▲ up▼ down
Night Fever ❀ ((Mintna))



 
HEP POTO, tu veux devenir un king de la roulette ? No prob, viens jouer à la Roulette juste ici !
TOO KOOL FOR SKOOL ♡ 26ème maj qui scintille dans nos coeurs comme la mer d'automne
CLIC ICI pour faire péter les news de la rentrée ♥️
Splash dans ta face, tu connais le jeu ? Cours vite te fendre la poire SUR UNE MÉGA BATAILLE D'EAU ♥️
ALLONS-Y ALONZO POUR MISS ET MISTER PLAYA 2018 ! Par ici la bleusaille !


Partagez | 
avatar
AGE : 24 AVATAR : bae joohyun (irene - rv) POINTS : 0

NOUS A REJOINT LE : 11/06/2018

MESSAGES : 223

✩ BOOM, GAMMA RAY-BURST
Voir le profil de l'utilisateur http://www.hundred-miles.com/t4493-seok-bitna-antib_koes

Message  Sujet: Night Fever ❀ ((Mintna))     Mer 11 Juil - 23:29

La nuit, on vit sa vie sans soucis.
Car, la nuit, tous les chats sont gris.
ft - Yoo Min Hee
Dialogue : e44159
1290 mots
21h, et t'as osé te pointer ici seule, en prenant le métro. On ne saura jamais dire si tu fais preuve d'un profond courage ou d'une immense inconscience. Toi, la fille narcoleptique, asthmatique, toute frêle et petite. Que ferais-tu si quelqu'un venait t'aborder, dans la nuit ? Mise à part, peut-être, crier, donner des coups de sac ou un coup de genou dans les bijoux de famille ? ... Oh. En fait, finalement, ça va. Tu saurais plus ou moins te défendre si ça arrivait. Et puis, oh! suis-je bête, j'oubliais... N'est-ce pas une bombe lacrymogène qui ne quitte jamais la poche de ta veste, lorsque tu rejoins ton havre de paix aux heures tardives ? Si, si, c'est bien ça. Bah! J'ai rien dit. Tu peux faire ta vie, même la nuit. Et puis, c'est vrai, je dramatise. Nous sommes passés aux horaires d'été. 21h, c'est comme si c'était encore le beau milieu de la journée. Le soleil éclaire encore sans peine les pavés. D'une lumière plus pâle, plus tamisée. Mais, d'une lumière quand même.

Fraîchement sortie de la station du quartier après de longues, très longues minutes passées dans la line 4, tes talons claquent sur les pavés, direction les 'coins malfamés' comme diraient les plus puritains. En vérité, ils ne sont pas du tout mal fréquentés, ces coins du quartier. Enfin, il y a toujours deux ou trois têtes de con à éviter. Comme n'importe où, à n'importe quelle heure. Mais, ceux-là restent une minorité. Là où tu vas, une ruelle étroite, qui semble paumée, qui débouche sur un cul-de-sac, c'est pas si mal. C'est un coin d'artistes engagés, anarchistes, le genre à taguer les propos qui déplaisent, ceux que tout le monde pense tout bas mais que tout le monde garde pour soi. C'est un coin à jeunes fuguards, assoiffés de liberté l'histoire d'une ou deux soirées. Ceux-là, quand on les connaît ou reconnaît, ils se contentent de porter leur index à leur bouche et souffler un "Sssht.", implorant de garder le secret si jamais on venait à demander où ils sont ou étaient. Bref. Tout ça pour dire qu'il y a bien plus d'âmes bohèmes que d'âmes bordels.

Dans ce 'trou à rats' gît ton 'havre de paix'. Un bâtiment abandonné, anciennement des appartements. Sans doute des petits logements étudiants, vu la taille de chaque chambrée. C'est le genre de bâtiment qui, on se demande parfois comment, tient encore et toujours debout. Qui tire une sale gueule vue de l'extérieur, mais, qui n'a pas vraiment perdu de son confort à l'intérieur. Le sort de lieux désaffectés que les municipalités veulent abattre, mais, qui servent de refuges aux gens de la nuit. Des gens dont l'on a peur, injustement peur, car, tu peux le dire : ils sont très gentils.
Cet édifice, il est 'géré' par le tout premier squatteur qui y a élu domicile. Un homme d'une quarantaine d'années, aux allures de mafieux, viril et tatoué, mais, qui est en vérité une boule d'amour. Il s'est improvisé grand frère de tous les jeunes, et moins jeunes, qui passent le seuil de l'entrée. Qu'ils soient là pour une soirée à fumer et boire sans se faire gauler, là pour loger dans l'une des piaules sans avoir à payer car les problèmes financiers peuvent arriver à n'importe qui ou encore là pour décorer, taguer, peindre, s'exprimer artistiquement. Tout le monde est bienvenu. à condition qu'il ait du respect pour les autres. Le boss veille au grain et, même s'il est tendre, n'hésite pas à dégager celles et ceux qu'il ne sent pas. Celles et ceux qui créent des histoires.

Une fois le nez devant la porte, tu donnes cinq coups sur la porte taguée. Deux courts, trois longs. Votre façon d'annoncer que vous êtes des habitués de la maison. Votre grand-frère à tous, que tu appelles affectueusement Oppa, t'ouvre et fais entrer en souriant.
- Ah! Mais qui vois-je ? L'une de mes résidentes préférées ! Comment vas-tu ? Ton amie est déjà à l'étage. Il te fait un clin d’œil en pressant une main chaleureuse sur ton épaule en guise de bonsoir. Tu lui réponds d'un large sourire.
- Mais serait-ce mon Oppa favori ? Ahah! Je vais bien, merci. Et toi ? Personne ne met le foutoir ici ? Et merci, je vais monter la rejoindre.
Tu as évidemment noté son clin d’œil, juste avant. à chaque fois, cela te laisse croire, sous-entendre, qu'il a comprit pour toi et minhee. Et, étrangement, il est probablement la seule personne face à qui tu n'en rougis pas. Car, tu sais qu'il ne dira ça à personne. Et tu sais aussi que s'il était de ces puritains, vous ne passeriez déjà plus la porte s'il avait la vérité.
- Ça va toujours, petite. Et, non, ça peut aller. J'ai pas encore dû jouer ma carte de videur en soirée pour l'instant. Passez une bonne soirée les jeunes. Oh, et ! Vous restez dormir ou je dois prévoir à l'avance le fait d’appeler un taxi pour vous les minettes ? Vous rentrez pas à pieds, hein ? T'façon j'vous laisse pas sortir si c'est le cas. Les demoiselles, ça sort pas seules à partir d'une certaine heure.
- T'inquiètes pas pour nous, on va rester là.
- Parfait, dans ce cas, j'ai pas à m'inquiéter.
L'attention que cet homme porte à chacun de ses petits protégés t'arrache toujours une expression touchée. C'est quelqu'un de bien. Tu trouves cela triste qu'il en soit là, à vivre dans un tel endroit tous les jours. Parce qu'il a été au chômage, un jour. Et que sa femme un partie, un autre. Et qu'il s'est retrouvé à la rue, par la suite. Heureusement, il ne manque de rien. Car, il est tellement apprécié de tous ceux qui, comme toi, viennent squatter que tout le monde lui offre des choses. A boire, à manger, des vêtements neufs, un ou deux billets... Une manière de le remercier, avec tout leur cœur, toute leur sincérité.
Alors que tu montes déjà les marches, tu t'arrêtes en te rappelant ce que tu lui as acheté plus tôt dans la journée.
- J'allais oublier ! Tiens, attrapes ! Tu lui lances un paquet de biscuits fourrés aux framboises à travers la cage d'escaliers. Tu m'as dit que t'adorais ça, non ? La joie éclaire son visage et c'est tout ce qu'il te faut pour récompense. Parfait, alors. Bonne soirée.

Deuxième étage atteint et après avoir salué tes 'colocataires', nouvelles têtes ou habitués, tu pousses délicatement la porte de votre havre de paix. Votre chez vous, rien qu'à vous.
- Jagiya ? Je suis arrivée. Tu refermes la porte derrière toi. Porte marquée d'une croix. Toutes les portes d'appartements privés du bâtiment en sont marquées. Pour que personne ne viennent déranger sans frapper. Car, derrière ses portes se trouvent plus qu'un petit coin où tout le monde peut passer. Derrière ses portes se trouvent de véritables petits lieux de vie, parallèle à la vie de tous les jours. La vie de nuit. La vie underground. C'est votre appart, à vous. Votre QG personnel. C'est l'endroit où vous n'avez pas besoin de vous cacher.



◊◊◊

Ton cœur qui ba-ba-bat, grossit, s'accélère.
Malgré toi, ton cœur ba-ba-ba-bat chaque fois que tu me vois.
▵endlesslove.
#Mintna
Revenir en haut Aller en bas
avatar
AGE : 20 AVATAR : Chou Tzuyu (Twice) POINTS : 0

NOUS A REJOINT LE : 08/04/2018

MESSAGES : 117

☢ BURNING AMBITION
Voir le profil de l'utilisateur http://www.hundred-miles.com/t4199-yoo-min-hee-minnie#109256

Message  Sujet: Re: Night Fever ❀ ((Mintna))     Jeu 12 Juil - 19:50

Night fever
feat Seok Bitna

Min Hee aka Alice & Bitna aka Aurore // @Seok Bitna ※※※ 18h. La sonnerie résonne dans toute l’université annonçant la fin d’une énième journée de cours. Tous les étudiants se pressent dans les couloirs, ils se bousculent sans faire attention aux autres beaucoup trop pressés de rentrer chez eux ou en tout cas de sortir de l’université. Min Hee est ballottée par le flot des élèves n’ayant pas le choix de se laisser porter par le courant. Aller chercher quelque chose à son casier à cette heure-ci est une mission impossible néanmoins elle vérifie mentalement qu’elle a tout pour demain dans son sac. Il lui a déjà arrivé plusieurs fois d’oublier quelque chose dont elle avait besoin pour le lendemain heureusement pour elle que les téléphones portables et les mms existent. Généralement quand elle oublie un truc, Katerina veut bien lui envoyer en photo l’énoncé après tout la coréano-russe est une des véritables amies de la coréenne. C’est une véritable amie et pas une simple pote qui ne lui adresse la parole que quand elle a besoin de quelque chose et qui l’oublie une fois qu’elle a eu ce qu’elle voulait. Min Hee a déjà pensé à faire le tri parmi son entourage mais à chaque fois elle a eu la flemme. Elle sait pourtant qu’elle devrait le faire mais à chaque fois elle repousse encore et encore.  

18h30. Après de longues minutes passées à attendre un métro, les deux premiers étant souvent trop bondés de monde, elle arrive enfin chez elle. Alors oui, elle met certes un peu plus de temps mais elle préfère ça que se retrouver coincée entre les gens. Pouvoir s’asseoir permet aussi d’éviter les mains au cul, chose qu’elle a déjà vécu et elle aurait bien voulu bougé sauf qu’elle ne pouvait pas, elle aurait eu plus de place dans une boîte à sardine. Enfin le trajet s’est déroulé sans encombres et elle a monté les marches direction l’appartement de ses parents. L’ascenseur est toujours en panne et elle commence à croire que personne ne viendra le réparer, ça fait plusieurs semaines qu’il est en panne. Elle ça ne la dérange pas de monter les escaliers mais elle pense à ceux qui ne peuvent pas monter les escaliers comment est-ce qu’ils font eux ? Enfin sa clé tourne dans la serrure qui se fait de plus en plus difficile chaque jour. Mais elle le sait, ils n’ont pas l’argent pour faire quelque chose pour ce problème de serrure, ça va finir qu’ils vont toujours laisser la porte ouverte. Ils n’auront pas d’autres choix que de faire ça. Enfin ses parents sont là, aucun d’eux n’a l’air en forme et comme d’habitude ils se disputent. Au fond, elle ne peut qu’espérer qu’ils divorcent enfin.

20h. Assise sur sa chaise de bureau, Min Hee finit sa rédaction à faire pour le lendemain. Elle a ajouté le point final après plusieurs jours de travail. C’est une bonne chose de faite. Entre temps, elle a rapidement mangé quelque chose avec ce qu’il y a dans le frigo. Pareil il faudrait qu’ils aillent faire les courses mais quelque chose lui dit qu’ils mangeront une nouvelle fois des pâtes à la fin du mois. Ou alors autre chose si ils trouvent quelque chose d’encore moins cher.

20h30. Elle repart de chez elle, une fois certaine que ses parents se soient endormis. Elle a pris une douche froide pour se rafraîchir et aussi parce que l’eau chaude bah ça coûte cher. Elle s’est changée et alors qu’elle a enfilé ses sandales, elle reprend sa besace jetant un rapide coup d’œil à sa chambre. C’est parfait, on pourrait croire qu’elle dort dans sa chambre. Ca devrait suffire à duper ses parents après tout ça les dupe depuis plusieurs mois pourquoi ça changerait soudainement ? Sans un bruit, elle sort de chez elle et de son immeuble prenant la direction d’une bouche de métro qui se trouve assez loin. En tout cas c’est l’opposé de là où habitent Bora et Inseong. Elle a encore du mal à croire qu’ils aient pris un appartement et en plus dans le quartier où ses parents et elle habitent. D’ailleurs tous les soirs elle craint de les croiser dans la rue bien qu’elle sache pertinemment qu’ils n’ont rien à faire dans cette zone du quartier. Min Hee non plus n’avait rien à faire dans cette zone-ci avant mais maintenant c’est là qu’elle prend le métro.

20h45. Elle arrive enfin devant l’immeuble. La rue est sale, elle est bien loin d’être aussi propre que dans certains quartiers. Elle frappe et aussitôt Jun un quadragénaire lui ouvre. Ca fait plusieurs mois qu’elle vient ici. Elle a découvert cet endroit par hasard alors qu’elle cherchait un endroit pour échapper à tous ces gens bien sur eux. Finalement ses recherches l’auront mené ici et au final tout le monde la connaît. Parfois, elle a même la permission de certains taggeurs de se joindre à eux, elle se contente de dessiner vu que déjà des gens font passer des messages et ce admirablement bien. Un jour aussi elle fera des œuvres engagées en attendant elle se contente d’être la petite sœur de toute la bande. Bien que certaines personnes partent, les habitués restent et c’est à ceux là qu’elle adresse un bonjour. Elle prend des nouvelles de Jun, discute avec lui de tout et de rien. Il faut dire qu’elle vient ici pratiquement tous les jours. Elle fouille dans sa besace lui tendant une bouteille d’eau qu’elle a pris pour lui à la cantine. Elle sait très bien ce que ça fait d’être pauvre et parfois elle a peur que cet immeuble soit réellement sa maison. Elle lui souhaite une bonne soirée alors qu’elle monte les marches direction le deuxième étage.

21h. Min Hee est allongée sur le lit, le matelas est trop dur mais elle reste allongée attendant le bruit de la porte qui s’ouvre. Finalement elle entend le bruit de la porte qui s’ouvre et sort de la chambre pour venir te voir. T’es enfin là dans votre havre de paix.

- Hello darling.

Tu peux deviner rien qu’à son sourire niais à quel point elle est heureuse que tu sois là. Elle dépose un rapide baiser sur ta joue avant de finalement te voler un rapide baiser. Elle est tellement heureuse que tu sois là. Elle a les yeux qui pétillent parce qu’enfin vous n’avez plus à vous cacher ici. Personne ne viendra vous déranger, personne ne peut vous voir. Il n’y a que vous deux dans l’appartement.

- Ca a été ta journée ? Oh regarde ce que je t’ai pris.

Elle sort de sa besace tes biscuits préférés. Elle a acheté ça la dernière fois qu’elle a fait les courses pour ses parents mais quand elle avait vu le paquet de biscuits, elle l’avait acheté sachant pertinemment que tu en raffoles. Tant pis si avec ça elle avait un peu dépassé le budget des courses, elle taperait dans ses économies personnelles la prochaine fois. Ton sourire vaut bien largement toutes ses petites dépenses qu’elle peut faire rien que pour toi. Des petites dépenses qu’elle ne devrait pas faire mais qu’elle fait quand même rien que pour voir tes lèvres s’étirer en un sourire. D’ailleurs elle a repéré quelque chose en ville la dernière fois qui te plairait sans aucun doute, elle te l’achètera dès qu’elle aura reçu son salaire du mois de juin.

- C’est ceux là que t’adores hein ma belle Aurore ?

Oui parce que t’es sa Aurore. T’es sa belle au bois dormant. Celle qu’elle réveille d’un baiser. Vous formez un beau duo, vous deux. Aurore et Alice. En effet, tous les proches de la plus jeune savent son amour non seulement pour Harry Potter mais également Alice au pays des merveilles. C’est son disney préféré et si toi tu l’as vu au beau milieu d’un rêve, elle a croisé ta route au pays des merveilles alors qu’elle quittait la table du chapelier fou.

◊◊◊


#Mintna You are my secret girlfriend,
I fell in love the way you fall asleep : slowly and then all at once.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
AGE : 24 AVATAR : bae joohyun (irene - rv) POINTS : 0

NOUS A REJOINT LE : 11/06/2018

MESSAGES : 223

✩ BOOM, GAMMA RAY-BURST
Voir le profil de l'utilisateur http://www.hundred-miles.com/t4493-seok-bitna-antib_koes

Message  Sujet: Re: Night Fever ❀ ((Mintna))     Sam 14 Juil - 0:24

La nuit, on vit sa vie sans soucis.
Car, la nuit, tous les chats sont gris.
ft - Yoo Min Hee
Dialogue : e44159
1298 mots
Alors que tu as passé le seuil de la porte, que tu as refermé cette dernière derrière toi et que tu te débarrasses de ta veste, la posant sur le vieux porte-mentaux juste à côté, ton regard balaye la pièce principale qui faisait office de salon et salle à manger à l'époque où tout n'était pas désaffecté. Tu n’aperçois pas tout de suite Minhee, d'autant plus que tes lunettes sont quelque part dans leur étui probablement tombé dans le fin fond de ton sac-à-main. Tu t'apprêtais, donc, à répéter une seconde fois "Jagiya ?" juste avant que sa silhouette ne te tienne face. Un sourire, large et éclatant, illumine ton visage alors que tes mains trouvent, sans crainte ni gêne, leur place autour de sa taille. Ici, pas la peine de se cacher, de s'interdire le simple fait ou la simple idée de se frôler, d'avoir une quelconque manifestation d'amour. Ici, vous n'avez pas d'épée de Damoclès qui plane au dessus de vos têtes. Alors détendez-vous, et profitez.

Un petit gloussement partagé entre l'amusement et le niais t'échappe lorsque tu la vois hésiter en t'embrassant, d'abord, la joue. Elle est adorable. Les tics adoptés en société sont tenaces. C'est sûrement pourquoi elle n'a pas machinalement porté ses lèvres contre les tiennes. Même en sécurité, loin des regards, ta cadette garde un cran de sûreté.

D'ailleurs, en parlant de baiser, tu lâches un soupir. Celui-ci a été très bref, timidement dérobé. Tu as connu mieux, comme manière d'être saluée. Alors, abandonnant ses hanches pour entourer son cou de tes bras, tu la tires, l'attires, doucement vers toi, te mettant légèrement sur la pointe des pieds malgré ton port d'escarpins (chose pour laquelle tu ne félicites pas ta petitesse) pour lui réclamer un vrai baiser. Plus long sans pour autant durer une éternité. Plus tendre, laissant le temps d'en profiter, de le savourer.
Lorsque tu la libères et t'éloignes un peu, le rouge t'embrase les pommettes, un souffle satisfait se laisse entendre et ta langue passe brièvement sur tes lèvres désormais un brin fruitées. "Serait-ce un baume à la cerise ?" Tu souris de plus belle. Cela ne rend que plus agréable un baiser, car, on garde en quelque sorte une part de l'être aimé, juste là, aux bords des lippes. Ce n'est pas avec tes exs, tous bourrés en testostérone, que tu aurais pu être ainsi enivrée d'une telle délicatesse parfumée. En soi, tu n'as jamais réellement savouré quoi que soit en compagnie de la gente masculine. Mais bon. Tu savais simuler à merveille la satisfaction et la carte de la bonne petite copine. Plongée dans ton rôle, tu y croyais presque. Tu te bernais presque aussi bien que tu ne falsifiais ces sourires comblés. Presque. Pas assez. Sinon, tu ne serais pas là, à tolérer et accepter ta sexualité au point d'oser te lier. Mais, ça, ce n'est pas comme si tu t'en plaignais. Tu es ravie, avec Minhee. Il suffit de constater la façon dont tes yeux se mettent à pétiller chaque fois qu'elle est à tes côtés.

à sa question, tu te limites à un "Hmhm" affirmatif, sourire aux lèvres. Inutile de préciser que durant la journée tu es tombée de fatigue à des endroits et moments plus ou moins inappropriés, cela sonne comme une évidence. Mais, malgré ces gênes quotidiennement occasionnées, tu as, dans l'ensemble, passé une bonne journée.
Tu allais enchaîner par un "et toi ?", curieuse de savoir ce qu'a bien pu faire ta compagne avant de venir dans ce vieil appartement vous servant de QG, mais, celle-ci s'avère plus rapide. Piquant autant ta curiosité que ton étonnement avec son "Oh! regarde ce que je t’ai pris." Tu penches légèrement la tête sur le côté, fixant avec interrogation et intérêt ses mains fouillant dans sa sacoche, jusqu'à ce qu'elle brandisse ce cadeau inattendu. Tes yeux s'écarquillent alors que tu acceptes cette boîte qu'elle te tend. C'est une petite attention, mais, tu sais à quel point la moindre attention de sa part peut lui coûter gros. Tu te mords la lèvre inférieure alors qu'un sourire heureux te l'étire. Tu es partagée entre une profonde reconnaissance et une grande culpabilité. Tu as eu vent de ses problèmes d'argent. Par Inseong, Bora et, tout simplement, par elle-même. Tu sais que la situation financière de sa famille n'est pas des plus stables et tu t'en veux donc un peu de voir qu'elle se met légèrement plus dans la restriction en souhaitant t'accorder de l'attention matérielle.

- C’est ceux là que t’adores hein ma belle Aurore ?
Ses paroles te sortent de tes pensées. Tu viens de prendre conscience que tu es silencieuse depuis tout à l'heure. Tu réagis donc aussitôt, ne voulant pas lui laisser croire que quelque chose ne va pas. Tu déposes tes lèvres sur sa joue, y peignant malencontreusement une trace rouge carmin, avant de caler ton visage contre son épaule, la serrant contre toi.
- Oui, c'est ceux-là. Ta main libre parcourt doucement son dos, le caressant le temps de votre étreinte. C'est gentil, Minhee. Il ne fallait pas. J'espère que tu n'as pas explosé le budget de tes parents pour ça, j'ai pas envie qu'ils te passent un savon. Je rembourserai s'il faut. Après tout, toi, à l'inverse, ce ne sont pas les billets qui manquent. Claquer de l'argent par la fenêtre, tu l'as toujours fait. Et le jour où tu n'en auras plus à claquer, tu seras sans nul doute bien déboussolée.

Quittant les bras de ta cadette, tu te laisses tomber sur le matelas, tapotant l'espace libre à côté de toi tout en te déchaussant. Les talons, c'est bien beau, mais, que cela peut être douloureux en fin de journée. Vraiment, tu n'as toujours  qu'une hâte : les retirer et retrouver la sensation des pieds posés à plat. Ouvrant le paquet, tu lui tends un biscuit. Il est hors de question que tu manges seule tous ces gâteaux. Partager étant, indirectement, une façon de te donner bonne conscience. Comme si cela allait effacer un peu le prix qu'a dû payer Minhee en supplément, juste pour ton sourire.
- Je déteste que l'on m'offre des choses, je me sens toujours redevable ensuite. Soupires-tu, gênée. Bien que cela soit totalement l'hopital qui se fout de la charité. car, toi, en parallèle, tu es toujours là à acheter et payer pour les autres. Surtout que tu n'as pas besoin d'acheter quoi que ce soit pour me faire plaisir, tu sais ? Tu esquisses un sourire sincère, sourcils froncés en une mine contrariée. Je n'ai pas envie d'être indirectement la cause d'ennuis supplémentaires lorsque tu passes le seuil de ta porte. Je n'ai pas envie que tu es d'ennuis tout court, en fait. Tes doigts glissent sur les siens, enlacent les siens. Du coup je suis sensée te dire quoi ? Merci-nonmerci ? Un gloussement t'éclaircit la voix tandis que tes phalanges se resserrent sur ses doigts. Tu as trop bon coeur en ayant trop peu à offrir. C'est admirable et en même temps j'ai envie de! Tu termines ta phrase sur un grognement faussement coléreux et pince l'une de ses joues entre ton index et ton pouce. Tu mérites des claques ! Rigoles-tu, sous un ton d'un agacement plaisantin. Tu ne sais pas exprimer clairement tes agacements, quand bien même ils sont en partie vrais.



◊◊◊

Ton cœur qui ba-ba-bat, grossit, s'accélère.
Malgré toi, ton cœur ba-ba-ba-bat chaque fois que tu me vois.
▵endlesslove.
#Mintna
Revenir en haut Aller en bas
avatar
AGE : 20 AVATAR : Chou Tzuyu (Twice) POINTS : 0

NOUS A REJOINT LE : 08/04/2018

MESSAGES : 117

☢ BURNING AMBITION
Voir le profil de l'utilisateur http://www.hundred-miles.com/t4199-yoo-min-hee-minnie#109256

Message  Sujet: Re: Night Fever ❀ ((Mintna))     Sam 14 Juil - 19:59

Night fever
feat Seok Bitna

Min Hee aka Alice & Bitna aka Aurore // @Seok Bitna ※※※ Min Hee, elle ne peut que t’attendre comme une idiote. Elle attend en fixant le plafond blanc en suivant des yeux les quelques fissures qu’elle peut voir. Les minutes semblent être des années et elle voit les chiffres de son téléphone avec une lenteur absolue. Comme si le temps était passé au ralenti alors qu’elle attend comme la pauvre amoureuse qu’elle est. Elle jette des coups d’œil plusieurs fois à son téléphone par minute en espérant que si elle le regarde suffisamment longtemps, elle réussisse à accélérer le temps jusqu’à ce que t’arrives. Bien évidement c’est dans ces moments-là qu’un retourneur de temps qui fonctionne lui faciliterait la vie. Elle pourrait revivre déjà toutes les fois où t’as passé le seuil de la porte. Elle connaît maintenant tout ce que tu fais quand tu passes la porte d’entrée par cœur. Tu parles généralement avec Jun en lui donnant un petit quelque chose à manger puis tu montes les étages tout en saluant vos voisins. Puis finalement tu l’appelles par son surnom alors que tu déposes ta veste sur le vieux portemanteau. Elle apparaît finalement alors que tu t’apprêtes sûrement à l’appeler une seconde fois.

Les vieux tics imposés par la société ne quittent pas facilement le corps de la plus jeune. Même alors qu’elle vous sait à l’abri de tous regards, elle ne peut s’empêcher d’avoir un cran de sécurité. Si elle est d’une nature imprudente dans tous ses actes, avec toi elle ne peut s’empêcher d’être prudente. Trop prudente d’ailleurs c’est ses amis et surtout son grand frère qui n’en reviendrait pas. Min Hee, trop prudente c’est quelque chose qu’il n’a jamais vu car elle a toujours été du genre à agir puis à réfléchir aux conséquences de ses actes. C’est d’ailleurs comme ça qu’elle s’est retrouvée à chaque fois dans de sacrés ennuis. Elle a toujours eu ce don pour s’attirer toutes sortes d’ennuis en même temps elle n’adopte pas la bonne attitude pour se tenir loin de tous les problèmes qu’elle peut avoir. Le pire c’est qu’elle ne le fait jamais exprès bien que parfois certaines personnes si elle ne le fait pas volontairement mais non. Ca ne lui plaît pas plus que ça d’avoir des soucis surtout que maintenant t’es là et elle refuse de te mêler à tout ça. C’est ses problèmes à elle et elle estime qu’elle peut y gérer seule comme une grande fille.

Mais en attendant aucun problème ne se profile à l’horizon puisque t’es là avec elle dans votre appartement. Elle sourit d’ailleurs en voyant ta petite démarche, c’est vrai que t’as beau être la plus âgée tu n’en restes pas moins la plus petite. Elle ne tente pas de te résister pour t’offrir le vrai baiser que tu réclames avec tes gestes. Si elle avait été tentée de te résister un peu, elle a fondu en voyant ton regard et elle t’embrasse vraiment. C’est plus long et plus tendre que ce baiser qu’elle t’a dérobé. Elle savoure et profite de ce contact qui est assez rare enfin ce n’est pas tous les jours que vous pouvez vous voir. Enfin elle tente tant bien que mal de fausser compagnie à ses parents tous les jours mais il y a forcément des fois où vous ne pouvez pas vous voir. Alors elle profite de chaque moment passé en ta compagnie dans cet havre de paix. Elle ne peut que sourire en voyant le rouge envahir tes joues alors qu’elle rosit elle-même.

- Oui t’aimes ?

Bien évidement c’est un baume à lèvres acheté dans une petite boutique, elle n’a pas de sous à dépenser pour du maquillage. Mais elle fait une exception pour les baumes à lèvres, elle en a un normal qu’elle met tous les jours et hier elle a fait l’acquisition d’un nouveau produit à lèvres. Il faut dire que quand elle avait vu la senteur, elle a immédiatement pensé à toi alors elle l’a acheté sans hésiter. Les yeux pétillants depuis que t’es entrée, elle se laisse à penser qu’elle aimerait bien avoir tous les jours ce petit manège mais les excuses ne fleurissent pas tout le temps dans son cerveau. Elle a pratiquement tout utilisé et elle ne sait plus quoi inventer si quelqu’un était au courant pour vous deux, cette personne pourrait lui servir de couverture mais personne n’est au courant alors cette idée n’est pas envisageable.

Elle est contente que t’aies passé une bonne journée et elle se doute que malgré tout, t’as sombré dans le sommeil durant tes cours ou autre moment où tu n’aurais pas dû. Elle souhaite plus que tout voir un sourire étirer tes lèvres alors elle est contente de voir que ça a marché alors qu’elle te tend la boîte de biscuits. Mais voyant que t’es restée silencieuse depuis tout à l’heure, elle ne peut s’empêcher de demander confirmation après tout une erreur est toujours possible. Pourtant elle est certaine d’avoir pris les bons et elle a peur l’espace d’un instant d’avoir acheté les mauvais, que ça ne te plaise pas. Inquiétude vite envolée alors que tu déposes un baiser sur sa joue et que tu la serres dans tes bras. Elle te serre également dans ses bras. Tes mots la rassurent alors qu’elle caresse également ton dos distraitement écoutant ce que tu lui dis.

- Non ne t’inquiète pas. J’ai explosé aucun budget et tu pourras me rembourser avec des baisers et des câlins t’en dis quoi ?

Elle ne t’a caché qu’au niveau de l’argent ça n’a jamais été la joie et ça ne le sera sûrement jamais. Néanmoins elle tient quand même à t’offrir des petites choses comme un simple paquet de gâteau. Puis elle avoue que l’idée que tu la rembourses en baiser et en câlin est bien loin de lui déplaire loin de là. Ca remplacera en quelques sortes toutes ces étreintes et ces baisers que le regard de la société vous empêche de faire. Alors elle se rattrape maintenant, vous avez toute la nuit pour rattraper le temps perdu.

L’un des soucis qu’elle a avec toi, c’est que quand tu te lances dans un de tes discours, c’est dur pour elle d’en placer une. Alors elle écoute tous tes arguments et attend que tu finisses sagement. Dans son esprit, elle prépare déjà ses arguments. Mais avant ça, elle te fait arrêter tes petits pincements au niveau de sa joue avant de t’embrasser. Elle t’embrasse comme le baiser qu’elle t’a donné à l’entrée. C’est sa façon à elle de dire tais toi et laisse moi parler.

- Alors tu m’es pas redevable du tout ok ? T’es la cause d’aucun ennui au contraire t’es la cause de beaucoup de bonheur. Puis tu réponds ce que tu veux bien que je voudrais bien que tu t’engraisses un peu beauty.


Au moment où tu ouvres la bouche pour répliquer, elle te met un biscuit dans la bouche l’air de dire pas de protestations et au pire toute protestation sera vaine. Min Hee c’est une véritable tête de mule et si elle veut t’offrir des trucs, tu ne pourras pas l’en dissuader étant bien trop têtue ou pénible au choix pour entendre un quelconque argument.

- Sinon dis moi tu m’as pas encore parlé de ce que tu comptes faire pendant les vacances. Tu pars quelque part ?


Elle restera à Séoul comme tous les étés puisque les voyages c’est bien trop cher pour elle. Elle rêve pourtant de voyager, elle en parle avec ses amis surtout Katerina mais la réalité la rattrape toujours. Elle ne pourra pas partir ou du moins les voyages ce n’est pas pour elle et à moins d’une rentrée d’argent impressionnante ça ne sera pas non plus pour maintenant. Elle ne perd pas cependant espoir et est bien déterminée à quitter son pays un jour. Mais en attendant, elle se contente simplement de regarder des vidéos, des photos qui montrent des paysages autres que Séoul en rêvant d’un jour en voir elle aussi en vrai.

◊◊◊


#Mintna You are my secret girlfriend,
I fell in love the way you fall asleep : slowly and then all at once.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Message  Sujet: Re: Night Fever ❀ ((Mintna))     

Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Night Fever ❀ ((Mintna))
 Sujets similaires
-
» Saturday night fever. -pan-
» Saturday Night Fever [Nat - Terminé]
» Perfect night ♪
» Ethan Fever - La folie est un art {OK}
» Snow Night [F, Clan de Glace]


 :: seoul :: Hyehwa
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers: