▲ up▼ down
12345
LIBRE -- le monde envolé



 

you're my sunshine ~
ma roulette sunshine ⌒゚(❀>◞౪◟<)゚⌒

TOUJOURS SUR HM ! les défis et le mois à thème ont été renouvelés ! LIBRE -- le monde envolé 359353108

JEU -- les incollables des MVs avec devine le MV
and elle est back back back : la roulette RP (/^▽^)/

les MEMBRES EN DANGER, vérifie que t'es pas sur le Death Note de Hm ! (||゚Д゚)
❥ Namaste

hundred miles c'est un forum réel asiatique city/universitaire basé à Séouldeux réponses par mois minimum — Avatars occidentaux bienvenus ! — Taille des avatars 200*320 ou 400*640Une semaine pour finir sa présentation — Pas de prise de tête, rien que du love. That's all folks ٩(^ᴗ^)۶
6 150 pts
ego
8 106 pts
shadow
11 488 pts
student
6 950 pts
citizen

you're my sunshine ~
ma roulette sunshine ⌒゚(❀>◞౪◟<)゚⌒

TOUJOURS SUR HM ! les défis et le mois à thème ont été renouvelés ! LIBRE -- le monde envolé 359353108

JEU -- les incollables des MVs avec devine le MV
and elle est back back back : la roulette RP (/^▽^)/

les MEMBRES EN DANGER, vérifie que t'es pas sur le Death Note de Hm ! (||゚Д゚)
Le Deal du moment :
Narcos Saisons 1 et 2 Coffret Blu-ray
Voir le deal
18.03 €

 :: seoul :: Hyehwa
Partagez

 LIBRE -- le monde envolé


Lee Mimi
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t7835-mimi-mikado
Lee Mimi
TEAM ANIMATION ✺
UNE P'TITE PHOTO ? :   ⤳  LIBRE -- le monde envolé B8b6ef9ec2acb78eac305b31e4c2b69f
AVATAR :   ⤳  hwang yeji (itzy)
POINTS :   ⤳  1310
MESSAGES :   ⤳  976
NOUS A REJOINT LE :   ⤳  24/10/2019
AGE :   ⤳  22
LIBRE -- le monde envolé Empty
(#) Sujet: LIBRE -- le monde envolé   LIBRE -- le monde envolé EmptyJeu 20 Fév - 22:44


mais tu sais mimi, on peut tout voler sur terre sauf la joie dans tes iris et ton amour solaire.

moi, j'en ai vu plein —
mais si, vous savez bien !
les peintures noires qui vous brouillent les portraits, les ratures grises qui vous ternissent les œuvres passées. mimi n'a cessé de les éviter, de fuir ce nuage sombre à vous hanter vos rêves et vos pensées. illusion d'un monde imaginé.

mais parfois, c'est compliqué.

et des toiles en étoile, mimi se perd dans un océan d'art qui la dépasse ; maman est malade et il y a ce mot qu'elle ne peut plus prononcer, pour que les maux ne resurgissent plus jamais. les petits pas de la petite fée la portent comme ils l'envolent dans les rues du quartier de hyehwa, animée à cette heure tardive de ce je ne sais quoi. elle s'évapore dans une ruelle, s'arrête quelques minutes devant le cour de basket ((applaudit là où personne ne s'y attend)) et jamais son sourire ne s'éteint, comme une flamme vaillante qui brûle jusqu'au matin.

bam
on la bouscule.
mimi s'écarte, éclate de rire car jamais ne se fâche.

((oh)) rêveuse petite luciole,
qui ne voit pas !
l'horrible vol.
c'est si rapide que ses iris pétillante de malice n'ont même pas le temps de réaliser que son téléphone s'est envolé — il n'est plus dans sa poche. elle a beau retourner sa veste, déballer la totalité de ses affaires contenues dans son sac hello kitty ((il n'y a plus l'objet précieux)) tout s'emmêle dans ses pensées déjà si bousculées ; ce n'est pas grave, ce n'est qu'un téléphone ! oui mais — comment va-t-elle pouvoir prévenir les autres, appeler yuta s'il n'est plus là ? ses joues se gonflent dans une tentative vaine pour ne pas laisser les émotions la déborder mais voyons-vous, mimi est incapable de tout contenir, ras-de-marée diluvien dans son corps tremblant. alors, brusquement, les sanglots l'emportent, noient son désir de ne pas montrer sa peine et elle ne remarque pas que l'on s'approche d'elle, que l'on se demande bien ce qu'il a pu arriver à la petite poupée sans aile. j'ai—j'ai perdu mon téléphone. et ça roule sur ses joues pâles, et ça cascade sous son menton.

elle veut rentrer à la maison.
(c) SIAL ; icons gizniee


@lee yuta a écrit:
« On, parce que lorsqu’on s’en prend à Mimi, on attaque aussi Yuta. Un tout indissociable qui en déconcerte plus d’un, deux opposés qui ne peuvent fonctionner l’un sans l’autre. Elle apaise ses démons en leur chantant des berceuses et lui les chasse à coup d’épée, you and me. »
Jung Min-Jun
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t7054-jung-min-jun-arteaste#211593
Jung Min-Jun
Actually, you’ve alwaysshining beside me, you light my life
UNE P'TITE PHOTO ? :   ⤳  LIBRE -- le monde envolé 69fb3e2560bd8ef1b0d3a8388d4f843d
AVATAR :   ⤳  Doyoung ((Nct))
POINTS :   ⤳  111
MESSAGES :   ⤳  763
NOUS A REJOINT LE :   ⤳  26/07/2019
AGE :   ⤳  25
LIBRE -- le monde envolé Empty
(#) Sujet: Re: LIBRE -- le monde envolé   LIBRE -- le monde envolé EmptyVen 21 Fév - 12:50


Et mon monde est bercé
par les âmes qui dansent devant mes yeux.
@Lee Mimi

Son monde est silencieux.
Son monde est vide de toutes ces jolies mélodies.

Son âme n’est bercée que par les couleurs de son bonheur, de l’amour qu’il porte dans son cœur.
Jun n’est pas triste, Jun ne souffre pas. Jun est heureux, même privé de ces jolies notes.

Jun retrace dans sa tête d’enfant, comme sur ce carnet à dessins, tous les souvenirs qui le rendent heureux. Les visages qu’il aime tant, papa et maman, son sourire dont il tombe toujours amoureux, Sun, les paysages de son enfance qui font naître en lui la plus douce des nostalgies.

Jun est spectateur de cette vie, il n’est que le peintre qui vit pour illustrer la lumière de cette société, pour en exclure la douleur qui s’empire des cœurs, qui vient nécroser ces âmes qui n’ont jamais rien demandé.

Il déambule dans les rues, l’enfant, il se laisse porter au gré du vent et des saveurs qui viennent narguer son nez trop curieux. Il détaille les vies autour de lui de son âme d’artiste, il contemple les scènes qui s’offrent volontiers à lui, le sourire éternellement gravé sur son visage d’ange.

Mais tout n’est pas si joli.
Tout ne rayonne pas toujours.
Et souvent, les visages se tordent de douleur.


La candide pleure, les perles salées coulent sur son visage d’enfant, elles viennent tracer des rivières sur sa douce peau. Jun est sourd, mais il ressent le cœur serré de la gamine, il imagine la douleur tant il la voit dans ses orbes noyés. Il s’approche avec douceur, il n’est pas méchant, il n’est pas ennemi Jun.

« Tout va bien ? »

Jun est sourd, mais il sait lire sur les lippes qui s’offrent à lui. La panique prend de plus en plus possession de l’enfant, elle faiblit, à la recherche de l’objet si précieux, envolé. Jun est doux, il vient doucement sécher les larmes de l’ange face à lui, du bout de ses fins doigts d’artiste. Il prend avec précaution le visage en peine entre ses mains chaudes, sourire qui ne s’efface jamais.

« Je vais t’aider, d’accord ? Je suis là. On va le retrouver, on va chercher. » Jun est sauveur, Jun ne supporte pas les cœurs en peine, Jun brille, même lorsque les étoiles devant lui semblent s’éteindre. Bienveillant, il offre l’une de ses mains à la jeune fille, libre à elle, d’accepter son aide si précieuse.

(c) SIAL ; icons nym


@Han I. Ja a écrit:
jv te remplir comme l'occupation allemande chez les français


☽☽ Je t'aime éperdument, et je te le dis, et je te le répète, et mes paroles te l'expriment, et mes baisers te le prouvent, et quand j'ai fini... je recommence. Je voudrais recommencer ainsi pendant l'éternité.
Lee Mimi
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t7835-mimi-mikado
Lee Mimi
TEAM ANIMATION ✺
UNE P'TITE PHOTO ? :   ⤳  LIBRE -- le monde envolé B8b6ef9ec2acb78eac305b31e4c2b69f
AVATAR :   ⤳  hwang yeji (itzy)
POINTS :   ⤳  1310
MESSAGES :   ⤳  976
NOUS A REJOINT LE :   ⤳  24/10/2019
AGE :   ⤳  22
LIBRE -- le monde envolé Empty
(#) Sujet: Re: LIBRE -- le monde envolé   LIBRE -- le monde envolé EmptySam 22 Fév - 11:33


mais tu sais mimi, on peut tout voler sur terre sauf la joie dans tes iris et ton amour solaire.

le transparent qui dévale sur le blanc, qui s'écrase sur le pavé comme pour y laisser des paillettes du firmament — mimi ne sait pas, arrêter les larmes de l'océan l'entraînant ici-bas ; la peine incendie ses joues alors qu'elle imagine ne plus pouvoir répondre à ces âmes qui attendent un signe. c'est si triste qu'elle en pleure, un véritable ras-de-marée.

mais le tableau noir qui peint l'aura malsaine semble mouvoir vers des couleurs pastel lorsque l'inconnu entre en scène. il a le regard chocolat de ceux qui observe tout ((mimi le ressent)) et si sa vision reste brouillée par la perte de l'objet, son cœur est moins froissé alors qu'il lui demande son état de santé ; douceur d'un étranger.

hochement de tête vigoureux.
sanglot hoqueté,
mais léger sourire dessiné.
ç-ça va.
les mains entourent son visage de poupée et ses iris se focalisent sur les lèvres aux mots sucrés. il y a comme un nuage différent autour de ce garçon mais mimi ne saurait dire quoi ; elle le perçoit, tout simplement. ses mimiques d'enfant pourfendent ses traits et les larmes s'effacent face à la risette en miroir, soleil qui éblouie dans le noir. ça va aller, je vais t'aider. et puis, mimi, princesse d'un royaume empli de féerie, refuse de s'enfoncer dans la mélancolie — on vous l'a dit, c'est son pouvoir magique, le don de mimi jolie !

il— il l'a peut-être laissé sur le côté ? peut-être qu'il avait juste besoin d'appeler quelqu'un alors il a pris le mien mais maintenant que l'appel est fini, il a laissé le téléphone quelque part ? elle saisit avec joie et empathie la main tendue de celui dont elle ne connait pas encore le nom mais qui a l'aura d'un sauveur de ses malheurs et l'entraîne dans des rues adjacentes ; c'est comme une cassette qu'on rembobine. ils repassent devant les vitres illuminées, le cour de basket désormais inoccupé mais aucune trace de son précieux petit objet. elle s'arrête, se mord la lèvre ((fort)) pour ne pas retrouver les vaguelettes dans ses iris.

elle vient de repenser à un détail.

un détail
qui fait
m a l

dans— dans la coque.
son palpitant dérape, s'emballe, s'arrête. l'image est si vivante dans sa tête qu'elle doit fermer les yeux ; le masque tombe, s'écrase au sol. les paillettes illusoires se dispersent dans le vent alors que franchissent de ses lèvres des mots à la violence d'un ouragan. dedans, tu sais derrière le téléphone, il y a un truc de la très grande importance. elle le dit si vite, comme un souffle, comme un cri que peut-être son nouvel ami ((sourd)) n'a pas compris. il faut le retrouver ! ne voir que la lumière, ne jamais s'attarder sur le dégradé gris de la peine poussière. elle s'accroupit au sol, regarde derrière les poubelles.

elle voudrait appeler yuta.
mais elle ne peut pas.
(c) SIAL ; icons gizniee


@lee yuta a écrit:
« On, parce que lorsqu’on s’en prend à Mimi, on attaque aussi Yuta. Un tout indissociable qui en déconcerte plus d’un, deux opposés qui ne peuvent fonctionner l’un sans l’autre. Elle apaise ses démons en leur chantant des berceuses et lui les chasse à coup d’épée, you and me. »
Jung Min-Jun
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t7054-jung-min-jun-arteaste#211593
Jung Min-Jun
Actually, you’ve alwaysshining beside me, you light my life
UNE P'TITE PHOTO ? :   ⤳  LIBRE -- le monde envolé 69fb3e2560bd8ef1b0d3a8388d4f843d
AVATAR :   ⤳  Doyoung ((Nct))
POINTS :   ⤳  111
MESSAGES :   ⤳  763
NOUS A REJOINT LE :   ⤳  26/07/2019
AGE :   ⤳  25
LIBRE -- le monde envolé Empty
(#) Sujet: Re: LIBRE -- le monde envolé   LIBRE -- le monde envolé EmptyVen 28 Fév - 15:36


Et mon monde est bercé
par les âmes qui dansent devant mes yeux.
@Lee Mimi

Le teint blanc et froid, où ses lèvres divinement rosées viennent contraster avec l’image du fils de l’hiver. Min-Jun est lune, Min-Jun est le plus beau de tous les flocons, mais son existence vient réchauffer les cœurs tel le soleil d’un été bien entamé. Le sourire est éternel sur ce visage, ses pupilles sont rivées sur les lippes de l’enfant, car l’homme est sourd.

Silence absolu.

Dieu l’a puni avant même sa naissance, le privant des plus belles notes, des plus beaux chants et du rire de son aimé. Min-Jun est sourd, mais il entend en lui résonner la tristesse des visages autour de lui, ces supplices qui font naître en lui cet instinct naturel. Sauveur est le gamin, il veut peindre des sourires, il veut peindre le monde de couleurs et purifier les êtres. Candide, il n’est pas, il sait quels vices rongent l’utopie qui se dessine sans cesse dans son esprit, il connaît que trop bien la douleur qui s’empare des cœurs, qui tortures les songes sans jamais leur laisser de répit pour fuir.

Elle est forte l’enfant, même si elle ne le sait pas, elle brave les tempêtes dans la plus tendre des innocences, elle combat les tornades qui naissent face à elle. L’âme est torturée, mais refuse de s’abandonner aux démons.

Et si l’ignorance semble l’emparer, Min-Jun refuse de briser ses rêves, car c’est douloureux, ça fait mal et tambourine dans son propre cœur. Il prend la douleur de l’enfant, il l’absorbe pour alléger ses jeunes épaules. Personne ne doit souffrir. La main qu’il refuse de lâcher, il se laisser guider, l’œil attentif à chaque détail autour de lui. L’inévitable semble être arrivé, et ça le brise encore un peu, ça le brise de voir l’innocence si pure dans les yeux de l’enfant.

Mais devant ses yeux,
Les larmes dorées frappent le bitume,
Viennent le souiller de la plus profonde des tristesses.


Le précieux objet a été emporté loin des doigts de la jolie fée, le précieux objet, gardien du trésor de Mimi. Il peine à lire sur les lippes, car elle panique, elle parle si rapidement que son esprit peine à traduire chaque mot. Il en comprend la moitié, suffisamment pour qu’il saisisse l’important message qu’elle vient de lui confier.

Elle ne l’attend pas, Min-Jun, pour partir à l’aventure, à la recherche de l’objet qu’ils ne retrouveront peut-être pas. Mais le gamin est espoir, alors il s’exécute, il retourne les poubelles, souille ses mains d’artiste, il voudrait peindre le plus beau des tableaux sur le visage de la candide, il voudrait qu’en ce jour où les larmes s’abattent sur le monde, le soleil se lève sur elle.

Mais rien,
Jamais rien.


Min-Jun souffre presque silencieusement de toute la tristesse qui émane de l’enfant qui cherche sans jamais s’arrêter, qui hurle à l’intérieur, car il l’entend son cœur, il l’entend crier pour qu’on lui fasse justice. Il ne connaît pas son nom, mais ses yeux douloureux resteront à jamais graver dans sa mémoire, et si sa voix elle, il ne s’en souviendra jamais, il espère qu’elle se souviendra de la sienne.

« Est-ce qu’il y a quelqu’un que tu veux appeler ? » Dit-il alors que sa voix brise le douloureux silence, le téléphone planté dans ses fines mains, son propre téléphone qu’il tend à la jolie, accroupi à sa hauteur. « Je ne peux pas passer d’appel pour toi, je suis sourd. »

Je suis sourd, tu sais,
Mais j’aimerais l’entendre, lui,
J’aimerais entendre ses mots doux contre mon oreille.


Mais à présent, Min-Jun ne vit que pour l’espoir, celui de retrouver le Graal, celui qu’on a volé, emporté loin de la petite déesse. Et même si l’espoir n’est plus, il continuera à chercher, toujours, car il sait qu’elle, elle ne s’arrêtera pas non plus.


(c) SIAL ; icons nym


@Han I. Ja a écrit:
jv te remplir comme l'occupation allemande chez les français


☽☽ Je t'aime éperdument, et je te le dis, et je te le répète, et mes paroles te l'expriment, et mes baisers te le prouvent, et quand j'ai fini... je recommence. Je voudrais recommencer ainsi pendant l'éternité.
Lee Mimi
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t7835-mimi-mikado
Lee Mimi
TEAM ANIMATION ✺
UNE P'TITE PHOTO ? :   ⤳  LIBRE -- le monde envolé B8b6ef9ec2acb78eac305b31e4c2b69f
AVATAR :   ⤳  hwang yeji (itzy)
POINTS :   ⤳  1310
MESSAGES :   ⤳  976
NOUS A REJOINT LE :   ⤳  24/10/2019
AGE :   ⤳  22
LIBRE -- le monde envolé Empty
(#) Sujet: Re: LIBRE -- le monde envolé   LIBRE -- le monde envolé EmptyDim 12 Avr - 22:01


mais tu sais mimi, on peut tout voler sur terre sauf la joie dans tes iris et ton amour solaire.

elle cherche,
recherche,
à se perdre dans sa détresse.

mais vous ne comprenez pas !
non, vous ne pouvez pas —

c'est la photo
la photo des deux enfants trop petits pour connaître le monde des grands ; à cet instant, pas de liquide délétère, pas de poudre blanche aux effets poussières. juste cette innocence qui pourfend le temps, qui brave les tempêtes et le vent et ses yeux chocolat posés sur son univers.

je me rends compte
que les étoiles
peuvent être ailleurs
que dans les cieux
quand dans le ciel
tout est noir
il en reste ((toujours)) dans tes yeux

les pas de la jolie poupée caracolent dans les rues, désespoir espoir de la revoir, cette photo aux coins abîmés et aux souvenirs égarés. l'inconnu l'aide sans un mot, mouvement miroir pour l'aider bien qu'il ne sache rien de son identité, lui qu'elle inonde de sa détresse, de cet océan de tristesse dont tout s'écoule et rien ne cesse.

à l'extérieur, elle sourit.
à l'intérieur, elle crie.
hurlement de sa perte, immense.

accroupie, petite poupée semble avoir perdu toute sa hauteur féerique ; ses sanglots se taisent, malmenés par un hoquet enfantin alors que ses yeux félins se posent sur celui dont le nom est encore flouté. il— il faut que je le dise à— l’appellation s'écorche, se déchire comme un papier sous ses doigts. est-ce qu'il va lui en vouloir ? c'est de sa faute, c'est elle qui a mis la photographie pour l'avoir toute sa vie.

inspire
expire
r e s p i r e

je dois prévenir mon yuta. ses doigts esquissent un geste pour saisir le téléphone. je ne peux pas passer d’appel pour toi, je suis sourd. ((oh)) il y a un silence, entendu par l'une et supposé par l'autre ; la couleur trop sombre d'un bleu peine se pare d'un rose pastel, l'empathie qui jaillit, trop solaire, trop humaine parce que mimi pourrait s'oublier pour rendre les autres heureux. c'est pas grave !! tu sais pourquoi ? je vais te confier un secret— prince yuta ne décroche jamais quand c'est un numéro de l'inconnu parce qu'il dit que si le numéro n'est pas dans ses contacts, c'est que ce n'est pas de la grande importance. ses doigts pianotent les quelques chiffres qu'elle connaît par cœur et pour l'éternité, envoie un paragraphe où s'entremêlent des emojis et des désolée, des pardons trop forts, où transpercent la peine et le désarroi, des phrases qui annoncent qu'elle va essayer de se débrouiller, même si ses mots trahissent ses maux ; viens me chercher hurlent en sous-entendu silencieux son message alors qu'elle signe un mimi constellé d'étoiles.

sa main rend le téléphone, hésitante. est-ce que— est-ce qu'on peut juste attendre qu'il réponde ? elle ne veut pas l'embêter, se sent coupable de le retenir ; mais elle est encore secouée, encore perturbée. elle a perdu la photo, elle a perdu la photo à jamais. oh j'ai oublié !! éclat violent, surprise évidente alors qu'elle se relève brusquement, écarte les bras dans un geste enfantin. moi, c'est lee mimi, le très enchantée de faire ta connaissance ! et toi ? quel est ton nom ? il a beau lui avoir annoncé sa surdité, mimi ne le traite pas différemment — que l'on puisse entendre ou non, aux yeux de la poupée, on est toujours des êtres vivants.

les sentiments
les émotions
de toute façon
ça s'entend pas
ça se ressent

au fait, tu connais les constellations ? et son doigt pointe le ciel où se dessine les étoiles alors que le crépuscule se meurt, comme la perte dans son cœur. son super pouvoir coule dans l'espace, envahit sa galaxie ; elle ferme les yeux sur ce qui la rend mal, ne voit que le soleil dans la nuit des constellations. mimi forte, mimi passion.

c'est pas grave, mimi
c'est pas grave
ça restera toujours dans ton esprit
la photo du ((yumi))
(c) SIAL ; icons gizniee


@lee yuta a écrit:
« On, parce que lorsqu’on s’en prend à Mimi, on attaque aussi Yuta. Un tout indissociable qui en déconcerte plus d’un, deux opposés qui ne peuvent fonctionner l’un sans l’autre. Elle apaise ses démons en leur chantant des berceuses et lui les chasse à coup d’épée, you and me. »
Jung Min-Jun
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t7054-jung-min-jun-arteaste#211593
Jung Min-Jun
Actually, you’ve alwaysshining beside me, you light my life
UNE P'TITE PHOTO ? :   ⤳  LIBRE -- le monde envolé 69fb3e2560bd8ef1b0d3a8388d4f843d
AVATAR :   ⤳  Doyoung ((Nct))
POINTS :   ⤳  111
MESSAGES :   ⤳  763
NOUS A REJOINT LE :   ⤳  26/07/2019
AGE :   ⤳  25
LIBRE -- le monde envolé Empty
(#) Sujet: Re: LIBRE -- le monde envolé   LIBRE -- le monde envolé EmptyDim 7 Juin - 0:10


Et mon monde est bercé
par les âmes qui dansent devant mes yeux.
@Lee Mimi

C’est une princesse qui brille sous ses yeux, c’est une étoile, bien trop petite pour être si brisée, si fragile, si ( vulnérable ) que c’est presque ridicule, et il peut les entendre, les dieux qui ne cessent de se rire de la situation, de ces gamins qui cherchent sans relâche l’objet qui précieux en espérant qu’il puisse réapparaître sous leurs yeux candides.

Mais il n’y a rien.
L’espoir est mort.
Nécrosé.

Et à travers le chagrin, l’enfant ne se laisse pourtant pas abattre, ( elle est si forte ), qu’il pense en lui, ô lui, qu’aurait-il fait ? Se serait-il écroulé ? Se serait-il laissé malmener par les démons qui n’attendent que ça ? Min-Jun perd le sens de cette réalité, fins doigts d’argent qui attrapent le téléphone alors que la voix, elle ne pourra jamais ravir ses tympans. Il regrette, de ne pas être sorti avec ses appareils, il regrette, de ne pas toujours les porter. Alors il se fait une promesse.

Ne jamais partir sans.
Ne plus jamais être l’ignorant.
Car il pense à toutes ces âmes qu’il ne pourra jamais aider.


Elle le réchauffe, Mimi, avec ses doux mots, qu’il lit, avec cette personnalité si solaire, c’est en réalité un petit soleil qui se ( bat ), illumine les visages peinés, elle n’est là que pour apporter le bonheur tant attendu sur la terre sainte. Les yeux observent les doigts sur le téléphone, sans vouloir connaître la réelle nature de ce message, sans vouloir en connaître toute la détresse qui s’en émane. Il ne l’abandonnera pas, il attendra, gamin de la nuit, qu’un prince vienne à sa rescousse, incapable de laisser seule, celle dont il a vu les bombes cristallines s’échouer sur le sol de la capitale.

Les mains reprennent le téléphone, sourire qui s’affiche ( timidement ). « Merci. » Mais il ne sait pas si c’est lui qui devrait vraiment dire merci dans un moment pareil, en est-il légitime ?
Le silence semble s’être installé, gamin qui se perd encore dans l’univers à la recherche de son étoile salvatrice, alors que les lèvres s’agitent, retiennent de nouveau toute son attention. Lee Mimi. C’est aussi joli que les poèmes qui ravivent les cœurs endoloris, aussi joli que ces joyaux qu’il ne pourra jamais s’offrir, inestimable bijou. « Enchanté Mimi, je suis Jung Min-Jun. Tu as vraiment un très beau prénom. »

Ça lui va si bien.
Ça colle à ce minois juvénile.


Puissante innocence qui vie dans ses yeux, qui s’agite dans le myocarde de la gamine, lui qui ne peut que ( ressentir ), lui qui ne peut pas entendre sa voix chanter dans les cieux, elle qui vient certainement ravir les oreilles des anges et des nymphes sur l’Olympe. Et alors, le regard suit le doigt, là où naissent ses songes, là où se perdent ses rêves lorsque la lune se penche pour embrasser le soleil, âmes sœurs à jamais. « Non je n’y connais pas grand-chose. » Qu’il ose avouer, la voix si douce, pourtant si faible, alors que les orbes reviennent s’encrer dans ceux de Mimi.

« Apprends-moi, ce que tu sais. »

Partage-moi tes secrets.
Montre-moi les beautés que je ne vois pas.


Ils ne sont plus rien que des enfants.
Et n’est-ce pas là le plus beau, comme le plus triste des contes ?



(c) SIAL ; icons nym


@Han I. Ja a écrit:
jv te remplir comme l'occupation allemande chez les français


☽☽ Je t'aime éperdument, et je te le dis, et je te le répète, et mes paroles te l'expriment, et mes baisers te le prouvent, et quand j'ai fini... je recommence. Je voudrais recommencer ainsi pendant l'éternité.
Contenu sponsorisé
LIBRE -- le monde envolé Empty
(#) Sujet: Re: LIBRE -- le monde envolé   LIBRE -- le monde envolé Empty
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Hentaï
» Hentaï RP
» Village Hentaï
» Un bain de soleil [Libre] {Hentaï} [Terminé ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: seoul :: Hyehwa
Sauter vers: