▲ up▼ down
animal instinct ((leigh))



 
HEP POTO, tu veux devenir un king de la roulette COQUINE (ou la jouer réglo...) ?
No prob, viens jouer à la roulette de valentin ET valentine juste ici !
JOYEUSE SAINT VALENTIN, et que du bonheur pour ce mois de l'amooour qui se profile ! ♥️
VIENS DÉCOUVRIR LE LOVE QU'ON TE PORTE
(NOUVEAUTÉ) ON VOUS AIME ! Une avalanche de bons plans sur une application du tonnerre, ça vous inspire ?
S'INSCRIRE AU PROGRAMME DOKI DOKI ♥️
TOUJOURS SUR HM ! Découvre les défis et notre semaine à thème du mois !
c'est la fête aux namoureeeeux, viens donc par ici et participe au
secret love ! où tu peux te déclarer en toute anonymat !
HUNDRED MILES
hundred miles c'est un forum réel asiatique city/universitaire basé à Séouldeux réponses par mois minimum — Avatars occidentaux bienvenus ! — Taille des avatars 200*320pxUne semaine pour finir sa présentation — Pas de prise de tête, rien que du love. That's all folks ٩(^ᴗ^)۶
vote pour hm !
★︎
09.02.19 ➝ installation de la MAJ n.31, avec un codage tout neuf et plein de nouveautés !
09.01.19 ➝ 30ème MAJ de HM ! viens découvrir les nouveautés ICI
01.01.19 ➝ BONNE ANNÉE LES CHATS !! plein de bonheur à tous. ❤︎
08.08.16 ➝ ouverture de hm
han ja
park bo ra
han soo yun
yang noam
team rocket

 :: old memories :: Oubliettes, Never Forget :: RPs abandonnés
Partagez | 

 animal instinct ((leigh))


Invité
Anonymous


Invité
(#) Sujet: animal instinct ((leigh))   Jeu 12 Juil - 12:19
animal instinct
leigh & siobhán

   
« everything had been terribly cold and terribly raw and terribly wrong.  »
Quotidien bouleversé. Tranquillité imposée et solitude étrange. Il avait erré Siobhán, l’air de rien, un sourire sur ses lèvres quand ils étaient partis, la promesse de tenir l’appartement en état, un haussement d’épaule quand aux poissons, et pourtant tous vivants à leur retour. Il avait erré Siobhán, dans les pièces de l’appartement, n’osant presque toucher à rien, de peur que le connu devienne inconnu. Il avait fait comme d’habitude, gardé ses habitudes. Des messages pour s’assurer que tout allait bien derrière un flegme étrange, et quelques piques bien placées, il avait erré dans sa propre vie l’irlandais, bouleversé sans vouloir l’assumer par l’absence des trois autres. Préférant se focaliser sur ses cours. Préférant se focaliser sur d’autres choses. Nina pour le sortir de ce sentiment étrange qui le prenait au cœur, Wichian décidément trop là. Mais réconfortant à sa façon. Et les journées avaient passé. Simplement. Des reniflements dédaigneux en recevant des photos des trois, pourtant bien vite accrochées sur le frigo. Il les avait à peine vus la veille, lors de leur retour, zombies dans leur propre vie. Il les avait laissés se remettre, continuant de son côté. Train-train habituel : métro, boulot, dodo. Ou presque. Vie rythmée autour de ses études, et de ses errances, le métro étant définitivement un obstacle de taille. Capable encore de se perdre même sur une ligne droite.

Siobhán avait même failli arrivé en retard, jouant des coudes pour chopper son thermos de thé à la cafétéria, avant de se glisser silencieusement dans le fond de l’amphi, lunettes sur le nez, un air un peu trop sérieux qui contrastait avec sa boue d’enfant. Moues adorables qu’il refusait d’assumer, d’accepter, c’était les yeux froncés, comme dans la scène d’un mauvais film qu’il faisait face à Leigh sur le campus. Leigh. Douceur extravagante, bonbon acidulé. Créature digne de ces contes auxquels il croyait, folie instable, mais fière. Tellement fière. Tellement vivante. Ennemie adorée, affection qu’il distribue derrière des menaces, rictus tordu sur ses lèvres en écho aux paroles de Leigh. Princesse couronnée dans son monde, mais la couronne est donnée presque à tort, lèvres pincées comme maintenant. Siobhán, sauvage, enfant perdu, qui retrousse déjà les babines, animal sauvage. Bête sous apparence humaine. Siobhán qui montre les dents, sourires mauvais qu’il donne à la pelle, et à côté dans son regard, des étincelles, des paillettes, joie difficilement contenue qu’il maquille en excitation. « Still alive ? » Attaque. Jeu bien connu dont les deux ont les cartes en main. Routine rodée et l’engrenage est en marche. « I thought you would have been food for pets over there. Too bad. » Haussement d’épaules naturel, et un soupir qui passe ses lèvres. Soi-disant déçu qu’elle soit encore en vie. Soi-disant. Feux follets dans ses yeux pour clamer le contraire. Affection piquante.

(c) DΛNDELION, quote : rmeisel
Nam Lee


Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t5540-n-l-asianoodle
✩ BOOM, GAMMA RAY-BURST
AGE : 22
AVATAR : mun byeol yi (moonbyul - mamamoo)
POINTS : 189


NOUS A REJOINT LE : 01/07/2018


MESSAGES : 293


(#) Sujet: Re: animal instinct ((leigh))   Jeu 12 Juil - 19:07
Les chiens aboient,
La caravane passe.
ft - O'meara Siobhán
Dialogue: cornflowerblue
694 mots
La fatigue lui dit "tu es cernée". Dans son sens littéral autant que dans son sens figuré. Le roadtrip improvisé duquel elle est fraîchement rentrée a visiblement puisé dans son énergie d'ordinaire débordante, ses batteries sont complètement déchargées. Voilà une chose bien rare. Après tout, ne parlons nous pas de Leigh ? Cette increvable crevante, inépuisable épuisante, infatigable fatigante ? Profitons de ses actuels airs de zombie péniblement sorti du lit. Cela ne durera pas.

Camouflant un bâillement derrière son gobelet, elle engloutit aussitôt plusieurs gorgées de café dans l'espoir de se rebooster. L'Irlandaise déteste cette léthargie mollassonne dont elle peine à s'extirper depuis son retour sur le sol Coréen. Cela ne lui ressemble pas, pas du tout. On croirait voir une personne âgée déboussolée parce qu'on a désorganisé de quelques minutes son planning des habitudes normalement respecté à la nanoseconde près. Ou alors une personne âgée qui souhaite retrouver la folie de ses jeunes années, mais, qui se froisse les lombaires à peine une tentative de dynamisme essayée.
Lâchant un juron à la sonorité des pays de l'Est, l'étudiante tente de se rassurer en se disant qu'il ne reste plus que quelques semaines de cours à tirer avant de voir les congés scolaires arriver mi-juillet. Après ça, elle pourra pioncer autant et aussi longtemps qu'elle le souhaitera. Elle fait ironiquement un signe de croix en soupirant un "amen, putain." avant d'embrasser la bague portée à son pouce gauche, celle de Sasori/Tobi, comme si cela portait bonheur. Sachant qu'elle croit bien plus en la potentialité que le pouvoir des ninjas lui permette de survivre à l'université et ses deux semaines de cours manqués à rattraper qu'en Dieu et ses miracles. Dieu c'est overused, hasbeen. L'Akatsuki, c'est indémodable, indétrônable et putain de classe. Sorry not sorry, jeez.

Elle est longue, si longue à la détente, qu'elle n'avait presque pas remarqué l'arrivée de son colocataire. Celui qui a passé deux semaines seul dans leur appartement si rose bonbon que les yeux de la weaboo frôlent la crise de foie chaque matin au réveil. Un petit rictus malicieux fend ses lèvres alors qu'elle se fait violence de ne pas assimiler, à haute voix, le fait qu'elle n'est pas vu le jeune homme arrivé pour cause de sa petite taille.

- still alive ?
La plus âgée arque un sourcil, le regard pétillant de cette même étincelle à la fois provocante et tendre. Ce genre de regard qu'il y a toujours entre ces deux là, entre feu et glace, chien et chat. Une lueur entre "je t'aime" et "casse toi". Un scintillement qui transcrit un "toi aussi tu m'as manqué" qui reste, par les mots, muet.
- Well, for now, I can't cross walls like Perona's ghosts, so... Yeah, I guess ? Un ricanement lui racle la gorge alors qu'elle hausse les épaules, faussement navrée. I seriously thought about making a car crash, but, i've also thought "Hmmm, no! Eevee would be too happy to doesn't see us come back home." And... Honestly... How could i rest in peace with these two idiots with me ? Huh ?
- i thought you would have been food for pets over there. too bad.
- Oh, boy ! I'm like Chuck Norris, you know ? Animals don't eat me. I eat animals. With a fuckin' bbq sauce. And you ? I've hoped you'd intoxicate yourself by cooking by your own means.
Un rire franc lui échappe alors qu'une tape amical se perd dans le dos de l'Irlandais. Un tic que Leigh a et aura probablement toujours. Une façon d'exprimer qu'elle est heureuse de voir quelqu'un. Elle ne l'avouera pas oralement, mais, elle sait très bien qu'il sait. Siobhán lui a manqué, durant ce petit voyage. Et elle est sûre de lui avoir manqué en retour. Mais, ça, ça ne passera jamais la barrière de leur fierté.
- Wassup ? It was long, there, without our pretty faces ?






✯✯✯ Leelou ✯✯✯

Deux choses ne peuvent se cacher : l'ivresse et l'amour — Antiphane.
Et moi, je suis ivre d'amour : les sentiments me cognent le crane.
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» de l'homme ou de l'animal qui est le plus bete
» Feed the animal :: 28 fevr :: 14h28
» Nê-Nê, un animal de compagnie pas comme les autres.
» Questions sur la Seith Magic (animal possession)
» Si J'était un animal ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: old memories :: Oubliettes, Never Forget :: RPs abandonnés
Sauter vers: