▲ up▼ down
Soirée animée feat Alessa



 
HEP POTO, tu veux devenir un king de la roulette ? No prob, viens jouer à la Roulette juste ici !
TOO KOOL FOR SKOOL ♡ 27ème maj qui BRILLE tel une boule de cristal dans la nuit noire
CLIC ICI pour faire péter les news d'octobre ♥️
Wingardium Leviosa ! un peu de rêve et de magie, ça te tente ? viens vite T'INSCRIRE A L'ECOLE DES SORCIERS ♥️
NOUVEAUTÉS SUR HM ! Découvre les défis et nos semaines à thème : keur:
Tu entends ces hurlements, tous les soirs ?? what sors chasseur, pars à la chasse de Arcana la sorcière à mettre sur le bûcher !


Partagez | 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
avatar
AGE : 20 AVATAR : Chou Tzuyu (Twice) POINTS : 287

NOUS A REJOINT LE : 08/04/2018

MESSAGES : 214

☢ BURNING AMBITION
Voir le profil de l'utilisateur http://www.hundred-miles.com/t4199-yoo-min-hee-minnie#109256 En ligne

Message(#) Sujet: Soirée animée feat Alessa Jeu 27 Sep - 20:43

Soirée animée ★ Who are you in these place ?

Bar. Lieu où elle ne se rendait jamais et qui pourtant devient rapidement son endroit préféré les soirs où elle n’a pas cours, avant de rentrer au dortoir. Elle reste au sans alcool, reste de la petite fille qu’elle a été avant qu’ils cassent tout. Elle a testé pas mal d’endroits avant de finir ici. Elle ne sait pas trop ce qu’elle fait ici mais elle se sent bien alors qu’elle minaude pour enchaîner les verres se laissant inviter par toutes sortes d’hommes parce qu’elle les fait craquer avec sa bouille d’ange. Ils sont tous beaucoup trop faibles et elle n’a pas besoin de grand-chose, juste quelques battements de cils pour qu’un cocktail atterrisse sous son nez sans qu’elle ait besoin de débourser un seul won. Ce soir, elle a la rage qui fait battre son cœur plus vite. Son palpitant qui cogne contre ses tempes. Elle a envie de se battre contre la vie alors elle enchaîne les bêtises ces derniers temps. Elle les enchaîne parce que son protecteur, celui qui était censé veiller sur elle, il est parti sans se retourner. Elle est en pleine rébellion face à la vie. Vie qui se montre on ne peut plus cruelle avec cette fille. Elle n’avait rien demandé et elle se battra jusqu’au bout pour se sortir de ce bourbier où on l’enfonce sans lui laisser le choix. Gentille brebis se transforme en louve petit à petit grâce à la colère qui bouillonne en elle. Elle est en pleine métamorphose. L’ancienne Min Hee ne se serait jamais rendue dans les bars, elle n’aurait jamais laissé personne l’inviter mais à cause d’eux, elle ne peut plus redevenir ce qu’elle était. Ils ont brisé l’innocence. Ils l’ont détruit. Ce n’est que lorsque son crayon court sur le papier ou bien qu’elle se trouve dans l’eau que ses émotions se mettent enfin en sourdine.

Le regard brun qui court dans la salle, assise sur un tabouret le verre posé sur le comptoir. Elle observe, elle analyse tous ceux qui se trouvent ici. Finalement elle trouve sa proie de cette nuit. Elle tente de guérir son cœur meurtri dans les bras d’autres femmes. Guérison qui est tout sauf efficace car si elle oublie pendant un instant, la réalité la rattrape alors que le soleil se lève de nouveau. Ses pieds dans ses talons qu’elle a depuis un moment, elle avance vers cette proie un petit sourire aux lèvres. Elle laisse sans aucun scrupule l’homme qui a fait les frais de son visage poupon et qui lui paie toutes ses boissons depuis qu’elle est entrée aujourd’hui. Sûrement s’attendait-il à ce qu’elle se montre plus reconnaissante mais elle n’y peut rien si elle est seulement attirée par les courbes féminines. Si elle avait peur de la réaction de son entourage face à son homosexualité depuis que son frère a quitté le sol coréen, elle affiche sans aucune honte sa sexualité. Et toi dans tout ça qui es-tu ? L’homme qu’elle vient d’abandonner au comptoir ? La fille qui l’intéresse pour cette nuit ? Ou bien quelqu’un d’autre dans ce bar ?



@Quispe Alessa
Revenir en haut Aller en bas
avatar
AGE : 23 AVATAR : Son Wendy (RV) POINTS : 66

NOUS A REJOINT LE : 18/05/2018

MESSAGES : 216

♡ PUT YOUR TRUST IN ICE CREAM
Voir le profil de l'utilisateur

Message(#) Sujet: Re: Soirée animée feat Alessa Ven 28 Sep - 11:17



soirée animée


L’ambiance bat son plein durant l’happy hour du bar fétiche du quartier. Cocktails et pintes à prix réduits pour le plus grand bonheur de l’étudiante, qui passe sans compter le fric qu’elle n’a pas. Elle regarde sa bourse du mois disparaître dans le troisième mojito qu’elle commande – non sans avoir retenté, vainement, de réclamer son cocktail préféré. « Pisco sour ? Nan ? Toujours pas ? » s’enquit-elle d’une voix faible et enrouée par l’alcool et la clope, cette fois ne détournant pas son regard de l’air aigri et dédaigneux du barman. « Non mais tu sais, c’est pas difficile à faire », lui renvoie-t-elle avec un peu plus de verve qu’elle n’aurait voulu. Elle l’a pris en grippe, lui en veut de ne pas connaître la boisson de chez elle, de ne pas vouloir lui refiler un peu de sa culture qui lui manque tant. Parce que tout ce dont elle a besoin, Alessa, maintenant, c’est de son Pérou natal, de l’odeur caractéristique d’Arequipa. Des bars remplis de jeunes en soirée où on s’invite tous les uns les autres, où quechua et espagnol se mélange sans que personne ne s’en prétende choqué. Là, elle n’entend qu’une langue qui lui semble difficile à saisir, dans ses complexités agglutinantes auxquelles elle ne comprend rien. Des coutumes dont elle se sent souvent si étrangère et exclue, et auxquelles ce soir elle n’a pas envie de s’atteler.

Alessa se sent désespérément seule. Vidée de sa substance et de ce qui la fondait jusque-là. C’est souvent le cas, depuis qu’elle a emménagé en Corée du Sud. Ses repères sont flous et pour les gens qui l’entourent, elle n’est personne. Fut un temps où elle se complaisait dans cette anonymité, où elle savourait de pouvoir prendre un nouveau départ sans que ses actions précédentes n’aient de conséquence.  Aujourd’hui ça la fatigue. Son Pérou natal lui manque, les volcans toujours blancs qui entourent sa ville et le quechua que son père lui apprenait de sa voix douce et résiliente. Ici, Alessa n’a aucune racine. Elle n’est personne. Et son impression de transparence et d’insignifiance la prend aux tripes, ce soir. Ce soir, exceptionnellement, Alessa n’a pas envie d’être personne.

Elle en prend pleinement conscience lorsque le mec qui lui avait payé son premier white russian s’est lassé d’elle et s’est barré pour aller offrir ses verres et ses avances à une autre nana, tout au fond de la salle. Celle-ci minaude, lui sourit d’un sourire que le regard flou d’Alessa parvient quand même à identifier comme vide. Momentanément, la Péruvienne a envie de la mépriser, cette rivale inconnue. Grande, souriante mais à peine, élégante et respirant la jeunesse et l’envie de s’éloigner le plus possible de ce quadragénaire insistant. Elle est tout aussi vide qu’elle. Beaucoup plus jolie, peut-être feignant un peu mieux l’intérêt que la brute de décoffrage qu’est la latina, mais en soi elles sont pareilles. Sauf que l’une se fait payer ses boissons et l’autre passe le fric de ses études dans des mojitos dégueulasses dont le seul mérite est d’être chargé en rhum.

Alessa commence à se faire à son pauvre sort lorsque sa rivale voleuse de sugar daddy se détache de la masse agglutinée au bar, une masse un peu trop floue dont elle ne distingue que les longues boucles brun clair. Une masse qui se rapproche de sa table, aussi, dangereusement, et Alessa la salue d’un léger coup de tête qui tourne déjà trop, son mojito à moitié vide serré dans sa main. « Tu sais s’ils servent de bons trucs, ici ? Le mojito commence à m’écœurer, tu recommandes quoi ? » Lorsqu’elle essaie de formuler ses idées, elle s’aperçoit qu’elle est éméchée. Pas assez pour être bourrée, cependant ; trop aggravée par le poids de ses émotions pour pouvoir l’être. Elle se rend encore plus compte de la sobriété de sa situation lorsqu’elle lance, d’une voix relativement claire et fluide : « Hé, mais c’est toi ! C’est toi qui a volé mon mec ! » Elle n’est pas sûre de ce que la jeune femme en question vient faire à sa table. Peut-être revendiquer le vol, justement, s’excuser ou la narguer. Alessa n’est pas trop sûre de ses intentions, mais se redresse quand même pour faire face, au cas où. Un sourire narquois étire ses lèvres, son regard aussi perçant qu’elle peut le rendre dans son état : « T’es au courant que c’est un an de bourse et de bouffe gratuites que tu m’as dérobé ? » demande-t-elle sur un ton sévère, un éclat de malice dans ses grands yeux finissant de la trahir.
AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
avatar
AGE : 20 AVATAR : Chou Tzuyu (Twice) POINTS : 287

NOUS A REJOINT LE : 08/04/2018

MESSAGES : 214

☢ BURNING AMBITION
Voir le profil de l'utilisateur http://www.hundred-miles.com/t4199-yoo-min-hee-minnie#109256 En ligne

Message(#) Sujet: Re: Soirée animée feat Alessa Sam 29 Sep - 19:01

Soirée animée ★ Who are you in these place ?

La plus jeune a fait la tournée de pas mal de bars avant de poser ses fesses sur ce tabouret. Oui elle en a vu des bars où finalement elle est partie parce qu’elle ne s’y sentait pas bien. Parfois c’était les barmans qui la regardaient la jugeant soit pensant qu’elle était trop jeune soit parce qu’ils ne trouvaient pas ça bien ce qu’elle faisait avec ces hommes. Soit parce que tout simplement l’ambiance ne lui plaisait pas soit beaucoup trop cosy soit beaucoup trop au contraire sauvage. Et là assise sur ce tabouret, elle a l’impression d’avoir trouvé le bar qu’elle cherchait depuis le début de septembre. Elle applique la même technique partout, elle se perche sur un siège vers le comptoir toute pimpante et légèrement aguicheuse il ne faut pas plusieurs minutes avant que des hommes s’assoient à côté d’elle et lui demandent ce qu’elle veut boire. Elle a tenté de se dire que le sexe opposé ne sont pas tous abominables et qu’ils existent des types biens. Pourtant elle a la preuve qu’ils sont tous les mêmes, ils sont pareils, ils ne viennent vers elle que pour son joli minois et parce qu’elle a un doux sourire mais qu’elle sait aussi se la jouer aguicheuse. Ils lui payent tout ce qu’elle demande, elle n’a pas besoin de grand-chose pour qu’ils acceptent. Non vraiment les mecs sont tous les mêmes et si elle avait cru que son frère serait une exception à la règle et bah elle s’est bien trompée. Elle s’est laissée avoir par ses discours si réconfortants, ses promesses de ne jamais l’abandonner parce qu’il connaissait sa phobie de l’abandon. Mais il est parti quand même et sans se retourner direction l’Europe détruisant autant le cœur de sa petite sœur que de sa petite amie. Cette erreur lui a coûté de verser des litres de larmes pour quelqu’un qui ne les mérite pas. Non In Seong ne mérite pas qu’elle le pleure encore toutes les nuits. Aucun homme ne mérite qu’on pleure pour lui, c’est ce qu’elle se dit. Alors elle n’a aucun scrupule à laisser ce mec qui aurait l’âge d’être son père en plan au bar. Il s’aperçoit alors sûrement qu’il s’est fait avoir comme un bleu mais elle s’en moque car elle ne lui doit rien. Elle ne lui a pas forcé la main pour qu’il lui paye quelque chose et elle n’a rien promis en échange.

Non elle n’a aucun scrupule alors qu’elle s’en va du bar pour se diriger vers toi. Aucun obstacle ne vient lui barrer la route sur son chemin pour venir jusqu’à toi et elle en est reconnaissante au destin de bien vouloir lui faciliter la vie pour une fois. Elle se glisse sur la banquette en face de toi sans te demander la permission, elle t’a observé suffisamment longtemps pour savoir que la place qu’elle vient de prendre n’était réservée à personne.

- Je prends que des trucs sans alcool et si tu veux mon avis, c’est ce que tu devrais prendre.


Tu sembles effectivement avoir ingurgité pas mal d’alcool bien que tu ne sois pas encore bourrée. Néanmoins elle n’a aucune envie de faire la conversation avec un cadavre ambulant, ce que tu n’es pas pour l’instant mais tu le seras bientôt si tu continues avec les mojitos. Mojitos qui lui semblent être composés pratiquement que de rhum vu l’odeur de ton verre.

- Ton mec ?


Min Hee est bien trop gentille pour voler les petits amis des gens. Non elle n’est pas ce genre de filles car elle ne cherche pas les problèmes et surtout elle trouve ça totalement immoral de voler les mecs. Or elle a encore des valeurs et des principes qu’elle ne bafoue pas et être une piqueuse de mecs fait partie des choses qu’elle s’interdit d’être d’autant plus qu’elle est tout sauf hétérosexuelle.

- Vu ton joli minois, tu tarderas pas les avoir de nouveau tes un an de bourse et de bouffe gratuite. Bats des cils, souris et tu verras que les hommes ne te résisteront pas. Ce sont tous les mêmes de toute façon.


Portant à ses lèvres son soda, elle te regarde te défiant de lui prouver que les hommes sont bel et bien des êtres humains qui ne pensent pas qu’avec leur engin. Mais si tu connais en effet quelqu’un qui pourrait contredire ses dires, elle te demandera de lui présenter curieuse de voir à quoi ressemble un mec pensant avec son cerveau.

- Au fait moi c’est Minhee et toi ?


Elle a bien l’intention d’accomplir ce qu’elle avait en tête à savoir te ramener dans son lit ou le tien au choix. Et pour ça, être sympathique lui semble être la meilleure option pour obtenir ce qu’elle veut. Et puis tu sembles aussi seule qu’elle l’est.

- Donc t’es étudiante. T’étudies quoi ?





@Quispe Alessa
Revenir en haut Aller en bas
avatar
AGE : 23 AVATAR : Son Wendy (RV) POINTS : 66

NOUS A REJOINT LE : 18/05/2018

MESSAGES : 216

♡ PUT YOUR TRUST IN ICE CREAM
Voir le profil de l'utilisateur

Message(#) Sujet: Re: Soirée animée feat Alessa Sam 29 Sep - 20:37



soirée animée


Elle dilue sa soirée et ses pensées néfastes dans son verre, allégeant la grimace du mauvais goût du rhum à chaque gorgée supplémentaire. Le bar est sympa, en soi ; une bande son forte, mais qui ne balance pas de la techno, une grande carte de boissons dont elle regrette pourtant l’absence de tapas, et des barmen relativement sympa. Au moins une bonne chose, pense-t-elle en regardant son potentiel sugar daddy lui fuir dans les mains d’une autre, puis la chaise vide en face d’elle, puis l’absence d’événements notoires dans sa vie en général. Elle se force à voir le bon côté des choses : au moins, elle a fait l’effort de sortir ce soir. Au moins, elle n’a pas rechuté depuis plus d’une semaine et ses bras ne la démangent pas autant qu’hier. Au moins, elle assume le fait d’être sortie seule. Du moins essaie-t-elle de se convaincre – la seule personne qui aurait pu l’accompagner était Evili, et elle n’était pas sûre que cette dernière aurait voulu. Ni elle-même, d’ailleurs. Peut-être est-ce pour le mieux.

Elle sort de ses pensées à temps pour s’apercevoir que sa rivale du soir s’est assise face à elle, tout sourires et visiblement venue pour y rester. Alessa prend le temps de la détailler ; de son nez fin, légèrement en trompette, à ses traits délicats d’enfant sage que son sourire goguenard fait mentir. Plus de doute possible, elle est belle ; et Alessa comprend presque pourquoi son mécène de tout à l’heure l’a larguée pour elle. C’est sûrement ce qu’elle aurait fait à sa place. - Je prends que des trucs sans alcool et si tu veux mon avis, c’est ce que tu devrais prendre. Alessa, qui s’est légèrement penchée pour l’entendre, retombe dans son siège, sourire de défi sur les lèvres. Elle n’est pas sûre de savoir que tirer de sa réponse, toutefois elle argue : « Crois-moi, je pense pas que ça vaille mieux. Le seul truc de bon dans ce mojito c’est le rhum. Et c’est du rhum premier prix dilué à l’eau. » Comme pour prouver ses dires, elle pousse son verre dans sa direction, lui indique d’un coup de menton. Au passage, la Péruvienne en profite pour accuser l’inconnue du crime qui lui pèse, l’âme plus légère maintenant. Elle pointe de l’index l’homme qui est resté à la table derrière : « Ton sugar papy là-bas. Celui qui a l’air très vexé que tu l’aies laissé en plan avec son jus d’orange. »

Derrière elles, l’homme qui les a prises pour cibles rumine par-dessus le fond de son verre, jetant des regards autour de lui avec la défiance de celui qui a déjà été trop de fois trompé. Animal blessé dans son orgueil, il ne cherche même plus d’autres victimes, sort son portable et, verre à la main, ne relève plus les yeux. « J’te jure. Tu l’as ensorcelé. » rie-t-elle aux dépends du pauvre homme, taquine. Son regard morose a retrouvé son charme pétillant, et ses épaules se détendent à mesure qu’elle prend ses aises en face de l’inconnue. Elle prend note de son regard brun derrière ses longs cils, puis laisse ses yeux retomber sur ses mains.

« Nan, je suis pas tellement leur genre. Apparemment ils aiment pas trop les nanas qui leurs demandent huit shots et ne parlent plus après. Elle reprend une gorgée de son mojito, tente tant bien que mal de cacher une nouvelle grimace. Mais maintenant que t’es à ma table, j’ai sûrement une chance. »

Elle accuse quand même le compliment avec un léger sourire. D’habitude sociable, elle se sent nerveuse, craintive presque. Ça fait longtemps qu’elle n’a fait connaissance avec personne, vu personne, et l’art de la socialisation n’est apparemment pas comme le vélo. Ça s’oublie vite. « Alessa. Enchantée. » Minhee. L’Aréquipénienne se le répète plusieurs fois pour le retenir. « Je sais pas si ‘rater son année de façon spectaculaire et manquer la moitié des cours’ signifie être étudiante en coréen, mais oui. Je suis en quatrième année de recherche biomédicale. Cinquième, normalement, mais mon cerveau a du mal à s’ajuster à votre système. » Un énième sourire à l’inconnue, et elle autorise son regard à vaquer un peu plus longtemps sur son visage et cette fois, elle comprend l’agacement du type au jus d’orange. C’est le genre de fille pour laquelle on ferait tout en échange d’un sourire. « Et toi, Minhee ? Tu fais autre chose que de briser le cœur de pauvres hommes qui ont deux fois ton âge et trois enfants ? » Nouvelle gorgée de son mojito, et Alessa se rassoit dans son siège, amusée, jaugeant la nouvelle venue un peu plus longtemps. « Et d’ailleurs, tu attendais quelqu’un ? Ici ? »
AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
avatar
AGE : 20 AVATAR : Chou Tzuyu (Twice) POINTS : 287

NOUS A REJOINT LE : 08/04/2018

MESSAGES : 214

☢ BURNING AMBITION
Voir le profil de l'utilisateur http://www.hundred-miles.com/t4199-yoo-min-hee-minnie#109256 En ligne

Message(#) Sujet: Re: Soirée animée feat Alessa Sam 29 Sep - 22:50

Soirée animée ★ Who are you in these place ?
T’es vraiment belle et t’as quelque chose qui a attiré Min Hee comme la lumière attire les papillons. C’est donc vers toi qu’elle est venue alors que ce n’est pas les canons qui manquent dans ce bar. Mais c’est toi qui as réussi à capter son attention. Elle ne sait pas trop ce qui l’a attiré chez toi, est-ce ta chevelure brune voire légèrement rousse sous les lumières colorées du bar. Ou alors ce sont tes yeux, d’une couleur qu’elle ne voit que très peu souvent la plus jeune. Ils sont d’un bleu gris et elle pourrait rester des heures à te contempler mais ce n’est pas en restant ainsi qu’elle arrivera à quelque chose. Alors elle se met une gifle mentalement allez Min Hee, tu ne vas pas lui tomber dans les bras comme ça.

- Justement avec les sodas, tu peux pas être déçue vu qu’en soit un Coca ça reste un Coca, tu peux pas y rater.

Elle te regarde d’un air de défi avant de boire une gorgée de ta boisson. Gorgée qui lui arrache une grimace. Ce n’est pas bon et elle te renvoie ton verre vers toi, l’air de dire qu’elle n’en veut pas de ce qui se trouve dans ton verre. Elle est bien elle avec son soda et puis au moins elle n’aura pas un mal de crâne hallucinant tout comme elle aura tous ses souvenirs de la veille. Elle a déjà vu des gens ayant la gueule de bois et c’est loin d’être joli. C’est sans doute ça qui l’a vacciné contre toutes envies de goûter à l’ivresse qu’on peut trouver dans les boissons. Il y a des moyens tellement plus pratiques et moins dangereux que l’alcool pour oublier comme le sexe par exemple.

- Et bah il avait pas l’air hyper intelligent mais si il t’a largué, il est encore moins intelligent que ce que j’en pensais.


Elle jette un coup derrière elle et elle lève devant le tableau que l’homme lui offre. Il semble si vexé qu’il regarde son téléphone n’osant plus aborder personne et Min Hee aurait pu ressentir une trace de culpabilité si elle se disait qu’il a sûrement un foyer où l’attendent sa femme et ses enfants. C’est pathétique et ça la conforte encore plus dans l’idée qu’ils sont tous les mêmes. Des ordures tout simplement.

- Qui sait peut-être que j’aurais été une excellente sorcière à Poudlard ?

Elle rit légèrement alors qu’elle s’imagine intégrer la maison que le Choixpeau lui aura désigné pour ensuite faire toute sa scolarité dans cette célèbre école de magie. Elle en a rêvé quand elle était petite mais maintenant elle sait qu’elle n’aurait plus sa place là-bas. Elle a dépassé la date de consommation on va dire pour cette école mais ça ne l’empêche pas de rêver. Elle sourit d’ailleurs en entendant ton rire ainsi qu’en voyant tes yeux pétillés et tes épaules se détendre. Ca veut dire que tu te détends en sa compagnie et c’est un excellent signe d’après Min Hee.

- Ce sont des idiots rien de plus et si ça ne te gêne pas, j’aimerais bien être la seule à profiter de ta compagnie pour ce soir.

Condition qui n’en est pas vraiment une puisqu’elle n’acceptera personne à cette table. Elle a repéré cette beauté et visiblement elle est la première à avoir été lui parler du coup elle y reste. Elle n’y peut rien si les gens sont des crétins. Mais enfin elle aurait eu une rivale sur le coup, ça ne l’aurait pas empêché de l’évincer avec plus ou moins de scrupules.

- Tout le plaisir est pour moi. En tout cas ton prénom est joli comme sa propriétaire à vrai dire, ça vient d’où ?

Non parce qu’elle le voit bien qu’en tout cas tu n’es pas d’ici. Au contraire tu dénotes dans le paysage coréen et ça fait un bien fou à Min Hee de voir de la diversité un peu surtout que de nature curieuse, elle aime bien en apprendre plus sur tous les sujets possibles et inimaginables.

- Recherche biomédicale ? C’est cool ! Ca doit être super intéressant bon j’y connais pas grand-chose mais je suis sûre que si j’avais une prof comme toi, je m’intéresserais un minimum au cours. Quoique non je suis pas certaine de vraiment écouter le cours si t’étais ma prof.


Oh non sûrement pas, elle serait trop occupée à la regarder et à laisser ses pensées dériver alors que son regard se perdrait sur ta silhouette. Heureusement pour elle, les trois quarts de ses profs ne sont pas des hommes quant aux femmes elles ne sont pas son genre.

- Je suis en troisième année d’art plastique et design à la SNU et je ne drague pas les hommes, je considère juste ça dommage de refuser quelque chose qu’on peut avoir gratuitement. Mais si ça t’intéresse tant que ça, les tablettes de chocolat ne sont pas ce que j’aime.


Elle te regarde petit sourire en coin alors qu’elle sirote tranquillement le dernier soda de sa soirée à moins qu’elle réussisse à embobiner le serveur aussi mais pour l’instant, ce n’est pas sa priorité. C’est toi sa priorité de la soirée.

- Non j’attendais personne.

La solitude vient finalement l’envelopper pour que l’étudiante la chasse rapidement. Elle n’est pas seule, tu es avec elle alors non elle n’est plus seule. La solitude peut la quitter maintenant, elle est entourée d’un tas de personnes.

- Sinon comment ça se fait qu’une aussi jolie fille que toi soit seule et je présume célibataire ?





@Quispe Alessa
Revenir en haut Aller en bas
avatar
AGE : 23 AVATAR : Son Wendy (RV) POINTS : 66

NOUS A REJOINT LE : 18/05/2018

MESSAGES : 216

♡ PUT YOUR TRUST IN ICE CREAM
Voir le profil de l'utilisateur

Message(#) Sujet: Re: Soirée animée feat Alessa Dim 30 Sep - 0:01



soirée animée


- Justement avec les sodas, tu peux pas être déçue vu qu’en soit un Coca ça reste un Coca, tu peux pas y rater.

Une grimace entre l’hilarité et le dégoût étire maintenant les traits de la jeune femme, qui pose ses deux mains à plat sur la table pour s’approcher de Minhee par-dessus celle-ci : « Tu déconnes ? T’as déjà goûté votre Coca noix de coco ? On dirait un gel douche Tahiti. » Son rictus est réminiscent de ses aventures culinaires à son arrivée en Corée du Sud. Evili et elle avec un caddie plus gros que leurs bourses réunies, à acheter tous les trucs un tant soit peu exotiques qu’elles pouvaient trouver. Dont les famoso cocas noix de coco, cappuccino et menthe fraîche. Une innovation bien coréenne qu’elle s’était fait un plaisir de tourner en ridicule, avant que sa meilleure amie ne lui fasse allègrement remarquer que c’était son pays qui avait inventé les smoothies à la grenouille. Elle avait cessé de se moquer depuis. Sauf ce soir.

- Et bah il avait pas l’air hyper intelligent mais si il t’a largué, il est encore moins intelligent que ce que j’en pensais.

Me flatte pas, tu risques de le regretter dans 2-3 minutes. Maximum. Généralement il en faut moins aux gens. »
Son auto-dérision cynique a toujours été sa meilleure arme humoristique et pour preuve, c’est qu’elle ne mentait pas. Elle décevait souvent. Son sourire s’est adouci à la flatterie pourtant. Pas très recherchée mais pas moins plaisante. « Mais non, pas très intelligent. Il m’a demandé si on voyait la lune dans mon pays. » Et encore, ça n’avait pas été la question la plus ignorante qu’elle avait entendu en Corée du Sud sur son pays d’origine. Elle hausse les épaules, sourire incrédule aux lèvres, amusée par l’homme au fond de la salle qui se morfondait sur son portable. Pas de chance pour lui ce soir. Alessa se considère plus chanceuse. Pour le moment l’échange lui plaît. Elle apprécie la compagnie qu’on a mise sur son chemin et se prend à ne pas en attendre la fin. Pour une fois, elle ne se sent pas s’agiter, ne pense pas à son heure de retour ou sa prochaine clope. Et c’est déjà énorme.

- Ce sont des idiots rien de plus et si ça ne te gêne pas, j’aimerais bien être la seule à profiter de ta compagnie pour ce soir.

Leurs regards se croisent et celui de Minhee ne cache rien de ses intentions. Alessa sait qu’elle flirte avec elle, et elle apprécie. Son direct qu’il manque à la jeunesse lgbt coréenne est aussi une bonne surprise. « T’essaies de te faire pardonner pour avoir volé mon homme, ou… ? » Ses lèvres se pincent entre elles pour retenir un sourire, qu’elle finit par afficher. L’attention soudaine la gêne. Elle a davantage l’habitude d’être l’initiatrice. « Pérou, Amérique du Sud. Et j’ai pas été honnête tout à l’heure. J’ai critiqué vos cocas, mais c’est nous qui avons inventé les smoothies à la grenouille. » Son sourire contrit cache à peine son orgueil. Alessa ressent beaucoup de fierté quant à ses origines, un patriotisme qui n’est qu’exacerbé maintenant qu’elle ne vit plus dans son pays – au point d’en oublier le racisme qu’elle a subi, la corruption qui gangrène la région et la misère notoire dans laquelle ses frères de sang baignent. La Corée l’a fait perdre suffisamment de son chez-elle pour qu’elle veuille le montrer sous son meilleur jour. Smoothies dégueulasses exceptés. - Recherche biomédicale ? C’est cool ! Ca doit être super intéressant bon j’y connais pas grand-chose mais je suis sûre que si j’avais une prof comme toi, je m’intéresserais un minimum au cours. Quoique non je suis pas certaine de vraiment écouter le cours si t’étais ma prof. Cette fois, Alessa rit franchement. La franchise de la plus jeune lui plait, et son audace indifférent remet ses préjugés en perspective. La jolie fille polie a plus à offrir que ce qu’elle ne montre. « Crois-moi, t’écouterais pas le cours car tu n’y irais même plus. C’est chiant à ce point. » Elle écoute la réponse de la jeune femme en face d’elle, sourire toujours plaqué au coin de ses lèvres.

« Oui, j’avais deviné. » répond-elle alors, d’une voix plus douce, à son dernier aveu. Elle peut lui accorder ça – c’est rare des jeunes qui sont sortis du placard à leur âge par ici. Chez elle, où le poids du christianisme et de la guerre répressive pèsent, c’est tout aussi présent. « Artiste alors ? Tu fais quoi, tu dessines, tu peins, tu sculptes ? » De deux doigts elle saisit sa paille et finit de casser les glaçons dans son verre pour se donner l’illusion qu’elle n’a pas terminé son verre. Les dernières gorgées partent rapidement, plus facilement que les précédentes. La dernière question la fait sourire, puis rire plus franchement : « Laisse-moi deviner, le mec de tout à l’heure t’a demandé ça en t’accostant ? » Elle la dévisage maintenant. Laisse ses yeux dans les siens un peu plus longtemps qu’elle n’aurait osé avant, ne se prive pas de les laisser vaquer vers ses lèvres. « T’es bien curieuse. Je t’intéresse tant que ça ? » reprend-elle alors. Délaissant son verre à présent vide, elle s’appuie contre le dossier de son siège et étire son dos, prenant conscience de l’alcool qui agit dans son système. « T’es sûre de vouloir savoir ? Parce que ça risque de ternir ton image de moi. » Son ton est à moitié sérieux et son sourire est navré. D’autant plus désolé qu’elle n’a même plus peur de décevoir tant elle l’a déjà fait. C’est à ce point qu’elle s’affectionne. Pourtant elle ne ment pas, elle n’aimerait pas la décevoir. La désintéresser et la laisser partir, ça signifierait mettre fin à cet échange. Et elle aime la façon dont elle la regarde.

« C’est un peu la merde avec les cours. J’y vais plus, j’ai plus de bourse et je sais pas trop ce que je fais encore ici ni si on va m’exclure de la fac pour me renvoyer là-bas. Et j’ai du mal à m’adapter à votre nourriture alors je sors boire seule pour pas mourir de faim. Alors je suppose que t’as ta réponse : tu présumes bien. »

Son ton léger contraste et c’est presque malsain. Mais son regard retrouve vite de sa verve et son dos se redresse, son index se promène sur le verre vide qu’elle a laissé devant elle. « Je suppose que j’ai le droit de t’offrir un verre, pour éliminer ma concurrence ? » fait-elle en pointant du menton un homme assis au bar. Plus jeune que l’autre cette fois-ci, plus propre sur lui et certainement moins assoiffé que le précédent. « Prends ce que tu veux. Te prive pas. » Elle est déjà pauvre. « Et toi ? Tu sors souvent seule dans les bars ? Puisque tu veux m’avoir pour toi toute seule ce soir, tu me dois bien ça. »
AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
avatar
AGE : 20 AVATAR : Chou Tzuyu (Twice) POINTS : 287

NOUS A REJOINT LE : 08/04/2018

MESSAGES : 214

☢ BURNING AMBITION
Voir le profil de l'utilisateur http://www.hundred-miles.com/t4199-yoo-min-hee-minnie#109256 En ligne

Message(#) Sujet: Re: Soirée animée feat Alessa Dim 30 Sep - 1:44

Soirée animée ★ Who are you in these place ?
Elle te regarde, un sourcil levé face à ta réaction. Il y a quelque chose qui semble te rebuter et en même temps t’amuser profondément dans ce qu’elle vient de dire et elle est curieuse de savoir ce que c’est. Un peu comme si elle avait loupé un épisode ou bien qu’on l’avait exclus volontairement de l’un des délires, chose qui arrive assez régulièrement avec les gens de sa classe et elle déteste ça. Elle a horreur quand tout le monde rigole sauf elle car ça lui donne l’impression qu’ils rigolent d’elle, ce qui est généralement faux mais c’est ce que son instinct lui dit d’autant plus maintenant depuis que la naïveté ils l’ont brisé en des milliers de morceaux. Elle te regarde s’approcher d’elle avec un certain intérêt avant de rire face à ce que tu lui dis.

- Non désolé j’ai jamais bu de Coca à la noix de coco à vrai dire je me contente simplement au Coca normal c’est celui qui coûte le moins cher généralement.


Oui elle le sait, en Corée du Sud on peut trouver des choses plutôt étranges dans les rayons du supermarché. Des choses que l’étudiante n’achète pas parce que se risquer à avoir une crise de foie juste pour tester quelque chose très peu pour elle et puis si c’est pour s’apercevoir qu’elle n’aime pas ça, non merci elle n’a pas assez de sous pour se permettre ce genre de choses.

- Je prends le risque quand même et dis pas ça, tu risques d’être surprise.


Oui Min Hee est pleine de surprises. La première étant que personne avec son visage de bébé pourrait se douter que depuis un mois elle teste les différents bars de la capitale tout comme le fait qu’elle soit loin d’être innocente. Les sous-entendus sont comme devenus une deuxième langue bien que son caractère franc lui fasse dire directement ce qu’elle a en tête sans prendre de gant.

- Non ? Tu rigoles j’espère.

La plus jeune sera toujours surprise par la stupidité de certains êtres humains. Oh elle est loin d’être un génie mais ce genre de questions stupides elle ne les pose pas car elles ne lui viendraient pas à l’esprit. Il fallait être soit complètement crétin soit avoir beaucoup trop bu ou consommé de choses nocives pour le cerveau pour poser ce genre d’interrogations. Comme quoi les médecins ont raison, il y a bel et bien des substances qui grillent les neurones des gens.

Les yeux de l’étudiante en dessin sont le miroir de son âme, ils ne mentent jamais et par-dessus tout ils te montrent ce qu’elle a en tête. Comme ça t’as aucune surprise, tu sais pertinemment ce qu’elle veut et comment cette soirée risque de se finir. Maintenant libre à toi de poser un ola ou de refuser pour lui dire que tu n’es pas intéressée pour ce genre de choses. Ses yeux plantés dans les tiens, elle te met au défi de la rembarrer alors qu’elle voit bien qu’elle t’intéresse.

- Non, je dis jamais un truc que je pense pas. Si t’avais eu un prénom à coucher dehors deux options soit j’aurais rien dit soit je te l’aurais dit.


Franchise qui froisse d’ailleurs les gens un peu trop susceptibles puisque le tact reste encore quelque chose que Min Hee doit apprendre. Elle ne prend jamais de gants, elle est un peu trop cash et rien que pour ça soit on l’aime soit on la déteste au choix mais il n’y a pas de juste milieu.

- Je t’avoue je connais rien sur le Pérou du coup à la limite si tu veux me dire me parler de ton pays tu peux, je suis toujours curieuse d’apprendre des nouvelles choses. Et sérieusement des smoothies à la grenouille ? Ca existe ?

Min Hee l’avoue sans peine, elle ne suit pas les actualités dans le monde et ton pays elle saura juste le situer sur une carte c’est tout. Pour le reste, elle ne veut pas te mentir en te disant qu’elle sait des trucs alors qu’elle est une véritable ignare sur ta culture. Et puis elle veut bien apprendre des choses si c’est toi qui lui enseignes.

- D’accord mais je t’avoue que maintenant je suis curieuse de savoir ce que tu donnerais en tant que prof.

Sourire en coin, elle ne peut s’empêcher de rire en t’imaginant en tailleur, une règle dans une main et des lunettes sur le bout de son nez et elle en tant qu’élève. Enfin elle secoue la tête chassant cette image de son esprit. Concentre toi sur la réalité Min Hee. Ne pars pas dans tes rêveries !

Elle se contente d’opiner seulement du chef n’ayant rien de plus à ajouter sur le fait qu’elle n’éprouve pas d’attirance pour les hommes. Elle n’y peut rien, c’est comme ça et à vrai dire elle est sortie du placard que quand Bitna est partie. C’est quand même malheureux qu’il ait fallu que sa petite amie rompe avec elle pour la pousser à affirmer haut et fort son orientation sexuelle.

- Je dessine et je tiens un blog où je poste ma BD. Ca marche vraiment bien, plus les mois passent plus il devient connu !

Il y a la passion qui danse dans la prunelle de ses yeux alors qu’elle parle d’une de ses passions à savoir le dessin. Et à vrai dire, si elle le pouvait elle gagnerait sa vie avec mais elle sait que très peu de gens gagnent leur vie grâce à leur passion. Passion qu’elle partage avec son public qui est de plus en plus enthousiaste au fil des publications. Enfin elle n’est pas sûre de si ça peut t’intéresser ou pas alors elle n’ose pas trop s’étaler.

- Non il m’a demandé simplement si j’étais seule tout simplement.

Elle aurait pu attendre quelqu’un ou bien être en couple qu’il s’en serait totalement moqué. Tout ce qu’il voyait c’était cette fille au bar accoudée au comptoir toute seule et qui avait l’air suffisamment innocente pour qu’elle se sente redevable et lui demande ce qu’il voudrait en échange de ces boissons qu’il lui offre. Pas de chance pour lui, Min Hee est loin d’être une grande naïve enfin elle ne l’est plus.

- Je te laisse deviner la réponse toute seule comme une grande.


Mais son sourire en coin ne trompe personne et la réponse est clairement sous-entendue. Elle n’a aucun mal à affronter ton regard et elle se perd dans le bleu de ton prunelle, contact visuel que tu romps un peu trop rapidement pour elle. Enfin c’est déjà mieux que tout à l’heure mais ce n’est toujours pas ça et l’un des objectifs de la soirée c’est que tu puisses la regarder dans les yeux sans baisser les yeux finalement sur ton verre ou bien tes mains.

Elle hoche la tête pour confirmer son envie d’en savoir plus sur toi. Personne n’a une belle histoire comme dans les contes de fée, il y a forcément des zones d’ombre, des choses dont on n’est pas très fier. Min Hee en a comme tout le monde et elle a l’impression qu’en ce moment ces choses ne font que s’ajouter encore et encore. Elle t’écoute silencieusement et t’offre simplement un sourire compatissant puisqu’elle ne sait pas quoi te dire. Alors elle préfère se taire mais son regard et son sourire ne trompent pas, elle est de tout cœur avec toi. Vous êtes toutes les deux dans une belle galère même si pour sa part à elle, on l’a plus mis dans la galère qu’autre chose.

- Oui t’as le droit de m’inviter même si t’as pas de concurrence ici.

A vrai dire, elle est vraiment bien ici et elle ne compte aucunement aller voir quelqu’un d’autre surtout juste pour une boisson. Ca serait totalement idiot surtout qu’elle a aucune envie de s’en aller alors qu’elle est si bien ici.

- T’inquiète je sais déjà ce que je vais prendre et toi tu veux quelque chose ?


Elle te questionne du regard prête à donner vos commandes si jamais un serveur vient vous les prendre. L’une des choses les plus appréciables avec la plus jeune c’est qu’elle n’a besoin de choses qui coutent chères pour être contente, une simple canette ou une limonade et elle est contente.

- Pas depuis longtemps à vrai dire depuis le début du mois au moment où je me suis faite larguée. Du coup je t’avoue que je ne cherche rien de sérieux, juste de bons moments passés toutes les deux mais rien de plus.


Elle ancre son regard dans le tien pour jauger tes réactions alors que ses doigts jouent avec sa canette un peu stressée par le fait que tu partes maintenant. D’un autre côté elle ne se voit pas te mentir sur ses intentions, elle ne te promet pas d’histoires sérieuses juste des parties de jambes en l’air c’est tout ce qu’elle a à t’offrir.

- Au fait je t’ai pas demandé tu dors où ? Enfin dans le dortoir de ton univ ou t’as un logement rien qu’à toi ?






@Quispe Alessa
Revenir en haut Aller en bas
avatar
AGE : 23 AVATAR : Son Wendy (RV) POINTS : 66

NOUS A REJOINT LE : 18/05/2018

MESSAGES : 216

♡ PUT YOUR TRUST IN ICE CREAM
Voir le profil de l'utilisateur

Message(#) Sujet: Re: Soirée animée feat Alessa Dim 30 Sep - 2:52



soirée animée


La soirée suit son court et avec elle, Alessa se rend compte que la musique forte n’est plus aussi entêtante qu’avant, la fin du cocktail pas aussi mauvaise et les gens pas aussi encombrants. La jeune femme face à elle l’observe avec intérêt et pour la première fois depuis un bon moment Alessa ne se sent pas seule, ou dispensable. Elle se sent à sa place et elle a envie de poursuivre la soirée. Ce qui était corvée devient loisir et ce soir, elle ne ressent pas le vide que laisse son ex partout autour d’elle, l’absence de sa meilleure amie devenue trop nocive pour être bonne pour elle, le poids de tous ces amis et famille qu’elle a délaissés pour ne pas les décevoir davantage. Ardoise propre, la Péruvienne se sent capable ce soir. Le regard de Minhee ne porte pas de jugement et elle a l’impression d’être revenue à son premier jour en Corée. Avant qu’elle ne gâche à nouveau tout.

- Je t’avoue je connais rien sur le Pérou du coup à la limite si tu veux me dire me parler de ton pays tu peux, je suis toujours curieuse d’apprendre des nouvelles choses. Et sérieusement des smoothies à la grenouille ? Ca existe ?

En réponse à l’incrédulité de sa vis-à-vis, Alessa hoche la tête tristement, presque théâtrale comme portant le plus lourd fardeau de l’humanité. « Hélas, oui. Mais le coca noix de coco et les andouillettes existent, fallait bien que quelqu’un invente un smoothie à la grenouille. » Elle conclut sa tirade en haussant les épaules. Cet exemple est sûrement le plus gros auquel elle puisse penser, notamment parce que lesdites grenouilles utilisées sont une espèce protégée. Un problème de société dont on ne parle jamais, mais on ne parle jamais trop souvent du pays à part pour citer Fujimori et Alexis Amore. Le cul et la politique sont toujours les centres de gravitation des médias. « Le Pérou c’est un petit pays avec une énorme diversité, la plus belle des sept merveilles du monde et beaucoup de musique. Et rassure-toi, on a beaucoup de très bonne bouffe en plus des smoothies. » Elle esquisse un nouveau sourire. N’essaie pas de prétendre que mentionner son pays natal ne l’en rend pas nostalgique et qu’elle ne pourrait pas s’étendre des heures sur son peuple, leurs croyances et tout ce qu’ils ont fondé de beau. Mais ce serait une pente glissante menant directement à l’ennui de Minhee et elle n’a pas envie de risquer ça pour le moment.

« - D’accord mais je t’avoue que maintenant je suis curieuse de savoir ce que tu donnerais en tant que prof.

Un instant leurs yeux se cherchent et s’affrontent, le regard de Minhee ouvertement effronté face à l’amusement lisible dans celui d’Alessa. Celle-ci se demande si elle doit relever l’insinuation sexuelle, puis décide contre. « Ben je sais que je t’ai pas trop vendu le truc, mais si t’as besoin d’une prof en bio évolutive du développement, hésite pas. Ça ou l’espagnol. Qui te sera sûrement plus utile, au passage. » Sa réponse ne la satisfait pas mais elle préfère se censurer. « Tu écris une BD, alors. Je peux voir, ou c’est un truc privé que tu montres pas aux inconnus ? » Minhee a piqué son intérêt et elle se prend à se demander ce qu’une personne comme elle peut écrire et dessiner. Au premier abord elle aurait pensé à quelque chose de romantique et doux. Maintenant sa perception de la personne face à elle est si floue qu’elle attend juste que celle-ci se dévoile d’elle-même.

L’heure tourne sur les montres sans qu’elles ne le remarquent. Et presque inconsciemment, Alessa suit son envie de l’inviter à rester plus longtemps, lui propose quelque chose à boire. La notion de derniers transports, la démangeaison usuelle qui lui indique qu’il est temps de rentrer prendre un somnifère pour passer la nuit, tout ça est absent. Elle aimerait savoir pour combien de temps mais elle ne pense pas à se le demander. Elle est bien ici. Elle n’a envie de penser à rien d’autre qu’à ça. « Tu sais quoi, je vais te suivre dans les boissons non-alcoolisées. Un café ça m’ira très bien. Faut faire redescendre tout ce sucre. » Ca lui semble la seule bonne alternative à un autre verre d’alcool qui serait de trop. En l’absence de clopes, de taz et de tout ce qui se rapproche de ce qu’elle côtoyait avant, elle a incroyablement besoin d’un stimulant.

- Pas depuis longtemps à vrai dire depuis le début du mois au moment où je me suis faite larguée. Du coup je t’avoue que je ne cherche rien de sérieux, juste de bons moments passés toutes les deux mais rien de plus.

L’air reste coincé dans sa gorge, hésite à sortir, renonce dans un léger soupir qu’elle préfère passer dans sa commande au serveur, qui passe brièvement à côté d’elles. A partir de combien les coïncidences deviennent trop nombreuses ? Alessa se penche, hésite à lui dire. A lui parler de Dania, à la rupture lâche qu’elle a du essuyer de la personne qui l’avait accompagnée dans toutes les étapes de sa vie. Sa quête incessante, depuis, du bouchon qui empêchera à toutes ses émotions de sortir d’un coup ; car si pour l’instant elles fuitent de façon régulière et diffuse, la Péruvienne se demande quand est-ce que le mélange peut exploser. Mais non. Ne pas s’étendre, ne pas penser à ça. Ne pas laisser Dania avoir cette emprise à nouveau, la laisser gâcher des soirées alors qu’elle est à l’autre bout du monde à vivre une vie dont elle est exclue. « D’accord. Tant mieux. C’est ce que je cherche aussi. » Et au fond elle lui est reconnaissante d’avoir abordé le sujet en premier, de ne pas avoir attendu qu’elle le fasse pour la laisser étaler toute sa misère sur des draps froissés par le sexe et les larmes. Sa main se tend sur la table, ses doigts se posent sur ceux de Minhee, les frôle et les caresse distraitement. Ne s’enlèvent pas lorsque le serveur vient leur apporter leur dernière commande.

« Si telle est ta question, j’ai une chambre pour moi mais vaut mieux aller chez toi. C’est vraiment le bordel. » Elle a du mal à laisser quiconque rentrer chez elle maintenant de toute façon. Elle se permet de la regarder plus longtemps cette fois. Son sourire narquois, ses lèvres pleines et ses grands yeux bruns. Ses avances directes et effrontées qui l’ont prise de court et flattée tour à tour. Retour sur ses lèvres, la langue qui passe dessus et l’envie que ce soit la sienne. Son air mutin qui laisse présager la suite. « T’avais prévu autre chose ce soir ? Ou un dernier verre chez toi te tente ? »
AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
avatar
AGE : 20 AVATAR : Chou Tzuyu (Twice) POINTS : 287

NOUS A REJOINT LE : 08/04/2018

MESSAGES : 214

☢ BURNING AMBITION
Voir le profil de l'utilisateur http://www.hundred-miles.com/t4199-yoo-min-hee-minnie#109256 En ligne

Message(#) Sujet: Re: Soirée animée feat Alessa Dim 30 Sep - 15:14

Soirée animée ★ Who are you in these place ?


La soirée avance, le temps défile sans vous attendre. Mais vous semblez comme hors du temps, il n’y a rien qui puisse vous perturber, vous continuez de parler encore et encore. La musique elle ne l’entend plus autant que quand elle était perchée sur son tabouret, elle est d’ailleurs incapable de dire quelle musique le dj a décidé de passer maintenant. Les boissons sont meilleures avec toi même si ton mojito ne l’a définitivement pas convaincu, trop de rhum dans une seule boisson pour une fille qui n’a pas l’habitude de boire et qui n’en a pas l’intention. Les gens deviennent flous pour elle, elle n’a aucune idée de qui est resté dans ce bar ou déjà sorti et à vrai dire elle s’en moque parce que pour l’instant elle n’a plus autant mal au cœur. Pour un instant, elle oublie dans quelle mouise elle est et peut-être qu’avec un peu de chance elle ne pleurera pas ceux qui l’ont abandonné lâchement cette nuit. Tu la fais se sentir bien et t’es sûrement celle avec qui le feeling passe le mieux parmi les quelques conquêtes qu’elle a déjà pu avoir.

- Pauvres grenouilles…

Min Hee est loin d’être végétarienne enfin elle tente au maximum de réduire la viande et le poisson mais parfois elle flanche. C’est difficile pour elle de se passer de charcuterie mais elle fait de son mieux même si en soit la société ne lui laisse pas vraiment le choix, les plats végétariens coûtent toujours plus chers que les plats normaux. Ce qui est totalement illogique vu que justement comme il y a quelque chose en moins, ça devrait être mois cher mais non. Et l’idée de boire quelque chose à la grenouille la met mal à l’aise, lui soulève le cœur.

- J’aimerais bien y aller un jour, qui sait peut-être qu’un jour tu pourras m’emmener dans tes bagages si tu retournes là-bas.

Un petit rire lui échappe alors qu’elle s’imagine déjà dans une valise direction le Pérou. Il faudrait une grande valise pour réussir à la contenir et aussi échapper à la surveillance de ceux qui vérifient ce qu’il y a dans les valises. Surtout qu’elle est loin de peser la vingtaine de kilos que doivent faire les bagages maximum.

- Je veux bien que tu m’enseignes l’espagnol, je t’avoue que grâce à la casa de papel et las chicas del cable, je pense connaître deux trois mots mais c’est tout. Par contre je te préviens j’ai pas de sous à te passer pour les cours du coup soit on s’arrange autrement pour le règlement soit tu me les fais gratuits.


Ca lui coûte de se dire qu’elle va devoir faire ce genre de proposition régulièrement même si maintenant elle ne peut plus faire la fine bouche. Les boulots dont personne ne veut ça sera pour elle et l’espace d’un instant elle pense à la somme astronomique qu’elle va devoir verser à ces gens parce que ses parents accumulent de nouveau les dettes. La première fois qu’elle avait dû leur verser des sous et qu’elle n’avait pas eu les sous, elle s’était prise une belle dérouillée. Ils n’y étaient pas allés de main morte et les bleus avaient mis deux bonnes semaines avant de partir. Elle doit les voir de nouveau dans une dizaine de jours et elle a réussi en cassant sa tirelire et à multiplier les heures de travail à atteindre la moitié de la somme. Il faut qu’elle gagne de l’argent et rapidement.

- J’ai pas de planches sur mon tél mais si tu veux je peux t’envoyer le lien par sms. Je sais pas si ça peut t’intéresser, c’est de la fantasy enfin tu regarderas ça si t’en as envie.

Elle aurait du mal à te résumer toute son histoire parce qu’elle est un peu gênée de se dire que tu vas regarder sa BD à elle. C’est une partie de son jardin secret et la première fois qu’elle l’avait publié, elle avait eu le stress de savoir si les gens allaient aimer ou non. C’est quelque chose d’hyper important pour elle puisque c’est quelque chose qui vient du fond du cœur et quand elle voit sa popularité grimper elle est en même très fière et en même temps elle a du mal à se dire qu’un millier de personnes maintenant sont derrière leurs ordinateurs le vendredi soir à attendre qu’elle publie la planche de la semaine.

- Très bon choix si tu veux mon avis.

Puis vient le moment où les questions qui touchent les cordes sensibles apparaît et heureusement disparaît bien vite. Elle ne s’étend pas sur le sujet même si elle aurait des tas de choses à dire sur cette rupture sur comment elle l’a si mal vécu et d’ailleurs comment elle la vit toujours hyper mal parce que non la blessure qu’a causé Bitna n’est toujours pas partie, elle peine à cicatriser. Et un simple hochement de tête suffit à te faire comprendre qu’elle est contente que vous soyez sur la même longueur d’onde. Elle ne veut plus d’histoires d’amour, elle a eu sa dose pour le moment. Finalement c’est toi qui instaures votre premier contact physique en posant ta main sur la sienne mais elle ne tarde pas à réagir en liant vos doigts ensemble. Elle lance un regard de défi au serveur de dire quelque chose quand il voit vos mains enlacées mais il ne dit rien se contentant simplement de prendre vos commandes.

- Ca dépend si tu veux juste dormir avec moi, on peut aller dans ma chambre au dortoir. J’ai trois filles qui dorment dans la même chambre que moi du coup je t’avoue que je me sens pas cap de faire des trucs alors qu’elles sont dans la même pièce que moi. Mais si tu veux, on peut aller ailleurs si tu veux vraiment pas qu’on aille chez toi.

Elle ne sait pas encore où vous pouvez aller puisqu’il est hors de question qu’elle se rende chez ses parents alors qu’elle leur fait la tête et ce pour de très bonnes raisons. C’est leur faute à eux si ils se retrouvent endettés jusqu’au cou et quant à l’immeuble abandonné où elle dort généralement, c’est son chez elle. Elle n’y a emmené personne à part Bitna, c’était d’ailleurs leur lieu de rendez-vous.

- Et non merci pour le dernier verre, j’ai plus soif en revanche je commence à avoir faim pas toi ?

Finissant son thé glacé, elle te laisse finir ta boisson avant de se lever vos mains toujours enlacées. Alors que vous vous dirigez vers le comptoir, le barman fait un signe négatif de la tête disant que c’est la maison qui offre cette commande. Elle sourit en le remerciant puis vous sortez du bar qui ferme dans cinq minutes à vrai dire. L’air frais court sur ses jambes nues, sa jupe en jean est jolie et la met bien en valeur mais elle est inefficace contre la fraîcheur de fin septembre. Heureusement son body noir est à manches longues ce qui n’empêche pas de mouler le haut de son corps. Mais elle ne se préoccupe pas des températures non la première chose qu’elle fait en sortant de ce bar, c’est t’embrasser. C’est en même temps doux et suffisamment passionné pour te donner un avant-goût du reste de la soirée. Finalement elle se recule un peu pour reprendre son souffle avant de rouvrir ses yeux qu’elle avait fermé durant votre baiser néanmoins sa main est toujours dans la tienne.

- Je t’écoute on va où ?






@Quispe Alessa
Revenir en haut Aller en bas
avatar
AGE : 23 AVATAR : Son Wendy (RV) POINTS : 66

NOUS A REJOINT LE : 18/05/2018

MESSAGES : 216

♡ PUT YOUR TRUST IN ICE CREAM
Voir le profil de l'utilisateur

Message(#) Sujet: Re: Soirée animée feat Alessa Dim 30 Sep - 16:29



soirée animée


Elle qui pensait regretter sa soirée entière se retrouve satisfaite d’être sortie. Fière, même. La voilà confrontée à l’une des seules fois où elle se décide à sortir de chez elle sans que ça ne tourne mal, sans qu’elle rentre chez elle à bout de souffle à un moment inopportun ou qu’elle parte se réfugier par peur de craquer. Voilà ce que l’isolation vous fait. Ça vous rend à fleur de peau, susceptible à tout moment de craquer parce que le contact d’autrui est devenu trop difficile. Leur regard, aussi. Ça, c’est le pire. Le regard pesant de culpabilité, qui vous dit que tout va bien, franchement, c’est rien, je comprends et qui vous assomme de culpabilité. Alessa a des amis trop gentils et elle en paie le prix. Elle préférerait mille fois qu’on la bouge, qu’on la menace, qu’on l’insulte pour la sortir de son coma auto-induit mais elle n’a personne pour le faire. Alors elle s’enferme toujours plus parce que les contacts sont de plus en plus redoutés et de moins en moins agréables. Souvent. Presque toujours. Ce soir constitue une exception.

- J’aimerais bien y aller un jour, qui sait peut-être qu’un jour tu pourras m’emmener dans tes bagages si tu retournes là-bas.

L’intéressée la gratifie d’un sourire pour la remercier de son intérêt. Alessa aimerait pouvoir lui confirmer que le jour viendra, avec plus ou moins de sincérité, qu’elle peut l’embarquer dans l’avion pour Arequipa quand elle le souhaite. Plus ça va, moins elle en est sûre. Ces conneries de bourse perdue, d’éviction potentielle ne l’effraient plus tant parce que la perspective de rentrer au Pérou se profile derrière elle, mais justement parce que cette option n’y figure plus. Se faire évincer de la fac parce qu’elle manque trop de cours, perdre sa bourse en résultat, certes. Et après quoi ? Ses parents n’auront pas l’argent nécessaire pour lui payer un billet de retour. Même s’ils l’avaient, elle ne leur en parlerait pas. Trop fière et soucieuse pour demander de l’aide à ses amis haut placés, elle se tairait et endurerait son propre échec. Elle a rendu tout le monde si fier, tant d’espoir pesait sur son dos lorsqu’elle a quitté la région pour étudier en Corée du Sud. Revenir là-bas sans diplôme serait une déception impardonnable. Une preuve de plus que Dania avait raison de la décourager de partir. Une preuve de plus qu’elle avait raison de la quitter avant qu’il ne soit trop tard et qu’elle doive la ramasser à la cuillère.

Aucune de ces perspectives ne l’enchantent. Et, de loin, c’est rester ici et oublier ses soucis pour le moment qu’elle préfère.

- Je veux bien que tu m’enseignes l’espagnol, je t’avoue que grâce à la casa de papel et las chicas del cable, je pense connaître deux trois mots mais c’est tout. Par contre je te préviens j’ai pas de sous à te passer pour les cours du coup soit on s’arrange autrement pour le règlement soit tu me les fais gratuits. La jeune femme opine du chef en entendant les références de la plus jeune. Les telenovelas sont l’amour de tout un peuple au Pérou et aux alentours et la grande majorité de sa génération a vécu les retours de l’école avec un goûter dans les mains sur un canapé, devant une télé diffusant une nouvelle série chaque année, que tous les foyers suivaient à l’unisson. Jusqu’à ce que l’Espagne exporte des séries d’une qualité supérieure et que les un peu plus jeunes s’y rabattent. « Hé, c’est déjà ça, tu pars pas de rien. Et t’inquiète, je suis pas un requin. Ce sera gratuit, c’est mieux comme ça. Et je doute fortement d’être bonne pédagogue, alors ce serait de l’arnaque. » Alessa n’est pas vénale mais il n’est pas dans ses principes de refuser de l’argent quand elle en a besoin. Or elle n’a pas non plus pour valeur de voler à des gens qui sont aussi dans le besoin qu’elle. « T’auras qu’à m’apprendre le dessin en échange », suggère-t-elle finalement.

- J’ai pas de planches sur mon tél mais si tu veux je peux t’envoyer le lien par sms. Je sais pas si ça peut t’intéresser, c’est de la fantasy enfin tu regarderas ça si t’en as envie.

La métisse n’est pas assez distraite pour passer à côté de ses joues qui s’empourprent et elle hoche vigoureusement la tête pour appuyer son intérêt. « Donne ton portable », lui intime-t-elle. En quelques secondes son numéro est entré dans le répertoire au nom d’Alessa. Elle est presque sûre qu’il n’y en a pas énormément avec ce prénom sur Seoul de toute façon.

La discussion se poursuit et quand Alessa regarde sa montre pour la première fois, leurs doigts sont enlacés et leurs dernières commandes sont en train de se vider. Le café l’a revigorée et a réchauffé ses joues, pourtant elle a hâte de partir. « Et tes colocs trouvent pas ça étrange que tu ramènes juste des gens pour dormir dans ton lit, comme ça ? » s’enquit-elle, amusée par la perspective. Alessa a la chance d’avoir une chambre seule dans la résidence universitaire, luxe qui ne lui est alloué que parce que l’administration l’a laissée une semaine à la rue pour erreur d’inscription. Ce qui lui convient parfaitement, elle qui préfère avoir son espace et le chérit de façon démesurée. « T’en fais pas, on peut aller chez moi aussi. Ça ira et t’auras sûrement déjà vu pire niveau bordel. » C’est en tout cas ce qu’elle imagine, sûrement à tort, des dortoirs universitaires. Leur dernière commande est offerte par le barman, qui s’évertue à servir les dernières commandes avant la fermeture pour arrondir ses pourboires.

Le vent frais du soir vient leur mordre la peau, traverse la chemise de la Péruvienne qui se maudit de ne jamais regarder la météo. Elle commence à ranger ses mains dans les poches de son jean quand Minhee se rapproche d’elle et la seconde d’après, Alessa sent ses lèvres douces contre les siennes, un soupir tiré sans qu’elle n’ait rien pu y faire. Sa main vient se poser dans son dos, presque automatiquement, comme pour la presser davantage contre elle et l’échange dure trop peu longtemps pour la satisfaire. Et juste comme ça, le contact est rompu et le silence des rues séoulites revient entre elles, laisse Alessa songeuse. Leurs doigts sont toujours entremêlés et l’étudiante se surprend de leur audace. Devant elle se tient une Minhee assurée, yeux aussi brillants que les siens et pourtant la première chose sur laquelle ses yeux tombent, ce sont ses lèvres. Elle n’avait pas remarqué que Minhee était si grande – de trois-quatre centimètres, certes, mais qui lui font quand même un drôle d’effet. Elle n’a pas l’habitude de se sentir petite. « Chez moi ce sera parfait », souffle-t-elle finalement, pressant ses lèvres l’une contre l’autre. « Mais faudra vraiment que tu ignores le bordel. »

Un bordel qu’elle se félicite d’avoir rangé un minimum avant de partir. Maintenant devant la porte de son appartement, Alessa glisse ses clés dans le trousseau et pénètre la première dans la pièce pour y laisser traîner ses sens : l’odeur de clope s’est dissipée pour celle de lessive, et tout n’a pas l’air aussi mal rangé qu’elle n’aurait pensé. Son canapé est sûrement recouvert de fringues propres pas rangées et elle n’est pas sûre d’avoir débarrassé le cendrier de sa table basse. Des cours traînent, elle s’en doute, et ses sachets de feuille de coca aussi. La vaisselle n’est sûrement pas entièrement faite. Des trucs compromettants peuvent traîner à tout recoin. Elle laisse Minhee entrer à sa suite mais n’allume pas les lumières immédiatement, préférant s’assurer à nouveau : « J’allume pas tant que tu me promets pas de pas faire attention au bordel. Je suis sérieuse. »
AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
avatar
AGE : 20 AVATAR : Chou Tzuyu (Twice) POINTS : 287

NOUS A REJOINT LE : 08/04/2018

MESSAGES : 214

☢ BURNING AMBITION
Voir le profil de l'utilisateur http://www.hundred-miles.com/t4199-yoo-min-hee-minnie#109256 En ligne

Message(#) Sujet: Re: Soirée animée feat Alessa Dim 30 Sep - 19:47

Soirée animée ★ Who are you in these place ?


Pour être honnête, Min Hee ne savait pas comment allait se passer sa soirée. Il y a quelque chose qui s’est cassé en elle définitivement en ce début de septembre. Ses proches la regardent se métamorphoser avec un air craintif. Certains ont voulu la réconforter ou ont pris une mine désolée, elle les a envoyés alors balader puisqu’elle ne veut plus d’excuses puisque c’est ce qui lui a sorti Bitna et Inseong. Non elle ne veut plus de « ça va aller », « je suis désolée Minhee » parce qu’elle le sait maintenant que ce ne sont que des mensonges. Non ça n’ira pas. Non elle ne peut pas redevenir celle qu’elle était, la jeune femme naïve et candide. Oui elle a changé certains disent en bien d’autres en mal. Certains se sont détournés d’elle n’aimant pas ce qu’elle est devenue même si au fond elle reste la même sur bien des aspects. Elle est toujours cette fille qui regarde des dessins animés tôt le matin, cette fan d’Harry Potter et de Tim Burton elle a juste perdu en innocence, c’est tout et elle a décidé de sortir du placard c’est tout. L’agnelle apprend finalement à se défendre contre tous ceux qui veulent abuser d’elle, de sa gentillesse et de sa générosité. Alors oui maintenant elle sort dans les bars, elle n’a aucun scrupule à se comporter comme une pétasse selon certains avec les hommes et même à draguer les filles qu’elle trouve jolies et qui sont célibataires.

Mais elle reste cette jeune femme qui rêve de voyager, de découvrir de nouvelles choses. Elle est toujours cette fille un peu trop curieuse qui veut comprendre tous les mystères de l’univers, qui ne supporte pas quand elle ignore quelque chose et qu’on lui fait remarquer à quel point elle est ignare. Elle est comme celles qu’on peut captiver en lui contant la vie de peuples différents du sien. Elle veut savoir. Elle veut comprendre comment tout ça fonctionne, tout connaître. Elle ne souhaite pas voir seulement les choses avec son prisme de coréenne. Non les rêves de la dessinatrice sont peuplés d’horizons divers et variés. Il y a tant de choses à voir, à expérimenter, à vivre tout simplement. C’est trop bête de rester à Séoul mais pour faire des voyages il faut de l’argent, ce qu’elle n’a pas. Mais elle se le promet un jour elle aura suffisamment de sous pour partir en voyage. Oui un jour, elle voyagera. Un jour elle sortira de cette galère. Elle se battra jusqu’au bout pour vivre sa vie comme elle l’entend et si pour ça elle doit faire des choses que son frère désapprouverait totalement et bien tant pis. S’il ne voulait pas qu’elle les fasse, il avait qu’à rester.

- Oui et on verra bien si t’es une bonne pédagogue ou pas et merci pour les cours gratuits.

Elle est contente de voir que tu partages à peu près la même vision de l’argent qu’elle. A savoir que c’est bête de ne pas faire payer ceux qui peuvent mais ça ne sert à rien de creuser la tombe de ceux qui n’ont pas les sous pour se payer des cours et d’augmenter leur dette. A vrai dire elle a peur maintenant Min Hee parce qu’elle ne sait pas si elle pourra payer l’université l’année prochaine. Elle a peur de voir son avenir s’envoler en fumée, avenir plein de promesses mais qu’elle ne fait qu’effleurer.

- Ca marche, je tenterais de t’enseigner le dessin !


Enfin elle n’est pas sûre de réussir à t’enseigner quelque chose puisqu’elle fonctionne surtout avec le cœur. Quand elle dessine, elle ne pense plus à rien elle laisse son inconscient s’exprimer ce qui donne des choses vraiment étranges par moment. Mais son univers il est né comme ça, elle laisse parler toute cette partie d’elle qu’elle ne soupçonne pas. Parfois certaines scènes lui apparaissent par des flashs à des moments pas toujours les plus opportuns, la dernière fois c’était durant un de ses cours où elle a lâché son stylo bleu détachant une nouvelle feuille simple et le crayon de papier en main, elle avait dessiné ce qu’elle avait vu. Au final elle n’avait rien écouté de ce cours bien trop plongée dans son univers.

Elle fait glisser son portable vers toi et elle te laisse entrer ton nom ainsi que ton numéro. Portable récupéré, elle regarde si t’as bien tout fait comme il faut alors elle se rend dans son répertoire. Et tout en haut dans les A, il y a bel et bien un contact nommé Alessa. Elle se rend alors sur son site, copie le lien pour te l’envoyer par sms.

- Et voilà c’est envoyé !

La conversation se poursuit et tandis qu’elle finit sa limonade, vos doigts sont entrelacés et la fraîcheur de la boisson aide la plus jeune à garder les pieds sur Terre, à rester dans le présent et à ne pas s’évader dans ses pensées comme elle le fait un peu trop souvent. Ce n’est pas contre toi, elle est juste de nature rêveuse et elle a tendance à un peu trop s’emballer.

- Je sais pas vu qu’à chaque fois que je propose ça les gens me proposent d’aller chez eux. A croire qu’aucun ne veut juste dormir sagement avec moi.

Sourire amusé quand elle pense au refus presque automatique quand elle leur propose d’aller dans sa chambre juste pour dormir, les gens proposent automatiquement d’aller dans leur logement à eux. Ce qui lui convient très bien comme ça ses colocataires surtout Soo Yun n’a aucune idée que sa protégée a fini dans de nombreux lits ce mois-ci. Elle hoche simplement la tête pour lui dire d’accord et alors que tu finis ton café, elle voit tes joues qui semblent se réchauffer sous son regard amusé. Elle note dans son esprit de revenir à ce bar alors que le barman vous offre vos boissons.

L’air est frais ce qui est normal dans le sens où l’automne est enfin là. Sa saison préférée est enfin là, amoureuse de cette saison. Elle adore ces températures où il ne fait ni trop chaud ni trop froid. Enfin maintenant elle a encore quelque chose de plus beau devant elle. Elle t’a toi qui vient sûrement d’atterrir et qui te dit sûrement que ce baiser était trop court mais elle réserve toutes ces cartes pour quand vous serez chez toi. Ca sera seulement là-bas qu’elle fera grimper la température entre vous deux.

- D’acc je te suis du coup.


Le trajet jusqu’à ta chambre ne lui semble pas exceptionnellement long à vrai dire il se fait dans un silence mais pas un silence gênant. Non le silence entre vous deux est plutôt agréable et rapidement vous arrivez devant ta chambre. Elle te laisse entrer la première et te suit fermant la porte avec son pied derrière vous.

- Promis je ferais pas attention au bordel à vrai dire ça me dérange pas.


Elle te laisse le temps d’allumer et tandis qu’elle enlève ses chaussures, qu’il faudrait d’ailleurs qu’elle rachète car elles sont au bout de leur vie. Enfin ses mains viennent sur tes hanches et te regarde assurée alors qu’elle dépose une nuée de baisers papillons de ta mâchoire au creux de ton cou pour remonter vers ton oreille.

- Du coup dis moi tout bella t’as une envie concernant le programme de ce soir ?





@Quispe Alessa
Revenir en haut Aller en bas
avatar
AGE : 23 AVATAR : Son Wendy (RV) POINTS : 66

NOUS A REJOINT LE : 18/05/2018

MESSAGES : 216

♡ PUT YOUR TRUST IN ICE CREAM
Voir le profil de l'utilisateur

Message(#) Sujet: Re: Soirée animée feat Alessa Mer 10 Oct - 14:53



soirée animée


Un long instant, elle se demande ce qu’elle fait là. Alessa n’est quasiment jamais rentrée avec une inconnue. Elle n’a jamais ramené quelqu’un qu’elle ne connaissait pas suffisamment chez elle et surtout elle n’est pas le genre à se lancer dans des relations d’un soir. Trop casanière, proche de ses habitudes, Alessa préfère son calme et son intimité, et surtout éviter de se lier à qui que ce soit. Dania avait été sa première et jusqu’à peu, sa seule. Elle avait passé longtemps dans le déni, à s’assurer qu’elle le serait toujours et surtout, à refuser de sortir de sa tête pour voir qu’il y avait autre chose. Elle était passée à côté de beaucoup et même si elle avait fini par s’en rendre compte, ça ne l’avait pas attristée. Elle en était à ce point.

Ce soir pourtant, elle essaie de briser le sort. De se sortir de sa torpeur maladive et de son envie pressante de repousser quiconque tentait une approche. Et pour la première fois, surtout, elle en avait envie. Elle trouvait en ses discussions avec Minhee une simplicité que ses autres relations ne lui offraient pas. Pas de questions gênantes, aucune attente à laquelle répondre. Les choses étaient claires, posées à plat pour que chacune puisse les voir de la même façon et cette fois, Alessa n’avait pas peur de décevoir car elle était certaine qu’on attendait rien de plus de sa part. Et aucune peur ne lui compresse le ventre lorsque Minhee l’embrasse, doucement mais avec assurance, éveille son envie sans qu’elle n’ait peur de le regretter. Le reste du trajet, la Péruvienne se sent apaisée, fait taire les quelques doutes qu’il lui reste quant à sa décision de ramener la jeune femme chez elle – celle-ci ne fait qu’un mètre soixante-dix, pourra difficilement la maîtriser en cas de problème, et ce n’est pas tant le potentiel danger qu’elle représente qui l’inquiète autant que de s’ouvrir à une nouvelle personne et se montrer à nue. L’intimité l’inquiète plus que tout autre échange.

Elle laisse la plus jeune pénétrer chez elle et sent son cœur se serrer au moment même où elle allume la lumière, ses mains repliées sur elles-mêmes en geste de défense secret. La mise à nu avait déjà commencé, réalise-t-elle maintenant que son appartement s’ouvre et se déploie devant son invitée. Çà et là traînent des souvenirs de chez elle, des témoins d’une vie qu’elle ne montre à aucun : un gros seau d’eau bouilli tous les soirs recouvert d’un couvercle, des sachets de feuilles de coca qu’elle a éparpillés partout dans son appartement en cas de flemme de se lever. Son chapeau chullo qu’elle n’a jamais montré à personne, qui affuble une tête invisible sur le poncho trop petit de sa grand-mère. Sur la table basse gisent les preuves de la soirée solitaire qu’elle a passé la veille, cachée sous des décombres de mégots et un cadavre de cannette de thé froid, son mp3 fétiche vidé de sa batterie sur le canapé éventré. « T’as promis », rappelle-t-elle obstinément, comme honteuse soudain de son coin de paradis personnel.

Mais Minhee ne s’attarde pas, saisit ses hanches et son corps se presse facilement contre le sien, un geste oublié qui lui revient pourtant facilement – ce sont ses mains qui agissent pour elle et entourent le cou de la plus jeune, l’attirent davantage contre elle pour mieux sentir ses baisers. Un soupir s’échappe d’entre les siennes lorsqu’elle sent Minhee embrasser son cou, descendre jusqu’à la naissance de sa clavicule et revenir jusqu’à son oreille. « Je sais pas, à ton avis ? » rétorque la jeune femme à son tour, saisissant son menton entre deux doigts pour reprendre possession de ses lèvres. Un peu brusque, sans le vouloir mais sans le regretter. Ses lèvres mordillent celles de l’étudiante, y déposent de légers baisers. Enfin, elle s’autorise à reprendre le dessus et pousse Minhee contre le mur, colle son corps au sien, lui laisse sentir son impatience en glissant une main sous son haut pour découvrir la peau de son dos. « Et toi ? Des envies particulières ? » demande-t-elle enfin et cette fois-ci, c’est elle qui embrasse le cou de la plus jeune, laissant sa langue y tracer un chemin distrait.
AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
avatar
AGE : 20 AVATAR : Chou Tzuyu (Twice) POINTS : 287

NOUS A REJOINT LE : 08/04/2018

MESSAGES : 214

☢ BURNING AMBITION
Voir le profil de l'utilisateur http://www.hundred-miles.com/t4199-yoo-min-hee-minnie#109256 En ligne

Message(#) Sujet: Re: Soirée animée feat Alessa Mer 10 Oct - 20:47

Soirée animée ★ Who are you in these place ?


Min Hee maintenant elle ne présente plus personne aux gens. A vrai dire, elle se dit que ça ne sert à rien maintenant. Elle n’a pas présenté sa petite amie à son entourage alors pourquoi elle devrait le faire avec ses conquêtes ? Et ce n’est pas parce qu’elle a honte non loin de là, elle ne voit pas ce qu’elle fait de mal à finir dans le lit d’autres filles et si on lui pose des questions, elle n’aura pas aucun mal à regarder la personne dans les yeux pour lui dire que oui elle a eu une nuit agitée. Mais elle élude les questions un peu trop personnelles parce que c’est sa vie privée à elle et personne n’est assez légitime à ses yeux pour pouvoir fouiller dedans. Elle en parlera quand elle le voudra et surtout quand elle considérera que c’est vraiment du sérieux et pas qu’une histoire de libido. Pour l’instant, elle ne ressent pas le besoin de confier cette histoire qui sera sans lendemain, qu’elle pense naïvement, à qui que ce soit. Elle se voit déjà quitter ton domicile au petit matin, généralement c’est elle la première levée alors ses conquêtes voient sur leur table de chevet rien d’autre qu’un petit mot écrit à la va vite alors qu’elle enfile ses vêtements de la veille veillant à ne pas faire de bruit pour s’éclipser de leur maison, de leur vie, tel un fantôme. Elle ne laisse aucune trace derrière elle si ce n’est ce petit bout de papier qui prouve à ses amantes qu’elles n’ont pas rêvé les événements de la veille. Et Min Hee, elle pense que ça sera pareil avec toi parce que malgré elle reste trop naïve pour son âge. Enfant qui a dû grandir d’un coup.

Entre vous, tout est clair dès le départ elle ne te cache pas ses intentions parce qu’elle ne voudrait surtout pas te faire nourrir des illusions, des faux espoirs. Elle n’a jamais aimé les menteurs, les manipulateurs et ne compte pas en devenir une ni maintenant ni plus tard. D’autant plus qu’elle connaît la douleur d’un cœur qui se brise, des nuits à pleurer la présence de l’être aimé qui ne reviendra pas. Elle ne tient pas à faire vivre ça à qui que ce soit, elle ne tient pas à être responsable de ces douleurs. Elle se sentirait trop mal si elle l’était, elle se sentirait tellement coupable alors pour éviter la culpabilité et le fait d’avoir mauvaise conscience elle joue franc jeu dès le départ. Il n’y a pas de promesses ni d’attente particulière juste le fait de passer une nuit ensemble.

Le silence ne la gêne pas, il ne la gêne plus. Elle ne se sent pas obligée de parler à tes côtés juste pour meubler la conversation tout le trajet. A la place elle se contente d’observer, le monde de la nuit qui s’éveille avec lui tous ceux qu’il abrite. Tout comme elle se contente de regarder le chemin, que son cerveau commence déjà à mémoriser, pour aller jusqu’à chez toi. Elle voit simplement le décor de ta demeure, repère certaines choses mais ne fait aucun commentaire puisque c’est ta vie privée, c’est ton espace vital et elle ne tient pas à l’envahir plus que ça en faisant la curieuse au risque de tout gâcher. Alors elle se contente de te lancer un regard rassurant sur le fait qu’elle ne dira rien, elle ne posera pas de question. Il est beaucoup trop tôt pour ça, quand vous vous connaîtrez mieux elle osera poser ces interrogations qui menacent de s’échapper de ses lèvres là. L’interrogatoire sera pour plus tard, pas pour cette nuit.

Non pour cette nuit, elle a d’autres projets pour vous deux et elle te le fait comprendre rapidement. Vous n’êtes pas là pour jouer au scrabble et à vrai dire elle a plusieurs idées en tête concernant votre nuit ensemble, à voir l’option que tu préfères. Mais le moins qu’on puisse dire c’est qu’elle n’a jamais manqué d’imagination et son inspiration ne lui fera pas faux bond aujourd’hui.

- Je sais pas, éclaire ma lanterne.

Elle joue aux ignorantes mais elle a déjà une vague idée de ce que tu veux vraiment et elle te laisse faire quelques petits soupirs s’échappant de ses lèvres alors qu’elle te laisse faire son petit manège. Son corps est parcouru de frisson alors que tu poses tes mains froides sur elle et elle ne perd pas de temps pour que de son côté ses mains à elle aussi partent à la découverte pour l’instant de ton dos. Pour l’instant, elle reste sage mais elle ne le restera pas très longtemps.

- Tu verras ça assez vite.

Et elle te fait avancer à reculons jusqu’à ton canapé veillant cependant à ne rien casser posant délicatement ton mp3 sur ta table. Doucement elle te fait t’asseoir sur le clic-clac alors qu’elle se cale sur tes cuisses. Ses mains qui étaient sur tes hanches commencent à remonter le long de ta poitrine alors que ses doigts défont les boutons de ta chemise habilement tout en prenant son temps. Après tout la nuit ne fait que commencer.



@Quispe Alessa
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Message(#) Sujet: Re: Soirée animée feat Alessa

Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Soirée animée feat Alessa
 Sujets similaires
-
» Soirée animée entre Aline, NoNo, Eléo et CC...
» Soirée en amoureux feat Ambre
» Soirée arrosée ou folleries d'adolescentes ? feat. Elizabeth
» Début de soirée en milieu hostile ...
» Une soirée à l'auberge (libre)


Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
 :: seoul :: Gangnam :: Bar Bare
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers: