▲ up▼ down
October Night ⚜ BoJa



 
Viens donc te perdre sur notre roulette et finir la tête Roulette dans les Nuages !
Laisse le hasard dicter ton destin, tu finiras peut-être dans un ciel aussi bleu que l'océan.
(PAUSE) PAS D’ÉVENT POUR LE MOIS D’AOÛT !! profitez de vos dernières vacances : chill & rps, émerveillez-nous avec vos rps et vos évolutions !
TOUJOURS SUR HM ! es défis et la semaine à thème ont été renouvelé ! October Night ⚜ BoJa 359353108
DEUX GRANDES ANNONCES !!
Découvre les PROFESSEURS RÉFÉRENTS et viens fêter avec nous LES TROIS ANS D'HM !
HUNDRED MILES
hundred miles c'est un forum réel asiatique city/universitaire basé à Séouldeux réponses par mois minimum — Avatars occidentaux bienvenus ! — Taille des avatars 200*320pxUne semaine pour finir sa présentation — Pas de prise de tête, rien que du love. That's all folks ٩(^ᴗ^)۶
vote pour hm !
✿︎
16.08.19 ➝ 37ème MAJ qui marque également les 3 ans du forum ! Viens mater les news ici !
08.08.19 ➝HM fête ses 3 ans ! merci à tous pour cette belle aventure qui se poursuit !
16.07.19 ➝ C'est la 36ème MAJ, façon summer night festival pour HM! les feux d'artifice c'est par ici !
16.06.19 ➝ 35ème MAJ, HM is a jungle pour ce mois de juin ! les news c'est ici !
12.05.19 ➝ Oh my my my ! 34ème maj fleurie pour HM qui affiche quelques nouveautés printanières !
13.04.19 ➝ 33ème MAJ toute fruitée pour le retour des beaux jours ! viens découvrir les news juteuses !
09.03.19 ➝ on accueille la 32ème maj et son design azuré ! viens découvrir les nouveautés !
09.02.19 ➝ installation de la MAJ n.31, avec un codage tout neuf et plein de nouveautés !
09.01.19 ➝ 30ème MAJ de HM ! viens découvrir les nouveautés ICI
01.01.19 ➝ BONNE ANNÉE LES CHATS !! plein de bonheur à tous. ❤︎
08.08.16 ➝ ouverture de hm
han ja
park bo ra
han soo yun
yang noam
the avengers

 :: old memories :: Oubliettes, Never Forget :: RPs terminés
Partagez

 October Night ⚜ BoJa


Han I. Ja


Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t103-han-ja-hajansky
‹ MOTHERFUCKING STARBOY ⋆ STARCHILD PRESIDENT › - MISTER NOËL 2016
AGE : 24
AVATAR : ☽ bbh ♡
POINTS : 270


NOUS A REJOINT LE : 21/07/2016


MESSAGES : 22643


October Night ⚜ BoJa Empty
(#) Sujet: October Night ⚜ BoJa   October Night ⚜ BoJa EmptyMer 5 Oct - 23:00


⚜⚜⚜ « Ssh-ssh-sshht ! » Et son doigt agaçant vient sceller les lèvres de la jeune fille, presque dans un réflexe instantané. « Je sais ce que tu vas dire... Je suis vraiment trop génial de t'avoir emmené avec moi ce soir. C'est dommage que je sois la seule personne formidable de ta vie, Miss Bora. » Et il haussa les épaules, plus dans l'optique d'embêter son amie que de réellement se vanter. S'il n'était pas formidable pour de vrai, il l'était au moins pour Park Bo Ra, et il le savait. Elle ne pouvait le nier et de toute façon, c'était évident à quel point elle était amoureuse de lui, surtout quand elle le menaçait de son petit poing ferme et lui promettait une mort lente et douloureuse. C'était si romantique, si débordant d'amour et d'admiration. Han Ja s'en amusait et en rigolait, pour sûr, mais finissait généralement par s'excuser... Toutefois, toujours pour repartir de plus belle dans son petit jeu, évidemment. Car c'était Bora et qu'il était Ja. Dans l'histoire, c'était lui Mr. Oppa, alors il n'allait certainement pas se laisser marcher sur les pieds. Bo Ra se devait d'aimer ses blagues et sa conversation, puisque lui appréciait réellement la compagnie de la douce frénétique. Ça paraissait juste ainsi.

« Woaish... Il y a beaucoup de monde pour un Jeudi soir, c'est impressionnant ! » Dit-il dans une note surprise, plus en guise de constatation qu'autre chose. Restaurants de nouille, snacks-bar, karaokés, salles de Pachinko... Les voilà qui défilaient aux alentours de 21h un Jeudi animé, alors qu'une abondance de passants et de Séoulites envahissaient les commerces de rue et provoquaient ce brouhaha festif et nocturne bourdonnant dans les oreilles, peut-être même un peu désagréablement. Han Ja ne s'en formalisait pas, d'ores et déjà habitué à la foule et aux grands comités. Certes, ça restait quand même pénible pour avancer, se faire une place pour fouiner devant les étalages ou garder une audition un tant soit peu correcte et pas complètement bousillée par le blabla indéchiffrable du rassemblement, mais ça passait. L'ambiance made in néons du soir, nourriture et goodies à gogo ainsi que ciel parsemé de lumières astrales lui plaisait bien. Et il espérait que ça plaisait tout autant à Bo Ra, au fond de lui. L'anxiété de ne pas voir sa camarade participer à leur date un peu hasardeux. Ah, pauvre enfant.

Et alors qu'ils s'approchaient d'un pas cadencé près d'un stand de fritures et de hotteok, Han Ja lança un regard derrière son épaule, concerné par la petite tête de sa rivale et amie. « Ça va ? Tu peux t'accrocher à moi, si tu as peur de te perdre dans la foule. » Il esquissa un rictus taquin, avant de poursuivre son chemin. De simples bêtises, tout simplement. Et non, il ne draguait pas. Voilà bien longtemps qu'il avait abandonné la cause avec Miss Park. Peut-être bien parce que ça datait du lycée et qu'il la considérait comme une véritable amie. Il ne savait pas trop, en fait, mais ça lui importait peu.

Un peu curieux, il échangea dans quelques rires polis avec le vendeur de petites galettes Coréennes, celles sur lesquelles il louchait depuis un bon moment déjà. Aux dernières nouvelles, c'était assez sain, donc pas de raison de s'inquiéter ou de se mettre à pleurer dramatiquement. Le Président s'autorisa ainsi une bouchée pour tester, se tournant dans le même temps vers sa camarade de ce soir. « Alors alors, tu racontes quoi ? » Car ça faisait longtemps qu'ils ne s'étaient pas revus. La dernière fois remontait peut-être à lorsqu'il était passé l'aider pour finir les rénovations du Bazar, et ça ne datait pas de la veille. Oui, il s'en souvenait un peu mieux, désormais. Surtout du bain qu'il avait du prendre après s'être repeint accidentellement lui-même de la tête au pied. « Les Melted font bon train ? La dernière fois que je suis passé devant le Bazar, ça ressemblait vraiment à quelque chose, donc je voulais te dire chapeau pour tous vos efforts ! Enfin, je te l'ai dit sur Insta, mais tu m'as venté... J'ai donc supposé que je devais te le dire en vrai. » Il fit mine de se masser la nuque et de s'excuser d'un ton faussement contrit de son inintéressante présence dans sa vie, un sourire embarrassé sur les lèvres. Mais il ne le pensait pas, c'était une blague. Une boutade, pour détendre l'atmosphère. Toujours dans l'excès, mais toujours avec Bo Ra. C'était comme une sorte de forme d'affection, au pire, non ? « J'espère que ça se passe bien de votre côté, en tout cas. »




issun's theme song
« i finally chose my path. and i have the resolve to see it through! busty babe! it's all squishy-squashy, here's the nicest guy to make you hecking funky! » — issun-boshi
 
@Han Soo Yun a écrit:
J'savais qu'on allait la sortir et j'aurais du parier sur toi, le roi des vannes pourries. October Night ⚜ BoJa 769454579

@Yang Leo a écrit:
je te souhaite tellement LE MEILLEUR SARAH
tellement


Park Bo Ra


Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t178-park-bo-ra-boraday
‹ 365 SO FRESH ☽ MELTED PRESIDENT ›
AGE : 21
AVATAR : Bae Su Ji (Suzy - Miss A) aka petit boudin perfection T'es moche :)
POINTS : 79


NOUS A REJOINT LE : 05/08/2016


MESSAGES : 8407


October Night ⚜ BoJa Empty
(#) Sujet: Re: October Night ⚜ BoJa   October Night ⚜ BoJa EmptyDim 9 Oct - 21:25


OCTOBER NIGHT
feat Han Ja

Tenue - Bora n’était pas sûre d’avoir demandé à être ici. Son pas était trainant, son museau dressé en l’air, vers le ciel d’un marine presque fluorescent, irradié par les lueurs immortelles de Séoul. Elle suivait sans grande conviction la longue silhouette qui l’entrainait. Elle n’était pas mécontente de sortir, mais quitter le confort de sa chambre avait été une épreuve en soit. Le doux parfum de sa bougie épicée et la lueur émanant dans la pénombre de la chambre, la tiédeur de ses draps et l’éclat des pages blanches de son bouquin d’histoire sous la lampe de chevet l’embaumaient encore comme on l’en avait arraché trop subitement. L’hiver approchant, elle devenait un véritable chat, attirée par les endroits chauds, les plaids et les flammes, comme un papillon de nuit se jette inlassablement contre les néons. L’esprit encore envahit des vapeurs de cire parfumée, elle ignora la remarque triomphale d’Han Ja, choisissant de ne pas flatter d’avantage son insupportable égo. Cet enfant n’avait décidément jamais appris l’humilité, comme la plupart de ses gamins trop riche pour se soucier de plaire aux autres. C’en serait presque dégoutant si Bora avait ignoré que Ja n’était pas le genre à étaler ses moyens, ce qui était pour le moins respectable.

Comme l’avait si justement souligné le jeune homme, la rue était bondée. C’était précisément ce paramètre qui faisait regretter à Bora le confort tamisé de sa minuscule chambre d’étudiante. La jeune fille acquiesça lentement, enfonçant plus douillettement son nez dans la laine grossière de son écharpe, un peu excessive pour la saison. Elle avait froid quoi qu’on en dise, et couplé à sa veste légère, elle se sentait plus à l’aise. Suffoquée mais à l’aise. La rue déjà étroite grouillait d’un flot frénétique de citadin, le pas pressé ou flâneurs, battant le pavé au rythme lointain d’une de ses représentations de rue. Des uniformes variés formaient une myriade de part et d’autre des trottoirs, comme si les lycéens s’évitaient allégrement selon leurs établissements. Les hommes pressés en costume froissé balançaient leurs attachés cases d’avant en arrière pour se frayer un passage jusqu’au métro en aval de le rue. C’était un joyeux capharnaüm qui foutait le cafard à Bora, fauchée et fatiguée, qui aurait aimé pouvoir se fondre dans le monde hurlant comme tout ces anonymes autour d’elle.  

Les yeux voguant aux grés des vitrines, elle se laissait aller dans un sillon maigre, entre les corps, s’engouffrant sans réfléchir dans le passage de Ja qui se faufilait avait aisance devant lui. Bora triturait les quelques pièces au fond de sa poche, le faisant tinter doucement contre le tissu, sourde aux brouhahas de la ville et aux klaxons lointains. Une odeur indéfinissable flottait dans l’atmosphère. Une effluve mêlée, de pâte chaude et de bouillon, de sucre fondu et viande grillée. Les gens aimaient manger dans la rue, sous le vent d’automne, avec les doigts surtout. Ça avait quelque chose de festifs. Petite, son frère l’emmenait aussi manger un beignet les soirs d’été, une gourmandise de sa part probablement, car elle ne se rappelait pas l’avoir un jour réclamé. Elle détestait tant la foule à l’époque.

Aspirée dans le sillage de son camarade,  la jeune présidente se trouva bientôt épaule contre épaule avec lui, devant un stand d’apparence éphémère qui semblait pourtant posé là depuis bien trop longtemps. « Ça va ? Tu peux t'accrocher à moi, si tu as peur de te perdre dans la foule. » Fit-il avec un rictus. Bora lui rendit une grimace dédaigneuse, tentée par l’idée mais trop fière pour l’accepter. Elle aurait bien pu s’agripper à son oreille, histoire de lui faire payer son insolence, mais en public, on aurait pu interpréter cette proximité d’une autre manière qu’elle ne préférait pas imaginer. La brune se contenta de se renfrogner un peu, remontant son col de tricot sur son menton, se décalant mine de rien plus près de lui pour échapper aux bousculades autour d’eux.

Il ne sembla pas le remarquer, ou du moins ne dit rien, car il semblait absorbé par la contemplation des pancakes dorées dont la pâte crépitait sur la pierre chaude. Il finit par se laisser tenter, faisant rouler les yeux de Bora. S’il en avait tant envie, pourquoi hésiter si longtemps ? Il était incompréhensible. Muette, elle le laissa poser sa question, glissant quelques pièces dans la paume du vendeur, qui lui tendit en retour un hotteok, bouillant et fumant dans son enveloppe de papier. La jeune fille souffla consciencieusement dessus avant de se redresser vers Ja qui parlait toujours.

Bora haussa les épaules et mordit dans sa crêpe, machouillant avec prudence pour ne pas se brûler la langue. Elle était encore si chaude qu’elle se sentait idiote d’avoir croqué avec tant d’empressement. La bouche pleine, elle jeta un regard piteux à Ja. « Les Melted vont super bien, comment pourrait-il en être autrement avec des membres comme les nôtres. » Grimaçant sous la brûlure, elle avala avec difficulté avant se reprendre. « Tu devrais arrêter de passer autant de temps sur les réseaux sociaux. En fait je t’ai bloqué sur Insta, c’est pour ça que j’ai pas répondu. »

Bora enroula plus sûrement son hotteok dans le papier graisseux avant de s’éloigner de quelques pas, s’arrêtant devant le flux grouillant qui se traçait au centre de la rue. Postée là, elle reprit une plus petite bouchée avant de se tourner vers son ami. « Je plaisante, je ne t’ai pas bloqué, ne boude pas. J’ai juste oublié de répondre je suppose. » Son visage se fendit d’un sourire et elle tendit une main pour lui attraper l’avant-bras. « Sois pas vexé Jaja, je ferais plus attention. »







 

god helps anyone who
disrespected the queen


han ja ruining my life through years:
 
Han I. Ja


Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t103-han-ja-hajansky
‹ MOTHERFUCKING STARBOY ⋆ STARCHILD PRESIDENT › - MISTER NOËL 2016
AGE : 24
AVATAR : ☽ bbh ♡
POINTS : 270


NOUS A REJOINT LE : 21/07/2016


MESSAGES : 22643


October Night ⚜ BoJa Empty
(#) Sujet: Re: October Night ⚜ BoJa   October Night ⚜ BoJa EmptySam 15 Oct - 13:40


⚜⚜⚜ Et voilà qu'elle prenait encore la mouche. Ah, ces choses carrément trop compliquées que les femmes se sentaient toujours obligées de faire. Dans le cas de Bo Ra et Han Ja, ça pouvait s'apparenter à ces histoires de couples vraiment trop foireuses, sauf que c'était néanmoins plus différent. Leurs personnalités étaient si incompatibles qu'elles finissaient inévitablement par faire d'eux un duo imprévisible et imparfaitement harmonieux. Et malgré tout ce que l'on dira, il l'appréciait, la présence de Bo Ra. Auquel cas, il ne l'aurait sûrement pas invitée à l'accompagner ce soir.

À la vue d'une Bo Ra aux joues pleines d'hotteok et aux arguments aussi déterminés qu'amusants, Han Ja afficha un grand sourire, peut-être un brin plus attendri que moqueur. Comme elle était mignonne, la forte tête des Melted. Vraiment trop chou, à vouloir l'impressionner et à tenter de se faire une plus grande place dans le cœur de son Oppa. Il en était convaincu, Bo Ra cherchait à lui en mettre plein la vue pour le conquérir. Oui, c'était forcément sûr.
Ou pas. En fait, il savait qu'elle n'en avait absolument rien à faire. Monde cruel, profonde tristesse, comme un monde sans maman et sans pizza. Inconcevable. Il allait devenir emo, poète maudit et se fringuer en noir, désormais. « Je te crois, je te crois, vilaine Bo Ra. Tiens, l'hotteok parle même pour toi, oups. Pas trop bouillant, j'espère ? » Et il rit moqueusement en se penchant vers la forcenée, alors qu'elle s'attelait à souffler pour estomper la brûlure dans sa bouche. Doux destin qui lui avait cloué le bec sans même qu'il n'en ait exprimé le souhait. C'était si satisfaisant. « Et tu te trompes. Je ne passe pas tout mon temps sur les réseaux sociaux, tu sais. Je préfère largement les jeux-vidéos ! » Il l'accusa dans une mimique enfantine, plissant ses yeux malicieux et la pointant du doigt d'un air faussement indigné. Elle allait finir par croire qu'il passait toute sa vie à stalker ses photos Instagram et, franchement, non. Un peu, mais non. Vraiment pas beaucoup. « Bloqué ? ... Aish, sérieusement ? » Et son sourire sans doute trop agaçant s'évanouit à cette nouvelle, pour instantanément faire place à une moue désabusée. Dramatique. Vivement chagrinée, alors qu'il se pinçait les lèvres et que son regard débordant d'un grand mal-être se rivait exagérément sur le sol. Bo Ra était tellement méchante, absolument sans-cœur. Il reconsidérerait un jour ou l'autre à prendre l'initiative de la remballer plus souvent, c'était sûr. Elle le méritait, après tout. Dire plus souvent non aux glaces, établir des suppléments punitions et contribuer à moins de prêts de porte-monnaie, ça lui paraissait plutôt bien, comme résolutions. « Tout ce que tu risques de réellement vouloir bloquer, c'est moi en chair et en os quand je te mettrai la main dessus ! Sauf que t'y arriveras pas, car je te laisserai pas m'en empêcher. Du coup, tu me supplieras de t'épargner et je rirai de ton malheur. » Il menaça dans une note taquine, alors que son amie s'éloignait à petits pas assurés. Sa vengeance serait terrible, parfaitement. Elle se produirait lorsque Bo Ra s'y attendrait le moins et ainsi, il la forcerait à le débloquer sur Instagram, avec en prime un post rempli d'amour à son honneur. L'adorable vénale ne devrait pas trop le sous-estimer, lui, le gentleman anti Bo Ra.

Sur ces mots trop peu sérieux, il se pressa de remercier le vendeur dans une courbette et de rejoindre sa tête en l'air de camarade, la décalant au passage juste à temps afin d'éviter une éventuelle bousculade. Elle allait finir par provoquer un accident, à défaut de savoir provoquer les malaises. Et Ja ne voulait pas finir à l'hôpital ce soir. Julian pouvait tout de même attendre encore un peu pour sa visite semi-hebdomadaire, non ? C'était la moindre des choses. « Fais attention où tu mets le pied, tu crois pas ? Tu pourrais te faire mal. » Il croisa les bras sarcastiquement, tandis qu'il attirait spontanément Bo Ra à sa suite, se frayant un passage incertain entre les badauds nocturnes et les ahjumma curieuses en hanbok. Dans un sourire attentionné, il guida la jeune fille à un endroit qu'il connaissait bien, et ce fut devant un Bubble Tea du coin qu'il décida de s'arrêter, laissant la demoiselle passer. Ou pas. Pas d'honneur pour Bo Ra. Elle ne lui rendait jamais de telles choses, alors autant se faire respecter en passant le premier, voilà. La lumière des néons et des rues illuminées par les réverbères cessèrent de les aveugler lorsqu'ils entrèrent dans le bar à thé, et Ja n'eut pas besoin de réfléchir qu'il savait déjà quel goût il allait prendre. Le Président laissa tout de même son égal passer, parce qu'on dira ce qu'on veut, on ne refaisait pas ses bonnes manières. « Je savais que tu ne m'avais pas bloqué. Tu m'aimes trop pour ça, jagiya. » Et son ton suave et aux allures cassées aurait pu le charmer lui-même, s'il avait été mégalo. Aucune raison qu'elle s'énerve, après tout. Vraiment aucune. Et au pire des cas, si elle venait à s'énerver et à l'insulter de pervers en lui rappelant qu'ils n'étaient pas en couple, il prit les précautions suffisantes en s'écartant vivement d'elle, comme si on s'apprêtait à lui mettre un coup de poing au visage. Seul Julian était autorisé à faire ça, et encore.

Han Ja mit un terme à sa plaisanterie à temps, comme il savait si bien le faire pour éviter la barre de limites atteinte. Le sourire agaçant qui avait orné ses lèvres s'était alors estompé, pour un regard davantage posé, plus attentionné. « Allez, je te laisse choisir ton parfum pour ton thé ! Je suis clément, j'offre à boire aux demoiselles égarées. » Et qui le maltraitaient, aussi. Il devait être sadomasochiste refoulé avec les filles, au fond. Il en avait l'intime conviction. « Tu veux qu'on retourne aux stands, juste après ? J'ai vu un UFO Catcher tout à l'heure, et des Japonais trop mignons dans des box. Ça pourrait être sympa de faire le tour. » Puis, prenant conscience que sa phrase rimait un tantinet plus différemment que ce qu'il aurait voulu, il se  reprit dans un sursaut aussi coupable qu'amusé. « Pas les gens Japonais, bien sûr... La race de Lapins, tu sais... Hahaha. » Et un rire se glissa sur ses lèvres, alors que leur tour pour commander venait.




issun's theme song
« i finally chose my path. and i have the resolve to see it through! busty babe! it's all squishy-squashy, here's the nicest guy to make you hecking funky! » — issun-boshi
 
@Han Soo Yun a écrit:
J'savais qu'on allait la sortir et j'aurais du parier sur toi, le roi des vannes pourries. October Night ⚜ BoJa 769454579

@Yang Leo a écrit:
je te souhaite tellement LE MEILLEUR SARAH
tellement


Park Bo Ra


Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t178-park-bo-ra-boraday
‹ 365 SO FRESH ☽ MELTED PRESIDENT ›
AGE : 21
AVATAR : Bae Su Ji (Suzy - Miss A) aka petit boudin perfection T'es moche :)
POINTS : 79


NOUS A REJOINT LE : 05/08/2016


MESSAGES : 8407


October Night ⚜ BoJa Empty
(#) Sujet: Re: October Night ⚜ BoJa   October Night ⚜ BoJa EmptyDim 23 Oct - 21:34


OCTOBER NIGHT
feat Han Ja

Tenue - Bora se demandait souvent pourquoi elle était toujours aussi acide à l’égard de Ja. Lorsqu’ils étaient ensemble, elle devenait soudain aussi aigrie qu’une grand-mère pleine de rhumatismes. Probablement parce qu’ils n’avaient pas la même vie, ni le même monde. Elle n’en savait rien. Admettre qu’elle était jalouse d’Han Ja était aisé pour Bora, elle pourrait le hurler, ainsi que toute sa rancœur envers les gens bien nés. En revanche avouer qu’elle éprouvait du plaisir à le fréquenter, jamais. Elle-même n’en avait probablement pas conscience. Venir avec le garçon était devenue machinale, une habitude immuable depuis le lycée. Ils ne s’étaient simplement jamais quittés, et leur relation avait pris une tournure naturelle, nécessaire. La jeune femme avait conscience que leurs nouveaux rangs de présidents n’avaient fait que la rendre plus méfiante encore. Ja pourtant, n’avait pas changé. Pas le moins du monde. Et comme elle ne savait plus quoi lui reprocher, son petit jeu de séduction ayant cessé depuis bien longtemps, elle était bien obligée d’admettre qu’elle n’avait aucune raison de le détester.

Le relation se basait en grande partie sur la moquerie mutuelle, bienveillante, mais au combien agaçant aux oreilles de la fière Bora. Elle savait rire de tout, sauf d’elle. La plupart du temps du moins. Le jeune homme ne manqua pas l’occasion de piaffer devant sa langue brûlée, gonflée et rouge qui recueillit maladroitement les quelques miettes de hotteok qui mouchetaient le coins de ses lèvres. Il poursuivait pour la contredire, scandant qu’il préférait de loin les jeux vidéos, s’indignant ensuite de la trahison de la présidente. Cet enfant était décidément bien trop sensible. Elle haussa les épaules. Pervers comme il était, elle n’aurait pas été étonnée de savoir qu’il regardait ses photos à longueur de journée. N’était-elle pas un idéal inaccessible à ses yeux ? Un hair flip mental plus tard, elle mordit à nouveau dans son hotteok, écoutant d’une oreille les jérémiades de son ami percer dans le bruit dense de la rue. Il la menaçait clairement ! Surprise, elle se retourna, l’air outré, contemplant Ja qui payait le vendeur. Elle ne prit alors pas conscience qu’elle était au milieu du passage et manqua de se faire bousculer. Le choc fut évité par le jeune homme qui la décala de justesse, la réprimandant au passage. Vexée comme une gosse à qui on fait un reproche, elle détourna le regard pour ne pas croiser celui de Ja. « Yah ! Tu me menaces puis tu me sauves ? » S’écria-t-elle en s’écartant brusquement, rouge de colère et de honte. « J’ai pas besoin de toi Han Ja tu m’entends ? » Son cri se noya dans le brouhaha tandis que son compère s’éloignait sans l’écouter.

Frustrée, Bora lui emboita le pas jusqu’à la boutique de Bubble Tea. Prévisible de la part de Ja, il avait une véritable passion pour cette fichue boisson. Soupirant, elle s’avança comme il la laissait passer, mais il se ravisa et lui passa devant le nez. Les poings serrés, elle inspira profondément pour ne pas lui sauter sur le dos et lui apprendre la galanterie à coup de griffe. Elle n’avait pas envie de gâcher la soirée avec ses humeurs, il allait finir par comprendre implicitement que les anglais avaient débarqué la veille au soir. Et la dernière chose dont elle avait besoin, c’est que Ja ne connaisse les détails de son cycle menstruel. Lorsqu’elle fut un peu calmée, elle poussa à son tour la porte et pénétra dans la boutique chaleureuse. Lorsque l’entrée se ferma finalement, elle engloutit avec elle les sons de la ville, et le calme feutré de l’endroit réchauffa agréablement le cœur de la jeune fille. Elle aimait ce genre d’endroit rassurant.

Plongée dans la lecture de la carte affichée au dessus du comptoir, elle fouillait en même temps dans sa poche, faisant tinter encore une fois les pièces qui trainaient à l’intérieur. Elle n’aurait probablement pas assez sur elle pour payer une boisson. C’était la fin du mois après tout, et elle n’avait été ni agréable, ni amicale envers Ja. Il ne lui proposerait pas de payer. Même si elle réclamait toujours avec assurance, Bora n’assumait pas entièrement d’être à ce point une crevarde. Etait-elle une mendiante ? Elle leva un œil vers lui, qui s’était écarté précédemment, après une énième pique qu’elle avait ignoré. « Pourquoi tu recules ? Est-ce que je t’ai déjà frappé ? » Demanda-t-elle, dubitative. Elle fit un pas vers lui. « Tu me vois comme quelqu’un de violent ? » La tête de côté, l’un de ses doigts vint chasser la mèche qui s’était immiscée devant ses yeux. « Tu m’appelles Jagiya mais tu recules, tu as peur que je te prenne au sérieux ? » Elle le questionnait d’un ton calme, sérieux. Elle n’avait jamais vraiment comprit pourquoi Ja s’écartait toujours précipitamment lorsqu’il poussait trop loin ses blagues. Jamais elle n’avait cherché à lui faire mal, du moins elle ne s’en rappelait pas.

Mais Ja avait fini de jouer. « Allez, je te laisse choisir ton parfum pour ton thé ! Je suis clément, j'offre à boire aux demoiselles égarées. » Bora hésita, se dandinant un peu. Sa main s’était fermée sur les pièces qu’elle cachait. Il ne restait à peine de quoi payer une canette dans un distributeur, à en juger par la taille des morceaux de métal. Elle soupira. « Tu veux m’offrir à boire alors que je suis une mauvaise fille ? » demanda-t-elle en souriant un peu. « Ja tu es sûr que c’est moi qui suis bipolaire ? » Elle tapotant amicalement l’épaule de son camarade de son camarade. « Je ne le mérite pas, mais si tu insistes, je prendrais un macha latte s’il te plait Jagiya. Et je serais gentille jusqu’à la fin de la soirée je promet. » Un large sourire tant moqueur que sincère. « Tu veux qu'on retourne aux stands, juste après ? J'ai vu un UFO Catcher tout à l'heure, et des Japonais trop mignons dans des box. Ça pourrait être sympa de faire le tour. Pas les gens Japonais, bien sûr... La race de Lapins, tu sais... Hahaha. » Bora éclata de rire, écrasant expressivement ses mains sur ses joues rebondies. « Mon dieu des Japonais ? On tolère réellement la traite d’êtres humains dans ce pays ? » S’écria-t-elle, faussement ébahie. « Je veux aller voir les lapins. Et jouer à ton jeu aussi. Si je gagne tu m’en offriras un ? Un lapin je veux dire, pas un japonais. »







 

god helps anyone who
disrespected the queen


han ja ruining my life through years:
 
Han I. Ja


Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t103-han-ja-hajansky
‹ MOTHERFUCKING STARBOY ⋆ STARCHILD PRESIDENT › - MISTER NOËL 2016
AGE : 24
AVATAR : ☽ bbh ♡
POINTS : 270


NOUS A REJOINT LE : 21/07/2016


MESSAGES : 22643


October Night ⚜ BoJa Empty
(#) Sujet: Re: October Night ⚜ BoJa   October Night ⚜ BoJa EmptyJeu 27 Oct - 16:03


⚜⚜⚜ Non, Bora n'était pas quelqu'un de violent. Au fond, peut-être était-ce tout simplement lui qui fabulait lorsqu'il la voyait elle et ses yeux menaçants flamboyer dans sa direction. Ou qui avait tout simplement trop peur des femmes. Au choix. Il ne savait pas, et ne préférait pas méditer là-dessus plus longtemps. C'était gênant, bizarre, et personne n'avait forcément besoin de le savoir.

Elle n'était pas sa jagiya, et lui était encore moins son Oppa, à la définition la plus exacte que le dictionnaire Coréen avait à leur fournir. Bora et Ja, c'était une grande amitié. Des hauts et des bas, des disputes où l'homme qu'il était s'était souvent résigné à mettre de côté sa fierté et à aller lui demander pardon, et des moments d'amusement inavoués qu'ils ne s'admettaient que très rarement. Un condensé haut en couleur de vécu, qui le rendait aussi moqueur que tendre à la surface de ses sentiments.

« Oui, une mauvaise fille. T'offrir à boire, ça veut pas dire que je te pardonne, ne prends pas tes rêves pour des réalités. » Il la toisa d'un regard moqueur à ses paroles, profitant de sa taille plus avantageuse pour mimer de lui frotter le cuir chevelu. « Pour toi c'est Ja Oppa, pas Jagiya. J'ai entendu cette blague toute ma scolarité, alors il va falloir innover un peu, Bora Bora. » Foutaises. Lui qui s'était joué d'elle durant toute la période du lycée avec ce surnom stupide qu'il n'avait plus jamais cessé de lui attribuer, dès lors qu'il avait vu l'embarras et l'énervement se peindre sur le visage de la demoiselle, voilà qu'il ressortait l'arme de destruction massive. Et on se demandait encore s''il se prenait au sérieux ? Avec Bora, pas le moins du monde. « Exactement, tu ne le mérites pas. J'espère que tu seras très~ très~ trèèès~ gentille avec moi, pour la peine. » Un coup de langue tirée, et il se permit de rire chaleureusement en levant les mains en l'air, soulignant son ton bordé d'humour. Il ne le pensait pas. Pas vraiment, en fait. Au fond, il laissait surtout libre interprétation à Bora, en espérant cependant qu'elle ne le prenne pas trop mal.

Lorsqu'elle éclata subitement de rire à sa remarque sur les Japonais, il ne put qu'afficher un grand sourire en la voyant se tenir niaisement les joues, peut-être un peu attendri. Elle était aussi fourbe que mignonne, c'en devenait perturbant. C'était son boulot à lui, de faire ça, pas celui de Bora. Elle se servait clairement de sa technique pour la retourner contre lui, et fallait dire que ça marchait plutôt bien. Maudites femmes. Il se promit de re-songer à son orientation (question de survie) dans le même temps où il s'avança dans la file, écoutant béatement son amie entrer dans son jeu. « Faut croire que oui ! C'est vraiment affreux, j'ose même pas imaginer. Tu crois que c'est pour ça qu'on est... Enfin... » Ja s'approcha d'elle pour mieux chuchoter à son oreille, conscient que c'était Bora et que par conséquent, aussi peu maniérée qu'elle était, elle ne lui tiendrait pas rigueur de cette remarque osée. « Qu'on est aussi nationalistes ? Je savais qu'on aimait pas les Japonais, mais alors à ce point, c'est vraiment dramatique. » Un rire de sa part embauma la pièce alors qu'il se redressait, commandant au passage ce que son amie lui avait demandé tandis qu'il choisissait un Bubble Tea chocolat au lait, son parfum préféré. Il se demandait sérieusement ce qu'il ferait sans chocolat ni lait. Une vie sans peine d'être vécue, c'était sûr.

Le service fut efficace, heureusement, et ils parvinrent à ressortir tous les deux de la boutique exhalant de mille senteurs, alors que la fraîcheur de la nuit leur parvenait de nouveau et que les lumières des lanternes réchauffaient les coins de leur yeux. « On va jouer et voir les lapins. Et si tu le mérites, je t'offrirai un Japonais, puisque t'en meurs d'envie. Tu l'épouseras et il t'emmènera à Osaka ! » Jouer avec les mots. Sa passion. Et tandis qu'il foudroyait Bora d'un regard aussi malicieux qu'attendri, Ja ne tarda pas plus que ça et entraîna son interlocutrice sur les talons, s'autorisant quelques gorgées de son breuvage préféré sur le chemin. Si Bora se cramait de nouveau la langue, il plaiderait non-coupable. Elle était si peu prudente, cette pauvre enfant.

Arrivés au stand des UFO Catcher, juste à côté des box où les lapins étaient vendus, Ja se retourna et lança un regard communicatif à sa camarade, les lèvres rehaussées dans un sourire en coin. « On fait un marché ? » Son doigt pointa la machine à peluches à ses côtés, lui qui sirotait nonchalamment sa boisson. La malheureuse. Ses chances de gagner s'estimaient à 0001%, les UFO catcher avaient le sacré don d'être comme ça. « Tu joues et je te regarde sagement. Je t'acclamerai même un peu. Si tu gagnes, je te paie un de ces adorables lapins, juste là. Si tu perds, tu vas devoir me câliner amoureusement et aussi me faire à manger la prochaine fois qu'on se verra, ça va de soit. » Parfaitement, oui. « Alors ? Ton destin est entre tes mains, Bora Bora ! » Et il la narguait, la taquinait, l'embêtait, mais il aimait bien. Et il savait qu'elle ne lui en voudrait pas très longtemps. Impossible. En attendant, il s'adossa tranquillement contre le mur derrière lui, dardant son regard pétillant sur la demoiselle. Qu'elle l'impressionne.





issun's theme song
« i finally chose my path. and i have the resolve to see it through! busty babe! it's all squishy-squashy, here's the nicest guy to make you hecking funky! » — issun-boshi
 
@Han Soo Yun a écrit:
J'savais qu'on allait la sortir et j'aurais du parier sur toi, le roi des vannes pourries. October Night ⚜ BoJa 769454579

@Yang Leo a écrit:
je te souhaite tellement LE MEILLEUR SARAH
tellement


Park Bo Ra


Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t178-park-bo-ra-boraday
‹ 365 SO FRESH ☽ MELTED PRESIDENT ›
AGE : 21
AVATAR : Bae Su Ji (Suzy - Miss A) aka petit boudin perfection T'es moche :)
POINTS : 79


NOUS A REJOINT LE : 05/08/2016


MESSAGES : 8407


October Night ⚜ BoJa Empty
(#) Sujet: Re: October Night ⚜ BoJa   October Night ⚜ BoJa EmptyVen 4 Nov - 20:43


OCTOBER NIGHT
feat Han Ja

Tenue - Bora soutenait avec effronterie le regard de Ja, plongeant sur elle derrière ses sourcils sombres. Elle était amusée de le voir se pencher sur elle ainsi, comme s’il s’imaginait la dépasser de plusieurs centimètres, quand en réalité il était plus petit que la plupart des coréens. Elle se moquait qu’il refuse de lui pardonner, de toute façon elle savait qu’il mentait. S’il croyait lui faire peur, il se mettait un doigt dans l’œil. Elle chassa d’un geste brusque sa main qui effleurait ses cheveux, claquant sa langue contre ses dents en signe de protestation. En retour, elle tendit vivement le bras pour emprisonner le nez proéminant de son vis à vis entre son pouce et ses deux doigts.  « Allons, allons, ton nez va s’allonger si tu continues de dire des choses que tu ne penses pas. » Elle relâcha les deux narines pour le laisser respire. « Appelle moi encore Bora Bora et je m’assurerais d’anéantir ta descendance à la source. » Un sourire railleur se dessina sur ses lèvres. Finalement, il n’était être pas étonnant qu’il la considère comme violente, vue le nombre de menace qu’elle pouvait proférer à son égard. Mais ce surnom la hérissait, elle n’y pouvait rien, elle le détestait tant. Le genre de traumatisme de l’école primaire dont on ne peut se défaire, qui faisait renaitre en elle ce sentiment d’insécurité. « Bora Bora toute seule sur son île, elle est où ta maman ? T’as même pas de maison. » Elle était juste naufragée de la vie.
Dans le cas de Ja, elle savait qu’il utilisait ce sobriquet sans arrière pensé. Il avait simplement beaucoup trop bien compris à quel point il pouvait l’agacer, et elle ne pouvait pas lui en vouloir pour ça. Il profitait de ses petites faiblesses pour lui lancer des piques, et elle lui rendait bien. De toute façon il ignorait tout de son histoire familiale, ce n’était pas un sujet qu’elle aimait aborder. Et sûrement pas avec quelqu’un d’aussi frivole. Ja ne pouvait rien prendre au sérieux, comment pourrait-elle se confier à lui ?

La jeune fille soupira, tentée de lui faire ravaler sa langue jusqu’à ce qu’il ne s’étouffe, mais se ragaillardie en se souvenant de sa résolution. Elle devait être agréable pour que la soirée le devienne aussi. C’était égalemnet l’occasion pour elle de se détendre aux frais du Prince, alors pourquoi perdre cette opportunité en boudant ? Au lieu de rétorquer, elle se contenta donc de sourire, un peu maladroitement certes, mais un sourire tout de même, tout crispé sur ses joues blanchies par le froid. « Je suis déjà gentille d’être venue Ja, ne m’en demande pas trop. » Répondit-elle d’un ton plus calme, comme si elle venait de prendre une inspiration immense. Elle n’allait tout de même pas lui montrer que ses plaisanteries l’irritaient ? N’avait-elle pas rit intérieurement ? Dans des tréfonds si lointain que l’écho n’avait pas frôlé le bord de ses lèvres.  

Ja n’avait pas tardé à rebondir sur ses japonais, un peu trop empressé de s’engouffrer dans une porte ouverte par Bora en entrant dans son manège. Elle secoua la tête comme dépitée par sa remarque. « Comme si tu y connaissais quoi que ce soit en politique. » Fit-elle avec une moue indignée. Elle se tendit sur la pointe des pieds pour l’imiter, et atteindre son oreille. « La vérité c’est que… » Elle retint son souffle. « Tu dois t’avantages te méfier des chinois que des japonais. » Elle recula d’un pas, plaçant ses deux paumes ouvertes de part et d’autre de sa mâchoire dans une tentative approximative d’aegyo. Cillant exagérément, elle reprit. « Qui penserait que je suis chinoise pour moitié avec une bouille pareille ? »

Lorsqu’ils furent tout deux servis, ils quittèrent la boutique pour retrouver l’exaltation de la rue. Il sembla à Bora que l’air s’était soudain rafraîchit. La brise automnale la saisit à la gorge si bien qu’elle regretta de ne pas avoir pris son écharpe, regrettant le confort peu élégant mais au combien agréable de la laine grossière. Remontant le col de son manteau, elle suivit Ja qui s’éloignait, sirotant une gorgée de son thé. « Merci pour le thé Jaaaa Oppaaa ~ » Lança-t-elle d’un ton narquois et irrémédiablement niais, en le rattrapant pour s’agripper à son biceps sous développé. Eblouie par les lumières artificielle, elle emprisonna sa paille entre ses lèvres et aspira une longue salve de liquide sucrée, attentive aux propositions de son ami. « Je ne veux pas épouser de Japonais ! » Protesta-t-elle, piquée. Elle avait légèrement un problème avec l’évocation de sa vie sentimentale (ou plutôt du désert qui lui était associé.) « Je veux finir ma vie avec un chat et un gros lapin, et rester à Séoul. Tu ne te débarrasseras pas de moi comme ça. » Sa belle-mère aussi s’était un jour mis en tête de l’envoyer au Japon à perpétuité. Au Japon où n’importe où ailleurs tant qu’une mer les séparait d’ailleurs… Elle bu encore un peu de thé pour éluder le sujet tandis qu’il l’entrainait vers les UFO Catcher qui scintillaient douloureusement dans des teintes agressives.

Ja lui désigna la machine à peluche la plus proche en sirotant son thé au chocolat. « Tu joues et je te regarde sagement. Je t'acclamerai même un peu. Si tu gagnes, je te paie un de ces adorables lapins, juste là. Si tu perds, tu vas devoir me câliner amoureusement et aussi me faire à manger la prochaine fois qu'on se verra, ça va de soit. » Bora eut une grimace de dégoût. Un marché de ce genre, n’était-ce pas considéré comme un viol ? Une atteinte à la pudeur ? Han Ja savait aussi bien qu’elle que gagner à ce genre de jeu relevait du miracle, si bien qu’il ne risquait pas grand chose à parier. Elle eut une moue agacée avant de soupirer avec résignation. Elle n’aurait qu’à appeler au secours et prétendre que cet individu l’attouchait si elle venait à échouer. Envoyer Ja en garde à vue n’était pas une si mauvaise idée. Elle plongea une main dans sa poche, extrayant des pants de tissus les quelques pièces qu’elle contenait. « J’ai le droit à combien d’essais ? » Sa question fut vite éludée, elle n’avait que de quoi faire une seule et unique partie. Elle glissa les ronds métalliques dans la fente et empoigna la manette d’une main moite, tendant son bubble tea à Ja. « Tiens moi ça. »
La pince se mit en marche, sensible à chaque mouvement, glissant sur son raille d’une manière dans un bruit de moteur déraillé. Mordillant ses lèvres, elle visa la peluche à l’effigie d’un chien soyeux, posé au sommet de la pile, entrainée par la musique stupide de la machine. Lorsqu’elle fut au dessus de l’objet, elle enfonça avec force le bouton qui clignotait devant elle, et les serres plongèrent dans l’amas de doudous, agrippant le dos de celle qu’elle visait dans un son crescendo. Contre toute attente, la pince se serra autour du jouet et le souleva au dessus du reste, avant de glisser lentement vers sa place initiale. Les yeux écarquillés, Bora retint son souffle jusqu’à ce qu’elle atteigne la trappe et ne relâche le prix dans celle-ci. « Omo ! »  Elle se jeta en avant pour récupérer le chien, le contemplant comme si elle ne pouvait y croire. « Omo Ja j’ai gagné ! Regarde regarde j’ai vraiment gagné ! » S’exclama-t-elle en secouant la peluche sous le nez de son camarade. « J’ai gagné, j’ai gagné, tu me dois un lapin ! » La jeune fille sautillait, totalement ahurie, guettant la mine défaite de Ja qui venait de perdre. « A toi, à toi de jouer, je veux m’assurer que la machine n’est pas truquée ! »






 

god helps anyone who
disrespected the queen


han ja ruining my life through years:
 
Han I. Ja


Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t103-han-ja-hajansky
‹ MOTHERFUCKING STARBOY ⋆ STARCHILD PRESIDENT › - MISTER NOËL 2016
AGE : 24
AVATAR : ☽ bbh ♡
POINTS : 270


NOUS A REJOINT LE : 21/07/2016


MESSAGES : 22643


October Night ⚜ BoJa Empty
(#) Sujet: Re: October Night ⚜ BoJa   October Night ⚜ BoJa EmptyDim 4 Déc - 23:35


⚜⚜⚜ Lui, y connaître quoi que ce soit en politique ? Généralement, le Han évitait plutôt de s'exprimer sur le sujet en public. Ce n'était pas quelque chose qu'il pouvait se vanter de maîtriser à la perfection, Bora avait raison. Mais l'amusement de peint sur son visage à la réplique presque insolente de sa camarade le fit rouler des yeux, et il haussa les épaules presque aussitôt, s'excusant d'un ton aussi coupable que taquin. Elle ne s'arrêterait donc jamais de le juger, alors. De la chance qu'elle soit son amie, auquel cas, il ne serait pas sûr de savoir comment réagir. « Les Chinois ? Tu parles de ceux qui vouent un culte à ce monsieur barbu Kongzi ? Je suis sûr que leur Père Noël à eux, c'est lui. » Un sourire accentua ses paroles alors qu'il s'écartait doucement de Bora à son tour, une vive étincelle d'espièglerie s'immisçant dans ses pupilles et courant le long de ses commissures.
Ce n'était pas qu'il ne pouvait rien prendre au sérieux. En soit, il savait quand faire la part des choses, et bon nombre de personnes ne l'ignoraient pas.
C'était tout simplement parce qu'il se montrait en tant que grand enfant, au cœur noble et vaillant, à l'esprit rêveur et à l'envie inébranlable de passer de bons moments avec son amie. Il ne voulait pas la vexer, et encore moins faire comme s'il n'était pas lui-même. Ce serait mentir à Bora que d'essayer de changer.

Il eut un rire presque spontané à la mimique désespérément mignonne de sa camarade, commentant son aegyo d'un pouce en l'air tout en réprimant vainement le sourire qui lui tailladait les lèvres. Effectivement, elle n'avait rien d'une Chinoise. À bien y penser, si Bora avait décidé de ne pas le tenir au courant à propos de ses origines, il ne se serait jamais douté de rien. Mais soyons clairs, il avait des amis Chinois. Beaucoup. Et il les aimait du fond du cœur, c'était sûr. Mais la peine qu'il ressentait à l'idée de ne pas pouvoir embêter Bora avec un accent qu'elle aurait normalement du posséder le rongeait jusqu'au plus profond de ses entrailles.
Tragique, vraiment.

« Woaaah... Kyeopta. Les Aegyo te vont bien, tu sais ! Dommage que ça ne marche pas sur moi, non, non, non~ »
Et il la nargua affectueusement, répétant le geste de sa concurrente dans une moquerie purement amicale.
Bon, peut-être bien que ça marchait rien qu'un peu. Mais il n'y aura pas de prochaine fois, c'était sûr.
___________________________________________________________________
Le stand des UFO Catcher était à eux, enfin. Pour le moment, il n'y avait pourtant que Bora qui soupirait d'exaspération face à son discours la mettant au défi, tandis que lui ne pouvait s'empêcher de s'excuser faussement, le rictus au coin des lèvres et les perles de tapioca remontant le long de sa paille fluo. Il ne faisait que lui imposer un challenge, même s'il espérait secrètement qu'elle gagne et qu'elle montre à tout ce beau petit monde autour d'eux à quel point elle méritait sa récompense. Il croyait en elle. Elle pouvait le faire. « Une seule partie, Bora-ya ! Pourras-tu donc venir à bout de ces grosses machines en un seul essai ? » Il lui adressa un clin d'oeil en même temps qu'il s'emparait du Bubble Tea de la demoiselle, la libérant d'un poids certain afin qu'elle puisse commencer la partie. Ses petits yeux curieux se braquèrent alors sur la silhouette de Bora qui se positionnait correctement devant l'énorme boite métallique, les mains de la jeune fille s'activant presque aussitôt sur la manette qui contrôlait la pince à l'intérieur de la vitrine saturée de peluches en tout genre. Lui qui ne s'en sortait pas si mal aux jeux vidéos, il savait néanmoins d'emblée qu'il aurait besoin plus que d'un essai pour parvenir à attraper ne serait-ce que n'importe quelle babiole présente à l'intérieur. Au fur et à mesure que le Président Starchild observait sa rivale et camarade se donner à fond dans sa seule et unique partie, il arrêta bientôt de siroter, s'approchant à petits pas pour encore mieux voir.
Il avait très envie de l'acclamer, et il ne s'en priva pas le moins du monde. « Wooow ! Presque, Bora ! » Et ses yeux soulignés de khol s'agrandissaient, alors que sa camarade s'en sortait extrêmement bien et finissait finalement par remporter une fantastique victoire sur la machine. Han Ja manqua de s'étouffer avec une perle de son Bubble Tea alors qu'il s'était attelé à siroter imprudemment, toussotant légèrement à la vue d'une Bora aussi joyeuse que victorieuse. Un sourire plus cosmique encore que les astres de cette soirée borda ses lippes, et son cœur sembla se réchauffer lorsque son amie s'exclama en récupérant la peluche qu'elle avait méritée. « Wooaaaahhh, impressionnant... Tu as gagné sur un UFO Catcher, Bora-ya ! Je pensais vraiment que c'était quasiment impossible, mais tu viens de prouver à tout le monde que non ! Bravo, bravo ! Il va falloir m'apprendre très vite, je veux faire pareil ! » Et il l'applaudissait dans un hurlement propre aux acclamations de garçons, tapant frénétiquement dans ses mains jusqu'à ce que des éclats de rire attendris s'immiscent dans sa voix. Il n'aurait vraiment pas du défier Bora, car son imprévisibilité arrivait encore à l'étonner aujourd'hui.
La prochaine fois, il lui imposerait les jeux vidéos. Le maître incontesté, le king du gaming, c'était lui.
Et maintenant, elle lui rappelait d'une ferveur presque enfantine qu'il lui devait un lapin. C'était vrai.
Dépenser trop n'était pas une bonne chose, il fallait rester équilibré et Ja y pensait régulièrement. Mais c'était une promesse, un engagement. Et cette joie sur le visage de Bora, Han Ja pensait que c'était quelque chose d'essentiel. « Chose promise, chose due ! Je vais jouer pour te montrer que la machine n'est pas truquée, et tu auras ton lapin. » Il lui adressa un simple sourire, avant de s'incliner un instant devant elle, taquin.

Puis, sur les mots de Bora, il lui confia les deux Bubble Tea à son tour, lui adressant un simple regard brillant pour la remercier. Lorsque ce fut à son tour de jouer, il fit de son mieux. Vraiment. Mais ce soir, le karma n'était visiblement pas au rendez-vous, et lorsqu'il ruina en toute beauté sa seule et unique partie pour tenter de battre Bora à ce jeu infernal, il ne put qu'éclater de rire, malheureux et triste à tout jamais de sa malchance légendaire aux UFO Catcher. La pince relâcha alors dramatiquement l'ourson qu'il avait tenté d'attraper, et le jeune homme se retourna en soupirant de désespoir vers sa rivale, sachant d'avance qu'elle se réjouirait de son infortune. Maudite. « Je crois qu'on a plus qu'à aller voir les Japonais... Chinoise. Interdiction de commenter ce à quoi tu viens d'assister. » Et tandis qu'il blaguait gentiment avec la demoiselle, peu à même de prendre véritablement au sérieux les petites piques de son interlocutrice, il eut subitement une idée stupide. Tendant théâtralement sa joue rebondie vers la brune, il tapota du bout de son doigt sa pommette, le début d'un sourire naissant au creux de ses commissures. « Et comme je suis vraiment généreux aujourd'hui, tu as le droit de m'embrasser pour purger ma peine. C'est Noël avant l'heure ! »





issun's theme song
« i finally chose my path. and i have the resolve to see it through! busty babe! it's all squishy-squashy, here's the nicest guy to make you hecking funky! » — issun-boshi
 
@Han Soo Yun a écrit:
J'savais qu'on allait la sortir et j'aurais du parier sur toi, le roi des vannes pourries. October Night ⚜ BoJa 769454579

@Yang Leo a écrit:
je te souhaite tellement LE MEILLEUR SARAH
tellement


Park Bo Ra


Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t178-park-bo-ra-boraday
‹ 365 SO FRESH ☽ MELTED PRESIDENT ›
AGE : 21
AVATAR : Bae Su Ji (Suzy - Miss A) aka petit boudin perfection T'es moche :)
POINTS : 79


NOUS A REJOINT LE : 05/08/2016


MESSAGES : 8407


October Night ⚜ BoJa Empty
(#) Sujet: Re: October Night ⚜ BoJa   October Night ⚜ BoJa EmptyLun 26 Déc - 18:32


OCTOBER NIGHT
feat Han Ja

Tenue -
Bora était soudain euphorique, sans savoir si c’était la fièvre victorieuse où les lumières criardes qui l’excitait à ce point. Elle aimait juste cette ambiance, cette bonne humeur qui irradiait autour d’elle, les flashs et les scintillements des néons, le bruit, le boucan de cette fichue ville qui l’engloutissait. Elle se sentait tellement normale, tellement comme tout le monde, plongée dans cette foule. Elle adorait ça. Les joues roses de plaisir, elle secoua lentement la peluche qu’elle venait de gagner, caressant le pelage synthétique du bout des doigts. Il était rare qu’elle ait de la chance, elle était plutôt le genre à avoir un karma inexistant, voir négatif, à se trouver dans les situations les plus malchanceuse, à subir les revers de la vie comme une grosse claque en pleine figure, tant elle était pétrie de certitudes. Elle avait appris à vivre avec ces petits aléas. Elle avait eu de la chance aussi parfois. La jeune fille considérait Han Ja comme une chance. Pas parce qu’il lui payait des bubble tea et des goûters, mais parce qu’il la faisait rire, parce qu’il la supportait. Ce dernier d’ailleurs semblait bien piteux devant sa victoire inattendue. Un peu ébahit, ses yeux maquillés s’était brusquement élargis. Bora souriait comme une gamine, les yeux plissa et les lèvres étirées à leur maximum. Elle n’en revanait pas elle-même. Elle serra la peluche contre son cœur. Ja la félicita avec son entrain habituel qui rehaussa plus encore ses pommettes. « Je ne saurais rien t’apprendre Ja, j’ai même pas fait exprès ! » S’exclama-t-elle d’une voix suraiguë qui trahissait son contentement. Elle avait brusquement changé d’humeur, laissant son air blasé de côté pour une figure illuminée. Elle se sentait idiote et enfantine à se rendre heureuse pour une simple peluche, mais elle adorait ça. Elle s’inclina telle une artiste devant les applaudissements de Ja, une main devant les lèvres pour dissimuler ses dents dévoilées sous ses lèvres retroussées.  

Elle n’avait vraiment pas fait exprès. Mais quelque par ça tombait bien. Ja avait fait une promesse qu’elle comptait bien faire respecter. Elle voulait son lapin, même si c’était totalement imprévu et irresponsable. Bora n’avait jamais eu d’animaux, et de toute façon elle était allergique aux chiens. Elle rêvait d’un chat où d’un petit animal facile à vivre. Cependant elle allait devoir attendre, car Ja était déterminé à ne pas se laisser humilié. Il glissa quelques pièces dans la machine tandis que la brune reculait, s’adossant à l’appareil d’à côté en sirotant son bubble tea. Elle machouillait une perle de tapioca tandis que le jeune homme se débattait avec l’UFO catcher, pinçant en vain une peluche qui demeura au fond du bac. Bora éclata de rire alors que son ami se tournait vers elle, l’air dépité. Elle lui tapota son épaule pour le consoler, une moue faussement désolée sur le visage. « Allons Allons Oppa, on ne peut pas gagner à tous les coups ! » Dit-elle en lui caressant le dos. « Tu feras mieux la prochaine fois. » Elle se tut, un doigt sur la bouche, le regard taquin comme il lui interdisait de commenter. Elle s’apprêtait à le suivre, faisant déjà un pas en avant, mais elle faillit se heurter à lui qui venait de se pencher vers l’avant, la tête de profil, la joue tendue. Bora se stoppa, incrédule, avant qu’il n’exprime sa requête en tapotant sa pommette. La brune hésita, à mi-chemin entre l’attendrissement et l’offuscation. Puis elle se résolu à ne pas gâcher la douceur de la soirée à cause de sa pudeur exacerbée. Elle prit sa peluche à deux mains, la tendant lentement vers le visage de Ja, déposant le bout du museau du chien sur la joue lisse de son ami. Puis elle éclata de rire et profita qu’il soit à sa hauteur pour frotter vigoureusement ses cheveux. « C’est le seul bisou que tu auras monsieur. » Lança-t-elle en s’éloignant un peu de lui, prenant soin de lui rendre son bubble tea. Elle fit quelques pas vers l’extérieur de l’arcade avant de l’attendre aux abords des stands, se stoppant pour se tourner vers lui. « Alors tu viens ? On va choisir mon lapin ? » Demanda-t-elle en s’approchant des marchands.

Une dizaine de cage s’étalaient le long de la rue, renfermant chacune plusieurs lapins de tailles et de couleurs différentes. Bora qui avait attendu que Ja ne la rejoigne, contemplait les petites bêtes, penchée au-dessus des clapiers. Il s’agissait sûrement de lapereaux, à en juger par leur museau court et leurs faces juvéniles. « Regarde Oppa, ils te ressemblent ! » Dit-elle en calant sa peluche sous son bras, afin de pouvoir caresser les petites bêtes. « Ils sont adorables, ils ont quel âge tu penses ? » Accroupie, elle admirait les pelages, alors qu’un des lapereaux s’était approché et s’entêtait à essayer de grignoter son doigt. Attendrie, elle effleura les oreilles un peu rabattues et carrément asymétrique de l’animal au pelage bicolore. « Il est beau lui, regarde, il a les oreilles mal fichues, c’est drôle. » La jeune fille demanda au vendeur si elle pouvait le prendre dans ses bras, ce à quoi il répondit par l’affirmative. Fébrile, elle saisit le corps minuscule entre ses paumes, soulevant l’animal qu’elle nicha contre elle. « Qu’est-ce que tu penses de celui-ci ? » demanda-t-elle à Ja en se tournant vers lui pour lui présenter le lapin. « Il te plait ? »





 

god helps anyone who
disrespected the queen


han ja ruining my life through years:
 
Han I. Ja


Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t103-han-ja-hajansky
‹ MOTHERFUCKING STARBOY ⋆ STARCHILD PRESIDENT › - MISTER NOËL 2016
AGE : 24
AVATAR : ☽ bbh ♡
POINTS : 270


NOUS A REJOINT LE : 21/07/2016


MESSAGES : 22643


October Night ⚜ BoJa Empty
(#) Sujet: Re: October Night ⚜ BoJa   October Night ⚜ BoJa EmptyLun 6 Fév - 22:07


⚜⚜⚜ Elle ne l'avait pas fait exprès ? Mensonge. Il savait pertinemment bien qu'elle s'était entraînée jour et nuit aux UFO Catcher avant d'accepter de venir avec lui, ça ne faisait aucun doute. Et tout ça dans l'optique de le battre à plate couture et de pouvoir exiger ce qu'elle désirait de lui, bien évidemment. Il le savait, et Bora ne pouvait pas le préserver loin de la vérité plus longtemps. Lui n'avait pas perdu parce qu'il était nul, mais tout simplement parce que... Parce que le gobelet de son Bubble Tea avait rendu ses maintes moites, voilà tout. Petit problème de concentration des paumes durant le maniement du levier. Et puis, il n'était pas mauvais perdant. Absolument pas. Il acceptait sa défaite avec humilité, sans même bouder les bras croisés voire froncer les sourcils de déception. Non, vraiment. Pas une seule once d'auto-désillusion pour venir déformer son visage un brin espiègle.

Bon, peut-être bien que si. Un peu, du moins. Mais malgré tout, Bora avait bel et bien mérité sa victoire, et en cet instant, elle n'était plus que la meilleure à ses yeux. Malgré sa mine abattue et sa moue qui laissait expressément entendre qu'il se sentait trahi par les aléas de la vie, il laissa ses bras retomber le long de son corps lorsque Bora eut fini de le taquiner, lui adressant un sourire complaisant en la voyant serrer sa peluche dans ses bras. Une esquisse légère et aussi sincère qu'énigmatique, comme pour lui signifier qu'elle ne s'en sortirait pas comme ça, la prochaine fois, et qu'elle n'avait qu'à le récompenser pour effacer la peine et la colère de sa défaite cuisante. Le Président tendit ainsi sa joue en direction de la jeune femme, qu'il tapota innocemment du bout du doigt, un rictus amusé balayant les fragments de sa fausse et passagère rancune. Un bisou, voilà ce qu'il méritait en contrepartie. Il n'accepterait de lui faire son cadeau que s'il recevait ce qu'il exigeait. Et comme Bora l'adorait, et que lui était son Oppa, ça ne faisait absolument aucun doute que...

Temps mort. La gueuse ! Elle avait triché. Mais plutôt que de s'offusquer faussement et malicieusement, comme il l'aurait fait d'ordinaire, Han Ja se contenta de rire dans une note timide, presque embarrassé à son tour. C'était mignon. Beaucoup trop. Et la maudite avait su se débrouiller pour riposter intelligemment. C'était bien joué, vraiment. Lorsque Bora lui ébouriffa les cheveux en douceur, séparant de sa joue la peluche qu'elle venait tout juste de gagner, Ja se contenta d'hausser les épaules, amusé. « D'accord ! Ça me suffit. Je le marquerai dans mon carnet d'accomplissements en rentrant : « recevoir un bisou de la part de peluche-nim ». C'est la classe, pas vrai ? » Et en s'esclaffant, il fit mine de s'incliner devant le chien en coton que transportait son interlocutrice dans ses bras, d'humeur tout naturellement joueuse. « Woaaah, woah, merci, peluche-nim ! Vous feriez l'usine de bisous la plus renommée du monde, je pourrais jurer que les vôtres sont les meilleurs. » Tout à fait. Il savait qu'il ne se trompait pas. Puis, en voyant la Présidente Melted s'éloigner comme une enfant surexcitée un peu plus loin, impatiente d'accéder à son cher et comme promis dû, Han Ja soupira un instant en levant les yeux au ciel, réprimant l'ombre d'un énième sourire aux abords de ses commissures.

Il traîna quelques instants près des stands de nourriture, un peu absorbé, un peu hypnotisé par les différents produits que proposaient certains ahjussis avec qui il prenait parfois même le temps de discuter. Mais le temps semblait presser (du moins, pour Bora) et lorsqu'il décida enfin de la rejoindre, histoire de ne pas trop la faire attendre plus longtemps, il s'attela comme elle à observer cet ajustement de cages bien organisé. Le point positif, c'est qu'il y avait le choix. « Oh... Ils me ressemblent. » Répéta-t-il comme pour lui-même en entendant sa camarade monologuer à ses côtés. « Je vais prendre ça pour un compliment. » Et sur un sourire, Ja patientait quant au choix de son amie, enclin à lui payer celui qu'elle désirait. Mais quand même... Ressemblait-il vraiment à ce lapin ? Il se posa la question intérieurement, dévisageant la boule de poil dans sa cage. S'il avait l'habitude des comparaisons avec les chiens, les lapins, il n'en savait trop rien. « Ils sont tous très beaux ! Mais plutôt jeunes, pour le coup. Ils doivent avoir un mois, tout au plus... Ce n'est pas dangereux pour eux ? » Curieusement, il demanda. Ce n'était pas des choses avec lesquelles il était familier, mine de rien. Il possédait son propre chien, mais n'avait jamais eu de lapin, seulement un hamster dans sa jeunesse. Est-ce que c'était différent ?

Lorsque Bora en prit un dans ses bras, ce fut lorsqu'il se tourna de nouveau vers elle. Il faillit prendre peur qu'elle puisse le faire tomber, maladroite comme elle était, mais ne dit rien et se contenta d'esquisser un sourire en la voyant si enthousiaste. « Oui, il est très mignon. Il me plaît beaucoup, Bora-ya ! Et ses oreilles, y aurait de quoi l'appeler... Hm... Dumbo ou Jar Jar Binks de Star Wars ! AHAHAHAH ! » Il rigola de sa propre trouvaille, avant de sortir directement son portefeuille et de gérer l'achat avec le vendeur. Eh oui, Bora allait avoir son lapin. Ce n'était pas tous les jours, ça. Et grâce à qui ? Grâce à Ja Oppa. Qu'est-ce qu'il était généreux, tout de même. À en faire pleurer Jésus et sa soi-disant cargaison de pains pour les pauvres.

« Il est à toi ! Serre-le fort dans tes bras une fois rentrée, surtout. Tu sais comment tu vas l'appeler, maintenant ? » C'était vrai qu'il lui fallait un nom. Un vrai nom. Dumbo, c'était bien, mais pas sûr que Bora appréciait, de toute manière. Lorsqu'ils quittèrent tous les deux à la hâte les stands de lapins, ils rejoignirent instinctivement une autre place où des comptoirs différents étaient dressés, des lanternes chaudes auréolées d'essaims de libellules éclairant leur chemin. Bientôt, lorsque Ja aperçut du regard quelque chose qui le fit trépigner d'excitation, il attira Bora à sa suite, pressant le pas encore plus vite. « Là, là ! Regarde ! » Cria-t-il comme un enfant en pointant du doigt un point proche. « Des cerfs-volants ! Je veux qu'on essaye ! » S'émerveilla-t-il, de nouveaux éclats vrillant ses yeux.

Il s'agissait de cerfs-volants dragons chinois, flottant au gré du vent dans le ciel nocturne, si colorés et étincelants de motifs de jade et de dorures qu'ils n'échappaient pas à l'oeil. Han Ja, plus ravi que jamais, imposa à Bora de le suivre dans sa quête de cerfs-volants, l'obligeant même à se saisir précipitamment des sangles du cerf-volant. « Allez, tu vas y arriver. Tu as bien été forte pour gagner une peluche, tu sauras facilement contrôler un cerf-volant dans les airs, non ? » Dit-il sur un ton volontairement provocant, se mettant rapidement dos à la jeune fille afin de placer ses mains près des siennes sur les attaches, prêt à la guider pour le décollage. « Ça va être génial ! Vas-y, commence, je t'aiderai au besoin. »





issun's theme song
« i finally chose my path. and i have the resolve to see it through! busty babe! it's all squishy-squashy, here's the nicest guy to make you hecking funky! » — issun-boshi
 
@Han Soo Yun a écrit:
J'savais qu'on allait la sortir et j'aurais du parier sur toi, le roi des vannes pourries. October Night ⚜ BoJa 769454579

@Yang Leo a écrit:
je te souhaite tellement LE MEILLEUR SARAH
tellement


Park Bo Ra


Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t178-park-bo-ra-boraday
‹ 365 SO FRESH ☽ MELTED PRESIDENT ›
AGE : 21
AVATAR : Bae Su Ji (Suzy - Miss A) aka petit boudin perfection T'es moche :)
POINTS : 79


NOUS A REJOINT LE : 05/08/2016


MESSAGES : 8407


October Night ⚜ BoJa Empty
(#) Sujet: Re: October Night ⚜ BoJa   October Night ⚜ BoJa EmptyDim 12 Fév - 21:47


OCTOBER NIGHT
feat Han Ja

Tenue -
Bora mâchouillait une bille de tapioca tout en observant les boules de poils qui sautillaient devant elle. Elle n’avait jamais été le style de fille girly à s’attendrir devant le moindre bébé animal, mais elle devait admettre qu’ils étaient adorables. Elle avait préféré ignorer les exclamations enfantines de Ja quant à sa peluche. Ce garçon était définitivement très retardé sur le plan mental, ce qui inquiétait de plus en plus la jeune fille. Devrait-elle l’emmener voir un psy ? C’était nécessaire probablement. Il parlait encore à des peluches, ce qui était clairement un indice de schizophrénie avancée. Avec pitié, elle se contenta de lui tapoté l’arrière du crâne. « Là Là, un jour tu embrasseras une vraie personne. Mais ne parles pas aux objets Ja-oppa. » fit-elle, amusée. « Es-tu Forest Gump ? Son frère ? Son double aux yeux bridés ? » La jeune fille éclata de rire et lui donna un petit coup d’épaule amical, enfonçant ses mains dans son long manteau de laine. « Tu as vraiment un carnet d’accomplissement ? Devrais-je mettre une gommette dedans ? « Premier dateu avec Park Bora, j’ai pécho une peluche » Quelque chose comme ça ?.. Enfin ça fait plus journal intime. » On index se porta instinctivement à sa bouche, dans un geste d’hésitation, et elle grignota son ongle un instant, avant re retirer prestement sa main. Il était temps qu’elle se débarrasse de cette sale habitude, mais elle n’y parvenait pas.

« Bien sûr que c’est un compliment ! » réprimanda la jeune fille, agacé qu’il en doute. « Ils sont mignons et fluffy juste comme toi. » Elle ne quittait pas les petites bêtes des yeux, fascinée. Il continuait de poser des questions, ce qui fit douter Bora. C’était le premier animal de compagnie qu’elle aurait dans sa vie, elle n’y connaissait par grand-chose. N’était-ce pas là une grande irresponsabilité que de lui confier la vie d’un petit être, elle qui avait déjà grand mal à s’occuper de sa propre existence ? Hésitante, elle s’enhardit malgré tout à prendre entre ses doigts tremblant d’hésitation. Il ne fallait pas lui faire mal, encore moins l’effrayer. Prudemment, ses mains ramenèrent la petite bête aux oreilles asymétriques contre sa poitrine pour la serrer contre elle. Bora aimait bien son imperfection. Il était comme elle, absolument déviant. Ils étaient fait pour s’entendre. Ja ne tarda pas à trouver une moquerie à l’encontre du lapin, ce qui fit gonfler les joues de la jeune femme qui rapprocha plus encore son protéger de son giron. « Là, écoute pas ce vilain oncle qui se moque, moi je t’aime, il ne t’approchera pas. » Susurra-t-elle à l’oreille du lagomorphe en jetant un regard défiant à son ami qui payait déjà le vendeur. Un vent de panique la saisit au moment de comprendre que l’animal allait être à elle. Elle faillit l’empêcher, mais le vendeur prenait déjà l’argent, cédant définitivement le bébé à la jeune femme. Bora attendit bêtement qu’il dise quelque chose, un conseil, une explication sur la manière dont elle devait l’élever, mais rien ne vint, et Ja s’éloignait déjà. Un peu effrayée, elle se pencha au-dessus des cages. « Excusez-moi Ahjussi, c’est un mâle ? Ou une femelle ? » L’homme se tourna vers elle, inspecta le lapin rapidement, avant de lâcher d’un air moqueur « c’est un mâle mademoiselle. » Bora acquiesça béatement, toujours inconsciente de la réalité, lorsqu’elle comprit que Ja n’était plus là.

A la hâte, elle inspecta les environs, pour l’apercevoir un peu plus loin. « Yaaah, attend moi ! » S’écria-t-elle en se lançant à a poursuite, serrant le lapin contre elle pour ne pas le perdre. Courant à larges enjambées, elle esquiva souplement la foule qui se dressait entre elle et son ami, et le rattrapa en quelques pas enjoués. « Tu crois vraiment que c’est sérieux de me confier la vie d’un animal ? » Demanda-t-elle en caressant l’animal, alors que le jeune homme l’attirait vers le stand suivant. « Je devrais l’appeler Oppa, comme toi. Eh tu m’écoutes ? » Déclara-t-elle avant de s’offusquer devant le manque d’attention du garçon. Il lui désignait à présent avec excitation le stand de cerfs-volants. Bora se laissa entrainer avec une certaine réticence de peur de secouer le lapin dans ses bras. Elle sursauta lorsqu’il lui colla des sangles en mains. La jeune femme lutta un instant pour mettre de l’ordre dans ses prises. Elle glissa la petite boule de poil dans son col, le laissant de caler dans les plis de son pull-over, qu’elle avait pris soin de passer dans sa ceinture. Le contact chaud du pelage contre la peau nue de son ventre la fit frissonner. Avec un peu plus de concentration, elle reprit les sangles. Ja ne semblait pas comprendre que la peluche était un accident. « Je ne sais pas comment faire ! » Se plaignit-elle. Il ne lui laissa pas le temps de geindre, car il se glissa derrière elle, pour qu’elle lui face dos. Il posa ses mains près des siennes pour l’aider. D’avantage sous l’impulsion du garçon que de la sienne, le cerf-volant finit par décoller dans une ondulation colorée, s’élevant au-dessus d’eux. « Oh ! » S’écria-t-elle, émerveillée. Ensemble ils manipulèrent l’objet volant qui flottait au gré de leurs poignets. La jeune femme demeurait timidement passive, laissant Ja manipuler l’objet. Elle avait trop peur qu’il ne retombe, et que le joli spectacle ne prenne fin. « N’est-ce pas romantique ? » demanda-t-elle, taquine, en levant le nez vers son ami. « Tu emmèneras ta petite amie faire ça aussi ? Je pourrais venir ? » S’enquit-elle en reculant d’un pas un peu trop vif. Son talon vint s’écraser sur le pied d’Han Ja. « Omo ! » Elle lâcha les sangles pour faire face au jeune homme. « Oppa je suis désolée ! Tu as mal ? Ne pleure pas, s’il te plait je voulais pas te blesser… »






 

god helps anyone who
disrespected the queen


han ja ruining my life through years:
 
Han I. Ja


Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t103-han-ja-hajansky
‹ MOTHERFUCKING STARBOY ⋆ STARCHILD PRESIDENT › - MISTER NOËL 2016
AGE : 24
AVATAR : ☽ bbh ♡
POINTS : 270


NOUS A REJOINT LE : 21/07/2016


MESSAGES : 22643


October Night ⚜ BoJa Empty
(#) Sujet: Re: October Night ⚜ BoJa   October Night ⚜ BoJa EmptyVen 24 Fév - 6:05


⚜⚜⚜ Plus jeune, Han Ja avait déjà eu l'occasion de jouer avec des cerf-volants qu'il passait plusieurs heures à confectionner avec son père. Au fond de lui, tout ça lui rappelait d'innombrables bons souvenirs, qu'il avait bien malgré lui eu peur de voir s'éteindre au fil des ans. Ces grands oiseaux de papier coloré qui flottaient gracieusement dans les airs depuis l'aube des temps, et qu'il voyait comme un énième moyen d'atteindre toujours un peu plus les étoiles... Il les avait toujours trouvés fascinants et, en un sens, porteurs de rêves et d'espoirs. Quelque part, cela lui rappelait aussi son père et les inoubliables moments qu'il gardait de lui, lorsque celui-ci n'était pas encore pris trivialement par les dures exigences de son métier. Aujourd'hui, son géniteur lui manquait indéniablement, et ce beaucoup. À lui comme à sa mère.

Les cieux de Séoul la nocturne, illuminés par les quelques lanternes hasardeuses des passants, accueillirent bientôt en leur sein leur cerf-volant fulgurant de couleurs. Et c'était beau, vu d'en bas, vachement beau. Dire que c'était eux et seulement eux, qui faisaient ça. Ils mériteraient une médaille des meilleurs cerf-volanteurs de Corée, sans nul doute. Quoi que, ça ne devait probablement pas exister, mais on leur ferait l'honneur de leur créer cette catégorie exprès rien que pour eux. Oui, Ja y croyait de tout son soûl, et il convaincrait un jour Bora de se lancer dans l'aventure. Même si, cela dit, il n'y croirait sans doute plus en s'endormant une fois rentré chez lui, tant le sommeil primait sur absolument tout avec lui. Dommage, ce serait sûrement une prochaine fois. Dans un élan de taquinerie incontrôlée, Ja ne put réprimer le sourire qui naquit sur ses lèvres à l'entente de la plainte de son amie, plus joueur que jamais. « Je ne sais pas comment faire ! Aya aya, Ja Oppa, je ne sais pas comment faiiireee ! » L'imita-t-il dans une voix agaçante alors qu'il rigolait à pleine voix, manœuvrant les ficelles du cerf-volant à la place de la jeune femme afin de la laisser admirer le spectacle en première ligne. Le dragon aux motifs éclatants tournoyait au dessus de leurs têtes et cabriolait dans de jolies arabesques aériennes, décrochant par ailleurs un sourire béat à Han Ja lorsqu'il eut l'impression de retomber en enfance. C'était ce genre de moments qu'il chérissait plus que de raison, parce qu'il se sentait tout simplement bien et les partageait avec les êtres-aimés.

Mais la fin de ce spectacle éthéré s'annonçait proche, et celui-ci pointa tout juste le bout de son nez lorsque Bora se tourna un instant vers le plus vieux. Romantique, disait-elle ? Oui, ça en avait des allures. Il n'y avait pas vraiment réfléchi en bondissant sur ces magnifiques cerfs-volants, mais cet instant à deux se révélait agréable et poétique. Son amie n'avait pas tort. Tiens, que disait-elle, déjà ? « Ma peti— YAH ! » Cria-t-il soudainement en sentant un talon venir écraser son pied, de la manière la plus impitoyable qui soit. Doux Jésus. La douleur le submergeait. Il allait mourir. D'une infection, c'était sûr. La gangrène. Comme Lully, exactement. Abandonnant les sangles du cerf-volant à son tour, il s'écarta légèrement de Bora, consumé par la douleur divine. « SI ! Si, je suis blessé ! Je souffre. J'ai besoin d'un docteur, appelle un docteur, Bora-ya... Yaaah... Le seul endroit où tu pourras venir, ce sera à l'hôpital ! Je ne plaisante pas. J'ai l'air de plaisanter ? Regarde mon visage déformé par le mal, jeune inconsciente. REGARDE-LE. » Et ses orbes sombres, animées d'une lueur que personne ne pourrait jamais comprendre tant son destin s'annonçait noir, plongèrent dans celles de Bora. Longtemps. Très, très longtemps. Et très intensément, aussi.  

Avant que le Han n'éclate bien malgré lui de rire, évidemment, et que sa main impétueuse dans toute sa malice vint ébouriffer les cheveux de la jeune fille. N'était-il pas un bon comédien, tout de même ? Assurément. Faire peur aux gens de temps à autre, c'était bon pour la circulation. Mieux qu'une douche froide. « Ne sois pas désolée. Tu devrais rire de mon malheur, tu te souviens ? C'est à s'en demander si tu ne l'as pas fait exprès. » Un rire discret s'échappa d'entre ses lèvres. « Mais c'était bien, ce soir. Merci d'avoir accepté, je me suis bien amusé. » Oui, il ne s'était pas ennuyé et aurait même accepté de prolonger cette sortie, s'il ne se faisait pas aussi tard. Qui plus est, il supposait que Bora avait aussi des choses à faire de son côté. À tous les deux, il leur fallait regagner leur quotidien. Et ce soir, c'était son lit, qui l'attendait avec impatience. « Je vais peut-être rentrer, j'ai des potes qui voulaient se refaire Star Wars et je risque d'être en retard... Puis ouais, il commence à faire nuit. » Confia-t-il en levant les yeux vers la voûte céleste, l'air ailleurs. « Mais, si tu veux que je te raccompagne, aucun problème ! » S'exclama-t-il en lui adressant un sourire attendrissant. « À moins que tu ne sois une femme forte et veuille rentrer toute seule ? Là, ce serait admirable. »





issun's theme song
« i finally chose my path. and i have the resolve to see it through! busty babe! it's all squishy-squashy, here's the nicest guy to make you hecking funky! » — issun-boshi
 
@Han Soo Yun a écrit:
J'savais qu'on allait la sortir et j'aurais du parier sur toi, le roi des vannes pourries. October Night ⚜ BoJa 769454579

@Yang Leo a écrit:
je te souhaite tellement LE MEILLEUR SARAH
tellement


Park Bo Ra


Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t178-park-bo-ra-boraday
‹ 365 SO FRESH ☽ MELTED PRESIDENT ›
AGE : 21
AVATAR : Bae Su Ji (Suzy - Miss A) aka petit boudin perfection T'es moche :)
POINTS : 79


NOUS A REJOINT LE : 05/08/2016


MESSAGES : 8407


October Night ⚜ BoJa Empty
(#) Sujet: Re: October Night ⚜ BoJa   October Night ⚜ BoJa EmptyDim 26 Fév - 16:37


OCTOBER NIGHT
feat Han Ja

Tenue -
C’était puéril, si simple, si enfantin, pourtant si plaisant. Bora n’avait jamais joué avec un cerf-volant par elle-même. Quand elle était petit en revanche, se tenait chaque année une compétition lors de laquelle des passionnées créaient eux même leurs objets volants. Son frère l’y emmenait tous les printemps, et ils passaient la journée dans l’herbe, à contempler les toiles flotter aux dessus de leurs têtes. C’était un souvenir précieux pour la jeune fille, et se remémorer ces dimanches après-midi lui fit soudain prendre conscience à quel point son frère lui manquait. Elle n’était pas dupe quant à sa raison d’aller aux Etats-Unis. Sa belle-mère n’avait jamais caché son ambition d’éloigner l’ainé de la succession pour confier l’empire familiale à ses propres fils. Mais elle assumait que son ainé ne s’en plaignait pas. En fait elle le soupçonnait d’être soulagé. Il s’était marié, et lui qui n’avait jamais été intéressé par l’entreprise, se trouvait plus serein à l’idée d’avoir échappé à ce drôle d’héritage. Elle aurait aimé qu’il rentre plus souvent pour la voir, mais il l’appelait suffisamment souvent, alors elle patientait. Elle trouvait des grands-frères à travers d’autres personnes, comme Ja.

Regarder les volants claquer dans le vent la rendait songeuse, elle se sentait soudain plus légère, ce qui ne fut pas forcément l’avis d’Han Ja lorsque son pied s’abattit sur ses orteils. L’avait-elle fait exprès ? Allez savoir. Que ce soit le cas ou non, il s’était moqué d’elle, et le bon dieu l’avait puni. C’était mérité. Sa voix criarde aurait agacé n’importe quelle divinité, et Bora, malgré sa mine concernée, contenait avec grande difficulté une rire bruyant et vengeur devant sa mine déconfite. Comme pour se moquer aussi, le lapin agitait ses oreilles en cadence, fronçant son museau, visiblement alerté par le cri de Ja. Le cerf-volant glissa sur le sol lorsque le jeune homme le lâcha à son tour pour débuter un cinéma habituel, aussi drôle qu’exaspérant aux yeux de la jeune femme. Elle avait beau ne pas en croire un mot, elle se sentait vraiment mal de l’avoir blessé, et l’entendre dire ça ponctuait sa honte de doute. Etait-il vraiment blessé ? Et si elle lui avait cassé le pied ? Incertaine, elle se dandina, et pressé par les cris de son ami, elle détailla son visage, une moue embarrassée s’imprimant sur son visage. « Yah tu- tu crois pas que tu en fais un peu trop ? J’ai pas fait exprès je te dis… Es-tu un homme pour chouiner comme ça ? Fais pas cette tête arrête ! » Gémit-elle, le suppliant presque. Elle détestait quand il la regardait avec cet air de chiot. C’était si culpabilisant. Elle soudain son regard jusqu’à ce que le feu lui monte aux joues, et finit par mettre fin à la contemplation en claquant ses deux paumes de part et d’autre du visage de Ja, pressant ses joues jusqu’à conférer une forme ridicule à sa figure. Elle le força à se pencher à sa hauteur. « Devrais-je te faire un bisou qui guérit ? C’est ça que tu cherches ? » Demanda-t-elle en malaxant la peau lisse du président Starchild. « Aigooo, quel joli garçon, regardez-le il n’a déjà plus mal, quel courage tu as, je suis fière de toi ! » S’esclaffa-t-elle en le relâchant finalement, après s’être enivré le son expression ridicule. « Je suis vraiment désolée d’accord, ne m’en veux pas ! »

Les deux rirent de bon cœur, et les doigts de Ja s’insinuèrent dans les cheveux de la brune pour les ébouriffer avec affection. Elle se laissa faire en fermant les yeux, grimaçant lorsqu’il tira légèrement sur ses mèches. Ah cet énergumène, elle commençait à croire qu’il prenait plaisir à la rendre folle, et à la culpabiliser. « Qui sait, si je l’ai fait exprès… je suis une femme pleine de secret. » Fit-elle en souriant, caressant le dos de son lapin pour se donner un air mystérieux et lunatique. « Merci à toi de m’avoir invité, j’avoue que ce n’était pas si mauvais, malgré la compagnie qui laissait clairement à désirer. » Bora lui tapota l’épaule, signifiant qu’elle n’en pensait pas un mot. Ja lui apprit qu’il était attendu ailleurs, ce qu’elle comprenait totalement. Elle avait hâte de rentrer également pour délasser ses membres. Le soir tombait déjà, à une vitesse assez ahurissante, et Bora n’avait pas envie de manquer le diner. « Ouah… je suis sans voix. Serais-tu en train de me motiver à rentrer seule comme on motive les enfants à être courageux et à manger des épinards ? Tu es vraiment un sacré goujat Han Ja. » Rétorqua-t-elle, la mine faussement choquée. « Très bien rentre, je vais y aller seule. De toute façon j’ai mon Oppa pour me défendre. » La brune câlina le lapin avec affection, avant de tendre la peluche qu'elle avait gagné au jeune homme. «Garde la peluche, je te l'offre. Chéris-la comme il se doit ! Rentre prudemment ! » D’un pas vif, elle s’éloigna, pour se retourner quelques mètres plus loin, adressant un grand signe de la main à son ami. « A bientôt Oppa ! »






 

god helps anyone who
disrespected the queen


han ja ruining my life through years:
 
Contenu sponsorisé


October Night ⚜ BoJa Empty
(#) Sujet: Re: October Night ⚜ BoJa   October Night ⚜ BoJa Empty
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Présentation : Maksim Boja [Validée]
» Perfect night ♪
» Snow Night [F, Clan de Glace]
» Moon Night ~~
» [RS] Fright Night [DVDRiP]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: old memories :: Oubliettes, Never Forget :: RPs terminés
Sauter vers: