▲ up▼ down
12345
Eso No Cuenta



 

viens admirer le beau ciel orangé qui se couche sur la roulette crépusculaire

TOUJOURS SUR HM ! les défis et le mois à thème ont été renouvelés ! Eso No Cuenta 359353108

LA TEAM ANIMATION !
Regarde comment ils sont trop beaux !

the emoji game, la frangine du grinch et de la sorcière ;
et puis jacques a dit qu'il fallait que t'ailles
donner des news dans le journal de bord !

retrouve tous nos petits nouveaux mais aussi ceux inscrits sur le death note

SOIRÉE CB : viens vite voter pour une soirée animée !!
❥ Namaste

hundred miles c'est un forum réel asiatique city/universitaire basé à Séouldeux réponses par mois minimum — Avatars occidentaux bienvenus ! — Taille des avatars 200*320 ou 400*640Une semaine pour finir sa présentation — Pas de prise de tête, rien que du love. That's all folks ٩(^ᴗ^)۶
11 162 pts
ego
19 140 pts
shadow
11 091 pts
student
3 523 pts
citizen

viens admirer le beau ciel orangé qui se couche sur la roulette crépusculaire

TOUJOURS SUR HM ! les défis et le mois à thème ont été renouvelés ! Eso No Cuenta 359353108

LA TEAM ANIMATION !
Regarde comment ils sont trop beaux !

the emoji game, la frangine du grinch et de la sorcière ;
et puis jacques a dit qu'il fallait que t'ailles
donner des news dans le journal de bord !

retrouve tous nos petits nouveaux mais aussi ceux inscrits sur le death note

SOIRÉE CB : viens vite voter pour une soirée animée !!
Le Deal du moment : -25%
APPLE Écouteurs sans fil AirPods 2
Voir le deal
135 €

 :: reste du monde :: Globe Terrestre
Partagez

 Eso No Cuenta


Aller à la page : 1, 2  Suivant
Kang Tae Dong
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t7664-kang-taedong-kangtd_
Kang Tae Dong
Mood destroyer in rp ◭
Mood maker du hrp ◮
UNE P'TITE PHOTO ? :   ⤳  Eso No Cuenta 91fca9a76ce1014b205328330a13216ee7556a27
AVATAR :   ⤳  Jung Taekwoon (Leo de VIXX) the one and only iconic in both black and blond :ja:
POINTS :   ⤳  79
MESSAGES :   ⤳  644
NOUS A REJOINT LE :   ⤳  03/01/2019
AGE :   ⤳  27
Eso No Cuenta Empty
(#) Sujet: Eso No Cuenta   Eso No Cuenta EmptyLun 17 Fév - 21:49
Eso No Cuenta
☾ & ☼

""

OOTD - MOOD
     Une valise qui se ferme, zip, qui est le seul bruit à perturber le calme de cet appartement trop vide. Jamais l'espace de ce logement n'avait semblé si grand. Jamais, alors que pourtant, Teddy y avait vécu seul pendant plusieurs années. Mais tout, maintenant, semblait trop grand tout autant qu'étouffant. La cuisine était si grande, le salon beaucoup trop spacieux, et la chambre trop vaste pour un seul pauvre type. Teddy ne se sentait plus si à l'aise chez lui. En même temps, chaque pièce lui rappelait un peu plus la douleur qu'il ressentait. Tout avait une trace de Luna, que sa soit un simple livre, ou la façon dont était tourné un coussin. Pauvre habitation devenue fantôme, car elle n'y avait pas vu de vie pendant un bon moment. Quand Luna était partie, Teddy y avait passé quelques nuits. Naïf, il avait espéré que la jeune fille reviendrait. Et quand il eut enfin compris, alors il avait fui. Des nuits passés sur le sol de sa loge au conservatoire, ou alors dans la chambre d'ami, Teddy avait même dormi plusieurs fois chez sa mère alors qu'il haïssait cet endroit.

    Logiquement, il avait pensé qu'il se remettrait de sa séparation avec Luna. Il ne se reprochait pas grand chose, à part son existence. Ce n'était pas d'avoir caché sa fiancée qui lui donnait des remords, car pour lui, cette relation était si insignifiante qu'elle ne voulait rien dire. C'était plutôt le fait d'avoir pu croire, qu'il avait droit au bonheur. Luna, si belle illusion, qui lui avait voilé la face. Elle n'était pas son soleil, elle était juste une paire de phares qui l'aveuglait avant de venir l'écraser. Parce que maintenant qu'elle n'était plus devant lui, Teddy subissait les dégâts de cette collision. Sa vie avait repris son train habituelle, éternelle descente un peu plus profondément jusqu'aux abîmes. Jamais il n'avait été aussi facile de revenir à son poids normal et rachitique. Maintenant qu'il ne mangeait plus, ses côtes se voyaient de nouveau. Maintenant qu'il se droguait à l'alcool et aux somnifères, il n'avait jamais aussi longuement dormi. Mauvaises habitudes revenues, comme si Luna n'avait jamais existé. Parce que Teddy faisait tout pour essayer de l’effacer. De pousser ses souvenirs d'elle au fond de son être comme il l'avait fait avec toute son enfance. Mais cela ne marche pas. Son masque ne reste pas en place. Son cœur n'arrive pas à étouffer les sentiments qui bouillent pour Luna. Et Teddy ne sait pas comment gérer cela. Il ne sait pas pourquoi. Et rien ne se voit. Son visage n'a jamais été aussi fermé que ça.

    Et c'est aussi blasé qu'il s'en va. Il n'a pas dû passer plus de vingt minutes dans son appartement aujourd'hui. Juste de quoi venir remplir une valise. Et encore une fois, cette habitation est laissée en suspens. Teddy s'en va, loin. Une partie de l'orchestre s'est fait invitée à un concert en Espagne pour un festival diplomatique. Le roi d'Espagne avait assisté au concert de la nouvelle année et avait cordialement invité une partie des musiciens. Teddy, évidemment, était sur la liste de ceux pour qui on insistait. Et, autorisé à emmené quelqu'un avec lui, il n'avait même pas hésité à inviter Luna. Depuis qu'elle était partie, il ne l'avait pas appelé. Il n'avait rien tenté de lui expliquer, pas essayé de la ramener. Il avait bien compris, qu'elle ne voulait plus entendre parler de lui. Et puis, il avait essayé de l'oublier. Il avait oublié de se forcer à constater qu'elle était restée avec lui par pitié. Il avait cru, qu'elle n'était pas aussi importante dans sa vie qu'il ne le croyait. Mais peut être que c'était faux. Peut être que Taeyeon n'était pas dans le faux, quand elle le regardait en disant qu'il avait l'air amoureux. Peut être que Teddy aimait Luna, et que c'était pour ça qu'il ne pouvait pas camoufler ses sentiments. Peut être qu'il était capable d'aimer quelqu'un, d'une manière encore plus forte qu'il aimait ses sœurs. Et peut être que c'était aussi pour ça qu'il n'avait jamais tenté de la rappeler. Comment aurait-il pu affronter cette fille qui le détestait, cette fille qu'il blessait sans arrêt, avec ces nouveaux sentiments qu'il ne savait pas contrôler?

    Mais c'était bien elle qu'il attendait. Bien après les contrôles d'immigration, bien après les portiques et les boutiques. Sur les sièges devant la porte d’embarcation, silencieux au milieu de ses collègues accompagnés. Teddy attendait celle à qui il avait envoyé un long SMS il y avait une semaine de cela.

"Jeon Luna,
J'ai été invité à aller en Espagne pour le travail. J'ai le droit d'être accompagné. J'ai pensé à toi, si tu voulais revoir un peu de ton pays, et si tu voulais bien m'aider à communiquer. J'ai beaucoup pensé à toi... Je ne te force pas, ni à venir, ni à me parler. Mais je veux m'excuser. Alors je t'envoie les billets... Si jamais tu peux te libérer, si tu veux te ressourcer. Je travaillerais, toi tu pourras considérer ça comme des vacances...
Teddy."


    Le temps avançait rapidement, et ils allaient bientôt devoir embarquer. Teddy espérait que Luna ne serait pas en retard. En fait, il espérait tout simplement qu'elle viendrait. Cela ne servait plus à rien de se forcer à l'ignorer. Elle lui manquait, terriblement. Il avait si envie de la revoir, de la prendre dans ses bras. Il voulait l'embrasser de nouveau. Il voulait lui sourire, lui dire que c'était elle qu'il aurait choisie comme fiancée s'il ne devait pas jouer aux fils parfait. Il avait tant à lui dire, qu'il souhaitait juste lui parler. Mais il ne savait même pas s'il le méritait. Sans vraiment comprendre ses torts, il tourna encore une fois la tête vers l'horloge, puis la télévision derrière le comptoir d'embarquement. Ça y est, ils devaient monter dans l'avion. Teddy s'en doutait, il ne méritait rien d'autre que de se faire poser un lapin.



Eso No Cuenta Af9c45bb26859ad6a1ddb48e81031e8328888237
PM gallerie
BOOST fanguide


précédemment Hwang Gi Ho

don't mind me just fmi:
 
Jeon Luna
Voir le profil de l'utilisateur
https://www.hundred-miles.com/t7963-jeon-luna-utopia
Jeon Luna
☾ Travel to the moon
UNE P'TITE PHOTO ? :   ⤳  Eso No Cuenta C8361d696c91ae78cb267cdbfdaf42c0
AVATAR :   ⤳  DaHyun ((Twice))
POINTS :   ⤳  80
MESSAGES :   ⤳  345
NOUS A REJOINT LE :   ⤳  17/11/2019
Eso No Cuenta Empty
(#) Sujet: Re: Eso No Cuenta   Eso No Cuenta EmptyLun 17 Fév - 23:02
Eso No Cuenta
☾ & ☼

""

OOTD C’était bien plus que de la tristesse, c’était bien plus qu’une simple douleur qui submergeait le cœur de la petite princesse qui passait ses nuits à pleurer, silencieuse dans ses fins draps de son dortoir. Son esprit ressassait en boucle les paroles de Teddy dans sa tête, ça résonnait bien trop, et ça comprimait son faible petit cœur qui mourait à petit feu. Le soleil avait cessé de briller et de réchauffer les cœurs, Luna s’était éteinte, elle n’était plus que l’ombre d’elle-même. Tout lui rappelait celui qu’elle aimait, absolument tout. Le blond de ses cheveux, certes loin d’être aussi décoloré, le noir, l’odeur fantôme qu’elle pouvait presque encore sentir à chaque coin de rue.

Épuisée, c’est ce qu’elle était maintenant. Coupable, c’est ainsi qu’elle se sentait. Elle ne lui avait pas laissé le temps de s’expliquer, elle ne lui avait donné aucune chance après cette révélation. Et elle ne s’était pas arrêtée lorsqu’il avait tenté de l’arrêter dans les escaliers, lorsqu’il hurlait ses peines et cette souffrance insupportable qu’elle osait lui infliger. Elle se sentait horrible, Luna, elle se sentait comme un monstre autant qu’elle se sentait victime. Tout était confus dans ses songes, rien ne se remettait correctement en place. Elle se punissait, encore et encore, elle se détruisait tant il lui manquait. Si seulement il savait, si seulement il savait à quel point elle l’aimait.

Dormir était un supplice pour la jeune femme, elle replongeait encore, sans cesse, dans ses souvenirs qui venaient la hanter pour ne jamais la quitter. Souvenirs de ces jours de paix qu’ils avaient pu passer ensemble, comme les souvenirs du jour où elle avait quitté l’appartement, le laissant vide, ne laissant que la souffrance de son fantôme hanter la vie de Teddy. Manger aussi, c’était compliqué. Elle refusait de se nourrir, elle avait perdu l’appétit le jour où elle l’avait quitté lui. Petit à petit, elle se noyait dans ses vêtements qui devenaient bien trop grands pour son maigre corps qui faiblissait de jour en jour. Débordée, elle s’infligeait de nouveau une fatigue que son être ne pouvait supporter. Malaises réguliers, elle n’allait même plus en cours, se forçant tout de même à aller travailler, à sourire alors qu’elle n’avait qu’une envie : hurler tant son cœur se déchirait continuellement.

Mais malgré tout, malgré son cœur brisé, malgré ses maux, elle ne cessait de penser à lui. Est-ce qu’il allait bien ? La réponse était évidente. Elle savait qu’elle l’avait lui aussi brisé. Elle en était sûre et elle n’avait de cesse de se blâmer en silence, de s’infliger les pires tortures.

Elle n’avait cessé de regarder, de relire une centaine de fois ce message reçu un jour. À se demander s’il était sérieux, s’il voulait vraiment revoir Luna, s’il voulait encore d’elle. Mais elle, elle ne voulait plus, elle avait si peur de le revoir, d’affronter son regard et de sentir son cœur mourir. Alors elle avait décidé de ne pas y aller, elle avait ignoré ce message. Elle avait pris une décision avant et s’y était cramponnée.

Mais elle avait craqué, le soleil avait ce besoin vital de revoir sa lune, même si c’était douloureux, il avait besoin d’en prendre de nouveau soin, de veiller sur lui-même si ça lui faisait horriblement mal. Alors elle avait fait sa valise en vitesse, au dernier moment, les yeux rivés sur l’heure qui tournait bien trop vite. Elle s’était rapidement changée, mais ses vêtements étaient toujours trop grands pour elle. Elle n’avait pas pris la peine de se maquiller, elle qui n’osait plus se regarder dans le miroir, elle avait laissé ses cheveux flotter dans le vent, libre comme l’air. Elle avait dévalé les escaliers sans savoir où elle mettait les pieds. Elle pleurait ? Déjà ? Elle ne s’en rendait pas compte. Peur, chagrin, hâte, tout se mélangeait dans son cœur qui lui, n’arrivait plus à suivre, n’avait plus la force de tout contenir. Le trafic n’aidait en rien son taxi a avancer jusqu’à l’aéroport, et elle priait intérieurement pour qu’elle puisse arriver juste à temps, et elle s’acharnait sur ce pauvre conducteur qui n’y pouvait rien. Les larmes qui ne cessaient de dévaler ses joues, elle courait maintenant au lieu de l’aéroport, se dépêchant de passer ces contrôles qui ne faisait que la retarder un peu plus.

Attends-moi, je t’en supplie Tae Dong.

Impossible de réellement voir où elle allait tant l’eau s’agglutinait devant ses orbes, et elle était incapable de revenir ses pleurs qui se faisaient bruyant alors qu’elle tentait de se cacher, mais de qui ? Elle n’était pas sûre, était-ce lui de dos ? Etait-ce lui, prêt à embarquer après l’avoir attendu ? Elle reconnaissait cette silhouette, cette tête blonde. Essoufflée, elle peinait à reprendre sa respiration alors qu’elle courait encore, essuyant les perles de son visage. Taedong, prénom qu’elle hurlait intérieurement, qu’elle murmurait dans son souffle qui brûlait ses poumons.

« Ne pars pas sans moi je t’en supplie ! »

C’est tout ce qui avait pu s’élever de son faible petit être, tout ce qu’elle avait pu crier avant de presque s’écrouler à ses pieds, épuisée, faible, elle qui n’avait rien avalé depuis des jours et qui, consumé par ses démons, était pitoyable à voir.



bitter sweet symphony
Kang Tae Dong
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t7664-kang-taedong-kangtd_
Kang Tae Dong
Mood destroyer in rp ◭
Mood maker du hrp ◮
UNE P'TITE PHOTO ? :   ⤳  Eso No Cuenta 91fca9a76ce1014b205328330a13216ee7556a27
AVATAR :   ⤳  Jung Taekwoon (Leo de VIXX) the one and only iconic in both black and blond :ja:
POINTS :   ⤳  79
MESSAGES :   ⤳  644
NOUS A REJOINT LE :   ⤳  03/01/2019
AGE :   ⤳  27
Eso No Cuenta Empty
(#) Sujet: Re: Eso No Cuenta   Eso No Cuenta EmptyMar 18 Fév - 19:32
Eso No Cuenta
☾ & ☼

""

OOTD - MOOD
     Après maintes minutes supplémentaires accordées, il fallait se faire une raison. Après que tous ses collègues aient embarqué, après que les hôtesses aient insisté pour que Teddy monte lui aussi dans l'avion, il fallait bien qu'il admette que Luna ne viendrait pas. Alors, confirmation. Pour la première fois qu'il avait tenté de ré-instaurer un contact entre eux, il devait affronter la vérité en face. Luna ne voulait plus de lui. Elle ne voulait ni lui parler, ni le voir. Peut être que le poids de son départ n'avait pas été aussi lourd, car Teddy avait gagné cet espoir. Mais il a compris, enfin, que c'était fini. Et silencieusement alors, Teddy allait partir lui aussi, dans la défaite. Peut être qu'il ne ressentait pas le poids de sa solitude car il avait toujours été là.

    Abandonné, une fois de plus. Cet enfant, jamais aimé de ses parents, ballotté d'internat à internat, de club à leçons, pour ne pas qu'ils aient à le voir. Peu de temps passé en leur compagnie, beaucoup de coups, poussés pour compenser. Il le savait, Teddy, qu'on ne pouvait pas l'aimer. Il avait été créé d'un manque d'amour, d'un besoin de compenser. Et il avait été élevé pour encaisser. Luna n'avait jamais pu l'aimer. Elle avait toujours eu pitié. C'était lui qui s'y était raccroché. Lui, qui avait espéré. Et maintenant, c'était lui qui se refermait. Petite porte de son cœur que le violoniste avait osé ouvrir auprès de la demoiselle. Il avait compris, que cette tentative était vaine. Et maintenant, plus rien, jamais plus rien ne filtrerait de son visage. Jamais rien ne quittera cette âme qui le fait souffrir. Teddy sait ce pour quoi il vit. Et il vit pour ses sœurs, pour les autres, et jamais pour lui. Le poids de cette réalisation, le poids du dégoût qu'il a pour sa propre vie est si grand, qu'il ne ressent même pas l'injustice de ne pas avoir été écouté par Luna. Teddy se dégoûte lui même car il sait, et il a preuve, qu'il ne pourra jamais être heureux. Alors, c'est même sans envie de découvrir l'Espagne, pourtant aimant voyager, qu'il s'avance enfin vers le comptoir pour tendre son passeport. Son mal-être ne se voit pas, car son visage est fermé. Sa perte de poids ne se voit pas, car les kilos qu'il avait gagné ne pourraient se faire remarquer que s'il était torse nu, et que par Luna qui connaissait trop bien son torse. Ses sommeils longs et non-réparateurs ne peuvent pas s’apercevoir sur des cernes, car Teddy les a habilement maquillées. Le seul changement visible, mais seulement si bien observé, est que Teddy compense tellement sa tristesse sur ses cheveux, que les décolorations successives abîment sa chevelure qui s'effrite à chaque fois qu'il y passe la main. Mais de l'extérieur, pour tout le monde, Teddy va bien. En fait, il va beaucoup mieux que la jeune fille qui vient de s’effondrer à ses pieds.

    Si Luna n'était pas blonde, le violoniste ne l'aurait jamais reconnue. Son corps était si fin, tellement maigre que ses habits qu'il connaissait ne lui donnait plus la même silhouette. Elle avait les larmes si sombres, le visage si creusé. Même la faible voix qu'il avait entendu ne lui ressemblait pas. Pauvre homme, il n'avait même pas l'occasion de s'étonner de voir Luna arriver, ou d'être content de la voir, car il était choqué de l'état dans lequel elle se trouvait. Alors, il l'avait tant fait souffrir que ça? Il ne comprenait pas très bien, Teddy, comment elle avait pu se torturer à ce point pour lui. Comment elle avait pu ressentir un tel effet alors qu'il n'était qu'une merde. Et même si Luna n'aimait pas Teddy. Même si elle ne devait pas l'aimer. Lui, Teddy, il se rendait compte qu'il l'aimait si fort. Il l'aimait tellement fort. Comment ne pas comprendre qu'il en était fou, quand il perdait l'esprit de la voir ainsi. Mais Teddy, surtout quand il se sait aimant à sens unique, sait maîtriser la situation.

    Apparence et attitude parfaites. On lui a appris à tout gérer. Protéger, soigner. C'est son instinct, c'est comme ça qu'il vit, pour ses sœurs. Et si Luna l'a vu se confier sur ses faiblesses, elle n'a jamais vu que c'était quand il était au plus faible qu'il paraissait le plus fort. Alors Teddy se sait, il se missionne de prendre soin de Luna pour ce voyage. La rétablir un peu, pour les jours qu'elle lui a accordé. "Non. On s'en va à deux. Je t'attendais." Teddy parle d'une voix si grave. Il reprend son passeport auprès de l'hôtesse, soutient Luna debout avec un bras autour de sa taille, et de son autre bras, il attrape le passeport des mains de Luna et le donne à l'hôtesse. Une fois les papiers rendus, Teddy prend le sac à main de Luna de force, le passe sur son épaule et attrape son cartable. Il remonte le pont jusque l'avion en amenant Luna avec lui. Il n'a aucune émotion sur le visage, à part peut être sa détermination qui se traduit en sourcils froncés. Une fois arrivés à leurs places, côtes à côtes dans la partie business, Teddy fait clairement comprendre à ses collègues qui le regardent intrigués, qu'il n'a pas envie de parler. Il pousse presque Luna sur son siège, et s'occupe de placer les sacs au dessus d'eux. Teddy n'a jamais été aussi viril que quand il est entreprenant par attention. Dévoué aux autres, c'est toujours comme ça qu'il a été le plus séduisant. "Mange ça et repose toi. Je te réveillerai quand ils serviront à manger." Le faux-blond ordonne à Luna alors qu'il lui tend une barre de céréale (tout ce qu'il a). Quand il s'assoit à côté de la fille, il lui passe la couverture de l'avion au dessus, et la regarde droit dans les yeux. "Tu n'as pas à discuter. A partir de maintenant je m'occupe de toi." Teddy conclue, avant de fermer le volet du hublot à côté de sa belle.



Eso No Cuenta Af9c45bb26859ad6a1ddb48e81031e8328888237
PM gallerie
BOOST fanguide


précédemment Hwang Gi Ho

don't mind me just fmi:
 
Jeon Luna
Voir le profil de l'utilisateur
https://www.hundred-miles.com/t7963-jeon-luna-utopia
Jeon Luna
☾ Travel to the moon
UNE P'TITE PHOTO ? :   ⤳  Eso No Cuenta C8361d696c91ae78cb267cdbfdaf42c0
AVATAR :   ⤳  DaHyun ((Twice))
POINTS :   ⤳  80
MESSAGES :   ⤳  345
NOUS A REJOINT LE :   ⤳  17/11/2019
Eso No Cuenta Empty
(#) Sujet: Re: Eso No Cuenta   Eso No Cuenta EmptyMar 18 Fév - 21:59
Eso No Cuenta
☾ & ☼

""

OOTD Luna semblait parfois vivre dans un autre monde, un monde où elle seule régnait, où elle seule semblait rêver d’une vie où les ténèbres ne pouvaient transpercer les rayons du soleil, une vie où rien de tout cela ne serait arrivé. Teddy aurait été un enfant heureux et aimé, avec la plus chaleureuse des familles, il n’aurait jamais eu à souffrir toutes ses années et à se priver. Une vie où ils pourraient s’aimer sans tous ces obstacles sur leur chemin. Elle en avait rêvé le soir, la nuit, le jour, perdue dans ses songes, maintenant douloureux. Pour la première fois, Luna ne s’occupait plus d’elle-même, elle ne prenait plus soin de sa peau ou de son apparence comme avant, elle ne prenait plus le temps de porter de beaux vêtements qui, de toute façon, ne lui allaient plus. Elle s’attachait trop souvent les cheveux, jusqu’à ce qu’ils cassent. Luna était négligée.

Luna avait si mal sans lui.

Elle ne l’aurait jamais imaginé, elle n’aurait jamais imaginé ressentir une telle souffrance dans son cœur comme dans ses entrailles. Ce n’était pas une simple douleur, ce n’était pas comme perdre un ami. C’était perdre l’amour de sa vie, son premier amour, sans jamais pu lui avoir avoué. Et tout s’était brisé, si rapidement, qu’elle en avait laissé une part d’elle-même, dans cet appartement ce jour-là, Luna avait laissé tout ce qu’il y avait de bon en elle, elle était partie sans. Loin de lui. Loin de son unique bonheur. Luna était morte.

Combien de fois avait-elle eu l’envie de l’appeler ? D’envoyer un message pour lui demander pardon ? Ou bien même, combien de fois avait-elle eu l’horrible envie d’aller le voir, de le reprendre dans ses bras en suppliant l’homme pour son pardon. Elle avait envie de le rassurer, car elle savait très bien qu’il était mal, qu’il allait de nouveau se torturer, mais avait-elle le droit ? Luna, en avait-elle réellement le droit après tout ça ? Après l’avoir quitté sans un mot ? Elle se répétait sans cesse que non, qu’elle n’avait jamais mérité ce bonheur comme elle n’avait jamais mérité d’avoir Teddy à ses côtés. Luna était honteuse, elle s’en voulait autant qu’elle lui en voulait de lui avoir caché une chose pourtant si importante.

Ça tourmentait sans cesse sa tête, ça frappait si fort dans son crâne et dans sa poitrine, qu’elle ne voulait qu’une chose : s’arracher le cœur. Elle ne voulait plus rien ressentir tellement ça lui faisait mal, tellement ça comprimait son être jusqu’à ce que son corps rende ses tripes. Elle ne voulait plus de tout ça, Luna voulait remonter le temps, elle voulait des explications, elle avait besoin de le revoir, car elle ne respirait plus, elle s’étouffait, chaque jour passé loin de lui, elle étouffait de sa propre existence. Luna était si faible, si vulnérable, elle n’était plus rien, elle avait tout perdu.

Elle avait prié pour lui, chaque nuit avant de replonger dans ses cauchemars.

Sentiment de culpabilité qui rongeait l’âme de la jeune femme, poison qui coulait dans ses veines, sous cette fine peau pâle, elle était son propre mal, son propre venin. Elle s’empoisonnait chaque jour un peu plus, elle se tuait chaque jour un peu plus, loin de lui. Quand est-ce que tout cela allait prendre fin ? Allait-elle, un jour, ressentir autre chose que cette souffrance perpétuelle ?

La vue brouillée, Luna ne voyait pas clairement le visage de l’homme, mais elle pouvait sentir ses bras autour de lui, des bras bien plus forts qu’elle ne l’était, des bras qui viennent la soutenir alors que ses jambes ne sont plus réellement capables de tenir son maigre corps. C’est flou, tout est flou. Pour ce voyage, Luna a tout abandonné, elle n’a pas justifié son absence, elle devra certainement en payer le prix cher à son retour, pour ce voyage, Luna n’a prévenu personne. Luna fuyait en tentant de laisser ses démons derrière elle, elle fuyait aux bras d’un homme qu’elle n’aimait que trop. Elle s’en allait vers son pays natal, et c’est dans les bras de cet homme, que Luna arrivait à respirer un peu plus facilement. Sa voix était grave, mais elle n’en tenait pas réellement compte, elle était si fatiguée, que penser n’était plus aussi facile qu’avant. Elle s’était laissé porter sans savoir où elle allait, Luna avait une confiance aveugle en Teddy. Elle ne tenait même pas compte des regards curieux autour d’eux une fois dans l’avion, ou des chuchotements, elle s’endormait déjà presque, contre lui, son esprit commençait déjà à l’abandonner avant même d’être installée.

Rapide retour à la réalité quand, doucement, elle se retrouva sur ce siège beaucoup trop confortable, lorsqu’elle ne fut plus obligée de compter sur ses jambes pour tenir debout. Elle avait presque mal, mal dans cette poitrine qu’elle sentait un peu revivre, ses poumons qui se remplissaient d’air sans de l’évacuer, ça lui fait mal, mais elle se sentait un peu revivre. Ce n’était plus le soleil qui éclairait la lune, mais bien le contraire. Teddy l’éclairait avec la maigre lumière qu’il produisait, mais c’était assez pour le moment, assez pour la maintenir en vie. Ses doigts faibles avaient attrapé la barre de céréales sans discuter, avant de finalement, la porter jusqu’à sa bouche. Elle n’avait pas faim, elle ne ressentait plus ce besoin naturel qu’était de se nourrir, mais elle l’écoutait, lui, elle l’écoutait toujours alors qu’elle se blottissait dans la chaude couverture qui venait réchauffer sa peau glaciale. Le ventre un peu moins plein, le corps recouvert de la douceur du tissu au-dessus d’elle, Luna se sentait partir, elle se sentait sombrer dans ses songes. Elle ne savait pas s’ils avaient décollé, Luna était trop occupée à elle-même, s’envoler bien loin. Sa tête s’était lourdement posée contre le blond alors que, délicatement, sa main était venue se glisser dans la sienne. « Pardon… » Avait-elle soufflé alors que Morphée l’accueillait déjà dans son royaume.




bitter sweet symphony
Kang Tae Dong
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t7664-kang-taedong-kangtd_
Kang Tae Dong
Mood destroyer in rp ◭
Mood maker du hrp ◮
UNE P'TITE PHOTO ? :   ⤳  Eso No Cuenta 91fca9a76ce1014b205328330a13216ee7556a27
AVATAR :   ⤳  Jung Taekwoon (Leo de VIXX) the one and only iconic in both black and blond :ja:
POINTS :   ⤳  79
MESSAGES :   ⤳  644
NOUS A REJOINT LE :   ⤳  03/01/2019
AGE :   ⤳  27
Eso No Cuenta Empty
(#) Sujet: Re: Eso No Cuenta   Eso No Cuenta EmptyMer 19 Fév - 19:28
Eso No Cuenta
☾ & ☼

""

OOTD - MOOD
     Alors, est ce que c'était ça, l'amour? Ce sentiment horrible de tiraillement au fond de sa poitrine quand il voyait la demoiselle qu'il aimait souffrir à ses pieds? Teddy est fermé, Teddy a abandonné l'idée de s'ouvrir de nouveau à quelqu'un. Il a décidé de ne plus rien tenter avec Luna, de ne plus rien lui montrer. Pourtant il a l'impression que son cœur saigne quand il voit l'état de la demoiselle. Sa demoiselle. Elle se détruit, tout comme lui. Et c'est injuste, elle n'en a pas le droit. Luna elle doit vivre pleinement de toute sa lumière. Elle n'a pas le droit de se priver des choses essentielles de la vie. Elle n'a pas le droit de se priver d'un bonheur qu'on lui a toujours garanti. Elle a beau ne rien dire, et tout tenter de cacher, Teddy sait. Il ne peut que comprendre le comportement de la blonde car il a adopté le même depuis des années. Le refus de manger, le manque de sommeil, les sourires qu'on donne pour faire semblant alors que le corps derrière s'écroule en mille morceaux. Teddy a surtout peur, peur parce que si lui a grandi dans le manque de nourriture, Luna n'a jamais connu ça. Elle n'est pas habituée à la faim, la douleur, la peine si immense d'un cœur vide. Et il a si peur, si peur pour elle qu'il sait que ce n'est pas innocent. Teddy aime Luna, pire qu'à en mourir, il l'aime à se guérir. Presque un instinct de laisser tomber son masque quand il la voit si exposée. Mais il ne peut pas. Pas comme ça. Pas devant un avion prêt à décoller, pas devant ses collègues qui les observent intrigués.

    Alors, comme quand il jouait au Monsieur Parfait dans les couloirs de l'université, Teddy adopte son ton autoritaire, son attitude si supérieure. C'est toujours comme ça qu'il a géré quand il était au plus bas, quand ses sentiments voguaient sur une mer déchaînée. Et Teddy, actuellement, doit se battre avec tant de sentiments. Son amour déborde tout autant que son inquiétude, que son anxiété, sa colère et ses regrets. Épuisé de tout analyser depuis que Luna a pointé son nez. Il sait pourtant comment ne rien montrer. Teddy lui donne un peu à manger, force la jeune fille à se reposer à côté de lui. Il est surpris. Surpris que la tête de Luna se dépose contre lui, surpris qu'elle lui tienne la main et lui chuchote un mot doux. N'était-elle pas censé le détester? Ne l'avait-elle pas rejoint que par pitié? Pourquoi s'excusait-elle alors qu'il la détruisait? "C'est moi qui suis désolé." Il chuchote à la jeune fille qui a déjà les yeux fermés. Et tout de suite, Teddy est plus adouci.

    L'avion décolle quelques minutes après, et le vol se passe normalement. Teddy passe la plupart de son temps sur son téléphone, car il n'ose pas réellement bouger maintenant que Luna est contre lui. Il a peur que ça soit la dernière fois qu'elle se blottisse auprès de lui. Alors il en profite. Égoïste qu'il est, car malgré ses réticences, l'amour qu'il ressent pour Luna l'empêche encore d'être totalement détaché. Mais même si Teddy savoure ces instants de douceur innocents, comme si c'était les derniers, comme si ça allait se terminer une fois Luna réveillée, il sait se contrôler. Il aurait penché sa tête sur celle de la blonde, lui aurait glissé des mots doux. Mais il se contente simplement de lui caresser la paume de main avec son pouce. Parce que Teddy, même en classe business où les sièges sont plus espacés, est entouré de ses collègues. Eux avec qui il passe tellement de temps, avec qui il a déjà bu... Eux ne savent pas grand chose de sa vie. Ils ne savent même pas qu'il a une fiancée donc ils ne peuvent pas être choquée de voir une autre fille à son bras. En fait, ils sont tous curieux car Teddy est le plus jeune de l'orchestre (peut être le plus beau avec son air mystérieux) et il n'a jamais ramené de fille autre que ses sœurs ou sa mère, ni parlé de quoi que ce soit de personnel. Même si, en chuchotant, Teddy discute avec un des flûtiste à sa droite après le couloir (Luna est à sa gauche contre le hublot) ils ne parlent que de choses futiles.

    Et quand l'heure du repas arrive, Teddy hésite d'abord à réveiller Luna comme il l'a dit. Mais au final, il est tellement inquiet pour la santé de la jeune fille, qu'il préfère d'abord manger. 'Manger'. Quelques bouchées de ci et de là, assez pour se donner bonne conscience. Parce que de toutes façons il est trop inquiet, trop perturbé pour manger. Et il a mieux à faire. Il finit par transvaser sa nourriture sur le plateau de Luna, pour qu'elle en ait plus. Il déteste la voir si maigre. Et il la réveille ensuite. Une douce caresse sur la joue de la demoiselle, il ne sait pas si c'est trop, et il lui chuchote dans l'oreille. "Désolé, je n'ai pas pu t'attendre pour manger. Tu dormais trop profondément quand j'ai essayé de te réveiller, mais ton plateau a été servi. Mange, s'il te plaît." Teddy chuchote à Luna en esquissant un sourire si vide d'émotion. Et pour lui laisser la paix, il tourne sa tête de l'autre côté. Il sait, quand il essaye de se sortir de son anorexie, qu'il déteste qu'on le regarde manger. Alors il offre ce respect à Luna, et préfère simplement sortir son livre, et l'ouvrir pour commencer à le lire. Sa main gauche est laissé exprès entre leurs accoudoirs, pour que Luna se sente autorisée à l'attraper, si elle en a envie.



Eso No Cuenta Af9c45bb26859ad6a1ddb48e81031e8328888237
PM gallerie
BOOST fanguide


précédemment Hwang Gi Ho

don't mind me just fmi:
 
Jeon Luna
Voir le profil de l'utilisateur
https://www.hundred-miles.com/t7963-jeon-luna-utopia
Jeon Luna
☾ Travel to the moon
UNE P'TITE PHOTO ? :   ⤳  Eso No Cuenta C8361d696c91ae78cb267cdbfdaf42c0
AVATAR :   ⤳  DaHyun ((Twice))
POINTS :   ⤳  80
MESSAGES :   ⤳  345
NOUS A REJOINT LE :   ⤳  17/11/2019
Eso No Cuenta Empty
(#) Sujet: Re: Eso No Cuenta   Eso No Cuenta EmptyJeu 20 Fév - 19:45
Eso No Cuenta
☾ & ☼

""

OOTD La jeune femme avait tant voyagé grâce à cet amour, elle avait connu des saveurs inconnues en vivant auprès de l’homme aimait. Luna s’était senti vivre, voler, elle s’était sentie légère avant que tout retombe violemment. Son corps était devenu bien lourd, il avait heurté avec violence la réalité qu’on lui infligeait de force. Il ne supportait pas le traitement que la gamine s’infligeait, en mal de cet amour si vital. Elle ne s’était jamais imaginé se torturer, mais la souffrance en elle était bien plus grande que le manque de nourriture, que le manque de repos, ça faisait bien plus mal que ses muscles qui la tiraillait jusqu’à ce qu’elle s’effondre.

Aux pieds de l’homme, elle était misérable Luna, elle était minable et si petite. Elle lui infligeait une douleur en plus, la douleur de sa présence dans ce triste état. Mais elle avait beau le nier, beau fuir, Luna avait terriblement besoin de Teddy pour survivre, pour respirer et surtout, pour être heureuse. Son existence même avait été la source de ses nombreux rires et sourires, d’un bonheur quotidien qui l’avait mainte et mainte fois transportée lorsqu’ils vivaient ensemble. Il était la raison de son amour. L’âme qu’elle ne pouvait s’empêcher d’adorer, d’aimer, et de soigner. Elle le voulait, encore et toujours, elle le voulait à ses côtés pour toujours, elle ne voulait pas le quitter, même si elle ressentait ce besoin insupportable de fuir. Tout l’amenait à croiser de nouveau son chemin, à entrer dans sa vie pour venir apaiser ses craintes, soigner les maux qu’il ne voulait pas que l’on découvre.

Plongée dans ses songes, la profondeur des ténèbres l’avait happé dans les bras de Morphée, la tête reposée contre cet être qu’elle n’aimait que trop peu, la main à la recherche de la chaleur de sa lune, parce que le soleil s’était éteint, et qu’il avait horriblement besoin qu’on le réchauffe, qu’on le rassure. Elle n’avait jamais été habituée à cette solitude nécrosante qui hantait maintenant sa vie, le fantôme de son amant était toujours quelque part. Au coin d’une rue, dans le reflet de son miroir et surtout, dans son cœur vide et brisé. Alors même assoupie, elle avait besoin de sa présence rassurante, elle avait besoin d’entendre sa respiration pour comprendre que c’était réel. Qu’elle l’avait un peu retrouvé, même si elle était hantée par la peur. La peur qu’il l’abandonne une fois de retour en Corée. Ca serait légitime pour elle, celle qui l’avait abandonné avec ses démons alors qu’elle lui avait fait une promesse. Elle ne le méritait pas, elle l’avait brisé elle aussi. Elle faisait à présent partie de ces âmes sans valeur.

À quoi bon rêver lorsqu’elle était torturée par les souvenirs de ce jour, lorsque ce moment repassait sans cesse dans son esprit alors que son visage lui, ne laissait rien paraître. Elle voulait s’en échapper, elle voulait fuir, elle voulait se réveiller sans parvenir à y arriver. Alors c’est presque un soulagement lorsque Teddy arrive à la tirer de son profond sommeil, c’est un soulagement quand elle voit son visage. Elle le remerciait, intérieurement, merci de l’avoir sauvé une fois de plus. Elle hocha la tête au son de sa voix avant de tourner la tête vers le plateau de nourriture. Son estomac ne se réveillait pas lui, il était plongé dans un profond coma depuis des semaines. Mais pour l’homme qu’elle aimait, Luna se força un peu à manger, avalant principalement les légumes et la viande avant de repousser le plateau, à moitié plein. « C’est trop… » Trop pour son corps qui avait pris l’habitude de ne plus rien recevoir, et elle savait bien que si elle se forçait, elle finirait par tout rendre. L’hôtesse se chargea de récupérer la nourriture, gâchée, alors que Luna avait repris place contre le blond, les yeux rivés sur son libre. Elle n’osait même pas parler, l’enfant, elle ne voulait pas le déranger. Mais elle avait repris sa main contre la sienne, reposant sa main libre par-dessus celle de Teddy pour s’assurer qu’il ne parte plus jamais. Le silence fut maître durant tout le reste du vol, tout simplement, car il était réparateur, et que Luna avait terriblement besoin de repos. Elle avait probablement dormi une bonne partie du temps, toujours sans quitter l’homme.

Le soleil espagnol, la chaleur espagnole, accueillait les deux âmes une fois l’avion au sol, une fois qu’ils eurent quitté l’engin. Même là, à marcher pour aller récupérer leurs bagages, Luna ne lâchait pas la précieuse main de Teddy. Comme s’il allait s’envoler, comme s’il allait repartir sans elle. La lumière de son pays natal réchauffait, illuminait un peu plus son existence, elle se mettait doucement, mais sûrement, à mieux respirer, l’âme un peu moins lourde. Silencieuse, elle suivait, écoutait. Elle n’était que l’invitée, et elle était bien trop à bout pour pouvoir se plaindre ou même exprimer ses émotions.



bitter sweet symphony
Kang Tae Dong
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t7664-kang-taedong-kangtd_
Kang Tae Dong
Mood destroyer in rp ◭
Mood maker du hrp ◮
UNE P'TITE PHOTO ? :   ⤳  Eso No Cuenta 91fca9a76ce1014b205328330a13216ee7556a27
AVATAR :   ⤳  Jung Taekwoon (Leo de VIXX) the one and only iconic in both black and blond :ja:
POINTS :   ⤳  79
MESSAGES :   ⤳  644
NOUS A REJOINT LE :   ⤳  03/01/2019
AGE :   ⤳  27
Eso No Cuenta Empty
(#) Sujet: Re: Eso No Cuenta   Eso No Cuenta EmptyJeu 20 Fév - 22:50
Eso No Cuenta
☾ & ☼

""

OOTD - MOOD
     Haine, pur ressentiment contre Luna. C'était bien ce que Teddy devrait ressentir. Depuis ce jour où elle a quitté son appartement sans le laisser s'expliquer, sans l'écouter, sans même lui montrer qu'elle le détestait. Teddy aurait dû rompre tout contact avec Luna, la haïr, ressentir pour elle un rejet total comme les sentiments qu'il éprouvait pour sa mère qui le manipulait sans cesse. Teddy aurait dû rayer Luna de sa vie, ne parler avec elle que s'il en était nécessaire, et la considérer comme l'une de ces personnes qui ne voulaient rien de lui à part son prestige. Mais là où Teddy est amené à graviter autour de sa mère par la volonté de celle-ci. C'est par sa propre volonté qu'il n'a pas abandonné Luna de ses pensées. Amour. Sentiment si fort, si inconnu pour lui, mais qui se dessine de plus en plus clairement. Le garçon aime cette fille, si fort. Il l'aime tellement fort qu'il ne peut pas lui en vouloir de l'avoir quitté si clairement, si brusquement. Teddy ne voit que ses torts. Dans les bras si maigres, le visage si cerné de la jeune fille, Teddy ne voit que le mal qu'il lui a fait. Il sait très bien, que ce n'est pas à lui de s'énerver. C'est à Luna. Même s'il n'a jamais appris qu'il pouvait faire du mal aux gens, car il n'a jamais cru qu'on pouvait s'intéresser réellement à lui, Teddy sait qu'il n'aurait jamais dû cacher sa fiancée.

    Luna l'a abandonné, mais c'est à cause de lui, car c'est lui qu'il l'a malmenée. Alors c'est bien normal qu'il essaie de se rattraper. Bien normal qu'il ne l'ait pas rejetée, si prévisible qu'il n'arrive pas à se refermer. Et si totalement Teddy de prendre soin d'elle à défaut de s'occuper de lui. Réveil en douceur, réveil avec un léger mensonge, pour la jeune fille. Peut être pas la meilleure des choses pour essayer de se rattraper, mais entre réparer Luna, et réparer leur relation, il est évident qu'il va choisir la première option. Teddy ne regarde sa précieuse blonde seulement quand elle dit avoir terminé. Elle a mangé la moitié. Faible sourire, impossible à empêcher, qui naît sur les lèvres de Teddy. Il est fier de son coup, le petit. En donnant sa portion à la jeune fille, elle a eu l'impression de ne pas manger beaucoup, alors qu'elle en mangeait une dose complète. Teddy connaît les combines, et il sait que, étant donné que Luna n'est pas aussi habituée que lui à ne pas manger, son estomac a encore besoin de beaucoup, même si elle ne le pense pas. "C'est rien." Teddy murmure alors en faisant disparaître son sourire. "Je suis déjà fier de toi d'avoir fait un effort." Le violoniste murmure doucement alors qu'il colle son front contre celui de Luna. Simple touche, qui veut en dire beaucoup. Teddy n'ira pas plus loin. Pas devant ses collègues, et simplement parce qu'il ne se le permettrait pas vis à vis de Luna. Elle le croit pris, pense peut être qu'il n'avait pas d'affection pour elle. Et même si c'est faux, il doit respecter le mal qu'elle ressent pour lui. Cela le blesse, mais cela ne peut pas réellement le blesser s'il arrive à se refermer.

    La fin du vol se passe effectivement dans le silence. Lourd silence. Il semble évident que Teddy et Luna ont beaucoup de choses à se dire. Ils n'ont jamais vraiment pu se parler depuis qu'ils se sont séparés. Mais un vol aussi silencieux, occupé par les collègues de travail de Teddy n'est pas l'endroit le plus approprié. En fait, même l'aéroport n'est pas approprié. Teddy foule pour la première fois le sol européen. La main de Luna dans la sienne, il doit s'avouer ne pas lui prêter forte attention car même encore dans l'enceinte du bâtiment, il est déjà hypnotisé par la beauté du soleil qui perce à travers les vitres. Un soleil si grand, si lumineux, que Teddy n'a aucun doute sur l'origine de la lumière qui émane de Luna. Ou émanait. Teddy a beau avoir le regard rivé sur le paysage et le silence du touriste impressionné, il tient quand même la main de Luna dans la sienne. Douce pression pour lui montrer qu'il pense à elle, pour qu'elle comprenne avec un peu de chance qu'il est content qu'elle soit avec lui. Le trajet de l'aéroport à l'hôtel n'est pas si long. On leur a loué un bus pour les amener dans un établissement de semi-prestige. Ce n'est pas un hôtel de luxe, mais le building reste situé au bord de la mer et il est évident que les chambres auront vu sur la plage.

    Contact brisé, Teddy abandonne la main de Luna car il doit se rassembler avec ses collègues et leur manager pour convenir de l'organisation. C'est à contre-cœur que le faux-blond laisse son amie dans le hall avec les autres accompagnants pour s'isoler dans un recoin et écouter les commentaires. Heureusement, le brief ne pend pas plus de dix minutes et les couples se reforment pour faire la queue devant la réception en attendant les clefs des chambres. Quand Teddy arrive au comptoir, il aimerait demander l'aide de Luna. Cela fait longtemps qu'il n'a pas travaillé son anglais, et il a une faveur spéciale à demander. Mais après un bref regard derrière lui, il sait qu'il n'a pas envie de faire bouger Luna pour cela. Il doit tout faire pour qu'elle se repose. C'est donc bien pour ça qu'il insiste. Quitte à payer un supplément, Teddy veut une chambre au rez-de-chaussée où ils pourraient accéder à l'extérieur directement. Pour lui, comme pour Luna, il a l'espoir que la plage leur fasse du bien, alors il aimerait qu'elle soit facilement accessible. Avec tout ce blabla un peu maladroit, Teddy en a oublié de demander quel serait l'état de leur lit. Il n'est pas sûr que Luna veuille dormir avec lui, après qu'elle ait fui l'appartement dans lequel ils avaient construit une certaine intimité.

    Clef en main, Teddy retourne enfin auprès de celle qu'il a amené ici. Son ton, qu'il aurait cru pouvoir gardé blasé, est définitivement plus détendu. Teddy a toujours été beaucoup plus à l'aise quand il se savait loin des griffes de sa famille destructrice. Ce n'est pas pour rien qu'il a fui quand il a pu. Il aime la Corée, et ne se verrait pas vivre à l'étranger, mais il a des étoiles dans les yeux quand il voyage. Comme un enfant qui goûtait enfin à une liberté dont on l'avait privé. Comme un amoureux de la culture qui pouvait découvrir un pays sans se faire juger. "Viens, on va pouvoir se poser. Nous ne répétons pas avant demain après-midi." Teddy est enthousiaste. Il n'est que le début de la soirée, et il dort si aléatoirement qu'il ne se sent pas particulièrement décalé au niveau de l'heure locale. Mais il espère pouvoir être en assez bonne forme pour pouvoir visiter un peu du pays. C'est sa première fois en Europe et il veut en profiter. Avec Luna, de préférence, car tout a toujours été plus beau en sa compagnie. Teddy a son cartable à la main, le sac à main de Luna sur une épaule, et il traîne derrière lui sa valise qui porte sa caisse à violon. Il ne peut pas tout porter, étant donné qu'il a attrapé de lui même la main de Luna, mais il espère pouvoir la soulager au maximum. Leur chambre ne se trouve donc pas loin. Il laissera à Luna le soin d'ouvrir la porte, et de découvrir que le destin, les force encore à se rapprocher.



Eso No Cuenta Af9c45bb26859ad6a1ddb48e81031e8328888237
PM gallerie
BOOST fanguide


précédemment Hwang Gi Ho

don't mind me just fmi:
 
Jeon Luna
Voir le profil de l'utilisateur
https://www.hundred-miles.com/t7963-jeon-luna-utopia
Jeon Luna
☾ Travel to the moon
UNE P'TITE PHOTO ? :   ⤳  Eso No Cuenta C8361d696c91ae78cb267cdbfdaf42c0
AVATAR :   ⤳  DaHyun ((Twice))
POINTS :   ⤳  80
MESSAGES :   ⤳  345
NOUS A REJOINT LE :   ⤳  17/11/2019
Eso No Cuenta Empty
(#) Sujet: Re: Eso No Cuenta   Eso No Cuenta EmptyLun 24 Fév - 17:39
Eso No Cuenta
☾ & ☼

""

OOTD
Elle aimerait ressentir autre chose.
Elle aimerait que ça cesse, et que son cœur se repose un peu.




L’enfant est candide, l’enfant est rêveuse et elle s’imagine une vie pleine de lumière et d’amour. Là où les rayons de l’astre suprême viendraient réchauffer la peau de son visage, sécher les perles salées qui coulent depuis bien trop longtemps sur ces collines laiteuses. Plus rien n’a de goût, si ce n’est que l’amertume des cendres qui assèche sa gorge et qui brûle ses entrailles. Ça fait mal, ça se bouscule dans son crâne comme dans son cœur de gamine, tout perd sens, et les étoiles s’éteignent maintenant que la Lune est si froide.



Retour dans son pays natal, qu’elle n’a jamais espéré revoir. Pourtant l’homme lui a offert cette possibilité, elle l’a suivi malgré la douleur dominante dans son être, qui ne cesse de consumer son âme. Elle a peur, peur de le perdre à nouveau, mais elle a peur de ne jamais le retrouver. Il est si loin d’elle maintenant, Teddy est fiancé, Teddy ne pourra jamais l’aimer. Il en aimerait une autre, plus jolie que Luna, plus riche, plus coréenne que la petite espagnole. Ces pensées brisent tant son cœur si faible. S’il savait, Teddy, s’il savait à quel point son amour ne brûle que pour lui, que pas un instant passe sans qu’elle ne pense à lui, lui qui hante ses pensées comme sa vie. Luna ne sait comment agir, ne sait quoi faire, alors elle se tait, elle laisse place au douloureux silence qui n’a jamais été aussi dominant entre eux. Elle le sent, elle le sait. Elle a fait une erreur en partant ce soir-là, et elle s’en veut autant qu’elle lui en veut. Mais les sentiments sont trop forts, elle peine tant à le repousser, alors c’est elle qui revient, c’est elle qui quémande sa présence, égoïstement.



Et lorsqu’il s’éloigne, quitte la blonde pour s’occuper de la réservation, elle se sent de nouveau seule, perdue. Elle se sent de nouveau possédée par ce froid glacial qui traverse tout son être, fait frissonner sa peau. Elle a si peur, encore, toujours. Que faire si ce voyage ne leur apporte rien de bon ? Après tout, Elle est là car Teddy a besoin d’aide. Pas parce qu’il tient à elle. Luna n’est plus rien à ses yeux, elle tente de se convaincre, en vain. Elle le veut, elle aimerait courir jusqu’à lui et l’enlacer, l’embrasser, lui dire qu’elle l’aime. Pourquoi n’y arrive-t-elle pas ? Pourquoi est-ce si dur ? Elle ne comprend pas car elle n’est qu’une enfant, elle ne comprend pas car elle ne connait rien. Le cœur brisé, elle tente pourtant d’y voir plus clair, elle tente de penser aujourd’hui, mais elle n’y parvient jamais. Son nom hante son esprit, elle aimerait l’appeler, mais elle ne fait que pleurer. Discrètes larmes, elle a si mal.



La main qui se glisse dans la sienne vient tuer ces démons qui hantent bien trop souvent la jeune femme, elle vient tout éradiquer et réchauffe son âme apeurée. Il ne voit pas qu’elle a pleuré, mais ce n’est pas nécessaire. Elle s’accroche à lui si fort, elle sert cette main comme si elle avait peur qu’elle l’abandonne à nouveau, alors que c’était elle, seulement elle, qui l’avait lâché la première fois. Elle ne dit rien, car elle n’y parvient pas. Elle marche un peu en retrait, dominant par la grandeur de cet homme qu’elle n’aime que trop. Elle l’admire, autant qu’elle se déteste. Clés en main, Luna entreprenant d’ouvrir la porte de leur chambre avant de la pousser délicatement, laisser apparaître la surprise.



Il n’y a qu’un lit.



Confuse, elle se tourne vers teddy avant de, timidement, s’engouffrer dans la chambre, sa valise tirée par sa main libre. Ce n’est pas si grave, Luna avait l’habitude de sa présence la nuit, elle était si rassurante, elle le sera d’autant plus ici. Mais qu’en est-il de lui ? Peut-être préfèrerait-il aller demander une nouvelle chambre pour ne pas avoir à être avec elle ? Ses poings se serrent, car elle sait qu’elle le veut, qu’elle a besoin de ses bras et de lui pour dormir plus paisiblement. Malgré tout, ce n’est pas ce qui chagrine le plus l’espagnole. Elle a besoin de parler, elle a besoin des explications de Teddy mais surtout, elle a besoin de s’excuser.



« Le lit. Le lit ce n’est pas grave. Mais est… Est-ce qu’on peut parler ? S’il te plait ? » Elle le supplie comme si sa vie ne dépendait, comme s’il pouvait soulager toutes ses peines alors qu’il en est, en partie, la cause. Mais Lune souffre, Luna se ronge et se torture. Et ses larmes dévalent de nouveau ses joues, accompagnées de sa voix qui se déchire encore et encore alors qu’elle s’agenouille face à lui, la tête contre le sol.



« Pardonne-moi pour tout. Pardon Tae Dong, pardon, pardon pardon… » Dit-elle alors qu’elle ne peut cesser de pleurer, de trembler et de souffrir.


bitter sweet symphony
Kang Tae Dong
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t7664-kang-taedong-kangtd_
Kang Tae Dong
Mood destroyer in rp ◭
Mood maker du hrp ◮
UNE P'TITE PHOTO ? :   ⤳  Eso No Cuenta 91fca9a76ce1014b205328330a13216ee7556a27
AVATAR :   ⤳  Jung Taekwoon (Leo de VIXX) the one and only iconic in both black and blond :ja:
POINTS :   ⤳  79
MESSAGES :   ⤳  644
NOUS A REJOINT LE :   ⤳  03/01/2019
AGE :   ⤳  27
Eso No Cuenta Empty
(#) Sujet: Re: Eso No Cuenta   Eso No Cuenta EmptyLun 24 Fév - 22:42
Eso No Cuenta
☾ & ☼

""

OOTD - MOOD
     La logique ou le bon sens voudrait que Teddy soit énervé contre Luna. Elle l'a abandonné sans lui laisser la possibilité de s'expliquer. Car même s'il n'aurait jamais dû tenir secrète cette fiancée, ses raisons étaient dignes d'être écoutées. Mais Teddy ne ressent rien. Cœur fermé, ou renfermé. Impossible pour lui d'éprouver de la colère; ou même de la tristesse. Ce n'est pas tant par dégoût envers Luna, ou par déception de l'avoir perdue qu'il a refermé son cœur ainsi. La vérité, c'est qu'il se force lui-même à être muet, car il a peur de ce qu'il pourrait se passer s'il se laissait la liberté. Si jamais il autorisait ses sentiments à se manifester, quelles seraient les conséquences? Teddy vient à peine de comprendre que Luna a une place de choix dans sa vie. Que malgré le vide qu'elle lui a laissé, il souhaite quand même qu'elle vienne le combler. C'est nouveau pour lui, de vouloir s'imposer dans la vie de quelqu'un. Et comme il sait que Luna ne voulait plus de lui dans la sienne, il était obligé de s’annihiler pour ne pas venir à l'encontre de ses souhaits.

    Terre inconnue qu'est ce pays. Espagne, pays du soleil, même en plein hiver où la température frivole dans le confortable. Région si éloignée de celle où il est né que le faux-blond se sent revivre. Il est palpable, cet air de fraternité. Comme si l'atmosphère espagnole prônait une bien meilleure tolérance de ses voisins. Teddy est toujours beaucoup plus heureux loin de chez lui. Contraint d'être séparé de sa famille et de son influence, le violoniste s'étire. Âme recroquevillée qui ose à peine pointer le bout de son nez. C'est en partie cela qui fait de Luna son invitée. Avoir son amie ici pour l'aider à découvrir le pays et se débrouiller dans le langage n'était qu'un prétexte. Il aurait aisément pu s'en tirer sans elle. Il est là en groupe, après tout, et on leur a surement prêté des interprètes, organisé des visites guidées. Mais Teddy voulait quelque chose de plus personnel. Il voulait des instants volés, des instants de liberté où il pourrait se comporter comme il voudrait. Mais surtout, il voulait Luna avec lui. Il voulait faire des efforts, pour lui montrer qu'il n'était pas si secret. Qu'elle en savait beaucoup plus sur lui qu'elle n'aurait pu le penser. Il avait espéré que de voyager avec elle l'aurait un peu apaisée elle aussi. Il avait espéré qu'ils fassent la paix. Mais surtout, il avait voulu se faire pardonner. C'était une chance de pouvoir inviter quelqu'un dans ce pays où elle est née. Même s'il avait pensé à ses sœurs, ce séjour était un cadeau que Teddy voulait pour Luna. Il avait cru comprendre qu'elle et sa famille n'étaient pas des plus aisés. En partie une des raisons pour lesquelles ils sont arrivés en Corée. Alors il avait voulu lui offrir cette possibilité.

    Allait-elle le regretter? Voilà que la chambre qu'ils vont occuper n'a pas de lits séparés. Teddy n'y a même pas pensé une seule seconde. Il n'a pas pensé à précisé que son invitée n'était pas sa femme à proprement parler. Alors son regard marron, presque difficile, fixe ce lit. Une remarque va forcément arriver. Une volonté pour lui de prendre le petit canapé. Loin de lui l'envie de rendre Luna gênée ou embarrassée. Mais elle a dû le remarquer, car elle coupe le fil de ses pensées. Teddy tourne donc son regard sur elle. Et elle a le ton si grave en voulant lui parler qu'il pose les sacs qu'il portait au sol, et lâche cette valise qu'il traînait.

    Quelque chose le marque. Cette volonté si aiguisée de lui parler. Jamais personne encore, n'a eu ce ton pour réclamer son attention. On a plusieurs fois demandé de discuter, de sujets plus ou moins sérieux, mais jamais avec cette intention. Luna est grave, presque désespérée. Elle a besoin de lui parler à lui. Besoin. C'est son âme qui parle à la sienne, pas la fille qui parle à ce Teddy. Alors Teddy, personnellement touché, l'écoute, cœur grand ouvert. Cœur qui se fissure quand la fille se plie devant lui. Teddy a l'équilibre qui tangue, l'esprit qui pleure quand il voit Luna dans cet état. Il aime cette fille, beaucoup plus qu'elle ne le croit. Et elle a volé son masque, elle l'a caché si loin qu'il peine tant à se contrôler. Le visage de Teddy n'est plus blasé. Il a les sourcils qui montrent une réelle peine et les dents qui se mordent la lèvre. "Relève-toi..." Qu'il dit alors que sa voix vacille à lui aussi. S'il a toujours vécu pour ses sœurs, Teddy se rend compte que c'est toujours à travers les autres qu'il se sent le plus humain.

    Humain qu'il est, pas robot, car il n'arrive pas à se tenir à ses résolutions. Il n'arrive pas à garder Luna enfermée dans ses pensées. Il a besoin de lui parler, de se confier encore une fois. Cela lui manque trop, cette proximité, cette aise qu'il avait à ses côtés. Il ne peut plus jouer de ce rôle, c'est trop long comme pièce de théâtre, si elle n'est pas là pour baisser le rideau. Empressé, Teddy s'accroupie aux côtés de sa blonde. Main délicate qui se pose et caresse ce dos si velouté. "Tu es toute pardonnée." De l'avoir abandonné? C'était déjà pardonné, compensé par tout le bien qu'elle lui avait déjà fait. "C'est à moi de m'excuser." Teddy a la voix qui flanche, lui aussi. La tristesse se lit sur son visage, mais il n'y a pas de larmes. Torrents réservés qu'à ses cauchemars. "C'est moi qui suis désolé de t'avoir brisée." Évidence dans l'apparence. Dans cette position qu'à Luna à ses pieds. "Je n'ai jamais voulu te blesser, t'éloigner... Je n'aurais jamais dû te cacher que j'avais une fiancée." Teddy soupire. C'est difficile de parler de ce sujet. "Je ne compte pas l'épouser. Nous ne sommes qu'amis. C'est pour ça que je n'ai pas pensé important de te le partager." Teddy retire sa main, se recule légèrement. Il sait bien qu'il est idiot. "Je ne savais pas que tu réagirais ainsi. Je m'en veux beaucoup... Mais tu as raison de m'en vouloir. Ce n'est pas... Ce n'était pas... J'ai manqué d'égard. Alors toi, pardonne moi, s'il te plaît..." Teddy explique légèrement. Cela ne raconte pas l'histoire, mais cela illustre ses intentions. Et pour montrer que c'est lui, qui est en tort dans cette histoire. Pour illustrer que c'est bien lui, qui ressent des choses grâce à Luna, il se laisse tomber dans la même position qu'elle. A genoux, la tête inclinée envers elle, il lui offre son âme, chose qu'elle est la seule à avoir désiré.



Eso No Cuenta Af9c45bb26859ad6a1ddb48e81031e8328888237
PM gallerie
BOOST fanguide


précédemment Hwang Gi Ho

don't mind me just fmi:
 
Jeon Luna
Voir le profil de l'utilisateur
https://www.hundred-miles.com/t7963-jeon-luna-utopia
Jeon Luna
☾ Travel to the moon
UNE P'TITE PHOTO ? :   ⤳  Eso No Cuenta C8361d696c91ae78cb267cdbfdaf42c0
AVATAR :   ⤳  DaHyun ((Twice))
POINTS :   ⤳  80
MESSAGES :   ⤳  345
NOUS A REJOINT LE :   ⤳  17/11/2019
Eso No Cuenta Empty
(#) Sujet: Re: Eso No Cuenta   Eso No Cuenta EmptyMar 25 Fév - 19:59
Eso No Cuenta
☾ & ☼

""

OOTD Ce n’est pas si facile, pas autant qu’elle le voudrait, pas autant qu’elle ne l’avait imaginé. Ça cogne un peu trop dans son esprit, ça détruit son cœur, candide qu’elle est, elle n’a pas su voir venir le mal, le malheur qui s’est emparé de sa vie. C’est insupportable et elle fatigue, elle s’effondre sans trouver les mots. Que dire pour réparer ses erreurs ? Pour qu’on puisse lui pardonner ? Elle espère, au fond, elle espère que tout pourra être comme avant. Mais si ça n’arrive pas ? S’il ne veut plus d’elle ? Elle ne cesse d’y penser et elle meurt sous la peur, elle se laisse dominer par les ténèbres, le soleil ne brille plus, l’étoile si chaude a cessé d’être loin des bras de cet homme, loin de l’influence de sa si belle lune. Mais l’amour brûle encore, il fait battre son cœur et vibrer ses entrailles. Elle en a si peur de cet amour, parce qu’elle sait qu’il ne sera jamais réciproque, elle le croit, et espère se tromper.

Elle est si petite face au garçon, elle est si vulnérable que c’est presque ridicule, pitoyable. Luna ne s’était jamais abaissée à cela, à ces tortures. Elle n’y avait jamais pensé auparavant, mais voilà qu’elles contrôlent sa vie sans qu’elle ne puisse reprendre le contrôle sur elle-même. Elle souffre, sans réellement savoir de quoi, ou pourquoi. C’est confus, c’est inhabituel pour le soleil. Elle est si fragile aux pieds de l’homme, elle refuse de croiser son regard, elle refuse de faire face à son jugement. Il pourrait se montrer destructeur Teddy, il pourrait la rejeter et l’abandonner comme elle a pu le faire pour lui. Les mots résonnent encore dans son esprit, ils sont gravés et refusent de partir, ils sont là et hantent la gamine. Elle aimerait tant que tout cela ne soit qu’un mauvais rêve, elle aimerait se réveiller dans ses bras.

Luna se noie sous les larmes, elle peine à entendre les paroles du plus vieux, ce n’est que lorsque sa main se pose sur son dos si fragile, qu’elle revient doucement à la réalité. Ca parait si facile de se faire pardonner, si facile que Luna a du mal à y croire, croire en ces paroles qui sortent de la bouche de l’aîné. Teddy devrait détester Luna, il devrait la jeter. Mais il n’y parvient pas. Les pleurs sont incontrôlables alors qu’il tente tout expliquer, de tout apaiser.

Luna est fautive.
Si elle avait su.
Si elle l’avait laissé s’expliquer.


La vérité frappe violemment son visage, elle comprend son erreur, elle comprend qu’elle est trop idiote, qu’elle a eu trop peur et qu’elle a fuit pour affronter une réalité qui n’existe pas. Elle peine à trouver les mots, elle peine à arrêter de pleurer, car c’est trop, et que tout sort d’un coup, qu’elle ne sait pas comment s’exprimer autrement que par ces plaintes qui s’échappent de ses lèvres. Des excuses qui n’auraient pas lieu d’être pour elle, vision de l’homme qu’elle aime devant elle, dans cette même position. Les mains tremblantes qui viennent doucement se posent sur ses épaules pour le relever. Aucun mot ne sort, rien, elle est silencieuse alors que les perles coulent encore sur ses joues pâles. Ses excuses, elles sont acceptées depuis longtemps, et elle ne désire plus que lui. Même si elle s’en veut toujours, même si elle a toujours mal de son erreur, Luna a besoin de lui faire comprendre qu’elle n’a jamais souhaité le repousser, elle l’a toujours voulu dans sa vie. L’homme redressé, Luna ne peut s’empêcher de fondre dans ses bras, de retrouver sa chaleur en le serrant si fort, pour qu’il sente qu’elle est bien vivante, pour qu’elle sente son cœur battre son le sien.

« Je ne t’abandonnerais plus. » Dit-elle alors qu’elle vient sécher ses larmes contre le haut du blond, et que doucement, sa douceur vient apaiser son âme alors que du bout des doigts, elle caresse le haut de son dos si fragile.


bitter sweet symphony
Kang Tae Dong
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t7664-kang-taedong-kangtd_
Kang Tae Dong
Mood destroyer in rp ◭
Mood maker du hrp ◮
UNE P'TITE PHOTO ? :   ⤳  Eso No Cuenta 91fca9a76ce1014b205328330a13216ee7556a27
AVATAR :   ⤳  Jung Taekwoon (Leo de VIXX) the one and only iconic in both black and blond :ja:
POINTS :   ⤳  79
MESSAGES :   ⤳  644
NOUS A REJOINT LE :   ⤳  03/01/2019
AGE :   ⤳  27
Eso No Cuenta Empty
(#) Sujet: Re: Eso No Cuenta   Eso No Cuenta EmptyJeu 27 Fév - 19:45
Eso No Cuenta
☾ & ☼

""

OOTD - MOOD
     La vérité est exposé. Teddy a pu parler, et se faire écouter, sans n'avoir encore tout dévoilé. Ce qu'il a dit, c'est encore si peu pour être totalement compris. Quel adulte se fiancerait à une fille qu'il ne peut pas aimer, qu'il ne veut pas épouser? Teddy a tant à expliquer. Un de ses secrets est déjà révélé. Luna sait que ses parents le frappaient, à tel point qu'ils n'avait pas que des bleus, mais que son dos et ses bras restent marqués de ces larmes blanches qui n'ont jamais su couler - ou s’effacer. Mais Luna ne sait rien. Elle ne sait rien de comment il a été éduqué, elle ne sait rien des mots qu'il a été forcé d'écouter. Insultes qui fusaient. Elle ne sait pas qu'il a été programmé pour se convaincre qu'il n'est qu'un robot. Influencé, dès son plus jeune âge, à totalement se donner à sa famille. L'argent, le prestige, le travail. Rien de tout cela dans sa tête n'est pour lui, ou grâce à lui. Teddy ne croirait même pas que son talent pour la musique ne vient que de lui. Comme sa vie, il doit tout à ses parents, qui ont décidé de le gardé, qui l'ont forcé à se donner à fond. Sa torture est presque justifiée dans ses pensées. C'est bien là le fond du problème du faux-blond. C'est bien à cause de ça qu'il n'arrive pas à communiquer. Celui qu'il est, la justice qu'il veut voir triompher est enfermé dans une boîte dont personne n'a la clef.

    Personne n'a cette clef car Teddy n'arrive pas à la forger, encore moins la donner. Luna, astre solaire qui donnait de la lumière à la vie de Teddy, avait pourtant réussi à regarder à travers la serrure. Lentement, Teddy s'était mis à lui faire confiance. Elle qui connaît déjà le secret de ce corps qu'il cache sans cesse. Il avait entrepris de lui dire tellement plus. Teddy s'était vu peut être, revivre sous son soleil. Pour la première fois depuis des années, il avait renoué avec l'espoir. L'espoir d'enfin avoir un mot à dire, l'espoir de sourire sans qu'on lui dise que son sourire était déplaisant. L'espoir de rire avec quelqu'un sans qu'on lui dise de ne pas montrer ses émotions. Et l'espoir de pouvoir pleurer sur son sort, de crier à l'injustice, comme il se refusait de le faire. Mais c'était bien de sa faute si cela ne s'était pas passé. C'était bien parce que Teddy, à force de taire sa sensibilité, en a oublié son empathie. Jamais il ne s'était dit que de cacher sa fiancée pourrait faire du mal à Luna. C'est bien pour ça qu'il s'est incliné devant elle. Parce que Teddy s'en veut terriblement, d'avoir voulu les bienfaits de la demoiselle, de lui prendre la lumière, sans jamais ne lui rendre. Et maintenant, maintenant elle était si éteinte, et c'était purement sa faute. Parce que jamais Teddy ne pouvait croire qu'on tiendrait à lui comme ça. Jamais il n'aurait pu croire qu'il était capable de blesser les gens. Et il s'en veut, horriblement.

    Evidemment donc qu'il pardonne la blonde. Evidemment que ce n'est pas à elle de s'excuser. Elle ne lui a pas laissé le temps de s'expliquer, certes. Mais c'était à lui, de ne rien cacher. A lui, de trouver de meilleurs mots. C'était bien à lui de faire les choses. Parce qu'elle, c'était normal qu'elle l'abandonne. Alors, par volonté de se faire pardonner, Teddy se relève quand Luna le soulève. Et quand elle se jette dans ses bras, alors qu'elle sait qu'il n'est toujours pas doué pour faire des câlins, il lui entoure le dos. Elle est si mince, Luna, Teddy le sent. Et cela n'attriste qu'en plus son état. Alors il baisse sa tête contre celle de Luna. Douce et tendre étreinte qui se veut protectrice. Teddy se fait le serment de ne jamais laisser Luna s'éteindre. Il aime son soleil. Il aime l'espoir qu'elle lui donne. Et c'est à lui maintenant de protéger le feu. C'est à lui de la remettre sur pieds, pour qu'elle puisse rayonner. Délicat, ce baiser, le bout de ses lèvres charnues qui caresse le haut du crâne de sa belle aux larmes dorées. Teddy ne dit rien, car il n'a jamais su trouver les mots. Pour s'expliquer, comme pour s'exprimer. "Merci." Simple merci qui veut dire tellement plus. "Je compte toujours t'inviter." Qu'il répond. Encore une fois, tellement plus sous-entendu. L'inviter en voyage, l'inviter chez lui, l'inviter dans sa vie. L'inviter à prendre soin de lui. Lui demander, de continuer à le changer.

    Teddy a un sursaut quand Luna lui caresse le dos, même si c'est infiniment doux. Il reste crispé, mais ce n'est pas pour autant qu'il lâche Luna. Elle ne se rend pas compte, de ce que son geste signifie. Elle ne sait pas que c'est la première fois qu'on revient vers lui. Jamais on ne s'est intéressé à lui deux fois. Jamais on a voulu savoir ce qu'il ressentait après qu'on l'ait blessé. Et même si Teddy n'est pas encore tout à fait prêt, à parler ou à se laisser exposer, il ne peut qu'apprécier et admirer celle qui le pousse, encore et toujours à avancer. Peu de temps après, Teddy ne peut vraiment plus tolérer ce contact sur sa peau, alors il se retire, doucement, et termine avec un autre doux baiser sur la joue de Luna. De son pouce, il lui essuie les larmes qui coulent encore. "Plus qu'une chambre, ou un lit... J'aimerais qu'on partage ce voyage aussi." C'est bien pour ça que Teddy a invité Luna. Il voulait de sa compagnie qui lui manquait tant, et il voulait aussi qu'elle puisse re profiter de ce pays. Teddy sait que Luna est d'un état mental fragile. Lui aussi. Et il y a eu assez de pleurs et de clarté pour l'instant. C'est pour ça qu'il prend les devants. "Ça te dit, qu'on se balade un peu dans les rues aux alentours? J'ai vu tellement de couleurs... Je suis curieux. Et comme tu viens d'un si beau pays, je suis sûr que tu auras beaucoup à m'expliquer." Teddy propose d'un ton tout doux, la voix qui glisse. Il a bien besoin de se changer d'air, cela ferait du bien à Luna aussi, il en est sûr.



Eso No Cuenta Af9c45bb26859ad6a1ddb48e81031e8328888237
PM gallerie
BOOST fanguide


précédemment Hwang Gi Ho

don't mind me just fmi:
 
Jeon Luna
Voir le profil de l'utilisateur
https://www.hundred-miles.com/t7963-jeon-luna-utopia
Jeon Luna
☾ Travel to the moon
UNE P'TITE PHOTO ? :   ⤳  Eso No Cuenta C8361d696c91ae78cb267cdbfdaf42c0
AVATAR :   ⤳  DaHyun ((Twice))
POINTS :   ⤳  80
MESSAGES :   ⤳  345
NOUS A REJOINT LE :   ⤳  17/11/2019
Eso No Cuenta Empty
(#) Sujet: Re: Eso No Cuenta   Eso No Cuenta EmptyVen 28 Fév - 18:28
Eso No Cuenta
☾ & ☼

""

OOTD Teddy ne sait pas encore, qu’il est roi d’un monde qu’il ne connaît pas.
Qu’il est roi d’un cœur qui ne cesse de s’offrir à lui.
Il ne sait pas encore qu’il détient le soleil entre ses mains.


Candides sont les amants qui souffrent en silence, victimes des mots, victimes des actes que l’on regrette une fois qu’il est trop tard. Les caresses fantômes hantent les corps, elles hantent la peau porcelaine de l’enfant, elle hante son corps, qu’elle lui a offert sans aucun regret. Elle lui a offert tant de choses, qu’il peine à voir. Ses sourires comme ses plus beaux rires, le souffle contre sa fine peau, les mots doux qui ne cessent de s’échapper de ses divines lèvres.

Et Luna l’aime, bien plus chaque jour,
Luna lui offre son cœur comme elle lui offre son royaume,
Luna est candide, et elle veut faire de lui son roi.


Entre ses bras, prison dorée construite rien que pour elle, la seule à pouvoir en bénéficier. Luna est fragile et elle se console dans les bras de l’homme qu’elle désire, elle sèche ses larmes contre le tissu qu’elle souille de sa peine, de sa douleur qui transperce le gamin. Si seulement il savait, à quel point elle l’aime, si seulement il voyait à quel point elle se meurt sans lui. Douceur est le petit soleil qui reprend des couleurs, mais qui peine à reprendre des forces. Il est bien trop tôt, mais elle le sent, elle le sait, tout ira bientôt mieux, tant qu’elle reste à ses côtés. L’étreinte prend fin, et déjà sa chaleur manque à la belle, déjà le manque se faire ressentir. Elle a tant besoin de lui, elle a temps besoin de son amour. Elle est née avec amour, bercée par ce sentiment si fort. Mais celui-ci, cet amour, était bien plus fort, il était passionné, et il était certainement le plus beau au monde. La délicatesse du baiser heurte sa peau si fragile et fait naître sur le visage de poupée, le plus beau des sourires. Les mains caressent ses joues pour calmer la tempête qui y fait rage, sécher les torrents qui coulent et viennent souiller sa peau depuis trop longtemps déjà.

C’est l’amour qui répond au blond lorsqu’à son tour, ses lèvres se posent sur le derme froid de l’homme. Attention dont elle s’est privée depuis bien trop longtemps et qui vient lentement libérer son cœur auparavant si comprimé sous la douleur. Les mots sont salvateurs dans l’esprit de la blonde, ils font naître les papillons dans ses entrailles où les ténèbres se dissipent peu à peu.

Et moi, Teddy, je veux partager ta vie,
Je veux que tu partages la mienne.


Les larmes ont cessé, le visage fatigué montre une lueur d’espoir dans son visage, les nuages sombres sont maintenant loin et doucement, le soleil vient de nouveau éclairer les deux cœurs qui battent à l’unisson, et qui s’aiment sans même le savoir. La petite main vient trouver son chemin jusqu’à celle du plus vieux, où elle se loge avant qu’elle ne se relève, accompagnée de Teddy.

« Faisons ça, j’ai besoin d’air. Et je veux voir le soleil d’ici éclairer ton visage. »

Éclairer ton existence,
Éclairer ta vie autant que tu éclaires la mienne.


C’est comme fuir, fuir loin de tout. Loin de la douleur, loin des démons. Fuir pour respirer et vivre à nouveau. Fuir pour ne plus de torturer et s’échapper. Luna n’y aurait jamais pensé. Princesse qui affronte toujours les tornades, princesse qui se retrouver à s’évader, à partir si loin de tout pour ne plus sentir son cœur se briser à chaque instant. Et avec lui, elle fuit loin de cette chambre où elle a tant pleuré.

Ensemble, ils frappent le bitume chauffé par le doux soleil espagnol, mains qui ne se se quittent plus, et les regards eux qui se perdent dans les rues de la si jolie ville. Luna est fragile, encore, mais elle se sent bien, elle se sent vivante. Elle sent son cœur battre dans sa poitrine, elle sent celui de Teddy non loin du sien. Les effluves latines chatouillent les narines et réveillent en elle, les doux souvenirs d’une époque qui lui parait bien lointaine, et qui lui manque au point de serrer son cœur.

« Ca m’avait tellement manqué. » Qu’elle confie à l’homme, fermant les yeux pour laisser son visage se faire caresser par les rayons du soleil, le visage si épuisé.



bitter sweet symphony
Kang Tae Dong
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t7664-kang-taedong-kangtd_
Kang Tae Dong
Mood destroyer in rp ◭
Mood maker du hrp ◮
UNE P'TITE PHOTO ? :   ⤳  Eso No Cuenta 91fca9a76ce1014b205328330a13216ee7556a27
AVATAR :   ⤳  Jung Taekwoon (Leo de VIXX) the one and only iconic in both black and blond :ja:
POINTS :   ⤳  79
MESSAGES :   ⤳  644
NOUS A REJOINT LE :   ⤳  03/01/2019
AGE :   ⤳  27
Eso No Cuenta Empty
(#) Sujet: Re: Eso No Cuenta   Eso No Cuenta EmptySam 29 Fév - 12:59
Eso No Cuenta
☾ & ☼

""

OOTD - MOOD
     Tempête qui se calme, turbulences qui s'arrêtent. Enfin la météo devient clémente dans ce pays qui ne semble pas connaître l'hiver. Le voyage fut rude, l'arrivée plus que le départ. Et maintenant que Teddy a pu avouer sa vérité, amorcé de réparer les pots cassés, il se sent enfin fatigué. Épuisement qui le frappe comme la réalisation qu'il a passé les dernières semaines dans les regrets et l'inquiétude immense. Épuisement qui le blesse comme les coups de ceinture qui lui rappelaient qu'il s'était mal comporté. Luna est dans ses bras, de son corps si mince, devenu si fragile. Elle pleure toutes les larmes qu'il a retenue sur son haut qui se trempe comme la pire des pluies de mousson. Mais Teddy ne lui en veut pas. Aveuglé par un œillet qu'on a forcé sur son cœur, Teddy ne peut pas voir correctement les actions que Luna effectue en sa faveur. Privé d'amour depuis son premier cri, Teddy ne peut pas interpréter ce que la jeune fille lui offre comme venant de quelqu'un qui l'aime. Tout ce que le faux-blond constate en entendant ces pleurs, en sentant ces larmes, et qu'il n'est pas encore parfait. Qu'il n'a pas su faire le bien autour de lui. Qu'il est si loin de procurer à la jeune fille ce qui lui faudrait pour se rassurer.

    Mature, souvent trop, sur beaucoup de niveaux. C'est là où Teddy reste un gamin. Naïf, niais et sans aucune connaissance. Ses parents l'ont tant élevé à tout donner pour les autres qu'ils ont créé sa faiblesse en les autres. Si dédié à toujours aider les autre pour ne pas qu'ils ne le comprennent, il en a oublié d'essayer de les comprendre. Ce qui blesse le plus Luna, c'est que Teddy ne comprenne pas que ce n'est pas lui qui la blesse, mais qu'il se blesse lui même. C'est sa propre torture, qu'il s'inflige sans cesse, qui brise le cœur de Luna. Ce n'est pas lui qui le détruit directement. Et c'est bien de sa faute, à penser qu'il va pouvoir calmer la demoiselle en se gardant fermé, en se punissant intérieurement, qu'il ne va jamais l'apaiser.

    Tant de chemin parcouru. De Séoul à ici; d'un cœur à l'autre. Mais tant reste encore à se prononcer. Loin encore est cette clef qui permettrait de ne rien se cacher. Teddy a tant à avouer, à expliquer, pour que Luna puisse accepter. Mais il n'est pas sûr de savoir le faire, pas avant que Luna se confie sur le vrai mal qui la ronge. Ce n'est pas parce qu'il se rend compte de l'aimer, qu'il peut comprendre qu'il était déjà aimé. C'est peut être pour fuir cette vérité, la clarté de ses propres sentiments, que Teddy demande à se balader. Il est épuisé, mais il est libéré. Déjà rassuré que la gêne se soit dissipé. Mais surtout détaché de ces chaînes qui le traînaient à Séoul. Teddy revit sous le soleil d'un autre pays, revit sous le soleil de cette vie qui l'accompagne.

    Le violoniste a toujours aimé voyagé. Les autres pays, les autres cultures dans lesquelles il aurait pu être plus heureux. Ici, comme aux Etats-Unis, il le sait, il aurait grandi différemment. Peut être qu'il aurait réellement grandi, au lieu d'avoir été modelé... Distrait par ses pensées, et les souvenirs des rues colorés qu'il a vu dans le bus, le faux-blond est pris de cours par la remarque de Luna. Jamais encore personne n'a exprimé un souhait de cette façon. Personne n'a demandé de le voir éclairé. Alors Teddy hausse un sourcil, attrape l'air d'un gamin ahuri. Décidément, il ne peut s'en tenir à sa résolution de ne plus montrer d'émotions. Il efface cet étonnement bien vite, et le remplace par un sourire. "Je suis sûr que la lumière ne sera pas bien différente que celles des derniers mois." Répond-il simplement, sans vraiment pouvoir contrôler ces mots. C'est sous-entendu, sans filtre, parce que dans ce pays Teddy se sent déjà beaucoup mieux. Un peu plus lui-même quand il est là pour vivre de sa passion, et qu'il sait que personne ne peut le contacter. Et avant que Luna puisse rajouter quoi que ce soit. Avant qu'elle ne comprenne que Teddy la comparait encore à son soleil personnel, il se lève, et tire sa valise jusque la salle de bain pour pouvoir mettre une tenue un peu plus appropriée (peut être moins mouillée.)

    Short, tee shirt et chemise obligatoire pour cacher les parties de son corps qu'il déteste, Teddy sort enfin avec Luna dans les rues espagnoles. Il a croisé quelques uns de ses collègues dans le hall de l'hôtel mais il leur a dit qu'il souhaitait un peu de temps avec Luna. Pour ceux qui ne souffrent pas du décalage horaire, il y avait une petite soirée autour d'un verre de prévu, mais Teddy ne préfère pas. Il est là avec Luna, à moitié pour elle, et il veut voir la lumière dans ses yeux en retrouvant la terre dont elle est originelle. Les mêmes étoiles qui pétillent quand elle lui dit à quel point ce pays lui avait manqué. Teddy ne lâche pas sa main. Et même avec ses longues jambes, il ne marche pas trop vite pour elle. Sa cadence est lente tant ses yeux parcourent toutes les portes, les fenêtres, les couleurs de ces murs aux matériaux qu'il n'a jamais vu. Il essaye de lire les panneaux, de sentir toutes les odeurs. Teddy est transporté dans un autre monde, et il se sent, au fil des secondes, devenir quelqu'un qu'il n'a pas le droit d'être dans un autre. "J'ai faim." Finit-il par dire alors qu'ils s'approchent de la digue. C'est sorti aussi naturellement, que Teddy n'a même pas le temps de s'étonner par ce qu'il vient de dire. Jamais encore Luna ne l'a entendu dire cette phrase. "J'ai si faim." En même temps, il n'a rien mangé depuis des jours. "Tu penses qu'on peut manger dans un restaurant avec vue sur la mer?" Teddy demande d'un air sérieux. Il n'a aucune idée qu'il est même possible de manger sur le bord de mer, en terrasse. "Tout sent tellement bon... C'est quoi ton plat préféré espagnol?" Sa voix est si différente. Elle est plus enjouée, plus libre. On sent qu'il y a de l'enthousiasme et de la vraie curiosité. Teddy n'y connaît rien. Il ne connaît que sa culture. C'est grâce à ses amis, s'il arrive à s'ouvrir l'esprit.



Eso No Cuenta Af9c45bb26859ad6a1ddb48e81031e8328888237
PM gallerie
BOOST fanguide


précédemment Hwang Gi Ho

don't mind me just fmi:
 
Jeon Luna
Voir le profil de l'utilisateur
https://www.hundred-miles.com/t7963-jeon-luna-utopia
Jeon Luna
☾ Travel to the moon
UNE P'TITE PHOTO ? :   ⤳  Eso No Cuenta C8361d696c91ae78cb267cdbfdaf42c0
AVATAR :   ⤳  DaHyun ((Twice))
POINTS :   ⤳  80
MESSAGES :   ⤳  345
NOUS A REJOINT LE :   ⤳  17/11/2019
Eso No Cuenta Empty
(#) Sujet: Re: Eso No Cuenta   Eso No Cuenta EmptyMer 4 Mar - 21:50
Eso No Cuenta
☾ & ☼

""

OOTD Et peut-être que Luna s’était changée à l’hôtel, se faisant un peu plus belle pour la plus belle des lunes, celle qui allait marcher à ses côtés, celle qui l’admirait toujours malgré la faible lumière que le soleil envoyait sur elle. La plus belle des déesses est pourtant si faible, si fragile qu’un simple touché pourrait briser tout son être, la moindre douleur pourrait faire couler ses torrents sur ses joues de princesse. Elle qui a toujours vécu avec l’espoir gravé sur les lèvres, elle qui, dans ses yeux, portent l’univers tout entier où sa lune est reine, la lune est volonté et elle brille si fort qu’elle vient faire vibrer son cœur d’une façon qu’elle ne pourra ô grand jamais expliquer, si ce n’est qu’avec des mots d’amour. Elle veut, Luna, ne jamais plus lâcher la main qu’elle a attrapé, ne jamais plus infliger la plus douloureuse des solitudes à l’homme dont elle est éprise depuis si longtemps. Douceur qu’elle est, l’enfant qui vagabonde dans le jardin des nymphes, elle a trouvé la plus belle des fleurs, celle qu’on ne peut cueillir tant cela reviendrait à gâcher, souiller la plus belle des beautés sur terre. Alors si elle ne peut pas l’avoir, Luna, elle en prend soin, parce qu’elle veut voir cette fleur devenir encore plus belle, encore plus rayonnante. Elle l’aime, si fort, que seul son amour suffit pour la faire grandir au fil du temps.

Crois moi Teddy, ton visage est le plus beau,
Sous les rayons du ciel espagnol,
Qui relève ta réelle beauté.


Les rues sont si belles, avec lui, tout a un goût différent dans ce pays qu’elle ne connaît que trop bien, retour aux sources pour la nymphe qui se sent encore revivre grâce à la douce chaleur qui prend possession de son être. Et elle est bien différente, cette chaleur, elle est chaleureuse, inhabituelle, et elle ne s’y fera peut-être jamais, tant mieux, car elle veut la redécouvrir à l’infini. Les couleurs lui avaient tant manqué, elle se sentait moins mal, elle se sentait doucement aller mieux. Mais rien n’était encore fait, même si les mains étaient jointes, Luna ne lui a pas encore avoué la nature de ses sentiments. Elle veut le faire, mais pas maintenant, elle veut le faire, mais pas alors que le voyage ne fait que commencer.

Elle serra la main contre la sienne, comme si quelqu’un allait encore lui retirer, lui arracher des bras Teddy, alors qu’elle est le seul problème à cette situation. Et doucement, la voix lui rappelle qu’il est là, et vient même surprendre l’enfant. Il a faim, et elle est presque touchée qu’il lui dise, d’entendre encore ces mots sortir de ses lippes. Elle serra un peu plus la main contre elle en souriant alors qu’elle vient déposer un doux baiser sur sa joue porcelaine. « Oui, je pense. On devrait trouver ça. » Dit-elle en scrutant l’horizon à la recherche d’un lieu de paix où emmener son ange. Et c’est un peu cliché, sa réponse. « La paella. C’est connu, donc ça ne doit pas te surprendre, mais j’aime tellement en manger. » Elle sourit, lâche même un doux rire avant de le tirer avec délicatesse vers la place. Ils marchent au bruit des vagues avant de trouver un petit restaurant. Elle est presque timide Luna, c’est la première fois qu’ils dînent ensemble de cette façon. Et ses orbes se perdent sur la paisible mer, la magnifique. « C’est vraiment beau. »

Tout comme toi.



bitter sweet symphony
Kang Tae Dong
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t7664-kang-taedong-kangtd_
Kang Tae Dong
Mood destroyer in rp ◭
Mood maker du hrp ◮
UNE P'TITE PHOTO ? :   ⤳  Eso No Cuenta 91fca9a76ce1014b205328330a13216ee7556a27
AVATAR :   ⤳  Jung Taekwoon (Leo de VIXX) the one and only iconic in both black and blond :ja:
POINTS :   ⤳  79
MESSAGES :   ⤳  644
NOUS A REJOINT LE :   ⤳  03/01/2019
AGE :   ⤳  27
Eso No Cuenta Empty
(#) Sujet: Re: Eso No Cuenta   Eso No Cuenta EmptyJeu 5 Mar - 23:16
Eso No Cuenta
☾ & ☼

""

OOTD - MOOD
     Avant tout, ce voyage est professionnel. Teddy ne serait jamais parti en Espagne de lui-même. Il a déjà fui une fois. Couru vers sa liberté quand l'occasion s'y est présentée, et les résultats furent si désastreux qu'il a accepté de ne plus jamais s'en aller. Même si son bonheur se trouve à l'extérieur, même s'il ne revit que quand il peut respirer, il a compris qu'il n'en aurait plus l'occasion. Sa tentative de quitter sa prison dorée n'a eu pour conséquence que d'y renforcer les barreaux. Alors voilà, il préfère souffrir un peu en continu, que de détruire le reste de ses plaisirs à tout jamais. En passant du temps aux Etats-Unis, Teddy a perdu sa complicité avec sa plus jeune soeur. Taemi, l'un des deux joyaux de sa vie. En pensant à lui, il l'a perdu, l'a laissée se salir auprès de sa mère. Et ça, jamais Teddy ne pourrait se le permettre à nouveau. Alors jamais il ne se laisserait des vacances aussi longues. Ce séjour est une exception, parce que Teddy y est pour le travail. Un concert, une réception. Quelques jours seulement pour pouvoir assurer deux représentations, et c'est tout. Si court. Mais l'orchestre est généreux. Ils savent qu'ils demandent à leurs musiciens d'être disponibles, de venir travailler les weekends et pendant les fêtes. La moindre des choses qu'ils puissent faire c'est transformer ces occasions en des vacances, et leur permettre de partager cela avec d'autres gens que leurs collègues qu'ils voient tous les jours.

    Evidence, pour Teddy de choisir Luna. En temps normal, il aurait hésité. Il aurait hésité entre Luna, parce qu'il sait qu'elle se languit de son pays, ou une de ses sœurs. Mais après les dernières circonstances, aucun doute n'était possible. Teddy voulait Luna. Il la voulait parce qu'il avait envie de lui parler. Il tenait à lui expliquer pourquoi il avait une fiancée. Pourquoi il lui avait caché. Mais c'est chose faite qu'à moitié. En connaissant le résumé, Luna ne connaît pas les détails, et c'est bien de ça qu'elle a besoin. Teddy voulait simplement la revoir. Parce qu'elle lui manquait. Il fallait l'accepter. Ne plus l'avoir avec lui, après avoir vécu près d'un mois ensemble avait laissé un vide dans sa vie. Un vide qu'il commençait à reconnaître comme de l'amour, mais qu'il n'était toujours pas sûr de savoir ressentir. Idiot, car son cœur ne bat que pour cette fille à qui il tient la main. Mais il ne sait pas, Teddy. Son amour est enfermé dans une boîte qu'on lui a verrouillée. Belle blonde qui lui a refroidi le cœur encore plus, de l'état où elle s'est présentée. C'était définitivement une bonne idée que de l'inviter. En plus de ses talents en Espagnol, elle en avait besoin. Plus qu'un bonheur d'être avec elle, c'est un bonheur de la voir reprendre des couleurs. Teddy apaise un peu son cœur, en la voyant reprendre vie, ici, entre les murs de là où elle naquit. Elle est belle, Luna. Teddy le sait. Il ne l'avait jamais vraiment remarqué. Il ne regarde pas ce genre de chose. Mais il le voit. Il ne sait pas réellement depuis quand. Mais quand il l'a vue si maigre, si fatiguée, il l'a toujours trouvée aussi belle. Et là, de la voir se réchauffer, profiter de ce pays où elle est née, elle est d'autant plus rayonnante. Cela rend Teddy souriant, naturellement. Comme si le soleil d'Espagne lui était d'autant plus bénéfique.

    Le restaurant qu'ils ont trouvé est mignon, et Luna l'est tout autant. Teddy commence à se plaire. Il évacue un peu de son stress, de son mal-être. Il commence à se sentir mieux, parce qu'il voit que Luna aussi, commence à en faire de même. Deux âmes si étroitement liées qu'ils n'arrivent pas à le remarquer. Teddy a un sourire aux lèvres, et quand Luna complimente la vue, il a envie de s'amuser. Petit gamin qui n'a jamais pu s'exprimer. "Tu sais ce qui rime avec 'beau'?" Qu'il demande comme un idiot. Transformé, qu'il est le Taedong, dans un pays qui n'est pas le sien. "Addition pour le dernier qui touche l'eau!" Il se répond à lui même. Alors déjà il admet avoir faim, et ensuite il lance des jeux idiots. Teddy se met à courir dès qu'il finit cette phrase. Il est fatigué. Il a le ventre vide depuis trop longtemps déjà. Mais il adore courir. Ce n'est pas pour rien qu'il a été champion. Et il se sent pousser des ailes, alors il a envie d'en profiter. Il court, si vite. Il enjambe les plots, les bancs, les escaliers, et il se retrouve sur la plage qui n'était pas si loin. Peut être que Luna le suit, peut être qu'elle le regarde de loin. Mais Teddy en a besoin, il a besoin de se dépenser. Parce que son corps est enfin en train de se libérer d'une partie de la tristesse emmagasinée. La pression de sa mère, l'absence de Luna après qu'elle l'ait quitté, les regrets et la peur de ce qui est arrivé la dernière fois qu'il est parti en voyage. Teddy court, et quand il s'arrête à une dizaine de mètres, il se laisse tomber sur les genoux. Le faux blond commence à rire. Un vrai, ou un rire nerveux, il commence à échapper des éclats. Sauf qu'assez rapidement, il se met à pleurer. Larmes qui viennent ricocher sur son rire qui n'arrive pas à s'arrêter. Il a l'air d'un fou, à mélanger les deux. Mais c'était comme si tout ce qu'il retenait au fond de lui s'échappait d'un coup, et il n'arrive plus à le contrôler. Teddy a besoin de se vider. Loin de son monde si fermé, il a besoin de se libérer.



Eso No Cuenta Af9c45bb26859ad6a1ddb48e81031e8328888237
PM gallerie
BOOST fanguide


précédemment Hwang Gi Ho

don't mind me just fmi:
 
Jeon Luna
Voir le profil de l'utilisateur
https://www.hundred-miles.com/t7963-jeon-luna-utopia
Jeon Luna
☾ Travel to the moon
UNE P'TITE PHOTO ? :   ⤳  Eso No Cuenta C8361d696c91ae78cb267cdbfdaf42c0
AVATAR :   ⤳  DaHyun ((Twice))
POINTS :   ⤳  80
MESSAGES :   ⤳  345
NOUS A REJOINT LE :   ⤳  17/11/2019
Eso No Cuenta Empty
(#) Sujet: Re: Eso No Cuenta   Eso No Cuenta EmptySam 7 Mar - 18:44
Eso No Cuenta
☾ & ☼

""

OOTD Et puis il y a cette mélodie qui résonne sans cesse dans sa tête, la plus belle qu’elle ait pu entendre, la plus douce qu’il puisse exister, et jamais Luna ne pourra la comprendre, comprendre toute la beauté de ces notes qui font vibrer son cœur et ses entrailles. Et peut-être qu’il ne faut pas chercher à comprendre, se laisser emporter et commencer la plus belle des valses. Mais elle ne semble pas prête, elle qui a peur de tout perdre du jour au lendemain, elle qui a peur de perdre de nouveau cet homme qu’elle admire tant et qu’elle n’a jamais cessé d’année ces dernières années. Il ne sait pas, Teddy, tout l’amour qu’elle peut ressentir pour lui, toute la force qu’elle rêve de lui donner, et toujours la lumière qu’il lui prodigue sans le savoir.

Il est si beau cet ange, même si on l’a brisé, il est si beau lorsqu’il rayonne aux côtés de Luna, quand il lui apporte toutes ces douces attentions qu’elle n’aurait jamais pensé mériter un jour, et elle ne se doute pas de tout l’amour qu’il possède pour elle, c’est à peine si elle arrive à le voir, à travers cette carapace qu’il s’est imposé. Pourtant, elle n’abandonne jamais, l’ambitieuse enfant qui rêve te tenir la plus belle perle entre ses mains, la plus sauvage, la plus brisée. Le soleil caresse le plus beau des trésors, il en réveille sa beauté, la pureté de son âme, il vient le réconforter, chasser les ténèbres. Et il est si beau, ce soleil, de ses mèches blondes qui volent avec la brise espagnole, le visage illuminé, les yeux où l’univers, où toutes les étoiles se reflètent si bien, la douceur de cette peau et les pas légers sur le pavé latin. Elle est si faible, mais les nuages sombres semblent être si loin avec lui, elle est si vulnérable, mais elle fait de lui sa plus grande force.

Et tout semble si calme, maintenant que la tempête est apaisée, maintenant que les âmes peuvent enfin se reposer, et que les cœurs n’ont plus à souffrir. Mais il est toujours lourd, cet organe, il est toujours rempli d’un amour inavoué, qu’elle ne peut supporter. Mais il est encore tôt, et c’est qu’elle a si peur la gamine, peur de tout voir partir en éclats. Pendue aux lèvres de l’homme qu’elle ne peut cesser d’admirer, avec d’un doux sourire illumine son visage d’enfant. Et sans qu’elle ne puisse dire quoi que ce soit, il se met à courir, si vite, que quand elle se lance à sa poursuite, il est déjà loin. Et peut-être que Luna tombe une, ou deux fois, que ses petites jambes si faibles peinent à rattraper celui qui est déjà bien loin devant.

C’est la plus triste des peintures qui dresse face à elle quand elle parvient enfin à sa hauteur. Les larmes roulent sur les joues de l’homme alors que dans la brise marine résonne un rire que Luna n’a jamais eu le privilège d’entendre. Ça lui fait mal, à quel point souffre-t-il pour réagir ainsi ? Et elle se sent tellement coupable. Ses genoux faiblissent face à lui, et elle se retrouve rapidement à sa hauteur, dos à la mer, face à son unique amour. D’une main tremblante, elle vient essayer les larmes qui coulent sur l’une des joues avant de déposer ses lèvres contre l’autre qu’elle couvre de baisers, des lèvres qui deviennent rapidement salées au contact des perles qui s’écoulent des beaux yeux de l’ange. De son bras libre, elle vient doucement le serrer contre lui, sans geste brusque, sans s’approcher de son dos si sensible. Son visage s’éloigne avant de se cacher contre l’épaule de Teddy, qu’elle sert encore et toujours, qu’elle refuse de lâcher alors que ses doigts viennent encore repousser les larmes. « Tu as le plus beau des rires, tu sais. » Parce que c’est la plus belle mélodie qu’elle n’a jamais entendue, celle qu’elle ne comprendra jamais.

« Taedong je… » Et les mots s’envolent dans le vent, ils résonnent, car jamais ne viendra la suite qu’elle a tant rêvé de prononcer. Et son cœur se bloque, son souffle ne vient plus. Elle ne peut pas, elle a si peur. « Je tiens vraiment à toi. Vraiment beaucoup. » Et bien plus qu’il ne puisse l’imaginer.



bitter sweet symphony
Kang Tae Dong
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t7664-kang-taedong-kangtd_
Kang Tae Dong
Mood destroyer in rp ◭
Mood maker du hrp ◮
UNE P'TITE PHOTO ? :   ⤳  Eso No Cuenta 91fca9a76ce1014b205328330a13216ee7556a27
AVATAR :   ⤳  Jung Taekwoon (Leo de VIXX) the one and only iconic in both black and blond :ja:
POINTS :   ⤳  79
MESSAGES :   ⤳  644
NOUS A REJOINT LE :   ⤳  03/01/2019
AGE :   ⤳  27
Eso No Cuenta Empty
(#) Sujet: Re: Eso No Cuenta   Eso No Cuenta EmptySam 7 Mar - 22:37
Eso No Cuenta
☾ & ☼

""

OOTD - MOOD
     Vague mascarade de gamin. Ce n'est qu'un simple geste, au début, cette course lancée d'un bord de pensée. Teddy n'a guère l'intention de laisser Luna payer, alors qu'il sait qu'il va gagner. Il a juste envie de faire des efforts, de montrer qu'il se plaît ici, de faire de ce voyage un moment exceptionnel. Teddy est simplement plus détendu, plus enclin à être spontané, cette chose qu'il n'est jamais.

    Le sable s'enfonce sous ses pas. Teddy court. Il a déjà enjambé les barrières, les porte-vélos et le reste de ce qui pourrait se trouver sur son passage. Teddy a toujours aimé courir, c'est un champion du 110 mètres haies. Il est rapide, agile, si gracieux que ses pas ne laissent qu'une fine trace, aussi légère qu'une caresse. Ce n'est pas que son corps de sportif qui s'affère, c'est aussi son cœur qui se libère. Souffle surentraîné, inébranlable, Teddy ne faiblit que sous le poids de ses pensées. L'eau est à dix mètres, mais il s'échoue sur le sable, les genoux frappant ce sable si dur. Rire du faux-blond. Il rigole, parce qu'il a laissé entrevoir ce gamin qui n'a jamais eu le droit d'exister. Privé de son enfance, Teddy rigole parce que c'est drôle. Il a vingt-six ans, presque vingt-sept, et il se retrouve encore à faire des paris, des courses absurdes. Mais en même temps, il n'a jamais pu en faire. Même sur les plages d'Incheon, sa ville natale, on lui a interdit de faire l'idiot dans le paysage. C'est parce que son âme d'enfant est exposée au grand jour, qu'il rigole. Ce rire si cristallin, si pur, parce que si trop peu entendu, ô trop peu chanté. Mais les larmes arrivent vite. Parce qu'à la même constatation qu'il ne peut vivre son enfance qu'à l'âge qui l'a, vient le rappel des raisons pourquoi. Triste vie, empêchée, privée d'erreurs qui se détache de lui. Dans ce pays, sous ce soleil beaucoup plus brillant, Teddy enlève ce poids qu'il traîne derrière lui. Ses chaînes sont encore à Séoul, et maintenant qu'elles ne sont plus à ses chevilles, leur empreintes lui font si mal. Et à cette pensée, le rire se fait nerveux. Teddy mélange rire et larmes, parce qu'il mélange sentiment d'apaisement et souvenirs de traumatisme. Il tremble, là, à genou sur cette plage qui n'apporte que chaleur. Et il ne sait pas s'arrêter.

    Second soleil. Celui qui a tant réchauffé sa vie. Même quand Luna vient l'attraper, il n'arrive pas à s'arrêter. Ses épaules bougent dans ses éclats et ses larmes viennent remplir l'océan pas à pas. C'est surement grâce à Luna qu'il pleure, ou qu'il rit. Pas parce qu'elle l'a blessé, mais parce que justement, elle l'a toujours autorisé à être qui il était. Elle ne se rend pas compte, à quel point elle l'a changé. C'était énervant au début. Teddy ne s'en rappelle pas vraiment. Mais à l'université, il n'avait jamais réussi à gérer la demoiselle. C'était la seule qui semblait ne pas marcher dans ce qu'il racontait. Elle avait toujours l'air de s'inquiéter de sa santé, de ne pas écouter son ton autoritaire. Et en même temps, elle voulait quand même savoir ce qu'il voulait exprimer par derrière. Trop inhabituel, tombé au mauvais moment. Teddy avait été bien content de la fuir l'année d'après. Les années suivantes. Et maintenant qu'ils se sont retrouvés, il a enfin compris. Il a compris ce que c'était. Il l'aime. Il l'aime si fort. Il l'aime parce qu'elle n'a jamais acheté un ticket pour le film qu'il jouait. Luna s'en fichait de son métier, de sa position, de ce qu'il accomplissait. Elle voulait juste savoir comment il se sentait. Et la vérité, c'est qu'il ne va pas bien. Il n'a jamais été bien. Mais avec elle, il se sent mieux. Avec elle, il a l'espoir que ses souffrances peuvent s'arrêter. Avec elle il se sent compris, et il se sent pousser (ou repousser) des ailes. Comme si elle lui donnait assez de force pour voler par lui même. Parce qu'elle lui donne cette chaleur dont il a temps besoin. La lumière pour le guider.

    Est ce que c'est égoïste? Ce désir qu'il sent bouillir au fond de lui. Voilà qu'elle lui embrasse la joue, qu'elle sèche ses larmes. Est ce que c'est mal, ce besoin d'en avoir plus? Teddy ne veut pas qu'elle s'arrête. Il ne veut pas qu'elle le lâche. Il ne veut pas qu'elle le laisse tomber, comme la dernière fois. Il la veut auprès d'elle. C'est une avidité qui l'enflamme tout entier. Et il ne veut plus en avoir peur.

    Compliments sur ce rire si moche à ses oreilles. Teddy ne veut pas qu'elle entende encore une fois ce rire nerveux, mais il se promet qu'elle l'entendra rire à nouveau. Il sait, qu'il n'a jamais ri devant elle. Et ça risque d'être compliqué, mais il se promet de faire tous les efforts pour pouvoir se libérer assez pour qu'elle puisse rire avec lui. Teddy resserre Luna contre lui, il profite de son étreinte comme s'il n'allait ne plus jamais la ressentir. Et il est si loin de se douter de ce qu'elle a envie de lui dire. Si loin de croire que Luna peut l'aimer. C'est bien pour ça qu'il ne lui dit rien, qu'il n'envisage pas non plus de se confier sur cet égoïsme qu'il a du mal à accepter. Il ne veut pas gêner Luna, il ne veut pas lui imposer cette charge qu'elle ne voudra pas supporter. Il saurait se contenter de sa pitié. Alors il l'écoute. Et même s'il finit par comprendre qu'elle ne ressent pas forcément que de la pitié pour lui, il ne comprend pas non plus ce qu'elle veut dire par les mots qu'elle tergiverse. "Tu es la première à me le dire. Merci." Teddy finit par dire, se calmant peu à peu.

    Personne ne le sait, le degré de solitude du violoniste. Comment penser que celui qui a tout, n'a personne? Teddy en est même venu à se convaincre que sa mère serait plus heureuse de le savoir mort, que vivant. Personne, avant, n'a dit de cette façon, qu'ils tenaient à l'avoir dans sa vie. Rien que par cette phrase, Luna vient de rendre encore plus heureux qu'il n'a jamais été. "Je suis désolé d'avoir pleuré comme ça." Qu'il est obligé de dire, car il a encore trop ses habitudes. Et qu'il a toujours dû s'excuser quand il ressentait. Il s'est calmé, a bien vite repris ses esprits. Doucement, il se relève, et ramène Luna sur ses pieds, aussi. "Moi aussi je tiens fort à toi. Je suis content, que tu ne sois pas disparue de ma vie, malgré toutes les fois où tu aurais pu." Le ton est sérieux, profond. Parce que Teddy ne fait pas référence qu'à leur dernière dispute. Il parle aussi de ces années après l'université, où il ne lui a jamais donné de nouvelle, et où elle a continué de lui envoyer des messages sur instagram. Il parle également de toutes ces fois où elle l'a vu bourré, et qu'elle aurait pu en être dégoûté. Teddy, par là, lui fait la plus grande des déclarations dont il est capable. Jamais, il n'avouerait qu'il l'aime en premier. Jamais, il confierait ce désir ardent qui brûle pour Luna au fond de lui, et qui le rend aussi égoïste qu'il ne devrait jamais être. Alors Teddy se contente de ça. Et d'un sourire, car il pousse gentiment Luna pour qu'elle atteigne l'eau de ses pieds. "Ah, on dirait que tu as touché l'eau en premier. L'addition va être pour moi. Allez, viens, j'ai faim." Il change de sujet, parce qu'il a été trop vulnérable, et sans le regretter, il ne veut pas s'y attarder.



Eso No Cuenta Af9c45bb26859ad6a1ddb48e81031e8328888237
PM gallerie
BOOST fanguide


précédemment Hwang Gi Ho

don't mind me just fmi:
 
Jeon Luna
Voir le profil de l'utilisateur
https://www.hundred-miles.com/t7963-jeon-luna-utopia
Jeon Luna
☾ Travel to the moon
UNE P'TITE PHOTO ? :   ⤳  Eso No Cuenta C8361d696c91ae78cb267cdbfdaf42c0
AVATAR :   ⤳  DaHyun ((Twice))
POINTS :   ⤳  80
MESSAGES :   ⤳  345
NOUS A REJOINT LE :   ⤳  17/11/2019
Eso No Cuenta Empty
(#) Sujet: Re: Eso No Cuenta   Eso No Cuenta EmptyJeu 26 Mar - 0:47
Eso No Cuenta
☾ & ☼

""

OOTD Effluves qui charment ses narines, l’air espagnol qui caresse avec la plus grande des délicatesse la peau laiteuse de l’enfant, c’est ici que son cœur réside, entre les demeures aux couleurs chaudes, contre le sable chaud des rives de la méditerranée où elle s’est tant perdue, où ses genoux ont tant frappé le sol de coton. C’est qu’elle est née dans la chaleur, entre les bras de l’astre solaire qui l’a tant bercé en son sein jamais sans l’abandonner. Il lui a offert son éclat, ses plus beaux rayons pour faire illuminer le plus beau des visages que les dieux de l’Olympe ont pu admirer. Et c’est qu’Aphrodite elle-même en serait jalouse, de la perle qui roule entre les doigts de l’homme, jalouse de la beauté de cet amour pourtant inavoué. Les cœurs battent à l’unisson, loin des nuages sombres qui menaçaient tant au-dessus de leurs jeunes têtes, loin des démons qui ont tenté de noyer les amants dans les rives du Styx. Tout est si loin, la douleur comme la noirceur. Et la pression retombe brutalement sur ses jeunes épaules, la pression torture son corps qui s’épuise, car elle aimerait abandonner, sombrer dans les bras de son Adam, ne plus résister à ce repos éternel qui plane au-dessus de sa tête.

Les excuses fusent, sans savoir qu’elles ne sont pas nécessaires, car l’ange est toujours pardonné, qu’importe l’erreur, il a le pardon divin du soleil, de celle qui vient caresser ses joues pour essuyer ses larmes d’une main aussi légère d’une plume, douce colombe qui vient apaiser les souffrances d’un être qui n’a que trop souffert. Les anges se relèvent à la force de l’autre, et les mots viennent se coucher dans le cœur de la douce, ils viennent adoucir les peines qui s’y étaient logées bien trop longtemps et qui tentaient de nécroser le cœur pur de la divine. Elle voudrait s’accrocher à jamais à ces gens qu’elle aime tant, elle aimerait s’accrocher à jamais à ces lèvres qui dansent à chaque parole, elle ne veut plus le quitter, plus jamais. Car elle a s’y perdre d’y laisser la vie, d’y laisser toute sa raison.

Que serait-elle sans lui ?
Que serait le soleil sans son étoile ?


« Parce que je ne veux plus t’abandonner, plus jamais Taedong. »

Et comment lui dire que c’est horrible sans lui ? Que l’air n’était plus respirable ? Comment lui dire qu’elle a eu l’impression de mourir loin de ses baisers qui l’aidaient tant à respirer ? Il y avait tant de mots bloqués aux barrières de ses lèvres, qui n’osaient pas s’échapper pour s’échouer sur le rivage. Et la raison lui revient petit à petit, lorsque les vagues touchent ses chevilles, l’homme l’a poussé, l’homme l’a laissé gagner un jeu d’enfant, et c’est qu’elle ne peut s’empêcher de s’en amuser, le sourire candide graver sur ses lippes divines.

Luna l’aime.
Et elle crève d’envie de le hurler sur le toit du monde.


Mais il est encore trop tôt, si tôt, mais que le seul le silence restera dans la confession des sentiments, et ce n’est que son corps qui s’exprime quand les doigts d’enfant attrapent la chemise du blond pour le tirer vers elle, que ses petites jambes se tendent pour que ses lèvres viennent attraper celles de l’ange. Et elle peut respirer, maintenant, elle peut respirer contre celles qui remplissent ses poumons.

Et ici, tout à une saveur différente.
Tout est si doux, loin de la belle Séoul.


Bref instant qu’elle savoure avant de d’épouser de nouveau ses doigts avec les siens, alors que son corps si léger tire celui du blond vers le restaurant, parce qu’elle a faim, faim d’un amour qu’elle souhaiterait tant dévorer, elle a fait de ces doux moments à ses côtés. Et ce midi, c’est qu’elle mange avec appétit, après tant de jours à se punir, et c’est qu’elle admire l’homme face à elle manger, car il n’est que plus beau que lorsqu’il est vivant.

Loin de la nécrose coréenne.



bitter sweet symphony
Kang Tae Dong
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t7664-kang-taedong-kangtd_
Kang Tae Dong
Mood destroyer in rp ◭
Mood maker du hrp ◮
UNE P'TITE PHOTO ? :   ⤳  Eso No Cuenta 91fca9a76ce1014b205328330a13216ee7556a27
AVATAR :   ⤳  Jung Taekwoon (Leo de VIXX) the one and only iconic in both black and blond :ja:
POINTS :   ⤳  79
MESSAGES :   ⤳  644
NOUS A REJOINT LE :   ⤳  03/01/2019
AGE :   ⤳  27
Eso No Cuenta Empty
(#) Sujet: Re: Eso No Cuenta   Eso No Cuenta EmptyJeu 26 Mar - 17:01
Eso No Cuenta
☾ & ☼

""

OOTD - MOOD
    Loin.

    Tout est si loin. Sur cette terre espagnole, tout semble loin. Ce poids qui étouffe Teddy quotidiennement est délesté, laissé en plan au détour de son appartement. Sa famille est bien au chaud, comblée par un paquet d'argent qu'il a laissé avant de partir, bernée par la simple excuse d'un voyage d'affaire. En Espagne, Teddy n'a ramené que ce qu'il est. L'âme d'un garçon perdu, la passion d'une musique libératrice, et l'amour d'un soleil qui l'a bien trop brûlé.

    Ces larmes, ce rire, simples conséquences de la douleur que procure l'allègement de ses épaules. Quand on vit tous les jours avec une douleur, son absence en est encore plus piquante. Mais sur cette place, sous ce soleil, si loin de tout le reste, enfin, cette douleur s'atténue, et le manque de pression se ressent comme un soulagement. Il a toujours aimé voyager, Teddy. Et il est si enthousiasmé à l'idée de pouvoir jouer de son violon pour un public qui ne le connaît pas, pour des murs qu'il n'a jamais vu. Il a hâte, même, de partager cette opportunité-privilège avec ses collègues. Mais ce soir n'est consacré qu'à lui. Qu'à lui et à son égoïsme. Teddy veut Luna pour lui tout seul. C'est de ça qu'il est avare. Il le sait, maintenant. Sous ce soleil étranger cela paraît si limpide, qu'il ne sait pas comment il a fait pour l'ignorer tout ce temps.

    Cette femme, qui lui essuie ses larmes, qui l'écoute rire. Cette femme qui, après qu'il l'ait poussé dans l'eau, parvient encore à sourire. Elle est si belle Luna. Même avec ses kilos en moins, et son air fatigué, elle est si belle. Un vrai soleil, que Teddy s'en sent subitement si ébloui. Il a vécu dans l'ombre trop longtemps. Et les dernières semaines sans elle étaient une vraie abysse. Alors, même s'il se sait égoïste de l'avoir ramenée avec lui dans ce voyage, il ne peut pas le regretter. Et tant pis s'il abuse de sa pitié, ou peut être de son amitié. Teddy a besoin d'elle. Et il compte bien l'amener avec lui dans chacun des futurs chemins de sa vie.

    Volontiers, qu'il accepte ce baiser. Et c'est presque ridicule de savoir à quel point son cœur fond pour chacun des gestes de la blonde. Cœur emprisonné de pierre qui se liquéfie par une simple prise sur sa chemise, par la façon qu'elle a de le tirer à lui, de se mettre sur la pointe des pieds... C'est étrange, de ressentir. Ressentir des émotions si fortes. Mais c'est si libérateur. Contre les lèvres de Luna, Teddy se sent reprendre possession de lui. Il se détend, revit, et laisse gré à ces feux d'artifices qui explosent à l'intérieur de lui. Et quand les doigts de Luna s'entrelacent aux siens, quand ils marchent ensemble, pour remonter la plage, Teddy se pose des questions. Pourquoi diable a-t-il dû se débarasser de ses sentiments? Pourquoi ses parents ont tant voulu qu'il taise ce qu'il a au fond de lui, alors que cela fait tant de bien? Teddy semble bien plus léger, alors qu'ils s'installent en terrasse, observent ce coucher de soleil et mangent de la nourriture qu'il n'a jamais eu le plaisir de savourer.

    L'addition est payée et immédiatement, Teddy vient attraper la main de Luna dans la sienne. "Ton pays... est si beau. Ces couleurs... Ces odeurs, ces goûts..." Teddy complimente ses alentours alors que ses yeux ne délogent pas de ceux de Luna. "Tout semble si heureux, si serein." Et il étoffe un rire, parce qu'il est détendu, parce qu'il se sent plus que bien; il souffle du nez et arbore un sourire. "J'aurais envie d'y rester... Un peu plus longtemps." Parce qu'il sait qu'il ne pourrait pas y rester pour l'éternité. Il a son travail, son appartement, et surtout ses sœurs sur lesquelles veiller. "Peut être que quand tu n'auras plus cours, je pourrais prendre des congés." Des vacances, voilà qu'il n'a pas osé en demander. Quand il est rentré de Californie suite à la mort de son père, il a fait son service militaire. Puis il a été engagé. Il n'a pas osé prendre de pause, et puis sa mère aurait dit que ce n'était pas honorable. Mais avec Luna, il en a envie. Parce qu'il la compte dans son équation, parce qu'elle a dit vouloir rester avec lui, et qu'il la veut dans sa vie.

    "Rentrons à l'hôtel. Je me sens fatigué avec ce décalage horaire, et toute cette nourriture qu'on vient de manger." Teddy se penche, pour lui même initier un baiser sur les lèvres de sa dulcinée. "Demain, quand je serai libre, on pourra se re balader? J'aimerais beaucoup visiter des musées." Teddy propose d'un ton léger. C'est si changeant, de penser à son avenir pour ses propres envies, de se réjouir d'une chose que l'on veut au plus profond de soi. Teddy est presque souriant, ou du moins il a la mine éclairée, quand il marche vers leur logement. Parce qu'il tient son soleil du bout des doigts, et qu'avec la force que Luna semble regagner, et lui donner, il pourrait se sentir capable de se dévoiler, peut être pas en entier, mais au moins plus précisément.



Eso No Cuenta Af9c45bb26859ad6a1ddb48e81031e8328888237
PM gallerie
BOOST fanguide


précédemment Hwang Gi Ho

don't mind me just fmi:
 
Jeon Luna
Voir le profil de l'utilisateur
https://www.hundred-miles.com/t7963-jeon-luna-utopia
Jeon Luna
☾ Travel to the moon
UNE P'TITE PHOTO ? :   ⤳  Eso No Cuenta C8361d696c91ae78cb267cdbfdaf42c0
AVATAR :   ⤳  DaHyun ((Twice))
POINTS :   ⤳  80
MESSAGES :   ⤳  345
NOUS A REJOINT LE :   ⤳  17/11/2019
Eso No Cuenta Empty
(#) Sujet: Re: Eso No Cuenta   Eso No Cuenta EmptyDim 29 Mar - 7:58
Eso No Cuenta
☾ & ☼

""

OOTD Oh la mélodie est si belle, c’est qu’elle est douce lorsqu’elle parvient aux oreilles de la blonde, elle berce l’enfant, l’emmène dans un univers différent, l’utopie qui brûle son être, qui fait battre son cœur d’éternelle enfant. Et les rêves ont un goût sucré, les rêves sont faits de coton et de sirop de miel. C’est si beau, dans ses yeux, dans sa tête. Et il y a tout là-haut, dans le monde où elle veut fuir, l’astre qu’elle n’aime que trop, l’astre à qui elle s’abandonne sans regret, sans amertume. Il brille si fort qu’il aveugle, il est si beau qu’elle n’aura jamais assez de ses mots pour en décrire sa beauté. Et la lumière caresse la peau pâle de l’Espagnole, bercée par le clair de lune même ici, même sous les rayons d’Hélios le divin.

Elle est si fragile, Luna, entre les mains de l’homme, elle est si vulnérable et c’est qu’elle pourrait se briser au moindre geste de travers, à la moindre maladresse de sa part. Elle pourrait en avoir peur, elle le sait, mais jamais la crainte ne naît dans son être où l’amour ne cesse de dominer, où il est roi ce puissant sentiment qui ravive les couleurs de la vie dans ses orbes sombres. Il est aussi beau, il est aussi coloré que les teintes d’Espagne où son cœur réside à jamais. Et ce sont ces souvenirs, ces jours heureux, qui font battre l’organe vital, qui lui donne une raison de vivre, de se battre. Luna elle, elle, veut se battre pour lui, se battre pour lui montrer toute la beauté de l’univers à cet ange que l’on a que trop maltraité. Ô Tae Dong, il ne mesure pas encore sa chance, il ne mesure pas encore l’amour qu’elle ose lui porter, elle, l’enfant qui ne grandira jamais. Il ne sait pas à quel point, il est grand dans le cœur de la belle, il ne sait pas toute l’admiration qu’elle lui porte. Car il n’a jamais été question de pitié, Luna au cœur pur, si pur qu’il pourrait se nécroser à la noirceur des ténèbres, mais qu’il n’en fait jamais rien.

Puis il y a ces mots qui voudraient sortir, mais qui ne montrent jamais le bout de leur nez, alors le silence domine sur le visage de la blonde, les yeux qui admirent l’œuvre devant eux. Car c’est lui, la vraie beauté, c’est lui qui rend ces rues plus belles par sa présence, par son existence. Elle écoute les douces confessions sans jamais l’interrompre, car il serait question de briser la mélodie, briser la liberté de cet ange dont les ailes commencent doucement, lentement, mais sûrement à guérir. Les paroles touchent toujours, sans arrêt, la princesse au sourire éternellement gravé sur le visage. « Bien sûr, et puis… J’ai aussi des vacances, tu sais. » Même si le temps manque, Luna trouvera toujours pour lui, le temps de se reposer, de partir loin de la belle Corée où les tortures résident, Luna partira pour lui, pour l’amour qu’elle lui porte, et pour le rêve de le voir enfin apaisé de ses souffrances.

Les mains se retrouvent, tout comme les lèvres qui s’épousent sans honte aucune car elle n’existe plus entre eux, la gêne qui s’est envolée à des milliards d’années-lumières. Ils sont loin, les enfants, c’est qu’ils ont parcouru tellement de chemin et qu’il leur a reste tant encore à parcourir comme à découvrir. « Oui, rentrons mon ange. » Qu’elle répond à la suite du baiser, la tête reposée contre ce bras rassurant, contre lequel elle aime tant s’appuyer, car il est force contrairement à elle qui est faite de verre, elle qui se briserait à la première brise, à la première tempête. « Avec plaisir, j’ai hâte de passer du temps avec toi, j’ai hâte de te faire découvrir ce pays que j’aime tant. »

Tout comme je t’aime toi.

Et le silence berce les amants alors qu’ils font marche vers l’hôtel, pour y retrouver cette intimité dont ils ont tant besoin, salvatrice des blessures qui se referment petit à petit, alors que l’esprit lui, commence à oublier le chaos et la tempête des jours passés. Ah, c’est qu’elle se sent lourde la gamine, lorsque les amants arrivent enfin dans la chambre, là où le calme est si reposant, là, cachés du monde, là où plus personne ne pourra être témoin de l’amour dont ils se portent, alors qu’eux sont aveugles à leurs sentiments mutuels. Le corps est épuisé, et il a besoin de douceur, de chaleur, il a besoin d’amour. Le rouge maquille ses joues lorsqu’elle se tourne, timide l’enfant, vers l’homme. « Tu veux qu’on prenne un bain ? » Et parce qu’elle rêve de briser les frontières qui restent entre eux, et qu’elle réclame, presque égoïste, la chaleur de sa peau contre la sienne.


bitter sweet symphony
Contenu sponsorisé
Eso No Cuenta Empty
(#) Sujet: Re: Eso No Cuenta   Eso No Cuenta Empty
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Page 1 sur 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: reste du monde :: Globe Terrestre
Sauter vers: