▲ up▼ down
we're crashing, but we're not waves (bora)



 
Viens tenter ta chance à la Roulette Ventriglisse !
Laisse le hasard dicter ton destin, tu tomberas peut-être sur des palmes hors de prix (a)
CHÉRIE COCOOOO FAUT PAS BLAGUER !!
VIENS DÉCOUVRIR LES GROSSES NEWS DE BOURRINS !
(EVENT) Ramène ton plus beau maillot de bain et tes brassards canard !
La POOL PARTY va commencer ~ we're crashing, but we're not waves (bora) 359353108
TOUJOURS SUR HM ! Découvre les défis et notre semaine à thème du mois ! we're crashing, but we're not waves (bora) 359353108
Tu veux rajouter un peu de jalapeño dans ta vie RPgique ? we're crashing, but we're not waves (bora) 1387851259
Découvre les ÉPREUVES D'HM si t'as l'âme d'un aventurier !
HUNDRED MILES
hundred miles c'est un forum réel asiatique city/universitaire basé à Séouldeux réponses par mois minimum — Avatars occidentaux bienvenus ! — Taille des avatars 200*320pxUne semaine pour finir sa présentation — Pas de prise de tête, rien que du love. That's all folks ٩(^ᴗ^)۶
vote pour hm !
✿︎
16.07.19 ➝ C'est la 36ème MAJ, façon summer night festival pour HM! les feux d'artifice c'est par ici !
16.06.19 ➝ 35ème MAJ, HM is a jungle pour ce mois de juin ! les news c'est ici !
12.05.19 ➝ Oh my my my ! 34ème maj fleurie pour HM qui affiche quelques nouveautés printanières !
13.04.19 ➝ 33ème MAJ toute fruitée pour le retour des beaux jours ! viens découvrir les news juteuses !
09.03.19 ➝ on accueille la 32ème maj et son design azuré ! viens découvrir les nouveautés !
09.02.19 ➝ installation de la MAJ n.31, avec un codage tout neuf et plein de nouveautés !
09.01.19 ➝ 30ème MAJ de HM ! viens découvrir les nouveautés ICI
01.01.19 ➝ BONNE ANNÉE LES CHATS !! plein de bonheur à tous. ❤︎
08.08.16 ➝ ouverture de hm
han ja
park bo ra
han soo yun
yang noam
the avengers

 :: seoul :: Hyehwa :: Secret's Bar
Partagez

 we're crashing, but we're not waves (bora)


Song Iseul


Voir le profil de l'utilisateur
☁︎ king of cheesy pick up lines
AVATAR : jaehyun
POINTS : 4


NOUS A REJOINT LE : 29/03/2017


MESSAGES : 160


we're crashing, but we're not waves (bora) Empty
(#) Sujet: we're crashing, but we're not waves (bora)   we're crashing, but we're not waves (bora) EmptyMer 21 Mar - 14:38


   

   

   
we're crashing, but we're not waves

☁️
« Allez Bora, rend-moi fier ! » s’exclama-t-il la voix rieuse tout en pointant deux shots multicolores sous le nez de la belle brune. Autour d’eux, une dizaine de personnes. Iseul n’en connaissait pas plus de trois, qui n’étaient pas réellement des amis. Juste des gens randoms qui souvent venaient aux soirées qu’il organisait chez lui. Cela avait donné naissance à une relation, où ils se contactaient simplement pour boire ou se défoncer, jamais rien de plus, pas de messages amicaux ou un rapide textos pour prendre des nouvelles le lendemain d’une grosse cuite. Il n’avait alors pas trop réfléchi en ce soir de fin de semaine alors qu’il comptait se diriger vers son bar préféré. Seule visage différent, Bora qu’il avait attiré avec lui malgré elle, comme bien souvent. Il ne se lassait jamais de ses réactions, de sa voix et simplement de sa présence. Il se sentait plus en confiance quand il était en sa compagnie aussi. La jeune femme était légèrement plus responsable que lui et il comptait parfois sur elle pour ramasser les miettes qu’il restait de lui quand il abusait un peu trop de l’alcool. Mais ce soir, il ne sait pas s’il peut toujours compter sur elle, à vrai dire, il ne sait rien parce qu’il a perdu sa capacité de réflexion depuis un bon moment déjà. Il ne sait rien prononcer de plus que les noms de bouteille qu’il désire que le barman leur pose à leur table, ou des mots encourageants pour boire le plus possible. Le tout ponctué par ses rires bruyants et enfantins. Plutôt, il avait eu une dispute avec ses parents. Toujours la même rengaine. Les mêmes discours qu’on lui répétait comme s’il n’était qu’un imbécile incapable de comprendre ce qu’on pouvait lui dire. Encore à parler de son avenir, à diriger chaque pas qu’il pouvait faire. S’ils pouvaient lui lier les bras et les jambes par des fils argentés pour réussir à parfaitement le contrôler, sans doute l’auraient-t-ils fait. Et comme il ne savait jamais réagir devant eux, il se taisait, encaissait puis enfouissait tout par des verres de whisky.

Ses doigts tapotaient agréablement contre la surface en bois de la table autour de laquelle ils se trouvaient. Les heures passant à une allure fulgurante et avec eux, finalement, l’ennui qui se pointe. Il se sent suffoquer, il a envie d’aller ailleurs. Il enroule son bras à celui de son amie de toujours, petit sourire sur les lèvres. « On va ailleurs ? Je connais un club de strip-tease vraiment bien. » comme si cela allait encourager la jeune femme à le suivre. Il ne lui offre pas l’occasion de refuser, l’entrainant déjà hors du bar, un dernier geste de la main vers les autres qu’il laissait derrière lui. La brise fraiche n’atténue en rien son état d’ébriété, une seule pensée en tête. « Tu risques d’avoir froid, tiens. » Il ôte maladroitement sa veste et la dépose sur les épaules de Bora, peu après, c’est son propre menton qu’il reposait contre l’épaule de la brune. « Tu sens bon. Tu te souviens d’où j’ai garé la voiture ? » Parce que lui, c’est le flou total.
 


park bora/br>and
song iseul
©️ SIAL ; icon tumblr


   





i might sink and drown and die .

Park Bo Ra


Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t178-park-bo-ra-boraday
‹ 365 SO FRESH ☽ MELTED PRESIDENT ›
AGE : 21
AVATAR : Bae Su Ji (Suzy - Miss A) aka petit boudin perfection T'es moche :)
POINTS : 111


NOUS A REJOINT LE : 05/08/2016


MESSAGES : 8375


we're crashing, but we're not waves (bora) Empty
(#) Sujet: Re: we're crashing, but we're not waves (bora)   we're crashing, but we're not waves (bora) EmptyLun 9 Avr - 22:08
we're crashing, but we're not waves
FEAT SONG ISEUL
Tout un monde tournoie autour d’elle. Couleurs néons et plaintes vibrantes des basses, environnement qui sature ses sens, autant ou presque que l’alcool qui irrigue ses artères. Shot après shot, avec cette fascination enfantine devant les couleurs des alcools. Et elle s’enivre des encouragement d’Iseul, avec cette impression faussée que c’est bien, ce qu’ils font. Avaler encore et encore les liqueurs âcres jusqu’à ne plus ressentir autre chose que cette jouissance illusoire, celle qui fait se sentir pleinement vivants et à la fois si peu conscients. Cette ivresse, Bora a passé de longs mois à la pourchasser, y a plus d’un an de ça. Puis elle a lutté pour s’en passer. C’était devenu si simple, si bon, que ça commençait à la détruire. Le bonheur liquide est une chimère, une vénus tentatrice. La brune le sait, trop bien. Pourtnat elle ne dit pas non quand Iseul lui propose de sortir. Elle dit jamais non, si quelqu’un est là pour l’empêcher de franchir des limites. Garde-folle de chair et de rire, les yeux bordés de la même brume éthylique. Y a une connexion certaine qui se noue entre eux deux. Peut-être encore plus quand le rhum vient jouer les entremetteur. Elle fait mine de danser après s’être enfilé son shot ambré, les bras ballants et les mains dans la poche de son sweat. Ils rigolent forts, comme pour masquer les voies internes qui les supplies de ralentir un peu, de sauver les quelques poussières de sobriété qui reste en eux. Et elle s’en fout bordel, ce soir elle a pas envie d’être sérieuse. Elle veut juste fêter la fin de ces putains d’examens, et déloger tout le stress qui matraque son cœur jour après jour. Les relents de haine de Raden qui lui polluent l’esprit, les doutes, l'inquiétante mélodie d’une culpabilité qui n’est pas la sienne, mais qu’elle partage malgré tout. Les méfaits du sang qu’elle partage avec son ainé.

Les yeux de la poupée gracile cherchent ceux de son compagnon, suivant le rythme de ses doigts sur le bois de la table. Ils savent plus quoi se dire, la monotonie les a rattrapé l’air de rien. Ses traits se déforme sous l’effet de l’alcool absorbé en excès. Bora sourit automatiquement en réponse à son propre rictus, et sert le bras qu’il lui offre pour se laisser entrainer. « Pas un club de strip-tease, j’ai un mec moi, il va plus m’aimer si je fais ça. » qu’elle râle d’une voix rauque, déformée par l'ébriété. Ils sortent de concert du bar, retrouvant l’air frais des rues de Séoul, que la melted inspire avec délectation. Elle n’avait pas réalisé à quel point l’atmosphère du bar l’étouffait. Iseul lui dépose maladroitement sa propre veste sur les épaules, joignant son menton qui vient reposer contre sa clavicule. Elle rit. « Je sens quoi ? » Probablement l’alcool, souligné par un once de tabac, et en toile de fond, le parfum floral de son parfum préféré. Elle réfléchit un peu, cherchant dans sa mémoire  un élement de décor, une enseigne, une rue qui lui rappelera où ils ont laissé la voiture. « On est pas venus en métro ? » Qu’elle hasarde en, détaillant le trottoir autour d’elle. « Ah non ahah » Son rire est gras. « On est garé dans la rue là-bas, à côté du combini je crois. » Elle fait quelque pas dans la direction qu’elle indique puis se retourne pour l’attendre, tendant sa main ouverte vers la sienne. « Tu viens ? »









 

god helps anyone who
disrespected the queen


han ja ruining my life through years:
 
Song Iseul


Voir le profil de l'utilisateur
☁︎ king of cheesy pick up lines
AVATAR : jaehyun
POINTS : 4


NOUS A REJOINT LE : 29/03/2017


MESSAGES : 160


we're crashing, but we're not waves (bora) Empty
(#) Sujet: Re: we're crashing, but we're not waves (bora)   we're crashing, but we're not waves (bora) EmptyJeu 1 Nov - 13:11


   

   

   
we're crashing, but we're not waves

☁️
Il est une mauvaise influence ; les mots qui ont tant de fois résonner au creux de ses tympans sans qu’il ne veuille un jour se les avouer. Iseul qui ne cesse de laisser des débris humains sur son chemin, l’empreinte de ses pas devenues écarlates derrière lui. Les mots qu’on lui murmure après une soirée sulfureuse, des élans chaotiques pleins la tête de ses substances blanches qu’il invite à prendre en sa compagnie, la voix enfantine et magnétique à la fois. Iseul qui puise le mauvais chez autrui et l’accentuer mais garde les paupières closes devant la réalité. Il ne veut pas se croire si toxique et il cherche refuge dans les sourires de sa belle poupée brune. Bora semble heureuse, les sons joyeux s’échappant de son gosier gracile. Il ne peut être mauvais, s’il la rend heureuse, elle au moins. Il ne sait pas qu’il influence sa bonne humeur, que Bora n’aurait pas cette folie à l’âme sans ses encouragements houleux. Ça ne l’empêche pas de continuer. Un verre après l’autre, il en perd le compte. Dans cette frénésie, il se perd et l’entraine avec elle, ils se sourient comme des mômes qui ignorent tout, sciemment.
Yeux dans les yeux, bras autour de sien, on le croirait presque pilier et non cause de leur chute à deux. Ils se veulent à l’image de leur jeunesse, insouciante et fougueuse, il ne sait pas à quel point le regret lui brûlera le palais plus tard. Mais il n’y a pas de plus tard pour le moment, uniquement l’envie de faire durer cette nuit le plus longtemps possible, que leur ébriété se vêtît du manteau de l’éternel. Il ne se veut jamais sobre. Parce que ses idées claires lui font peur et lui rappelle sa solitude. Bora n’est pas toujours là à ses côtés. Et le crâne du seul homme qu’il a aimé a raclé le sol d’une telle violence qu’on avait reconnu à peine les traits de son corps sans vie. « L’alcool, le tabac froid et le jasmin. » répond-t-il en riant, le nez niché dans son cou. « Tout ce que j’aime. » Il recule légèrement et baisse le regard vers son amie, sourcil arqué. « J’ai une tête à prendre le métro ? » Il s’offusque faussement avant de lier le bout de leurs doigts, en marche arrière, pour ne jamais quitter ses iris des siens, il se guide sa voix jusqu’à la voiture. « Heureusement que tu es là ! » s’esclaffe-t-il, se voyant déjà passer la nuit dans le bar jusqu’à dessaouler s’il avait été seul. Il cherche ses clefs dans la poche de la veste sur les épaules de son amie et tâche de lui ouvrir la portière dans un élan de galanterie. Il entre les cordonnées encore connue du bar sur le gps avant de démarrer à toute à l’heure, le vrombissement distinct de sa voiture dérangeant le silence de la nuit. Il allume la radio et augmente le son. « Tu m’allumes une clope ? Tu as le paquet. »

 


park bora/br>and
song iseul
©️ SIAL ; icon tumblr


   





i might sink and drown and die .

Park Bo Ra


Voir le profil de l'utilisateur
http://www.hundred-miles.com/t178-park-bo-ra-boraday
‹ 365 SO FRESH ☽ MELTED PRESIDENT ›
AGE : 21
AVATAR : Bae Su Ji (Suzy - Miss A) aka petit boudin perfection T'es moche :)
POINTS : 111


NOUS A REJOINT LE : 05/08/2016


MESSAGES : 8375


we're crashing, but we're not waves (bora) Empty
(#) Sujet: Re: we're crashing, but we're not waves (bora)   we're crashing, but we're not waves (bora) EmptyLun 31 Déc - 1:03
we're crashing, but we're not waves
FEAT SONG ISEUL
Elle l’aime cette frénésie intelligible, cet alcool aux notes joyeuses. Boire avec iseul et fuir l’aube, qui toujours les rattraper. Rentrer sous les premières lueurs et s’endormir sous le nez de l’astre diurne, comme un pied de nez aux conventions. Vivre la nuit c’est se rebeller face aux terreurs nocturnes, pour la belle brune aux effrois quotidiens. Elle aime déambuler sous les réverbères, échapper aux griffes des ténèbres et dormir en plein jour. Au bras du jeune homme, elle se sent invincible. une sécurité profonde et indélébile. Ses doigts serrent le tissus de sa veste, glousse à la caresse de son souffle dans sa nuque. Chaud et tendre sur sa peau. « t’as de drôles de goûts » elle remarque en humant l’odeur qui imprègne la manche de son pull. Puis elle grimace, parc que l’odeur de cigarette l’agresse. Parfum tant détesté, qui pourtant ne la quitte jamais. « j’aime bien prendre le métro pourtant, la nuit c’est agréable. » ses épaules se hausse, petite citadine éprise des virées éphémères. Main dans la main mais face à face, ils avancent à tâtons dans la rue nimbé du jaune sale des lampadaires. Lees yeux dans les yeux comme pour se maintenir à flot mutuellement. Jusqu’à la voiture garée au bord du trottoir, où finalement ils se lâchent. La jeune femme prend place sur le siège passager, étire ses jambes fines dans l’espace devant elle en baillant honteusement. Le moteur gronde devant eux, la voiture tressaute et s’engage dans les rues quasi désertes de la capitale. Fasciné par l’asphalte qui glisse sous eux, faut quelques instant à la demande d’Iseul pour être satisfaite. Elle tire le paquet de carton de sa poche de veste et sort deux cigarettes qu’elle cale entre ses doigts. L’une d’elle part rejoindre les lèvres roses du conducteur, avant que bora ne l’allume maladroitement de sa main gauche. Le briquet vient ensuite embraser sa propre clope. Bora abaisse la vitre pour laisser filer la cendre à mesure que ses poumons ne s’emplissent de poison. « On va où ? encore un bar ? une boite ? tu veux rentrer ? j’ai pas envie d’arrêter » intoxiquée aux interminable soirées, où aucun excès n’est sanctionné, ni jugé. Deux parfaits partenaires pour des crimes de jeunesse, des agonies doucereuse et aux plaisirs meurtrir, dont boa ne perçoit jamais le danger. Le futur n’a pas d’accroche, elle s’est toujours vue jeune à jamais. Alors elle fume sa cigarettee en ignorant que la voiture roule sûrement trop vite, qu’il est sûrement trop soûl. Rien n’a d’emprise sur son esprit tout embrumé, à part le prochain verre qu’elle espère aspirer.









 

god helps anyone who
disrespected the queen


han ja ruining my life through years:
 
Song Iseul


Voir le profil de l'utilisateur
☁︎ king of cheesy pick up lines
AVATAR : jaehyun
POINTS : 4


NOUS A REJOINT LE : 29/03/2017


MESSAGES : 160


we're crashing, but we're not waves (bora) Empty
(#) Sujet: Re: we're crashing, but we're not waves (bora)   we're crashing, but we're not waves (bora) EmptyLun 11 Fév - 19:42


   

   

   
we're crashing, but we're not waves

☁️

Exultation éphémère, les paupières closes, volontairement ignorante du gouffre dans lequel il les guide tout droit. Si seulement il s’infligeait tout cela à lui-même uniquement. Des rêves psychédéliques, artificiels, sous les bouts des doigts, le parfum de Bora qui caresse ses narines à ses côtés tout aussi exaltant. Il perd le sens de ce qui l’entoure, Iseul, comme bien souvent. Le destin jeté entre les shots de tequila et aux cocktails aux couleurs du coucher du soleil, et la présence de sa belle pour lui affirmer qu’il vit toujours – qu’il n’est pas seul. Parce qu’il la hait tant sa solitude, elle lui fait commettre l’impensable, mais la présence de son amie lui souffle un tout autre courage, plus proche de la folie et de la témérité. Les limites n’existent plus, aucune barrière à transgresser parce qu’elles n’existent tout simplement plus à ses yeux. Il complimente son parfum, le rire léger. « T’es pas la première à me dire ça. » renchérit-il, les mots suggestifs et taquins. Il entrelace leurs doigts, cherche un peu plus de chaleur contre sa paume. « Je n’aime pas qu’on m’impose un trajet. » souffle-t-il simplement. Il préfère la liberté de sa voiture, pouvoir changer d’avis à n’importe quel instant et dévier de trajectoire, ou simplement s’arrêter à mi-chemin, respirer, s’enivrer en une pensée et ne plus bouger. Une fois en voiture, il ne tarde pas à démarrer, profitant des ruelles désertes pour rouler bien plus vite qu’il ne le pourrait en journée. « J’espère bien que tu n’aies pas envie d’arrêter, parce qu’on a encore toute la nuit…toute la vie. » Et sa vie, il l’avait toujours rêvé brève et intense. Il n’a pas les épaules pour les longues années, les hivers qui s’effleurent, les étés qui retournent à chaque fois. Il la remercie en pinçant ses lèvres contre la clope qu’elle lui offre, satisfaisant ainsi son besoin en nicotine. Les pensées vagues, il s’assure pourtant que la rue est déserte avant de se tourner vers Bora, l’étincelle brillante au fond des iris. « Tu veux jouer ? » Il attrape les mains de la jeune femme et les guide vers le volant sans lui laisser de choix. « Tu conduis et je nous prépare une surprise. » De là, il s’affaire à chercher son éternelle flasque de whisky toujours présente sur lui ou la portière de sa voiture, ainsi qu’une bouteilles de pilules qu’il avait acquis dernièrement, Iseul ne porte plus la moindre attention à la route.


 


park bora
and
song iseul
©️ SIAL ; icon tumblr


   





i might sink and drown and die .

Contenu sponsorisé


we're crashing, but we're not waves (bora) Empty
(#) Sujet: Re: we're crashing, but we're not waves (bora)   we're crashing, but we're not waves (bora) Empty
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» And just like that, the whole world came crashing down on us. (Loki)
» Su Miso ▬ "Hiding the truth & crashing down"
» daffodil lament ft bora

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: seoul :: Hyehwa :: Secret's Bar
Sauter vers: