▲ up▼ down
Stupidity is a thing. [Pv Lijuan]



 
HEP POTO, tu veux devenir un king de la roulette ? No prob, viens jouer à la Roulette juste ici !
LIPSTICK CHATEAU WINE BIT COOOOLOR ♪ La voilà, la famosa MAJ d'automne qu'on attendait tous !
VIENS PAR ICI, c'est tout plein de douceur et de caramel just for u ♥️
Wingardium Leviosa ! un peu de rêve et de magie, ça te tente ? viens vite T'INSCRIRE A L'ECOLE DES SORCIERS ♥️
NOUVEAUTÉS SUR HM ! Découvre les défis et nos semaines à thème : keur:
Tu entends ces hurlements, tous les soirs ?? what sors chasseur, pars à la chasse de Arcana la sorcière à mettre sur le bûcher !


Partagez | 
avatar
AVATAR : Kwon Min Sik [Sik K] POINTS : 0

NOUS A REJOINT LE : 29/03/2018

MESSAGES : 74

☮ I'M ON MY OWN
Voir le profil de l'utilisateur

Message(#) Sujet: Stupidity is a thing. [Pv Lijuan] Lun 9 Avr - 23:03

Stupidity is a thing.
Lijuan & Red


Outfit ━ Posé au calme sur son canap’, les pieds sur le dossier, la tête en bas, Red appréciait le peu de calme qu’il avait réussi à glaner. Ce matin, il avait jerté Lijuan quand elle s’était ramenée. Il lui avait carrément fermé la porte au nez avant d’aller se coucher. Il avait beau apprécier la gamine, elle le suivait en permanence et il avait besoin d’être tranquille de temps en temps. Et comme elle n’était pas fichue de comprendre ça de manière gentille, il avait tendance à lui faire comprendre assez violemment. Il ne s’en voulait pas. Il y avait bien longtemps que ce genre de choses avaient finis de la toucher. Un paquet de chips dans les mains, la télé allumée, il appréciait un feuilleton la tête en bas. Cela donnait un point de vue très particulier à la chose et l’amusait au plus haut point. Probablement qu’il serait incapable d’expliquer l’histoire à la suite mais bon, qui en avait quoi que ce soit à foutre ? Personne. On était d’accord. Un chip dans sa bouche et un ricanement devant une action qui prenait un tour franchement ridicule dans la position dans laquelle il se trouvait. Une sonnerie stridente, un regard vers son téléphone. Il répond. Ce mec-là ne l’appelait que quand il avait quelque chose d’intéressant ou d’important à lui dire. Et en une seconde voilà Tae Jun debout, qui titube vers son tiroir, sort son bâton télescopique, son tazer, les enfourne dans un sac en bandoulière et se casse par la porte d’entrée, laissant une pièce vide et la télé allumée. Quelques secondes passent et un bruit de clé dans la porte retentit. Il re-rentre comme une furie, se jette sur un autre tiroir et en sort une arme à feu. Un flingue, on ne sait jamais sur quoi on risque de tomber. La porte se referme dans un nouveau claquement. Cold smile est partie jouer les chevaliers servants.

Les ruelles sombres, il connaissait. Il avait même vécu dedans quelque fois. Rien pour l’effrayer en somme, c’était son monde. Sa vie. On savait qui il était. En fin, il semblerait qu’une petite piqûre de rappel ne ferait pas de mal. On savait théoriquement qu’on ne touchait pas à ses clients, et encore moins à ses clients qui étaient ses « amis », même si la dénomination n’allait pas toujours avec le caractère du mec. Et Lili, c’était sa Lili. Ça se savait. En même temps, y en avait pas beaucoup qui lui collaient aux basques. Alors quand on l’avait appelé pour lui dire que l’imbécile était en train d’essayer d’acheter ailleurs, cela l’avait fait sortir de ses gonds. Rappel de mauvais souvenirs. D’une Mimi qui avait cherché ailleurs et c’était faite avoir. D’une Mimi en rehab qui l’appel parce qu’elle est en manque et qu’elle ne veut pas arrêter. Et Mimi à l’hôpital. Rien de bien, rien de bon. Et une putain de culpabilité qui lui enserre la gorge. Il n’avait pas beaucoup de se type de ressentit mais Mimi c’était une putain de crise d’angoisse pour lui des fois. Et hors de question qu’il laisse quoi que ce soit de ce genre arriver à Lijuan. Un mec au bout d’une rue qui lui fait un signe. Ça l’arrange celui-là si Red mets son adversaire hors d’état de nuire. Il s’avance dans la ruelle pour voir l’autre connard entrain de bloquer Lili. Rictus mauvais, claquement de langue pour attirer son attention et Tae Jun qui lance.

-« Tu t’amuses connard ? Tu veux qu’on partage. »

Un ricanement qui vient de la bouche de l’autre, et un commentaire désobligeant comme quoi on pouvait se la faire à deux ou il pouvait attendre mon tour. C’est ça gros con. Le bâton télescopique sort, s’étend et s’abat sur l’arrière d’un genou. Red tire le mec en arrière et se place entre les deux. Mais il ne semblait pas vouloir lâcher l’affaire.

-« Qu’est-ce qu’il t’a fait ? »


Histoire qu’il évalue à quel point il pouvait l’abîmer. Sourire métallique mauvais. Cold Smile dans toute sa splendeur.


✻✻✻
CODES ©️ LITTLE WOLF.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité

Message(#) Sujet: Re: Stupidity is a thing. [Pv Lijuan] Mar 24 Avr - 19:16

Stupidity is a thing.
Lijuan & Red


Inquiétude qui coule dans ses veines en poison bouillant, transforme en cendres tout ce qu’elle a l’audace de glisser entre ses lèvres – la poudre sucrée se fait si rare qu’elle en sent le manque gratter sous sa peau, en violacer l’épiderme laiteux et maltraiter les confins si creux de sa cage thoracique nécrosée. Elle avait tenté de combler le vide en s’accrochant à toi, se réinventant sangsue à la lisière de ta conscience ; mais c’est sans état d’âme que tu l’as rejetée, et peut-être fût-ce la fois de trop.

Alors Lijuan erre, ses ongles s’attaquant nerveusement à la chair déjà à vif de ses bras, si fins qu’ils en sembleraient cassants. Elle se sent poupée désarticulée, à moitié perdue dans les entrailles de la Séoul venimeuse, aux murs éclaboussés de gerbe et de pisse vieille de plusieurs jours ; les parfums délétères de l’ambiance putréfient ses poumons et il lui semble étouffer, mais sûrement est-ce dû au manque qui s’agrippe à ses épaules et gangrène le moindre de ses sens.

La princesse plus si belle titube sur les trottoirs pavés de quantité de substances douteuses, ses souliers rose déjà salis par les flaques dans lesquelles elle plonge le pied sans même s’en rendre compte ; état second et elle s’enferme lentement mais sûrement dans l’apathie, jusqu’à ce que les perturbations d’un petit paquet de personnes ne la tirent de ses pensées maussades. Le besoin de sentir quelque chose de vivant sous le bout de ses doigts se fait pressant et elle caresse l’idée d’une petite virée en boîte, prête à risquer sa nuit pour satisfaire ses délires les plus irréalistes.

La lune semble se moquer d’elle, lorsqu’elle s’enfonce plus profondément dans les entrailles du quartier, attirée comme un aimant aux bruits si éloquents des sachets de poussière ouverts, distribués à foison. On l’avait souvent dirigée jusque dans ces tréfonds pourris de la ville, en lui chuchotant qu’elle trouverait son bonheur dans la facticité de leur marchandise maléfique. Murmures tentateurs et la malice brille dans leur regard quand il se pose sur sa petite personne tremblotante, l’addiction évidente dans les soubresauts de sa silhouette frêle.

Attirée en un coin « plus calme » d’après le plus imposant du groupe, elle n’a même pas la présence d’esprit de regretter son choix et lui décoche un de ses sourires les plus enjoués, trop préoccupée par l’envie de pouvoir se plonger dans ses illusions sucrées. La poudre est fourrée, sans ménagement, entre les barrières charnues de ses lippes – arrière-goût salé empreint de sueur, elle ne s’en formalise pas et se contente d’humecter nerveusement ses lèvres, le contenu d’un sachet se répandant à moitié dans sa bouche, à moitié sur son t-shirt trop vieux.

C’est là que la situation dérape ; poussée contre le mur le plus proche, si enlisée dans son nouveau délire d’un millier d’étoiles multicolores pour sentir les mains accrochées sans délicatesse à ses hanches graciles, elle laisse échapper un rire hystérique et se laisse faire, hoquetant du trop-plein de poison gangrénant son estomac. Et elle se sent éreintée et débordante d’énergie à la fois, ses yeux se révulsant en même temps qu’elle régurgite le peu de nourriture qu’elle a eu l’audace d’avaler dans la journée – intervention extérieure, le prédateur la lâche et ses genoux aussi. Lijuan s’effondre contre le mur dans un nouvel éclat convulsif, la bile se joignant bien vite à la flaque d’immondices étalées sur le sol.

« Qu’est-ce qu’il t’a fait ? » La voix résonne jusque dans la moelle de ses os et Lijuan frissonne en riant, ses bras s’agitant dans ta direction. « Red, red c’est toi ? C’est vrai, t’es revenu ? » Question d’abord ignorée, juste assez lucide pour essuyer l’horreur épandue sur ses lippes gercées. « Il m’aaa donnée de la poussière de fééée. Un peu trop, je crois. J’ai mal au ventre, Red. Je vais vomir. J’ai déjà vomi, non ? Red, aide-moi. » Les rires se muent rapidement en sanglots étranglés et la douleur grandissante en son sein lui donne envie de déchirer la peau de son ventre – alors elle essaye, persuader qu’entre ses côtes pousse un arbre, prêt à la pourfendre de ses branches accusatrices.
« Red, Red s’il te plaît.. » Elle pleure, franchement cette fois – et l’une de ses mains se tend vers toi, l’autre trop occupée à gratter furieusement son épiderme.

✻✻✻
CODES ©️ LITTLE WOLF.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
AVATAR : Kwon Min Sik [Sik K] POINTS : 0

NOUS A REJOINT LE : 29/03/2018

MESSAGES : 74

☮ I'M ON MY OWN
Voir le profil de l'utilisateur

Message(#) Sujet: Re: Stupidity is a thing. [Pv Lijuan] Mer 25 Avr - 22:58

Stupidity is a thing.
Lijuan & Red


Outfit ━ La petite fée qui se fane, qui s’écroule dans la rue au milieu d’une rivière sombre et polluée. Et le sang de Red qui s’enrage. Il avait déjà vue ce genre de choses. Cam de mauvaise qualité, mensonge d’un bonheur et d’une félicité dangereuse. Sifflement pernicieux entre ses lèvres. Dealeur et voleur de bas étage. Salopard. Une colère sourde qui naît au centre de son corps. Il y a beaucoup de choses qui l’exaspère mais, peu qui faisaient naître en lui une telle rage. La véritable poudre rapportait suffisamment pour vivre bien. La couper avec des cochonneries, c’était casser cette étrange confiance tacite qui existait normalement. Red avait tout de l’être humain à la morale remaniée par la rue. Mais, il avait des principes. Des principes parfois tordus, viciés, veinés de noir et de rouge, mais des principes tout de même. Auxquels il ne dérogeait pas. Des sanglots qui accélèrent le passage de la tempête à l’ouragan. Des bruits qui se font entendre plus loin dans la rue, son regard qui se retourne vers le groupe de l’imbécile finit qui est entrain de se relever. Il connaissait ce gang. Un gang de petits cons pas très fins, qui s’amusaient à faire genre. Rien de bien sérieux sauf pour les faibles. Et Cold Smile est tout sauf faible. Assurance bien assumée, il sort son tazer pour l’asséner sur celui qui essaye de revenir dans le game. La main de Lijuan qui se tend vers lui mais, il ne peut pas. Pas tout de suite. Il se retourne, fixe le groupe qui s’approche, roulant des mécaniques. Il s’éloigne un peu de Lili, distance de sécurité. Il glisse sa main, attrape le flingue et braque, faisant cliqueter la sécurité. Il sait s’en servir. On lui a appris. Les charognards s’arrêtent méfiant et Tae Jun s’amuse à faire le bruit d’un corbeau. Étrange sonorité dans l’obscurité de la rue.

-« Man, tu veux tenter ? Cassez-vous ! A moins que vous vouliez que je vous bute. »

Le calme et l’amusement dans la voix. Ça les fait hésité, ça les fait reculer. Des murmures à voix basse et ils s’enfuient, abandonnant leur camarade. Lâches. Un claquement de langue amusé et Red fait demi-tour. Un coup de pied dans l’entrejambe de l’assommé. Et ses yeux se posent sur la princesse en détresse. Elle se gratte. Trop. Il lui attrape les mains, pour les éloigner de sa peau. Elle allait s’ouvrir en deux à ce rythme. Rien que le temps qu’il fasse fuir les imbéciles et elle était déjà marquée. Il la regarde un peu durement. Pas le temps d’être doux. Pas tout de suite.

-« Vomis moi ça. Complètement. »


Il s’accroupit et la fait se pencher en avant, tapant sur son dos. Cela devrait suffire à déclencher le réflexe. En réalité, il n’avait pas trop l’habitude de s’occuper de quelqu’un Red. Maladroit dans ces gestes, brusque. C’est tout ce qu’il sait donner. Il tape sur son dos, son autre main qui l’empêche de se faire du mal. Red voudrait partir, éviter que la bande ne revienne mais, elle n’est pas en état de bouger.

-« Putain Lili. »

C’est tout ce qu’il trouve à dire. Tout ce qu’il arrive à penser. Un vide intersidéral dans son cerveau qui la contemple. Il connaissait les gens high. Mais, il ne gérait pas les down. Et les mauvaises passes. Quand ça devenait compliqué, il se tirait. Toujours. Sauf là.


✻✻✻
CODES ©️ LITTLE WOLF.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Message(#) Sujet: Re: Stupidity is a thing. [Pv Lijuan]

Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Stupidity is a thing. [Pv Lijuan]
 Sujets similaires
-
» hederian ▲ only one thing matters, we’re still here.
» The funny thing about a strong woman is that she doesn't need you... She wants you. And if you start slacking she'll be content without you. ~ Kanon.
» [RP Privé] i see thing that nobody else see
» The stupidity of pat robenson!
» So many thing to tell you ★ Calypso & Mathis


Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers: