▲ up▼ down
12345
Les fleurs du mal | Tae Dong



 

you're my sunshine ~
ma roulette sunshine ⌒゚(❀>◞౪◟<)゚⌒

TOUJOURS SUR HM ! les défis et le mois à thème ont été renouvelés ! Les fleurs du mal | Tae Dong 359353108

JEU -- les incollables des MVs avec devine le MV
and elle est back back back : la roulette RP (/^▽^)/

les MEMBRES EN DANGER, vérifie que t'es pas sur le Death Note de Hm ! (||゚Д゚)
❥ Namaste

hundred miles c'est un forum réel asiatique city/universitaire basé à Séouldeux réponses par mois minimum — Avatars occidentaux bienvenus ! — Taille des avatars 200*320 ou 400*640Une semaine pour finir sa présentation — Pas de prise de tête, rien que du love. That's all folks ٩(^ᴗ^)۶
6 150 pts
ego
8 106 pts
shadow
11 488 pts
student
6 950 pts
citizen

you're my sunshine ~
ma roulette sunshine ⌒゚(❀>◞౪◟<)゚⌒

TOUJOURS SUR HM ! les défis et le mois à thème ont été renouvelés ! Les fleurs du mal | Tae Dong 359353108

JEU -- les incollables des MVs avec devine le MV
and elle est back back back : la roulette RP (/^▽^)/

les MEMBRES EN DANGER, vérifie que t'es pas sur le Death Note de Hm ! (||゚Д゚)
Le Deal du moment : -56%
Trottinette électrique pliable – GO RIDE ...
Voir le deal
109.99 €

 :: old memories :: Oubliettes, Never Forget :: RPs terminés
Partagez

 Les fleurs du mal | Tae Dong


Ai Soren
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t9082-ai-soren-wintersleep#282924
Ai Soren
Toucher les étoiles
UNE P'TITE PHOTO ? :   ⤳  Les fleurs du mal | Tae Dong A232a9395027afca0dc143c35878b658
AVATAR :   ⤳  Subin
POINTS :   ⤳  198
MESSAGES :   ⤳  521
NOUS A REJOINT LE :   ⤳  17/11/2019
Les fleurs du mal | Tae Dong Empty
(#) Sujet: Les fleurs du mal | Tae Dong   Les fleurs du mal | Tae Dong EmptyDim 16 Fév - 20:29
Les fleurs du mal
☾ & ☼

""

OOTD - Paix imperturbable qui régnait dans l’appartement depuis plus d’un mois maintenant. Imperturbable, mais jamais imbrisable. Luna vivait chez Teddy depuis début janvier et elle ne s’était jamais sentie aussi bien qu’aux côtés de l’homme qu’elle aimait secrètement. Relation bien ambiguë entre les deux âmes, qui avait de sens que lorsqu’ils étaient ensemble et que personne d’autre qu’eux ne pouvait comprendre. Ils étaient aveugles aux sentiments de l’un et l’autre, incapable de voir à quel point l’amour émanait de leur cœur. Ça brûlait le cœur de la jeune femme, agréable chaleur, elle se sentait vivante, elle se sentait bien malgré les nuages gris qui s’approchaient d’eux. Nuages que personne n’aurait pu prévoir tant la douceur était reine dans ce lieu.

Le soleil brillait fort pour éclairer la lune qui s’ouvrait petit à petit et qui laissait les rayons de la belle le réchauffer. Même si prenait du temps, Luna était patiente, Luna arriverait à penser les blessures avec le temps et tout l’amour qu’elle possédait pour le blond. Les cœurs battaient souvent à l’unisson sous ce toit, le jour comme la nuit où elle se perdait dans les bras de l’homme dont elle tombait encore et toujours amoureuse. Tout cela était devenu habituel, les repas ensemble, faire les courses ensemble, s’attendre mutuellement après le travail ou les cours. Ils agissaient toujours comme un couple, sans réellement l’être. Incapable de sauter le pas, incapable d’avouer ses sentiments, Luna s’enfermait dans cette routine qui semblait, étrangement, lui plaire.

Elle avait pris ses marques dans l’antre du plus vieux, elle avait doucement marqué son territoire avec quelques affaires par ci et là. Petites plantes, qu’elle appréciait beaucoup trop, comme les peluches qu’elle laissait dans le lit qu’ils partageaient ensemble, Luna était partout et cela ne semblait pas réellement déplaire à Teddy qui lui, semblait s’en amuser. Mais Luna était une éternelle insatisfaite de la décoration, et s’amusait encore plus à toujours replacer ses affaires de différentes façons. Comme aujourd’hui, où elle en profitait pour faire un peu de ménage dans la chambre alors que Teddy était occupé ailleurs dans l’appartement. Elle chantonnait au gré de la musique qui tournait via son téléphone, elle aimait être accompagnée par les douces mélodies lorsqu’elle était occupée.

Après avoir re disposée ses affaires dans la chambre, elle attrapa les livres qu’elle laissait trop souvent trainer dans la chambre pour aller les rangées dans la petite bibliothèque qui se trouvait dans le salon. Pile de livre dans les bras, toujours en chantonnant, elle rangeait en suivant l’ordre alphabétique des autres. Visiblement trop petite pour atteindre le dernier étage, elle fit tomber sans le vouloir plusieurs livres. Heureusement, elle avait tout fait pour éviter qu’ils tombent sur sa tête. « Rah Luna, toujours aussi douée… » Réflexion faite à elle-même alors qu’elle se baissa pour ramasser les ouvrages, avant de constater les photos qui s’en étaient échappées. « Hm ? » Curieuse, elle ne put s’empêcher d’y jeter un coup d’œil. Des photos de famille, visiblement, puis de Teddy avec une femme qu’elle ne connaissait pas dans les bras. Et encore une autre avec cette même femme qui montrait sa bague. Une bague de fiançailles ? Elle fronça les sourcils, essayant de ne pas se faire d’idées, pourtant ça semblait clair, ça semblait être ça. Elle se retourna en attendant les pas du plus vieux arriver derrière elle. Timidement, elle tendit la photo vers lui. « C’est qui ? » Question innocente pour celle qui ne se savait pas encore à quel point son cœur allait se briser dans quelques instants.

Anonymous
Invité
Invité
Les fleurs du mal | Tae Dong Empty
(#) Sujet: Re: Les fleurs du mal | Tae Dong   Les fleurs du mal | Tae Dong EmptyDim 16 Fév - 21:55
Les Fleurs du mal
☾ & ☼

""

OOTD
     Plus d'un mois que le rire de Luna avait réchauffé l'air de cet appartement. Plus d'un mois, maintenant, que ces rires étaient plus fréquents. Adorable son qui n'était pas le seul changement. Cela avait commencé simplement, avec Teddy qui avait réorganisé son dressing pour que Luna puisse y déposer des affaires. D'un commun mais indirect accord, ils avaient décidé de vivre ensemble. Teddy avait besoin de cette compagnie si bénéfique pour lui, et Luna ne voulait pas le laisser seul dans les ténèbres qu'elle avait pu apercevoir. Alors il fallait bien lui faire de la place, laisser entrer cette lumière qui lui semblait si agréable. Un peu difficile, au début, de prendre ses marques. Luna a eu du mal à se mettre à l'aise dans cet endroit qui n'était pas le sien. Teddy a eu du mal à accepter de dévoiler les choses qu'il préférait cacher. Alors ainsi comme un drôle d'équilibre, que Luna s'installa un peu plus. Teddy arrêtait de cacher dans son armoire de salle de bain les médicaments qu'on lui avait prescrit, et Luna y installait son maquillage. Il se confiait sur sa difficulté à s'endormir sans somnifère ou sans alcool, et Luna installait des peluches et des cactus autour de son cadre de lit. Il passait son temps dans son salon à jouer du violon, et Luna y réagençais les meubles ou la décoration. Ils avaient fini par trouver une certaine harmonie. Et en tous cas, l'appartement était beaucoup plus chaleureux. Enfin, un peu de vie respirait entre les murs. Beaucoup de secrets y étaient encore cachés, Teddy n'avait plus vraiment évoqué ses parents, ni montré son dos à Luna, mais au moins, il semblait se détendre. Jamais son visage n'avait paru aussi heureux naturellement. Le faux-blond avait même pris quelques kilos, maintenant qu'il y avait quelqu'un pour lui rappeler de manger.

    Mais la vie, ne pouvait pas être rose. Teddy, n'avait jamais eu le droit d'être heureux. Pauvre enfant né pour faire briller ses parents, Lune éternellement dévoué à renvoyer la lumière qu'il ne sait pas produire. Comment avait-il pu croire qu'on le laisserait se cicatriser en paix? Des marques aussi profondes que celles qu'il a dans le dos ne peuvent pas se camoufler. Il était bien temps, que le mauvais sort reprenne ses droits. Luna rangeait un peu la chambre, pendant que Teddy travaillait dans le salon. Quelques mails auxquels il répond, quelques notes qu'il griffonne sur des partitions. On lui a demandé de corriger certains feuillets pour la prochaine prestation, d'adapter les concertos pour le nombre d'instruments qui seront présents. Mais il a fini par s'endormir, encore une fois. Il est fatigué en ce moment, il a beaucoup à faire avec les spectacles qui se préparent, et il a repris le sport de manière un peu plus intensive. Il faut dire qu'il n'a pas l'habitude de se voir avec un ventre plus épais. Il ne sait pas que ces kilos ne peuvent pas se perdre en courant, car ce sont les kilos qu'il aurait normalement toujours dû porter. Agenouillé contre sa table basse, la tête collée contre la feuille qu'il était en train de modifier, l'homme au sommeil lourd ne peut se réveiller par les fredonnements de sa colocataire.

    Le bruit de ses livres qui tombent, par contre, fait un fracas assez conséquent pour le sortir de son somme. Le violoniste relève la tête, se passe une main dans les cheveux, et tourne la tête vers Luna. Elle a dû essayer d'atteindre le haut de son étagère... Celui où il place les objets qu'il a envie de garder pour lui. Comme ses photos de famille, qu'il n'ose pas afficher. Teddy se lève alors et va aider son amie. Mais avant de pouvoir ramasser quoi que ce soit, il attrape la photo que Luna lui tend. La question qui l'accompagne a un drôle de ton. Teddy sent de l'appréhension, un peu de tristesse aussi. Alors il regarde la photo en question, mais dans son cœur à lui, c'est autre chose qui pointe. Un mélange de regrets et de douleur. Sans doute dû à cette fiancée, qu'il apprécie beaucoup, mais qu'il a dû embarquer dans une aventure pour tenter de soulager, un peu, de ses souffrances. Mémoires de traumatismes, mais aussi autre chose. Comme si cette fiancée était quelque chose de mal vis à vis de Luna. Mais il n'en est pas encore totalement conscient. Teddy observe la photo encore un peu plus longtemps, son expression est fermée, rien ne peut se lire, car il n'a pas envie que Luna le voit triste et confus. Cette photo a des mauvais souvenirs imprimés sur chaque centimètre carré. Teddy n'avait pas offert de bague à sa fiancée immédiatement. Et une fois qu'il en avait achetée une, sa mère avait insisté pour la voir, pour immortaliser cet engagement. Il est clair, que jamais lui, ou sa fiancée, n'aurait voulu se venter de cette bague, mais la mère Kang les avait forcé. Teddy détourne enfin les yeux de la photo pour regarder ceux de Luna. Il n'a rien fait de mal, non? Cette fille n'est qu'une amie. Et si elle a un statut auprès de lui, c'est simplement parce que ça les aidait tous les deux. "C'est la fille d'une connaissance de ma mère. Une fille de bonne famille. Une coréenne pure souche. C'est une proche amie, depuis quelque temps déjà. Elle est aussi officiellement... Ma fiancée." Teddy essaie d'expliquer. C'est bizarre de mentionner cette fille devant Luna, car elle a si peu d'importance pour leur histoire. Luna doit bien comprendre que c'est avec elle, son soleil, qu'il partage sa vie. Et pas avec cette brune à la taille élancée et au visage parfaitement traditionnel qui sourit à côté de lui sur cette photo dissimulée. C'est d'ailleurs pour ça que Teddy insiste sur les éléments qu'il a donné. Pour que Luna comprenne, que cette fille est le modèle type de femme qu'il devrait épouser. Et donc, qu'elle n'est faite que pour l'illusion que Luna le sait maintenir. Elle devrait comprendre, non? Même sans que Teddy n'explique la situation, elle devrait s'en douter, non? Ou alors le faux-blond serait encore trop naïf?

Ai Soren
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t9082-ai-soren-wintersleep#282924
Ai Soren
Toucher les étoiles
UNE P'TITE PHOTO ? :   ⤳  Les fleurs du mal | Tae Dong A232a9395027afca0dc143c35878b658
AVATAR :   ⤳  Subin
POINTS :   ⤳  198
MESSAGES :   ⤳  521
NOUS A REJOINT LE :   ⤳  17/11/2019
Les fleurs du mal | Tae Dong Empty
(#) Sujet: Re: Les fleurs du mal | Tae Dong   Les fleurs du mal | Tae Dong EmptyDim 16 Fév - 22:46
Les fleurs du mal
☾ & ☼

""

OOTD - Les rayons du soleil réchauffaient toujours les corps comme les cœurs, ils réchauffaient la terre sur laquelle grandissait les enfants, faisaient briller l’eau des rivières et apportaient la joie et le bonheur dans la vie des êtres. Luna en était un. Un sublime soleil qui ne vivait que pour offrir cette douce chaleur à ses proches, mais surtout, à Teddy qu’elle aimait d’un amour si pur et si profond. Elle éclairait la lune qui doucement, se soignait. Doucement, elle se laissait faire malgré les plaies encore ouvertes, et les cicatrices qui peinaient à se détacher d’une douleur constante. Les démons refaisaient toujours et encore surface, comme s’ils étaient là pour qu’on ne puisse jamais oublier leur existence.

Luna avait passé de longues nuits à le regarder dormir lorsque finalement, il avait trouvé son chemin jusqu’aux bras de Morphée. Des nuits à retracer les détails de son visage du bout de ses fins doigts, à encrer la douceur de sa peau dans son esprit, tout comme à peindre ce visage en paix dans sa mémoire pour que jamais, elle ne puisse l’oublier. Même ainsi, il avait toujours rayonné aux yeux de la blonde, depuis leur rencontre, il n’avait jamais cessé de briller, même si cette lumière était encore faible, Luna l’avait vu. Elle avait vu la beauté de cette âme torturée alors que tout le monde voyait l’apparence du garçon qui se montrait parfait, modèle, pour plaire à une famille qui n’avait que faire de lui. Elle en était tombée amoureuse dès le départ, car elle, Luna, n’avait jamais regardé son apparence en premier. Elle s’était laissé bercer par la douceur de son cœur pourtant fermé, un cœur qui hurlait pour qu’on lui accorde un peu d’amour, un peu de temps pour qu’il puisse se reconstruire sans se briser de nouveau.

Elle était là maintenant, Luna, elle veillait sur lui.

Et si tout se brisait ? Que ferait-elle Luna ? Est-ce qu’elle prendrait la fuite au lieu d’affronter la tempête qui menaçait ? Elle s’était posé ces questions des centaines de fois avant d’espérer que rien de cela n’arrive un jour, qu’un jour, ils s’aimeraient et que rien ne pourrait se mettre en travers de leur chemin, rien ni personne. Peut-être se trompait-elle. Peut-être que le danger était plus proche qu’elle ne l’imaginait, peut-être que le danger, c’étaient eux même. Trop candide pour y avoir pensée, trop candide pour avoir imaginé que Teddy puisse aimer quelqu’un d’autre qu’elle un jour, ou qu’il puisse avoir quelqu’un dans sa vie.

La question qu’elle avait finalement osé poser était lourde de sens, elle voulait dire tant de choses, et elle désirait des réponses qui puissent la rassurer. Mais de quoi ? Après tout, ils n’étaient pas en couple même s’ils vivaient ensemble. Même s’ils, inconsciemment, se prouvaient sans cesse cet amour incontestable, autant dans les gestes du quotidien comme ceux qu’ils partageaient intimement, loin des regards. Ils n’étaient qu’amis, qu’amants, et cette pensée venait serrer un peu plus le cœur de la jeune femme. Teddy avait tardé à répondre, il avait longuement fixé cette photo alors que le doute se faisait de plus en plus présent dans la tête de Luna. Et quand finalement les explications sortirent des lèvres du plus vieux, les mots virent petit à petit briser son cœur. Elle venait d’une bonne famille. Mais Luna aussi, non ? Ils n’avaient peut-être pas beaucoup d’argent, mais ça ne changeait rien aux yeux de la jeune femme. Et cette fille était purement coréenne, pas comme Luna qui était métisse. C’était si dur à entendre, ces mots qu’elle n’avait jamais espérés de lui. Finalement, la conclusion était arrivée jusqu’aux oreilles de la blonde. Ma fiancée.

Sans qu’elle ne s’en rende compte, les perles traçaient déjà des rivières sur ses chaudes joues, alors qu’elle peinait à garder son garde, alors qu’elle peinait à contrôler sa respiration qui devenait de plus en plus saccadée à cause de ses pleurs. Elle n’était même pas discrète, elle ne cachait même pas sa voix qui s’était brisée. Elle ne chantait plus, elle gémissait presque de douleur. C’était ça, quand quelqu’un brisait un cœur ? C’était ce genre de sensation horrible ? Elle l’entendait, son cœur, se briser, elle le sentait et c’était horrible. Elle n’entendait plus, tout se brouillait dans sa tête alors qu’elle tentait de ne pas se noyer à cause de toutes ces pensées horribles. « Je… Il faut que je m’en aille. » Qu’elle avait chuchoter entre plusieurs sanglots avant de fuir le salon, fuir l’homme qui venait de la rabaisser avant de lui infliger ce coup fatal. Rapidement, elle avait fui jusqu’à la chambre pour y rassembler quelques affaires qu’elle avait attrapé au hasard et qu’elle avait ensuite fourré dans son sac. Elle n’avait pas même pris le temps de prendre ses peluches ou ses cactus, ou même son maquillage. Luna n’avait même pas écouté les paroles de Teddy, trop occupée à s’éloigner de la source de son nouveau mal, de lui, alors qu’elle l’aimait tant. Elle n’avait été qu’un jouet pour lui ? Une distraction ? Elle ne savait plus maintenant, elle avait si mal qu’elle avait envie de rendre ses tripes. Franchir le pas de la porte avait été difficile, car elle l’avait presque entendu les supplices du blond, mais elle ne pouvait plus. Le soleil avait quitté le lieu si vite, ne laissant que ses pleurs résonner alors qu’elle descendait les escaliers en courant, manquant certainement quelques marches avant de retrouver la rue, perdue, sans aucun repère, et brisée.

Anonymous
Invité
Invité
Les fleurs du mal | Tae Dong Empty
(#) Sujet: Re: Les fleurs du mal | Tae Dong   Les fleurs du mal | Tae Dong EmptyDim 16 Fév - 23:13
Les Fleurs du mal
☾ & ☼

""

OOTD
     La photo devant les yeux, la réalité ramenée sous son nez. Teddy ne pouvait pas mentir. Il n'en avait déjà jamais eu l'attention. Avec Luna, il avait toujours été le plus honnête. Il lui avait avoué son secret, il lui avait parlé de ses problèmes. Il l'avait laissée au plus profond de son intimité. Jamais il ne lui était venue à l'idée de lui mentir. Certes, il avait évité la vérité, mais il n'avait jamais menti. Tout aurait été plus simple si Luna avait demandé si cette fille était une amie. Teddy aurait répondu d'un simple oui. Parce que cette fiancée était son amie. Mais Luna avait posé une question qui méritait plus amples informations, que Teddy avait donné à moitié.

    Ce sentiment au fond de lui, que quelque chose allait se briser, l'avait pris de cours. Il n'avait pas maîtrisé ses mots. Teddy ne sait pas ce que c'est, qu'une relation. Teddy n'a aucune idée du pouvoir qu'il a de briser un cœur, étant donné qu'il se croit incapable d'être aimé. Alors il tente à sa façon d'expliquer. S'il fait tout ces commentaires sur les caractéristiques de sa fiancée, c'est bien pour que Luna comprenne que cette fille ne sert qu'à plaire à sa mère. Comment peut-il se douter que cela rendrait à Luna un sentiment d'infériorité. Et quand il dit, enfin, ces mots. Quand il avoue être engagé et que tout prend son sens. Les remarques pendant qu'il était bourré sur le fait que la place était déjà prise. La fameuse personne qu'il devait conduire dans sa demeure familiale. Quand le titre tombe, comment Teddy peut-il se douter de l'effet que cela aura sur Luna? Comment peut-il penser que Luna comprendra qu'il s'est fiancé pour avoir la paix? Comment peut-il être convaincu qu'elle l'aimait, quand il se trouve détestable? Teddy est pris au dépourvu quand les larmes, quasiment immédiates, viennent éteindre le soleil qui éclairait sa vie. "Mais... Seola..." Essaie-t-il de dire. Il n'a pas fini de parler. Il n'a rien dit. Il n'a pas expliqué. Et quand la jeune fille le somme de devoir s'échapper, c'est une panique qui grandit au fond de lui.

    Inconnu, ce sentiment. Cette envie de se rattraper, ce besoin de la rattraper. "Ne pars pas, s'il te plaît... Seola!" Teddy appelle alors que la blonde part en direction de sa chambre. De leur chambre. "Tu ne comprends pas, Seola, tu ne sais pas!" Teddy essaie de lui courir après, sans entrer dans la pièce, car il ne veut pas non plus briser l'intimité qu'elle vient de lui imposer. "C'est avec toi que je vis, Seola!" La voix de Teddy se brise au fur et à mesure qu'il comprend que Luna va s'en aller et le laisser dans la noirceur dans laquelle il ne veut plus sombrer. "Reste avec moi s'il te plaît!!!" Il la supplie alors qu'il la voit partir. "Seola!... Jeon Luna!.. Luna s'il te plaît, écoute-moi!" Teddy crie à travers la cage d'escalier alors qu'il lui court après. Il est beaucoup plus rapide qu'elle, c'est normal, mais il n'ose pas la toucher. Il n'ose pas lui imposer sa poigne car il ne peut physiquement pas imposer de la douleur à quelqu'un qu'il aime. Et il aime Luna, si fort, mais les mots ne sortent pas. Il n'arrive pas à lui dire qu'il l'aime elle, et pas une autre. Alors elle s'éloigne, et Teddy sent son corps se vider. Comme si toute la force qu'il avait accumulée venait de le quitter. Et il sait, qu'il ne pourra pas la rattraper. Il se sent essoufflé, ne se rend même pas compte du nombre de larmes qui est en train de couler. Alors quoi? C'est comme ça?

    A cause d'une simple photo qu'il a calé entre deux livres, c'est fini? Le faux-blond a le sentiment injuste de ne pas avoir pu s'expliquer, qu'on ne l'ait pas écouté. Et en même temps, il sait que c'est de sa faute. Il sait qu'il a mal agi, et il sait, que s'il souffre, c'est parce qu'il s'est laissé affaiblir. Sa mère avait bien dit, qu'il n'avait pas le droit d'exiger. Qu'il ne devrait rien ressentir. Et voilà qu'il s'était laissé convaincre, embarqué sous ce soleil que Luna lui exultait. Donc c'était bien sa faute, d'avoir tout gâché, parce qu'il n'avait jamais eu le droit à ça. Il n'avait jamais eu le droit d'aimer, et c'est bien pour ça, que Luna vient de le quitter. Elle aussi, brisée, parce que Teddy n'apporte de la lumière que quand il souffre. Et voilà qu'il a aimé pour la détruire. Il le savait, il aurait dû mieux se contrôler. C'est peut être mieux qu'elle ne l'ait pas laissé s'expliquer. La moindre des choses, c'est qu'elle revienne chez lui, qu'elle le prenne à nouveau en pitié. Il ne mérite pas d'essayer de la rappeler. Et elle ne mérite pas, de revenir le soigner comme corvée.

Ai Soren
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t9082-ai-soren-wintersleep#282924
Ai Soren
Toucher les étoiles
UNE P'TITE PHOTO ? :   ⤳  Les fleurs du mal | Tae Dong A232a9395027afca0dc143c35878b658
AVATAR :   ⤳  Subin
POINTS :   ⤳  198
MESSAGES :   ⤳  521
NOUS A REJOINT LE :   ⤳  17/11/2019
Les fleurs du mal | Tae Dong Empty
(#) Sujet: Re: Les fleurs du mal | Tae Dong   Les fleurs du mal | Tae Dong EmptyDim 16 Fév - 23:37
Les fleurs du mal
☾ & ☼

""

OOTD - Tourment infernal qu’était celui de la douleur qui s’amplifiait à chaque pas alors que la voix de Teddy hantait le crâne de la jeune femme qui marchait sans but, qui fuyait un homme qui avait cessé de lui courir après. Ca tambourinait tellement dans son crâne, alors que la douleur ne voulait pas s’estomper dans son cœur, elle refusait de laisser Luna tranquille, elle lui rappelait ô combien les mots avaient été si blessants ce soir. Petite princesse qui n’avait, à ce jour, jamais pu connaître la réellement souffrance d’un cœur qui se brise dans un fracas, qui se brise sans qu’on puisse le retenir de tomber à même le sol. Est-ce qu’ils auraient pu éviter tout cela ? Si Luna était restée à l’écouter, peut-être, si Teddy avait été clair depuis le début, sûrement. Mais elle ne savait plus, elle ne pensait plus tellement la voix hurlait encore dans sa tête.

Les sanglots ne semblaient jamais s’arrêter sur le visage de la jolie blonde, le soleil qui venait de s’éteindre aujourd’hui, qui avait perdu toute sa lumière et sa chaleur, qui avait cessé d’éclairer la lune. Ca faisait si mal, si mal qu’elle voulait s’arracher le cœur, qu’elle voulait taire ces sentiments, parce que malgré tout, elle l’aimait et l’aimerait sûrement toujours. Qu’avait-elle fait pour que ça se passe ainsi ? Avait-elle fait quelque chose de mal dans une autre chose ? Ne méritait-elle pas un peu de bonheur et d’amour ? Pourquoi tout semblait toujours si compliqué ?

Pourquoi avait-elle l’impression de mourir ?

Elle s’était arrêtée au lieu de la rue, bien loin du domicile qu’elle avait tant occupé. Elle s’était appuyée contre un mur avant de se laisser tomber au sol, cachant son visage dans ses petites mains. Elle ne résistait plus à cette douleur immense qui consumait toute son âme, elle se sentait tellement périr, mourir, c’était comme si on venait de lui arracher son dernier souffle de vie. Elle ne respirait plus.

Elle abandonnait, seule et perdue dans ces rues si froides.

Froide sans sa lune, sans sa propre chaleur pour se réchauffer, loin de son amour.

Morte, sans lui. Loin de lui.



Contenu sponsorisé
Les fleurs du mal | Tae Dong Empty
(#) Sujet: Re: Les fleurs du mal | Tae Dong   Les fleurs du mal | Tae Dong Empty
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un p'tit bain... Et plus? [ Seiko ♥ ] -Hentaï-

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: old memories :: Oubliettes, Never Forget :: RPs terminés
Sauter vers: