▲ up▼ down
【All the stars】



 
HEP POTO, tu veux devenir un king de la roulette COQUINE (ou la jouer réglo...) ?
No prob, viens jouer à la roulette de valentin ET valentine juste ici !
JOYEUSE SAINT VALENTIN, et que du bonheur pour ce mois de l'amooour qui se profile ! ♥️
VIENS DÉCOUVRIR LE LOVE QU'ON TE PORTE
(NOUVEAUTÉ) ON VOUS AIME ! Une avalanche de bons plans sur une application du tonnerre, ça vous inspire ?
S'INSCRIRE AU PROGRAMME DOKI DOKI ♥️
TOUJOURS SUR HM ! Découvre les défis et notre semaine à thème du mois !
c'est la fête aux namoureeeeux, viens donc par ici et participe au
secret love ! où tu peux te déclarer en toute anonymat !
HUNDRED MILES
hundred miles c'est un forum réel asiatique city/universitaire basé à Séouldeux réponses par mois minimum — Avatars occidentaux bienvenus ! — Taille des avatars 200*320pxUne semaine pour finir sa présentation — Pas de prise de tête, rien que du love. That's all folks ٩(^ᴗ^)۶
vote pour hm !
★︎
09.02.19 ➝ installation de la MAJ n.31, avec un codage tout neuf et plein de nouveautés !
09.01.19 ➝ 30ème MAJ de HM ! viens découvrir les nouveautés ICI
01.01.19 ➝ BONNE ANNÉE LES CHATS !! plein de bonheur à tous. ❤︎
08.08.16 ➝ ouverture de hm
han ja
park bo ra
han soo yun
yang noam
team rocket

 :: old memories :: Oubliettes, Never Forget :: RPs abandonnés
Partagez | 

 【All the stars】


Kwon Jae An


Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t4093-kwon-jae-an-golden_grahams#106367
✩ BOOM, GAMMA RAY-BURST
AVATAR : Christian Yu
POINTS : 39


NOUS A REJOINT LE : 25/03/2018


MESSAGES : 179


(#) Sujet: 【All the stars】   Lun 30 Avr - 4:51
all the stars 
FEAT wang byeol & kwon jae an
J’accepte finalement le joint qu'un pote me propose. C’est un anniv, alors je vais pas faire mon chieur. Anniversaire auquel je suis invité un peu par hasard en fait. Ça fait un bail que j’ai pas vu la fille qui m’a proposé de venir. C’est pas vraiment une fille avec qui j’ai eu l’occasion de parler ces derniers mois. Faut dire qu’en Australie j’avais coupé court les conversations avec pas mal de monde. Je voulais rester dans ma bulle avec Ren. Juste nous deux contre le monde. Mais malheureusement, ce monde on pouvait pas y échapper trop longtemps. A peine revenu en Corée que tout redevenait comme avant. Ce dynamisme séoulite qui nous habitait et qui ne demandait qu’à être de nouveau réveillé. L’Australie me manquait. Les Australien(ne)s aussi. Mais par-dessus tout c’est elle qui me manquait. L’étoile la plus brillante au milieu du ciel. Etoile que j’avais lâchement mais prudemment éteinte il y a un an de ça. Etoile tenant son verre de champagne dans la main, feignant sans doute de ne pas m’avoir vu. C’est comme ça que ça fonctionnait entre nous depuis que j’étais revenu. De simples coups d’oeil gênés l’un envers l’autre, un bonjour, un au revoir, un frêle sourire. Rien de plus, rien de moins. Et le destin qui en ce saint jour nous réunissait.

C’est dur avant, c’est dur pendant, mais le plus dur, c’est de faire semblant. C’est de faire semblant que tout va bien. C’est de faire semblant que je ne regrette pas. Et pourtant je me suis amusé là-bas. Je ne pensais pas à elle. L’ayant délibérément oubliée pour satisfaire mon petit bien être personnel. Beaucoup plus simple de se séparer des gens  que de s’attacher à eux pas vrai ? L’attachement. Premier état qui nous rend faible. La peur de perdre quelqu’un. La peur d’être abandonné. Et devancer cette peur en s’en détachant tout simplement. Éteindre la plus belle des étoiles pour avancer sans l’espoir qui nous colle à la peau. L’espoir. Second état engendrant la déception. Second état engendrant la tentation.

Après avoir passé plus d’une heure à roder dans cette pièce en l’ignorant totalement, il faut bien que je saute le pas. C’est bien beau de croiser son regard puis de passer à autre chose mais c’est pas ça que je veux. Ce n’est définitivement pas ça .Les bulles qui pétillent dans la coupe sont désormais englouties. Son verre est fini. Je m’en occupe. D’un pas décidé je me rapproche doucement de l’astre, les mains dans les poches et c’est air faussement serein sur le visage. « Hey… » formalité rongée par la gêne. Mes copines Culpabilité et Lâcheté refont soudainement surface. « ça faisait longtemps que je t’avais pas vu en dehors des couloirs…fallait y remédier » J’esquisse un sourire tout en attrapant sa flûte vide. « Des bulles…je t’en ressers ? » Faut bien commencer par quelque chose. Je fixe la coupe avant de détailler le visage de la coréenne. « ça faisait longtemps vraiment…t’as le temps pour discuter un peu ou…je te dérange ? » Question rhétorique. Bien entendu qu’elle a du temps, elle ne serait pas là sinon. Et cette envie masculine de s’approprier les choses qui ne sont pas ou plus à nous. Je me hais de la déranger. Je me hais de refaire surgir tout ce qui était resté au fond de mes pensées.





lion king
ZIGGY STARDUST.
Invité
Anonymous


Invité
(#) Sujet: Re: 【All the stars】   Mer 16 Mai - 21:43
all the stars 
FEAT wang byeol & kwon jae an
elle a les sens en éveille devant ces monts et merveilles. le sourire accroché aux lèvres, l'attention posée sur les élèves. son bras entoure les épaules de la divine à l'humeur conquise, protagoniste d'une soirée colorée de rires et de railleries dorés. les minutes passent, les verres s'entassent et l'hilarité de la poupée se fait contagieuse. on la rejoint dans sa bêtise, alimente sa risette qui ne fait que grandir ; byeol s'épanouie tout en goûtant au vice de l'euphorie-gaminerie. une flute en plastique épouse la pulpe de ses doigts graciles et elle observe la foule dans un battement de cils. le cœur s'arrête, la tête s'emmêle ; elle a son prénom au bord des lèvres, le souvenir de ses ongles dans sa chair alors que leurs corps, fiévreux, savoureux, dansent au rythme des battements de cœurs amoureux. ses perles sombres dévient de sa silhouette et elle enferme dans les bulles de son verre leurs souvenirs qu'elle aurait préféré austères. parce que la gamine, elle avait accepté de le voir s'en aller, de le laisser l'écarter et il était parti, s'était envolé à grandes enjambées, coupant ainsi les ailes de l'ange dévoué. mais elle n'avait réussi à lui en vouloir et c'était peut-être ce qui rendait les choses rédhibitoires. la parole muette, brisée par des kilomètres qui s'imposaient comme une distance infinie. byeol a aimé, et byeol s'est écrasée, tête la première dans les abysses d'anciennes caresses devenues amères. son attention se pose à nouveau sur ces gens au sourire sincère, les regarde s'amuser tout en observant le fond de son verre. elle a la mine embêtée, les lèvres rassemblées en une moue ennuyée, quand sa voix transperce l'air, la ramène sur terre. ç'en est presque un réel mystère, ce pouvoir qu'il a sur elle. de ses mains abruptes l'impétueux l'arrache aux cieux pour l'emmener avec lui aux côtés des hommes, avec une aisance telle qu'il réussirait à enfouir l'ange sous terre si elle lui accordait une nouvelle promesse. elle n'a même pas le temps de lui répondre qu'il enserre ses doigts autour de la flute pour la lui voler, dans le but de la remplir à nouveau de ce breuvage tant apprécié. elle ne dit rien la gamine, préfère écouter son timbre presque oublié par les mois qui se sont succéder sans parvenir à le contacter ; et ce n'était pas parce qu'il l'avait bloqué, mais parce qu'elle s'était concentrée pour ne pas replonger dans l'océan glacé de leur relation terminée. elle reprend son verre avec tendresse, laisse la douceur étendre ses lèvres en un sourire-rempart à tout mal-être. « tu décides d'avoir une conversation quand je peine à aligner trois lettres ? » elle a le rire qui éclate légèrement, qui brise la barrière du malaise installé entre leur âme évaporée. byeol tourne son visage vers les êtres de lumière, ces compagnons de fête qui n'en font qu'à leur tête sans faire attention au reste ; et d'un geste bref, semblable à une caresse, la danseuse attrape la main du coréen pour l'encourager à la suivre jusqu'à la cuisine, désertée par les invités. son regard s'attarde sur la nourriture, lui serre la gorge avec dégoût quand, enfin, elle se tourne vers jae an, manquant de lui rentrer dedans. « tu es revenu quand au fait ? » qu'elle demande, d'une curiosité inventée. parce qu'elle connaît la réponse, de par son instagram ou leurs amis communs.




Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: old memories :: Oubliettes, Never Forget :: RPs abandonnés
Sauter vers: