▲ up▼ down
12345
Le cœur qui cogne | JunHee



 

viens admirer le beau ciel orangé qui se couche sur la roulette crépusculaire

TOUJOURS SUR HM ! les défis et le mois à thème ont été renouvelés ! Le cœur qui cogne | JunHee 359353108

LA TEAM ANIMATION !
Regarde comment ils sont trop beaux !

the emoji game, la frangine du grinch et de la sorcière ;
et puis jacques a dit qu'il fallait que t'ailles
donner des news dans le journal de bord !

retrouve tous nos petits nouveaux mais aussi ceux inscrits sur le death note

SOIRÉE CB : viens vite voter pour une soirée animée !!
❥ Namaste

hundred miles c'est un forum réel asiatique city/universitaire basé à Séouldeux réponses par mois minimum — Avatars occidentaux bienvenus ! — Taille des avatars 200*320 ou 400*640Une semaine pour finir sa présentation — Pas de prise de tête, rien que du love. That's all folks ٩(^ᴗ^)۶
11 162 pts
ego
19 140 pts
shadow
11 091 pts
student
3 523 pts
citizen

viens admirer le beau ciel orangé qui se couche sur la roulette crépusculaire

TOUJOURS SUR HM ! les défis et le mois à thème ont été renouvelés ! Le cœur qui cogne | JunHee 359353108

LA TEAM ANIMATION !
Regarde comment ils sont trop beaux !

the emoji game, la frangine du grinch et de la sorcière ;
et puis jacques a dit qu'il fallait que t'ailles
donner des news dans le journal de bord !

retrouve tous nos petits nouveaux mais aussi ceux inscrits sur le death note

SOIRÉE CB : viens vite voter pour une soirée animée !!
Le Deal du moment : -38%
PLANTRONICS BACKBEAT PRO 2 – Casque bluetooth
Voir le deal
156 €

 :: seoul :: Hyehwa :: Secret's Bar
Partagez

 Le cœur qui cogne | JunHee


Park Do Hyun
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t7122-park-do-hyun-toxicnq#214064
Park Do Hyun
☢ BURNING AMBITION
UNE P'TITE PHOTO ? :   ⤳  Le cœur qui cogne | JunHee 4b01e6e453e6955416742f6fd79920bd
AVATAR :   ⤳  Wonwoo ((Seventeen))
POINTS :   ⤳  182
MESSAGES :   ⤳  489
NOUS A REJOINT LE :   ⤳  09/08/2019
Le cœur qui cogne | JunHee Empty
(#) Sujet: Le cœur qui cogne | JunHee   Le cœur qui cogne | JunHee EmptyMar 28 Jan - 0:20
Le cœur qui cogne

Terrible réalité qui frappait en plein fouet le gamin à la peau trop souillé, au corps si faible, gueule d’ange bien brisé qui sombrait dans les limbes, car son paradis l’avait quitté. Poison qui coulait dans ses veines, sous cette fine peau où se cachaient les pires tortures, poison qui prenait possession de son esprit comme de son être pour le détruire, nécroser ce cœur déjà bien détruit.

Solitude mortelle qui revenait dans la vie du garçon, il l’avait perdu elle, son seul astre pour l’éclairer dans la nuit, il ne l’avait pas retenu. Cœur déchiré, cœur qu’on arrachait encore, il aurait tant souhaité faire taire cette peine plus facilement, mais même avec toute la volonté du monde, Do Hyun ne parvenait pas à noyer les sentiments qui se battaient dans ses entrailles.

Le corps si faible, depuis quand n’avait-il pas mangé un vrai repas ? Depuis quand se faisait-il vomir déjà ? Corps qui criait famine depuis des jours, et lorsqu’il s’autorisait un peu de nourriture, il ne pouvait pas s’en empêcher le garçon, il ne pouvait pas contrôler ses pas jusqu’aux toilettes où se faisait vomir. Trop gros, trop affreux pour qu’on puisse le regarder, il n’arrivait plus à reprendre le contrôle sur son corps. Et pourtant, il mourrait de faim, il pourrait tuer pour un bon repas, pour autre chose que des cookies qui finiront dans le fond des wc ou du lavabo.

Et c’est bien parce qu’il crevait de faim, que l’alcool montait si rapidement. Il avait déjà bu, seul chez lui, il avait déjà bu avant de passer la porte de ce bar qu’il ne connaissait même pas. La peine, ce trou béant dans ce cœur lui faisait prendre des décisions stupides, lui qui n’était plus propriétaire de son corps – la dépression l’était – et le faisait sortir pour oublier encore et encore jusqu’à ce que la douleur ne parvienne plus à le toucher. Installé à ce comptoir où il avait commandé une bouteille de whisky pour lui tout seul, lui qui ne sentait plus les larmes couler sur ses fines joues, lui qui ne faisait même plus attention aux voix autour de lui. Il ne faisait que se resservir encore, encore, encore. À combien de verres était-il ? La bouteille était déjà à moitié vide ? Dommage. Il ne gagnait pas grand-chose, mais ça suffisait pour qu’il puisse se payer ce liquide si précieux, cette drogue si libératrice.

Verre tremblant mené jusqu’à ses fines lèvres qui ne savaient plus sourire, qui ne connaissait plus le goût de la nourriture ou d’un baiser d’amour. Le corps si faible, ses mains si fines qui reflétaient seulement la mauvaise alimentation du gamin, c’était facile à deviner, qu’il ne mangeait pas – plus – , c’était si facile de voir qu’il était en train de mourir et que son échéance arrivait à son terme.

Sauvez-moi, qu’il criait au fond de lui, mais aucune main ne se tendait vers lui, aucune âme ne le voyait, lui qui n’était plus rien qu’un corps fantôme qu’on avait trop maltraité.

stellaris




‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾
Laisse-moi te photographier sous cette lumière, Au cas-où c'est la dernière fois. ☾☾
Seo Jun Hee
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t8334-jun-hee-sun_hee#254764
Seo Jun Hee
☮ I'M ON MY OWN
UNE P'TITE PHOTO ? :   ⤳  Le cœur qui cogne | JunHee 7ea2f151355e143fb7bcd39ad080967f
AVATAR :   ⤳  Seungwoo (Victon)
POINTS :   ⤳  45
MESSAGES :   ⤳  85
NOUS A REJOINT LE :   ⤳  27/10/2019
AGE :   ⤳  25
Le cœur qui cogne | JunHee Empty
(#) Sujet: Re: Le cœur qui cogne | JunHee   Le cœur qui cogne | JunHee EmptyDim 2 Fév - 17:39
Le cœur qui cogne

Début de soirée quand tu prends ton service, une heure propice aux rencontres. Le bar est déjà bien rempli quand tu arrives. Un signe de la main vers ton collègue et tu prends la relève, retrouvant au passage quelques habitués. Installé derrière le bar, t'es comme le pote de tout le monde, un genre de gardiens des secrets. Ils sont nombreux à venir boire un verre et raconter leurs petites histoires, puis il y a ceux qui viennent se saouler pour oublier. Boire à outrance dans l'espoir d'atténuer une peine qu'ils ne font qu'agrandir.

Occupé à servir des cocktails et à rire avec des clients, tu remarques ce gars assis à l'autre bout du comptoir. Plutôt maigrichon, un air désespéré, les yeux noyés par l'alcool et sûrement abîmés par les larmes... Pas le genre à tenir la boisson, il fait peine à voir. Pas vraiment sur que ce soit très légal de lui laisser la bouteille comme ça, tu décides d'intervenir. Booster les consommation d'accord, mais laisser les gens se faire du mal... Très peu pour toi.

Doucement, tu t'approches et glisses quelques cacahuètes sous le nez du garçon : « Tu devrais essayer avec ça, ça passera un peu mieux. » Un sourire sincère aux lèvres, tu te permets d'ajouter des glaçons à son verre – histoire de couper un peu le whisky. Le brun semble déjà bien imbibé et réagit à peine. Inquiet, tu tentes quand même : « Ça fait longtemps que t'es là ? » Enfin il relève la tête vers toi et tu l'observe avec attention. Pendu à ses lèvres, t'attends sa réponse avec intérêt. Loin de toi l'idée de laisser sombrer une âme en peine.

stellaris


Pursuit of H A P P I N E S S.
Park Do Hyun
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t7122-park-do-hyun-toxicnq#214064
Park Do Hyun
☢ BURNING AMBITION
UNE P'TITE PHOTO ? :   ⤳  Le cœur qui cogne | JunHee 4b01e6e453e6955416742f6fd79920bd
AVATAR :   ⤳  Wonwoo ((Seventeen))
POINTS :   ⤳  182
MESSAGES :   ⤳  489
NOUS A REJOINT LE :   ⤳  09/08/2019
Le cœur qui cogne | JunHee Empty
(#) Sujet: Re: Le cœur qui cogne | JunHee   Le cœur qui cogne | JunHee EmptyLun 3 Fév - 16:23
Le cœur qui cogne

Solitude évidente sur le gamin apeuré, possédé par ce liquide, poisson qui coulait dans ses veines depuis son arrivée, et bien plus depuis qu’il avalait encore et encore le contenu de son verre. Qu’importe la dépense de ce soir, il voulait oublier la douleur infâme dans sa poitrine, douleur qui lui rappelait qu’il possédait un cœur trop lourd, fardeau qu’était d’être si sensible, d’aimer si fort.

Les lumières s’étaient éteintes dans son monde, la lune pleurait sans un soleil pour l’éclairer et la réchauffer, petite lune sans son seul repère qui hurlait dans le froid de cette nuit bien trop sombre pour celle qui craignait les ténèbres et qui tentait de les fuir – en vain

Ses appels à l’aide ne semblaient pas être entendus, âmes trop aveugles pour se préoccuper de lui, de celui qui était bien trop brisé pour avancer par ses propres moyens. On ne le remarquait pas, Do Hyun qui se détruisait à petit feu, inconscient du mal qu’il pouvait s’infliger lui-même, il voulait seulement faire taire ses démons et ses souvenirs pour un temps, jusqu’à ce qu’il aille dormir, jusqu’à ce que Morphée vienne bercer l’enfant solitaire.

Et lui, lui était si aveugle aussi. Il ne voyait plus le monde autour de lui alors que l’espoir lui tendait sans cesse la main, alors que la lumière des beaux jours pourrait l’aveugler tant elle était forte. Mais il ne voyait plus tant la noirceur de la nuit s’abattait sur lui jusqu’à ne faire qu’une bouchée de lui.

Il n’entendait plus non plus, voix qui se perdaient dans les méandres de ses songes, ce n’est que lorsqu’il vit une main apparaître dans son champ de vision avec un peu de nourriture qu’il osa enfin revenir sur terre, fixant ce bol. Nourriture qu’il se refusait, ou qu’il finissait par rendre. Quelqu’un l’avait remarqué, quelqu’un l’avait suffisamment regardé pour se rendre compte de son état. Terrorisé, il n’osait pas relever la tête de peur de voir dans ce regard, le jugement qui lui serait fatal.

Les mots résonnaient de nouveau dans son crâne, les larmes fuyant de nouveau de son corps pour venir s’écraser sur le comptoir. Enfin, il osa, enfin, il releva sa gueule d’ange pour venir planter ses yeux dans ceux du barman. Longtemps ? Il ne savait plus, il ne se souvenait plus de l’heure à laquelle il était arrivé en ce lieu. Et il pleurait, silencieux, comme s’il cherchait un peu d’espoir. « J’en sais rien… » Paroles soufflées dans un murmure que seul son interlocuteur pouvait entendre, voix si faible, si brisée. Son attention se reposa sur le bol. Il crevait de faim, et son estomac criait tant pour un peu de consistance. Mais pouvait-il seulement se le permettre ? Avait-il le droit ? Non. Il était encore trop gros dans sa tête, ce n’était pas bien. D’un doux geste, il vint repousser la nourriture, hochant la tête avant de reposer son regard sur l’homme face à lui. « Je suis au régime… » Ironique d’être au régime lorsqu’on buvait ainsi, lorsque son corps ne savait même plus se tenir debout par lui-même.

stellaris




‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾
Laisse-moi te photographier sous cette lumière, Au cas-où c'est la dernière fois. ☾☾
Seo Jun Hee
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t8334-jun-hee-sun_hee#254764
Seo Jun Hee
☮ I'M ON MY OWN
UNE P'TITE PHOTO ? :   ⤳  Le cœur qui cogne | JunHee 7ea2f151355e143fb7bcd39ad080967f
AVATAR :   ⤳  Seungwoo (Victon)
POINTS :   ⤳  45
MESSAGES :   ⤳  85
NOUS A REJOINT LE :   ⤳  27/10/2019
AGE :   ⤳  25
Le cœur qui cogne | JunHee Empty
(#) Sujet: Re: Le cœur qui cogne | JunHee   Le cœur qui cogne | JunHee EmptyMer 26 Fév - 17:45
Le cœur qui cogne

À quel point l'Univers a-t-il abîmé ce garçon... La tête basse, les gouttes d'eau s'écrasent sur le bar aussi discrètes qu'une pluie d'été. Le regard perdu sur sa tignasse brune mal coiffé, tu pinces ta lèvre ne sachant quoi faire. Un peu cliché, t'attends patiemment en essuyant des verres qui traînent. Les yeux rouges, boursouflés, épuisés, il murmure une réponse à peine audible. Il ne sait plus, l'alcool à se pouvoir, à moins que ça ne soit l'œuvre de son ami le désespoir. À en juger par sa posture, à moitié affalé sur le comptoir, ça doit faire un bon moment qu'il est là. Imbibé jusqu'à la moelle, mais suffisamment lucide pour te balancer une excuse miteuse, il éloigne les cacahuètes qui semblent le dégoûter.

Un soupir blasé t'échappe. Un régime... Il te prend vraiment pour le dernier des imbéciles. Le gars ressemble à un squelette sur pattes, aussi fin qu'un spaghetti, le genre qu'on peut briser juste en le frôlant. Inquiet, même si ce ne sont pas tes affaires, tu sors tes leçons de morales : « T'sais si tu manges pas un peu, tu vas vraiment le regretter demain. Je dis pas ça pour t'embêter, juste, c'est dans ton intérêt... » Pas de réaction, est-ce qu'il t'écoutes au moins ? Bon tant pis, tu continue : « Et ça me fera moins de taff, j'aurais pas à te porter jusqu'à la sortie ou à nettoyer ce que t'auras rendu... »


stellaris


Pursuit of H A P P I N E S S.
Park Do Hyun
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t7122-park-do-hyun-toxicnq#214064
Park Do Hyun
☢ BURNING AMBITION
UNE P'TITE PHOTO ? :   ⤳  Le cœur qui cogne | JunHee 4b01e6e453e6955416742f6fd79920bd
AVATAR :   ⤳  Wonwoo ((Seventeen))
POINTS :   ⤳  182
MESSAGES :   ⤳  489
NOUS A REJOINT LE :   ⤳  09/08/2019
Le cœur qui cogne | JunHee Empty
(#) Sujet: Re: Le cœur qui cogne | JunHee   Le cœur qui cogne | JunHee EmptyMer 26 Fév - 18:27
Le cœur qui cogne

L’alcool est son seul remède, sa seule bouée de sauvetage pour échapper à ses peurs, échapper à ses démons qui ne cessent de le hanter jour et nuit. Le liquide divin le possède ce soir, comme tous les précédents, il fait de l’homme sa poupée et le rend bien plus pitoyable qu’il ne l’était avant de mettre les pieds dans le lieu. La vie s’est acharnée sur l’enfant, et elle continue. Elle lui a volé sa lumière, elle lui vole aujourd’hui le peu de cœur qui lui restait. Aucune pitié pour le gamin qui se laisse désormais couler, qui ne cherche plus réellement à s’accrocher à quelque chose, ou quiconque. Si seulement il avait été aimé, si seulement il avait reçu la douceur d’une famille et la chaleur d’un amour réciproque.

Mais il n’y croit plus réellement. Il a aimé à s’en brûler les ailes, à provoquer sa propre chute. Do Hyun sait aimer, il sait donner de l’amour, mais il ne sait pas ce que c’est d’être aimé. Cadeau qu’on ne lui a jamais offert, attention dont on l’a privé depuis petit. C’est si difficile pour lui de tout contenir, de ne rien laisser exploser alors que son cœur, lui, hurle pour retrouver une paix inconnue, il hurle pour qu’enfin, il cesse de se torturer. Noyé sous les larmes, Do Hyun est incapable de voir l’aide qu’on pourrait lui tendre, incapable de croire qu’on puisse essayer de sauver quelqu’un comme lui. Il se sait minable, à cause, de l’alcool, il se sait faible et vulnérable face à l’homme face à lui. Et malheureusement, il ne voit pas la main qu’on tente de lui tendre.

Si seulement il pouvait comprendre, comprendre que ce n’est pas réellement de sa faute, que si la nourriture passe la frontière de ses lèvres, Do Hyun ne sera pas capable de contrôler sa faim ni même son corps. Il le fixe, ce bol, il sait qu’il en a envie, qu’il en a besoin, mais il ne cesse de revoir son propre reflet, le dégoût dans le miroir. Il n’est pas beau, il ne se trouve pas beau, trop gros, trop imparfait. Qui aimerait aimer quelqu’un comme ça ? Personne.

« Si je mange, je vais avoir envie d’autre chose, encore et encore. » Ca lui donne envie de vomir, rien que d’y penser, il aimerait fuir, mais son corps est épuisé, à bout de souffle, son corps dit stop ce soir, son corps en a assez. « L’alcool suffira. » Dit-il en remplissant de nouveau son verre, alors qu’il plante de nouveau ses yeux dans ceux du barman.

Là où l’univers se reflète,
Qui aurait cru qu’il deviendrait le sien.




stellaris




‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾
Laisse-moi te photographier sous cette lumière, Au cas-où c'est la dernière fois. ☾☾
Seo Jun Hee
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t8334-jun-hee-sun_hee#254764
Seo Jun Hee
☮ I'M ON MY OWN
UNE P'TITE PHOTO ? :   ⤳  Le cœur qui cogne | JunHee 7ea2f151355e143fb7bcd39ad080967f
AVATAR :   ⤳  Seungwoo (Victon)
POINTS :   ⤳  45
MESSAGES :   ⤳  85
NOUS A REJOINT LE :   ⤳  27/10/2019
AGE :   ⤳  25
Le cœur qui cogne | JunHee Empty
(#) Sujet: Re: Le cœur qui cogne | JunHee   Le cœur qui cogne | JunHee EmptySam 29 Fév - 23:27
Le cœur qui cogne

Tu désespères d'avoir une réponse, le gars est vraiment loin. Son regard complètement vide, il n'est plus que l'ombre de lui même. Ça fait peine à voir. Comment peut-on en arriver là ? Même quand tu choisis de boire délibérément tu finis pas dans un état pareil. Curieux par nature, tu crèves d'envie de savoir ce qui le pousse à boire comme un trou. Derrière chaque verre servi se cache une histoire, histoire dont tu es friand. T'aimes savoir pourquoi, mais ce que t'aimes par dessus tout c'est d'être utile. Alors tu regardes ce gars ivre, te demandant comment tu peux l'aider.

Une réponse qui te laisses perplexe, n'est-ce pas le but de manger ? Franchement, ça ne lui ferait pas de mal. « L'alcool suffira. » qu'il te dit... Mais bien sur, et puis quoi encore. Il attrape son vers pour le remplir encore... Soupir... Il ne te laisse pas d'autre choix. Tu regardes la bouteille à moitié remplie par le vide, et d'un geste habile tu chopes un verre que tu remplis. « C'est si triste de boire seul, laisses moi me joindre à toi. » Un sourire, tu lèves ton verre. « Santé ! » Cul-sec. Le liquide brûle ta gorge encore endormie, mais dans un « Pfiou... », tu t'en sers un autre sous le regard médusé du brun.

Tu sais que les cacahuètes ne fonctionnent que moyennement sur toi, alors tu t'absentes quelques secondes. Le temps de couper quelques rondelles de citrons et tu reviens à la charge. Accoudé en face de lui, tu joues avec ton verre. Cliché du barman, tu commences à lui raconter une histoire. Elle est bidon, mais ça n'a aucune importance. Tu pointes du doigts des gens au hasard dans le bar, ton imagination est sans limite, et tu baratines : « Tu vois ce gars assit au fond, là bas ? Il vient tout les jours se bourrer la gueule parce qu'il a perdu son boulot. Le malheureux a bien trop peur de l'avouer à sa femme... Et lui, avec sa chemise ouverte et ses allures de beauf, tu le vois ? Lui il a tout perdu aux jeux, mais il essai de sauver les apparences. »

Un ricanement t'échappes, non pas que tu te moques de la situation de ses pauvres gens... Non, tu rigoles parce que tu es un piètre menteur. T'espère seulement que le brun ne t'en tiendra pas rigueur. T'attrapes un citron dans lequel tu mords fermement. L'acidité tord ton visage en une grimace, mais l'alcool passe beaucoup mieux ainsi. Puis tu le regardes dans les yeux : « Tu vois on a tous une raison de boire... » Un silence. « Et toi, c'est quoi la tienne ? »


stellaris


Pursuit of H A P P I N E S S.
Park Do Hyun
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t7122-park-do-hyun-toxicnq#214064
Park Do Hyun
☢ BURNING AMBITION
UNE P'TITE PHOTO ? :   ⤳  Le cœur qui cogne | JunHee 4b01e6e453e6955416742f6fd79920bd
AVATAR :   ⤳  Wonwoo ((Seventeen))
POINTS :   ⤳  182
MESSAGES :   ⤳  489
NOUS A REJOINT LE :   ⤳  09/08/2019
Le cœur qui cogne | JunHee Empty
(#) Sujet: Re: Le cœur qui cogne | JunHee   Le cœur qui cogne | JunHee EmptyDim 1 Mar - 0:24
Le cœur qui cogne
Le monde lui fait peur, il paralyse ses membres et ses pensées, il l’entraîne dans les abysses, le noie sous les ténèbres, étouffe les cris qui sortent des lèvres de l’enfant. L’enfant qui n’a jamais pu grandir, l’enfant né sous le signe du malheur et que l’on n’a jamais aimé. Do Hyun, même s’il s’en sort, ne pourra jamais vivre comme une personne normale, il ne pourra jamais vivre sans ses démons, sans ses cauchemars et sans le goût du sang au fond de sa gorge qu’il tente de maquiller avec l’alcool.

Pitoyable qu’il est, il se retrouve alors là, seul derrière ce bar à torturer son corps et son âme pour un crime qu’il n’a jamais commis, pour l’erreur de ses parents. Oh, il aimerait vivre, lui, il aimerait respirer et naître pour la première fois. Mais c’est bien trop dur quand la lumière peine à traverser la brume épaisse qui emprisonne le gamin. Aussi faible qu’elle soit, un rayon trépasse, et illumine faiblement le visage de l’ange déchu, il le caresse et l’aveugle de sa triste puissance. Il a peur, Do hyun, il aimerait seulement arrêter de penser et se laisser aller. Ah il est si torturé, si souffrant qu’il n’entend pas les paroles, que rien ne peut l’atteindre. Personne ne boit jamais avec lui, et personne ne veut jamais lui parler, alors il est surpris, peut-être trop. Il dévisage le garçon devant, certainement du même âge, mais sa vue est trouble, il remonte ses lunettes sur le bout de son nez, mais rien à faire, certainement que les larmes coulent encore trop.

« Santé… » Qu’il dit du bout des lèvres alors qu’il avale le liquide contenu dans son verre, il a l’habitude, la gorge maintenant trop engourdie pour ressentir quoi que ce soit. Il se raccroche aux gestes du brun, même si tout est flou, il ne le lâche pas, comme s’il avait peur de perdre cette faible lueur. Quand il revient, il suit son regard, boit ses paroles et le pauvre gosse est trop alcoolisé pour comprendre l’ampleur de ses mensonges. Il pourrait s’en amuser, si lui n’était pas aussi torturé. Il image la vie de ces pauvres types, et se dit qu’au final, il aimerait échanger sa place avec l’un d’eux.

Juste une fois.
Juste un jour pour se sentir plus léger.


Finalement, il revient à lui, pose son regard sur celui qui est brisé et pose l’ultime question, celle qui a toujours effrayé Do Hyun.

Qu’elle est la raison de son mal.
Qu’elle est la raison de sa venue ce soir.
Qu’elle est la raison de toutes ses tortures.


Et il a trop bu pour se contenir, le liquide divin qui possède sa langue, jusqu’à là timide, et il sait au fond, il crève d’envie de parler, car il a besoin pour une fois que quelqu’un l’écoute sans que l’on se force. Les doigts se referment sur le verre, car il peine à trouver les mots, à savoir où commencer si ce n’est que le début.

« Ses mains… » Les mains du paternel sur sa peau, la ceinture qui déchire sans arrêt sa peau, qui fait couler des rivières de son sur le dos de l’enfant. Les cris qui résonnent dans son crâne et qui n’en sortent pas. Ça le hante et il n’en peut plus.

Ça le hante et il veut mourir.

« Les mains de mon père, la ceinture, le sang. » Tout est si rapide dans son esprit, si rapidement qu’il peine à respirer, alors qu’il se ressert un verre qu’il boit aussitôt, accroché à l’objet comme s’il était son dernier espoir. « Il me frappait. Si fort. Tous les jours. Pendant si longtemps. » Pendant si longtemps que les cicatrices brillent sur le corps du môme, qu’il ne ressemble certainement plus à rien qu’à un cimetière. « Et les hommes. » Il a envie de vomir tout l’alcool qu’il a avalé, il a envie de cracher sa haine et le poisson qui le ronge. « Les hommes qui m’ont utilisé comme un vulgaire jouet. » La haine naît dans son regard, le volcan est en irruption depuis si longtemps, mais le froid et la glace a toujours su le jamais.

Mais ce soir, tout est différent.

« Ça fait toujours mal, partout, et j’en peux plus. Personne n’a jamais vu, n’a jamais remarqué que ça me tuait. » Compulsivement il gratte ses poignets car la panique le garde et qu’il ne sait comment se contrôler. Il se sent mal, si mal. « Je suis qu’un monstre, parce que j’étais une fille, et maintenant. Maintenant que je suis ce qu’ils voulaient, ils font tout pour me le faire payer. Je ne voulais pas, je ne voulais pas naître comme ça, je ne voulais pas vivre comme ça. Je veux plus sentir les mains sur mon corps, je ne veux plus sentir les coups, je ne veux plus entendre leurs paroles, mais tout reste coincé, et ça se répète sans arrêt. Je voulais juste être aimé, je voulais juste être normal au moins une fois, je voulais juste… Je voulais juste vivre, mais je n’ai pas le droit. » Les torrents sur ses joues sont violents, les larmes déchirent sa peau, et ses mains ne parviennent plus à calmer l’eau qui coule et qui noie l’enfant.

Il voulait vivre.
Mais maintenant,
Il veut simplement mourir.


stellaris




‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾
Laisse-moi te photographier sous cette lumière, Au cas-où c'est la dernière fois. ☾☾
Seo Jun Hee
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t8334-jun-hee-sun_hee#254764
Seo Jun Hee
☮ I'M ON MY OWN
UNE P'TITE PHOTO ? :   ⤳  Le cœur qui cogne | JunHee 7ea2f151355e143fb7bcd39ad080967f
AVATAR :   ⤳  Seungwoo (Victon)
POINTS :   ⤳  45
MESSAGES :   ⤳  85
NOUS A REJOINT LE :   ⤳  27/10/2019
AGE :   ⤳  25
Le cœur qui cogne | JunHee Empty
(#) Sujet: Re: Le cœur qui cogne | JunHee   Le cœur qui cogne | JunHee EmptyDim 1 Mar - 1:23
Le cœur qui cogne

Des histoires, t'en as entendues des centaines depuis que tu bosses ici. On t'en as raconté des vertes et des pas mûres, certaines étaient même carrément tirées par les cheveux. Des récits de vie, tous plus poignant les uns que les autres, des contes plein d'espoir, d'autres moins joyeux. Éternel optimiste, tu restes convaincu que chaque problème dans la vie a une solution. Que rien n'est jamais tout noir, qu'il ne tient qu'a nous de voir la lumière au bout du tunnel. Que derrière chaque épreuve de la vie, nous attend la plus belle des récompenses. C'est ta philosophie, celle qui ta sauvé d'un destin ennuyeux tracé par tes parents avant même ta naissance. En quoi l'histoire de cet inconnu serait-elle différente des autres ? Boire pendant le service ne te fais pas peur, l'alcool est une amie. Les baratins fonctionnent, le brun pose enfin son regard sur toi, comme prêt à parler.

Alors tu t'accoudes au comptoir, tu crées une bulle autour de vous. Un cocon intime, propice à la confidence. D'une oreille attentive, tu l'écoutes sans jamais l'interrompre. Tu lui donnes le temps dont il a besoin pour s'ouvrir à toi. Dès les premiers mots, tu vois la scène se peindre sous tes yeux, comme un film de sa vie et tu compatis. Les coups d'un père violent, un garçon abusé de bien des façons. Ton poing se serre, tendu par la violence du récit. Tu vous ressers un verre, la boisson donne du courage face à la réalité. Elle délit les langues et aide à poser des mots sur l'indescriptible. Tu pensais être arrivé au bout de l'histoire, mais le garçon continu. Il y a bien plus, si tu savait.

Le mal-être de jeune-homme, autrefois femme, est infini. Tu ressens sa douleur au plus profond de ton être. L'organe vitale se comprime douloureusement dans ta poitrine, maintenant ton souffle en otage. Sa détresse te prend aux tripes, enfonce des clous dans ton cœur, fait grandir ta rage. Il veut juste vivre, c'est tout ce qu'il souhaite, mais l'Univers s'acharne sur lui comme une pauvre marionnette. Et ses yeux se noient dans ses propres larmes... Touché, tu balances ton pied dans le meuble contre lequel tu es appuyé. Ça fait un mal de chien, mais aucun son ne franchit la barrière de tes lèvres, encore abasourdi par ce que tu viens t'entendre.

Retrouvant tes bonnes manières, tu attrapes un chiffon propre, faute de mouchoirs, et tu lui glisse sous le nez : « Je suis désolé... » C'est tout ce que tu trouve à dire sur le coup. Comme les mots ne viennent pas d'eux même, tu choisis de finir la bouteille, versant son contenu dans vos verres respectifs. Tenant ton verre à bout de bras, tu t'exclames : « Portons un toast, à cette chienne de vie ! » Et tu le descend cul-sec, faisant claquer ton verre contre le marbre. « T'es loin d'être un monstre. » Tu le regardes dans les yeux, sans jamais vaciller. « Je ne vois qu'une personne désespérée que la vie a abîmé encore et encore, rien de plus, rien de moins... Vivre n'est pas un droit, c'est un devoir ! Prouves à ces gens qu'il ont eu tord, fait leur payer, soit heureux. Vis ta vie comme tu l'entend, ce serait la plus belle des revanches. » Une rondelle de citron et tu continu : « Affrontes tes démons et fais d'eux une forces, entours toi de gens qui te veulent du bien. Hier c'est du passé, vie pour demain ! »


stellaris


Pursuit of H A P P I N E S S.
Park Do Hyun
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t7122-park-do-hyun-toxicnq#214064
Park Do Hyun
☢ BURNING AMBITION
UNE P'TITE PHOTO ? :   ⤳  Le cœur qui cogne | JunHee 4b01e6e453e6955416742f6fd79920bd
AVATAR :   ⤳  Wonwoo ((Seventeen))
POINTS :   ⤳  182
MESSAGES :   ⤳  489
NOUS A REJOINT LE :   ⤳  09/08/2019
Le cœur qui cogne | JunHee Empty
(#) Sujet: Re: Le cœur qui cogne | JunHee   Le cœur qui cogne | JunHee EmptyDim 1 Mar - 2:00
Le cœur qui cogne
Le cœur est inconsolable, et il doute qu’il le soit un jour. Il doute que tout s’arrange, il doute qu’on le laisse vivre. Il a peur, qu’on ne l’aime jamais assez pour le laisser profiter de sa vie. Il a si peur Do Hyun que son cœur meurtri explose dans sa poitrine, et qu’il aimerait qu’une fois : que tout s’arrête. Il rêve de ne plus souffrir, que sa tête n’explose plus sous les cris de ses démons. Mais comme un gosse, il a des rêves qu’on ne lui a jamais autorisé.

Le rêve d’être un bon anthropologue.
Le rêve de rendre quelqu’un heureux.
Le rêve d’être aimé.


Il a des pensées secrètes, la vision d’une vie qu’il n’aura jamais aux côtés d’une personne qui n’existe certainement que dans ses rêves, lorsque l’alcool et la drogue parvient à tout lui faire oublier, à rendre tout confus au point que même les démons se font berner. Mais tout ira bien un jour, n’est-ce pas ? Il tente de se persuader alors que les parles dorées ruisselles sur sa gueule d’ange, qu’il vient sécher avec ce que l’homme a déposé sous ses yeux. Il est incapable de le regarder tant, il a honte.

Honte d’un crime inexistant.

Personne n’a jamais été désolé, personne n’est jamais excusé pour le mal que les autres ont pu lui causer. Alors il peine à comprendre, il est lent tant l’alcool est maître, tant il se perd sur les lèvres du brun. Mais si lui a la force de boire, Do hyun n’en a plus, il se sent vide et si seul. Il aimerait enlacer quelqu’un, mais personne ne se pointe à l’horizon. Il aimerait se réfugier quelque part où serait en sécurité, mais cet endroit n’existe pas.

Les mots viennent s’écraser en lui, viennent caresser son cœur qui saigne, qui cogne en lui à chaque battement toujours plus douloureux. Mais ces mots sont différents de ceux qu’il a l’habitude d’entendre. Ils sont doux et porteurs d’espoir. Ils sont délicats mais libérateurs. Car enfin, quelqu’un lui donne le droit de vivre, enfin quelqu’un lui dit qu’il n’est pas un monstre. Enfin quelqu’un veut qu’il soit heureux. Les perles transparentes dévalent de nouveau son visage dans un silence absolu, car il ne sait plus quoi dire, ni comment agir. Alors son corps bouge à sa place, sa main attrape celle du barman pour la ramener vers lui, alors qu’il pose son front, délicatement, contre. Il pleure tout le mal, tout le poison qui consume son corps. Il pleure ces mots libérateurs.

« Personne n’a jamais eu autant d’espoir pour moi. Personne n’a jamais eu ces mots. » Qu’il souffle dans un sanglot sans vouloir lâcher sa main contre son visage, les yeux fermement fermés. « Merci. » Le mot caresse la main alors que doucement, le garçon s’apaise, calmement son esprit se calme. Sans se douter qu’il ne lâchera jamais cet homme.

stellaris




‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾
Laisse-moi te photographier sous cette lumière, Au cas-où c'est la dernière fois. ☾☾
Seo Jun Hee
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t8334-jun-hee-sun_hee#254764
Seo Jun Hee
☮ I'M ON MY OWN
UNE P'TITE PHOTO ? :   ⤳  Le cœur qui cogne | JunHee 7ea2f151355e143fb7bcd39ad080967f
AVATAR :   ⤳  Seungwoo (Victon)
POINTS :   ⤳  45
MESSAGES :   ⤳  85
NOUS A REJOINT LE :   ⤳  27/10/2019
AGE :   ⤳  25
Le cœur qui cogne | JunHee Empty
(#) Sujet: Re: Le cœur qui cogne | JunHee   Le cœur qui cogne | JunHee EmptyDim 22 Mar - 3:34
Le cœur qui cogne

Plus facilement énervé qu'ému, l'histoire du gamin parvient quand même à toucher ton cœur. Même si l'alcool a joué son rôle, tu salues son courage pour s'être confié à un inconnu d'un hochement de tête. Les gouttes translucides coulent le long de ses joues creuses, libératrices, elles font du bien. Brisé au plus profond de son être, le garçon au regard jusque là vide, semble entrevoir une lueur d'espoir. La possibilité d'un avenir, une porte de sortie vers un nouveau monde fait de joies. Lointain certes, mais plus inaccessible. La bienveillance dans ton sourire a sur lui un effet salvateur, tu le ressens dans ses paroles.

Tu ne sais jamais quoi répondre lorsqu'on te remercie, parce que pour toi, ton comportement est tout ce qu'il y a de plus normal. Parfois même, tu ne comprends pas que l'on puisse penser autrement. Rappeler aux autres leur valeur devrait être une chose commune, aussi banal qu'un bonjour ou une accolade. Alors comme toujours, tu lâches cette phrase bateau : « Nan, c'est rien. C'est normal... » Et tu le laisses emprisonner ta main, parce qu'il en a besoin. Parce qu'une détresse comme la sienne ne mérite pas d'être ignorée. Hésitant, tu oses quand même poser ta main sur son épaule. Un contact dont le but premier est de réconforter, plutôt bien accueilli, le garçon te laisse faire.

Quand les sanglots se calment et que le visage de l'inconnu devient de nouveau visible, tu retentes le coup avec les cacahuètes. Subtilement, elles refont leur apparition dans le champ de vision du brun. Un sourire aux lèvres, tu glisses la bouteille vide sous le bar et ajoutes : « Tu sais quoi ? Cadeau de la maison ! » Puis le naturel revient au galop et tu fais l'imbécile : « Ah par contre, ça, c'est ma main... » Comme un abruti, tu secoues tes doigts contre son front, « … Je veux bien te la laisser, mais j'en ai besoin pour bosser. Et le gars là bas, je sens qu'il va pas tarder à m'étriper si je ne m'occupe pas de lui rapidement. » dis-tu en pointant du doigt un vieux dégarni.


stellaris


Pursuit of H A P P I N E S S.
Park Do Hyun
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t7122-park-do-hyun-toxicnq#214064
Park Do Hyun
☢ BURNING AMBITION
UNE P'TITE PHOTO ? :   ⤳  Le cœur qui cogne | JunHee 4b01e6e453e6955416742f6fd79920bd
AVATAR :   ⤳  Wonwoo ((Seventeen))
POINTS :   ⤳  182
MESSAGES :   ⤳  489
NOUS A REJOINT LE :   ⤳  09/08/2019
Le cœur qui cogne | JunHee Empty
(#) Sujet: Re: Le cœur qui cogne | JunHee   Le cœur qui cogne | JunHee EmptyMar 24 Mar - 18:52
Le cœur qui cogne
Les orbes sont épuisés de toutes ces larmes, l’esprit torturé semble réclamer un peu de paix au fond de ses entrailles, alors que son corps lui, ne supporte plus le poids des peines et de l’alcool qui l’empoisonne seconde après seconde. Tout est si lourd, tout comme son cœur nécrosé qui cogne si fort dans sa poitrine, c’est qu’il viendrait bien à briser la poupée à chaque battement. Mais doucement, les épaules semblent plus légères, car les mots sont sortis si rapidement, les mots qu’il n’aurait jamais cru dire un jour. Confession qu’il a faite seulement sous l’emprise de l’alcool, pourtant Do Hyun ne parvient pas encore à regretter.

La main est si chaude qu’il ne voudrait jamais avoir à la lâcher, à la laisser partir. Elle est si douce contre sa peau qui n’a connu que la violence et la colère au fil du temps, elle n’a connu que la torture, parfois trop volontaire. Si amaigrit, si bleuté par les aiguilles, les cicatrices qui tordent la toile de ce tableau qui aurait pu être si beau, autrefois, mais les couleurs ne sont plus, elles se sont évaporées loin des yeux, loin du pinceau.

Il ne veut pas lâcher.

Mais, à contre cœur, il vient finalement lui rendre sa liberté, sans un mot, dans le silence le plus total avec que ses yeux sont rivés sur le bol de cacahuètes. La tête est lourdement posée contre le comptoir, l’esprit perdu dans les méandres de ses pensées, c’est qu’il aimerait bien plonger dans ses songes maintenant que l’alcool fuit bien loin de ses veines, et que la raison revient lentement chez le garçon. C’est si dur, de se redresser alors que ses muscles sont lourds d’un désespoir trop présent. Si dur de plonger ses fins doigts dans le récipient avant d’apporter le peu de nourriture jusqu’à ses lèvres. L’estomac ne dormira pas vide ce soir, et même si c’est peu, peut-être qu’il ferait un effort pour ne pas rendre ce qu’il vient d’avaler une fois chez lui.

Le regard se perd dans les pièces, sur l’homme qui l’a écouté. Il n’a pas été facile aujourd’hui encore, Do Hyun, il s’est encore laissé submergé par toute la douleur qui le domine. Il soupire lentement alors que sa tête tourne. « Do Hyun. » Qu’il parvient à souffler entre ses lèvres en direction du barman, avant qu’il ne passe ses mains sur son visage. « Je crois que je vais rentrer… » C’est qu’il se voudrait presque raisonnable maintenant, presque. Car il cherche encore ses clés de voiture dans ses poches, parce qu’il n’est pas encore assez sobre pour penser sainement.

stellaris




‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾
Laisse-moi te photographier sous cette lumière, Au cas-où c'est la dernière fois. ☾☾
Contenu sponsorisé
Le cœur qui cogne | JunHee Empty
(#) Sujet: Re: Le cœur qui cogne | JunHee   Le cœur qui cogne | JunHee Empty
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: seoul :: Hyehwa :: Secret's Bar
Sauter vers: