▲ up▼ down
12345
Les merveilleux nuages | Noeul



 

refonte maj 50 (*•̀ᴗ•́*)و ̑̑ bouleversements et nouvelles options
>> lire l'annonce <<

Contexte
Seoul Coeur battant du pays du matin calme, cité aux envies furieuses et aux ennuis décadents. Dans cette ruche d’acier, on se débat, on s’applique éperdument à vivre malgré la nuée d’âmes qui nous entourent. Dans cet univers frénétique, les influences sont multiples, et c'est un tumulte sans fin qui agite les esprits et les corps. Trônant au sommet de cette cité luminescente, les plus grands conglomérats coréens se livrent une lutte mortifère, tandis qu'à leurs pieds, les mortels oscillent entre paix et discordes. Depuis près de soixante-dix ans, les sociétés divisent autant qu'elles rassemblent, semant troubles et espoirs dans leur sillage. On les plébiscite, on les méprise, on les rejette, on les envie, mais en aucun cas elles indiffèrent. Comment ignorer ce microcosme vertigineux, où chacun est acteur d'une guerre qui ne les concernent sans doute pas. Les uns poursuivent leurs aspirations, les autres se résignent à vivre en pions. Les plus impétueux prétendent pouvoir éviter cette inévitable dépendance, mais pour la majorité, impossible de vivre sans se référer à ces grandes unités. Irrémédiablement attirés vers leurs semblables, la population se voit divisée, fractionnée en sociétés mouvantes, envahissantes, unificatrices. Les plus riches s'en pâment tout en craignant le précipice qui les guette peut-être, les plus pauvres s'en irritent mais s'affament à espérer l'envol promis. Tous ne cherchent au fond, que la prospérité et l'exaltation d'une vie un peu moins monotone
Nouveautés  octobre 2020

Nouveau contexte réécriture totale du contexte, visant à l'améliorer et le rendre plus interactif et inclusif tout en conservant les bases qui font l'identité de HM. lire le contexte.

Nouvelles modératrices Deux nouvelles membres intègrent le staff en tant que modératrices. Bienvenue à Lee Mimi (Lizzie) et Jung Nayoung (Caroline)

Design nouveau design et nouveau codage pour ce mois d'octobre. Si vous rencontrez des bugs n'hésitez pas à en faire part à Park Bo Ra.

gestion du personnage nouvelle organisation dans la gestion des personnages, pensez à reposter vos fiches si besoin !

popularité et points mise en place de la jauge de popularité dans le journal de bord des personnages. pour en savoir plus, c'est ici : réputation

nouvelles sociétés les sociétés sont mortes, vive les sociétés ! 5 nouveaux groupes voient le jour. Pour savoir lequel est fait pour toi, c'est par là : recevoir son groupe et sa couleur

refonte maj 50 (*•̀ᴗ•́*)و ̑̑ bouleversements et nouvelles options
>> lire l'annonce <<


Partagez

 Les merveilleux nuages | Noeul


 :: seoul :: Gangnam :: Résidences
Geun Yi Ryeon
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t8343-yi-ryeonmidnight_call#254956
hwaryeo ≈ just trust myself
UNE P'TITE PHOTO ? :  ⊱ Les merveilleux nuages | Noeul E5c68be6b8a8b4666e890092d3e1a346
AVATAR :  ⊱ Kim Sunwoo ( the boyz )
POINTS :  ⊱ 10
MESSAGES :  ⊱ 255
NOUS A REJOINT LE :  ⊱ 26/10/2019
Les merveilleux nuages | Noeul Empty
(#) Sujet: Les merveilleux nuages | Noeul   Les merveilleux nuages | Noeul EmptyMar 25 Fév 2020 - 18:41




l’eau était calme et lisse
s’y reflétaient de merveilleux nuages
étendus comme toi, bras en croix
comme dans le poème
@Geun No Eul


OOTD

Tout tourne en rond.

Yi Ryeon tourne en rond et ne sait plus où aller. Il se perd encore et encore, il ne voit pas où il est, où il va, les ténèbres sont omniprésents dans un quotidien bercé par la lassitude habituelle du garçon. Il se noie dans ses songes le môme, il étouffe, car rien n’arrive à le faire vibrer, a le faire sentir vivant.

Sur ses carnets, il trace des courbes qu’il a oublié, souvenirs d’un temps qui lui paraît bien loin. Des visages sans prénom, sans identité, car Yi Ryeon ne retient pas. Il ne se souvient que de leur peau, de ses mains qui ont souillé les âmes à répétition. Des sourires gravés sur le papier, à défaut de pouvoir en graver quelques-uns dans sa mémoire, dans son cœur bien trop nécrosé. Le poison coule dans ses veines et la colère gronde dans ses entrailles, mais rien n’en sort jamais, il est calme, presque impassible. Sa rage est rarement visible, elle le consomme de l’intérieur, combat silencieux contre tous ces démons qui ne veulent que le dévorer.

Yi Ryeon fuit, il fuit ces pensées, il tente de se raccrocher sans y arriver, il se laisse porter par le courant sans savoir où tout cela pourra le mener. Rien n’a de goût dans sa vie, l’amertume est accrochée à son palet, le goût des cendres au fond de la gorge. Il brille le gamin à la gueule d’ange, il obtient toujours ce qu’il désire sans réellement y prendre du plaisir.

C’est trop facile.

Rien ne fais battre son cœur, pas même un être ou une âme qui lui résisterait, rien. Il a tout à porté de main, et il s’en lasse, il ne s’y intéresse pas. Yi Ryeon prend comme il jette comme ces dessins qui traitent, alors il tente d’y remettre un peu d’ordre, habitude compulsive, il veut de l’ordre, il veut que tout soit organisé à défaut de pouvoir faire de même dans sa tête. Tout vole, encore et encore, tout termine à la poubelle ou au fond d’un tiroir, loin des yeux, loin de ses mains. Il soupire. Il tourne en rond.

Où va-t-il tout seul dans le noir ?

Yi Ryeon abandonne, il se laisse tomber sur le sol. Il n’y a plus rien à ranger, plus rien à faire, plus rien pour l’éloigner de ses pensées. Il contemple le ciel, les nuages qui se forment et se déforment sous ses yeux à travers la fenêtre de sa chambre. S’il rêvait autrefois d’aventure, l’enfant est maintenant terrorisé. Il veut respirer cet air pur jusqu’à faire éclater ses poumons, il veut aimer cette vie qui ne l’aime pas. Yi Ryeon ferme les yeux, il se laisse bercé par le silence, apaisé par le froid du sol, que son corps réchauffe lentement.

Le silence est brisé, les pas résonnent dans le lieu, ils viennent jusqu’à sa porte, jusqu’à lui, pour briser ce moment de paix, fausse paix. Il soupire, laissant sa main cacher ses yeux. Il n’a pas besoin de voir pour savoir qui vient briser le calme.

« No Eul. »

(c) SIAL ; icons sial


Geun No Eul
Voir le profil de l'utilisateur
STAFF ✺ ∷ veins full of ice-water
UNE P'TITE PHOTO ? :  ⊱ Les merveilleux nuages | Noeul 58aa3e90e11ec2367b87c26235e22b85
AVATAR :  ⊱ lisa (bp)
POINTS :  ⊱ 0
MESSAGES :  ⊱ 572
NOUS A REJOINT LE :  ⊱ 13/01/2018
AGE :  ⊱ 20
Les merveilleux nuages | Noeul Empty
(#) Sujet: Re: Les merveilleux nuages | Noeul   Les merveilleux nuages | Noeul EmptySam 28 Mar 2020 - 19:02




l’eau était calme et lisse
s’y reflétaient de merveilleux nuages
étendus comme toi, bras en croix
comme dans le poème
@Geun Yi Ryeon


Morphine.
Morphée.
Mortel.
Comme son ennui. Comme les battements creux du palpitant. Comme le souffle vide de ses soupirs. Vacuité de son esprit éponge, qu’on a remplit d’air pour éviter qu’il ne se gorge d’émotion. De tout ses sentiments poisons dit-on, ceux qui détruisent les petites filles fragiles comme Noeul. Elle sait plus la gamine, l’est-elle vraiment ? Si vulnérable, si facilement brisée ? poupée de porcelaine aux traits émaciées, elle se demande si tout cela a encore un sens, en contemplant les cachets colorés qui s’éparpillent sur le bureau.

Au final, elle en avale un quand même.
Elle sait pas ce qui se passerait si elle s’y refusait. C’est exactement pour ça que c’est si effrayant. L’inconnu. L’imprévisible. Et pourtant, comme elle est fatiguée de cette mascarade, de ses illusions rebelles qu’elle étouffe à coup de médoc multicolores. Si elle avait cessé de les avaler, peut-être qu’elle aurait remarqué plus tôt. Peut-être qu’ils auraient tous vu, que Noeul ne voyait pas les couleurs.

L’ennui devient chaos, et dans sa tête fourmillent des idées fugaces et entêtante. Elle veut s’enfuir, s’envoler aussi loin que son cœur le permettra. Flamber un peu de vie et d’argent, sombre encore une fois dans la facilité scandaleuse de sa vie d’enfant. Noeul se tire du lit dans lequel elle s’est étendu, longe le couloir en laissant trainer ses doigts sur le mur. Trajet invisible tracé jusqu’à la chambre de son frère. La porte bat contre le plâtre lorsqu’elle l’ouvre à la volée, ses pas claquent sur le sol jusqu’au lit occupé. « Yiryeon. » Injonction au réveil pour le garçon qui cherche à la fuir. « Debout, on sort. j’me fais chier, tu te fais chier : on sort. » Elle exige, s’assoit sur le lit, et s’étend à même le corps de son jumeau, laissant son poids mort reposer sur le sien. « Allez viens. » Parce qu’il fait partie de ces rares compagnies tolérables, acceptables aux yeux égoistes de l’enfant-prodige.  

(c) SIAL ; icons sial


Geun Yi Ryeon
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t8343-yi-ryeonmidnight_call#254956
hwaryeo ≈ just trust myself
UNE P'TITE PHOTO ? :  ⊱ Les merveilleux nuages | Noeul E5c68be6b8a8b4666e890092d3e1a346
AVATAR :  ⊱ Kim Sunwoo ( the boyz )
POINTS :  ⊱ 10
MESSAGES :  ⊱ 255
NOUS A REJOINT LE :  ⊱ 26/10/2019
Les merveilleux nuages | Noeul Empty
(#) Sujet: Re: Les merveilleux nuages | Noeul   Les merveilleux nuages | Noeul EmptyDim 29 Mar 2020 - 2:44




l’eau était calme et lisse
s’y reflétaient de merveilleux nuages
étendus comme toi, bras en croix
comme dans le poème
@Geun No Eul


OOTD

Le cruor s’écoule dans ses veines, trace des rivières interminables du liquide écarlate qui le fait vivre, qui fait battre le cœur, l’air qui s’engouffre dans ses poumons, soulève sa jeune poitrine. Il est vivant, Yi Ryeon, et il porte le poids des jours vides sur ses épaules, lorsque plus rien n’a de sens dans son crâne comme dans les songes où il a tant aimé le perdre autrefois. L’existence douloureuse, car le précieux ami n’est plus et que le pauvre est rongé par les regrets comme par son absence. Et c’est que ça résonne vide dans son cœur, c’est creux dans son être.

Est-ce que tout a eu un sens, un jour ?

Parce qu’il se le demande, lui qui est incapable de voir la lumière dans la nuit, lorsque la belle Nyx règne dans l’univers fait de poussière d’étoiles. Il rêve de fuir, il rêve d’aventure loin de tout ce qui le raccroche encore ici, dans les rues Séoul où l’âme se perd dans l’océan du désespoir. Et pourtant, c’est qu’il refuse de sortir de son antre, refuse d’affronter un univers qu’il ne comprendra ô grand jamais. Yi Ryeon, il est ce putain de gamin ennuyeux, le gamin qui obtient toujours ce qu’il souhaite, et c’est que ça l’empoisonne au fond.

C’est presque déconcertant,
C’est presque lassant.


Et la tempête vient briser le calme olympien du môme, elle s’abat sur lui avec violence, violence qui se veut pourtant si douce. La voix résonne dans son crâne. Oh il ne connait que trop bien la douce mélodie qui sort des lippes de sa jumelle, et c’est certainement la seule qui ne sonne pas faux à ses oreilles. Le râle s’échappe des lèvres divines du gamin, parce qu’il ne veut pas sortir, parce qu’il ne veut pas bouger. C’est qu’il se conforte dans cette lassitude mortelle, quotidien qu’il peine à briser, parce qu’il n’a pas la force de le faire, qu’il ne saisit jamais l’occasion. « J’veux pas sortir. » Le serpent crache son venin, mais c’est que sa sœur refuse d’abandonner, et qu’elle vient l’écraser sous un poids fantôme, aussi légère qu’une plume. La poitrine se soulève avant de laisser échapper un soupir. Il sait qu’elle finira par avoir ce qu’elle veut, comme toujours, mais lui donner maintenant serait si facile.

Les mains passent dans les cheveux de la nymphe avec la plus grande des délicatesses, c’est qu’on oublie souvent qu’il est doué parfois le môme, et qu’au fond de la carcasse réside encore un cœur que seul son alter ego parvient à voir. « Donne-moi une bonne raison de foutre les pieds dehors. » Et les yeux sont rivés sur la blancheur aveuglante du plafond, là où ils se sont que trop de fois perdus auparavant.

(c) SIAL ; icons sial


Geun No Eul
Voir le profil de l'utilisateur
STAFF ✺ ∷ veins full of ice-water
UNE P'TITE PHOTO ? :  ⊱ Les merveilleux nuages | Noeul 58aa3e90e11ec2367b87c26235e22b85
AVATAR :  ⊱ lisa (bp)
POINTS :  ⊱ 0
MESSAGES :  ⊱ 572
NOUS A REJOINT LE :  ⊱ 13/01/2018
AGE :  ⊱ 20
Les merveilleux nuages | Noeul Empty
(#) Sujet: Re: Les merveilleux nuages | Noeul   Les merveilleux nuages | Noeul EmptyMer 8 Avr 2020 - 15:18




l’eau était calme et lisse
s’y reflétaient de merveilleux nuages
étendus comme toi, bras en croix
comme dans le poème
@Geun Yi Ryeon


L’éclat vide de son frère la répugne. Parce qu’il fait écho au sien. Ils sont les mêmes, cadavres exquis, livré à leur propre indécence. Celle d’exister quand d’autres n’ont plus cette chance. Yiryeon n’est qu’un miroir altéré dans lequel elle discerne sa formidable incapacité à s’en sortir. Leurs palpitants pompent à sec, l’esprit dépeuplé de toutes émotions autres que ces futilités dont ils le remplissent frénétiquement. « Tu fais chier. » Elle s’offusque de ce mimétisme mortel. Le plat de sa main s’abat sur le bras de son jumeau, espérant insuffler un peu de sa rage au gamin. Y a que lui qui peut la sauver. La réciproque existe-t-elle ? Elle voudrait y croire. Mais dans le fond, elle est pas sûre de vouloir s’en sortir. Tout est tellement confortable dans ce monde pâteux.

Amorphes, tous les deux dans ce lit défait, flottant dans l’odeur insipide de parfum mêlé à celui du tabac. Noeul se laisse un instant flotter dans l’ennui absolu, attendant que son frère n’esquisse un mouvement qui ne vient pas. Elle s’impatiente, s’agite mollement. Ne pas obtenir ce qu’elle veut l'irrite, enfant de l’instantané. Son cœur réclame un soulagement immédiat. Il l’apaise un instant, glissant ses doigts dans ses cheveux emmêlés. Leurs billes obsidiennes s’entrechoquent. Elle soupire. « Une bonne raison ? » Ils sont bien ici, ensemble préservé du monde. C’est confortable, ils pourraient attendre ici que le monde ne se délite. Mais après ? La peur de mourir la rattrape à la gorge. Rester ici c’est comme agoniser, glisser vers l’inexistence. Elle voudrait que ça cesse, trouver un remède à tout ce chaos. « On pourrait aller au parc. » Suggestion éraillées. « S’il te plait. » sortons de ce tombeau.

La folie des possibilités qui s’étirent derrière ces murs lui donnent le tournis. Crâne assomé par les médicaments qui quittent jamais son sang, sans toujours parvenir à assommer ce qui ronge ses artères depuis tout ce temps. Elle y pense souvent (tout le temps). Elle sait que Yiryeon aussi, c’est ça qui la tue. « Lève-toi. » Interjection soudain alors que la gamine se lève, brusque, empressée. Elle attrape son bras, s’échine à le tirer vers elle. « Lève-toi crétin, on se casse, j’en peux plus d’être ici j’étouffe. Si t’a besoin d’une raison, m’accompagner est la seule qui devrait te suffit. On se casse. » Sa carcasse s’arrache au lit, titubant un instant en animant si brutalement ses membres. Elle jette un sweat sur le lit, s’empare du paquet de cigarette qui gît encore sur le sol (sans doute tombé d’une de ses poches. « Tu préfères rester là jusqu’à ce qu’on crève ? »

et si c'était ça, le remède ?

(c) SIAL ; icons sial


Geun Yi Ryeon
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t8343-yi-ryeonmidnight_call#254956
hwaryeo ≈ just trust myself
UNE P'TITE PHOTO ? :  ⊱ Les merveilleux nuages | Noeul E5c68be6b8a8b4666e890092d3e1a346
AVATAR :  ⊱ Kim Sunwoo ( the boyz )
POINTS :  ⊱ 10
MESSAGES :  ⊱ 255
NOUS A REJOINT LE :  ⊱ 26/10/2019
Les merveilleux nuages | Noeul Empty
(#) Sujet: Re: Les merveilleux nuages | Noeul   Les merveilleux nuages | Noeul EmptySam 9 Mai 2020 - 17:09




l’eau était calme et lisse
s’y reflétaient de merveilleux nuages
étendus comme toi, bras en croix
comme dans le poème
@Geun No Eul


OOTD

Reflet qu’un quotidien insupportable, nécrosant les deux gamins à la peau écorchées à vif par la vie, lassitude qui ne quitte pas les corps, le poison qui s’écoule dans les veines, ô c’est qu’il ne les quittera certainement jamais. Le cruor est mauvais, aussi mauvais que les paroles empoisonnées qui ne cessent de couler de ces lèvres, qui rendent malade le myocarde dans les poitrines. Et à quoi bon continuer ? Car la mort paraît si douce. Mais que la faucheuse, ô c’est qu’elle ne veut certainement pas de lui. C’est qu’elle a trop à faire et que le gamin, il marche déjà dans les limbes, incapable de voir la lumière à travers les ténèbres, il n’y a que l’écho de sa précieuse sœur, celle qui partagera toujours son sang comme son cœur. Mais n’est-elle pas reine du tartare, Noeul, elle qui se meurt sous les pilules, drogue éternelle. Ô mais que les dieux lui rendent sa sœur ! Que les démons laissent enfin ses songes en paix.

Mais il n’y a rien à faire.
Et tout s’écroule.


La voix résonne dans sa tête, mais le corps refuse d’obéir. La voix résonne, mais il n’y a que les soupirs qui s’échappent de son être. Ô Yi Ryeon, c’est que la vie, elle bouffe le gamin, elle bouffe ses mains d’artiste et qu’il n’est plus capable de rien, qu’il n’est plus capable d’apercevoir la beauté de ce monde. Il n’y a qu’elle, pour le sublimer, et pourtant, c’est bien elle qu’il s’interdit de toucher, Eun Jung. « Ca craint le parc. » Parce qu’il n’y a rien à faire, parce qu’il finira encore par se lasser, par avoir envie de vomir sur l’univers tant il le dégoûte. Il n’y aura rien pour occuper ses pensées, pour qu’il arrête de se torturer inutilement. Ô mais c’est qu’elle refuse de laisser le gamin gagner le combat, alors le corps bouge, tente de faire bouger celui du jumeau, alors que le capricorne sonne dans les cieux. Et chacun de ses mots, chaque parole, vient bousiller son cœur.

Pourquoi ?

Et mourir, ne serait-ce pas là une divine fin ? N’est-ce pas ce qu’ils veulent tous ? Alors que la faucheuse observe les âmes se détruire dans ses bras. Mais c’est qu’elle a fait trop de mal, la mort, et qu’il n’en peut plus, qu’il est à bout (de force). « J’arrive. » Et encore, il daigne à se lever, à enfiler le sweat sauvagement jeté alors que ses yeux épousent le paquet de cigarettes, alors que les doigts trouvent leur chemin jusqu’à la nicotine. « Je t’en redonnerai une plus tard. » Qu’il crache alors qu’il coince le tube entre ses lèvres, attrape ses clés avant de sortir de la chambre mortuaire. « Bouge-toi avant que je change d’avis Noeul. » La voix qui porte dans l’appartement, qu’il s’empresse de quitter pour pouvoir allumer la cigarette. « Et on va où ? »

Dis-moi qu’on va à l’autre bout du monde,
Pour tout fuir.


(c) SIAL ; icons sial


Geun No Eul
Voir le profil de l'utilisateur
STAFF ✺ ∷ veins full of ice-water
UNE P'TITE PHOTO ? :  ⊱ Les merveilleux nuages | Noeul 58aa3e90e11ec2367b87c26235e22b85
AVATAR :  ⊱ lisa (bp)
POINTS :  ⊱ 0
MESSAGES :  ⊱ 572
NOUS A REJOINT LE :  ⊱ 13/01/2018
AGE :  ⊱ 20
Les merveilleux nuages | Noeul Empty
(#) Sujet: Re: Les merveilleux nuages | Noeul   Les merveilleux nuages | Noeul EmptyMer 16 Sep 2020 - 17:02




l’eau était calme et lisse
s’y reflétaient de merveilleux nuages
étendus comme toi, bras en croix
comme dans le poème
@Geun Yi Ryeon


Elle aurait pu céder à la souffrance, s’arrêter de respirer et laisser l’asphyxie l’emporter. Elle aurait pu crever mille fois ou cesser de quitter son lit. Elle aurait pu laisser l’angoisse et la culpabilité déliter chaque centimètre de sa chair, jusqu’à l’annihilation totale de son être. Pourtant elle parvient pas à lâcher prise, et la raison c’est lui. Sa raison d’être, sa raison de vivre, Yiryeon dont l’absence est si insupportable, et la présence salvatrice. Y a ce sentiment qu’il comprend ce qu’elle vit, et pourtant l’intime sensation qu’ils sont trop différents pour réellement s’appréhender tels qu’ils sont. Éternellement voué à projeter sur l’autre une version erronée d’eux-mêmes, sous prétexte d’une vie commune depuis les premières secondes. Cette mascarade leur convient bien, ils se fournissent mutuellement l’excuse nécessaire à la poursuite de leur existence hypocrite. Prisonniers et geôliers, drogue ou remède ? Elle s’en fout, y a toujours eut qu’lui.

Quand il est là elle a l’impression de pouvoir respirer. Il est sa (re)naissance.
Il a raison, le parc ça craint. Il fourmille de souvenir, d’image qu’elle aurait préféré oublier. Pourtant elle peut pas s’empêcher d’y retourner, d’y chercher… quoi au juste ? L’absolution ? Une punition. Elle déteste cet endroit autant qu’elle l’affectionne, pour tout ce qu’il représente. De son commencement à son anéantissent. Ils luttent en silence, lasses et impatients pourtant. Puis finalement, le gamin cède, se lève aussi, la suit hors des draps défaits. Il lui chipe une clope, et elle l’imite en ronchonnant, comme s’ils étaient à un baton de poison près. En réalité ça n’a plus vraiment d’effet sur sa peine, ça lui occupe juste les doigts, ça les empêche de s’agiter trop nerveusement contre sa peau. Elle le suit hors de la chambre, puis hors de leur refuge. Happée par l’air tiède de l’extérieur, elle inspire à fond le vent frais, impatiente de remplir ses poumons d’oxygène neuf. « Je ne sais pas. Suis-moi. »

Allumer la cigarette, la caler au coin de ses lippes abimées, prendre sa main, marcher. Fouler le bitume qui se déroule à l’infini, et éviter les gens qui se pressent à les ignorer. Noeul aussi elle se fout d’eux, ils sont banals, mortels d’ennui. « Tu penses encore à elle ? » Sira. A tout ça. « Moi oui, tout le temps. » Nappe noire polluant l’esprit de la môme. « Ils avaient dit que les médocs aideraient à oublier. La vérité c’est que je ne ressens plus rien, rien du tout, mais j’y pense sans arrêt, ça m’obsède. » Elle sert ses doigts dans les siens tire machinalement sur le rouleau de nicotine. « J’arrive même plus à avoir mal, ça me fout les jetons, j’ai peur de plus jamais rien ressentir. » d’être cassée à l’intérieur, de pas pouvoir être réparée, jamais.


(c) SIAL ; icons sial


Contenu sponsorisé
Les merveilleux nuages | Noeul Empty
(#) Sujet: Re: Les merveilleux nuages | Noeul   Les merveilleux nuages | Noeul Empty
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Hentaï RP

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: seoul :: Gangnam :: Résidences
Sauter vers: