▲ up▼ down
1234
cœur morose, corps ecchymose (sunga)



 

elles sont là, rien que pour toi : la roulette soft et la roulette hot font leur grand retour !

(event) “Du chaos naît une étoile.”
the v o i d | the beginning

TOUJOURS SUR HM ! les défis et le mois à thème ont été renouvelés ! cœur morose, corps ecchymose (sunga) 359353108

RECRUTEMENT : LA TEAM ANIMATION !
Viens faire un tour par ici petit curieux !

valentine t'ouvre son journal intime ;
et t'invite à participer au concours de l'amour
-- peut-être découvriras-tu ton âme soeur ?

retrouve tous nos petits nouveaux mais aussi ceux inscrits sur le death note
❥ Namaste

hundred miles c'est un forum réel asiatique city/universitaire basé à Séouldeux réponses par mois minimum — Avatars occidentaux bienvenus ! — Taille des avatars 200*320 ou 400*640Une semaine pour finir sa présentation — Pas de prise de tête, rien que du love. That's all folks ٩(^ᴗ^)۶
8 504 pts
firestone
4 236 pts
melted
2 118 pts
starchild
5 704 pts
student
3 873 pts
citizen

elles sont là, rien que pour toi : la roulette soft et la roulette hot font leur grand retour !

(event) “Du chaos naît une étoile.”
the v o i d | the beginning

TOUJOURS SUR HM ! les défis et le mois à thème ont été renouvelés ! cœur morose, corps ecchymose (sunga) 359353108

RECRUTEMENT : LA TEAM ANIMATION !
Viens faire un tour par ici petit curieux !

valentine t'ouvre son journal intime ;
et t'invite à participer au concours de l'amour
-- peut-être découvriras-tu ton âme soeur ?

retrouve tous nos petits nouveaux mais aussi ceux inscrits sur le death note

 :: old memories :: Oubliettes, Never Forget :: RPs abandonnés
Partagez

 cœur morose, corps ecchymose (sunga)


Anonymous
Invité
Invité
cœur morose, corps ecchymose (sunga) Empty
(#) Sujet: cœur morose, corps ecchymose (sunga)   cœur morose, corps ecchymose (sunga) EmptyDim 16 Sep 2018 - 3:12




i am coming for all the monsters that ever touched him, i am coming for all the ones who twisted his stars into shadows ; they turned him into a nightmare, so i'm going to be theirs

le corps vacille entre les chaises libres pour atteindre les épaules de l'hydre ; monstre à trois têtes venu observer les êtres sous sa directive, inquiet à l'idée de constater que leur bon vouloir ne serait jamais comme il aurait pu l'imaginer. mais sunhi lui sourit, dépose son café sur la table sans oublier de le sucrer. une légère inclinaison ((marque d'un respect depuis longtemps oublié)) avant de faire marche arrière, de retrouver le comptoir derrière lequel se cache un être teinté d'un noir argenté : vega.

la mine effacée face à sa crédulité, il observe l'homme à cinq mètres de là. mais elle, elle ne voit que ce léger rictus venu déformer son visage ovale ; les yeux appuyés sur ses lèvres fines, colorées d'un rose naturel et obsessionnel. si ses pensées se perdent dans la contemplation du jeune homme, lui ne semble vouloir se séparer de la présence du patron-ronchon. l'étudiante s'adosse contre le comptoir, le regard toujours posé sur la peau laiteuse de ce collègue dont l'existence a depuis bien longtemps dépassé la simple entente et elle ne peut cacher ce sourire mélancolique. « si seulement tu pouvais, moi aussi, me regarder avec autant d'attention. » la voix se brise en un léger rire enfantin, la taquinerie coquine d'une gamine à l'amour infini. d'un petit coup d'épaule, elle invite vega à se redresser. « plus vite il aura constaté qu'on fait notre taf, plus vite il sera parti. » les sourcils se haussent doucement tandis que sa main se perd un court instant contre la hanche du garçon ; chacun de ses doigts, avide d'un contact empli de désir, vient se délecter d'une négligence créée par son t-shirt un petit peu soulevé. sa pulpe dorée contre sa peau argentée, explosion de préciosité bariolée.
c'est si nouveau, presque inattendu, cet effet qu'il a sur elle. assis dans sa cage thoracique, il a attrapé le colibri libre et en a fait sien. il ne s'agit plus là d'une chasse à l'appartenance, mais d'une possession consentie voire, encouragée. emportée par son regard à tout jamais changé -pour des raisons qu'elle ne saurait désigner encore, amoureuse de sa langue critique et son esprit métallique. elle tombe sunhi. pour chacune de ses caresses au goût de miel, pour chacun de ses baisers au péché véniel. et elle pleure, à ne pouvoir qu'imaginer ce que serait leur deux corps rencontré, entremêlé dans les draps d'une atmosphère sensuelle. le faire sien, complètement sien.

(c) SIAL ; icons pinterest


Anonymous
Invité
Invité
cœur morose, corps ecchymose (sunga) Empty
(#) Sujet: Re: cœur morose, corps ecchymose (sunga)   cœur morose, corps ecchymose (sunga) EmptyDim 7 Oct 2018 - 12:37



(( coeur morose corps ecchymose ))
wasted times I spent with someone else, She wasn't even half of you, Reminiscin' how you felt And even though you put my life through hell I can't seem to forget 'bout you, 'bout you. I want you to myself.
depuis le fond de la salle désemplie de l’agitation propre au vendredi soir, normalement appliqué à essuyer quelques verres, vega dévisage le patron des lieux de l’air le plus indifférent qu’il ait pu dénicher, le menton scotché au creux de sa paume. il scrute avec passivité ; analyse ses gestes lents et disgracieux, sa posture maladroitement supérieure, le sourire à moitié forcé qu’il affiche lorsque sunhi dépose sa tasse fumante de caféine sous son nez et ça suffit pour le sortir de sa transe - insulter en silence ses ancêtres et maudire ses descendants pour autant de condescendance gratuite.

(vega ne déteste pas son boss.)
(y’a juste ce frisson qui court le long de sa colonne vertébrale en piquant son épiderme rien qu’à l’idée de devoir se soumettre à un tel personnage, mais son job au café paie affreusement bien assez pour arrondir les fins de mois sans s’appuyer sur ses parents alors il se contente d’ignorer la vermine avec adresse.)

en vérité, il ne l’a pas exactement fixé - ses pupilles se sont évadées à maintes reprises sur les jambes affinées de la nymphe si tentatrice, ont remonté progressivement ses courbes sucrées pour juste s’écraser sur ses mèches couleur blé, à s’imaginer un instant passer et repasser ses doigts pour les séparer, démêler les nœuds que sa folie a pu faire tout au long de la journée.

et rien qu’à cette pensée, un rictus se forme au bout de son visage, rayon de soleil venu percer le brouillard de cette soirée à la façon d’une lance pointue et aiguisée. et au moment même où la princesse se retourne, vega fait mine de rediriger son attention sur l’autre clown qui gâche définitivement la dynamique qu’ils ont l’habitude d’invoquer lors des heures de fermeture.

- “si seulement tu pouvais, moi aussi, me regarder avec autant d'attention.” vega pouffe en se redressant, laisse sa langue humidifier ses lèvres dans un tic qui aboutit aux prémisses d’un nouvel éclaircissement de mine. - “je te regarde avec plus d’attention qu’ça quand même.” et pour presque argumenter sa version, il plante son regard au fond de sa galaxie - entrevoit un peu d’amusement dans l’étirement de ses paupières, qui semblerait quasiment sourire davantage que ses lèvres. - “plus vite il aura constaté qu'on fait notre taf, plus vite il sera parti.” il hoche la tête, se penche un peu vers sa tempe pour que ses mots ne soient audibles que par elle. - “j’peux tellement pas l’voir en peinture, i mean - regarde-le, tu parles d’un boss, il est même pas foutu d’mettre sa cravate correctement, tch.” et c’est peu dire - parfois vega se demande s’il est vraiment indispensable au bon fonctionnement de cet endroit calme, repère de la moitié de leurs fantaisies éclipses, qui restent tapies dans sa mémoire et qui ne quitteront jamais la cachette de son silence ; ni celui de sunhi.

il a suffit d’un geste pour qu’elle réussisse à le sortir de ses pensées ; le contact de ses doigts fins contre son épiderme découverte le fait frissonner, et son inertie s’atténue au profit d’une concentration recouvrée rien que pour elle, juste pour elle. c’est déconcertant la facilité avec laquelle sun parvient à lui faire perdre ses moyens l’espace d’un instant, avant que la maîtrise redevienne architecte de ses songes et de ses actions. alors il laisse ses obsidiennes voguer à nouveau vers les siennes, juste assez longtemps pour enregistrer son visage illuminé à la façon d’un polaroid ; parce que vega n’a besoin de rien de plus.

(que ces petites attentions qui rappellent en permanence que son coeur bat---)
(un peu plus fort à cause de toi.)

après un rapide coup d’œil vers leur patron qui semble particulièrement occupé au téléphone, vega choisit de s’adosser au comptoir, mug dans une main, chiffon dans l’autre, à ne pas la lâcher une seconde des yeux. - “tu m’as manquée aujourd’hui, tu sais ?” et c’est une constatation qu’il exprime avec sérénité ; ses pupilles longent les courbes de ses lèvres et les effluves de son parfum le rassure. - “plus que-” il s’applique à lire l’heure sur l’horloge murale, face à lui. - “deux heures. rien que ça.”

mais le temps passe si vite à ses côtés qu’il ne s’en préoccupe pas davantage.
(c) SIAL for SKATE VIBE ; gifs from tumblr


Anonymous
Invité
Invité
cœur morose, corps ecchymose (sunga) Empty
(#) Sujet: Re: cœur morose, corps ecchymose (sunga)   cœur morose, corps ecchymose (sunga) EmptyMar 13 Nov 2018 - 0:32




i am coming for all the monsters that ever touched him, i am coming for all the ones who twisted his stars into shadows ; they turned him into a nightmare, so i'm going to be theirs

et ses doigts dansent dansent sur la peau de l'adonis au sourire empli de malice. elle laisse contre son épiderme une sensation sucrée, un désir peu caché ; à en rendre ses joues rosies par la folie, à en perdre toute patience telle une enfant. sunhi sent le brun contre la pointe de ses doigts, le sent faiblir un instant face aux fantaisies qu'elle voudrait murmurer au creux de son cou ((mais son dos redevient droit, ignore ses velléités qui la laisse froide)). elle n'arrive pas à comprendre son comportement parfois : à vouloir l'embrasser à n'en plus pouvoir, à transpirer l'impureté des pensées qu'il semble vouloir cacher et à ne jamais la laisser continuer. stoppée. renvoyée. si la délicatesse de ses gestes l'apaisent, elle devient aussi victime d'interrogations ; comme si elle avait devant elle le plus grand des fugitifs sans jamais réussir à poser sa main sur son poignet, à l'attraper. et les questions tombent sans un écho de réponse. il est un mystère pour lequel elle se tuerait à trouver la solution. et pourtant, à cet instant comme à de tout autre moment, l'étudiante ressent cette connexion entre leur palpitant ((à tambouriner à l'unisson, véritable diapason pour l'accord de leurs sentiments brouillons)).

il s'adosse au comptoir et plonge dans ses perles sombres ce regard à la signification feutrée pour mieux protéger ses pensées. pourtant il ne la lâche pas, se concentre sur ses traits tirés par un sourire aux commissures des plus sincères. « tu m'as manquée aujourd'hui, tu sais ? » non, mais je l'espérais. les papillons qui grattent ses entrailles, la joie qui se répand à travers ses veines empoissonnées d'un amour adolescent. ses dents attrapent ses croissants de chair et elle tente de cacher sa satisfaction perturbante. un rapide coup d'oeil au patron qui leur tourne le dos et elle entoure son bras autour des épaules de vega pour déposer au coin de sa bouche un baiser aux effluves de nectar offert ; pour l'être aimé, l'adoré dont elle ne voudrait être séparé « non, mais je peux au moins te dire que tu m'as aussi manqué. ». la ahn se détache, retrouve sa position initiale, toujours à l'affût du moindre mouvement de l'homme au loin. quand, enfin, celui-ci se lève, vient les voir pour leur dire au revoir et s'en va. l'air devient plus respirable, l'ambiance plus palpable. elle se faufile entre les tables pour débarrasser la vaisselle laissée par leur unique client de la soirée et revient derrière le comptoir où elle balance un chiffon au visage de son coéquipier avec une affection démesurée. « t'insinuerais qu'on s'ennuie avec moi choi vega ? j'te laisse la corvée de l'aspirateur alors ! » ça sonne autoritaire alors que ses yeux disent le contraire ((soulagée de se retrouver dans leur univers sans de tâche parasitaire)). son téléphone vibre et elle l'attrape pour découvrir un message de noam qui s'inquiète de savoir si elle se sentait mieux, prise hier d'une insécurité infinie sur sa personne, prise de panique de déplaire à l'être à même pas deux mètres d'elle. un sourire léger déforme ses lèvres alors qu'elle répond à son meilleur ami avant de reposer son attention sur le cousin de yuta, toujours à essuyer ses mugs. « à force de les astiquer, tu vas les casser tu sais. » et elle rigole, pour sa bêtise enfantine, son commentaire inutile. mais la légèreté de son cœur ce soir laisse libre cours à son esprit encore un peu fébrile.

(c) SIAL ; icons pinterest


Contenu sponsorisé
cœur morose, corps ecchymose (sunga) Empty
(#) Sujet: Re: cœur morose, corps ecchymose (sunga)   cœur morose, corps ecchymose (sunga) Empty
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un peu d'intimité... [ pv : Perséphale et Hentaï]
» Quand deux corps s'enflâme [Pv Mafuyu Nekokami ][Hentaï]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: old memories :: Oubliettes, Never Forget :: RPs abandonnés
Sauter vers: