1234
CIEL COUVERT. ((dakja))

i
HUNDRED MILES 2022 © L'ensemble du forum et de son contenu est la propriété de kernel, fayrell, nuits polaires et celestial wonders et/ou des membres initiateurs. Bannière par NUITS POLAIRES et codage réalisé par CELESTIAL WONDERS. Toute copie totale ou partielle est interdite sans accord préalable. merci de respecter notre travail ❤︎



 
⊱ hundred miles c'est un forum réel asiatique city/universitaire basé à Séoulune réponse par mois minimum — Avatars occidentaux bienvenus ! — Taille des avatars 200*320pxUne semaine pour finir sa présentation — Pas de prise de tête, rien que du love. That's all folks ٩(^ᴗ^)۶
Le deal à ne pas rater :
Cartes Pokémon – coffret ETB Astres Radieux EB10
Voir le deal

 :: seoul :: Hyehwa
Partagez

 CIEL COUVERT. ((dakja))


Bang Dak Ho
Voir le profil de l'utilisateur
byeoljali ≈ when the night comes i break into stars
UNE P'TITE PHOTO ? : CIEL COUVERT. ((dakja)) B5fa5d037db56a3a094518c95ddcc5e4
AVATAR : kai le magnifique MOCHE dsl flo faut se rendre à l’évidence.........
POINTS : 0
MESSAGES : 1306
NOUS A REJOINT LE : 21/08/2018
CIEL COUVERT. ((dakja)) Empty
(#) Sujet: CIEL COUVERT. ((dakja))   CIEL COUVERT. ((dakja)) EmptyMar 6 Aoû - 19:48
Take my hand and show me forever, So never will I ever let you go, So let's hold on together ♢ messages acres ((goût amer au fond de la gorge et boule à l'estomac)) -- retour à la réalité. moment difficile à encaisser, dak ho a du mal à détacher son regard de son téléphone. aimerait détruire l'outil, anéantir la communication. malgré les heures, malgré les jours ;; et le temps n'y changerait rien au final, le voilà confronter à la dure vérité : garçon oublié. effacé de la mémoire de l'être le plus important. celui qui a toujours été là ((pour lui)) et pour eux. grâce à qui, il n'a jamais eu à se sentir seul. âme devenue floue, invisible devant les yeux abîmés de celui appelé âme sœur. il suffoque, ce soir, n'arrive pas à respirer. s'est laisser noyer dans cet amour réparateur -- gamin raccrocher à ce cœur battant. amoureux certes, mais aussi désireux d'atténuer ((la douleur que d'avoir été supprimé)).

laissé, abandonné sur son nuage rose et bleu durant quelques mois ; revenir de new york, remettre les pieds à l'université ((où il n'est pas là)) a été le déclic. pour réaliser, pour comprendre la gravité. ce n'est pas un mirage, pas une illusion. ja ne se souvient pas et dak ne sait pas comment réagir. il n'ose même pas en parler, dire à voix haute ce qui se passe pour de vrai. déni certain et enfantin qui pèse sur ses épaules et ralenti sa démarche. seul dans les rues ((il ne voit personne, personne si ce n'est le désespoir qui l'accompagne)). persuadé qu'à fermer les yeux si fort, les choses reviendront à la normale.

comme ces missives échangées ;; il pensait naïvement qu'à rester lui-même, qu'à forcer comme à son habitude, il parviendrait à surmonter l'amnésie. battre la vie. comme si, comme si tout était aussi facile. lui, au dessus des lois, au dessus des règles. pourrait, par ses mots un peu cons, le pousser à se rappeler. à retrouver les moments du passé, les rires partagés.
et seule la tristesse ;
est présente depuis cet instant.

dak ho s'est juré, a promis ((d'être là pour le meilleur et pour le pire)) ;; mais c'est compliqué, si douloureux. d'être vu comme un inconnu ((sans raison valable)) -- simplement par coup du sort. injustice qui bout dans ses veines,
ce n'est pas juste,
ce n'est pas juste,
il a envie de pleurer.

de s’effondrer quand il s'affirme dans son champs de vision. il le savait sorti de l'hopital ; ne s'imaginait pas le croiser ((par hasard)).
ce n'est pas juste. il ne peut pas l'attraper par le poignet, le prendre dans ses bras.
ce n'est pas juste.
mais les pas n'écoutent pas ; « ja... c'est moi. » ce n'est pas juste !

et l'écrivain réalise à nouveau. c'est moi, ce n'est plus rien. pour lui. pour ce garçon qu'il aime plus que de raison. ces poings se serrent, il saigne ((un peu, légèrement)). ça fait mal, c'est son cœur qui se déchire. « ...euh, dak ho. bang dak ho. » ton meilleur ami ; son être hurle, il se damne, mord la poussière. et face à lui, il n'y a personne pour lui tendre la main ;; il doit accepter ((que tout à changer)) -- qu'il le veuille ou non. dans un dernier espoir, effort feint, un petit rire s'échappe d'entre ses lèvres ((c'est mieux que de craquer)) « je ne te suis pas ! c'est un hasard. »
et s'il avait su, il ne serait pas sorti au final.
car il ne supporte pas, cette atmosphère.


stellaris






J'ai souvent évoqué cette lune enchantée,
Ce silence et cette langueur,
Et cette confidence horrible chuchotée
Au confessionnal du coeur.
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: seoul :: Hyehwa
Sauter vers: