▲ up▼ down
don't you love me (sian)



 
Viens donc te perdre sur notre roulette et te régaler demarrons chauds, laisse toi bercer de ces belles douceurs !
(PAUSE) PAS D’ÉVENT POUR LE MOIS DE SEPTEMBRE !! profitez de votre rentrée, installez vous comme il le faut !
TOUJOURS SUR HM ! es défis et la semaine à thème ont été renouvelé ! don't you love me (sian) 359353108
nouveautés sur Hundred Miles !
Découvre les codes promotionnels et viens réclamer tes lots ! un résumé du sondage est également disponible.
continuité de l'animation SUPER(H)M et le sujet d'anniversaire toujours ouvert, n'hésite pas !
HUNDRED MILES
hundred miles c'est un forum réel asiatique city/universitaire basé à Séouldeux réponses par mois minimum — Avatars occidentaux bienvenus ! — Taille des avatars 200*320pxUne semaine pour finir sa présentation — Pas de prise de tête, rien que du love. That's all folks ٩(^ᴗ^)۶
vote pour hm !
✿︎
14.09.19 ➝ elle est là, la maj peachy n.38 qui sent bon le road trip automnal ici !
16.08.19 ➝ 37ème MAJ qui marque également les 3 ans du forum ! Viens mater les news ici !
08.08.19 ➝HM fête ses 3 ans ! merci à tous pour cette belle aventure qui se poursuit !
16.07.19 ➝ C'est la 36ème MAJ, façon summer night festival pour HM! les feux d'artifice c'est par ici !
16.06.19 ➝ 35ème MAJ, HM is a jungle pour ce mois de juin ! les news c'est ici !
12.05.19 ➝ Oh my my my ! 34ème maj fleurie pour HM qui affiche quelques nouveautés printanières !
13.04.19 ➝ 33ème MAJ toute fruitée pour le retour des beaux jours ! viens découvrir les news juteuses !
09.03.19 ➝ on accueille la 32ème maj et son design azuré ! viens découvrir les nouveautés !
09.02.19 ➝ installation de la MAJ n.31, avec un codage tout neuf et plein de nouveautés !
09.01.19 ➝ 30ème MAJ de HM ! viens découvrir les nouveautés ICI
01.01.19 ➝ BONNE ANNÉE LES CHATS !! plein de bonheur à tous. ❤︎
08.08.16 ➝ ouverture de hm
han ja
park bo ra
han soo yun
yang noam
the avengers

 :: old memories :: Oubliettes, Never Forget :: RPs terminés
Partagez

 don't you love me (sian)


Lim Haru


Voir le profil de l'utilisateur
♟I STUDY MADNESS
AGE : 21
AVATAR : park bogum (♡)
POINTS : 39


NOUS A REJOINT LE : 06/01/2019


MESSAGES : 103


don't you love me (sian) Empty
(#) Sujet: don't you love me (sian)   don't you love me (sian) EmptyMer 28 Aoû 2019 - 13:06
don't you love me
haru, sian



long.
trop long. temps qui semble s'être arrêté depuis leur dernière rencontre. haru ne sent presque plus rien. blessures disparues, éphémères semble t-il lorsqu'il passe ses doigts sur les jointures de ses mains. et pourtant, il a encore mal. plaie béante, vide immense à l'idée que sian soit avec un autre.
c'est ce qu'il avait compris. sian ne voulait plus être son ami, ni même lui parler. message, appel. haru n'avait rien fait, sachant pertinemment que c'était vain et inutile.
sian ne lui répondrait pas. sian ne lui prêterait aucune attention. il l'avait déjà remplacé avec cet ami amant trop proche. celui qu'il l'avait touché, assez pour déclencher la colère illégitime d'haru. idée insupportable.
haru qui se prend à se questionner sur eux. est-ce que sian l'embrasse ? est-ce que sian fait toutes ces choses qu'il aimerait lui faire. l'avait-il réellement aimé pour tourner la page si facilement ? un mois, c'est tout ce qui avait suffi.

deux semaines qu'il rumine. deux semaines qu'il ne sort pas. deux semaines qu'il regarde de vieilles photos d'eux, que sian hante encore ses songes. haru, il n'a jamais ressenti ça auparavant. son corps qui se meurt un peu, le manque qui est trop grand. les sentiments et lui, ça n'a jamais marché. pourtant, il sent bien l'organe vital ces temps-ci. malheureux, pathétique.

plusieurs fois, il a voulu aller voir sian. mais ses jambes n'ont pas bougé. immobiles. lâches, comme lui. impossible de faire un pas. impossible d'accepter ça. cette envie irrémédiable de retrouver l'autre. de se perdre dans ses yeux et dans ses bras. de humer son parfum. (( d'aimer un garçon )).

haru, il a beaucoup pensé. il s'est demandé si son père le haïrait. si les gens chuchoteraient à son passage. si on le traiterait de sale pd. il veut pas de tout ça. non, il veut pas les injures et les regards noirs. il veut continuer à être ce don juan, à jouer avec les filles. si sian était pas là, il pourrait continuer à le faire. mais l'équation a été bafouée depuis qu'il a remis les pieds à seoul.

comme un camé, il a besoin de lui. de sa dose; de tout et de n'importe quoi. douloureuse évidence et le courage lui est venu. à moins que ce soit le désespoir, l'envie de voir sian à tout prix. haru, il a aussi des questions.



il a marché avec les bruits ambiants pour compagnie. il a retrouvé le chemin de l'appartement de sian, miracle vu son état lorsqu'il y était venu pour la première fois. et ce n'est pas le visage tant souhaité qui lui a ouvert la porte. un colocataire. quelques explications et il s'était retrouvé dans la chambre de sian, assis sur son lit. il l'attend avec une patience qu'il ne se connait pas. on lui a dit qu'il serait là bientôt. et après ces deux semaines, haru peut tenir encore un peu. il repense à sian ce soir-là. à sa froideur, à sa distance mais aussi à ses mains qui le soignaient. et il sourit naïvement, espoirs enfantins. l'esquisse se dissout pourtant lorsqu'une main appuie sur la poignée. porte qui s'ouvre et il tourne la tête pour croiser le regard de sian. il se lève presque comme un réflexe. sian ressemble à une chimère qu'il poursuit ; le corps le veut mais l'esprit le nie pour les conventions. « salut. » articule t-il. et ses orbes dévisagent le garçon.

il respire.

@KIM SIAN
stellaris
Kim Sian


Voir le profil de l'utilisateur
child lost in paradise
AVATAR : jaewon
POINTS : 43


NOUS A REJOINT LE : 22/02/2019


MESSAGES : 214


don't you love me (sian) Empty
(#) Sujet: Re: don't you love me (sian)   don't you love me (sian) EmptyMer 28 Aoû 2019 - 20:29
don't you love me
haru, sian



t’avais été clair. aussi clair que tu pouvais l’être. tu ne voulais pas être son ami. tu ne voulais plus être son ami. ce que tu voulais en réalité : c’était plus. plus. plus de moments avec lui, de minutes, plus d’heure, plus de jours, de mois. tu voulais plus, tellement plus. mais tu n’as rien dit. parce que tu te trouvais stupide d’en avoir encore envie. stupide de faiblir, d’être pathétique. d’encore penser à haru après ce qu’il t’avait fait et tout le temps qui était pourtant passé depuis.

alors non. tu ne diras rien.
cette fois, tu n’assumeras pas.
ça n’avait pas fonctionné la dernière fois.
alors tu tiendras bon.

deux semaines s’étaient écoulées depuis votre dernière rencontre, depuis votre dernier contact. ensuite : plus rien. il n’avait pas appelé, il n’avait pas envoyé de message non plus. de toute façon tu ne lui aurais pas répondu. il le savait, tu lui avais dit. tu ne voulais plus entendre parler de lui. en y repensant, tu n’avais pas compris sa réponse. félicitations. je te souhaite d’être heureux avec lui. félicitations, pour quoi ? être heureux, avec qui ? tu l’avais cependant laissé partir sur ces derniers mots. peut-être que haru avait mal interprété quelque chose ? ta relation avec l’ami contre lequel il s’était battu juste avant ? peut-être pensait-il qu’il était plus qu’un camarade de classe ? les questions avaient fusé dans ta tête, mais tu t’étais interdit de vouloir chercher des réponses. tout ce que tu devais faire c’était : rien. rien. haru est parti et c’était bien.

tout redeviendrait normal maintenant, pas vrai ?
sian, jeune étudiant de deuxième année, préoccupé par ses notes et les problèmes de filles. comme tous les autres.

haru, c’était un erreur de parcours. tu avais cru que c’était plus.
ce n’était pas plus.
et puis il n’était pas revenu. lui aussi il avait laissé tomber.

les jours passent et se ressemblent. tu vas en cours, tu passes te changer. tu vas au boulot. tu sors avec des amis parfois. souvent. tu ne passes pas énormément de temps chez toi, quand tu étais chez toi tu pensais. et tu ne voulais pas penser. juste vivre.
aujourd’hui tu étais rentré. tu ne travaillais pas et n’avais pas eu envie de suivre tes potes. tu te rappelles avoir reçu un texto de ton coloc, tu l’avais lu en diagonale. quelqu’un était venu pour toi, un gars de la fac, sûrement un mec qui était avec toi dans un cours. tu n’avais pas répondu. tu t’étais dit que tu le ferais de vive voix. personne n’était là en rentrant dans l’appartement. tu te dirigeas rapidement dans ta chambre, ouvrant la porte à la hâte pour tomber nez à nez sur la dernière personne que tu t’attendais à voir.

il se lève, tu avales ta salive. « qu’est-ce que tu fais ici ? » pour salutations. tu entres dans la pièce, évitant de croiser son regard. « qu’est-ce que tu veux, haru ? » peut-être que c’est trop agressive, que tu t’emportes trop facilement.

parfois malgré toutes nos bonnes intentions, le destin fini par nous rattraper.
peut-être qu’il était ton destin.


@LIM HARU
stellaris



LOVE IS WAR
Lim Haru


Voir le profil de l'utilisateur
♟I STUDY MADNESS
AGE : 21
AVATAR : park bogum (♡)
POINTS : 39


NOUS A REJOINT LE : 06/01/2019


MESSAGES : 103


don't you love me (sian) Empty
(#) Sujet: Re: don't you love me (sian)   don't you love me (sian) EmptyMer 28 Aoû 2019 - 23:01
don't you love me
haru, sian


attente aussi supportable qu'insupportable. son coeur se serre lorsqu'il entend la poignée faire ce petit bruit caractéristique. sian va ouvrir la porte, ce n'est qu'une question de secondes. et lorsqu'il le fait fait finalement, haru quitte le lit. il se lève et l'accueille d'un seul mot. lui, il regarde sian mais l'autre l'ignore totalement. il lui parle sans le regarder, presque comme-ci ce n'était qu'un inconnu. a t-il déjà retrouvé ce statut ? qu'est-ce que tu fais ici. pas de bonjour, rien du tout. juste une froideur qui aurait pu ne pas être, pas aujourd'hui du moins.

sian le fuit du regard. et puis il navigue dans la pièce, lui demande ce qu'il veut. ça a l'air simple comme question mais c'est en réalité plus compliqué. haru, il veut beaucoup de choses. « te parler. » voilà la première. la plus évidente vu que c'est ce qu'il est en train de faire. haru, il hésite quelques instants. a t-il le droit d'avancer, de faire quelques pas de plus pour que sian daigne le regarder ? réflexion rapide et s'il n'a pas le droit, il se l'octroie. prince sans couronne, renié de tout le royaume mais qu'importe. « j'ai besoin de savoir. » est-ce que le petit-ami de sian a déjà fait disparaître sa propre image ? n'a t-il plus aucune chance de le conquérir ou juste de l'effleurer ? « tu l'aimes vraiment ce gars ? » ses yeux alors baissés se relèvent pour chercher ceux de sian. haru, il veut essayer de lire dans les orbes qu'il avait l'habitude de connaître. « ça me rend fou de t'imaginer dans ses bras. » si sian savait à quel point. cela en est presque pathétique. haru, il aurait peut-être pu être à sa place. après tout, ils s'étaient embrassés avant la terrible dispute. ils avaient cédé, tous les deux.

mais aujourd'hui, il était seul.
seul à supplier, à quémander une quelconque attention.




@KIM SIAN
stellaris
Kim Sian


Voir le profil de l'utilisateur
child lost in paradise
AVATAR : jaewon
POINTS : 43


NOUS A REJOINT LE : 22/02/2019


MESSAGES : 214


don't you love me (sian) Empty
(#) Sujet: Re: don't you love me (sian)   don't you love me (sian) EmptyMer 28 Aoû 2019 - 23:55
don't you love me
haru, sian



avec toi c’est pas pareil, sian.  
oui, je regrette. oui, c’était une erreur.

il était là, au milieu de ta chambre. dernier lieu dans lequel vous vous étiez rencontrés. souvenirs qui remontent à la surface, haru en sang et alcoolisé. le contact de tes doigts sur sa peau. l’interdit. puis l’agacement. qu’est-ce qu’il voulait ? qu’est-ce qu’il faisait chez toi ? alors tu ne le salues pas. tu l’attaques presque trop violemment. tu entres dans la pièce, évite de croiser son regard et dépose tes affaires. haru veut te parler. tu soupires, toi tu n’en avais pas envie. c’est ce que tu t’apprêtes à lui répondre en te retournant. tu remarques qu’il s’approche, tes sourcils se froncent en l’observant. lèvres entrouvertes, il est plus rapide que toi : il a besoin de savoir. quoi ? tu recules pour t’adosser à ton bureau, fermant les yeux un moment, les ouvrant brusquement à l’entente de sa question. incompréhension totale. vos orbes se croisent, tu tressailles. tu n’as plus de doutes, haru s’imagine des choses. tu sais qu’il se trompe, qu’il a tout faux. tu pourrais lui expliquer, lui dire que rien de ce qu’il s’imagine est vrai. et pourtant tu le laisses simplement parler.

sentiments nouveaux naissant en toi. mélange de cette colère que tu portais, de cet espoir que tu pensais avoir abandonné, et de la satisfaction de pouvoir à ton tour avoir un pouvoir sur lui. l’idée que tu puisses être avec un autre le rendait fou. « pourquoi ? » tu dis en soutenant son regard à nouveau sur toi. combien de temps vous séparait de cette fois là ? ce fameux baiser qui avait tout changé entre vous. qui avait marqué la fin. un instant de faiblesse qui avait emporté des années d’amitié supposée. pour toi ça avait compté. pas pour lui. alors pourquoi ? pourquoi est-ce que devant toi haru avait l’air aussi désemparé, où était passé ses regards froids et ses mots cruels ? « peut-être bien, oui. » mensonges. « que je l’aime vraiment. » mensonges. tu ne réfléchis pas plus. tu ne lui laisses pas le temps de répondre à ta première question ; comme si tu avais peur de devoir entendre la réponse. tu n’en as rien à faire de ce gars, c’est juste un ami. vraiment cette fois. il n’était pas comme haru. haru il était spécial, bien trop spécial pour pouvoir être comparé à qui que ce soit. « tu devrais t’en foutre, non ? » mais après-tout c’est lui qui t’avait rejeté.

toi et moi c’est pas possible.

il avait balayé tes sentiments d’un revers de paroles tranchantes, ignorant ton agonie jusqu’à t’en arracher des larmes. alors tu te disais que haru il méritait pas que tu sois compréhensif, il méritait pas que tu l’accueilles les bras ouverts.

il ne méritait pas que tu lui redonnes ce pouvoir sur toi.
celui de jouer avec tes humeurs au bon vouloir de ses mots,
de te rendre triste, vulnérable.
tu le détestais (( parce que tu l’aimais encore tellement au fond )).


@LIM HARU
stellaris



LOVE IS WAR
Lim Haru


Voir le profil de l'utilisateur
♟I STUDY MADNESS
AGE : 21
AVATAR : park bogum (♡)
POINTS : 39


NOUS A REJOINT LE : 06/01/2019


MESSAGES : 103


don't you love me (sian) Empty
(#) Sujet: Re: don't you love me (sian)   don't you love me (sian) EmptyJeu 29 Aoû 2019 - 0:37
don't you love me
haru, sian



sian devait probablement être surpris. il ne pouvait pas comprendre. à vrai dire, la présence de haru n'avait aucun sens. il l'avait jeté avant de revenir vers lui et de se faire jeter lui-même. ça aurait dû en rester là. comme sian l'avait dit, c'était fini. quoi, haru ne le savait pas vraiment. c'est étrange d'être à nouveau dans cette chambre, à deux. l'ambiance est différente, largement plus tendue que ce soir passé où les confessions s'étaient enchaînées. sian soupire à sa réponse. haru l'entend mais persiste tout de même. malgré ses hésitations, il n'est pas prêt à reculer - pas maintenant. sian butte contre son bureau et semble s'y adosser. haru garde encore ses distances, malgré les quelques pas qu'il a pu faire. leurs regards se croisent et haru ne déchiffre pas ce que celui de sian lui dit. il se concentre sur la question qu'on lui renvoie en pleine figure.

pourquoi.
parce que je t'aime.
parce que tu me manques.

haru, il réfléchit. aux mots justes, à ceux qui ne risquent pas de mettre sian encore plus en colère qu'il ne l'est déjà. mais la chance s'envole pendant que son esprit pense. peut-être bien, oui. premier coup. le second ne met pas longtemps avant d'arriver. que je l'aime vraiment. non.

non. haru ne veut pas entendre ça. il voudrait se boucher les oreilles mais ce serait insuffisant pour tout effacer. ce n'est pas ce qu'il veut entendre mais encore, la vie n'est pas un conte de fées. peut-être est-ce le karma qui lui la pareille. tu devrais t'en foutre, non ? la colère se pointe aussi de son côté. pas contre sian mais contre lui-même, toujours.

« réponds-moi, sian. » sérieusement. plainte qui s'échappe de ses lèvres. ses demandes qui sont égoïstes mais nécessaires. en sachant, peut-être que son cour arrêterait tous ces tourments. la dernière question du cadet résonne encore dans son esprit. sa voix devient plus forte, l'émotion commence à le prendre. « oui, je devrais mais j'y arrive pas. » admet-il, malgré lui. il a essayé. personne ne peut dire le contraire. il a tenté en vain de ne plus penser à sian. de tout oublier. ne pas le contacter, il l'a fait. mais haru, il n'arrive pas à abandonner totalement. cœur meurtri qui ressasse l'être aimé contre sa volonté, ce beau gâchis qu'ils ont fait. (( qu'il a fait )).

« parce que c'est toi. » voix qui s'élève encore un peu. le toi sur lequel il appuie. sian qui a toujours été spécial à ses yeux et encore maintenant. lui pourrait le nier mais pas son corps tant il a le palpitant qui s'emballe. haru, il fait quelques pas de plus. il frôle les limites silencieuses établies par sian. « je peux pas me détacher de toi sian, tu comprends ? » non. il ne comprend pas. comment pourrait-il alors que haru lui-même n'y arrive pas. discussion à sens unique ou presque. « j'aimerais ne pas ressentir ça, vivre comme avant mais t'es toujours dans un coin de ma tête. » sentiments réellement imprégnés en lui, comme incrustés dans son coeur et qui ne comptent pas s'en déloger. haru qui doit renoncer à sa vision de la normalité. parce que sian, il ne part pas. jamais il ne quitte son esprit, encore moins depuis qu'il lui semble inaccessible.

these feelings, they won't go away.



@KIM SIAN
stellaris
Kim Sian


Voir le profil de l'utilisateur
child lost in paradise
AVATAR : jaewon
POINTS : 43


NOUS A REJOINT LE : 22/02/2019


MESSAGES : 214


don't you love me (sian) Empty
(#) Sujet: Re: don't you love me (sian)   don't you love me (sian) EmptyJeu 29 Aoû 2019 - 14:33
don't you love me
haru, sian



questions provocatrices, celles qui tentent tes lèvres et auxquelles tu finis par céder. pourquoi ? tu veux savoir. pour une fois, tu voudrais que haru assume. enfin tu crois que c’est ce que tu veux. tu pousses un peu plus, lui mens. il n’a probablement pas envie d’entendre ces mots, mais tu les dit quand même. tu soulignes le fait qu’il ne devrait pas s’y intéresser, il devrait s’en foutre. haru voit bien que tu n’es pas sincère. réponds-moi, sian. ta réponse ne lui plaisait pas ? tu fronces les sourcils, agacé encore une fois. tu souffles, puis il continue. ta respiration s’arrête. ça recommence, ces sensations dans ton bas ventre. il n’arrive pas à s’en foutre. tes yeux dans les siens, tu sais que c’est un contact que tu devrais éviter, mais c’est plus fort que toi.

haru est indéchiffrable. il dit tout et son contraire, et dans les deux cas il avait cet air convaincu sur le visage. il avait l’air sûr de lui cette fois-là devant le bâtiment d’où il sortait de cours, il l’avait aussi l’air la nuit que tu avais passé dans ses bras.

parce que c’est toi.
et là aussi il avait l’air sincère.

frustration, incompréhension, colère. pourquoi est-ce que haru était aussi complexe ? pourquoi est-ce que c’était si dur pour vous deux d’assumer l’évidence qui vous liait ? haru s’avance, tu le laisses faire, intimidé l’espace de quelques secondes. et puis cette sensation revient à nouveau. tu voudrais qu’il se taise pour qu’elle s’arrête. haru continue et c’est comme si les paroles qu’il te confiait étaient le reflet de celles que tu avais pensé depuis sa connaissance. ton coeur bats plus vite, tu n’arrives à rien dire. tu ne peux pas reculer davantage, tu es contre ton bureau. mais la distance qui diminue entre vos deux corps t’effraie. « tu le penses pas vraiment, hein ? » tu finis par articuler lentement. tu romps l’échange entre vos prunelles, regardant n’importe quoi autour sauf lui.

il était comme ça haru.
il disait des choses, puis regrettait de les avoir dites.
et dans tout ça, c’était toi qui finissait par en souffrir.

« tu me dis tout ça aujourd’hui, pour revenir sur tes paroles demain. » iris qui laissent deviner tes inquiétudes, tes appréhensions. tu ne voulais plus revivre ça. la sensation qu’on t’arrache une partie de toi, cette organe qui bat dans ta poitrine. la sensation de ne pouvoir être soulagé qu’en arrêtant de respirer. c’était ce qu’il s’était passé lorsqu’il t’avait envoyé voir ailleurs alors que tu t’étais presque entièrement confessé à lui. « je te crois plus, haru. » parce que quand tu le faisais il n’y avait rien de bon qui en ressortais.

tu oses relever les yeux vers lui, prenant une grande inspiration. « peut-être qu’en fin de compte t’avais raison de me rembarrer cette fois-là. » peut-être qu’il avait raison sur tout. « tu peux pas te détacher de moi ? non, je comprends pas. c’est pas comme ça entre amis. » ce mot maudit derrière lequel vous vous étiez cachés depuis trop de temps.


@LIM HARU
stellaris



LOVE IS WAR
Lim Haru


Voir le profil de l'utilisateur
♟I STUDY MADNESS
AGE : 21
AVATAR : park bogum (♡)
POINTS : 39


NOUS A REJOINT LE : 06/01/2019


MESSAGES : 103


don't you love me (sian) Empty
(#) Sujet: Re: don't you love me (sian)   don't you love me (sian) EmptyJeu 29 Aoû 2019 - 16:59
don't you love me
haru, sian



sourcils froncés. haru qui voit ce qui ressemble à la haine éphémère. sian acculé, sian qui ne peut plus reculer même s'il le voudrait. il lui pose une question à laquelle il ne sait pas répondre. pour une fois, il est sincère. comment peut-il le lui prouver ? il faut le dire mais sian ne le croira pas.« si, je le pense. » ses propres mots contre le lui, goût étrange de l'authenticité. mais sian fuit encore du regard, presque comme si haru n'existait plus à nouveau. c'est frustrant, terrifiant aussi car ce n'est plus comme avant.

tu me dis ça aujourd’hui, pour revenir sur tes paroles demain.

image négative qu'il a laissée. sale empreinte qu'il ne peut pas changer, le passé déjà ancré dans leurs âmes. il voudrait crier que ce n'est pas vrai. que pour une fois, il ne dira pas le contraire le lendemain. sian est injuste aujourd'hui. douleur qui renaît vivement à l'entente de ses mots. je ne te crois plus haru. réalisation pénible. se connaissaient-ils encore, la question peut se poser. haru, il ne répond pas. il sent son coeur qui continue de se serrer, ses yeux se rivent vers le sol quelques instants. et sian lui offre un regard, pas celui qu'il voudrait. il lui dit qu'il avait peut-être eu raison de le rejeter. haru, il ne peut que s'offusquer. toujours sa voix qui s'élève, comme si elle ne savait faire que ça. « non, j'ai eu tort. » il l'admet, même si ça n'efface en rien les mots cruels qui ont causé des larmes à sian. ses propres réflexions lui sont renvoyées en pleine figure.

c'est pas comme ça entre amis.
sian qui ne comprend pas mais haru n'a plus la force de mentir, de dire ce mot pour les qualifier. ils ne sont pas amis. « t'as jamais été un ami pour moi. » pas un ami comme les autres. pas juste un ami. plus. quelqu'un qui troublait son coeur, lui donnait des envies qu'il ne se souvenait pas avoir ressenti auparavant - du moins jamais aussi fort. les yeux dans les yeux, haru a enfin un peu de courage face aux orbes noires de sian. « t'étais plus que ça et ça m'a fait peur. » le poids sur ses épaules ne disparaît pas totalement mais semble s'alléger, juste un peu. peut-être qu'il ressent enfin les bienfaits de l'honnêteté, que pour une fois il ne joue pas. le manque de sian a été trop dur. il ne veut plus revivre ça. pourtant, tout semble jouer contre lui.

nouveaux pas, haru qui force le destin. il a l'impression de se voir approcher au ralenti, comme si tout n'était qu'un mirage. la distance entre eux a été plus que réduite. ses mains viennent encadrer le visage de sian, cela même s'il sait qu'il ne devrait pas. son pouce caresse doucement ses contours, il en sourirait presque dans d'autres circonstances. « si y'avait pas ce gars, je t'aurais encore embrassé. » là, tout de suite. oui. c'est à ce point-là qu'il le veut. à ce point-là qu'il a eu peur, parce que c'était pas normal de vouloir embrasser un garçon, ni que sian lui fasse ressentir de telles choses. ses yeux se noient toujours dans les siens, la tension est palpable. « je veux pas que tu me détestes, c'est tout le contraire même. » souffle t-il alors que ses bras viennent entourer sian. il hume son parfum, fuit son regard mais pas sa présence. il aurait voulu poser ses lèvres sur les siennes mais haru, il ne veut pas mettre sian en rogne. tout gâcher une nouvelle fois, ce serait trop.



@KIM SIAN
stellaris
Kim Sian


Voir le profil de l'utilisateur
child lost in paradise
AVATAR : jaewon
POINTS : 43


NOUS A REJOINT LE : 22/02/2019


MESSAGES : 214


don't you love me (sian) Empty
(#) Sujet: Re: don't you love me (sian)   don't you love me (sian) EmptyJeu 29 Aoû 2019 - 18:14
don't you love me
haru, sian



tu ne crois pas aux paroles de haru. convaincu qu’il te ment encore, qu’il changera d’avis demain. gamin apeuré à l’idée de se faire de faux espoirs pour n’être que plus déçu après. souvenirs qui te hantent encore de ce rejet douloureux de celui que tu t’étais promis de ne plus jamais aimé. et pourtant il était là, encore. toujours. haru n’avait pas laissé tomber, même si c’était ce que tu pensais. il était revenu, comme si rien ne pouvait réellement vous séparer.

il rebondi sur toutes tes accusations. non, cette fois il le pense vraiment. la dernière fois il avait eu tort. chacune de ses réponses réchauffe ton coeur, mais ton cerveau refuse d’obtempérer. tu reviens à la charge. tu ne comprends pas. des amis ne sont pas censés se comporter comme ça. c’était ce que vous étiez, non ? amitié compliquée, floue, mais amitié quand même. tu lui dis tes mots en osant le regarder dans les yeux. et une nouvelle fois encore il parvient à répondre à tes remarques. t’as jamais été un ami pour moi. alors tu le regardes, la même moue inquiète collée à ton visage. haru avait décidé d’assumer et visiblement rien ne pouvait l’arrêter. les yeux qui s’écarquillent à son aveu, celui que tu ne pensais jamais entendre malgré toute la volonté qui t’habitait. conscient soudainement de ce qu’il voulait dire, tes iris décrochent des siennes pour à nouveau rencontrer le sol. tu sens le rouge te monter aux joues tandis que tu voudrais pouvoir cacher ta gêne, te trouvant totalement ridicule. tu ne pouvais pas réagir comme ça. c’était beaucoup trop facile. il y avait forcément un piège quelque part, non ? « pour de vrai… ? » tu demandes dans un murmure, refusant toujours le contact visuel.

haru se rapproche encore. trop. tu ne peux aller nul part, tu te contentes d’appréhender le moment où la distance disparaîtra. tu vois ses jambes s’avancer, puis contre ton gré tu laisses ses paumes relever ton visage. la chaleur t’emporte alors que quelques centimètres seulement vous séparent. ton regard se perd sur ses pulpeuses un court instant avant de tourner à droite. si y'avait pas ce gars, je t'aurais encore embrassé. ton mensonge te revient. c’est vrai que haru croyait que tu étais passé à autre chose, que tu l’avais remplacé par un autre garçon. peut-être pensait-il que tes sentiments n’étaient pas aussi forts ? tu l’aurais bien voulu pourtant. le contraire de détester. ta respiration s’arrête alors que tu sens les bras de haru t’entourer chaleureusement. ton coeur bat si vite qu’il pourrait exploser à tout moment. si vite que tu avais peur qu’il l’entende. tu restes un moment immobile, ne sachant pas quoi faire. qu’est-ce que tu étais censé lui répondre ? est-ce que tu pouvais vraiment lui dire ce que tu ressentais ? est-ce que tu pouvais être sincère ? lui faire confiance ? « c’est pas mon copain, c’est juste un pote. » tu chuchotes presque. tu t’enfouies contre son épaule, relevant timidement les bras dans son dos. « je l’ai dit pour t’énerver… » tu avoues. tu n’oses pas montrer ton visage.

« alors y’a plus rien qui t’empêche de le faire… » tu dis, toujours sans hausser la voix. tu faisais référence au baiser qu’il t’aurais donné si tu n’avais eu personne.
et tu n’avais personne (( il n’y avait que lui )).

« même si j’ai essayé de toutes mes forces, j’ai pas réussi. je te déteste pas, haru… » je t’aime. c’était ça l’amour, pas vrai ? ça ne pouvait rien être d’autre. tu le savais. tu n’osais pas le dire. comment est-ce que t’étais censé pouvoir le dire de toute façon. c’était trop d’évènement d’un coup.  


@LIM HARU
stellaris



LOVE IS WAR
Lim Haru


Voir le profil de l'utilisateur
♟I STUDY MADNESS
AGE : 21
AVATAR : park bogum (♡)
POINTS : 39


NOUS A REJOINT LE : 06/01/2019


MESSAGES : 103


don't you love me (sian) Empty
(#) Sujet: Re: don't you love me (sian)   don't you love me (sian) EmptyLun 2 Sep 2019 - 1:36
don't you love me
haru, sian



sincérité. ce mot qui résonne en lui ce soir, ce mot qui se ressent dans ses gestes, dans les accusations de sian qu'il envoie valser du mieux qu'il peut. « pour de vrai. » les mots de sian qu'il répète. son sian aux joues empourprées, aux yeux fuyants. il se refuse à le regarder mais haru n'a pas envie d'abandonner. il l'accule, animal pris au piège - prisonnier de ses filets pour l'éternité si on l'écoutait. haru qui s'autorise à être proche de sian, à l'enivrer à sa manière. du moins, il essaie de le faire. de le garder près de lui, au moins encore un peu. il déteste le voir lui glisser entre les doigts, disparaître avec des inconnus. jalousie qui s'expose. vérité, encore et toujours. si sian n'était pas avec lui, il aurait déjà ravagé ses lèvres mille fois. haru, il parle sans réfléchir; ne pèse même pas le poids de ses mots. ce n'est qu'impulsivité, que sincérité troublante aujourd'hui. ça change des dernières fois, de leurs confrontations qui ressemblent plus à de la torture qu'autre chose.

il l'enlace avec une douceur que sian n'a jamais connue avec lui. même ce soir de tentation n'avait pas été aussi doux. haru, il livre des secrets silencieux dans son corps contre celui de sian. son cœur bat trop vite, stupide organe qui le malmène depuis des semaines et des mois. le prénom de sian écrit en capitales dessus. l'autre ne le repousse pas, léger baume qui le touche. et il ne s'attend pas à la révélation. à sian qui lui chuchote que ce n'est qu'un ami. un pote, pas son copain. pas quelqu'un à haïr, à jalouser. pas quelqu'un à frapper comme il l'a fait. mais haru, il avait eu la colère facile ce soir. frustration qui avait engendré des dégâts aujourd'hui presque disparus. il sent sian qui s'enfouit contre lui, ses mains presque minuscules qui semblent s'accrocher à lui.

je l'ai dit pour t'énerver.
haru ne ressent aucune colère à l'entente de ces mots. il soupire, doigts distraits qui viennent s'emmêler dans les mèches brunes du cadet. « ça a bien marché. » chuchote t-il à son tour, laissant un léger rire s'échapper par la même occasion.

si on lui avait un jour que sian quémanderait un quelconque baiser, il ne l'aurait pas cru vu les mots du garçon qui s'étaient ancrés en lui. haru, il obtient le laissez-passer pour le paradis. chemin long mais auquel il accède de nouveau, pas sans peine. « vraiment ? » question stupide mais haru peine à croire que tout ça est réel. qu'il a osé être honnête, plus d'un an après l'inacceptable réalisation. haru n'est toujours pas certain d'être en accord avec ses sentiments mais il oublie tout à l'instant présent.

il n'y a que sian qui compte.
lui et personne d'autre.

il l'écoute parler.
je te déteste pas haru.

entre eux, c'est la fatalité qui règne. maîtresse souveraine. ils ont beau essayer de s'oublier, de s'éloigner et de se détester; rien n'y fait. il y a toujours ce fils invisible qui les pousse l'un vers l'autre. un peu comme celui qui fait reculer un peu haru, assez pour observer le visage de sian. ses yeux se portent instantanément sur ses lippes. il les dévore du regard, lentement il s'approche. dernier regard pour les orbes chéries avant de venir cueillir doucement les précieuses. lèvres joueuses avec leurs semblables mais le manque prend sûrement le dessus. haru aux mains qui dérivent, sian qu'il colle à son propre corps. son coeur qu'il a l'impression de perdre tant les battements sont désordonnés. leurs souffles se mêlent, leurs envies aussi. désirs carnassiers qui les rongent de l'intérieur. haru qui pousse de nouveau sian contre le bureau, ses mains venant empoigner ses cuisses pour l'asseoir dessus. droits qu'il prend encore sans demander la permission. ses doigts remontent jusqu'au visage du garçon. il quitte ses lèvres pour son cou, son pouce caresse pourtant les lippes de sian. il ne veut aucune distance entre eux. à bout de souffle, il finit par se reposer sa tête contre l'épaule de sian quelques secondes. « je suis content que tu ne me détestes pas. » ironise t-il, les lèvres formant une esquisse rieuse.


@KIM SIAN
stellaris
Kim Sian


Voir le profil de l'utilisateur
child lost in paradise
AVATAR : jaewon
POINTS : 43


NOUS A REJOINT LE : 22/02/2019


MESSAGES : 214


don't you love me (sian) Empty
(#) Sujet: Re: don't you love me (sian)   don't you love me (sian) EmptyLun 2 Sep 2019 - 19:52
don't you love me
haru, sian



enfant pris la main dans le sac, tu avoues timidement ton mensonge pour obtenir ta récompense. haru n’est pas énervé contre toi, au contraire, tu l’entends rire. toujours fuyant son regard, un sourire naît pourtant sur ton visage tandis que tu lui expliques que tu ne le déteste pas. comment est-ce que tu pouvais le détester ? il tenait ton coeur et toutes tes pensées depuis longtemps maintenant.

combien de temps vous avait-il fallu ? depuis la première fois que cette chose est née entre vous deux. depuis que c’était devenu différent, que tu t’étais bien rendu compte qu’il n’était pas comme les autres pour toi. peut-être que c’était écrit, quelque part. peut-être que c’était pour cette raison que vous n’arriviez pas à y déroger, au destin. tu t’approches, il s’éloigne : et inversement. mais vous n’arrivez jamais à être bien loin l’un de l’autre. malgré tous vos efforts pour vous repousser : l’impossibilité de s’oublier.

haru recule pour t’observer, tu n’oses pas d’abord lever ton regard sur lui. la distance se réduit à nouveau, vos prunelles se croisent un instant avant que ses lèvres ne s’échouent sur les tiennes, doucement. sensations délicieuses, exquises. enfin. enfin, elles t’étaient à nouveau offertes. tes douces retrouvaient leurs âmes-soeurs tant manquées. au début tendre, haru devient plus impatient. vos corps se rapprochent sous sa poigne et tu laisses faire. tu t’abandonnes toi aussi à toutes ces envies qui brûlaient ton être tout entier. tout est comme décuplé. ton coeur bat si fort, encore plus qu’auparavant si c’était possible. le souffle te manque, mais tu pourrais t’étouffer sur ses lèvres tant tu ne voulais jamais avoir à les quitter. cette fois haru te repousse contre le bureau, te fait asseoir dessus, ignorant tout ce qui s’y trouvaient. tu ne lui refuses rien, laissant ton corps aller à sa guise et profitant de chaque contact qu’il se permettait. vos douces se séparent soudainement pour que ton soi-disant ami s’attaquent à creux de ton cou. plainte cachée dans un gémissement de surprise, ta prise sur son vêtement se renforce face à ses nouvelles sensations qu’il éveille en toi. ta deuxième main vient se perdre dans les cheveux de haru comme pour en demander plus. plus, encore. qu’il ne s’arrête pas de chérir ton corps. mais ses lèvres quittent ta peau malmenée, haru à bout de souffle repose sa tête contre ton épaule.

je suis content que tu ne me détestes pas.
sourires. sur vos deux visages. tu voudrais lui dire ce que tu ressens vraiment, que oui tu ne le déteste pas, mais surtout que tu l’aimes. tu l’aimes, et c’est ton premier. petit garçon qui n’était jamais tombé amoureux avant, qui n’avait jamais ressenti ça pour personne d’autre. et c’était tombé sur lui. tu t’étais accroché naïvement, et désormais tu savais tes sentiments réciproques. haru il t’aimait aussi, pas vrai ? vous n’aviez pas encore dits ces mots magiques, mais ils pouvaient se lire dans vos yeux.

« moi je suis contente que tu sois revenu… » tu souffles tandis que tu le sers un peu plus contre toi. « et que t’aies pas laissé tomber. » malgré toutes les inquiétudes qui l’avait tenu loin de toi, t’étais content qu’il t’ait pas laissé tomber. qu’il soit venu vers toi, même après tout ce temps et tous ces mots durs que vous regrettiez aujourd’hui. tout. haru en avait pris du temps. mais haru était là maintenant. tu desserres ton emprise sur lui avant de le forcer à lever la tête vers toi pour capturer ses lèvres rougies par leur précédente aventure. « encore. » tu attires haru davantage, utilisant tes jambes que tu noues dans son dos pour le sentir plus proche de toi. lippes dansantes sous l’air mélodieux de vos deux respirations en chœur.

minutes magiques de vrai bonheur alors que tu pensais ne jamais pouvoir l’atteindre. peut-être que demain ce sera différent. peut-être que la suite sera compliqué. mais là, tout de suite : tout était parfait. tu quittes ses douces un instant, colles ton front au sien en plongeant tes iris dans les siennes. « et maintenant ? » tu demandes doucement, curieux. et maintenant, qu’est-ce que ça voulait dire ? il n’était plus question de mettre la faute sur l’alcool, ni sur quoi que ce soit d’autre. et maintenant, qu’est-ce que vous étiez censé être ? « si on n’est plus amis, qu’est-ce qu’on est, haru ? » tu poses la question alors que tes lèvres s’étirent.  


@LIM HARU
stellaris



LOVE IS WAR
Lim Haru


Voir le profil de l'utilisateur
♟I STUDY MADNESS
AGE : 21
AVATAR : park bogum (♡)
POINTS : 39


NOUS A REJOINT LE : 06/01/2019


MESSAGES : 103


don't you love me (sian) Empty
(#) Sujet: Re: don't you love me (sian)   don't you love me (sian) EmptyVen 6 Sep 2019 - 21:17
don't you love me
haru, sian



colère qui serait illégitime vu les tourments qu'il a infligés à sian. ce serait injuste, inutile même vu que leurs lippes sont vouées à se retrouver. haru rit, comme une évidence. et sian sourit; à son plus grand plaisir s'il le voyait. honnêteté qui n'est pas habituelle tant ils se sont mentis longtemps. mais aujourd'hui, les mots semblent trouver leur chemin plus facilement. haru ne se savait pas si désespéré. on ne peut pas parler de courage vu sa situation. c'est le manque et l'envie qui dominent. la lâcheté a été dévorée, reniée par eux. haru observe sian, comme plus beau que les dernières fois où il l'avait vu. peut-être que la nature de leurs échanges changeait aussi sa façon de le percevoir. jour spécial où ils laissent libre cours à leurs désirs, satisfaction qui va de soi. lèvres qui finissent par se toucher, se dévorer.
manque comblé ou presque.

haru n'est jamais réellement comblé. il en veut toujours plus; son corps trahit même ses envies. il rapproche celui de sian du sien, l'a même assis comme une poupée de chiffon. mains qui cherchent le contact à tout prix, autant que ses lippes qui se noient dans celles de l'autre. le battant qui tambourine bien trop fort, prêt à exploser sous la sensation de chaleur qui se propage dans tout son corps. mais l'oxygène devient nécessaire. plus que les sentiments, il y a la nature. haru décolle ses pulpeuses de celles de sian. elles glissent dans son cou, créent même un gémissement tant elles surprennent. nouveau sourire qui naît, haru qui reprend sa respiration. les mains de sian continuent de se perdre dans ses cheveux, demande implicite de continuer qui ne peut pas être assouvie pour le moment. souffle qui revient progressivement après un aveu ironique.

et ils sourient, ensemble. cela ne ressemble qu'à un songe, pas à la réalité mais haru est heureux. du moins, c'est ce que corps et esprit lui disent. il ne sait pas ce qu'il ressent mais ça n'a rien d'anodin. rien de banal dans son cœur, que de l'exceptionnel. que sian qui hypnotise tout de lui.
moi je suis content que tu sois revenu. haru qui se sent happé par sian qui le serre un peu plus fort. que t'aies pas laissé tomber.« comme si je pouvais. » s'il avait pu, il l'aurait probablement fait. mais ça, ces sentiments-là. ils n'étaient pas prêts à se laisser engloutir par des vagues de lâcheté, non jamais.

haru, pantin docile entre les bras de son amant. il le sent qui lâche prise, lui fait lever la tête pour l'embrasser à nouveau. il cède, encore. il sourit dans leurs baisers, un peu plus en réalisant que les jambes de sian l'emprisonnent tendrement. « encore. » répète t-il aussi alors que ses mains ont pris ancrage sur les hanches de sian. secondes qui défilent, minutes aussi. mais haru ne compte pas, il ne l'a jamais fait avec sian. l'ennui n'existe pas entre ses bras. et c'est à nouveau la rupture, leurs fronts qui sont collés l'un à l'autre. les yeux de sian ouverts, les siens qui les rejoignent. « et maintenant ? » mots volés, question qu'il ne comprend pas tout de suite. sian répond bien vite à sa propre interrogation. qu'est-ce qu'on est. curiosité enfantine mais haru n'a pas de réponse toute faite. « plus qu'amis. » c'est trop peu. décevant. haru décolle son front de celui de sian pour mieux le regarder. il ne veut pas lui faire de peine mais ne peut lui promettre monts et merveilles. « je te veux mais je ne suis pas encore prêt à faire toutes ces choses. » caresse délicate qu'il pose sur sa joue; tendresse implacable. il ne peut même pas la masquer lorsqu'il n'y a qu'eux deux.

« te tenir la main dans la rue, t'embrasser en public, dire qu'on est ensemble. ça me fait peur. »


ce n'est pas l'envie d'être proche de sian qui manque.
ce n'est pas l'envie de dire qu'il est sien qui manque.
c'est juste un endroit sauf. haru qui ne se voit pas tout assumer du jour au lendemain, le temps lui semble être nécessaire.

« j'ai besoin de temps, sian.

[ pause dans sa voix, le temps de respirer. orbes qu'il cherche de lui-même. ]

est-ce que tu peux m'en donner ? »



@KIM SIAN
stellaris
Kim Sian


Voir le profil de l'utilisateur
child lost in paradise
AVATAR : jaewon
POINTS : 43


NOUS A REJOINT LE : 22/02/2019


MESSAGES : 214


don't you love me (sian) Empty
(#) Sujet: Re: don't you love me (sian)   don't you love me (sian) EmptyVen 6 Sep 2019 - 23:22
don't you love me
haru, sian



cette envie comme insatiable de t’accrocher aussi longtemps que tu peux à ses lèvres, comme si la séparation t’était insupportable. haru était enfin à toi, pas vrai ? alors tu pouvais te le permettre cette fois. tu pouvais céder. lui céder. tu lui en demandes encore, passes tes jambes dans son dos. encore. il le répète, il te l’accorde. tu te perds dans ses yeux, silencieux, avant de poser la question qui te brûlait les lèvres. et maintenant, qu’est-ce que vous étiez ? un sourire naît déjà imaginant les réponses que haru pouvait t’offrir et pensant que chacune d’elle te conviendrait. tu pensais que rien ne pouvait gâcher ce moment, votre moment.

plus qu’amis.
prunelles toujours plongées dans ses âmes soeurs. et ensuite ? sur ta faim. tu perds ton sourire. haru s’écarte légèrement, décolle vos fronts. il te regarde et continue. je te veux. alors pourquoi ? tu fronces les sourcils. mais. tu sais que les prochains mots ne te plairont pas. haru n’est pas prêt.  il caresse doucement ta joue, contraste violent à ses paroles tranchées.  

est-ce que tu lui en demandais trop ? est-ce que tu avais le droit de faire ça ? est-ce que tu pouvais insister ? ton coeur se serre. tu étais tellement capricieux. est-ce que c’était toi le problème ? est-ce que c’était mal d’avoir espéré plus ? haru parle, tu l’écoutes. ta poitrine te fait mal. la douche froide. à quoi est-ce que tu t’attendais ?

haru ne te tiendra pas la main dans la rue.
haru ne t’embrassera pas en public.
haru ne dira pas que vous êtes ensemble.

peut-être que tu n’étais pas assez bien pour ça. pas assez important pour ça. juste pas assez. tu encaisses silencieux tandis que tes iris quittent leurs jumelles pour le sol. tu avais fait l’erreur de penser que ce serait simple. tu avais abaissé tes barrières, tu t’étais promis de ne plus jamais le faire et pourtant tu l’avais fait. tout ça pour quoi ?

j’ai besoin de temps sian.
est-ce que tu peux m’en donner ?


comment est-ce que tu pouvais lui dire non, est-ce que tu pouvais ne pas lui accorder ce qu’il demandait ? tu aurais voulu pouvoir cacher la déception qui se lisait sur ton visage, mais tu n’y arrivais pas. « ça te fait peur d’être avec moi… » tu murmures, toujours incapable de le regarder à nouveau dans les yeux. c’était pas ce qu’on était censé ressentir avec la personne qu’on aimait, si ? alors est-ce que ça voulait dire que haru ne t’aimait pas comme toi tu l’aimais ? il n’en avait pas envie, sinon il pourrait le faire. c’est comme ça que ça marche normalement, non ?

« ok… » attendre. encore attendre.
combien de temps est-ce que tu étais censé devoir attendre avant de pouvoir enfin être
(( heureux )) ?  

redescende vertigineuse de ton petit nuage. gamin qui a besoin qu’on le rassure. « mais quand on est tout seuls on peut faire tout ça, pas vrai ? » tu relèves tes orbes pour croiser celles de haru. « alors j’ai pas besoin de plus. ça me suffit. » paroles que tu voudrais convaincantes pour lui et pour toi-même. haru n’avait pas dit qu’il ne ferait jamais toutes ces choses avec toi. il avait juste besoin de plus de temps. ta main vient rejoindre la joue de haru avant que tes lèvres ne se déposent furtivement sur les siennes. tu cherches son regard avant de rejoindre ses pulpeuses une fois de plus. si les seuls moments de tendresse que vous pouviez vous permettre étaient lorsqu’il n’y avait que vous deux, tu voulais en profiter le plus longtemps possible. tu rapproches à nouveau haru de toi. « haru, je… » hésitant, « non laisse tomber. »  

il y en a toujours un qui aime plus que l’autre.
peut-être que ça devait être toi.
et tant pis si ça devait être toi.


@LIM HARU
stellaris



LOVE IS WAR
Lim Haru


Voir le profil de l'utilisateur
♟I STUDY MADNESS
AGE : 21
AVATAR : park bogum (♡)
POINTS : 39


NOUS A REJOINT LE : 06/01/2019


MESSAGES : 103


don't you love me (sian) Empty
(#) Sujet: Re: don't you love me (sian)   don't you love me (sian) EmptyMer 18 Sep 2019 - 17:13
don't you love me
haru, sian



il s'accroche à lui et à ses sourires. à cette paix étrange qui lui brûle l'intérieur, celle-ci mêlée à une envie de ne jamais quitter ses lèvres et ses bras. ils s'embrassent plus que ce soir-là, tout semble même décuplé. la culpabilité n'a pas encore disparu mais haru profite de sian, de sa simple présence. de ses yeux dans les siens, de lui. mais il y a cette question qui s'échappe des lippes du cadet. une question fatale parce que haru, il ne peut pas lui dire ce qu'il veut entendre. il ne peut pas lui offrir les mots rêvés, ni même le paradis. il n'y a que la cruelle réalité: il n'est pas prêt à assumer. ce n'est pas la faute de sian, ce n'est celle de personne à part la sienne. il ne veut pas se jeter dans la cage aux fauves, haru. il ne veut pas se faire dévorer par les lions, subir les regards noirs alors qu'il lui tiendra la main. alors qu'il voudra l'embrasser mais qu'il ne le fera pas pour leur sécurité. tout est encore trop brouillon, la haine trop grande ici. il ne peut pas le supporter. il ne veut pas vivre dans cette peur là.

haru, il veut une bulle protectrice pour eux. pour ce qu'il appelle l'amour sans forcément le dire. pour ça. il voit le sourire de sian qui s'éclipse. il voit l'étincelle qui semble s'éteindre et il se hait, encore. lâche, un peu moins mais c'est tout. et il y a le mais. il y a le problème, les problèmes mêmes tant ils sont nombreux. et c'est moins doux qu'avant, c'est un peu amer. son cœur se serre, haru contrarié de ne pouvoir lui offrir plus.

il quémande du temps. il en a besoin pour s'accepter, pour l'accepter aussi. c'est pas facile d'être différent. il ne l'a pas choisi. et sian regarde le sol, soudainement devenu plus intéressant que le reste. et ça fait mal mais haru, il ne peut rien faire contre ça. il ne peut pas tout assumer du jour au lendemain. et malgré la déception, ils doivent avancer. sian tente de masquer ses émotions mais c'est peine perdue. il lit en ce visage déçu. ça te fait peur d'être avec moi. murmure qu'il attend, ses yeux qu'il évite toujours. « c'est pas toi sian, c'est les autres. » c'est pas lui qu'il craint, c'est ceux qui les entourent. ceux qui pourraient les juger, ceux qui pourraient encore tout gâcher. s'il avait peur d'être avec lui, il aurait vécu dans la souffrance de ses sentiments seul. il ne serait pas venu ici pour lui parler, pour réparer les pots cassés.

ok. organe vital brisé une nouvelle fois. il préfère son sourire à sa moue. et sian semble revenir sur terre, atterrissage difficile. et il finit par le regarder. pose une question à laquelle il acquiesce. haru, il peine à croire ses dires. sian ment et il le sait. il essaie de le rassurer comme il peut mais il n'est pas très doué dans ces situations là. « c'est juste pour maintenant, pas pour toujours. » non, lui-même ne supporterait pas de se cacher toute sa vie. les doigts de sian se posent sur sa joue. ses lèvres reviennent aux siennes, l'évidence. et leurs yeux se cherchent, rires éphémères des orbes. et puis ça recommence. sian l'approche une nouvelle fois de lui. haru obéit, pantin dévoué. il entend son prénom et l'hésitation qui s'en suit. puis le retour en arrière. c'est à lui de le dire. « moi aussi, sian. » il sait. il n'a pas besoin de l'entendre, pas aujourd'hui.

« il n'y a que toi. » ses bras viennent à nouveau l'enlacer. et haru, il veut sourire. haru, il veut lui montrer qu'il est sincère. « je peux pas t'offrir beaucoup, je sais mais un jour, ce sera différent. » quand ? il n'a pas la réponse. c'est trop tôt pour sonder le calendrier, faire une grande croix rouge.

« merci. » laisse t-il finalement échapper contre ses lèvres.

merci d'être là.
merci de faire battre mon coeur.
merci de me laisser du temps.
merci pour tout ce chamboulement.
pour ça


@KIM SIAN
stellaris
Kim Sian


Voir le profil de l'utilisateur
child lost in paradise
AVATAR : jaewon
POINTS : 43


NOUS A REJOINT LE : 22/02/2019


MESSAGES : 214


don't you love me (sian) Empty
(#) Sujet: Re: don't you love me (sian)   don't you love me (sian) EmptyMer 18 Sep 2019 - 23:59
don't you love me
haru, sian



sourire estompé par des mots qui te ramène à la dure réalité. haru ne fera pas toutes ces choses avec toi parce qu’il lui faut plus de temps. du temps pour vous accepter, pour assumer ce que vous aviez décidé d’être et ce que vous aviez toujours voulu être au fond. toi tu voudrais tout tout de suite. gamin naïf, gamin capricieux qui cède néanmoins à la demande de celui pour qui son coeur bat.

c'est pas toi sian, c'est les autres.

leurs regards, leurs jugements. tout ceux qui vous empêcheraient d’être vraiment heureux ensemble. le problème ne venait pas de toi. en réalité tu le savais, mais c’était toujours dur à accepter. le regard au début fuyant, tu tentes de retrouver cet air confiant sur ton visage. qu’est-ce que tu pouvais bien faire d’autre ? haru essaie de te rassurer, tu voudrais tellement le croire. tu voudrais tellement y croire. tu retrouves ses lippes une fois de plus, comme dans l’urgence de le sentir proche de toi : maintenant. encore. haru se laisse faire, et hésitant, les mots magiques tentent de passer la barrière de tes lèvres. tu commences, puis t’arrêtes avant de les prononcer. de quoi est-ce que tu avais encore peur ?

moi aussi, sian.

comme si haru avait lu dans tes pensées, comme s’il avait su ce que tu voulais lui dire. prunelles pétillantes, lèvres closes et incapable de dire quoi que ce soit. tu retrouves ton sourire gêné que tu caches contre son épaule alors qu’il t’enlace à nouveau.

il n’y a que toi.
il n’y a que lui.

tu resserres votre étreinte, rêvant de pouvoir ne plus jamais quitter ses bras. si seulement ce moment pouvoir durer toujours.

une éternité, votre éternité.



haru te remercie et pour seule réponse tu romps les quelques centimètres qui vous séparent encore.

il y a des rencontres dans la vie qui vous marquent. comme une évidence. vous ne les attendez pas, mais elles arrivent quand même. c’était comme ça entre vous. la première fois que vos orbes se sont croisées peut-être ont-elles su qu’elles finiraient par s’aimer. malgré les obstacles, malgré toutes les choses de la vie : rien n’est plus fort.
aucun mots n’avaient besoin d’être prononcés. des millions d’êtres qui se croisent encore et encore avant de tomber l’un sur l’autre. comme si c’était écrit.

les sentiments qu’on ne contrôle pas, les battements du coeur qui s’accélèrent. et pourtant on essaie de s’y dérober. on essaie, de toutes nos forces. mais quoi qu’on fasse, où que l’on soit : c’est là, gravé, ancré.

haru, sian.


@LIM HARU
stellaris



LOVE IS WAR
Contenu sponsorisé


don't you love me (sian) Empty
(#) Sujet: Re: don't you love me (sian)   don't you love me (sian) Empty
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Absolarion Love.
» Love Hina
» Let your love come true
» I don't love you like I loved you yesterday ۴ ISIS
» LOUIS&EOWYN X I don't even need your love

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: old memories :: Oubliettes, Never Forget :: RPs terminés
Sauter vers: