’elle l’aurait espéré autrement, alors qu’elle n’était qu’une enfant qui rêvait de briller, de vivre mais également de reconnaissance. Elle voulait l’attention qu’elle n’a jamais eu, l’amour qu’on lui a volé encore et encore. Sooah en a désiré des choses, et peut-être était-ce de trop, peut-être avait-elle été trop avide. Superficialité qui lui a tant brûlé les lèvres, le masque qu’elle porte est lourd, il est triste et il se brise devant les minois, il se brise devant l’ami alors qu’elle, la belle, voulait se montrer si forte, si grande. Et peut-être qu’elle s’est trop rapprochée du soleil tel Icare avant elle, qu’elle s’est brûlée les ailes cette fois, et que dans sa chute elle ne peut emmener personne d’autre qu’elle même.

L’erreur est commise.
Elle est si belle.
Mais si douloureuse.


Dans les onyx se perdent les larmes, lorsque la si belle lune rayonne au dessus de sa tête, pécheresse. Elle de noie dans son propre malheur qu’elle tente de maquiller, sublimer, elle se noie dans le Styx, la divine n’en ressortira pas indemne, et elle a cette fierté qui gronde dans ses entrailles, celle qui lui hurle de ne pas attraper cette main.

La calligraphie est si belle sous les coups du brun, elle est si gracieuse, elle danse sur le papier pour ne jamais le quitter, cet amant que l’on a désiré. Mais Sooah ne le voit pas, le regard se perd sur la beauté d’un monde qui nécrose lentement, qui se consume a chaque instant. Les mots sortent si naturellement qu’elle ne le regrette pas. Mais la lionne ne sait pas a quel point elle est maladroite. Elle ne connait pas même, la porter de ses mots. Mais le garçon s’exprime, des paroles qui résonnent dans le crâne de Sooah, qui n’en sortent pas. Peut-être que certains atteignent même son coeur, mais elle est froide, si froide, qu’elle ne sait retirer ce masque pour le montrer, ce coeur brisé. Il ne comprend pas, Wookwang, que c’est réel, il ne comprend pas que son amie aimerait partager avec lui son plus beau secret.

Comme le plus douloureux.

« Je ne rigole pas Wookwang. » qu’elle souffle entre ses lippes, alors que sa tete se tourne vers lui. Mais elle craint, Sooah, de l’avoir froissé. Elle craint de ne trouver aucun soutien. Elle craint un abandon, encore. La main de la mère se pose pr dessus le pull, elle se pose pour protéger cet enfant, comme pour indiquer sa présence. Et elle l’aime si fort déjà, elle le sait, elle le sent. Personne ne pourra jamais lui retirer la chaire de sa chaire.

« Je suis désolée. Peut-être que je n’aurais pas dû t’en parler. » Abandonne-t-elle finalement alors qu’elle reprend la lecture de son livre.

"" :copyright: celestial wonder for hundred miles only.


- - Les anges qui pleurent
Hong Woo Kwang
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t8460-wookwang-kangoopasroux
byeoljali ≈ when the night comes i break into stars
UNE P'TITE PHOTO ? :  ⊱ Rollin' Through (Eve & Wookwang) Dc9c69f3db11e898b1bf22e0f47986966cb88823
AVATAR :  ⊱ Hwang Minhyun (NU'EST & Wanna One)
POINTS :  ⊱ 430
MESSAGES :  ⊱ 404
NOUS A REJOINT LE :  ⊱ 23/02/2020
AGE :  ⊱ 23
Rollin' Through (Eve & Wookwang) Empty
(#) Sujet: Re: Rollin' Through (Eve & Wookwang)   Rollin' Through (Eve & Wookwang) EmptyMar 3 Mar - 22:28
∷ Rollin' Through


"Now I keep running all the red lights,
and I won't stop 'til I see daylight."

OOTD
Calligraphie sublimée par une encre qui brille encore sous les lumières artificielles et naturelles qui se mélangent dans cette bibliothèque. Quelques caractères, qui ne veulent pas dire grand chose. Des phrases bateau d'introduction au résumé d'un livre sans grand intérêt. Mais c'est déjà bien assez. Pour ce type qui s'amuse à jouer aux idiots, rien que cela, c'est trop en dévoiler. Une de ses passions, un de ses talents. N'importe qui aurait pu regarder ça, le trouver doué pour dessiner, écrire. Voir ses facilités à apprendre des langues étrangères. Et ce n'était pas pour ça qu'il était là. Wookwang jouait aux clowns. Il était censé être détaché, de tout. Il devait sembler se ficher de sa vie. Parce que tout le monde se fichait de ce qu'il en faisait. Montrer un peu d'intérêt pour quelque chose, c'était montrer ses faiblesses, c'était démontrer qu'il tenait à des choses dans la vie, et donc possiblement exposer qu'il avait des choses auxquelles il aurait voulu tenir.

Comme sa famille. S'il en a toujours une. Alors Wookwang préfère s'arrêter. Il pousse sa feuille un peu plus loin sur la table, laisse le stylo et le texte avec la grosse rature au milieu. Surtout qu'il lui faut maîtriser son rôle de clown à la perfection pour ne pas perdre la face quand Eve tente de plaisanter sur le sujet de la maternité. Wookwang est à mille lieues de comprendre qu'elle dit la vérité, qu'elle lui avoue un secret. Pour lui c'est si incongru. Eve est une amie qu'il ne voit pas souvent, une amie avec qui il s'entend très bien, mais une amie qu'il n'imagine pas vouloir se confier à lui. En plus de ça, ils étaient clairement en train de débiter des conneries. Le genre de concours de stupidité auquel l'étudiant excelle. Comment peut-il penser qu'elle lui confie réellement un des poids qu'elle porte depuis quelques temps? Comment peut-il réagir d'une autre façon que par cet agacement qu'il ressent intérieurement à l'image de sa mère qui lui revient?

Sauf que, imprévu, Sooah ne rigole pas. L'acteur adore les imprévus. Aventures soudaines sur lesquelles il saute directement. Sauf qu'il ne sait pas sur quel pied atterrir dans ce cas là. Il voit très bien au regard de la blonde, et au ton qu'elle prend en lui parlant, qu'elle ne rigole réellement pas. Elle est enceinte, elle! C'est comme si la réalité venait le frapper. Eh oui, les gens tombent enceintes des fois. Eh oui, lui aurait déjà pu en créer des dizaines, de bébés. "Je suis désolé." Excuses qui sortent de ses lèvres si rarement. "Je pensais vraiment que tu plaisantais... Et je n'aime pas ce genre de blague." Parce que outre lui rappeler qu'il a un métier qui peut avoir ce genre de conséquence, cela lui rappelle trop ce qu'il n'a jamais eu. Une mère, peut être un père. La perspective d'arriver sur ce monde avec des gens qui nous y attendent impatiemment. Soudainement le brun a trop de consistance. Il est bien trop sérieux, trop profond pour cette amie qui ne le connaît que bout en train, à la limite du mystérieusement mutin. "Mais je suis..." Il ne peut pas dire content pour elle. Wookwang ne pourra pas se réjouir tant qu'il ne sait pas. Et même si la question blesse, il s'en fiche. La crainte d'une réponse qui le blesserait d'autant plus est bien plus dominante que la décence. Alors il la pose. D'un ton trop désespéré, trop inhabituel pour lui, il pose une main sur l'épaule de son amie, et la regarde dans les yeux. Tant pis si elle ne connaît pas ses raisons; il a besoin de le demander. "Tu vas l'élever?" A noter qu'il ne demande pas si elle va le garder. Il veut vraiment savoir si elle compte l'élever. Car il le sait. Un enfant n'a pas besoin de venir au monde. Ce qu'il lui faut, c'est que des gens soient là pour l'y accueillir, pour y faire son voyage un plaisir. Et si Wookwang a un peu de pouvoir sur une autre vie, il veut soit l'annuler, soit garantir qu'elle sera aimée. L'un ou l'autre, car lui déteste être entre deux.

"" :copyright: celestial wonder for hundred miles only.
Hong Sooah
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t7342-ilovu
hwaryeo ≈ just trust myself
UNE P'TITE PHOTO ? :  ⊱ Rollin' Through (Eve & Wookwang) E35c46187430bb9a199def5a80d3b4c5
AVATAR :  ⊱ Wendy ((Red Velvet))
POINTS :  ⊱ 5
MESSAGES :  ⊱ 533
NOUS A REJOINT LE :  ⊱ 26/08/2019
Rollin' Through (Eve & Wookwang) Empty
(#) Sujet: Re: Rollin' Through (Eve & Wookwang)   Rollin' Through (Eve & Wookwang) EmptySam 21 Mar - 14:50
∷ Rollin' Through


"Now I keep running all the red lights,
and I won't stop 'til I see daylight."

OOTD
Tout brille, là dans ses yeux, tout brille d’une façon qu’elle ne saurait jamais le décrire, et c’est qu’elle voudrait que ça brille entre ses mains, dans son cœur recouvert d’une glace éternelle où elle n’y accueille plus personne, Sooah, la rose protégée par toutes ses ronces empoisonnées. Le monde l’a toujours bercé de sa lumière, éclairé son visage de poupée et réchauffé de sa chaleur si douce. C’est qu’elle se baigne la rose, dans les parures dorées que lui offre l’astre solaire, et qu’elle est certainement devenu, la plus belle de ses enfants. Elle est déesse d’un monde qu’elle gouverne si bien, elle est sage autant qu’elle fait rage, là entre ses entrailles. Ça bouillonne, ça explose, mais ô grand jamais la colère se montre, elle n’est visible que dans les yeux de la lionne sauvage, où toute la profondeur de son âme se reflète.

Sooah, l’enfant que l’on a tant marqué au fer rouge, l’enfant bâtarde. Ô qu’elle est honteuse, celle que l’on n’a jamais désiré, celle qui n’a pas le même sang que le reste de la famille. Le poison coule dans ses veines, il n’a point d’origine, il n’a point de nom. Il n’y a que le brouillard dans son crâne, elle n’est qu’une erreur dans ce bas monde. L’erreur d’une mère qui a fauté, l’erreur d’un homme qu’elle ne connaître jamais. Mais pourtant elle se fait rage, la guerrière prête à tout détruire sur son chemin. Elle ne s’est jamais habituée aux mots empoisonnés, à la violence de la ceinture, elle n’y a jamais pris goût. Elle est révolte, l’enfant sauvage, elle est reine, la femme qui s’est élevée de ces cendres.

C’est que les dieux sont jaloux,
De ce cœur qui subsiste à l’intérieur de cette carcasse.
C’est qu’ils veulent la voir sombrer dans les rives du Styx,
Mais que jamais la belle ne lâche prise, fièrement accroché à son trône.


Les erreurs sont si nombreuses en son sein, elles recouvrent la peau de porcelaine et la plus belle d’entre elles, vient naître entre ses entrailles, réchauffer le cœur de pierre. Tout prend une tournure qu’elle peine à contrôler, mais ô grand jamais elle ne laisse la panique prendre possession d’elle. Alors qu’au fond, elle rêve de relâcher prise, de pouvoir s’abandonner dans des bras salvateurs, elle rêve de crier et de demander pardon pour tout. Pour cette existence, et pour le péché de sa naissance, le pêché de la génitrice aux griffes acérées. Mais Sooah elle, elle n’est pas comme elle. Elle veut l’aimer, cet enfant, elle veut le chérir contre sa tendre peau, elle veut le recouvrir de toute la beauté de l’univers.

Elle esquisse un sourire aux mots du gamin, rire discret qui ne quitte que rarement ses lippes divines. Elle non plus, n’aime pas ce genre de blague, elle non plus, n’a pas la tête à rire aujourd’hui. Parce qu’elle est là, la terrible vérité, la plus belle des erreurs. « Ne t’excuse pas, ce n’est rien. » Sauvage mais jamais tyrannique, celle qui pardonne, et celle qui sait tant se montrer douce sous ce masque si lourd qu’elle porte, le masque qui fatigue autant que son cœur. Et elle non plus, ne sait plus comment réagir, ne sait plus quels mots utiliser. Le silence berce de nouveau le lieu, berce de nouveau les esprits encombrés. Mais à la question, elle ne tarde pas à répondre, non, elle plante ses orbes sombres dans ceux de l’ami, et elle ne prend pas le temps de réfléchir, car sa décision est prise depuis bien longtemps. « Oui. Oui je vais l’élever. Je vais tout faire pour cet enfant. Je vais me battre. » Et si les mensonges sont habituels entre les lèvres de la sauvagesse, ce n’est que la sincérité qui s’en échappe aujourd’hui. Parce qu’elle ne connaît que trop bien la douleur d’un enfant abandonné, d’un enfant sans repère et sans famille. « Je suis orpheline, tu sais. » Il ne sait pas, car elle peine à révéler ses secrets, et que ça lui fait encore si mal, au fond. « Je ne pourrais jamais infliger ça à mon enfant. » Jamais.

Et c’est une promesse qu’elle se fait à elle-même.
Celle de ne jamais briser le cœur de son précieux ange.


"" :copyright: celestial wonder for hundred miles only.


- - Les anges qui pleurent
Hong Woo Kwang
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t8460-wookwang-kangoopasroux
byeoljali ≈ when the night comes i break into stars
UNE P'TITE PHOTO ? :  ⊱ Rollin' Through (Eve & Wookwang) Dc9c69f3db11e898b1bf22e0f47986966cb88823
AVATAR :  ⊱ Hwang Minhyun (NU'EST & Wanna One)
POINTS :  ⊱ 430
MESSAGES :  ⊱ 404
NOUS A REJOINT LE :  ⊱ 23/02/2020
AGE :  ⊱ 23
Rollin' Through (Eve & Wookwang) Empty
(#) Sujet: Re: Rollin' Through (Eve & Wookwang)   Rollin' Through (Eve & Wookwang) EmptyDim 22 Mar - 18:11
∷ Rollin' Through
ft @"Song Sooah Eve" & @Hong Woo Kwang


"Now I keep running all the red lights,
and I won't stop 'til I see daylight."

OOTD
Qu'une bougie soit allumée à l'église, Sooah est enceinte.
Wookwang n'a jamais compris pourquoi cela faisait autant d'effet sur lui, cette idée de la grossesse. C'en est presque déconcertant à quel point il en est perturbé, obsédé même. Un jeune homme de vingt-deux ans ne devrait pas avoir lu autant de livres, écouté tant de vidéos, en savoir autant sur le déroulement d'une grossesse. Incollable sur le sujet, au courant de n'importe quelle anecdote. Wookwang s'y connaît sur le sujet, et il en aurait presque honte. Mais en y repensant, c'est plutôt triste. Parce que la grossesse, c'est tout ce qu'il a comme information sur sa mère. La seule chose qu'il connaît d'elle, c'est qu'elle a été enceinte. Et Wookwang, le garçon qui n'a aucune famille, s'est inconsciemment raccroché à ce qu'il a pu imaginer de sa mère. Il ne connaît même pas son nom, ou son âge. Est ce qu'elle vivait à Séoul, est ce qu'elle venait d'autre part? Aucune indice sur ses origines, à part peut être son regard si japonais. Mais cela pouvait venir de son père, ou même être une simple coïncidence. Son père. Wookwang ne savait même pas s'il en avait un. Est ce que sa mère était en couple à l'époque, ou est-il le fruit d'un viol? Cette question le hante, car il se doute bien qu'il n'a pas été voulu, mais il reste perturbé par le fait que sa mère n'a pas avorté. Si c'était par tabou, pourquoi l'a-t-elle quand même abandonné? Il ne sait rien de sa vie, n'y comprend pas grand chose. Et même s'il n'a pas été malheureux à l'orphelinat, l'inconnue de ses origines a fait en sorte qu'il n'a jamais vraiment été normal mentalement. Wookwang est un garçon qui vit sa vie comme s'il ne la vivait pas, parce qu'il sait, que sa vie ne compte pas. Ses choix n'influencent personne. Rares sont les personnes qui peuvent comprendre cette perspective.

Sooah. Sooah prononce les mots que Wookwang voulait entendre. Mais aussi d'autres qu'il n'aurait jamais cru comprendre d'elle. Sooah est une personne qui peut comprendre. Et cela change tout. Cela change toute cette amitié. Elle qui passait pour la fille pourrie gâtée, l'espère de queen bee presque impassible. Et lui, qui devait passer pour l'idiot de service. Tout est gommé, remis à zéro, parce que maintenant tout prend son sens. Wookwang est bien sérieux tout d'un coup. Il attrape son sac, passe un grand coup de bras sur la table pour que ses affaires y tombent. Il ne travaillera plus aujourd'hui. Du moins pas maintenant. Pas après cette révélation. Sans rien dire, toujours, Wookwang tourne sa chaise vers Sooah, et attrape sa batte qu'il garde contre son épaule prête à frapper. Devant Sooah qu'il fixe intensément. Il est presque protecteur avec cette batte. Si imposant pour une fois que certains élèves commencent à les regarder avec insistance. Pourtant Wookwang ne les regarde pas. Ses yeux sont sérieux. Adieu l'air ahuri qui le fait passer pour un idiot. "Moi aussi." Il répond à Sooah d'une voix très basse, une fois qu'il est sûr qu'elle sera la seule à l'entendre. "C'est pour ça que j'ai demandé." Elle ne doit pas comprendre, la pauvre, elle ne l'a jamais vu comme ça. "Moi aussi je suis orphelin." C'est bien la première fois qu'il prononce ces mots à voix haute. Même si sa voix est bien basse. "Alors... Je te remercie de faire ça pour cet enfant. Et... Je suis derrière toi. Tu pourras toujours compter sur moi." Il se fiche bien de savoir s'il y a un père. Il s'en fiche bien, il veut juste que cet enfant ait des gens qui l'aiment. Alors il sera là, s'il faut; il l'aimera. Et maintenant que le message est passé, il se recule, laisse tomber son sac à dos par terre et fait des mouvements avec sa batte. Avec son air de débile revissé sur son visage, il fait semblant de jeter quelque chose au dessus des étagères de la bibliothèque. "Je me demande si je balance ma trousse d'ici je peux casser un carreau de fenêtre." Qu'il dit l'air de rien. Toute trace de sa confession est effacée. Parce que Wookwang n'est pas sûr de vouloir parler de ça, même si avec Sooah, maintenant, il pourrait en être capable. Mais c'est toujours bien plus facile de faire semblant que rien ne l'atteint. "Hong Wookwang-ssi merci de ne pas ramener ce genre d'instrument à la bibliothèque, c'est un lieu d'étude, et encore moins de la manier à tous va!" On entend la bibliothécaire crier d'un peu plus loin, mais Wookwang s'en fiche. On sent dans sa voix que ce n'est pas la première fois que Wookwang vient vivre sa vie ici. Il adresse un maigre signe de tête et baisse sa batte, bien qu'il garde son air parfaitement idiot. Au moins, Sooah verra clair dans son jeu désormais.

"" :copyright: celestial wonder for hundred miles only.
Hong Sooah
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t7342-ilovu
hwaryeo ≈ just trust myself
UNE P'TITE PHOTO ? :  ⊱ Rollin' Through (Eve & Wookwang) E35c46187430bb9a199def5a80d3b4c5
AVATAR :  ⊱ Wendy ((Red Velvet))
POINTS :  ⊱ 5
MESSAGES :  ⊱ 533
NOUS A REJOINT LE :  ⊱ 26/08/2019
Rollin' Through (Eve & Wookwang) Empty
(#) Sujet: Re: Rollin' Through (Eve & Wookwang)   Rollin' Through (Eve & Wookwang) EmptyDim 29 Mar - 6:09
∷ Rollin' Through
ft @"Moon Sooah" & @Hong Woo Kwang


"Now I keep running all the red lights,
and I won't stop 'til I see daylight."

OOTD
Le mensonge dévore ses lèvres, parce que la vérité à tant de mal à sortir, à s’échapper de son être. Mais Sooah ne semble pas mentir, parce qu’elle ne mesure pas le poids de ses mots. Oh, ce n’est pas qu’elle est orpheline, elle aurait pu l’être. Non. C’est qu’elle s’impose cette situation. Parce que l’instabilité a poussé la belle à s’exclure, parce que le sang est si semblable comme il est si différent, et ça ronge tellement ses pensées, la pauvre. Et les mots transpercent son cœur fragile, oh parce qu’elle ne s’attendait pas à cette confidence, et que les remords viennent torturer l’organe qui se tord dans tous les sens. Coupable, car elle a oublié de réfléchir avant de partir, emportée par l’émotion, Sooah a oublié. Coupable, car c’est elle qui refuse cette famille, qui leur impose son absence, coupable de ne pas être là après la disparition de l’ange. C’est qu’elle angoisse, maintenant, que l’ami l’abandonne, phobie qui ne quitte jamais ses songes. Mais c’est que Wookwang semble plus important qu’elle ne le pense au fond, c’est qu’elle ne veut pas le voir partir, lui qui apporte tant de joie dans cette vie qui s’effondre, qui prend soudainement un virage qu’elle ne peut plus contrôler.

« Désolée. » Qu’elle souffle alors que dans ses doigts, se serre le stylo, qu’il laisse des marques sur l’épiderme si pur. Elle s’excuse de tous ces mensonges, envers lui, envers ceux qui n’ont jamais mérité un tel traitement, ceux qui ne méritaient que la vérité. « C’est compliqué. » Le palpitant qui s’excite dans sa fragile poitrine alors qu’elle ne veut plus le regarder, qu’elle fuit le regard. « Je ne connais juste pas ma mère. » Comment expliquer, comment parvenir à mettre des mots que les douleurs qu’elle s’inflige encore volontairement. Car Sooah est la seule responsable de cette situation. « C’est moi qui rejette ma famille. »

Elle voudrait fuir, prendre ses affaires et ne jamais avoir à recroiser le garçon, lui qui s’est confié à elle, qui lui remet un secret des plus lourds. Elle voudrait disparaître sous les rayons du soleil de février, elle ne voudrait plus être là. Et elle rêve d’évasion alors que l’anxiété coupe son souffle. « S’il te plaît, ne crie pas. » Car c'est de ces voix dont elle a peur, ces hommes qui hurlent dans ses oreilles, alors que l’impuissante ne peut que se soumettre, oh elle en a si peur de ces êtres, car ils n’ont que trop de pouvoir sur elle. Les mains se logent dans ses cheveux d’or alors que la tête, elle, cogne la table. Elle n’entend plus, elle ne veut plus. Les dents mordent sa lèvre jusqu’à provoquer une douleur si vive, mais pas assez insupportable pour qu’elle arrête. « C’est ma faute. »

Si seulement elle avait été meilleure,
Si seulement elle avait été une meilleure fille.
Une meilleure sœur.


Et qu’elle ne peut plus faire marche en arrière maintenant, que le cruor à coulé sur le bitume. « Ne pars pas. Ne m’abandonne pas. Pas toi aussi. » Les yeux qui refusent d’affronter la réalité, qui refusent de le voir partir, parce qu’elle ne s’en remettra pas, qu’elle ne s’en remet jamais. Le voilà, le véritable visage, l’évidence même, l’enfant trop vulnérable.

"" :copyright: celestial wonder for hundred miles only.


- - Les anges qui pleurent
Hong Woo Kwang
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t8460-wookwang-kangoopasroux
byeoljali ≈ when the night comes i break into stars
UNE P'TITE PHOTO ? :  ⊱ Rollin' Through (Eve & Wookwang) Dc9c69f3db11e898b1bf22e0f47986966cb88823
AVATAR :  ⊱ Hwang Minhyun (NU'EST & Wanna One)
POINTS :  ⊱ 430
MESSAGES :  ⊱ 404
NOUS A REJOINT LE :  ⊱ 23/02/2020
AGE :  ⊱ 23
Rollin' Through (Eve & Wookwang) Empty
(#) Sujet: Re: Rollin' Through (Eve & Wookwang)   Rollin' Through (Eve & Wookwang) EmptyMer 1 Avr - 20:58
∷ Rollin' Through
ft @Hong Sooah & @"Hong Woo Kwang"


"Now I keep running all the red lights,
and I won't stop 'til I see daylight."

OOTD
Il n'y a qu'une fine ligne entre les camarades et les amis. Des camarades, Wookwang en a des tas. Même à l'orphelinat, il n'a jamais été timide. Très agaçant, cette manière de se mêler de toutes les conversations qui ne le regardent pas. Il s'incruste, pour caler quelques réparties, essayer de faire rire, du moins sourire. Cela remonte peut être justement à ces temps où il était entourés d'enfants comme lui, où le malheur était peint partout dans sa vie. Très tôt, Wookwang a compris que le bonheur, c'était un choix. Il avait le choix de rester enfermé dans cette tristesse d'avoir été abandonné, ou alors il pouvait justement se remonter le moral en disant que sa vie n'appartenait qu'à lui. Alors c'est un bonheur un peu mesquin. Juste une liberté de se réjouir de ce que l'on veut car on sait que l'on a d'importance que pour soi-même. Mais au moins il a gardé cette jovialité qui le caractérise maintenant. Sooah, elle a toujours alterné entre les lignes. Cette fille qu'il agaçait, mais qu'il voyait quand même rire des fois. Une fille proche de lui, sans vraiment l'être. Mais dans cette bibliothèque où il avait simplement prévu de déranger des élèves, Sooah dépasse la ligne. Elle est définitivement une amie. Par sa volonté d'élever son enfant, mais aussi parce qu'elle comprend l'importance d'un tel choix.

Sauf que, pendant qu'il s'amuse à jouer aux trublions pour détourner l'attention du sérieux qu'il a témoigné, cette amie l'assaille directement d'une trahison. Pourtant le jeune homme commençait à se demander si la similitude de leurs noms de famille étaient dus à cet attribut qu'ils avaient en commun. Coup bas, et ça fait mal. Wookwang qu'il est si peu important dans ce monde, que rien ni personne ne lui est très important. Mais voilà qu'il accorde grand intérêt à Sooah, et qu'elle vient directement le blesser. Immédiatement, Wookwang abaisse sa batte. Il l'aurait laissé tomber si la bibliothécaire n'était pas en train de l'observer. Il a envie de crier, le brun. Parce que Sooah vient de l'énerver. Sauf qu'il ne sait pas quoi faire. Il est si peu sérieux dans sa vie qu'il a du mal à traiter ses émotions. Il se sent poignardé, car Sooah lui a avoué une vérité qui n'est pas exacte. Et en même temps, il se sent idiot de ne pas avoir attendu avant de s'être confié aussi intimement. De plus, il aimerait expliquer à la jeune fille en quoi ce qu'elle a dit n'était pas juste, mais il est également triste de la voir aussi malmenée. Au final, c'est sa faiblesse qui le touche.

    Wookwang secoue la tête. Malgré ce qu'il a l'air, il est un homme de parole. "Je t'ai dit que tu pouvais compter sur moi." Qu'il dit peut être un peu trop fort. Il vaudrait vraiment mieux qu'ils s'en aillent de cette bibliothèque. Pourtant, il ne partira pas tant que Sooah sera assise. Alors il s'affale sur sa chaise, tourne ses yeux vers le plafond. "Je suis là pour toi." Il répète, même si son agacement perturbe un peu la chaleur de cette affirmation. "Mais si tu as une famille, ne dis jamais plus devant moi que tu es orpheline." Wookwang a baissé sa voix pour que personne ne les entendent, et il garde son air nonchalant, pourtant il est sérieux. "Je m'en fiche des raisons pour lesquelles tu rejettes ta famille. Mais si t'en as une, alors t'as pas le droit de t'appeler comme ça. Tu ne mesures pas la chance que tu as. Donc évite de faire ça devant moi, merci." C'est peut être méchant, mais Wookwang ne peut pas s'empêcher de le penser. Parce qu'il donnerait tout pour pouvoir se disputer avec quelqu'un. Parce que le contraire de l'amour, ce n'est pas la haine, c'est bien l'indifférence. Et la vie de Wookwang, elle est bien indifférente à tout le monde. Quand bien même, le brun n'est pas sans coeur. Et il est toujours habité du même désir de faire sourire les gens autour de lui. Et puis il faut avouer, que son amie a l'air bien attristée, et qu'il déteste la voir comme ça. Surtout que cela ne peut pas être bon pour le bébé. "M'enfin!" Dit-il avec un ton plus enjoué, oubliant sa colère. "Tu comptes réellement travailler ou on va chercher un bubble tea? Je te propose pas un karaoké parce que tu vas encore m'engueuler de vouloir casser tes oreilles. Mais perso j'aimerais bien qu'on fasse quelque chose parce que j'ai pas envie de travailler." Dit-il en souriant comme un idiot et approchant sa tête du visage de Sooah. Il a juste envie qu'elle arrête de se morfondre. Il compte continuer à l'embêter, comme si de rien était. "Si tu me réponds pas je vais vraiment te crier dans les oreilles, t'es prévenue!"
"" :copyright: celestial wonder for hundred miles only.


♞♝
Rollin' Through (Eve & Wookwang) 2679248f5b269ab675e39b97225a903f66accda6
Hong Sooah
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t7342-ilovu
hwaryeo ≈ just trust myself
UNE P'TITE PHOTO ? :  ⊱ Rollin' Through (Eve & Wookwang) E35c46187430bb9a199def5a80d3b4c5
AVATAR :  ⊱ Wendy ((Red Velvet))
POINTS :  ⊱ 5
MESSAGES :  ⊱ 533
NOUS A REJOINT LE :  ⊱ 26/08/2019
Rollin' Through (Eve & Wookwang) Empty
(#) Sujet: Re: Rollin' Through (Eve & Wookwang)   Rollin' Through (Eve & Wookwang) EmptyJeu 16 Avr - 17:46
∷ Rollin' Through


"Now I keep running all the red lights,
and I won't stop 'til I see daylight."

OOTD
Ô Wookwang, il a réussi là où tous les autres ont échoué, blessés par les épines de la roses, le poison qui s’écoule dans leurs veines. Mais jamais dans les siennes. C’est qu’il a presque réussi à dompter la lionne, qu’il pourrait tenir le soleil entre ses doigts sans jamais se brûler. Et c’est que Sooah, a trouvé dans ses bras une affection que personne n’aurait pu lui donner auparavant, qu’aucun n’a voulu lui offrir sans rien demander en retour. Ô Sooah, elle s’est perdue tant de fois dans ses bras, sur ses lèvres qui n’ont jamais rien demander de plus qu’un peu d’attention. C’est qu’il y a l’organe vital qui pompe le cruor, qui anime la divine, et pourtant il est si vide, si brisé, le joyau de cristal que l’on a laissé éclater au sol, sans arriver à recoller les morceaux.

Et il y a l’être qui vit en elle, qui bouscule tout en son sein, et Sooah, elle ne sait pas si elle aura la force d’aller jusqu’au bout, alors que toute son énergie s’épuise lentement, à petit feu, comme si les flammes ardentes qui brûlent en elle s’épuisaient au fil du temps. Ô il y a tant de craintes qui foudroient l’enfant, mais qui ne sortiront jamais de ses lèvres honteuses. Et les mots, ils sont si durs et pourtant, ils n’ont jamais eu autant de sens pour la jeune femme.

Ô Wookwang, se rend-il compte de son pouvoir ?
Se rend-il de tout ce qu’il arrive à changer en elle ?


Mais jamais, elle ne lui laissera le temps de s’en apercevoir. Car à jamais, elle portera le masque d’or qui orne ses traits, et que dans ses yeux, jamais la faiblesse ne se reflétera. Elle est forte, elle se sait invulnérable, et elle aimerait le rester. Mais pour combien de temps ? Alors qu’en elle, tout s’écroule, minute après minute. Ô Sooah, c’est qu’elle rencontre les orbes du garçon lorsqu’elle ose enfin relever la tête, que dans son regard, elle y retrouve pour la malice qui l’a attiré vers lui, cette personnalité qui l’a toujours poussé vers le haut, c’est qu’il est un pilier, l’orphelin, et qu’elle a si peur qu’il finisse par, lui aussi, faiblir. Et c’est que Sooah, elle a trop besoin de lui pour le voir s’envoler si loin d’elle, alors c’est son corps, que ses fins bras viennent enlacer, c’est dans cette chaleur qu’elle vient cacher son cœur, alors que les lippes, se déposent contre celles du divin garçon. Ô Sooah, elle ne se laissera jamais de lui, jamais de ce garçon qui lui permet d’oublier ; toutes les douleurs et tous les démons autour d’elle.

« Allons-y alors. » Qu’elle murmure alors que les lèvres s’éloignent, elles se quittent, pour mieux se retrouver plus tard, ou bien plus tôt qu’elle ne le pense. Fragiles mains qui viennent ranger les affaires de la blonde, et les doigts, enfin libres, viennent retrouver ceux du gamin, alors que ses lèvres se courbes légèrement. « Je te suis, je ne connais pas beaucoup d’adresses. » Qu’elle lance, alors que le rire accompagne ses douces paroles.

"" :copyright: celestial wonder for hundred miles only.


- - Les anges qui pleurent
Hong Woo Kwang
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t8460-wookwang-kangoopasroux
byeoljali ≈ when the night comes i break into stars
UNE P'TITE PHOTO ? :  ⊱ Rollin' Through (Eve & Wookwang) Dc9c69f3db11e898b1bf22e0f47986966cb88823
AVATAR :  ⊱ Hwang Minhyun (NU'EST & Wanna One)
POINTS :  ⊱ 430
MESSAGES :  ⊱ 404
NOUS A REJOINT LE :  ⊱ 23/02/2020
AGE :  ⊱ 23
Rollin' Through (Eve & Wookwang) Empty
(#) Sujet: Re: Rollin' Through (Eve & Wookwang)   Rollin' Through (Eve & Wookwang) EmptyJeu 16 Avr - 23:20
∷ Rollin' Through


"Now I keep running all the red lights,
and I won't stop 'til I see daylight."

OOTD
C'est rare, ces instances où Sooah se montre vulnérable. Elle n'est pas faible, là devant lui. Mais elle se montre touchée. Touchée par les propres mots qu'elle a sortis devant lui, et qu'elle doit probablement regretter. Wookwang ne s'excusera pas de sa dureté. Il a beau tirer le meilleur de sa situation, il aurait préféré qu'elle en soit autrement. N'est orphelin que ceux qui ont connu l'absence totale de parents, ou la perte des deux en même temps. Wookwang l'est au plus profond de lui. Cette douleur qu'il a appris à maquiller, à sublimer. C'est tout ce qui fait son charme, et tout ce qui fait ses larmes. Aucune identité si ce n'est celle qu'il a construite, et c'est bien ce qui crée tout un conflit.

    Tout le monde se fiche de lui. Qu'il réussisse, qu'il échoue, tout le monde s'en fout. C'est de lui même qu'il s'est inscrit à l'université, de lui même qu'il a accepté de redoublé. C'est bien lui qui se démène pour payer ses études, son logement. Parce qu'il a toujours su tirer son malheur dans un optimisme ravageur. Et c'est pour ça, qu'il aime Sooah. Parce qu'elle se fiche de lui aussi. Sauf qu'elle arrive quand même à lire un peu à travers lui. Peut être qu'elle lira beaucoup mieux maintenant qu'elle le sait. Elle a beau n'être qu'une amie qu'il ne voit pas si souvent, ils ont une relation extrêmement complices. Aucun sentiment entre eux, autre que de l'amitié (et de l'agaçement), mais ils savent s'accorder de l'affection. Comme là. Sooah entoure Wookwang de ses bras et l'embrasse, et il doit avouer en être surpris. Cela fait plusieurs semaines qu'ils ne se sont pas croisés, il ne s'attendait pas à ce qu'elle vienne le cajoler aussi tôt, et en plein milieu de la bibliothèque. Pourtant, il ne peut pas lui refuser. Il en a besoin. Après avoir avoué qu'il était orphelin, il ne peut refuser un peu d'attention.

    Attention, affection, exaspération. C'est tout ce qui résume Wookwang et Sooah. Eux qui sortent de la bibliothèque main dans la main. Tant de gens les confondent pour un couple qu'ils n'ont jamais été, et ne seront jamais. "T'abuses, quand même." Dit-il d'un air faussement vexé. Sa colère des quelques minutes précédentes n'est plus. Il ne sait pas s'il voudrait reparler de ce qu'il lui a avoué, mais s'ils font semblant de ne s'être confié sur rien, alors cela lui conviendra plus que bien. "Je t'en ai payé combien des bubble tea déjà? Et tu te rappelles toujours pas de la boutique?" Pour continuer son petit jeu, il retire ses doigts de la main de Sooah qui les tenait. Il fait mine d'être vexé, le petit, mais c'est juste pour passer son bras au dessus des épaules de la jeune fille à la place. Une femme sous son bras et une batte dans l'autre main. Apparence parfaite, pour le petit plaisantin. Ils marchent quelques centaines de mètres pour sortir du campus et arriver dans une petite ruelle où se tient le salon de thé. "Tête de linotte, va, tout ça parce que tu voulais te laisser guider." Wookwang fulmine amicalement, alors qu'il lâche Sooah et dépose sa batte à l'entrée (comme quoi, il est poli!). Il entre sans attendre la jeune fille parce qu'il s'apprête déjà à sortir sa carte et payer en commandant.

"" :copyright: celestial wonder for hundred miles only.


♞♝
Rollin' Through (Eve & Wookwang) 2679248f5b269ab675e39b97225a903f66accda6
Hong Sooah
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t7342-ilovu
hwaryeo ≈ just trust myself
UNE P'TITE PHOTO ? :  ⊱ Rollin' Through (Eve & Wookwang) E35c46187430bb9a199def5a80d3b4c5
AVATAR :  ⊱ Wendy ((Red Velvet))
POINTS :  ⊱ 5
MESSAGES :  ⊱ 533
NOUS A REJOINT LE :  ⊱ 26/08/2019
Rollin' Through (Eve & Wookwang) Empty
(#) Sujet: Re: Rollin' Through (Eve & Wookwang)   Rollin' Through (Eve & Wookwang) EmptyVen 8 Mai - 13:38
∷ Rollin' Through


"Now I keep running all the red lights,
and I won't stop 'til I see daylight."

OOTD
C’est un jeu si dangereux, et pourtant elle ne cesse d’y jouer, d’avancer ses pions, sans se rendre compte qu’elle finira par tomber la première ; dans ce piège mortel. Sooah est entouré, et pourtant, elle n’a jamais été aussi seule. L’amour qui bat en son sein ne suffira jamais à la combler et les attentions de Woo ; jamais ne pourront remplacer les illusions de cette soirée, de cette étreinte qui lui a presque fait croire que tout était encore possible. Mais la douleur du passé ; reviendra toujours. Alors elle veut oublier, les souvenirs mortels, elle veut oublier les rêves d’une époque bien lointaine, mais qui ne cessent de hanter ses songes. Elle s’accroche à ce qui lui reste, elle s’accroche à cet ami qui ne semble pas avoir envie de la laisser tomber. Ô c’est qu’il y a toujours eu cette complicité entre eux, depuis le premier jour, c’est que l’amour lui aussi ; aurait pu naître.

Mais le cœur est fermé, il attend, sagement, ce garçon dont elle a tant rêvé, elle attend qu’il lui fasse oublier le passé, la tromperie, et répare l’organe vital de ses mains d’or. Et elle se laisser bercer, entraîné par l’ami du bonheur, et son rire éclate dans l’air, vient danser avec les pétales qui volent dans le ciel, et c’est qu’il monte jusqu’aux cieux pour venir chatouiller les tympans des dieux. « Hm, peut-être parce que ma mémoire ne se souvient jamais du chemin, mais seulement des conneries que tu lâches toutes les deux secondes, Wookwang. » L’humeur est bien plus légère, comme si les maux s’étaient envolés, comme si la peine n’existait plus en ce bas monde. Parce qu’elle veut encore l’entendre rire, elle veut encore l’écouter raconter toutes ces choses improbables. Et peut-être bien qu’un jour, elle lui confiera ses secrets, elle lui parlera de sa si grande importance dans sa vie si monotone.

Car tu comptes, Wookwang,
Bien plus que tu pourrais le penser.


L’étreinte se briser à l’entrée de l’échoppe, et elle le suit, comme son ombre, elle ne le lâche jamais, et les mots ne sortent plus, parce qu’il sait toujours ce qu’elle aime. Parce qu’il semble avoir l’habitude maintenant. Pourtant, un soupir s’extirpe encore de ses lèvres à la vue de sa carte. « Tu ne veux vraiment pas que je paie pour une fois ? Tu sais, j’ai les moyens pour ça. » Râle qui se fait entendre alors que les bras se croisent contre sa poitrine, mine boudeuse, et les joues qui se gonflent comme une enfant.

Car la candeur existe encore en son sein.


"" :copyright: celestial wonder for hundred miles only.


- - Les anges qui pleurent
Hong Woo Kwang
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t8460-wookwang-kangoopasroux
byeoljali ≈ when the night comes i break into stars
UNE P'TITE PHOTO ? :  ⊱ Rollin' Through (Eve & Wookwang) Dc9c69f3db11e898b1bf22e0f47986966cb88823
AVATAR :  ⊱ Hwang Minhyun (NU'EST & Wanna One)
POINTS :  ⊱ 430
MESSAGES :  ⊱ 404
NOUS A REJOINT LE :  ⊱ 23/02/2020
AGE :  ⊱ 23
Rollin' Through (Eve & Wookwang) Empty
(#) Sujet: Re: Rollin' Through (Eve & Wookwang)   Rollin' Through (Eve & Wookwang) EmptySam 9 Mai - 10:13
∷ Rollin' Through


"Now I keep running all the red lights,
and I won't stop 'til I see daylight."

OOTD
Légèreté toujours flottante là où Wookwang met les pieds. C'est bien pour ça qu'on lui a attribué ce nom. Un rayon de soleil car le garçon a la capacité de ne rien rendre sérieux autour de lui. Chaque problème ou chaque soucis devient aussi léger qu'une plume quand il les prend dans ses mains. C'est une bénédiction de jouir d'un tel pouvoir. Et Wookwang sait très bien de quoi il est capable, parfaitement conscient de ses capacités; car lui même abuse de sa puissance sur sa propre vie. Et on pourrait penser que cela devient un peu trop dur à porter, mais pas vraiment. Le brun adore détourner l'attention de sujets trop sérieux, et il préfère débiter des conneries plutôt que de parler de lui.

    Alors il est fier, l'étudiant, quand son amie lui fait remarquer. Et donc il a un petit sourire qui n'a pas envie de le quitter. Sooah a beau répéter qu'il ne fait que de dire des âneries, ou de l'énerver, il sait qu'elle adore ça. Peut être qu'elle aussi a besoin de légèreté. C'est pour ça qu'elle arrive si bien à le supporter. Et si Wookwang sait faire quelque chose de bien pour elle, alors il s'en réjouira. Sooah compte beaucoup pour lui, il ne sait pas vraiment pourquoi. Peut être parce qu'ils ne sont pas attachés l'un à l'autre. Que leur amitié est très libre. Ils peuvent être collés l'un à l'autre pendant une semaine et ne plus se revoir pendant un mois. Il y a quelque chose de libérateur dans cette relation. Comme s'ils pouvaient tout se confier, sans que ça ne les attache à quoi que ce soit. Et Wookwang aime beaucoup ça.

    Par conséquent, Sooah et lui se connaissent très bien. C'est pour ça que Wookwang lui commande sa boisson sans même la consulter. Il sait exactement quel parfum elle va préférer. Et en fait, il se commande la même chose, il demande simplement à ce qu'on y rajoute un peu de miel. Et quand il s'apprête à payer, il tourne la tête vers Sooah. "Je suppose que si t'insistes, je peux te laisser." Wookwang hausse les épaules. C'est par habitude qu'il sort sa carte, mais il peut comprendre que Sooah n'aime pas qu'il lui finance toujours tout. Alors, ses doigts font habilement tourner sa carte japonaise, et la font glisser dans sa poche. "Dans ce cas là vous pouvez rajouter un paquet de pop-corn s'il vous plaît?" Wookwang demande avec un gros sourire. "Ça sera plus sympa de grignoter en même temps." Dit-il pour se justifier, alors qu'il se recule du comptoir pour laisser Sooah y aller. Au passage, il lui passe une main amicale sur l'épaule. "Merci, chouchou." Qu'il lui souffle dans l'oreille avant d'attendre derrière.

"" :copyright: celestial wonder for hundred miles only.


♞♝
Rollin' Through (Eve & Wookwang) 2679248f5b269ab675e39b97225a903f66accda6
Hong Sooah
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t7342-ilovu
hwaryeo ≈ just trust myself
UNE P'TITE PHOTO ? :  ⊱ Rollin' Through (Eve & Wookwang) E35c46187430bb9a199def5a80d3b4c5
AVATAR :  ⊱ Wendy ((Red Velvet))
POINTS :  ⊱ 5
MESSAGES :  ⊱ 533
NOUS A REJOINT LE :  ⊱ 26/08/2019
Rollin' Through (Eve & Wookwang) Empty
(#) Sujet: Re: Rollin' Through (Eve & Wookwang)   Rollin' Through (Eve & Wookwang) EmptySam 9 Mai - 23:06
∷ Rollin' Through


"Now I keep running all the red lights,
and I won't stop 'til I see daylight."

OOTD
Et elle a tant prié pour qu’il ne cesse jamais de sourire, Wookwang, pour que son rire continue de bercer ses tympans comme il berce les anges si haut dans les cieux, comme il vient ravir les dieux en haut de l’olympe. Mais, ô c’est qu’il ne le saura jamais, tout ce que la blonde lui souhaite, tout ce qu’elle espère pour lui. Car elle ne le sait que trop bien, elle n’est pas celle qui finira à ses côtés, elle n’est pas celle qui aura le privilège de l’aimer toute une vie, car son destin est déjà scellé, à cet homme, car son cœur voit déjà sa fin dans ses yeux où l’univers ne cesse de se refléter. Mais Wookwang, il a fait naître en elle des rêves et des illusions inconnues, il a fait renaître la confiance et l’espoir qu’on avait abandonné sur le sable chaud d’une plage, un jour de printemps.

Il a pansé les maux, il a pansé les blessures de ses mains qui ne connaissent pas l’amour, il a couvert les peines et les pleurs de ses mots salvateurs, il a séché bien des perles sur le visage de la gamine, et il a accueilli dans son lit, les frayeurs d’une enfant qui n’est pas prête à grandir, à devenir mère. Pourtant elle s’accroche, à cet être qui grandi dans ses entrailles, elle s’y accroche de toutes ses forces comme si sa vie en dépendait. Et c’est peut-être bien le cas au fond. Le corps qui s’épuise, ô c’est qu’elle pourrait périr si elle n’y croit pas assez fort. Alors elle veut encore tout contrôler, tout dominer, car elle est née reine et elle ne supporte pas de s’abaisser plus bas que terre, elle ne supporte pas qu’on lui offre tout pour une raison comme pour une autre.

Alors Sooah, aujourd’hui, ne se laissera pas faire. Elle paiera, parce qu’elle veut aussi savoir faire plaisir, et sans doute que Wookwang le mérite bien plus qu’elle. Et le sourire naît sur les lippes lorsqu’il lui laisse la place, lorsqu’il lui donne l’occasion de lui faire plaisir cette fois. Consommations habituelles, et elle le laisse commander ce qu’il veut, tant qu’elle peut se permettre de piocher dedans également, trop gourmande, et c’est que la faim tiraille son estomac. « Ca tombe bien, je commence à avoir faim ! » C’est qu’il en faut, des forces pour porter cet enfant, le poids du monde sur ses jeunes épaules. Frisson qui parcoure sa peau lorsque les paroles sont murmurées si près d’elle, de l’épiderme, et les tentations de retrouver ses lèvres sont trop fortes. Ô c’est qu’elle se fait violence Sooah, le temps de payer et de récupérer la commande. Elle laisse le gamin prendre sa boisson et le popcorn alors qu’elle s’empresse de goûter son bubble tea à la pêche, saveur éternelle qui ne cesse jamais de s’écouler dans l’amère gorge. « On va au parc ? Il fait vraiment beaucoup aujourd’hui ! » Qu’elle s’exclame alors qu’ils sortent enfin de l’échoppe, bien plus joyeuse qu’auparavant, sautillant sur place alors que les lèvres ne faiblissent pas, étirées pour afficher le plus beau des sourires.


"" :copyright: celestial wonder for hundred miles only.


- - Les anges qui pleurent
Hong Woo Kwang
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t8460-wookwang-kangoopasroux
byeoljali ≈ when the night comes i break into stars
UNE P'TITE PHOTO ? :  ⊱ Rollin' Through (Eve & Wookwang) Dc9c69f3db11e898b1bf22e0f47986966cb88823
AVATAR :  ⊱ Hwang Minhyun (NU'EST & Wanna One)
POINTS :  ⊱ 430
MESSAGES :  ⊱ 404
NOUS A REJOINT LE :  ⊱ 23/02/2020
AGE :  ⊱ 23
Rollin' Through (Eve & Wookwang) Empty
(#) Sujet: Re: Rollin' Through (Eve & Wookwang)   Rollin' Through (Eve & Wookwang) EmptyDim 10 Mai - 18:43
∷ Rollin' Through


"Now I keep running all the red lights,
and I won't stop 'til I see daylight."

OOTD
Larmes que l'orphelin ne connaît pas. Il ne se rappelle pas avoir déjà pleuré. Les cris sont quelque chose qu'il n'a jamais entendu sortir de sa gorge. Qu'il n'a entendu aucune infirmière lui raconter. Peut être maladif de ne pas sortir ce genre d’émotion. C'est même mesquin car pour pleurer il faudrait tenir à quelque chose, et il ne tient à rien. Mais au moins c'est que son doux visage ne sera jamais terni par de l'eau salé que personne ne peut mériter. Les yeux perçants ne seront jamais humidifiés et garderont cet air malin un peu trop niais jusqu'à ce qu'il doive les fermer. Oh, il sourit, et des fois, Wookwang, car mine de rien il se plaît à sa vie. Car c'est étonnant, mais il y a certaines choses auxquelles il tient quand même. Par exemple, ses études, ses hobbies, ou alors le sourire de Sooah.

    A la bibliothèque, c'était si perturbant de la voir aussi mal. Elle ne lui a jamais montré ce côté d'elle. Oh, ça a parfois été suggéré, dans la demande d'un baiser ou d'une étreinte. Mais jamais des mots ont rendu un mal concret, et il faut dire que Wookwang en a été inquiété. Elle n'a pas fait que de lui annoncer une grossesse qu'elle n'a probablement pas désiré. Non, elle lui a ouvert les pensées sur des problèmes qu'elle a peut être avec sa famille. Et ça, jamais elle n'en avait parlé auparavant. Impossible donc de lui en vouloir que d'utiliser des mots dont elle n'a pas le droit. Impossible non plus de rester à rien faire les bras croisés. Alors c'était sa mission personnelle, au gamin beaucoup trop grand, de venir faire oublier cette passe. De garder ce qu'elle lui a confié, mais de lui faire oublier; comme si rien ne s'était passé.

    Sans problème qu'il profite de la gentillesse de son amie. Loin de lui l'idée d'être cet équipier serviable qui insiste pour toujours tout payer. Wookwang sait très bien quelle est la valeur d'un service. Quand on naît avec rien, on sait que certaines dettes sont mieux repayées. Alors il laisse Sooah combler celle là. Et puis, même s'il gagne de l'argent pour vivre relativement confortablement, ça ne lui ferait pas de mal de faire un peu plus attention. "Dans ce cas là, faut mettre deux paquets." L'étudiant glisse à la vendeuse avant de les attraper et de suivre Sooah. Heureusement qu'il a des doigts assez long car d'une main il doit tenir sa boisson et les pop corn, et de la deuxième il doit attraper sa batte qu'il avait laissé à l'entrée. Pourquoi ne l'avait-il pas laissée dans son casier? C'est une question à laquelle il ne répondra pas. "Tout ce que tu veux." Que le garçon répond tout guilleret. Il est content de voir son amie sourire à nouveau. Bien sûr, il ne se dit pas que c'est à cause de lui, et que c'est à cause du sucre. Donc lui aussi boit quelques gorgées avant de la suivre, réellement touchée qu'elle se sente beaucoup mieux.

"" :copyright: celestial wonder for hundred miles only.


♞♝
Rollin' Through (Eve & Wookwang) 2679248f5b269ab675e39b97225a903f66accda6
Hong Sooah
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t7342-ilovu
hwaryeo ≈ just trust myself
UNE P'TITE PHOTO ? :  ⊱ Rollin' Through (Eve & Wookwang) E35c46187430bb9a199def5a80d3b4c5
AVATAR :  ⊱ Wendy ((Red Velvet))
POINTS :  ⊱ 5
MESSAGES :  ⊱ 533
NOUS A REJOINT LE :  ⊱ 26/08/2019
Rollin' Through (Eve & Wookwang) Empty
(#) Sujet: Re: Rollin' Through (Eve & Wookwang)   Rollin' Through (Eve & Wookwang) EmptyVen 5 Juin - 23:14
∷ Rollin' Through


"Now I keep running all the red lights,
and I won't stop 'til I see daylight."

OOTD
Au fond n’a-t-elle pas toujours été cette petite princesse que l’on souhaite chérir et choyer dans les beaux vêtements, orner des plus beaux bijoux ? N’a-t-on pas voulu lui offrir le monde dans ses douces mains, Sooah, qui n’a pourtant jamais rien réclamé, gamine abandonnée sur le pas d’une porte, dans les bras d’un père qui ne se doutait de ( rien ), le ciel est tombé sur sa tête, ne laissant que cette petite étoile briller faiblement. Ô et Sooah, n’est-elle pas la seule fautive de cet isolement supporté durant toutes ces années ? Elle qui a ( refusé ) l’amour des parents salvateurs, l’amour de la fratrie qui s’est brisée en éclats. Les corps se sont écroulés sur le dédale de la terre sainte, ne laissant que le cruor pour le décorer, et elle n’a jamais rien pu faire la gamine, elle n’a jamais pu sauver personne et il est trop tard. Les excuses résonnent en son sein, mais elle ne trouve pas de sens à leur signification, elle ne trouve pas le moyen d'avouer, d’implorer la pitié à ces dieux impitoyable. Et le voilà peut-être, le divin châtiment que la vie lui impose, l’enfant qu’elle porte, est-il signe de bonheur, ou bien de malheur ?

Pourtant, elle en profite encore de cette vie, parfois trop ( cruelle ), mais Sooah n’abandonne pas, elle reste forte, malgré les épreuves, elle se montre reine de son propre empire, elle se montre forte avec ce masque qu’elle porte sans arrêt. Et même face à lui, Wookwang, elle ne peut s’empêcher de le remettre, de le replacer, car les faiblesses sont trop présentes, elle en a trop honte, pour avouer cette fragilité déconcertante. Lionne qui se montre aussi délicate qu’une rose, et elle n’a que ses épines ( empoisonnées ) pour se défendre contre ceux qui voudraient la cueillir, femme trop indépendante, pour venir à dépendre de quelqu’un. Ô mais elle ne refuse pourtant pas la compagnie de l’ami, ne refuse pas ses demandes lorsqu’il ajoute un paquet de plus sur l’addition, elle paiera, pour toutes les fois où c’est lui qui l’a fait, elle veut le faire, comme une vraie amie, pas comme l’une de ces filles qui ne cessent jamais de profiter. Simple sourire, elle n’a rien à lui dire, aucun reproche à lui balancer, elle qui se montre peut-être un peu plus souple. Elle se laisse porter par l’air, et le parfum des fleurs qui danse dans les cieux en ce jour ensoleillé, toujours accompagnée de son fidèle ami alors qu’elle sirote tranquillement sa boisson. Le parc, il n’est pas si loin, et ce n’est pas pour lui déplaire, énergie qui se dépense bien trop vite depuis que l’être se développe dans ses entrailles. Nouvelle faiblesse qu’elle ( refuse ) d’avouer, par même à lui, le précieux ami. Elle s’écroule sur le banc, soupir de soulagement pour ses jambes visiblement trop lassées de marcher, paquet de popcorn qu’elle ouvre, les yeux pétillants, elle ne ressemble plus à rien, si ce n’est qu’à une enfant, lorsqu’elle plonge la main à l’intérieur avant de glisser les douceurs entre ses lèvres. « J’aime trop ça. Je crois que le sucre, c’est la pire chose pendant cette grossesse, je fais que manger. » Gamine qui gonfle les joues avant que son rire n’éclate, ne vienne ravir les tympans des anges et du garçon. « Imagine si je prends beaucoup de poids. » Elle suspend ses mouvements un moment, réalité qui semble la frapper, avant qu’elle ne revienne plonger les doigts dans les sucreries. « En fait, je m’en fiche. Par contre toi, fais attention, c’est mauvais pour ta ligne d’athlète ! » qu’elle glisse avant de rire et de doucement pincer son ventre.


"" :copyright: celestial wonder for hundred miles only.


- - Les anges qui pleurent
Hong Woo Kwang
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t8460-wookwang-kangoopasroux
byeoljali ≈ when the night comes i break into stars
UNE P'TITE PHOTO ? :  ⊱ Rollin' Through (Eve & Wookwang) Dc9c69f3db11e898b1bf22e0f47986966cb88823
AVATAR :  ⊱ Hwang Minhyun (NU'EST & Wanna One)
POINTS :  ⊱ 430
MESSAGES :  ⊱ 404
NOUS A REJOINT LE :  ⊱ 23/02/2020
AGE :  ⊱ 23
Rollin' Through (Eve & Wookwang) Empty
(#) Sujet: Re: Rollin' Through (Eve & Wookwang)   Rollin' Through (Eve & Wookwang) EmptyDim 7 Juin - 22:50
∷ Rollin' Through


"Now I keep running all the red lights,
and I won't stop 'til I see daylight."

OOTD
Mais qu'ils pavanent les deux amis. Eux qui n'ont rien en commun. Aujourd'hui ils se sont trouvé de quoi se reprocher. L'un est orphelin depuis qu'il a pleuré pour la première fois. L'autre se considère orpheline car elle n'accepte pas l'amour de ceux qu'elle a. Qu'importe. Il n'y a que sur l'utilisation de ce nom que Wookwang a créé conflit. Car il ne peut pas accepter que quelqu'un qui a des parents s'appelle comme lui. Ce serait rendre offense à ces pauvres âmes qui l'ont entouré dans cet orphelinat. Ceux qui n'ont pas connu, et ce qui les ont perdu, ces parents. Et Wookwang, qui ne se sent appartenir nulle part, il défend cet étendard. Pour la fin de sa vie son drapeau sera celui de ceux qui n'en brandissent pas. Mais à part ça. La douleur de se sentir seul, la nécessité d'être en conflit avec ce que l'on nous a donné; il connaît. Alors qu'ils marchent. L'un et l'autre, à côté. Ils n'ont rien en commun. Ni le nom, ni l'argent, ni la situation. Mais ils se partagent une douleur qu'ils sauront éponger en silence.

    Une douleur avouée, et pourtant tellement d'autres secrets. Et elle a raison, la lionne. La météo est optimale en ce jour. Ce n'est pas pour rien que le garçon est encore en tenue de baseball. Il a couru le plus qu'il a pu. Mais pour admirer ce soleil éclatant, rien de tel que ce parc. Et fidèle à son nom, Wookwang se sent energisé. Rayon de soleil dont il se nourrit. Des fois, il se dit que c'est si beau une vie qui n'appartient qu'à lui. Et à cette pensée, il s'assoit à côté de celle qui va partager la sienne avec le fruit d'un amour qu'elle ne savait peut être pas donner. "Tu ressens déjà de tels effets alors que ça ne vient que de commencer?" Wookwang demande, étonné. Il s'y connaît, tout en y connaissant rien. C'est bien lui qui s'intéresse de façon trop malsaine à la grossesse, mais il n'en a jamais vécue, et n'en vivra jamais. Alors bien qu'il ait des informations, il s'étonnera toujours des faits en vrai. "C'est un goinfre, le père du bébé? Tu penses que ça pourrait expliquer?" Qu'il demande, Wookwang. Notez bien qu'il ne demande pas qui est le père, il s'en fiche bien. Et c'en est presque drôle, quand on sait que la plupart des gens le penserait à cette place. Mais les affaires de Sooah ne sont pas les siennes. Et il ne veut pas qu'elle vienne à penser à de choses trop mauvaises, alors il fait ce qu'il connaît le mieux. Il la taquine. "Peut être que les kilos en trop ça te rendrait moins moche justement." Et cela sort avec le plus grand des naturels, c'est peut être pour ça que Sooah se venge en pinçant le ventre de Wookwang. Et alors qu'il a taquiné, c'est lui qui s'offusque. "Non mais hé!" Dit il en massant ses abdos. Il a le teint rouge, parce que malgré ce que l'on pourrait penser, et malgré son métier, il est très pudique et n'ose pas trop que quelqu'un s'aventure vers cette partie là de lui. Surtout pas Sooah qui est bien trop pure pour le sale qui y git. "Je te permets pas de critiquer ma ligne. Athlète justement, tu l'as bien dit. Je m'entraîne tous les jours moi. C'est pas du pop-corn qui va m'abattre." Et pour se défendre, il en attrape une grosse poignée qu'il enfonce directement dans sa bouche avec un air faussement vexé.

"" :copyright: celestial wonder for hundred miles only.


♞♝
Rollin' Through (Eve & Wookwang) 2679248f5b269ab675e39b97225a903f66accda6
Hong Sooah
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t7342-ilovu
hwaryeo ≈ just trust myself
UNE P'TITE PHOTO ? :  ⊱ Rollin' Through (Eve & Wookwang) E35c46187430bb9a199def5a80d3b4c5
AVATAR :  ⊱ Wendy ((Red Velvet))
POINTS :  ⊱ 5
MESSAGES :  ⊱ 533
NOUS A REJOINT LE :  ⊱ 26/08/2019
Rollin' Through (Eve & Wookwang) Empty
(#) Sujet: Re: Rollin' Through (Eve & Wookwang)   Rollin' Through (Eve & Wookwang) EmptyMar 14 Juil - 14:57
∷ Rollin' Through


"Now I keep running all the red lights,
and I won't stop 'til I see daylight."

OOTD
Grâce oubliée dans les mémoires sales des damnés sur la terre que l’on n’essaye plus de sauver, Sooah est ce joyau qui persiste à briller, à rayonner dans les yeux des Hommes, à réchauffer les cœurs d’une douceur qui n’est propre qu’à elle, lorsque les mots se font délicats et que les attentions ne sont que trop vraies, quand le masque retombe et que l’on peut enfin admirer toute sa beauté qu’elle s’entête à cacher ( de peur ). Sooah, elle en a eu assez d’être si fausse aux côtés de l’ami qui n’a jamais faiblit à ses côtés. Elle en a eu assez de profiter de toute cette gentillesse sans jamais rien offrir en retour alors qu’il est si précieux pour elle, et qu’il ne cesse de l’éblouir depuis le premier jour. Wookwang, que l’on ne pourra jamais remplacer, Wookwang, qui ne pourra jamais mourir dans les souvenirs gravés dans l’esprit peut-être trop torturé de ces craintes ( inutiles ). Maternité qui fait trembler les ambitions, qui fait pleurer les espoirs d’une vie qu’on s’est cent fois imaginée auparavant. Et tout bascule, lentement, tout bascule et ça fait peur au myocarde qui n’était pas prêt, à l’enfant qui n’était pas prête à devenir mère et à porter la vie en son sein. Alors elle s’accroche, aux âmes qui restent à ses côtés, elle s’accroche aux rêves des autres pour tenter de faire perdurer les siens. Rire qui s’échappe doucement de ses pulpeuses aux mots du précieux. « Je ne suis pas enceinte d’hier, tu sais. » et le rire continue de s’échapper, les joues rougies de ces bons moments passés à ses côtés. « Peut-être ? Je ne sais pas, mais il est très gentil. » Surement trop, alors que l’immaturité ronge ses doigts, lion déterminé à faire d’elle plus, que la mère de son enfant. Ils ressemblent à deux gamins qui ne cessent jamais de jouer et de se chamailler, et sûrement qu’ils retrouvent une part d’enfance dans ces moments qu’ils partagent ensemble. Et ça fait du bien au cœur, ça fait du bien à l’esprit qui a tant besoin de légèreté ces derniers temps. « Je ne vais rien dire sur ma mocheté et les kilos en trop, mais attention mon cher, le popcorn c’est traître… Ca va gonfler dans ton bidon et pouf ! Tu seras aussi gros que moi, bouuuh. Mais tu resterais peut-être beau. Peut-être ! Tout est subjectif… » Sourire en coin alors qu’elle porte sa paille à ses lèvres pour boire le thé glacé qu’elle tenait toujours dans ses mains, le regard joueur et peut-être un peu trop vicieux. « On devrait passer plus de temps comme ça, mais tu pars souvent, c’est nul. Je m’ennuie. » Sans toi. Sooah qui n’admet que rarement ce qu’elle pense, elle se surprendrait presque avec ses confessions.


"" :copyright: celestial wonder for hundred miles only.


- - Les anges qui pleurent
Contenu sponsorisé
Rollin' Through (Eve & Wookwang) Empty
(#) Sujet: Re: Rollin' Through (Eve & Wookwang)   Rollin' Through (Eve & Wookwang) Empty
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: seoul national university :: Locaux de la SNU :: Bibliothèque Universitaire
Sauter vers: