▲ up▼ down
then there's you (berehyun ♡)



 
HEP POTO, tu veux devenir un king de la roulette ? No prob, viens jouer à la Roulette juste ici !
TOO KOOL FOR SKOOL ♡ 27ème maj qui BRILLE tel une boule de cristal dans la nuit noire
CLIC ICI pour faire péter les news d'octobre ♥️
Wingardium Leviosa ! un peu de rêve et de magie, ça te tente ? viens vite T'INSCRIRE A L'ECOLE DES SORCIERS ♥️
NOUVEAUTÉS SUR HM ! Découvre les défis et nos semaines à thème : keur:
Tu entends ces hurlements, tous les soirs ?? what sors chasseur, pars à la chasse de Arcana la sorcière à mettre sur le bûcher !


Partagez | 
avatar
AGE : 23 AVATAR : amazing jun (a.c.e) POINTS : 0

NOUS A REJOINT LE : 22/01/2018

MESSAGES : 365

☮ I'M ON MY OWN
Voir le profil de l'utilisateur http://www.hundred-miles.com/t3718-seo-jae-hyun-sjh_95#90753

Message(#) Sujet: then there's you (berehyun ♡) Mer 30 Mai - 19:57

then there's you
favorite_border

outfit || Le réveil s’annonçait plus corsé qu’il ne l’aurait imaginé. Jae Hyun avait dormi une partie de la nuit auprès du hublot, en classe économique. Ils avaient jugé plus judicieux d’opter pour un vol de nuit. Cela leur permettant ainsi de se reposer et de ne pas voir le temps passer… Au final, le coréen s’était amusé plus qu’autre chose à bidouiller sur la tablette qui lui faisait face. Il s’était enchaîné deux ou trois films sans voir le temps passer… Un vrai gosse, quant il s’y mettait ! En même temps, il était bien trop excité à cause de ce voyage… D’un accord commun le couple s’était dégoté un joli studio en plein cœur de Sydney. Entre temps, Jae Hyun avait su convaincre Roseline… Et finalement, il avait pu négocier les trois semaines initiales, à deux très belles semaines. C’était toujours mieux qu’une seule, et il s’en tirait à bon compte pour un début ! Ambitieux et un peu avare sur les bords, il espérait surtout avoir un minimum conquis le cœur de la frangine, puisque cette dernière était bien partie pour devenir sa belle-sœur… Tout du moins, maintenant qu’ils avaient officialisé le truc, il ne pouvait plus la nommer autrement !

C’était dans un terrain inconnu qu’il s’aventurait, mais Jae Hyun le vivait plutôt positivement. Rien n’était en mesure d’essouffler son mental, ainsi que sa bonne humeur. Il s’agissait sans nul doute, d’un nouveau chapitre dans l’histoire de sa tumultueuse vie.

« Pouah… On est déjà arrivé ? » geignit le jeune homme en ouvrant avec difficulté ses paupières. Les lumières à l’intérieur de l’avion s’étaient également intensifiées pour l’obliger à se relever… Pour autant, et bien qu’il ressentait toujours l’envie découvrir cette merveilleuse ville, attendre après le calme et le mouvement général, semblait plus intelligent dans un premier temps. Il n’y avait aucun intérêt à se mélanger au sein de la foule, si c’était pour rester bêtement bloqué debout ou dans un bouchon. L’inconvénient de la classe éco, en soi. Jae Hyun attrapa alors le poignet de sa douce pour la faire revenir contre lui, un espiègle sourire sur ses lippes. « Inutile de se précipiter. Laissons-les sortir en premier… J’aimerai te prendre dans mes bras. » La vraie raison était surtout là. Et malgré sa tignasse légèrement en bataille et son air pas très réveillé, il resplendissait toujours de cette prestance si singulière, que personne ne pouvait lui résister. Sûrement pas Berenilde, puisqu’elle semblait prête à le suivre jusqu’au bout du monde. « S’il te plaît. » ajouta t-il avec un sourire en coin, un peu fourbe. Vraiment, il était redevenu le Jae Hyun espiègle et charmeur, des premiers jours.
♡♡♡
oxymore


◊◊◊

I can’t always understand. Everything you say. You’re always smiling. But you look so lonely. Don’t hold in your tears. It’s alright, you and me. Put down your burdens. Just for a little bit, you hear me.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
AGE : 21 AVATAR : Kim Seolhyun (AOA) POINTS : 130

NOUS A REJOINT LE : 12/09/2017

MESSAGES : 475

☢ BURNING AMBITION
Voir le profil de l'utilisateur http://www.hundred-miles.com/t3673-im-berenilde-queen#99422

Message(#) Sujet: Re: then there's you (berehyun ♡) Jeu 31 Mai - 10:09

Then there's you
La nuit s’est révélée plus difficile que prévue. Dans sa tête, elle se revoit encore serrer une dernière fois Roseline dans ses bras avant de prendre l’avion alors que les larmes roulaient sur les joues de sa cadette. Ca lui avait véritablement de la peine de lui dire au revoir mais elle se console en se disant qu’elles pourront toujours se parler grâce à Internet. Mais ça n’empêche pas que la culpabilité l’a empêché de fermer l’œil. Pourtant ce n’est pas faute d’avoir tenté toutes les positions possibles et inimaginables dans lesquelles elle a pu se mettre avec ce siège d’avion. Elle t’avait regardé sombrer dans les bras de Morphée avec une certaine tendresse. Au pire pour elle, ce n’est pas la première fois qu’elle ferait une nuit blanche et de toute façon, vous aviez juste prévu de vous reposer aujourd’hui. Mais il n’y avait rien à faire pour elle, elle ne dormirait qu’une fois que vous seriez bien arrivés à votre petit studio à Sydney et qu’elle aurait eu la certitude que Roseline va bien. Et sans aucun doute que la plus jeune est en train de se maudire d’avoir dit oui pour deux semaines.

Elle rit doucement en entendant ton geignement. Elle te caresse les cheveux tendrement et dépose un rapide baiser sur ta joue. Sûrement que vu votre niveau de fatigue, vous n’allez rien faire en cette belle journée. D’après ce qu’elle a pu voir, le soleil brille sur la ville et il a l’air de faire chaud. Sans aucun doute qu’elle a bien fait de se mettre en débardeur et en short sinon elle serait morte de chaud.

- Et oui déjà mon cœur.

Le monde autour d’eux s’agite. Ca se bouscule, ça reste planté dans les allées vu que des bouchons se forment. Néanmoins elle ne peut s’empêcher de se lever après avoir décroché sa ceinture pour s’étirer. Elle a la même impression que quand elle est restée dans une mauvaise position pendant trop longtemps. Elle écoute ta requête tandis qu’elle se rassoit sur son siège avec un petit sourire espiègle. Face à ton « s’il te plaît » et ton petit sourire en coin, elle rit attendrie.

- Je sais pas.


Elle fait l’indécise et pourtant quelques secondes après, elle est sur tes genoux. Ses jambes sont étalées sur son siège à elle tandis qu’elle a le dos collé contre le hublot. Elle a beau avoir une petite mine à cause du manque de sommeil, elle rayonne.

- Comment tu vas ? T’es prêt à être qu’avec moi pendant deux semaines ?

Et elle se fait taquine la belle parce qu’elle sait très bien que t’es totalement prêt et que sans aucun doute t’aurais voulu l’avoir rien que pour toi pendant les trois semaines comme c’était prévu au départ.
   
♡♡♡
oxymore

◊◊◊

" You find goodness in others, and when it's not there, you create it. You make me wanna go back... back to the best version of me "#berehyun
Revenir en haut Aller en bas
avatar
AGE : 23 AVATAR : amazing jun (a.c.e) POINTS : 0

NOUS A REJOINT LE : 22/01/2018

MESSAGES : 365

☮ I'M ON MY OWN
Voir le profil de l'utilisateur http://www.hundred-miles.com/t3718-seo-jae-hyun-sjh_95#90753

Message(#) Sujet: Re: then there's you (berehyun ♡) Ven 8 Juin - 22:43

then there's you
favorite_border

outfit || Il avait ce sourire scotché aux lèvres. Le genre terriblement craquant, qui n’annonçait jamais rien de bon… Malgré la difficulté pour parfaitement émerger, sa bonne humeur était garantie. Sa fourberie, également. Dans son pays, on le jugerait pour se montrer aussi démonstratif et aussi tactile. Sur Sydney, rien ne l’empêchait d’agir plus spontanément, comme le parfait touriste qu’il était ! Et autant dire qu’il profiterait de ces deux semaines comme s’il s’agissait des derniers instants de sa vie. Le séjour se devait donc de débuter par une petite étreinte alors qu’il ramenait la belle sur ses cuisses, se fichant de sa pâle comédie qui le fit doublement sourire. Du beau monde défilait sous leurs yeux et Jae Hyun s’en amusait un peu, conscient des quelques regards envieux sur eux. Néanmoins, il préféra les ignorer pour n'avoir d'yeux que pour Berenilde. Dans un calme étudié, il la dévisagea du regard, avec son éternel sourire en coin. « La nuit a été courte… Mais je crois que t’apprends rien. Aurais-tu des cernes ? » la taquina t-il en approchant une main de son visage pour effleurer la zone incriminé. Son sourire se fit plus tendre au moment il se pencha pour lui voler un rapide baiser. C'en presque mignon comme façon d'agir... Face à sa propre attitude, son sourire se tordit en une somptueuse grimace. « Faut que t’arrêtes avec ce genre de surnom. Je vais jamais assumer. » Ca, c'était pour le "mon cœur". Un rire silencieux traversa la barrière de ses lèvres. Voilà qu’il accusait les propos de sa belle à défaut d’admettre qu’il devenait un simple imbécile heureux !

Sans oublier la deuxième interrogation, le jeune homme resserra sa prise avant d’ancrer son regard dans le sien. « J’ai jamais été aussi prêt. Parce que… ? T’aimerais faire demi-tour ? » Il l’affronta un court instant du regard, éperdument joueur et provocateur. Il la savait aussi très forte pour lui résister… Néanmoins, Jae Hyun rechercha à la déstabiliser au moment où il glissa sa main droite contre sa peau satinée et la pincer délicatement sous son débardeur ! Juste pour l’embêter... « Je suis déçu… Je m’attendais à un commentaire sur ma tignasse. Si ça devient un motif de rupture, je redeviens blond tout de suite. » plaisanta t-il dans une tentative vaine d’être sérieux. Il n’y parvenait pas, faute à ce sourire constant, indélébile. Une pensée un point moins catholique le traversa, alors qu’il jetait un rapide coup d’œil vers une cabine des plus mythiques, dans les ébats télévisuels… Un fantasme bel et bien réel, pour certain. Et si Jae Hyun n’avait pas eu le malheur de croiser le regard désapprobateur de l’une des hôtesses, sûrement aurait-il osé la blague… En repoussant subtilement Berenilde de ses cuisses, l’envie de sortir sa connerie plus forte que tout. « Dommage. On essaiera les toilettes une prochaine fois. » prononça t-il avec un sérieux feint, alors qu’il attrapait la main de sa belle pour l’attirer dans l’allée. Le backdancer avait l’étrange impression que s’il continuait sur cette lancée, ils se feraient expulser de l’avion avec un coup de pied dans l’arrière-train…
♡♡♡
oxymore


◊◊◊

I can’t always understand. Everything you say. You’re always smiling. But you look so lonely. Don’t hold in your tears. It’s alright, you and me. Put down your burdens. Just for a little bit, you hear me.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
AGE : 21 AVATAR : Kim Seolhyun (AOA) POINTS : 130

NOUS A REJOINT LE : 12/09/2017

MESSAGES : 475

☢ BURNING AMBITION
Voir le profil de l'utilisateur http://www.hundred-miles.com/t3673-im-berenilde-queen#99422

Message(#) Sujet: Re: then there's you (berehyun ♡) Dim 10 Juin - 16:08

Then there's you
Berenilde elle le connaît trop bien ce sourire que tu as aux lèvres. T’as beau être terriblement beau quand tu le fais, elle le sait que ça n’annonce rien de bon. Enfin quand tu décides de te montrer fourbe, elle te voit plus comme un enfant qui a fait une bêtise. Gabriel a été sûrement un très bon moyen pour prendre tes petites fourberies à la légère. Quand tu fais tes bêtises généralement tu lui tires un sourire amusé voire un éclat de rire parce que c’est tellement rien pour elle ce que tu fais. Elle joue tellement mal la comédie avec toi, elle n’est pas crédible pour un sou et c’est le but de son petit manège te faire sourire voire rire. Votre séjour ne peut pas mieux débuter pour elle puisqu’il débute dans tes bras, sur tes genoux. Le monde a beau s’agiter autour de vous, elle s’en moque éperdument. Elle a l’impression que vous êtes hors du temps. Dans votre bulle uniquement à vous deux.

- Comme tu dis, la nuit a été courte. Et peut-être bien que ce sont des cernes.

Les cernes sont d’ailleurs le seul défaut présent sur son visage. Elle a mis du temps à se débarrasser de ses soucis de peau bien qu’ayant eu peu d’acné pendant son adolescence. De ce côté-là, elle a été gâtée même si du coup en compensation elle est complètement hs pendant sa mauvaise période du mois. Période qu’elle a eu juste avant votre voyage ce qui la rassure elle sera au meilleur de sa forme pendant ces deux semaines. Elle est déjà en pleine forme là même après sa nuit blanche, un sourire attendri aux lèvres face à ton attitude.

- Et si j’ai pas envie d’arrêter ?


Elle te taquine parce qu’elle le sait que ça a dû te faire plaisir, tu deviens un imbécile heureux. Son imbécile heureux. Et elle aussi devient une idiote aveuglée par l’amour et ce n’est qu’une idiote heureuse avec toi. Elle a du mal à être sérieuse avec toi.

- Non, on ne fera pas demi-tour avant deux semaines.

Son regard plongé dans le tien, elle te résiste étant d’humeur joueuse. Trop concentrée sur le moment présent, elle pousse un petit cri de surprise quand tu la pinces ce qui lui attire les regards courroucés des hôtesses. Elle te jette un regard qui signifie que très clairement tu ne perds rien pour attendre. Elle l’aura bientôt sa petite vengeance, ne t’en fais pas pour ça.

- Non non t’inquiètes, j’aime bien cette couleur. Ca change du blond et je pense que tu pourrais te teindre les cheveux en vert que ça t’irait mon cœur.

Elle te fait un petit clin d’œil alors que la vision de toi avec les cheveux verts lui arrache un rire. Et puis ça fait du bien que tu reviennes à ta couleur naturelle, ça change du blond que Gabriel a aussi naturellement. Un véritable physique d’ange pour une ordure. Et puis elle ne sait pas mais le brun oui ça te donne un côté plus naturel qu’elle adore la reine.

- T’inquiète on les essayera au retour.


Murmure qui fait office de promesse chuchoté à l’oreille, elle passe devant toi la tentatrice et c’est avec une dose d’énergie certaine qu’elle descend de l’avion. Il est grand temps pour elle de vraiment se dégourdir les jambes ayant à cause des fourmis dans le bas du corps louper une marche lors de la descente de l’avion. Elle te tient par la main d’une poigne assez ferme ayant peur que vous vous perdiez avec la foule. Elle cherche du regard l’endroit pour les bagages qu’elle trouve en quelques secondes vous conduisant ensuite là-bas.

- Tu voudras qu’on aille où en premier ? Au studio comme ça on laisse toutes nos affaires là-bas ?
♡♡♡
oxymore

◊◊◊

" You find goodness in others, and when it's not there, you create it. You make me wanna go back... back to the best version of me "#berehyun
Revenir en haut Aller en bas
avatar
AGE : 23 AVATAR : amazing jun (a.c.e) POINTS : 0

NOUS A REJOINT LE : 22/01/2018

MESSAGES : 365

☮ I'M ON MY OWN
Voir le profil de l'utilisateur http://www.hundred-miles.com/t3718-seo-jae-hyun-sjh_95#90753

Message(#) Sujet: Re: then there's you (berehyun ♡) Jeu 14 Juin - 14:13

then there's you
favorite_border

outfit || S’il s’amusait de ces quelques marques de fatigues, c’était aussi parce qu’il s’agissait d’une première. La si parfaite Berenilde était finalement la plus commune des mortelles, même après plusieurs heures de vols et une nuit blanche. Rien de dévalorisant en soi, hormis le fait qu’il la trouvait toujours aussi belle, avec ou sans ses défauts. Elle se montrait aussi taquine que lui en définitive. Et ils se connaissaient suffisamment bien maintenant pour comprendre que dans le genre butée, elle l’était sans doute autant que lui ! Tant pis pour les surnoms… il s’y habituerait peut-être un jour. Dans tous les cas, il n’avait pas tellement le choix, à moins de la faire taire par la manière forte. Sceller ses lèvres contre les siennes pouvait être un moyen efficace de joindre l’utile à l’agréable… Mais là encore, l’endroit et le moment ne s’y apprêtait guère et offrait gain de cause à la brunette. « C’est ça, fais ta maligne. Je trouverai bien un moyen de taire cette bouche lorsqu’on sera rien que tous les deux... » Menace proférée avec un somptueux sourire, le coréen s’amuse et se languit presque de cet instant alors qu’il attrape la peau délicate de sa petite-amie sous son débardeur. Il s’était bien attendu à ce que ce geste ponctué du cri de la demoiselle, en interpelle plus d’un ! Que les gens les trouvent mignons, immatures ou déplacés, très honnêtement, il s’en fichait. A cet instant pour le restant des jours à venir, Jae Hyun était bien décidé à vivre dans sa bulle et de la partager gracieusement avec la reine de son cœur. Le Berehyun s’imposerait n’importe où qu’ils aillent. Rester sage n’était même pas une option envisageable. « Dis pas des choses que tu pourrais regretter... » lui murmura t-il en retour, d’une voix suave. Inutile que ces chères hôtesses en entendent plus. D’un air satisfait, le coréen ne revint pas non plus sur cette histoire capillaire dont il n’avait fait que rire dessus. Toujours était-il qu’il était désormais rassuré sur ce point, même s’il doutait de s’essayer au vert un jour… Qui sait, sur un pari, il en serait capable !

Tout compte fait, au moment où ils ressortirent de l’avion pour rejoindre le hall et l’emplacement dédié aux sacs de transports, le jeune homme ne se fit pas attendre pour se faufiler par l’arrière. Il entoura sa douce d’une étreinte, dans un basculement lent, la bordant contre lui. Son visage appuyé contre le sien, il déposa un rapide baiser sur sa joue, juste avant de lui mordre sournoisement la clavicule, sans évidemment lui faire mal. « T’as jamais pensé à t’essayer au blond ? Je serais bien curieux de te voir comme ça, juste une fois. » Autrement, une perruque ferait amplement l’affaire, mais sur le coup, son imagination le poussait à vouloir le voir pour de vrai. Berenilde était une belle femme après tout. L’une des plus belles qu’il n’avait jamais vu. Pourquoi cela ne lui irait-il pas ? « Au studio, t’as lu dans mes pensées. » répondit-il plus sérieusement à sa précédente interrogation. La seule qui pouvait avoir du sens, autant le dire. Question de pratique et pour s’assurer de ne pas s’être fait arnaquer sur la location… « T’imagines un peu le taudis si on s’est fait avoir ? J’aurai pas la conscience tranquille autrement… Tiens, c’est pas ton bagage celui-là ? » Le tapis roulant faisait défiler une succession d’effets personnels que les gens s’arrachaient à tour de rôle. Le sien ne semblait pas encore visible, alors il attendit un peu plus longuement après qu’il eut extirpé la valise de Berenilde pour ne pas attendre après un second tour. Une fois leurs bagages à chacun en mains, Jae Hyun vérifia d’avoir tous leurs papiers sur eux avant de quitter l’aéroport sous le son mélodieux des roulettes gisant contre le sol. Un taxi semblait les attendre à point nommé dès l’instant où ils recouvrirent l’extérieur du bâtiment, sous un soleil radieux. « C’est toi qui a l’adresse, je crois. Je te laisse gérer avec l’anglais ? » fit-il en récupérant les deux valises pour les approcher du véhicule jaune. Il ne fallait pas oublier que les langues étrangères et lui, ça faisait deux. En dehors d’un anglais scolaire et relativement médiocre, il ne pouvait pas se vanter d’être une lumière.
♡♡♡
oxymore


◊◊◊

I can’t always understand. Everything you say. You’re always smiling. But you look so lonely. Don’t hold in your tears. It’s alright, you and me. Put down your burdens. Just for a little bit, you hear me.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
AGE : 21 AVATAR : Kim Seolhyun (AOA) POINTS : 130

NOUS A REJOINT LE : 12/09/2017

MESSAGES : 475

☢ BURNING AMBITION
Voir le profil de l'utilisateur http://www.hundred-miles.com/t3673-im-berenilde-queen#99422

Message(#) Sujet: Re: then there's you (berehyun ♡) Jeu 14 Juin - 19:55

Then there's you
La belle reine a toujours pris soin d’être parfaite sur le plan physique, elle n’hésite pour aller en cours à dissimuler ces cernes grâce à des produits de maquillage. Les produits du teints sont ses sauveurs pour les jours où elle a cours et où elle ne peut pas rester chez elle tranquille avec Roseline. Pareil pour les tenues, elle s’habille toujours avec classe quand elle est avec des gens qu’elle ne connaît pas ou qu’elle n’aime pas. Il n’y a qu’avec peu de gens où elle peut se montrer au naturel, pas coiffée sans maquillage le tout dans un pyjama pas glamour pour un sou. L’image parfaite qu’elle s’évertue à donner en prendrait un sacré coup si elle se montrait comme ça à toute l’université. Mais les mauvaises habitudes ont la vie dure et celle-ci particulièrement tant et si bien qu’elle abandonné l’idée de la perdre. Une fois elle avait envisagé de montrer un visage cerné aux autres étudiants de sa classe, elle n’avait pas pu franchir la porte de son appartement. Elle avait été obligé de gâcher les dégâts d’une nuit trop courte faute à des insomnies. Elle ne peut pas nier que son père a encore une trop forte influence sur elle même à des millions de kilomètres et il y avait des règles qu’elle ne pouvait pas transgresser comme celle-là. Gabriel ne l’a pas aidé lui fourrant dans les mains le maquillage dont elle avait besoin pour couvrir les bleus et les cernes ne la laissant pas sortir sans avoir la certitude qu’elle enlèverait son maquillage qu’une fois la nuit tombée dans sa chambre. Ah elle en était restée des heures dans ce manoir parce qu’elle refusait d’appliquer les produits, généralement il l’enfermait dans une pièce sans fenêtre jusqu’à ce qu’elle cède puisque Roseline la demandait. Mais là au beau milieu de tous ces gens qu’elle ne connaît pas et dans tes bras, elle se moque éperdument que tu la vois au naturel et au contraire c’est ce qu’elle veut. Elle veut te montrer qu’elle aussi est un être humain comme tous les autres. Ce n’est pas une déesse ou une créature fantastique, elle fait partie du commun des mortels elle aussi.

Elle lève les yeux au ciel en souriant face à cette espèce de pudeur typiquement coréenne. Un français ne se serait pas gêné pour l’embrasser là à bord de cet avion au milieu de tout ce monde. Mais les coréens sont beaucoup plus pudiques que les français et ceux qui sont un peu trop pudiques tapent sur les nerfs de la brune. C’est encore un point avec la nourriture avec lesquels elle a du mal. Mais en même temps sur le point culinaire, plusieurs euros pour une baguette et puis quoi encore ? Elle n’était plus Crésus alors le pain se fait rare sur la table des deux françaises. D’ailleurs si un jour, tu viens avec elle en France elle te fera goûter la gastronomie française. Elle a hâte de voir ta tête si tu goûtes un fromage style le bleu c’est sûr que ça te fera tout drôle puisque les fromages coréens n’ont aucun goût pour elle. Elle se demande comment vous faîtes pour les raclettes. Mais pour en revenir à cette pudeur typiquement coréenne, elle te lance un regard te défiant de réaliser ce défi sur le trajet du retour. Elle ne sait pas trop si t’oseras ou pas. Elle t’accorde le bénéfice du doute comptant sur ton tempérament fougueux pour la surprendre et dans le bon sens.

Mais la première surprise tandis que tu l’emprisonnes dans tes bras et face à ta morsure, elle ne peut que te sourire d’un sourire qui dit que tu ne perds rien pour attendre. Tu ne perds rien pour attendre et une fois dans votre studio, elle compte bien se venger à sa manière.

- Je suis passée une seule fois au blond quand j’étais encore à Paris. J’ai gardé cette couleur même pas un mois et avant que tu demandes, non tu n’auras pas de photos.


Elle avait voulu tenter sur les conseils de sa sœur, enfin plutôt elle avait accepté son pari et en contemplant le résultat elle s’était jurée de ne plus y retourner. Elle avait l’air d’une bimbo, d’une Barbie et non le résultat ne lui avait pas plu du tout. En attendant, elle ne touche plus à la couleur de ses cheveux et d’ailleurs il n’y a que Roseline qui a pu prendre la blonde en photo bien que ça ne soit le pire dossier que les sœurs ont l’une sur l’autre, elle refuse que ces photos soient vu par d’autres gens. Elle se trouve tout sauf belle sur ces photos pas comme Roseline à qui toutes les couleurs de cheveux semblent aller.

- Et oui mon ange, tu sais pas que je suis télépathe ?

Elle te fait un petit clin d’œil avant de rire. Incapable de garder son sérieux et il y a toutes les émotions qui se bousculent en elle. Elle ne pense qu’au moment présent et elle n’a toujours pas sorti son portable où elle constatera que les choses ont dégénéré en une nuit, qu’elle devra prendre les choses en main pour assurer un minimum de sécurité à sa sœur face à Gabriel devenu comme enragé. Mais les mauvaises nouvelles, elle ne les apprendra que plus tard.

- Au pire, je m’arrangerais pour nous faire rembourser si on a un taudis ! Et si c’est lui mon bagage.

Arnaquer une reine c’est une très mauvaise idée. Surtout quand la reine en question s’appelle Im Berenilde. La faire tourner en bourrique ou lui faire un coup bas c’est tout sauf une bonne idée. C’est comme la mettre en colère, il faudrait être complètement fou pour faire ça. Une fois tous les bagages en main, le bruit des valises roulant sur le sol accompagne les deux amoureux jusqu’à la sortie de l’aéroport.

- Yep je m’en charge.

Et c’est comme ça qu’elle réussit à vous dégoter un taxi qui vous mène à bon port et avec qui elle négocie le prix du trajet. Il aura suffit d’un beau sourire pour que le prix baisse légèrement. Satisfaite de cette mini réduction, la belle t’aide à sortir les valises du taxi pour se présenter en face de leur studio pas si petit que ça. Elle va chercher les clés dans un pot de fleur comme ils avaient convenu avec le propriétaire il y a quelques jours. Elle te tend les clés.

- Je te laisse l’honneur d’ouvrir la porte et d’entrer le premier.
♡♡♡
oxymore

◊◊◊

" You find goodness in others, and when it's not there, you create it. You make me wanna go back... back to the best version of me "#berehyun
Revenir en haut Aller en bas
avatar
AGE : 23 AVATAR : amazing jun (a.c.e) POINTS : 0

NOUS A REJOINT LE : 22/01/2018

MESSAGES : 365

☮ I'M ON MY OWN
Voir le profil de l'utilisateur http://www.hundred-miles.com/t3718-seo-jae-hyun-sjh_95#90753

Message(#) Sujet: Re: then there's you (berehyun ♡) Sam 23 Juin - 17:42

then there's you
favorite_border

outfit || Jae Hyun n’avait jamais été le plus à cheval sur la bienséance, mais il y avait de ces habitudes qui ne se perdaient pas. Cette culture parfaitement ancrée dans ses veines, sans compter l’éducation de ses parents. Même si sur ce point, sa mère n’avait jamais vraiment rien fait, sauf le mettre dans l’embarras et lui enseigner des moralités, qu’elle n’appliquait même pas pour elle-même ! Les adultes parlaient beaucoup, mais ils étaient les pires…Ou tout du moins, c’est ce qu’il avait longtemps pensé avant que son père ne le reprenne en mains. Aussi courte fut cette période puisqu’il préféra également faire preuve d’égoïsme en s’en allant seul dans un autre pays… Jae Hyun n’avait toujours dépendu que lui-même. Bien trop habitué à n’en faire qu’à sa tête, suivant l’humeur et les circonstances bien précise… Il était quelqu’un de très joueur, aimant les défis et se foutant bien des règles jusqu’à un certain point. Autrefois, il n’aurait sûrement pas hésité pour en sauter une, d’hôtesse, si celle-ci s’était montrée réceptive et suffisamment belle. Mais depuis qu’il était devenu père et depuis qu’il sortait avec Berenilde, l’enfant rebelle avait bien changé. Il était devenu beaucoup plus mature et plus prudent. Toujours un peu insouciant par moment, mais il savait très bien faire la part des choses. A présent, il ne décidait plus seul. Les décisions se prenaient à deu. Et puisque la belle semblait l’encourager à cette folie pour la prochaine fois, nul doute qu’il n’y réfléchirait pas à deux fois…

La petite morsure avait été gratuite. Quant au reste, il s’attendait bien à des représailles ! C’était même ce qu’il recherchait alors qu’il la narguait d’un grand sourire, étonné qu’elle lui apprenne pour sa blondeur d’un temps révolu. Décidément, cette fille ne cesserait jamais de le surprendre ! Et il y avait tant de choses qu’il ignorait encore d’elle… Cela en était presque aussi déroutant, qu’intriguant. « Même pas une ? Allez… Roseline doit bien avoir conservé du dossier. » Jae Hyun prenait un petit air confiant, même s’il se doutait très bien que la belle-sœur ne lui vendrait jamais sa sœur ! Mais à présent, il s’imaginait encore plus à quoi elle devait ressembler, avec sa peau satinée… Berenilde avec ses longs cheveux noirs et sa peau mate avait le genre de physique que l’on pouvait qualifier de magnifique. Une beauté naturelle, même sans artifices. Et il était plutôt bien placé pour le savoir, l’ayant vue sous toutes les coutures, ainsi que sans maquillage. Bien qu’intrigué, il se disait bien que le blond ne devait en aucun cas lui correspondre, à moins qu’elle ait été une bimbo par le passé, et encore… Il jurait de mettre la main sur l’un de ces clichés parce qu’il était impossible qu’un tel dossier ait été supprimé !

Les bagages dans le coffre, le jeune homme laissa à Berenilde tout le côté « communication » puisqu’elle était l’intelligence, et lui, les muscles. Presque admiratif face au rabais qu’elle venait de soutirer au chauffeur, le brun poussa sur un soupir, dépité, car ce genre de chose ne fonctionnerait jamais avec lui… à moins que la conductrice soit une femme ? Et encore… Fallait-il encore qu’ils s’expriment dans la même langue. L’unique communication universelle dont il disait avoir le contrôle était les ébats peu catholique ! Mais ça évidemment, c’était de l’histoire ancienne puisqu’il avait déjà une femme merveilleuse pour le combler à tout instant. « Hm… Ca passe pour cette fois. Mais que j’te vois pas faire la même avec tous les types que l’on croise. ». S’entend, ce petit sourire pour les charmer. Il lui avait ainsi murmuré l’avertissement au moment où le véhicule entama sa destination. Une petite demi-heure s’était peut-être écoulée lorsqu’ils en vinrent à ressortir les bagages du taxi, toujours aussi exténué psychologiquement, et un peu nerveux dans le cas de Jae Hyun. Il espérait vraiment ne pas être déçu par leur trouvaille. Son sourire s’étira un peu plus nerveusement lorsque la belle lui offrit les clés pour lui laisser l’honneur d’entrer le premier. Dans une inspiration mesurée, le coréen la gratifia d’un rapide baiser avant de tourner la clé dans la serrure. Il n’attendit pas plus longtemps avant de s’engouffrer dans l’entrée, duquel il retira ses chaussures, par pur automatisme. Sans tout de suite partir à la découverte du loft, Jae Hyun attendit que Berenilde referme après eux pour se saisir de sa main, incapable de la laisser en plan alors que c’était un peu grâce à elle s’ils avaient pu s’octroyer un endroit aussi sympa ! Cette fois-ci, il était soulagé. Extrêmement satisfait ! « Bébé, je crois qu’on va passer les meilleures vacances de notre vie ici. » s’exclama t-il après avoir traversé la petite cuisine ouverte, pour se vautrer sur le lit, quelques mètres plus loin.
♡♡♡
oxymore


◊◊◊

I can’t always understand. Everything you say. You’re always smiling. But you look so lonely. Don’t hold in your tears. It’s alright, you and me. Put down your burdens. Just for a little bit, you hear me.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
AGE : 21 AVATAR : Kim Seolhyun (AOA) POINTS : 130

NOUS A REJOINT LE : 12/09/2017

MESSAGES : 475

☢ BURNING AMBITION
Voir le profil de l'utilisateur http://www.hundred-miles.com/t3673-im-berenilde-queen#99422

Message(#) Sujet: Re: then there's you (berehyun ♡) Dim 24 Juin - 14:07

Then there's you
Elle a la culture française qui lui a été trop longtemps inculqué et plus précisément avec son rang la devise du je fais ce que je veux quand je veux. A défaut d’éduquer leurs filles, son père en faisait des pourries gâtées. Tous les plus beaux jouets, toutes les nouveautés qui sortaient elles étaient pour elles mais en échange pas d’amour juste un manque cruel d’amour. Dès leur plus jeune âge, son père les achetait avec des jolies choses et les filles prenaient parce que c’était le seul privilège qu’elles avaient. Papa absent, maman incapable de se rappeler qu’elle avait donné naissance à ces filles. Alors la reine quand son père l’emmenait dehors, elle n’hésitait pas à faire des caprices de petite fille. Elle hurlait, pleurait tant qu’elle n’aurait pas ce qu’elle voulait. Ce qu’elle cherchait justement, c’était qu’il la prenne dans ses bras et la consolait parce que c’était le seul moment où il daignait à lui porter de l’attention en tant que fille et non pas future héritière. Puis elle avait compris que ces caprices ne seraient plus acceptés quand elle grandirait. Il faudrait qu’elle trouve autre chose pour attirer son attention piquer une crise dans un grand magasin ne mènerait plus à un moment d’amour mais d’humiliation alors que sa fille aînée encaisserait la gifle. C’est qu’il avait de la force son père beaucoup plus qu’elle alors généralement la trace de sa main ne partait qu’au bout de quelques jours. Pendant ce temps, elle se sentait profondément humiliée et en colère. L’humiliation mêlée à la colère est un cocktail qu’elle a eu toute son adolescence puisque c’est à ce moment là où sa mère venait lors des soirées qu’elle organisait entre amies. Mère ivre et droguée dont elle devait s’occuper bien qu’elle ne l’ait jamais voulu. Dans sûrement l’une de ses séries préférées, un personnage principal avait sorti à son fils que le contraire de l’amour n’est pas la haine mais l’indifférence. Et l’indifférence c’est ce qu’elle ressentait envers sa mère quand elle la jetait sans ménagement dans son lit et claquant la porte lui intimant avant de ne pas ressortir avant une certaine heure. Par son statut, personne ne lui a jamais rien dit et encore maintenant son prénom est connu pour son originalité et pour elle. Reine qui fait partie de la classe moyenne certes mais pour qui le respect est infini. Elle n’est pas comme tout le monde, elle ne le sera jamais. Elle a tellement fait parler d’elle que tous les gens de bonne famille la connaissent pour ses qualités et personne n’a jamais rien tenté envers elle puisqu’ils savent que sinon ils auront des comptes à rendre envers son père. Père que tout le monde craint dans un sens même la reine car elle le sait qu’il a tous les droits. Alors la bienséance, elle la foule de ses pieds tout le temps. Elle marche dessus sans s’en soucier. Elle mène sa vie comme elle l’entend. Tous les jours, elle goûte à la liberté s’étant échappée de sa prison dorée.

Elle sourit d’un sourire qui n’augure rien de bon pour toi. Avant de grimacer au souvenir de ce défi capillaire qu’elle avait amèrement regretté, elle rit légèrement.

- Bien sûr que Rose a des dossiers mais c’est le genre de photos qu’elle montrerait jamais. Du coup tu les verras pas, j’aurais pas eu l’air d’une bimbo sur ces photos je te les aurais montré mais non.

Il y a des photos comme ça où les deux sœurs sont parfaitement d’accord de ne pas les montrer. Elles y gardent parce qu’ensemble elles aiment se rappeler les pires comme les meilleurs moments de leur vie. Elle avait vraiment cru que le blond aurait pu donner quelque chose de joli à ses cheveux et quand le coiffeur lui avait montré le résultat, elle était tombée de haut. Elle ressemblait à une bimbo, chose qu’elle n’était pas et elle avait attendu que les jours passent espérant apprécier le résultat avec le temps. Chose qui ne s’était jamais produite, elle avait alors laissé sa couleur naturelle reprendre ses droits.

Elle sourit intérieurement presque fière de pouvoir obtenir ce rabais avec un simple sourire et des formules de politesse. Il faut dire qu’elle avait eu de tomber sur un type plutôt sympa qui avait sûrement plus ça puisqu’ils sont étrangers et plutôt bien polis. Elle se doute que si elle avait tiré la tronche dès le départ, le rabais lui serait passé sous le nez.

- Promis.

Promesse murmurée, ça la fait doucement sourire cette jalousie. D’habitude, elle t’aurait volé un baiser mais pas aujourd’hui, elle attend que vous soyez tous les deux chez vous. En attendant, elle fait la discussion avec le chauffeur en profitant pour dénicher les trucs à faire, les bonnes adresses et tout ce qui pourrait vous servir. Le dialogue se déroule naturellement et à la fin du trajet, elle a noté plein de choses sur son téléphone qui vous serviront.

Elle te laisse le privilège d’entrer le premier dans le studio, elle entre une fois après toi refermant la porte derrière eux. Elle avait rondement mené cette affaire, son père avait raison elle avait un don certain pour les affaires et les négociations. Elle sourit attendrie par ta joie et ton excitation. Elle rit alors qu’elle se laisse entraîner dans ton passage avant de tomber sur le lit, la tête sur ton torse.

- A qui tu le dis mon ange.

Elle t’embrasse rapidement et se déloge de tes bras pour enlever ses chaussures dans l’entrée prenant son sac et décide de jeter un rapide coup d’œil à son téléphone. Une vingtaine d’appels manqués et des dizaines de sms l’attendent. Tout est de Roseline et de son père. Elle revient vers le lit en traînant des pieds, son cerveau assimilant à peu près tout ce qu’elle vient de lire rapidement. La colère passe un instant dans ses yeux les assombrissant, elle est en colère contre Gabriel et rapidement elle prend les choses en main envoyant un sms à Roseline pour la réconforter. Elle envoie un ensuite à son père où elle lui dicte la marche à suivre pour les deux prochaines semaines. Finalement elle repose le portable sur le comptoir de la cuisine et te lance un rapide coussin sur toi en riant. Elle a envie de s’amuser même si physiquement son corps n’est pas au top de sa forme, psychologiquement elle a encore de l’énergie à revendre. Elle n’a aucune idée de si tu crains les chatouilles ou non et se promet de le savoir d’ici la fin de la matinée.
♡♡♡
oxymore

◊◊◊

" You find goodness in others, and when it's not there, you create it. You make me wanna go back... back to the best version of me "#berehyun
Revenir en haut Aller en bas
avatar
AGE : 23 AVATAR : amazing jun (a.c.e) POINTS : 0

NOUS A REJOINT LE : 22/01/2018

MESSAGES : 365

☮ I'M ON MY OWN
Voir le profil de l'utilisateur http://www.hundred-miles.com/t3718-seo-jae-hyun-sjh_95#90753

Message(#) Sujet: Re: then there's you (berehyun ♡) Dim 12 Aoû - 2:30

then there's you
favorite_border

outfit || Jae Hyun n’était pas un homme matérialiste. Il ne l’avait jamais été pour la simple et bonne raison que les moyens avaient toujours manqué. Sans un compte en banque garni, il lui était évidemment difficile de s’octroyer tout ce qu’il voulait et de forger son côté matériel et superficiel. Ce qui ne l’avait jamais empêché d’apprécier les belles choses et de se les acquérir différemment, avec plus de patience et d’acharnement. S’il avait à prendre Berenilde pour exemple, on pouvait aller jusqu’à dire que son culot et son assurance légendaire lui avait valu l’attention de la belle, et sans véritable effort. Preuve en est, que lorsque l’on veut, on peut. Il lui suffisait juste de rester confiant et de croire en son instinct. Jae Hyun, avait toujours été une tête brûlée dans l’âme. Un fonceur qui n’avait d’autres raisons ou de but que de satisfaire ses envies les plus puériles et primitives, en se cachant bien des sentiments pouvant lui porter préjudices. S’il avait longtemps été ce salaud pouvant profiter des gens, il semblait avoir retrouvé son humanité depuis qu’il était devenu père, mais surtout depuis que son chemin a rencontré celui de Berenilde. Telles deux âmes déchirées pouvant s’apporter de la lumière au fin fond du gouffre. Il s’était cru incurable. Indomptable… Et pourtant, il s’était bien entiché d’elle. Et même, qu’il n’y en avait pas un pour prendre le dessus sur l’autre. D’un même pied d’égalité, ils s’étaient trouvés et parvenaient à instaurer un équilibre saint et harmonieux dans leur couple, malgré les vices de l’une comme de l’autre. Sur ce point, Jae Hyun ignorait encore beaucoup de sa belle et de son histoire… Tout comme elle ne savait pas tout de lui, et de son passé. Malgré cela, ils estimaient sans doute avoir tout le temps de se découvrir les semaines, les mois, ou les années à venir…

Dans l’ordre actuel des choses, le jeune homme était juste incapable de se séparer de sa belle. Il lui était parfois aussi insupportable de la voir s’éloigner de lui, même s’il ne s’agissait que de quelques sms et de Roseline. La voir pianoter sur son téléphone au lieu de rester avec lui, le poussa sur un soupir agacé alors qu’il se laissait lourdement retomber contre le lit. S’il ne fit aucun commentaire pour ne pas casser l’ambiance, son impatience et son énervement n’en furent que plus déductibles. Il avait tout autant conscience que réagir ainsi n’était pas très mature de sa part, mais il n’y pouvait rien. C’était ce qu’il ressentait au plus profond de lui, dans l’attente qu’elle termine rapidement. Après tout, elle avait cette chance d’avoir une famille et une sœur dont elle était très proche… En dehors de son cousin, il ne connaissait pas réellement ce sentiment particulier. Il n’avait jamais été famille sauf peut-être dans ses plus vieux souvenirs, à l’époque où tout se passait encore normalement dans le ménage de ses parents… Et encore, il ne s’agissait que de brides de souvenirs et d’un point de vue enfantin et peu objectif. Jae Hyun pouvait envier les autres sur certaines choses et peut-être même pour ça, mais bon. Il s’était fait une raison avec le temps et il était au moins redevable d’avoir un cousin sympa pour lui prouver que la famille, ce n’était pas si mal. Même s’il définissait davantage ses rapports avec Nam Il, du genre amical, comme pouvait l’être deux amis qui se connaissaient depuis des années.

Pris dans ses pensées, le backdancer n’avait pas senti venir le coussin approcher. Si bien qu’il se le mangea en pleine figure avant de voir revenir sa déesse vers lui, dans un éclat de rire. Il avait beau faire encore un peu la gueule, la savoir aussi positive l’amena assez facilement à relativiser. Il cessa alors de faire son bougon pour l’attraper par les hanches et la basculer sans ménagement sur le côté, un vil sourire sur ses lippes. Il prenait toujours autant de plaisir à la surplomber, surtout à présent qu’il venait de lui bloquer les poignets, pour ne plus qu’elle bouge. « Si j’étais toi je m’excuserai… Tu sais que je suis imbattable à ce jeu-là. Mon appart s’en souvient encore. » Le lendemain du 14 février, la bataille de polochon, Balam qui s’était joint aux festivités pour rajouter un peu plus de plumes au chantier… Il était impossible qu’elle puisse oublier un tel évènement puisque ce second 14 février avait un peu marqué le début de leur nouveau départ, ailleurs que sur ce bateau qu’elle avait eu en horreur… A ce moment-là, il ne s’était pas encore imaginé de l’importance qu’elle aurait à ses yeux. Et parce qu’il savait anticiper les réactions de sa Reine, il attendait à ce qu’elle réagisse tôt ou tard, pour ne pas se laisser faire. Mis à part, si c’était supposément ce qu’elle espérait de lui, mais il en doutait. La belle semblait vouloir jouer, et si vraiment c’était ce qu’elle voulait, il jouerait… Mais ne serait-ce pas un peu dommage de ravager le loft à peine arrivé sur les lieux ? Qui plus est, son cousin ne serait pas là pour nettoyer les dégâts… Elle pouvait tenter les chatouilles - à ses risques et périls - puisqu’il y était extrêmement sensible. Mais si cela arrivait, Jae Hyun ne serait plus maître de ses mouvements !
♡♡♡
oxymore


◊◊◊

I can’t always understand. Everything you say. You’re always smiling. But you look so lonely. Don’t hold in your tears. It’s alright, you and me. Put down your burdens. Just for a little bit, you hear me.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
AGE : 21 AVATAR : Kim Seolhyun (AOA) POINTS : 130

NOUS A REJOINT LE : 12/09/2017

MESSAGES : 475

☢ BURNING AMBITION
Voir le profil de l'utilisateur http://www.hundred-miles.com/t3673-im-berenilde-queen#99422

Message(#) Sujet: Re: then there's you (berehyun ♡) Dim 19 Aoû - 20:04

Then there's you
Berenilde a toujours été un brin matérialiste. Il faut dire qu’elle n’a pas trop eu le choix, le compte de son père aux multiples zéro lui a permis d’avoir tout ce qu’elle voulait. Enfant, elle pouvait faire une liste de Noël et d’anniversaire longue comme le bras et tout recevoir sur le sapin même si elle ne passait pas beaucoup de temps à jouer avec ses jouets puisque son père l’avait fait adopté un emploi du temps de ministre dès son plus jeune âge. Dans le jardin, il y avait beau avoir un toboggan, des balançoires, des tourniquets et autres jeux pour enfants, elle ne s’y rendait pratiquement jamais se contentant d’observer sa sœur par la fenêtre en train de jouer elle alors qu’elle avait des cours particuliers. Difficile pour l’enfant de se concentrer sur l’économie, la politique quand elle avait la tentation juste sous son nez. Epreuve tellement difficile qu’une année voyant sa fille beaucoup trop distraite par ses jouets, son père ne lui avait rien acheté pour Noël ni pour son anniversaire. Elle n’avait rien eu du tout et la fillette avait ressenti une profonde rage en elle. Elle le savait que ce n’était pas parce qu’ils manquaient d’argent c’était juste son père qui avait décidé de la punir. Mais Roseline était apparue à ses côtés et au final elles avaient joué avec les jouets de la plus jeune. D’ailleurs la transition manoir familial à petit appartement leur avait tout drôle à toutes les deux. Elles avaient toujours eu l’habitude d’un certain confort qu’aujourd’hui elles n’avaient plus. Les domestiques n’étaient plus là, c’était à elles de faire le ménage et tous les plats raffinés leur étaient passés sous le nez. Berenilde avait alors acheté un livre de cuisine pour faire des plats pas trop chers et c’était ainsi qu’elles avaient appris à vivre normalement sans excès. Les seuls excès de leur part resteraient la nourriture française notamment le pain. D’ailleurs aucune boulangerie dans Séoul ne semblait faire des baguettes à un prix raisonnable. Hors de question pour l’aînée de claquer une bonne partie de sa paye dans du pain.

Elle te devine impatient et agacé alors que tu retombes sur le lit dans un soupir d’agacement. Elle te fait un petit sourire désolé l’air de dire j’arrive bientôt. Elle se contente du minimum pour les ordres et envoie quand même quelques sms rassurants à sa sœur lui rappelant qu’elles se verront en skype le soir tombé. Attendre de Berenilde qu’elle ne parle pas à Roseline de la journée est quelque chose d’irréalisable puisque les deux filles ont besoin de leur discussion quotidienne. Elles ont besoin de voir la tête de l’autre, d’entendre le son de la voix de l’autre une fois par jour au minimum. Sinon c’est un coup à les rendre infernales toutes les deux, elles ont tellement l’habitude de tout faire ensemble que ça pose rapidement problème quand l’une part en voyage alors que l’autre reste à la maison. Les cris, les pleurs surviennent alors dans l’appartement et arrivé au moment du départ les deux pleurent comme des madeleines enfin surtout la plus jeune. La plus âgée se contente de rassurer sa cadette en lui rappelant qu’elle revient bientôt et qu’elles se parleront de toute façon tous les jours.

Pour dissiper ta mauvaise humeur, elle te lance un coussin que tu te prends en pleine figure. Elle te regarde fière de son coup alors qu’elle rit. Gabriel ne gâchera pas ces vacances, elle se le promet. Son sourire est contagieux puisque tu cesses alors de bouder ce qui était le but premier de cette action. Elle déteste te voir boudeur, elle préfère quand tu souris et quand des éclats de rire t’échappent. Il faut dire aussi que t’as cette tendance à influencer sur ses émotions, si t’es triste elle aura du mal à être joyeuse et inversement. C’est pour ça qu’elle te laisse faire, elle te laisse la surplomber et lui bloquer les poignets et elle ne peut que sourire en voyant ton sourire.

- Ca compte pas, t’avais l’avantage du terrain !

Elle proteste alors qu’elle réussit difficilement à renverser la tendance et à se retrouver assise sur toi. Enfin assise est un grand mot, elle est plutôt affalée sur toi, ses poignets toujours piégés entre tes mains. Elle pourra dire merci à l’équitation qui lui a fait travailler également le bas du corps. Si elle est capable de dresser un étalon, elle devrait pouvoir faire de même avec toi. Enfin dresser est un grand mot disons simplement que ça l’aide à vous faire rouler puisque c’est ce que vous avez fait sans s’aider de ses mains. Comme quoi, toutes les séances où elle ne sentait plus ses jambes à la fin ont porté ses fruits. Toutes les descentes de cheval où elle s’était dite qu’elle n’allait plus pouvoir utiliser ses jambes que les cours avaient usées. C’est les cheveux en bataille et rayonnante d’énergie mentalement puisque concrètement, son corps réclame du corps qu’elle te regarde un petit sourire taquine aux lèvres. Il n’y aura aucun gagnant ni aucun perdant mais elle ne peut s’empêcher d’être fière d’elle sur ce coup-là. Mais elle ne te laisse pas vraiment le temps de reprendre tes esprits que ses doigts commencent déjà à chatouiller tes côtes ayant dégagé ses poignets de ton emprise au préalable. De toute façon, elle ne compte pas faire durer cette douce torture pendant longtemps ayant envie d’aller à la plage après. Enfin elle ira surtout pour toi et peut-être même qu’elle mettra les pieds et plus dans l’eau.
♡♡♡
oxymore

◊◊◊

" You find goodness in others, and when it's not there, you create it. You make me wanna go back... back to the best version of me "#berehyun
Revenir en haut Aller en bas
avatar
AGE : 23 AVATAR : amazing jun (a.c.e) POINTS : 0

NOUS A REJOINT LE : 22/01/2018

MESSAGES : 365

☮ I'M ON MY OWN
Voir le profil de l'utilisateur http://www.hundred-miles.com/t3718-seo-jae-hyun-sjh_95#90753

Message(#) Sujet: Re: then there's you (berehyun ♡) Lun 20 Aoû - 22:51

then there's you
favorite_border

outfit || Avantage du terrain ou non, ça l’amuse de la voir dans cette position, au moins satisfait d’être parvenu à la coucher et à l’avoir rien que pour lui. C’en était tellement idiot qu’il ressente un tel sentiment égoïste alors qu’elle était parfaitement en droit d’avertir ses proches. En y réfléchissant bien, le comportement de Berenilde n’avait absolument rien d’anomal et c’était plutôt lui qui ne l’était pas, puisqu’il n’avait personne à prévenir de son côté. Le loup solitaire en avait même oublié comment les gens normaux se comportaient entre eux. Même s’il appréciait le sentiment et l’attention qu’on lui portait lorsqu’il se retrouvait au centre des intérêts, le monde ne tournait pas autour de lui. Cette impression n’en était pas moins qu’une utopie, et tout au fond de lui, il le savait. Évidemment qu’il le savait. Il n’était ni un prince, ni un roi. Juste un bel arnaqueur, qui se voilait la face en permanence, et ce, uniquement pour s’attirer les bonnes grâces et la sympathie des gens. Les vieilles habitudes ont la vie dure… Et il n’y avait qu’avec Berenilde où il pouvait se montrer tel qu’il était, désormais. Bien qu’il lui arrivait encore de craindre qu’elle le repousse à cause de sa part de noirceur, qui n’était en rien égalable à celle de Gabriel, certes. Sa relation avec la jolie brune le transformait jusqu’à présent, en quelqu’un de beaucoup plus responsable, mais surtout, de confiance. Ce qu’il n’avait jamais été avant de la connaître. Autrefois, il n’était qu’un lâche, égoïste, irresponsable et constamment dopé sous les effets d’une petite pilule colorée. Aujourd’hui, il pouvait presque totalement s’en passer. Sa seule addiction portait le nom de Berenilde. Celle qui parvenait à effacer toute sa noirceur. Cette même noirceur qu’elle n’avait jamais vu de lui et qu’il s’efforçait de la préserver, parce qu’elle n’avait pas besoin de le découvrir. Parce qu’il n’était plus cette personne et que ressasser le passé n’amenait jamais à rien de bon, si ce n’est se mutiler de l’intérieur, comme durant les moments sombres.

Sans chercher à la dissuader par des mots des mains expertes pour la sentir frémir sous ses doigts, le coréen se laissa mettre sur le côté, à présent à la merci de sa Reine qu’il ne relâcha pas immédiatement. D’un regard interrogateur, il ancra ses prunelles étincelantes dans ceux de sa douce, l’air de lui demander si elle était vraiment sérieuse. Visiblement, elle semblait bien décidé à l’embêter de la pire façon qui soit, et le backdancer ne put absolument pas riposter au moment où elle avança ses mains pour le chatouiller sous ses vêtements ! Une action qui engagea une réaction immédiate, le poussant aussitôt à se recroqueviller, vite basculé d’avant en arrière par de multiples plaintes entremêlées à des éclats de rires. Une souffrance pour lui, mais aussi un franc moment de rigolade qu’il ne s’assumait pas pour la simple et bonne raison qu’il en était vulnérable à un point pittoresque ! Incapable de se venger ou de lui rendre la pareille, Jae Hyun s’assura tout de même de ne pas lui faire mal au travers d’un mouvement primitif et incontrôlé. Dès l'instant où elle cessa, la délivrance n’en fut que plus appréciable puisqu’il se laissa retomber, comme ivre mort, le long du lit. Battu à plate couture de façon si fourbe par la nana qu’il aimait… « J’espère que t’es fière de toi. Ma vengeance sera terrible... » Menace proférée sans la moindre crédibilité puisqu’il pouffa aussitôt de rire.

Il était beaucoup trop euphorique pour rester bêtement allongé après ce qu’elle lui avait fait ! Elle venait effectivement de lui mettre un sacré coup de jus, et ils auraient toute la soirée pour croupir dans ce loft. Quitte à glander et à ne rien faire, autant le faire à l’extérieur. Il était même persuadé que Berenilde ne chignerait pas à cette idée. « La plage est juste à côté. On va y faire un tour ? » Une proposition qui sonnait plus comme une affirmation. Sans attendre son consentement, le jeune homme se rendit jusqu’à sa valise, qu’il déballerait peut-être entièrement, ou pas, un peu plus tard. Pour l’heure, il se dégota deux grandes serviettes, mais aussi un tube de crème protectrice pour se protéger des uvs. Il avait cru comprendre que les risques de cancers cutanés étaient plus optimales dans ce coin du globe, qu’ailleurs. Pour ne pas s’encombrer, Jae Hyun envoya la protection en direction de Berenilde, pour qu’elle le réceptionne au vol. « Tiens, mets ça dans ton sac. Nous sortons, ma Reine. » ajouta t-il avec un sourire irrésistible, mi-fourbe, mi-séducteur en bazardant les serviette sur le comptoir de la cuisine. Eprit d’une envie subite de la taquiner en juste retour, il ne tarda pas à la retrouver pour la saisir par les hanches et la hisser sur ce comptoir qui lui donnait définitivement des idées tordues. Ou on pourrait rester ici… » Naturellement, Jae Hyun se positionna entre ses jambes, mains logées sur ses courbes divines qu’il caressa avec avidité avant de lui échanger un baiser passionné et bien plus explicite. « C’est ce que t’aimerais entendre, pas vrai ? » Petit retournement de situation, alors qu’il se reculait de quelques pas pour jauger sa réaction. Amusé de sa petite vengeance personnelle, qui le frustrait tout aussi d’une part. Néanmoins, il se conforta dans son envie de départ, bien décidé à remporter cette manche, cette fois-ci.
♡♡♡
oxymore


◊◊◊

I can’t always understand. Everything you say. You’re always smiling. But you look so lonely. Don’t hold in your tears. It’s alright, you and me. Put down your burdens. Just for a little bit, you hear me.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
AGE : 21 AVATAR : Kim Seolhyun (AOA) POINTS : 130

NOUS A REJOINT LE : 12/09/2017

MESSAGES : 475

☢ BURNING AMBITION
Voir le profil de l'utilisateur http://www.hundred-miles.com/t3673-im-berenilde-queen#99422

Message(#) Sujet: Re: then there's you (berehyun ♡) Mar 21 Aoû - 12:55

Then there's you
Berenilde elle a vu et vécu tellement de choses horribles dans sa vie qui n’est pourtant pas bien longue. Tout ça avait commencé très tôt lorsqu’elle était née, grossesse qui elle ne le saura jamais était désirée ou non. Père l’utilisant pour ses propres et pourtant seul modèle auquel elle pouvait se raccrocher, mère ne se souvenant pas d’elle et abonnée à l’alcool, aux drogues. Très tôt la fillette avait dû tiré un trait sur la famille normale qu’elle aurait aimé avoir. L’arrivée de Roseline ne faisant que renforcer cette impression alors que c’était à elle d’élever ce bébé avec l’aide des domestiques. Enfants seules dans ce trop grand manoir, tout était trop grand, trop démesuré. Mais elle mentirait si l’idée de savoir leur père à Séoul ne la réjouissait pas un minimum. Roseline serait en sécurité avec lui et tant pis pour les dîners mondains auxquels elle allait devoir aller. Sa cadette est en sécurité si les hommes de son père exécutent ses ordres à elle. Mais ça, elle le saurait dès ce soir elle vient d’envoyer ses consignes pour la journée. Le moins qu’on puisse dire c’est que ce skype ce soir sera mouvementé. Skype qu’elle fera sûrement en français et mentalement elle se dit qu’elle devrait trouver une tenue un minimum sérieuse puisque son père ne la loupera pas. Mais en attendant, elle apprend à profiter du présent du mieux qu’elle peut beaucoup trop habituée à planifier des choses pour l’avenir. Tu lui apprends des choses à ton niveau et avec toi très souvent la raison se barre en courant n’ayant pas sa place entre vous deux.

Assise sur toi, son souffle est légèrement haletant puisque tu pèses naturellement et heureusement plus lourd qu’elle. Elle a toujours fait attention à son poids, fait attention à ne dépasser un certain chiffre sur la balance. On avait toujours exigé qu’elle ne fasse pas plus de tant de kilos et c’est maintenant un réflexe de surveiller les chiffres sur la balance. Elle soutient sans difficulté ton regard et bien que t’aies sûrement d’autres idées en tête, ce sont ses mains qui viennent te chatouiller sous tes vêtements tout en retenant mentalement que tu crains un peu trop les chatouilles. Au bout de quelques minutes, elle décide que sa vengeance est finie et elle ne peut que rire en te voyant t’écrouler sur le lit alors qu’elle te caresse tendrement les cheveux.

- Très fière et on verra bien pour ta vengeance.


Pouffant aussi, elle n’a apparemment pas besoin de lui dire de se lever. Elle a envie de profiter de votre première journée ici bien que rester glander soit une proposition très alléchante. C’est d’ailleurs ce qu’elle aurait fait si elle était seule mais t’es avec elle et tu passes toujours avant elle. Elle te fera toujours passer avant elle, chose que Roseline est très loin d’apprécier.

- Oui si tu veux.

Elle remercie mentalement le fait que Roseline ne soit pas là puisque sans aucun doute que sa cadette l’aurait regardé avec des yeux gros comme une soucoupe. Elle aurait raison vu que la reine a toujours détesté les plages et qu’elle a dû mettre une seule fois dans sa vie les pieds dans le sable fin ou sur les galets. C’est d’ailleurs pour ça qu’à chaque vacances d’été, les filles allaient dans un pays nordique et partout sauf à la plage. En effet se faire bronzer est très loin d’être l’activité préférée de la reine qui ne supporte pas la chaleur et qui s’ennuie rapidement. La seconde raison est que dit plage dit étendue d’eau et savoir l’océan a quelques mètres d’elle lui fait peur. Alors forcément quand elle dira ça à Roseline, celle-ci sera sûrement beaucoup trop étonnée pour dire quoique ce soit.

Rattrapant la crème solaire au vol, elle la range dans son sac où se trouve son kit de survie, à savoir son portable, une batterie externe et ses lunettes de soleil ainsi que ses papiers. Elle se demande mentalement qu’est ce qu’elle ne serait pas prête à faire pour tes beaux yeux.

- C’est ce que j’avais cru comprendre oui.


En voyant ton sourire, elle se sent fondre et se dit qu’au fond ça ne sera peut-être pas si pire que ça. Au fond, elle a tout ce qu’elle a besoin c’est que tu sois avec elle. Perdue dans ses pensées, elle te laisse faire avec un regard d’incompréhension. Elle ne réplique pas attendant surtout la suite et comprend rapidement où tu veux en venir. Néanmoins elle ne peut empêcher quelques soupirs d’aise passer entre ses lèvres avant de répondre à ton baiser, ses jambes se nouant naturellement autour de ta taille.

- Prévisible comme vengeance Jae surtout.

Dire que cet échange ne l’aurait pas chamboulé serait complètement faux mais elle reste le plus digne possible alors qu’elle enlève son tee-shirt qu’elle t’envoie. Descendant du comptoir, elle enlève son short et la dentelle de ses derniers vêtements pour le moins sexy se dévoile. En sous-vêtements elle rejoint l’endroit où se trouve sa valise pour trouver son maillot de bain. Plus provocatrice et tentatrice que jamais, elle enlève ses sous-vêtements pour enfiler son maillot de bain devant toi, ses prunelles rivées dans les tiennes tout le long. Pas pudique pour un sou, elle te fait profiter du spectacle de son corps qui semble vierge de toutes cicatrices ou de défauts. Pour les cicatrices, elle ne peut que remercier son fond de teint ultra couvrant qui fait disparaître toutes les fois où Gabriel a marqué sa peau de manière indélébile. Peut-être qu’un jour, elle te montrera tous les endroits où il l’a abîmé. Mais ce n’est pas pour aujourd’hui, aujourd’hui elle a d’autres idées en tête.
♡♡♡
oxymore

◊◊◊

" You find goodness in others, and when it's not there, you create it. You make me wanna go back... back to the best version of me "#berehyun
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Message(#) Sujet: Re: then there's you (berehyun ♡)

Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
then there's you (berehyun ♡)


Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers: