Hostages feat. Hwang Rei



 
HEP POTO, tu veux devenir un king de la roulette ? No prob, viens jouer à la Roulette juste ici !
DÉBUT DE L'ÉTÉ PEOPLE. ON EST CHAUDS, ON IRRADIE DE BONHEUR, et on se laisse tenter par les nouveautés de baby HM ♥️
Allez hop, CLICK BABE
I'M MARRIED TO THE MUSIC ! ♪ La saison des festivals qui s'installe, parce qu'on veut s'hanjailler comme jaja ! ULTRA KOREA FESTIVAL
PRIORITÉ DE GROUPE AUX STARCHILD !


Partagez | 
avatar
Invité
Invité

Message  Sujet: Hostages feat. Hwang Rei     Sam 17 Fév - 5:38


Levant un peu le bras droit, Lysandre a un bref coup d’œil pour la montre hors de prix qui décorait ce poignet, non sans relever d’un mouvement discret la manche du veston sur mesure qu’il portait. Il était ici pour faire affaires à la toute base. Son rendez-vous était toutefois terminé depuis une petite heure et il en avait profité pour faire les boutiques. Il n’avait pas eu de réponse définitive encore, mais savait que ça ne saurait tarder. Il n’était pas inquiet. En fait, il ne s’était pas attendu à une réponse immédiate… Ça prenait un peu de temps à convaincre, des mafieux. Et ceux de la Corée étaient plus suspicieux. Lysandre savait que depuis une ou deux décennies, la Chil Sung Pa avait été affaiblie. C’était le moment de montrer au reste de sa famille qu’il savait lui aussi gagner la confiance des plus difficiles d’entre eux. Il voulait rester confiant, disons. Ce n’était pas le moment de douter.

Bref, il était resté. Il n’était pas à Séoul pour se terrer chez lui. Alors faire un peu les boutiques ne pouvait pas lui faire de tort. Il apprenait la culture et les mœurs des Coréens à leur contact. Et pour être tout à fait sincère, les boutiques ici n’avaient rien à envier à celles de New-York ! Alors il avait deux ou trois sacs à la main, dont un petit cadeau pour son geek de cousin. Être tous les deux seuls à Séoul – ou presque dans le cas de Solal, disons – allait sûrement les rapprocher encore plus qu’avant. Quoi qu’il en soit, l’ascenseur arrive finalement à son étage. Il était vraiment tard, comme sa montre venait de le lui faire réaliser et le message qui venait de passer et qu’il avait mal compris était sûrement pour annoncer la fermeture du centre commercial. Il entre calmement dans l’ascenseur, faisant un petit signe de la tête à la jeune femme qui s’y trouvait sans savoir que c’était là quelque chose qu’on ne faisait pas particulièrement à Séoul. Mais il n’y fait pas plus attention que ça, néanmoins.

Ils vont tous les deux au rez-de-chaussée, alors il s’installe dans un coin, sortant son cellulaire alors que les portes se referment. Il est en train de lire un mail lorsque soudainement, l’ascenseur s’arrête net. Lysandre relève le nez du petit appareil électronique, curieux. Les portes ne s’ouvraient pas… et en fait, en regardant l’indication d’étage, il croit comprendre qu’ils sont entre deux étages… Merde. C’était bien sa chance, ça… Lysandre a un petit soupir contrit. Il s’avance vers le panneau de contrôle sans consulter la jeune femme, prenant les choses en mains. Il appuie sur le bouton d’urgences, n’ayant pas l’intention de se demander pendant mille ans si c’était une bonne chose de le faire ou pas. Il voulait sortir d’ici maintenant. Mais… l’intercom lui renvoie une voix très peu claire. Il y avait du bruit blanc. C’était probablement tout sauf un problème en temps normal mais pour un étranger qui venait juste d’arriver au pays et qui s’adaptait encore à la langue tout en ayant quelques difficultés persistantes, c’était compliqué de comprendre.

Il expose son problème, mais impossible de comprendre la réponse. Alors cette fois, il se tourne vers la demoiselle franchement. Et c’est là qu’il réalise qu’elle semble très, très paniquée…

« Mademoiselle ? », demande poliment le jeune homme. Son accent tranchait, mais il n’était pas incompréhensible non plus. Il avait bien bossé son coréen malgré tout. Il s’approche, posant une main sur son épaule instinctivement, inquiet pour elle. « Est-ce que tout va bien ? Regardez-moi, s’il-vous-plaît. »

Il a un sourire lorsque le beau regard de biche se pose sur lui. Voilà. C’était mieux… Il se demandait ce qui la terrifiait à ce point. Ce n’était qu’un petit problème technique. C’était impossible que l’ascenseur tombe, contrairement à la croyance populaire !

« Tout va bien aller. Il faut simplement attendre que les techniciens fassent leur boulot. », promet l’homme, sans faire de pieu mensonge puisqu’il en était lui-même convaincu. « Est-ce que vous pouvez me dire votre nom ? Moi, c’est Sinclair Lysandre. Vous pouvez m’appeler Lys. »

Il savait que c’était plus facile pour les Coréens que son nom complet, en général !

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité

Message  Sujet: Re: Hostages feat. Hwang Rei     Jeu 22 Fév - 0:33


La peur un sentiment que beaucoup se vantent de ne jamais ressentir, un sentiment qui vous paralyse tout les sens. Cet homme qui la regarde les yeux voiler par la colère quand ils se posent sur elle. Il s'approche elle veux hurler, mais sa voix ne sort pas, elle appel son double, mais un écho lui rappel la douloureuse vérité, il n'est pas là, il ne viendra pas. La voix fait écho à celle de son pire cauchemar de cet homme qui a hanter sa vie et ses mauvais rêves. Il se rapproche d'elle un peu plus elle ne peu que poser ses bras devant elle pour se protéger du coup qui est sur le point de lui être asséné une nouvelle tentative vaine de crier...

Le cri se répercute contre les murs fin de sa chambre et les coups contre le mur la font revenir à elle, un cauchemar, tout ceci n'était qu'un simple cauchemar le même depuis un moment elle a depuis longtemps arrêter de compter les apparitions de son père dans ses cauchemars. Le corps recouvert d'une pellicule de sueur, Rei se redresse et se passe une main dans ses cheveux déjà bien en désordre signe d'une nuit bien que courte agité par ses mauvais rêves. La jeune femme laisse un faible soupire franchir la barrière de ses lèvres, comme toujours cela lui avait paru beaucoup trop réel. Elle se leva pour se diriger vers la salle de bain histoire de faire fuir les dernières marques de sommeil de son visage de poupée.Elle fixe comme toujours un moment son reflet que lui renvoi le miroir accrocher au-dessus du lavabo, comme toujours elle détail les moindre trait de son visage essayant part moment de trouver un moyen d'effacer les trait de ressemblance avec celui qui est censé être son géniteur sans grand succès hélas. Si les jumeaux Hwang avaient bien hérité de la ressemblance physique de leur mère, ils avaient malheureusement hérité des yeux de leur père, ce regard si dur et froid qui lui était propre, il leur avait par la magie de la génétique transmit, ces yeux qu'elle voyait tous les soirs dans ses cauchemars les plus horribles et inavouables qu'elle s’empressait d'oublier dès qu'il lui était possible.

Assise sur une chaise, la musique dans les oreilles la jeune femme lisait sans vraiment les voire ses notes de cours. Les langues la passionnait depuis toujours, mais aujourd'hui elle n'arrivait aucunement à se plonger dedans. Ses pensées étaient déjà loin, le cauchemar qu'elle avait fait cette nuit l'avait plus que d'habitude troubler. Pourtant, ce n'était ni le premier ni le dernier qu'elle ferait, mais la voix cet écho qui lui rappelait la réalité cette cruelle réalité où Ren n'était plus. C'était vers lui que ses pensées, c'étaient maintenant tournée, cela faisait un moment qu'il n'était plus là, mais pour elle, c'était comme une blessure qui ne se refermera sûrement jamais, une douleur que nul ne pourra jamais apaiser, une place vide que nul ne pourra combler. Une larme solitaire s'enfuit pour couler le long de sa joue, mais elle l'essuya rapidement et ce fut comme si elle n'avait jamais laissé cet instant de faiblesse exister.

Pour se changer de toutes ses mauvaises pensées la jeune demoiselle aux cheveux rose et violet, avait décidé d'aller faire un petit tour au centre commercial, rien de tel qu'une petite après-midi shopping, bien qu'elle avait encore du travail pour ses cours rien ne l'empêchait de s'accorder une petite pause de petit plaisir, mais comme toujours elle sera plus que raisonnable au vu de ses finances et qu'elle devait se racheter un nouveau zoom pour son appareil photo vu que l'ancien était dans un était plutôt déplorable malheureusement.

Les heures passaient et malheureusement la jeune femme n'avait pas trouver son bonheur, que ce soit pour son appareil ou même pour elle-même. Un soupire las franchit ses lèvres pour se perdre dans le brouhaha de la foule. Rei pénétra dans un ascenseur pour pouvoir quitter l'établissement et rentré chez elle. Elle remarqua la présence d'une autre personne, mais à vrai dire elle préféra ne pas y faire attention plus que cela. Rei appuya l'arrière de sa tête sur la paroi de la cage de métal. Elle ne pensait à rien, elle avait oubliée les petits tracas de la matinée. Mais de courte duré hélas... L’habitacle s'arrête net, l'esprit de la jeune femme se met à réfléchir plus que raison. Coincé ? Sa respiration s’accélère, pourquoi les portes ne s'ouvrent-elles pas ? Pourquoi les lumières clignotaient-elles ? Elle voulait sortir, elle ne voulait pas rester là. Sa panique commençait à monté, elle ne faisait même pas attention au fait que son compagnon de cellule avait appuyé sur le bouton d'urgence. Elle ne voulait pas être enfermée dans le noir. La jeune femme n'entendait pas non plus le jeune homme essayer d'avoir son attention, ses yeux étaient à vagabonder partout à la recherche d'un moyen de fuir cette prison métallique. Une main sur son épaule la fait revenir à la réalité et son regard apeurer sur le jeune homme au début elle ne fait pas attention son regard inquiet sur elle. Le sourire sur jeune homme ne lui fait sur le moment rien et dans un geste du a la panique elle s'accroche à son bras.

« Je... Je dois sortir d'ici » Avait-elle réussie à articuler non sans mal. Son regard s'accroche à la demande du jeune homme au siens, dans ses yeux elle cherchait un moyen de se calmer, mais être enfermé lui rappelait des mauvais souvenir qu'elle voulait oublier « Rei..Hwang Rei » Elle avait vaguement entendu qu'il s'était présenté et qu'il lui avait demandé son nom et avait essayer de la rassurer, mais malheureusement en vain.

« Je ne veux pas rester enfermer dans le noir s'il vous plaît » Elle était accrocher à lui comme à une bouée de sauvetage et en cet instant, il était. Les larmes, c'étaient d'ailleurs misent à couler contre son gré, elle qui était toujours forte et fier se retrouvais en cet instant comme une enfant, comme cette enfant qu'elle était il y a quelques années. Elle tomba à genoux tremblant « Pourquoi, ils ne viennent pas plus vite, je ne peux pas rester ici... » Rester enfermer ici l'effrayait vraiment, elle aurait mieux fait de rester chez elle. Elle regarde l'homme avec elle avec un regard presque implorant « Je ne veux pas rester enfermer dans le noir »

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité

Message  Sujet: Re: Hostages feat. Hwang Rei     Lun 5 Mar - 2:30


De toute évidence, ça n’allait pas du tout du côté de sa compagne d’ascenseur. Si cette situation pouvait facilement faire paniquer, Lysandre remarque toutefois bien rapidement que ce genre de panique était davantage maladif qu’autre chose... Elle est terrifiée. Le jeune homme observe un moment de silence, grave, se demandant quelle était la bonne marche à suivre. Finalement, il glisse une main dans une des poches de son veston sur mesure hors de prix, en sortant un beau modèle de technologie. Il ouvre le cellulaire quelques secondes, seulement le temps d’activer la lampe torche, grâce au flash de l’appareil. Puis, il le retourne pour qu’elle soit face au plafond, posant le petit appareil au sol près d’eux. Entre temps, la jeune femme était tombée à genoux en suppliant et leur position était un brin gênante, Lysandre en avait fait de même, posant pour sa part seulement un genou au sol.

« Voilà, Rei... On n’est plus dans le noir, maintenant. », murmure doucement l’homme tout en levant une main pour retirer une longue mèche colorée des cils gracieux et sombres de la petite Asiatique. « Regarde-moi. Ça va bien aller. Ils vont nous sortir d’ici en deux temps trois mouvements. »

Ce disant, il saisit le délicat menton en pointe de la jeune femme pour l’inviter à le regarder d’une petite pression de ses doigts. Elle était jolie comme un coeur, faisant sûrement partie du canon de beauté unique coréen.

« L’homme à l’interphone... il me demande quelque chose, mais je suis incapable de le comprendre à cause de l’interférence. Je suis étranger. Je sais que ça ne paraît pas... », explique-t-il, faisant un trait d’humour en même temps pour détendre un peu l’atmosphère. Avec sa peau rosée, ses traits indéniablement caucasiens et ses grands yeux d’un bleu perçant, il était tout sauf le cliché coréen ! « J’ai du mal à le comprendre. Tu peux peut-être me répéter ce qu’il nous a dit ? Tu en serais capable ? »

Si oui, il allait rappeler pour demander plus d’informations. Peut-être qu’il lui avait donné un délais... ou même une marche à suivre très importante. Ça pouvait compter dans le temps total qu’ils passeraient ici. Par contre... après un moment de silence et de longues secondes à observer le joli minois de la demoiselle, Lysandre fait lentement remarquer :

« J’ai connu un homme... qui avait une soeur du même nom que toi... »

Mais il n’était pas certain... Ne ressemblait-elle pas à la jeune femme sur les nombreuses photos qu’il avait vu à l’époque ?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Message  Sujet: Re: Hostages feat. Hwang Rei     

Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Hostages feat. Hwang Rei
 Sujets similaires
-
» Yung Lysander feat Hwang KwangHee
» PV de Roxane || Chloé R. Evans ( feat Kristen Bell ) pris
» Hwang Su Ran feat. Im Jin Ah ; Nana {After School}
» Just the same //feat Matt'//
» Ne t'inquiète pas, je serai toujours la pour toi. - Feat Femme Sianouille


Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers: