Drink Slow Henny | ft. Min Tae Jun



 
HEP POTO, tu veux devenir un king de la roulette ? No prob, viens jouer à la Roulette juste ici !
LATATA IS IN DA PLACE, c'est les bonnes vibes qui te guettent ! <3 Mois de Mai, et on peint du bonheur everywhere.
Go go PAR ICI, BAE
Johnny Hallyday kifferait (a) Go te cramer les miches avec le premier évent catastrophe de HM, c'est ICI


Partagez | 
avatar
AVATAR : Jung Jaewon (ONE) POINTS : 102

NOUS A REJOINT LE : 24/01/2018

MESSAGES : 79

☢ BURNING AMBITION
Voir le profil de l'utilisateur

Message  Sujet: Drink Slow Henny | ft. Min Tae Jun     Lun 14 Mai - 23:35

Drink Slow Henny
FEAT Min Tae Jun
outfit - Poison par-dessus poison par-dessus poison. Empiler les déchets dans ton corps semblait être ta spécialité, ignorant cris de détresse après cris de détresse, empruntant à ta santé future pour survivre aujourd’hui. Tu étais gravement atteint du syndrome de Peter Pan, incapable de grandir, refusant, même, d’accepter qu’un jour où l’autre, tu serais incapable de faire tout ce que tu faisais aujourd’hui. Peut-être que c’est ce qui faisait que tu préférais toujours vivre chaque expérience à 200%, quitte à dépasser tes propres limites parce que qui sais, peut-être allais-tu crever demain. Trop tôt tu avais dû devenir un adulte, résultat d’un foyer brisé, d’un trou gigantesque dans ton cœur, vraiment, tu avais grandi trop vite pour pouvoir même en pleurer. Alors, tu ne voulais pas que tes derniers pensés soient celles d’un regret.   Alors tu vivais ta vie, vivais comme si tu étais dans un rêve, refusant de grandir, de vieillir, d’être sérieux. Tu voulais délirer, devenir fou à force de trop de bon temps et pour ça, il suffisait simplement d’ingérer un peu de tout, de n’importe quoi, et alors, enfin, de doucement sombrer dans un bonheur induit, flotter au-dessus de toute la merde que la réalité te réservait.

C’est peut-être une des milles raisons pouvant expliquer ta présence cette nuit dans ce bar. Toi, tu ne le comprenais et l’expliquais que par une simple envie d’avoir du plaisir, de décontracter et de foutre la merde, comme toujours. C’est peut-être pourquoi, aussi, tu étais en train d’enchainer ta énième bière comme le soulon que tu étais.  Valsant entre connaissances, habitués et inconnus, tu t’immisçais dans leurs conversations pour te faire rejeter vulgairement, ou te faire accueillir comme si on te connaissait depuis des années. À force de forcer les choses, cependant, on finissait toujours par te laisser de côté, les uns partant du bar, ou, mieux encore, tu finissais par trouver tout le monde complètement ennuyant et te retrouvais inévitablement à jacasser au bar avec les employés qui te connaissaient mieux que tu ne te connaissais toi-même. Vraiment, tu faisais tout pour te donner l’impression que boire seul n’était pas absolument emmerdant et dépressif.

L’ennui allait finalement avoir raison de ta détermination à te saouler la gueule quand, complètement out of the blues, surgit Tae Jun. Tu essayais de payer ton ardoise qui commençait à s’alourdir, ramassant quelques pièces que tu avais échappées au sol, quand tu entendis une voix familière. Te redressant d’un coup, tu te cognas le derrière de la tête contre le bar, trop empressé à finalement découvrir un visage connu. Tu grimaças en laissant s’échapper un beau gros « Fuck! » , te massant le derrière de ta tête qui allait probablement finir en bosse. Tu passas cependant très vite à autre chose, oubliant ta semi-commotion cérébrale et tes neurones endommagées, ton visage s’illuminant en reconnaissant l’individu. « Omg! Red! » lanças-tu les bras écartés en extase mêlée à de la surprise, lui lâchant une légère claque du revers de la main sur le biceps.

Le barman avait déjà disparu, devinant que tu allais rester encore un bon moment, aillant fait le coup à de maintes reprises. « Pourquoi tu m’as pas dit que tu débarquais ? » continuas-tu, comme s’il était ton ami et non pas seulement le dealer de ta soeur, mais ça ne t’arrêtais pas à continuer de de déblatérer de la merde « J’te paye des shots si tu bois avec moi, j’en peux plus de trainer avec cette bande de cons » ajoutas-tu en leurs faisant un doigt d’honneur alors que certains d’entre eux te dévisageaient en entendant l’insulte. Ils avaient pourtant été hospitaliers avec toi mais ton jugement était dilué dans l’alcool et tu n’avais vu en leur timidité que du snobisme. Faisant un coup de tête à Tae Jun en direction du bar sur lequel tu t’appuyas, tu fis geste au barman de t’apporter 4 shots, ce qu’il fit avec exaspération. Tu étais d’ailleurs convaincu qu’il testait de nouvelles recettes sur toi parce que chaque fois, ça goutait différent mais, vraiment, c’est que tu ne précisais jamais ce que tu voulais et qu’il avait fini par s’en foutre, au final. C’était une entente mutuelle, vraiment. « Ta de quoi sur toi ? » lui demandas-tu en attendant concernant son petit commerce illégal. Si tu pouvais à la fois te trouver un pote pour t’accompagner dans ta débauche ET un fournisseur de substances illicites.




◊◊◊

souvent je mens ♒︎ Pour aussi papillonner  Me faire croire que les passants  Pourraient être tous intéressants Je m’évente d’admiration  Et m’extase à la diction  D’une phrase ou d’un jeté De sourires vite interprétés
© endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
AVATAR : Kwon Min Sik [Sik K] POINTS : 63

NOUS A REJOINT LE : 29/03/2018

MESSAGES : 67

☮ I'M ON MY OWN
Voir le profil de l'utilisateur

Message  Sujet: Re: Drink Slow Henny | ft. Min Tae Jun     Sam 19 Mai - 13:15

Drink Slow Henny
FEAT Bai Liko
outfit - Bare bar. Tae Jun s’y rendait régulièrement et cela depuis des années. Habitué des repérages, habitué des conversations de soûlards. Red plongeait dans les abysses de la décrépitude depuis trop longtemps pour réellement se soucier de ce qui se passait. Ses fréquentations n’avaient rien de celle de la bonne société et tout de l’enfant terrible. Les bars, les boîtes et l’université étaient son terrain de chasse, les recoins sombres son lieu de vie. Qu’il soit apprécié, accepté, jugé ou non, cela ne le concernait pas. Il n’en avait rien à faire et il continuait à vivre comme il en avait envie. Et ce soir, il comptait bien venir remarquer de nouveaux délabrés, de nouveaux futurs morts vivants. Ceux qui finiraient par être accro, qui finiraient par être dépendant. Et cela ne lui posait pas de problèmes. La pitié n’était plus un élément de son caractère. Balayer par le profit et l’habitude. Esprit reconstruit par les évènements de la vie, reconstruit par des couleurs de plus en plus sombres qui s’inséraient entre ses neurones. Il s’incrustait entre les clients pour se rapprocher du comptoir quand un imbécile qui ne savait pas tenir sur ses deux pieds trébucha en renversant une partie de sa consommation sur Red. Claquement de langue désaprobateur et d’une voix d’un calme presque inquiétant il s’adresse au poisson rouge sur patte qui le dévisage de ses yeux globuleux.

-« Casse toi. Et vite ! »


La confiance et son air de serpent prêt à mordre au moindre geste déplacé firent le reste tandis que l’idiot disparaissait le plus vite qu’il le pouvait. Sauf qu’un autre cas venait d’apparaître, laissant le dealeur un peu interdit. Il savait qu’il était susceptible de le croiser ici. Le problème avec ce mec c’est que c’était le petit frère de Lijuan. Tae Jun n’était pas du genre à s’embarrasser de scrupules et d’états d’âme. On pouvait même dire qu’il avait toujours pris un malin plaisir à draguer ce mec jusqu’à ce qu’il découvre que c’était un Bai. Il n’était pas certains de la réaction de Lili s’il couchait avec son frangin. Et mine de rien, il tenait à la jeune fille suffisamment pour tenir compte des possibilités. Alors, son comportement avec Liko avait franchement changé. Mais lui, ne semblait pas franchement le comprendre. Relation étrange pour quelqu’un qui ne s’embarrassait pas d’amitiés encombrantes ou compliquées. Sourire au coin des lèvres quand il l’entendit dire qu’il lui payerait les shots. Bien. Bien. Avec quel argent se serait demander quelqu’un d’autre pas Jun. Ce n’était pas son problème. Il s’installa à côté de lui et prit ce que le barman apporta. Quelque soit l’alcool, le liquide glissait de la même manière dans sa gorge. Une autre question le ramène à des affaires plus sérieuses.

-« T’as de quoi payer ? Ou un truc à me donner en échange ? »


Petit frère ou pas, le business c’était le business.

-« Je ne fais rien à crédit. Jamais. »


Même pas pour Lili.




Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Drink Slow Henny | ft. Min Tae Jun


 :: seoul :: Gangnam :: Bar Bare
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers: