▲ up▼ down
1234
pretty when you cry (yujan)



 

elles sont là, rien que pour toi : la roulette soft et la roulette hot font leur grand retour !

(event) “Du chaos naît une étoile.”
the v o i d | the beginning

TOUJOURS SUR HM ! les défis et le mois à thème ont été renouvelés ! pretty when you cry (yujan) 359353108

RECRUTEMENT : LA TEAM ANIMATION !
Viens faire un tour par ici petit curieux !

valentine t'ouvre son journal intime ;
et t'invite à participer au concours de l'amour
-- peut-être découvriras-tu ton âme soeur ?

retrouve tous nos petits nouveaux mais aussi ceux inscrits sur le death note
❥ Namaste

hundred miles c'est un forum réel asiatique city/universitaire basé à Séouldeux réponses par mois minimum — Avatars occidentaux bienvenus ! — Taille des avatars 200*320 ou 400*640Une semaine pour finir sa présentation — Pas de prise de tête, rien que du love. That's all folks ٩(^ᴗ^)۶
8 504 pts
firestone
4 236 pts
melted
2 118 pts
starchild
5 704 pts
student
3 873 pts
citizen

elles sont là, rien que pour toi : la roulette soft et la roulette hot font leur grand retour !

(event) “Du chaos naît une étoile.”
the v o i d | the beginning

TOUJOURS SUR HM ! les défis et le mois à thème ont été renouvelés ! pretty when you cry (yujan) 359353108

RECRUTEMENT : LA TEAM ANIMATION !
Viens faire un tour par ici petit curieux !

valentine t'ouvre son journal intime ;
et t'invite à participer au concours de l'amour
-- peut-être découvriras-tu ton âme soeur ?

retrouve tous nos petits nouveaux mais aussi ceux inscrits sur le death note
Le Deal du moment : -96%
Chargeur sans fil – Samsung EP-P1100 ...
Voir le deal
0.94 €

 :: old memories :: Oubliettes, Never Forget :: RPs abandonnés
Partagez

 pretty when you cry (yujan)


Anonymous
Invité
Invité
pretty when you cry (yujan) Empty
(#) Sujet: pretty when you cry (yujan)   pretty when you cry (yujan) EmptyDim 4 Aoû - 0:09
le regard vitreux, l’esprit embrumé de sombres pensées, de remords et déceptions, il avance d’un pas décidé, le bar ne se trouve désormais plus très loin. ce soir, hylan a besoin de se vider la tête, de faire taire ses démons qui martyrisent son esprit, lui répétant ces même attaques blessantes, ces mots aussi aiguisés qu’une lame le transperçant encore et encore. ce soir, hylan veut de nouveau se sentir libre comme l’air, se sentir s’envoler sans aucunes mauvaises pensées qui le hantent encore et encore. l’allure hagarde, les cernes creusant son visage, le malheureux arrive en ces lieux maudits, temple de l’ivresse et de la débauche, nombreuses sont ces personnes déjà enivrés par ces cocktails endiablés et le jeune homme allait bien rapidement faire parti de ces ahuris. « salut. comme d’hab, tu sais à force. » s’efforce-t-il de dire au barman, ne décrochant qu’un pauvre regard désespéré au serveur, boisson se retrouvant bien rapidement sous ses iris qu’il s’empresse de saisir, laissant couler d’une traite le liquide brûlant sa gorge, lui décrochant une grimace de dégoût. « encore un. » s’efforce-t-il, de dire, ses mains agrippant de toute ses forces ses hanches, la première gorgée lui annonçant d’ores et déjà qu’il n’allait probablement pas passer une bonne soirée ce soir. « mais hylan… à cette allure tu vas finir sur les rotules en un rien de temps… » regard noir du jeunot, sa tension gagnant en intensité, hylan sait très bien qu’il est dangereux pour lui de continuer sur cette voie mais hylan en a désespérément besoin, il en a besoin pour faire taire toutes ces voix, rien que le temps d’un soir – si ce n’était malheureusement qu’un seul soir – « écoute. j'ai pas besoin de tes conseils ni de tes avis, je reveux un verre alors sers moi en un. » regard peiné du serveur déposant la boissons entre les mains de l’inconscient, énième verre bu d’une traite et c’est toute la soirée durant qu’il enchaîne ces boissons, sentant au fur et à mesure son esprit le lâcher pour laisser place à l’ivresse, l’inconscience et toutes ces émotions décuplées. s'il était arrivé un peu tard, sa présence l’a poussé à rester jusqu’à ce que le patron l’intime à quitter les lieux, fermant les portes de la bâtisse derrière lui, une fois à l’extérieur. déstabilisé, pas assez abreuvé, il ressort rapidement de cette infime supérette, les mains pleines de bouteilles s’entrechoquant dans son sac en plastique. la soirée ne compte pas se terminer là pour le jeune homme, titubant dans les rues de la capitale, une bouteille en main qu’il consomme en grande goulée et, contrairement à tout à l’heure, ce liquide désagréable ne lui brûle plus la gorge. en fait, hylan a toujours détesté l’alcool mais il y trouvait en lui son seul remède si bien qu’il a terminé par s’accommoder à ce goût désagréable, ces relents qui l’aurait fait déglutir autrefois.

perdu dans ses pensées, manquant d’être renversé par multiples véhicules le klaxonnant bruyamment sans qu’il n’en ait conscience, le gamin arrive dans ce grand parc, n’ayant aucune idée d’où il peut se trouver. égaré et totalement hilare, il s’allonge dans cette pelouse humidifiée, sentant soudainement quelques gouttes tomber sur son épiderme : l’averse semble arriver. seulement hylan n’a plus la force de se relever ni même de se débattre alors, bouteille à la main qu’il continue de consommer, téléphone dans l’autre, il envoie brièvement nombreux messages au premier contact qu’il trouve dans son répertoire avant de, finalement, reposer ce même engin et continuer de boire. « mais fermez la !!! taisez vous je veux plus vous entendre !!! » ses regrets le consument, son passé le hante et son futur l’effraie. oui, hylan est définitivement perdu sur tous les points. pauvre garçon.
Im Yu Jan
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t6334-im-yu-jan-error404
Im Yu Jan
☢ BURNING AMBITION
UNE P'TITE PHOTO ? :   ⤳  pretty when you cry (yujan) 28a526f7f37f8d95e5b9a9c2e7a574c6
AVATAR :   ⤳  LEE JONGSUK
POINTS :   ⤳  113
MESSAGES :   ⤳  1014
NOUS A REJOINT LE :   ⤳  21/03/2019
AGE :   ⤳  25
pretty when you cry (yujan) Empty
(#) Sujet: Re: pretty when you cry (yujan)   pretty when you cry (yujan) EmptyLun 12 Aoû - 22:50

t'es beau même quand les vagues de la mer sont dans tes iris.
les messages entremêlés,
comme des écouteurs qu'on aurait oubliés.
c'est si brouillon, tout tâché !
il y a de l'urgence dans cet appel au goût supplié.

il n'y a pas de jolie rencontre entre hylan et yujan ; il n'y a pas de jolis mots, de coup de foudre qui résonne dans le ciel aux nuages gris, prêts à déverser toute leur pluie — non, tout n'est pas toujours beau lorsque deux âmes solitaires se rencontrent dans les airs.
c'était bâclé, le croisement de leur destinée.
ce bad trip ((le plus violent)) qui l'a comme tué ; ((oh !)) c'était si terrible qu'il en a pleuré, hurlé, crié — supplié les démons de la poudre blanche de le relâcher. car hylan ! hylan avait disparu, tel le soleil à la fin du crépuscule, ne laissant pas la moindre trace de rayon sur le sol délavé.

voilà ; l'histoire, grandissante pour aucun des deux, tombés si bas à présent. alors, lorsque son écran s'allume dans la pénombre du dortoir, perturbant son regard de ses cours à son téléphone, yujan lâche un soupir en apercevant le nom d'hylan — c'est vrai, qu'ils se sont échangés leur numéro ((juste avant le drame)) ;
incompréhension totale.
les maux se mélangent dans les mots et au bout d'un certain temps ((un temps si long qu'il a décroché de ses cours à l'instant)), yujan finit par annoncer sa venue.
il y a comme une alarme qui résonne dans son esprit — de plus en plus stridente, pesante ((son cœur s'accélère)) à mesure que les secondes défilent.
quelque chose ne va pas chez hylan.
mais il est bien incapable de savoir quoi !

après tout,
ils ne se connaissent pas.

intelligence floue d'avoir su indiquer un lieu de rendez-vous ; hongdae, parc. c'est si petit mais si vaste. veste sur les épaules, téléphone en main, yujan s'engouffre dans le premier taxi, l'esprit embrumé par tant de questions qu'il se demande s'il ne va pas se noyer. ça s'entrechoque, ça brûle. il n'a pas menti — il y va avant tout pour ne pas le laisser tout seul dans la nuit ((pour n'avoir aucun remord sur la détresse d'autrui)). et pour quoi d'autre ? hylan ((lui)) l'a bien abandonné quand il ne savait plus où il était. morsure de sa lèvre inférieure gercée, soupir dans la voiture alors que la ville défile devant ses iris fatiguées. serait-ce kee ((sa petite princesse rien qu'à lui)) qui décolorerait sur lui ?esquisse d'un sourire, avant de revenir à la réalité.
silence, claquement de portière, avant d'entrer dans ce parc désert. où es-tu hylan ?
il pleut.
il pleut à l'extérieur.
il pleut chez hylan, dans son cœur.

là —
il est là, dans l'herbe mouillée, allongé, une bouteille à ses côtés. petit être abandonné. tableau déchirant, si triste et ((si décevant))
et ce cri, cette plainte qui transperce la nuit. il y a dans son âme des morceaux détruits.
c'toi qui fait du bruit là. voix tranchante dans le silence qui suit. yujan ne quitte jamais son calme, ne montre jamais sa colère ((comme il diffère de son frère)) — et dans ce parc où ils ne sont que tous les deux, il est l'être silencieux. celui qui vient tendre sa main mais qui ne peut promettre de ne pas la retirer car incertain. qu'est-ce que tu fais ici, hylan. glissement de ses mains dans ses poches, dressé à quelques pas de hylan. des gouttes s'écrasent sur ses vêtements, sur sa joue à la couleur porcelaine.
ce n'est pas une question.
pourquoi tu vas si mal ?
c'est ça, la véritable interrogation.
pauvre garçon.


l'âme d'enfant plongée dans le noir ; le cœur pourtant rose de son parfum.

princesse kee ♡ a écrit:
kee now elle va droit au but elle le veut dans sa vie
et dans son lit

le troubadour warren a écrit:
on a tjrs des trucs à proposer
mais jamais nos rps.
Anonymous
Invité
Invité
pretty when you cry (yujan) Empty
(#) Sujet: Re: pretty when you cry (yujan)   pretty when you cry (yujan) EmptySam 31 Aoû - 0:30

hope is a dangerous thing for a man like me to have
l’âme mélancolique, la tristesse dans son regard et l’irresponsabilité dans ses actes, il se sait peine perdue, persuadé d’être un bateau à la dérive au beau milieu d’un océan, n’attendant plus qu’à couler pour de bon. un navire en piteux état, emplis de regrets, remords et tristesse. hylan n’est plus que l’ombre de lui-même, gamin désastreux, véritable gouffre entraînant dans sa chute tous ceux qui ont eu l’audace de l’approcher de trop près. il s’enlise dans les ténèbres et continue sa déchéance.

yujan n’a pas dérogé à la règle. soirée partagée entre les deux inconnus et, quelques heures plus tard, jeune homme transporté d’urgence aux services médicaux et un cadet prenant la fuite, effrayé par ce qu’il venait de faire. connard au cœur de glace (mensonges, ce n’est que du paraître) et l’alcool comme meilleur ami, hylan tente encore et encore, persévère dans l’ivresse pour oublier tous ses méfaits, toute cette vie basée uniquement sur la tromperie et les dérives.

ce n’est qu’un appel à l’aide.

pourtant, malgré les tentatives qui deviennent de plus en plus nombreuses, l’envie de ne plus faire partie de cet univers toujours présente, les flashback de cette désastreuse soirée hantent encore son esprit, comme nombreux de ses souvenirs – tous aussi sombres les uns que les autres. et ce soir, hylan boit encore, il boit pour oublier en vain ce qu’il a fait à toutes ces personnes, à yujan et pourtant toutes ces voix dans sa tête continuent de le harceler, le tourmentant perpétuellement.

la nuit est tombée depuis longtemps déjà et le voilà, vagabondant dans les rues de la capitale, souillant le silence apaisant dans ce parc de sa lourde voix teintée d’ivresse et de folie car oui, toute cette haine envers lui-même, envers ce monde le rend particulièrement dingue et rien n’y fait, son cœur est une plaie ouverte qui ne pourra probablement jamais se renfermer. pauvre gamin.

alors, d’une main maladroite et d’une pulsion venant de tout cet alcool ingéré, hylan pianote un message sur son téléphone et, accidentellement (ou pas) le malheureux destinataire n’est autre que yujan. message envoyé et boisson ingéré à grande goulée, il tente de faire taire ces voix, sans grand succès alors il chante, crie et rigole bruyamment sous les regards afférés des rares passants mais il n’en a que faire du jugement d’autrui, lui-même se suffit.

légère brise, léger assoupissement et une voix familière le sortant de son sommeil partiel, une voix qu’il reconnait que trop bien malgré les circonstances, une voix qui le ramène loin en arrière. « regarde, il pleut… » il ignore les dires de l’aîné et ne saurait dire si ce sont les gouttes de pluie qui ruissèlent le long de ses joues ou bien les larmes qui viennent subitement de s’échapper de ses yeux. « j’ai trop bu ! mais regarde je crois que je peux m’envoler !! » propos incohérents, tentant malencontreusement de se relever et rechute misérablement à même le sol, face contre terre.

hylan t’es qu’un pauvre déchet, personne veut de toi, t’es un bon à rien, une plaie à la société, à tout le monde.

« dis, yujan. toi aussi tu l’as entendu hein ?? cet homme qui arrête pas de me rabaisser ? »
Contenu sponsorisé
pretty when you cry (yujan) Empty
(#) Sujet: Re: pretty when you cry (yujan)   pretty when you cry (yujan) Empty
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: old memories :: Oubliettes, Never Forget :: RPs abandonnés
Sauter vers: