▲ up▼ down
Ode à la mélancolie



 
la roulette de santa claus illumine le ciel de ses lueurs éternelles !
C'EST NOOOOEL ET SUR HM, QUI DIT NOEL, DIT MARCHEEE ; viens t'inscrire pour ouvrir un stand !
TOUJOURS SUR HM ! les défis et le mois à thème ont été renouvelés ! Ode à la mélancolie 359353108

Découvre les codes promotionnels et viens réclamer tes lots, tout est double, pour décembre !!
pour les fêtes, hm voit les choses en grand et vous gâte d'animations ! redécouvrez la chasse (à la sorcière) au GRINCH ;
accompagné du célèbre calendrier de l'avent ou des épreuve du lutin hmilien
-- sans oublier de tenter ta chance aux cadeaux mensongers !
Présentation des petits derniers sur hm !
viens en apprendre plus sur les dernières bouilles validées
et n'oubliez pas de passer sur les med
HUNDRED MILES
hundred miles c'est un forum réel asiatique city/universitaire basé à Séouldeux réponses par mois minimum — Avatars occidentaux bienvenus ! — Taille des avatars 200*320pxUne semaine pour finir sa présentation — Pas de prise de tête, rien que du love. That's all folks ٩(^ᴗ^)۶
vote pour hm !
✿︎
7.12.19 ➝ rockin' around christmas tree, la version 41 sent bon le sapin ! viens vite découvrir les super news de noël !
16.11.19 ➝ MAJ 40, on y est les gars !! pour l'occaz, viens voir les super news !
13.10.19 ➝ halloween is coming, et pour l'occasion, HM revêt son costume d'ombre. bienvenue à la MAJ n.39 et à ses nouvautés dantesque !
14.09.19 ➝ elle est là, la maj peachy n.38 qui sent bon le road trip automnal ici !
16.08.19 ➝ 37ème MAJ qui marque également les 3 ans du forum ! Viens mater les news ici !
08.08.19 ➝HM fête ses 3 ans ! merci à tous pour cette belle aventure qui se poursuit !
16.07.19 ➝ C'est la 36ème MAJ, façon summer night festival pour HM! les feux d'artifice c'est par ici !
16.06.19 ➝ 35ème MAJ, HM is a jungle pour ce mois de juin ! les news c'est ici !
12.05.19 ➝ Oh my my my ! 34ème maj fleurie pour HM qui affiche quelques nouveautés printanières !
13.04.19 ➝ 33ème MAJ toute fruitée pour le retour des beaux jours ! viens découvrir les news juteuses !
09.03.19 ➝ on accueille la 32ème maj et son design azuré ! viens découvrir les nouveautés !
09.02.19 ➝ installation de la MAJ n.31, avec un codage tout neuf et plein de nouveautés !
09.01.19 ➝ 30ème MAJ de HM ! viens découvrir les nouveautés ICI
01.01.19 ➝ BONNE ANNÉE LES CHATS !! plein de bonheur à tous. ❤︎
08.08.16 ➝ ouverture de hm
han ja
park bo ra
han soo yun
yang noam
the avengers

 :: old memories :: Oubliettes, Never Forget :: RPs terminés
Partagez

 Ode à la mélancolie


Kang Tae Dong


Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t7664-kang-taedong-kangtd_
En ligne
let my violin cords say
what my vocal chords cannot ❍
AGE : 26
AVATAR : Jung Taekwoon (Leo de VIXX)
POINTS : 1066


NOUS A REJOINT LE : 03/01/2019


MESSAGES : 419


Ode à la mélancolie Empty
(#) Sujet: Ode à la mélancolie   Ode à la mélancolie EmptyMar 26 Nov - 22:57
Ode à la mélancolie
♞❍♘

""

     L'hiver a pris d'assaut la capitale. Vents de froid et bourrasques de pluie frappent les bâtiments, les rues et les gens qui s'y promènent autour. La saison est celle que le violoniste déteste le plus, car c'est celle qui lui rappelle le plus sa solitude et les piètres raisons pour lesquelles on l'a autorisé à survivre. Il est triste, Teddy, encore plus en hiver. Il y perdrait presque l'envie de jouer, si ce n'était pas seule source de vie. Tout tient dans ce violon. Les sentiments qu'il renferme, l'argent qu'il gagne à la fin du mois. Équilibre mental et financier; il serait impensable de s'autoriser à s'en priver. Heureusement, la semaine n'est pas chargée. Comparé aux périodes où il doit accompagner des opéras ou des comédies musicales, il est content quand il peut simplement donner des représentations de musique où l'orchestre est au cœur de l'attention.

    La musique classique n'est pas un genre populaire. Les salles sont bien moins remplies que lorsque un groupe de pop donne des concerts. La foule n'est pas aussi bruyante. C'est un autre monde. Dans un conservatoire, le public est plus âgé, plus discipliné, les regards sont plutôt méprisants et les tenues bien trop correctes. Teddy ne s'est jamais vraiment conformé à ces règles officieuses. Lui qui arrive toujours avec ses cheveux décolorés, ses vêtements troués, son regard absent. Pourtant, on lui tolère tout. Petite perle du directeur artistique, sans vraiment qu'il ne s'en rende compte, il a droit à tous les privilèges. Tant qu'il est habillé avec les costumes appropriés pendant les représentations, il a toute sa liberté.

    Vendredi, soir. Deuxième représentation de la semaine. Le violoniste principal est dans sa loge (autre avantage.) Il s'est changé pour un pantalon de costume noir, une chemise blanche, et une veste de costume au rouge presque vin. C'est comme un uniforme, sur scène il est obligé d’arborer de la couleur. Il en aurait presque honte ce soir, d'obéir à cette règle. Il s'en fiche, normalement. Mais ce soir, Luna est censée venir le voir. Après les derniers mots qu'elle lui a dit, il a hâte de pouvoir lui parler à travers ses cordes. Il espère pouvoir lui faire passer ses excuses, quelques explications, à travers les notes qu'il va traduire. Mais l'idée qu'elle le voit dans une tenue qui lui ressemble si peu le tracasse. Peu importe. Il est temps de commencer la représentation. Les musiciens se mettent en place sous le regard du public dans la salle aux lumières pour l'instant éteinte. Et enfin, cela commence. Peu à peu, les lumières s'allument au fil des mélodies. C'est une symphonie européenne aux tons asiatiques car ils y ont rajouté des instruments professionnels. Au bout d'un moment vient le solo de violon de Teddy. Les spots lumineux se concentrent sur lui, il est debout, et quand il joue, il oublie tout. Le public n'existe plus, Luna n'est peut être même pas venue, cette salle est trop loin. Quand son archer parle, Teddy est seul. Il s'imagine au bord d'une falaise, criant les milles tristesses, les milles colères, et les milles regrets qu'il n'arrive jamais à exprimer. Concentré, il ne regarde rien, même pas ses doigts qui doivent guider les notes. Il ne voit que ses parents, à qui il aimerait pleurer. Mouvements intenses, peine qui se dessine dans la mélodie. C'est trop rapide, et il se rassoit pour finir le dernier mouvement, et clore la représentation.

    Une fois tout terminé, le public salué et la salle vidée, il repassera par sa loge. Il y a toujours un cocktail où l'orchestre, l'équipe technique et le public important est invité. Teddy n'y reste jamais souvent, mais c'est là où il a demandé à Luna de l'attendre, si elle est vraiment venue. Il se dépêchera de prendre sa douche, tout en se demandant si elle a bien compris les instructions, si elle l'attendra bien là bas, si elle n'est pas venue en jeans, ou juste si elle est toujours là et qu'elle a apprécié le spectacle.



Ode à la mélancolie Tumblr_nzv3grWUZ41s2bu16o3_400
PM gallerie
BOOST fanguide
Thing of beauty


précédemment Hwang Gi Ho

don't mind me just fmi:
 
Jeon Luna


Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t7963-jeon-luna-utopia
☾ Travel to the moon
AVATAR : DaHyun ((Twice))
POINTS : 584


NOUS A REJOINT LE : 17/11/2019


MESSAGES : 138


Ode à la mélancolie Empty
(#) Sujet: Re: Ode à la mélancolie   Ode à la mélancolie EmptyMar 26 Nov - 23:38
Ode à la mélancolie
♞❍♘

""
OOTD - L’hiver, la saison préférée de la jeune femme. Elle l’adorait, et elle avait toujours hâte de voir les premiers flocons tomber. Magie du Noël, éternelle âme d’enfant, Luna attendait toujours ce moment de l’année. Bien qu’elle adorait la douceur du printemps, car elle pouvait y porter ses plus belles robes, jamais ne pourra remplacer le doux froid de l’hiver dans son cœur. La saison était propice pour sortir en ville et profiter d’un bon chocolat chaud, ou pour les promenades en fin d’après-midi, lorsque les derniers rayons du soleil s’estompaient pour laisser place à la lune et ses étoiles. Un spectacle qu’elle adorait admirer à travers les vitre du dortoir ou des salles de cours. Mais aujourd’hui était, un jour, spécial, aujourd’hui elle n’avait pas eu le temps de regarder le ballet de la lune et du soleil. Elle y avait pensé toute la journée à cette soirée, à comment elle allait s’habiller ou ce qu’elle allait dire en revoyant Teddy. Elle l’avait quitté avec un sentiment amer, un regret.

Elle avait opté pour une robe aux couleurs pastel, ses préférées. C’était l’une de ses favorites et elle avait enfin l’occasion de la sortir du placard, elle voulait vraiment être jolie. Maquillage simple, discret mais doux, suffisant pour éclairer son visage pâle. Elle avait également coiffé ses cheveux avec un ruban, elle les chérissait tant. Pour une fois, elle s’était déplacée en voiture, elle avait bien trop peur du métro en fin de journée, surtout dans cette tenue.

Elle avait eu du mal à s’y retrouver avec la foule, mais elle avait finalement pris place, quelque part dans cette grande salle. Elle l’avait attendu, elle l’avait remarqué et elle l’avait attentivement écouté. Le son qui sortait de ce violon était sublime, triste et envoûtant. L’homme dégageait tant d’émotions à travers les notes, c’était comme s’il lui parlait de tout ce qu’il ne pouvait dire en face, comme pour lui faire comprendre toutes ses souffrances. Peut-être avait-elle lâché quelques larmes, oh, c’était même sûr d’ailleurs. Trop sensible, la douce musique, aussi violente qu’elle semblait au fond, l’avait énormément touché. Teddy avait un véritable don pour ça, pour toucher les gens, seulement, il ne s’en rendait pas compte ou alors elle n’était pas très objective.

Lorsque tout s’était terminé, lorsque les lumières s’étaient rallumées, elle était restée un moment assise, perdue dans ses pensées, ressassant le son du violon dans son esprit. Mais la soirée était loin d’être terminée. Elle tenait toujours parole, alors elle ne pouvait fuir le cocktail, et elle ne voulait pas. Elle avait suivi les autres invités timidement, elle était seule et elle n’aimait pas ça. Verre d’alcool dans la main, qu’elle ne boirait certainement pas, Luna attendait patiemment le violoniste. Elle avait hâte de le revoir, dire le contraire aurait été un mensonge. Son regard détaillait chaque personne dans la pièce, et à chaque fois que quelqu’un y entrait, elle regardait si c’était celui qu’elle attendait. Et elle le reconnu enfin. Ce regard était si différent des autres et cette tête blonde, n’appartenant qu’à lui. La lune s’avança doucement et timidement vers lui, un sourire aux lèvres comme toujours. « Bonsoir. » Elle aurait tant aimé lui dire à quel point elle avait apprécié, à quel point c’était beau, mais elle préférait attendre, parce qu’elle ne voulait pas le mettre de nouveau mal à l’aise. Elle était vraiment heureuse de le revoir.



against pain.

I smile again cuz you’re there.
Kang Tae Dong


Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t7664-kang-taedong-kangtd_
En ligne
let my violin cords say
what my vocal chords cannot ❍
AGE : 26
AVATAR : Jung Taekwoon (Leo de VIXX)
POINTS : 1066


NOUS A REJOINT LE : 03/01/2019


MESSAGES : 419


Ode à la mélancolie Empty
(#) Sujet: Re: Ode à la mélancolie   Ode à la mélancolie EmptyMer 27 Nov - 18:03
Ode à la mélancolie
♞❍♘

""

     Ce soir encore, la salle n'existait plus. Lors de son solo de violon, Teddy s'était de nouveau cru chez lui. Seul, face à ses peurs, face à ses souvenirs. Il s'était battu au grès de ses pleurs avec son archer; larmes qui sont de douces notes mélodieuses. N'importe qui peut estimer le faux-blond d'être trop jeune pour une position si prestigieuse, peut envier les éloges qu'on fait de lui. Mais à chaque fois, il prouve raison et mérite à ces mots avec lesquels on qualifie sa musique. Lui-même ne s'en rend même pas compte. Il ne sait pas à quel point sa souffrance se transforme en beauté à travers ses cordes. Ne comprend pas le degré où les gens sont touchés après l'avoir écouté. Et quand il redescend sur Terre, quand il se rassoit pour terminer les partitions entre ses collègues, il ne capte pas que la plupart des applaudissements lui reviennent. Trop pur, trop candide pour ce monde. C'est peut être pour ça que ses collègues ne le jalousent pas. Lui, la mascotte de leur ensemble. On ne peut pas détester quelqu'un de si innocent.

    Dès que les rideaux sont clos, Teddy repart pour sa loge. Il se dépêche, même s'il n'est pas sûr que Luna a fait le déplacement. Il n'a pas pensé à la chercher dans la foule! Mais au cas où, il préfère ne pas la faire attendre. Il sait que les cocktails peuvent être très intimidant, surtout si on est seule et pas du milieu. Alors il enlève son costume, ne prend même pas la peine de le plier et le laisse en boule sur son bureau. Il saute dans sa douche et se rince rapidement. Il essuie à peine ses cheveux avant de remettre ses vêtements. Alors quand il sort et apparaît enfin dans la sale de réception, il détonne avec tout le reste. Lui, le grand, le décolorés aux cheveux humides, lui, qui ne porte que du noir et des jeans troué. Heureusement, il n'a pas encore remis ses boucles d'oreilles. Quand il fait quelque pas dans la pièce, les regards se tournent vers lui. Si on ne reconnaissait pas ses cheveux, l'étui à violon qu'il transporte sur son dos ne pourrait induire en erreur. Alors tout le monde essaye de le féliciter. Cela assombrit son regard immédiatement. Quand des femmes d'une quarantaine d'années en robe de cocktail se tournent de leur mari pour lui tapoter l'épaule et le féliciter en minaudant.

    Étrangement, Teddy a toujours séduit les femmes. Il n'a jamais compris pourquoi, n'a jamais remarqué avant qu'on ne lui ait dit. Peut être cet air mystérieux (qui allait mieux avec ses cheveux bruns naturels) et sa façon de se taire. Cela le rend mal à l'aise, lui qui ne peut accepter l'amour qu'il n'a jamais connu. Il essaye de se frayer un chemin tant bien que mal pour essayer de voir si Luna. Heureusement, elle s'approche de lui, et quand il la voit, ses yeux traduisent d'un soulagement. Peut être une certaine dépendance. "Bonsoir, Luna." Les derniers mots qu'elle lui a glissé n'ont cessé de le perturber, et il est vraiment content de la revoir. Confus, rassuré qu'elle ne soit pas énervée contre lui, fier qu'elle soit venu le voir. Trop d'émotions que son visage ne transmet pas. "Merci. D'être venue." Il murmure doucement au milieu de cette foule. Les chuchotements de groupe se sont transformés d'un "C'est lui, Kang Tae Dong" à un "Est ce que c'est sa copine?". Lui qui n'invite jamais personne à part ses sœurs et sa mère, ses collègues présents ne vont pas ignorer cette nouvelle tête qui traîne à ses côtés. Mais ça, le violoniste ne l'entend pas. Il observe la coupe de champagne que Luna tient dans sa main, se demande si c'est pour lui qu'elle la tient, comme elle n'a pas l'air de l'avoir bu, mais comme elle ne semble pas lui donner non plus, il cherche des yeux la table où il pourrait en prendre un. S'il doit être un peu plus sociable que la dernière fois où ils se sont vus, peut être vaut-il mieux boire un peu. Il ne voudrait pas l'offusquer de nouveau.



Ode à la mélancolie Tumblr_nzv3grWUZ41s2bu16o3_400
PM gallerie
BOOST fanguide
Thing of beauty


précédemment Hwang Gi Ho

don't mind me just fmi:
 
Jeon Luna


Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t7963-jeon-luna-utopia
☾ Travel to the moon
AVATAR : DaHyun ((Twice))
POINTS : 584


NOUS A REJOINT LE : 17/11/2019


MESSAGES : 138


Ode à la mélancolie Empty
(#) Sujet: Re: Ode à la mélancolie   Ode à la mélancolie EmptyMer 27 Nov - 19:18
Ode à la mélancolie
♞❍♘

""
OOTD - Ce soir, son âme avait voyagé dans un monde lointain, beau, mais beaucoup trop triste pour son cœur sensible. Les larmes avaient dévalé ses joues comme si elles étaient rentées trop longtemps enfui en elle. Elle ne savait pas pourquoi, mais elle avait été touchée par les notes de son violon, comme s’il avait tenté de lui parler à travers. Teddy avait été merveilleux durant son solo, il était réellement talentueux, il était fait pour jouer du violon. Âme brisée, elle voulait tant avoir le pouvoir de l’apaiser, ne serait-ce qu’un peu, endormir ses douleurs le temps d’un instant. Mais jamais elle ne l’aurait, jamais elle ne pourrait. C’était impossible dans sa tête.

Malaise lorsqu’elle se retrouva au milieu de tout ce beau monde, un univers dont elle ne faisait et ne ferait certainement jamais partie. Ils étaient tous bien plus vieux qu’elle, portaient des vêtements sombres ou seulement coloré d’un rouge sombre alors qu’elle était la seule étoile à rayonner parmi eux. Elle avait senti des regards à son égard, elle n’avait pas sa place, que faisait une jeune fille ici et surtout seule ? Elle entendait celui qui l’avait invité, elle attendait celui qui l’avait touché en plein cœur ce soir. Elle aurait pu le reconnaître entre mille. Sa démarche, cette taille, cette allure. Il n’y avait que lui à ses yeux pour briller ce soir. Il s’était changé, elle le préférait avec ses vêtements ordinaires, ceux dans lesquels il était lui-même. Il semblait l’avoir cherché et maintenant, il remerciait la jeune femme de sa présence. Mais il n’en avait pas besoin, pour Luna, c’était normal, elle respectait toujours ses engagements et cette soirée était importante à ses yeux. Les événements passés n’avaient aucune importance, elle n’en voulait pas à l’aîné d’avoir été simplement lui-même. Luna n’en voulait jamais à personne.

Politesse naturellement, elle s’inclina doucement devant lui avant de se redresser, sourire coller à son visage. « Merci à toi pour ce soir, j’ai vraiment adoré, c’était sublime. » Sincérité évidente, elle n’allait pas mentionner ses larmes, ou alors bien plus tard. Elle se voulait si douce avec le garçon, avec son cœur et son âme. Luna entendait les chuchotements, mais elle n’y portait aucune attention puis qu’elle n’en avait rien à faire. Ils pouvaient bien penser ce qu’ils voulaient après tout. Elle jeta un coup d’œil à sa coupe de champagne avant de lui tendre. « Tu as soif ? Je ne bois pas alors… » Elle espérait que oui, cachant qu’elle l’avait surtout prise pour lui. Une autre question lui vint, presque normale. « Tu vas bien ? Tu n’es pas trop fatigué ? » Elle pouvait parfois ressembler à une mère poule envers les autres, mais c’est ce qui faisait une bonne partie de son charme.



against pain.

I smile again cuz you’re there.
Kang Tae Dong


Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t7664-kang-taedong-kangtd_
En ligne
let my violin cords say
what my vocal chords cannot ❍
AGE : 26
AVATAR : Jung Taekwoon (Leo de VIXX)
POINTS : 1066


NOUS A REJOINT LE : 03/01/2019


MESSAGES : 419


Ode à la mélancolie Empty
(#) Sujet: Re: Ode à la mélancolie   Ode à la mélancolie EmptyMer 27 Nov - 23:11
Ode à la mélancolie
♞❍♘

""

     Regards qui se croisent, et il n'en faut pas plus pour que Teddy oublie encore une fois où il est. Luna ne lui a jamais fait cet effet. En fait, personne ne lui a jamais vraiment fait cet effet. Mais les mots qu'elle lui a confiés la dernière fois, l'intensité avec laquelle elle lui a parlé... Tout ça reste marqué au fond de lui. Un point d'interrogation qui a besoin de réponses. Curiosité de savoir si elle ressent toujours la même chose. Besoin de simplement savoir pourquoi. Pourquoi veut-elle autant savoir ce qu'il ressent? Pourquoi lui a-t-il manqué? Pourquoi se bat-elle pour sa compagnie alors qu'il n'arrive pas à en tirer profit? Dans la salle de réception, le faux-blond se fraye un chemin entre les invités et ceux avec qui il travaille tous les jours. Il passe à travers la foule pour retrouver son invité. Elle détonnerait presque tout autant que lui. Pas étonnant qu'ils puissent susciter la curiosité. Lui, la star si mystérieuse de l'assemblée, qui fend la population pour retrouver la seule jeune fille aux couleurs stellaires. Il est si content qu'elle soit venue. C'était comme s'il lui devait de lui montrer son violon. Elle, qui fait tant d'efforts pour s'approcher de lui, malgré ses essais involontaires pour la repousser. Teddy sait que c'est bien trop tôt pour pouvoir lui parler, pour se raconter. Même s'il ne lui confierait jamais son secret, il y a des détails qu'il pourrait dévoiler. Mais c'est trop tôt pour lui. Luna n'est même pas une amie. Mais si elle veut le devenir, si lui veut faire des efforts pour s'ouvrir. Il fallait qu'elle vienne. Il fallait qu'elle comprenne cette peine qui vit au fond de lui et qui empêche ses volontés et ses mots de sortir. "Merci." Dit-il sobrement aux compliments. "Je suis content que ça t'ait plu. L'orchestre est vraiment doué, c'est vrai." Modestie, mais vérité. Teddy essaye de toujours rediriger l'attention sur l'ensemble, et pas que sur lui. "Je voulais vraiment que tu viennes m'écouter..." Commentaire plus personnel, plus sérieux. Le regard de Teddy implore. Question non-posée. Il espère que Luna l'a compris, un peu. Il espère qu'elle sera patiente avec lui si elle veut vraiment devenir son amie. D'une amie il a besoin, autant que Luna aura besoin de patience.

    Yeux qui arrêtent leur course quand Luna propose son verre, Teddy hoche la tête d'un simple merci et attrape la coupe qu'elle avait dans la main. Intéressant que Luna ne boive pas, alors que Teddy passe beaucoup de soirées dans les bars à s'oublier, s'alléger. Peu importe. Il boit quelques gorgées, puis finit par vider la coupe immédiatement. Il a besoin de se décharger un peu. Il pose la couple sur une table pas très loin. Et voilà encore que Luna lui demande s'il va bien. "Pourquoi veux-tu tant savoir comment je vais?" Lui demande-t-il car c'est une vraie question. Il a l'air presque désolé. Il n'a toujours pas envie de répondre. Luna préférerait qu'il ne réponde pas. Mais ça le touche quand même, toujours un peu plus, qu'elle lui pose la question avec autant d'intérêt. "Je ne suis pas fatigué." Il a assez dormi, peut être pas assez mangé, mais ça va. "Et toi, alors? Tu n'es pas trop fatiguée?" Petit signe au cas où elle aurait envie d'en parler, indication qu'il se doute qu'elle n'a pas dit toute la vérité l'autre fois. "En tous cas, tu es très jolie." Teddy avoue à Luna. Ce n'est pas très difficile pour lui de donner ce genre de compliment quand il n'a aucune notion d'affection.



Ode à la mélancolie Tumblr_nzv3grWUZ41s2bu16o3_400
PM gallerie
BOOST fanguide
Thing of beauty


précédemment Hwang Gi Ho

don't mind me just fmi:
 
Jeon Luna


Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t7963-jeon-luna-utopia
☾ Travel to the moon
AVATAR : DaHyun ((Twice))
POINTS : 584


NOUS A REJOINT LE : 17/11/2019


MESSAGES : 138


Ode à la mélancolie Empty
(#) Sujet: Re: Ode à la mélancolie   Ode à la mélancolie EmptyJeu 28 Nov - 0:18
Ode à la mélancolie
♞❍♘

""
OOTD - Le milieu des riches ou des personnes aisées qui profitaient trop de leur richesse mettait bien trop mal à l’aise la jeune femme, car elle se sentait encore plus pauvre ce soir. Elle n’était pas dans son élément, mais après tout, en avait-elle un ? Existait-il un lieu où elle ne se sentait pas mal à l’aise ? Non, mais dès que le garçon était en sa compagnie, elle oubliait tout. Elle semblait tout de suite à l’aise, comme un lieu sûr où elle pouvait se cacher. Si seulement tout pouvait rester ainsi, si seulement elle ne le voyait que comme un ami. Parfois, elle repensait à son faible pour lui, souvent même, et ça lui faisait mal. Elle n’aurait jamais le courage de lui en parler. Sentiment amer, pourquoi tout devait être si difficile ? Pourquoi avait-elle un si grand cœur après tout ? Ça faisait bien trop mal, alors dans ces moments elle préférait travailler jusqu’à l’épuisement, se torturer elle-même pour oublier ce qu’elle pouvait obtenir.

Une nouvelle fois, les mots du blond touchent son cœur, piqûre de rappel de ses sentiments. Il souhaitait vraiment qu’elle soit là ce soir, sincèrement. Elle ne le pensait, ou du moins elle ne pensait pas qu’il dirait quelque chose comme ça. Elle ne peut empêcher ses joues de rougir légèrement, chaleur montant trop rapidement au visage. Luna l’avait écouté ce soir, elle avait entendu son cœur lui parler directement et ses larmes en avaient été la réponse, bien qu’il ne le sache pas. Cela ne l’étonne pas qu’il parle de l’orchestre au lieu de lui-même. Elle lui répondit seulement un sourire pour acquiescer à sa remarque. Inutile de le forcer à croire en quelque chose que lui-même ne croyait pas. Luna connaissait bien ça. Puis sa remarque vint lui rappeler qu’elle n’était rien de plus qu’une connaissance qui lui demandait seulement poliment comment il se sentait. Oh, ce n’était pas méchant, elle voulait simplement savoir s’il n’était pas trop fatigué après tout ça. Confusion dans son esprit, elle ne savait pas quoi dire, elle avait peur d’avoir dit quelque chose qu’il ne voulait pas entendre. « Je… Je voulais savoir si tu n’étais pas trop fatigué après la représentation… » Teddy vint rapidement lui donner une réponse, elle se tairait alors, le plus souvent possible.

Naturellement, il lui retourna la question, il savait qu’elle avait menti la dernière fois, alors inutile de se cacher plus longtemps, surtout pas ce soir. « Je vais bien, mais je suis un peu fatiguée de la semaine. » Pas seulement de la semaine, elle était fatiguée depuis longtemps, mais le repos ne lui était pas autorisé. Son compliment est doux et sincère, elle l’espérait du moins. Elle en a l’habitude, mais Luna ne prenait jamais en compte ce genre de mot parce qu’elle n’y croyait pas. Mais venant de lui, ça sonnait différemment. « Merci beaucoup. » Elle hésita un moment à lui retourner le compliment puis elle se dit qu’elle avait peut-être assez gaffé pour ce soir. Tant de questions lui venaient, mais elle ne se sent pas apte à les poser, elle devait se taire avant de l’énerver ou de le saouler. Panique dans son esprit, elle ne savait pas comment reprendre la discussion. « Je… Le champagne est bon ? » Question débile, elle espérait qu’il n'allait pas trop lui en vouloir.



against pain.

I smile again cuz you’re there.
Kang Tae Dong


Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t7664-kang-taedong-kangtd_
En ligne
let my violin cords say
what my vocal chords cannot ❍
AGE : 26
AVATAR : Jung Taekwoon (Leo de VIXX)
POINTS : 1066


NOUS A REJOINT LE : 03/01/2019


MESSAGES : 419


Ode à la mélancolie Empty
(#) Sujet: Re: Ode à la mélancolie   Ode à la mélancolie EmptyJeu 28 Nov - 19:35
Ode à la mélancolie
♞❍♘

""

     Notes de tristesses mélancoliques qui raisonnent encore en Teddy. Il vit avec ces mélodies, les tirades de sa pitoyable vie. Qu'il joue des notes écrites sur une partition, ou les notes qui sortent de son cœur au bord de son balcon, tout est déjà imprimé dans ses doigts. Mouvements qui se jouent tout seuls, chansons qui s'accumulent au bout de ses doigts. Teddy n'a peut être pas conscience de son talent, que la tristesse qu'il traduit relève du génie, mais il sait, il sait que cela peut toucher. Il sait que c'est comme ça qu'il parle le mieux. Alors c'était sincère de dire à Luna qu'il voulait qu'elle soit là. Elle qui a été si présente dans sa vie, une année, oui, mais l'une des rares qui a continué à prendre de ses nouvelles. Elle mérite de savoir. Peut être pas tout, mais au moins de quoi il est fait. Cette douleur, cette peine qui le consume de plus en plus chaque jour. Elle a le droit de comprendre pourquoi il n'arrive pas à parler, pourquoi il n'arrive plus à sourire. Que rien n'est contre elle, s'il se montre distant, que c'est juste pourquoi il n'arrive pas à s'approcher. Et il a l'espoir, qu'elle a compris. Espoir, que Luna, le soleil, peut continuer de briller après son ombre. Quand Teddy lui demande pourquoi elle tient tant à savoir comment il va. Il veut vérifier que c'est parce qu'elle a compris qu'il ne va jamais bien. Mais... Il semble que ça ne soit pas le cas. Se serait-il trompé sur toute la ligne? Luna justifie rapidement sa question comme simple politesse. Evidemment. Teddy tourne la tête vers la foule de la sale. C'est gênant. Même pas décevant, car il s'y attendait. Ce n'était jamais bon d'espérer.

    Champagne déjà vidé, Teddy ne se sent pas encore assez léger pour se soulager. Il est encore trop sérieux, intimidé dans ce lieu où les avis sont concentrés sur lui, gêné d'avoir pensé que Luna s'intéressait un peu à lui. Luna qui est trop fatigué, bien trop fatigué pour venir faire des efforts avec lui ici. "Je suis désolé." Dit-il au bout d'un moment. Il est évident que l'air pèse plus lourd entre eux, qu'une gêne augmente la tension. Alors le faux-blond fait la seule chose qu'il ne sache faire, s'excuser d'être une si grande nuisance. "Si tu es fatiguée, je n'aurais pas dû te demander de venir ici ce soir." Demander de braver le peu de repos qu'elle peut avoir pour simplement tenter de lui faire découvrir ses pensées. Essayer de la mettre à l'aise avec lui, tout ça pour qu'elle n'en soit que plus dégoûtée. Même son compliment, sincère, ne change rien à la situation. Il ne fait que des gaffes. Teddy est définitivement trop sombre pour une Luna qui brille de mille feux. Il voit bien qu'elle est gênée avec lui. Alors il hoche la tête lentement. "O-Oui. Il est bon. Je vais en reprendre... d'ailleurs." Dit-il avec beaucoup moins d'assurance. Il se tourne, fais quelque pas pour attraper une autre coupe qui se tient là. Oh voilà un soir où il va boire, et le seul repas qu'il a pris de la journée ne l'aidera pas à s'empêcher d'être bourré. Il porte le verre à ses lèvres immédiatement et sursaute quand quelqu'un lui touche l'épaule. Un spectateur qui vient le féliciter. Teddy termine immédiatement son verre, le repose, et en prend directement un troisième pour se retourner vers Luna. Il ne sait plus quoi lui dire, et de toutes façons, il commence lentement à perdre pied.



Ode à la mélancolie Tumblr_nzv3grWUZ41s2bu16o3_400
PM gallerie
BOOST fanguide
Thing of beauty


précédemment Hwang Gi Ho

don't mind me just fmi:
 
Jeon Luna


Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t7963-jeon-luna-utopia
☾ Travel to the moon
AVATAR : DaHyun ((Twice))
POINTS : 584


NOUS A REJOINT LE : 17/11/2019


MESSAGES : 138


Ode à la mélancolie Empty
(#) Sujet: Re: Ode à la mélancolie   Ode à la mélancolie EmptyJeu 28 Nov - 21:18
Ode à la mélancolie
♞❍♘

""
OOTD - Peut-être qu’à force de vouloir bien faire, elle ne faisait qu’empirer le malaise entre eux. Mais elle ne comptait pas l’abandonner, elle se disait simplement que des réponses simples pouvaient lui convenir. Elle ne voulait pas se montrer si simple avec lui, elle voulait lui dire qu’elle était là, mais les mots peinaient et son cœur se serrait petit à petit dans sa poitrine. Si seulement tout était plus simple, si la vie était plus simple. Elle n’aurait pas de problème et lui n’aurait jamais eu à souffrir. Mais malheureusement, ce n’était pas ainsi. Luna voulait lui parler sincèrement avec lui, pouvoir se faire comprendre sans que cela n’ajoute une pointe de malaise entre eux. Elle devait prendre son courage à deux mains, elle devait lui dire ce qu’elle avait senti ce soir.

Le verre était déjà vide, il avait une bonne descente contraire à elle. Elle espérait qu’il tenait tout de même mieux l’alcool qu’elle. Elle n’avait pas bu, fort, heureusement. L’excuse sonna fausse, Teddy n’avait pas a s’excuser. Rien n’était de sa faute, ils étaient comme ça. Ça semblait bien plus simple avant, lorsqu’ils se voyaient fréquemment. Les années étaient passées, bien trop vite, et eux aussi avaient changé. Alors non, Luna ne lui en voulait pas et ne lui en voudrait jamais. Il était si précieux, presque fragile. On voulait le prendre dans ses bras et recoller les morceaux de son cœur avec précaution, avec cette peur de le briser de nouveau. Teddy était comme ça, une étoile brisée, mais il restait encore un espoir au fond de la jeune femme, elle n’abandonnait jamais personne. Elle voulait le réchauffer de sa propre lumière, illuminer cette ombre. Sa remarque ne l’étonne pas, oui, elle aurait pu rester chez elle et dormir un peu, comme elle aurait pu rester travailler. Mais la blonde voulait être à ses côtés ce soir, s’imprégner de son ombre. Parfait équilibre entre les deux astres. « Non, je souhaitais passer la soirée avec toi, c’était important pour moi, Teddy. » Son sourire illumina de nouveau son sourire avant de planter son regard dans le sien. Il répondit à son idiote question avant de le regarder reprendre une coupe. Elle n’avait rien contre l’alcool, mais elle ne voulait pas qu’il se sente mal, alors elle serait là pour lui.

Elle remarqua un nouveau sursaut lorsqu’un homme le toucha. Ce n’était pas le premier, lorsqu’elle lui avait attrapé le bras l’autre jour, il avait eu la même réaction. Qu’avait-il vécu dans le passé ? Lentement, certaines images lui venaient en tête, ce n’était pas joyeux, mais après tout rien en lui ne l’était réellement. Tant de douleur avait touché la jeune femme lors de son solo, tant de larmes avaient coulé. Le blond s’était enfin retourné vers elle, un autre verre à la fin. Elle sentait bien qu’il commençait à perdre pied, que ça devenait difficile. La pièce était bruyante et bondée. Elle tendit alors sa main vers lui avec douceur, sourire toujours au visage. « On sort prendre l’air ? Ca nous fera du bien et j’aimerais beaucoup qu’on parle. Je veux te parler de quelque chose que j’ai ressenti ce soir Teddy. » Sa voix restait délicate et calme. Un peu t’intimité, loin de tout. Elle avait aperçu un grand jardin en arrivant, il y aurait certainement de quoi s’asseoir ou marcher un peu.



against pain.

I smile again cuz you’re there.
Kang Tae Dong


Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t7664-kang-taedong-kangtd_
En ligne
let my violin cords say
what my vocal chords cannot ❍
AGE : 26
AVATAR : Jung Taekwoon (Leo de VIXX)
POINTS : 1066


NOUS A REJOINT LE : 03/01/2019


MESSAGES : 419


Ode à la mélancolie Empty
(#) Sujet: Re: Ode à la mélancolie   Ode à la mélancolie EmptyJeu 28 Nov - 23:29
Ode à la mélancolie
♞❍♘

""

     Inconfort dans l'air quand les deux éléments se parlent. Luna le soleil et Teddy la lune n'arrivent pas à s'accorder. Rythmes imparfaits dans lesquels ils s'enfoncent un peu plus dans la gêne et la peur de mal faire. Teddy ne sait pas ce qu'il attend de Luna, ce qu'il veut d'elle, mais il sait que ce n'est pas ce qu'il voit là maintenant. Il a autant envie qu'elle lui pose les questions qui le dérange, qu'il a envie qu'elle ne mentionne jamais ce qu'elle a entrevu en lui. Il a envie de tout lui dire comme envie de la repousser. Il a envie d'espérer qu'elle puisse l'aider et l'accepter, tout en sachant très bien qu'elle ne pourra jamais voir en lui autre chose que cet homme brisé. Au fond de lui, Teddy aimerait que Luna reste avec lui cette jeune étudiante qui s'appuyait sur lui parce qu'elle pensait qu'il était une figure de protection; même s'il craint qu'elle finisse par voir qu'il n'est qu'un sacrifice, pas tout à fait un homme, et qu'elle n'a pas besoin de lui pour s'aider. Il a besoin de boire. Et après avoir laissé sous entendre que le message de sa musique n'était pas passé, voilà que Luna avoue qu'elle voulait passer la soirée avec lui.

    La salle devient trop chaude tout d'un coup. Teddy étouffe. Il ne sait plus quoi penser, quoi vouloir, quoi faire. Et quand il est perdu, il se tourne vers le seul confort qui ne l'a jamais lâché. L'alcool. Vice-délice aux accents de luxe quand le champagne est offert. Une coupe pour parfaire la gêne dans l'air. Une autre pour compenser le malaise suite au monde qui vient le toucher. Il boit trop rapidement, Teddy, et mange trop peu. L'alcool lui monte toujours trop rapidement au cerveau. Ses yeux deviennent immédiatement vitreux. Il regarde Luna mais il ne voit que les dizaines de personnes derrière elle, n'entend que les murmures. Il va s'en rendre malade. Il se sent étriqué d'un coup, pressé, comme s'il devait donner des réponses alors qu'il ne connaît même pas ses questions. Et dans sa suffocation, une main se tend vers lui. Douce, lente, rien n'est agressif dans ce geste. Luna est la seule ce soir, qui fait attention à lui. Elle lui présente cette main, preuve qu'elle vient en paix, et c'est pour ça que le faux-blond l'accepte. Il pose à nouveau sa coupe sur une table, et dépose ses longs doigts rigides dans ceux de la jeune fille en face de lui. "Merci." Il murmure simplement, parce qu'il avait besoin que quelqu'un le tire de là. De quelqu'un qui pourrait le sortir de ses ténèbres. Quoi de mieux qu'un soleil? Teddy suit la jeune femme hors de la salle, pose ses yeux ébahis sur les gens qui murmurent à leur contact et bientôt, ils sont dans le silence. Luna guide le pas alors Teddy n'a pas besoin de se concentrer sur le chemin. Son mètre quatre vingt ne penche pas encore, mais il sait qu'il doit y aller lentement. Et au bout d'un moment, enfin, le sol arrête de bouger, l'air des sapins et du gazon remplit leurs narines. "Moi aussi je voulais te parler." Il conclut quand il s'assoit sur une petite bordure délimitant un espace bétonné et un espace à gazon. Il ne se rend pas compte si il tient toujours la main de Luna ou non. "Avec mes mots..." Dit-il en parlant de son violon. Il sonne un peu plus détendu, on pourrait croire que ces mots n'ont aucun sens mais il en a encore pleinement conscience. "Parce qu'ils ne rivaliseront jamais les tiens." C'est comme ça qu'on voit qu'il a bu. Parce qu'il est honnête. Et peut être parce que c'est dur à comprendre. Il voulait simplement dire qu'il ne pourrait jamais expliquer ce que Luna lui fait ressentir aussi facilement qu'elle qui avoue qu'il lui a manqué. Mais avec son violon, il a espéré lui expliquer qu'elle n'avait rien fait de mal, et que c'était toujours lui qui s'éloignait de lui.



Ode à la mélancolie Tumblr_nzv3grWUZ41s2bu16o3_400
PM gallerie
BOOST fanguide
Thing of beauty


précédemment Hwang Gi Ho

don't mind me just fmi:
 
Jeon Luna


Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t7963-jeon-luna-utopia
☾ Travel to the moon
AVATAR : DaHyun ((Twice))
POINTS : 584


NOUS A REJOINT LE : 17/11/2019


MESSAGES : 138


Ode à la mélancolie Empty
(#) Sujet: Re: Ode à la mélancolie   Ode à la mélancolie EmptyVen 29 Nov - 2:03
Ode à la mélancolie
♞❍♘

""
OOTD - Une vieille légende raconte que la Lune et le Soleil s’aimaient d’un amour pur, puissant mais impossible. Impossible car la lune ne brillait qu’à la disparition de son soleil, pleurant ainsi son manque dans les ténèbres. Un jour, Dieu décida de créer l’éclipse pour ainsi prouver à tous qu’aucun amour n’est réellement impossible. Alors peut-être que ces deux astres pouvaient au fond s’aider, s’épauler et s’éclairer chacun d’une manière bien différente mais complémentaire.

Ils n’avaient jamais été faits pour se rencontrer, seule la force du destin l’avait voulu. Il avait mis la jeune femme sur son chemin, peut-être pour une raison particulièrement, peut-être parce qu’il devait se raccrocher à quelque après toutes ces années. Qui était-elle ? Elle qui brillait tant, qui réchauffait le monde avec sa douceur et son amour. Elle n’avait jamais réellement souffert, elle était pure, une petite perle dans un immense océan. Et elle l’avait trouvé, elle voulait le protéger et comprendre ses peines, soulager ces dernières, prendre un peu de sa douleur pour réchauffer son cœur. Précieuse vie. Non, Luna ne pouvait pas tout comprendre mais elle pouvait apaiser ses tortures. Les doigts du blond vinrent se loger contre les siens, partageant un peu de sa chaleur. Un murmure, la fin d’un supplice pour lui. Elle le tira hors du lieu, toujours avec une grande délicatesse, sans jamais lâcher sa main. Une promesse silencieuse, elle espérait qu’il comprenait. Luna ignorait les mots qu’elle entendait et ces regards posés sur eux. Rien n’était plus important que le bien de Teddy, rien n’était plus important que lui ce soir.

L’air frais avait rempli ses poumons depuis quelques minutes, continuant à marcher aux côtés du violoniste. Sa main n’avait pas lâché la sienne, et elle ne le souhaitait pas. Les mots avaient mis fin au silence de la nuit. Elle s’était alors tournée vers lui avant de prendre place à ses côtés, silencieuse, elle l’écoutait attentivement. Il semblait pouvoir enfin se livrer petit à petit. Sa main commença à caresser la sienne délicatement, comme pour le rassurer, lui indiquer qu’elle était présente à ses côtés. Les notes revinrent doucement dans son esprit, elle comprenait de quels mots il parlait, cette douleur qu’il avait démontrée n’était rien d’autre que ses propres maux, ses propres démons. « Teddy… » Elle ne lâchait pas son regard ni sa main. Une larme coula le long de sa joue, suivie de ses sœurs. « Je t’ai écouté. Je t’ai entendu. Tu as plus confié que n’importe qui ce soir. Ce ne sont pas mes premières larmes. Tout à l’heure pendant que tu jouais… C’était ton cœur qui parlait enfin. » Elle pouvait enfin mettre des mots sur ce qu’elle avait pu ressentir, elle se dévoilait elle aussi petit à petit sans le brusquer. Ils étaient seuls, moment intime où ils pouvaient parler à cœur ouvert. « Maintenant, laisse moi te reposer cette question sincèrement. Est-ce que tu vas bien ? » Elle savait que non, qu’il gardait tant de peines en lui, bien trop lourdes pour un seul être. Elle n’avait pas besoin de sa réponse. « Je sais que non. Tu as répondu à cette question ce soir, sur scène. Avec tes propres mots. » Elle n’avait certainement jamais été aussi directe avec lui, mais il y avait toujours cette douceur dans ses mots, cette envie de soigner ses cicatrices. « Parle moi encore, avec tes mots. » Peu importe comment il s’exprimerait, elle serait là, toujours.




against pain.

I smile again cuz you’re there.
Kang Tae Dong


Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t7664-kang-taedong-kangtd_
En ligne
let my violin cords say
what my vocal chords cannot ❍
AGE : 26
AVATAR : Jung Taekwoon (Leo de VIXX)
POINTS : 1066


NOUS A REJOINT LE : 03/01/2019


MESSAGES : 419


Ode à la mélancolie Empty
(#) Sujet: Re: Ode à la mélancolie   Ode à la mélancolie EmptyVen 29 Nov - 11:19
Ode à la mélancolie
♞❍♘

""

     Air frais comme une brise de début d'hiver. Il est étonnant que Luna ait trouvé le jardin si facilement. Certes, il est tout autour du bâtiment, mais pour quelqu'un qui n'était jamais entré dans le conservatoire avant, ni même dans cette petite salle réservée pour les cocktails, elle avait navigué les couloirs avec une certaine aise. Teddy avait eu l'impression de flotter. Léviter au détour des angles de mur comme s'il n'avait plus vraiment les pieds sur Terre. Quelque chose s'était passé sous les chandeliers. Quelque chose déjà mis en place depuis qu'il avait vu Luna dans ce musée, et qui venait de s'aggraver. Teddy n'avait jamais pensé que des mots auraient d'aussi grand impacts en lui. Lui qui a toujours été régi par les gestes. Actions sur lui, actions en lui. Tous les mots qu'on lui disait après n'avaient jamais eu d'importance, parce qu'on ne lui avait jamais rien dit d'important. Amour est un mot qu'il n'a jamais appréhendé. Amour est un mot qu'il n'a jamais pardonné quand il l'a entendu de la bouche d'autres personnes venues bien trop après. Main dans celle de Luna. On aurait pu croire que c'était elle qui s'accrocherait à lui, pourtant ce sont les siens qui tiennent la paume de la jeune fille au piège. Il a besoin d'être sûr que Luna ne partira pas. Parce qu'elle lui a dit des mots trop importants qu'il doit encore comprendre.

    Assis sur une bordure, Teddy a les jambes tellement longues qu'elles sont presque repliées contre lui. L'air est lourd, pourtant semble si apaisant. Le silence répare et Teddy balade ses yeux marrons sur le visage de la jeune fille en face de lui. Il s'inquiète, de ce qu'elle doit penser de lui. Lui qui ne parle qu'à travers un morceau de bois. Lui, à qui il ne suffit que de quelques secondes pour paniquer et sombrer dans ce liquide doré qui lui mute les sens. Et voilà que ses yeux décèle ce qu'il avait craint. De la pitié. Luna laisse couler une larme, parle et explique ce qu'elle a ressenti. Au moins, il a réussi. Pour une fois, son message est passé à quelqu'un. Détresse artistique, chaque note agressive est venue se planter dans celle pour qui il a joué. Et maintenant, elle sait. Elle sait qu'il est moins qu'un homme, que son cœur est si lourd, si noir, si mutilé. Elle a pitié, c'est évident. Teddy ne s'attend à rien d'autre. Alors ça le surprend, quand elle repose la même question, et elle y répond. Surprenante, Luna. Le feu de son soleil semble si fort, ne semble pas se refroidir après même la douche froide qu'il y a reçu. "Non, tu as raison. Je ne vais pas bien." Pourquoi le nier? C'est si évident. Si évident quand on voit son oreille percée, ses cheveux décolorés à s’abîmer, ses vêtements qui pleurent un mal-être bien présent. Ces mots sont rares dans sa bouche. Teddy n'a jamais eu le droit de prononcer ces mots, et même devant ceux qui savent, il ne commente rien. L'alcool joue, bien sûr, mais aussi ce sentiment de peut être être compris. Ou du moins toléré. Mais il ne sait pas quoi dire de plus. Luna lui réclame des mots qu'il ne peut pas formuler. Il lâche la main pourtant rassurante qui le caresse pour attraper les lanières de son étui. Veut-elle qu'il joue à nouveau, pour parler? Non, bien sûr que non. Pas ici, et puis, il ne saurait rien dire de plus que ce qu'il a déjà dit. Alors il se passe la main dans les cheveux. Geste toujours et encore inutile à déplacer des cheveux qui n'en tombent qu'à leur tête. "Maintenant, il y a quatre ans, avant, enfant... Je crois que je ne suis jamais vraiment bien allé." Aveu attristé. Vérité. Qu'il ait été habillé normalement, que ses cheveux soient noirs ou blanc. Teddy a toujours manqué d'amour et donc de bonheur. Jamais un sourire n'a reflété la sanité sur son visage de bébé. Il a grandi trop vite. "Alors... tu sais. Et moi... Je ne comprends pas pourquoi je t'ai manqué." Sujet passé trop vite. Il a l'alcool qui remonte dans son sang, Teddy, et quand ses pensées se mélangent il balance ses questions sans réfléchir, peut être délibérément sans attendre de savoir si Luna a des questions qu'elle veut enchaîner.



Ode à la mélancolie Tumblr_nzv3grWUZ41s2bu16o3_400
PM gallerie
BOOST fanguide
Thing of beauty


précédemment Hwang Gi Ho

don't mind me just fmi:
 
Jeon Luna


Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t7963-jeon-luna-utopia
☾ Travel to the moon
AVATAR : DaHyun ((Twice))
POINTS : 584


NOUS A REJOINT LE : 17/11/2019


MESSAGES : 138


Ode à la mélancolie Empty
(#) Sujet: Re: Ode à la mélancolie   Ode à la mélancolie EmptyVen 29 Nov - 19:24
Ode à la mélancolie
♞❍♘

""
OOTD - Elle n’était pas spécialement frileuse, non au contraire, elle appréciait grandement le contact de l’air frais sur sa peau. Fille du printemps qui était tombée amoureuse de l’hiver, premier amour, elle retrouvait chaque année l’enfant qui dormait en elle au contact de la première neige. Il ne faisait pas spécialement froid à son gout, c’est pourquoi elle n’avait pas jugé utile de prendre une veste en sortant de chez elle. Sa seule chaleur suffisait au quotidien, il n’était pas étonnant de la voir en t-shirt en plein hiver. Mais ce n’était pas le point. Les deux astres affrontaient le doux froid de l’hiver arrivant, bien trop rapidement, mais ils ne semblaient pas même en souffrir. L’esprit bien trop occupé pour se préoccuper de ce genre de détail. L’atmosphère semblait bien plus détendue qu’il y a quelques minutes même si une certaine gêne restait entre eux. Il fallait un temps d’adaptation, de quoi s’habituer à l’un et l’autre de leur présence mutuelle.

La confirmation de l’homme résonnait en elle, perdant son regard dans ses prunelles. Il allait mal, il allait mal et elle ne pouvait rien y faire. Luna n’était rien de plus qu’une présence de plus dans sa vie, elle espérait néanmoins être rassurante, trouver les bons mots pour soulager sa douleur, ne serait-ce un temps. Sa main délaissa la sienne, sans jamais mal le prendre, Luna ne le forçait en rien et encore moins à avoir un contact avec elle. Une chose qui semblait bien difficile pour l’aîné, une chose qui semblait l’effrayer. Elle était bien loin de s’imaginer l’horreur de son passé, la lourdeur de son cœur et à quel point il devait s’en vouloir pour un crime dont il n’était pas à l’origine. Les mots du blond attristaient son cœur, peinaient lentement la jeune femme. Pourtant elle voulait rester douce, rester à ses côtés et essayer de le réchauffer avec les rayons de son soleil. Son sourire illumina de nouveau son visage, comme s’il pouvait tout résoudre. « Je suis là… » Elle savait que sa présence ne pouvait pas tout régler, loin de là, mais elle voulait lui faire comprendre qu’elle était là pour lui qu’importe la situation, qu’importe ce qu’il avait vécu.

Sa question vint provoquer des frissons sur la peau de la jeune femme, son cœur se mettant soudainement à battre bien trop vite. Il est vrai qu’elle lui avait avoué mais elle ne pensait pas qu’il serait curieux de savoir pourquoi. Ses doigts vinrent jouer avec le bas de sa robe, sourire naïf aux lèvres. « Parce que tu es quelqu’un que je chéri énormément, que ta présence comptait et compte encore tout autant pour moi. Tu as été là pour moi à cette époque, je t’apprécie pour la personne que tu es réellement et passer du temps avec toi. Je ne sais pas si tu peux comprendre, mais j’espère que oui. » Elle venait de se livrer un peu plus à lui, lui ouvrant grand son cœur même s’il ne le voyait pas encore.





against pain.

I smile again cuz you’re there.
Kang Tae Dong


Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t7664-kang-taedong-kangtd_
En ligne
let my violin cords say
what my vocal chords cannot ❍
AGE : 26
AVATAR : Jung Taekwoon (Leo de VIXX)
POINTS : 1066


NOUS A REJOINT LE : 03/01/2019


MESSAGES : 419


Ode à la mélancolie Empty
(#) Sujet: Re: Ode à la mélancolie   Ode à la mélancolie EmptyVen 29 Nov - 23:12
Ode à la mélancolie
♞❍♘

""

     Capitale si peuplée parmi le monde entier, il était surprenant de pouvoir y trouver autant d'intimité. Le jardin est vide. Personne ne semble vouloir si promener si tardivement, et comme un pacte silencieux, aucun des invités ou spectateurs du spectacle ne semble décidé à passer par là. Teddy et Luna sont seuls, seuls contre tous, seuls contre eux-même. La nuit est noire, maintenant. L'air est frais mais ne semble perturber ni Teddy qui est paré d'une veste, ni Luna qui malgré sa robe semble résister au froid. L'ambiance de cette soirée sombre et mélancolique aide le faux-blond à se mettre à l'aise, la dose d'alcool qu'il a dans le sang forcément aussi. Il souhaiterait presque quelques autres verres. Ce n'est pas une solution de boire, évidemment, mais ça n'est jamais facile d'évoquer un mal-être qui le ronge depuis sa plus tendre enfance, et il aurait bien besoin d'un peu plus de courage, ou de soutien. Luna est là, le lui rappelle, et Teddy lui glisse un regard. C'est vrai, qu'elle est là. Elle n'a pas réagi quand il lui a dit ne jamais aller bien. Elle aurait pu soupirer, dire que c'est n'importe quoi. Elle aurait pu prendre peur, d'un être si faible. Elle aurait pu le laisser. Mais elle est simplement là. Teddy ne comprend pas pourquoi ça ne l'effraie pas tant que ça. Il doit sous-estimer le pouvoir de la pitié.

   Alors il s'y attend, à entendre parler de pitié. Pour quoi d'autre aurait-il manqué à la jolie jeune fille? Mais rien de ça. Et Teddy ne comprend pas. Il ne comprend pas pourquoi Luna dit qu'il a compté beaucoup pour elle. Il ne comprend pas pourquoi elle dit l'aimer pour la personne qu'il est alors qu'ils ne se connaissent pas. Elle lui répond sincèrement, mais sa réponse ne lui convient pas. Teddy soupire en plaçant ses indexes sur ses tempes. Quelque chose doit manquer au tableau, mais il ne sait pas quoi. Il faudrait boire un peu plus... "Je ne peux pas comprendre, non." Il annonce tristement à la jeune fille. "Enfin, si. Je crois que je comprends pourquoi." Pointe de cynisme. Il accepte une défaite qui n'a pas été prononcée. Encore une fois, Teddy le sait, c'est bien la pitié. Luna a pitié de lui mais elle est trop polie pour le dire.

    L'alcool commence sérieusement à lui monter à la tête. Il a trop peu mangé, bu trop rapidement. Il va commencer à tanguer alors il enlève son étui à violon de ses épaules, le dépose à côté de Luna et se laisse tomber en arrière doucement pour s'allonger dans l'herbe. Il ferme les yeux et cherche la main de Luna avec la sienne à tatillons. Une fois trouvée, il la tapote deux fois avant de la laisser juste à côté. "Je voulais juste te dire..." Teddy est sérieux, c'est probablement quelque chose qu'il ne se serait jamais permis de dire s'il n'avait pas de la légèreté dans le cerveau. "Avec moi, tu n'es pas obligée de sourire tout le temps. Je ne sais pas si c'est naturel ou c'est parce que tu as été forcée de développer ça. Mais avec moi... Tu peux prendre une pause de ça. Si toi aussi, tu ne vas pas bien, tu peux me le dire. Ne compense pas les sourires que je ne te montre pas." Teddy raconte, toujours allongé, toujours les yeux fermés, mais cette fois, un sourire pointe sur le coin de ses lèvres. Léger, mais celui là ne semble pas se déloger aussi rapidement que les autres.



Ode à la mélancolie Tumblr_nzv3grWUZ41s2bu16o3_400
PM gallerie
BOOST fanguide
Thing of beauty


précédemment Hwang Gi Ho

don't mind me just fmi:
 
Jeon Luna


Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t7963-jeon-luna-utopia
☾ Travel to the moon
AVATAR : DaHyun ((Twice))
POINTS : 584


NOUS A REJOINT LE : 17/11/2019


MESSAGES : 138


Ode à la mélancolie Empty
(#) Sujet: Re: Ode à la mélancolie   Ode à la mélancolie EmptySam 30 Nov - 2:47
Ode à la mélancolie
♞❍♘

""
OOTD - La nuit dominait l’espace et le temps, berçant les deux adultes par ses ténèbres si envoûtants, si profonds. Et pourtant, la lumière persistait grâce à son astre, comme l’appel d’un ultime espoir, elle transperçait la noirceur qui semblait invincible. La lune était accompagnée par ses filles, les étoiles qui chaque soir effectuait leur danse autour de l’astre. Elle berçait les âmes, accompagnant les plus beaux comme les pires songes jusqu’à l’aube. Elle écoutait les cœurs pleurer, chanter et s’aimer jusqu’à ce que son âme sœur, le soleil, vienne prendre le relais. Ce soir, tout était froid, tout était sombre et pourtant deux âmes étaient là, sous ce ballet somptueux que leur offrait les cieux. Beauté de la nature, beauté des êtres qui vivaient et respiraient. Luna aimait la nuit, parce que tout était si différent et mystérieux, Luna aimait cette nuit, car elle pouvait être aux côtés de sa lune, trouver refuge dans son éclat, bien que brisé. Il ne comprenait pas, mais elle ne lui en voulait pas, jamais.

L’homme avait bu, pas énormément, mais cela semblait avoir un trop grand effet sur son corps. Regard inquiet, elle se rassura quelque peu lorsqu’il s’allongea. Sa main droite vint se poser sur l’objet qu’il venait de poser à ses pieds, le précieux, le gardien de ses mots et de sa souffrance. Ses doigts rencontrent de nouveau les siens sans jamais se croiser, sans jamais rester en contact. Cela fit sourire la jeune femme. Les morts du blond étaient sincères, bienveillants, il ne voulait que son bien et il le montrait ce soir, non par des gestes, mais par ses propres mots. Maladresse, on ne pouvait le blâmer, car enfin, son cœur s’exprimait presque librement, sincèrement. Délicatement, elle remonta l’étui contre sa poitrine avant de s’allonger à ses côtés, gardant l’objet contre elle, protéger par son bras droit. Face à elle, les étoiles brillaient, chantaient et dansaient. Ses doigts se glissèrent doucement dans les siens avec la même délicatesse que précédemment, prudente. Elle détourna finalement son regard pour le poser sur le visage du violoniste. Il souriait légèrement, visage presque apaisé pour une fois. « Je ne me force pas Teddy. » Jamais elle ne s’autorisait à donner de faux sourires, de faux espoirs. Presque parfaite d’apparence, Luna possédait tout de même ses défauts. « Je ne porte que des sourires sincères à ceux qui les méritent. » La blonde ferma à son tour les yeux, elle n’était plus fatiguée, elle avait retrouvé de l’énergie à ses côtés. Elle prenait son temps pour répondre, car ses mots étaient précieux, car l’homme était si précieux qu’elle avait peur de le casser. « Malgré ce que tu peux penser de toi, de tout ça, tu as le droit d’être aimé. Tu as le droit de croire en quelque chose. » Elle savait que ses mots paraissaient simples, mais que tout cela était encore bien difficile pour lui. « Tu as le droit de te reposer, de partager le poids de tes peines, toi aussi, tu as le droit de respirer librement. » Ses doigts libres caressaient l’étui logé, endormi contre elle, comme s’il s’agissait du cœur même de l’artiste, comme si son âme y était renfermée. Et au fond, cela était peut-être vrai. Ils étaient seuls sans réellement l’être, l’univers gardait un œil sur eux, un œil protecteur. « Je suis là, je ne vais pas partir, je ne veux pas partir. Je ne veux pas t’abandonner. » Ses mots avaient été prononcés dans un murmure, assez audible pour le blond, elle scellait sa promesse, main dans la main, cœur ouvert.





against pain.

I smile again cuz you’re there.
Kang Tae Dong


Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t7664-kang-taedong-kangtd_
En ligne
let my violin cords say
what my vocal chords cannot ❍
AGE : 26
AVATAR : Jung Taekwoon (Leo de VIXX)
POINTS : 1066


NOUS A REJOINT LE : 03/01/2019


MESSAGES : 419


Ode à la mélancolie Empty
(#) Sujet: Re: Ode à la mélancolie   Ode à la mélancolie EmptySam 30 Nov - 14:36
Ode à la mélancolie
♞❍♘

""

     Bienveillance, toujours. Teddy a beau se croire pessimiste, faible par les aléas de sa vie. Ce n'est pas sa vraie nature. Oui, c'est sûr, il est affaissé. Il s'est laissé battre, insulter, réduire. Corps abîmé par les autres, lui même. Âme meurtrie par sa vie, son incapacité à rétorquer. Il n'est que l'ombre de lui même, une ombre si noire que c'est celle qui guide son objet. Mais au fond de lui, il y a une force qui l'aide à ne jamais déroger de ses valeurs. Il y a cette détermination à rester la cible. Quitte à subir, autant détourner les peines des autres, pour les concentrer sur lui. Si jamais ses sœurs énervaient ses parents, alors Teddy se débrouillait pour toujours faire pire, pour que le fléau s'abatte sur lui, et jamais sur les autres. Quand ses amis avaient des problèmes, il faisait tout pour faire croire qu'il en était la cause. C'est naturel pour lui de vouloir protéger les autres, c'est le moins qu'il ne puisse faire, quand il n'a pas su se protéger lui même.

    Incompréhension quand il voit Luna lui sourire tout le temps. Il assume qu'elle aussi doit faire semblant. Autant qu'il a dû cacher ses sourires, peut être elle a dû cacher les moments où elle n'en avait pas. Il ne supporterait pas qu'elle obéisse à d'autres cœurs que le sien quand elle est avec lui. Teddy veut de la sincérité, parce que lui ne peut pas en montrer. Trop difficile de pousser les barrières qu'il a verrouillé. Il a un sourire aux lèvres, un très léger, parce qu'il aime Luna. Cette fille qui semblait si perdue, qui lui demandait tant d'aide. Elle aurait pu se débrouiller sans lui, tout le temps, mais elle lui demandait quand même de l'aide. Ça lui avait fait du bien, de se sentir utile. Ce n'était pas le même genre d'utile que quand sa mère lui demandait de l'aide. Pas le genre d'utilité où on se sert simplement de lui. Luna semblait simplement vouloir de lui. Grande différence qu'il n'a jamais vraiment comprise. Peut être pour ça aussi qu'il s'en était éloigné. Comme si ça allait changer. Rien du tout. Parce que maintenant, il ne la comprend toujours pas. Il entend Luna s'allonger à côté de lui mais Teddy ouvre les yeux seulement quand il sent les doigts délicats venir chercher les siens. Regards qui se croisent, et se détourne immédiatement. Teddy se concentre sur le ciel trop noir pour les étoiles.

    Surréelles, les paroles de Luna. Elle parle comme si elle ne le connaissait pas, tout en disant des choses qui l'atteigne. Coups de fusils qui laissent des traces mais ne peuvent traverser ses gilets par-balle. Teddy se demande, si Luna serait capable de supporter les peines qui l'enfoncent. Mais il sait que non. "Je crois que tu te trompes." Dit-il solennellement. "Je n'ai pas vraiment le droit à tout ça. Je n'étais jamais censé être là. Mais on ne m'a pas abandonné, c'est pour ça que je... j'ai de la chance de pouvoir respirer." Peut être la clef, de savoir pourquoi. Pourquoi même maintenant qu'il est adulte, qu'il a son appartement, son métier, sa vie. Pourquoi Teddy continue de se plier à tout ce que sa mère lui dit. Parce qu'il sait. Il a fait les calculs. Il a très bien compris qu'il a été conçu avant le mariage de ses parents. Et il s'estime redevable. Infiniment redevable d'exister, alors qu'on ne voulait pas de lui. Redevable, de n'avoir manqué de rien si ce n'est d'amour.

    Indice, crucial; qui explique tout sans rien avouer. Très tôt, pour Teddy de parler de ça. Il y a quelque chose envers Luna, comme une volonté de préserver la pureté dont elle témoigne. Alors c'est plus difficile, de laisser des indices. Plus difficile de s'ouvrir à elle et de briser l'image qu'elle a de lui. Teddy resserre sa poigne. Il communique à travers ce geste que malgré ce qu'il a avoué, il vit bien, ou à peu près. Il lui demande de ne pas s'inquiéter. Et il la lâche, juste après. Parce qu'il n'a pas envie de subir les autres questions. Alors il se lève, prend quelques secondes pour maîtriser son équilibre chancelant, jette un coup d’œil à cette fille maintenant mêlée à sa vie. "Merci de m'avoir écouté." Il dit en hochant la tête. "Et merci d'être là, aussi. Promis, tu ne verras que le meilleur Teddy la prochaine fois." S'il ne veut pas lui accorder ses peines il peut au moins lui accorder son amitié. Qu'elle avait déjà quand même inconsciemment gagnée. Il tourne la tête vers le bâtiment, puis vers le parking. "Je vais rentrer, tu devrais aller te reposer." Il lui dit calmement, avant de partir sans même prendre son violon, avant qu'on lui dise qu'il ne peut pas rentrer dans cet état.



Ode à la mélancolie Tumblr_nzv3grWUZ41s2bu16o3_400
PM gallerie
BOOST fanguide
Thing of beauty


précédemment Hwang Gi Ho

don't mind me just fmi:
 
Jeon Luna


Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t7963-jeon-luna-utopia
☾ Travel to the moon
AVATAR : DaHyun ((Twice))
POINTS : 584


NOUS A REJOINT LE : 17/11/2019


MESSAGES : 138


Ode à la mélancolie Empty
(#) Sujet: Re: Ode à la mélancolie   Ode à la mélancolie EmptySam 30 Nov - 16:24
Ode à la mélancolie
♞❍♘

""
OOTD - Cette soirée avait réchauffé son cœur, lui avait fait oublier les problèmes d’argent de sa famille, sa fatigue et ses cours. Ce soir elle en avait plus appris sur le blond qu’auparavant, et elle ne regrettait rien. Il ne regrettait pas de l’aimer. Néanmoins, il restait encore sur la réserve, car c’était certainement compliqué de se dévoiler entièrement à la jeune femme qui n’était pas grand-chose. Un grain de poussière dans son monde, pourtant, elle souhaitait avoir un impact, marqué son esprit, mais aussi son cœur. Elle ne voulait pas abandonner, perdre espoir, pas maintenant et pas après ce qu’elle avait pu entendre ce soir. Âme pure, elle voulait l’entraîner dans sa lumière pour qu’ils ne puissent faire qu’un.

Elle savait qu’il avait du mal à y croire, à la croire elle. Croire des mots qu’on ne lui avait jamais offert, qui ne semblait pas lui être destiné. Et pourtant tout cela était réel, tout était sincère. Il ne pouvait changer l’avis de la jeune femme, car tout était encré dans son cœur maintenant. Elle espérait qu’un jour, il accepterait de voir l’espoir en ces paroles. Ce n’était pas pour maintenant, mais elle, Luna, y croyait. Elle croyait en lui, certainement plus que les autres. Pourtant ils étaient encore si inconnus, si loin de se connaître sur le bout des doigts, mais la blonde avait ce feeling, ce sentiment si fort en elle qui ne la quittait pas. « Un jour, tu y croiras. Moi, j’y crois. » Et puis peu importe si elle se trompait, elle ne changerait jamais sa façon de le voir, de penser, ou encore moins de l’aimer. Peut-être que les paroles de l’aîné pouvaient blesser, mais il ne touchait pas son cœur de cette façon. Luna ne releva rien d’autre, parce qu’elle jugea que ce n’était pas nécessaire. Elle avait compris, il le savait.

La présence à ses côtés lâcha sa main avant de se relever, faisant redresser la jeune femme qui le regarda tenter de garder son équilibre. Sourcils froncés, elle s’inquiétait. Il n’avait pourtant pas beaucoup bu. Les paroles résonnaient dans son esprit pendant qu’il s’éloignait, laissant la blonde confuse, avant qu’elle ne reprenne le contrôle de son esprit. Il s’en allait en ayant bu, sans son violon, sans elle. Et soudainement, elle eu si peur de le perdre à jamais, comme si on allait lui arracher des mains. Elle se releva rapidement, presque prise de panique, serrant le violon dans ses bras. « Je ne veux pas voir ce Teddy ! » Ses mains se resserrèrent autour de l’objet qu’elle gardait contre son cœur. « Je veux te voir toi, Teddy, le vrai toi, je te veux juste toi ! » Elle en avait certainement trop dit, mais peu importe. Elle le rattrapa en manquant de tomber pendant qu’elle courrait, avant de se poster devant l’homme, bien plus grand qu’elle, plantant son regard dans le sien. « Je te ramène, tu as trop bu et tu ne peux pas partir sans ton violon. » Elle ne lui laissait aucun choix, peu importe s’il contestait ses paroles, elle ne lâcherait pas sa position. Elle tiendrait tête à cet homme, comme lui lorsqu’il voulait lui offrir ce qu’elle ne demandait jamais.


against pain.

I smile again cuz you’re there.
Kang Tae Dong


Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t7664-kang-taedong-kangtd_
En ligne
let my violin cords say
what my vocal chords cannot ❍
AGE : 26
AVATAR : Jung Taekwoon (Leo de VIXX)
POINTS : 1066


NOUS A REJOINT LE : 03/01/2019


MESSAGES : 419


Ode à la mélancolie Empty
(#) Sujet: Re: Ode à la mélancolie   Ode à la mélancolie EmptyDim 1 Déc - 0:04
Ode à la mélancolie
♞❍♘

""

     Si froide, qu'est cette soirée. L'heure tourne et le vent se rafraîchit. Pourtant les deux connaissances s'échangent tellement de chaleur qu'ils ne peuvent ressentir la brise qui les enveloppe. Luna a son optimisme qui déborde. Elle rayonne si fort qu'elle perce l'ombre dans laquelle Teddy vit. Il ne s'en rend pas encore compte, que les mots qu'elle choisit de lui donner son vrais. Malgré l'honnêteté évidente don't elle fait preuve, il n'en achète rien. Teddy a du mal à croire qu'il mérite d'être aimé, accepté. Il ne peut pas penser qu'il ait le droit de déballer ses peines. C'est si contraire à l'éducation qu'il a reçue... Il a eu le droit d'exister. Maintenant il a le droit de rendre la vie de ses sœurs plus confortable, et c'est un privilège dont il se contente. Il a fini par accepter de toutes façons, de ne plus jamais extérioriser ses mots ou les gestes qu'il a reçu. Vivre par procuration, c'est une habitude dont il ne peut pas facilement se défaire. Pourtant les efforts de Luna sont admirables. Et il aimerait lui dire que ce n'est rien contre elle. Justement, si Teddy pouvait, il choisirait de se laisser aider par Luna. Mais il n'est pas de ce monde là.

    Dans le monde où il vit, les éclipses sont trop rares pour être considérées possibles. Et Luna a besoin de lui, pas le contraire. Alors il est bien temps de mettre un terme à cet acte. Faiblesse trop évidente, c'est un cadeau que Teddy fait à son amie. Le maximum qu'il puisse faire à ne pas accepter son aide. Le maximum d'informations qu'il peut lui donner. Il s'est levé, stabilisé et il s'est mis en route. Il n'a plus d'esprit. Il sait encore parler avec sens, parce qu'il en a l'habitude, il a appris à gérer ses émotions et l'attitude qu'il renvoie sous n'importe quelle condition. Mais pour le reste, l'alcool a totalement pris contrôle de son corps. Trois petits verres seulement. Mais trois verres que l'on boit en deux minutes cela peut causer de grands dommages quand il n'y a rien pour les combatte à part un petit déjeuner absolument pas copieux. Le corps de Teddy a l'habitude d'être tiraillé de tous les côtés, mais cela ne change en rien son habilité à gérer. S'il se concentre à marcher droit, il oublie le violon et la fille qu'il a laissé derrière lui. Enfin, il oublie jusqu'à ce qu'elle se poste devant lui. Les mots qu'elle a prononcé n'ont aucun sens. Du moins pour lui. N'importe qui aurait compris que Luna avait un faible pour lui. Pas Teddy. Il s'approche d'elle, le regard vide. Incliné, il place sa tête à quelques centimètres du visage de Luna. "Ah oui? Tu me veux?" Il lui murmure, la voix plus grave que d'habitude, plus sensuelle. Un sourire s'esquisse sur son visage car il ne se contrôle plus. "C'est pas comme ça que tu dois t'y prendre, si tu veux me voir un peu mieux, tu sais." Sourcil haussé. Le ton est clairement différent. Teddy n'aurait pas imaginé que Luna le veuille dans ce sens; il voit plus facilement en elle la jeune étudiante à peine majeure qu'il a guidé à travers les bâtiments et pas encore la femme qu'elle est devenue. Malgré les sous-entendus. Il est surpris, peut être agréablement, mais de toutes façons il finira par oublier ce moment. Il se redresse, jette un autre coup d'oeil au parking. "J'ai d'autres violons, et si tu me raccompagnes, je n'aurais pas ma voiture demain, donc je pense que je vais refuser, désolé." Le voilà, le vrai Teddy. Celui qu'il aurait été s'il n'avait pas toute cette tristesse à gérer. Un mec un peu rebelle qui semble terriblement attirant dans son assurance. Il tapote l'épaule de Luna avant de la contourner et de continuer à marcher. Evidemment, il manque de se cogner dans un poteau qui traînait non-loin de là.



Ode à la mélancolie Tumblr_nzv3grWUZ41s2bu16o3_400
PM gallerie
BOOST fanguide
Thing of beauty


précédemment Hwang Gi Ho

don't mind me just fmi:
 
Jeon Luna


Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t7963-jeon-luna-utopia
☾ Travel to the moon
AVATAR : DaHyun ((Twice))
POINTS : 584


NOUS A REJOINT LE : 17/11/2019


MESSAGES : 138


Ode à la mélancolie Empty
(#) Sujet: Re: Ode à la mélancolie   Ode à la mélancolie EmptyDim 1 Déc - 14:10
Ode à la mélancolie
♞❍♘

""
OOTD - Tout avait si bien commencé en début de soirée, rien n’était destiné à se briser ce soir, pas même les cœurs. L’air froid n’avait pas même fait frissonner les deux êtres, non, mais les mots oui. Des paroles avaient fait plus de mal que de bien. Sans vraiment qu’ils s’en rendent compte, tout avait basculé presque radicalement. L’un souffrait, l’autre voulait simplement aider, aimer et être présente. Mais tout était compliqué, peut-être bien trop pour le moment. Elle pensait qu’il l’accepterait, elle pensait tant de choses, mais rien qui n’avait été partagé. Son éclat s’était terni à la suite des paroles du blond, elle avait comme perdu sa chaleur en même temps que son cœur s’était un peu brisé. Et elle n’eut pas le courage de le retenir lorsqu’il s’éloigna d’elle.

Elle se doutait qu’il ne l’avait pas voulu, que ces mots n’étaient pas là pour briser, elle se doutait que tout aurait été bien différent s’il n’avait pas bu. Il voyait donc la jeune femme comme toutes les autres ? Comme ces femmes qui ne voulaient que son corps sans jamais s’intéresser à lui ? Il se trompait, mais ça l’avait blessé, bien plus qu’elle ne l’aurait pensé. Teddy n’était pas n’importe qui à ses yeux, il était bien loin d’être comme tous les autres hommes. Et pourtant, elle n’était rien d’autre qu’une femme parmi les autres, elle n’était pas différente, pas pour lui. Sans qu’elle ne s’en rende compte, ses larmes avaient commencé à dévaler sur ses joues sans pouvoir cesser. « Alors c’est comme ça que tu me vois !» Ses mots étaient coupés par ses pleurs. « Je suis comme ça à tes yeux, une femme qui ne voulait que ton corps ?! » Elle était consciente qu’il ne l’écoutait déjà plus, ou peut-être n’en avait-il rien à faire. « C’est toi qui te trompes maintenant Teddy ! » Mais la silhouette qui marchait devant elle ne se retournait pas, ne s’arrêtait pas, il ne faiblissait pas. Il s’en allait. Il avait refusé son offre, froidement. Il l’abandonnait seule dans un lieu qu’elle ne connaissait pas, seule avec son bien le plus précieux. Elle ne comprenait pas pourquoi ça faisait si mal, certainement, car c’était la première fois que quelqu’un arrivait à la toucher en plein cœur. Son souffle était coupé par ses pleurs, elle n’avait même plus l’impression de pouvoir respirer.

Elle ne savait pas combien de temps s’était écoulé depuis son départ, Luna était restée à pleurer au milieu de ce parc, seule. Et maintenant elle avait horriblement froid. Elle réussit néanmoins à retrouver le parking avant de s’écrouler dans sa voiture. Elle était épuisée, mais c’était une fatigue bien différente de celle de d’habitude. Une fatigue trop lourde à porter. Lorsqu’elle retrouva son lit au dortoir, elle ne pu trouver le sommeil, alors elle resta éveiller toute la nuit à fixer l’étui. Qu’allait-elle en faire ? Il devait le récupérer, même s’il ne voulait plus la voir. C’était dur et ça faisait si mal.


against pain.

I smile again cuz you’re there.
Kang Tae Dong


Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t7664-kang-taedong-kangtd_
En ligne
let my violin cords say
what my vocal chords cannot ❍
AGE : 26
AVATAR : Jung Taekwoon (Leo de VIXX)
POINTS : 1066


NOUS A REJOINT LE : 03/01/2019


MESSAGES : 419


Ode à la mélancolie Empty
(#) Sujet: Re: Ode à la mélancolie   Ode à la mélancolie EmptyDim 1 Déc - 16:26
Ode à la mélancolie
♞❍♘

""

    L'alcool fait des miracles. Liquide à la composition chimique si spéciale qui vient perturber le cerveau. Oh, Teddy adore l'alcool, c'est sûrement évident. Boissons qui l'aident à s'alléger, qui éliminent sa timidité et taisent ses souvenirs pour le laisser dormir. Il sait qu'il en abuse. Solution facile aux abords d'un moment difficile. Il ne devrait pas y sauter immédiatement. Mais il ne sait pas quoi faire d'autre. Lui même est conscient des dommages qu'il subit quand il n'apporte à son cœur meurtri que ces poisons brûlants. Cela transforme sa tête, abîme son jugement, pourrit son corps mais il adore ça. C'est le prix à payer pour ressentir une once de puissance, un extrait de celui qu'il est quand ses visions d'enfance ne le malmènent pas.

    Mais l'alcool n'a pas que des dommages en lui. Cela influe sur tous les gens autour de lui, aussi. Raison pour laquelle il n'a pas sombré totalement dans ce vice, encore et toujours Teddy pense à ses soeurs. Il n'est plus que le seul homme de leur famille et il doit se tenir raisonnablement. Pas comme là. Pas quand seules trois coupes de champagne bues trop rapidement ont raison de lui. Il dit n'importe quoi, Teddy. Parce qu'il ne considère pas Luna comme les autres. Elle est l'une des seules, si ce n'est la première à lui dire les mots qu'il a toujours rêvé d'entendre. C'est celle qui s'intéresse justement à lui et pas à son corps ni sa situation. Depuis toujours. C'est d'ailleurs pour ça qu'il a autant de mal à s'ouvrir à elle. Il a trop peur de tout gâcher, de la faire fuir. Et donc il n'arrive pas à interpréter ou accepter ce qu'elle lui amène. Alors il agit comme un con. Repars risquer sa vie à son volant sans vraiment entendre ou comprendre les reproches qui lui sont lancés. Il ne comprend pas que Luna pleure, parce qu'il est trop concentré sur ses pas. Et il ne sait pas qu'il a brisé son coeur, parce qu'il ne s'attendait pas à ça. Demain, de toutes façons, il aura oublié ce qu'il a dit. Il se souviendra qu'ils ont parlé, mais pas de quoi.



Ode à la mélancolie Tumblr_nzv3grWUZ41s2bu16o3_400
PM gallerie
BOOST fanguide
Thing of beauty


précédemment Hwang Gi Ho

don't mind me just fmi:
 
Contenu sponsorisé


Ode à la mélancolie Empty
(#) Sujet: Re: Ode à la mélancolie   Ode à la mélancolie Empty
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: old memories :: Oubliettes, Never Forget :: RPs terminés
Sauter vers: