▲ up▼ down
rumor (alessa)



 
Le soleil se lève en douceur et les rayons chatouilles délicatement vos bras à nouveau ; le printemps s'installe !
Viens jouer à la roulette florale juste ici !
printemps bien installé ! saison des fleurs et des pluies jolies ☆
VIENS DÉCOUVRIR LES PETITES NOUVEAUTÉS !
(EVENT) Envie d'un événement plein de surprises ? Viens te joindre à l'aventure !
FESTIVAL DE LA RENTRÉE rumor (alessa) 359353108
TOUJOURS SUR HM ! Découvre les défis et notre semaine à thème du mois ! rumor (alessa) 359353108
Les résultats sont tombés ! Dites-nous TOUT rumor (alessa) 359353108 Qui passe son année ? Qui redouble ? Le formulaire se trouve ici
HUNDRED MILES
hundred miles c'est un forum réel asiatique city/universitaire basé à Séouldeux réponses par mois minimum — Avatars occidentaux bienvenus ! — Taille des avatars 200*320pxUne semaine pour finir sa présentation — Pas de prise de tête, rien que du love. That's all folks ٩(^ᴗ^)۶
vote pour hm !
★︎
12.05.19 ➝ Oh my my my ! 34ème maj fleurie pour HM qui affiche quelques nouveautés printanières !
13.04.19 ➝ 33ème MAJ toute fruitée pour le retour des beaux jours ! viens découvrir les news juteuses !
09.03.19 ➝ on accueille la 32ème maj et son design azuré ! viens découvrir les nouveautés !
09.02.19 ➝ installation de la MAJ n.31, avec un codage tout neuf et plein de nouveautés !
09.01.19 ➝ 30ème MAJ de HM ! viens découvrir les nouveautés ICI
01.01.19 ➝ BONNE ANNÉE LES CHATS !! plein de bonheur à tous. ❤︎
08.08.16 ➝ ouverture de hm
han ja
park bo ra
han soo yun
yang noam
team rocket

 :: seoul national university :: Ville Campus :: Quartier Étudiant :: Mocca'fé
Partagez

 rumor (alessa)


Kang Oksana


Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t5426-kang-oksana-kisa_na
cute and mean ♡
AGE : 21
AVATAR : seokyung (gwsn)
POINTS : 211


NOUS A REJOINT LE : 26/10/2018


MESSAGES : 389


rumor (alessa) Empty
(#) Sujet: rumor (alessa)   rumor (alessa) EmptyDim 11 Nov - 21:16




rumor

Jadis, Oksana et Alessa étaient amies. Alors que les deux étaient en galère financières. Oksana l'a adorée, son Alessa, de tout coeur – à tel point que la honte d'avoir accepté un boulot malhonnête la rongeait et elle n'osait même plus se montrer devant elle. Alessa, cette amie si parfaite aux yeux de la russe, pour quoi cette dernière allait passer devant elle ? Une prostituée ? Une désespérée ? Des choses qu'elle n'oserait même pas imaginer ? Ainsi, elle avait pris la fuite. Et c'était peut-être au fond pas si mal pour Oksana, elle était tellement gênée qu'elle aurait sûrement très mal vécu de devoir continuer à regarder Alessa dans les yeux.

Une choucroute dans l'estomac, habillée d'un gros pull et d'un jean avec des bottes montantes jusqu'au milieu de ses tibias, c'était un après-midi de cours comme les autres, une autre journée dans la même université qu'Alessa qu'elle évitait. Le destin – la malchance pour Oksana – a fait qu'elles se sont revues, un soir à son strip club, et que ce qu'Oksana craignait le plus était arrivé ; être vue lors de son travail par quelqu'un qui avait une place importante dans son coeur, alors que les deux ont fini par se parler lors de cette soirée. La gêne et la honte après cette nuit la rongeait tellement qu'Oksana en devint agressive, et ainsi, Oksana et Alessa n'étaient plus des amies qui avait perdu contact, mais bien des ennemies. La russe savait que tout était de sa faute, qu'elle a tout gâché toute seule, mais elle n'arrivait pas à se contrôler, dès que ça touchait son travail, elle en devenait une personne mauvaise et sans coeur. Elle ne s'était jamais excusée, elle y avait pensé parfois, mais avait trop de fierté pour ça, et ne se sentait toujours pas prête à affronter son regard – peut-être elle n'en sera jamais capable, et plus le temps passe, plus elle empire tout et plus elle ne veut plus le faire. Mais en ce moment, elle entendit au détour de certains couloirs cette rumeur, comme quoi Alessa s'était bien bourrée la gueule dans un club de strip. Sans même se préoccuper du sort d'Alessa, elle s'inquiéta pour elle-même – dans son égoïsme à ce sujet –, ayant peur que la personne qui ait lancée cette rumeur ne sache pas pour elle également. Et si une rumeur sur son travail venait à être lancée… Elle ne saurait même pas comment elle réagirait. Sûrement quitterait-elle l'université et prendrait la fuite ; encore une fois. Et le seul moment auquel elle pensa à Alessa dans cette histoire de rumeur, était sur le fait qu'elle aurait peut-être elle-même lancé la rumeur pour lui faire peur et se venger de toutes les atrocités qu'elle avait pu dire ; mais c'était tordu, et elle savait qu'il y avait autant de chances que cette hypothèse soit vraie que de chances qu'on enseigne la xylographie à l'école primaire dans trois ans.

Les cours terminés, elle partit à la cafétéria du campus, marchant à la vitesse d'une tortue, seule et comptant juste traîner sur ses réseaux sociaux avant de rentrer à son appartement et se préparer une flammekueche. Elle prit place à une table avec un café fraîchement commandé, s'installant et sortant son téléphone. Elle ne fit pas attention à ce qui se passait autour, plongée dans son téléphone telle une bonne accro comme on les critique souvent, avant qu'une discussion autour d'elle ne vienne la faire relever les yeux discrètement. « Alessa dans un strip club, surprenant de sa part... » Elle commença à fixer ces personnes qui ne l'avaient pas remarquée, curieuse de savoir ce qui se disait – au cas-où ça dérivait sur elle. Avant de remarquer qu'Alessa en question également était ici également, et avait sûrement bien entendu ces étudiants, elle aussi. Elle la regarda quelques instants, avant de baisser son regard dès qu'Alessa croisa le sien, par honte et par gêne aussi. Elle ne voulait pas être impliquée directement avec Alessa dedans, ni même qu'elle commence à croire qu'elle a quelque chose à voir là-dedans – elle n'avait pas que ça à faire, et elle serait bien la dernière à lancer une rumeur sur un sujet comme ça, tout comme elle serait bien la dernière à aller boire un soir un smoothie aux champignons.

(c) SIAL ; icons sial


Quispe Alessa


Voir le profil de l'utilisateur
♡ PUT YOUR TRUST IN ICE CREAM
AGE : 24
AVATAR : Son Wendy (RV)
POINTS : 0


NOUS A REJOINT LE : 18/05/2018


MESSAGES : 333


rumor (alessa) Empty
(#) Sujet: Re: rumor (alessa)   rumor (alessa) EmptyLun 12 Nov - 10:30

oksana & alessa

rumor


Les murmures lui avaient glacé le sang. Au début, elle n’avait rien pensé des regards pesants sur sa silhouette sûrement trop fine pour sa taille, sur ses cernes un peu trop gros pour ne pas être jugés anormaux. Après tout, ça faisait longtemps qu’elle n’était pas venue à la cafétéria de l’université – longtemps qu’elle n’avait pas posé le pied sur le campus, tout court. Phobie sociale ? Problèmes avec l’immigration ? Ses camarades de master s’étaient interrogés sur son absence et, à son retour, avaient été aussi discrets que possible mais la jeune femme avait bien sentir leurs interrogations à tous. On l’avait vue chuter à vrai dire, on ne s’attendait pas à la revoir. Du coup, qu’elle retourne en cours après presque un an de vide, qu’on la voie à la bibliothèque mais aussi – et surtout – dans des lieux de socialisation comme la cafétéria avait choqué plus d’un camarade ou connaissance. Et bien sûr, elle n’avait pas pensé grand-chose des regards étonnés qui s’attardaient dans sa direction la première semaine.

Sauf que ça en faisait presque trois et que ça venait de reprendre. Et que cette fois, il était difficile de faire abstraction des chuchotements, des regards surpris, parfois moqueurs. Alessa n’était pas très penchée déduction ou intelligence émotionnelle, mais elle sentait que quelque chose différait des semaines précédentes. Que ce n’était plus sa présence qui détonnait. Qu’on ne s’étonnait plus de son retour dans la fac de sciences. Alors, quand elle entendit la raison de ces bruits, son sang monta directement à sa tête d’habitude toute pâle. Et presque inconsciemment, elle chercha directement la présumée fautive. Ne recula même pas lorsqu’elle vit sa tête. Baissée, comme elle s’y attendait. Comme elle devrait l’être.

Alessa se soucie à peine du bruit qu’elle cause quand elle attire l’attention de la jeune femme en claquant sa table du plat de la main. Son regard d’habitude vide est aujourd’hui orné d’une intensité à faire peur. Sous la colère, la réflexion lui fait défaut. La Péruvienne n’a même pas besoin d’attirer son attention autrement – Oksana lui a déjà adressé un regard, bien vite reparti dans son assiette, en direction de la pizza au lardon. « C’est toi ça ? Pourquoi tu baisses les yeux ? » Sa voix toujours mesurée est un peu montée dans les aigus. Son accent haché ressort plus que jamais. Autant que la veine, saillante, sur sa jugulaire. Elle qui ne s’énerve jamais a du mal aujourd’hui à se contrôler, et elle se berne en pensant que c’est l’envie de découdre qui prend le pas sur la peur. C’est faux. « Je sais que tu m’aimes pas, je te demande pas de m'aimer. Mais tu sais bien ce que c’est pour moi, tout ça. Tu veux me faire déporter ou quoi !? » Son pauvre choix de mots pourrait faire sourire si elle n’avait pas sa main si près d’un couteau en plastique.
AVENGEDINCHAINS @kang oksana


† niña / hecha de maíz / dejame abrazarte / dejame tocar tu memoria / acuerdate cuando mordias por querer / aruñabas para sentir / manos Blancas apretando el timon / ‘yendo a 100 / hasta llegar / llorabas en tu silla preguntando:¿adonde puedo alejarme de mi?
Kang Oksana


Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t5426-kang-oksana-kisa_na
cute and mean ♡
AGE : 21
AVATAR : seokyung (gwsn)
POINTS : 211


NOUS A REJOINT LE : 26/10/2018


MESSAGES : 389


rumor (alessa) Empty
(#) Sujet: Re: rumor (alessa)   rumor (alessa) EmptyLun 17 Déc - 21:10




rumor

L'étudiante en mathématiques voulut juste se barrer quand elle vit du coin de l'oeil Alessa venir vers elle. La russe s'était sûrement faite cramer à l'observer, mais elle avait rien demandé en vrai. Elle, elle voulait juste passer la plus grosse soirée de glandage de toute sa vie, à manger dehors toute seule sans prise de tête, avant d'aller bosser, mais le destin en avait décidé autrement. La voilà en face à face avec l'une des meufs à qui elle voulait le moins avoir affaire dans l'université – si c'était pas celle en tête de liste. Elle ne put même se retenir de lâcher un soupir quand elle commença à lui parler – en plus c'était même pas pour lui dire des mots d'amour. « Pardon ? Tu m'accuses là ? » Oksana ne voulait pas être égoïste volontairement – pour une fois –, mais elle était juste tellement une grosse stressée par rapport à son boulot, et du fait qu'il y avait un peu trop de chances que cette rumeur dérive sur elle et lui gâche son image, pour pouvoir réfléchir aux soucis d'Alessa et voir ainsi plus loin que le bout de son nez.

Elle regarda rapidement la nourriture devant elle, puis jeta un coup d'oeil aux commères à côté, sans savoir si elles entendraient, mais dans le doute, elle préférait s'éloigner. « On en discute dehors ? » Ce serait peut être l'occasion d'éloigner la plus âgée de ce couteau. Même si elle se doutait que c'était pas avec ce truc en plastique ridicule qu'elle allait être emmenée aux urgences – mais on ne voudrait quand même avoir une petite éraflure sur le joli visage.

Elle laissa sa nourriture là, n'ayant de toute façon plus très faim – elle allait devoir ajouter le fait qu'Alessa lui avait coupé l'appétit dans la liste de toutes les vacheries qu'elle lui avait faite, la sale garce – et sortit, invitant la jeune femme à la suivre. « Bon. » Elle commença à sourire, un petit sourire angélique et qui pourrait presque inspirer confiance. Presque. « J'ai rien lancé comme rumeur tu sais. Et puis, j'ai plus à perdre que toi dans cette histoire, qui fera attention au fait qu'une étudiante s'est bourrée la gueule dans un strip club si un jour on venait à savoir qu'une autre étudiante travaille là dedans ? Personne. » Encore une fois, elle ne faisait que ramener l'histoire à elle, et ce même si personne n'avait prononcé son nom dans les couloirs en chuchotant. « Je suis vraiment désolée pour toi, c'est triste de voir ta situation, mais tu surmonteras ça, mmh ? » Elle élargit un peu plus son sourire, qui cette fois ne laissait voir que de l'hypocrisie pure et dure. Oksana avait toujours été cette garce, celle avec un joli sourire et qui vient t'offrir un cadeau à Noël pour te demander pardon, alors qu'en réalité c'était un cadeau qu'on lui avait offert mais qu'elle aimait pas et qu'elle trouvait ça triste de jeter. Et qui se disait qu'il pourrait au moins servir à quelque chose. Oksana n'essayait pas de faire croire à Alessa ses belles paroles, elle savait qu'elle n'était pas assez naïve pour ça et qu'elles se connaissaient déjà bien assez pour ne plus se faire entuber, mais c'était juste par habitude. « Après faut pas s'étonner qu'on soit plus amies si tu m'accuses à tort comme ça. En plus c'est vraiment culotté car j'aurais aucune raison de le faire, je te veux rien de mal. » C'était elle la culottée entre les deux ici. Et le pire, c'était qu'elle en avait parfaitement conscience.

(c) SIAL ; icons sial




Spoiler:
 


- - fake tears for real bitches
Quispe Alessa


Voir le profil de l'utilisateur
♡ PUT YOUR TRUST IN ICE CREAM
AGE : 24
AVATAR : Son Wendy (RV)
POINTS : 0


NOUS A REJOINT LE : 18/05/2018


MESSAGES : 333


rumor (alessa) Empty
(#) Sujet: Re: rumor (alessa)   rumor (alessa) EmptyMar 18 Déc - 16:52

oksana & alessa

rumor


C’est peut-être les substances ou bien c’est le manque de sommeil. Le défaut de contrôle de ses émotions peut tout aussi bien provenir de son cerveau surmené face à sa reprise d’études, rude et soudaine, ou l’étrangeté qu’elle éprouve face à un monde social qu’elle n’a pas côtoyé depuis si longtemps qu’il s’en est déshabitué. Afin de garder son calme, Alessa dresse une liste dans sa tête. Toutes les raisons pour lesquelles elle réagit de la sorte – il y en a beaucoup. Toutes les raisons, aussi, pour lesquelles elle devrait rester calme. Là, par contre, elle sèche. Parce que la coupable idéale se situe droit devant elle, courbée sur sa chaise comme pour éviter l’embarras de la culpabilité. Coupable d’ailleurs un peu trop facile. Et c’est exactement ce que la Péruvienne cherche.

« Pardon ? Tu m'accuses là ? »

Ses sourcils se haussent pour unique réponse – on dirait bien que oui. Alessa attend une justification, observe Oksana se recroqueviller encore sur son siège, lançant un regard méfiant sur les tables qui entourent la sienne. Pour un peu, la métisse serait tentée de répéter encore plus fort ses accusations. Vengeance puérile. La seule raison pour laquelle elle s’en prévient, c’est sa propre peur, qui la tenaille fermement, là, au creux de sa poitrine. Ce pas maintenant qui refuse de la lâcher. Pas maintenant. Pas alors qu’elle a décidé de reprendre ses études, de rendre ses parents fiers et d’aller jusqu’au bout. Pour elle-même, pour se prouver aux autres aussi. C’est peut-être ça qui la pousse à aller au bout plutôt que renverser le plateau de nourriture sur les genoux d’Oksana. C’est sûrement même la seule raison pour laquelle elle accepte de la suivre dehors en silence.

« J'ai rien lancé comme rumeur tu sais. Et puis, j'ai plus à perdre que toi dans cette histoire, qui fera attention au fait qu'une étudiante s'est bourrée la gueule dans un strip club si un jour on venait à savoir qu'une autre étudiante travaille là dedans ? Personne. »

Encore une fois, Alessa manque de lui sauter au cou, de rétorquer avec toute la véhémence dont elle est capable. Elle décide plutôt de prendre le temps d’inspirer. « Excuse-moi ? Il y a que ton égo que ça met en danger. Moi c’est mon visa. Tu sais très bien que mon statut est précaire et que je n’ai pas les mêmes libertés que toi. Et tu en profites comme ça ? » Elle qui d’ordinaire hait la bassesse de l’argument misérabiliste s’y retrouve confrontée aujourd’hui parce qu’elle n’y a jamais autant trouvé justesse. Elle qui a toujours été consciente de sa semi-appartenance à tout, de son entière connivence à aucun peuple, qui a connu le racisme qui accompagnait sa condition et s’est confrontée à ses aléas ne s’est pourtant jamais sentie aussi inférieure – Oksana est née sur le sol coréen, comme tant d’autres de ses camarades. Elle jouit des mêmes droits que tout natif tandis que Alessa ne peut s’en parer pour se protéger. Qui croira une béate étudiante sud-américaine au carnet d’absences rempli, et surtout, qui lui accordera une extension de ses droits ? Sûrement pas le père de Gaeul. Pour lui, Alessa est moins une citoyenne aux droits égaux qu’un atout menaçant de devenir un lourd passif. Et qui lui en voudrait ? C’est elle qui, volontairement, a signé le contrat. C’est aussi elle qui s’est ridiculisée dans un strip club.

« Remarque, tant mieux pour toi, ça sauve ton cul si je suis plus dans le paysage », nargue-t-elle avec amertume, mais pourtant sa voix se fait moins engagée.

Elle se laisse enfin apaiser, sonde le regard de sa vis-à-vis, aussi énigmatique que le sien, billes noires qui se perdent les unes dans les autres et se renvoient les mêmes questions. Même elle ne croit pas à ce qu’elle est en train de dire. Parce que malgré toutes les bassesses qu’elles se sont échangées, malgré l’attitude passive agressive d’Oksana à son égard et sa présente provocation, elles n’en viendraient pas là. Parce qu’elles ont toutes les deux à y perdre.

« Après faut pas s'étonner qu'on soit plus amies si tu m'accuses à tort comme ça. En plus c'est vraiment culotté car j'aurais aucune raison de le faire, je te veux rien de mal. »

Alessa renonce à s’énerver et laisse passer la provocation en haussant l’épaule. Son entraînement à la nonchalance et à la neutralité s’était transformée en deuxième peau et, surtout, elle avait compris une chose. Une chose qui la fait se sentir particulièrement intelligente, et qu’elle a bien du mal à lâcher avec un calme olympien, en supprimant le sourire mi-carnassier mi-fier qui guette à ses commissures. « J’avoue, c’était culotté. Excuse-moi. » Sa voix se fait distraite alors qu’elle sort un paquet de tabac de son sac et entreprend de rouler une cigarette. Roulant le papier entre ses doigts, elle poursuit :

« Tu sais que ça te concerne pas jusqu’à ce qu’on s’aperçoive que t’y étais aussi, pas vrai ? »

Sa menace voilée ne tromperait pas Oksana et, si fautive elle était, au moins la Péruvienne en serait sûre.
AVENGEDINCHAINS @kang oksana


† niña / hecha de maíz / dejame abrazarte / dejame tocar tu memoria / acuerdate cuando mordias por querer / aruñabas para sentir / manos Blancas apretando el timon / ‘yendo a 100 / hasta llegar / llorabas en tu silla preguntando:¿adonde puedo alejarme de mi?
Kang Oksana


Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t5426-kang-oksana-kisa_na
cute and mean ♡
AGE : 21
AVATAR : seokyung (gwsn)
POINTS : 211


NOUS A REJOINT LE : 26/10/2018


MESSAGES : 389


rumor (alessa) Empty
(#) Sujet: Re: rumor (alessa)   rumor (alessa) EmptyVen 4 Jan - 16:40




rumor

Oksana c'était cette fille indépendante, égoïste, qui a commencé à voir sa gentillesse s'envoyer après le suicide de son père ; c'était impressionnant à voir comment la dépendance aux casinos de ce dernier avait juste complètement gâché sa vie. Et, avec tout ça, la russe n'avait plus l'esprit très clair, venant parfois se prendre la tête toute seule ; Oksana avait ruiné toute seule sa relation avec Alessa. Se sentant trop sale pour elle. Se disant qu'elle faisait pitié. Et refusant de voir que ce n'était peut être pas le cas aux yeux d'Alessa. Et tout ça pour même faire pire que la ruiner. Maintenant, elles se tapaient dessus pour une histoire de rumeur alors qu'aucune des deux n'était en tort ; du moins avant que ça se termine encore comme une occasion de cracher sur l'autre son venin.

Oksana savait au fond qu'elle avait un mauvais comportement, qu'en vrai, Alessa avait raison en disant qu'elle était plus en danger qu'elle, mais Oksana préférait toujours de s'occuper d'elle avant des autres. Sûrement car elle a déjà l'impression d'avoir trop donné et qu'en retour, on ne lui a rien donné par le passé. « C'est pas parce que t'es en danger et que t'es inquiète pour ta peau que moi j'ai pas le droit d'être inquiète pour ma situation aussi. » Si on venait à apprendre son boulot, elle perdrait toute sa réputation et sûrement plus ; son beau-père qui commençait à la prioriser pour son héritage, la laisserait-elle vraiment toucher encore un seul de ses sous s'il savait qu'on lui filait des billets dans son soutien gorge la nuit venue ? Oksapute aurait-elle encore une once de crédibilité si on savait qu'elle vendait son corps à des hommes en manque ? C'était le genre de pensées qui hantaient Oksana et l'empêchaient de penser aux histoires d'Alessa. Mais pour une fois, il n'y avait aucune pensée de faire tomber Alessa dans toutes ses critiques, elle ne pensait absolument pas à venir l'enfoncer dans sa merde, et pas seulement car ça pourrait l'enfoncer elle également ; juste que son esprit était encore trop ailleurs pour être rationnelle.

Oksana aimait quand on l'écoutait, quand on se soumettait à elle lors de disputes, même si le fait qu'Alessa admette qu'elle était culottée et s'excusait laissait Oksana se demander si elle ne prévoyait pas un mauvais coup. Elle laissa la jeune femme se rouler une cigarette, Oksana restant plantée là à sourire et se disant qu'elle aussi, s'en fumerait bien une mais plus tard. « Ouais je le sais très bien. Mais je sais aussi que la personne qui a lancé cette rumeur était probablement à l'intérieur pour t'avoir vue, et que c'est dur de louper le visage des danseuses. Suffit que la personne me reconnaisse et se l'ouvre une seconde fois pour propager la rumeur qu'également, j'y bosse. Et moi ce sera plus simple à vérifier si cette rumeur est vraie ou pas en plus. » Et la russe commença à capter que dire autant à Alessa que ça lui ferait hyper mal si une rumeur de ce genre sur elle se propageait, n'était peut être pas l'idée du siècle. « Yah, c'est vraiment pas moi qui ait lancé cette rumeur hein ! » Elle haussa un peu le ton cette fois, refusant qu'Alessa ait une quelconque idée de vengeance car pour le coup, Oksana n'avait vraiment rien fait.  « Ca peut être mon genre de lancer ce genre de rumeurs dans le dos de quelqu'un, mais là, c'est pas moi. Ca aurait été con de ma part de le faire même. » Et aux dernières nouvelles, elle était pas encore super conne. « Je peux te le prouver même… je sais pas comment mais j'essaierai. » Car elle refusait qu'Alessa continue à l'accuser à tort.

(c) SIAL ; icons sial




- - fake tears for real bitches
Quispe Alessa


Voir le profil de l'utilisateur
♡ PUT YOUR TRUST IN ICE CREAM
AGE : 24
AVATAR : Son Wendy (RV)
POINTS : 0


NOUS A REJOINT LE : 18/05/2018


MESSAGES : 333


rumor (alessa) Empty
(#) Sujet: Re: rumor (alessa)   rumor (alessa) EmptyMar 12 Mar - 15:42

oksana & alessa

rumor


Alessa n’avait pas une once de malice, ni de calculation en elle. Les plus bienveillants la diraient pure, les autres opteraient davantage pour naïve à inscrire sur la liste des Darwin awards ; elle, elle dirait simplement qu’elle n’avait aucun intérêt à se venger ou à porter une quelconque forme de méchanceté sur autrui, parce qu’elle avait mieux à foutre. Généralement, elle n’a d’ailleurs pas grand-chose à foutre, mais elle se plait à croire que son karma positif lui servira un jour. Tant et si bien qu’elle-même n’a pas vu venir la vague de colère qui l’emporte à cet instant. Cette once de rage, toute imprévisible soit-elle, qu’elle s’apprête à déverser sur une ancienne amie pour des raisons obscures dont elle-même doute. Si elle y réfléchit un peu, Alessa sait pertinemment que son accusation ne tient pas debout, mais elle veut y croire. Elle a envie de s’en prendre à quelqu’un, de faire payer pour les injustices qu’elle encaisse et d’exprimer sa peur sans avoir à la relativiser toute seule – et Oksana est là, et surtout elle n’est autre que la personne qui l’a laissée seule dans son incompréhension en coupant contact avec elle sans autre forme de procès.

« C'est pas parce que t'es en danger et que t'es inquiète pour ta peau que moi j'ai pas le droit d'être inquiète pour ma situation aussi. »

La cruauté qu’elle commençait à entrevoir en elle-même se fait la malle avec cette phrase tancée par la jeune Russe, et cette fois-ci elle ne trouve rien à y rétorquer. Elle encaisse en silence. Elle ne s’est jamais montrée trop indiscrète avec Oksana, ne s’est jamais intéressée au pourquoi avait-elle commencé ce travail ni de ce qui l’y avait amenée, elle la savait dans la merde et se contentait de lui faire savoir qu’elles pouvaient s’épauler si besoin. C’était, présumait-elle, la raison pour laquelle elles étaient si proches – aucune n’avait besoin de parler pour savoir que l’autre était là. Ça la rassurait, et ça la laissait oublier qu’une grosse partie de leurs échanges se basaient conséquemment sur les apparences et le faire-valoir.

« Ouais je le sais très bien. Mais je sais aussi que la personne qui a lancé cette rumeur était probablement à l'intérieur pour t'avoir vue, et que c'est dur de louper le visage des danseuses. Suffit que la personne me reconnaisse et se l'ouvre une seconde fois pour propager la rumeur qu'également, j'y bosse. Et moi ce sera plus simple à vérifier si cette rumeur est vraie ou pas en plus. »

Encore une fois, Oksana soulève des aspects qu’Alessa, dans son accès de colère, n’avait pas considérés. Ça sème davantage de doutes quant à sa possible culpabilité, mais la Péruvienne n’est pas encore prête à les entendre. Son interlocutrice semble percevoir sa moue dubitative : « Yah, c'est vraiment pas moi qui ait lancé cette rumeur hein ! » Ses nerfs toujours un peu à vif, cette fois Alessa se sent obligée de rétorquer : « Excuse-moi de douter, avec toutes les conneries que tu sors, parfois je me perds un peu. » Son ton se veut piquant mais ne sort pas très convaincu. Les tentatives suivantes d’Oksana pour la convaincre semblent l’ennuyer plus que la convaincre, et enfin elle décide d’y mettre un terme :

« C’est bon, j’ai pas envie de niquer ton emploi non plus. »

Elle souffle la fin de sa clope et s’arrête pile sur le filtre. Une autre se prépare et se fait torturer par ses mains malhabiles et un peu moites. Le résultat final semble être l’enfant d’un joint et d’un caniche. « On a pas le même entourage. Si t’as de la chance, le mec qui balance te connaît même pas. » C’est la seule chose qu’elle trouve à dire, pour l’instant. Elle se sent encore bouleversée, menacée par l’idée que la photo d’elle, en si piteux état, défoncée et en larmes, se diffuse et vienne aux oreilles de son mécène bienfaiteur. Ou celles de sa fille. La clope atteint ses lèvres en bon état, mais c’est un miracle. « Cela dit, la personne qui a lancé la rumeur était dans le club, aussi. On doit pouvoir faire un truc, avec ça, non ? Ça peut pas provoquer un non-lieu ou être considéré comme une violation de ta vie privée ? Dans tous les cas, y a encore rien contre toi. Pas de photos, pas de nom, rien. Pas d’inquiétudes à avoir. » Comme par réflexe ses pensées se tournent vers ladite fille de son futur patron. Alessa ne sait pas exactement quelles procédures il faut entamer pour confirmer ce qu’elle vient de dire, mais elle a souvent entendu ou vu Gaeul travailler sur ces cas, et pense en saisir l’essentiel. D’ailleurs, elle pourrait sûrement la conseiller sur que faire face à son père qui risquait fort d’annuler leur contrat et de lui demander de rembourser la totalité de ses deux années payées de Master…

« J’ai besoin de marcher. »

Elle annonce ça comme ça et ne vérifie pas vraiment si Oksana la suit. De toute façon, elle ne marche pas très vite ; on aura tôt fait de retrouver la métisse angoissée qui se roule nerveusement un joint près de la petite fontaine dans la cour du campus. Elle n’en est plus très loin quand elle ajoute, sans avoir vraiment vérifié si Oksana la suivait : « J’imagine que tu peux pas changer de taf ? Aller ailleurs ? »
AVENGEDINCHAINS @kang oksana


† niña / hecha de maíz / dejame abrazarte / dejame tocar tu memoria / acuerdate cuando mordias por querer / aruñabas para sentir / manos Blancas apretando el timon / ‘yendo a 100 / hasta llegar / llorabas en tu silla preguntando:¿adonde puedo alejarme de mi?
Kang Oksana


Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t5426-kang-oksana-kisa_na
cute and mean ♡
AGE : 21
AVATAR : seokyung (gwsn)
POINTS : 211


NOUS A REJOINT LE : 26/10/2018


MESSAGES : 389


rumor (alessa) Empty
(#) Sujet: Re: rumor (alessa)   rumor (alessa) EmptyLun 13 Mai - 21:22




rumor

Pour un certain nombres d'étudiants, Oksana avait une mauvaise réputation et il n'était pas rare qu'elle croise le chemin de personnes qui connaissaient certains de ses mauvais agissements par bouche à oreille. Elle essayait de garder ces personnes en faible nombre, et évitait à tout prix que cela n'atteigne les oreilles des plus bavards de l'université, tout en faisant toujours en sorte que ses conneries ne fassent pas trop de bruit ; mais ce serait quand même du délire si sa réputa◄tion devait être détruite malgré tous ses efforts à cause d'une rumeur fausse. Alors elle comptait bien faire taire Alessa.

« Excuse-moi de douter, avec toutes les conneries que tu sors, parfois je me perds un peu. » Elle haussa les sourcils, choquée par cette pique inattendue – et sa petite fierté en prenait un coup. « Je te permets pas... » Ce n'était pas très fort, juste un petit son sortant de sa bouche par impulsivité, en sachant qu'elle n'arriverait pas à faire changer Alessa d'avis là-dessus, et ayant des choses plus importantes à faire que de regagner sa confiance. Elle la regarda avoir du mal à rouler sa nouvelle clope, et elle hésita presque à se sortir une cigarette classique pour la narguer et se moquer d'elle, la main qui s'était déjà glissée dans la poche de son manteau pour sortir son paquet, mais finalement ne le fit pas, en se disant qu'elle avait déjà fait assez de petitesse pour la journée. Et histoire de se sentir mature pour une fois. Elle arrêta de se concentrer sur la cigarette d'Alessa pour se reconcentrer sur la discussion, ayant peut-être raté une ou deux phrases de son grand discours dans son égarement, mais cela ne la dérangeait pas vraiment au fond. « Bof, je sais pas vraiment si judiciairement on pourra y faire grand-chose, tant que y'a pas de photos du moins. Tout le monde parle un peu de la vie de tout le monde sans que ça se termine en procès. Mais après j'avoue j'y connais rien en droit, et j'ai personne de mon entourage dans cette branche, enfin je crois. » (Et pour le coup, ça l'arrangeait si la police ne faisait rien dans ce genre de cas, car sinon elle serait elle-même dans le pétrin.) Après, la police coréenne était connue pour sa corruption, et Oksana pouvait jouer dans la cour des personnes avec de l'argent grâce à son beau-père ; si procès il devait y avoir contre le mec qui avait un peu trop ouvert sa bouche et qu'Oksana y participe, elle devrait normalement ne pas s'en sortir perdante. « Et puis avant de commencer à porter plainte, faut avoir un coupable. Je pense si on le trouve, ce sera plus rapide et efficace de lui refaire la face que d'aller lui coller un procès pour violation de vie privée et j'en sais rien. » Et Oksana serait prête à accompagner Alessa dans cette histoire, afin de faire peur et d'enfoncer le coupable, se protéger, mais également aider Alessa, venant à peine de voir à quel point ça pouvait être stressant d'avoir son secret divulgué – car Alessa avait réussi à persuader Oksana que non, cette rumeur ne remontrait pas jusqu'à elle a priori, l'ayant ainsi calmée. « Et puis, si y'a pas de preuves pour prouver que le coupable a bien propagé la rumeur, je pense y'a pas non plus de preuves pour montrer que t'étais vraiment dans le club – car je doute que l'étudiant soit assez mesquin pour aller voler les caméras de surveillance pour prouver la véracité de son histoire. »

Oksana hésita un petit moment avant de suivre son ancienne amie qui commença à marcher, voulant mettre à la fois fin à cette conversation, ne plus lui parler, mais en même temps, elle s'était calmée et se voyait mal partir comme ça. Alors elle la suivit, d'abord en retrait, puis prit un peu plus confiance et vint marcher à son niveau. « Non… Si je pouvais, je l'aurais déjà fait depuis longtemps. Mais je crois que si l'université venait à le découvrir, la meilleure chose à faire pour moi serait d'arrêter les cours et d'aller faire carrière dans un Mac Do. » Car il serait vraiment impossible pour elle d'avoir la réputation de pute à l'université, car elle ne voulait pas qu'on se moque d'elle, qu'on la voit différemment, qu'on lui pose des questions. Elle ne saurait vraiment pas ce qu'elle ferait dans cette situation, mais ne préférait pas trop y penser. « Et toi ? C'est vraiment dangereux pour ton visa ? Si c'est que la première fois, ça devrait le faire. Tiens moi au courant. » Un petit sourire sur son visage, le même sourire qu'elle faisait quand elle joue l'hypocrite avec les autres, mais cette fois-ci, il était sincère.

(c) SIAL ; @quispe alessa




- - fake tears for real bitches
Contenu sponsorisé


rumor (alessa) Empty
(#) Sujet: Re: rumor (alessa)   rumor (alessa) Empty
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» ALESSA ➽ feel the rythm
» Appel de Maxwell à Alessa
» Max & Alessa ¤¤ Set fire to the rain
» Les Chroniques d'Alessa
» You reek of freedom and it makes my skin crawl ▬ ALESSA

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: seoul national university :: Ville Campus :: Quartier Étudiant :: Mocca'fé
Sauter vers: