▲ up▼ down
Blanc des yeux, noir du coeur (Dohyun & Taedong)



 
la roulette de santa claus illumine le ciel de ses lueurs éternelles !
C'EST NOOOOEL ET SUR HM, QUI DIT NOEL, DIT MARCHEEE ; viens t'inscrire pour ouvrir un stand !
TOUJOURS SUR HM ! les défis et le mois à thème ont été renouvelés ! Blanc des yeux, noir du coeur (Dohyun & Taedong) 359353108

Découvre les codes promotionnels et viens réclamer tes lots, tout est double, pour décembre !!
pour les fêtes, hm voit les choses en grand et vous gâte d'animations ! redécouvrez la chasse (à la sorcière) au GRINCH ;
accompagné du célèbre calendrier de l'avent ou des épreuve du lutin hmilien
-- sans oublier de tenter ta chance aux cadeaux mensongers !
Présentation des petits derniers sur hm !
viens en apprendre plus sur les dernières bouilles validées
et n'oubliez pas de passer sur les med
HUNDRED MILES
hundred miles c'est un forum réel asiatique city/universitaire basé à Séouldeux réponses par mois minimum — Avatars occidentaux bienvenus ! — Taille des avatars 200*320pxUne semaine pour finir sa présentation — Pas de prise de tête, rien que du love. That's all folks ٩(^ᴗ^)۶
vote pour hm !
✿︎
7.12.19 ➝ rockin' around christmas tree, la version 41 sent bon le sapin ! viens vite découvrir les super news de noël !
16.11.19 ➝ MAJ 40, on y est les gars !! pour l'occaz, viens voir les super news !
13.10.19 ➝ halloween is coming, et pour l'occasion, HM revêt son costume d'ombre. bienvenue à la MAJ n.39 et à ses nouvautés dantesque !
14.09.19 ➝ elle est là, la maj peachy n.38 qui sent bon le road trip automnal ici !
16.08.19 ➝ 37ème MAJ qui marque également les 3 ans du forum ! Viens mater les news ici !
08.08.19 ➝HM fête ses 3 ans ! merci à tous pour cette belle aventure qui se poursuit !
16.07.19 ➝ C'est la 36ème MAJ, façon summer night festival pour HM! les feux d'artifice c'est par ici !
16.06.19 ➝ 35ème MAJ, HM is a jungle pour ce mois de juin ! les news c'est ici !
12.05.19 ➝ Oh my my my ! 34ème maj fleurie pour HM qui affiche quelques nouveautés printanières !
13.04.19 ➝ 33ème MAJ toute fruitée pour le retour des beaux jours ! viens découvrir les news juteuses !
09.03.19 ➝ on accueille la 32ème maj et son design azuré ! viens découvrir les nouveautés !
09.02.19 ➝ installation de la MAJ n.31, avec un codage tout neuf et plein de nouveautés !
09.01.19 ➝ 30ème MAJ de HM ! viens découvrir les nouveautés ICI
01.01.19 ➝ BONNE ANNÉE LES CHATS !! plein de bonheur à tous. ❤︎
08.08.16 ➝ ouverture de hm
han ja
park bo ra
han soo yun
yang noam
the avengers

 :: seoul :: Hyehwa :: Hôpital
Partagez

 Blanc des yeux, noir du coeur (Dohyun & Taedong)


Kang Tae Dong


Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t7664-kang-taedong-kangtd_
let my violin cords say
what my vocal chords cannot ❍
AGE : 26
AVATAR : Jung Taekwoon (Leo de VIXX)
POINTS : 33


NOUS A REJOINT LE : 03/01/2019


MESSAGES : 383


Blanc des yeux, noir du coeur (Dohyun & Taedong) Empty
(#) Sujet: Blanc des yeux, noir du coeur (Dohyun & Taedong)   Blanc des yeux, noir du coeur (Dohyun & Taedong) EmptyDim 17 Nov 2019 - 18:50
Blanc des yeux, noir du cœur.
●v●v●

""

    Au centre de Séoul, cet hôpital qui fait vivre toute la ville. Grand bâtiment qui rivaliserait avec certains des anciens sièges de la société coréenne. Oh, Teddy le connaît bien, cet endroit. Il n'est pas né à Séoul; enfant d'Incheon qui n'est qu'à 40 minutes de là, il a pourtant passé la plupart de son enfance dans la capitale. Envoyé en internat, exilé loin de ses parents et de ses petites sœurs. Lui qui faisait de l'athlétisme dans sa ville natale les weekends, et dans les clubs de ses écoles, il s'est toujours fait soigner dans ce grand hôpital. Les chevilles foulées, les malaises hypoglycémiques, les muscles claqués... C'était à Séoul, bien loin des yeux de ses parents. Loin de ses parents pour leur cacher ses erreurs, parents loin des docteurs pour éviter les conclusions à d'autres problèmes. Kinésithérapeutes, infirmiers ou infirmières, beaucoup ont aperçu les cicatrices que le violoniste s'efforce à cacher. Se sont interrogés. Mais jamais personne n'a fait le lien entre ces plaies si peu naturelles, et la raison qui les a causé. En même temps, pourquoi ne pas croire un enfant qui se dit maladroit et prétend se faire souvent mal en tombant dans les escaliers ou en se cognant à certains meubles? Comment ne pas voir la détresse émotionnelle d'un enfant qui s'est construit autour de l'idée de la cacher? Lieu de repli où malgré tout, Teddy se sentait en sécurité, cet hôpital a bien changé depuis les quatre dernières années.

    La dernière fois que l'artiste s'y est rendu, c'était quand son père avait été admis en urgence. Quatre ans auparavant, lors d'une visite de la capitale, il avait fait un malaise. Et c'est là, qu'on avait découvert son cancer. Horrible, de voir ses sœurs si tristes à son chevet... Encore plus horrible, de se soulager en voyant l'un de ses deux bourreaux si faible, et le deuxième trop occupée. C'était cette ultime fois où il a vu son père allongé dans les draps, que Teddy a vu son père en vie. Il a vite fui, profité de cette drôle de liberté pour quitter le pays. Passer un an si loin, à essayer de se pardonner pour ne pas aider sa famille, pour essayer de se cicatriser, enfin. Mais un an loin, ça n'efface pas vingt-deux ans de torture et d'abus mentaux. Il est revenu pour l'enterrement, c'était peut être pire qu'avant. Pauvre enfant déjà trop grand, il ne prend plus de coups depuis deux ans, mais ce que sa mère lui fait subir est bien pire encore. Jamais Teddy n'aurait voulu remettre les pieds dans cet hôpital. Il se contentait de voir des docteurs indépendants, de se soigner tout seul dans les pharmacies de quartier. Mais il n'a pas le choix. Ce vaccin qu'il est obligé de faire pour ses allergies ne se fait qu'à cet endroit. Suivi obligatoire. Alors le voilà, quatre ans après, si changé. Teddy ne s'habille plus qu'en noir, deuil éternel de sa liberté qu'il n'aura jamais. Il a une oreille percé, les cheveux décolorés. Toute son apparence traduit sa souffrance, même si son visage, aussi fermé qu'avant, ne laisse rien traverser.

    Petite salle où le docteur a déjà posé ses questions, Kang Tae Dong attend. On lui a dit qu'une infirmière viendrait lui faire son vaccin et peut être d'autres contrôles. Il a toujours sa veste sur les épaules parce qu'il est toujours si mal à l'aise pour montrer le haut de ses bras. Les cicatrices s'y voient encore, comme sur son dos. Des marques d'objets qui ne semblent pas vraiment cicatrisées. Marques en relief sur la peau si blanche de cette poupée. C'est facile à reconnaître quand on a traversé les mêmes épreuves, mais qui pourrait se douter que des enfants se font encore mal traiter?



Blanc des yeux, noir du coeur (Dohyun & Taedong) Tumblr_pt2i9icppA1tuqdkxo3_500
PM gallerie
BOOST fanguide
Thing of beauty


précédemment Hwang Gi Ho

don't mind me just fmi:
 
Park Do Hyun


Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t7122-park-do-hyun-toxicnq#214064
☢ BURNING AMBITION
AVATAR : Wonwoo ((Seventeen))
POINTS : 2


NOUS A REJOINT LE : 09/08/2019


MESSAGES : 355


Blanc des yeux, noir du coeur (Dohyun & Taedong) Empty
(#) Sujet: Re: Blanc des yeux, noir du coeur (Dohyun & Taedong)   Blanc des yeux, noir du coeur (Dohyun & Taedong) EmptyLun 18 Nov 2019 - 1:22
Blanc des yeux, noir du cœur.
●v●v●

""

L’amertume d’une vie bien trop difficile, des cicatrices qui ne partaient pas autant physiquement que psychologiquement. Supplice d’un cœur qui demande que tout cela cesse, un cœur qui hurle et qui a besoin de se reposer autant que son esprit. Tout le tiraille et pourtant ses propres émotions se font violence en lui. La fatigue d’un présent flou et d’un passé qui faisait si mal. L’impression qu’on lui arrachait encore et encore le cœur, qu’on le brisait une énième fois, qu’on serrait son corps assez fort pour le casser. Des plaies refermées qui refaisaient surface lors de ses nuits où ses démons gagnent, où dormir est une torture. Souvenir d’un regard méprisant, un regard de dégout. L’homme est né fille et voilà son pêché. La fille à papa, celle qu’il aimait tant et peut-être un peu trop. Ce n’était pas normal mais tout le monde restait aveugle, personne n’entendait les hurlements sous sa peau qui se déchirait à chaque fois que la ceinture rencontrait sa jeune peau. Elle n’avait rien fait mais elle payait le prix de ses crimes fantômes. Et puis un jour, papa n’est pas revenu. Papa n’a plus jamais touché son enfant, papa n’était plus là pour la détruire. Alors pourquoi tout était encore si sombre ? Pourquoi maman criait encore ? Pourquoi maman ne faisait que répéter qu’elle regrettait de lui avoir donné la vie ?

Corps viril, celui d’un homme. Un tout nouveau corps pour l’être torturé. Il l’avait rêvé, il l’avait désiré. Et pourtant il n’en prenait pas soin. Il mourrait petit à petit. Do Hyun avait traversé tant d’étapes pour changer, pour devenir celui qu’il souhaitait être. Alors pourquoi sa peau lui faisait toujours aussi mal ? Âme déchirée, âme perdue à jamais dans le néant, Do Hyun n’en sortira pas vivant de tout ça, il le sait. La descente aux enfers est enclenchée, il n’a plus qu’à se laisser sombrer, une dernière fois, une dernière dose. Mais quand ? Le dire était impossible, chaque jour pouvait être le dernier.

Routine habituelle, les cours et le travail. Sa vie n’avait aucun gout, aucune saveur à découvrir. Tantôt en train d’étudier, tantôt en train de supporter le poids de son travail. Il détestait faire ça mais c’était plutôt bien payé. Il en voyait des patients défiler, lui raconter leur vie, se plaindre. Certains avaient de la chance, d’autre un peu moins. Mais Do Hyun ne disait pas un mot. Il était sage, il faisait simplement son travail. Aujourd’hui rien de trop pénible, s’occuper des vaccins était moins fatigant que de devoir courir après les médecins ou se faire hurler dessus par des patients instables. Non, ce n’était pas si terrible les vaccins. Ça prenait moins de 30 secondes, dans le meilleur des cas il ne parlait pas, affaire réglée. Rituel après chaque patient ou pause clope, le brun se lave les mains comme les règles l’indique avant d’enfiler ses gants, s’emparer de son matériel. Lorsqu’il rentre dans la salle, il remarque rapidement le blond, après tout il était le seul. Mouvement de tête pour le saluer, il est poli mais n’aime pas parler. Il espère ne pas faire mauvaise impression. Il croise l’espace d’un instant son regard, un regard qu’il connait que trop bien et étrangement, il se souvient l’avoir vu quelque part. Vague impression de déjà vu, les traits du patient ne lui revienne pas assez vite pour qu’il puisse comprendre. « Vous pouvez retirez votre veste s’il vous plait ? » Il attendait que le blond d’exécute pendant qu’il préparait sa seringue en relisant sa fiche médicale. Une fois le vêtement ôté, Do Hyun s’occupe de remonter délicatement la manche afin de trouver le point d’entrée de son aiguille. La vue des cicatrices rappelle de douloureux souvenirs. Il ne connait que trop bien les ravages de la maltraitance. Son regard ne peut se détacher des plaies alors qu’il injecte avec soin le traitement. Mais il ne dit rien, Do Hyun ne parle. Une culpabilité naît au fond de lui, il doit faire quelque chose. En revenant vers la fiche, une pensée lui vient. Il n’est pas un super héro, il ne peut rien faire et pourtant il doit en être sûr. « Je dois faire quelques contrôles avant de vous libérer, vous pouvez retirer votre haut ? » Il voit la dedans une opportunité, mais il n’a aucune idée de comment elle sera accueillie.






‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾

Nobody will be there to cry me ☾☾
Kang Tae Dong


Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t7664-kang-taedong-kangtd_
let my violin cords say
what my vocal chords cannot ❍
AGE : 26
AVATAR : Jung Taekwoon (Leo de VIXX)
POINTS : 33


NOUS A REJOINT LE : 03/01/2019


MESSAGES : 383


Blanc des yeux, noir du coeur (Dohyun & Taedong) Empty
(#) Sujet: Re: Blanc des yeux, noir du coeur (Dohyun & Taedong)   Blanc des yeux, noir du coeur (Dohyun & Taedong) EmptyLun 18 Nov 2019 - 21:27
Blanc des yeux, noir du cœur.
●v●v●

""

    Autrefois, le blanc du bâtiment avait quelque chose de rassurant. Teddy n'y était jamais entré pour des raisons joyeuses, mais il s'est toujours senti à l'aise. Dans cet hôpital, même si on ne s'occupait pas de sa santé mentale, des traces sur le haut de son corps, on s'occupait de lui. Ce n'est pas vraiment un amour qu'ont les docteurs pour un enfant, mais au moins de l'affection. Et de l'affection, c'est beaucoup plus que tout ce que ses parents on pu ressentir pour lui. Quand il se faisait soigner, Teddy avait l'impression de compter. Pour une fois, on voulait de lui qu'il guérisse, pour son simple bien être à lui; pas pour pouvoir continuer de faire semblant qu'il est le meilleur du monde et que sa famille est parfaite. A l'hôpital, il a connu des gens qui voulaient son bien, pas qui ne voulaient simplement son succès. Mais maintenant, ces murs semblent si brillants. Le blanc immaculé n'a plus rien à voir avec les sentiments qui se mélangent en lui. Tout ce qu'il arrive à exprimer, Teddy, c'est cette noirceur qui l'a toujours habité. Ce dégoût pour l'enfant que ses parents ont fait de lui. Plus rien ne lui fait du bien quand il se voit lui. Même son prénom le dégoûte, car il sonne trop comme l'annonce de coups.

    Patient, assis sur le lit médical, le faux-blond est surpris quand il voit un homme rentrer. Ne lui avait-on pas prévenu qu'une infirmière devait passer? Non pas que le genre importe beaucoup Teddy. Mais c'est simplement qu'une fille aurait été plus timide à regarder son corps, du moins à le commenter, plutôt qu'un homme qui aurait une plus grande habitude. Alors il prend peur, le violoniste, qu'il ait à se justifier sur ces cicatrices, ce corps un peu trop maigre. Mais encore une fois, rien ne traverse son visage. Aucune émotion n'arrive à briser cette barrière qu'il a dû construire. Un simple hochement de tête poli en réponse à la salutation du jeune homme. Tant mieux si le silence hante la pièce, Teddy préfère ça. Le visage de l'infirmier ne lui dit rien, même si il y a peu d'homme qui exercent ce métier ici. Le violoniste a tenté maintes et maintes fois d'oublier la dernière fois qu'il a mis ses pieds là. Ses sœurs qui pleurent, la détresse de sa mère, la souffrance de son père surtout. Cela avait presque fait naître de la pitié en Teddy. Pitié qu'il ne voulait pas accorder. Alors c'était mieux s'il oubliait tout ce qu'il avait vu là bas, tout ceux, aussi. Il ne voulait pas se pencher sur les milliers de sentiments conflictuels qui dansaient suite à ce moment. Tiré de ses pensés, toujours sans parler, Teddy enlève sa veste. Il la pose à côté de lui délicatement pour ne pas que le tintement de ses clefs ne perturbe le calme. Et avec appréhension, il tend son bras. Habillé d'une simple manche courte, on voit les traces en relief. Elles sont plutôt passe-partout. Celles là ne sont dues qu'à des coins de livre avec lesquels on le frappait. Cela n'a rien à voir avec les traces de son dos, celles qui indiquent la forme de ceintures...

    Pique. Douleur de la piqûre que Teddy encaisse sans problème, sans même cligner les yeux. Quand le jeune infirmier a placé son pansement, le faux blond s'empresse de baisser sa manche à nouveau, psychologiquement, ça le cache un peu. Il tapote son avant-bras et se demande si faire ce vaccin maintenant était une bonne idée. Ne sera-t-il pas handicapé pour jouer du violon pendant les quelques jours suivants? Mais quand il veut poser la question, l'autre jeune homme le devance avec une autre requête. Des contrôles, enlever son tee-shirt, pourquoi? Défensif, il a toujours fallu cacher ces défauts. Alors est-il vraiment nécessaire qu'il se déshabille? "Pardon mais... Quel genre de contrôle?" C'est un simple vaccin pour combattre les faiblesses de ses allergies. Pourquoi cela nécessiterait de se déshabiller? En plus, il a déjà répondu aux questions de son médecin. Que peut-il y avoir sur son dossier médical pour nécessiter cette intervention? Le violoniste ne veut pas paraître désagréable ni refuser de coopérer. Mais son torse, son dos surtout, c'est si dur de le montrer. C'est une part de lui dont il a honte, dont il souffre encore. La part de lui qui le rend infiniment faible. Même à sa sœur qui connaît son secret, il évite de le montrer. "Je vous assure que je mange bien... Je vais bien." Se défend-il finalement (même si c'est un mensonge). Il se rappelle autre chose. Les fois où son hypoglycémie a plutôt été diagnostiquée comme une forme d'anorexie. C'est forcément sur son dossier. Et même si Teddy paraît en meilleure santé, il saute encore beaucoup de repas. C'est la seule raison valide qu'il arrive à trouver, si loin de deviner que son enfance est commune à celle de l'infirmier.




Blanc des yeux, noir du coeur (Dohyun & Taedong) Tumblr_pt2i9icppA1tuqdkxo3_500
PM gallerie
BOOST fanguide
Thing of beauty


précédemment Hwang Gi Ho

don't mind me just fmi:
 
Park Do Hyun


Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t7122-park-do-hyun-toxicnq#214064
☢ BURNING AMBITION
AVATAR : Wonwoo ((Seventeen))
POINTS : 2


NOUS A REJOINT LE : 09/08/2019


MESSAGES : 355


Blanc des yeux, noir du coeur (Dohyun & Taedong) Empty
(#) Sujet: Re: Blanc des yeux, noir du coeur (Dohyun & Taedong)   Blanc des yeux, noir du coeur (Dohyun & Taedong) EmptyMar 19 Nov 2019 - 14:15
Blanc des yeux, noir du cœur.
●v●v●

""

Quand avait-il été heureux pour la dernière fois ? L’avait-il au moins été une fois dans sa vie ? Souvenirs amers qui hantaient ses nuits interminables, impossible d’oublier pourtant il l’aurait tant souhaité. Ils étaient tant chanceux ceux qui ne souffraient pas, ceux qui ne connaissaient ni haine ni violence. Il en était jaloux depuis le début de son enfer. Et parfois il avait lui aussi du mal à se souvenir qu’a une époque il avait aimé par cette famille, qu’il avait aimé vivre. Cœur brisé, âme déchirée, il ne reste que des morceaux qu’on ne peut plus recoller. Il est trop tard, l’homme meurt. L’espoir s’est dissipé avec ses rêves d’enfants, utopie des jours heureux. Se battre il n’en avait plus envie. Son corps était si torturé entre ses cicatrices, ses coupures qu’il le couvrait pour ‘se soulager’ et cette maigreur. Anorexique, manger était une torture. Le sang gorgé de caféine à longueur de journée, ses seuls repas sont une pomme afin de couper sa faim.

Et c’est dur, si dur de continuer à respirer, ça fait mal dans sa poitrine, ça le comprime chaque jour un peu plus. Il est désolé pour ses amis, les seuls présents pour lui, désolé d’être un incapable, un déchet mourant. Mais qu’ils se rassurent, bientôt il ne sera plus là. Do Hyun y pensait, il y avait toujours pensé, mais c’était bien trop récurent ses derniers temps. Comment ? Quand ? Il attendait le coup de grâce, il attendait que son cœur implose une dernière fois. Regard vide face à son reflet dans le miroir, il était dégoûtant. Et il pleurait chaque soir le fardeau de sa naissance.

Aveugle, l’homme avait parfois du mal à se rappeler qu’il n’était pas le seul dans cette situation. Pas le seul à souffrir de la maltraitance sous toutes ses formes. Alors la réalité l’avait de nouveau frappé en pleine face en voyant les cicatrices du jeune homme. Oh ça aurait pu être tant d’autres choses, d’autres raisons pour avoir de telles marques, mais Do Hyun connaissait bien ça. Il avait les mêmes un peu partout. Le garçon se méfie et il le comprend, qui voudrait voir les traces d’un passé aussi violent ? Personne. Sa fiche médicale lui avait bien indiquer l’anorexie, bien qu’il semblait aller un peu mieux. Il n’était pas au niveau de Do Hyun, lui était beau à regarder. Alors il vint poser sa main sur son épaule, geste délicat car il sait, il ne veut pas réveiller de vieux souvenirs. « Tout va bien, je veux juste m’assurer que tout va bien. » Voix calme, Do Hyun se montre rarement si ouvert, lui qui est si froid. « Il n’y a que vous et moi. » Deux âmes brisées ensemble, partageant tant de similitudes. Le brun se sent à l’aise, il sait qu’il comprendra car il connaît que trop bien toute cette violence, il est en sécurité ici, avec lui. « On est pas si différent, je crois… » Il a peur de ne pas se faire comprendre alors il ose, oui Do Hyun ose relever un peu son haut, dévoilant sa maigreur alarmante, ses cicatrices qui ne partiraient jamais, vestiges du passé.







‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾

Nobody will be there to cry me ☾☾
Kang Tae Dong


Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t7664-kang-taedong-kangtd_
let my violin cords say
what my vocal chords cannot ❍
AGE : 26
AVATAR : Jung Taekwoon (Leo de VIXX)
POINTS : 33


NOUS A REJOINT LE : 03/01/2019


MESSAGES : 383


Blanc des yeux, noir du coeur (Dohyun & Taedong) Empty
(#) Sujet: Re: Blanc des yeux, noir du coeur (Dohyun & Taedong)   Blanc des yeux, noir du coeur (Dohyun & Taedong) EmptyMar 19 Nov 2019 - 22:46
Blanc des yeux, noir du cœur.
●v●v●

""

    Secret si ancré profondément en lui. Teddy n'a jamais pensé à la douleur des autres. Quand il repense aux coups de ses parents, il ne pense qu'à ses sœurs. Obnubilé par la volonté qu'elles soient en sécurité. Il n'a vécu que pour ça. S'il n'a jamais fui son foyer (n'importe où aurait été mieux que chez lui) c'est pour elles. Qui sait ce qui serait arrivé si ses parents ne l'avaient plus eu lui pour se défouler? Obsédé par ces soirées. Teddy ne passait pas ses semaines à la maison, comme il étudiait dans la capitale. Il ne rentrait que les weekends. Fin de semaines qu'il détestait. Chaque soir, il devait conter ses journées, et cela finissait toujours par son père qui lui faisait retirer son haut quand il retirait sa ceinture. Boucle métallique qui claque contre la peau. Endroit stratégique pour que personne ne soit inquiété. Il fallait penser à tout, même à avoir des draps foncés pour que les tâches de sang (mêlées aux larmes) ne s'y voient pas. Sa mère, lui, était plus discrète. Elle n'avait pas de planning régulier. Dans le salon, elle pouvait le frapper avec un coin de livre dès qu'ils se retrouvaient seuls, lui serrer la mâchoire trop fortement, lui tirer les cheveux à force de poigne. Impossible de savoir qui était pire que l'autre. Impossible de penser à d'autres que lui, lui et les sœurs qu'il devait protéger. Lui, que ses parents n'avaient jamais demandé.

    Quand ses cicatrices ne sont pas encore refermées, quand on doute que chaque ami que l'on croise peut nous aimer, il est difficile de penser aux autres. Teddy le faisait déjà bien assez. Il devait penser à ne pas parler, ne pas exprimer ce qu'il voulait, bien se comporter. Alors il ne pouvait pas se permettre de penser à ce que les autres aussi, devaient cacher. Il se doute bien qu'il n'est pas le seul qui a grandi dans un tel foyer mais il ne peut pas commencer à aller chercher ses semblables. C'est pour ça qu'il est surpris, quand une main se pose sur son épaule. Car bizarrement, il n'a pas tressailli. D'habitude, le contact physique le fait sursauter, le dérange au point qu'il doit s'enlever. Mais là, la touche est délicate, mystique, et Teddy sait. Teddy sait que ses cicatrices ont parlé. Il sait aussi qu'elles ont parlé à quelqu'un qui pouvait les comprendre. Alors, toujours en silence, parce que maintenant ils sont dans le même bateau. Lui, et ce type, ils savent ce qui se passe dans la tête des gens comme eux. Le violoniste écoute, et observe. Il n'y a rien pour se méprendre. Pas besoin de chercher ses semblables, voilà qu'elles se rencontrent.

    Tout est reconnaissable. La maigreur d'un ventre qui ne veut plus, n'ose plus, ne peut plus manger. Teddy connaît. Les marques blanches et 3D qui ont la forme de cette pointe de ceinture à des endroits stratégiquement placés. Teddy connaît. Ce regard d'une tristesse qui ne se mesure pas. Teddy connaît. Il lève doucement ses yeux vers ceux du jeune homme, puis les détourne. Il sait aussi que dans ce genre de moment, tout ce qu'il peut faire c'est montrer son appartenance au club. "On a dû grandir au même endroit." Dit-il simplement. Et bien sûr, il ne parle pas de sa ville natale. Doucement, aussi parce qu'il a le statut de patient, Teddy enlève son tee-shirt. Son abdomen et son torse sont intacts si ce n'est qu'un peu trop maigres. Le haut de ses bras a quelques marques, c'est assez discret. C'est son dos qui est le pire. Tout se confond; surtout des années de remontrances. Tout a beau être cicatrisé, rien que les souvenirs rendent la zone aussi douloureuse qu'au premier coup. "Tout va bien." Murmure-t-il solennellement. "C'est le prix à payer pour que tout aille bien." Il termine et remet son tee-shirt sans que l'infirmier ne l'y invite. "Je suppose, maintenant que vous avez de vraies questions. Vous seriez bien le premier à poser les vraies." C'est étrange, d'inviter quelqu'un à le faire parler sur ce sujet. Teddy n'en dit jamais rien. Il n'aime pas vraiment évoquer ce sujet. Peut être parce que parler de ça, c'est aussi admette qu'il en veut, beaucoup. Et être en colère contre ses parents, mort ou vivant, c'est loin d'être l'image du parfait petit garçon pour laquelle il a payé.


Blanc des yeux, noir du coeur (Dohyun & Taedong) Tumblr_pt2i9icppA1tuqdkxo3_500
PM gallerie
BOOST fanguide
Thing of beauty


précédemment Hwang Gi Ho

don't mind me just fmi:
 
Park Do Hyun


Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t7122-park-do-hyun-toxicnq#214064
☢ BURNING AMBITION
AVATAR : Wonwoo ((Seventeen))
POINTS : 2


NOUS A REJOINT LE : 09/08/2019


MESSAGES : 355


Blanc des yeux, noir du coeur (Dohyun & Taedong) Empty
(#) Sujet: Re: Blanc des yeux, noir du coeur (Dohyun & Taedong)   Blanc des yeux, noir du coeur (Dohyun & Taedong) EmptyMer 20 Nov 2019 - 21:08
Blanc des yeux, noir du cœur.
●v●v●

""

Ils étaient rares ceux qui avaient pu constater les dégâts sur sa peau. Il faisait n’importe quoi pour le cacher, jusqu’à évider certaines situations. C’était toujours très dur pour lui d’assumer, car il se dégoutait lui-même. Il avait peur du jugement, du rejet, qu’on lui dise ces mots qui font toujours mal. Et puis il avait des questions, qu’on lui demande pourquoi il était comme ça. Car lui ne savait pas, il ne savait pas ce qu’il avait fait pour mériter un tel traitement. Alors c’était presque rassurant de voir quelqu’un comme lui, un enfant qui avait enduré certainement autant de violence que lui. C’était rassurant de savoir qu’on n’était pas seul.

Il était dur de trouver des personnes capables de le comprendre. C’était si rare. Et c’est en pensant à cela qu’il espérait que son patient n’était pas seul non plus. Il ne le connaissait pas mais il n’était pas insensible à ce qu’il avait pu vivre également. Il était toujours bon de trouver du soutient et encore plus auprès d’une personne qui n’était pas étrangère à toutes ces tortures. Alors, certainement rassuré de savoir que Do Hyun avait vécu également l’horreur, le jeune homme ôta son t-shirt. Corps fatigué, jonché de cicatrices, un peu trop maigre également. Il n’y pouvait rien, pas même la chirurgie pouvait faire disparaître tout ça. C’était un fardeau qu’on était obligé de porter jusqu’à la fin. Do Hyun ne connaissait que trop bien ce prix, qu’il continuait toujours à payer. A croire que son crime était bien trop gros.

Le brun prit une grande inspiration avant de se détendre un peu. Cela lui rappelait tellement de mauvais souvenirs, et ses cicatrices se réveillaient au fil de la rencontre, lui arrachant des frissons. « J’espère juste que tout ça est terminé. » Il l’espérait pour lui car il savait à quel point son propre enfin était loin de toucher à sa fin. Tout était là pour lui rappeler la douleur de son existence d’une certaine manière. Sa mère, toujours elle, toujours là. « Pour les repas… Essayez de manger un peu plus mais sans vous forcer. Je sais que ce n’est pas évident. Je vais vous donner des vitamines au moins. » En tant qu’infirmier il ne pouvait pas faire beaucoup pour lui, et il s’en voulait un peu pour être honnête. C’était horrible cette sensation d’impuissance tout le temps. « Vous arrivez à dormir correctement ? Ou il vous faut quelque chose ? » La nuit était une torture pour lui, une angoisse constante. C’était le moment où son passé venait le hanter sans jamais lui laisser de répit. Et voilà que maintenant il se questionnait. Depuis combien de temps n’avait-il pas eu un sommeil réparateur ?





‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾

Nobody will be there to cry me ☾☾
Kang Tae Dong


Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t7664-kang-taedong-kangtd_
let my violin cords say
what my vocal chords cannot ❍
AGE : 26
AVATAR : Jung Taekwoon (Leo de VIXX)
POINTS : 33


NOUS A REJOINT LE : 03/01/2019


MESSAGES : 383


Blanc des yeux, noir du coeur (Dohyun & Taedong) Empty
(#) Sujet: Re: Blanc des yeux, noir du coeur (Dohyun & Taedong)   Blanc des yeux, noir du coeur (Dohyun & Taedong) EmptySam 30 Nov 2019 - 14:36
Blanc des yeux, noir du cœur.
●v●v●

""

    Etrange de voir que la douleur, la peine, toute la rage et la colère peut monter deux personnes l'une contre l'autre, mais en rapprocher deux autres. Il est évident que toutes ces tortures ont éloignés Teddy de ses parents. Eux, qui étaient déjà loin d'aimer ce fils qu'ils n'ont jamais voulu, cet enfant qui les a forcé à se marier sans pouvoir se stabiliser. Détesté dès le début, ce ne serait même pas étonnant qu'il ait été insulté déjà dans le ventre de sa maman. Mais Teddy lui n'avait rien contre ses parents. Il les aimait, tellement. Même au début. Même quand ce n'était que des claques. Il s'en voulait, de décevoir. Et quand ça s'est aggravé, quand il a compris que tous ses efforts ne mèneraient jamais à une satisfaction, alors il a changé. Haï ses parents au plus haut point. L'amour familial est fort, mais la haine l'est encore plus. Scission irréversible. Teddy a tant détesté ses parents qu'il a rejeté son prénom qu'il aimait tant, qu'il a rejeté sa ville qui le berçait tant, qu'il a pris ses distances avec ses sœurs, qu'il aime de toute son âme. Ce n'est pas pour rien, qu'il a quitté le pays quand son père est tombé malade. Car au même niveau qu'il a la rage contre ce qu'il a vécu, Teddy rejette encore plus le sentiment de satisfaction qui est né quand il a appris que son père allait s'éteindre.

    Ces mêmes sentiments qui l'ont mangé de l'intérieur, ces mêmes coups qui ont fracturé sa famille pour toujours... Ce sont les mêmes qui le rapproche de l'infirmer. Cicatrices traductrices. Ironie du sort quand Teddy a toujours tout fait pour cacher ses marques, taire ses secrets. Mais dès que l'on apprend que ses tourments sont partagés, alors tout change. Malicieux, sombre et imposant, Teddy perd de sa personnalité réservée pour devenir, un peu, celui qu'il aurait pu être sans les chaînes forcées à ses chevilles. La douleur est un club, et dans ce groupe la retenue ne peut être de mise. "A moitié." C'est la réponse. Tout ça, c'est à moitié terminé. Plus de douleur physique mais de la douleur mentale. Plus de père mais toujours une mère. Presque terminé, mais pas tout à fait. Teddy regarde un peu l'infirmier en pitié. Ils savent tous les deux que manger n'est pas une question de volonté pour eux, parce qu'ils mangeraient s'ils n'avaient pas le poids de leur passé à affronter. "Merci." Dit-il alors pour les vitamines. Si ça peut aider à ce qu'il ne tombe pas dans les pommes aussi souvent... "J'ai un sommeil lourd." Teddy explique, sans vraiment expliquer. Certes, il dort beaucoup une fois qu'il a réussi à trouver le sommeil. Mais il faut d'abord qu'il réussisse à s'endormir. Généralement cela signifie soit s'épuiser au maximum, ou alors boire à son maximum. Au moins c'est une solution.

    "Vous travaillez ici souvent?" Teddy demande. Parce qu'il ne s'attendait pas à trouver un camarade. Mais il doit avouer que c'est quand même reposant, pour lui, pour l'infirmier surement, ça leur évite de faire semblant.



Blanc des yeux, noir du coeur (Dohyun & Taedong) Tumblr_pt2i9icppA1tuqdkxo3_500
PM gallerie
BOOST fanguide
Thing of beauty


précédemment Hwang Gi Ho

don't mind me just fmi:
 
Park Do Hyun


Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t7122-park-do-hyun-toxicnq#214064
☢ BURNING AMBITION
AVATAR : Wonwoo ((Seventeen))
POINTS : 2


NOUS A REJOINT LE : 09/08/2019


MESSAGES : 355


Blanc des yeux, noir du coeur (Dohyun & Taedong) Empty
(#) Sujet: Re: Blanc des yeux, noir du coeur (Dohyun & Taedong)   Blanc des yeux, noir du coeur (Dohyun & Taedong) EmptyMar 3 Déc 2019 - 2:16
Blanc des yeux, noir du cœur.
●v●v●

""

Cœur meurtri, cœur mort, plus rien ne battait dans cette jeune poitrine et pourtant, pourtant, il tenait encore debout, il respirait encore alors que ça faisait si mal. Les cicatrices brûlaient dans son dos, lui rappelant chaque jour un peu plus leur origine, car pour qu’il ne puisse jamais oublier son pêché. Alors il tentait tout pour y échapper, drogue et alcool. Luxure, il se donnait encore le soir pour tenter d’apaiser son corps, mais en vain. Ce n’était qu’un cycle sans fin, une ridicule petite pièce de théâtre qui devait s’achever à défaut de lui trouver une plus belle fin, car il ne voyait pas encore la lumière au bout du tunnel, elle était si faible.

Et même dans l’amour, l’espoir était maigre. Elle hantait son esprit depuis si longtemps, la seule, l’unique. Il se trouvait si horrible à penser qu’il allait l’abandonner, qu’il allait mettre fin à ses jours. Il espérait qu’elle comprenait, qu’elle ne l’oublierait pas. Mais Do Hyun n’avait pas le courage, pas encore. Il attendait la phrase finale. Il attendait qu’on le sauve une dernière fois, car malgré tout, au fond de lui, il restait ce maigre espoir. Il espérait qu’une dernière main se tende. Alors il voulait donner ce peu d’espoir, cette dernière lumière en lui, à celui qui lui faisait face. Il souffrait et c’était dur aussi pour lui. Il était comme face à son propre reflet, pourtant, ils étaient si différents. Peut-être que lui n’avait pas envie de mourir, peut-être que lui avait une raison de vivre. Rien ne se terminait jamais vraiment, il connaissait déjà la réponse. Mais il espérait que pour lui, les choses changeraient.

Les vitamines pourraient l’aider à ne pas s’effondrer, à ne pas avoir trop de carences. Il était facile de s’écrouler à force de ne pas manger, Do Hyun ne le savait que trop bien. S’il pouvait l’aider à défaut de se sauver. C’était une chance pour lui d’être dans le milieu médical, autant pour lui que pour des personnes comme Teddy. Cela pouvait apporter un peu de réconfort, rassurer ces âmes trop jugées pour se montrer réellement. Alors il prendrait soin de Teddy, il essaierait. « Lourd, mais… Arrivez-vous à vous endormir facilement ? Je peux vous donner des somnifères aussi. » Lui en prenant, car il ne dormait que rarement, alors quand son cœur souffrait de trop, il devait se gaver de ces pilules magiques. Seulement quand la drogue n’avait aucun effet sur lui. Il releva la tête de ses ordonnances à ses paroles avant de lui sourire, timide. « Oui, dès que je sors de mes cours. Mais pas le week-end. » Il ne pouvait pas le laisser partir sans rien faire, alors il attrapa une feuille vierge avant de lui écrire son numéro de téléphone. « Si jamais vous avez besoin… Ça ne me dérange pas, au contraire. » Il lui offrait son aide, car lui aussi aurait aimé qu’on l’aide quand il allait mal, et aussi pour garder un œil sur lui.





‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾

Nobody will be there to cry me ☾☾
Contenu sponsorisé


Blanc des yeux, noir du coeur (Dohyun & Taedong) Empty
(#) Sujet: Re: Blanc des yeux, noir du coeur (Dohyun & Taedong)   Blanc des yeux, noir du coeur (Dohyun & Taedong) Empty
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [UPTOBOX] L'éclair noir [DVDRiP]
» Mes yeux ne sont pas si bas... regarde un peu plus haut ça marchera peut-être mieux entre nous. (suite) //+18// //HENTAÏ//
» [UPTOBOX] Cellule 211 [DVDRiP]
» Un coucher de soleil avec toi (pv Aisuru) (Hentaï possible)
» [UploadHero] Rambo III [DVDRiP]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: seoul :: Hyehwa :: Hôpital
Sauter vers: