▲ up▼ down
listen to the night - jangmi



 
Viens donc te perdre sur notre roulette et finir la tête Roulette dans les Nuages !
Laisse le hasard dicter ton destin, tu finiras peut-être dans un ciel aussi bleu que l'océan.
(PAUSE) PAS D’ÉVENT POUR LE MOIS D’AOÛT !! profitez de vos dernières vacances : chill & rps, émerveillez-nous avec vos rps et vos évolutions !
TOUJOURS SUR HM ! es défis et la semaine à thème ont été renouvelé ! listen to the night - jangmi 359353108
DEUX GRANDES ANNONCES !!
Découvre les PROFESSEURS RÉFÉRENTS et viens fêter avec nous LES TROIS ANS D'HM !
HUNDRED MILES
hundred miles c'est un forum réel asiatique city/universitaire basé à Séouldeux réponses par mois minimum — Avatars occidentaux bienvenus ! — Taille des avatars 200*320pxUne semaine pour finir sa présentation — Pas de prise de tête, rien que du love. That's all folks ٩(^ᴗ^)۶
vote pour hm !
✿︎
16.08.19 ➝ 37ème MAJ qui marque également les 3 ans du forum ! Viens mater les news ici !
08.08.19 ➝HM fête ses 3 ans ! merci à tous pour cette belle aventure qui se poursuit !
16.07.19 ➝ C'est la 36ème MAJ, façon summer night festival pour HM! les feux d'artifice c'est par ici !
16.06.19 ➝ 35ème MAJ, HM is a jungle pour ce mois de juin ! les news c'est ici !
12.05.19 ➝ Oh my my my ! 34ème maj fleurie pour HM qui affiche quelques nouveautés printanières !
13.04.19 ➝ 33ème MAJ toute fruitée pour le retour des beaux jours ! viens découvrir les news juteuses !
09.03.19 ➝ on accueille la 32ème maj et son design azuré ! viens découvrir les nouveautés !
09.02.19 ➝ installation de la MAJ n.31, avec un codage tout neuf et plein de nouveautés !
09.01.19 ➝ 30ème MAJ de HM ! viens découvrir les nouveautés ICI
01.01.19 ➝ BONNE ANNÉE LES CHATS !! plein de bonheur à tous. ❤︎
08.08.16 ➝ ouverture de hm
han ja
park bo ra
han soo yun
yang noam
the avengers

 :: old memories :: Oubliettes, Never Forget :: RPs terminés
Partagez

 listen to the night - jangmi


Lee Hyun Jae


Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t6970-lee-hyun-jae-djae-djae#209438
☢ BURNING AMBITION
AGE : 25
AVATAR : jb (got7)
POINTS : 0


NOUS A REJOINT LE : 01/05/2019


MESSAGES : 463


listen to the night - jangmi Empty
(#) Sujet: listen to the night - jangmi   listen to the night - jangmi EmptySam 13 Juil - 14:59

 


it knows your truths, your stories, your aches, your dreams, your cravings, your forgotten memories not so forgotten
 

Il avait pris l’habitude d’errer proche, il dérivait souvent, tout le temps, mais il ne le disait pas, il ne l’affirmait qu’à voix très, très basse, murmurée, à peine soufflée. Hyunjae qui passait par Hongdae avant d’aller vers Gagnam, Hyunjae qui cumulait les détours et les allers, les retours aussi, pour grapher, taguer des murs et des ponts abandonnés, son skate qui grince et qui craque et qui prend la poussière bien qu’il l’étreigne souvent. C’était devenu une routine, durant la dernière année, mais il ne le mentionnait pas pour des raisons évidentes ; il savait que son père détesterait ça, il savait que c’était tout sauf utile pour lui et sa mère, d’avoir adopté un chien errant – jamais Hyunjae ne serait assez imbu, assez fier, avait assez confiance en lui pour se qualifier de fils modèle. Mais c’était bien le rôle qu’il semblait s’être donné en secret, celui du rescapé qui essaye, celui du nord coréen qui multiplie les excuses, qui se cherche des justifications comme il en perd l’instant d’après, son esprit toujours sollicité, son cœur toujours tourmenté mais son regard aussi voilé que concentré. Il scrute Hyunjae, il scrute les rues et les numéros et les adresses, et il ralentit, bien sûr qu’il ralentit, quand il arrive à celle associée à la maison de ses parents, et que la lumière au rez-de-chaussée est toujours allumée.

Un dîner, une jeune femme qu'il semblait déjà avoir croisé sur le campus, des questions, pourquoi ? Hyunjae n'était pas  à l'aise, il ne la connaissait pas mais son père semblait apprécier sa présence, pire, il s'était ouvert à elle et il n'avait aucune idée de ce dont ils avaient parlés. Hyunjae observa celle qui s'était incrustée chez lui, il semblait paralysé par la situation déséquilibrée qu'il subissait, elle le regardait de manière bien plus familière que lorsqu'ils s'étaient croisés au club de photographie. Elle s'appelle Jang Mi. Hyunjae avait passé sa soirée assit à ses côtés, silencieux, à l'écart. Ils avaient parlé de ça, cette histoire qui avait traumatisé Hyunjae et qui le suivrait toute sa vie. Du silence, c’est tout ce qu’il veut. Du silence et du calme, et la plus grande paix possible. Comme ça, il peut fermer les yeux, il peut inspirer profondément, il peut se concentrer sur les cris de supplications de son vrai père qui résonnent encore entre ses oreilles, il pouvait ressentir la famine devant la multitude de viande et de riz disposés à profusion sur la table devant lui, le dernier souffle de son paternel, quand il a cédé. Il peut se rappeler de chaque seconde pour se maudire encore plus, il peut rejouer la scène encore et encore à s’en rendre complètement fou. C’est ainsi qu’il se prépare, avant le reste de ses souvenirs. C’est comme ça qu’il se traumatise, qu’il se remémore sa vraie nature, qu’il réalise à quel point c'est un imposteur, rien ne lui appartenait réellement ici, combien il se déteste, et c’est sa motivation, l’essence même de sa personne.

« Vous... Vous avez parlés de quoi ?» Il s'était finalement décidé à lui adresser la parole, dans le dos de ses parents, à qui il était manifestement attachés, et pour qui Hyunjae leur serait à jamais reconnaissants. Ils auraient pu être mauvais, rongés par les vices ancrées sur les billets de banque et dont ils en étaient propriétaires, ils en avaient même fait leur métier mais leur nature généreuse semblait plus solide que la maladie crasseuse que diffusait l'argent. Le jeune homme s'assit au bord de son lit en invitant Jangmi à pénétrer dans sa chambre ; il n'y avait rien de personnel, rien de secret, rien qu'il avait à cacher, mise à part une montagne de dessins, peintures, tableaux et portraits photos accrochés aux murs. « Bienvenue chez moi»
(c) SIAL ; icons – GIZNIEE

 
Seo Jang Mi


Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t6927-jang-mi-mimiphotography
♟I STUDY MADNESS
AVATAR : kyulkyung ♥
POINTS : 30


NOUS A REJOINT LE : 08/07/2019


MESSAGES : 49


listen to the night - jangmi Empty
(#) Sujet: Re: listen to the night - jangmi   listen to the night - jangmi EmptyLun 15 Juil - 2:34

 


it knows your truths, your stories, your aches, your dreams, your cravings, your forgotten memories not so forgotten
 


Le professionnalisme se dégage d'elle comme une aura. Si jeune et pourtant mature. Elle aborde chaque sujet avec finesse, sans le moindre débordement, elle attend qu'on le lui permette avant d'ouvrir les portes du privé. Elle sourit, elle écrit, elle enregistre... Et en une heure elle regroupe l’entièreté d'une vie. Les difficultés, la bonté, le travail. Son sourire ne quitte jamais son visage. Elle refuse une première fois l'invitation à diner, par politesse, mais s'avoue vaincu quand on insiste. Elle remet les pièces du puzzle en place. Jang Mi est tantôt attendri, tantôt curieuse. Elle ne s'en fait pas trop du silence dans lequel se mure le fils dont elle a tant entendu parler. Elle comprend. Son cœur est grand et compréhensif. Alors elle écoute les histoires et hoche poliment la tête. Il n'est plus question de travail ou d'article, non elle possède déjà toutes les informations dont elle a besoin pour écrire un article sur ce banquier qui a grimpé les marches de la réussite sans l'aide de personne. Quant à Hyun Jae, elle comprend maintenant un peu plus son comportement. Si elle tourne la tête vers lui durant le repas, elle ne peut admirer qu'un profil finement tracé. Peut-être aurait-elle dû refuser le repas. Elle ne sait pas. Il est si rare pour elle de partager ce genre de repas. Un père, une mère, un fils. Même si sa mère lui est amplement suffisante, rien ne vaut la chaleur de foyer plus nombreux.

Jang Mi complimente le repas, elle remercie miles fois ses hôtes. Elle est ce genre de jeune femme qui explose en miles couleurs. Qui respire la fraîcheur et qui ferait fondre un glaçon en le regardant. Quand elle s'échappe d'eux, c'est pour suivre Hyung Jae. Ce camarade de club presque invisible. Mais elle le connaît, son visage a sa place dans sa mémoire. « J'ai un article à rédiger sur ton père et la façon dont il atteint son but dans la vie. » Finalement elle découvre son antre. Elle observe. Bientôt l'un de ces dessins sera sien. Son regard se pose sur chacun d'entre eux alors qu'elle passe l'encadrement de la porte. Elle se veut rassurante quand elle entend sa voix. Timidité. Peur ? Elle ne sait pas trop. « Votre maison est magnifique. » Elle respire un luxe discret. Les moyens de payer des choses de qualité sans que cela ne saute aux yeux. Notion qui échappe à la brune qui ne voit rien d'autre de précieux que l'humanité elle-même. Ne voulant briser les barrières, elle s'installe sur le siège du bureau. Elle n'arrive pas à garder les yeux sur lui tant les œuvres dans la pièce attirent son regard partout autour d'elle. « Pourquoi tu t'inquiètes ? » Elle penche la tête sur le côté. Elle veut être sûre. Même si Jang Mi sait, ce n'est que de l'extérieur qu'elle voit les choses. Pourquoi les gens pensent que le journalisme ne colle qu'aux pervers qui veulent s’immiscer dans la vie des gens pour mieux les exposer ? Ce serait mal la connaître que de penser qu'il y a la moindre once de méchanceté en elle. Fruit de l'éducation et de la protection d'une mère des plus aimantes. On ne fait pas aux autres ce que l'on n'aimerait pas que l'on nous fasse.

Jang Mi esquisse ce sourire qui la caractérise tant. Elle fait tourner le siège doucement de droite à gauche, se berçant elle-même dans le calme de la pièce. Il ne sera pas aussi bavard que son père et pourtant elle aimerait le faire parler. Elle repense à son article sur l'immigration des Nord-coréens rédigés quelques mois plus tôt et sait que ce n'est pas quelque chose de joyeux. Elle hausse les épaules. « J'étais surprise de me rendre compte que c'était chez toi ici, mais je vais en profiter pour te dire que tu devrais venir plus souvent au club photo, tu as beaucoup de talent. »


(c) SIAL ; icons – GIZNIEE

 


all you need is bit of mimi in your life. you can also take xanax. but mimi is for free.
Lee Hyun Jae


Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t6970-lee-hyun-jae-djae-djae#209438
☢ BURNING AMBITION
AGE : 25
AVATAR : jb (got7)
POINTS : 0


NOUS A REJOINT LE : 01/05/2019


MESSAGES : 463


listen to the night - jangmi Empty
(#) Sujet: Re: listen to the night - jangmi   listen to the night - jangmi EmptyLun 15 Juil - 14:29

 


it knows your truths, your stories, your aches, your dreams, your cravings, your forgotten memories not so forgotten
 

« J'ai un article à rédiger sur ton père et la façon dont il atteint son but dans la vie. » Une journaliste ? Hyunjae observait son regard qui brûlait sur les murs de sa chambre, son travail, elle s'était soigneusement assise un peu plus loin ; il ne put qu'apprécier son effort à ne pas être trop intrusive. Le jeune homme était même surpris de voir à quel point Jangmi avait été respectueuse et à la juste écoute durant le repas. « Merci» Il sent l’air qui se glace, ou alors l’était-il déjà? - à sa question, les voix qui murmurent, cessent en décibels pour reprendre en nombre. Il sent tout ça Hyunjae, il ressent tout du plus profond de tous ses sens étrangement annihilés par la crainte qu'elle en sache un peu trop, qu'elle en ait dit un peu trop. Et qu’est-ce qu’il survivait, il faisait que ça, il débordait sur les lignes de vie de tout le monde, il s’enracinait comme de la mauvaise herbe, il était la racaille, les mauvaises nouvelle - l’ironie, douce ironie qui teinte ses lèvres d’un sourire timide. Sourire qui passe comme un voile, une fraction de seconde et déjà, plus rien. « Un peu oui, je suis pas très à l'aise quand on parle de … ça» Il étouffe un rire nerveux, empli de toute l'ironie du monde. « Je sais pas si un jour ils le comprendront» Ils ne voient rien, ils ne voient rien du tout ses yeux fendus de toute la rage et de toute la peine et de toute la colère et de toute la nostalgie du monde. A nouveau il se perd, il n'accorde plus la moindre attention, il veut être tranquille Hyunjae, mentionner son passé le faisait automatiquement revivre son calvaire, ça l'enfonçait bien mal, il voulait sa torture, il la suppliait, il la quémandait, il n'avait que ça à quoi se raccrocher, il n'a que ça qui lui fait ressentir encore quelque chose de fort. « Sans devoir leur expliquer moi même» Les autres ne le comprenaient pas, ils le poussent, ils tirent sur le nerf, le forçant à prendre sur lui d’un soupir contrôlé, intériorise pour mieux exploser, laisse les émotions bouillir en sachant très bien que plus il attend, plus il marine, puis il couve, plus la violence sera synonyme de terrassement.

Ses pensées s’effacent doucement, ses prunelles brunes scintillantes ne sont plus. Il revient à lui l’espace d’une seconde, un crayon  tournant entre ses paumes sans qu’il n'ait l'envie de s'en servir. « Tu travailles où ?» Il halète mais son souffle reste stable. « Tu... tu me montreras l'article quand tu l'auras publié ? J'essaierais de le lire» Littéralement, il essaierait. L’intimité est doucement secouée par l’arrivée de sa mère qui voulait s'assurer qu'ils n'aient besoin de rien  - « Ça va, t'inquiètes » que Hyunjae s’enquiert, prestement, sans prendre la peine de s'adresser à Jangmi. Il n’a pas envie de donner une nouvelle opportunité à ses parents de s’étendre sur ses propres drames, il ne se risquerait jamais à exposer à quel point il est mal dans sa peau actuellement, à quel point il se cherche. Jangmi elle, avait ce côté resplendissant et son sourire qui n’en finissait plus de briller lorsqu'elle écoutait son père parler, Jangmi et les compliments qu’elle leur avait donné comme des caresses, son intérêt et sa passion pour l'écriture qui passe entre ses doigts, elle était belle à voir et Hyunjae s’y perd une seconde ou deux lorsqu'elle lui mentionne le club de photographie. « Lui, derrière» et il pointe, effronté, à Jangmi. Le pianiste qu'il avait photographié durant une des réceptions à laquelle avait été invité sa famille, qui est presque caché par l’ombre des projecteurs braqués sur l’avant. Attendant que la brune ait attrapé l’essence de sa réponse, Hyunjae poursuit « T’as remarqué sa concentration? Sa passion? »  et ça, c’était bien lui. De se noyer dans les intentions des artistes, de leur en inventer, de se mouvoir dans ces vagues qu’ils étalaient de leurs instruments à la foule, de leur créativité aux partitions qu’ils respectaient à peine. « Il me donne des frissons. » Ce qui rendait Hyunjae un peu plus à l’aise tous les matins, un peu plus heureux de se réveiller. Son pourquoi en toutes lettres, sa réalisation.

« C'est peut-être ma dernière année de fac, donc j'essaierais d'y retourner plus souvent »  Le long fleuve tranquille qu’était Hyunjae avait de la difficulté à se rattraper dans un feu roulant de décisions, d’actions, de moments marquants, d’instants indélébiles. Il ramait et trimait dur, certains étaient là pour le ramener à la surface non sans qu’il perde pied à la seconde où ils n'étaient plus dans les parages, où il luttait sans phare pour éviter de faire naufrage. « C'est pas fait pour moi, les études » Il ne savait pas vraiment où il avait besoin d’être, où on avait besoin de lui. Le campus le terrorisait mais c'est là que son père souhaitait qu'il s'y rende tous les jours. Il faisait et refaisait, ce trajet qu’il déteste, ce trajet qu’il hait et qui le répugne, qui le dégoûte et qui l’effraie surtout. Revoit les gens, entend son cœur qui palpite, ignore le plus qu’il peut mais c’est pas facile, c’est intense même et il prenait sur lui, il ne sait faire que ça. « Il était pas trop gonflant mon père ? T'as réussi à savoir tout ce que tu voulais savoir ?»
(c) SIAL ; icons – GIZNIEE

 
Seo Jang Mi


Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t6927-jang-mi-mimiphotography
♟I STUDY MADNESS
AVATAR : kyulkyung ♥
POINTS : 30


NOUS A REJOINT LE : 08/07/2019


MESSAGES : 49


listen to the night - jangmi Empty
(#) Sujet: Re: listen to the night - jangmi   listen to the night - jangmi EmptyMer 17 Juil - 14:49

 


it knows your truths, your stories, your aches, your dreams, your cravings, your forgotten memories not so forgotten
 


Elle se veut douce et agréable, Jang Mi. Elle qui au fond bride ce qui pourrait faire d'elle la mauvaise personne, enchaîne ce côté malsain qui fait l'équilibre de toute personne. Ce désir de voler un peu de chaque vie pour combler les trous qu'il y a dans la sienne. Elle bouche chaque trou le puzzle de sa vie avec un peu de celle des autres. Mais jamais son sourire n'est triste et derrière ce visage d'ange personne ne devine. Il n'y a rien à deviner. Sa vie est juste banale. Trop banale. Malgré tout consciencieuse elle sait qu'il n'y aurait rien de bon à partager la vie de ce jeune homme. Elle ne peut ni voler ce trauma, ni l'exposer au grand jour. Elle est perdue. Mais il n'est pas bon de demander son chemin à celui qui ne sait pas où il se trouve. Alors elle reste silencieuse et l'écoute comme la bonne oreille dont ont besoin les gens comme lui. Quelques mots, dans un souffle, appel à l'aide à peine inaudible. Mais elle n'est personne pour y répondre. Jang Mi perd un instant son regard dans le sien, mais dans le doute n'y plonge pas trop longtemps.

Quand le sujet change, elle se sent plus à l'aise, plus à sa place. Il est difficile pour elle de gérer les émotions qui la traverses, alors celles des autres... C'est sûrement pour ça d'ailleurs qu'elle ne les capture qu'au travers de la photo. Au travers d'interviews aussi. « Je suis en stage. C'est une petite agence tient un site en ligne. » Rien d'énorme, mais peu importe, il faut bien un début à tout. Elle sort une carte de son sac à main. « On fait surtout des articles sur ceux qui réussissent ou ont de grands projets. Je dois interviewer Bahk Najun de BOOST la semaine prochaine. L''article sera publié mardi prochain. » À peine finit-elle que la mère d'Hyun Jae se présente dans la chambre. Un hochement de tête, un regard plus loin et l'une de ses œuvres se retrouve au chaud dans son sac. Une parmi les autres, sans même la regarder.  Il ne lui faut qu'une seconde, sans un bruit, sans que personne ne remarque. Quelques secondes de plus pour changer de sujet, pour poser les yeux sur le pianiste. Encore une fois elle sourit. Elle comprend chacune de ses paroles et le plaisir éprouvé lorsque l'on immortalise un événement. La satisfaction d'une belle photo ne vient qu'ensuite. Elle se perd dans les quatre quoi de la prise. « Je pourrais presque l'entendre jouer. » Partager sa passion est quelque d'unique. Le club de photographie est pour elle moyen de la partager avec plus de monde, même si nombre d'entre les membres ne comprendraient pas. Elle est ravie qu'il envisage de se montrer un peu plus souvent et ça se voit sur son visage. Ils pourraient faire tant de projets ensemble. « Ce serait super. » Voir le club grandir est toujours une fierté. Un petit plaisir. Elle qui doit toujours se sentir occupé, un besoin. Un désir assouvi quand l'on voit que dans son planning se bousculent les cours, le stage et le club. Un jour peut-être qu'elle remplacera l'une de ces matières par "s'occuper de sa vie".« Il y a d'autres moyens d'apprendre heureusement. Personnellement le jour j'aurais fini, ça me fera bizarre je pense. » Comme d'habitude elle va dans son sens. Elle ne cherche que peu le débat. S'il n'aime pas, ainsi soit-il. Elle, elle adore et est douée. Les deux sont sûrement liés.

Autant son père semble l'adorer, autant il semble y avoir une retenue dans l'autre sens. Elle tente de deviner pourquoi. Pourquoi lui qui a fait pour Hyun Jae ? Le fait de se sentir redevable ? Aucune une réponse ne lui vient directement. Elle ne devrait pas s'en mêler. Mais cette histoire est plus qu’intrigante. Elle penche la tête sur le côté. « Il a été très agréable lors de l'interview. Je pense qu'il m'a donné bien de réponses que nécessaire. » Elle passe les doigts sur la tranche de son carnet où se trouvent les notes qui seront la source de son article. Elle garde tout si précieusement. « On me donne généralement une liste de questions à poser et c'est à moi de les arranger. Ton père a même été très pédagogue. J'ai eu beau m'informer sur le sujet avant, ce n'est pas toujours simple. » Mais elle n'en ressort que pleines de nouvelles informations et anecdote. Jang Mi qui aime savoir n'est que comblée après ce genre d'interview. Peu de choses abattent son moral. Peut-on seulement la fatiguer ? Elle impressionne Mimi, on se demande parfois quand est-ce qu'elle prend le temps de dormir. « Il est plein de ressources. Il me fait penser à ma mère. » Rêveuse, son esprit s'évade en repensant à celle qui l'a mise au monde. Une héroïne. Sans la cape et le justaucorps. Indépendante et forte. Ce qu'elle aimerait être comme elle. Un courant d'air, le bruit des draps et du papier et voilà qu'on revient sur terre. Ramenée à la réalité. Ramenée à cette discussion qu'il faut entretenir pour ne pas qu'elle se noie. « J'aime prendre les gens en photo. J'aime ressentir les émotions au travers du papier. Comme pour le pianiste. L'humaine m'a toujours plus parler que les paysages. » Elle détourne le sujet, devinant que discuter des parents ne serait pas une conversation des plus agréable pour son camarade. Elle préfère encore le lancer sur un sujet qui lui donnera le discret sourire aperçue quelques minutes plus tôt.

(c) SIAL ; icons – GIZNIEE

 


all you need is bit of mimi in your life. you can also take xanax. but mimi is for free.
Lee Hyun Jae


Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t6970-lee-hyun-jae-djae-djae#209438
☢ BURNING AMBITION
AGE : 25
AVATAR : jb (got7)
POINTS : 0


NOUS A REJOINT LE : 01/05/2019


MESSAGES : 463


listen to the night - jangmi Empty
(#) Sujet: Re: listen to the night - jangmi   listen to the night - jangmi EmptySam 20 Juil - 19:12

 


it knows your truths, your stories, your aches, your dreams, your cravings, your forgotten memories not so forgotten
 

Il n’apprécie pas particulièrement les conversations sans fond, sans saveur. Il n’a pas envie de faire dans le poncif, il n’a pas de motivations ni même enfouies d’être celui qui engagera des banalités, qui se fera de nouveaux amis ce soir. Il veut dessiner tranquillement, il veut réfléchir en silence, il veut faire le point aussi, surtout. Parce que ses journées actuellement ne sont pas au beau fixe, il se questionne beaucoup Hyunjae. Son comportement, son redoublement, ses choix de vie. S’il était le moindrement alerte, Hyunjae réaliserait qu’il est simplement en train de se remettre en question, qu’il est temps peut-être pour lui de se reprendre en main. Mais à la place, il se triture l’esprit, et il se fait des dizaines de scénarios, et il panique et il flippe encore. Pourtant. Il y avait de l'intérêt chez Jangmi. Il y avait l'envie d'en savoir plus dans ces banalités qu'ils s'échangeaient. Il esquissa un sourire en se levant pour observer la carte qu'elle venait de sortir. « C'est vrai ? J'ai travaillé pour eux plusieurs fois déjà, pour des photoshoot et des design, attends... » Il se précipita sur son bureau, hâté, ses yeux balayent partout, ses mains soulèvent des dizaines et des dizaines de croquis puis son poing cogna fièrement contre la table lorsqu'enfin, il trouva ce qu'il cherchait. « C'est ce que j'ai fais pour eux, pour leur dernier album. J'ai même parfois eu la chance de bosser sur les ébauches des compositions de Hanha .. J'veux dire Hangyeol, le leader »

Elle ne semble pas avoir remarqué, son attention perdue à détailler la journaliste photographe, sa camarade de classe comme ses parents n'avaient eu de cesse de la qualifier durant tout le dîner. Il n’entre pas dans ce jeu-là Hyunjae même s’il aurait pu, aurait dû . Il se pense hors de sa ligue au fond, parce qu’il sait très bien que Jangmi avait mieux à faire que perdre son temps avec un cas comme lui. Pourtant, elle semblait partager cette même passion qui faisait brûler Hyunjae de l'intérieur, ce feu qui l'anime lorsqu'il se met à créer. « Je pense que malgré tout, ça me ferait bizarre aussi, mais surtout parce que j'aurais l'impression d'être passé à côté de quelque chose, tu vois ? » Il rêve de ne pas avoir levé la tête, mais pourtant, il ne baisse pas le regard. Parce que pour une raison qu’il ignore, Jangmi semble aussi intriguée que lui. Sans qu’il n’arrive à mettre le doigt dessus, Hyunjae est persuadé qu'elle cherchait à lui faire dire quelque chose. Et quand la brune compare leurs deux parents, le nord-coréen hausse le ton, juste un peu, juste assez, question d’attirer son attention à la clé.  « Et ton père ? » il ne s’attend pas à une réponse évasive, même il n’en veut pas du tout. Sa comparaison lui semblait étrange, sa question peut-être trop intrusive mais qu'importe, lui aussi avait le droit de poser des questions.

« Moi aussi » L'humain, c'était tout ce qui l'intéressait, tout ce qu'il détestait. « J'aime ce défi de rendre immortel, j'aime l'essence même de personnifier un souvenir. C'est comme si... comme si je donnais à nouveau naissance à quelque chose, autant à travers mes photos qu'à travers mes dessins » Le regard de Hyunjae transperça celui de Jangmi. « Je t'envie... je vous envie tous, j'envie toutes ces personnes qui prennent tout et n'importe quoi en photo sans se rendre compte de la richesse que cela représente, sans se rendre compte que le plus important là dedans, c'est pas de faire une photo pour pouvoir la montrer aux autres, c'est le souvenir qu'on doit chérir, l'importance du moment qu'on a choisit de figer... pour ne pas oublier » Il n'y croit pas Hyunjae, aux esprits. Et encore est-il l’un de ceux qui en sont hantés, qui le vivent au quotidien. Pourtant, il n’y croit pas, il le nie, il se dit qu’elle est là juste par remord, qu’elle rôde, qu’elle erre, qu’il ne l’a pas oubliée, qu’il ne l’oubliera jamais. Qu’il la laissé partir justement pour s’en souvenir, aussi malade puisse-t-il se rendre. Elle n’est pas morte, elle est toujours là. Elle n’est pas morte, elle rit, elle sourit, elle rôde, elle erre, elle t’aime, elle te pardonne, elle n’est pas morte Hyunjae, t’es complètement fou, elle est toujours là, elle bouge pas. « Ma mère » comme une sentence, qu’il articule, au bout de longues, très longues minutes. Sa vraie mère. Il halète mais son souffle reste stable, il pleure mais son visage reste de glace. Il la présente. Et il ne l’oublie pas, jamais« J'ai pas de photos d'elle et je me me souviens à peine de son sourire, je l'imagine surtout... mais elle est là. Ma photo, c'est ma mémoire »
(c) SIAL ; icons – GIZNIEE

 
Seo Jang Mi


Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t6927-jang-mi-mimiphotography
♟I STUDY MADNESS
AVATAR : kyulkyung ♥
POINTS : 30


NOUS A REJOINT LE : 08/07/2019


MESSAGES : 49


listen to the night - jangmi Empty
(#) Sujet: Re: listen to the night - jangmi   listen to the night - jangmi EmptyMer 24 Juil - 13:51

 


it knows your truths, your stories, your aches, your dreams, your cravings, your forgotten memories not so forgotten
 


Ses yeux s'animent, quelques secondes. Elle le voit passionné, elle le voit épris des arts qu'il pratique et elle adore ça. Elle partage avec lui ceci. Jang Mi regarde ce qu'il lui montre, écoute chacun de ses mots tout en se plongeant dans les photos. Elle imagine un monde où tout le monde prendrait autant à cœur son travail. Pourtant tout le monde n'a pas la chance de faire ce qu'il désire, d'assouvir les passions et de pratiquer les loisirs. Elle acquiesce pour ne pas le couper à aux moindres de ses phrases. Elle communique d'un sourire ou d'un hochement de tête. Elle comprend les émotions et les sentiments au travers des photos, mais n'a jamais vraiment su décrypter l'humain en lui-même. C'est bien pour ça qu'elle se montre toujours prévoyante, qu'elle craint de toujours aller trop loin et garde au plus profond les petits secrets qui la hantent parfois. Elle clôt les yeux un instant. Le dessin dans son sac, elle pense quelques secondes, preuve des manies qui la guident contre sa propre volonté parfois. Le mot père, cette fois adressé directement à elle lui fait rouvrir les yeux. Un père ? Son père ? Elle semble réfléchir. « Je n'ai pas de père. » Cherchez donc la tristesse sur le visage de la brune et vous n'en trouveriez point. Elle ne sait pas trop comment répondre à la question autrement qu'ainsi. « Je ne l'ai jamais connu, donc je n'ai pas grand-chose à te raconter là-dessus, si ce n'est que je n'ai jamais eu l'impression d'avoir besoin de savoir qui il était. » Elle n'a jamais envisagé l'idée de partir à sa recherche. Pourquoi donc partir à la recherche d'un homme qui n'a pas voulu d'elle ? Elle hausse les épaules. Il est bien plus facile de ne pas avoir quelqu'un dès le départ plutôt que de perdre quelqu'un bien des années plus tard.

Dans son monologue elle se reconnaît à nouveau. Sa langue se délie enfin, au plus grand plaisir de Jang Mi. Elle est même surprise, lui qui se montrait si réservé jusque-là. Peut-être qu'elle lui apporte assez de réconfort pour qu'il se sente à l'aise. Elle ne saurait dire, si ce n'est que les passions rendent bavard. Mais le comprend parfaitement car c'est pour ces mêmes raisons qu'elle s'est amouraché de la photographie. « Le plus dur est de faire le tri, de savoir mettre le doigt sur celles que l'on veut faire développer. Si ça ne tenait qu'à moi je les ferais toutes développer. » Regardant autour d'elle, elle marque une pause, s'humidifiant les lèvres. « Mais depuis le temps que je fais de la photo, je ne pourrais plus circuler dans mon propre appartement. » Jang Mi en rit. Elle enferme certaines photos, d'autres sont classées dans des albums, parfois dans des cartons, quant à celle qu'elle peut afficher sont encadrés et sur ses murs. Elle sait très bien que la plupart de ses albums ne peuvent être montrés. Elle baisse les yeux un instant. Sa passion se mêlant à des TOC, elle ne peut assumer l’entièreté de son art. Mais le mal ne reste qu'une demi-seconde, le temps d'un battement de cils. Le temps de changer de sujet. Le temps qu'il s'ouvre. « L'image que l'on porte dans son cœur, on peut la transmettre par des mots sincères. » L’atmosphère change. Les stéréotypes se brisent. Dans un autre monde elle l'aurait pris dans ses bras, l'embrassant d'une étreinte douce et rassurante. Elle aurait pris sa main pour lui dire que les souvenirs du cœur sont les plus précieux et sont ceux qui ne s'effacent jamais. Mais à ce moment même, alors qu'elle discerne le mal qui le ronge dans son regard sombre, elle ne peut que se taire. Regarder de loin. Sans même pouvoir partager sa souffrance dont elle n'a que trop peu conscience. Qui est-elle pour se mettre à sa place ?

Elle n'a pas les mots, mais il n'attend sûrement pas de réponse de sa part. Il s'ouvre simplement à elle et elle ne peut que bien le prendre. Elle n'a pas à forcer la serrure. Elle ne le fera jamais. Elle pourrait lui proposer son aide, enquêter d'une façon ou d'une autre. Mais elle n'ose même pas lui parler. « Je... Je ne suis peut-être pas la meilleure personne pour ça, on se connaît à peine, mais n'hésite pas. Que ce soit pour parler photo ou autres. Je parle beaucoup, mais je sais écouter aussi. » Elle voudrait ravaler ses paroles. N'est pas trop... Trop ? Le besoin de se sentir utile, d'aider, sans rien demander en retour. Elle se délectera des photos prises en cachette. Comme d'habitude. Car c'est au travers des photos qu'elle exprime aussi ses propres sentiments. Son admiration. Elle voit déjà son magnifique profil dans l'un de ses albums. Dans sa tristesse elle voit de la force. Jang Mi se mord les lèvres. « Désolé, ça ne me regarde en aucun point. Je... voudrais juste aider, de n'importe quelle façon. »

(c) SIAL ; icons – GIZNIEE

 


all you need is bit of mimi in your life. you can also take xanax. but mimi is for free.
Lee Hyun Jae


Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t6970-lee-hyun-jae-djae-djae#209438
☢ BURNING AMBITION
AGE : 25
AVATAR : jb (got7)
POINTS : 0


NOUS A REJOINT LE : 01/05/2019


MESSAGES : 463


listen to the night - jangmi Empty
(#) Sujet: Re: listen to the night - jangmi   listen to the night - jangmi EmptyMar 30 Juil - 0:42

 


it knows your truths, your stories, your aches, your dreams, your cravings, your forgotten memories not so forgotten
 

La nuit est sombre comme son cœur. écoute là. Pas un rayon lunaire pour égayer son âme ou creuser un sourire sur son visage triste. Sous son regard neutre, Hyunjae regrette de s'être ouvert ainsi et serre les poings comme une protestation. Il grogne en se massant les cuisses, mais pas assez fort pour couvrir le bruit de l’averse qui commence à marteler le toit de sa maison. « Tu peux pas m'aider »  Qu’il rétorque, morose, entre ses dents qui claquent, pour essayer de se canaliser un peu plus. Mais la pluie tombe toujours aussi fort et à l’intérieur le passé menace une nouvelle fois de gravir le long de ses tripes pour l’accabler à son tour.

« C'est moi qui suis désolé, je me suis laissé emporter » Il ne sait pas trop ce qui l'a poussé à craquer. Le besoin de retrouver quelque chose de familier, les crampes dans son estomac vide, le bien être d’une habitude illusoire peut-être. Il avait l’estomac dans les talons depuis qu'il avait aperçu Jangmi chez lui en train de discuter avec ses parents, et la perspective qu'elle puisse ne serait-ce que mentionner à des étrangers ce qu'il venait de lui confesser lui donnait chaud. Tellement chaud qu'il en avait presque la tête qui tourne. Il ne tient plus en place, il n’a jamais su. Dévoré par la rage, il serre la mâchoire, fait les cents pas, s’arrête, avance jusqu’à la porte et revient, se plante encore devant Jangmi qui avait accueilli ses paroles avec autant d'empathie que l'aurait fait son meilleur ami. « Enfin tu m'aiderais en gardant ça pour toi. Comme je te l'ai dis toute à l'heure j'aime pas trop parler de ça» Il lui glisse sur le ton de la confidence, comme s’il risquait la peine de mort si jamais cela se savait. Il ne pouvait nier l'évidence Hyunjae, ça  fait du bien d’être vrai, de pouvoir parler de ces choses-là avec quelqu'un sans avoir à le surveiller du coin de l’œil.

La voix claque dans le vide, sourde et chargée d’émotions contenues. Il accuse le coup comme il peut et son cœur s’étrangle dans sa poitrine mais Hyunjae ravale le souvenir de sa mère avant même qu’il ose refaire surface. Il enveloppe Jangmi de son regard pour échapper aux tribulations de son inconscient, et comme encouragée, elle s'excuse. L’apologie prend Hyunjae par surprise, et son souhait de vouloir l'aider vient chercher trop près dans son histoire, et tire salement sur la corde de sa propre culpabilité. Mal à l’aise, il se redresse et pointe son menton vers la fenêtre. « Tu devrais y aller, avant qu'il pleuve de plus en plus fort, je peux te raccompagner si tu veux, mais à pieds, j'ai pas de voiture» Il y a encore tant de paroles dans ses grands yeux embués de larmes, tant d’émotions et de questions auxquelles il ne trouvera peut-être jamais de réponse. Putain. Il y a quelque chose de tellement sincère dans son envie de l'aider qu’il doit encore une fois lutter contre l’impulsion de s'ouvrir une nouvelle fois. Il ne sait même pas pourquoi ça le retourne comme ça à l’intérieur. Elle avait mentionné son père pendant un bref instant et pourtant il n'a pas cherché pas à en savoir plus – pas envie de découvrir ce qui se cache sous la surface de sentiments dont il se passerait bien.

« Tu pourras... tu pourras revenir si tu veux, t'as tapé dans l’œil de mes parents» Il baisse les yeux, Hyunjae réalise qu'après ce soir, elle deviendra une petite étoile de plus dans sa collection de souvenirs qu’il revisite chaque fois que la nuit est trop noire et son cœur trop lourd. « Et... moi aussi j'ai bien aimé parler avec toi »
(c) SIAL ; icons – GIZNIEE

 
Seo Jang Mi


Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t6927-jang-mi-mimiphotography
♟I STUDY MADNESS
AVATAR : kyulkyung ♥
POINTS : 30


NOUS A REJOINT LE : 08/07/2019


MESSAGES : 49


listen to the night - jangmi Empty
(#) Sujet: Re: listen to the night - jangmi   listen to the night - jangmi EmptyMer 7 Aoû - 18:56

 


it knows your truths, your stories, your aches, your dreams, your cravings, your forgotten memories not so forgotten
 


Jang Mi c’est le besoin de bien faire, l’envie de se rendre utile, le désir profond de camoufler ses mauvaises manies derrière des barricades de douceur et d’amour. N’est ce pas là son équilibre ? La balance de sa vie. Pourtant elle n’a que peu les notions de bien et de mal, une innocence des plus touchante chez la jeune adulte qu’elle est. S’il pense qu’elle ne peut pas l’aider, alors il a sûrement raison, il ne sait simplement pas que dans sa bonté elle est coriace, une fleur difficile à arracher alors qu’elle s’enracine à peine. Elle répond à tout par un sourire, parfois un hochement de tête. Elle assimile assez vite qu’il ne faut pas aller trop loin dans les paroles, qu’elle en a sûrement déjà trop dit. S’il repousse la main qu’elle lui tend, elle trouvera un autre moyen de le sauver de sa noyade. Lui, comme les autres. Jang Mi ne peut rester insensible à ce genre de comportement, à ce genre d’histoire. Il lui a fait cadeau de cette partie de sa vie et si tel est son souhait elle le gardera précieusement pour elle. « Tu peux compter sur moi. » Elle parle aussi bas que lui, sûrement par réflexe. Elle ne se sent pas attaquer par le côté défensif qu’il prend. C’est son intimité qu’il partage, sa vie et son histoire. Elle a apprit que ce n’est pas évident pour tout le monde, que les gens. N’ont pas tous son aisance quand il est question de parler de sois. De toute façon elle dira que sa vie n’est pas assez palpitante pour prendre des pincettes. Elle mure ses vilaines manies, niant leur existence aux yeux des autres, incapable d’en assumer les conséquences.

Perdue entre ses pensées et les paroles, elle commence à peine à entendre la pluie. Le retour sera une aventure. Elle accompagne étrangement bien la fin de cette conversation. Elle se lève, le regard tourné vers la fenêtre contre laquelle la pluie s’échoue de plus en plus bruyamment. « J’appellerai un taxi, ne t’inquiète pas. » Elle fait attention à n’avoir rien oublié, son matériel, ses notes, son téléphone... Mais tout est bien là, elle ne s’étale généralement pas. Elle n’est pas envahissante, pas ouvertement en tous cas. Des pas lents jusqu’au palier de la grande maison de la famille. Une nouvelle porte s’ouvre, même avec retenue, elle apprécie. « Avec plaisir. » Les phrases courtes et polis remplacent les longues et passionnées échangées un peu plus tôt. Est-il évident qu’elle ne veut pas le brusquer ? Pas besoin d’être dans le social pour deviner que ce n’est pas dans ses habitudes. Que tout ce qu’ils ont partagés ce soir n’est pas dans ses habitudes. Mais elle n’avait pas imaginé tout ça quelques heures plus tôt en venant dans le simple but d’interviewer son père. « J’ai passé un bon moment en ta compagnie, mais je ne m’imposerais pas davantage. » de son sac elle sort une petite carte de visite. Seo Jang Mi, photographe. Une adresse mail, un numéro de téléphone. Elle préfère que ce soit lui, dans le besoin ou la simple envie, qui la contacte. « Tu peux aussi me trouver au club assez souvent, mais si je n’y suis pas et que tu as besoin de quoi que ce soit, appelle moi. »  La demoiselle s’incline légèrement et file sous la pluie. Dans sa tête des tas d’idées. À quelques mètres de la maison elle s’arrête, jetant un coup d’œil en arrière. Elle n’appellera pas de taxi et rentrera à la maison un peu mouillée.

(c) SIAL ; icons – GIZNIEE

 


all you need is bit of mimi in your life. you can also take xanax. but mimi is for free.
Contenu sponsorisé


listen to the night - jangmi Empty
(#) Sujet: Re: listen to the night - jangmi   listen to the night - jangmi Empty
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 07. [Pavillon Woods] Listen to me when I say...
» Perfect night ♪
» Snow Night [F, Clan de Glace]
» Moon Night ~~
» [RS] Fright Night [DVDRiP]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: old memories :: Oubliettes, Never Forget :: RPs terminés
Sauter vers: