▲ up▼ down
coup de pinceau. // junho



 
à vos risques et périls ! une roulette de la mort un peu particulière !
APRÈS UNE PAUSE BIEN MÉRITÉE, DÉCOUVRE LE NOUVEL EVENT CATASTROPHE DE HM !
TOUJOURS SUR HM ! es défis et la semaine à thème ont été renouvelé ! coup de pinceau. // junho 359353108
nouveautés sur Hundred Miles !
Découvre les codes promotionnels et viens réclamer tes lots ! un résumé du sondage est également disponible.
continuité de l'animation SUPER(H)M et le sujet d'anniversaire toujours ouvert, n'hésite pas !
Présentation des petits derniers sur hm ! viens en apprendre plus sur les dernières bouilles validées et n'oubliez pas de passer sur les med
NEW
la roulette rp fait son apparition ! les inscriptions sont actuellement ouvertes pour tous ceux cherchant un rp !
HUNDRED MILES
hundred miles c'est un forum réel asiatique city/universitaire basé à Séouldeux réponses par mois minimum — Avatars occidentaux bienvenus ! — Taille des avatars 200*320pxUne semaine pour finir sa présentation — Pas de prise de tête, rien que du love. That's all folks ٩(^ᴗ^)۶
vote pour hm !
✿︎
13.10.19 ➝ halloween is coming, et pour l'occasion, HM revêt son costume d'ombre. bienvenue à la MAJ n.39 et à ses nouvautés dantesque !
14.09.19 ➝ elle est là, la maj peachy n.38 qui sent bon le road trip automnal ici !
16.08.19 ➝ 37ème MAJ qui marque également les 3 ans du forum ! Viens mater les news ici !
08.08.19 ➝HM fête ses 3 ans ! merci à tous pour cette belle aventure qui se poursuit !
16.07.19 ➝ C'est la 36ème MAJ, façon summer night festival pour HM! les feux d'artifice c'est par ici !
16.06.19 ➝ 35ème MAJ, HM is a jungle pour ce mois de juin ! les news c'est ici !
12.05.19 ➝ Oh my my my ! 34ème maj fleurie pour HM qui affiche quelques nouveautés printanières !
13.04.19 ➝ 33ème MAJ toute fruitée pour le retour des beaux jours ! viens découvrir les news juteuses !
09.03.19 ➝ on accueille la 32ème maj et son design azuré ! viens découvrir les nouveautés !
09.02.19 ➝ installation de la MAJ n.31, avec un codage tout neuf et plein de nouveautés !
09.01.19 ➝ 30ème MAJ de HM ! viens découvrir les nouveautés ICI
01.01.19 ➝ BONNE ANNÉE LES CHATS !! plein de bonheur à tous. ❤︎
08.08.16 ➝ ouverture de hm
han ja
park bo ra
han soo yun
yang noam
the avengers

 :: seoul :: Insadong :: cimetière
Partagez

 coup de pinceau. // junho


Lim Hyo Sonn


Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t5190-hyo-sonn-sonn_y
sovereign of souls
AGE : 20
AVATAR : irene - rv // (anciennement sulli, pensée pour elle)
POINTS : 596


NOUS A REJOINT LE : 11/10/2018


MESSAGES : 536


coup de pinceau. // junho Empty
(#) Sujet: coup de pinceau. // junho   coup de pinceau. // junho EmptyMar 5 Mar - 23:40


Moi-même je vois tes yeux vastes, J'entends ta lèvre au rire fin. Et c'est parfois dans mes nuits chastes Des conversations sans fin. // @bang jun ho

C'était la première fois ; la première fois qu'elle écrivait une lettre avec la plume d'un corbeau trouvée à l'entrée du cimetière. si l'idée l'avait déjà traversé, elle n'avait jamais osé, ni franchi le cap de cette technique à l'ancienne. pourtant c'était bel et bien armée de cette dernière et d'un peu d'encre qu'elle massacrait une pauvre feuille. si on la regardait comme si elle était folle, personne ne lui disait rien ; personne ne perdait son temps à lui dire quoique ce soit maintenant. même pas son professeur qui se contentait de soupirer et d'hausser les épaules, lui donnant rendez-vous le lendemain pour une heure de travail supplémentaire. c'était comme ça à présent. il n'y avait plus de débat de trente minutes sur pourquoi elle ne devait pas faire ça ou ça. si elle ne voulait pas comprendre qu'elle avait trop d'excentricité pour ses cours, alors elle les referait autant que nécessaire. il s'était résigné, à force de plainte sur l'avancement lent de son étude. mais il fallait le comprendre aussi ; allez expliquer à une nana de vingt-un ans que non ce n'était ni le lieu, ni le moment de tenter ses expériences. écrire à l'encre avec une plume tombée d'un corbeau. qui ramassait le plumage d'une bête en fin de vie d'ailleurs ? on sentait bien que personne n'essayait de la comprendre sur le coup. alors elle était là, au fond de la salle, un sourire aux lèvres tandis qu'elle écrivait à bang jun ho.


il y avait une nouvelle tombe, sur le terrain qu'elle surveillait. couvait de son regard perçant. digne maîtresse d'un monde où personne ne pourrait lever une armée. une stèle tout en marbre ; scintillante. fleurie à souhait pour ces premiers jours. elle était belle, tellement belle. elle n'avait jamais vu la mort ainsi, aussi jolie. et placée où elle était, le paysage était fantastique, au couché de soleil elle était persuadée que tout serait magnifique ; à peindre, à mettre sur papier. alors elle s'était intéressée aux étudiants de la spécialité et en avait sélectionné un. au hasard. elle était comme ça, hyo sonn. elle se fichait bien des coutumes. se moquant pas mal d'être l'inconnue, la tarée, qui invitait n'importe qui à un rendez-vous dans un cimetière. bien qu'il ne s'agissait pas réellement de ça en soit. et qu'elle n'était finalement même pas sûre qu'il viendrait. alors pour patienter, elle posait sur la tombe d'à côté son service à thé. il ne devrait pas tarder...

 

(c) SIAL ; icons bandit rouge




unruly dreams — All the souls that I can't listen to, to tell the truth, A steady place to let down my defenses
Bang Jun Ho


Voir le profil de l'utilisateur
i got moxie and i move
like i know i’ll die young
AVATAR : park jimin ((bts))
POINTS : 160


NOUS A REJOINT LE : 15/12/2018


MESSAGES : 189


coup de pinceau. // junho Empty
(#) Sujet: Re: coup de pinceau. // junho   coup de pinceau. // junho EmptyDim 10 Mar - 23:47


Moi-même je vois tes yeux vastes, J'entends ta lèvre au rire fin. Et c'est parfois dans mes nuits chastes Des conversations sans fin. // @Lim Hyo Sonn

il glisse ses doigts sur l’encre et l’écriture lui échappe, alors que ses yeux reconnaissent pourtant la langue utilisée. il suit les lignes dont les mouvements lui donnent le vertige, et il détourne la tête, pensif. le post-scriptum est une aide plus qu’un ajout, et son amusement se joue dans la lueur qui étincelle son regard. la demande est pittoresque, étrange, et pourtant elle résonne dans l’excitation qui prend les tripes du jeune homme. le cimetière qui est endroit qu’il ne prend jamais le temps de visiter, une allée hors du temps qu’il n’a jamais essayé de retranscrire dans ses films ou ses peintures. pourtant la jeune femme, lim hyo sonn a entendu parlé de lui, et c’est la couleurs de ses doigts qu’elle recherche. il ne peut lui refuser après une telle demande, et c’est l’artiste en lui qui se lève pour récupérer ses affaires et se rendre au lieu indiqué dans la lettre. l’être emplie de nostalgie d’une époque qu’il n’a jamais connu - enfant du vingtième siècle, aux doigts digitales et aux yeux vidéos - se surprend à plier la lettre avec soin pour la déposer sur son bureau, précieux héritage d’une âme qu’il a hâte de rencontrer.

sur le chemin, il se plait à imaginer le visage lié à la main et à l’esprit qui a apposé sur le papier de tels mots et une telle demande. il se fait une histoire digne des plus grands récits épiques, et lorsqu’il se demande à quoi ressemblera son actrice, il bute sur des caractéristiques physiques qui lui échappent. un minois tendre, peut-être, à la férocité intériorisée, ou au contraire, au regard brûlant. mais toujours plein de couleurs, compensant la morosité des lieux où les corps gisaient en attendant la décomposition. jun ho entend en arrière fond les prières de sa mère et son éducation religieuse se brise sur la distance qu’il applique à toutes les facettes de sa vie. le cimetière ne devient qu’un lieu d’entassement et non de repos éternel, ce qui rend la demande encore plus improbable. comment rendre une poubelle attirante? un amas d’os et de cendres mordoré? pourtant, il ne se ferme pas à l’idée, intrigué. lorsqu’il tourne au détour d’une tombe, jun ho tombe sur une jeune femme, au regard perdu, qui semble attendre près d’un service à thé, et pendant un moment il a peur de troubler l’ambiance qu’elle semble propager par sa simple présence. alors il se racle la gorge, une main passée dans ses cheveux par habitude, et il rompt le silence de sa voix grave, semblable au gravier qu’il roule sous ses pieds. « lim hyo sonn? Je suis bang jun ho, le héros que tu sembles attendre désespérément. » le charme s’échappe rapidement, et son sourire se fait docile et blagueur. il s’attend à tout comme réponse, et l’attente de la surprise lui plait.



 

(c) SIAL ; icons bandit rouge


Lim Hyo Sonn


Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t5190-hyo-sonn-sonn_y
sovereign of souls
AGE : 20
AVATAR : irene - rv // (anciennement sulli, pensée pour elle)
POINTS : 596


NOUS A REJOINT LE : 11/10/2018


MESSAGES : 536


coup de pinceau. // junho Empty
(#) Sujet: Re: coup de pinceau. // junho   coup de pinceau. // junho EmptyLun 11 Mar - 10:56


Moi-même je vois tes yeux vastes, J'entends ta lèvre au rire fin. Et c'est parfois dans mes nuits chastes Des conversations sans fin. // @bang jun ho

ses yeux se lèvent au moment même où la voix résonne au sein de son esprit. frisson pour un timbre si grave, contre sa voix soyeuse. tout se tait autour d'elle ; et seul le vent souffle à son oreille. elle pose son regard sur l'arrivant, ne cache son excitation, ne dissimule pas la lueur à l'intérieur de ses iris. et bang jun ho en écho, elle écoute ses interlocuteurs qui lui murmurent avec minauderie qu'ils ne la connaissaient pas aussi exigeante, que son rencard est bien mignon. les âmes les plus vieilles s'extasient sur la beauté qui semble éternelle ; celle réserver à la jeunesse. « chuut allez dormir, c'est l'heure de la sieste ! » si sa remarque est silencieuse, à peine audible, elle en profite pour se lever à son tour. se dirigeant vers la deuxième entité en vie, à cet instant. il est rare, pour le lieu, d'être aussi vivant. et de son sourire espiègle hyo sonn reprend à l'intention du jeune homme, toujours sans aucune gêne. « enchantée mon noble héros ! hm, alors je suis ta princesse en détresse ? ah non. c'est pour les chevaliers ça... » si elle semble réellement réfléchir à la question, il n'en est rien. car la gardienne ne tient plus du tout en place. « oh, remplaçons désespérément par impatiemment. » le regard est aussi droit que ses mots, tandis qu'elle se plante face à lui.  

elle n'a jamais été aussi ravie. jamais à ce point pour quelqu'un d'autre que ses frères. alors hyo sonn est prise dans une fièvre qui ne lui dit rien. et son pouls s'accélère à chaque nouvelle respiration. dictée par un caractère qui s'envole au delà des conventions elle lui prend la main, puis pose sa paume contre la sienne. remarquant avec facilité et désiré ; les doigts du peintre qui la domine. « c'est parce que tes mains sont plus grandes, mes doigts plus fins, que tu dessines mieux que moi ? » n'allons pas nous mentir, personne ne pouvait être plus désastreux que la future médecin légiste. on lui avait dit une fois, qu'un enfant de trois ans serait probablement plus doué qu'elle. et elle ne cesse de lui rendre son sourire ; gamine qui vit, une joie qui dénote de sa profession. fini par entremêler leurs doigts, sans douter un instant de la proximité qu'elle leur donne, pour le guider jusqu'à son coin de paradis. préalablement installé. « j'ai clairement envie de te sauter dessus sans attendre. » pour la toile, elle entends. ça sort pas toujours comme il faut, de sa bouche. « mais je vais pas te presser, personnellement, j'ai tout mon temps. tu veux du thé ? » demande-t-elle simplement.

 

(c) SIAL ; icons bandit rouge




unruly dreams — All the souls that I can't listen to, to tell the truth, A steady place to let down my defenses
Bang Jun Ho


Voir le profil de l'utilisateur
i got moxie and i move
like i know i’ll die young
AVATAR : park jimin ((bts))
POINTS : 160


NOUS A REJOINT LE : 15/12/2018


MESSAGES : 189


coup de pinceau. // junho Empty
(#) Sujet: Re: coup de pinceau. // junho   coup de pinceau. // junho EmptyLun 18 Mar - 22:01


Moi-même je vois tes yeux vastes, J'entends ta lèvre au rire fin. Et c'est parfois dans mes nuits chastes Des conversations sans fin. // @Lim Hyo Sonn

les grands yeux de hyo sonn se tournent vers lui, et jun ho maudit ses mots qui de leur profondeur mélancolique ont troublé la paix du lieu. il y a quelque chose dans les pupilles sombres, un mystère que l’homme ne peut vraiment percer, mais la recherche n’est-elle pas plus attirante que la découverte? n’est-il pas un enfant de l’art, à la recherche d’un absolu esthétique qui ne conviendrait qu’à lui, l’art subjectif par nature? il refuse cependant de se perdre dans des considérations qui alimentent ses névroses, et préfère se concentrer sur les mots doux qui tranchent les pierres sombres du cimetière. sa voix résonne dans l’espace qui les entoure, et le sourire de jun ho s’agrandit en réponse ; sa répartie est un souffle naturel sur le charme presque exaspérant du garçon. « Pourquoi ne serais-je pas un preux chevalier? Est-ce l’absence de monture? » ses yeux pétillent de cette insolence qui lui va si bien au teint, et l’espièglerie de deux enfants résonnent tel le son de bambins. « J’aurais du te faire attendre plus longtemps alors… »
l’excitation qui agite le corps de lim hyo sonn, visible pour les yeux observateurs du jeune homme est presque communicative, mais lorsque la jeune femme lui prend la main pour l’observer, l’artiste se tend. le contact le brûle pendant un moment, comme chaque mouvement non voulu sur une peau trop fine qui ne cicatrisera jamais correctement. mais la douceur du toucher le pousse à observer les doigts les uns contre les autres, et il se concentre sur la différence de taille pour ne pas penser au frisson ambigüe qui circule le long de sa colonne vertébrale. « Tu devrais me laisser juger tes dessins par moi-même, » répond-il gentiment, essayant de dissiper la tension qui le prend encore. il n’a pas besoin d’essayer fortement puisque les mots de hyo sonn le prennent de court, et son souffle explose dans sa gorge en un rire grave et il tousse dans sa paume fermée pour faire sortir le bruit coincé. lorsqu’il relève les yeux, la lueur maline en leurs creux résonne avec la joie de hyo sonn. il a trouvé une perle au milieu de marbres mortuaires, et ses doigts se courbent sur ceux plus fins de la jeune femme alors qu’il la suit . «  J’ai bien cru comprendre que c’était mes mains de peintre que tu désires,  » son sourire est moqueur, mais jamais méchant quand il se fait plus doux pour répondre à la question de hyo sonn. « Je veux bien, s’il te plaît. » il ressent encore le contact de la main étrangère dans la sienne, et il se concentre sur les stimuli extérieurs comme il le fait lorsque les contacts avec les corps féminins s’éternisent dans les bras de la nuit. il se saisit de l’aisance avec laquelle elle bouge entre les pierres tombales. « Tu ne te disais pas impatiente il y a quelques secondes? Pression et art ne vont pas ensembles je peux te l’assurer. »
 

(c) SIAL ; icons bandit rouge


Lim Hyo Sonn


Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t5190-hyo-sonn-sonn_y
sovereign of souls
AGE : 20
AVATAR : irene - rv // (anciennement sulli, pensée pour elle)
POINTS : 596


NOUS A REJOINT LE : 11/10/2018


MESSAGES : 536


coup de pinceau. // junho Empty
(#) Sujet: Re: coup de pinceau. // junho   coup de pinceau. // junho EmptyDim 12 Mai - 11:08


Moi-même je vois tes yeux vastes, J'entends ta lèvre au rire fin. Et c'est parfois dans mes nuits chastes Des conversations sans fin. // @bang jun ho

lieu animé, tout change aujourd'hui. d'ordinaire le cimetière n'est pas si vivant et elle n'a pas l'impression d'être chez elle. c'est étrange, nouveau -- ça lui plait énormément. ça dénote de son quotidien morbide ; il apporte une touche étrangère, agréable. pas habituée mais certaine de pouvoir s'y faire ((elle entends les sifflements imaginaires)), l'histoire du chevalier semble plaire aux locataires. « peut-être... viendras-tu avec un cheval, la fois prochaine ? » c'est si naturel, cette façon de penser qu'ils se reverront. à peine ont-ils échangé qu'elle croit sincèrement qu'il ne prendra pas la fuite, comme les autres. ceux qui la fuient. c'est la lueur de ses iris qui, dans son irrésistible attirance, pousse la cadette à imaginer une suite. et, ça la change assurément. « tu m'aurais laissé toute seule ? comment j'aurai fais plus longtemps sans toi... »    
hyo sonn ne saisit pas l'ampleur du malaise qu'elle offre. ne voit pas ses muscles qui se tendent ; elle n'est pas assez futée dans ce domaine, n'a pas le mental pour capter ces nuances. elle est absorbée par leurs mains, regarde ses doigts qui dépassent. étrangement fascinée, la gardienne est pendue à ses lèvres, attends ses réponses comme si la mort elle-même lui parler ((plus proche de ce dieu que de l'autre)). « eh. je n'ai pas envie de brûler tes yeux ! » pas de cette manière là, en tout cas. ce sous-entendu qu'elle même ne comprends pas. c'est mystérieux la façon dont il la fait réagir. elle n'a pas l'habitude, de son ton, de ses sourires, des regards qu'elle lui adresse. tout est inconscient, concret, mais éphémère aussi. est-ce seulement le bon terme ? ce n'est pas certain. elle se réjouit de ses doigts qui répondent à son mouvement, est presque heureux qu'il ne la repousse pas. ça lui plait, la manière dont leurs doigts se mêlent.
son rire résonne à l'intérieur de son être :: il la foudroie et hyo profite de cette décharge électrique nouvelle. « hmm... oui tes mains. » ses pensées s'évadent. personne ne saurait capable de comprendre pourquoi. elle pense à la peinture, à sa lettre, à la tombe, à jun ho. oui ses mains, qu'elle tient entre les siennes. a-t-elle réellement envie de les lâcher ? elle secoue la tête, l'idée vite balayée par son instabilité. elle le lâche ((à contre cœur)) une fois arrivée où elle été installé et prends une tasse, verse le liquide encore chaud à l'intérieur et lui tends avec un petit biscuit. « menthe. » basique. parce qu'elle n'a pas le loisir de tester toutes les senteurs ; on lui offre en général, alors elle prends ce qu'on lui donne. ses yeux se relèvent vers lui, elle voit ses iris au travers la fumée. « qu'est-ce qui va ensemble, alors ? » il y a dans ces prunelles, une étincelle qu'on lui connait peu. et son rire est léger. comme celui d'un enfant. « enfin, j'ai tout mon temps pour toi. » pour son art.

(c) SIAL ; icons bandit rouge




unruly dreams — All the souls that I can't listen to, to tell the truth, A steady place to let down my defenses
Contenu sponsorisé


coup de pinceau. // junho Empty
(#) Sujet: Re: coup de pinceau. // junho   coup de pinceau. // junho Empty
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Ricardo Seitenfus claims coup against Préval was suggested
» Coup de gueule
» [Terminé] Coup foireux [Brooke]
» Noah n'a pas perdu son coup droit légendaire...
» Golf : Le coup du siècle

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: seoul :: Insadong :: cimetière
Sauter vers: