Chillax, chill and relax ❀ ((Mintna))



 
HEP POTO, tu veux devenir un king de la roulette ? No prob, viens jouer à la Roulette juste ici !
ALOHAAA, C'EST LE TEMPS D'HAWAII, des glaces et des bikinis ! ♥️ Go plonger dans la MAJ honey,
HERE
I'M MARRIED TO THE MUSIC ! ♪ La saison des festivals qui s'installe, parce qu'on veut s'hanjailler comme jaja ! ULTRA KOREA FESTIVAL
PRIORITÉ DE GROUPE AUX STARCHILD !


Partagez | 
avatar
AGE : 24 AVATAR : bae joohyun (irene - rv) POINTS : 243

NOUS A REJOINT LE : 11/06/2018

MESSAGES : 181

✩ BOOM, GAMMA RAY-BURST
Voir le profil de l'utilisateur http://www.hundred-miles.com/t4493-seok-bitna-antib_koes

Message  Sujet: Chillax, chill and relax ❀ ((Mintna))     Mer 11 Juil - 0:44

Vamos a la playa
A mí me gusta bailar
ft - Yoo Min Hee
Dialogue : e44159
962 mots
Le soleil, haut dans le ciel, frappe le sable autant que les vagues. Brûle les matériaux autant que les peaux. Mais que c'est agréable. Agréable de sentir l'été frapper de plein fouet cette belle plage d'Haeundae.

Allongée sur ta serviette, tu lâches un soupir d'aise. Busan t'avait manqué. Son port et ses digues t'avaient manqué. L'air pur, frais et iodé t'avait manqué. Résider à la capitale pour les études, c'est bien. Mais, rien ne vaut plus que retrouver ses racines. Surtout quand ces racines possèdent autre chose qu'un paysage urbain, fait de bitume et de pavés. Et ce, même si ce n'est que pour un week-end. Deux pauvres petites journées.

Tu ne peux te plaindre de rien. Tu es ici chez toi. Si l'envie te prend de voir tes parents et ton petit trésor à quatre pattes, rien ne te retient. Mais, surtout... Tu es ici avec la meilleure des compagnies. À travers tes lunettes de soleil teintées aux branches (comme c'est étonnant!) rose pastel, tu contemples la silhouette à tes côtés. Tes yeux se perdant un instant sur ses courbes avant de remonter vers son faciès. Tu lui souris. Personne ne sait, pour toi et Minhee. Lorsque tu as prévenu ta mère que tu prenais un weekend de vacances à Busan, tu as évoqué la présence d'une amie. Pas d'une petite-amie. Non, ça, c'est secret. Et cela le restera encore un moment, probablement. Car ni elle, ni toi, n'est prête à l'annoncer. Heureusement, ta mère est d'une naïveté aveugle. (Ceci est sûrement un trait génétique, ce qui expliquerait la tienne.) Jamais, ô grand jamais, elle ne viendrait à se douter de quelque chose. Après tout, ce n'est pas la première fois que tu pointes le bout de ton nez au domicile familial accompagné d'un ou d'une amie. Pourquoi viendrait-elle, subitement, à avoir des doutes au sujet de Minhee ? Et puis, de toute manière, vous ne rentrerez même pas ce soir. Vous n'êtes passées qu'en coup de vent, pour récupérer la tente oubliée dans le grenier. Vous comptez bien dormir à l'intérieur, à même le sable, ce soir.

Tu souhaites glisser ta main dans la sienne, mais, une barrière t'en empêche. Celle du regard d'autrui. et de cette crainte paranoïaque que quelqu'un que tu ou qu'elle connaît vienne à vous surprendre. Ah! Les joies de l'homosexualité refoulée, couplée à la pudeur et intolérance sud-coréenne! On croirait voir deux enfants tentant de cacher leurs bêtises. Deux adolescentes fuyant les responsabilités d'adultes qui les guettent peu à peu. Deux étudiantes glacées par le regard de la Directrice d'SNU, cette harpie de l'ordre aux traits d'Athéna : fermes de sagesse. Alors, pour palier à cet obstacle invisible, ta main bifurque en direction du tube de crème solaire. Ta petite(plusgrandequetoi)-amie étant sur le ventre, tu déposes une noisette de crème dans tes mains et les passes sur son dos. Faisant attention à ne pas oublier un endroit, pour prévenir des coups de soleil.
- Tu vas devenir rouge écrevisse, sinon. Te justifies-tu. Une part de vrai, une part de faux. En vérité, ton action est plus guidée par l'envie d'un contact physique quelconque avec ta pseudo "juste amie" qu'autre chose. Disons que tu allies utile à agréable. Tu la protèges des UV et tu as cette chaleur humaine que tu cherchais. Une fois ta tâche achevée, tu lui tournes le dos, ramenant ta chevelure noire de jais, détachée, en avant. La laissant pendre en cascade sur ton épaule, tombant jusqu'au bas de ton sein droit. Recouvrant de leur épaisseur le tatouage ornant ta clavicule. Tu peux aussi m'en mettre, s'il te plaît ? J'ai une véritable peau de bébé. Couleur porcelaine, qui plus est. Tu glousses. La proie idéale pour mister sun et ses rayons.

Tout en laissant Minhee s'appliquer, tu t'étales de la crème sur les bras, les jambes, le ventre, un peu sur le nez, sait-on jamais. Fouillant dans ton sac, tu en sors d'une fierté enfantine une bouée dégonflée. Une bouée flamand rose. Rose, ta couleur. Sans oublier la pompe. Car, oui, on pourrait te traiter de petite joueuse, car, ce n'est pas compliqué de souffler pour gonfler une bouée mais... Dois-tu vraiment rappeler que ton souffle est proportionnel à ton asthme ? C'est-à-dire qu'il est court ? Très court ?

Alors que la pompe fait son travail à merveille, tu penches légèrement la tête en arrière pour voir ta cadette. Un nouveau sourire niais se peint sur tes lèvres. Et ce, que tu le veuilles ou non.
- Comment tu trouves Busan ? C'est beau, non ? Bon, moins impressionnant que Séoul, mais, ça a des avantages que la capitale n'a pas... Genre... Cette plage ! Un rire t'échappe avant que tu demandes, un ton légèrement soucieux dans la voix. Tu es contente d'être là ? Tu as toujours ce souci de bien faire et cette crainte de ne pas savoir bien faire. Tu as peur que Minhee s’ennuie, trouve le temps long. Et autres petits détails qui pourraient sembler futiles pour n'importe qui, mais, avec lesquels tu as le don de te faire un véritable sang d'encre.

Le flamand prend forme. Il n'y a désormais plus rien à gonfler. Tu frappes dans tes mains, satisfaite, des étoiles pétillantes dans les yeux.
- Jagiya ? Ce surnom affectueux est murmuré, contrairement au reste de la phrase, comme par crainte d'être entendu aux alentours. Je vais un peu dans l'eau, il fait chaud.



◊◊◊

Ton cœur qui ba-ba-bat, grossit, s'accélère.
Malgré toi, ton cœur ba-ba-ba-bat chaque fois que tu me vois.
▵endlesslove.
#Mintna
Revenir en haut Aller en bas
avatar
AGE : 20 AVATAR : Chou Tzuyu (Twice) POINTS : 134

NOUS A REJOINT LE : 08/04/2018

MESSAGES : 88

☢ BURNING AMBITION
Voir le profil de l'utilisateur http://www.hundred-miles.com/t4199-yoo-min-hee-minnie#109256

Message  Sujet: Re: Chillax, chill and relax ❀ ((Mintna))     Mer 11 Juil - 17:15

Chillax, chill and relax
La sirène aka Minhee & la licorne aka Bitna #Mintna
Au départ, Min Hee n’en est pas revenue. Tu lui a proposé de passer un week-end chez toi. Deux jours avec toi. Deux jours chez toi. Evidement elle a accepté tout de suite parce qu’il aurait été tout sauf envisageable qu’elle te dise non. Puis parce qu’elle n’a aucune raison de te refuser ta proposition ou du moins elle n’en a pas trouvé. Alors bien sûr qu’elle a répondu tout de suite oui à ta question comme si l’idée de répondre non a pu seulement lui venir à l’esprit. Le plus dur a été de convaincre ses parents toujours en train de se disputer mais finalement elle ne leur a pas laissé le choix comprenant que si elle ne faisait pas un minimum preuve de fermeté, elle ne partirait pas. Et il est hors de question qu’elle ne parte pas alors elle les a mis au pied du mur mettant le strict nécessaire dans une petite valise et son carnet de dessin avec son crayon de papier ainsi que son téléphone et son chargeur dans une besace. C’est tout ce dont elle a besoin pour ce week-end. De toute façon, vous n’êtes passées qu’en coup de vent chez toi pour récupérer une vielle tente parce que oui elle va camper pour la première fois de sa vie Minhee. Mais elle a pu voir tes parents et elle a cru qu’un instant ils allaient démasquer la supercherie comme chaque fois que vous êtes ensembles elle craint que quelqu’un comprenne que non vous n’êtes plus de simples amies. Mais apparemment personne ne s’est douté de rien et elle a aussi pu voir ton chien qu’elle s’est empressée de dessiner. Elle voudrait encore travailler sur le jeu d’ombre avant de t’offrir ce dessin à croire que tous ses dessins elle va te les donner. Toutes ces esquisses sont là pour compenser toutes les marques d’affection qu’elle n’ose pas te donner alors qu’il y a du monde entre vous.

Mais en attendant, vous êtes sur la plage. Le soleil tape fort, l’astre brillant haut dans le ciel semble la narguer de cette chaleur écrasante. Cette chaleur qui fait qu’elle a l’impression qu’elle se trouve sur de la lave. Le sable est brûlant et tous les matériaux autour de vous également. Tout comme elle a l’impression que sa peau va fondre également et en même temps elle regarde les vagues qui s’écrasent contre la plage. Ce bruit l’apaise, l’eau qui s’écrase contre ce qui semble être de la lave en fusion. Elle a toujours été apaisée par l’eau alors savoir que cet élément est à quelques mètres seulement ça la réconforte. C’est la première fois qu’elle va à la plage et malgré la chaleur écrasante, elle se dit qu’elle reviendra sans aucun doute ici. Enfin peut-être pas à cette plage-ci mais une autre et si tu ne veux pas venir alors elle ira seule.

En attendant, vous êtes allongées sur vos serviettes. Son short et son débardeur colorés lui tiennent trop chaud et elle meurt d’envie d’enlever ces bouts de tissus pour se retrouver en maillot de bain ce qu’elle fait au bout d’un certain temps. Ses sous-vêtements sont au sec dans son sac. Casquette sur la tête avec ses lunettes de soleil, elle surprend ton regard qui s’attarde sur son corps. Tu n’es pas discrète ou alors c’est tout simplement elle qui a appris à savoir quand est-ce que tu la regardes. Elle préfère opter pour la deuxième option parce qu’elle serait fière de savoir qu’elle peut deviner quand tu la regardes ou non et puis parce qu’à l’idée que votre amour soit trop évident, un nœud se forme dans ton ventre. Il y a toujours la peur de se dire que quelqu’un que vous connaissez ou bien des gens qui connaissent votre entourage vous surprenne comme si vous aviez fait quelque chose de mal. Rien qu’à l’idée que sa meilleure amie ou son grand frère l’apprenne, la coréenne a envie de s’enterrer six pieds sous terre. Il faut dire aussi que les adultes un peu trop à cheval sur les mœurs de l’ancien temps comme votre directrice ne voient pas l’homosexualité d’un bon œil. Pour elle, elle ne ressemble pas à Athéna puisque Athéna est bien trop sage et comprendrait que l’homosexualité ça n’a pas à être tabou. La directrice de votre établissement n’est pas un puits de sagesse loin de là sinon elle aurait compris depuis longtemps que les genres n’ont rien à faire dans l’amour. La plus jeune allongée sur le ventre capte quand même ton envie d’entrelacer vos doigts ensembles et à vrai dire elle en crève d’envie depuis un moment mais le regard des autres la paralyse. Ce regard l’empêche de faire un mouvement vers toi. Alors elle s’étonne surprise de sentir tes mains sur son dos et elle sourit en comprenant ce que tu fais.

- Merci.

L’odeur de la crème solaire lui emplit les narines et elle se contentera de ça. Ca lui fait d’ailleurs un bien fou ce petit contact. Tes mains contre sa peau, ça la détend complètement et elle commence à somnoler alors que t’arrêtes. Elle comprend alors que t’as déjà fini. T’as fini beaucoup trop vite à son goût.

- Yep je t’en mets.

Elle se retourne alors en prenant la crème solaire. Elle dépose d’abord quelques noisettes de crème solaire sur ta peau diaphane et étale le produit en prenant bien soin de n’oublier aucune zone de ton dos. Elle s’applique alors qu’elle fait courir ses mains sur ta peau d’ivoire. Bien vite, elle n’a plus de crème à te mettre et pendant que tu sors ta bouée après avoir fini de te mettre de la crème sur le reste du corps, elle attrape à nouveau le tube de crème solaire. Elle s’en applique sur le reste du corps tout en te regardant amusée gonfler ta bouée avec une pompe. Sinon elle t’aurait bien proposé d’y gonfler mais tu ne lui en as pas laissé le temps. Malgré elle, un sourire niais étire ses lèvres alors qu’elle te regarde gonfler cette bouée.

- Oui c’est vraiment beau et effectivement ça change de Séoul mais dans le bon sens.

A vrai dire, elle n’a jamais quitté Séoul alors elle découvre les paysages qu’offre ta petite ville avec des étoiles dans les yeux. C’est sûrement aussi la première fois qu’elle respire un air plus pur et elle sent tout de suite la différence entre l’air d’ici et celui de Séoul. Elle n’est d’ailleurs pas prête à rentrer sur la capitale demain soir.

- Oui Bitna je suis vraiment contente d’être là.


Elle comprend ton inquiétude car elle a exactement la même. Elle a toujours le souci de bien faire et ce pour n’importe qui. Elle a toujours peur qu’on la trouve ennuyante, pas intéressante pour un sou et si il y a bien quelque chose que Minhee ne supporte pas c’est ça l’ennui. C’est une sensation qu’elle fait tout pour ne pas connaître.

Elle opine du chef à l’entente de ce surnom murmuré. Elle est pratiquement sûre d’avoir rougi en entendant ce surnom. Tant pis au pire elle prétendra que c’est la chaleur qui a fait rougir ses joues bien qu’elle sache que tu ne croiras pas son explication bancale et que personne ne croirait.

- Ca marche, je te rejoindrais sûrement plus tard, je vais dessiner un peu.

D’un sourire encourageant, elle t’invite à aller te baigner. Pendant ce temps-là, elle s’assoit et prend son carnet de croquis à la page de son dessin de ton chien. Elle surveille au départ que tu arrives bel et bien là dans l’eau avant de finalement retourner à ce dessin qu’elle souhaite retravailler. Elle dessine alors, le temps file, les gens viennent et partent mais elle n’en a cure puisqu’elle est dans son monde. Rien ne pourrait la perturber et c’est après quelques heures qu’elle finit enfin son dessin fière d’elle. Au départ elle regarde autour d’elle s’attendant à te voir de retour mais ne te voit pas. Un mauvais pressentiment la taraude alors qu’elle regarde le large et elle a raison. Elle te voit sur ta bouée à plusieurs kilomètres du bord. Sans réfléchir, elle court prévenir les gens qui s’occupent de la baignade. Ils lui disent qu’ils vont s’en occuper mais elle les trouve trop lents. Elle a l’impression qu’ils courent au ralenti. Un très mauvais remake d’Alerte à Malibu alors elle soupire envoyant valser ses tongs, sa casquette et ses lunettes de soleil sur sa serviette. Le sable lui brûle les pieds alors qu’elle court direction l’océan. Elle veille quand même à rentrer progressivement dans l’eau, risquer une hydrocution non merci pour elle. Mais elle ne tarde pas à rentrer dans l’eau totalement et elle nage vers toi avec une certaine grâce. Il faut dire que faire de la natation synchronisée depuis qu’on est petit apporte une certaine élégance et grâce. D’ailleurs tous ceux qui la connaissent bien savent qu’elle est une véritable sirène. Elle parcourt les kilomètres pour venir vers toi facilement et remercie intérieurement son professeur de leur faire faire autant de longueurs par entraînement. Cette distance du coup pour elle c’est du gâteau. Arrivée devant ta bouée, elle saisit un bout de ta bouée pour qu’elle arrête de t’emmener vers le large.

- Bitna !

Elle crie pour être sûre que t’es bien réveillée, les gens qu’elle a prévenu sont apparemment retournés à leur poste voyant qu’elle a pris l’affaire en main. Une véritable bande d’incapables. Elle te regarde te prenant par la main.

- Rassure moi tu sais nager ?



◊◊◊


#Mintna You are my secret girlfriend,
I fell in love the way you fall asleep : slowly and then all at once.
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Chillax, chill and relax ❀ ((Mintna))
 Sujets similaires
-
» [One Shot - Initiation ] Chill
» entre aix et avignon ainsi qu' en ardéche et lozére [Ajouté]
» 01.02/07.L.Purple Mood Bar - Relax, take it easy
» Zen, relax ....
» Mew / Mew


Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers: