▲ up▼ down
au pays qui te ressemble (hanus)



 
à vos risques et périls ! une roulette de la mort un peu particulière !
APRÈS UNE PAUSE BIEN MÉRITÉE, DÉCOUVRE LE NOUVEL EVENT CATASTROPHE DE HM !
TOUJOURS SUR HM ! es défis et la semaine à thème ont été renouvelé ! au pays qui te ressemble (hanus) 359353108
nouveautés sur Hundred Miles !
Découvre les codes promotionnels et viens réclamer tes lots ! un résumé du sondage est également disponible.
continuité de l'animation SUPER(H)M et le sujet d'anniversaire toujours ouvert, n'hésite pas !
Présentation des petits derniers sur hm ! viens en apprendre plus sur les dernières bouilles validées et n'oubliez pas de passer sur les med
NEW
la roulette rp fait son apparition ! les inscriptions sont actuellement ouvertes pour tous ceux cherchant un rp !
HUNDRED MILES
hundred miles c'est un forum réel asiatique city/universitaire basé à Séouldeux réponses par mois minimum — Avatars occidentaux bienvenus ! — Taille des avatars 200*320pxUne semaine pour finir sa présentation — Pas de prise de tête, rien que du love. That's all folks ٩(^ᴗ^)۶
vote pour hm !
✿︎
13.10.19 ➝ halloween is coming, et pour l'occasion, HM revêt son costume d'ombre. bienvenue à la MAJ n.39 et à ses nouvautés dantesque !
14.09.19 ➝ elle est là, la maj peachy n.38 qui sent bon le road trip automnal ici !
16.08.19 ➝ 37ème MAJ qui marque également les 3 ans du forum ! Viens mater les news ici !
08.08.19 ➝HM fête ses 3 ans ! merci à tous pour cette belle aventure qui se poursuit !
16.07.19 ➝ C'est la 36ème MAJ, façon summer night festival pour HM! les feux d'artifice c'est par ici !
16.06.19 ➝ 35ème MAJ, HM is a jungle pour ce mois de juin ! les news c'est ici !
12.05.19 ➝ Oh my my my ! 34ème maj fleurie pour HM qui affiche quelques nouveautés printanières !
13.04.19 ➝ 33ème MAJ toute fruitée pour le retour des beaux jours ! viens découvrir les news juteuses !
09.03.19 ➝ on accueille la 32ème maj et son design azuré ! viens découvrir les nouveautés !
09.02.19 ➝ installation de la MAJ n.31, avec un codage tout neuf et plein de nouveautés !
09.01.19 ➝ 30ème MAJ de HM ! viens découvrir les nouveautés ICI
01.01.19 ➝ BONNE ANNÉE LES CHATS !! plein de bonheur à tous. ❤︎
08.08.16 ➝ ouverture de hm
han ja
park bo ra
han soo yun
yang noam
the avengers

 :: reste du monde :: Globe Terrestre :: Reste de la Corée :: Busan
Partagez

 au pays qui te ressemble (hanus)


Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
Seo Venus


Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t5594-saya-artemys
♕ -- all the good girls go to hell
'cause even god herself has enemies
AGE : 25
AVATAR : jularat hanrungroj
POINTS : 949


NOUS A REJOINT LE : 15/12/2018


MESSAGES : 1349


au pays qui te ressemble (hanus) Empty
(#) Sujet: au pays qui te ressemble (hanus)   au pays qui te ressemble (hanus) EmptyVen 1 Nov - 13:19


les soleils mouillés de ces ciels brouillés pour mon esprit ont les charmes si mystérieux de tes traîtres yeux, brillant à travers leurs larmes

un grésillement trouble la quiétude du wagon, annonçant l’arrivée du train en gare de busan. reposant son bouquin grand ouvert devant elle, venus se tourne vers hangyeol, assis à côté d’elle, le nez dans son téléphone, pour lui adresser un sourire taquin. « alors ? t’as gagné combien de followers depuis séoul ? » elle s’empare de sa main ; doigts qui se faufilent entre les siens tandis qu’elle l’attire plus près et dépose un baiser sur sa joue. ils sont partis tôt pour mettre à profit ce weekend sous le soleil de leur enfance. malgré l’excitation de ces vacances impromptues en compagnie de son amoureux, la journaliste ne peut se défaire de l’anxiété qui la ronge à l’idée de retrouver les han. plus que des proches, ce sont comme ses propres parents qu’elle les a toujours considérés. mais qu’en sera-t-il après des années d’absence ? que penseront-ils de la femme qu’elle est devenue, si loin des conventions qui leurs sont chères ? sous quel œil verront-ils la relation qu’elle entretient avec leur fils prodigue ? trop de questions la taraudent -- elle s’empresse de les chasser. tout ce qui importe aujourd’hui réside entre hangyeol et ses parents. c’est pour lui qu’ils sont là.

« prêt ? »

elle s’empare de leurs affaires et le précède sur le quai où tout semble familier, si ce n’est les inconnus qui battent le pavé par centaines. « viens, on va choper un taxi. » déclare-t-elle lorsque le chanteur la rejoint. elle se dirige déjà vers la sortie, le pas assuré bien qu’elle prenne soin de ne pas semer son petit ami. çà et là, elle s’étonne de surprendre autant de passants employant le même dialecte que les deux amis d’enfance ((cela fait une éternité qu’elle n’a plus mis les pieds à busan)) et bientôt, ils s’engouffrent à l’arrière d’une voiture. en quelques indications les voilà partis pour le quartier où ils ont grandi. « tu les as prévenus ? » souffle-t-elle, posant sa tempe sur l’épaule du jeune homme. il ne manquerait plus qu’ils débarquent sans s’annoncer…

(c) SIAL ; icons SIAL



- - mainte fleur épanche à regret son parfum doux comme un secret dans les solitudes profondes


Han Han Gyeol


Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t6136-11-hanhanboost
BOOST leader - visual king
So hot you need to call nine-han-han
AGE : 25
AVATAR : Park Jinyoung de GOT7
POINTS : 910


NOUS A REJOINT LE : 25/02/2019


MESSAGES : 487


au pays qui te ressemble (hanus) Empty
(#) Sujet: Re: au pays qui te ressemble (hanus)   au pays qui te ressemble (hanus) EmptyVen 1 Nov - 17:30


"All I am is a man; I want the world in my hands. I hate the beach, But I stand in -Busan- with my toes in the sand. Use the sleeves of my sweater, Let's have an adventure"


""

     Obtenir l'autorisation de partir en weekend auprès de I.M entertainment n'a pas été aussi compliqué que ce que l'on aurait pu penser. En même temps, Hangyeol avait de bons arguments. Il n'a pas pris de vacances depuis le début de la pause de BOOST, alors que tout ses collègues en ont eu le droit. En plus de ça, il a clairement besoin d'un retour aux sources. Hangyeol est en plein doute, sur lui, sa carrière... I.M n'était pas réellement pour éloigner leur précieux 11 de leur compagnie, ils ne sont déjà pas si content qu'il passe la plupart de son temps à vagabonder à l'extérieur pour voir une fille dont ils se méfient (Hangyeol a préféré être transparent de ce côté). Mais les haut-placés ont eu vent de son état de santé et de la tension grandissante dans son appartement alors ils ont décidé d'accepter. Une sorte de récompense de tenir aussi longtemps, d'un encouragement pour continuer à s'accrocher. Car la vérité est: BOOST ne serait rien sans lui, et I.M ne peuvent pas se permettre de perdre un groupe, surtout pas avec la mauvaise publicité que Hangyeol pourrait leur faire.

    Alors voilà comment il s'est retrouvé dans ce train en ce weekend fatidique. Cheveux qui lui tombent devant les yeux, ondulés à cause de leur longueur, il n'a qu'un masque pour lui cacher le visage, et passe tout le trajet à regarder son téléphone, faute de pouvoir s'endormir. Ses écouteurs sans fil dans les oreilles, il n'entend rien de l'annonce faite dans les haut-parleurs, et met sa musique en pause simplement quand Venus lui parle. Ils savent tous les deux qu'elle le taquine pour essayer de diffuser la tension qu'ils ressentent tous les deux à l'idée de rencontrer ses parents après tant de temps. Mais cela ne suffit pas. Il n'y a pas assez de temps pour essayer de dé-stresser car ils sont déjà sur le quai. Hangyeol n'a rien à porter à part ses béquilles. Il avait prévu de partir avec un petit sac-à-dos, mais Venus a insisté pour qu'il prépare une valise, et qu'elle l'aiderait à la porter. Peut-être craignait-elle qu'il se sente comme un étranger s'il n'avait que quelques tee-shirts de rechange et le minimum en terme d'affaires. Dans tous les cas, même sans bagages, il peine à la suivre. Il y a beaucoup de monde autour d'eux, et c'est dur de se frayer un chemin quand on prend autant de place. Bizarrrement, Hangyeol se sent tout de même à l'aise. Il a l'impression d'être déjà plus libre, comme s'il se faisait moins épier par les personnes qui le croisent, comme si n'importe qui serait habitué à le voir marcher dans la rue. L'accent de Busan lui fait du bien aux oreilles. La dernière fois qu'il l'a utilisé avec quelqu'un d'autre que Venus, c'était pour parler avec Najun, et bien que la conversation était agréable, il préfère entendre ces notes basses dans sa terre natale.

    L'assurance d'un confort en public reste une illusion. Dans le taxi, Hangyeol n'enlève pas son déguisement. Il reste droit sur son siège, le regard fixé sur le paysage alors qu'il tente de se repérer. Sa mémoire semble ne pas s'être détériorée, mais il regarde les paysages avec une certaine distance. Busan c'est chez lui, mais en même temps, ça ne l'est plus vraiment. Son cœur commence à palpiter quand il sent son quartier se rapprocher, et il remercie intérieurement Venus de s'appuyer contre lui. Cela lui redonne assez de contenance pour lui répondre. "Mes parents?" Demande-t-il, comme si ce n'était pas à eux à qui ils n'arrêtaient pas de penser tous les deux. "Oui. Je les ai prévenu quand le train a démarré." Par peur qu'ils refusent de le voir, pour les obliger à les accueillir. Les entrailles de Hangyeol commencent à se tordre sur elles-mêmes, il n'a pas revu sa mère depuis qu'ils se sont disputé après son accident, et il n'a pas parlé à son père depuis des mois. Les rues s'enchaînent et le moment fatidique finira bien par arriver. Hangyeol approche lentement ses doigts vers ceux de Venus, et il les unit dans l'anticipation.


(c) SIAL



au pays qui te ressemble (hanus) E42f04a56ad1829a85c8e59494958f8272618682r1-540-250_00
BOOST fanguide
PM gallerie
Thing of beauty



ça c fini:
 
Seo Venus


Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t5594-saya-artemys
♕ -- all the good girls go to hell
'cause even god herself has enemies
AGE : 25
AVATAR : jularat hanrungroj
POINTS : 949


NOUS A REJOINT LE : 15/12/2018


MESSAGES : 1349


au pays qui te ressemble (hanus) Empty
(#) Sujet: Re: au pays qui te ressemble (hanus)   au pays qui te ressemble (hanus) EmptyVen 1 Nov - 19:01


les soleils mouillés de ces ciels brouillés pour mon esprit ont les charmes si mystérieux de tes traîtres yeux, brillant à travers leurs larmes

les rues défilent et se confondent, harmonie de couleurs que venus ne lâche plus des yeux. c’est différent de ses souvenirs, et pourtant ce sont bel et bien les artères de busan qu’elle contemple, la tête contre l’épaule de son amoureux et le regard tourné vers la fenêtre. la joie d’être de retour se mêle à l’appréhension, étrange cocktail que porte à ébullition son esprit fantasque. qui seraient-ils devenus s’ils avaient toujours vécu ici ? ((personne.)) à ses mots, elle hausse un sourcil, tourne la tête pour apercevoir le visage de hangyeol. « dans le train ? » autant dire trois petites heures plus tôt. elle aimerait qu’il ajoute que c’est une plaisanterie, mais elle le connaît suffisamment pour comprendre qu’il n’a pas osé laisser à ses parents le choix de les recevoir. « t’abuses, siffle-t-elle. ils ont répondu quoi ? tu leur as dit que j’étais là, au moins ? » probablement pas. elle soupire, niche son visage dans le cou du garçon pour y étouffer un grognement. ces retrouvailles s’annoncent encore plus délicates que prévu. heureusement la paume qu’il presse bientôt contre la sienne lui redonne un peu de courage -- assez pour qu’elle lui promette à voix basse que tout ira bien. « ils vont être tellement contents de te voir. » assure-t-elle. ils ne l’exprimeront peut-être pas comme le ferait malee, qui ne partage en rien leur pudeur. mais elle espère, du fond du cœur, qu’ils sauront se réjouir en retrouvant la fille de leur vieille amie, et que sa présence allègera l’ambiance.

en ouvrant la portière, il n’en faut pas davantage pour émouvoir la jeune femme. rien n’a changé ; tout est conforme aux souvenirs de son adolescence. « ça fait bizarre… » elle tourne sur elle-même, promène sur les lieux un regard circonspect avant de récupérer leurs bagages. « tu viens ? » lance-t-elle à l’adresse de son ami d’enfance. le ton est doux, à peine pressant. elle sait combien il lui est difficile d’ébaucher un premier geste de réconciliation envers ses parents. « je te laisse l’honneur de sonner. » elle fait mine de lui faire une fleur ((en réalité la perspective de se trouver nez-à-nez avec ses beaux parents l’embarrasse plus qu’elle ne l'aurait cru)).

(c) SIAL ; icons SIAL




- - mainte fleur épanche à regret son parfum doux comme un secret dans les solitudes profondes


Han Han Gyeol


Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t6136-11-hanhanboost
BOOST leader - visual king
So hot you need to call nine-han-han
AGE : 25
AVATAR : Park Jinyoung de GOT7
POINTS : 910


NOUS A REJOINT LE : 25/02/2019


MESSAGES : 487


au pays qui te ressemble (hanus) Empty
(#) Sujet: Re: au pays qui te ressemble (hanus)   au pays qui te ressemble (hanus) EmptyVen 1 Nov - 20:18


"All I am is a man; I want the world in my hands. I hate the beach, But I stand in -Busan- with my toes in the sand. Use the sleeves of my sweater, Let's have an adventure"


""

     C'est un sentiment étrange que d'avoir peur de ses parents. Et c'est un sentiment nouveau. Hangyeol n'a jamais eu de gros problèmes avec ses parents. Il a toujours été très fusionnel avec sa mère, et il a toujours été poli avec son père; le fait que celui-ci ne soit pas enthousiaste à propos de la carrière qu'il a choisi a juste fait pousser un désintérêt entre eux. Mais depuis cet accident, un blizzard a perturbé l'union de la famille Han. Le chanteur et son père ne se parlent plus du tout, et les messages qu'il échange avec sa mère sont banaux, sans grand intérêt. Alors l'idée de les retrouver, qui le rendait si impatient autrefois, ne fait que le stresser. Savoir, qu'en plus de devoir faire face à ses problèmes, il va devoir leur présenter Venus comme leur belle-fille, le fait paniquer. Mais il a pris des médicaments dans le train, et son esprit semble à peu près stable. "Ma mère a dit que ça faisait longtemps qu'elle ne nous avait pas vu. Et que du coup, elle préparerait ma chambre." Hangyeol répond aux deux questions. C'est un bon signe, oui, mais il ne sait pas encore si Venus a raison, et qu'ils seront réellement contents de le voir. Il serre sa main un peu plus fort pour lui confier ses peurs, et se concentre sur la route qu'il reconnaît.

    Quant bien même que Hangyeol soit revenu plusieurs fois pendant qu'il était trainee, et après qu'il ait débuté, cela fait de longs mois qu'il n'a pas vu sa maison. Le taxi les dépose, reconnaît l'adresse et lance un drôle de regard au chanteur, qui se force à regarder ailleurs. Il se dépêche de sortir du taxi, et fait quelques pas vers sa maison. L'allée lui semble bien trop courte, et il lance un regard implorant vers Venus. Mais elle a déjà leurs deux valises à la main, il ne peut pas lui demander d'échanger les rôles. "J'ai réservé un hôtel juste au cas où..." Il dit en soupirant, tournant son regard vers sa porte d'entrée. Une bonne dose d'oxygène et il va falloir y aller. Sa mère doit peut être déjà se douter qu'ils sont là, elle a dû entendre le taxi. Hangyeol fait un pas, garde sa béquille en main quand il appuie sur le bouton de sa sonnette. Et l'attente (de quelques secondes seulement) est interminable.

    Pourtant, la porte finit par s'ouvrir. Hangyeol ferme les yeux dans l'appréhension, et sa mère finit par se montrer à la porte. Elle n'a le temps de rien dire qu'elle se jette sur son fils et le prend dans ses bras dans un long câlin. "Hangyeol-ah!" S'exclame-t-elle avant de le lâcher. Elle jette un bref coup d'oeil à son fils de haut en bas. "Tu m'as tellement manqué! Tu n'as plus de fauteuil? Tu vas mieux! Comment vont les autres? J'espère que tu as fait bon voyage. Papa est encore au travail mais il va bientôt arriver." Elle se jette dans un autre câlin (qui déséquilibre presque Hangyeol encore une fois) puis le lâche pour se tourner vers Venus et lui ouvrir ses bras. "Toi aussi, Venus-ah, je suis si contente de te voir!" Et Hangyeol soupire de soulagement, commence à peine à re respirer. Sa mère va probablement insister pour prendre les valises et les déposer dans la chambre de Hangyeol au bout du salon, humble maison sans étage.


(c) SIAL



au pays qui te ressemble (hanus) E42f04a56ad1829a85c8e59494958f8272618682r1-540-250_00
BOOST fanguide
PM gallerie
Thing of beauty



ça c fini:
 
Seo Venus


Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t5594-saya-artemys
♕ -- all the good girls go to hell
'cause even god herself has enemies
AGE : 25
AVATAR : jularat hanrungroj
POINTS : 949


NOUS A REJOINT LE : 15/12/2018


MESSAGES : 1349


au pays qui te ressemble (hanus) Empty
(#) Sujet: Re: au pays qui te ressemble (hanus)   au pays qui te ressemble (hanus) EmptyVen 1 Nov - 22:41


les soleils mouillés de ces ciels brouillés pour mon esprit ont les charmes si mystérieux de tes traîtres yeux, brillant à travers leurs larmes

hangyeol fait les choses à l’envers ; organisation décousue qui trahit son angoisse. mais peut-être qu’arriver à l’improviste ((ou presque)) rendra la réunion moins formelle qu’elle l’aurait été en d’autres circonstances. cachée contre son cou, sa petite amie inspire son odeur tandis que leurs mains s’épousent tendrement. elle se demande si cela signifie qu’ils n’auront pas à faire chambre à part, contrairement à ce qu’elle pensait. elle doute que les han encouragent leur fils à dormir avec une femme, fut-elle venus ou non. bien d'autres questions la travaillent jusqu’à ce qu’elle se retrouve face à la porte d’entrée, la plupart tournant autour de ce que malee a pu raconter à son amie de longue date. elle ne doute pas une seconde qu’elles aient gardé contact et qu’elles s'amusent encore à fabuler la mystérieuse relation que leurs enfants entretiennent aujourd’hui.

les réserves de hangyeol la font toujours autant sourire. « ça pourra toujours servir si ça tourne mal ! » plaisante-t-elle à propos de l'hôtel lorsqu’il la dépasse et presse la sonnette. la porte ne tarde pas à s’ouvrir sur une mihan enjouée. comme venus l’avait prédit, elle se précipite sur son fils, et la jeune femme en profite pour l’observer curieusement. le visage de sa deuxième mère s’est creusé de quelques rides, ses cheveux grisonnent certainement davantage, et elle réalise qu’elle-même ne doit plus avoir grand chose en commun avec la jeune fille qu’elle était il y a cinq ans. pourtant mihan n’hésite pas un instant avant de lui ouvrir ses bras ; et sans se faire prier venus abandonne les valises pour l’enlacer à son tour. « bonjour mihan ! j’avais hâte d’arriver, ça fait tellement longtemps ! » sans plus attendre ils entrent, se déchaussent, confient leurs manteaux, et venus échange un regard complice avec son amoureux. elle compte bien s’éclipser un instant, et profite que la mère du chanteur veuille se charger des bagages pour les laisser entre eux. « je m'en occupe, insiste-t-elle. je vais déposer tout ça dans ta chambre, hanhan. » sans leur laisser le loisir de protester elle file jusqu'à la pièce qu'elle connaît comme la sienne -- ironique, lorsque l’on sait les nuits qu’elle y a passées seule en l'absence de son meilleur ami.

rien n’a vraiment changé. un peu d’ordre peut-être ; quelques posters ont été décrochés, les draps également, mais ce sont toujours les mêmes meubles, la même décoration frisant l’enfantin, et les lits superposés auxquels ils ont eu droit depuis toujours. une vague de nostalgie la submerge à la vue des photos qui s’entassent. doucement, elle dépose les valises à plat, au pied du lit, et s’assied sur la couverture. l’odeur des draps propres est la même ((c’est frappant, car elle ne croyait pas se rappeler cette odeur si subtilement différente de celle de son petit ami)). un moment passe, pendant lequel elle se ressasse les bons souvenirs qu’elle garde des lieux, puis elle retourne auprès de leur hôte. « la maison n’a pas changé. ça fait plaisir de tout retrouver intact. » ils se sont installés dans le salon, hangyeol dans le canapé et sa mère dans un fauteuil face à lui. naturellement, c’est vers le jeune homme que venus se dirige, se faisant une place à ses côtés tandis que sa main cherche la sienne -- réflexe malheureux dont la journaliste n'a pas pensé à se défaire.

(c) SIAL ; icons SIAL




- - mainte fleur épanche à regret son parfum doux comme un secret dans les solitudes profondes


Han Han Gyeol


Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t6136-11-hanhanboost
BOOST leader - visual king
So hot you need to call nine-han-han
AGE : 25
AVATAR : Park Jinyoung de GOT7
POINTS : 910


NOUS A REJOINT LE : 25/02/2019


MESSAGES : 487


au pays qui te ressemble (hanus) Empty
(#) Sujet: Re: au pays qui te ressemble (hanus)   au pays qui te ressemble (hanus) EmptyVen 1 Nov - 23:47


"All I am is a man; I want the world in my hands. I hate the beach, But I stand in -Busan- with my toes in the sand. Use the sleeves of my sweater, Let's have an adventure"


""

     Chaleur maternelle sur laquelle Hangyeol n'aurait pas vraiment parié. Il doit avouer que ça fait du bien de se tromper. Même à vingt-quatre ans (presque vingt-cinq) et indépendant depuis longtemps, l'amour d'une mère est irremplaçable, et elle lui a manqué; surtout à la vue de la relation si fusionnelle qu'ils entretenaient. Mais ce câlin ne signifie pas une trêve complète, leur dernière dispute a laissé des zones rugueuses à adoucir et Hangyeol sent très bien une légère tension qui ne pourra se dissiper qu'après en avoir discuté. Après. Le chanteur préfère profiter pour l'instant de voir les deux femmes de sa vie se retrouver, elles-aussi. Regard attendri, c'est la seule chose qui se voit entre ses cheveux qui cachent une partie de son visage, et son masque qui cache la deuxième. Rapidement, Hangyeol rentre chez lui. Quand ses chaussures sont sur le pas de l'entrée et que la porte est refermée, il se permet enfin de se dévoiler. Il inspire un deuxième bon coup, un peu moins étouffé et jette un coup d’œil à son salon. A quelques détails près, sa maison n'a pas changé. Il se sent parfaitement comme chez lui, tout en s'y sentant étranger. Sentiment paradoxal mais pas forcément dérangeant.

    Assez rapidement, Venus insiste pour laisser la mère et le fils seuls un moment. Encore une fois, Hangyeol n'en a peut être pas forcément envie, mais il sait que c'est nécessaire. Il suit sa valise des yeux, se faire emmener par sa petite-amie, et finit par s'asseoir sur le fauteuil du salon. Sa mère le suit rapidement, s’assoit sur le fauteuil, et Hangyeol brise immédiatement la glace en s'excusant. Il a toujours été plus ou moins transparent avec sa maman. Il s'excuse pour les secrets qu'il l'oblige à garder. Parce qu'en étant au courant de cet accident, elle doit mentir elle aussi à ses amis, à certaines personnes de leur famille, et à toute cette partie de la ville. Hangyeol s'excuse aussi de ne pas être aussi présent qu'il devrait, et tente d'expliquer qu'il est en train de se rendre compte de l'égoïsme dont il a toujours fait preuve. Il a beaucoup plus à dire; parler de son envie d'abandonner, ses regrets, mais Venus revient à cet instant. Peut être pas une mauvaise chose, Hangyeol ferait peut être mieux de garder son discours sur sa possible reconversion professionnelle pour un moment où son père sera là. "Si. Quelques choses ont changé." Le chanteur répond avec un petit sourire amusé. Il pointe du menton à un coin du salon, l'étagère entre la télévision et la porte-fenêtre qui donne sur la terrasse. Elle est remplie de CDs, de boost, ainsi que des photos encadrées et quelques autres goodies comme leur lightstick. "Tu as quand même exposé tout ça. Même le dernier CD..." Hangyeol dit à sa mère avec hésitation. Ce fameux dernier album qui a indirectement causé son accident. "Et papa te laisse exposer ça?" Cela semble incongru, que son père qui soit si déçu que son fils ait une carrière artistique, laisse cela à la vue de tout le monde. Mais quand Hangyeol repose le regard sur sa mère pour la question, il voit très bien qu'elle en a d'autres en tête. Mihan a les yeux rivés sur leurs mains entrelacées et Hangyeol se rend enfin compte qu'ils n'ont rien fait pour tenter de ce cacher. "Oui." Dit-il alors simplement. "Venus et moi on est ensemble. Je voulais te l'annoncer en face. Je ne peux pas expliquer comment ça s'est fait..." Le brun tourne son visage vers sa petite-amie cette fois, espérant qu'elle puisse l'aider. "On s'est retrouvé et on s'est rendu compte... qu'on s'était beaucoup manqué. Aussi simplement?" Il demande confirmation à Venus en posant sa deuxième main sur celles qui sont déjà enlacées. Geste protecteur, geste amoureux. De toutes façons, il ne serait pas entré dans tous les détails. Mais ça lui fait tellement de bien d'annoncer à quelqu'un de proche cette relation qui le rend si heureux. La mère de Hangyeol a un grand sourire au visage, comme si enfin un de ses plus vieux souhaits se soit fait exaucé, mais elle n'a pas l'air surprise. "Malee me l'avait dit." Répond-elle avec malice. Mihan se bouge un peu de son fauteuil, pose une main sur la cuisse de Venus dans un geste tendre et se rassoit. "Tu as toujours fait partie de notre famille, Venus, mais je suis contente de pouvoir t'y souhaiter la bienvenue. Il n'y a rien qui me fait plus plaisir que de vous savoir heureux." Douce. Mihan était l'une des premières témoins de la destruction qu'a subi Venus a cause de son père. Alors elle ne peut que se réjouir de voir qu'enfin, elle pourra retrouver du bonheur quelque part.

(c) SIAL



au pays qui te ressemble (hanus) E42f04a56ad1829a85c8e59494958f8272618682r1-540-250_00
BOOST fanguide
PM gallerie
Thing of beauty



ça c fini:
 
Seo Venus


Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t5594-saya-artemys
♕ -- all the good girls go to hell
'cause even god herself has enemies
AGE : 25
AVATAR : jularat hanrungroj
POINTS : 949


NOUS A REJOINT LE : 15/12/2018


MESSAGES : 1349


au pays qui te ressemble (hanus) Empty
(#) Sujet: Re: au pays qui te ressemble (hanus)   au pays qui te ressemble (hanus) EmptySam 2 Nov - 10:20


les soleils mouillés de ces ciels brouillés pour mon esprit ont les charmes si mystérieux de tes traîtres yeux, brillant à travers leurs larmes

venus se dérobe, laisse son petit ami à un face à face qui s’impose. trop de mois sont passés sans qu’il n’évoque les sujets qui sèment la discorde entre ses parents et lui, et la journaliste sait mieux que personne combien il en souffre. il s’est déjà confié auprès d’elle, et la situation semblait si pesante pour ses épaules déjà lourdes de responsabilités qu’elle n’avait plus qu’une hâte : qu’il rompe la glace et retrouve la chaleur de son foyer.

lorsqu’elle reparaît, elle espère ne rien interrompre, car les derniers mots qu’elle surprend laissent entendre qu’ils ont mis son absence à profit. tant mieux. hangyeol et sa mère ont l’air de s’entendre, tous deux calmes et souriants alors que le chanteur lui fait remarquer l’étagère chargée d’objets à l’effigie de boost ; un temple érigé pour le fils adoré. « oh ! j’avais même pas vu ! » elle rit, ne peut s’empêcher de remarquer que les han font de bien meilleurs fans qu’elle, qui n’a jamais déboursé un centime en goodies et à qui on a offert tous les cds.

elle détaille encore l’étagère lorsque le ton change -- ne réalise pas qu’on aborde un sujet qui la concerne avant que la main de son petit ami ne presse la sienne un peu plus fort. c’est à ce moment précis qu’elle réalise qu’ils ont laissé leurs habitudes prendre le pas sur leur discrétion. le rouge lui monte aux joues, et quand hangyeol cherche un peu de soutien de sa part elle ne peut que balbutier : « euh… oui, tout simplement. » elle n’est pas prête à se lancer dans une grande explication, et par chance mihan n’insiste pas davantage. il n’y a plus que les mains du jeune homme qui enserrent les siennes d’une tendresse infinie ; venus sourit, et si mihan n’avait pas prononcé le nom de sa mère, elle se serait probablement jeté sur les lèvres de son aimé. cœur battant, elle s’étonne de ce qu’avoue sa belle-mère. « maman ? mais… on lui en a même pas parlé… » finalement c’est un rire qui prévaut, qui fuse alors qu’elle admet combien sa mère adore se mêler de tout ce qui ne la concerne en rien. « merci, murmure-t-elle. vous avez toujours été des parents pour moi. »

venus a toujours eu l’inestimable privilège de pouvoir compter sur trois parents lorsque son père a disparu, et malgré la distance, rien n’a su altérer l’amour qu’elle porte aux han. « je crois qu’une petite discussion avec maman s’impose ! » gronde-t-elle gentiment. elle a beau en rire, il est grand temps que les thaïlandaises mettent les choses au clair. et tandis que la jeune femme répond aux questions de mihan concernant son amie, on entend la porte d’entrée s’ouvrir. aussitôt, venus jette un coup d’œil à hangyeol, caresse sa paume dans un geste qui se veut encourageant.

(c) SIAL ; icons SIAL



- - mainte fleur épanche à regret son parfum doux comme un secret dans les solitudes profondes


Han Han Gyeol


Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t6136-11-hanhanboost
BOOST leader - visual king
So hot you need to call nine-han-han
AGE : 25
AVATAR : Park Jinyoung de GOT7
POINTS : 910


NOUS A REJOINT LE : 25/02/2019


MESSAGES : 487


au pays qui te ressemble (hanus) Empty
(#) Sujet: Re: au pays qui te ressemble (hanus)   au pays qui te ressemble (hanus) EmptySam 2 Nov - 18:09


"All I am is a man; I want the world in my hands. I hate the beach, But I stand in -Busan- with my toes in the sand. Use the sleeves of my sweater, Let's have an adventure"


""

     Un poids s'envole, puis deux, puis trois. Hangyeol gardait trop de choses au fond de lui, et il fallait qu'il se force à les faire ressortir. Venus avait raison, depuis le début. Il n'aurait jamais dû ces quelques différents pourrir en travers de lui et sa mère. Ces conseils devraient s'appliquer aussi aux membres de son groupe, mais le fond est différent. Et le chanteur ne veut pas penser à eux. Il est là chez lui, en famille, pour la première fois depuis des mois, et les seuls mauvais souvenirs dont il veut se rappeler sont ceux embarrassants que sa mère adore raconter. Hangyeol se sent enfin soulagé. Bien sûr, sa mère sera toujours réticente à tous ces secrets qu'il doit encore garder, et forcer les autres à garder, mais les choses sont un peu plus claires maintenant qu'elle sait qu'il va mieux, qu'il fait des efforts, et que Venus l'y aide. Enfin. Venus et Hangyeol forment un couple. Enfin, ils peuvent le vivre pleinement au sein de leur famille. Hangyeol n'avait pas imaginé que le sujet soit abordé si tôt, si nonchalamment, mais il faut avouer que le plus tôt, le mieux. Maintenant il peut lui serrer la main avec un grand sourire et sans s'en cacher. "Venus, d'après ce que Malee m'a raconté, cela ne devait vraiment pas être difficile de deviner qu'il y avait quelque chose de plus entre vous." Mihan répond en rigolant. "Maman, Venus et moi on a toujours été proches. Et on a jamais été ensemble avant ces derniers mois." Éclat malicieux dans les yeux de la mère de Hangyeol, le même que son fils arbore quand il s'apprête à faire une bêtise. "Oui mais regarde, ça n'a jamais été aussi innocent que ça, si vous avez finalement fini par vous aimer." Un bon point. Hangyeol se retire du débat, et laisse la conversation tourner autour de Malee et des messages discrets qu'elle et Mihan ont l'habitude de s'échanger.

    Trêve de courte durée. Dans tous ce bonheur d'avoir enfin retrouver cette mère avec qui il s'entend si bien, Hangyeol oublie que son père doit finir par rentrer. Et finalement, il ouvre la porte. Il y a un peu de silence, où Hangyeol sent sa main devenir moite... désolé Venus. Et finalement, monsieur Han senior entre dans le salon. Ses yeux paraissent traduire un étonnement de voir Hangyeol et Venus. Peut être qu'il n'a pas lu ses messages pendant qu'il travaillait. Immédiatement, son fils lâche la main de sa petite-amie et attrape sa béquille à la va-vite pour pouvoir se relever. Il s'incline devant son père, salut bas. "Bonsoir Papa." Dit-il timidement. "Je suis rentré pour le weekend. Avec Venus. Je voulais... donner des nouvelles. Montrer que je vais mieux. Physiquement, mentalement. Et Venus y est pour beaucoup... Elle..." Hangyeol balbutie, comme s'il devait se trouver des excuses d'avoir voulu rentrer chez lui. Bizarrement, il n'arrive pas à annoncer sa relation aussi facilement qu'avec sa maman. "Elle est ma petite-amie maintenant." Il murmure, de façon à peine audible, et se rassoit. Le père de Hangyeol collecte ses pensées, lance un regard à Hangyeol que celui-ci connaît bien. C'est un regard plein de reproches à retardement. Tôt ou tard, monsieur Han Yugyeol va trouver son fils pour pouvoir lui faire des remontrances, mais il est trop poli pour le faire devant leur invitée. "Ça me fait plaisir que tu penses à nous." Il esquisse un sourire et se tourne vers Venus, lui adresse à elle un petit salut. "Bonjour Venus, j'espère que tu as fait bon voyage. Je me demandais ce que tu devenais, je suis content que tu sois là." Il ne fait aucun autre commentaire. Hangyeol a les yeux rivés sur la fenêtre dehors, et rapidement, Mihan se lève pour pouvoir chercher de quoi servir des boissons. Hangyeol aimerait l'aider, ne pas rester seul avec son père et la fille qu'il préfère, mais il n'est capable de rien, alors il reste là et se joint à la conversation poliment.

(c) SIAL



au pays qui te ressemble (hanus) E42f04a56ad1829a85c8e59494958f8272618682r1-540-250_00
BOOST fanguide
PM gallerie
Thing of beauty



ça c fini:
 
Seo Venus


Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t5594-saya-artemys
♕ -- all the good girls go to hell
'cause even god herself has enemies
AGE : 25
AVATAR : jularat hanrungroj
POINTS : 949


NOUS A REJOINT LE : 15/12/2018


MESSAGES : 1349


au pays qui te ressemble (hanus) Empty
(#) Sujet: Re: au pays qui te ressemble (hanus)   au pays qui te ressemble (hanus) EmptySam 2 Nov - 18:56


les soleils mouillés de ces ciels brouillés pour mon esprit ont les charmes si mystérieux de tes traîtres yeux, brillant à travers leurs larmes

la conversation est légère, les rires fusent et les deux amoureux retrouvent rapidement leur contenance. madame han a toujours été d’une profonde gentillesse, et même si venus aime sincèrement son époux, il faut reconnaître qu’il peut être assez impressionnant. pour l’heure, rien ne vient troubler la connivence établie par la révélation de hangyeol, et la jeune femme ne peut s’empêcher d’abonder dans le sens de sa mère. « mais oui regarde, j’ai quand même été ton premier baiser… » ses prunelles brillent d’une lueur malicieuse. c’est peut-être une information qu’il aurait préféré garder pour lui ((pour eux seuls)) mais la métisse l’évoque comme un joli souvenir d’enfance. elle se garde bien de faire remarquer que leur amour n’a jamais été un aboutissement ; ils se sont toujours aimés, comme frères et sœurs, comme meilleurs amis, comme pires ennemis, et de mille autres façons encore.

le moment tant redouté ne tarde pas, et venus s’efface derrière hangyeol un instant, sans s’attendre à ce qu’il la présente immédiatement comme sa petite amie. à ses mots, elle retient son souffle ; seul le sourire de mihan l’encouragent à saluer yugyeol à son tour. « je suis très heureuse de vous revoir… je crois que ça fait au moins cinq ans. » l’ambiance a changé du tout au tout, et le salon semble bien étouffant à présent. c’est à peine si hangyeol ose regarder son père. alors c’est venus qui s’enquiert des dernières nouvelles, s’abstenant de proposer son aide à mihan pour ne pas laisser le père et le fils en face à face dès maintenant. la nervosité du chanteur est palpable ; elle s’évertue à les dérider, mettant à profit la relation toute particulière qu’elle entretenait avec ses parents de substitution. heureusement, lorsque madame han revient et remplit le verre de chacun, tout semble déjà plus naturel.

« tout va bien ? » chuchote venus à la première occasion, posant une main douce sur le bras de son petit ami. incapable de se départir de son sourire, on lit pourtant l’inquiétude au fond de ses yeux. la discussion se poursuit sans trop d’encombres, mais personne n’ose mentionner l’activité de hangyeol -- tabou qu’on ne voudrait briser. « est-ce que tu veux un moment en tête-à-tête avec ton père ? » à vrai dire, elle doute de trouver un moment approprié pour qu’ils se retrouvent et discutent posément.

(c) SIAL ; icons SIAL




- - mainte fleur épanche à regret son parfum doux comme un secret dans les solitudes profondes


Han Han Gyeol


Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t6136-11-hanhanboost
BOOST leader - visual king
So hot you need to call nine-han-han
AGE : 25
AVATAR : Park Jinyoung de GOT7
POINTS : 910


NOUS A REJOINT LE : 25/02/2019


MESSAGES : 487


au pays qui te ressemble (hanus) Empty
(#) Sujet: Re: au pays qui te ressemble (hanus)   au pays qui te ressemble (hanus) EmptySam 2 Nov - 22:02


"All I am is a man; I want the world in my hands. I hate the beach, But I stand in -Busan- with my toes in the sand. Use the sleeves of my sweater, Let's have an adventure"


""""""

     Aveu regrettable. Hangyeol ne s'attendait absolument pas à ce que l'identité de son premier baiser se fasse dévoiler. Et il aurait préféré que ce genre de détail ne soit pas su de sa mère. Quel culot! Venus, qui est bien celle qui n'a rien fait de ce baiser, l'a même ignoré, ose en parler devant la mère Han, comme si c'était un souvenir heureux, joyeux (et pas le début de tous les mauvais déboires endurés.) Le chanteur s'empresse de la regarder avec des yeux étonnés, puis des sourcils énervés. Cela semble bien amuser Mihan. Elle doit bien se vanter à se dire qu'elle avait raison depuis tout ce temps, que ses enfants de cœur et de sang finiraient ensemble. Hangyeol aimerait lui briser sa fierté, se justifier, dire qu'il n'était pas du tout certain que Venus et lui tombent amoureux. Mais lui-même s'est rendu à l'évidence que leur relation a été moulée dans un écrin précieux depuis leur rencontre en maternelle.

    L'heure n'est plus aux plaisanteries quand le père de Hangyeol arrive. Le chanteur essaie du mieux qu'il peut de s'excuser, justifier sa présence soudaine en ses murs. Mais il passe encore une fois pour un moins que rien. C'est incroyable de pouvoir être un artiste charismatique et assuré sur scène, et de n'être que l'ombre de lui-même devant son propre père. Gestes nerveux, Hangyeol n'arrête pas de jouer avec la poignée de sa béquille. Tension ou réserve, la lourdeur de l'air doit être si palpable que les deux filles de la maison essaient de diffuser la tension. Le chanteur sait très bien que Venus est en train de l'aider, mais il sait aussi que c'est vain. Rien ne pourra commencer à aller mieux tant que Hangyeol n'aura pas eu une conversation avec son père. Il faut qu'ils parlent, que le senior reproche tout ce qu'il a à dire à son junior; mais Hangyeol n'en est pas encore près. Il faut qu'il retrouve une contenance, qu'il forme aussi les idées qu'il veut exposer à son paternel. Alors quand Venus lui demande si tout va bien, il lui répond d'un hochement de tête. Oui, pour l'instant tout va. Et quand elle demande s'il veut un moment avec son père, la réponse se trouve toute seule. Avec synchronisation planifiée, les parents de Hangyeol se lèvent. Mihan prend la parole en premier, adresse un sourire désolée à son fils, et un autre plus enthousiaste à Venus. "Venus, il faut que je te fasse visiter le jardin. J'ai suivi les conseils de ta mère sur les meilleures fleurs à planter, tu vas trouver ça très joli." Invitation, qui n'est là que pour laisser les garçons ensemble plutôt que pour la réelle nature de la proposition. "Je vais débarrasser." Ajoute Han senior, et Hangyeol se doute qu'il va devoir le suivre.

    Les groupes sont séparés. Venus et Mihan sont dans le jardin, à faire le tour, regarder les plantes, et surtout parler. "Je voulais te remercier de ce que tu fais pour mon Hangyeol." La mère du chanteur commence à adresser à sa belle-fille alors qu'elles font le tour de la maison. "J'étais avec lui à l'hôpital, et quelques jours après qu'il soit sorti. Même s'il ne me parlait plus trop, je sais dans quel état il était. Et je me doute que rien ne s'est vraiment arrangé. Mais là, il a l'air plutôt en paix. Je ne pense pas que ça aurait été le cas sans toi, alors je te dis merci." Elle s'incline avant d'ajouter: "J'ose espérer, si ce n'est pas indiscret... Qu'il t'aide à trouver un peu de paix, lui aussi." Au même moment, Hangyeol se tient appuyé contre le mur, et observe son père qui range les verres dans le lave vaisselle. "Alors maintenant tu amènes Venus dans tes problèmes?" Le père de Hangyeol commence à dire, toujours dos à son fils. Il ne continue que quand il s'est retourné pour le regarder dans les yeux. Hangyeol n'ose rien répondre. Il se doute que les reproches vont être longs. "Tu sais bien que j'aurais préféré que tu ne choisisses pas de vivre d'un art. Mais j'ai fini par accepter. Quand mes amis ont commencé à vanter tes mérites, je me suis dit que ce n'était pas une si mauvaise chose. Mais je ne peux pas tolérer que tu mettes ta mère dans une situation inconfortable. On a eu si peur pour toi, de te perdre. J'ai cru que ça allait enfin te rendre un peu de sens, que tu allais revenir à la maison et opter pour une vie un peu plus stable. Mais qu'est ce que tu choisis? De vivre un mensonge et de prendre le monde entier pour des imbéciles? Ta mère doit mentir à ses amis en disant que tu vas bien. Elle doit répondre aux questions qu'on lui pose en mentant à tout le monde elle aussi. Tu ne sais pas combien c'est dur pour elle! Et maintenant, tu emmènes Venus dans tout ce cirque? Non seulement tu la mets dans cette même position, mais en plus tu la mets en danger? Hangyeol, tu sais bien que n'importe quelle fille qui va être ta petite-amie va s'attirer la foudre de tes fans. Comment peux-tu lui faire ça si tu l'aimes?" Discours subi calmement. Hangyeol encaisse tous les mots que son père lui dit. Il a beau s'être rapidement expliqué avec sa mère, avoir prévenu Venus de ce que son statut encourrait, Hangyeol se reprend un coup de massue. Encore une fois, il réalise le degré de son égoïsme. Et il ne sait pas quoi répondre. "Vous devez être déçu... d'avoir pour seul fils qu'un homme imbu de lui même." Le chanteur reprend les honorifiques de discours. Il se sent si loin de son paternel. Mais au moins ils parlent, c'est mieux que rien. Hangyeol s'incline à nouveau. "J'en suis désolé." Il n'a rien de mieux à dire. Il est vraiment désolé, de décevoir son père. N'importe qui à l'écoute de cette conversation penserait que la conversation est triste, mais qu'il y a une marge de progrès. Il y a de l'amour, dissimulé sous ces reproches. Mais qui peut écouter cette conversation privée? Ce n'est pas comme si la fenêtre de la cuisine était subtilement ouverte et donnait sur le jardin... Mihan a tout écouté, mais fait semblant de rien, étudie la réaction de Venus avec attention. "Tu sais, ils sont très similaires. L'ambition, le leadership... Ça vient de Yugyeol. La peur de décevoir aussi. Il est juste inquiet pour lui. Il a peur que toute cette histoire se retourne contre Hangyeol et l'achève. Yugyeol avait mis tellement d'énergie à obtenir la position qu'il voulait, qu'il a délaissé beaucoup de choses. Je crois qu'il a peur que Hangyeol se retrouve sans rien si jamais il ne peut plus chanter." Elle finit quand même par chuchoter -pour ne pas qu'elle se fasse entendre-. "Un jour ils sauront le comprendre. Tu devrais emmener Hangyeol-ie sur la plage tant qu'il fait encore bon." Elle monte le ton, suggère quoi faire pour éviter que l'incompréhension dans la cuisine ne s'escalade en une énième dispute.

(c) SIAL



au pays qui te ressemble (hanus) E42f04a56ad1829a85c8e59494958f8272618682r1-540-250_00
BOOST fanguide
PM gallerie
Thing of beauty



ça c fini:
 
Seo Venus


Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t5594-saya-artemys
♕ -- all the good girls go to hell
'cause even god herself has enemies
AGE : 25
AVATAR : jularat hanrungroj
POINTS : 949


NOUS A REJOINT LE : 15/12/2018


MESSAGES : 1349


au pays qui te ressemble (hanus) Empty
(#) Sujet: Re: au pays qui te ressemble (hanus)   au pays qui te ressemble (hanus) EmptySam 2 Nov - 23:18


les soleils mouillés de ces ciels brouillés pour mon esprit ont les charmes si mystérieux de tes traîtres yeux, brillant à travers leurs larmes

l’abcès ne tarde pas à être crevé. dans une symbiose déconcertante, les han se lèvent, mettant un terme à cet aparté. personne n’est dupe lorsque mihan invite venus à la suivre dans le jardin ; le visage de yugyeol s’est déjà assombri et son fils ne peut masquer sa nervosité. avant de s’éclipser, la thaïlandaise ébauche un geste discret en direction du garçon, presse tendrement ses doigts pour lui insuffler un peu du courage dont il aura besoin. il est temps pour les han d’exprimer ce qui pèse sur leurs cœurs éprouvés.

pétales merveilleux tapissent le jardin, couleurs d’autant plus ravissantes qu’elles disparaîtront bientôt sous le manteau blanc de l’hiver. venus flâne aux côtés de sa belle-mère sans prendre la peine de complimenter les plantes. elles ne sont pas véritablement là pour admirer ses talents de jardinière. pourtant, quand mihan la remercie, la journaliste hausse un sourcil ((étonnement qui se mue en un sourire attendri)). il est évident que hangyeol tient sa sensibilité de sa mère. « on s’aide l’un l’autre. » venus a le regard qui s’égare, les doigts qui se perdent contre la robe délicate d’une fleur plus vive que ses sœurs. « c’est plus facile d’avancer quand on est ensemble. » bien plus que lorsqu’ils se déchirent. le souvenir des quatre années écoulées si loin de son meilleur ami est encore douloureux. venus n’aura jamais été si triste -- désemparée, lorsqu’elle devait affronter seule le démon de ses addictions ((des fantômes qui lui tendent encore les bras quand ceux de son bien aimé ne l’enlacent pas)). « il en parle peu, mais vous lui manquez beaucoup. il est très seul depuis l’accident. » reproche étouffé dans un gant de velours qu’on appelle a m o u r. venus ne peut se défaire de l’image de hangyeol endormi contre la table de sa cuisine, de son haleine chargée d’alcool, du cocktail illicite de médicaments qu’il aura fallu purger dans la douleur. frayeur muette depuis cette terrible nuit où elle a compris ; si elle venait à disparaître hangyeol la suivrait. « il a besoin d’être entouré. qu’on le soutienne. moi, je lui suffirai pas. »

tout à coup une voix leur provient, timbre grave qui s’apparente à celle de yugyeol. venus se tait, échange un regard plein d’appréhension avec mihan. comme elle, elle tend l’oreille pour ne rien manquer de cette discussion tant redoutée. mais venus se surprend à sourire aux mots de monsieur han ; tendres quoique maladroits, ils dissimulent à peine tout l’amour d’un père pour son unique fils. puis les reproches deviennent accablants, presque injustes pour le chanteur qui n’a jamais souhaité cette situation, première victime de cette affaire. venus prend sur elle pour ne pas intervenir en entendant que l’on s’inquiète pour elle, pour l’avenir de leur couple. il lui semble qu’elle aurait son mot à dire, qu’elle saurait les rassurer tous les deux. mais yugyeol a raison. leur relation n’est pas vraiment saine, bien trop compliquée pour s’assurer qu’elle durera.

mine chagrine, elle fixe le jardin jusqu’à ce que mihan brise le silence. « je sais. » murmure-t-elle. ce discours, bien que brutal, se veut bienveillant. « hangyeol peut chanter. il ne peut simplement plus danser. »
pour le moment.

hochant la tête à la proposition de mihan, la jeune femme se faufile à l’intérieur pour rejoindre son petit ami. elle croise le regard de son père, qu’elle maintient sans animosité tandis qu’elle s’empare de la main du chanteur. « viens… j’ai envie de voir la mer. » doucement, elle l’entraîne à sa suite, enfile sa veste et pousse la porte de la maison. la brise les accueille, portant déjà le parfum du sel. ils marchent en silence jusqu’à la plage, où venus glisse ses bras autour de la taille de son petit ami. pas un mot. seule la course du soleil qui fait ployer le ciel de ses faisceaux garance.

(c) SIAL ; icons SIAL



- - mainte fleur épanche à regret son parfum doux comme un secret dans les solitudes profondes


Han Han Gyeol


Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t6136-11-hanhanboost
BOOST leader - visual king
So hot you need to call nine-han-han
AGE : 25
AVATAR : Park Jinyoung de GOT7
POINTS : 910


NOUS A REJOINT LE : 25/02/2019


MESSAGES : 487


au pays qui te ressemble (hanus) Empty
(#) Sujet: Re: au pays qui te ressemble (hanus)   au pays qui te ressemble (hanus) EmptyDim 3 Nov - 11:07


"All I am is a man; I want the world in my hands. I hate the beach, But I stand in -Busan- with my toes in the sand. Use the sleeves of my sweater, Let's have an adventure"


""""""

     Les conversations opposées, séparées s'unissent pourtant en une seule conclusion. Chacun à sa façon, s'entend sur la situation. Chaque personne de cette maison est peiné que leurs vies reliées soient à présent toutes affectées par ce malheureux accident. Mihan, mère fusionnelle, est évidemment dévastée de savoir que son fils est toujours ennemi avec la solitude. Ce n'est pas facile, quand on ne peut rien faire pour aider. Dans sa position, elle ne peut que continuer à mentir pour lui, et attendre, qu'enfin ce genou se répare, et prier, pour qu'enfin la solitude se délie. Pour Yugyeol, c'est plus délicat. Depuis le début, il aurait voulu que son fils choisisse une vie plus saine, une position où sa réputation, son salaire, ses relations seraient stables. Et il a très peur, maintenant que son fils a failli mourir, et que sa santé ne tient plus qu'à un fil. Deux parents qui aiment leur fils unique. Mais Hangyeol, sensible comme sa mère, n'arrive pas à saisir l'attention que son père lui porte. Alors il s'excuse, se sent encore plus coupable de ne pas être celui que son père attendait, bien que son père ne veut de lui simplement qu'il soit heureux et en bonne santé. "Je sais que je suis égoïste. Que tu n'aimes pas mon travail. Mais je veux juste te dire que... Si I.M. ne tenait pas autant à moi, ils m'auraient viré directement au lieu de s'investir dans mon rétablissement, et continuer à me donner du travail." Rien ne va vraiment comme prévu entre Hangyeol et son père, mais ce n'est que le début. Le chanteur vient seulement d'arriver, au long du weekend, ils auront l'occasion d'un peu mieux discuter. En tous cas, Mihan semble persuadée qu'ils finiront par s'entendre, et Venus arrive au bon moment. Un peu gêné au cas où sa petite-amie aurait surpris des bribes de discussion, Hangyeol se tourne vers elle avec un regard inquisiteur. Mais il ne peut pas refuser sa proposition. Lui aussi a envie de respirer. Revoir ses parents lui fait beaucoup de bien mais il ne s'attendait pas à devoir se repentir immédiatement. "A plus tard." Murmure-t-il calmement à ses aînés avant de suivre sa petite-amie.

    Maison humble. Les parents Han ont privilégié le lieu plutôt que l'architecture. Leur demeure n'a pas d'étages, seulement deux chambres, une petite terrasse. Mais la particularité qui fait qu'elle a toujours été la maison idéale pour leur fils, c'est ce portique qui donne à un petit passage privé pour se rendre directement sur la plage que l'on voit du jardin. Balade silencieuse. Hangyeol doit s'adapter à marcher avec des béquilles sur le sable, mais il arrive sans grande difficulté sur cet endroit fatidique. A quelques mètres près, et une différente marée, c'est là où il a eu son premier baiser. Venus doit s'en douter (pas s'en souvenir) parce qu'elle l'entoure de ses bras, et enfin, le chanteur prend le temps de souffler. "Les vagues n'ont pas changé." Il finit par briser le silence au bout d'un moment. "Tu penses... Qu'elles ont toujours le même goût?" Hangyeol demande en rigolant, laissant tomber une béquille et faisant mine de pousser Venus sur le sol, mais il n'entame pas vraiment le geste, et finit par poser la main sur la taille de la jeune fille. Il n'arrive pas à s'arrêter de rigoler comme un enfant, ça faisait longtemps. "J'ai toujours adoré la tête que tu faisais qunad tu buvais la tasse." Hangyeol préfère se concentrer sur les bons souvenirs que cet endroit lui donne, plutôt que les difficultés qu'il va encore devoir affronter ce weekend.

(c) SIAL



au pays qui te ressemble (hanus) E42f04a56ad1829a85c8e59494958f8272618682r1-540-250_00
BOOST fanguide
PM gallerie
Thing of beauty



ça c fini:
 
Seo Venus


Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t5594-saya-artemys
♕ -- all the good girls go to hell
'cause even god herself has enemies
AGE : 25
AVATAR : jularat hanrungroj
POINTS : 949


NOUS A REJOINT LE : 15/12/2018


MESSAGES : 1349


au pays qui te ressemble (hanus) Empty
(#) Sujet: Re: au pays qui te ressemble (hanus)   au pays qui te ressemble (hanus) EmptyDim 3 Nov - 12:24


les soleils mouillés de ces ciels brouillés pour mon esprit ont les charmes si mystérieux de tes traîtres yeux, brillant à travers leurs larmes

douceur immense dans cette étreinte. nichée au creux du cou de son amoureux, venus se laisse bercer par la houle, envelopper par ce parfum qu’elle aime tant. busan lui revient au rythme des vagues ; c’est sur la plage qu’elle aimait s’égarer lorsqu’elle avait le cœur gros ((ancrage rêvé après le chaos)). nostalgie d’une enfance envolée. il y avait papa, il y avait maman. il y avait hangyeol, le sable et le ciel, et le monde semblait tout à leur image. des enfants sauvages.

puis le garçon feint de la bousculer, la ramène bien vite contre lui, et son rire lui fait lever la tête. venus l’observe, le visage fendu d’un sourire amusé. « commence pas ou je te fais bouffer du sable. » menace-t-elle à voix basse. ils avancent un peu vers la mer, face au soleil en déclin. les nuages tracent des volutes de fumée rose par-delà l’horizon, là où le ciel paraît doré. le jour s’efface, grandiose, dans un spectacle que séoul ne connaît pas. il n’y a qu’au pays de son enfance que venus était témoin de feux si beaux. le sentier qu’ils empruntent donnent sur une crique peu fréquentée où ils pouvaient jouer sans se soucier de rien. ils étaient deux, souvent trois lorsque helios se joignaient à leurs cavalcades.

venus se laisse glisser dans le sable, s’assied là où l’écume ne viendra pas la déloger. tout ça lui manque. l’insouciance, leur amitié, les repas tous ensemble ((tous les six)), son chien, le grand air… la capitale est étouffante, théâtre de trop de drames. « j’aimerais vivre ici. » confesse-t-elle, les yeux rivés sur le grand large. « je déteste séoul. » les mots filent sans qu’elle ne cille ; les souvenirs l’assaillent et délient sa langue, délient ce cœur un peu lourd. « mon père me manque. » doucement, elle ramène ses genoux contre sa poitrine, croise les bras sur ses genoux pour y caler son menton. le frémissement de l’eau est un chant mystique, tout droit venu d’un ancien temps. c’est là tout ce à quoi elle aspire -- venus n’est pas une ambitieuse, juste une âme perdue entre deux âges.

(c) SIAL ; icons SIAL



- - mainte fleur épanche à regret son parfum doux comme un secret dans les solitudes profondes


Han Han Gyeol


Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t6136-11-hanhanboost
BOOST leader - visual king
So hot you need to call nine-han-han
AGE : 25
AVATAR : Park Jinyoung de GOT7
POINTS : 910


NOUS A REJOINT LE : 25/02/2019


MESSAGES : 487


au pays qui te ressemble (hanus) Empty
(#) Sujet: Re: au pays qui te ressemble (hanus)   au pays qui te ressemble (hanus) EmptyDim 3 Nov - 15:33


"All I am is a man; I want the world in my hands. I hate the beach, But I stand in -Busan- with my toes in the sand. Use the sleeves of my sweater, Let's have an adventure"


""""""

     C'est avec cette version là de Venus que Hangyeol est tombé amoureux la première fois. La Venus qui n'avait pas froid aux yeux. Celle qui ne le prenait jamais de haut, sans pour autant exaucer ce qu'il voulait. La Venus qui savait lui faire manger du sable et poser sa guitare pour aller courir dans les vagues. Les temps ont bien changé, mais Busan reste la même. Comme eux qui ont bien grandis, submergés par des tas d'autres problèmes, ils restent les mêmes enfants au fond d'eux. Hangyeol continue de rigoler quand Venus le menace, parce qu'il adore ça. Il resserre son étreinte, profite de de cette plage, ce câlin, de le vivre dans une bien meilleure lumière que dix ans auparavant. Et puis il avance, suit sa bien-aimée un peu plus près. L'océan les appelle, le mouvement, le bruit; les vagues si instables sont un refuge où ils adoraient se retrouver.

    Et c'est avec cette nouvelle Venus que Hangyeol est tombé amoureux une deuxième fois. Cette Venus, si fragile, ce cœur si pur, si bousculé, qu'elle masque à peine. Lentement, de peur de la perturber, le chanteur se rapproche d'elle, s'assoit à ses côtés. Il la laisse se recroqueviller sur elle-même et se contente d'un simple baiser sur son épaule, et de passer un bras au dessus d'elle. Il la tient contre lui, protecteur et il espère apaisant. C'est la première fois depuis qu'ils se sont retrouvés que Venus évoque son père. Hangyeol quelque fois, quand il s'excuse d'être le pire petit-ami, évoque le divorce, mais jamais Monsieur Seo directement. Sujet trop pesant. Il ne peut pas en vouloir à Venus de penser à son paternel. Malgré la trahison, il reste son père, c'est normal qu'elle l'aime. Le chanteur aimerait tellement qu'ils se réunissent, qu'ils passent du temps ensemble. Il ne peut y faire grand chose. C'est un malheur à accepter. Dieu sait qu'il y en a tant... "Rien ne t'oblige à rester à Séoul, tu sais." Venus est au meilleur moment de sa vie, celui où elle peut choisir son métier, sa façon de vivre. Si la capitale la rend malheureuse, elle ne devrait pas y rester. Ni pour ses amis, ni pour lui. "Tu devrais aller là où ton cœur te porte." Que ce soit loin ou près de lui. Hangyeol appuie sa tête contre Venus, ferme les yeux pour calmement respirer. "Je sais qu'il te manque. Je suis content que tu me le dise." Que peut-il dire de plus? Qu'il essaiera de faire passer son absence? Qu'il est là pour elle? Venus sait déjà qu'elle peut compter sur lui, et Hangyeol sait très bien qu'il ne pourra jamais compenser l'absence de son père. Alors il se contente d'être là, et de se dire que si Venus se confie, c'est qu'il n'est peut être pas le pire des copains.

(c) SIAL



au pays qui te ressemble (hanus) E42f04a56ad1829a85c8e59494958f8272618682r1-540-250_00
BOOST fanguide
PM gallerie
Thing of beauty



ça c fini:
 
Seo Venus


Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t5594-saya-artemys
♕ -- all the good girls go to hell
'cause even god herself has enemies
AGE : 25
AVATAR : jularat hanrungroj
POINTS : 949


NOUS A REJOINT LE : 15/12/2018


MESSAGES : 1349


au pays qui te ressemble (hanus) Empty
(#) Sujet: Re: au pays qui te ressemble (hanus)   au pays qui te ressemble (hanus) EmptyDim 3 Nov - 16:35


les soleils mouillés de ces ciels brouillés pour mon esprit ont les charmes si mystérieux de tes traîtres yeux, brillant à travers leurs larmes

voici venir le temps des confidences. celles que tout le monde soupçonne, celles que l’on tait. la crique enveloppe les amoureux de son intimité providentielle ; ils ont bien besoin de souffler, et il n’y a qu’ici qu’ils y parviendront. dans le busan de leurs souvenirs. ils auront beau changer, la nature demeure, immuable rempart contre les rouages du temps. ce soir, dans ce cadre idyllique, venus ne peut que regretter tout ce qui l’ont éloignée de son paradis perdu. le divorce, les études, la solitude… séoul n’a jamais été que misère et les seuls fragments de joie qui lui sont précieux la ramènent inlassablement à cette enfance révolue.

jusqu’à lui.

hangyeol la ramène doucement à la vie. trop de choses se bousculent encore dans la tête de la thaïlandaise. lui, sa mère, ce tout premier poste qu’elle vient d’accepter, leurs vies qui s’entremêlent sans qu’ils ne sachent vraiment où elles les mènent, l’absence paternelle qui se prolonge et l’étouffe. ce n’est pas à malee qu’elle avouerait cette souffrance ; non, venus a longtemps préféré oublier le manque d’un père d’étreintes en étreintes, combler son cœur d’enfant par des amours fallacieuses. elle sait ((qu’elle a perdu sa dignité à trop vouloir reprendre goût à la vie)). tout a dérapé trop vite ((trop loin)).

mais aujourd’hui il est là, et s’il ne remplacera pas le tout premier homme de sa vie, il sait mieux que personne l’aimer. et pour la première fois, venus trouve un équilibre dans les bras qu’on lui ouvre. dépendante -- elle l’est. mais rien ne saurait faire vaciller la confiance qu’elle place en son ami éternel. quitter séoul n’est plus possible, pas tant que son petit ami s’y trouvera. elle doute que sa mère soit heureuse ; elle est trop seule, elle travaille trop, et le chagrin qu’elle tait est intarissable… venus l’a toujours vu.

elle tourne la tête vers hangyeol, l’observe en silence tandis qu’il lui parle de prendre son envol, de cœur, d’obligations. elle le trouve beau à la lumière du crépuscule. elle aime la chaleur de sa voix et ses gestes de tendresse. elle aime qu’il soit auprès d’elle pour fouler une première fois le sable en six ans. six ans qu’elle voudrait effacer. elle ne répond pas, sourit plutôt, porte une main contre la poitrine du garçon. le voilà ((son cœur)) ! il ne bat qu’avec le sien. elle ne le dira pas tout haut, parce que c’est terriblement niais, mais n’en pense pas moins. alors ce sont ses lippes qui le susurrent tout contre celles de son amoureux ; baiser délicat qui vient clore ses paupières. sa main serpente jusqu’à son cou dans une caresse sournoise -- un coup de hanche et voilà qu’il bascule en arrière, tête dans le sable pendant qu’elle rit aux éclats. il s’est vite envolé, le spleen ! venus n’aime pas rester triste trop longtemps, contre l’amertume par un petit jeu qui leur est familier. « j’ai toujours adoré la tête que tu faisais quand tu bouffais du sable. » se moque-t-elle, perchée sur lui. mais cette fois, à l’inverse de quand ils étaient enfants, elle fond sur ses lèvres pour lui arracher un baiser.

(c) SIAL ; icons SIAL



- - mainte fleur épanche à regret son parfum doux comme un secret dans les solitudes profondes


Han Han Gyeol


Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t6136-11-hanhanboost
BOOST leader - visual king
So hot you need to call nine-han-han
AGE : 25
AVATAR : Park Jinyoung de GOT7
POINTS : 910


NOUS A REJOINT LE : 25/02/2019


MESSAGES : 487


au pays qui te ressemble (hanus) Empty
(#) Sujet: Re: au pays qui te ressemble (hanus)   au pays qui te ressemble (hanus) EmptyDim 3 Nov - 22:12


"All I am is a man; I want the world in my hands. I hate the beach, But I stand in -Busan- with my toes in the sand. Use the sleeves of my sweater, Let's have an adventure"


""""""

     Busan n'a jamais été pareille quand Hangyeol y est retourné durant les quatre dernières années. Étrange, de fouler ce même sol, cette plage, dormir dans son lit superposé sans savoir où Venus traînait, ce qu'elle ressentait. Les concerts n'avaient pas exactement non plus la même saveur. Si Najun avait toujours été des plus électriques à chanter sur cette scène qui était aussi celle de son enfance à lui, Hangyeol avait toujours eu des réserves candides. A chaque fois qu'il sortait voir ses parents en coulisse, ou qu'il les cherchait dans le public, il espérait que Venus pointe elle aussi le bout de son nez. En vain. Quatre ans d'aller et venues dans sa ville natale sans jamais s'y sentir parfaitement comme dans son enfance. Aujourd'hui enfin le puzzle se complète. Peut être parce que Venus a toujours fait partie de ce qu'il définit comme 'chez lui.' Hangyeol aussi aurait aimé que les choses se passent autrement. Encore et toujours il regrette l'ultime dispute qui a causé cette fissure pendant quatre ans. Il aurait dû soutenir Venus. Il aurait dû assurer à son agence qu'il ne sortirait plus dans les endroits malfamés. Il aurait dû risquer plus gros, pour ne pas perdre autant. Mais les choses ne peuvent plus changer. Et il ne faut pas trop s'attarder sur ce qui aurait pu être, quand ce qui est maintenant est si parfait. Leurs cœurs le savent. Venus sent le sien, et Hangyeol n'a pas besoin de la toucher pour savoir que les rythmes se confondent. Unisson, il a toujours eu l'oreille pour.

    Parfait comme ce baiser. Hangyeol est plus que heureux quand Venus avance ses lèvres sur lui. Déjà, il réalise que c'est le premier baiser depuis qu'ils sont arrivés chez ses parents. Affection bienvenue, Hangyeol en a besoin autant que Venus. Elle qui s'est enfin confié sur ce mal qui la ronge depuis des années. Lui qui est en plein combat avec une partie des siens. Elle lui a manqué, sa petite-amie. Dans ce train, le taxi, dans cette maison où il se sent encore étranger, il n'avait pas encore eu le temps de réaliser le privilège qu'était de pouvoir passer ce weekend avec Venus. Premières vraies vacances en couple, première pause depuis son accident, premier retour à Busan avec leurs cœurs aussi nus. Directement, le chanteur ferme les yeux, accepte toute la chaleur que Venus veut bien lui donner. Et se retrouve par conséquent immédiatement par terre, cheveux ensablés, surpris de cette attaque qu'il aurait dû prévoir. Tête de bébé quand il regarde Venus en colère, mais il n'a pas de temps de répliquer à la moquerie qu'elle lance si habilement, car elle lui vole ses lèvres encore une fois, et pour de bon. Hangyeol lui répond, épris. Il est si amoureux. Et embrasser Venus sur cette plage, un peu plus de dix ans après la première fois fait battre son cœur encore plus vite que lorsque Venus a mis la main dessus. Mais amoureux ne veut pas dire clément. Le chanteur fait mine d'ouvrir la bouche pour laisser sa langue chercher sa camarade, mais à la place, il recule sa tête, esquisse un sourire désolé, et plaque rapidement sa main pleine de sable contre la bouche de son amoureuse. Elle n'avait qu'à pas parler de manger du sable, elle n'avait qu'à pas faire tomber un handicapé! Impossible de se retenir de rire, et probablement impossible d'échapper à la vengeance qui va suivre, mais Hangyeol essaie. Il essaie de s'extirper, d'attraper sa béquille... Mais, allongé dans le sable, il aura du mal à se relever tout seul. Même si cela va se retourner contre lui, et qu'il aura bientôt l'occasion de goûter à ce sable lui aussi, le chanteur tend sa main à Venus pour qu'elle l'aide à se relever. "On devrait rentrer." Il dit simplement avec innocence. Parce qu'il se fait tard, que ses parents ont dû préparer le dîner, et parce qu'il est dehors sur cette crique où d'autres personnes ont accès, sans masque depuis trop longtemps.

(c) SIAL



au pays qui te ressemble (hanus) E42f04a56ad1829a85c8e59494958f8272618682r1-540-250_00
BOOST fanguide
PM gallerie
Thing of beauty



ça c fini:
 
Seo Venus


Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t5594-saya-artemys
♕ -- all the good girls go to hell
'cause even god herself has enemies
AGE : 25
AVATAR : jularat hanrungroj
POINTS : 949


NOUS A REJOINT LE : 15/12/2018


MESSAGES : 1349


au pays qui te ressemble (hanus) Empty
(#) Sujet: Re: au pays qui te ressemble (hanus)   au pays qui te ressemble (hanus) EmptyDim 3 Nov - 23:17


les soleils mouillés de ces ciels brouillés pour mon esprit ont les charmes si mystérieux de tes traîtres yeux, brillant à travers leurs larmes

un rire s’envole en mille éclats. par-delà les flots, porté par le vent, jolie mélodie synonyme de joie. jeux d’enfants qui se mêlent aux tendresses que n’ont que les grands ; hangyeol ne se méfie plus et l’effrontée en profite pour l’embêter de la même façon qu’elle le faisait toujours. cette fois pourtant leurs gestes sont doux, ne cherchent pas à mal, si ce n’est à dérider leurs minois grisés. et entre les rires elle lui offre un baiser des plus sincères pour faire taire tout reproche. doucement, sa main effleure sa joue, ses lèvres pressent la tiédeur de leur fièvre tandis que la proie s’abandonne. venus sent sa volonté plier, sa bouche épouser la sienne, puis s’entrouvrir comme pour laisser filer toute retenue. son ventre se noue. c’est le grand huit dans son cœur ; effervescence qui se solde par une poignée de sable sur ses lèvres…

premier réflexe : pousser un cri de surprise ((probablement la pire des idées qui auraient pu lui passer par la tête, puisqu’elle avale du sable au passage)). la pauvre venus se met à tousser, se lève pour aller cracher plus loin tandis que son petit ami rit à ses dépens. il ne perd rien pour attendre ! mais lui faire goûter de ce mets savoureux serait trop facile… et puisque la vengeance est un plat qui se mange froid, venus attrape la main qu’il lui tend sans riposter. elle l’aide à se mettre sur pied, va jusqu’à lui tendre sa béquille tout en essuyant son visage sur la manche de son manteau. les prunelles qu’elle darde sur lui sont d’un noir profond, deux onyx qui ne présagent rien de bon. « tu peux toujours rêver pour que je t’embrasse encore. » marmonne-t-elle. c’est décidé, venus va bouder ! et cela vaut pour le chemin du retour également. bras croisés, elle avance deux pas devant son petit ami, aussi vexée que lorsqu’il avait le malheur de la vaincre étant petit.

en poussant la porte d’entrée, la jeune femme fait l’effort d’expliquer leur piteux état à leurs hôtes. « on a fait des pâtés de sable. » grognement qu’elle accompagne d’une œillade accusatrice à l’attention du chanteur avant de disparaître en cuisine pour s'y servir un verre d’eau. heureusement, ils ne tardent pas à passer à table, et le repas est autrement plus savoureux que l'apéritif auquel elle a eu droit.

(c) SIAL ; icons SIAL




- - mainte fleur épanche à regret son parfum doux comme un secret dans les solitudes profondes


Han Han Gyeol


Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t6136-11-hanhanboost
BOOST leader - visual king
So hot you need to call nine-han-han
AGE : 25
AVATAR : Park Jinyoung de GOT7
POINTS : 910


NOUS A REJOINT LE : 25/02/2019


MESSAGES : 487


au pays qui te ressemble (hanus) Empty
(#) Sujet: Re: au pays qui te ressemble (hanus)   au pays qui te ressemble (hanus) EmptyLun 4 Nov - 15:35


"All I am is a man; I want the world in my hands. I hate the beach, But I stand in -Busan- with my toes in the sand. Use the sleeves of my sweater, Let's have an adventure"


""""""

     Marrant une première fois de titiller Venus en remplaçant son baiser par une bouchée de sable. Hilarant après quand, par sa propre surprise, elle déguste elle même de ce mets poudreux et salé. Hangyeol ne peut pas avoir pitié et compatir, cela fait bien trop longtemps qu'il ne s'est pas joué de sa meilleure amie, et la voir manger du sable par sa propre faute est bien trop parfait. Cela fait du bien de rire, de se replonger en enfance pendant un faible moment. Mais ce qui signifie enfantillage annonce vengeance. Hangyeol connaît sa Venus, elle ne se laissera pas faire avec une simple défaite et une partie de boudin. Alors, même si elle le relève, et l'ignore sur le chemin, le chanteur sait rester sur ses arrières. Elle lui fera payer cette entrée peu ragoûtante, à lui de savoir l'anticiper. "D'accord." Il répond à sa petite annonce d'abstinence. "Ce sera à moi de t'embrasser, alors." Il commente avec son petit sourire victorieux insupportable. De toutes façons, il sait qu'ils ne tiendront pas longtemps sans se prouver leur affection. Ils n'ont jamais su.

    Porte d'entrée obligée, Hangyeol fait de son mieux pour s'épousseter avant de rentrer dans son salon. En tant normal, il serait revenu de la plage directement par la porte coulissante de la terrasse, mais il est couvert de sable. Malgré les explications de Venus, sa mère ne manque pas de le remarquer. "Gyeol-ie, tu es couvert de sable, tu ne vas pas manger comme ça, c'est n'importe quoi!" Remontrances typiquement maternelles auxquelles Venus échappe. Pourtant le repas est déjà prêt, alors Maman Han doit se résoudre à laisser les deux jeunes adultes à manger dans cet état. Étrangement, le repas se passe bien. Les différents entre Hangyeol et son père semblent s'être calmés, et la conversation est plutôt détendue. Elle tourne surtout autour de Venus et son nouvel emploi. Hangyeol ne manque pas de faire du pied discrètement pour montrer à sa petite-amie à quel point il est fier et content pour elle. A chaque fois que ses parents semblent impressionnés, il utilise son pied gauche pour effleurer discrètement celui de Venus. A un moment, il lui semble effleurer un deuxième pied qui a dû bouger, alors le chanteur se range rapidement et se ressert comme si de rien était. (Si réussite du dé, le pied qu'il touche depuis le début est celui de Venus et l'autre est celui de son père. Si échec du dé, il fait du pied à son père depuis le début et n'effleure celui de Venus qu'à la fin.) Espérons que sa mère, ou son père, ne s'offusquent de rien.

    Le repas arrive à sa fin et Hangyeol s'affale contre le dossier de sa chaise en se frottant le ventre au dessus de son sweat. Encore une fois, il veut se lever pour aider à débarrasser, avant de se rendre compte qu'il ne peut pas aider. "Je vais prendre une douche, maman." Dit-il, comme ça il pourra continuer à traîner dans le salon, mais quand il veut se lever de son fauteuil, sa mère qui était dans la cuisine en train de mettre la vaisselle dans le lavabo, accourt jusqu'à lui et pose ses mains sur ses épaules pour le forcer à rester dans son siège. "Pas si vite, mon beau jeune homme!" S'écrie-t-elle avec le même sourire malicieux que Hangyeol aborde avant de faire des sales coups. "Tu ne penses quand même pas que je vais te laisser garder ces cheveux longs sans rien dire? On ne voit même plus tes yeux. Je croyais que ta coiffeuse préférait quand on ne voit pas tes cheveux friser?" Hangyeol n'a pas le cœur à lui dire qu'il était si déprimé, et qu'il pense de plus en plus concrètement à quitter BOOST qu'il a délaissé ses rendez-vous mensuels avec sa coiffeuse. Alors il laisse passer un soupire, regarde Venus sans rien dire pour lui demander de l'aide, et tente quand même de se sauver. "Maman, tu abuses un peu, ce n'est pas nécessaire de me couper les cheveux maintenant. En plus on me reconnaît moins comme ça." Mais aussi têtu qu'est le chanteur, il ne peut vaincre sa mère. Elle lui caresse la joue (fait en même temps tomber du sable). "S'il te plaît, laisse moi te couper les cheveux. Comme quand tu étais bébé. En plus je te vois si rarement que j'aimerais bien te voir au plus beau." Rien pour contrer ses arguments, le chanteur laisse un énième soupir, et sa mère court dans la salle de bain pour aller chercher des ciseaux et un vaporisateur à eau. Elle est toute joyeuse, et une fois qu'elle est revenue auprès de Hangyeol, elle se tourne vers Venus. "Tu veux m'aider, chérie?" Lui demande-t-elle.

(c) SIAL



au pays qui te ressemble (hanus) E42f04a56ad1829a85c8e59494958f8272618682r1-540-250_00
BOOST fanguide
PM gallerie
Thing of beauty



ça c fini:
 
Han Eun Hye


Voir le profil de l'utilisateur
☠ I ALWAYS SEE YOU
AVATAR : Ha Ji Won (Actress)
POINTS : 3854


NOUS A REJOINT LE : 19/07/2016


MESSAGES : 5727


au pays qui te ressemble (hanus) Empty
(#) Sujet: Re: au pays qui te ressemble (hanus)   au pays qui te ressemble (hanus) EmptyLun 4 Nov - 15:35
Le membre 'Han Han Gyeol' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'ACTION BABY' :
au pays qui te ressemble (hanus) 1470502380-ok-2
Seo Venus


Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t5594-saya-artemys
♕ -- all the good girls go to hell
'cause even god herself has enemies
AGE : 25
AVATAR : jularat hanrungroj
POINTS : 949


NOUS A REJOINT LE : 15/12/2018


MESSAGES : 1349


au pays qui te ressemble (hanus) Empty
(#) Sujet: Re: au pays qui te ressemble (hanus)   au pays qui te ressemble (hanus) EmptyLun 4 Nov - 17:57


les soleils mouillés de ces ciels brouillés pour mon esprit ont les charmes si mystérieux de tes traîtres yeux, brillant à travers leurs larmes

dans une autre vie, venus aurait été actrice. la mine renfrognée, elle ne compte pas pardonner son petit ami de sitôt… bien qu’elle feigne d’être vexée. c’est par là que commence sa revanche. hangyeol aura beau faire des pieds et des mains pour regagner ses faveurs, elle s’assurera qu’il regrette d’avoir interrompu ses fougues avant de lui accorder d’autres gestes de tendresse. première victoire : c’est à lui seul qu’on adresse des reproches lorsqu’ils se présentent, encore tout couverts de sable, au dîner. il faut dire que le jeune homme est particulièrement concerné, venus n’étant pas aussi sale que lui. « ben oui, gyeol-ie, c’est n’importe quoi. » répète-t-elle tout bas, le ton moqueur et les orbes provocateurs. si ce sont des enfantillages dont il se languit, il va être servi !

une fois à table, cela dit, venus se doit de mettre de côté ses bouderies pour prendre part à la conversation, qui visiblement refuse de s’éloigner d’elle, de ce qu’elle fait, de ce qu’elle devient… la jeune femme essaye parfois d’inclure son petit ami dans ses propos, mais de toute évidence ses parents préfèrent s’enquérir de leur venus chérie ((ce qui l’amuse, car malee a toujours fait la même chose avec hangyeol, et qui l’embarrasse également)). elle n’aime attirer l’attention que lorsqu’elle le sollicite. tout à coup un pied frôle le sien, mouvement trop insistant pour être innocent, et jetant un coup d’œil surpris à hangyeol elle s’étonne de ne pas croiser son regard. c’est celui de yugyeol qu’elle surprend, qui semble tout aussi décontenancé qu’elle. soit… un mystère qu’elle n’élucidera que plus tard.

les plats se succèdent et la journaliste se régale, dévore tout ce qu’on lui donne sans en laisser une miette ; elle a toujours adoré la cuisine de mihan. les idées qui lui passent par la tête un peu moins… elle est la première à faire la grimace lorsque madame han rattrape son fils de justesse avant qu’il ne disparaisse dans la salle de bain. venus n’a jamais autant aimé le visage de son amoureux que depuis qu’ils tombent en boucles sur ses yeux. elle ignore malgré tout son appel au secours, hausse les épaules en lui adressant un sourire mesquin. qu'il se débrouille ! quant à elle, elle s’occupe de faire la vaisselle, laissant les deux han se disputer sans intervenir. bientôt il lui faut prendre part au débat ; il semble que mihan ait eu gain de cause. des ciseaux dans une main, un vaporisateur dans l’autre, elle lui propose de se joindre à l’aventure. venus se met à rire, rince ses mains pleines de savon et les rejoint. « vous ne devriez vraiment pas me faire confiance. » proteste-t-elle, amusée. elle s’est déjà inventée coiffeuse une fois -- une reconversion dont hangyeol a fait les frais, et qu’elle n’a jamais réitérée. se plaçant face au jeune homme, elle le défie du regard, attitude prédatrice tandis qu’elle fait courir une dernière fois ses doigts dans les mèches brunes ((geste innocent, d’apparence, mais qu’elle associe trop souvent à quelques coups de reins pour que le chanteur n’y songe pas)). pincement au cœur. elle n’a aucune envie de couper le moindre cheveu. pourtant elle s’empare d’un instrument, renverse le visage d’un geste lent ; y pulvérise de l’eau. rictus vengeur, et elle rit, rend le vaporisateur à mihan pour la laisser s’occuper du reste. « ne coupez pas trop court, c’est moi qui dois supporter sa tête tous les jours quand même ! » taquine, la voilà qui retourne à l’évier pour terminer la vaisselle.

(c) SIAL ; icons SIAL



- - mainte fleur épanche à regret son parfum doux comme un secret dans les solitudes profondes


Contenu sponsorisé


au pays qui te ressemble (hanus) Empty
(#) Sujet: Re: au pays qui te ressemble (hanus)   au pays qui te ressemble (hanus) Empty
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
Page 1 sur 3
 Sujets similaires
-
» Coupe des Pays-Bas Espoir
» Cahier d'un retour au pays natal :Marc H
» Il y a un pays appelé Passiva-Agressiva et j'en suis la reine
» SGU Aliens [SPOILERS]
» Pourquoi organise-t-on tant d'elections en haiti?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: reste du monde :: Globe Terrestre :: Reste de la Corée :: Busan
Sauter vers: