▲ up▼ down
never ever again (ft elio)



 
j'suis dans la streeeet. une urban roulette un peu particulière !
APRÈS UNE PAUSE BIEN MÉRITÉE, DÉCOUVRE LE NOUVEL EVENT CATASTROPHE DE HM !
TOUJOURS SUR HM ! les défis et la semaine à thème ont été renouvelés ! never ever again (ft elio) 359353108

Découvre les codes promotionnels et viens réclamer tes lots !
continuité de l'animation SUPER(H)M et le sujet d'anniversaire toujours ouvert, n'hésite pas !
Présentation des petits derniers sur hm ! viens en apprendre plus sur les dernières bouilles validées et n'oubliez pas de passer sur les med
NEW
la roulette rp fait son apparition ! les inscriptions sont actuellement ouvertes pour tous ceux cherchant un rp !
HUNDRED MILES
hundred miles c'est un forum réel asiatique city/universitaire basé à Séouldeux réponses par mois minimum — Avatars occidentaux bienvenus ! — Taille des avatars 200*320pxUne semaine pour finir sa présentation — Pas de prise de tête, rien que du love. That's all folks ٩(^ᴗ^)۶
vote pour hm !
✿︎
16.11.19 ➝ MAJ 40, on y est les gars !! pour l'occaz, viens voir les super news !
13.10.19 ➝ halloween is coming, et pour l'occasion, HM revêt son costume d'ombre. bienvenue à la MAJ n.39 et à ses nouvautés dantesque !
14.09.19 ➝ elle est là, la maj peachy n.38 qui sent bon le road trip automnal ici !
16.08.19 ➝ 37ème MAJ qui marque également les 3 ans du forum ! Viens mater les news ici !
08.08.19 ➝HM fête ses 3 ans ! merci à tous pour cette belle aventure qui se poursuit !
16.07.19 ➝ C'est la 36ème MAJ, façon summer night festival pour HM! les feux d'artifice c'est par ici !
16.06.19 ➝ 35ème MAJ, HM is a jungle pour ce mois de juin ! les news c'est ici !
12.05.19 ➝ Oh my my my ! 34ème maj fleurie pour HM qui affiche quelques nouveautés printanières !
13.04.19 ➝ 33ème MAJ toute fruitée pour le retour des beaux jours ! viens découvrir les news juteuses !
09.03.19 ➝ on accueille la 32ème maj et son design azuré ! viens découvrir les nouveautés !
09.02.19 ➝ installation de la MAJ n.31, avec un codage tout neuf et plein de nouveautés !
09.01.19 ➝ 30ème MAJ de HM ! viens découvrir les nouveautés ICI
01.01.19 ➝ BONNE ANNÉE LES CHATS !! plein de bonheur à tous. ❤︎
08.08.16 ➝ ouverture de hm
han ja
park bo ra
han soo yun
yang noam
the avengers

 :: seoul national university :: Locaux de la SNU
Partagez

 never ever again (ft elio)


Kang Sasha


Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t7315-kang-sasha-tomasha#220090
☢ BURNING AMBITION
AGE : 20
AVATAR : Lee Felix (Skz)
POINTS : 91


NOUS A REJOINT LE : 29/08/2019


MESSAGES : 153


never ever again (ft elio) Empty
(#) Sujet: never ever again (ft elio)   never ever again (ft elio) EmptyDim 10 Nov 2019 - 21:35
never ever again (ft elio) 9cyx  
never ever again
left and lost in the sky

Douleur.
Tard le soir, bien après l’heure des démons, il est dehors, l’enfant. Le cœur battant contre sa poitrine, la gorge serrée, l’estomac noué – s’il avait mangé quelque chose depuis ces dernières vingt-quatre heures, il aurait sûrement tout rejeté dans la minute. Les mains gelées alors qu’il n’a envoyé d’un petit message à Elio. ‘Faut qu’on se voit.’ Il l’attend sur le toit, comme d’habitude, alors sasha presse le pas parce qu’il veut fuir le monde, les gens, les médias.
Révélation.
Il a fallu d’un instant d’inattention, seulement aller parler à ce garçon, cette star, pour que tout s’écroule. Une photo prise alors que le rouquin avouait des méfaits, une dispute, une séparation, et le soir même, un titre. On l’a pris en flagrant délit, le petit, tout le monde sait qu’il y a eu une idylle entre ces deux jeunes hommes – interdite, évidemment, mais qui sont-ils pour s’arrêter à un bout de papier signé. Mais trop tard, tout le monde le sait. Tout le monde le déteste. Encore une fois, la presse détruit une vie. Il sait pertinemment que toute sa famille a vu, sa sœur a vu – secret d’aimer les hommes maintenant dévoilé aux yeux de tous.

Fuite.
Il court il court, le furet, le furet du bois maudit.
Une course, une hâte, la peur l’envahie, il a besoin que d’une seule chose. Une seule personne. Un être, pour oublier ce cauchemar. Les larmes coulent déjà, une cascadent infinie tandis qu’il accélère dans les locaux de l’université. Souffle saccadé, il veut crier, l’enfant, mais rien ne sort. L’impression d’être emporté au fond des ténèbres, les pensées bien trop noires pour pouvoir sourire, il fuit loin, dans les bras de son amour.
Retrouvailles
Les jambes engourdies, Sasha ne s’arrête surtout pas. Les escaliers sont la dernière étapes – si nombreux, comme une foule qui barrerait la route au garçon. Ses mains agrippent les barrières, sautant le double des marches, le sentiment d’un feu ardent dans sa gorge n’est rien face à tout ce qu’il ressent actuellement. Fracas soudain quand son corps heurte la lourde métallique, ouverte violemment, le rouquin manque de tomber.
« Elio ! »

Besoin.
Un cri à l’aide qui déchire la nuit, il voit sa silhouette au loin. Tentative de filer vers l’astre perdu, ses membres inférieurs ne répondent plus – alors il s’écroule, à genoux, à quelques mètres du danseur. « E-Elio, je… » Que dire, par où commencer ? Les mots se perdent, il essaie vainement de former une phrase correcte. « J’ai tellement merdé… Je suis vraiment… » Le poids sur ses épaules est insupportable, il a besoin de ses bras pour le soutenir avant la chute totale. Au sol, comme un animal blessé, il pleure, l’enfant. « … qu’une merde… »


him & icode by su/coffee.
Ahn Elio


Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t7874-ahn-elio-eliosphere#239116
☢ BURNING AMBITION
AGE : 20
AVATAR : ten (nct - wavy)
POINTS : 65


NOUS A REJOINT LE : 12/08/2019


MESSAGES : 286


never ever again (ft elio) Empty
(#) Sujet: Re: never ever again (ft elio)   never ever again (ft elio) EmptyDim 10 Nov 2019 - 22:10
never ever again (ft elio) 9cyx  
never ever again
left and lost in the sky

fraicheur d'un hiver à venir, elio observant les astres lointains. nuit noire et clair de lune au rendez-vous, l'enfant guidé par les dieux perdu au possible. lui, comme le reste du monde, au courant d'une histoire. d'une idylle. annonce destructrice, mais aussi salvatrice. à l'aube d'une promesse faite les jours passés, il espère la venue d'un être. son astre. son petit prince. égoïste au possible. elio soucieux de l'état de l'enfant malgré ses envies d'amour et tendresse auprès de son étoile.

elio prisonnier, piégé. il ère sur le toit, parlant à ceux qui ne sont plus. sourire, mais la mélancolie perdure. puis le retour à la réalité le frappe. vision trouble. la colère qui anime le corps du danseur. sourcils froncés, il s'élance au milieu du fracas causé par son amant. perplexe par les mots de ce dernier, il garde le silence, elio. il se rapproche de sasha avant de finalement l'entourer de ses bras. bercé par la colère, il reste silencieux, elio. silencieux pour ne pas maudire un être sans doute peiné, détruit comme lui l'a put être autrefois. il reste silencieux pour ne pas laisser une haine abandonner l'amour en dépit d'une vengeance dévastatrice. alors il resserre sa prise autour de son prince, déposant mille et un baiser sur le haut du crâne de l'enfant. « calmes-toi. s'il te plait. » supplice que de voir l'amour noyé sous de telles larmes. douloureux de le voir s'effondrer de la sorte.

alors elio relâche sa prise autour du garçon, l'attire dans sa marche avant de finalement prendre place à même le sol. et à nouveau il attire l'être triste contre lui. le torse collé au dos de l'enfant, elio plongeant son visage contre la nuque du photographe, c'est sans grande peine qu'il vient à saisir les mains de l'autre, entrelaçant ses doigts à leurs semblables. « t'es tout sauf une merde, tu sais ça ? » le baiser qui s'échoue sur la nuque, il vient, elio, à déposer son visage sur l'épaule du garçon, collant sa joue à la sienne avant de débuter un léger mouvement de gauche à droite, berçant son étoile.

« t'as pas le droit de te dénigrer comme ça, t'entends ? » sermon saillant guidé par la voix grave du danseur. morsure qui s'accompagne aux mots, telle une punition avant que le sourire ne vienne à prendre place sur le visage baigné de colère de l'enfant-dieu. « cesse de pleurer s'il te plait et dis-moi ce qu'il s'est passé. » l'envie de pousser l'autre à se livrer, se libérer d'un poids. mais loin de l'envie de parler de celui qui possédait l'enfant jusque là. elio, possessif. elio amoureux à en crever. compréhensif malgré tout, qui tente de prendre sur lui pour laisser l'enfant retrouver du poil de la bête au creux de ses bras.


him & icode by su/coffee.


※ ※ ※ a scattered dream that’s like a far-off memory. a far-off memory that’s like a scattered dream. i wanna line the pieces up.
Kang Sasha


Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t7315-kang-sasha-tomasha#220090
☢ BURNING AMBITION
AGE : 20
AVATAR : Lee Felix (Skz)
POINTS : 91


NOUS A REJOINT LE : 29/08/2019


MESSAGES : 153


never ever again (ft elio) Empty
(#) Sujet: Re: never ever again (ft elio)   never ever again (ft elio) EmptyDim 10 Nov 2019 - 22:47
never ever again (ft elio) 9cyx  
never ever again
left and lost in the sky

Sensation dévastatrice qui s’imprègne dans le corps du photographe, alors perdu dans les bras de l’être aimé, les perles salées chutent encore et encore sur ses joues parsemées d’étoiles. Tout se fracasse dans sa tête, l’équilibre et l’harmonie alors instaurées ont tout d’un coup disparu, pour laisser place à un chaos incommensurable. Les mots d’Elio résonnent dans son esprit, mais la sensation d’effondrement, comme s’il perdait la tête, un bruit sourd dans ses tympans alors qu’il sombre dans la folie peu à peu – la peur l’envahit. « Elio, je ne suis qu’un incapable… »

Les voilà entrelacés, Sasha se blottit contre son amant, il tremble. La berceuse fait très peu effet, mais au moins, le garçon arrive à laisser sortir ses pensées. « Je ne suis qu’un échec… J’apporte que de la souffrance aux autres… » Entre chaque mot, des sanglots. Il essaie tant bien que mal d’obéir à Elio, d’être dans la capacité de se calmer, d’expliquer cette douleur affreuse survenue bien trop rapidement. « Elio… » Seul son nom et sa présence sont baumes pour ce cœur meurtri. « Je suis parti tout avouer à Jaehyun, évidemment qu’il s’est énervé, je n’ai aucune excuse… » Si seulement ça s’était arrêté là, mais le sort s’est acharné, comme d’habitude, sur les plus joyeux de cette terre. « On s’est disputé et… » Le souvenir est frais, glacial, brûlant une peau fragile. « On nous a pris en photo. Il y a eu scandale. Jaehyun me hait, les médias aussi… » Reniflement enfantin avant de poursuivre. « C’est passé aux infos. Sur internet. Ma sœur est au courant, elio, elle sait… » Sasha se retourne vers le danseur, déposant un baiser désespéré sur ses lèvres. « Elle sait que j’aime les hommes, que j’aime… » Son front s’échoue sur le sien, les iris brillantes. « Que je n’aime que toi, elio. Elle le sait. »

Souffrance perçante à travers son esprit, l’enfant se sent démuni face au monde, face à Elio. Il se sent faible, oublié, détesté par une société qui n’avait jamais entendu parler de lui. « Elio… » Énième répétition de son prénom, une supplique parmi tant d’autres. « Ne m’abandonne pas, je t’en prie… »


him & icode by su/coffee.
Ahn Elio


Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t7874-ahn-elio-eliosphere#239116
☢ BURNING AMBITION
AGE : 20
AVATAR : ten (nct - wavy)
POINTS : 65


NOUS A REJOINT LE : 12/08/2019


MESSAGES : 286


never ever again (ft elio) Empty
(#) Sujet: Re: never ever again (ft elio)   never ever again (ft elio) EmptyDim 10 Nov 2019 - 23:24
never ever again (ft elio) 9cyx  
never ever again
left and lost in the sky

à l'abris de l'esprit du vent, elio retrouvant peu à peu la paix auprès de son bien aimé. être né d'un coup de foudre nocturne. étoile bénit par les dieux. amour envié par ceux qui aujourd'hui ne sont que des mythes. l'amoureux heureux n'en devenant que colérique, cherchant à imposer une paix dans l'esprit de l'amant bien trop torturé. elio, impuissant, mais bien trop borné pour abandonné. lui qui offre de ses lèvres et gestes tendres à travers mille et une parole et caresse. il tend l'oreille aux propos d'un garçon bouleversé et blessé.

histoire d'une grande complexité. mais pas autant que la-leur. elio se souvenant d'une altercation avec son étoile. le sourire qui s'installe sur les lèvres à ce souvenir pourtant peu élogieux, il rit au nez de l'enfant avant d'embrasser ses lèvres. « je me contre-fou de tout ça, sasha. » de sa soeur. d'un voleur. des médias. « tu es à moi. tu es avec moi. et rien ni personne ne pourra changer ça, tu comprends ? » rire qui s'éteint pour laisser le bout des doigts venir retirer les perles salées du visage peu angélique de son bien aimé. à nouveau, le baiser est volé. tendre et amoureux. mais volé.

et à nouveau, son front contre celui du prince à l'aura brisée, elio soupire et murmure. « je t'aime petit prince et jamais je ne cesserai de t'aimer. quoique l'on dise ou fasse, personne ne pourra me priver de cet amour que j'ai pour toi. » une main qui part à la dérive pour mieux se loger dans les mèches de l'enfant. et une nouvelle fois, elio cède aux lèvres du garçon, faible au possible. « si tu étais réellement un echec comme tu le dis si bien, je ne serais pas là, avec toi actuellement sasha... tu es tout sauf un echec à mes yeux. »

et à nouveau, le sourire fleurit sur les lèvres du danseur. la haine et la colère s'envolant, étouffées par les mots et gestes tendres, elio n'en devenant que plus calme encore, il plonge ses iris dans ceux de son amant avant de repasser ses bras autour de ce dernier. « puis, j'ai fais l'erreur une fois, je ne la ferai pas deux. » l'abandon qu'il avait imposé. la douleur qu'il avait créé. il s'était juré, elio, de ne jamais plus l'imposer à son artiste d'images. le petit prince bien trop précieux. « cesse de pleurer. cela te rend bien plus mignon et ça n'aide personne petit diable. » le bout du nez taquinant son semblable, elio se noyant dans l'ironie pour mieux tenter d'arracher un sourire à l'enfant. lassé de voir ce dernier baigner dans ce chaos qu'il hait tant. « c'est toi et moi contre le monde, mon amour. et ça sera toujours ainsi désormais. »


him & icode by su/coffee.


※ ※ ※ a scattered dream that’s like a far-off memory. a far-off memory that’s like a scattered dream. i wanna line the pieces up.
Kang Sasha


Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t7315-kang-sasha-tomasha#220090
☢ BURNING AMBITION
AGE : 20
AVATAR : Lee Felix (Skz)
POINTS : 91


NOUS A REJOINT LE : 29/08/2019


MESSAGES : 153


never ever again (ft elio) Empty
(#) Sujet: Re: never ever again (ft elio)   never ever again (ft elio) EmptyLun 11 Nov 2019 - 0:30
never ever again (ft elio) 9cyx  
never ever again
left and lost in the sky

Sasha s’accroche à son seul espoir, son essence de vie, celui qui lui permet de continuer au beau milieu de cette forêt d’atrocités qui l’entoure. Il hoquette, les larmes coulent toujours, mais il écoute tout de même, il boit les paroles d’elio. Il peut l’appeler de tous les noms maintenant, il est libre de toute autre relation qu’il avait commencé. Son amour, son copain, son âme-sœur, son bien-aimé. Il entend tout cet amour transmis par les mots, les gestes, sasha rougit. L’enfant rougit, faible, incapable de se montrer confiant face à la situation – il est bien plus ‘mignon’ quand il sourit, d’après le danseur, alors pourquoi s’en priver ?

c'est toi et moi contre le monde, mon amour.
et ça sera toujours ainsi désormais.


Le rouquin sourit, il ne ferme pas les yeux – la peur de perdre elio, même de vue, l’idée lui glace le sang. Ses doigts caressent ses lèvres étirées dans un rictus qu’il aime tant, avant de les embrasser. « Je t’aime, mon cœur. A jamais. » Baisers déposés au coin des lippes, puis la joue, avant de descendre dans le creux de ce cou marqué par une nuit inoubliable.
Erreur enfantine, ses yeux sont clos.
La vague le fouette d’un coup. Brutalement, sauvagement, le silence l’a brisé. Son cœur autrefois rempli de confort est à nouveau vide, la peine a remplacé l’apaisement furtif. Sasha entoure de ses bras la taille du brun, cherchant ce réconfort éphémère, pleurant une nouvelle fois.
« Elio, je n’y arrive pas… » Le temps, c’est ce dont il a besoin, l’enfant. Mais l’impatience joue des mauvais tours, et les décisions en subissent l’influence. « J’ai besoin de… D’oublier… » Il n’ose pas dire le mot, lui qui sait que c’est interdit. Pourtant, son esprit le crie, le hurle, comme une prière des damnés. Tu en as besoin, tu en as besoin, tu en as besoin, tu as besoin… « De drogue… » Les mots se sont échappés de la prison – il est au fond, le garçon, c’est trop tard.
« Je veux m’en aller. Loin. Partir de ce trou paumé. Avec toi, Elio… Je veux tout oublier avec… » Il termine sa phrase par un baiser, cette fois bien moins chaste que les précédents, langoureux et fiévreux.

Le voilà, enchaîné par la rage contre une société destructrice.
Les idées fusent, les envies sont comme des chiennes enragées.
L’enfant en lui disparaît.
N’est plus.
Rien.


him & icode by su/coffee.
Ahn Elio


Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t7874-ahn-elio-eliosphere#239116
☢ BURNING AMBITION
AGE : 20
AVATAR : ten (nct - wavy)
POINTS : 65


NOUS A REJOINT LE : 12/08/2019


MESSAGES : 286


never ever again (ft elio) Empty
(#) Sujet: Re: never ever again (ft elio)   never ever again (ft elio) EmptyLun 11 Nov 2019 - 1:04
never ever again (ft elio) 9cyx  
never ever again
left and lost in the sky

éclat de lune, astres scintillants, les amants maudits, observés par les dieux lointains. elio, ne cessant sa berceuse, resserrant son étreinte autour du garçon malheureux. le danseur sourit aux mots d'amour de son étoile avant de fermer les yeux, sombrant dans les abysses d'un souvenir. d'une nuit passé à s'offrir l'un à l'autre. les lèvres du garçon au creux de son cou viennent à le déstabiliser, le rendant plus docile et fébrile. grognement d'un être capricieux, avant qu'il ne dépose ses lèvres, à son tour, près de l'oreille de l'autre. l'enfant sombrant à nouveau, elio impuissant, appuyant sa tête contre celle du garçon, il dépose ses lippes sur leurs semblables. chaste. délicat.

puis le récit, la requête parvient aux oreilles du danseur. et le regard n'en devient que plus noir. plus colérique. sentiments troubles qui se mêle aux sourcils froncés. elio replonge dans sa haine, repoussant l'autre sans grande délicatesse. « je refuse, sasha. » refus sec, direct. elio submergé par la colère saisit l'enfant par les épaules avant de plonger son regard dans le sien. « t'as pas le droit de tomber là dedans ! t'as pas le droit de faiblir autant et d'avoir envie de commettre la pire erreur de ta vie, sasha. t'as pas le droit de me demander ça. » parce qu'il sait elio, les dommages, les répercutions que la drogue peut avoir sur l'être. sur l'esprit. surtout l'esprit. lui qui avait frôlé l'oublie de l'amour face à lui. lui qui avait frôlé la main de la faucheuse une fois éloigné de son étoile. elio, conscient de la puissance du vice. de son aspect destructeur.

la colère ne cessant de monter, peu à peu. elio, silencieux, soupirant, grognant. il détourne le regard assassin, relâchant sa prise sur le garçon face à lui. « je refuse de faire ça. pas avec toi. pas pour toi. je refuse de voir cette merde te détruire de la même façon que moi, elle a pu me détruire. » et qu'elle continue de le faire aujourd'hui encore, dans un silence. la poudre, l'herbe, mélange fait de contraste qui n'a de cesse de briser l'être qu'est elio. dépend du vice malgré lui. dépendant d'un secret qu'il couve, cache à l'autre aujourd'hui encore. la peur qui noue un estomac, une gorge. la peur de s'en aller, laisser l'autre. elio, frôlant encore et toujours la faucheuse dans le dos d'une étoile qu'il chéri plus que de raison. protecteur de l'étoile.


him & icode by su/coffee.


※ ※ ※ a scattered dream that’s like a far-off memory. a far-off memory that’s like a scattered dream. i wanna line the pieces up.
Kang Sasha


Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t7315-kang-sasha-tomasha#220090
☢ BURNING AMBITION
AGE : 20
AVATAR : Lee Felix (Skz)
POINTS : 91


NOUS A REJOINT LE : 29/08/2019


MESSAGES : 153


never ever again (ft elio) Empty
(#) Sujet: Re: never ever again (ft elio)   never ever again (ft elio) EmptyLun 11 Nov 2019 - 2:03
never ever again (ft elio) 9cyx  
never ever again
left and lost in the sky

Ambivalence entre les deux, Sasha, ancien enfant, se décide de tomber dans un univers affreux. Le désespoir lui fait perdre le bon sens, il s’en veut, il en veut à la société, au monde, il fait du mieux qu’il peut pour se rassurer auprès de son astre perdu. Mais il a fallu qu’il mentionne la drogue, et voilà que le danseur se montre brusque, voire violent – le rouquin manque de trébucher, le cœur à nouveau brisé, quand il se fait bousculer après un refus catégorique. « Elio… » Vain chuchotement qui est interrompu par une colère rarement vue auparavant. Le danseur s’énerve, lève la voix, les mains accrochées aux épaules du photographe, le regard noir.

Sasha a peur.
Il est effrayé par son amant, ce changement soudain de comportement. Il lui interdit cette envie, cette idée, il l’ordonne. Ordre que le rouquin n’écoute pas – borné, de part son signe solaire, impulsif, il sent la rage monter en lui bien plus rapidement que prévu. « Et qu’est-ce que je suis censé faire dans tout ça, hein ?! Te regarder mourir à cause de cette merde et finir par te suivre quelques années plus tard ? » Sa main vient à se poser sur l’épaule d’Elio, geste peu délicat – il le pousse à son tour, le provoque. « Je souffre, Elio, je souffre trop. Et toi… » Il le repousse, encore une fois, le dédain dans les yeux. « Toi, t’as ta petite drogue pour t’en sortir, pour aller mieux, et moi, tu me laisses dans ce chaos ? »

Mâchoire serrée, souffle court, le venin est craché. Mauvaise foi, aveuglé par la douleur, il ne sait pas ce qu’il fait, le petit prince. Ses paumes s’écrasent enfin sur le torse du danseur, une poussée plus forte que les précédentes. « Qu’est-ce que je dois faire ?! » Attraction, répulsion. Envie de destruction, de possession, deux aimants désordonnés. « Tu débarques dans ma vie, je trompe un autre garçon, je détruis sa vie, sa carrière, ma famille me renie sans doute, et puis toi… » Soupir d’abandon, sa voix se brise, le dégoût imprègne ses paroles. « J’me retrouve à aimer un drogué plus que ma propre vie… Alors que j’ai jamais voulu ça… » Il chute sur ses genoux, la nausée le déstabilise – sa main se pose sur ses lèvres pour le calmer. « J’veux pas te perdre, Elio… Tu es tout ce qu’il me reste… » Il relève la tête lâchement, les larmes ont recommencé à couler. « Qu’est-ce que je dois faire pour qu’on soit ensemble à jamais, Elio… »


him & icode by su/coffee.
Ahn Elio


Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t7874-ahn-elio-eliosphere#239116
☢ BURNING AMBITION
AGE : 20
AVATAR : ten (nct - wavy)
POINTS : 65


NOUS A REJOINT LE : 12/08/2019


MESSAGES : 286


never ever again (ft elio) Empty
(#) Sujet: Re: never ever again (ft elio)   never ever again (ft elio) EmptyMer 13 Nov 2019 - 1:42
never ever again (ft elio) 9cyx  
never ever again
left and lost in the sky

vice des enfers, requête plus que troublante. elio, être fébrile pouvant céder à toutes les requêtes possibles et inimaginable de son bien aimé. toutes, sauf celle-ci. le besoin de drogue. le besoin de s'engouffrer dans les enfers dont on peine à se sortir. enfant-dieu colérique, se refusant à céder à cet demande, lui qui ne connait que trop bien les ravages de ces substances. celles qui à de maintes reprises ont fait un pacte avec la grande faucheuse, ces même substances qui n'ont de cesse de briser peu à peu ses capacités, son art, ses mouvements. drogues loin d'être salvatrice, et les dieux savent ô combien elles n'ont rien à offrir si ce n'est plus de chaos que nécessaire. le danseur se renferme alors dans ses enfers lointain, ceux qui viennent déclencher une haine longtemps refoulé. et le regard du garçon se change. les flammes naissent dans ses iris, provocant d'un regard flamboyant l'enfant face à lui.

et les mots s’enchaînent. puis les gestes. les bousculades. les insultes dissimulés. elio, silencieux face à une colère enfantine. il encaisse, le danseur, sans broncher. encore un coup. puis l'autre. et sa main vient à stopper d'une prise violente, le poignet bien trop vif de l'enfant capricieux. gorge nouée par des mots reçus, des propos bien trop douloureux. drogué, qu'il avait dit son petit prince. c'est ce qu'il était, elio. et il ne pouvait le nier. et c'était bien là le soucis. dépendant d'un amoureux au point d'en subir les conséquences les plus sombres. mais jamais ô grand jamais il viendrait à vendre la véritable raison, car au fond, sasha n'y était pour rien. pas directement. et elio en était plus que conscient. « ferme-la ! » être au tempérament calme qui s'emballe. sentiment de rage qui s'anime et prend vie au milieu d'une dispute peu attendue.

elio, perdant patience avant de relâcher la pression faite sur le poignet de l'autre. le rejetant sans grande délicatesse, à son tour, il bouscule l'autre. à son tour, il crache son venin, sans préavis. sans coverture. sans filtre. « tu sais pas de quoi tu parles, ni même dans quoi tu t'embarques ! » et la chute suit les mots. et elio. elio en perd sa douceur céleste. elio n'en devenant que plus violent dans ses mots. blessé dans son égo. dans son amour. « toi t'as tenté de trouver du réconfort ailleurs. t'as osé t'évader dans les bras d'un autre, mais pas moi ! parce que dans ma putain de tête, il y avait que toi sasha ! seulement toi ! » et les dieux savaient, connaissaient l'étendu de sa douleur. eux seuls avaient conscience de la douleur qu'avait envahit l'âme du garçon. dévasté par la perte qu'il avait provoqué. détruit par des rumeurs fondées peu après d'un amour en trouvant un autre. et l'amertume qui avait prit le dessus.

les dieux spectateurs d'une descente aux enfers. des dieux, impuissants face à la détresse de l'enfant qui avait fini par lâcher prise. sombrant dans la drogue. à nouveau. lâche, il l'avait été. « je pouvais pas te regarder filer le parfait amour sans rien faire. je voulais oublier. toi. nous. absolument tout et j'ai fais la pire connerie au monde pour ça et au final, regarde-moi... » le soupire n'est que plus lourd. plus lourd que l'altercation. plus lourd qu'une douleur infligé inconsciemment par l'amant face à lui. alors elio se laisse lui aussi tomber, pour mieux faire face à l'amour. « je suis là, avec toi sasha. et tu sais pourquoi ? parce que tout ça, toutes ces merdes, ça marche pas putain... » le geste hésitant, mais fondé malgré tout. elio glissant ses doigts sur la joue de l'autre, appuyant son front contre celui de l'enfant, puis le soupir qui raisonne à nouveau. « je veux pas être celui qui te fera sombrer dans tout ça. je veux pas te voir te foutre en l'air comme moi j'ai pu le faire parce que je sais que moi, ça va me tuer. et je sais que ça peux te tuer. et je veux pas. je veux pas de tout ça parce que je t'aime à en crever et que ça fait mal. » chute des perles salées stoppées par un doigt au geste délicat, elio admiratif d'un visage qu'il a rêvé. encore et encore. sans jamais s'en lasser.


him & icode by su/coffee.


※ ※ ※ a scattered dream that’s like a far-off memory. a far-off memory that’s like a scattered dream. i wanna line the pieces up.
Kang Sasha


Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t7315-kang-sasha-tomasha#220090
☢ BURNING AMBITION
AGE : 20
AVATAR : Lee Felix (Skz)
POINTS : 91


NOUS A REJOINT LE : 29/08/2019


MESSAGES : 153


never ever again (ft elio) Empty
(#) Sujet: Re: never ever again (ft elio)   never ever again (ft elio) EmptyMer 13 Nov 2019 - 2:55
never ever again (ft elio) 9cyx  
never ever again
left and lost in the sky

Colère noire qui ronge le cœur du photographe alors qu’il entend ces aiguilles se planter dans chaque partie de son corps, partout. Il serre les dents, la poigne soudaine d’Elio le surprend, mais il ne se laisse pas abattre, jusqu’à s’écrouler sur ses genoux, épuisé. Il entend les paroles, le flot infini, il écoute chaque syllabe qui s’échappe des lèvres du danseur. Douleur affreuse d’apprendre cette souffrance qu’il a vécu, lui aussi, mais qu’il n’a pas réussi à outrepasser – du moins, avec des moyens plus doux. Elio s’est laissé emporter dans cette tornade blanche, il voulait tout oublier, tout effacer, le château qu’ils avaient construit ensemble, le petit prince et son astre perdu qu’il observait sans jamais se lasser. Jalousie dévastatrice qui aurait coûté la vie d’un innocent aux yeux de Sasha.

Puis la mort, mentionnée au milieu de ce ruisseau de paroles.
Sursaut du myocarde, le rouquin n’arrive plus à respirer, il oublie comment on fait. Il ferme les yeux, le contact avec son amant ne l’enfonce qu’encore plus dans ce chagrin interminable. Cette chose, cette drogue, qu’il a souhaité consommer pour oublier avec son homme, cette créature des enfers pouvait arracher les vies – c’est évident, tout le monde connaît ses conséquences, pourtant il y aura toujours des victimes beaucoup trop affaiblies pour supporter le poids de trop de malheurs. Elio en faisait partie, après la séparation, il a sombré. Sasha essaie de parler, de s’exprimer, mais la mort – phobie qui le hante depuis la disparition de son père, si proche de ces deux âmes, il ferait n’importe quoi pour la stopper. N’importe quoi.

Faiblesse et Impuissance.

Le garçon a peur, il baisse la tête, la nausée est présente. Sa respiration n’a aucun rythme, le souffle court, la panique l’envahit. Crise qu’il n’a jamais vécu, si forte, si imposante, le voilà accroché aux poignets du danseur. Il crie, il hurle, ça brûle en lui, un volcan d’acide qui s’écoule dans ses veines, les étoiles peuvent l’entendre dans ce chaos. « Je te l’interdis ! » Il s’égosille, agrippé comme si ça vie en dépendait – ce qui était le cas, finalement. « Elio, putain de merde, je t’interdis de mourir ! Me laisser seul dans ce monde pourri, je ne veux pas, je ne peux pas vivre sans toi ! » Ses lèvres se cognent contre celles d’Elio, désespoir et tentative de sauvetage. « Elio, c’est une promesse, on se l’est juré ! » Il s’empare à nouveau de sa bouche d’une telle ardeur que les deux basculent, l’enfant s’écroule sur son amant avant de se redresser et d’attraper son col. « Arrête tout ça, toute cette merde, reste avec moi pour toujours, je veux passer le restant de ma vie pathétique avec toi, Elio, je t’aime putain, ne me laisse pas ! » Ses cordes vocales sont à deux doigts de lâcher, mais pas lui. « Reste en vie… Je t’en supplie… » Les pleurs, les sanglots, les hurlements de douleur emplissent cette soirée autrefois paisible, le petit prince se sent imploser – des cris, accumulation de nombreuses semaines, mois de déchirement psychologique et physique, et une seule personne peut le sauver.

Une seule.


him & icode by su/coffee.
Ahn Elio


Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t7874-ahn-elio-eliosphere#239116
☢ BURNING AMBITION
AGE : 20
AVATAR : ten (nct - wavy)
POINTS : 65


NOUS A REJOINT LE : 12/08/2019


MESSAGES : 286


never ever again (ft elio) Empty
(#) Sujet: Re: never ever again (ft elio)   never ever again (ft elio) EmptyMer 13 Nov 2019 - 23:56
never ever again (ft elio) 9cyx  
never ever again
left and lost in the sky

typhon émotionnel. elio sombrant dans l'amour passionnel. amour, destructeur au possible. genoux écorchés, il passe outre la douleur. les émotions. son regard se perdant dans celui de l'enfant face à lui. déclaration sanglante et douloureuse sonne l'appel à l'aide d'un astre qu'il chéri plus que de raison. et ainsi, elio se perd. il se perd dans les limbes d'une mémoire, d'un corps, d'une âme. son âme. souillée et partiellement détruite par le vice. ce même vice qui ne cesse de consumer et détruire le peu qu'il reste de sa vie. et les mots raisonnent. et les gestes s'encre dans une peau laiteuse, au travers les tissus bien trop épais, mais pas assez pour résister à la poigne d'un enfant perdu. tout aussi perdu que l'est l'enfant-dieu.

instabilité émotionnelle. petit prince anéanti face au danseur brisé. impuissant face à une détresse qu'il déteste du plus profond de son âme. envahis d'une haine, puis d'une tristesse, il observe, elio, sans ne savoir quoi dire, ni quoi faire. et le baiser offre un instant de répit. un silence d'or. un échange fiévreux qui perturbe l'enfant-dieu plus que de raison. puis l'astre s'échoue sur lui et ainsi, il se redresse, laissant à l'autre l'opportunité d'empoigner le col d'une chemise déjà bien souillé peu après une tirade des plus instables. « c'est pas si simple, sasha. » difficulté de déccrocher. il l'avait déjà connu, elio. ce manque. cette violence. cette brûlure destructrice qui née peu après l'abandon d'une poudre. ces effets nauséabonds, ces pertes qu'elles causes jour après jour. il avait réussi, elio, à oublier. oublier l'amour du passé. oublier qui il était. inconsciemment. involontairement. il avait réussi.

et ainsi, la mort l'avait frôlé.

baiser qui s'envole. lèvres qui s'échoue au creux d'un cou encore marqué. les doigts glissants sur des hanches bien trop souvent admirées. elio chassant le regard de son prince pour mieux affronter sa vérité. aussi dure qu'elle puisse être. « c'est pas moi qui fait les règles de tout ça, sasha. et eux, il savent ô combien tu m'es précieux et ô combien ma vie n'a de sens qu'après de la tienne. » eux. les dieux qui avaient sû guider élio ce soir là, sous un clair de lune. ces même dieux qui avaient sû pousser le danseur dans les bras du premier inconnu pour parfaire sa vie baignant dans le chaos. sasha, douceur rapporté par des dieux bien trop capricieux. être précieux d'un danseur pourtant instable. elio, toujours assombrit auprès de mille et un secret. auprès de vice mortel. « je t'aime. » faible murmure qui sonne un abandon. l'envie de guerre et disputes s'éclipse pour laisser le calme et l'apaisement regagner le brun sans grande difficulté. les yeux désormais clos, elio humant un parfum dont il ne pouvait se lasser, retrouve ce calme légendaire qu'on pouvait lui connaitre. « je peux rien te promettre, mais je ferais n'importe quoi pour t'avoir et te préserver à mes cotés. et tu le sais. » soupir délicat, il refait finalement face à l'enfant avant de se redresser, silencieusement.

difficulté de recroiser un regard baignant dans les tristesses et la peur. elio, connaisseur de ces sentiments. à maintes reprises, il les avait accueillit. pour lui. pour sasha. pour eux. « faisons une chose à la fois tu veux bien ? premièrement cesse de pleurer... » et il craque à nouveau. elio, faible au possible. ses mains abandonnant les hanches du garçon pour finalement venir essuyer toute trace des perles salées. « dans le cas contraire, tu finiras ta nuit tout seul. » besoin de provoquer, piquer l'autre pour voir renaître la flamme d'un caprice. l'esprit d'un sourire. « en suite, on va réfléchir à tout ça. ensembles. toi et moi. et je peux te promettre qu'on trouvera des solutions et que tout ira pour le mieux. » le besoin d'avancer. avancer dans cette vie, aussi courte qu'elle puisse être.

le besoin d'avancer,
main dans la main,
avec lui.


him & icode by su/coffee.


※ ※ ※ a scattered dream that’s like a far-off memory. a far-off memory that’s like a scattered dream. i wanna line the pieces up.
Kang Sasha


Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t7315-kang-sasha-tomasha#220090
☢ BURNING AMBITION
AGE : 20
AVATAR : Lee Felix (Skz)
POINTS : 91


NOUS A REJOINT LE : 29/08/2019


MESSAGES : 153


never ever again (ft elio) Empty
(#) Sujet: Re: never ever again (ft elio)   never ever again (ft elio) EmptyJeu 14 Nov 2019 - 1:24
never ever again (ft elio) 9cyx  
never ever again
left and lost in the sky

Sa voix n’est plus, Sasha a trop crié. Toutes ses émotions sont sorties, le vide a été fait. Il doit rester quelques résidus, une angoisse minimale ou encore quelques larmes de peur, mais la présence de son amant le rassure. Essoufflé, tête baissée, les yeux fermés, il écoute Elio – il est vrai que sortir de ce monde infâme qu’est la drogue, c’est une épreuve, mais des gens y sont parvenus, alors pourquoi pas lui ? Il a froid, le garçon, ses doigts jouent avec le col du vêtement du danseur, il n’ose pas le regarder en face, n’ose pas accepter la vérité. La confession résonne comme une mélodie oubliée, et le rouquin sourit. « Je t’aime. » Il répond avec cette voix détruite, faible, mais les sentiments n’ont pas changé. Jamais.

Le calme est revenu entre eux, fraîcheur d’hiver qui semble moins glaciale que lorsque les voix étaient levées, le photographe sèche ses larmes comme lui demande Elio. Reniflement enfantin, parce que c’est qu’il est – démon disparu, petit prince est maintenant de retour pour admirer son astre perdu. Ce dernier d’ailleurs lui lance une petite pique, puérile presque, mais innocente. Il prévoit aussi d’avancer pas à pas, tous les deux, pour un avenir meilleur. « Oui… Ensemble… » L’enfant hoquette et se blottit contre son amoureux. Le manque d’affection, bien qu’éphémère, a joué sa carte. Sasha se balance doucement, recherchant toujours plus de chaleur humaine contre son visage… Ah, dame nature, quand tu nous tiens.

Cette position, cette proximité, ce léger balancement sur une partie sensible – adrénaline d’une colère, baisers fougueux, et le voilà qui ressent déjà les effets de la luxure. Il grogne, le rouquin, gêné et frustré, épuisé, il n’a qu’une seule envie : se mettre au chaud pour se détendre avec Elio. « Mon cœur… » Gémissement qui s’échappe et le trahit, avant de lever les yeux vers lui, innocent. « Désolé… Est-ce qu’on pourrait rentrer… ? » Le regard tombe au niveau de son entrejambe, une bosse bien visible se dessine déjà sous le clair de lune. Aucun mot n’est ajouté, juste une étreinte resserrée, les joues rouges, le cœur battant.
Sasha, éperdument amoureux d’un homme au passé compliqué.
Sasha, malchanceux des dieux, chanceux pour son cœur malgré la souffrance.
Avec lui,
et seulement lui.


him & icode by su/coffee.
Ahn Elio


Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t7874-ahn-elio-eliosphere#239116
☢ BURNING AMBITION
AGE : 20
AVATAR : ten (nct - wavy)
POINTS : 65


NOUS A REJOINT LE : 12/08/2019


MESSAGES : 286


never ever again (ft elio) Empty
(#) Sujet: Re: never ever again (ft elio)   never ever again (ft elio) EmptyDim 17 Nov 2019 - 23:40
never ever again (ft elio) 9cyx  
never ever again
left and lost in the sky

tornade sentimentale. la colère s'evanouit dans la nature, ne laissant que deux âmes en peines, pourtant amoureuses, se retrouver sous un nouveau clair de lune. impression de déjà vu, plaisant au possible pour le danseur qui retrouve une certaine proximité avec son bien aimé peu après le venin craché et les coups encaissés. silence d'or et fraîcheur hivernale berce les deux âmes, souillées mutuellement par les débris de paroles acidulées. peu rancunier envers l'amour. bien trop attiré, amoureux de son étoile, elio pardonnant silencieusement le petit prince malgré l'amertume qui reste discrète au fin fond d'une gorge encore nouée, n'oubliant que très peu les propos saignants de l'instant passé.

mais l'étreinte repousse l'obscurité de bien des mots. elio, entourant l'autre de ses bras, suivant la danse lente et légère de l'enfant. baiser envolé sur le haut d'un crane, le signe de protection absolut, elio se laisser guider par l'enfant sans grande peine avant de croiser à nouveau le regard de ce dernier. « rentrer ? » peu sensible au froid, il vient à se poser mille et une question, le danseur, avant de suivre le regard de l'étoile. rire quelque peu moqueur après constatation, c'est sans grande peine qu'il vient à déposer ses lèvres sur celles du garçon. baisers d'amoureux bercés sous un sourire malicieux. il s'écarte alors bien assez tôt, entrelaçant ses doigts à ceux de l'enfant étoilé. « rentrons alors, petit faible. » et la moquerie raisonne encore alors qu'elio attire l'autre dans sa course.

le toit abandonné, se retrouvant dans la cage d'escalier, elio ralentissant dans sa course avant de s'arrêter au beau milieu d'une marche. se retournant, l'enfant-dieu cherchant à faire face au petit prince, il croise son regard, ses perles usées par les larmes et sa silhouette dessiné par la lueur d'une lune toujours aussi plongé dans une curiosité. signe que les dieux n'en sont que plus curieux et admiratifs d'une histoire qu'ils ont créés malgré eux. « sasha ? » esprit torturé. elio hésitant, mais pourtant bien déterminé à s'offrir, se dévoiler à l'autre garçon. « à tout hasard, à quel point as-tu confiance en moi ? » sourcils légèrement froncés face à une question des plus existentielle aux yeux d'un danseur bien trop plongé dans ses idées et envies.

l'envie d'évasion.
l'envie d'être lié à l'amour.

pour le meilleur et pour le pire.


him & icode by su/coffee.


※ ※ ※ a scattered dream that’s like a far-off memory. a far-off memory that’s like a scattered dream. i wanna line the pieces up.
Kang Sasha


Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t7315-kang-sasha-tomasha#220090
☢ BURNING AMBITION
AGE : 20
AVATAR : Lee Felix (Skz)
POINTS : 91


NOUS A REJOINT LE : 29/08/2019


MESSAGES : 153


never ever again (ft elio) Empty
(#) Sujet: Re: never ever again (ft elio)   never ever again (ft elio) EmptyLun 18 Nov 2019 - 0:16
never ever again (ft elio) 9cyx  
never ever again
left and lost in the sky

Joues rougies par l’envie, mais aussi la situation embarrassante dans laquelle l’enfant se retrouve. Certes, c’est son amoureux, son conjoint, son amant, mais avoir ce genre de réaction après une telle altercation ne le rend pas fier du tout. Il se pince les lèvres quand il entend la réponse d’Elio ; oui, c’est vrai qu’il est faible de se laisser porter par le désir, mais que voulez-vous. Le garçon ne lutte pas et suit le danseur, doigts entrelacés, il n’attend qu’une seule chose – les pensées virent rapidement au contenu délicat, ses yeux se perdent sur le corps en mouvement du brun, le cœur battant contre sa poitrine, il essaie de ne passer laisser ses démons s’emparer de sa volonté.

Puis soudainement, l’astre perdu se retourne. Sans crier gare, le visage sérieux, il le fixe. Le rouquin hausse les sourcils, gêné, peut-être qu’il a pensé tout haut ? Il déglutit difficilement, puis l’homme prend la parole. ‘à tout hasard, à quel point as-tu confiance en moi ?’
Drôle de question. Enfin, dans ce genre de situation, ça l’est.
Le photographe est confus, il cligne plusieurs fois des yeux, assimilant l’information jusqu’à ce qu’elle soit parfaitement acquise – là, il cherche une réponse, claire et équivalente de son ressenti, ce qui est plutôt dur à faire. « Confiance ? » Un terme employé à tort et à travers, cette notion détruite tellement de fois que peu de personnes en ont de nos jours.

Sasha descend une marche, se rapprochant de son amant, avant de glisser ses mains sur ses joues. Il esquisse un sourire en coin – malicieux ou innocent, c’est à voir selon votre goût. Un baiser déposé sur ces lèvres tant adorées, puis une réponse. « Je te suivrai jusqu’au bout du monde, les yeux fermés, seulement guidé par ta voix s’il le fallait. » Les lippes se rencontrent à nouveau, puis il reprend. « Je t’aime plus que tout au monde, Elio, il en va de même pour ma confiance en toi. Tu es le seul à qui je me donnerai corps et âme. » Insistance sur ces mots, car en ce moment même, c’est ce dont il a envie : donner son corps, vendre son âme à son astre perdu afin qu’il puisse trouver le droit chemin. « Pourquoi tu me demandes ça ? » Il est vrai que c’est une première.
Ou a-t-il oublié depuis le temps ?
Bonne question.


him & icode by su/coffee.
Ahn Elio


Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t7874-ahn-elio-eliosphere#239116
☢ BURNING AMBITION
AGE : 20
AVATAR : ten (nct - wavy)
POINTS : 65


NOUS A REJOINT LE : 12/08/2019


MESSAGES : 286


never ever again (ft elio) Empty
(#) Sujet: Re: never ever again (ft elio)   never ever again (ft elio) EmptyHier à 1:18
never ever again (ft elio) 9cyx  
never ever again
left and lost in the sky

faiblesse éternelle face à un enfant. elio, amoureux à en crever de l'étoile. son étoile. jamais il n'aurait cru aimer à nouveau. jamais il n'aurait cru aimer ainsi. délices passionnels. elio aux portes d'un paradis. paradis dangereux, mais aventureux il est, l'enfant-dieu. sa main glissant sur la joue de l'autre, il répond à ces baisers offerts sans grande patience. pulpes sucrées, adorées du danseur. sourire naissant aux propos d'un enfant qui semble sûr de lui, puis le calme caresse l'âme douteuse du danseur qui ne semble avoir envie de converser plus que de raison.

bref mouvement de tête en guise de réponse. négative qui plus est. rien à ajouter. si ce n'est un nouveau baiser. une nouvelle passion écrite sur les lèvres d'un photographe et les enfers qui se déchaîne au beau milieu d'un échange qui se voulait chaste. l'envie de retrouver son astre. le posséder sans remords, sans barrière. retrouver le gout d'une peau, la mélodie d'une voix à la limite d'un olympe peu censuré. luxure intense qui nait alors que le sourire se dessine sur les lippes d'un danseur bien malicieux. trop gourmand. peu résistant aux lèvres, au corps d'un enfant. « on va se contenter du corps. » rire moqueur. envers lui plus que l'enfant. conscience même de l'être faible qu'il était.

faible au point de rêver d'une alliance. la fusion d'une âme. son âme. l'engage précieux. engagement dangereux dont il rêve secrètement depuis bien des mois. engagement qu'il garde, conserve au fin fond de son esprit. engagement qu'il repousse à plus tard car le moment n'est pas. « le reste suivra, un jour. peut être. » murmure contre des lippes torturées. promesse à mi-mots, susurré. signée par l'échange. elio, malicieux. lui qui au fond se prépare à mille et un rêve inexploité avec le petit prince de sa vie. mystérieux, il était. mystérieux, il restera. pour leur bien. mais surtout son bien.


him & icode by su/coffee.


※ ※ ※ a scattered dream that’s like a far-off memory. a far-off memory that’s like a scattered dream. i wanna line the pieces up.
Contenu sponsorisé


never ever again (ft elio) Empty
(#) Sujet: Re: never ever again (ft elio)   never ever again (ft elio) Empty
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: seoul national university :: Locaux de la SNU
Sauter vers: