▲ up▼ down
boy meets evil ((wichian))



 
HEP POTO, tu veux devenir un king de la roulette ? No prob, viens jouer à la Roulette de Lapland juste ici !
Eh twa tu es tré solide, ça te dit d'être mon christmas pudding ?
SONNE LES CLOCHES DE L'HIVER, et entre dans le monde merveilleux du HM hivernal ♥️
JOYEUX NOËL ! une montagne de cadeau, ça te tente ? viens vite T'INSCRIRE AU MARCHE DE NOËL ♥️
TOUJOURS SUR HM ! Découvre les nouveaux défis avec ses éditions spéciales Noël et notre semaine à thème du mois ! : keur:
Tu entends ces hurlements, tous les soirs ?? what sors chasseur, pars à la chasse de Arcana la sorcière à mettre sur le bûcher !


Partagez | 
avatar
Invité
Invité

Message(#) Sujet: boy meets evil ((wichian)) Dim 11 Mar - 21:57

boy meets evil
feat. wiwi the devil



Y’avait du monde dans l’appartement. Un peu trop.  Y’avait du monde autour de lui et Siobhán dans un coin de la pièce jugeant. Appréciant aussi, contre toute attente. Il en reconnaissait certains en vrai, le petit ami d’Hansol forcément, ses amis là l’astral crew, il reconnaissait une jolie brune plus loin, il reconnaissait les amis de Boo, ceux qui passaient à l’appartement. Ceux qu’il associait avec le plus grand. Et même si l’irlandais n’était pas des plus à l’aise, l’endroit était assez connu pour le rassurer, et si vraiment ça n’allait pas, il pourrait toujours aller s’enfermer dans sa chambre. Sauf qu’il n’avait pas forcément envie. Il devait faire un effort. Voulait faire un effort pour ses deux amis. Alors il s’intégrait, essayait tout du moins. Juste assez pour savoir que Boo paradait comme un paon en montrant le nouvelle aquarium, plus petit que celui qui prenait déjà beaucoup de place, avec ses piranhas, ce qui faisait gonfler le cœur de Siobhán derrière un sourire sarcastique. Il était content que son cadeau plaise. Pareil pour Hansol. Des nouveaux poissons rouges dans l’aquarium et surtout la peluche qui trônait sur le canapé, assez grande pour pouvoir dormir tranquille avec. Content de ne pas avoir fait de pas de travers, de ne pas s’être trompé encore comme il le faisait souvent. C’était un jour important, il le savait l’irlandais. Alors il râlait moins quand on le questionnait sur sa taille, ne faisait que donner un coup de coude dans les côtes de Boo quand celui-ci s’esclaffait moqueur dès qu’un adjectif proche de petit passait les lèvres des invités. Il se faisait plus ouvert, acceptant même de parler avec le copain d’Hansol et l’aidant à préparer sa vengeance. Vengeance partagée. Il avait certes eu les cheveux roses quelques mois, mais ce n’était rien à côté de Namil qui les avait eu un an au moins. Couleur décidée pour la chevelure d’Hansol, il ne pouvait s’empêcher d’avoir un sourire de requin en voyant Hansol si inconscient de ce que le sort lui réservait.

Et pourtant, au bout d’un moment Siobhán avait fini par s’éloigner. Il avait eu besoin d’air. D’espace. D’être loin des autres. Il était comme ça l’irlandais. Non seulement mal à l’aise, inapte à s’intégrer, toujours déplacé socialement, il n’était pas forcément fait pour vivre en communauté. Et si au début il avait fait un effort pour les deux birthday boys, maintenant que la soirée était avancée, que Boo avait un sourire grand comme le monde en parlant de son voyage, qu’Hansol avait des cheveux dorés comme le soleil et une fausse moue boudeuse, il s’était éloigné. La peluche qu’il avait offert au soleil de la soirée en otage dans ses bras, installé confortablement dans la cuisine sur le rebord de la fenêtre, il profitait de la fraicheur de la nuit. Du calme aussi de l’endroit. Il aurait même pu s’endormir sur son petit rebord de fenêtre, en sirotant le cocktail qu’on lui avait préparé. Il aurait pu. Mais du bruit dans son dos l’avait forcé à se retourner les sourcils froncés. Et un air étonné. Il y avait ce garçon dans la cuisine. Droit. Un peu trop. Planté dans la cuisine. Un des amis de Boo s’il se souvenait bien. Pas forcément de ceux qu’il connaissait. De ceux à qui il arrivait à placer un nom sur leur visage. « What? If you want more beer, go to the fridge stupid goose. » L’insulte était légère. Naturelle entre les lèvres pincées de Siobhán. Elle allait de pair avec son air renfrogné, et sa main tendue vers le frigo. Pas question qu’il se bouge pour lui ramener de l’alcool. Il était très bien sur son appui de fenêtre avec la peluche d’Hansol et ses pensées pour seule compagnie. C’était suffisant. Puis de base, Siobhán se méfiait assez souvent des amis de Boo. S’il adorait ce dernier, son entourage le laissait souvent sur la défensive.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité

Message(#) Sujet: Re: boy meets evil ((wichian)) Dim 1 Avr - 20:44


boy meets evil
C'est animé ici ce soir, bruyant, il y a des cris à vous en rendre sourd et un éclairage déconseillé aux épileptiques, les baffles grondent sur un rythme tantôt chill, tantôt électrique et les corps se confondent, même si c’est supportable et qu’ils s’entendent toujours parler. Les fêtes de Boo sont souvent – toujours – mémorables, mais quand il s'agit de fêter deux anniversaires importants, comptez sur beaucoup d'extras. Wichian n'aurait jamais manqué ça et il n'a pas mis longtemps à se fondre dans la masse. Les voisins feront la gueule demain, mais ce n’est pas le thaï que ça importe, car lui n’est qu’un invité parmi d’autres. Il y a des visages qu’il reconnaît, mais des noms plus flous à y associer, en dehors d’Hansol. Jumeau diabolique de Boo à son sens, un peu trop rayonnant pour lui, mais un bon gars qu’il apprécie et ses potes qu’il tolère aisément. Wichian est un type sociable de nature et deux fois plus lors des soirées, un peu d’alcool et de fumée toxique pour l’enivrer, et le tour est joué. Les heures filent et le rythme se freine de lui-même, les bières vides s’empilent et les déchets deviennent obstacles – certains auront du boulot demain, songe-t-il d’un sourire en coin, et peut-être qu’il sera de la partie en bon ami. Cependant pour l’heure, il a besoin de se rafraîchir et il suit d’instinct le courant d’air frais qui traverse la pièce. La cuisine est vide à son grand étonnement, personne ne campe devant le réfrigérateur – tout aussi vide sûrement – mais son regard accroche la silhouette assise au bord de la fenêtre. Seule présence en cette pièce et lorsqu’il se retourne, ça lui revient en un instant : il y a un troisième résident dans cet appart’. Et il l’a déjà assez croisé pour que Boo lui parle de cet irlandais casse-pied. Il ne réalise pas sa façon de le fixer jusqu’à ce que le jeune homme ouvre la bouche pour l’insulter, mais le thaïlandais étire ses lèvres au maximum en soufflant d’un faible rire. « Well… nice to meet you too, » qu’il répond en allant droit vers l’objet désigné même s’il n’est pas venu pour ça. Il se donne l’air occupé quelques secondes, le temps que l’irlandais retourne rêvasser comme si de rien n’était en espérant que le brun s’en aille dans les deux minutes qui suivent. Mais pour ça, il ne fallait pas lui adresser la parole et le garçon s’est condamné sans son aide. Il pointe alors la peluche du menton, s’approchant doucement de la fenêtre. « Cute. So… the baby is already tired? » Se moque-t-il en joignant ses mains et en mimant l’acte de dormir, puis il plonge les mains dans ses poches pour en sortir cigarettes et briquet. « You don’t mind..? » Question rhétorique alors qu’il allume sa clope en prenant soin, malgré tout, de recracher la fumée loin du plus jeune. « I'm Wichian, I think we met before. You live here, right? » Qui est-il pour refuser un peu de compagnie, surtout isolée de la sorte ? Puis le garçon est mignon à bouder dans son coin, tout seul, alors que la fête continue dans le salon et qu’il peut entendre quelques rires gras d’ici. Il n’a pas oublié pour qui il est venu ce soir, mais ce presque-étranger vient de piquer son intérêt.
code by bat'phanie
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité

Message(#) Sujet: Re: boy meets evil ((wichian)) Lun 2 Avr - 16:14

boy meets evil
feat. wiwi the devil



Trop d’animation et il fuyait Siobhán. Pas à l’aise socialement parlant, il ne savait pas y faire avec les autres. Et pourtant il avait fait des efforts ce soir là. Il s’était assuré d’être un minimum cordial, ses piques moins assassines qu’à l’accoutumée. Il avait fait un effort. Un temps. Mais il avait eu besoin de prendre l’air, cette sensation d’étouffement le prenant à la gorge. Que ce soit le monde, la musique trop forte, l’odeur de cigarettes et d’herbes mélangées, tout était soudainement devenu de trop. Peluche au bras, il la méritait vraiment vu tous les efforts qu’il avait fait, il la rendrait le lendemain à Hansol promis, la cuisine était devenue son repaire. Peu y allait la plupart des boissons déjà sorties. Et pour la plupart ils n’étaient jamais restés assez longtemps pour que l’irlandais sans soucis plus que nécessaire. Sauf qu’il y avait eu ce garçon dans la cuisine. Ce garçon un peu trop insistant son regard fixe sur sa personne pour qu’il se retourne et lui rappelle le fonctionnement d’une cuisine. Clairement la bière était forcément dans le frigo, il fallait être stupide pour ne pas s’en rendre compte. « Well… nice to meet you too, » Sourcils froncés, Siobhán se demandait bien quand est-ce qu’il avait émis ne serait-ce qu’un instant l’idée qu’il était heureux de le rencontrer. Il n’était que peu souvent ravi de rencontrer les amis de Boo. Soupir aux lèvres, sarcasme retenu, il avait promis d’être un minimum courtois à ses colocataires, entendez par là qu’on l’avait menacé, et son regard se perdait de nouveau dehors, presque triste qu’on ne voit pas les étoiles. Ni de grandes étendues d’herbe. Ni l’orée d’un bois. Juste des lumières artificielles à perte de vue.

« Cute. So… the baby is already tired?
- Fuck off you dimwit. »
Automatisme dans la réponse, il n’avait pas pu s’empêcher de répliquer. Quant à sa fatigue. Oui clairement il était fatigué. Trop de monde à supporter. Et clairement la cuisine avait été son seul refuge acceptable. Sa chambre bien que lui assurant un endroit où il ne verrait personne se trouvait bien trop près du salon pour qu’il n’entende ni la musique, ni les rires, cris et autres des invités. Bref dormir maintenant relevait de l’impossible l’irlandais l’avait bien compris.
« You don’t mind..?
- As if … »
Son regard sur la cigarette ce n’était pas comme s’il avait le choix. Et si Hansol ne fumait pas, ce n’était pas le cas de Boo, surtout des joints et autres au final, et il avait pris l’habitude de l’odeur. Il n’irait pas jusqu’à dire qu’il appréciait mais il n’y faisait plus grand cas. Se décalant légèrement pour laisser un coin de fenêtre, de mauvaise grâce assurément, il eut presque l’air agacé en voyant l’autre continuer de faire la conversation. Clairement ça se voyait non que Siobhán n’avait pas envie ? Puis il l’avait traité de bébé avant, raison de plus pour ne pas l’aimer, outre sa stupidité, son insistance ridicule, et le fait de ne pas comprendre que non l’irlandais n’était pas du genre à faire connaissance lors des soirées.
« I'm Wichian, I think we met before. You live here, right?
- Gosh … I live here, and I clearly don’t care about your name and all. You could even be a god or something, it wouldn’t change anything. Could you just I don’t know … back off, forget about me and go to blondie and the tall plant ? Would be the only good thing you will do to me. »
Un air toujours peu avenant au visage, il détourna finalement son regard du garçon à ses côtés, la tête sur le poisson en peluche, ses yeux de nouveau perdu sur les lumières de la capitale.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité

Message(#) Sujet: Re: boy meets evil ((wichian)) Sam 28 Avr - 16:19


boy meets evil
Toutes les soirées ont le même schéma, les premières heures sont erratiques et les invités crient par-dessus les autres pour faire entendre leurs voix. L’alcool coule à flots et les dégâts sont nombreux parce qu’on ne fait pas attention, lorsqu’on n’est pas chez soi. Wichian cependant, se sent toujours un peu chez lui ici et il prend soin du parquet et des meubles, en posant ses verres vides à l’écart et en rangeant parfois ce qu’il trouve sur son chemin. Puis les heures passent et la folie s’estompe, les voix baissent d’un volume et certains s’en vont tôt, d’autres restent pour écouter quelques anecdotes affligeantes ou s’adonner au jeu d’action ou vérité. Dans tous les cas, le carnage est présent et il rit déjà, en pensant aux deux idiots qui auront bien trop la tête dans le gaz pour y faire quoique ce soit demain. Et c’est presque avec compassion qu’il regarde le troisième résident, sobre et tranquillement posé à la fenêtre de la cuisine, qui n’a rien demandé et devra tout de même faire avec. Faire avec les obstacles dans le salon, les odeurs qui s’en émanent et le ménage où on l’obligera peut-être à prendre part. Il n’a pas l’air facile d’approche, songe-t-il aux premiers mots qu’il entend, mais le thaïlandais n’est pas facile à repousser non plus. Cette attitude bougonne le rend plutôt curieux, mais ça l’apaise aussi quant aux boucans à qui il a eu affaire toute la soirée. Il est venu ici pour souffler un peu et accessoirement, se griller une clope à l’air libre. C’est tout à fait par provocation qu’il traite l’irlandais d’enfant, mais avec la peluche lovée dans ses bras et son visage délicat, il l’a trouvé plus mignon qu’effrayant malgré ses bons efforts. « Fuck off you dimwit. » Il lève les mains en signe de paix, mais ce genre de répondant l’attire un peu trop et il décide de rester. Il sent bien qu’il est de trop, qu’il s’est imposé avec pour seule excuse, sa cigarette entre les doigts et il tire sa première taffe en essayant de faire la conversation, comme l’être sociable qu’il est, mais il a peut-être été un peu trop optimiste. Il réagit à peine à sa petite tirade désagréable et son regard se perd vers la nuit, hochant juste de la tête pour montrer qu’il l’a bien entendu, même s'il ne compte pas le prendre au mot. « No. » Il se tourne alors pour s’adosser au mur, à côté de la fenêtre et pouvoir observer le plus jeune sans mal. Il se souvient l’avoir déjà vu rôder dans l’appartement avant et donc, aussi, de sa petite taille qui ajoute toujours moins de crédibilité à ses paroles tranchantes. Boo lui a déjà parlé de son coloc’ difficile, mais il n’a pas été plus curieux que ça à l’époque. Ce soir, il le trouve plutôt distrayant et son goût pour les défis ne le feront pas fuir si facilement. Il n’est pas si pressé de retourner avec les invités, il a beaucoup de temps à tuer et de nerfs à chauffer. « It’s not the only good thing I could do to you. » Il lui sourit et ne détourne pas le regard quand il penche le bras vers l’extérieur, pour laisser la cendre, « and I won’t leave this room. Why don’t you? I mean, why did you stay here if you’re not enjoying the party? » Il aurait pu sortir faire un tour ou avec ses propres amis, mais quelque chose lui dit qu’il ne doit pas en avoir beaucoup. Plus qu’un gosse asocial, il remarque surtout qu’il est sur la défensive et il se demande bien pourquoi. Aurait-on brisé sa confiance un jour ? Il ne doit laisser qu’une minorité l’approcher sans sortir les crocs et d’un côté, ce n’est sûrement pas plus mal, c’est toujours mieux qu’un excès de naïveté. « You love these? » Il insiste, il essaie quand même et tant pis s’il se ramasse une énième insulte, elles ne sont pas si terribles. Il désigne la peluche entre ses bras qui a l’air bien confortable, plus douce que son porteur.
code by bat'phanie
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité

Message(#) Sujet: Re: boy meets evil ((wichian)) Jeu 3 Mai - 13:18

boy meets evil
feat. wiwi the devil



Bouille enfantine, calme apparent, il avait déjà les crocs sortis Siobhán. Moindre remarque, et il mordait, aboyait, se défendait. Pas du genre à se laisser faire. Pas du genre à comprendre le second degré non plus. Toujours sur la défensive. Toujours. Et en écho telle une chaine de radio mal réglée, des souvenirs qu’il repoussait toujours. Préférant repenser à la magie de son enfance, à ses ballades à cheval sur la plage, à préférer repenser à ses promenades en forêt, à la musique, à sa famille, à tout sauf à ces moments difficiles. Ces moments qui l’avait forcé à montrer les dents et à rendre coups par coups. Ces moments qui l’avait forcé à être ce qu’il était à présent. Le cynisme dans ses mots, de la méchanceté presque gratuite. Sauf qu’il n’y voyait pas Siobhán. N’y voyait pas le mal derrière ses mots, son attitude. Le besoin de se sentir en sécurité, au calme, non menacé. Et la présence des autres était menaçante. Alors il se rebiffait. Préféré être le premier à attaquer. C’était plus simple. Et il y avait ceux qui acceptaient son comportement, s’en accommodaient, un sourire au visage, un rictus sur leurs lèvres, ne le prenant pas au sérieux. Sans reproche dans leur attitude, presque amusés de le voir si enragé contre le monde. Le nouveau venu ne semblait pas de cette catégorie. Non. Plus du genre à chercher à l’énerver encore plus. L’insulte facile, les remarques presque un peu trop dédaigneuse. Et l’irlandais qui réplique. Toujours. Automatisme dans ses mots, système de défense enclenché et un rictus digne d’un animal.

Et pourtant. « No. » Reniflement désobligeant de la part de Siobhán pour cacher sa surprise. Reniflement désobligeant et les épaules qui se haussent. Non pas qu’il s’intéressait au cas du garçon à ses côtés. Sauf qu’il était insistant. Envahissant. Cherchant à le connaître, l’anglais en mesure de bonne foi. Mais il avait pas envie de son côté. Pas envie de faire des efforts. Plus envie. Plus après cette soirée. Il avait fait assez d’effort de socialisation. Il en avait assez. Alors il l’avait envoyé sur les roses. Encore. Lui indiquant qu’il n’avait pas envie de le connaître. Que la seule chose qu’il pourrait faire pour lui faire plaisir, c’était d’aller voir ailleurs. Raté.  « It’s not the only good thing I could do to you. » Les yeux au ciel pour seule réponse, il avait presque eu un rictus dédaigneux aux lèvres. C’est bon il comprenait l’amitié avec Boo. Le même genre de remarque qui le laissait de marbre. « And I won’t leave this room. Why don’t you? I mean, why did you stay here if you’re not enjoying the party? » Nouvelle grimace de Siobhán il avait du mal à en croire ses oreilles. Est-ce que clairement il lui demandait de partir ? Non mais la blague. « Oh gosh, you are really stupid, aren’t you? What it’s difficult to understand in : I fucking live here, for god's sake? » Pause. Son regard qui se portait sur l’autre garçon, déjà prêt à mordre, déjà prêt à s’enflammer encore plus encore malgré la douce torpeur qui l’habitait depuis qu’il s’était posé sur ce bord de fenêtre. « They are my friends … I wanted to be there … » Bien sûr qu’il avait voulu être là. Il adorait Inok et Hansol, même s’il ne le disait pas souvent, peinait à le montrer. Il avait juste ses limites Siobhán. Ses limites pour sourire et rire avec tout le monde. Alors il s’était isolé. Tout simplement. Comptait finir sa soirée tranquille, la tête dans les étoiles avec pour seule compagnie la peluche d’Hansol qu’il avait réquisitionnée.

« You love these? » Regard en coin pour savoir de quoi il parlait encore, c’est d’un hochement de tête dans la peluche qu’il lui répondait. « Yeah … They are fluffy … Cute and silent … The best. » Léger regard en coin comme pour lui faire savoir qu’il parlait trop, et il replongeait le nez dans la peluche, le regard de nouveau accroché dans les étoiles. Il n’était pas forcément fan d’astronomie Siobhán, loin de là, il n’était pas capable de nommer les constellations à part la grande ourse, avec un risque de se tromper, il appréciait juste le calme de la nuit. Tout simplement. « Why aren’t you with the tall plant by the way? » Remarque certaine, la voix pourtant étouffée dans la peluche, la question était pourtant légitime.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité

Message(#) Sujet: Re: boy meets evil ((wichian)) Sam 26 Mai - 21:49


boy meets evil
Il ne demande pas grand-chose en réalité, qu'un peu de tranquillité hors du brouhaha assourdissant qui se joue dans la pièce d'à-côté. Il a peut-être l'esprit un peu embrumé par l'alcool et les douces fumées inhalées durant la soirée, mais il est encore assez lucide pour tenir une conversation normale avec l'irlandais. Il est curieux envers lui depuis longtemps, mais n'a jamais eu l'occasion de lui parler plus de dix secondes et sans que ça ne soit des salutations. Il a l'air nostalgique avec sa peluche et ainsi installé sur le rebord de la fenêtre, à observer la grandeur du ciel et supporter 'ses' invités en silence. Ou du moins, tant qu'ils restent loin de lui et ça, Wichian l'a compris dès les premiers mots qui ont quitté sa bouche. Si d'autres s'en seraient vexés en quittant la pièce sur le champs, lui, a préféré rester. Il y a peu de choses qui le font fuir et le sarcasme n'en fait pas partie, ni les boutades, ni les rejets. Alors, à moins que le garçon ne le pousse physiquement à sortir de la cuisine, il restera. Il est venu fumer à la fenêtre comme une excuse pour ne pas s'en aller. « Oh gosh, you are really stupid, aren’t you? What it’s difficult to understand in : i fucking live here, for god's sake? » Il sourit et s'approche de son visage, juste de quoi mettre un peu le nez dehors, juste de quoi faire tomber la cendre à l'extérieur et lui parler sans lever la voix, le ton bas. « Nothing. » Ce n'est pas ça qu'il insinuait, mais le gamin semble avoir compris et s'en justifie quelques secondes après. Oui, Boo et Hansol sont ses amis et c'est tout ce qu'il voulait entendre, alors surpris qu'il accepte enfin de lui parler, Wichian décide de rester à la fenêtre, aussi. Penché et ses avant-bras posés sur le rebord, il est désormais plus bas que Siobhán. « They're mine too, like.. I'm very fond of them. » Lui dit-il comme pour se donner plus de crédit, plus d'importance que s'il n'était qu'un simple pote de classe. Après quoi, il utilise son seul atout ici : l'observation et de ce qu'il peut remarquer, Siobhán aime les peluches. Il tente et c'est une réussite, quand le plus jeune accepte de lui répondre et donc, de baisser un peu sa garde, qu'il en ait conscience ou non. Wichian lui, n'en perd pas une miette et c'est presque un jeu pour lui, son but étant d'éviter le game over. « Cute and silent... like you, then? You're just more.. you know what? You remind me of Stitch really, with all his teeth and "grrr I'll bite you" and yet, he's the cutest. » Il rit doucement, fier de son compliment presque subtile et sincère, d'ailleurs, même s'il est conscient de ne pas devoir se fier aux apparences. Il met quelques secondes à identifier la "grande plante" avant de regarder derrière lui, puis de secouer la tête. « Nah.. I've had enough there. I wanted some space and didn't intend to disturb you at first, but then... well, I don't know, I'm just here. » Voir le jeune homme seul ici l'a poussé à rester, comme s'il sentait que malgré tout, un peu de compagnie ne lui ferait pas trop de mal. Il comprend qu'on puisse se sentir étouffé parmi tous les invités, mais à deux, ça devrait aller. Plus, il commence à l'apprécier, lui et son asociabilité. « Why aren't you there? Claustrophobia perhaps? Or you just hate people? I'll bet on that. » Finalement il recule, mais il ne s'en va pas et fouille plutôt la cuisine à la recherche de verres propres. Par chance, il reste deux jus de fruits pleins et il les sert donc avant de revenir vers l'irlandais. « Come on, tell me something about you. Do you like stars, too? » Après tout, il les observe depuis le début et cette fois Wichian s'assoit, lui aussi, poussant l'irlandais à lui faire de la place dans ce petit espace.
code by bat'phanie
[/color]
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité

Message(#) Sujet: Re: boy meets evil ((wichian)) Dim 27 Mai - 20:01

boy meets evil
feat. wiwi the devil



Siobhán avait été parmi les premiers à s’éclipser, la cuisine rendu sienne. D’autres avaient fini par quitter l’appartement, certain même allant jusqu’à lui faire un signe de la main s’en s’offusquer de ne pas se le voir rendu. L’irlandais particulier. Ne supportant pas les présences des autres. Pourtant forcé, de sa propre volonté. Pour Boo. Pour Hansol. Leur anniversaire comme une évidence. L’effort comme cadeau en plus de la peluche. Des nouveaux poissons. Leur amitié aussi étrange soit-elle commencée il y a des années de ça dans un autre pays. L’Irlande. Comme un baume au cœur. Et se dire que le temps passe vite. Que ça fait déjà plus de six mois qu’il est là. L’Irlande qui lui manque. Mais heureusement ses colocataires pour le lui rappeler. Et Siobhán qui vraiment. Ne sait pas comment expliquer sa présence. Ils sont ses amis. C’est étrange. Sans doute pour les autres. Mais ils sont ses amis. Certes, il n’est pas du genre à être proche. Entité gravitante autour d’eux. Mais ils sont ses amis. Et la remarque passe entre ses lèvres. Qu’il avait eu envie d’être là, pour eux. Mais soudainement le monde était devenu étouffant, et il s’était éclipsé. « They're mine too, like.. I'm very fond of them. » Il lui lance un remarque. Pas de ceux qu’il voyait à l’appartement. Mais peut-être de ceux dont le nom aurait du le marquer. Incapable de s’en souvenir. Presque coupable de ne pas être de bonne écoute. Presque coupable de ne savoir se montrer plus sociale. Sociable. Incapable de vivre en société. Incapable de se montrer ouvert aux autres aussi.

Et pourtant. Léger effort. L’étranger lui parle de sa peluche, celle d’Hansol, et il ne s’offusque pas. Une légère remarque sous-entendue. Il le trouve bruyant. Mais il répond Siobhán. Et c’est déjà beaucoup venant de lui. « Cute and silent... like you, then? You're just more.. you know what? You remind me of Stitch really, with all his teeth and "grrr I'll bite you" and yet, he's the cutest. » La comparaison venue de nulle part. Et pourtant. L’irlandais se prend à sourire. À rougir sous le compliment. Avant de se reprendre. Dans un toussotement. Comme pour se dégager le regard fort. « Stitch is a lethal creature. Magnificent. » Et si on lui demandait, le plus petit nierait sans doute sous la torture avoir une peluche qui faisait quasiment sa taille, de Stitch dans sa chambre. Le regard dans les étoiles, un rose délicat qui reste sur ses joues, il questionne la présence de l’autre, Wichian. Il questionne. S’interroge de ne pas le voir aux côtés de Boo. « Nah.. I've had enough there. I wanted some space and didn't intend to disturb you at first, but then... well, I don't know, I'm just here. » Haussement d’épaule et reniflement dédaigneux pour seule réponse. Sans doute qu’il n’avait pas voulu déranger. Sauf que c’était Siobhán. Siobhán sans doute grand inventeur de la définition d’espace vital. Et une fois dans la cuisine, il avait fait de celle-ci son royaume. Y mettre un pied s’était s’attirer ses foudres. Remarques assassines sans pourtant l’être. De la verve dans ses mots sans grande animosité.

« Why aren't you there? Claustrophobia perhaps? Or you just hate people? I'll bet on that. » Un peu claustrophobe, la foule l’effraie, même s’il préfère se penser fort. Pas claustrophobe et pourtant le premier à partir quand il y a trop de monde. Mais pas pour autant à haïr les gens. Il ne sait pas y faire. maladresse dans ses mots, ses défenses toujours au plus haut. Il est de ceux qui ont arrêté de croire dans le genre humain. Sans doute bien trop blessé par ses pairs. Mais il ne dit rien Siobhán, garde le silence. Le laisse croire ce qu’il veut. Pour ce que ça change. Son regard qui suit Wichian qui s’éloigne, le regardant fouiller la cuisine qui ressemble plus à un champ de bataille qu’autre chose, la remarque mentale d’être absent le lendemain pour ne pas nettoyer. Laisser ça aux derniers invités qui auront dormi là. Deux verres servis, il observe le garçon revenir, un grognement quand il se fait pousser un peu sur son appui de fenêtre pour que le plus grand puisse s’y asseoir également. Défaitiste. Il a bien compris qu’il ne se débarrasserait pas de lui. « Come on, tell me something about you. Do you like stars, too? » Son regard passe du garçon aux étoiles. Et il secoue la tête, négativement. Il ne sait pas comment l’expliquer. « They … I don’t like them … Not like Hansol’s boyfriend … More like … They are important? In my religion … They … » Il se coupe. Gêné. Pas du genre à s’exposer Siobhán. Pas du genre à parler de lui. Encore moins de ses croyances. Et son visage se ferme. Des réminiscences du passé. De l’enfant qu’il était. De ses croyances piétinées. De ses dieux bafoués. De ses larmes aussi. De ses poings serrés. Et du refus des autres. À croire, à comprendre. Non juste à accepter ce à quoi il croyait de son côté. Païen. Juste Païen. Et le tout caché derrière un manque de religion soi-disant. « You like them? Not like I care, but you want to speak so. »

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Message(#) Sujet: Re: boy meets evil ((wichian))

Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
boy meets evil ((wichian))
 Sujets similaires
-
» léo ჻ when bad meets evil.
» Besoin d'avis sur schema pour mes futurs evil sunz
» liste armée evil sunz pour tournoi 2000pts
» [Galeries]gros MEK Evil Sunz news
» Ma petite WAAAGH Evil Sunz


Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers: