▲ up▼ down
I hope someday you stop rejecting me. [ft. Choi Min Woo]



 
Eolssu johda ~ ! L'ère de Joseon a repris ses droits et les tambours résonnent sur le forum !
Viens les faire vibrer en jouant à la roulette traditionnelle juste ici !
Poussière de mars, Poussière d'or ; le printemps arrive ☆
VIENS DÉCOUVRIR LES PETITES NOUVEAUTÉS !
(EVENT) Envie d'un date plein de surprises ? Viens te joindre à l'aventure !
S'INSCRIRE AU PROGRAMME DOKI DOKI
TOUJOURS SUR HM ! Découvre les défis et notre semaine à thème du mois !
laisse le fil rouge te guider jusqu'à ta destinée !
et te mener à de surprenantes aventures ~
HUNDRED MILES
hundred miles c'est un forum réel asiatique city/universitaire basé à Séouldeux réponses par mois minimum — Avatars occidentaux bienvenus ! — Taille des avatars 200*320pxUne semaine pour finir sa présentation — Pas de prise de tête, rien que du love. That's all folks ٩(^ᴗ^)۶
vote pour hm !
★︎
09.03.19 ➝ on accueille la 32ème maj et son design azuré ! viens découvrir les nouveautés !
09.02.19 ➝ installation de la MAJ n.31, avec un codage tout neuf et plein de nouveautés !
09.01.19 ➝ 30ème MAJ de HM ! viens découvrir les nouveautés ICI
01.01.19 ➝ BONNE ANNÉE LES CHATS !! plein de bonheur à tous. ❤︎
08.08.16 ➝ ouverture de hm
han ja
park bo ra
han soo yun
yang noam
team rocket

 :: seoul :: Insadong
Partagez | 

 I hope someday you stop rejecting me. [ft. Choi Min Woo]


Ahn So Youn


Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t4693-ahn-so-youn-queen_younie
♟I STUDY MADNESS
AGE : 25
AVATAR : Park So Ra
POINTS : -15


NOUS A REJOINT LE : 17/07/2018


MESSAGES : 188


(#) Sujet: I hope someday you stop rejecting me. [ft. Choi Min Woo]   Jeu 8 Nov - 16:41

I hope someday you stop rejecting me.
So Youn courait, elle courait vers son petit refuge, l’endroit ou elle se sentait à peu près chez elle, son téléphone en main elle tenait fermement son sac contre de son autre main. Ses talons aiguilles ne lui facilitaient pas la tâche mais elle n’avait pas pris le temps de rentrer chez elle pour se changer, lorsqu’elle avait enfin eu la vidéo elle n’avait pensé qu’à une chose, la montrer à Min Woo. Il lui avait fallu tellement de courage pour surmonter sa peur, danser avec Min Woo, puis avec le mannequin qui partageait la publicité avec elle. Si danser avec Min Woo avait été un vrai défi, danser avec un autre homme avait été encore plus difficile, mais So Youn avait pensé à lui et tout s’était bien passé. Toute essoufflée, les joues roses, le regard pétillant d’avoir trop couru, la jeune femme poussa la porte un immense sourire placardée sur le visage. Sa première réaction fut de se diriger vers le fond du restaurant à la recherche de Min Woo, mais il n’y avait que Tonton Choi, malgré la demande de se dernier elle refusa de lui montrer la vidéo en premier. Non il n’y avait que Min Woo qui avait le droit de la voir d’abord car tout était grâce à lui. Quel ne fût pas sa déception d’apprendre qu’il n’était pas présent ce jour au restaurant. Elle accepta cependant de prendre un repas, maintenant qu’elle était là, elle pouvait bien se reposer un peu de sa course effrénée. La jeune femme regarda son plat en sirotant le jus de fruit qu’elle tenait à la main. Elle regardait encore la vidéo avec une certaine fierté, finalement ses pas étaient assez gracieux et elle faisait preuve de fluidité dans ses mouvements. So Youn repensa à tous les petits conseils que Min Woo lui avait glissé pendant leurs deux répétitions et elle sourit, elle espérait vraiment qu’en voyant cette vidéo il serait fier d’elle. D’habitude, elle ne cherchait pas l’assentiment des gens, ni la reconnaissance de qui que ce soit mais en l’occurrence, elle avait pris de son temps pour qu’il vienne l’aider, alors elle espérait lui montrer que ça avait profité.

So Youn ne se laissa pas abattre après l’absence de Min Woo le jour où elle avait eu la vidéo, c’est pourquoi elle revint tous les jours au restaurant dans l’espoir de le croiser. Elle faisait de son mieux pour gérer son temps entre les cours, les shootings qui affluaient et sa volonté de voir Min Woo. Elle avait jalousement gardé la vidéo, ne la montrant à personne tant que lui ne l’aurait pas vue. Lorsqu’elle poussa la porte pour ce qui lui sembla être la centième fois depuis qu’elle avait reçu la vidéo, So Youn afficha le sourire le plus réjoui qu’elle puisse afficher lorsque ses yeux tombèrent sur Min Woo. De son éternel pas décidé la jeune femme marcha d’un petit pas léger et rapide vers lui en farfouillant déjà dans son sac à la recherche de son Smartphone. « Min Woo ! Je te cherchais partout ! J’ai la vidéo, regarde ! » dit-elle en sortant de son sac son téléphone dernier cri. Sans même attendre une réponse elle vint se planter près de lui, la vidéo déjà prête. Ce qu’elle était fière de se voir évoluer dans cette si belle robe, son esprit tout entier était absorbé par la vidéo. « Regarde comme j’ai bien écouté tes conseils ! Je ne l’ai montré à personne avant toi, t’es un V.I.P ! Tonton Choi a bien essayé de me convaincre de le laisser regarder mais j’ai insisté pour que mon professeur soit le premier à avoir ce privilège ! ». So Youn farfouilla à nouveau dans son sac à la recherche d’une petite boîte, elle n’était pas une excellente cuisinière et elle aurait pu acheter un cadeau hors de prix pour le remercier, mais il paraît que ce qui est fait avec cœur est bien mieux. C’est pourquoi elle lui tendit fièrement une boîte qu’elle avait soigneusement rempli de gâteau fait maison. Elle était si fière d’elle en lui fourrant la boîte dans les mains, elle se sentait si bien près de lui qu’à aucun instant elle aurait pu prévoir la suite. « C’est pour te remercier de ton aide ! Je sais que ce n’est pas grand-chose mais… Je trouvais ça beaucoup mieux que ce soit moi qui mette du cœur dans quelque chose, comme tu l’as fait avec moi pour m’apprendre à danser. » So Youn avait enchaîné tout son petit numéro très vite dans l’unique but de l’empêcher de parler, elle ne pouvait pas prévoir les réactions de Min Woo et si elle lui laissait une minute de répit, elle avait peur qu’il en profite pour la renvoyer balader. Il fallait toujours s’attendre à tout avec quelqu’un comme lui, imprévisible et illisible. La jeune femme tout en tenant son téléphone se mit à rougir, elle n’avait jamais offert de petits gâteaux à qui que ce soit, au lycée ou même au collège elle n’avait personne à aimer. C’était les autres qui venaient demander, elle se contentait d’accepter ou de refuser, l’amour lui paraissait dérisoire après ce qui lui était arrivé. Avant Min Woo elle était même assez sûre de ne jamais tomber amoureuse de qui que ce soit un jour. Mais cet homme avait chamboulé tout son univers, il était froid et parfois désagréable, mais il avait un cœur immense, il était altruiste et même si elle l’agaçait peut-être un peu, il acceptait de l’aider et pensait aux autres avant lui, alors bien sûr, elle ne pouvait que l’aimer. Il représentait ce qu’il y avait de plus rassurant dans sa vie. C’était dire à quel point elle était vide.

code by EXORDIUM. | imgs by tumblr




Don't worry, be happy.

❀ When I went to school, they asked me what I wanted to be when I grew up. I wrote down "happy". They told me I didn't understand the assignment, and I told them they didn't understand life.
Choi Min Woo


Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t4834-choi-min-woo-minwoo11
☮ I'M ON MY OWN
AGE : 30
AVATAR : Lee Joon Gi ♥
POINTS : 4


NOUS A REJOINT LE : 17/07/2018


MESSAGES : 1682


(#) Sujet: Re: I hope someday you stop rejecting me. [ft. Choi Min Woo]   Ven 9 Nov - 16:43

I hope someday you stop rejecting me.
Cela faisait un petit moment à présent que Min Woo n’avait pas eu de mission compliquée, que la plupart se contentait de durer un ou deux jours et ça s’arrêtait là. Le plus heureux dans cette histoire avait certainement été son père qui dans ces moments n’avait pas à trop s’inquiéter des dangers qu’encourait son fils. Malheureusement, lui-même avait conscience que ceci ne resterait pas ainsi éternellement et que son enfant n’était pas entré dans les forces spéciales pour de tourner les pouces. Peu importait ô combien son métier était dangereux, il aimait ce qu’il faisait et était toujours le premier volontaire pour les missions compliquées… Il avait besoin d’action dans sa vie monotone mais pas que, il partait du principe que si lui ne le faisait pas, alors qui le ferait ? Il y avait des personnes dans ce monde qui attendait après eux pour être protégées et pouvoir vivre convenablement. C’était ce qu’il apportait avec son travail et à chaque fois qu’il réussissait à compléter ses tâches à merveille, il en était satisfait. Il refusait de reculer devant l’adversité, devant la difficulté et ce même si ça signifiait que sa vie était en danger, qu’il y avait de fortes possibilités à ce qu’il n’en revienne jamais vivant. Evidemment qu’il lutterait toujours avec sa propre existence, s’assurant au maximum de ne pas mourir et de revenir en un seul morceau néanmoins si tel était son destin, il l’acceptait. Il ne pouvait pas abandonner son pays ni ceux qui en avaient besoin. Fidèle patriote, Min Woo n’avait jamais eu de cesse de faire passer les autres avant lui-même et si on lui confiait une mission longue et dangereuse, il l’acceptait. Il n’aurait jamais choisi d’intégrer l’armée s’il n’avait pas l’intention de se battre et de prendre des risques. Oui, comme chacun de ses collègues, il avait des proches qu’il aimait plus que tout au monde, des proches qui lui étaient difficiles de quitter mais quand il pensait que d’une certaine manière, c’était également pour les protéger, tous ses tourments s’envolaient. Son père était toujours anxieux, toujours triste de la branche qu’avait choisi son fils mais paradoxalement, il en était extrêmement fier… Bien sûr qu’il souhaiterait le voir tous les jours, le voir briller à ses côtés et en sécurité cependant si ce que Min Woo faisait lui plaisait, en tant que parent, c’était son devoir de le respecter et l’encourager. Puis, il croyait en lui. La raison pour laquelle, quand le jeune homme lui avait rendu visite au restaurant et lui avait annoncé la nouvelle à propos de sa nouvelle mission, monsieur Choi avait gardé ses tracas pour lui-même et lui avait souri chaleureusement, lui demandant de prendre soin de lui. Il ignorait quels types de tâches son fils allaient devoir faire, ce dernier n’ayant pas le droit de donner les détails, cependant il savait qu’il ne s’agissait pas d’une mission simple… Min Woo lui-même n’était pas en mesure de lui dire combien de temps cela lui prendrait avant qu’il puisse revenir le voir ou le contacter. Le pourquoi, il comptait bien profiter de cette soirée pour passer du temps avec son géniteur.

Assis au comptoir, un verre entre les doigts qu’il portait à ses lèvres, il le rabaissa aussitôt à la vue de la demoiselle qui se présenta devant lui. Machinalement, son corps s’était penché quelque peu en arrière, ne supportant pas qu’on s’immisce si prestement dans son espace vitale sans y avoir été invité. Et il ne parlait même pas du débit de paroles que sa vis-à-vis employait, ne lui laissant pas le temps de pouvoir en placer une. Cela l’oppressait, ça le dérangeait et tout ce qu’il désirait était qu’elle se taise une bonne fois pour toute. Qu’est-ce qu’il en avait à faire de sa vidéo franchement ? Il avait d’autres choses à penser en ce moment et les deux fois où il l’avait entraîné avaient été les deux fois de trop. Certes, probablement que le garçon exagérait en cet instant mais il était bien trop agacé pour penser rationnellement. D’un geste brusque, les phalanges crispées sur la boîte que la mannequin venait de lui donner, il la lui rendit aussitôt, la plaquant contre son buste avant de quitter aussitôt son tabouret. « Ah !! Mais tu ne peux pas te calmer ! » S’exclama-t-il en agitant ses bras devant lui, reprenant ensuite un semblant de respiration. « J’en ai rien à faire de ta vidéo, tu me saoules ! » C’était méchant, cruel même cependant sur le coup Min Woo n’avait pas été capable de maîtriser ses mots, trop oppressé par la situation. Lui qui était d’un naturel si indifférent et posé, c’était assez surprenant de le voir s’emporter de la sorte. « Tu peux pas aller voir ailleurs si j’y suis !! Tu ne vois pas que j’étais tranquille, pourquoi tu me déranges ?! » Se saisissant de sa veste, prêt à s’en aller, il fut interrompu par son père qui le retint d’une main sur son épaule avant de lui demander gentiment de se calmer. « Non mais j’en ai marre. » Râla-t-il, plus serein mais toujours sec dans sa façon de parler. Hochant la tête, Monsieur Choi lui tapota l’épaule pour l’aider à se détendre, lui conseillant de s’asseoir à nouveau, qu’il lui apportait de quoi dîner. Un soupir traversa la commissure de ses lèvres, agacé, avant qu’il ne daigne se réinstaller sur son tabouret sans pour autant adresser un regard à la demoiselle auprès de lui. Certainement qu’une fois qu’il aurait repris ses esprits, il s’excuserait d’avoir été aussi dur avec elle seulement pour l’instant, il en était incapable.


code by EXORDIUM. | imgs by tumblr




≈ They say time heals everything but those are the ones who haven't been hurt before

Jaja ♥️ a écrit:
Ja finira sa vie avec minwoo, ils iront élever des alpagas au Pérou et tout finira bien dans le meilleur des mondes :/
Ahn So Youn


Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t4693-ahn-so-youn-queen_younie
♟I STUDY MADNESS
AGE : 25
AVATAR : Park So Ra
POINTS : -15


NOUS A REJOINT LE : 17/07/2018


MESSAGES : 188


(#) Sujet: Re: I hope someday you stop rejecting me. [ft. Choi Min Woo]   Ven 9 Nov - 18:51

I hope someday you stop rejecting me.
So Youn ne faisait j’avais d’effusion de joie pareil, elle qui était plutôt du genre à se réjouir en silence. Mais la fierté qu’elle ressentait en se voyant vaincre ses peurs étaient si intense que face à Min Woo elle n’avait pu retenir son engouement. D’habitude discrète elle s’était précipitée sur lui, la joie peinte sur le visage, les mains tremblantes de bonheur et les yeux pétillants. Comme il lui avait été difficile de passer outre ses frayeurs pour danser avec un homme et dans un sens elle devait une part de ce résultat à Min Woo. La jeune femme ne souhaitait qu’une chose, le remercier pour ce qu’il avait pris le temps de faire pour elle. Bien sûre qu’il s’agissait également d’un travail personnel mais il l’avait encouragé à sa manière, lui laissant le temps et l’espace dont elle avait besoin. Alors son amour pour lui s’était sûrement décuplé sans qu’elle-même n’en ait conscience. Avec objectivité, elle reconnaissait qu’elle aurait dû se montrer plus réservée et moins envahissante, elle savait que Min Woo n’aimait pas qu’on entre dans son espace privé sans y avoir été invité. Dès leur première rencontre elle avait pris conscience de ça, elle voyait bien que pour lui comme pour elle, certaines choses de la vie quotidienne était plus éprouvante. Mais il ne semblait pas prendre conscience que pour elle, il n’y avait personne avec qui elle puisse partager ses joies et ses peines en dehors d’un chien et d’une meilleure amie trop souvent absente. Alors indirectement elle se redirigeait vers lui, parce qu’elle se sentait à l’aise et qu’elle n’avait personne d’autre pour se soucier d’elle. La jeune femme avait appris depuis longtemps à se débrouiller avec ses peines, comme avec ses joies. Elle ne fêtait pas ses anniversaires, ne prenait pas la peine de faire Noël ou le Nouvel An, sauf si Wei Wei pointait le bout de son nez. Avait-elle fêté chacun de ses gros contrats comme toute mannequin qui se respecte ? Non. Quand beaucoup postaient des photos de soirées intenses sur leur instagram, So Youn se contentait de poster des images de ses voyages solitaires et de ses shootings, éventuellement son chien ou sa meilleure amie. Ce qui en disait relativement long sur sa vie monotone. Mais elle ne se trouvait pas particulièrement triste pour autant, les choses lui plaisaient comme ça. Mais par moment, il y avait des choses qu’elle souhaitait pouvoir célébrer avec les gens qu’elle aimait. Et aujourd’hui, pour la première fois de sa vie, une joie immense l’avait traversé à l’idée de montrer ce qu’elle avait accompli à Min Woo.

Pourtant la réaction de ce dernier allait bientôt la faire descendre de son petit nuage. Lorsqu’elle lui tendit sa petite boîte, l’homme face à elle la plaqua aussitôt contre elle et un éclair d’incompréhension traversa son regard. Elle posa ses yeux sur Min Woo et à mesure qu’il lui parlait elle sentait une colère sourde gronder à ses oreilles, mêlée à un immense malaise et une tristesse profonde. Mais le pire dans tout ça, c’était cette vidéo, elle était si importante pour elle, c’était l’accomplissement de toute une vie, c’était la preuve qu’elle n’était pas cassée. Mais il s’en fichait. Elle le soulait. A l’évidence elle avait rêvé les quelques instants sympathiques qu’elle avait passé en sa présence. Pourquoi d’un seul coup retrouvait-elle le Min Woo imbuvable des premiers jours ? Un moment elle se dit que peut-être il était dans un mauvais jour, elle était étonnée de la manière dont il lui parlait et du peu de compassion dont il faisait soudainement preuve. Mais en même temps, elle réfléchit quelques secondes et réalisa qu’elle l’avait sûrement trop envahi, trop soudainement, trop brusquement. Elle estimait cependant qu’elle ne méritait pas ce flot de parole abjecte qu’il déversait sur elle. Autant elle pouvait comprendre sa colère, autant elle ne comprenait pas son manque de civisme. So Youn restait face à lui, choquée, la boîte de gâteau s’était écrasée à ses pieds dans la façon dont il lui avait parlé l’avait figé sur place. Dans le but de cacher les larmes de colères et d’humiliation qui pointaient aux coins de ses yeux elle s’accroupi pour ramasser la boîte qui s’était renversée. Ses beaux gâteaux étaient gâchés. Elle qui avait mis tant de cœur dans cet ouvrage, elle s’était couchée si tard pour qu’ils soient parfaits alors qu’elle avait une tonne de travail. Les remettant un à un dans la boîte pour se laisser le temps de reprendre contenance. Tonton Choi tentait de calmer la situation plus qu’embarrassante et So Youn lui en était reconnaissante, mais elle en voulait terriblement à Min Woo de la traiter de la sorte lui qui lui avait toujours montré du respect. Finalement, le jeune homme se rassit et So Youn se redressa, son visage était fermé. Elle ne souriait plus et une légère ride s’était creusée entre ses yeux. Un sanglot bloquait sa gorge mais elle ne pleurait pas. Elle se râcla un instant la gorge et plaque vigoureusement la boîte de gâteau contre le torse de Min Woo « Pas besoin d’être abjecte ! Je suis une grande fille et tu peux me dire les choses de manières respectueuses, j’aurais tout aussi bien compris. T’es visiblement dans un mauvais jour et je ne suis pas la fautive alors cesse de m’humilier en public. ». La jeune femme abandonna la boîte dans les bras de son interlocuteur, tant pis si elle tombait à nouveau. « Tu sais à quel point ça a été dure pour moi tout ça, j’espérais que dans un coin de ta tête tu comprennes que ce moment était important, tu m’as aidé et j’espérais te prouver que ce n’était pas pour rien. Mais tu t’en fou ! Je te soul ! Et bien soit, mais tu ne peux pas refuser mon cadeau. Sur ce je te laisse, en espérant que la prochaine fois que je te croise tu fasses preuve d’un peu plus de respect envers moi, c’est pas parce que je t’agace que tu peux m’engueuler comme ça. J’ai pas 5 ans et je peux comprendre les choses quand elles sont dites avec calme. ». Sur ces mots la jeune femme renifla un peu pour contenir les larmes d’agacements qui menaçaient de nouveau de couler. Poliment elle s’inclina devant Min Woo dans le but de remettre une distance entre eux « Je suis désolée d'avoir été intrusive et envahissante. » puis elle salua papa Choi en s’excusant pour le remue-ménage et sans un mot elle s’enfuit du restaurant. Elle ne désirait pas passer une seconde de plus sous le regard fâché de Min Woo. C’était bien trop blessant et douloureux. Tant pis pour sa boîte, qu’il la jette ou qu’il la garde, c’était le cadet de ses soucis. Evidemment elle pleura ce soir-là, sur son canapé, son chien entre les jambes. Parce qu’elle s’en voulait d’avoir été intrusive et qu’elle en voulait à Min Woo pour son manque de calme envers elle. Elle trouvait cette colère injuste et ne la comprenait pas, surtout qu’il lui avait servi une autre image de lui ces dernières semaines. Elle espérait que la prochaine fois qu’elle le verrait, il se serait calmé.

code by EXORDIUM. | imgs by tumblr




Don't worry, be happy.

❀ When I went to school, they asked me what I wanted to be when I grew up. I wrote down "happy". They told me I didn't understand the assignment, and I told them they didn't understand life.
Choi Min Woo


Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t4834-choi-min-woo-minwoo11
☮ I'M ON MY OWN
AGE : 30
AVATAR : Lee Joon Gi ♥
POINTS : 4


NOUS A REJOINT LE : 17/07/2018


MESSAGES : 1682


(#) Sujet: Re: I hope someday you stop rejecting me. [ft. Choi Min Woo]   Mer 14 Nov - 20:44

I hope someday you stop rejecting me.
Tenue • | Min Woo était quelqu’un qui ne s’énervait pas facilement, toujours à terre à terre, toujours calme, il pensait que parler en s’emportant n’apportait jamais rien de bon. Hors, il n’était pas insensible et inhumain non plus, lui aussi avait ses faiblesses et ses choses qui pouvaient le faire perdre ses moyens. Dans ces moments-là, il ne réfléchissait pas réellement, il n’en était tout bonnement pas capable… Ce n’était pas de la faute à So Youn à proprement parler, c’était lui qui n’était pas en mesure de se contenir et supporter qu’on s’immisce trop prestement dans son espace vitale. Il n’avait pas de raison particulière à ceci, il avait toujours été un garçon assez réservé, aimant avoir une certaine distance avec la personne qu’il avait en face et ne supportant pas qu’on le touche de trop sans y avoir été autorisé. Certainement que ce trait de sa personnalité ne s’était pas arrangé avec ce qu’il avait traversé et ce qu’il voyait tous les jours avec son travail. Il n’aimait pas ça, il le détestait même. Alors oui, quand la jeune femme s’était approchée de lui trop brusquement, qu’elle avait commencé à lui parler avec un débit énorme, il n’avait pas su rester calme. Il s’était senti crispé, oppressé, incapable de respirer correctement et justement parce qu’il suffoquait, sans même réfléchir, il s’était aussitôt emporté. Pourquoi est-ce qu’une telle attitude le paniquait autant ? Le serveur ne parvenait pas répondre à cette question, simplement que ça le mettait mal et qu’il ne le supportait pas. Sous le coup de la colère, il n’avait pas prêté attention à ses mots ni à ses actes, tout lui était sorti de l’esprit tant ce dernier était troublé… Si on lui avait accordé un peu de temps, juste quelques minutes pour se poser et se reprendre, sûrement qu’il aurait été le premier à s’excuser et déclarer qu’il n’avait pas souhaité la blesser. Il n’aimait pas la violence gratuite, encore moins s’énerver donc cela aurait été normale de revenir sur ses paroles toutefois c’était sans compter sur sa vis-à-vis qui l’attaquait à son tour.

Elle n’était pas la fautive ? Bien sûr qu’elle l’était. Contrairement à ce qu’elle déblatérait, il n’était pas dans un mauvais jour, c’était elle qui s’était pressée vers lui alors qu’elle savait très bien à quel point Min Woo n’était pas forcément quelqu’un de sociable. Qui était-elle pour lui ? Parce qu’il lui avait donné quelques cours de danse et lui avait offert un peu d’attention, ils étaient désormais proches ? Non. Jamais. D’accord, peut-être qu’il l’appréciait plus que ce qu’il ne se l’avouait cependant de là, à ce qu’il l’accepte dans sa vie, elle avait encore un long chemin à faire. Encore plus à présent qu’il l’observait et qu’il constatait ô combien leurs caractères différaient… Elle était plutôt égoïste dans ses propos d’ailleurs. Elle lui demandait de la comprendre mais elle ne le faisait pas pour autant dans le sens inverse. Elle ne lui avait même pas laissé le temps de réaliser quoi que ce soit, c’était elle qui s’était jetée si brusquement sur lui, pas le contraire.

Sans dire un mot, plus agacé qu’il ne l’était déjà à l’origine, il ne chercha pas à la retenir, n’acceptant même pas ses excuses tandis qu’elle quittait les lieux. Un faible rire, nerveux, s’échappa de ses lèvres alors qu’il avait du mal à y croire. Elle déclarait ne pas avoir cinq ans mais elle agissait comme tel. Soufflant, il s’excusa auprès de son père pour la gêne occasionnée avant de finir tranquillement son verre. Partir en mission ne lui ferait pas de mal, il aurait d’autres choses à penser, bien plus importantes, que de tels enfantillages.
Lorsqu’il était sorti du restaurant ce soir-là, il ne savait pas quand est-ce qu’il y reviendrait. Devant s’infiltrer dans une très grande organisation, il n’avait pas d’autres choix que d’irradier la vie qu’il menait jusqu’à présent, pour protéger chacun de ses proches mais aussi pour que sa véritable identité ne soit pas révéler. Cela faisait désormais plusieurs jours qu’il avait disparu de sa famille, vivant dans un milieu plus délabré et moins respectueux, son téléphone coupé sans qu’on puisse le contacter… Cependant, parce que malgré tout, il continuait de résider à Séoul, il ne pouvait pas prévoir ce qu’il risquait de lui arriver dans la capitale, ni ses connaissances qui se présenteraient sur son chemin. Et parmi toutes celles qu’il avait dans son entourage, il avait fallu que ça soit elle.

Min Woo avait feinté ne pas l’avoir remarqué, continuant de discuter avec l’un des membres du gang dans lequel il était infiltré. Evidemment qu’il n’avait pas oublié comment elle lui avait parlé l’autre jour toutefois il n’était plus en position désormais pour lui tenir rigueur de choses aussi futiles. Ce n’était pas grave, s’il avait eu cette discussion de travers pendant plusieurs jours, il n’était pas de ceux qui tenaient rancœur trop longtemps pour des banalités. Et aujourd’hui, ce qui comptait le plus, était sa sécurité. Il avait espéré, prié très fort à ce qu’elle ne le remarque pas, à ce qu’elle ne l’aborde pas non plus seulement c’était sans compter sur la ténacité de cette demoiselle. Un soupir franchit la barrière de ses lèvres alors que l’ignorant, il ne se retourna pas à une seule reprise, s’échappant aussitôt dans le konbini dans lequel il se rendait. Son « ami », Jun Suk de son nom, qui se tenait à ses côtés ne l’avait pas suivi, se plantant directement devant la mannequin afin de lui barrer le passage. « Vous êtes qui ? » Son visage se pencha machinalement en sa direction tandis qu’il la dévisageait avec un sourire espiègle collé à sa figure. Dans leur milieu, c’était toujours bon de trouver les points faibles des autres, prêt à les utiliser afin de les atteindre. Au sein de la mafia, personne ne fait confiance à quiconque, tout le monde ment à tout le monde, on se soumet au plus fort et on survit autant qu’on le peut. Il ne connaissait pas Min Woo, pas même ses véritables intentions et obtenir quelque chose qui pourrait le toucher si besoin serait formidable.

Jun Suk essayait tant bien que mal de deviner qui était cette jeune femme pour le serveur, obtenir ne serait-ce qu’un semblant d’information toutefois il n’en eut guère trop le temps que le concerné sortait déjà de la boutique. « Qu’est-ce que tu fous ? » L’interrogea-t-il d’un ton détaché, une nonchalance qui ne lui correspondait pas totalement. « Elle te suivait. J’essayais de comprendre ce qu’elle te voulait. » Haussant les épaules, l’infiltré rétorqua qu’il s’en fichait, qu’elle n’était pas quelqu’un qui valait qu’on s’intéresse. « Tu la connais ? » Pourquoi fallait-il que cet imbécile soit aussi insistant ? En quoi est-ce que ça le concernait ? Certes, Min Woo savait ce qu’il en était et c’était le pourquoi il avait prié à ce que So Youn trace sa route sans daigner lui parler. « Vite fait. Une fille qui ne cesse de me courir après et qui n’est pas capable de comprendre qu’elle n’est pas du tout mon genre. » Pour accentuer ses propos, il en avait ri légèrement, non pas sans un brin de sarcasme en plus. « Et c’est vraiment lourd. » Il était sincèrement désolé puisqu’il se doutait que de tels mots la blesseraient cependant il n’en avait pas le choix.


code by EXORDIUM. | imgs by tumblr




≈ They say time heals everything but those are the ones who haven't been hurt before

Jaja ♥️ a écrit:
Ja finira sa vie avec minwoo, ils iront élever des alpagas au Pérou et tout finira bien dans le meilleur des mondes :/
Ahn So Youn


Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t4693-ahn-so-youn-queen_younie
♟I STUDY MADNESS
AGE : 25
AVATAR : Park So Ra
POINTS : -15


NOUS A REJOINT LE : 17/07/2018


MESSAGES : 188


(#) Sujet: Re: I hope someday you stop rejecting me. [ft. Choi Min Woo]   Ven 23 Nov - 20:43

I hope someday you stop rejecting me.
La semaine avait été dure sur tous les plans. Ses examens avaient occupé la majeure partie de son temps libre et son travail avait occupé l’autre. Sans compter sa dispute avec Min Woo qui avait tout rendu plus difficile. Si elle avait nourri envers lui une certaine rancune, la jeune femme avait finalement pris conscience du tort qu’elle lui avait infligé sans le vouloir. Elle qui était d’ordinaire respectueuse des distances personnelles s’était laissé embarquée à sauter sur Min Woo en connaissance de cause. Son euphorie et sa fierté d’avoir accompli quelque chose lui avait fait oublier tout son bon sens et elle estimait que la colère du jeune homme, bien qu’excessive, était justifiée. So Youn regrettait la manière dont elle était montée sur ses grands chevaux, trop humiliée pour réfléchir de manière rationnelle. Elle avait perdu son sang-froid, lui reprochant des choses qu’elle aurait pu se reprocher à elle-même. La jeune mannequin réalisait bien qu’elle devrait présenter ses excuses à Min Woo, si ça n’avait tenu qu’à elle, elle y serait retournée le lendemain, mais elle avait dû travailler plus tard que prévu toute la semaine à son agence et le peu de temps qu’il lui restait avait servi à ses révisions. Lorsqu’enfin elle eut un peu de temps libre, la première chose qu’elle fit fut de contacter Wei Min. Elle lui devait bien un peu de temps après tout et elle désirait lui raconter ce qui lui arrivait avec Min Woo. Ses sentiments, le fait qu’il soit distant et qu’elle soit déstabilisée. Elle comptait bien taire une partie de cette histoire, comme leur dispute ou le qu’elle soit incapable de se gérer, mais pour le reste, elle saurait tout. La jeune fille déchanta bien vite cependant, son amie désapprouvait totalement les sentiments de So Youn envers Min Woo, ou plutôt c’était Min Woo qu’elle désapprouvait. Mais tant pis, elle ferait avec, on ne pouvait pas toujours être en accord avec les autres. So Youn prouverait à Wei Min que son choix se portait sur une personne tout à fait estimable. Finalement sa soirée avec son amie lui fut bénéfique sur bien des points et le lendemain, la jeune femme se sentait plus apaisée qu’elle ne l’avait été dernièrement. Après avoir passé la soirée à boire du champagne et à manger n'importe quoi, So Youn se leva tôt, elle devait garder un rythme strict et un peu de sport tous les jours étaient en conséquence obligatoire. La jeune femme courue de bon matin, évacuant toute la frustration de sa semaine et surtout celle provoquée par sa dispute avec Min Woo. Dire qu’elle n’était pas perturbée par cette affaire était un mensonge, elle venait à peine de commencer à s’intéresser à un homme, elle ne voulait pas que tout se finisse si vite pour une erreur de sa part. Sous la douche elle peut sa décision, elle devait retourner le voir et s’excuser platement pour son comportement.

Tout en marchant dans Insadong So Youn réfléchissait à la meilleure manière de s’y prendre, à la façon dont elle devrait lui parler et comment il faudrait qu’elle se comporte. Elle qui manquait déjà d’assurance n’était pas aidée avec le comportement de Min Woo. Elle ne savait jamais sur quel pied danser avec lui. La jeune femme n’était pas certaine de le trouver au restaurant, mais elle voulait essayer, elle essaierait tous les jours s’il le fallait, entêtée comme elle était, la jeune mannequin n’abandonnerait pas à son premier échec. Remontant son sac sur son épaule elle regarda un instant son reflet dans la vitrine d’une boutique, aujourd’hui elle n’avait pas fait d’effort particulier, trop préoccupée par Min Woo pour se soucier de son apparence. Elle rajusta son bandeau sur sa tête et aperçut dans le reflet, derrière elle, Min Woo. Le hasard faisait bien les choses. Elle se retourna et pour ne pas perdre temps traversa en dehors du passage piéton. So Youn voulu s’engouffrer dans le Konbini juste derrière le jeune homme, mais c’est alors que quelqu’un s’interposa entre elle et les portes automatiques. L’homme face à elle ne lui disait rien qui vaille, certes il était en compagnie de Min Woo quelques instants plus tôt, mais il avait une façon de la regarder qui lui déplaisait. Déjà sa question était abrupte mais en plus, il la déshabillait clairement du regard, ce qui la fit reculer de stupeur. Cet homme représentait tout ce qui l’effrayait chez la gente masculine. Ignorant sa question, elle referma sa veste en jean sur elle, comme pour se protéger. Min Woo viendrait l’aider, elle en était sûre, parce qu’elle croyait en sa bienveillance. Mais lorsque celui-ci apparu, l’échange qui s’ensuivit entre les deux hommes face à elle la glaça sur place. Elle en fut tellement stupéfaite que pendant un instant elle dévisagea Min Woo en se demandant si elle ne s’était pas trompée de personne. Il parlait et elle avait envie qu’il se taise, ses paroles étaient si atroces, si blessantes, son cœur se brisait, elle était donc si amoureuse que ça ? Visiblement oui, sinon son cœur ne pourrait pas se briser à ce point. Ses larmes pointaient le bout de leur nez au coin de ses yeux mais elle ne voulait pas pleurer pour lui, il était hors de question qu’elle lui offre les larmes d’un premier amour déçue. Car il s’agissait bien de ça, une première déception amoureuse. A 25 ans, elle apprenait enfin les joies et les peines de l’amour. La douleur était cuisante, comme une trace au fer rouge sur sa poitrine. La jeune femme ravala sa fierté, releva ses yeux plein de colère sur Min Woo, il voulait rire ? Qu’il rigole. So Youn, hors d’elle, leva sa main et vint l’écraser d’une force qu’on n’aurait pas soupçonné chez ce petit bout de femme. Certes sa main lui brûlait de douleur mais elle ne laissa rien paraître. Les arts martiaux lui avaient appris à n’utiliser la force que quand ça en valait la peine, c’était la première fois de sa vie qu’elle se montrait violente envers quelqu’un et elle ne regrettait pas. Il venait de piétiner son cœur et ses sentiments de la plus odieuse des manières. So Youn refusait de lui pardonner une telle chose, sans demander son reste elle prit ses jambes à son cou. Heureusement qu’elle avait enfilé des baskets le matin même car elle ne demandait qu’à mettre de la distance entre elle et cet homme qu’elle aimait et qu’elle comptait bien oublier. Ses paroles lui trottaient encore en tête mais le pire, oui le pire à ses yeux, c’était ce rire qui avait franchi ces lèvres.

Une quinzaine de jour à vivre sa vie comme si elle était une marionnette. Elle avait pensé qu’oublier Min Woo serait tâche facile, après tout il n’y avait rien eu entre eux, rien de concret, rien de poussé et, de ce qu’il en avait dit, tout était à sens unique. Mais en réalité, elle pensait à lui trop souvent, dans des détails de sa vie quotidienne comme le restaurant, qu’elle avait juste fini par éviter. Cela lui coûtait de devoir évité Tonton Choi et ses petits plats délicieux, mais elle avait trop peur d’y croiser Min Woo. Plonger dans son travail pour en oublier sa peine lui avait semblé une idée merveilleuse. Elle avait donc embarqué quelques jours pour l’Australie dans le but de faire une campagne de maillot de bain. Elle avait apprécié pleinement chaque instant de cette aventure, elle avait rencontré des personnes adorables et pendant un court moment, la peine que lui avait infligé Min Woo n’était plus au centre de ses pensées. Le retour à Séoul avait été brutal, elle devait à nouveau vivre avec ce souvenir cuisant qu’était sa dernière rencontre avec cet homme. Alors elle avait juste fini par éviter la zone où elle l’avait souvent croisé, préférant prendre les taxis pour se déplacer que d’user de ses petits pieds comme elle préférait si souvent le faire. Si elle ne le voyait plus, peut-être l’oublierait-elle plus facilement. Et puis, son manager insista : elle devait prendre du repos. Presque trois semaines qu’elle se tuait à la tâche pour rendre chacun de ses shootings parfaits, chacun de ses défilés magiques. Elle devait souffler et penser un peu à elle. La jeune femme n’eut donc pas vraiment le choix et accepta ce repos qu’elle avait bien mérité. Mais chez elle, elle tournait comme un poisson en cage. Que pouvait-elle bien faire de son temps libre ? Elle qui n’avait personne d’autre que son chien et sa meilleure amie dans sa vie ? So Youn se décida finalement pour une soirée cocooning, elle devait prendre quelques photos pour son compte instagram, raviver la flemme entre elle et ses fans comme disait son manager. Dans une tenue qui aurait fait hurler plus d’un styliste, la jeune mannequin descendit au Konbini en bas de chez elle puis loua un dvd un peu au hasard avant de remonter chez elle. Puisqu’elle devait se détendre, autant commencer par là et regarder la télé en mangeant n’importe quoi dans un pyjama bien confortable. Alors que justement elle mettait sa télé en route, on frappa à la porte et son chien aboya. C’était curieux, elle ne recevait pour ainsi dire jamais de visite. La jeune femme se redressa, replaça le pantalon en coton sur ses hanches et rajusta son débardeur avant d’aller ouvrir. Elle commença par un « Bonsoir, c’est pour… Min Woo ! Mon Dieu qu’est-ce qu’il t’arrive ?! ». Il était là et si elle avait pensé que la prochaine fois qu’elle le verrait ce serait pour une fois de plus lui mettre une claque, l’idée ne lui traversa pas un seul instant l’esprit en le voyant dans cet état. Les vêtements déchirés, du sang partout, il faisait peine à voir, elle avait même du mal à déterminer s’il s’agissait de son sang ou de celui de quelqu’un d’autre. Aussitôt sa colère s’envola pour ne faire place qu’à une immense empathie.

code by EXORDIUM. | imgs by tumblr




Don't worry, be happy.

❀ When I went to school, they asked me what I wanted to be when I grew up. I wrote down "happy". They told me I didn't understand the assignment, and I told them they didn't understand life.
Choi Min Woo


Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t4834-choi-min-woo-minwoo11
☮ I'M ON MY OWN
AGE : 30
AVATAR : Lee Joon Gi ♥
POINTS : 4


NOUS A REJOINT LE : 17/07/2018


MESSAGES : 1682


(#) Sujet: Re: I hope someday you stop rejecting me. [ft. Choi Min Woo]   Dim 2 Déc - 11:09

I hope someday you stop rejecting me.
La gifle qu’elle lui avait mise ce jour-là était amplement mérité. Min Woo ne s’en plaignait pas, ayant parfaitement conscience du mal qu’il lui avait infligé de part ses paroles néanmoins il n’avait pas eu le choix. Probablement qu’il ne chercherait pas à s’expliquer une fois sa mission terminée, ne pouvant pas révéler le travail qu’il effectuait puis de toute façon, c’était mieux ainsi. So Youn et lui n’étaient pas proches ; elle était peut-être sympathique cependant ça s’arrêtait là et lui-même préférait que ça n’aille pas plus loin, pas même que la jeune femme commence à se faire des idées à son sujet. Il n’attendait rien d’elle particulièrement hors c’était vrai que malgré lui, il ne pouvait s’empêcher de l’avoir blessé en lui disant des choses horribles. Des paroles qu’il ne pensait même pas ouvertement mais qu’il avait été obligé d’inventer afin de convaincre le garçon qui lui tenait compagnie. Ce dernier avait ri à plein poumon tandis que la jeune femme les devançait, se moquant clairement de lui. Le plus vieux, lui, avait machinalement levé ses yeux vers le ciel, sa main frottant frénétiquement sa joue avant qu’un soupir ne franchisse sa bouche. Oui, c’était mérité et jamais il ne lui en tiendrait rigueur. Il valait mieux qu’elle le haïsse plutôt qu’elle soit en danger par sa faute, par une erreur d’inattention que lui aurait commis rien qu’en la laissant, un tant soit peu, entrer dans son existence. Aujourd’hui, il n’était plus Min Woo, il était une autre personne et d’ailleurs, il la remerciait de ne pas l’avoir interpelé par son prénom, cela lui aurait bien valu des ennuis. Il interprétait un rôle, un personnage qu’il n’était absolument pas, un personnage vulgaire et moqueur, un personnage cruel qui n’avait pas peur de se plonger dans l’illégalité juste pour survivre. Il était infiltré, il ne pouvait donc pas être lui-même.

Le reste de la journée s’était déroulé sans encombre, Jun Suk paraissait avoir oublié l’altercation qui était arrivée dans la matinée puis tout était rentré dans l’ordre. Dés qu’il avait un moment de tranquillité, discrètement, le jeune homme envoyait des informations à son chef, lui donnant les détails importants qu’il avait récolté dans la journée. Attentif, Min Woo l’avait toujours été, se faufilant telle une souris là où on ne l’imaginait pas pour écouter, se mêler et découvrir les plus grands secrets de ceux qui l’espionnaient. Jusqu’à présent, il n’avait jamais mal fait, personne ne doutait de lui au sein de la mafia et lui persistait à interpréter ce rôle qui lui collait si bien à la peau. Chaque jour il obtenait de nouvelles choses, certaines plus importantes que d’autres jusqu’à ce qu’au bout du compte, il eut vent d’un gros coups. Celui qui permettrait de tous les enfermer et de les arrêter pour plusieurs années. L’infiltré avait demandé à son chef de faire attention, que tous n’étaient pas aussi idiots qu’ils en avaient l’air et que s’ils échouaient, cela risquait de créer de nombreux problèmes. Min Woo n’avait pas peur pour sa vie, c’était le risque du métier et il savait pertinemment que s’il devait se sacrifier pour le bien des autres, il devait le faire. Même si, le principe de son travail était également de revenir en vie quoi qu’il arrive… La raison pour laquelle il ferait tout son possible afin de ne pas flancher et de mener sa mission jusqu’au bout. C’était ce qu’il s’était promis, donner ainsi le meilleur de lui-même. Toujours. Sauf que, comme il aurait dû le prévoir, rien n’avait tourné en sa faveur. Ses collègues étaient intervenus, en arrêtant plus de la moitié mais nombreux étaient ceux à avoir réussi à s’enfuir, lui avec. Aussitôt les conflits avaient commencé à naître au sein du gang, cherchant la « taupe » et ça leur avait paru à tous comme une évidence. Lui n’était pas là depuis si longtemps et beaucoup trop d’informations avaient déjà fuité en si peu de temps, ils auraient dû s’en douter mais ils ne l’avaient pas fait… Hors, désormais, tout était clair et il n’était pas question de le laisser s’en sortir si facilement.

Les mains attachées, les genoux plaqués au sol, son visage était marqué de sang à cause des récents coups qu’on lui avait infligé. Sa bouche était celée, aucun mot n’en sortait et ce, peu importait ô combien on lui demandait qui il était. On avait besoin de savoir quels renseignements il avait donné, quelles étaient ses véritables intentions pour ensuite le tuer. Mais Min Woo ne disait rien, se plongeant dans un silence qui les frustrait énormément. On avait eu de cesse de le cogner, de le blesser sous toute sorte de tortures sans qu’il ne crache jamais le morceau. Plus le temps passait, plus il commençait à s’épuiser et plus ses paupières devenaient lourdes… On l’arrosa afin de le tenir éveillé et c’était là qu’il le reconnut. Jun Suk. Son sourire sadique et sarcastique ornait ses lèvres tandis que de ses doigts il lui tirait les cheveux de façon à l’obliger à le regarder. Cette fille, il allait la retrouver, découvrir son nom puis lui faire ci et ça… La torturer jusqu’à ce qu’elle ne puisse plus tenir, la briser de toute sa chaire au point où elle n’éprouvera plus jamais aucun désir de vivre tant elle avait honte. Probablement que cet homme l’avait cerné, qu’il avait compris que la faiblesse du garçon, c’étaient les gens… Ses menaces avaient fonctionné, réveillant toute la colère qui brillait en lui sans qu’il ne dise quoi que ce soit. Parce que s’il avait appris une chose en travaillant sur le terrain, c’était de ne pas croire les criminels… Il ferait ce qu’il avait déclaré, que Min Woo lui révèle ce qu’il attendait ou non. En guise de réponse, il lui avait craché au visage… Un geste qui lui valut un nouveau poing en pleine figure avant qu’on le jette sur le sol. Qu’on l’achève, c’était ce qu’avait ordonné le mafieux d’un ton exaspéré. Ils n’en eurent pas le temps… Les agents de forces spéciales apparaissant les uns après les autres dans la salle où il se trouvait, leur donnant l’ordre de ne pas bouger s’ils ne souhaitaient pas se faire tuer. S’il avait sincèrement cru qu’on ne viendrait pas le sauver, tous étaient pourtant là aujourd’hui. Son manque de confiance aurait sûrement raison de lui un jour… Il leur était à présent redevable.

L’un de ses collègues s’était pressé vers lui afin de le détacher et de l’aider à s’assoir correctement, lui demandant comment il allait. Le garçon se contenta d’un simple hochement de tête ; dans le fond, il avait déjà connu bien pire. Sa chemise était tâchée de sang autant que son visage qui avait reçu quelques égratignures mais rien d’alarmant en soit… Il récupérerait vite. Jun Suk, à présent menotté, n’avait pas dit son dernier mot, lui hurlant dessus qu’il se vengerait et que même s’il était derrière les barreaux, cette fille ne serait pas tranquille, qu’il avait déjà prévenu quelqu’un. Ce n’était certainement pas des paroles en l’air et ça l’inquiéta bien plus que ce qu’il n’exprima. Depuis qu’on l’avait gardé prisonnier, cet homme avait largement eu le temps de concocter un plan, de prévoir un secours si lui échouait… Le pourquoi Min Woo s’était redressé aussitôt, grimaçant de douleur à cause de ses côtes qui le tiraillaient, sous les yeux tracassés de son collègue. Son arme. Il avait besoin de son arme. Celui-ci ne comprenait pas, l’insultant d’idiot alors qu’il était blessé toutefois le jeune homme ne l’écoutait pas, lui répétant qu’elle était en danger et qu’il devait impérativement y aller. Son camarade s’y refusait cependant son chef finit par intervenir, lui ordonnant calmement de la lui donner et le laisser y aller. Parmi tous les membres des forces spéciales, son capitaine avait toujours eu une confiance aveugle en ce garçon, le soutenant plus que quiconque et parce qu’il le comprenait, il ne pouvait pas le retenir. Min Woo savait ce qu’il faisait puis la lueur qui brillait dans ses pupilles transmettait toute sa détermination… S’il n’était pas capable d’agir, il n’aurait rien fait, quitte à demander de l’aide à quelqu’un d’autre. Il n’était pas de ceux qui mettraient la vie d’une personne en danger parce qu’il souhaitait agir seul.

Son bras le long de ses côtes, son revolver placé dans son pantalon et caché par sa veste, il avait couru aussi rapidement qu’il l’avait pu sans prêter attention aux regards curieux posés sur lui. Il n’avançait pas aussi vite qu’il ne l’aurait souhaité… Il était épuisé, la douleur lui donnait la sensation d’électrochoc mais avec l’adrénaline qui l’accaparait, il parvint tout de même à atteindre l’appartement de la mannequin. Sans se faire prier, il sonna d’abord avant de donner de violents coups contre la porte de son logement. Les minutes à attendre qu’elle daigne venir lui ouvrir lui parurent extrêmement longues toutefois lorsqu’enfin, So Youn apparut devant lui, il ne fit que la fixer de ses yeux sombres. « Tu vas bien ? » Il la détailla du regard, inquiet et bien qu’elle ne semblait pas aller très mal, il ne se fit pas prier pour pénétrer à l’intérieur. Au cas où. Ses yeux vaquèrent tout autour de lui, tout avait l’air normal si bien qu’un soupir de soulagement s’échappa de ses lèvres… La pression redescendit alors, peut-être un peu trop rapidement à son goût puisque ses jambes faiblirent fébrilement, l’obligeant à se retenir contre le mur pour ne pas vaciller. Son état était certainement plus lamentable que ce qu’il pensait.    



code by EXORDIUM. | imgs by tumblr




≈ They say time heals everything but those are the ones who haven't been hurt before

Jaja ♥️ a écrit:
Ja finira sa vie avec minwoo, ils iront élever des alpagas au Pérou et tout finira bien dans le meilleur des mondes :/
Ahn So Youn


Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t4693-ahn-so-youn-queen_younie
♟I STUDY MADNESS
AGE : 25
AVATAR : Park So Ra
POINTS : -15


NOUS A REJOINT LE : 17/07/2018


MESSAGES : 188


(#) Sujet: Re: I hope someday you stop rejecting me. [ft. Choi Min Woo]   Lun 3 Déc - 18:14

I hope someday you stop rejecting me.
So Youn n’était pas bête au point d’avoir continué de penser que Min Woo exercé un simple boulot administratif dans un bureau. Mais de là à imaginer que l’homme était dans les forces spéciales, on était à des années lumières. Non elle l’imaginait faire un métier qui le fasse voyager ou dans la grande limite du raisonnable, policier. En fait elle s’appuyait sur son physique et sur ce qu’elle connaissait de lui, mais tout n’était que supposition. Et après l’avoir vu glander en Bad Boy dans la rue avec un type plus que louche elle ne savait plus quoi penser de lui. Sûrement qu’elle s’était torturée l’esprit plus qu’elle ne voulait bien le reconnaître, se demandant ce qui avait pu l'amener à se montrer si irrespectueux avec elle. La jeune femme lui trouvait toutes les excuses du monde pour ce qu’il avait fait, allant presque jusqu’à regretter de l’avoir giflé. Pourtant, elle savait qu’elle avait eu raison, que sa réaction était logique, mais elle estimait que la violence n’était pas une solution, peut-être aurait-elle dû chercher plus loin ? Elle ne savait pas, elle n’avait plus de certitude quand il s’agissait de cet homme. Sa vie était déjà un challenge constant de questionnements et de choix à faire, mais Min Woo battait tous les records, il faisait grimper son stress autant que sa présence l'apaisait. C’était un vrai manège à sensation que d’avoir des sentiments amoureux pour ce garçon. Et encore, quelque chose lui disait qu’elle n’était pas au bout de ses peines, elle désirait le revoir autant qu’elle voulait l’éviter. Cependant, pas un instant elle ne s’attendait à le voir débarquer chez elle dans cet état. Il avait l’air d’un mourant tant il était essoufflé, se tenant les côtes il la sondait du regard comme s’il vérifiait quelque chose. Instinctivement la jeune femme se demanda ce qu’il regardait, avait-elle mal remis son haut, elle vérifia alors qu’il pénétrait chez elle. Il avait encore ce même air, comme s’il cherchait une solution sans réponse, « C’est moi qui devrais te poser cette question… » dit-elle en l’observant comme s’il était devenue fou. Avait-il pris un coup sur la tête ? Vue son état elle en vint à se demander s’il s’était fait écraser par une voiture ou s’il s’était fait battre par les gens chelous de l’autre fois. Mais les questions viendraient plus tard, avec une grande précautions, So Youn referma la porte de son appartement et enclencha tous les verrous de peur pour lui plus que pour elle.

Le jeune homme parut satisfait au bout de quelques secondes et So Youn sursauta lorsqu’il s’appuya brusquement sur le mur, elle se précipita doucement contre lui comme pour le maintenir et le sermonna gentiment « Mon Dieu Min Woo… Qu’est-ce que tu m’as fait là… Je vais… Je vais te guider jusqu’au canapé d’accord ? ». De son mieux elle passa son bras autour de la taille de Min Woo avec délicatesse et avec son aide le posa doucement sur le canapé. Elle le regarda un moment, se penchant sur lui pour observer les contusions de son visage et glissa doucement ses doigts sur sa joue « Tu n’as rien de cassé ? ». Mais pas à première vue, peut-être les côtes, elle lui reposerait la question. En tout cas, elle se dirigea bien vite vers la cuisine pour lui apporter un verre d’eau, « C’est cet homme de l’autre fois qui t’as fait ça ? Tu… Leur dois de l’argent ? Ou quelque chose comme ça ? Je peux te cacher si tu veux… Oui tu devrais sûrement rester ici si c’est ça… Oui tu serais peut-être plus en sécurité... ». Elle se parlait à elle-même au final, ne le concertant même pas à ce sujet, pour elle la situation semblait clair et finalement elle voulait le protéger quoi qu’il en dise. La jeune mannequin le regard un moment, elle ne s’était pas aperçue qu’elle se faisait un tel souci pour lui qu’au lieu de lui tendre un verre d’eau c’était sa télécommande qu’elle venait de passer sous l’eau. Les mains tremblantes So Youn relâcha la pression d’un coup et se mit à genoux face à lui, son petit chien tout inquiet vint se blottir contre elle « Meurs pas hein ? C’est pas si grave… Tu vas bien aller ? Dis-moi que ça va aller… ». Elle ne pleurait pas, mais l’émotion et la peur rendait sa voix chevrotante. Si elle avait pu elle se serait jeté dans ses bras pour le toucher et être sûr qu’il n’allait pas s’envoler. Elle avait tout enchaîné à une telle vitesse, ne l’avait pas écouté, elle devait se calmer. Ses yeux se fermèrent et elle inspira profondément avant de dire simplement « Tu Devrais aller prendre une douche et je te soignerais après. »

code by EXORDIUM. | imgs by tumblr


[/quote]


Don't worry, be happy.

❀ When I went to school, they asked me what I wanted to be when I grew up. I wrote down "happy". They told me I didn't understand the assignment, and I told them they didn't understand life.
Choi Min Woo


Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t4834-choi-min-woo-minwoo11
☮ I'M ON MY OWN
AGE : 30
AVATAR : Lee Joon Gi ♥
POINTS : 4


NOUS A REJOINT LE : 17/07/2018


MESSAGES : 1682


(#) Sujet: Re: I hope someday you stop rejecting me. [ft. Choi Min Woo]   Mar 4 Déc - 11:58

I hope someday you stop rejecting me.
Oui, Min Woo avait déjà connu bien pire que ce qui lui était arrivé ces derniers jours. Il était dans les forces spéciales, il avait déjà eu l’occasion de connaître des frayeurs beaucoup plus intenses que celles-ci et encore, il ne mentionnait pas son kidnapping d’autrefois. Il avait frôlé la mort, les médecins avaient répété à mainte et mainte reprise que c’était un vrai miracle si le jeune homme en était sorti vivant… Un moment de son existence qu’il ne serait jamais en mesure d’oublier et qui n’était en rien comparable avec ce qu’il avait traversé dernièrement. On pouvait le frapper autant de fois qu’on le désirait, ça l’affaiblirait, ça le blesserait mais ça ne serait jamais suffisant pour le tuer. Il n’en donnait peut-être pas l’impression extérieurement, sa carrure paraissant plus frêle que ce qu’elle n’était en réalité néanmoins il était coriace. Plus encore. Il en avait dans le sang, il en avait toujours eu et son père lui répétait d’ailleurs souvent qu’il devait tenir de sa mère. Elle était plus aventurière que lui, très courageuse, n’ayant jamais peur de se salir les mains, tellement que tous se demandaient constamment qui était véritablement la femme du couple. Dans ces moments-là, Min Woo était triste de ne pas avoir pu connaître sa génitrice qui semblait être une personne fantastique néanmoins il était aussi heureux d’en apprendre plus sur cette dernière et de savoir qu’il lui ressemblait énormément. Depuis tout petit, malgré son côté solitaire et réservé, il avait toujours été un garçon curieux, prêt à relever les grands défis qu’on lui proposait et à se jeter dans l’eau pour sauver un animal en détresse. Sa personnalité contrastait énormément mais selon Monsieur Choi, ça faisait de lui une personne unique et formidable. Ceux qui ne connaissaient pas son fils pouvaient passer leur temps à le critiquer s’ils le désiraient, lui savait que son enfant était quelqu’un de bien. Il le lui avait assez prouvé à de nombreuses reprises.

Sans prendre la peine de répondre à la jeune femme qui s’inquiétait de son état, il s’était aventuré dans son appartement afin de s’assurer de la sécurité de celle-ci. Lui n’était pas en danger, elle l’était. C’était son métier, il savait comment se défendre s’il en avait vraiment besoin. En silence, ne ripostant pas, il se laissa guider jusqu’au canapé avant de s’affaler dessus dans une légère grimace, ses yeux ne la quittant pas un seul instant du regard. Sincèrement, il était rassuré de constater que rien ne lui était arrivé et que mise à part les traits de fatigue, So Youn paraissait aller bien. Il secoua doucement son visage en guise de réponses ; il n’avait certainement rien de casser… Il se connaissait, il récupérerait vite. Min Woo n’était pas venu chez elle pour se faire soigner, encore moins pour la tracasser mais bel et bien pour vérifier qu’elle n’était pas en danger.

Ce n’était pas le moment, probablement pas, néanmoins il n’avait pu contrôler le faible rictus qui s’était échappé de ses lèvres aux propos de la demoiselle. Cela se voyait que non, elle ne savait pas à qui elle s’adressait… S’il avait besoin de se cacher, des planques au sein des forces spéciales, ils en avaient plus d’une. « Je vais bien. » S’était-t-il contenté de répondre même s’il n’était pas certain que la jeune femme l’ait écouté. Soufflant discrètement à cause du surplus d’émotion mais aussi de son épuisement, il retira l’arme cachée dans son pantalon pour la déposer sur la table et s’assoir plus confortablement. Ainsi, il serait quelque peu plus à l’aise.

S’il ne prononçait pas le moindre mot, il écoutait chacune des réflexions de So Youn, se sentant un peu plus désolé de l’avoir inquiété en débarquant chez elle dans un tel état. Tandis qu’elle s’installait en face de lui, il secoua doucement la tête à ses paroles. « Je ne vais pas mourir. Je vais bien. » Il lui redirait autant de fois qu’il le fallait si ça pouvait la réconforter… Tout ce qu’il risquait d’avoir besoin en ce moment, c’était surtout du repos, beaucoup de repos. « Par contre, honnêtement… Je ne pense pas avoir la force d’aller prendre une douche ce soir. » Clairement pas, il était exténué. Tous ses os, ses muscles le torturaient bien trop violemment pour qu’il ait la foi d’effectuer ne serait-ce qu’un mouvement. « Mais… » Mais ? « Je veux bien quelque chose à manger. » Une mine plus embarrassé prit forme sur son visage tandis qu’il égarait ses prunelles en sa direction et que ses phalanges secouèrent nerveusement ses cheveux sous la gêne. « J’ai faim. » Cela devait faire trois jours qu’il n’avait rien avalé, évidemment qu’il avait faim !

code by EXORDIUM. | imgs by tumblr




≈ They say time heals everything but those are the ones who haven't been hurt before

Jaja ♥️ a écrit:
Ja finira sa vie avec minwoo, ils iront élever des alpagas au Pérou et tout finira bien dans le meilleur des mondes :/
Ahn So Youn


Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t4693-ahn-so-youn-queen_younie
♟I STUDY MADNESS
AGE : 25
AVATAR : Park So Ra
POINTS : -15


NOUS A REJOINT LE : 17/07/2018


MESSAGES : 188


(#) Sujet: Re: I hope someday you stop rejecting me. [ft. Choi Min Woo]   Ven 7 Déc - 19:12

I hope someday you stop rejecting me.
So Youn n’avait qu’une peur dans sa vie. Voir disparaître les gens qu’elle aimait. Et elle aimait Min Woo, de quelle manière ? Elle ne le savait pas vraiment encore, mais ses sentiments pour lui étaient sincères et intenses. Alors la simple idée que l’on puisse lui faire du mal la terrifiait, elle ne comprenait pas pourquoi il était dans cet état, pourquoi il avait été infecte avec elle ? Cherchait-il à la protéger ? A l’éloigner pour de vrai ? Dans ce cas pourquoi était-il ici aujourd’hui ? Pourquoi était-il chez elle ? Trop de questions sans réponses. Cependant, la jeune mannequin savait qu’il n’était pas temps de l’interroger. Tout de suite, elle désirait surtout l’aider à aller mieux. Prendre une douche pour le détendre ou autre. Elle regarda la télécommande qu’elle venait de bousiller en la passant sous l’eau et soupira. Elle devait réellement se calmer et relativiser. Pourtant c’était très dur et elle avait peur qu’il meurt sur son canapé, c’était insensé, il n’avait pas l’air d’être à l’article de la mort mais elle avait besoin de l’entendre dire qu’il allait bien. Sa voix était douce et rassurante comme un petit fleuve de lave, il la réchauffait et la rassurait. Elle aurait aimé serrer sa main dans la sienne avec délicatesse comme pour être sûre que tout allait bien, mais elle avait bien compris que désormais, elle devait lui laisser son espace. Il n’aurait pas besoin de lui redire, de se fâcher après elle, So Youn commettait rarement deux fois la même erreur, elle tenait à respecter les angoisses du jeune homme. Elle porta son regard sur sa table basse, étonnée d’y trouver une arme. Que faisait-il en possession d’un tel objet ? Elle avait du mal à imaginer qu’il soit un gangster ou quoi que ce soit de ce genre. C’était ridicule d’imaginer une personne aussi altruiste que Min Woo faire quelque chose de malveillant. Mais elle l'interrogerait plus tard, ce n’était pas le moment.

Il avait l’air si faible qu’il lui était cependant impossible de ne pas essayer d’imaginer ce qu’il avait vécu. Pourquoi avait-il tant de bleus et tant de sang sur lui ? Il avait été battu, c’était une évidence. So Youn se ressaisit un peu et alla éteindre la télé qu’elle trouvait gênante. Son petit chien la suivait à la trace et si elle en avait l’habitude aujourd’hui elle aurait réellement aimé qu’il soit plus calme. Doucement elle l’envoya au panier et pu enfin respirer deux secondes. « Je vais te chercher une bassine d’eau chaude et un gant de toilette que tu puisses te débarbouiller un peu. », puisqu’il n’avait pas la force de se doucher, elle lui offrirait au moins le confort minimum. « Mais... » articula-t-il, la jeune femme le regarda intriguée, attendant la suite. Il avait faim, elle afficha alors un sourire bienveillant et gloussa doucement. « Très bien… Je vais te chercher la bassine et ensuite je cuisine. », sur ces mots et le sourire aux lèvres elle partie remplir une bassine d’eau chaude. S’il avait faim c’est au moins qu’il allait bien. Elle chercha un gant de toilette et ramena le tout avec précaution, posant la bassine bien chaude sur sa table basse et lui tendant le gant « Débarbouille-toi un peu… Je vais cuisiner. ». Sur ce, la jeune femme se releva et passa derrière le bar pour lui faire un plat bien consistant. So Youn prenait la cuisine très à coeur, étant mannequin, elle mettait un point d’honneur à bien manger. Cependant, aujourd’hui elle allait privilégier la consistance à la qualité, Min Woo avait clairement besoin de reprendre des forces. C’est pourquoi elle opta pour un plat de pâte avec du fromage, simple mais efficace quand on a très faim. Alors que les pâtes étaient en train de bouillir, So Youn revint dans la cuisine et regarda vaguement l’état de Min Woo, il fallait qu’elle le soigne. « Déshabille-toi, je vais chercher de quoi te soigner ! » dit-elle en allant dans sa salle de bain chercher une trousse à pharmacie. Quand elle revint, il n’avait toujours pas enlevé sa chemise, la jeune femme posa ses mains sur ses hanches et fronça les sourcils « Choi Min Woo, retires cette chemise tout de suite avant que je me fâche ! ». Il était évident que ses blessures s’étalaient aussi sur son torse, hors de questions donc de ne pas le soigner là non plus, peut-être qu’il était pudique, qu’il n’aimait pas les contactes physiques, peu importait en fait, il devait prendre sur lui et se laisser soigner.

code by EXORDIUM. | imgs by tumblr




Don't worry, be happy.

❀ When I went to school, they asked me what I wanted to be when I grew up. I wrote down "happy". They told me I didn't understand the assignment, and I told them they didn't understand life.
Choi Min Woo


Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t4834-choi-min-woo-minwoo11
☮ I'M ON MY OWN
AGE : 30
AVATAR : Lee Joon Gi ♥
POINTS : 4


NOUS A REJOINT LE : 17/07/2018


MESSAGES : 1682


(#) Sujet: Re: I hope someday you stop rejecting me. [ft. Choi Min Woo]   Ven 14 Déc - 11:18

I hope someday you stop rejecting me.
Son état n’avait rien de dramatique cependant s’il déclarait cela à haute voix, probablement que cela sonnerait louche ou que la jeune femme penserait qu’il disait ceci uniquement pour la rassurer. Dans un sens, ça ne serait pas totalement faux néanmoins il ne se considérait pas à l’article de la mort non plus. Ce dont il avait besoin en vérité était certainement une longue nuit de sommeil, une bonne dose de nourriture et de l’eau… Pour ce qui était de ses blessures, elles n’étaient que superficielles, il n’avait aucun doute quant au fait qu’il récupérerait vite. Il n’avait pris que quelques coups même si d’un point de vue extérieur, on n’aurait assurément pas employé l’expression « quelques coups » en constatant son état lamentable. Son visage était affreusement marqué, sa chemise était tachée de sang donc rétorquer ouvertement que ce n’était rien de grave n’était certainement pas une bonne idée. Hors, c’était son métier, non pas qu’il était habitué cependant il était préparé au danger, à se préparer au fait qu’en plus d’avoir à souffrir, il y avait une possibilité à ce qu’il ne revienne pas vivant. Est-ce que c’était censé l’effrayer ? Non. Min Woo était entré dans les forces spéciales tout en sachant le risque qu’il y avait. Il n’en avait pas peur et n’hésiterait sûrement pas à sacrifier sa vie pour le bien d’une autre. Il n’avait jamais eu cette façon de penser là et ce, même avant son kidnapping de l’époque. Si ses amis n’avaient pas tant que ça hésiter à l’idée de le trahir et de faire de lui une victime, lui n’avait jamais songé à les sacrifier pour son propre bien. Certes, à ce moment-là, il n’était qu’un adolescent et n’était pas prêt à mourir pour eux non plus toutefois il espérait qu’ensemble, ils puissent trouver une solution qui pourrait les sauver tous les trois. Quelle pensée naïve avait-il bien pu avoir ! Lorsqu’il y songeait, c’était assez pitoyable cependant il ne la changerait pour rien au monde… Un tel incident aurait pu le rendre différent, le couper du monde et le forcer à devenir plus égoïste néanmoins il n’en avait jamais été capable. Il n’avait pas envie d’être comparé à ses personnes qui n’avaient aucune honte à trahir leurs proches pour se sauver… Il n’était pas comme ça. Il voulait apporter aux autres ce que lui n’avait pas eu à l’époque, il voulait se démener pour eux et ce, même si cela signifiait se mettre en danger.

Assis sur le canapé, il n’avait rien ajouté si ce n’était de déclarer avec gêne qu’il avait faim et n’était pas contre d’avoir quelque chose à manger. Plus que tout, c’était ce dont il avait le plus besoin en cet instant. Lorsqu’on l’observait extérieurement, il n’en donnait pas l’impression avec son corps plutôt mince, pourtant c’était quelqu’un d’extrêmement gourmand. Il pouvait parfaitement manger pour quatre ; autant dire que l’expression « avoir un appétit d’ogre » lui collait à merveille. La remerciant calmement pour ce qu’elle faisait pour lui, il acquiesça ensuite lorsque la jeune femme s’échappa pour cuisiner. Un fin soupir quitta ses lèvres avant qu’il ne se saisisse du gant pour le tremper dans la bassine puis se nettoyer doucement le visage. C’était agréable et malgré tout, ça faisait du bien, plus que ce qu’il n’exprima d’ailleurs. Une fois terminée, il se cala confortablement contre le dossier derrière lui, closant doucement ses paupières pour les rouvrir quelques instants plus tard quand So Youn revint dans la pièce. Il la détailla en silence sans pour autant exécuter ce qu’elle venait de lui demander. Se déshabiller ? Pourquoi ? Sa condition n’était pas aussi horrible, ce n’était pas nécessaire… Et il n’avait pas envie qu’on le tripote, ni même qu’on le soigne. Il était assez grand pour le faire seul s’il estimait en avoir besoin. Il n’était pas spécialement pudique, le terme « réservé » serait certainement plus juste pour le caractériser.

Ses prunelles se redressèrent de plus bel en direction de la demoiselle lorsque celle-ci haussa le ton pour le réprimander puis lui ordonner de défaire rapidement sa chemise. « Ce n’est pas la peine. Ça va. » Rétorqua-t-il doucement, détournant légèrement son regard ailleurs dans la pièce à cause de l’embarras ressenti. Peut-être que s’il avait su, il ne serait pas venu et aurait envoyé un autre de ses collègues à sa place. Cela lui aurait évité ce genre de situation gênante. Toutefois, au vue de la réaction de son interlocutrice, il souffla discrètement avant de se résigner puis de commencer à enlever un à un les boutons de son haut. « Mais je peux le faire moi-même. » Et ce détail là, il y tenait. Il n’était pas certain de le supporter autrement. Qui pouvait-il, il n’en restait pas moins un homme après tout. Lentement, difficilement à cause de la douleur qui lui tirait les côtes, il finit par retirer sa chemise qu’il déposa sur le divan, révélant ainsi son torse dénudé. Les marques des coups récents étaient clairement visibles, sa peau rougie par toutes ses blessures tandis que certaines cicatrices, plus vieilles, plus discrètes, la dessinaient également. Au niveau du bas de son ventre, bien qu’un morceau soit caché par son pantalon, se trouvait ses traces qu’il aimait le moins. Celles qui étaient les moins belles à regarder, profondes et grosses, qu’il détestait plus que tout à cause de ses souvenirs que cela lui rappelait, de cette confiance qu’il avait perdu à tout jamais. Sans chercher à se justifier, le jeune homme tendit sa main en face de sa vis-à-vis, l’incitant à lui donner ce qu’elle avait apporté. « Merci. Je vais le faire. »


code by EXORDIUM. | imgs by tumblr




≈ They say time heals everything but those are the ones who haven't been hurt before

Jaja ♥️ a écrit:
Ja finira sa vie avec minwoo, ils iront élever des alpagas au Pérou et tout finira bien dans le meilleur des mondes :/
Ahn So Youn


Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t4693-ahn-so-youn-queen_younie
♟I STUDY MADNESS
AGE : 25
AVATAR : Park So Ra
POINTS : -15


NOUS A REJOINT LE : 17/07/2018


MESSAGES : 188


(#) Sujet: Re: I hope someday you stop rejecting me. [ft. Choi Min Woo]   Ven 14 Déc - 16:54

I hope someday you stop rejecting me.
So Youn cuisinait vraiment bien, elle s’était évertuée pendant ses années de mannequinat à cuisiner très sainement, il ne lui arrivait jamais de cuisiner des quantités si astronomique. Le fromage faisait partie de ces aliments qu’elle gardait dans son placard après qu’on les lui ait emmené pour des soirées. D’elle-même elle n’aurait très sûrement jamais acheté de fromage râpé. Elle trouvait l’odeur trop forte, la consistance désagréable et surtout, cet aliment reconstitué, était bourré de saleté. Pourtant la majorité des gens en raffolaient. Après avoir vérifié la date de péremption, elle posa le paquet sur son plan de travail et retourna s’occuper de Min Woo. Il semblait exténué et elle eut de la peine de le voir dans un tel état. Elle ne comprenait toujours pas la raison qui l’avait mené à venir chez elle, mais à l’évidence tout était lié avec son comportement lors de leur dernière rencontre. Une fois qu’il fut nettoyé il avait déjà meilleur mine et elle pu constater qu’il ne saignait pas autant que ses habits lui avaient d’abord laissé penser. Lorsqu’elle revint avec sa petite trousse à pharmacie, elle dû gentiment le menacer pour qu’il daigne enfin se déshabiller. Il pouvait bien penser qu’elle se faisait du souci pour rien, il pouvait même se dire qu’elle exagérait et qu’il n’avait rien, elle ne serait rassurée que quand elle le verrait de ses propres yeux. Il n’y avait en aucun cas dans les pensées de So Youn une volonté de voir l’homme qui lui plaisait à demi-nu. La jeune femme, de part son passé, était bien loin de ce genre de préoccupation. Pourtant lorsqu’il déboutonna sa chemise, ses yeux ne purent s’empêcher de suivre le mouvement de ses doigts le long de son torse.

Du désir ? Elle en  avait déjà ressenti, elle était humaine. Mais en cet instant, elle était à peu près sûr de n’avoir jamais rien vue d’aussi chaud que Min Woo en train de se dénuder. Il était là, sur son canapé, le torse en évidence, la chemise lui tombant sur les bras, son regard mystérieux et fermé. Le coeur de la jeune femme fit une envolée lorsqu’enfin elle découvrit l’entièreté de son torse. Ses yeux ne pouvait se retenir de l’étudier de bas en haut. Il était encore plus beau que ce qu’elle avait pu imaginer. C’était terrible. Jamais elle n’oserait poser le doigt sur un tel homme, il semblait à des années lumières d’avoir besoin d’une fille comme elle. Pour la première fois de sa vie des tas de pensées salaces lui traversaient l’esprit. Il avait beau être couvert de bleus de bleus, de sueurs et de cicatrices elle ne l’en trouvait pas moins excitant. Ses joues se mirent à chauffer quand il s’adressa à elle, lui demandant la trousse à pharmacie afin de se soigner lui-même. Elle cligna un instant des yeux, pas sûre tout de suite d’avoir compris de quoi il parlait. Quelque chose tomba à ses pieds dans un grand fracas alors qu’elle ne pouvait détacher ses yeux de lui. La jeune femme se mit à bégayer et s'accroupit pour ramasser la trousse. Rouge de honte, elle s’approcha de lui pour déposer la trousse dans ses mains et avant même d’avoir compris ce qu’elle disait, elle pensa tout haut « Min Woo tu… T’es… Hum… Wahou… Tu es vraiment très beau. ». Ses yeux l’observèrent encore un peu et enfin elle lâcha la trousse, morte de honte elle retourna dans la cuisine, posant ses mains fraîches sur ses joues rouges et chaudes. Elle ne savait pas elle-même la raison pour laquelle elle avait dit une telle chose. Sur l’instant, l’honnêteté lui avait paru être la meilleure solution pour justifier le fait qu’elle le dévisage de la sorte. Elle n’avait en aucun cas voulu paraître indiscrète en le matant de la sorte et maintenant il allait sûrement penser qu’elle manquait de savoir-vivre.

Lentement elle sortit les pâtes de l’eau, jetant par moment des regards à l’homme qui se trouvait dans son salon. Il lui avait l’air d’un Apollon et faisait tâche dans sa salle à manger. C’était comme une attraction incontrôlable et elle avait bien trop chaud maintenant, la situation était si gênante. Est-ce que c’était ça, avoir du désir pour quelqu’un ? Cette palpitation incessante qu’elle ressentait au niveau du coeur et la chaleur qui montait dans tout son corps, elle ne se sentait pas bien, c’était peut-être de la fièvre. Oui ce devait-être de la fièvre. La situation était si humiliante. Tout en remettant les pâtes dans le plat So Youn poussa un petit cri de douleur. Tout à ses pensées elle avait mis sa main sur la plaque chauffante sans prendre garde. Ce n’était pas grand chose car elle l’avait vite retiré, mais elle avait été surprise alors elle mit sa main sous l’eau fraîche « Je me suis brûlée, c’est rien ! » dit-elle à son petit chien qui s’était précipité à ses côtés. Elle fixa ses yeux sur l’eau qui coulait essayant de faire abstraction de la situation et surtout de Min Woo, car c’était bien lui qui la mettait dans ce terrible état. Lorsque la douleur s’amenuisa un peu la jeune femme sortit une assiette et des couverts et remplit l’assiette de pâtes au fromage. L’odeur la dégoûtait quelque peu, mais elle espérait que Min Woo aimerait. Elle rapporta l’assiette et la posa sur la table basse en lui tendant les couverts. Être assise si près de lui la stressait et elle essayait de se calmer. A nouveau elle posa son regard sur son corps et déglutit un peu « J’espère que tu n’as pas de côte de cassée… ». Ses joues se tintèrent encore plus de rouge alors qu’elle lui servait un verre d’eau. Elle prit ensuite la trousse à pharmacie dans le but de se soigner elle-même, ne désirant pas embêter Min Woo ou lui demander de l'aide, il avait d'autres préoccupations.

code by EXORDIUM. | imgs by tumblr




Don't worry, be happy.

❀ When I went to school, they asked me what I wanted to be when I grew up. I wrote down "happy". They told me I didn't understand the assignment, and I told them they didn't understand life.
Choi Min Woo


Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t4834-choi-min-woo-minwoo11
☮ I'M ON MY OWN
AGE : 30
AVATAR : Lee Joon Gi ♥
POINTS : 4


NOUS A REJOINT LE : 17/07/2018


MESSAGES : 1682


(#) Sujet: Re: I hope someday you stop rejecting me. [ft. Choi Min Woo]   Mer 26 Déc - 14:35

I hope someday you stop rejecting me.
Si le jeune homme était un garçon réservé, qu’il ne se déshabillait pas devant n’importe qui, ce n’était pas vraiment par pudeur… Il n’avait pas honte de son propre corps, mis à part ses vieilles cicatrices d’antan, il avait conscience de ce qu’il valait. Hors, c’était dans ses valeurs, dans ses traditions de ne pas se dévoiler à n’importe qui, de rester discret peu importait la situation… Pourtant, se mettre à demi-nu devant la demoiselle ne l’avait pas tant gêné que ça, ce n’était que son torse. Son malaise avait plutôt été lié au fait d’exposer ses blessures de la sorte, de l’inquiéter plus qu’elle ne l’était déjà et de devoir révéler certains aspects de sa vie privée qu’il souhaitait garder cachés. Ses doigts descendaient un à un le long de sa chemise, la déboutonnant lentement sans se soucier du reste jusqu’à ce qu’il ne la retire finalement. Sur l’instant, Min Woo n’avait pas de suite remarquer le regard de So Youn posé sur lui, vraisemblablement attiré par la chair qu’il lui dévoilait et s’était retrouvé étonné en la voyant aussi chamboulée. Les relations sociales n’avaient jamais été son fort, il avait bien souvent toujours un temps de retard et saisissait le problème au dernier moment. Certains diraient que c’était mignon et adorable, d’autres ne pourraient s’empêcher de critiquer puis de dire que c’était stupide. C’était vrai après tout, il n’avait plus quinze ans… Toutefois, c’était plus facile à dire qu’à faire. Il n’avait eu que très peu de relations dans sa vie et n’était entouré aujourd’hui que de très peu d’amis. Son cercle amical lui convenait parfaitement ainsi et personne n’avait le droit de lui reprocher de ne pas vouloir se lier, d’avoir peur de l’inconnu après tout ce qu’il avait traversé. C’était la principale raison pour laquelle, les relations et lui ne faisaient jamais bon ménage… Il ignorait comment les gérer, il les fuyait et agissait donc avec froideur et maladresse. Si on désirait le connaître, il fallait savoir faire preuve de patience, savoir lire derrière cette barrière qu’il portait à longueur de journée et supporter ses humeurs changeantes. Min Woo était quelqu’un de particulièrement complexe et d’imprévisible ; la jeune femme qui se trouvait auprès de lui avait probablement déjà du s’en rendre compte.

La trousse entre les mains, ses iris s’égarèrent machinalement ailleurs dans la pièce, l’embarras se lisant sur son visage à cause de la réflexion trop franche de sa vis-à-vis. C’était gentil de sa part, vraiment, seulement ça avait le don de le mettre mal à l’aise… Il ne prononça pas le moindre mot, la laissant retourner vaquer à ses occupations tandis que du mieux qu’il le pouvait, il commençait à se soigner. Grâce à son métier, il connaissait plusieurs tactiques et ce n’était ainsi donc pas un calvaire pour lui de se charger de cette tâche, seul. Lentement, doucement, il enroula alors une bande tout autour de lui puis tandis qu’il s’apprêtait à l’accrocher, sa tête se redressa machinalement au cri de la jeune femme. « Ça va ? » L’interrogea instinctivement le garçon. Elle avait beau déclaré que ce n’était rien, une brûlure n’était pas à prendre à la légère non plus… Malheureusement, il n’avait pas assez de force pour se lever du canapé et marcher jusqu’à elle pour vérifier ce qu’il en était.

Ses yeux suivaient chacun de ses mouvements avant de finalement fixer l’assiette qu’elle tenait entre les mains et de grimacer intérieurement. Sans parler de l’odeur, l’image à elle seule suffisait de le dégoûtait mais ce n’était pas poli de se permettre de faire une réflexion. Déjà qu’il « squattait » chez elle sans être invité, qu’il avait osé lui réclamer de la nourriture, ce serait déplacé de lui avouer qu’il n’aimait pas ce genre de plat. Min Woo était un grand mangeur, il était sérieusement capable de manger pour quatre cependant le fromage, il détestait ça. « Ne t’en fais pas. » La rassura-il ensuite calmement « Après quelques jours de repos, ça ira mieux. » Il se connaissait assez pour le savoir. « Désolé d’avoir débarqué comme ça. Tu as dû t’inquiéter. » Et c’était compréhensible, il aurait réagi pareil à sa place.


code by EXORDIUM. | imgs by tumblr




≈ They say time heals everything but those are the ones who haven't been hurt before

Jaja ♥️ a écrit:
Ja finira sa vie avec minwoo, ils iront élever des alpagas au Pérou et tout finira bien dans le meilleur des mondes :/
Ahn So Youn


Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t4693-ahn-so-youn-queen_younie
♟I STUDY MADNESS
AGE : 25
AVATAR : Park So Ra
POINTS : -15


NOUS A REJOINT LE : 17/07/2018


MESSAGES : 188


(#) Sujet: Re: I hope someday you stop rejecting me. [ft. Choi Min Woo]   Dim 30 Déc - 11:43

I hope someday you stop rejecting me.
Des homme torses nues, dans son métier, elle en avait déjà vue. C’était même monnaie courante lorsqu’on était mannequin. Poser avec des hommes à demi-nu, oui c’était ce qu’elle faisait, pas constamment mais ça lui arrivait. Pourtant, il était évident pour So Youn que Min Woo pouvait aisément rivaliser avec ses collègues mannequins. Si ce n’était ses nombreuses cicatrices, il aurait très bien pu être mannequin lui aussi. Toujours est-il que So Youn tenta de reprendre une certaine contenance. Il est vrai que son comportement aurait pu paraître puéril, mais quand on connaissait son passé, il paraissait évident. Elle n’avait jamais connu d’homme à proprement parlé, alors découvrir min Woo a demi-nu dans un cadre aussi intime que son appartement la mettait mal à l’aise. C’était la raison pour laquelle son esprit qui vagabondait l’avait empêché de se concentrer sur ce qu’elle faisait, ayant pour conséquences une belle brûlure à la main. La jeune femme regarda Min Woo tout en passant sa main sous l’eau, il était enfin propre et ses blessures semblaient beaucoup moins inquiétantes maintenant, la jeune femme se sentie quelque peu soulagée même si une certaine frayeur subsistait chez elle. Avait-il des blessures internes ? C’était plus fort qu’elle, elle s’inquiétait. En revenant, la jeune femme lui donna sa nourriture et entreprit de se soigner, ce n’était pas évident de le faire seule mais Min Woo devait manger avant tout. Les brûlures étaient douloureuse mais So Youn s’en remettrait, ce qui l’inquiétait vraiment, c’était qu’elle puisse avoir une cicatrice à la main. En réalité, les cicatrices étaient sa hantise, dans son métier elle ne pouvait pas se le permettre « J’espère que je ne vais pas avoir une cloque… Ce serait vraiment embêtant. ». C’était dans les habitudes de So Youn de se parler à voix haute, elle exprimait librement ses pensées, par habitude d’être seule.

So Youn reporta son attention sur Min Woo, les pâtes dégageaient une odeur qui ne lui plaisait pas vraiment, mais il mangeait, c’était donc que ça devait lui convenir. Elle aurait préféré lui préparer un plat plus élaboré, mais ça aurait demandé du temps et elle avait voulu lui faire à manger rapidement parce qu’il était réellement faible. La jeune femme vida la trousse à pharmacie à la recherche d’une crème apaisante et tartina doucement son doigt pour se soulager. Min Woo s’adressa à nouveau à elle et elle lui sourit avec tendresse, les paroles qu’il lui adressait la rassurait et elle soupira calmement, la jeune mannequin faisait confiance à Min Woo et puisqu’il lui assurait qu’il allait bien, c’est que c’était vrai. Lorsqu’il s’excusa elle releva sur lui un regard étonné et lui sourit encore plus « C’est bon… J’ai eu vraiment peur sur l’instant, j’ai cru que t’allais mourir… J’ai pensé que des gens bizarres allaient débarquer ici pour te tuer ou je sais pas... ». C’était la raison pour laquelle elle avait tout verrouillé derrière lui par peur, en fait elle aurait tout de même verrouillé sa maison. Son passé la hantait encore beaucoup trop pour qu’elle dorme d’un sommeil léger et sans rêve. Les cauchemars se faisaient fréquents et violents, alors elle s’apaisait du mieux qu’elle pouvait. So Youn se débattait déjà depuis quelques minutes avec un bandage lorsqu’elle regarda la pendule « Il est déjà tard, je vais te laisser mon lit, tu en as vraiment besoin et c’est hors de question que je te laisse repartir comme ça. ». Tout en parlant elle avait entortillé sa main de manière tout à fait ridicule dans le bandage, cette vision lui rappela un instant leur première rencontre, lorsqu'il avait voulu l'aider à se soigner et qu'elle l'avait rejeté de manière assez froide et sauvage. Elle ne l'avait pas fait dans le bute d'être agressive, c'était juste plus fort qu'elle, mais elle regrettait de lui avoir donné un si mauvais aperçu d'elle la première fois.

code by EXORDIUM. | imgs by tumblr




Don't worry, be happy.

❀ When I went to school, they asked me what I wanted to be when I grew up. I wrote down "happy". They told me I didn't understand the assignment, and I told them they didn't understand life.
Choi Min Woo


Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t4834-choi-min-woo-minwoo11
☮ I'M ON MY OWN
AGE : 30
AVATAR : Lee Joon Gi ♥
POINTS : 4


NOUS A REJOINT LE : 17/07/2018


MESSAGES : 1682


(#) Sujet: Re: I hope someday you stop rejecting me. [ft. Choi Min Woo]   Lun 14 Jan - 15:19

I hope someday you stop rejecting me.
Etrangement, si Min Woo avait faim jusqu’à présent, après avoir vu le plat que la jeune femme lui avait concocté, son appétit s’était éteint. Certes, il se connaissait assez pour savoir qu’il se forcerait, ne souhaitant pas l’offusquer ni abuser de son hospitalité alors qu’il avait débarqué chez elle sans raison valable. Enfin si, une raison il en avait bien une toutefois Soo Youn l’ignorait et il ne comptait pas la lui révéler non plus. Il avait déjà eu le temps de réfléchir au mensonge qu’il inventerait si elle commençait à trop l’interroger… Depuis qu’il avait intégré les forces spéciales, c’était une chose qu’il avait appris à faire merveilleusement bien : mentir. C’était un peu paradoxal lorsqu’on savait qu’il n’était pas le genre d’individus capable de dissimuler ce qu’il pensait quand on l’agaçait un peu trop… Hors, si son métier était mêlé, il était en mesure de se construire une nouvelle vie sans qu’on ne puisse douter de ses mots. Peut-être parce qu’il s’agissait de quelque chose d’important, de la protection de ceux qui l’entouraient et que pour rien au monde, il ne désirait qu’il leur arrive quoi que ce soit par sa faute. Min Woo a toujours été très discret sur son existence jusqu’à maintenant, n’ayant aucune photographie dans son portefeuille, pas même dans son téléphone… Et ce qu’il postait sur ses réseaux sociaux, il se le permettait parce que c’était protégé, parce qu’on ne pouvait pas le pister de cette manière. Son nom, il ne le donnait jamais lors de ses missions, utilisant un pseudonyme ou une autre identité. Voilà ce qu’était vraiment sa vie, un rôle qu’il se devait de jouer constamment toutefois si on pensait que ça le dérangeait, cela ne le dérangeait pas. Il aimait son métier plus que tout, fidèle patriote de son pays, il n’avait pas peur d’aller au front si c’était nécessaire et si pour se faire, il devait camoufler de nombreux détails autour de lui, il le faisait. Aujourd’hui, il avait sincèrement eu peur pour cette demoiselle, les mots de ce malfrat ne cessant de tournoyer dans son esprit sans qu’il ne parvienne à les effacer… C’était stupide, parce qu’il était le mieux placé pour savoir que tous ignoraient qui il était réellement, seulement, sa réaction avait été instinctive. Puis, après tout, So Youn était célèbre, la retrouver n’était pas si compliquée si on le souhaitait vraiment. Et maintenant qu’il y songeait, il se disait que ce serait peut-être plus raisonnable de cesser de la suivre sur Instagram. Autant pour elle, que pour lui, il le valait mieux.

Sans qu’il ne dise rien, ses yeux l’observaient discrètement, contemplant la main qu’elle avait brûlé malencontreusement. Elle ne s’était pas brûlée à un degré trop important donc, normalement, si elle se soignait correctement, il ne devrait y avoir aucune cicatrice. En silence, sans chercher à ajouter quoi que ce soit à ce sujet, son regard fixait l’assiette devant lui, n’y touchant pas encore. Il allait devoir se forcer, il en avait purement conscience cependant il se préparait psychologiquement… Cela ne l’enchantait guère mais au moins, il essaierait d’en prendre deux ou trois cuillères, histoire de dire qu’il avait assez mangé. Lui, le gros mangeur qu’il était, se contenter de si peu… N’importe qui le connaissant douterait de quelque chose. Heureusement que So Youn ne le connaissait pas à ce point, cela lui donnait un léger avantage. Ses prunelles égarées en sa direction, il l’écoutait attentivement, non pas sans continuer à observer chacune de ses réactions avec discrétion. « Je ne vais pas mourir pour quelques bleus, ne t’en fais pas. » Le garçon haussa ses épaules sur ses propos, puisque oui, à ses yeux, ses blessures n’étaient rien d’alarmant, seulement superficielles. Il jouait avec le feu tous les jours, armes en main, professionnel des forces spéciales ; bien sûr que non, il ne mourrait pas pour si peu.

Ce n’était qu’ensuite, en silence, que le jeune homme se motiva enfin à prendre sa fourchette et tenter de manger le plat offert par la demoiselle. Lui qui était si rapide à l’origine, prenait vraiment son temps juste pour une seule bouchée. S’il n’en donnait pas l’impression, ses yeux rivés vers son assiette, il l’écoutait et jetait des brefs coup d’œil vers la jeune fille, légèrement embêté de la voir peinait à se dépatouillait avec ce fichu bandage. Alors qu’elle avait fini de lui parler, il reposa le couvert qu’il s’apprêtait à avaler puis se tourna doucement vers elle. « Je vais t’aider. » Déclara-t-il calmement avant de lui donner sa main de façon à ce qu’elle lui tende la sienne. Dans la plus grande et profonde des délicatesses, il s’attela alors à s’occuper de sa blessure… Là non plus, le garçon n’avait pas dit un mot, concentré dans les tâches qu’il accomplissait. Une fois terminée, il rangea soigneusement le tout qu’il déposa sur la table basse avant de reporter son attention sur sa vis-à-vis. « Et je dormirais sur le canapé. » Lui non plus ne comptait pas s’en aller de base… Il n’aurait pas été complètement rassuré de partir avec ce qu’il s’était passé plus tôt. Le ton qu’il avait employé était catégorique, signe que quoi que lui dise So Youn, il ne changerait pas d’avis. Oui, il était blessé cependant ce n’était pas dérangeant de dormir sur le sofa pour autant. Les coréens dormaient parfois à même le sol, avec ou sans côtes cassées, donc il n’y avait réellement pas de quoi s’inquiéter.



code by EXORDIUM. | imgs by tumblr




≈ They say time heals everything but those are the ones who haven't been hurt before

Jaja ♥️ a écrit:
Ja finira sa vie avec minwoo, ils iront élever des alpagas au Pérou et tout finira bien dans le meilleur des mondes :/
Ahn So Youn


Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t4693-ahn-so-youn-queen_younie
♟I STUDY MADNESS
AGE : 25
AVATAR : Park So Ra
POINTS : -15


NOUS A REJOINT LE : 17/07/2018


MESSAGES : 188


(#) Sujet: Re: I hope someday you stop rejecting me. [ft. Choi Min Woo]   Dim 10 Fév - 23:05

I hope someday you stop rejecting me.
Les préoccupations de Min Woo ne traversaient même pas l’esprit de So Youn. Pas un seul instant elle ne s’était imaginée qu’il était dans les forces spéciales, qu’il pouvait avoir été en mission au moment ou il l’avait blessé par ses mots, non rien de tout ça n’avait fait son chemin dans sa petite tête. Si elle s’imaginait des choses au sujet de Min Woo c’était plutôt que pour une raison inconnue il s’était mis des sales types à dos ou qu’il devait de l’argent à quelqu’un. Et déjà, ces spéculations lui semblaient incongrues, Min Woo n’avait pas l’air d’être ce genre de personne, mais peut-être était-il désespéré ? Il avait peut-être besoin d’argent pour une quelconque raisons ? So Youn ne pouvait s’empêcher de se faire du soucis pour lui et elle ne comprenait toujours pas pourquoi c’était pour elle qu’il semblait s’inquiéter. Ces préoccupations lui semblaient futiles, qu’aurait-il pu lui arriver ? A elle, jeune femme tranquille sans histoire ? Elle n’avait pas d’ennemis réels en dehors de quelques mannequins névrosés et frustrés. Rien de réellement inquiétant en somme, son frère était loin et ne semblait pas savoir ou la trouver et ses parents ne prenaient plus de nouvelles d’elle depuis des années. Toujours est-il qu’elle ne comprenait pas sa venue soudaine et encore moins ce qu’il fuyait, cependant elle se sentait flattée qu’il se préoccupe d’elle. Il pourrait ne jamais tomber amoureux d’elle qu’elle se contenterait de ces petits attentions qu’il avait pour elle et que personne, en dehors de Wei Min, ne lui avait montré. So Youn s’était attendue à ce que son invité se jette sur l’assiette à l’instant ou il l’aurait entre les mains, mais il n’en fit rien. Elle ne releva pas au premier abord, trop occupée à tenter de soigner cette main qu’elle avait brûlé. La jeune femme était bonne cuisinière, mais terriblement maladroite, c’était monnaie courante chez elle, aussi la douleur ne lui semblait si difficile à supporter, il n’y avait rien de bien méchant au final.

So Youn l’écouta un instant, laissant son bandage en suspens. Certes il n’allait pas mourir, mais ça n’empêchait pas son entourage de se faire du soucis pour lui. Maintenant qu’il avait l’air mieux, la jeune femme avait envie de lui frapper la tête à coup d’oreiller en le sermonnant. Elle avait bien cru mourir en le voyant débarquer dans cet état si soudainement chez elle. Mais elle était tellement soulagée qu’elle n’avait pas le coeur à l’interroger sur les raisons de sa venue. Un jour, peut-être, se risquerait-elle à le faire, mais elle ne se considérait pas comme étant dans une assez grande complicité avec Min Woo pour se permettre de l’interroger sur sa vie privée. Il avait beau dire qu’il n’allait pas mourir, c’était plus facile à dire qu’à imaginer. Cependant elle était rassurée qu’il le dise, même si une part d’elle le savait, de l’entendre mettait un peu de baume à son coeur. Elle hocha doucement la tête et l’observa un long moment, attendant qu’il daigne enfin se nourrir. C’était curieux, mais elle ressentait dans la façon de manger de Min Woo une certaine réticence, peut-être mentait-il et avait-il mal quelque part ? Ou alors... n’aimait-il pas ce qu’elle avait préparé ? Elle n’en aurait pas été vexée, mais elle voyait les efforts qu’il faisait pour manger le plat, aussi décida-t-elle de ne pas lui poser de question gênante sur la raison pour laquelle il ne se jetait pas sur son repas. Après tout, elle aurait agi de la même manière et ne se serait jamais permise de faire la difficile, mais elle nota tout de même dans un coin de sa tête qu’à la prochaine occasion il ne faudrait sûrement pas retenter les pâtes aux fromages. Au moment où son compagnon commença à manger, la jeune femme reporta son attention sur la bandage qu’elle tentait tant bien que mal de se mettre à la main. La voix du jeune homme s’éleva sans qu’elle s’y attende et ses grands yeux de poupée se plantèrent sur lui avec un mine étonnée. Cette main qui tendait vers elle était pleine de douceur, elle le savait et c’était bien ce qui lui faisait peur, plus Min Woo se montrait gentil et plus ses sentiments pour lui se renforçaient. Pourtant, ce fut plus fort qu’elle, elle glissa avec lenteur et hésitation sa main fraîche dans celle du jeune homme. So Youn pria, elle pria de toutes ses forces pour que les battements de son coeur ne se répercutent pas dans sa main ou même ne parviennent pas aux oreilles de Min Woo. Elle en mourrait de honte s’il découvrait combien il avait de l’effet sur elle par un simple geste ou un simple regard. Lorsqu’il eut fini de s’occuper d’elle, la jeune mannequin soupira, elle n’avait pas remarqué qu’elle avait retenu son souffle tout ce temps. Ses joues s’empourprèrent un instant et finalement elle se calma enfin quand il annonça d’un ton sans appel qu’il dormirait sur le canapé. So Youn savait reconnaître une bataille perdue d’avance, aussi se leva-t-elle pour aller lui chercher des draps propres qu’elle posa sur un petit fauteuil. « Il se déplie, tu n’auras qu’à tirer le bas et… », la jeune femme se rendit très vite compte qu’elle parlait pour rien, tout le monde savait déplier un sofa, il ne fallait pas être Bac+5 « Enfin… tu sais faire je suppose. ». Son petit chien vint s’assoir près d’elle et la jeune femme s'accroupit pour lui caresser la tête, « J’espère que tu n’as rien contre les chiens, Meiko est un peu envahissant… Je vais le garder avec moi cette nuit mais comme je ne ferme jamais la porte de ma chambre je ne garantie pas qu’il ne va pas venir te voir. J’en suis désolée d’avance. » Si So Youn pouvait faire des concessions sur des tas de choses, en voilà une sur laquelle il lui était impossible de faire un effort et c’était de s’enfermer dans sa chambre. Son sourire peinait, elle espérait qu’il suffirait à dissuader de Min Woo de trop lui en demander à ce sujet. Le jeune homme n’était pas du genre intrusif et elle avait déjà remarqué qu’il était assez observateur pour comprendre des messages implicites. Aussi n’éprouva-t-elle pas le besoin d’insister plus que nécessaire à ce sujet. Finalement elle se redressa pour se préparer à aller au lit, laissant Min Woo dans la salle à manger pour qu’il puisse finir son repas dans le calme.

code by EXORDIUM. | imgs by tumblr




Don't worry, be happy.

❀ When I went to school, they asked me what I wanted to be when I grew up. I wrote down "happy". They told me I didn't understand the assignment, and I told them they didn't understand life.
Contenu sponsorisé


(#) Sujet: Re: I hope someday you stop rejecting me. [ft. Choi Min Woo]   
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La loi Hope, est-ce une solution? et IT?
» Le Congres americain pourrait adopter le HOPE
» Le HOPE, une bouffée de gaz carbonique pour l’économie ?
» 01. Only Hope • Dakota (terminé)
» Hope is Dead : Lithium Elfensen & Vlad Siegfrey VS Dimitri Vladof

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: seoul :: Insadong
Sauter vers: