▲ up▼ down
12345
au pays qui te ressemble (hanus) - Page 4



 

regarde comme elle est jolie
la roulette fleurie ⌒゚(❀>◞౪◟<)゚⌒

TOUJOURS SUR HM ! les défis et le mois à thème ont été renouvelés ! au pays qui te ressemble (hanus) - Page 4 359353108

OBLIGATOIRE ( #`⌂´)/┌┛
le Recensement de 2020 !

tu peux maintenant te promener dans le jardin aux fleurs
et on te propose un petit jeu tranquilou : qui est le plus ? d'HM (/^▽^)/

les MEMBRES EN DANGER, vérifie que t'es pas sur le Death Note de Hm ! (||゚Д゚)
❥ Namaste

hundred miles c'est un forum réel asiatique city/universitaire basé à Séouldeux réponses par mois minimum — Avatars occidentaux bienvenus ! — Taille des avatars 200*320 ou 400*640Une semaine pour finir sa présentation — Pas de prise de tête, rien que du love. That's all folks ٩(^ᴗ^)۶
8 931 pts
ego
12 921 pts
shadow
8 247 pts
student
9 425 pts
citizen

regarde comme elle est jolie
la roulette fleurie ⌒゚(❀>◞౪◟<)゚⌒

TOUJOURS SUR HM ! les défis et le mois à thème ont été renouvelés ! au pays qui te ressemble (hanus) - Page 4 359353108

OBLIGATOIRE ( #`⌂´)/┌┛
le Recensement de 2020 !

tu peux maintenant te promener dans le jardin aux fleurs
et on te propose un petit jeu tranquilou : qui est le plus ? d'HM (/^▽^)/

les MEMBRES EN DANGER, vérifie que t'es pas sur le Death Note de Hm ! (||゚Д゚)
-11%
Le deal à ne pas rater :
Réduction -34% sur la caméra sport DJI Osmo Action
249.99 € 279.99 €
Voir le deal

 :: old memories :: Oubliettes, Never Forget :: RPs abandonnés
Partagez

 au pays qui te ressemble (hanus)


Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
Han Han Gyeol
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t6136-11-hanhanboost
En ligne
Han Han Gyeol
BOOST leader - visual king
So hot you need to call nine-han-han
UNE P'TITE PHOTO ? :   ⤳  au pays qui te ressemble (hanus) - Page 4 123ab46576bcd424be52dc7116bc9d705fd0086c
AVATAR :   ⤳  Park Jinyoung du JJProject et de GOT7
POINTS :   ⤳  492
MESSAGES :   ⤳  809
NOUS A REJOINT LE :   ⤳  25/02/2019
AGE :   ⤳  25
au pays qui te ressemble (hanus) - Page 4 Empty
(#) Sujet: Re: au pays qui te ressemble (hanus)   au pays qui te ressemble (hanus) - Page 4 EmptyMar 19 Nov 2019 - 21:19


"All I am is a man; I want the world in my hands. I hate the beach, But I stand in -Busan- with my toes in the sand. Use the sleeves of my sweater, Let's have an adventure"


""""""

     Jeune garçon qui a des rêves à déjouer la mort. Les traumatismes qu'il a vécu sont toujours effacés par ce qu'il lui reste encore à accomplir. Ce n'est jamais lui, qui souffre le plus de ses échanges trop brefs avec la faucheuse.  Oh, le chanteur s'en sort toujours traumatisé. Tétanisé quand il est trop loin dans l'eau de la mer et que les vagues s'agrandissent, anxieux quand il n'a plus pied dans l'eau d'une simple piscine. Stressé à chaque fois qu'il doit prendre la voiture, cœur palpitant trop rapidement quand il voit des par-chocs approcher à toute vitesse. Hangyeol a des cauchemars, des fois. Des séquelles physiques. Mais il n'a jamais été traumatisé par le spectre de la mort. Il n'a pas cette peur de mourir et de laisser les gens sans lui. Justement, ce sont plutôt ses proches qui ont peur de mourir. Ses parents; raison pour laquelle ils sont si inquiets à son propos, aussi inquiets que leurs appréhensions se transforment en reproche. Venus; qui fait des blagues aussi sérieuses. Hangyeol a toujours trouvé le moyen de risquer sa dernière respiration quand il est tout seul, parce qu'il a trop le goût de l'aventure. Il pense à assouvir ses passions parce que c'est de ça qu'il vit, en oubliant qu'il peut en mourir. C'est pour cela que quand l'ombre de la mort frappe ce pour quoi bat son cœur, comme Venus après le drame de la SNU, Hangyeol ne réagit pas avec raison. Il ne peut pas avoir le calme et la raison quand il ne mesure pas quotidiennement les conséquences qu'une perte pourrait avoir.

Passionné, par sa musique, sa ville, sa muse. Il n'aime pas vivre à moitié, si frustré d'être contrôlé et rabaissé par ce genou. Il aime faire ce qu'il veut. Et il veut profiter de sa famille, de Venus, du fait d'être à Busan. "Alors faudra pas t'étonner quand mon prochain album ne parlera que de toi." Le chanteur répond, amusé. Oh oui, s'il est idiot, c'est dans l'amour. Il ne peut pas faire autrement quand le bonheur semble enfin lui revenir. Il est si bien, tellement bien qu'il aurait envie de quitter l'appartement de BOOST dès maintenant, de revenir à Busan chez ses parents pendant toute sa convalescence. Il y a quoi de mieux que d'être allongé dans son salon, posé sur la femme qu'il aime le plus, à pouvoir se reposer? Hangyeol s'endort rapidement, sommeil de plomb pour apaiser toute l'énergie qu'il a tantôt dépensé. Il ne se rend même pas compte que sa mère arrive, ou que Venus se déplace. Tant mieux; parce que Mihan a toujours adoré voir son fils dormir. Garnement au visage d'ange. Elle n'a pas bronché quand elle a vu son fils ainsi lové contre sa belle-fille. Mihan est fan de l'amour, convaincue comme Hangyeol que lui et Venus sont unis par le destin. Et quelle mère serait mécontente de voir son fils aussi apaisé? Elle a un peu pitié, aussi, parce qu'elle sait que la jeune fille ne doit pas être très confortable dans cette position. Elle lui propose un thé,  et vaque à ses occupations. Mihan aime lire elle aussi. Lire et écrire des sms à Malee qui la font sourire.

Hangyeol se réveille au bout d'un moment. Lentement, il émerge dans la réalité. "Mmh" Il répond à la première question. Il a trop bien dormi. Il aurait donné une autre réplique mielleuse pour faire plaisir à Venus autant que la dégoûter, mais il se rend compte que sa mère est à côté, et qu'il devrait, quand même, montrer un minimum de décence. "Non, je rêvais de Najun." Il répond juste avant que Venus n'embrasse ses lèvres, et ensuite il rigole. Il se redresse, sans pour autant quitter la chaleur de Venus. Une fois qu'il est assis confortablement à côté d'elle, il passe un bras autour de sa taille pour la tenir près de lui, et penche sa tête sur son épaule. De son autre main, il attrape son téléphone, qu'il commence à consulter. "C'est parce qu'il m'a demandé de passer voir ses parents. J'espère que t'en as pas marre de porter ma valise parce qu'avec ce qu'ils vont donner..." Hangyeol plaisante et Mihan écoute d'une oreille discrète. Elle n'a pas envie de s'immiscer dans les affaires du groupe, a déjà trop crié quand elle est venue préparer l'appartement pour le fauteuil de son fils et qu'elle les a vus lui poser des questions sans être venus en personne à l'hôpital. Elle sait que Hangyeol n'a pas vraiment apprécié alors elle se contente de demander à Venus. "Tu as déjà rencontré Najun, toi?" C'est une question habile pour savoir si le groupe se reparle. Si Hangyeol le mentionne, c'est que la tension entre eux doit être apaisée, surtout s'il a proposé de passer voir sa famille, mais si Venus n'a pas rencontré les colocataires de Hangyeol, c'est qu'il ne s'entend toujours pas assez avec eux pour présenter sa nouvelle petite-amie.

(c) SIAL



au pays qui te ressemble (hanus) - Page 4 9e64e501980d2acd79babdf34d3e49138bfaebf9
BOOST fanguide
PM gallerie


@Zhao Nils a écrit:
rarement vu quelque chose d'aussi cursed de mon existence


don't mind me just fmi:
 


Hwang Gi Ho au pays qui te ressemble (hanus) - Page 4 2948317594 Kang Tae Dong au pays qui te ressemble (hanus) - Page 4 2948317594 au pays qui te ressemble (hanus) - Page 4 2948317594
No Jia
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t8313-no-jia-jiao
No Jia
♕ -- all the good girls go to hell
'cause even god herself has enemies
UNE P'TITE PHOTO ? :   ⤳  au pays qui te ressemble (hanus) - Page 4 30c1d01b41a8c0374a7904b5642df3ad
AVATAR :   ⤳  son naeun
POINTS :   ⤳  220
MESSAGES :   ⤳  2083
NOUS A REJOINT LE :   ⤳  15/12/2018
AGE :   ⤳  19
au pays qui te ressemble (hanus) - Page 4 Empty
(#) Sujet: Re: au pays qui te ressemble (hanus)   au pays qui te ressemble (hanus) - Page 4 EmptyMer 20 Nov 2019 - 18:53


les soleils mouillés de ces ciels brouillés pour mon esprit ont les charmes si mystérieux de tes traîtres yeux, brillant à travers leurs larmes

doucement, morphée libère l’amant assoupi. son sommeil semblait si lourd, comme celui d’un enfant, que la jeune femme ose à peine hausser la voix. pourtant elle rit bêtement avec lui lorsqu’il évoque son maknae. « je savais bien qu’il y avait quelque chose entre vous… » référence subtile aux fanfictions sur lesquelles elle est tombée au détour de quelque recherche internet hasardeuse. la fanbase de boost semble particulièrement friande de ce genre ragots. mais voilà bien un sujet qu’il ne faudrait aborder en présence de mihan -- venus se contente de se blottir contre son petit ami lorsqu’il passe un bras possessif sur sa taille. elle ne savait pas qu’il faudrait passer par le foyer de najun ((une idée qui semble un peu étrange lorsqu’elle n’a jamais encore croisé l’idole)). « mmh. je garantis pas que tout arrivera à bon port. » plaisante-t-elle. si les bagages sont trop lourds elle se fera un plaisir d’entamer tout ce qu’elle y trouvera de comestible.

l’air de rien, elle louche sur l’écran de son amoureux, tente d’apercevoir ce qu’il fait. son portable à elle a dû rester dans la chambre ou dans la poche de son manteau. elle oublie trop souvent de le garder à porté de main. l’intervention de sa belle-mère est comme un rappel à l’ordre, et elle détache son regard des affaires du chanteur. « najun ? » haussement d’épaules. « non, pas encore. on est restés plutôt discrets pour le moment. » en-dehors de the rose qui a appris leur relation par mégarde, les han sont les premiers devant qui ils ont officialisé leur couple. la période de leurs retrouvailles a été trop intense, trop courte pour que hangyeol lui fasse entrevoir son petit monde ; la situation était encore bien trop tendue chez lui. et leur relation passant de rien à tout, venus a tout de suite été passée sous silence.

mais les choses s’améliorent doucement ; ambiance qui s’apaise peu à peu entre les membres de boost. venus veut croire qu’ils touchent une réconciliation du doigt. « mais on pourrait changer ça bientôt, non ? » elle dévisage hangyeol, attend son approbation sans vraiment y croire. il y a tant de choses qu’il leur faudrait prendre en considération. cette éternelle tension entre eux, ce couple qu’ils cachent encore, et malgré tout l’importance qu’a chacun dans la vie du chanteur. venus voudrait connaître ceux qui partagent le quotidien de son homme depuis si longtemps. elle voudrait qu’il reconnaisse la place qu’elle tient à ses côtés ((aussi librement qu’il la ramène contre lui sous le regard de sa mère)) parce qu’elle a si souvent aimé dans l’ombre qu’elle finirait par s’interdire elle aussi la lumière. elle est une femme pour la nuit, semble-t-il -- pas une femme que l’on exhibe fièrement au grand jour.

sourire froissé. c’est l’imposteur qui s’immisce dans son cœur. cette foutue manie de croire qu’elle n’est bien pour personne, en réalité. ni pour hangyeol, ni pour les han, ni pour le monde entier. « ou peut-être qu’on devrait attendre. » déclare-t-elle finalement. elle en sait rien, venus. elle comprend rien à ce qu’elle devrait faire pour préserver leur couple. ça ne fait même pas un an. même pas un an qu’ils s’aiment depuis l’éternité.

(c) SIAL ; icons SIAL




- - et plus je m'approchais et plus t'étais brillante, dans mon ciel étoilé tu n'es plus qu'une étoile fuyante


Han Han Gyeol
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t6136-11-hanhanboost
En ligne
Han Han Gyeol
BOOST leader - visual king
So hot you need to call nine-han-han
UNE P'TITE PHOTO ? :   ⤳  au pays qui te ressemble (hanus) - Page 4 123ab46576bcd424be52dc7116bc9d705fd0086c
AVATAR :   ⤳  Park Jinyoung du JJProject et de GOT7
POINTS :   ⤳  492
MESSAGES :   ⤳  809
NOUS A REJOINT LE :   ⤳  25/02/2019
AGE :   ⤳  25
au pays qui te ressemble (hanus) - Page 4 Empty
(#) Sujet: Re: au pays qui te ressemble (hanus)   au pays qui te ressemble (hanus) - Page 4 EmptyJeu 21 Nov 2019 - 21:53


"All I am is a man; I want the world in my hands. I hate the beach, But I stand in -Busan- with my toes in the sand. Use the sleeves of my sweater, Let's have an adventure"


""""""

      Mauvaise habitude qu'à Hangyeol de toujours regarder son téléphone. A chaque fois qu'il se pose plus de quelques heures, il est obligé de vérifier ses mails. Avec ses parents, avec ses amis, avec Venus. Passionné, obsédé par son travail. Même si sa carrière est au point mort, il veille toujours à ce que ses dix dernières années d'efforts ne soient pas gâchées soudainement. Certes, il vérifie également qu'il n'a pas de sujet à traiter, d'offres auxquelles il peut participer. Mais s'il est si inconsciemment insistant à toujours vérifier ce que sa compagnie lui dit, c'est parce qu'il veut être aux aguets de sa réputation. Il a besoin de savoir s'il s'est fait reconnaître, s'il s'est fait prendre en photo, s'il y a des rumeurs sur lui, des critiques. Malsain, bien évidemment, que cette vérification d'image soit devenue si constante dans sa vie, si constamment qu'il ne s'en rend même plus compte. Mais c'est comme ça, il est connu, et il est le leader d'un groupe. C'est sur lui que tout repose, et c'est à lui de gérer les problèmes s'il y en a. Bien heureusement, rien ne semble avoir fuité sur lui ou n'importe lequel de ses trois autres collègues. Leur manager n'a pas envoyé de mail paniqué. Et c'est ainsi que Hangyeol repose son téléphone sur le côté, lève la tête quand les deux femmes de sa vie abordent un sujet encore épineux, sans avoir entendu les remarques qu'elles avaient faites avant.

   Si Mihan veut recueillir des informations, elle va être servie. Déjà, la réponse de Venus en dit beaucoup. Hangyeol n'a pas voulu parler de sa relation amoureuse avec ses colocataires. N'a même pas évoqué avoir retrouvé la fille qui a partagé toute sa vie. Cela donne assez d'informations; mais Venus continue sur la lancée. La mère du chanteur n'en aurait jamais tant demandé. Et bien loin de comprendre ce que manigance les deux femmes dans sa maison d'enfance, le chanteur mort à l'hameçon et répond sans se poser plus de questions. "Tu veux rencontrer Najun?" Hangyeol demande à son amoureuse, presque surpris de cette demande. Ça parait évident pourtant, pour sa petite-amie de vouloir rencontrer ses collègues, les gens avec qui il vit, a partagé plus de quatre ans de sa vie. Mais après tout ce que Hangyeol avait raconté sur ces fameux individus, il n'aurait pas pensé que Venus veuille les voir. Pourtant c'est une déduction idiote. Evidemment que Venus veut rencontrer ses collègues. A tous les coups, elle veut même découvrir où il vit. C'est complètement débile de ne jamais lui avoir demandé avant, jamais expliqué pourquoi il ne lui avait pas encore montré.

    Impossible, pour Hangyeol de connaître tout le fil de pensée de son amoureuse. Elle qui ne se pense pas digne de lui, si tâche dans sa vie qu'il ne l'assume devant personne. C'est plutôt l'inverse. Mais comment pourrait-elle quand ce sujet n'a jamais vraiment été abordé? Comment savoir que cette situation lui cause du mal? C'est parce que Venus procure tellement de bien au chanteur qu'il ne veut pas la montrer. Possession précieuse, surtout une figure modèle de sa vie qu'il ne partagerait pour rien au monde avec ses amis qui l'ont tant déçus. Tous, sauf peut être justement Najun. Lui avec qui il a décidé de repartir d'un meilleur pied. Alors à la surprise générale (de deux personnes) Hangyeol répond favorablement. "Non, je pense que c'est une bonne idée. Je peux te présenter à Najun. C'est un chouette garçon." Parce que Najun est vraiment gentil, parce que lui a reconnu ses torts et fait tout maintenant pour réparer les fissures de leur amitié. Hangyeol vit déjà un peu mieux grâce au maknae. Et pour marquer l'amour qu'il a pour Venus, la confiance qu'il a décidé de ré-accorder à Najun, il peut les présenter. Construire un pont entre deux mondes qui n'auraient jamais dû se dissocier. Bretelle liant Venus et Najun, seulement. Aucune chance que Lee-Yong ou Jaehyun aient ce privilège. Hors de toute discussion. "Et puis, je sais que tu ne me quitteras pas pour lui. Il est trop jeune." Hangyeol répond, à moitié pour plaisanter, l'autre moitié pour clore la discussion. Il embrasse la joue de sa déesse pour accompagner ses paroles. Quand bien même il voue une confiance absolue en sa petite-amie, il reste inquiet de la perde. Si un jour elle finit par en avoir assez de sa situation. Il la voit très bien le quitter. Elle aurait raison. Hangyeol a aimé Venus toute sa vie, mais sa vie ne convient peut être pas à Venus. Séparés plusieurs fois à cause de cette vie. Réunis car elle est presque partie.

    Discrète qu'elle se fait Mihan. Elle s'occupe de son téléphone, son livre ou ses mots croisés en tendant l'oreille (et transférant à Malee.) Mais ce n'est pas plus mal comme ça. "Tu veux faire quelque chose, mon amour?" Le chanteur demande sans gêne. Il a encore une fois l'impression que tout tourne autour de lui. Et il n'aime pas ça, pas quand Venus est là, et que c'est elle qui devrait recevoir toute l'attention et l'affection qu'elle mérite. "Un film, un jeu, autre chose?" Si seulement ils avaient été seuls, Hangyeol aurait rajouté "un enfant" à la suite de cette liste.

   

(c) SIAL



au pays qui te ressemble (hanus) - Page 4 9e64e501980d2acd79babdf34d3e49138bfaebf9
BOOST fanguide
PM gallerie


@Zhao Nils a écrit:
rarement vu quelque chose d'aussi cursed de mon existence


don't mind me just fmi:
 


Hwang Gi Ho au pays qui te ressemble (hanus) - Page 4 2948317594 Kang Tae Dong au pays qui te ressemble (hanus) - Page 4 2948317594 au pays qui te ressemble (hanus) - Page 4 2948317594
No Jia
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t8313-no-jia-jiao
No Jia
♕ -- all the good girls go to hell
'cause even god herself has enemies
UNE P'TITE PHOTO ? :   ⤳  au pays qui te ressemble (hanus) - Page 4 30c1d01b41a8c0374a7904b5642df3ad
AVATAR :   ⤳  son naeun
POINTS :   ⤳  220
MESSAGES :   ⤳  2083
NOUS A REJOINT LE :   ⤳  15/12/2018
AGE :   ⤳  19
au pays qui te ressemble (hanus) - Page 4 Empty
(#) Sujet: Re: au pays qui te ressemble (hanus)   au pays qui te ressemble (hanus) - Page 4 EmptyVen 22 Nov 2019 - 16:27


les soleils mouillés de ces ciels brouillés pour mon esprit ont les charmes si mystérieux de tes traîtres yeux, brillant à travers leurs larmes

hangyeol parle rarement de ses collègues à sa petite amie. il y fait référence par moments, laisse entendre ce qui lui chante, mais depuis que l’évocation de jaehyun a failli ruiner un de leurs précieux rendez-vous venus se garde bien de poser davantage de questions. le sujet est sensible… pourtant après avoir entendu le nom de najun et encouragée par la mère de son amoureux, la jeune femme saisit l’occasion de laisser entendre qu’il serait peut-être temps qu’elle rencontre ceux qui sont si chers au cœur du chanteur. elle ne connaît pas grand chose de sa vie, si ce n’est celle qu’ils partageaient étant enfants, et rien de plus que leurs baisers n’ont su effacer la distance creusée par des années de travail aussi loin d’elle.

lui peut bien s’inviter chez les thaïlandaises -- rien n’a véritablement changé, ni leur petit appartement ni le code de la porte d’entrée. lui peut entrevoir sa vie d’adulte entre les quatre murs de sa chambre d’ado. s’il n’en allait pas de sa carrière, il pourrait tout autant rencontrer les rares amis sur lesquels venus compte encore ((ignorant pourtant tous l’identité de l’homme qui fait battre son cœur)). il y aurait bien d’autres fréquentations qu’elle se garderait de lui présenter ; une vie de célibat tronquée par des aventures libertines. voilà peut-être quelque chose que hangyeol préfèrerait ignorer…

mais l’impossible survient : le jeune homme abonde dans le sens de sa petite amie, prêt à lui présenter la patte tendre de la bande. « vraiment ? » s’étonne-t-elle avant de partir dans un rire. « c’est pas moi qui rêve de lui ! » elle lui tend l’autre joue lorsqu’il l’embrasse, sourire aux lèvres. la perspective d’en découvrir davantage sur son meilleur ami la ravit, et c’est enjouée qu’elle répond à sa question. « mmmh pourquoi pas ? » si elle ne peut garantir de rester éveillée devant un film, il y a une activité pour laquelle elle se sent d’aplomb. regard rieur, visage éclairé d’un rictus qu’il lui connaît bien, elle saute sur ses pieds et file fouiller le placard de leur chambre pour revenir armée d’une boite iconique. et sa voix qui résonne depuis le couloir : « on va voir si t’arrives à finir une partie sans renverser le plateau ! »

on lui donnerait volontiers quelques claques, mais qu’importe ! la journaliste s’assied à même le sol et installe fièrement son monopoly, disposant le plateau et les cartes avec une impatience palpable. « c’est moi qui fais la banque ! » impose-t-elle comme elle en avait l’habitude. « et je prends le chien ! » ces habitudes-là ont tout d’une tradition… de quoi les tenir occupés jusqu’au déjeuner.

(c) SIAL ; icons SIAL




- - et plus je m'approchais et plus t'étais brillante, dans mon ciel étoilé tu n'es plus qu'une étoile fuyante


Han Han Gyeol
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t6136-11-hanhanboost
En ligne
Han Han Gyeol
BOOST leader - visual king
So hot you need to call nine-han-han
UNE P'TITE PHOTO ? :   ⤳  au pays qui te ressemble (hanus) - Page 4 123ab46576bcd424be52dc7116bc9d705fd0086c
AVATAR :   ⤳  Park Jinyoung du JJProject et de GOT7
POINTS :   ⤳  492
MESSAGES :   ⤳  809
NOUS A REJOINT LE :   ⤳  25/02/2019
AGE :   ⤳  25
au pays qui te ressemble (hanus) - Page 4 Empty
(#) Sujet: Re: au pays qui te ressemble (hanus)   au pays qui te ressemble (hanus) - Page 4 EmptySam 23 Nov 2019 - 11:14


"All I am is a man; I want the world in my hands. I hate the beach, But I stand in -Busan- with my toes in the sand. Use the sleeves of my sweater, Let's have an adventure"


""""""

      Le contraste entre le Hangyeol enfant et le Hangyeol idole est plutôt net. Si net, que Hangyeol dans sa célébrité, n'est pas vraiment Hangyeol. Ce n'est pas pour rien qu'il a préféré porter un nom de scène quand il doit se présenter. Il a toujours eu peur de perdre les valeurs qu'il portait fièrement pendant son enfance. La célébrité peut rapidement faire tourner la tête, surtout quand des milliers de filles crient son nom à chaque fois qu'il met un pied dehors. Il a failli s'y perdre plusieurs fois, laissé les tweets lui monter à la tête. Mais heureusement, Hangyeol a toujours eu ses parents, ses amis, le souvenir de Venus pour lui rappeler qu'il ne valait pas du tout mieux que les autres. Pauvre type qui a sacrifié tant de chose pour vivre de ce qu'il aimait. Il ne vaut d'ailleurs presque rien. Le voilà à réaliser que Venus doit s'impatienter à découvrir la vie qu'il a mené sans elle. Certes, elle n'a jamais insisté, parce qu'elle doit comprendre que c'est compliqué de présenter sa carrière quand elle est en pause, et ses collègues quand ils ne s'entendent plus. Mais tout de même. Il a beaucoup d'efforts à faire. Elle ne sait pas grand chose du lui qui a grandi, si ce n'est la douleur que son accident a apporté. "Oui, vraiment. Tu as raison. Tu devrais le rencontrer." Hangyeol répond, confiant, et avec un sourire en lui embrassant la deuxième joue qu’elle tend. Il est temps d'essayer de se montrer un peu plus digne de l'amour que Venus lui offre. Son sourire se transforme bientôt en rire attendri quand il tente de se justifier. "Je n'ai pas vraiment rêvé de lui, oh! C'était pour te taquiner." Il parait plus détendu. Pour une fois, il n'a pas envie de chercher à se justifier ou à s'excuser. Si Venus n'ose pas lui reprocher de ne pas l'inclure dans sa nouvelle vie, alors il doit y remédier. Ce n'est pas une excuse que d'avoir subi un accident. Pas une excuse d'être en conflit avec ses proches amis. Hangyeol doit continuer de trouver des solutions. Il est temps qu'il apprenne à concéder les deux parties de sa vie qu'il a toujours tenu séparées.

    Mais pour l'instant, tant que Hangyeol est encore à Busan, il peut continuer à se comporter simplement comme le petit garçon qu'il était. Quoi de mieux pour cela que de ressortir le vieux monopoly qui a occupé tant de leurs soirées? Hangyeol agrandit son sourire quand il voit que Venus revient avec la boîte maintenant abîmée. "On aura qu'à voir si t'arrives à jouer une partie sans tricher, alors." Il se défend bien vite. Et suit Venus des yeux quand elle installe le plateau. Il va de soi qu'ils ne vont pas jouer à deux seulement. "Maman, faut appeler papa!" Dit-il avec enthousiasme alors qu'il attrape ses béquilles et commence à se lever dans l'idée d'aller chercher son père au garage. C'est bien la première fois depuis qu'il est rentré que Hangyeol se montre si joyeux à l'idée de parler avec son père. Mais il se rappelle bien vite que Venus lui a interdit de se lever et de mettre son genou à mal, alors il se contente simplement de se glisser au sol, contre le canapé. Sa jambe est tendue sur le côté et il tourne simplement sa tête vers sa mère. "Tu peux aller le chercher?" Et Mihan hoche la tête en rigolant et se dirige vers le garage.

    En attendant, Hangyeol place les pions sur le plateau de jeu. D'habitude, Hangyeol prenait toujours la voiture. Mais quand sa main passe au dessus du pion, il réfléchit pendant un moment et finit plutôt par prendre la chaussure. Mihan prend le dès à coudre et Yugyeol le bateau. Et après, la partie commence. C'est calme au début, même si Hangyeol jette beaucoup de coups d’œil vers la banque pour tenter de prendre Venus la main dans le sac. Il est sûr qu'elle triche. Elle semble ne jamais avoir de problèmes d'argent alors que lui doit hypothéquer toutes ses propriétés. Sa rage bout au fond de lui mais il essaye de ne pas jeter ses cartes sur le plateau. Il veut montrer à ses parents que leur fils à mûri... un peu.

   

(c) SIAL

No Jia
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t8313-no-jia-jiao
No Jia
♕ -- all the good girls go to hell
'cause even god herself has enemies
UNE P'TITE PHOTO ? :   ⤳  au pays qui te ressemble (hanus) - Page 4 30c1d01b41a8c0374a7904b5642df3ad
AVATAR :   ⤳  son naeun
POINTS :   ⤳  220
MESSAGES :   ⤳  2083
NOUS A REJOINT LE :   ⤳  15/12/2018
AGE :   ⤳  19
au pays qui te ressemble (hanus) - Page 4 Empty
(#) Sujet: Re: au pays qui te ressemble (hanus)   au pays qui te ressemble (hanus) - Page 4 EmptySam 23 Nov 2019 - 21:12


les soleils mouillés de ces ciels brouillés pour mon esprit ont les charmes si mystérieux de tes traîtres yeux, brillant à travers leurs larmes

les souvenirs surgissent sitôt le couvercle soulevé ; boîte de pandore de toute une enfance qui  sommeille entre les cartes écornées. de gestes consciencieux, venus prépare une partie qu’elle n’aurait plus jamais cru faire. si on lui avait dit, un an plus tôt, qu’elle lancerait une partie de monopoly dans la petite maison des han, elle ne l’aurait pas cru. elle aurait probablement laissé la colère prendre le pas sur la nostalgie, et on n’aurait plus cherché à évoquer son meilleur ((enn))ami. mais les voilà assis à même le sol, prêts à en découdre comme si dix ans ne les séparait plus de leur dernier jeu de société. quelle innocence, pour ces amants dont les bêtises ne se cantonnent plus qu’à d’autres domaines !

mihan disparue, venus se faufile entre les jambes du jeune homme pour s’adosser à son torse, glisse quelques baisers entre son oreille et sa mâchoire pendant qu’il choisit son pion. elle comprend vite ce qui lui passe par la tête lorsque ses doigts passent de la voiture à la chaussure miniature, mais elle s’abstient de tout commentaire ((préfère le taquiner encore, pressant sa main dans la sienne)). « est-ce que tu dis que je triche parce qu’une femme peut pas battre un homme en finances ? » elle enfouit son visage dans son cou, s’enivre de son odeur si familière qu’elle saurait la différencier de toute autre. « je t’aime, bébé. mais c’est moi qui vais tenir les comptes à la maison. » et elle compte bien lui prouver, cette fois encore, qu’elle est bien plus habile avec les chiffres que lui.

bientôt tous s’installent et venus reprend sa place auprès de la banque. elle sourit chaque fois qu’elle pioche un billet bariolé. le jeu a pris un sacré coup de vieux ; il n’y a qu’à voir la boîte enfoncée par endroits, victime de trop de colères du petit hangyeol, le plateau déchiré et les billets tout colorés par ses soins… c’est monsieur seo qui avait rapporté cette version d’amérique et qui l’avait offerte à hangyeol pour son anniversaire, mais loin d’être désolée du piteux état de ce cadeau, venus est attendrie de constater qu’il a vieilli avec eux et porte encore mille stigmates de leurs disputes incessantes.

et puisque rien ne changera jamais, c’est encore elle qui domine la partie ; bientôt elle rachète les propriétés de son petit ami, et plutôt que de lui tendre un de ses innombrables billets c’est un autre, tout chiffonné, qu’elle sort de la banque et lui tend. « tiens, contre atlantic avenue. » l’œil rieur elle le laisse défroisser le papier de mille dollars sur lequel on reconnaît son écriture d’enfant : t’es nul.

(c) SIAL ; icons SIAL



- - et plus je m'approchais et plus t'étais brillante, dans mon ciel étoilé tu n'es plus qu'une étoile fuyante


Han Han Gyeol
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t6136-11-hanhanboost
En ligne
Han Han Gyeol
BOOST leader - visual king
So hot you need to call nine-han-han
UNE P'TITE PHOTO ? :   ⤳  au pays qui te ressemble (hanus) - Page 4 123ab46576bcd424be52dc7116bc9d705fd0086c
AVATAR :   ⤳  Park Jinyoung du JJProject et de GOT7
POINTS :   ⤳  492
MESSAGES :   ⤳  809
NOUS A REJOINT LE :   ⤳  25/02/2019
AGE :   ⤳  25
au pays qui te ressemble (hanus) - Page 4 Empty
(#) Sujet: Re: au pays qui te ressemble (hanus)   au pays qui te ressemble (hanus) - Page 4 EmptyDim 24 Nov 2019 - 22:11


"All I am is a man; I want the world in my hands. I hate the beach, But I stand in -Busan- with my toes in the sand. Use the sleeves of my sweater, Let's have an adventure"


""""""

     
    Taquine ultime, toujours à se blottir contre lui et déposer des baisers pour le déconcentrer. Venus est tactile, éternelle charnelle quand elle se bouge et dépose ses yeux sur la proie qui la séduit. Hangyeol aime cette façon qu'elle a de toujours trouver le meilleur moment pour lui offrir ses affections. Et par meilleurs il veut bien dire les pires. Ses parents ne sont qu'à une pièce d'eux, prêts à revenir d'une seconde à l'autre. Le temps avance à taquiner les amoureux qui s'éprennent de faveurs. Meilleur moment parce que ça n'en rend le jeu que plus amusant, excitant même. Venus ne fait qu'embrasser la mâchoire, humidifier son lobe d'oreille mais elle sait que c'est ces petits jeux qui rendent le chanteur fou d'elle. Il perdrait la raison, à l'avoir contre lui ainsi. Surtout qu'il sait, et qu'elle sait très bien qu'il ne peut pas répliquer. Si Hangyeol s'abandonne à cette partie d'amour, alors les choses iraient trop loin, bien trop loin pour les pauvres parents qui ne souhaiteraient pas voir autant d'indécence. Mais dans ces échanges de ferveurs qui brûlent à peine leurs peaux, Venus maîtrise son jeu. Elle sait si bien y faire. Tout pour distraire. Pauvre blessé qui abandonne son pion préféré face à de mauvais souvenirs. Il ne pensera jamais trop longtemps à son accident tant que sa petite amie s'affaire autour de lui. Il l'aime, pour ça, et pour tous les autres bienfaits qu'elle arrive à lui procurer.

    Et il l'aime encore plus quand il constate à quel point elle a changé. Les parents Han connaissent la Venus dévastée, celle qui s'est détruit quand son père a détruit la famille Seo. Mais seul Hangyeol dans cette maisonnée connaît la Venus qui a essayé de se reconstruire après. Il l'a vu boire, il l'a vue séduire. Il l'a vue s'enterrer sous des montagnes de vices à ne plus savoir en respirer. Période difficile pour lui qui n'a pas su la gérer correctement. Période certainement cent fois pire pour elle. Mais là, malgré le pessimiste involontaire qu'il lui connaît, Venus parle de leur avenir. Et Hangyeol ne pourrait en être plus heureux, même s'il n'a aucune idée du degré de doute que sa petite amie éprouve sans cesse sur leur relation. Il est agréablement surpris de la remarque, mais n'a aucune idée du point où elle est exceptionnelle. "Et moi je t'aime, Seo Venus Rachasima..." Nom complet pour se plaindre du bébé qu'elle a employé. "Mais il est hors de question que je te laisse gérer mes revenus de droits d'auteur. Tu ne m'auras pas pour mon argent." Il la taquine en rapprochant enfin leurs lèvres ensemble. Doux baiser rempli d'optimisme qui doit trop rapidement s'arrêter.

    Les parents Han reviennent et s'installent autour du plateau. Il est rapidement temps de remplacer le bonheur enivré par de la colère qui monte. Hangyeol n'aime pas perdre, tout le monde le sait. Le jeu passe trop lentement, pas comme il veut. Il semble que Venus fait exprès d'acheter ses propriétés à lui, et pas celles de ses parents. Et vraiment, la pique de fin achève le chanteur qui essayait pourtant de garder son calme. Lui qui a clairement vu que le billet sortait de la banque, l'inscription qu'il y a dessus l'énerve encore plus qu'elle n'était censée être mignonne après toutes ces années. "Tu m'énerves Venus. Tu fais que tricher! C'est toi qui est nulle à avoir gâché tous les billets de monopoly avec tes messages débiles! C'est toi la nulle parce que tu gâches toutes les parties!" Hangyeol râle enfin et jette son pion un peu plus loin dans le salon. (Au moins il n'a pas dérangé tout le plateau). "Han Hangyeol!" Mihan tente de reprendre son fils. "Mais tu savais bien que ça allait se finir comme ça." Yugyeol rigole discrètement avant de commencer à ranger le plateau, adressant un clin d'oeil à Venus pour lui donner la victoire. Hangyeol en attendant ferme les yeux et tourne la tête loin de sa petite amie. On pourrait presque voir sa rage fumer au dessus de lui. Incapable de quitter les lieux et se réfugier dans sa chambre comme autre fois, il se contente simplement de se lever pour se rasseoir sur le canapé; et s'y allongé sur le ventre, face tournée vers le dossier. Protestation silencieuse. Il déteste perdre.

(c) SIAL



au pays qui te ressemble (hanus) - Page 4 9e64e501980d2acd79babdf34d3e49138bfaebf9
BOOST fanguide
PM gallerie


@Zhao Nils a écrit:
rarement vu quelque chose d'aussi cursed de mon existence


don't mind me just fmi:
 


Hwang Gi Ho au pays qui te ressemble (hanus) - Page 4 2948317594 Kang Tae Dong au pays qui te ressemble (hanus) - Page 4 2948317594 au pays qui te ressemble (hanus) - Page 4 2948317594
No Jia
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t8313-no-jia-jiao
No Jia
♕ -- all the good girls go to hell
'cause even god herself has enemies
UNE P'TITE PHOTO ? :   ⤳  au pays qui te ressemble (hanus) - Page 4 30c1d01b41a8c0374a7904b5642df3ad
AVATAR :   ⤳  son naeun
POINTS :   ⤳  220
MESSAGES :   ⤳  2083
NOUS A REJOINT LE :   ⤳  15/12/2018
AGE :   ⤳  19
au pays qui te ressemble (hanus) - Page 4 Empty
(#) Sujet: Re: au pays qui te ressemble (hanus)   au pays qui te ressemble (hanus) - Page 4 EmptyLun 25 Nov 2019 - 21:47


les soleils mouillés de ces ciels brouillés pour mon esprit ont les charmes si mystérieux de tes traîtres yeux, brillant à travers leurs larmes

délices éphémères -- amour que l’on vient cueillir du bout des lèvres. elle a le cœur qui bat si fort, venus ! la tête légère, le ventre qui fourmille quand le jeune homme évoque le nom de sa mère. c’est toujours étrange, cette touche de thaïlande entre le latin et la corée… mélange unique que peu comprennent. mais venus aime l’entendre de la bouche de hangyeol : une bien maigre vengeance face au bébé dont elle l’affuble à son grand dam. alors elle rit simplement ; ne sait faire que cela lorsqu’ils évoquent un avenir si joli, une utopie qu’ils effleurent, timides et pourtant pleins d’espoir. « dommage… » souffle-t-elle avant de fendre ses lèvres, baiser passionné qu’il leur faut écourter.

et si l’amour ne dure qu’un temps
c’est trop tôt qu’il s’étiole
-- hangyeol perd patience ; ainsi s’envole la belle complicité des amants.

mais la maligne ne s’en préoccupe pas, préfère se moquer d’un tel accès de colère, tombant à la renverse, à se tenir les côtes, tant le capricieux l’amuse. ah, il est beau, 11 ! il perd de sa superbe quand il envoie valser son pauvre pion à travers la pièce, et face aux reproches qu’il scande venus ne peut que rire de plus belle. elle aurait voulu le filmer ! si seulement ses fans le voyaient ! bientôt la journaliste en pleure, peine à retrouver son calme quand son petit ami part bouder.

« hanhan, articule-t-elle tant bien que mal, t’es un enfant. » elle se redresse, s’agenouille au pied du canapé et passe un bras autour de son épaule. « j’ai même pas triché. je suis juste beaucoup plus intelligente. » mais elle doit bien avouer avoir provoqué le garçon jusqu’au bout… « heureusement que tu changes pas. ce serait tellement moins drôle… » doucement, elle glisse entre ses doigts un billet qu’elle gardait pour plus tard ((marqué d’un cœur rose tout de travers)) et dépose un baiser contre sa nuque, là où ses cheveux tombent en boucles rebelles. « je t’aime. » chuchote-t-elle. sans un bruit, elle s’écarte, ramasse les dernières pièces du monopoly et le range à sa place. tant pis pour l’humeur de son petit ami… elle lui passera. pour l’heure, elle se faufile dans la cuisine et y rejoint mihan pour lui proposer son aide. elle ne sait pas faire grand chose de ses dix doigts mais elle peut encore éplucher des légumes !

ce n’est qu’un peu plus tard qu’elle retourne au salon. cette fois elle se faufile sur le canapé, s’impose entre hangyeol et le dossier pour le prendre dans ses bras. tant pis pour le spectacle qu’ils offriraient si ses beaux-parents décidaient d’entrer maintenant ; il ne lui laisse pas d’autre choix. « comment veux-tu que j’arrête de t’appeler bébé ? » visage qu’elle capture entre ses paumes ; elle offre un sourire attendri. « tu boudes encore ? »

(c) SIAL ; icons SIAL



- - et plus je m'approchais et plus t'étais brillante, dans mon ciel étoilé tu n'es plus qu'une étoile fuyante


Han Han Gyeol
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t6136-11-hanhanboost
En ligne
Han Han Gyeol
BOOST leader - visual king
So hot you need to call nine-han-han
UNE P'TITE PHOTO ? :   ⤳  au pays qui te ressemble (hanus) - Page 4 123ab46576bcd424be52dc7116bc9d705fd0086c
AVATAR :   ⤳  Park Jinyoung du JJProject et de GOT7
POINTS :   ⤳  492
MESSAGES :   ⤳  809
NOUS A REJOINT LE :   ⤳  25/02/2019
AGE :   ⤳  25
au pays qui te ressemble (hanus) - Page 4 Empty
(#) Sujet: Re: au pays qui te ressemble (hanus)   au pays qui te ressemble (hanus) - Page 4 EmptyMar 26 Nov 2019 - 19:05


"All I am is a man; I want the world in my hands. I hate the beach, But I stand in -Busan- with my toes in the sand. Use the sleeves of my sweater, Let's have an adventure"


""""""

      Partie n'est pas remise. Le jeu n'est même pas vraiment terminé quand sonne la fin de ce temps mort. Ce n'est une surprise pour personne. Jamais encore une partie de monopoly a été menée jusqu'au bout. Hangyeol a toujours renversé le plateau avant, ou alors quelqu'un finissait toujours par dormir d'ennui. Pourquoi jouer à l'heure de la sieste, aussi? Mais ce sont ces circonstances là, qui font vibrer les souvenirs d'enfance. Il y a eu tellement de rigolade autour de ces pions, trop de complicité entre les cartes. Quand les parents Seo jouaient eux aussi, alors les deux petites maisonnées formaient une vraie famille. Et aujourd'hui, ce n'est plus si différents. Quelqu'un a quitté le tableau, une autre est absente, mais l'esprit y est. Au sein de ce quartier rural de Busan, deux foyers s'unissent sous un simple amour. Ils ne font qu'un, parce qu'il n'a jamais vraiment été possible de dissocier Venus et Hangyeol.

    Sauf bien évidemment, quand ce dernier boude. Déterminé à obtenir ce qu'il veut, il en est que plus têtu quand il est vexé. Allongé dans le canapé, il prend ce temps pour se calmer. Bien loin de proposer à ses parents d'aider. (son genou ne le mènerait à rien de toutes façons.) Son père range le jeu pendant que sa mère s'attelle en cuisine pour le déjeuner. Hangyeol reste allongé sur le canapé, ferme les yeux, et essaye d'en profiter pour se reposer un peu plus. Mais bien sûr, Venus doit toujours contrecarrer ses plans. Elle lui glisse un baiser sur la nuque en même temps qu'une feuille de papier. Il va la regarder, après. Quand Venus sera loin. Alors le musicien écoute les pas se déplacer. Il lève les yeux quand il entend Venus partir vers la cuisine et la suit du regard. Un coup d’œil sur son billet suffit à lui faire passer sa colère. Il a un sourire sur le visage qu'il n'arrive pas à supprimer et il tourne la tête vers son père, qui est sur un des fauteuils du salon -n'a pas osé déposer le jeu dans la chambre de son fils.- "Moi aussi, je l'aime." Dit-il en chuchotant. Cela décroche un soupire à son père. "Elle te rend vraiment heureux, hein?" Celui-ci lui demande. "Oui." Hangyeol répond le plus simplement possible. Car il n'y a rien d'autre à dire. Venus, malgré ses défauts, malgré sa situation, malgré la sienne; le rend heureux. Toute sa vie a meilleur goût quand sa partenaire de toujours est là pour y goûter. "Je suis fier de toi, Hangyeol." Yugyeol avoue enfin à son fils. Ces aveux sont trop tardifs, mais le père de Hangyeol ne peut pas les garder pour lui. Il est fier que son fils arrive à obtenir ce qu'il veut. Il est principalement fier que son fils arrive à trouver des sources de bonheur après tout ce qui lui est arrivé. Peut être que c'est comme ça, qu'enfin, le paternel arrive à ne plus s'inquiéter. Hangyeol ne s'est jamais laissé abattre, et il est temps de lui faire confiance.

    Larmes aux yeux pour le père, comme le fils, donc il est évident qu'ils doivent se séparer. Yugyeol se retire de la pièce pile quand Venus y fait son retour. Hangyeol a rapidement caché sa tête contre les coussins du canapé pour ne pas que Venus le voit encore au bord des larmes. Mais il la laisse volontiers l'attraper quand elle vient se glisser à côté de lui. Et quand elle lui prend le visage entre les mains, il lui sourit en retour. "Tu peux juste oublier ce mot et utiliser 'Oppa' ou 'Han-mour' à la place." Le garçon répond à la première question pour répondre à la deuxième. Il est heureux, bien trop heureux. Alors peu importe si ses parents reviennent dans la pièce brusquement. Il rapproche ses lèvres de celles de Venus et l'embrasse avec une tendresse certaine.

    Mais Hangyeol ne serait pas Hangyeol si cette sombre histoire était juste oubliée avec un baiser. Il est obligé de se venger. Alors tant qu'il montre toute son affection à sa petite amie, sa main s'aventure sur le bas de son dos. Lentement, sensuellement bien sûr, il s'approche, et quand il est certain, il glisse le petit billet froissé à l'intérieur de la culotte de sa petite-amie et se retire du baiser. "Tu vas pas bouder, hein?" Lui demande-t-il alors qu'il se dépêche d'attraper ses béquilles pour se lever, faire quelques pas, et s'asseoir tranquillement sur la table à manger.


(c) SIAL



au pays qui te ressemble (hanus) - Page 4 9e64e501980d2acd79babdf34d3e49138bfaebf9
BOOST fanguide
PM gallerie


@Zhao Nils a écrit:
rarement vu quelque chose d'aussi cursed de mon existence


don't mind me just fmi:
 


Hwang Gi Ho au pays qui te ressemble (hanus) - Page 4 2948317594 Kang Tae Dong au pays qui te ressemble (hanus) - Page 4 2948317594 au pays qui te ressemble (hanus) - Page 4 2948317594
No Jia
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t8313-no-jia-jiao
No Jia
♕ -- all the good girls go to hell
'cause even god herself has enemies
UNE P'TITE PHOTO ? :   ⤳  au pays qui te ressemble (hanus) - Page 4 30c1d01b41a8c0374a7904b5642df3ad
AVATAR :   ⤳  son naeun
POINTS :   ⤳  220
MESSAGES :   ⤳  2083
NOUS A REJOINT LE :   ⤳  15/12/2018
AGE :   ⤳  19
au pays qui te ressemble (hanus) - Page 4 Empty
(#) Sujet: Re: au pays qui te ressemble (hanus)   au pays qui te ressemble (hanus) - Page 4 EmptyMer 27 Nov 2019 - 20:54


les soleils mouillés de ces ciels brouillés pour mon esprit ont les charmes si mystérieux de tes traîtres yeux, brillant à travers leurs larmes

ils sont chien et chat, se disputent sans répit. leurs vengeances se mangent tiède et leurs réconciliations ne tardent jamais. il en était ainsi autrefois, même lorsqu’un simple jeu prenait des proportions démesurées pour un minuscule hangyeol à l’ego impérial. moqueuse -- venus l’a toujours été. tendre -- jamais. on n’aurait pas vu ce petit brin de fille se glisser dans les bras de son meilleur ami pour faire passer ses caprices. elle serait partie à la conquête du monde pendant qu’il aurait pleuré à s’en abîmer les cordes vocales.

mais les larmes qui font pétiller ses yeux tout à coup n’ont rien d’une colère. sans la comprendre, venus perçoit l’émotion qui le gagne. elle voudrait savoir mais ((trop tard !)) c’est son sourire si charmant qui la rassure. « oppa ? mais on est jumeaux ! » elle rit et le laisse prendre possession de ses lippes. tant pis pour cet éternel débat ; elle ne voudra jamais admettre que les deux jours qui les séparent comptent réellement… pas au point qu’elle doive l’appeler oppa, en tout cas ! ses mains dérivent, disparaissent dans ses cheveux alors qu’une caresse fait frissonner son dos. hangyeol est étrangement tactile tout à coup, et la jeune femme se doute qu’il cherche à l’embêter. qu’il continue… il y a bien pire châtiment qu’une main baladeuse sous son short. alors elle se laisse prendre à son petit jeu, mordille ses lèvres et se presse contre lui.

et puis soudain, la fraîcheur d’un papier remplace la paume aventurière. venus lève les yeux au ciel, laisse son amoureux prendre la fuite tandis qu’elle récupère le billet d’un tour de main. « très malin hangyeol le gogole. » elle se lève, profite qu’il se soit assis à table pour tirer le col de son haut et y faire tomber la boulette de papier. « meilleur moyen pour que je limite ton accès à ma culotte. » menace-t-elle à voix basse, tirant la chaise à côté de la sienne. les parents han ne tardent pas à s’attabler avec eux, et bientôt une ribambelle d’assiettes s’amassent sous leurs yeux, éveillant leur appétit. venus a toujours jalousé hangyeol pour les bons petits plats auquel il avait droit à la maison. si elle ne tarde pas à attaquer le déjeuner, elle n’oublie pas pour autant de taquiner son petit ami, prenant un malin plaisir à effleurer sa cheville du bout du pied. les regards discrets qu’elle lui coule n’ont rien d’innocent ((il la connaît trop bien pour l’ignorer)). le mystère plane encore quant à ce qui s’est passé sous la table la veille mais la tentation est trop grande de provoquer davantage le chanteur.

à la fin du repas elle s’empresse de saluer les talents de cuisinière de mihan, et avant d’aider à débarrasser elle s’enquiert du temps qu’il leur reste avant d’embarquer. elle ne bouderait pas une sieste, aussi courte soit-elle, car le contrecoup de cette nuit trop courte commence à se faire sentir. « cette nuit on dort hein, s’assure-t-elle auprès de son petit ami. parce que là si je dois soulever une ligne c’est le poisson qui gagne. » petite moue, haussement d’épaules. elle n’a plus l’âge pour ces conneries.

(c) SIAL ; icons SIAL




- - et plus je m'approchais et plus t'étais brillante, dans mon ciel étoilé tu n'es plus qu'une étoile fuyante


Han Han Gyeol
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t6136-11-hanhanboost
En ligne
Han Han Gyeol
BOOST leader - visual king
So hot you need to call nine-han-han
UNE P'TITE PHOTO ? :   ⤳  au pays qui te ressemble (hanus) - Page 4 123ab46576bcd424be52dc7116bc9d705fd0086c
AVATAR :   ⤳  Park Jinyoung du JJProject et de GOT7
POINTS :   ⤳  492
MESSAGES :   ⤳  809
NOUS A REJOINT LE :   ⤳  25/02/2019
AGE :   ⤳  25
au pays qui te ressemble (hanus) - Page 4 Empty
(#) Sujet: Re: au pays qui te ressemble (hanus)   au pays qui te ressemble (hanus) - Page 4 EmptyVen 29 Nov 2019 - 18:20


"All I am is a man; I want the world in my hands. I hate the beach, But I stand in -Busan- with my toes in the sand. Use the sleeves of my sweater, Let's have an adventure"


""""""

      Deux jours, ça ne compte pas. Même quelques mois. Une différence d'âge est vraiment importante quand elle témoigne d'un décalage plutôt proéminent. Mais Venus le dit très bien. Elle et Hangyeol sont jumeaux. Deux jours, ce n'est rien. Ils n'ont jamais compté. Les deux enfants faisaient toujours tout ensemble. Ils ont fréquenté les même classes, les mêmes aires de jeux. Ils vivaient dans les même maisons, avec les même parents. Ils fêtaient leurs anniversaires en même temps, parfois, et se disputaient, tout le temps. Jamais il n'a été requis pour Venus d'appeler son meilleur ami oppa. Il ne l'aurait jamais voulu. Impensable d'utiliser les formalités pour deux âmes qui n'en forment qu'une. Mais il doit admettre que depuis peu, il se plaît à l'idée. Il y a quelque chose de terriblement macho que de vouloir prouver sa supériorité par ce suffixe. Et Hangyeol adore l'idée que Venus s'y applique. Peut être parce que sa condition physique lui empêche tellement de montrer de la dominance qu'il s'y raccroche comme il peut. Mais peu importe. Hangyeol se fiche bien de ce quoi Venus utilise pour l'appeler (tant que ça n'est pas bébé). Il a surtout provoqué ce débat pour éviter de se justifier. Le chanteur sait bien que Venus a vu l'émotion dans ses yeux. Et même si, évidemment, elle va finir par savoir que la relation père-fils s'est améliorée, Hangyeol veut pour l'instant garder cette bonne nouvelle pour lui. Profiter de ce changement de statut qui rend sa situation plus difficile à vouloir continuer. Si il rend ses deux parents fiers, si Venus veut continuer de voir en lui cette star qu'il a toujours tout fait pour devenir... Hangyeol se sent de plus en plus étriqué dans cette place de blessé qui n'a jamais été sienne. Il veut s'en sortir. Enfin mettre un terme à cette pose qui brûle, consume, ses ailes à petit feu.

   Alors, comme une revanche. Comme une tentative de reprendre un peu de contrôle, Hangyeol joue aux plus malins. Il embrasse, séduit, apprécie pour mieux s'amuser. Une main gentillette dans la culotte de Venus et voici qu'il lui dépose le billet marqué d'un cœur. Signe de paix qui devient hache de guerre. Il a vite fait de s'éloigner en rigolant, même si Venus de l'a pas autorisé à se relever. Il a vite fait de partir, montrer que sa jambe n'est pas un frein à la personne qu'il est. "Tu ne pourras jamais m'interdire de mettre la main là dedans; Venus, ma puce." Le chanteur se défend en gentillesse. Surnom du même niveau mais où l'amour règne plus ostensiblement. Il passe sa main sous son tee-shirt discrètement pour récupérer le billet, qu'il finit par mettre dans la poche de son short. Cadeau précieux, cela pourrait se faufiler dans son portefeuille. Les parents Han arrivent eux aussi à table et le déjeuner se passe dans une ambiance beaucoup moins glaciale que les repas précédents. Tout le monde semble apaisé maintenant. Une vraie bonne petite famille, qui se raconte les petits aléas de leurs vies. La nourriture est délicieuse, comme toujours. Mihan a toujours été la meilleure cuisinière du monde pour son fils, et même si la capitale regorge des meilleurs restaurants du pays, rien ne pourra comparer. Il n'est pas étonnant que Najun veuille lui aussi récupérer quelques plats que sa maman à lui aura préparé. Rien ne vaut la cuisine de Busan. C'est ainsi que le repas se termine en compliments pour la maman. Hangyeol reste encore une fois sur sa chaise sans pouvoir débarrasser. Quand Venus demande le temps qu'il leur reste avant de partir en excursion, il hausse les épaules. Et la remarque qui suit lui décroche un sourire. Venus admet à voix haute qu'ils n'ont pas dormi cette nuit. Même si c'est évident pour tout le monde, c'est quand même autre chose de le clamer ainsi. "Oui mon amour, on dormira cette nuit. Je suis désolé de t'avoir tenue éveillée toute la nuit. J'étais trop nostalgique de revenir ici que le sommeil ne me venait pas." Mensonge évident, mais le chanteur se doit de faire semblant de se justifier. Il faut quand même lire entre les lignes un "désolé de t'avoir tenu éveillée, ton corps m'avait trop manqué que je ne pouvais pas me contrôler." Mihan profite de cette remarque pour expliquer la situation. "Si tu es fatiguée, ma chérie, tu peux aller faire une petite sieste. Il faut que nos voisins préparent le bateau et la mer est encore trop basse pour naviguer." Hangyeol hoche la tête avec encouragement. Lui a déjà fait sa sieste mais il veut évidemment que Venus aille dormir si elle en a besoin. Il ne veut que son bien. D'un haussement de sourcils il demande si Venus veut qu'il vienne avec elle ou si elle veut être seule. Il peut l'accompagner si elle veut qu'il la tienne dans ses bras. Mais il peut aussi rester là pour parler à ses parents et / ou traîner sur les réseaux sociaux.


(c) SIAL



au pays qui te ressemble (hanus) - Page 4 9e64e501980d2acd79babdf34d3e49138bfaebf9
BOOST fanguide
PM gallerie


@Zhao Nils a écrit:
rarement vu quelque chose d'aussi cursed de mon existence


don't mind me just fmi:
 


Hwang Gi Ho au pays qui te ressemble (hanus) - Page 4 2948317594 Kang Tae Dong au pays qui te ressemble (hanus) - Page 4 2948317594 au pays qui te ressemble (hanus) - Page 4 2948317594
No Jia
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t8313-no-jia-jiao
No Jia
♕ -- all the good girls go to hell
'cause even god herself has enemies
UNE P'TITE PHOTO ? :   ⤳  au pays qui te ressemble (hanus) - Page 4 30c1d01b41a8c0374a7904b5642df3ad
AVATAR :   ⤳  son naeun
POINTS :   ⤳  220
MESSAGES :   ⤳  2083
NOUS A REJOINT LE :   ⤳  15/12/2018
AGE :   ⤳  19
au pays qui te ressemble (hanus) - Page 4 Empty
(#) Sujet: Re: au pays qui te ressemble (hanus)   au pays qui te ressemble (hanus) - Page 4 EmptySam 30 Nov 2019 - 21:54


les soleils mouillés de ces ciels brouillés pour mon esprit ont les charmes si mystérieux de tes traîtres yeux, brillant à travers leurs larmes

il est loin, le temps où les nuits étaient invariablement blanches ! nuits byzantines entre des bras éthérés ; étreintes éphémères en des ombres éternelles. venus a tant changé… où est passée la conquérante ? l’impériale aux pas félins qui laisse tomber des cadavres de bouteilles par centaines ? où est partie la soif de chair, la luxure qui se poursuivait jusqu’au petit matin ? une page s’est tournée. la vie n’est plus rythmée que d’écarts innocents, et chaque jour l’enfant prodigue se lève et travaille. fini les abonnés absents des bancs de la fac ! depuis quelques mois on pourrait la méprendre pour une femme responsable.

parce qu’il y a hangyeol.
((hangyeol)) pour lui montrer l’exemple, lui donner l’envie de se dépasser, de le rendre fier de la femme qu’elle devient à ses côtés. pour éclairer ses nuits, attiser le feu d’un amour en lequel elle n’a jamais cru. venus a laissé sa couronne et son trône pour un autre pays -- celui de son enfance.

et peut-être que, toute à ses pensées, la jeune femme a laissé filer ses mots trop haut, trop fort, assez fort pour que son petit ami fasse mine de rien. comme s’il aurait tardé à trouver le sommeil si venus ne l’en avait pas empêché… c’est elle ((l’impudente !)) qui réclamait une nuit comme elle les aime ; des amours enfiévrées et des confessions sur l’oreiller. des je t’aime dans la pénombre comme elle les a rêvés. elle rougit tout à coup, comme prise à défaut, et ne trouve rien à répondre avant que mihan ne s’en mêle. « d’accord… ben… j’irai m’allonger un moment quand j’aurai fait la vaisselle. » acquiesce-t-elle juste avant de s’éclipser, quelques plats en mains, en direction de la cuisine. elle ne tarde pas à regagner la chambre d’enfant, récupère son téléphone avant de se glisser sur le lit de hangyeol. malee lui a envoyé des dizaines de messages qu’elle n’a même pas lus depuis la veille. elle les parcourt sans vraiment les lire : des reproches qui l’amusent. elle s’y attendait… la thaïlandaise lui en veut d’avoir rencontré ses beaux parents en taisant encore sa relation à sa propre mère. elle s’allonge en riant, prend une capture d’écran des jérémiades maternelles pour les envoyer à son amoureux. « il va falloir que tu passes à la maison en rentrant si tu tiens à ce que ta copine reste en vie ! » commente-t-elle. puis, ses écouteurs dans les oreilles, elle feuillette son livre jusqu’à s’assoupir. la musique est douce, le volume juste assez bas pour ne pas la réveiller à mesure que les morceaux se succèdent.

ça n’est pas un bruit qui la tire du sommeil mais la présence soudaine de hangyeol à ses côtés. elle ouvre les yeux dans un grognement fatigué, se tourne vers lui et agrippe sa main, incapable d’estimer le temps qui s’est écoulé. « il est quelle heure ? on doit y aller ? » elle se débarrasse de ses écouteurs et se frotte les yeux en bâillant. elle attire maladroitement le garçon auprès d’elle, l’enlace et referme les yeux. « tu es content d’être là ? murmure-t-elle. je suis pas de trop ? je peux te laisser un peu plus souvent avec tes parents si tu veux. » l’amour qu’elle porte au han est inconditionnel ; ils le lui rendent bien. mais la situation entre les parents et le fils chéri n’est pas des plus communes et par moments elle se demande si elle a bien fait de le suivre jusqu’à busan. s’il n’aurait pas mieux fait de retrouver son foyer seul avant d’y introduire son couple.

(c) SIAL ; icons SIAL



- - et plus je m'approchais et plus t'étais brillante, dans mon ciel étoilé tu n'es plus qu'une étoile fuyante


Han Han Gyeol
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t6136-11-hanhanboost
En ligne
Han Han Gyeol
BOOST leader - visual king
So hot you need to call nine-han-han
UNE P'TITE PHOTO ? :   ⤳  au pays qui te ressemble (hanus) - Page 4 123ab46576bcd424be52dc7116bc9d705fd0086c
AVATAR :   ⤳  Park Jinyoung du JJProject et de GOT7
POINTS :   ⤳  492
MESSAGES :   ⤳  809
NOUS A REJOINT LE :   ⤳  25/02/2019
AGE :   ⤳  25
au pays qui te ressemble (hanus) - Page 4 Empty
(#) Sujet: Re: au pays qui te ressemble (hanus)   au pays qui te ressemble (hanus) - Page 4 EmptyMer 4 Déc 2019 - 16:41


"All I am is a man; I want the world in my hands. I hate the beach, But I stand in -Busan- with my toes in the sand. Use the sleeves of my sweater, Let's have an adventure"


""""""

      Peu importe les paroles qui feignent l'innocence. Personne sous le toit de la famille Han n'ignore les efforts que les deux enfants ont fait la veille. Tant pis, il faut bien profiter de la jeunesse et de l'euphorie d'un amour naissant. Hangyeol est sûr que ses parents ont du vivre de telles nuits et ils ne pourraient lui jeter la pierre. Il n'est pas difficile de savoir d'où sa beauté lui vient. Son père, l'enfant du pays qui avait (à en entendre ses tantes) toujours fait tourner la tête de toutes les amies. Et sa mère, enfant de l'île de Jeju, qui est arrivée sur la Corée métropolitaine avec une beauté si préservée qu'elle n'a pas tardé à faire tourner la tête de celui qui était un Dom Juan. Une telle histoire comme ça ne pourrait se conter dans la plus pure des innocences. De toutes façons, Hangyeol n'a subit aucune remontrance de ses parents, et personne ne pourrait l'empêcher de profiter de la femme qu'il aime. Personne, mais peut être son patron? Le chanteur a beau rassurer sa petite-amie à tout va, il a quand même peur du jour où il devra faire un choix. I.M semble le laisser tranquille avec Venus parce que BOOST est en pause et qu'il arrive assez bien à rester discret. Mais que se passera-t-il quand ils recommenceront les tournées? Quand les fans seront aux aguets pour connaître les moindre de leurs déplacements? Hangyeol ne pourrait choisir entre sa carrière et sa copine. Lui qui a donné toute sa vie pour arriver où il est, et qui a besoin de Venus pour savoir où il continue d'aller. Il ne pourrait se déchirer face à un tel dilemme. Alors autant mettre le plus de chance de son côté pour éviter qu'on ne lui pose ce choix. Tel le leader qu'il est, il doit prendre les devants. Faire son maximum pour plaire et apporter des résultats, pour ne pas avoir à gérer des conséquences.

    Une fois que la table est débarrassée (sans son aide) et qu'il a laissé un baiser sur la main de sa petite-amie avant qu'elle n'aille se coucher, Hangyeol s'excuse auprès de ses parents. Il a l'intention de se poser sur la terrasse pour pouvoir faire un vlive pour ses fans. Cela fait bien longtemps qu'il ne leur a pas parlé, et cela fera plaisir à la compagnie. Cela attisera un peu des rumeurs qu'il continue de lire. S'il montre au public qu'il se sent bien, alors peut être que ça empêchera la suspicion. Et un weekend en famille est une excuse parfaite pour ne pas avoir les autres membres de son groupe à côté de lui. Alors il s’assoit sur la table extérieure et allume son téléphone. Il lance le direct pile quand il voit le sms de Venus, alors il éclate de rire à l'écran, ce qui le met dans une meilleure humeur pour se livrer. Il parle un peu de tout, montre la mer derrière lui. Il ne montre ni ses parents, ni sa jambe, mais au moins les fans semblent heureux de voir qu'il voyage et prend du temps pour lui. Il éteint son téléphone après quarante-cinq minutes et retourne dans le salon pour parler avec les deux figures parentales de sa vie. Depuis que Yugyeol a dit être fier de son fils, les tensions se sont apaisées. Le père aurait peut être souhaité une carrière plus stable pour Hangyeol, mais il doit être forcé d'avouer que la détermination de son fils saura le sauver de n'importe quelle situation. Ils parlent, plaisantent, et solidifient les liens de leur famille qui se sont fissurés au cours des derniers mois, des dernières années. "Je comprends, maintenant, que je devrais revenir plus souvent." Hangyeol leur a annoncé à un moment. Encore quelque chose que le leader a appris à accepter. Tout n'est pas à blâmer sur son père. Lui aussi a été en tort. Et c'est comme ça, grâce à l'aide de ses proches, que le chanteur continuera de réaliser qu'il doit cesser de faire sa victime, et reprendre sa vie entre ses mains.

    Au bout d'une grosse heure, le bateau des voisins semblent prêt. Alors Hangyeol se dirige dans sa chambre avec ses béquilles et réveille gentiment sa petite-amie. Après l'avoir observé dormir paisiblement pendant plusieurs minutes. Il a un sourire au lèvre quand, ayant posé une béquille par terre, il lui caresse gentiment la joue. "Tu as dormi un peu plus de deux heures, mon amour." Hangyeol souffle gentiment avant d'être attrapé par Venus. Cela ne le dérange pas qu'elle le colle contre elle. Alors lui aussi ferme les yeux, et lui embrasse le cou, la mâchoire, le menton. Il la couvre de baiser alors qu'elle parle de ses peurs. Hangyeol veut la rassurer jusqu'à ce qu'il embrasse ses lèvres. "Oui, je suis si content que tu m'aies poussé à venir. Je t'en remercie tellement. Ça fait du bien de parler avec eux et j'aurais tellement dû venir avant..." Baisers encore déposés sur les lèvres de son amoureuse, alors qu'il a laissé la porte de sa chambre ouverte. "Tu n'es pas de trop. Ils sont contents de te voir. De nous voir ensemble. Et j'arrive à trouver du temps pour parler avec eux. Ne t'inquiète pas." Un dernier baiser (parce que Hangyeol ne peut résister à ses envies) et il se redresse lentement. "Du coup, pour t'accueillir officiellement dans ma famille, tu vas partager notre tradition." Hangyeol dit avec enthousiasme en parlant de la pèche. C'est sûr que ça peut paraître ennuyeux. Mais se balader en bateau dans la mer de Busan vaut vraiment le coup, et cela redonne de la force de se battre pour pécher son propre déjeuner. Et puis... Si ça peut donner une excuse à Hangyeol pour s'accrocher à Venus... Pourquoi refuser?
(c) SIAL



au pays qui te ressemble (hanus) - Page 4 9e64e501980d2acd79babdf34d3e49138bfaebf9
BOOST fanguide
PM gallerie


@Zhao Nils a écrit:
rarement vu quelque chose d'aussi cursed de mon existence


don't mind me just fmi:
 


Hwang Gi Ho au pays qui te ressemble (hanus) - Page 4 2948317594 Kang Tae Dong au pays qui te ressemble (hanus) - Page 4 2948317594 au pays qui te ressemble (hanus) - Page 4 2948317594
No Jia
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t8313-no-jia-jiao
No Jia
♕ -- all the good girls go to hell
'cause even god herself has enemies
UNE P'TITE PHOTO ? :   ⤳  au pays qui te ressemble (hanus) - Page 4 30c1d01b41a8c0374a7904b5642df3ad
AVATAR :   ⤳  son naeun
POINTS :   ⤳  220
MESSAGES :   ⤳  2083
NOUS A REJOINT LE :   ⤳  15/12/2018
AGE :   ⤳  19
au pays qui te ressemble (hanus) - Page 4 Empty
(#) Sujet: Re: au pays qui te ressemble (hanus)   au pays qui te ressemble (hanus) - Page 4 EmptyDim 8 Déc 2019 - 23:17


les soleils mouillés de ces ciels brouillés pour mon esprit ont les charmes si mystérieux de tes traîtres yeux, brillant à travers leurs larmes

battent les ailes d’un papillon ;
paupières fébriles lorsqu’un doigt effleure une joue. les gestes de venus sont moins gracieux, maladroits lorsqu’elle ajuste ses lunettes au bout de son nez et ramène le garçon contre elle, avide de sa chaleur. c’est au creux de ses bras qu’elle réalise la chance qu’ils ont ces jours-ci ((de ne pas s’inquiéter du temps qui défile)). busan est une jolie parenthèse où rien ne saurait troubler leur amour. rien. pas même une partie de pêche entre deux bâillements. la jeune femme n’entend la réponse de son amoureux qu’à moitié, trop désireuse de se rendormir pour s’inquiéter du temps qu’elle a passé à ronfler sur son bouquin. mais lui ne voit pas les choses du même œil ! ses lèvres glissent contre sa peau tiède, réveillent des picotements dans son ventre et elle penche doucement la tête sur le côté pour offrir son cou. elle pourrait bien retourner à morphée s’il s’attardait encore un peu, lui et ses lippes vagabondes…

pourtant elle écoute, oreille attentive lorsque hangyeol lui confie toute sa reconnaissance. comme elle aime le savoir si heureux… il semble retrouver le souffle qui lui manquait jusqu’alors. paupières entrouvertes, elle glisse sur lui un regard empli de tendresse tandis qu’il la couvre de baisers. « c’est le plus important, hangyeol… » souffle-t-elle, pensive. « la famille. » au-delà des peurs, au-delà de tout orgueil, qu’importent la distance et les obligations. « tu n’en as qu’une seule. » et dieu sait qu’il faut en prendre soin -- les seo en savent quelque chose. elle lui adresse un sourire. il sait si bien la rassurer. tout le monde ne rêverait pas de venus pour belle-fille ((et pour cause !)) pourtant les han ne pourraient être plus heureux de voir son fils amoureux. sans doute parce qu’ils ne connaissent pas la femme qu’elle est devenue, gardant d’elle une image illusoire, un fragment du passé.

et toute à ses pensées elle laisse hangyeol se dérober, mettant un terme à leur aparté. mais elle le rattrape aussitôt, se redresse à son tour pour accrocher son torse, un bras coulant autour de lui tandis que de sa main libre elle récupère l’élastique qui menace de s’échapper de ses cheveux défaits.

« attends ! »

leurs lèvres se trouvent encore, s’entrechoquent, s’effleurent et se fendent ; baiser plus épris que narcisse du reflet. venus accroche son col, son cou, le tient prisonnier jusqu’à perdre son souffle.

je t’aime dans ses yeux troubles
((peut-être qu’elle voudrait s’attarder encore un peu))

puis c’est elle qui prend la fuite, silhouette qui danse jusqu’à la porte et disparaît dans le couloir. elle croise les parents han, leur adresse quelques mots avant d’enfiler chaussures et manteau. la voilà prête à affronter un requin ! c’est sans se douter de rien qu’elle ouvre la porte d’entrée et en foule le seuil. et puis une clameur ((des cris par-delà l’allée menant jusqu’à la demeure)), un piaillement aiguë qui l’interrompt. elle lève la tête, aperçoit un groupe d’adolescents qu’elle fixe sans comprendre… jusqu’à ce que l’évidence lui fasse tourner les talons et claquer la porte derrière elle.

« euh… hanhan ? quand tu parles d’aller pêcher, j’imagine que tu fais pas référence au banc de poissons qui prend la porte en photo, hein ? »

bras croisés sur sa poitrine, elle avise son petit ami du regard, puis ses beaux-parents qui paraissent moins surpris qu’elle. est-elle la seule à ne pas comprendre d’où sort cet attroupement soudain de fans ?

(c) SIAL ; icons SIAL



- - et plus je m'approchais et plus t'étais brillante, dans mon ciel étoilé tu n'es plus qu'une étoile fuyante


Han Han Gyeol
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t6136-11-hanhanboost
En ligne
Han Han Gyeol
BOOST leader - visual king
So hot you need to call nine-han-han
UNE P'TITE PHOTO ? :   ⤳  au pays qui te ressemble (hanus) - Page 4 123ab46576bcd424be52dc7116bc9d705fd0086c
AVATAR :   ⤳  Park Jinyoung du JJProject et de GOT7
POINTS :   ⤳  492
MESSAGES :   ⤳  809
NOUS A REJOINT LE :   ⤳  25/02/2019
AGE :   ⤳  25
au pays qui te ressemble (hanus) - Page 4 Empty
(#) Sujet: Re: au pays qui te ressemble (hanus)   au pays qui te ressemble (hanus) - Page 4 EmptyMer 11 Déc 2019 - 18:05


"All I am is a man; I want the world in my hands. I hate the beach, But I stand in -Busan- with my toes in the sand. Use the sleeves of my sweater, Let's have an adventure"


""""""

       Vent des mers, brise de Busan aux portes de l'hiver qui insuffle au chanteur un peu de la vie qui lui manquait. Ce voyage est si bénéfique pour lui. Les derniers mois qu'il a passé à rester enfermé, mois qui formeront bientôt une année, n'ont fait que ternir son esprit. Garçon qui a grandi au soleil du sud, le manque de lumière l'a plongé dans une noirceur qui a tout assombri. Cœur passionné qui devient piquant, leader dévoué qui devient détestable. Si Hangyeol n'a pas changé, sa façon de gérer ses problèmes s'est dégradée. Jamais il n'aurait été nommé leader de son groupe si on l'avait su agir comme ça. A ne pas faire de premiers pas, attendre que les autres prennent les devant. Accepter une idée qui ne lui plaît pas sans même se battre pour tenter de changer les opinions. Depuis quand est ce que le fameux double Han laisse les gens le considérer comme un moins que rien alors que pendant six longues années d'entrainement, il redoublait d'efforts pour prouver qu'il avait du talent? C'est long, une guérison. Aussi bien physique que mentale. Et c'est bien comme ça que l'on voit à quel point l'accident a été terrible pour lui. Pauvre voiture qui n'a pas seulement brisé un genou mais un homme tout entier.

   Mais ça y est. Hangyeol n'en est plus près. Enfin il se sent revivre, reprends un mental et une envie de vaincre. Pouvoir être ici, dans la maison de ses parents et pouvoir simplement s’imprégner de tout ce bonheur familial qui lui avait inconsciemment manqué lui crée des miracles. Il a l'impression de redevenir lui même. Le 11 qu'il était avant l'accident, et simplement le garçon qu'il a toujours été. Il se sent heureux, oui, là maintenant, il se sent heureux. Plus heureux qu'il n'a jamais été depuis son accident. Cela doit se voir, à la façon qu'il a de regarder Venus. A la douceur qu'il met quand il lui dépose des baisers. Au simple sourire qui a l'air d'éclairer son visage tout entier. Il a bonne mine, même s'il est fatigué. Parce qu'enfin, il s'est retrouvé.

    Béquilles en main, car il a déjà fait quelques pas, Hangyeol n'est qu'à moitié surpris que Venus le rattrape pour un autre baiser. Il adore ça. Pouvoir la dominer du haut de sa taille, tout en la laissant maîtriser ces échanges d'amour. Elle l'embrasse, et il le lui rend tout en se laissant guider. Il est heureux Hangyeol, surtout heureux d'être avec Venus. Personne ne l'a jamais compris mieux qu'elle. Et il sait, que c'est égoïste d'avoir retrouvé autant d'euphorie, alors que l'amour de sa vie a encore tant de démons à affronter. Lui qui n'a pas d'addiction, une carrière établie qui l'épanouit, et une famille unie. De quel déshonneur se permet-il de s'en venter auprès de sa petite amie? Il se sent coupable, d'avoir réussi. Mais en même temps, quand leurs lèvres dansent ensemble si allègrement? Comment ne pas penser que le tour de la demoiselle viendra? Un à la fois. Et quand il sera rétabli Hangyeol pourra tirer Venus vers le haut pour qu'elle le rejoigne dans ce bonheur qu'elle mérite tant.

    Aussi rapide que le vent, justement, Venus prend les devants. Fuite presque furtive si le chanteur n'avait pas glissé une petite tape sur ce fessier qu'il voit filer. Il reste planté dans sa chambre avec un sourire amusé. Oh, il l'aime, son amie d'enfance. Gamine qui ne disparaîtra peut être jamais. En attendant, les parents de Hangyeol se préparent dans le couloir à rassembler toutes les affaires. Le temps que Hangyeol mette une veste un peu plus chaude et arrive devant l'entrée, sa belle est déjà revenue et elle semble un peu contrariée. "Non je ne parlais pas de..." Il réfléchit en même temps qu'il répond, le brun. Et c'est comme ça qu'il réalise qu'il aurait peut être dû attendre de ne plus devoir sortir avant de faire ce live. Parce qu'il n'y a pas moyen qu'ils sortent accéder au bateau sans passer devant les groupies. Ce qui veut dire qu'il n'y a aucun moyen de les faire partir sans soit leur montrer Hangyeol ou appeler la police. Mais s'il faut commencer à faire venir une sécurité pour passer, alors cela compromettra tous les prochains jours où ils seront encore là.

    Regard de fer quand Hangyeol s'adresse à sa famille. Il a déjà connu cette situation, et il sait la gérer. C'est le bon moyen d'être témoin des progrès que son repos lui a procuré. "Je vais aller leur parler. Faire quelques selfies et elles nous laisseront passer tranquillement. Si vous sortez en même temps vous pourrez aller récuperer le bateau." Bateau qui est maintenant sur une remorque attachée à la voiture dans l'allée. "Je vous rejoindrai dans la voiture après." Mihan et Yugyeol savent mieux faire que de chercher à contredire leur fils. De toutes façons il n'y a pas d'autre solution. Mais cela veut dire que le garçon doit laisser ses béquilles derrière lui. Avant qu'il ne sorte, Mihan les attrape. "Désolé." Dit simplement Hangyeol quand il ouvre la porte. Déjà, les cris s'intensifient. Le pauvre chanteur marche du mieux qu'il peut sur les quelques mètres de son allée. Il cache sa douleur tant bien que mal, mais il est évident qu'il boîte un peu.

    Il s'approche des filles, leur adresse des sourires gênés et leur demande gentiment de partir une fois qu'elles ont eu leurs photos. Il s'attarde sur chacune d'entre elles, les laisse se poster à côté de lui et lève les doigts en forme de 'V' le temps qu'elle prennent une photo. C'est un processus qui prend du temps. Mais au moins, cela permet aux parents de Hangyeol de se déplacer jusqu'à la voiture et d'y monter. Mihan fait semblant d'être blessée pour pouvoir garder les béquilles près d'eux s'ils le faut. Au bout de plusieurs longues minutes, Yugyeol perd un peu patience (veut surtout sortir son fils de la situation) et rapproche la voiture de là où est Hangyeol, pour qu'il ait à marcher le moins possible. Le chanteur s'incline plusieurs fois, dans la limite du possible par rapport à sa jambe et finit par monter dans la voiture. Une fois la portière refermée (ses parents ont vite eu une voiture aux vitres teintées) Hangyeol repose sa tête contre la fenêtre, les yeux fermés. Il n'ose pas dire grand chose. Il sait qu'il n'a pas le droit de se plaindre.

(c) SIAL



au pays qui te ressemble (hanus) - Page 4 9e64e501980d2acd79babdf34d3e49138bfaebf9
BOOST fanguide
PM gallerie


@Zhao Nils a écrit:
rarement vu quelque chose d'aussi cursed de mon existence


don't mind me just fmi:
 


Hwang Gi Ho au pays qui te ressemble (hanus) - Page 4 2948317594 Kang Tae Dong au pays qui te ressemble (hanus) - Page 4 2948317594 au pays qui te ressemble (hanus) - Page 4 2948317594
No Jia
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t8313-no-jia-jiao
No Jia
♕ -- all the good girls go to hell
'cause even god herself has enemies
UNE P'TITE PHOTO ? :   ⤳  au pays qui te ressemble (hanus) - Page 4 30c1d01b41a8c0374a7904b5642df3ad
AVATAR :   ⤳  son naeun
POINTS :   ⤳  220
MESSAGES :   ⤳  2083
NOUS A REJOINT LE :   ⤳  15/12/2018
AGE :   ⤳  19
au pays qui te ressemble (hanus) - Page 4 Empty
(#) Sujet: Re: au pays qui te ressemble (hanus)   au pays qui te ressemble (hanus) - Page 4 EmptyJeu 12 Déc 2019 - 22:24


les soleils mouillés de ces ciels brouillés pour mon esprit ont les charmes si mystérieux de tes traîtres yeux, brillant à travers leurs larmes

l’euphorie s’étiole, abrupt retour à la réalité lorsque les voix éclatent par-delà le jardin. c’était trop beau pour durer, la belle insouciance, l’escapade à mille lieues des obligations quotidiennes. trop beau pour durer, de n’avoir hangyeol que pour elle. mais le chanteur ne sera jamais vraiment sien ((elle finira par le comprendre)) tout comme il ne sera jamais maître de son propre destin. pressentiment qui se profile, s’impose en secret lors qu’elle est loin d’en mesurer l’ampleur ; elle se berce d’illusions -- d’une foi en leur amour qui vacille encore trop peu.

sous ses yeux ébahis se profile une vie qu’elle ne connaît pas. la célébrité toque à la porte, si bien que le jeune homme n’a d’autre choix que de se plier à l’appel du devoir. et venus ! venus ne peut que le regarder s’en aller, boitillant du mieux qu’il peut jusqu’au troupeau de groupies dont les ultrasons deviennent insupportable. oh, elle a perdu son sourire lorsqu’elle emboîte le pas de ses beaux-parents. les mains enfoncées dans les poches de son manteau, elle avance tête basse et se hisse dans la voiture sans se faire prier. elle ne s’autorise à jeter un regard à l’attroupement qu’une fois abritée par les vitre teintées. ses orbes glissent d’un visage à l’autre, détaillent son petit ami curieusement. elle ne pourrait jamais tenir son rôle. une telle attention lui serait insupportable ; elle finirait par décocher un poing, un mot acerbe pour se défaire de ces considérations malvenues. force est de constater que l’on aura beau quitter la scène, elle ne nous lâchera jamais…

venus, pour sa part, ronge son frein depuis la banquette arrière. elle craint qu’on finisse par bousculer hangyeol au milieu de toute cette agitation, qu’il se blesse davantage. et puis elles l’agacent avec leur excitation non contenue, avec leur façon de se presser autour de lui pour en soutirer un sourire, une photo, autant d’attentions dont il se serait passé aujourd’hui ! elles l’agacent au point qu’elle finit par détourner le regard. il lui faut se rappeler que c’est elle qui s’accaparait ses lèvres un instant plus tôt. c’est elle qui toute la nuit goûtait sa peau, bercée par le roulement de ses hanches et l’écho de ses soupirs. c’est son nom qu’il gémissait tout contre sa bouche.
elle -- aucune autre.

les yeux clos, elle se remémore les mots qu’elle aimait entendre au creux des ombres comme pour oublier les cris qui n’en finissent plus, ne les rouvre que quand la portière claque enfin. hangyeol s’installe ((elle l’observe sans un mot)). il n’y a rien à dire. pas même à s'inquiéter de ce genou qui doit encore souffrir. en d’autres circonstances, peut-être aurait-elle osé un trait d’humour, un reproche injuste… mais en présence de ses parents elle ne voudrait pas donner l’impression que la carrière de son amoureux pose le moindre problème. soutien sans faille auprès du monde, comme promis ; alors, doucement, elle ouvre la paume de la main qu’elle tient posée sur sa cuisse, invitation silencieuse à s'en saisir.

ils ne tardent pas à atteindre la berge où ils mettront le bateau à flots. aussi étrange que cela puisse paraître, venus n’a jamais vraiment navigué avec hangyeol. pas dans ses souvenirs, en tout cas, même si lui pouvait disparaître des après-midi entiers pour pêcher en compagnie de yugyeol. privilège père-fils qu’elle lui enviait déjà… « je vais enfin savoir si tu mentais quand tu me décrivais tes prises. » fait-elle remarquer en déchargeant l’attirail du coffre pour le placer à bord. « par contre puisque t’es un pro c’est toi qui mettras l’asticot sur l'hameçon ! moi je touche pas ce truc ! »

elle grimace en observant la petite boite transparente où grouillent tout plein de petites bêtes translucides. mais malgré tout, elle ne trompe personne ((certainement pas lui)) ; elle a en a touché bien d’autres.

(c) SIAL ; icons SIAL



- - et plus je m'approchais et plus t'étais brillante, dans mon ciel étoilé tu n'es plus qu'une étoile fuyante


Han Han Gyeol
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t6136-11-hanhanboost
En ligne
Han Han Gyeol
BOOST leader - visual king
So hot you need to call nine-han-han
UNE P'TITE PHOTO ? :   ⤳  au pays qui te ressemble (hanus) - Page 4 123ab46576bcd424be52dc7116bc9d705fd0086c
AVATAR :   ⤳  Park Jinyoung du JJProject et de GOT7
POINTS :   ⤳  492
MESSAGES :   ⤳  809
NOUS A REJOINT LE :   ⤳  25/02/2019
AGE :   ⤳  25
au pays qui te ressemble (hanus) - Page 4 Empty
(#) Sujet: Re: au pays qui te ressemble (hanus)   au pays qui te ressemble (hanus) - Page 4 EmptyDim 15 Déc 2019 - 18:52


"All I am is a man; I want the world in my hands. I hate the beach, But I stand in -Busan- with my toes in the sand. Use the sleeves of my sweater, Let's have an adventure"


""""""

    Dévotion. Maître-mot dans la vie du jeune homme. Toute sa vie passée à tout dédier à ses passions. Raisons de vivre, raisons de survivre. Jamais rien d'autre n'a guidé Hangyeol dans ses choix à part son amour. Amour pour la musique, amour pour ses proches, amour pour son travail, aussi. Il y a beaucoup de formes d'amour dans la vie du brun, et toutes sont régies par cette détermination qui a fait son nom.

    Carrière. C'est peut être la catégorie où Hangyeol a jeté le plus de son dévolu. Cette voie si instable, éphémère même peut être. Il a toujours poussé la chansonnette, tapé sur les objets en rythme. Et dès qu'il a eu l'âge de faire des auditions, il y a passé son temps libre. Il a tout donné pour sa carrière, Hangyeol, pour satisfaire cette passion qui brûle en lui son feu de vie. Beaucoup ont souffert sous cette dévotion. Passés à l'arrière plan, les amours, les amis, l'enfance, les souvenirs. Plus rien ne comptait pendant quelques années. Mais Hangyeol a changé. Il appris qu'il ne pouvait pas tout bâtir seul. Un groupe, c'est un esprit d'équipe. Et quand il a enfin compris qu'on lui reprochait d'être trop obnubilé, il a géré sa passion d'une autre façon. Il a laissé de la liberté aux autres, compté sur des amis, renoué avec ceux qu'il avait enfouis. BOOST s'est bâti grâce à lui, mais s'il est la clef de voûte qui a gardé cette union si grande et fière, ce n'est pas lui qui peut se tenir tout seul. Et c'est ce qu'il comprend, depuis peu. Il a besoin des autres, il a besoin d'eux pour se maintenir. Heureux, en bonne santé. Jamais il n'a réussi à l'être tapi sous son propre égo.

    Les autres. Il y a ses parents, ses collègues, ses amis. Mais. Les milliers d'autres. Fans qui le font vivre. Plus qu'une raison de vivre, surtout la raison de sa survie. S'il doit BOOST à ses collègues, Hangyeol doit tout le reste à ses fans. Il n'a jamais menti quand il dit qu'il les aime. Parce que c'est pour ses fans qu'il est si passionné. Chanteur dont la seule ambition et de partager ses sentiments, d'apaiser les tourments par les mots qu'il pose sur des notes. Il a dédié sa vie à leur parler, communiquer de sa façon à lui. Et c'est quand il réalise que ses fans l'ont compris, qu'il se sent si accompli. Épanoui. Ce n'est pas une corvée de les saluer, de poser pour les appareils. Hangyeol espère rendre un peu de bonheur que celui qu'il reçoit. On ne peut jamais comprendre ce que c'est que d'aimer ses fans, quand on a des milliers de messages chaque semaine qui le soutiennent et le remercient. Hangyeol tient grâce aux autres, vit pour les autres. Alors comment leur en vouloir? Fans qui montrent chaque jour un peu plus que la pause ne change rien, qu'ils sont toujours là. Hangyeol aimerait être énervé, réclamer un peu d'intimité en ce jour si important pour lui. Mais justement, il sait que pour les filles qui se tiennent là, voir leur chanteur en vie et en bonne santé est ce qui apaise un peu leur anxiété. Comment retirer ce privilège à celles qui comblent tous les jours la sienne?

    Mais dans les filles qui l'apaisent. Il y a elle. Venus, la femme de sa vie. Peut être même la seule qu'il n'a jamais vraiment su apaiser par ses mots. C'est elle, qui s'est fait transporté de plans en plans. Elle qu'il a aimé, puis oublié, puis retrouvé, puis délaissé. Hangyeol a toujours fait de son mieux, tout en lui faisant le pire. Il n'a pas envie de la perdre. Car depuis quelques mois il vit une deuxième, surtout une dixième chance d'enfin pouvoir la rendre heureuse. Et il espère qu'elle lui a pardonné depuis toutes ces années. Il espère pouvoir la garder. Parce qu'elle est plus importantes que toutes les autres dont il peut croiser les prunelles. C'est maintenant l'heure du vrai test. Enfin, à mesure que sa santé se regagne, Venus va goûter aux spécificités de la célébrité. Et désormais, Hangyeol va devoir gérer sur tous les fronts. Heure de prouver qu'il peut profiter de sa carrière et apaiser ses amours.

    Dans la voiture, il peine à respirer. Son genou le brûle comme jamais. Mais sans même regarder, il avance sa main vers Venus pour attraper ce qu'il peut. Il trouve la paume de sa petite-amie, et quand il entrelace leurs doigts, il essaye de lui dire merci. Merci de l'aimer, merci de le supporter, merci de le pardonner. Il espère qu'elle ne lui en veut pas, de passer du temps avec d'autres, quand la seule personne à laquelle il pense c'est elle.

    Quand ils arrivent, l'air sent encore plus la mer que sur leur petit terrasse. Cela fait du bien, et voir ses parents mettre un bateau à l'eau réveille en lui une nostalgie qui le remotive, et qui l'inspire. Il est assis sur le bord de la portière, Hangyeol, car il n'ose plus reprendre ses béquilles, et qu'il n'ose pas vraiment bouger. Il rigole aux jérémiades de sa petite amie et lui promet qu'il va l'aider. Et après quelques dizaines de minute, les voilà tous les quatre dans l'eau. Hangyeol a sur lui un gilet de sauvetage qu'il tient très serré, ainsi que des sticks à lumière de détresse dans sa poche. Il ne se penche pas sur le bord, mais il reste assis à regarder les vagues tant que son père conduit. Son bras n'a pas quitté les épaules de Venus. "J'aurais voulu plus romantique... pour notre première croisière." Le chanteur murmure à l'oreille de la femme qu'il aime, avant de regarder sa mère avec un sourire. Ce n'est pas rêvé, d'être sur un petit bateau de plaisance avec des boites d'asticot et ses beaux parents, mais il espère que Venus appréciera quand même l'aventure. Justement, Yugyeol ancre le bateau et distribue les cannes à pèches. Hangyeol laisse la sienne sur le côté. Il s'approche maladroitement de son amoureuse et passe les bras autour d'elle pour guider les mains sur l'instrument. "Si tu l'attrapes comme ça, tu seras plus stable, et après..." Il essaye de cacher son rire, parce que la position est typique des films romantiques niais, mais en même temps, ça lui plaît. "Après tu lances le hameçon le plus loin possible en espérant qu'un poisson veuille y jeter son dévolu." Il termine quand même sa phrase, sans lâcher Venus de ses mains.

(c) SIAL



au pays qui te ressemble (hanus) - Page 4 9e64e501980d2acd79babdf34d3e49138bfaebf9
BOOST fanguide
PM gallerie


@Zhao Nils a écrit:
rarement vu quelque chose d'aussi cursed de mon existence


don't mind me just fmi:
 


Hwang Gi Ho au pays qui te ressemble (hanus) - Page 4 2948317594 Kang Tae Dong au pays qui te ressemble (hanus) - Page 4 2948317594 au pays qui te ressemble (hanus) - Page 4 2948317594
No Jia
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t8313-no-jia-jiao
No Jia
♕ -- all the good girls go to hell
'cause even god herself has enemies
UNE P'TITE PHOTO ? :   ⤳  au pays qui te ressemble (hanus) - Page 4 30c1d01b41a8c0374a7904b5642df3ad
AVATAR :   ⤳  son naeun
POINTS :   ⤳  220
MESSAGES :   ⤳  2083
NOUS A REJOINT LE :   ⤳  15/12/2018
AGE :   ⤳  19
au pays qui te ressemble (hanus) - Page 4 Empty
(#) Sujet: Re: au pays qui te ressemble (hanus)   au pays qui te ressemble (hanus) - Page 4 EmptyLun 16 Déc 2019 - 22:58


les soleils mouillés de ces ciels brouillés pour mon esprit ont les charmes si mystérieux de tes traîtres yeux, brillant à travers leurs larmes

c’est une grande première pour la thaïlandaise ! elle paraît dans son élément, elle qui se languit du busan de son enfance depuis si longtemps. c’est son petit ami qui semble le moins assuré, affublé d’un gilet de sauvetage et de gadgets qu’il a tôt fait d’enfouir dans ses poches. venus le détaille avec un sourire, tâche d’en effacer la moquerie bien que son regard en dise long : son sex-appeal a pris un sacré coup. tant pis ! la jeune femme n’a pas besoin qu’il la séduise davantage ((préfère ces moments-là où elle retrouve le gamin qu’elle a charrié toute sa vie)). alors, à l’arrière du bateau, elle le laisse passer un bras possessif autour de ses épaules, enfouit son visage dans le col de son gilet pour retrouver un peu de son odeur maintenant que l’air se charge de sel. pour être honnête, elle ne se sent pas très à l’aise une fois à flots. manque d’habitude, peut-être… à moins qu’elle n’ait vraiment pas le pied marin ?

pourtant elle éclate de rire à la confidence de hangyeol. c’est bien la dernière chose qu’elle pensait entendre, à la voir accoutré de la sorte ! « qu’est-ce que tu racontes ? je te trouve super sexy comme ça. quelques pétales de rose sur l’eau et on a le cadre parfait pour une demande en mariage ! » elle a beau le taquiner, peu lui importe qu’ils soient seuls ou pas, tirés à quatre épingles ou en combinaisons de sky ; partir à l'aventure avec son meilleur ami, son complice, n’a pas de prix… tout comme le voir exécuter des gestes dignes d’un rom-com de noël. les lèvres étirées d’un rictus amusé, elle écoute ses recommandations d’une oreille attentive, croise le regard de yugyeol qui rit en douce lui aussi.

mais elle se laisse entourer de ses bras protecteurs, frôle ses doigts en planant ses mains sur la canne comme il le lui indique. elle ne s’est jamais targuée d’être une grande romantique mais elle doit admettre que l’attention que son petit ami lui porte malgré la présence de ses parents lui plaît. « tu insinues que mon asticot ne plairait pas à n’importe quel poisson ? » fait-elle mine de se vexer, riant malgré son ton boudeur. elle attend un instant que yugyeol lance sa ligne pour l’imiter. « comme ça ? »

s’il y a bien une chose que venus ne sait pas faire, c’est se rester tranquille. manque de chance, une fois tous leurs appâts à l’eau les pêcheurs en herbe se retrouvent condamnés à surveiller leur ligne en silence. exercice difficile pour venus qui, en plus de ne pas tenir en place, se sent de plus en plus nauséeuse. la mer est calme, mais les vagues qui font rouler le bateau à un rythme régulier lui donnent des haut-le-cœur digne de montagnes russes. alors, appuyée contre le rebord, elle fixe l’eau trouble en espérant que ça passe. tout à coup, elle ouvre des yeux ronds comme des soucoupes ; le flotteur de hangyeol crève la surface et disparaît.

« hanhan ! t’as une prise ! » s’excite-t-elle à mi-voix, n’osant pas hausser le ton de peur de se faire rabrouer.

(c) SIAL ; icons SIAL




lancer de dés

réussite : hangyeol attrape un gros poisson dont il pourra se vanter toute la soirée.
échec : c'est une vieille godasse pleine de boue au pays qui te ressemble (hanus) - Page 4 3612205300


- - et plus je m'approchais et plus t'étais brillante, dans mon ciel étoilé tu n'es plus qu'une étoile fuyante


Han Eun Hye
Voir le profil de l'utilisateur
Han Eun Hye
PNJ ✺ I ALWAYS SEE YOU
AVATAR :   ⤳  Ha Ji Won
POINTS :   ⤳  255
MESSAGES :   ⤳  7654
NOUS A REJOINT LE :   ⤳  19/07/2016
au pays qui te ressemble (hanus) - Page 4 Empty
(#) Sujet: Re: au pays qui te ressemble (hanus)   au pays qui te ressemble (hanus) - Page 4 EmptyLun 16 Déc 2019 - 22:58
Le membre 'Seo Venus' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'ACTION BABY' :
au pays qui te ressemble (hanus) - Page 4 1473640235-ok
Han Han Gyeol
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t6136-11-hanhanboost
En ligne
Han Han Gyeol
BOOST leader - visual king
So hot you need to call nine-han-han
UNE P'TITE PHOTO ? :   ⤳  au pays qui te ressemble (hanus) - Page 4 123ab46576bcd424be52dc7116bc9d705fd0086c
AVATAR :   ⤳  Park Jinyoung du JJProject et de GOT7
POINTS :   ⤳  492
MESSAGES :   ⤳  809
NOUS A REJOINT LE :   ⤳  25/02/2019
AGE :   ⤳  25
au pays qui te ressemble (hanus) - Page 4 Empty
(#) Sujet: Re: au pays qui te ressemble (hanus)   au pays qui te ressemble (hanus) - Page 4 EmptySam 28 Déc 2019 - 11:48


"All I am is a man; I want the world in my hands. I hate the beach, But I stand in -Busan- with my toes in the sand. Use the sleeves of my sweater, Let's have an adventure"


""""""

       Deux traumatismes qui hantent inconsciemment la mémoire du jeune garçon. Deux fois où dans sa vie il a échappé de si peu à la mort. Hangyeol restera éternellement choqué par les danses qu'il a partagées avec la faucheuse. Dans les voitures, éternel stress et besoin de regarder les voitures qui les entourent. Dans les bateaux, besoin de se parer du plus grand attirail pour ne pas se noyer. Lui, Hangyeol, le grand 11 qui séduit toutes les filles. Il n'est que l'ombre de lui même quand il doit affronter ces moments, n'est plus que ce gamin qui avait encore des rêves plein les yeux et dont le seul soucis était de savoir si Venus et lui allaient se faire punir pour avoir lâché une boîte d'asticot en plein milieu de la cantine.

    Mais à quoi bon rester séduisant? Pourquoi garder ce masque de perfection masculine quand il n'a pas besoin de plaire? Sa carrière est en pause, se dirige de plus en plus vert un point mort. Il n'a pas de shooting de planifié, pas de fans à aller rencontrer. Il est chez lui, à Busan, avec sa meilleure amie et ses parents. C'est justement le seul moment où il peut être totalement lui même. Revenir à ces racines qu'il chérit tant. Et n'y a-t-il pas plus séduisant qu'un homme qui sait se montrer vulnérable? Hangyeol voit très bien que Venus se moque de lui. Elle a des remarques en travers de la gorge et des yeux rieurs. Mais elle se garde de les exposer. Et Hangyeol se tarde bien de lui faire remarquer. Il préfère jouer de cette situation, et exagérer ses marques d'amour qu'elle doit bien trouver ridicule.

    L'air de la mer réchauffe le chanteur. Chaleur intérieure qui lui renoue avec ses manies d'enfant. Le paysage chancelant l'apaise tellement. Alors le voilà, Hangyeol, qui imite ses films préférés, qui se vante de savoir pécher. Mihan et Yugyeol observent le couple sans discuter, mais ils doivent bien avouer qu'à eux aussi, ça leur rappelle des souvenirs. Plus que des jours de pêche en famille, c'est tous ces moments où Venus déambulait dans les couloirs de leur maison à la poursuite de leur fils qui leur reviennent en mémoire. Pour le couple, ils retrouvent l'esprit familial qu'ils ont toujours connu. La seule ombre au tableau; l'absence de Malee. Mais la visite du couple d'enfant, ne fera que les pousser à tous les réunir dans peu de temps. Ou, pourquoi pas, monter sur Séoul pour passer la nouvelle année ensemble, sous un signe de nouvelle unité?

    Loin de penser aux jours à venir, Hangyeol pense plutôt à sa petite amie qui a l'air de mal se sentir. Penchée sur le bord du bateau à fixer les flotteurs, il est maintenant concerné qu'elle ait le mal de mer. Hangyeol ne se rappelle pas avoir déjà vu Venus sur un bateau, et il en vient à regretter de l'avoir amenée là pour une après-midi. Il se penche à côté d'elle, lui caresse gentiment le dos. Lui murmure des "Ca va aller, mon amour." Avant qu'elle ne le coupe. Le brun tourne immédiatement son regard vers sa canne à pêche et s'en saisit. Il essaye de remonter la corde, et de tirer sa prise vers lui, mais c'est lourd. Et s'il essaye d'y mettre de l'effort, sa jambe le brûle de douleur car il est obligé de s'appuyer sur son genou. "Je... J'ai besoin d'aide." Il grimace en essayant encore de tirer. Que ça soit son père ou Venus qui vienne l'aider à tirer, Hangyeol finit par attraper un gros poisson. Si la prise n'était pas aussi belle, il aurait lui aussi regretté cet après-midi sur le bateau. Mais il admire le poisson alors qu'il le décroche du hameçon et le dépose dans un seau.

    Visage de poupée qui grimace encore un peu de douleur à cause de son genou, il retrouve un peu de couleurs quand il repose le regard sur sa petite-amie. "Maman et moi on va pouvoir faire des sashimi rien qu'avec celui là! Ça va être délicieux... Oh, Venus! Toi aussi tu as quelque chose! Vas-y!" Hangyeol abandonne bien vite son poisson pour venir se poster à côté de son amoureuse, et profiter de sa concentration pour lui embrasser la joue.

(c) SIAL



au pays qui te ressemble (hanus) - Page 4 9e64e501980d2acd79babdf34d3e49138bfaebf9
BOOST fanguide
PM gallerie


@Zhao Nils a écrit:
rarement vu quelque chose d'aussi cursed de mon existence


don't mind me just fmi:
 


Hwang Gi Ho au pays qui te ressemble (hanus) - Page 4 2948317594 Kang Tae Dong au pays qui te ressemble (hanus) - Page 4 2948317594 au pays qui te ressemble (hanus) - Page 4 2948317594
Contenu sponsorisé
au pays qui te ressemble (hanus) - Page 4 Empty
(#) Sujet: Re: au pays qui te ressemble (hanus)   au pays qui te ressemble (hanus) - Page 4 Empty
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
Page 4 sur 5

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: old memories :: Oubliettes, Never Forget :: RPs abandonnés
Sauter vers: